UN "CRIME SEXUEL" PRESQUE PARFAIT : STATINES CONTRE CHOLESTEROL

C’est le titre de mon dernier livre (numérique cette fois), publié, il y a presque un an et demi

De plus en plus de médecins, et de patients ont des doutes concernant l’efficacité réelle des médicaments anti-cholestérol, notamment les statines, pour la prévention des maladies cardiovasculaires. Pourtant beaucoup d’entre eux continuent de les prescrire – et les patients de les consommer – en se disant que si ces médicaments ne font pas de bien, au moins ils ne leur font pas de mal, ou très peu. Une sorte de principe de précaution …
C’est une très grave erreur car les statines – en plus de leur toxicité musculaire bien connue et fréquente – ont des effets adverses silencieux et torpides (ils favorisent l’émergence clinique des cancers), ou d’une extrême nuisance en termes de qualité de vie puisqu’ils altèrent nos capacités cognitives, notre humeur (dépression pour les uns, irritabilité pour les autres) et surtout peuvent gravement inhiber, voire ruiner, notre vie sexuelle.
Cet effet secondaire anti-sexuel des statines est encore mal connu des médecins et de leurs patients bien qu’il soit bien documenté avec plus de 80 références scientifiques et médicales citées dans ce document.

  • NDE : vous pouvez vous procurer ce livre numérique (e-book ou ebook, disponible dans les formats EPUB, PDF, FLASH – pour tablette, PC/Mac ou lecteur spécifique) dans la boutique d’A4SET. Bonne lecture !
  • (ce billet a déjà été publié le 2011-06-18 22:21, puis le 1/7 rapidement ; remodelé le 2012-08-10 13:42 puis le 1/10 ! la dernière mise à jour le 22/11/2012 : suppression de la NDE).

370 Replies to “UN "CRIME SEXUEL" PRESQUE PARFAIT : STATINES CONTRE CHOLESTEROL”

  1. URGENT : Homme / 55 ans / hypercholestérolémie familiale / Pas de décès dans ma famille pour des raisons cardiaques : Suite à vos différentes publications que j’ai lues avec attention, j’ai arrêté il y a 2 ans tout traitement sous Tahor 40 + Ezétrol. J’ai depuis 5,7 g/l de cholestérol total avec 0,54 g/l de HDL pour 4,84 g/l de LDL. Le mois dernier et ce à plusieurs reprises, quelques minutes après être parti marcher, j’ai eu des douleurs importantes dans la poitrine ressemblant à une crampe, au point de devoir m’arrêter pour faire disparaître ces symptômes. Je sors du coup d’un rendez-vous avec une cardiologue qui n’a rien décelé lorsque je suis au repos, elle suppose qu’il s’agit d’une angine de poitrine qui pourrait bien avoir un rapport avec mon cholestérol élevé. Elle est scandalisée par ma décision d’avoir arrêté les statines qu’elle voudrait que je reprenne immédiatement. Elle m’a suggéré de façon ironique de vous contacter pour savoir ce que vous pensiez de mes symptômes qu’elle attribue à l’arrêt du traitement… J’avoue que je suis un peu inquiet. J’ai à nouveau rendez-vous avec elle pour un test d’effort le 25 mars prochain et j’aimerais bien lui transmettre ce jour-là votre avis.

    1. Vous avez 55 ans, un cholestérol très élevé (avec une prédisposition génétique très probable puisque vous dites que d’autres dans votre famille ont la même chose) mais pas d’antécédent familial de maladie cardiaque si je vous comprends bien. Il est donc difficile d’accuser cette “caractéristique biologique” familiale d’être pathogène à moins d’avoir un a priori idéologique
      Vu votre âge et l’absence d’histoire familiale, on peut parler à votre propos d’une hyperlipoprotéinémie familiale bénigne car les “malignes” se manifestent généralement beaucoup plus tôt dans la vie.
      Mais vous êtes à l’âge où on peut avoir une maladie des coronaires de façon indépendante du niveau de cholestérol, et la très grande majorité des patients coronariens de votre âge ont un cholestérol absolument “normal” et parfois bas.
      Il est donc totalement arbitraire [mais très fréquent de la part des médecins influencés par le marketing de l’industrie pharmaceutique] d’attribuer une maladie des coronaires [s’il s’avérait que vous en ayez une] à un cholestérol élevé dans votre cas, car bien d’autres facteurs du mode de vie peuvent en être responsables.
      Mais je ne connais pas votre mode de vie !
      Aucune étude scientifique n’a jamais montré que dans votre cas (un cholestérol très élevé), un médicament anti-cholestérol diminuait le risque de maladie des coronaires; et comme votre cas est plutôt rare, on n’a peu d’étude montrant qu’en modifiant les habitudes alimentaires, on pouvait avoir un effet bénéfique ; mais il y a quand même la 2ème Etude d’Oslo qui a montré un net bénéfice en adoptant une diète s’approchant de la diète méditerranéenne ; et que votre médecin connaît j’espère. Dans le cas contraire je puis lui fournir les références. C’est la seule étude scientifiquement acceptable qui nous donne une direction pour les patients entrant dans votre profil biologique et clinique.
      Vous n’avez pas avoir honte donc face au cardiologue qui éventuellement vous accuserez de négligence en termes de chimiothérapie anti-cholestérol. De ce point de vue, vous avez été correct et cohérent.
      Ceci étant dit, au moment où vous avez arrêté vos médicaments anti-cholestérol, avez-vous évalué votre mode de vie ? L’avez-vous adapté selon nos conseils, ceux indiqués dans notre livre “Prévenir l’infarctus” ? Auriez-vous pensé que le fait d’arrêter les médicaments allait vous protéger sans rien faire d’autre ?
      Je ne cherche pas à vous culpabiliser, je veux vous montrer que le fait d’arrêter un médicament toxique n’est pas en soi une cause de maladie des coronaires, à moins de croire que le cholestérol bouche les artères, ce qu’aujourd’hui la science ne peut confirmer sauf dans des cas très particuliers et rarissimes.
      Mais, inversement, le fait d’arrêter les médicaments ne vous mettait pas pour autant à l’abri.
      Sachez que, aujourd’hui, beaucoup des patients qui font un infarctus (souvent une récidive) sont traités par une statine ; et ne sont donc pas protégés.
      Finalement, s’il s’avérait que vous avez effectivement une plaque d’athérosclérose sur une coronaire et qu’elle vous provoque des symptômes, pas de panique !
      Cette coronaropathie ne me semble pas agressive, au moins pour le moment; mais il faudrait dès maintenant adopter un mode de vie protecteur, avec en toute priorité la prise de capsules d’oméga-3 pour vous protéger en cas d’ischémie du myocarde. Et puis, il y a des traitements pour l’angine de poitrine et autres symptômes et éventuellement, le cardiologue peut décider de faire pratiquer une coronarographie pour faire un bilan des artères du cœur.
      Merci de me tenir au courant !
      Dans votre prochain message, ne signez pas de votre nom, mais rappelez-moi les faits et nos échanges.
      Bon courage !

