UN « CRIME SEXUEL » PRESQUE PARFAIT : STATINES CONTRE CHOLESTEROL

C’est le titre de mon dernier livre (numérique cette fois), publié, il y a presque un an et demi

De plus en plus de médecins, et de patients ont des doutes concernant l’efficacité réelle des médicaments anti-cholestérol, notamment les statines, pour la prévention des maladies cardiovasculaires. Pourtant beaucoup d’entre eux continuent de les prescrire – et les patients de les consommer – en se disant que si ces médicaments ne font pas de bien, au moins ils ne leur font pas de mal, ou très peu. Une sorte de principe de précaution …

C’est une très grave erreur car les statines – en plus de leur toxicité musculaire bien connue et fréquente – ont des effets adverses silencieux et torpides (ils favorisent l’émergence clinique des cancers), ou d’une extrême nuisance en termes de qualité de vie puisqu’ils altèrent nos capacités cognitives, notre humeur (dépression pour les uns, irritabilité pour les autres) et surtout peuvent gravement inhiber, voire ruiner, notre vie sexuelle.

Cet effet secondaire anti-sexuel des statines est encore mal connu des médecins et de leurs patients bien qu’il soit bien documenté avec plus de 80 références scientifiques et médicales citées dans ce document.

  • NDE : vous pouvez vous procurer ce livre numérique (e-book ou ebook, disponible dans les formats EPUB, PDF, FLASH – pour tablette, PC/Mac ou lecteur spécifique) dans la boutique d’A4SET. Bonne lecture !
  • (ce billet a déjà été publié le 2011-06-18 22:21, puis le 1/7 rapidement ; remodelé le 2012-08-10 13:42 puis le 1/10 ! la dernière mise à jour le 22/11/2012 : suppression de la NDE).

370 réflexions au sujet de « UN « CRIME SEXUEL » PRESQUE PARFAIT : STATINES CONTRE CHOLESTEROL »

  1. Philippe

    Bonjour mr De Lorgeril,
    comme je vous le disais il y a quelques semaines, j’ ai arrêté les statines à la suite d’ une intolérance sévère (cpk à 1500), accompagnée de multiples effets pénibles musculaires , digestifs , cognitifs, mais aussi quasi disparition de la libido;
    cela fait maintenant deux mois et demi que je ne prends plus de statines, je commence tout juste à retrouver de l’ énergie, mes muscles me font moins mal, la fonction intellectuelle récupère bien ( du moins je l’ espère), mais la libido, reviendra-t-elle ?
    Cordialement.

  2. Paca

    Docteur,

    Je suis enfin ravi et heureux de voir votre article sur ce sujet.

    Agé de 42 ans, j’ai vécu l’ensemble de ces symptômes pendant plus de 10-12 ans (sans l’étape viagra :-)).

    Ces effets toxiques silencieux s’installe en vous lentement mais surement.
    Pour ma part , j’ai arrêté depuis 1 ans définitivement la prise des statines et je suis vos conseils.
    Les effets dont vous parlez s’arrête immédiatement, il suffit d’être à l’écoute de soit pour le ressentir, de s’écouter.

    J’ai expérimenté plusieurs arrêt, avant lecture de vos livres et site, afin de le valider.

    Je voulais aussi être sur de n’être pas fous car pour les docteurs je courais au suicide en arrêtant le traitement. Aucun de ces médecins ne voulaient entendre mes doutes sur ces médicaments

    Merci encore

  3. kakahuete

    Bonjour,

    c’est étonnant j’ai les mêmes symptômes avec les beta-bloquant ,dont visiblement les effets bénéfiques sont de plus en plus discutés eux aussi.
    j’ai arrête les statines après vous avoir lu, n’auriez vous pas une publication sous le coude à propos des beta-bloquant je ne trouve rien de récent à ce sujet.
    Merci

  4. ccmiens

    Bonjour Docteur,
    A lire et a relire. Ce n’est pas remboursé par la Sécu, mais c’est plus efficace.
    Bien amicalement

  5. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @kakahuete :

    Ce ne sont probablement pas tout-à-fait les mêmes symptômes, quoique quand ça ne marche pas, ça ne marche pas …
    Les indications des béta-bloqueurs sont différentes, ils peuvent être utiles, eux !
    Il est préférable que vous voyez ça avec votre médecin traitant qui est, je l’espère moins "bloqué" par les béta-bloq que par les statines.
    Il vous trouvera un substitut à votre béta-bloq si vous avez vraiment besoin de quelque chose.
    Amicalement

  6. Kakahuete

    Comment savoir si j’ai vraiment besoin de quelque chose sachant que la prescription est systématique après un infarctus sans même un test comme le préconise la fiche technique du médicament.

  7. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @Kakahuete :

    Serais-je totalement ridicule si je vous conseille d’en parler à votre médecin et peut-être (avec prudence) lui faire confiance ?

    Bon vent, matelot !

  8. image

    Je n’ai rencontré que des médecins qui voulaient mettre mon mari et ma fille sous statines (hypercholestérolémie familiale hétérozygote).
    Lui, il se refuse à prendre ce traitement.
    Et du coup, il n’a pas de suivi médical …
    Comment faire ?

Commentaires : page 1 sur 3512345»...Plus récents »

Les commentaires sont fermés.