DOULEURS MUSCULO-LIGAMENTAIRES ET STATINES

Quelques fois les bras nous tombent, tant la réalité peut caramboler les certitudes des imbéciles !

Pourquoi je dis ça, laissant ainsi transparaître une forte colère mal contenue ?

Et c’est pas bien pour un docteur d’être en colère !
Mais maintenant que j’ai lu un livre qui me dit que je “dois m’indigner”, je m’en fous, je laisse aller ma colère, ça me fait du bien !


Titre d’un récent article dans la grande presse anglo-saxonne: “Statins and arthritis: cholesterol drugs’s bonus benefits”.

Derrière cet article écrit par un(e) journaliste (j’ai pas regardé) spécialisé(e) probablement télécommandé(e) par l’industrie des statines, on trouve une suite ininterrompue de témoignages, parfois goguenards, disant exactement le contraire du contenu de l’article : les statines font mal !

Pas un seul témoignage en faveur de la thèse défendue dans l’article qui prétend (plus ou moins) que les statines sont des antalgiques ! 

Tout ça sur le site web ci-joint et que chacun peut consulter : en cliquant ici.

Que dit cet article ?

Il dit, sur la base de citations de rapports scientifiques prétendument sérieux, que les statines sont de bons médicaments pour soigner les douleurs articulaires de causes variées, y compris les arthrites inflammatoires.

Ne perdez pas votre temps à aller vérifier ce vulgaire marketing déguisé en rapport scientifique !

Que des médecins et des scientifiques osent encore nier les effets musculo-ligamentaires des statines laissent pantois !
Les mêmes ne voyaient pas non plus les effets toxiques du Mediator*, et publiaient des articles “scientifiques” vantant ses mérites !

Il faut donc le répéter !

Oui les statines peuvent provoquer des douleurs importantes des muscles, tendons et ligaments !

Non, vous ne rêvez pas !

Oui, ça n’est pas psychosomatique !

Non, vous n’êtes pas seul(e) à en souffrir !

Oui, les industriels et leurs experts prétendent que ce n’est pas vrai sur la base de rapports “scientifiques” multiples et variés !

Oui, vous devez remettre en question la validité de ces rapports “scientifiques” tant pour ce qu’ils disent sur la bénignité des effets secondaires (notamment douloureux, mais pas seulement) que pour ce qu’ils disent des effets protecteurs de ces médicaments.

Oui, pour calmer ces douleurs vous devez arrêter ces médicaments (après en avoir parlé avec votre médecin, ne serait-ce que par courtoisie) qui vous empoisonnent et ne servent à rien, contrairement aux affirmations mensongères des pseudo-experts.

Récemment, un rapport probablement commandité par l’industrie pharmaceutique (et donc certainement écrit par des auteurs qui ne partagent pas mes idées concernant l’utilité des statines) se lamentait qu’aux USA les patients qui se voient prescrire une statine leur soient infidèles: sur un échantillon de 37.000 patients, un an plus tard seulement 30% prenaient encore leur statine. Et les auteurs, probablement de grands savants, de se demander pourquoi.

Les visiteurs de ce blog, savants ou pas, connaissent la réponse.

Si quelqu’un veut leur adresse pour leur expliquer … 

258 Replies to “DOULEURS MUSCULO-LIGAMENTAIRES ET STATINES”

  1. @Math77 : 

    Parfois les douleurs dues aux statines ne sont pas créées par le traitement mais amplifient des douleurs pré-existantes ou révèlent des petites pathologies pré-existantes qui toutes passaient inaperçues …
    A l’arrêt du traitement, surtout si ce fut long, ça peut prendre du temps pour que tout se remette en place, parfois ça peut persister et il est préférable de consulter pour être soulagé.
    Au niveau des membres supérieurs, les tendinites et "ligamentites" sont très fréquentes, même sans statines …
    Le pire, je n’en parle pas, serait d’avoir récupéré une pathologie neurologique induite par les statines, beaucoup plus ennuyeux, on n’en parle pas …
    Dans votre cas, un peu de patient et quelques ultrasons devraient faire l’affaire, on l’espère.
    Surtout pas prendre des anti-inflammatoires, ils augmentent le risque d’infarctus !
    Pas facile la médecine …
    Bon vent, matelot !

  2. Bonjour,

    Voilà 7 ans que je prends le cortège Ténormine et Zocor (ou crestor plus récemment)  …..  de vives douleurs dans les bras m’accompagnent toute la journée depuis plus d’1 an  …..
    J’ai arrêté le Crestor il y a 3 mois  …  mais les douleurs persistent  …. dans le bras gauche …
    Vont-elles finir pas disparaitre?
    En gros … combien de temps ce poison mettra-t-il pour disparaitre aussi de mon organisme ?