  2. Cher docteur, Tout d’abord bravo pour votre “prestation” face à m. Cymes. Ca avance, ça avance… à force de semer des graines
    ça finira par sortir de terre. C’est sur qu’il y a encore du boulot pour faire évoluer les mentalités. Mais à nous, aussi, les patients,
    à faire notre part du travail pour informer et être des preuves vivantes de ce que vous avancez.
    J’ai besoin, pour ma part, d’un petit conseil si c’est possible. Et je sais que ce n’est pas une consultation.
    Je tente de résoudre la quadrature du cercle…
    A savoir que je suis hélas porteuse d’un stent actif depuis le 2 mai 2012 . Heureusement la providence a voulu que je tombe sur votre dernier
    bouquin 2 jours avant d’y retourner et que cela m’a évité de passer une seconde fois sur le gril comme c’était prévu ! J’ai changé mon mode de vie, je mange méditerranéen pour de vrai, et
    je me suis mise au vélo, dehors quand c’est possible et dedans en cas de trop vilain temps. Et je prends depuis cette date
    un comprimé de Duoplavin par jour à la fin du repas. C’est tout. Pas de statines (jamais) pas d’antihypertenseurs (14/7) ou autres joyeusetés. (j’ai fait de la résistance).
    Mais misère, mon estomac commence à en avoir assez de l’aspirine.
    Les yeux me brûlent souvent et pour finir, j’ai quelques petits saignements de nez.
    Je suis donc tentée d’arrêter ce mélange d’aspirine et de plavix pour commencer Plavix sans attendre un an au moins. Car je ne veux pas prendre d’IPP, j’ai bien
    compris que c’est nocif. J’ai saisi aussi que c’est choisir entre la peste et le choléra au niveau des conséquences de l’arrêt ou non de l’aspirine, et
    que l’on est dans le flou artistique sur le plan de la durée du traitement.
    Compte tenu de ces effets indésirables, avez-vous idée de l’attitude la meilleure que je pourrais adopter ? En sait-on plus aujourd’hui ? Ou d’autres ont-il fait cette expérience ?
    J’ai 64 ans, plus de tabac depuis 2 ans et demi, je ne suis pas en surpoids, et à part une hypothyroïde stabilisée depuis 20 ans (levothyrox 75), la vie est belle.
    Quelle que soit votre réponse, en tous cas, merci d’avance. Et très bon vent à vous aussi.

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      Voilà une lettre fort intelligente avec beaucoup de détails utiles …
      Mon opinion est que vous pourriez passer [avec l’accord de votre médecin traitant] au Plavix seul, auquel j’ajouterai des oméga-3 (à bonnes doses pour commencer) et comme vous le savez le mieux est un mélange d’oméga-3 marin et végétal.
      A discuter avec votre médecin !

      1. merci de votre réponse rapide. Je vais de ce pas suivre votre conseil. Et je conseille vivement, en voyant certain mail, de lire votre livre sur “prévenir l’infarctus” avant de mettre les doigts dans quelque engrenage que ce soit. Après lecture, on fait les choses en toute connaissance de cause. Je précise aussi que je n’ai aucun intérêt lié à la vente de ce livre!!!!!
        Bien cordialement.

  3. merci de me répondre urgent
    doit avoir pose de 3 sten lesquelles choisirent actif ou non suis sous duo plavin en attendant et souffre de graves brulures et gout de sang dans la bouche tryglicerides elevé sans consommation d’alcool ni de sucreri ni patisserie surpoids mais perte depuis 8kg vie plutot sportive arret tabac 16 ans et prends depuis peu adenolol 50 en remplacement de micardiplus que faire et que prendre a la place de ces médicaments

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      Désolé, il m’est difficile de vous donner un conseil “solide” en l’absence de dossier clinique détaillé.
      Si vous avez lu mes livres [surtout “Prévenir l’infarctus“], vous devriez pouvoir discuter sereinement avec votre cardiologue prescripteur de stents.
      Tout dépend du contexte clinique !
      Mais le mieux serait de pouvoir se passer complètement de stents car cela vous fait entrer dans un terrible cercle vicieux avec nécessité d’une multitude de médicaments et ils ne savent même pas quand les arrêter …
      Si vous ne m’avez pas encore lu, alors URGENCE, ça pourrait vous sauver la vie !

  4. Bonjour,
    Le site de vente de votre ebook sur les problèmes sexuels engendrés par les statines a fermé…
    Pouvez-me donner l’URL d’un site le vendant ?
    Merci pour votre savoir mis à disposition des béotiens que nous sommes…
    J’ai du cholestérol et je ne suis pas prêt de consommer cette m…
    Bien à vous
    Didier

    1. Je sais. C’est un problème.
      mais vous pouvez retrouver l’essentiel du raisonnement dans la nouvelle version (augmentée) de 2013 de mon livre “Cholestérol, mensonges et propagande”.
      Attention, il semble qu’Amazone envoie encore l’ancienne version. Demandez la version 2013, il ya au moins 100 pages originales de plus et quelques modifications à l’intérieur des textes anciens.
      Attention (bis), le Pr Even minimise les problèmes sexuels provoqués par les statines dans son livre, je ne suis pas d’accord !
      Bonne lecture

  5. Je ne pense pas que vous soyez un “toquard” mais tous simplement quelqu’un de passionné par ce qu’il fait et qui plus est un médecin chercheur désireux de protéger les patients et de les informer au mieux des risques et des dangers à prendre tel ou tel médicament, je pense aussi que malheureusement sans incriminer les médecins traitants ou les cardiologues, ils ne sont informés souvent que par des “visiteurs médicaux” ( qui ne sont en fait que des commerciaux qui cherchent à placer leurs produits).

  6. Ce n’est pas moi qui dis “toquard” ce sont les conflictés d’intérêts qui le disent. Les gens de la haute en somme…

  7. Ce qui m’inquiète c’est pour les patients les plus démunis : la rosiglitazone, les gliptines, tous ces médocs anti-diabétiques et maintenant les neuroleptiques, tant qu’à faire, ils essaient même des combinaisons, actuellement il y en a en phase II aux USA. Pourquoi n’a-t-on pas dit seulement la vérité, à savoir que pour les personnes à faibles revenus (puisque ce sont elles qui sont les principales victimes), quand elles consomment de la “viande” industrielle (si la viande est de bonne qualité sans transformation, elle n’est pas nuisible à la santé), genre lasagnes de chez Findus ou leurs saucisses Herta ou le steak hâché de chez Carrefour ou l’escalope de chez Père Dodu, ce n’est pas du cheval ni de la vache ni de la volaille (donc pas de quoi s’affoler), ce n’est pas du muscle mais de la graisse et du collagène avec beaucoup de sirop de glucose ou de fructose pour faire passer le goût du gras et comme les aliments sucrés créent une dépendance pire que la came (j’ai lu les superbes articles d’Avena et Lenoir et ils travaillent dessus à Bordeaux), on est sûr que le consommateur va revenir. Je passe sur le glutamate de Na+, pour dissimuler là encore les goûts douteux… Donc aujourd’hui on a des victimes, victimes deux fois de l’industrie : la première fois parce qu’on les arnaque et qu’on leur vend sous l’appellation de protéines animales du sirop de sucre, la seconde fois victimes des industries pharmaceutiques parce que ce sont les amphét’ prescrites comme coupe-faim (la sibutramine dans les compléments alimentaires (travaux de l’université de Toulouse), le Médiator donné par le bon ex-docteur Dukan dont les bouquins sont toujours vendus à la Fnac ), ce sont ces patients en guerre contre Glaxo pour la rosiglitazone,….
    Et si plutôt que de râler a posteriori contre des médocs après obtention d’AMM, on se démenait pour interdire les pratiques des industries agroalimentaires, pour exiger des contrôles stricts, des pénalités sévères, pour la restauration des services vétérinaires (puisqu’on a eu l’intelligence de disloquer le service de répression des fraudes) ?
    Parce que malgré mes capacités à lire des articles scientifiques (j’ai un M2R en physiopathologie) et j’ai repris des études de pharmacie, j’ai toujours un temps de retard, les AMM défilent et vont plus vite que moi… La revue Prescrire fait un travail génial, je ne rate jamais un numéro, mais ils avertissent quand l’AMM est déposée et retirer un médoc qui a eu l’AMM, merci… Donc agir avant l’obtention de l’AMM et cibler à la source du problème, c’est ce que moi je veux.
    Donc pourquoi ne réclamez-vous pas un boycott des lipides+glucides+collagène, oh pardon des quiches Marie et des nuggets de Ronald, tout simplement ? Si la personne est au Smic avec trois gosses, elle ne peut pas s’acheter des produits de qualité, donc on doit la protéger en interdisant les malhonnêtetés des industries. Et plus de problèmes de statines, du coup. Moins de victimes d’escroquerie, moins de souffrance psychique. Car les personnes en surpoids sont avant tout des victimes d’escroquerie, pas des malades à traiter aux psychotropes.

    1. Vous avez raison ! On va s’occuper de l’agro-business, mais on ne peut pas tout faire en même temps, on n’est pas nombreux …
      Vous n’aimez pas le Médiator, vous avez raison, et les spécialistes du Médiator sont les mêmes que pour le statines … Tout est dit !
      La revue “Prescrire” a validé toutes les statines sans un “sourcillement”, ils sont sympas mais ils sont “dépassés”, ils n’ont toujours pas compris …
      Even est beaucoup plus lucide !
      INDIGNEZ-VOUS ! C’est le moment !

      1. Bonjour,
        Je prend actuellement du tahor 80 depuis le mois de juin 2008 suite à un problème cardio vasculaire j’avais alors 43 ans sportif (3 sorties à vélo par semaine, 20 ans de rugby et 12 ans de judo), non fumeur (je n’ai jamais fumé de ma vie ),pas de cholestérol, quasiment pas d’alcool et enfin pas en sur-poids , pose 4 stents et une dilatation, suite à ce problème prescription courante de tous les cardiologues à savoir: cardegic, plavix, temerit, coversyl et enfin les fameuses statines “Tahor 80”. Depuis que je prend ce traitement j’ai des douleurs musculaires récurrentes (crampes, fatigues musculaires, l’an dernier déchirures du quadriceps, cette année déchirure du tendon du moyen faisceau du grand trochanter et j’en oublie). J’en suis à un point où je me demande si je ne vais pas arrêter le sport tant j’ai de douleurs musculaires. De plus je suis en train de lire le livre du Pr Even je suis effaré de voir à quel point les statines peuvent être néfastes pour l’organisme et que les cardiologues continuent à prescrire ce médicament.
        J’ai prochainement rendez vous avec mon nouveau cardiologue je vais tout simplement lui demander de stopper les statines.
        Il y en a assez de ces laboratoires qui font des bénéfices monstrueux sur le dos des patients se foutant bien de tout ce qui peut arriver après, il est inadmissible que l’état ne crée pas un organisme totalement neutre composé de chercheurs, de médecins,de biologistes et autres pour pouvoir palier à tous ces problèmes. Combien faudra t il de cas comme le médiator pour que les autorités fassent de la prévention et non de la répression après coup en se dégageant ainsi de toutes responsabilité.

        1. URGENT de lire notre livre “Prévenir l’infarctus et l’AVC”, ça pourrait vous sauver la vie !

        2. Vous avez raison, mais un “panel” pour juger les médicaments, composé de gens sans conflit d’intérêt, ce sont des gens que les universitaires appellent des toquards. Si vous n’avez pas de conflit d’intérêt c’est que vous ne faire pas de recherche avec l’industrie donc que vous êtes un toquard.
          Pourtant, il faut mettre des non-spécialistes pour bien juger, des gens qui ne sient pas de la spécialité pour qu’ils aient plus de recul. Et n’aient pas été embobinés par les laboratoires pharamceutiques.
          Autant dire que ça défie le sens commun et que ça ne se fera pas.

          1. Je me demande dans quelle catégorie de “toquards” je devrais me mettre … Grosse expérience de la pharmacologie (beaucoup de publications !), pas de conflit d’intérêt avec l’industrie du médicament ; et même spécialiste de certaines spécialités …
            Pensez-vous que je puisse intéresser une de nos Agences d’évaluation du médicament ?
            Réponse : Non ! Ouf ! Du boulot (non rémunéré en moins), tout le monde est content à la maison; pas que moi ! Mais j’ai la preuve que je m’étais porté volontaire ; on ne pourra pas dire que je ne fais que “râler”. Ils ont préféré recruter des “toquards” (comme vous dites si délicatement) pour leurs toutes nouvelles “commissions” d’évaluation des médicaments !
            Nouvelle Agence Nationale, nouvelles commissions … On n’a pas fini de s’ennuyer !

  8. Je viens de monter un groupe de lutte contre les arnaques scientifiques (on n’a pas encore de site web et on n’est que deux) et forcément la question du cholestérol nous a été posée par des consommateurs. Moi ce que je connais pour les problèmes d’athérosclérose,…, ce sont des hypothèses alternatives, celles d’une relation avec les pathogènes, une origine infectieuse, notamment CMV, HSV, C. pneumoniae, le premier article que j’ai trouvé remonte à …. 1979. Je connais aussi les travaux faits sur les MMPs et PAR1…
    Des articles, il y en a à la pelle.
    Que pensez-vous de ces hypothèses ? Pourquoi ne sont-elles jamais évoquées ? Pensez-vous qu’elles soient farfelues ? Et pourtant quand moi je lis ces articles, je ne les trouve pas mal faits. J’aimerais avoir votre avis. Si vous voulez des références particulières, je fais le tri et je vous les envoie.
    En ce moment, on s’occupe des bidouillages de l’AFIS (Association pour l(a)’ (dés)information scientifique) (la revue Science et pseudo-science) et on s’amuse bien. Comme ils tapinent pour les industries (ils ont même des agents de com’ payés pour ça), ils adorent les néonicotinoïdes (pesticides) au point d’occulter tous les travaux qui ne vont pas dans leur sens. Ils ont saccagé un bon article avec des commentaires débiles. On leur a signalé et ils persistent. Donc on ne va pas les rater. C’est la guerre.
    Mais ce qui va vous faire “plaisir”, c’est qu’ils massacrent votre bouquin (Cholestérol, mensonges,…) en prétendant que vous seriez le seul à avoir des doutes et en dissimulant tous les travaux qui pourraient soutenir votre hypothèse … La science à l’AFIS, c’est en option… Et l’honnêteté, c’est pas pour demain.
    Heureusement on est là… C’est la guerre, vous écris-je.
    Je suis assez effrayée par ce qu’ils essaient de commercialiser aux USA après le désastre du Rimonabant qui se fixait sur les récepteurs CB1, ils continuent à vouloir traiter l’obésité avec des produits neuropharmacologiques, des antiépileptiques aux IRSS,… Ils ne savent pas et ils lancent à toute allure leur camelote…