  3. @Dr Dezeustre :

    Cher collègue,
    Ceux qui pensent que les homéopathes sont des charlatans ont peu de chance de comprendre mes thèses, notamment celles qui se fondent sur les sciences les plus dures.
    Je me permets, en toute modestie et de la part d’un scientiste "dur" (que je pense être), de vous recommander une révision urgente de votre vision de l’homéopathie …
    Cordialement

  4. Cher confrère,

    Conseiller à vos patients de consulter un HOMEOPATHE (c’est à dire un charlatan) risque de discréditer vous et vos thèses

    Cordialement

  5. @Pilgrim :

    Effectivement le myocarde résiste bien aux effets toxiques de statines, contrairement aux muscles squelettiques (qui sont très différents) et aux neurones, mais c’est une autre histoire …
    CNRS et CNAM sont deux mondes qui s’ignorent …
    Ainsi va la France ! 
    Amicalement

  6. Récemment je suis tombé sur votre libre "Cholestérol, Mensonges et Propagande".
    J’avoue être encore sur le cul … qui est désormais entre deux chaises (la votre et celles des autres).
    Je n’ai pas encore la quarantaine et mon doc a commencé à me prescrire de la pravastatine (15mg) depuis environ 5 ans.
    Dans la famille on fait tous du cholestérol; à 16 ans j’en avais déjà.
    Le toubib m’a d’abord conseillé de faire attention.
    J’ai donc arrêté les bonnes choses: les frites, la charcuterie, les oeufs, le fromage, le gras quoi.
    J’avais déjà arrêté de fumer depuis quelques mois. Je faisais (et fait toujours) 6 à 9 heures de sport par semaine. Malgré tout cela, le cholestérol ne baissait pas. Le doc m’a avoué n’y rien comprendre; du genre "En plus, avec tout le sport que vous faites. C’est n’importe quoi ce qu’on dit alors!".
    Et voilà, il a eu le (bon ou mauvais) réflexe; cela fait 5 ans que je prends de la pravastatine.
    Cela m’a ennuyé au début car j’ai horreur de prendre des médocs mais on s’habitue à faire comme les "vieux" à 35 ans.
    Pour le moment, je n’ai aucun symptôme d’éventuels effets secondaires ou peut-être que je me suis doucement habitué à ces effets; avoir quelques douleurs musculaires quand on fait du sport c’est normal, non ?

    Avant de prendre la pravastatine, j’avais déjà des tendinites à tout-va. Mon toubib m’a donné deux explications : le manque d’étirements et une alimentation trop riche. C’est "marrant" car lorsque mon toubib m’a prescrit l’anti-cholestérol il m’a prévenu des effets secondaires sur les muscles et les tendons. Comme quoi le coeur passe avant le reste.

    En écrivant je me pose une petite question. Si les statines ont des effets secondaires non négligeables sur les muscles comment se fait-il que ces effets n’impactent pas plus le coeur (qui est un muscle) ?

    J’ai une seconde question. Le CNRS a une voix qui porte.
    Comment se fait-il que les choses (en particulier la CNAM qui cherche à faire des économies) ne bougent pas plus ?

  7. je viens de finir votre livre passionnant (Mensonges et propagande).
    Ayant entre 2,5 et 2,9 de cholestérol total, on m’a prescrit Crestor 5 durant 2 ans et demi sans autre symptôme.
    Tendinites, douleurs digestives, fatigue chronique, et surtout impossibilité de pratiquer le footing mon sport préféré, j’avais pris dix ans d’un coup.
    J’ai tout arrêté le 8 juillet, et tout est rentré dans l’ordre, sauf un reste de tennis elbow qui devrait passer.
    J’espère que votre courageux combat finira par l’emporter.
    Et vive le régime crétois !

  8. @patrick :

    Je ne peux faire de la pub pour un confrère sur un lieu public.
    Faites-moi votre demande via e-mail.
    Amicalement

  9. Bonjour,
    merci de votre réponse, je vais effectivement suivre vos conseils pour les lectures, je suis déjà au régime méditérranéen depuis plusieurs mois même si mon médecin m’affirme que ça ne sert pas à grand chose, ma compagne étant une fervente de nourriture saine pour un corps sain !!! j’ai pris rendez-vous avec un homéopathe que l’on m’a recommandé, je peux me déplacer sur toulouse aussi si vous me communiquez une adresse. je vous remercie encore de m’avoir répondu.
    Amicalement

  10. @patrick :

    Cher ami,
    Je ne connais personne dans les Landes, ni à Bordeaux, plutôt vers Toulouse …
    Un conseil : lisez mes livres, puis allez voir un nutritionniste ou un homéopathe en disant ce que vous voulez.
    Une angioplastie iliaque ne justifie pas de "foutre sa vie en l’air" si vous me permettez l’expression …
    Ceci dit, je ne suis pas votre médecin traitant !
    Bon courage

  11. j’habite dans les landes, j’aimerai avoir l’adresse d’un cardio même à bordeaux qui est en accord avec vos principes pour lesquels j’adhère complétement, les statines me posent d’énormes problémes depuis que j’en prends et aussi bien mon cardio que mon généraliste me déconseille formellement d’arrêter, c’est ma garantie de vie parait-il.j’ai été opéré en 11/2009 d’une angioplastie iliaque bilatérale avec stents avec un résultat final satisfaisant. j’ai été mis sous crestor immédiatement malgré ma réticence. après le crestor (1 an) on m’a donné du lipanthyl et ézétrol, j’ai toujours ces douleurs musculaires une libido inexistante et une irritabilité qui ne m’était pas coutumière. J’aimerai juste trouver un médecin qui m’écoute. merci

  12. @Mia56 :

    Chère Mia,
    Je ne ferai aucun commentaire supplémentaire, mais je ne vous sens pas dans de bonnes mains; je ne suis pas sûr de vous rassurer en vous disant que vous n’êtes pas seul dans ce cas …
    Hélas !
    Bon courage, quand même !