    1. Puis-je vous recommander la lecture attentive de notre livre “Prévenir l’infarctus” ?
      Vous y trouverez réponse à vos questions ! Et aussi dans “Dites à votre médecin que le cholestérol est innocent” [même auteur]
      Ceci dit, l’actuelle hystérie des “pro-médicaments” et autres “chimistes de la médecine” va se retourner contre eux …

  9. Bonjour,
    Après 4 pontages etr 2 stents entre 2003 et 2007, le CHU de DIJON m’a donné du tahor 80. Rapidement, j’ai eu des pb de tendons, de courbatures fatigue musculaire, et des crampes.
    Un ami qui avait eu les mêmes problèmes m’a aiguillé vers un médecin naturoppathe qui m’a prescrit de la levure de riz rouge la levure est rouge pas le riz), en me demandant de la prendre sans changer mon traitement, et sans le dire à mon cardiologue et mon généraliste. Au bout de 6 mois, il est passé au tahor 40 au vu de l’amélioration des paramètres sanguins. C’est ainsi que de 6 mois en 6 mois, je suis arrivé au tahor 10…Ceci validé par le cardiologue qui a constaté les résultats parfaits des analyses. Pour autant personne ne veut me l’enlever, alors que je suis limite diabète… J’ai commencé à prendre le tahor 1 jour sur 2, avec l’objectif de faire des analyses biologiques dans 1 mois. Je précise que j’ai 67 ans, et que je fais 1h de marche, 1h de gym et 1/2h de velo chaque jour, mais j’ai encor quelques pb au niveau de la voute plantaire. Au plan de la libido, cela ne marche que si je prends au préalable 1 comprimé de cialis 0.5mg. Dois-je arrêter totalement le tahor 10?

    1. OUI !
      Et aussi la levure de riz rouge, poison tout ça hélas !

  10. BONJOUR
    Ma belle-fille de 31 ans a fait un AVC il y a juste 10 jours. A sa sortie de l’hopital, le cardiologue lui a prescrit à titre préventif, alors qu’elle ne fait pas de cholestérol, un anti-cholestérol. Doit-elle le prendre ?
    D’autre part, ma mère de 93 ans prend de la pravastatine depuis des années,elle est cardiaque et diabétique. En octobre 2011, on lui a diagnostiqué une tumeur au sein, opérée depuis. Cela a-t-il un lien ? Ne vaudrait-il pas mieux qu’elle arrête le pravastatine alors qu’elle ne fait pas de cholestérol,

    1. Je suis désolé de tous ces malheurs !
      Dans les deux cas, la statine est inutile et toxique !
      Le lien entre statine et cancer est tout-à-fait possible, mais nous aurons du mal à le savoir tant que les données brutes [avant “nettoyage” de la base de données par des spécialistes maison] des essais cliniques ne nous seront pas accessibles …
      Bon courage

    1. C’est écrit dans la prochaine version de mon livre “Cholestérol, mensonges et propagande” …
      J’anticipe parce vous avez un beau sourire : “c’est de la m…” !

  11. Mon mar iest sous crestor 10 mg depuis pluq de 10 ans,il est porteur d’une hypogammaglobulinémie depuis 6 ans et surtout est devenu sans érection, sans libido, sans rien…..nous n’avons plus de sexualité, il en est trés malheureux et moi aussi, mon mari n’a jamais eu de probléme cardiaque, peut-il arrêter son traitement? sa libido va t’elle revenir? et que faire pour traiter quand même son cholestérol?
    Merci de votre réponse ( avant il prenait tahor, mais il a cessé suite à des douleurs musculaires intenses)
    J’aimerais vraiment être guidée car les médecins ne nous écoutent pas et ne se rendent pas compte des douleurs que leurs patients vient au quotidien!!!!!!!
    Merci de votre attention

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      Sur la base de ce vous me dites (pas grand chose), il peut arrêter ce poison inutile sur une ou deux semaines en diminuant progressivement les doses …
      Si vous y croyez, tout va revenir à la normale ; peut-être un petit Viagra pour aider à redémarrer, faites-vous aider par le pharmacien !
      Vous êtes sur un bon cap !
      ATTENTION, il faut lire en urgence notre livre “Prévenir l’infarctus“, ça pourrait lui sauver la vie !

  12. bonjour , dr lorgeril
    j’ai arrété le crestor du jour au lendemain a priori ce qu’il ne faut jamais faire. bien entendu j’en ai parlé au médecin qui veux maintenant me faire une prise de sang
    mais a quoi bon je sais que j’ai beaucoup de cholestérol alors ben maintenant je vais m’interresser a faire un régime .petit poids mais pas trop bonne bouffe.
    j’ai toujours énormément de douleurs dans les muscles bras jambes plus des pics électrique inexpliqué en haut d’une cuisse mais supportable iréversible la récupération ?
    merci a vous dr vous avez le premier a nous mettre en garde
    beaucoup de con ont douté beaucoup me disais il veut vendre des bouquins .
    mais énormément de patients vous ont fait confiance encore merci a vous
    annick

  13. Bonjour Docteur,
    C’est une amie qui m’a parlé de votre site. Sachant que je prennais des médicaments contre le cholestérol et m’a donné le lien et m’a dit : “Tiens, lis çà, je crois que tu vas apprendre beaucoup de chose !”.
    J’ai lu et les larmes me sont monter aux yeux. J’ai 46 ans et j’ai un cholestérol diagnostiquer comme héréditaire depuis plus de 20 ans. J’ai pris du LESCOL 20 puis maintenant je suis sous Pravastatine 10mg puis 20 mg depuis 3 mois. Des douleurs musculaires sont apparues mais j’ai mis çà sur le compte de la vieillesse, puis une douleur dans le bras qui ne passe pas, comme un déchirement musculaire à répétition. J’ai également beaucoup de difficultés à monter des marches à cause des douleurs dans les jambes. Concernant ma libido elle est réduite à néant……….
    Je me suis posée bien nombres de questions sur ces douleurs, me demandant à maintes reprises ce qui pouvait bien clocher chez moi sans bien sûr à aucun moment remettre en cause la Pravastatine.
    En fin de semaine je dois passer une prise de sang, et ensuite je dois aller voir mon médecin. Je redoute ce moment car elle ne supporte pas qu’on l’a contredise et surtout que l’on mette le doigt sur quelque chose. Lui dire que ces effets sont écrit noir sur blanc sur la notice va la faire bondir car d’après elle : Il suffit de lire ces effets pour les avoir tous : c’est psychologique !
    Quoiqu’il en soit j’ai arrêté la Pravastatine, car je pense d’abord à moi et j’attends avec impatience que ces effets se dissipent pour revivre et dans mon couple et dans mon corps.
    Merci Docteur pour tout cela.