  13. Bonsoir Docteur,

    Merci pour votre réponse aussi rapide.
    C’est bien le médecin qui parle "d’athérome aortique important".
    Malheureusement, il ne m’a rien expliqué, seulement expédiée chez son confrère, qui lui-même s’est contenté d’un traitement et d’un RDV dans 3 mois.
    Bilan : je ne sais pas ce que l’on attend comme résultat thérapeutique?
    Amicalement

  14. @Mia56 :

    Cher Mia,
    Vous posez des questions concernant votre cas personnel, mais aucun médecin sérieux ne consulte via un Blog, surtout sans avoir en mains des documents …
    Mais, déjà l’utilisation du mot "athérome" (par vous ou votre médecin) traduit une grande confusion car l’athéromatose n’existe pas, je ne connais que l’athérosclérose et ça change tout …
    Ceux qui parlent d’athérome pensent que le cholestérol est responsable des maladies cardiovasculaires et qu’il faut l’abaisser à tout prix, et évidemment avec des statines (ou éventuellement de la levure de riz rouge qui est une statine naturelle, et donc à dose-efficacité égale vous aurez les mêmes ennuis, autant prendre une autre à doses moindres … comme vous voulez) !
    Urgent de lire mes livres pour comprendre que le cholestérol est innocent, et ne joue probablement aucun rôle au niveau de l’aorte abdominale … 
    Quand à votre hypothyroïdie (si elle est réelle), il est urgent de la traiter car nous avons besoin des hormones thyroïdiennes pour rester en santé …
    Je ne détaille pas !
    Et en corrigeant l’hypothyroïdie, vous aures la satisfaction de voir le cholestérol baisser ce qui est beaucoup moins important que d’avoir une bonne thyroïde !! Amicalement

  15. Bonjour à Tous,

    Après un écho-doppler, le médecin m’indique qu’il faut consulter le cardiologue.
    Athérome très important dans l’aorte abdominale et diffus dans le reste du corps.
    Il me prescrit des statines et du kardégic.
    Au bout de 8 jours: insomnies, vertiges, douleur au tendon d’Achille.
    J’arrête les statines sans avis médical, et que j’ai remplacé par de la levure de riz rouge?
    Je vais tester le produit pendant 1 mois.
    Ce jour, je vais bien, plus de vertiges, et aucune douleur au tendon.  Celui-ci, avait déjà subit une déchirure avec des antibiotiques.
    Je suis quasiment en permanence en hypothyroïdie.
    Bien que je sois suivie médicalement.
    Que faire avec une hypothyroïdie et athérome très important ?
    Merci à vous !

  16. @Daniel B :

    Cher Daniel,
    Je ne peux évidemment pas faire de consultation via Internet, pourtant la description de votre cas suscite beaucoup de questions.
    j’en suis désolé !
    Je ne sais pas pourquoi on vous a fait une nouvelle coronarographie (j’espère qu’il y avait une bonne raison car en principe une sténose de 40% n’entraîne aucun symptôme ; et seuls des symptômes pourraient justifier une coronarographie …) mais ce qui est sûr (et que même le plus naïf des cardiologues ne saurait contester) c’est que les statines n’empêchent pas la resténose des stents, ni les thromboses des stents d’ailleurs …
    Donc, arrêter votre statine ne vous a été d’aucun préjudice pour le moment, et une resténose de stent ne pouvait constituer une nouvelle indication à une prescription de statine …
    Mais ce qui m’inquiète chez vous c’est votre formulation de "régime équilibré" qui pour moi ne veut rien dire …
    Serait-ce votre cardiologue qui vous aurez prescrit un "régime équilibré" ?
    La prévention de l’infarctus et de ses complications passe par l’adoption d’un mode de vie protecteur avec des habitudes alimentaires très spécifiques qui n’ont rien "d’équilibrées …"
    Urgent de passer aux actes si vous voulez vraiment échapper à de nouvelles complications.
    Bon courage !

  17. Bonsoir Docteur.
    J’ai un stent sur l’IVA depuis 2003 à la suite de douleurs thoraciques ayant donné lieu à une coronarographie qui a révélé une obstruction à 98%.
    J’avais un peu de triglycérides en trop et pas assez de "bon" cholestérol. Pas de "mauvais" non plus, cependant. Un parent médecin lecteur de vos livres m’a incité à arrêter les statines. Ce que j’ai fait depuis 3 ans maintenant. Je marche beaucoup et observe un régime équilibré. Cependant, voici un mois, j’ai dû être hospitalisé pour une resténose sur mon stent, bouché à 30, 40 %.
    Je reprends donc des statines prescrites par mon cardiologue (Tahor 40) qui n’est pas convaincu par vos arguments.
    Je ne sais plus que faire ! Cependant les statines ne me causent aucun désagrément apparent. Mon stent continuera t-il de se boucher quoi que je fasse ?
    Merci de tous vos bons conseils.

  18. @René :

    Cher René,
    La question de l’Ezétrol* est intéressante.

    Dites-le à votre médecin traitant : voilà un médicament qui effectivement diminue le cholestérol.
    Et pourtant tous les essais cliniques ont conclu qu’il n’avait aucun effet sur le risque cardiovasculaire …

    Comment expliquer ce mystère ?

    La réponse est simple : ça ne sert à rien de diminuer le cholestérol car il est innocent !

    Pour ceux qui ont encore des doutes, il est urgent de lire mes livres pour faire le tour de la question.

    Bon vent à tous !

  19. Bonjour à tous, je confirme pour moi que mon épaule va de mieux en mieux après l’arrêt des statines, qu’aucun examen type IRM ne s’indique plus pour moi pour l’instant.

    Je signale simplement qu’en ayant interrogé le médecin traitant de ma mère 90 ans en lui ayant posé la question, Il dit qu’au moins et concernant ses patients sous statines, un tiers présenteraient des problèmes douloureux niveau muscles et articulations, situation qui l’oblige a changer radicalement de TTT, notamment avec EZETROL* qu’il juge moins efficace.

  20. Merci pour votre prompte réponse.
    Effectivement j’ai une TSH dans les chaussettes et un dosage de Levothyrox trop fort.
    Nous y remédions.
    Bon week-end!

  21. @nicole rière :

    Oui, la thyroïde a un effet majeur sur les taux de cholestérol sanguin.
    Tout cholestérol trop élevé ou trop bas devrait motiver un examen simple, clinique et biologique de la thyroïde.
    Hélas, peu le savent, peu le font !

  22. Cher Professeur,  La thyroïde influence t-elle le taux de cholestérol ?

  23. Oui, j’en ai conclu indirectement qu’il souffrait probablement lui aussi de de crampes non étiquetées et qu’on lui avait donné cette notion qui est effectivement conseillé en cas de dette en K+…idem pour les fruits secs…

  24. @René :

    La banane apporte du potassium, et quand on manque de potassium, on peut avoir des crampes …
    Rien à voir avec la toxicité des statines …

  25. Pour la petite histoire j’ai ressorti mon velo et ce jour, sur mon chemin, rencontre un ami à qui je raconte mes mésaventures qui décide d’arrêter les statines un moment "pour voir" (pas d’autres atcd), car il ne se sent pas bien et a mal partout…
    Arrivé dans une parapharmacie je demande à voir à quoi ressemble la levure de riz rouge…
    la patronne m’avoue ne pas en prendre car bien qu’elle elle ne supportât plus aucun anticholesterol son cardio lui a dit finalement que son bon cholestérol suppléait au mauvais…
    décidément…
    sur quatre connaissances prenant des statines une seule ne semble pas manifester de réactions de type douleurs musculaires…
    pour ce qui est effectivement perçu…
    d’ailleurs j’en doute pour le quatrième car n’ayant aucune connaissance médicales particulière, il me conseille toutefois de manger des bananes le soir pour éviter les crampes…
    ma foi…

  26. @René :

    Cher rené, Tour ce que vous dites est parfaitement cohérent avec la pharmacologie en général (nous sommes tous différents) et ce que nous savons des statines qui, par ailleurs, ne protègent pas le coeur … j’espère que cela ne vous a pas échappé …

    Amicalement

  27. @de Lorgeril Michel :

    J’ai omis de signaler qu’entre C5* et C10* des crampes nocturnes dans le mollet sont apparues…donc nuits infernales entre les crampes et les névralgies… c’est ce qui m’a motivé à stopper la prise de statines. Inutile de dire que je n’en souffre plus depuis l’arrêt.
    Ce qui est curieux toutefois c’est que tout le monde ne réagit pas de la même façon par rapport à la prise de ces molécules; tandis qu’un collègue qui a été ponté, souffrait de tendinites avec une statine X, celles-ci auraient disparues avec celle qui, précisément et personnellement, semble me poser problème !…

    Mes "patons" me disaient qu’ un bon médicament a nécessairement des effets secondaires… mais là descendre le cholestérol et subir ces douleurs et gênes, je dis non, en ce qui me conerne en tous cas…
    Mon kiné a décidé d’en parler à un de ces patients par rapport à mon expérience…

  28. @René :

    Cher René,
    Merci de votre témoignage.
    Que faire ?
    Arrêter ces médicaments anti-cholestérol qui vous empoisonnent bien sûr !
    Et encore, vous ne voyez que ce que vous ressentez, les complications les plus graves sont silencieuses !
    Il vous reste maintenant, et étant professionnel de la santé vous n’avez aucune excuse de ne pas le faire, à lire attentivement les dizaines de billets que je me fatigue à écrire pour informer le public sur ce blog. 
    Si lire sur un blog vous fatigue, vous devez lire mes deux livres sur le cholestérol, et vous saurez tout !
    Je ne peux pas faire plus pour vous : j’ai écrit et vous vous lisez !
    Bonne lecture !