    1. Apportez un de mes livres à ce brillant sujet de la faculté ! Vous rendrez service à d’autres victimes innocentes !

  14. Bonjour,
    Ma femme est sous “statine” depuis presque un an et depuis, malgrès un régime sans matière grasses, son taux de cholestérol n’a pas évolué.
    Par contre elle a perdu sa libido, a des douleurs articulaires ou musculaires (sciatique, mal aux poignets, aux genoux…), des migraines et une fatigue constante, ainsi qu’une dépression (ça elle ne veut pas l’admettre mais elle pleure tous les jours et tout lui parai insurmontable).
    Son taus de cholestérol n’évoluant pas notre médecin traitant qui l’avait mise sous pravastatine 20mg, l’a envoyée voire un endocrinologue qui lui a prescrit du crestor 20 mg.
    Elle a pris son premier cachet aujourd’hui et nous sommes tombé sur votre blog aujourd’hui, je pense lui suggérer d’arrêter son traitement, peut elle l’arrêter du jour au lendemain ?
    Je suis très inquiet pour sa santé et je faisais entièrement confiance à mon médecin jusque là, mais après toutes mes recherche sur internet de ce soir je me pose de nombreuses questions.
    Pouvez vous m’aiguiller, n’y a t il pas de risque à arrêter son traitement
    Merci,
    Cyrille Guibert

    1. Arrêtez ce poison inutile, la situation va s’aggraver ! INÉLUCTABLE !
      Pour aider votre épouse, lire en urgence notre livre “Prévenir l’infarctus et l’AVC
      Vous me direz merci après !

  15. Bonsoir,
    J’aimerais savoir comment me procurer votre ebook ?? En effet, la boutique A4SET est fermée et je ne peux donc pas acheter le “Crime sexuel presque parfait”. J’ai envoyé un mail à la boutique qui m’a dit de vous contacter.
    En vous remerciant d’avance 🙂

    1. Vous devez contacter les Éditions Thierry Souccar, ce que je vous recommande vivement !

  16. On a commencé à me prescrire des médicaments pour le cholestérol il y a bien lontemps 1979, il y a 20 ans j’ai eu des problèmes d’articulations (que j’ai toujours) mon médecin me confirmait que ça ne venait pas de statines, un fois au don du sang, ils m’ont trouvé un problème, j’avais les gammas qui sont montés à 330 je ne bois pas d’alcool. maintenant, J’ai un problème à un muscle d’un bras.
    j’ai pris TAHOR, (je ne me rappelle plus des autres avant) et le dernier CHRESTOR qui m’a détruit, (problème de souffle, douleur, perte de mémoire, fatigue et perte de libido) finalement j’ai tout arrêté depuis 5 ans ……… mais tout n’est pas redevenue normal.
    J’ai lu votre livre …..
    Cordialement

    1. Effectivement, parfois, on arrête trop tard … désolé ! Et les dégâts sont irréversibles : cécité, diabète, cancers, maladie immunitaire … je suis vraiment désolé de ce qu’on a fait … et encore plus aujourd’hui d’observer le déni des autorités …

  17. BONSOIR DOCTEUR,
    Ma mére est sous anticholesterol depuis au moins 30 ans,elle prenait Zocor qui a été remplacé par élisor il y a environ 7 ans,date ou elle a fait une crise d’épilepsie,depuis ce temps elle est sous antiépileptique,au bout d’un moment ,elle a eu des troubles cognitifs qui vont en s’empirant,auparavant,elle n’avait aucun problème de mémoire,es ce dû à une interaction entre médicament ou l’effet à long terme des statines,elle prend également aprovel, amlor,kardegic,cardensiel,j’ajoute qu’elle est âgée de 90 ans
    D’aprés vos affirmations sur les effets secondaires des médicaments,je comprends mieux les troubles de ma mère ;encore merci pour votre travail
    Cordialement

      1. Bonjour docteur de Lorgeril,
        A l’occasion de votre réponse à Marianne concernant les problèmes médicaux de sa mère, je voulais poser la question “Et quand on a compris, qu’est-ce qu’on fait?”.
        Que fait-on quand on pense qu’un proche subit les effets secondaires d’un médicament et que ce proche n’a plus la possibilité de décider pour lui-même de continuer ou d’arrêter le médicament?
        On en parle au médecin qui est d’accord ou pas avec l’arrêt du traitement.
        S’il n’est pas d’accord, on se trouve confronté à un cas de conscience: si on décide d’ arrêter le traitement malgré l’avis contraire du médecin et que le proche décède on risque de se sentir coupable; si on” accepte” la décision du médecin, on risque de s’accuser de “non assistance à personne en souffrance” devant les effets secondaires dont certains pourraient disparaître en arrêtant le traitement toxique.
        Ce que j’ai fait pour ma mère: j’ai attendu la consultation du médecin et je lui ai dit que j’avais arrêté de donner à ma mère le tahor du fait des effets secondaires.
        Le médecin, n’ayant pas demandé de le reprendre, j’ai estimé qu’il était d’accord.
        Ce n’est pas au proche ,il me semble, de prendre la responsabilité d’arrêter le traitement d’une personne majeure, même si elle n’a plus la possibilité de prendre des décisions concernant sa santé.
        Peut-être y avait-il d’autres attitudes possible?
        Si quelqu’un a une expérience dans ce domaine…
        Monsieur de Lorgeril, encore merci de nous aider à réfléchir et à agir.

  18. bonjour Docteur de Lorgeril,
    Suite à un reportage sur France3, je viens vers vous car celui ci je dirais m’ouvre un regard différent sur mes pathologie actuelle, voici mon témoignage, je ne vous demande pas consultation.
    J’ai 48 ans, je Suis sous pravastatine (elisor 20mg) , un tous les soirs, depuis environ 4 ans date à laquelle mon médecin à détecté en prise de sang un rapport chol.ldl/chol.hdl légèrement supérieur à 2.80 et aujourd’hui stabilisé à 2.80 avec ce traitement mais par contre un pré diabète est apparu cette année dans les résultats, j’étais fumeur mais j’ai arrêté il y a 3 mois, je ne boit quasiment pas et pas de façon régulière en tout cas, je mange normalement , plus de sport et un surpoids d’environ 20 kg (100kg pour 1m81).
    Je pratiquais avant la gym en salle et un peu de natation et du vélo le dimanche mais j’ai arrêté il y a deux ans par manque d’envie, et surtout par le fait que je me faisais musculairement souffrir, même en natation ! et donc le plaisir n’y était plus par manque de tonus, j’ai mis cela sur le compte du vieillissement.
    Professionnellement je rame, je n’arrive plus à mener des affaires longues, je ne suis plus bon que sur le court terme , le vite mené, psychologiquement je suis en permanence en fond dépressif, sans envie, autant au travail qu’a la maison, une sorte de “rien ne vaut la peine” permanent.
    Pour mon couple , c’est la débandade, alors que nous pouvions avoir 2 à 3 rapport semaine avec mon conjoint, je n’ai plus aujourd’hui que la même chose mais par mois et très souvent à son initiative.
    Je pensais que tout cela était lié à mon vieillissement mais je vais suite au reportage vu repenser ce traitement et voir ce qu’en pense mon médecin, je crains néanmoins le pire à son sujet.
    Ciordialement

    1. MERCI de votre témoignage ! Magnifique !
      On devrait l’afficher !dans les mairies !
      Arrêtez cette statine vite et tout ira mieux progressivement !
      Et aussi, lire en urgence notre livre “Prévenir l’infarctus“, ça pourrait vous sauver la vie !

    2. Bonjour PatrickF
      Votre témoignage est édifiant en effet
      OUI lisez d’urgence “Prévenir l’infarctus et les AVC ” vous découvrirez que votre cholestérol “est innocent”(comme le dit si bien MICHEL DE LORGERIL) et que la meilleure prévention est un mode alimentaire et une activité physique régulière …pas besoin d’une salle de sport ! le vélo ou la marche à pieds chaque jour c’est excellent je témoigne … quant à l’alimentation c’est peut-être le plus difficile si vous avez des habitudes de trop gras (mauvais gras “trans”) trop sucré et trop roboratif en général … mais le jeu en vaut la chandelle (notre vie !) on se réhabitue à un autre mode alimentaire qui remplace la plupart des médicaments… on peut vieillir en pleine forme c’est surtout VOUS qui devez repensez + que votre médecin ! être médecin de soi-même, se prendre en charge, se responsabiliser c’est la clef du bien-être.
      Bravo d’avoir arrêter de fumer remplacez par un verre de bon Bordeaux !

  19. Bonjour docteur,
    Je viens de revisionner le sujet passé ce soir aux infos de FR3 à propos des statines et de leurs effets secondaires, et ce après avoir lu en partie votre dernier ouvrage sur l’arnaque du traitement anticholestérol trouvé dans une boutique bio et dont j’ai parlé à mon médecin traitant. Il ne partage pas votre avis et me dit que le traitement aux statines que je prends, suite à un infarctus en 2011 avec pose de stent nu, est tout-à-fait indiqué. J’ai 57 ans. Ne fume pas. N’ai pas de problème d’hypertension. Ni de diabète. Le seul souci était un taux de cholestérol un peu élevé, mais c’est de famille. Et nous souffrons par ailleurs d’un problème de thrombophilie. Or ce traitement au Crestor 10 qui remplace le Tahor suite à des douleurs musculaires, Kardegic 75 mg, Inexium 20 et Omacor me procure des douleurs abdominales quasi permanentes soignées avec du Doliprane 1000, des maux de tête quasi continus alors que je n’étais pas sujet à cela, un état psychologique qui n’est pas mon état normal, et une perte totale de libido. Alors je m’interroge sur l’utilité de poursuivre ce traitement et sur les risques qu’il y aurait à l’arrêter. Et par quoi le remplacer?
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse et vous adresse mes cordiales salutations

    1. Les statines sont inutiles et toxiques !
      Lisez mes livres en urgence, notamment “Prévenir l’infarctus“, ça pourrait vous sauver la vie !

  20. @hipcio :

    Ceci n’est pas une consultation.

    Je vous vois avec beaucoup de problèmes, tous probablement solvables, car tous probablement iatrogènes comme disent les docteurs …

    Mais les docteurs ne sont probablement pas innocents dans tout ça !

    Il est urgent de modifier votre mode de vie et aucun docteur ne peut le faire à votre place …

    Devenir sceptique est une étape obligée mais il faut maintenant agir !

    Commencez par lire notre livre "Prévenir l’infarctus et l’AVC" et ensuite passez aux actes …

    La machine ne va pas tourner rond dans les 10 minutes qui suivent mais ça va vite s’améliorer …

    Surtout, dans la semaine vous aurez considérablement réduit votre risque !

    Bon vent, matelot, et revenez à la Capitainerie du Port de temps en temps …

  21. Bonjour cher docteur,

    J’ai fait un IDM asympto(thrombose coro droite) à l’âge de 27 ans (pas de cholestérol élevé, ni diabète, juste un peu de surpoids et fumeur environ 15 cig/jour), il y a maintenant presque 5 ans.

    Pose d’un stent non-actif et traitement avec Kardegic 160mg, plavix 150mg pendant 2 ans puis 75mg, crestor 10mg en prevention, omacor et cardensiel (1,25 puis 2,5 et maintenant 5mg).

    Depuis 6 mois, j’ai des douleurs en dessous des cotes gauches (je ne sais pas si c’est l’estomac ou non car pas de variances dans mes selles, pas de vomissements ni acidité), donc j’ai eu droit à echo abdominale (RAS). Je suis quand même allé aux urgences car j’avais peur de refaire un problème cardiaque. Tropo normale, examen coronarographique, RAS. Stent bien en place, pas de rétrécissement des artères. Le cardio de l’hôpital m’a donc rajouté de l’inexium pour l’estomac, mais je ne vois pas de différence.

    De plus, mes récentes analyses sanguines montrent, à 2 mois d’intervalle, que ma créat augmente et ma clairance baisse. Mon médecin généraliste ne s’en inquiète pas prétextant que si ma clairance sera en dessous de 60, on pourra s’inquiéter. De plus j’ai aussi eu une augmentation de ma CPK mais qui a baissé. Bref, je sens bien que quelque chose ne tourne pas rond.

    J’ai récemment déménagé et donc changé de cardio qui m’a dit que le plavix n’était plus nécessaire et que la kardégic suffisait amplement. Je suis donc sous kardégic, cardensiel, inexium et toujours crestor.

    Pour finir avec mon historique médical, moi et ma femme essayons d’avoir un enfant depuis plus d’un an mais nous n’y arrivons pas. Le gynéco a donc d’abord regardé du côté de ma femme (car elle a déjà fait une fausse couche avec moi, mais a déjà eu un enfant d’une précédente union, elle est donc capable d’en avoir), et apparemment le problème ne vient pas de ma femme mais de moi car j’ai fait 2 spermogrammes, montrant que mes spermatozoides normaux, c’est à dire normalement formés ne sont que de l’ordre de 7 à 8%! J’ai également remarqué que depuis le début du traitement, j’ai une perte d’appétit sexuel alors qu’avant j’étais très gourmand, si je peux m’exprimer ainsi. J’en ai parlé à mon premier cardio, qui s’est juste contenté d’ouvrir son Vidal pour me dire qu’il n’avait pas d’info sur l’influence du crestor sur les spermatozoides. Je ne trouve pas ça vraiment très pro, le Vidal je l’ai lu aussi, il ne m’a donc rien appris.