  29. Bonjour, j’aimerais vous faire partager mon vécu et mes impressions.
    Je suis infirmier spécialisé et j’ai présenté un infarctus du myocarde fin 2009 à 50 ans, à relativement bas bruit, et un stent a été posé sur la coronaire droite qui était complètement obstruée, tandis que d’autres lésions athéromateuses sur les marginales (intersection), ne permettent pas de geste curateur.
    Comme antécédents perso et familiaux, un IDM paternel, une hypercholestérolémie discrête, tabagisme intermittent stoppé depuis l’IDM, un stress importantà plusieurs composantes.
    Depuis je bénéficie du protocole classique, dont une statine de dernière génération, disons C5*.

    Un an se passe sans trop de pb mais signale en début d'année une douleur assez isolée à l'épaule droite évoquant d'abord une tendinite (je ne suis pas sportif)un pb de coiffe de rotateurs voire une capsulite retractile, des examens me sont donc prescrits après kiné et physiothérapie infructueuse, IRM etc...ce qui me gène le plus est une douleur à type de névralgie intermittente (lancinante) au niveau de cette épaule survenant toujours la nuit et donc insomniante. La journée en dehors de mouvements douloureux localisés, je n'arrive plus à tourner la tête pour la marche arrière en véhicule, un enraidissement en quelque sorte, de même j'ai même des douleurs dorsales en inspiration profonde.

    Il se trouve que j’ai été en panne de C5* pendant 5 jours et que les névralgies nocturnes ont disparues. J’en parle à mon cardio qui me croit volontiers et me prescrit de L’Ezetrol qui n’est pas une statine. Les douleurs réapparaissent au bout de 15j et ayant refait un bilan sanguin je redemande que me soit represcrit le C* mais en dosage 10 car je mange plus "gras" qu’en début de traitement. Donc, un mois se passe, toujours raide du point de vue musculaire, la nuit les névralgies reprennent de plus belle. Je parcoure certains forums concernant ce type de problèmes, et décide de stopper unilatéralement le C10* tout en mangeant "crétois" (vos conseils diététiques). au bout de 3 semaines, je n’ai plus aucune douleur nocturne, et je peux à nouveau conduire en pouvant tourner la tête, je n’ai plus de douleurs en respirant à fond, mon épaule va beaucoup mieux, je l’ai presque oubliée.J’ai même décidé d’annuler mon RV d’IRM, craignant pour le stent.
    J’aimerai savoir, Docteur, quelle attitude suivre pour mon cas perso, étant persuadé de l’inconfort relativement invalidant que me procurent ces deux familles d’hypocholéstérolémiant.En tous cas je vais en reparler à mes médecins pour une déclaration de pharmacovigilance.

    Merci de me lire.

  30. J’ai du cholestérol … mon médecin m’a prescrit du Simvastatine 10 mg .. le plus faible dosage.

    A la lecture de ce blog, Il me semble que je viens de trouver l’origine des douleurs (genoux, épaules, poignets) dont je souffre depuis … le début du traitement.

    Mais, bon, il est toujours difficile de lier une cause a un effet. 
    Etant de nature curieuse, je vais me prêter a une petite expérience:
    je vais arrêter le traitement et vous en reparle d’ici peu.
    Si les douleurs diminuent ou disparaissent, je le reprendrai pour refaire un cycle et pouvoir valider définitivement l’origine des douleurs ce qui a la lecture de tous ces témoignages et d’autres sites semble une certitude…

    a bientôt. 😉

  31. Cher Professeur,
    Trois mois d’arrêt de statines,et tout va pour le mieux, je reste "jeune et pimpante" comme vous l’avez si joliment dit
    (en tout cas je l’espère)
    et je viens de commander un de vos livre que je ne manquerai pas de faire lire à mon toubib et à tout ce qui bouge autour de moi  !!!!!

    Bien à vous.  
    nicole.

  32. @coco :   Cher coco,

    La levure de riz rouge contient une statine naturelle.
    Plus vous en prenez, plus vous baissez votre cholestérol, plus vous avez les effets adverses des statines.
    La question importante (que vous n’avez toujours pas "accrochée" parce que vous lisez vite et sans attention) est : dois-je abaisser mon cholestérol ? 
    Version cinéma Western : mon cholestérol me menace t-il ? 
    La réponse est négative dans les deux cas !
    Lisez mes livres et vous comprendrez enfin !
    Amicalement

  33. En désespoir de cause, de plus en plus de personnes prennent de la levure de riz rouge, sans ordonnance puisque ce produit est présenté comme étant un complément alimentaire et cependant prescrit par certains médecins et homéopathes. Vous dites sans donner d’explications précises , qu’il s’agit d’une "mauvaise statine" faut-il comprendre qu’elle est encore plus nocive qu’une autre ? Pourriez-vous m’éclairer d’avantage à ce sujet car je pense que votre réponse intéressera beaucoup de monde. Je vous en remercie.

  34. J’ai terminé votre livre (cholestérol , mensonges etc)et suis un peu effrayée par ce que j’ai appris ayant été sous Tahor puis Crestor(5mg/j) pendant 7ans .A quoi dois- m’attendre :à perdre la mémoire ?(au fait pourquoi seules les femmes deviendraient "stupides" selon les Américains?) à développer un cancer?Le coup des statines qui peut-être combattraient l’impuissance masculine , m’a fait bien rire. Bel effet marketing !On peut s’attendre à tout de la part des labos.
    Ceci dit, j’ai commencé sérieusement à mettre la pédale douce sur les sucreries et les graisses après ma visite chez une diététicienne .Et je vais marcher avec une copine et tâcher de perdre quelques kgs …Mais j’ai confiance n’ayant jamais eu aucun pb cardiaque et une santé à toute épreuve .

    Question : QUI vous apporte la contradiction autrement qu’avec des études bidonnées ou payées par les firmes ?êtes-vous seul contre tous ?
    Il est vrai que depuis le Médiator et Irène Frachon , on peut , en effet AVOIR RAISON CONTRE TOUS .Dommage , le seul cardiologue de la famille est mort depuis longtemps .
    Bonnes recherches !
    Amicalement

  35. @vagnier : Cher Claude,
    Tahor ou Crestor c’est la même chose et ça ne sert à rien, sinon à vous empoisonner.
    Ceci dit, pour vous protéger réellement, il faut bien autre chose que "faire attention à votre alimentation" ce qui ne veut rien dire … 

    Si les statines ne vous protègent pas, ne pas les prendre ne vous protège pas non plus.
    Il est donc urgent de prendre votre santé en mains, et en effet lire mes livres peut vous aider …
    Bon courage ! 
    Amicalement

  36. A Michel de Lorgeril
    3 mars 2011: cholestérol total = 1.35g/l, HDL = 0.39g/l et LDL = 0.79 g/l avec prise journalière de Tahor 40. Mais mal dans les muscles des jambes et les articulations et difficulté à rester longtemps debout immobile.
    Position médecin traitant: remplacer tahor 40 par crestor 10. Or, la notice accompagnant crestor 10 précise en toutes lettres qu’en cas de douleurs musculaires et/ou articulaires, il faut arrêter le crestor 10. Ce que j’ai fait depuis une quinzaine de jours sans en parler au toubib.

    25 mars 2011: cholestérol total = 2,28g/l, HDL = 0,49g/l et LDL = 1,57g/l. Je ne fume pas, je fais du vélo d’appart régulièrement, je surveille mon alimentation. Alors quelle position adopter en face de résultats aussi fluctuants sur un laps de temps aussi court.?
    Pour terminer j’ajouterai que j’ai eu un double pontage coronarien en 2008 et pose de 2 stents (infarctus en 1999 sans suite chirurgicale et en 2008). Mon âge: 73 ans.
    Merci par anticipation pour votre réponse et dites-moi comment se procurer votre ouvrage: "Dites à votre médecin…….sans médicament"
    Bien cordialement

  37. @catfrabi : 

    URGENTISSIME de lire mes livres, ou bien de parcourir minutieusement ce blog !
    Cela vous évitera bien des malheurs !

    Bon courage ! 

    Amicalement

  38. La présence de dépôts athéromateux sur les artères n’impose-t-elle pas une prise de statines ? Et que penser de la levure de riz rouge ?

  39. J’ai pris conscience qu’il m’appartenait de me prendre en charge et j’ai rendez vous cette semaine chez une nutritionniste .

    Je vais me servir un peu plus souvent de mon vélo d'appartement et m'astreindre à une marche quotidienne.

    Je trouve que les médecins n’insistent pas beaucoup sur la prévention.
    Merci pour votre aide .Je lis "Cholestérol et Propagande" .
    Pensez vous que les généralistes le connaissent ?

  40. @vivi :

    De toute façon, ce n’est pas le Vasten* qui pourrait empêcher un infarctus ou un accident cérébral.
    Maintenant que vous avez échappé aux effets nocifs de ce médicament inutile, il vous faut réellement vous prendre en main:
    – arrêt définitif du tabac,

    – adoption d’une diète méditerranéenne, et sans concession puisque vous avez déjà eu une alerte,

    – et reprise d’une activité physique significative en fonction de vos moyens.

    Bonne chance, matelot !

  41. cher docteur,
    voilà 5 mois,que je consulte régulièrement votre site qui m’aide et me rassure dans ma décision de ne plus prendre de statines.
    Il y a pratiquement 1 an j’ai été victime d’un angor causé, je présume, par des habitudes de vie déséquilibrés, trop de travail, stress, tabac, repas… conséquences : pose d’1 stent et prescription du protocole médicamenteux dont Vasten (statines).Je décide de me prendre en main, je change mon comportement, je fait 1 heure de d’activité physique par jour, je fait attention à mon alimentation, je ne fume plus,
    Pour moi les effets secondaires ont été très rapides : douleurs aux muscles et surtout je m’enfonçais dans une dépression, je consulte alors un psychologue qui me prescrit des anti-dépresseurs que je refuse dans l’immédiat de prendre.Pour la première fois de ma vie je prends sur avis du médecin des anxiolytiques c’est à ce moment là que je suis au plus mal, je décide donc de faire des recherches sur les effets secondaires des médicaments que je prends pour mon problème coronarien. Même, s’il y a tout et son contraire sur internet de nombreux sites dont le votre sont assez sérieux pour faire réaliser à quel point les statines sont nocives. Donc mon dilemme était simple ou je continuais à prendre les statines accompagnées en sus d’anti-dépresseurs,ou bien je les arrêtais.
    Malgré l’avis de mon cardiologue je ne prends plus le vasten, et adieu ma dépression et mes douleurs musculaires. La dépression a été reconnu à postériori comme effet secondaire, normal quand on sait les effets du manque de cholestérol sur le cerveau. Seuls mon médecin généraliste et mon psychologue du moment ont compris et accepté ma décision, mon cardiologue n’a su qu’évoquer l’épée de Damoclès sur ma tête en me prédisant un éventuel infarctus. Merci Docteur de toute l’aide que vous m’avez apporté par votre site et surtout de la prise de conscience que vous provoquez chez moi et chez de nombreuses autres personnes dont on voit le témoignage.