    Bref, je m’inquiète donc pour mon ventre, ma fertilité, ma libido et commence à faire le rapprochement avec ce traitement médical. Je n’ai que 32 ans et commence vraiment à angoisser pour ma santé. Je ne veux pas faire de cancer ou autres maladies graves à court, moyen ou long terme à cause de médicaments soi-disant nécessaire à ma survie. Je ne veux pas me retrouver comme ces gens que l’on voit à la télé et qui se battent, en vain, contre les grands groupes pharmaceutiques afin d’obtenir réparation quant à leur empoisonnement médicamenteux (ex : Mediator, pilule Diane, et j’en passe…)

    J’ai lu que le cholestérol jouait un rôle dans la fabrication de la vitamine D, testostérone, oestrogène, etc…le crestor faisant baisser le cholestérol, est-il possible qu’il soit en partie responsable de mes anomalies chromosomiques concernant mes spermatozoides?

    Concernant ma creat, je soupçonne le cardensiel, car dans la notice il est écrit que si l’on a une IR, il faut faire attention avec ce médicament. Les bêta-bloquants peuvent-ils donc jouer un rôle sur les fonctions rénales?

    Merci de m’avoir lu et bon courage pour votre combat.

  22. @reine :

    Une vie plutôt saine ?

    peur d’avoir des artères "encrassées", dites-vous ?

    URGENT de lire notre livre "Prévenir l’infarctus" ça pourrait vous sauver la vie !

  23. Bonjour Dr.
    j’ai pris des statines pendant plusieurs années ; depuis 4 ans je ne prends plus rien mais à la dernière analyse de sang, mon cholestérol total était de 3,71 et mon médecin traitant actuel m’a prescrit de la simvastatine 20 mg ; j’ai un HDL de 0.91 et un LDL de 2.58 – triglycérides 1.10.
    J’ai 69 ans et paraît-il l’âge est un facteur de risque.
    A part ça je mène une vie plutôt saine.
    Croyez-vous que je risque un problème cardio-vasculaire et des artères encrassées.
    Merci Dr. de vos éclaircissements.

  24. le lien vers l’e book ne fonctionne pas (détail peut être utile : je suis sur Mac) . Comment l’obtenir ?

    Merci

    Martine
    PS. Savez vous s’il sera lisible sur liseuse kobo ?

  25. Merci beaucoup pour votre réponse du 15 janvier.
    J’ai lu votre livre" Prévenir l’infarctus".
    Une conversation avec mon médecin s’impose pour une suppression de médicaments, surtout que la dernière analyse confirme les résultats de la première. Je vous tiendrai informé à la suite de ma prochaine consultation.
    Grâce à vous j’ai en main les éléments pour gérer intelligemment mon capital santé.
    Le plus difficile restera de conserver ou de trouver un médecin acceptant mon point de vue ! A suivre…
    Merci encore

  26. Comment se procurer votre 1er livre "crime sexuel….) il ne figure pas sur amazon ??

  27. @daniel :

    Rien de ce vous dites (la plaque "molle", et le dissolvant de corps mort, en particulier) ne me semble sérieux.
    Soit vous êtes un plaisantin (et vous êtes tout excusé), soit une "marionnette" dans de mauvaises mains, et votre avenir est sombre …

    Au cas où vous seriez du deuxième cas, il est urgent de lire notre livre "Prévenir l’infarctus et l’AVC", ça pourrait vous sauver la vie !

    Je ne vais pas vous le copier ici !

    Bonne lecture !

  28. je n’ai pas de cholestérol mais lors d’un examen doppler et scanner on m’a découvert une sténose athéromateuse à 60% sous forme d’une plaque molle sur la carotide.
    mon médecin veut me donner des statines que je ne prendrai pas. j’ai découvert que l’enzyme sérrapeptase dissolvait les corps morts.
    qu’en pensez vous ?
    bien cordialement

  29. @Calimero :

    Ceci n’est pas une consultation.

    Les troubles de l’érection répondent à des causes diverses et variées, et je ne saurais rien dire d’intelligent à propos d’un cas particulier en dehors d’une consultation approfondie …

    Désolé ! Mais ce qui est sûr c’est qu‘il y a toujours (et pleins) des solutions ; on peut dire que ce n’est pas une maladie … quoique certaines altérations de notre santé les favorisent … 

    Donc, pas se décourager ! faut trouver le bon thérapeute qui va vous aider …

  30. Bonjour Docteur,

    Mon médecin traitant m’a donné 2 médicaments à prendre, à savoir le concor5plus et l’ezetrol 10mg. Suite à la lecture de votre blog, j’ai stoppé l’ezetrol qui m’effraie.
    Je suis arrivé sur votre blog suite à des problèmes d’érection, donc comme ezetrol est dangereux et de surcroit contient des statines, j’ai pas hésité à le bannir. Je devrais parler de votre blog à mon médecin, mais j’ai peur de sa réaction, je n’ose déjà pas lui dire que je ne prends plus ezetrol.
    Ma question est de savoir si en faisant du fitness en salle, je peux retrouver une érection normale ?
    Bien amicalement
    Calimero

  31. Les différents types de marche :
    • La marche lente (au-dessous de 4,8 km/heure) qui, chez un adulte d’âge moyen, fait travailler de 30 à 45 % de la consommation maximale d’oxygène (VO2 max) et induit une fréquence cardiaque de l’ordre de 100 battements par minute (entre 95 et 105).
    • La marche normale et dynamique : à une vitesse comprise entre 4,8 et 6,4 km/heure. Cela correspond au travail effectué de 45 à 70 % de la VO2 max et à une fréquence cardiaque de 135 à 160 battements par minute.
    • La marche rapide : à une vitesse comprise entre 6,4 et 8 km/heure. Cela correspond à un travail effectué de 70 à 90 % de la VO2 max et à une fréquence cardiaque de 135 à 160 battements par minute.
    • La marche très rapide : à une vitesse de plus de 8 km à l’heure. Cela correspond à un travail effectué à plus de 90 % de la VO2 max et à une fréquence cardiaque de plus de 160 battements par minute.

    une étude taïwanaise publiée dans le Lancet du 1er octobre 2011

    En huit ans, en comparaison avec celle des individus inactifs, la mortalité totale des personnes ayant une activité physique légère a diminué de 14 %, la mortalité cardio-vasculaire de 19 %, la mortalité coronaire de 25 %, la mortalité par accident vasculaire cérébral de 12 %, la mortalité par diabète de 11 %, la mortalité par cancer de 10 %. La réduction de la mortalité totale a été fonction de la durée quotidienne de l’activité physique et de son intensité: quinze minutes d’activité physique quotidienne légère ont augmenté l’espérance de vie de 3 ans, le bénéfice augmentant avec la durée et l’intensité de l’activité quotidienne.

    POUR INFO SI CELA PEUT SERVIR

  32. @jm51 :

    Et maintenant, vous savez que penser (et ce que je pense) de la dite "commission de transparente", qui est parfaitement transparente en effet …

  33. @Prédi :

    Le gras ou les graisses ou les lipides n’ont jamais bouché une artère …

    URGENT de lire mes livres ou bien de … changer d’épouse ….