  42. @GENEVIEVE :

    Aucune raison de prendre une statine !
    Aucune raison de mesurer votre cholestérol !
    Attention, toutefois, votre régime alimentaire n’est pas idéal … 
    Amicalement

  43. 70 ans cette année, un peu en surpoids certes mais non fumeuse et nutrition un peu contrôlée (!) i.e.: plus de beurre, cuisson huile poisson et viande blanche .Pas de plats tout préparés, soupe le soir mais toujours lait écrémé le matin et pain normal.
    Je viens d’acheter votre livre à la suite de problèmes avec le Tahor puis le Crestor : l’impression de perdre mes muscles et douleurs musculaires la nuit. J’attends 3mois avant de refaire une analyse et de voir mon généraliste. Mais à quoi bon regarder ce foutu taux de cholestérol si au final cela ne sert à rien. J’ajoute que j’ai une excellente santé, génétique sans doute : grand mère avec "angine de poitrine" certes et normande (crême et beurre tte sa vie) morte à 84ans et le grand père 87 même régime !
    Mère morte à 98 ans et c’est plus l’arthrose que le cholestérol qui l’a fait souffrir. Un frêre a subi un AVC (75ANS) mais après 50ANS de tabagisme et aucun contrôle de sa tension ni a fortiori de son taux de cholestérol.
    Aucun pb cardiaque en ce qui me concerne Pour l’info de mon généraliste je viens de faire le relevé de mes résultats d’analyse annuelle depuis 2004 ; Je ne vois pas l’action des statines dans ces résultats ! Je prends sans conviction des "huiles de poisson compléments omega 3: si ça ne fait pas de bien etc… J’aime bien votre démarche : continuez

  44. @nicole rière :

    Chère Nicole, Avoir un cholestérol élevé n’est pas une maladie. Cher certains, toutefois, un cholestérol élevé peut trahir un mode de vie qui favorise l’infarctus. Il faut changer le mode de vie et le cholestérol descend, mais ce qui compte pour la prévention de l’infarctus, c’est le changement de mode de vie pas la diminution du cholestérol, qui est innocent dans tous les cas de figure.
    Beaucoup ont un cholestérol élevé toute leur vie et s’en porte très bien, au contraire, c’est bon pour les neurones et les muscles, et aussi la vie sexuelle qu’il faut garder active le plus longtemps possible dans sa vie pour rester jeune et pimpante …  Vivez méditerranéen et oubliez votre cholestérol ! Et pour vous amuser maintenant que vous avez tout compris, lisez mes livres ! Amicalement

  45. cher docteur,
    Après un mois et demi d’arrêt du tahor 80,je me porte beaucoup mieux.Mes douleurs dans le bras qui m’avaient alertée ont diminué dans ce qu’elles avaient d’aigu et de lancinant à la façon de névralgies mais je suis attentive car elles n’ont pas encore complètement disparu.Il faut dire que j’ai subi l’assaut massif(tahor 80 pendant 5ans!)
    Je peux désormais utiliser mon bras droit pour bricoler dans mon jardin à nouveau.
    J’ai aussi remarqué que mes fréquentes insomnies semblent avoir disparu.Je m’endors plus vite et me réveille plus tôt qu’auparavant.J’ai donc plus d’énergie et me sens en meilleure forme psychique.
    Autre désagrément dont je n’avais pas parlé dans mon premier message:juste avant l’arrêt des statines,j’ai cru que je devenais sourde(sorte de
    brouillard dans l’oreille).C’est la première chose qui se soit normalisée,juste quelques jours après l’arrêt du produit.
    J’ai lu vos deux livres avec beaucoup d’attention et d’intérêt.J’avertis les gens qui prennent ce produit mais c’est à eux seuls de décider…
    J’ai offert cette semaine à mon pharmacien"Cholestérol mensonges et propagande".Il m’a dit qu’il le lirait avec intérêt et me dirait ce qu’il en pense.
    Je dois revoir prochainement mon médecin traitant et ma cardiologue dans un mois.Chacun recevra votre livre.Quel que soit leur avis,je ne reprendrai plus cette saloperie!(rassurez-vous docteur,leur pub intempestive va finir par les trahir!)
    J’ai consulté un médecin phythothérapeute qui m’a dit être au courant de la nocivité des statines,qui m’a paru intéressé par ce qui m’arrivait et surtout m’a rassurée car j’ai quand même eu peur au début ,ayant stoppé le produit de ma propre iniatiative en m’appuyant sur les témoignages des gens et sur vous.Je suis de mon mieux le régime méditerranéen que je faisais déjà plus ou moins.J’ai pris en remplacement pour me rassurer coenzymeQ10 et des capsules d’oméga3.
    Encore merci ,docteur.Restez en colère.Je vous donnerai une troisième fois de mes nouvelles quand j’aurai revu mes deux médecins.

  46. Sous Tahor depuis 7 ans, et après avoir lu un de vos article, je vois le généraliste qui me suis régulièrement et je lui dis que je veux arrêter le médicament,Il me demande pourquoi. J’explique. Il me dis 1) que je ne dois pas croire tout ce qui se dit sur internet, 2)que je me prépare sous peu une belle crise cardiaque. J’ai 67 ans.Comme je n’en démords pas , Il me concède un arrêt de 3 mois!
    Cela fait un mois et demi, pour l’heure le coeur va bien, je n’ai plus de nausées, plus de "craquements"dans les épaules, un sommeil épatant.
    J’ai eu jusqu’à 3g20 de cholestérol est-ce un taux rédhibitoire??
    Bien à Vous. Nicole.

  47. Bonjour Docteur,
    Mon médecin généraliste a essayé le Crestor pour "diminuer son cholestérol". De son propre aveu il lui devenait difficile, entre autres, de s’asseoir le matin à son bureau. J’invite tous les médecins qui nient la douleur des patients prenant des statines à faire eux-mêmes une petite cure. Paraît que ça fait pas de mal!
    Bien cordialement

  48. Mon cher Michel

    Je voudrais apporté de "l’eau à ton moulin" avec une expérience vécue hier.
    Une de mes patientes qui a bénéficié d’un stent il y a plusieurs mois s’est vu prescrire à l’issue de l’intervention Atorvastatine 10mg/j bien qu’elle n’est jamais eu de cholestérol.
    Nous avons décidé en concertation d’arrêter ce médicament de façon progressive , il y a une semaine après en avoir pris depuis de long mois.

    Je viens de la revoir hier et elle m’a déclaré que sa vie à été transformé depuis ( je n’exagère pas , c’est ce qu’elle m’a dit et j’en étais même surpris) . En effet, les douleurs quotidiennes souvent vagues ont disparu; elle peut à nouveau faire de la marche comme elle aimait faire avant l’intervention.
    Eẗant parfaitement conscient des douleurs provoquées sous statine , j’en étais malgré tout surpris.
    De plus , j’ai pris conscience que je n’avais pas réellement entendu ses doléances concernant "ses douleurs" d’autant que c’est quelqu’un qui se plaint peu.
    Ce n’ai pas la première fois que je suis confronté à cela : les patients sous statines vivent avec des douleurs ou une gêne dont ils ne font pas part à leurs médecins ou que ceux-ci ignorent.

    Je le prends comme une leçon , il faut absolument bien entendre ce que les patients nous disent.

    Pour finir ce qui est amusant c’est que je voulais t’en faire part et ce matin tu postes un article sur le sujet ; hasard ?

    Bien amicalement

    Marc

  49. Victime d’un infarctus carabiné en 2007 à mon cabinet médical je n’avais à l’époque pas de cholestérol en excés (des 2 types de cholestérol pour les rigoureux) mais de sérieux facteurs de risques : surmenage professionnel, tabagisme, alimentation déséquilibrée, pratique de sport violents en négligeant l’endurance.
    Je remercie mes confrères urgentistes qui m’ont sauvé la mise : thrombolyse in situ, coronarographie et stent dans les 3 heures.

    Bien sur mis dès la réa sous statines crestor 10 puis transfert en reeduc cardio et conseil de régime anticholestérol classique.

    A ce régime pendant 1 an : douleurs articulaires et musculaires nocturnes et diurnes, la poursuite d’une activité physique devenant une torture journalière. 
    Plus troubles de la mémoire, et libido dans les chaussettes. J’ai été "SAUVE" par la découverte et la lecture des livres de mon confrère Michel de Lorgeril.
    J’ai arrété le crestor, me suis mis au régime med.
    Repris gout et plaisir au sport et accessoirement arreter le viagra.
    Depuis je milite auprés de mes patients
    Bien sur je me suis fâché avec les délégués médicaux qui auparavant me couvraient de louanges lorsque je prescrivais, au vu des pharamineuses études.
    Depuis en reprenant l’interrogatoire de mes patients sous statines j’ai compris que:
    OUI les statines sont toxiques,
    OUI les délégués médicaux des labos sont uniquement des commerciaux
    OUI les grands patrons de nos écoles de Médecine intervenant pour un laboratoire pharmaceutique agissent de façon intéressé.
    Au fait, existent-ils encore des grands patrons ?
    Mon age 63 ans explique peut-être ma croyance dans leur persistance .
    Merci à mon excellent confrère Michel de LORGERIL de continuer à nous éclairer et à votre disposition pour appuyer votre action .

Comments are closed.