  34. Cher Dr,

    je suis très largement dans "votre camp", ce qui implique plus qu’une simple prise de position scientifique, mais aussi une certaine éthique de vie.
    Aussi je ne prends plus de statines depuis des années, fait bcp de sport, mange le plus équilibré possible, etc…
    MAIS je me confronte très régulièrement à mon épouse, dont l’opinion diffère, et qui n’a de cesse de m’opposer l’argument suivant : "Plus il y a de graisse dans ton sang, plus cette graisse peut se déposer, plus tes coronaires peuvent se boucher…
    " J’avoue que j’ai beaucoup de mal à contrer cet argument (d’autant que mon père s’est fait opéré d’un triple pontage à 53 ans)…
    Pouvez-vous m’y aider ?

    Bien amicalement

  35. L’Agence européenne des médicaments (EMA) a confirmé, vendredi 18 janvier, recommander le retrait du marché du médicament anti-cholestérol Tredaptive du groupe pharmaceutique Merck, qui ne sera plus disponible à partir de lundi.
    ET POURTANT :

    COMMISSION DE LA TRANSPARENCE HAS
    Avis
    3 novembre 2010
    4.4. Population cible
    La population cible de TREDAPTIVE correspond aux patients avec hypercholestérolémie non
    contrôlés par statines seules et chez lesquels un abaissement des triglycérides et une
    augmentation du HDL-cholestérol est recherchée.

    4.5. Recommandations de la Commission de la Transparence
    Avis favorable à l’inscription sur la liste des spécialités remboursables aux assurés sociaux et
    sur la liste des médicaments agréés à l’usage des collectivités et divers services publics en
    association aux statines, chez les patients avec hypercholestérolémie non contrôlés par statine
    seule et chez lesquels un abaissement des triglycérides et une augmentation du HDLcholestérol
    est recherchée, aux posologies de l’AMM.

  36. Les premières phrases du premier chapitre du livre du Dr Pinckey méritent qu’on les cite : Votre peur de mourir — si vous faites partie des nombreuses personnes qui partagent cette préoccupation morbide — a pu faire de vous une victime de la controverse sur le cholestérol.
    Ainsi, si vous en êtes arrivés à croire que vous pouvez repousser la mort de cause cardiovasculaire en modifiant votre taux de cholestérol, que ce soit au moyen de régimes ou de médicaments, vous suivez une idée qui n’est basée sur rien de solide.
    Au contraire, on vous a berné en tant que consommateur au nom d’intérêts commerciaux et de certaines associations pour la santé qui s’intéressent plus à votre portefeuille qu’à vous sauver la vie.
    En tant qu’auteur de la revue Newsletter of the American Institute of Stress, le Pr Rosch a publié plusieurs articles sur les hypothèses du cholestérol et de l’alimentation cardioprotectrice.
    Ses conclusions rejoignent celles présentées ici : Une croisade sans précédent a été conçue pour "abaisser votre taux de cholestérol" par la diminution drastique les graisses alimentaires et des traitements médicamenteux agressifs.
    Ce qui motive cette croisade est plus du domaine de la spéculation que de la preuve scientifique irréfutable.
    On connait la suite, dit le Pr Rosch : Le public a subi un tel lavage de cerveau que beaucoup de gens pensent que plus vous baissez le cholestérol, plus vous vivrez longtemps et en bonne santé. Or il n’y a rien de plus faux.
    SANS COMMENTAIRE

  37. Bonjour docteur,
    je souhaitais savoir si il est possible de vous voir en consultation ?

    Bien à vous

  38. @DedeHoquetis :

    Ceci n’est pas une consultation.

    Je ne sais pas quel livre vous avez lu, mais il surtout lire "Prévenir l’infarctus", il y a réponse à vos question.

    Concernant l’aspirine (Kardegic) probablement responsable de votre ulcère, il est possible de l’arrêter (un stent non actif de 2005 ne le justifie pas) à condition que votre mode de vie (voir le livre) désormais vous protège …
    En cas de doute, comme écrit dans le livre, je préfère le clopidogrel (ou Plavix), moins toxique !

    Je ne sais pas pourquoi on a prescrit le coaprovel mais on peut certainement s’en passer si vous avez perdu du poids, témoignage d’un meilleur mode de vie, et si vous suivez nos conseils (voir le livre).

    je préfère une pression un peu haute (si c’est pour une pression élevée qu’on vous l’a prescrit) que des médicaments toxiques ; ce qui permettra d’arrêter l’aduneric rendu nécessaire par une des molécules du coaprovel (+kardegic) probablement. Il fait quoi votre médecin ?

    Bref, en vous débrouillant bien (voir le livre), vous devriez pouvoir vous passer de tout médicament …

    A discuter, bien sûr, avec votre médecin !

    Bon vent, matelot

  39. Bonjour Docteur,
    J’ai lu votre livre passionnant. Infarctus en 2005, traité depuis 1/2 sectral 200, triatec puis coaprovel 150 cause toux, Kardegic 75, Pravastatine puis inegy puis crestor, Omacor, puis crise de goutte!  Adenuric, Colchimax, oesophagite aigue donc inexium.
    Entre temps prostatectomie radicale, incontinence rééducation, bandelette sus-urétale.
    J’arrête là.
    J’en ai eu marre, j’ai commencé le régime méditerranéen il y a deux mois et demi, j’ai perdu 9kg (de 94 à 85kg pour 1m78 à 66 ans.
    J’ai arrêté en même temps les statines, j’ai coupé en 2 le coaprovel ( diurétique…crise de goutte?) tension moyenne 11,5 12,8 puls 50 à 62
    Je me sens revivre, plus de somnolence, plus de douleurs musculaires et tendineuses, des transaminases OT passées de 55 à 24, PT de 58 à 19, des gamma de 128 à 30 des triglycérides de3,46 à 1,71 je ne dis rien du cholestérol car je vous ai bien lu mais quand même mon médecin a été bluffé !
    Je dois continuer à marcher et à randonner plus régulièrement.
    Question : Quid du Kardégic ? ( J’ai un stent non actif) Quid du coaprovel? , j’aimerais bien supprimer l’adénuric ! L’inexium ayant fait son effet je pense qu’avec mon hygiène de vie et l’arrêt des drogues mon ulcère sera un mauvais souvenir.
    Mon taux de PSA est à O après 2 ans, mon incontinence est pratiquement réglée, ma vie sexuelle a même repris, la vie est belle…..
    Merci pour tout et pour l’attention à mon témoignage

  40. @jpistres :

    Ceci n’est pas une consultation.

    Vous expliquez vos problèmes sans réfléchir aux causes possibles, c’est-à-dire votre mode de vie …

    Et vous aggravez votre cas avec des médicaments toxiques et probablement inutiles …

    URGENT de lire notre livre "Prévenir l’infarctus", ça pourrait vous sauver la vie !

Comments are closed.

Merci d'avance, pour le 370 +1 eme commentaire.