UN "CRIME SEXUEL" PRESQUE PARFAIT : STATINES CONTRE CHOLESTEROL

C’est le titre de mon dernier livre (numérique cette fois), publié, il y a presque un an et demi

De plus en plus de médecins, et de patients ont des doutes concernant l’efficacité réelle des médicaments anti-cholestérol, notamment les statines, pour la prévention des maladies cardiovasculaires. Pourtant beaucoup d’entre eux continuent de les prescrire – et les patients de les consommer – en se disant que si ces médicaments ne font pas de bien, au moins ils ne leur font pas de mal, ou très peu. Une sorte de principe de précaution …
C’est une très grave erreur car les statines – en plus de leur toxicité musculaire bien connue et fréquente – ont des effets adverses silencieux et torpides (ils favorisent l’émergence clinique des cancers), ou d’une extrême nuisance en termes de qualité de vie puisqu’ils altèrent nos capacités cognitives, notre humeur (dépression pour les uns, irritabilité pour les autres) et surtout peuvent gravement inhiber, voire ruiner, notre vie sexuelle.
Cet effet secondaire anti-sexuel des statines est encore mal connu des médecins et de leurs patients bien qu’il soit bien documenté avec plus de 80 références scientifiques et médicales citées dans ce document.

  • NDE : vous pouvez vous procurer ce livre numérique (e-book ou ebook, disponible dans les formats EPUB, PDF, FLASH – pour tablette, PC/Mac ou lecteur spécifique) dans la boutique d’A4SET. Bonne lecture !
  • (ce billet a déjà été publié le 2011-06-18 22:21, puis le 1/7 rapidement ; remodelé le 2012-08-10 13:42 puis le 1/10 ! la dernière mise à jour le 22/11/2012 : suppression de la NDE).

370 Replies to “UN "CRIME SEXUEL" PRESQUE PARFAIT : STATINES CONTRE CHOLESTEROL”

  1. Bonjour,

    Il y a un nouveau médicament qui m’inquiète, le dabigatran prescrit pour la fibrillation auriculaire.
    Pas de dosage à faire, et pas d’antidote!
    Sa première intention en plus n’était pas la fibrillation auriculaire.
    Qu’en pensez-vous?

  2. @Tola :

    je n’ai pas à juger votre médecin (je n’étais pas dans la salle de consultation et vous pouvez avoir mal interpréter …) mais cette prescription sans autre recommandation ne me paraît pas judicieuse … et risque effectivement d’avoir beaucoup d’effet néfaste, notamment sur votre vie sexuelle !
    Urgent de lire mes livres, au moins celui qui va sortir début décembre !
    Votre scepticisme va vous sauver, Bravo !

  3. Bonjour Dr
    Je viens de consulter un Doc, il m’a prescrit un ATORVASTATINE 20 MG à prendre chaque matin et Nicardipine 20 mg, , j’ai une tension 17. Il m’a dit que j’ai une menace de cholestérol et c’est pas bon pour ma tension.  Est-ce que cela aura une conséquence sur ma libido. J’ai 46 ans.
    Merci

  4. @ZENETES :

    Hélas, vu de loin, je ne puis rien dire de plus que vous !
    J’espère que, malgré cette longue période sous traitement inutile, vous allez récupérer !
    Merci de votre témoignage !
    Amicalement

  5. Bonjour depuis Nouméa!
    mon medecin m’a donné du tahors PAR PRECAUTION car ayant un "léger " diabète bien stabilisé!!! j’en ai pris 3 ans et j’ai commencée par ne + faire de marche,+ de jadinage car j’étais FOUDROYEE par des douleurs aux tendons d’achille, puis dans les muscles de la jambe droite, des brulures sous les pieds,des brulures à pleurer sous les omoplates, je me suis mise à utiliser une béquille car plusieurs fois j’ai failli tomber, ayant des décharges électriques dans le muscle de la jambes droite,je reste souvent 48h sans dormir!
    j’ai insistée de nombreuses fois pour faire comprendre à mon DOC, que je refusais les statines et PAS CONTENT DU TOUT m’a prescrit CRESTOR!!!!
    c’est pas une blague!!!
    ça a duré 4 ans, je lui ai dit que je ne prendrais + rien et que je veillerai de tr ès pres à mon alimentation, mon cholesterol était de 1.4!!!
    a cause des douleurs , du manque de sommeil +d’appéttit et j’ai perdu…20 kgs!!
    et vous savez quoi j’ai eut une atteinte hépatique!!!
    je n’ai plus du tout de libido et ….j’ai une fybromyalgie en prime, depuis 2 ans, c’est à pleurer et pourtant je suis une femme positive, tr ès joyeuse,forte!!
    Là, j’ai passée 8 jours au lit, tant la douleur est sans nom, à hurler et donc je prends IXPRIM 6/8/Jours! j’espérais que tout cela partirait avec l’arret des médicaments, mon cardiologue m’a félicité pour avoir arretée et insisté, mon médecin, m’a dit " c’est compliqué avec vous!!!!!"alors je vais changé de doc, car je pense avoir la capacité de dire ce qui ne va pas et réagir quand je me sens pas bien!!bref!!
    j’ai une santé ruinée et je suis dans une grande souffrance!!
    On devrait avoir le moyen de porter plainte!!!je suis tout à fait en phase avec ce que vous pensez, car mon organisme s’est exprimé et donc je constate!!!!
    je suis suivie au centre anti-douleurs à l’hopital (tous les 2 mois) c’est tout!
    Merci de dire ce que vous pensez meme si le corps médical vous dénigre, un jour, ils penseront comme vous et comme David S.S.
    Merci!
    Zénètes!!!!!

  6. @schleima :

    J’ai pris le temps de vous lire, comme vous me l’avez demandé ….
    Prenez, s’il-vous-plaît, le temps de me lire : mon Blog consciencieusement, ou mes livres, c’est plus facile !
    Vous m’éviterez de perdre mon temps et vous vous éviterez bien des ennuis et des soucis : le cholestérol est innocent de tout ce qu’on l’accuse et vous êtes deux fois victimes : 1) de la propagande qui vous incite à vous intoxiquer avec des médicaments inutiles; 2) et des poisons pour les muscles et les neurones (sans compter le risque de cancer augmenté) que ces médicaments contiennent …
    Maintenant, c’est vous qui voyez !
    Urgent de faire un "petit" effort de compréhension plutôt que de gober les idioties de vendeurs de Mediator* !
    C’est vous qui voyez …
    Amen

  7. Bonsoir Docteur,

    Bravo pour votre site très intéressant.
    J’ai 37 ans et traité par Tahor 10mg depuis une douzaine d’années, je tourne à 2,2-2,4g de cholestérol total et 1,6 de LDL, 0,6 HDL. Rien de particulier à signaler si ce n’est quelques courbatures un peu pénibles parfois (je suis très sportif). Ma libido va bien pour l’instant.
    Ma mère de 70 ans a du cholestérol et j’ai hérité d’un taux minimal incompressible, même en faisant un régime sévère ça ne baisse quasiment pas, d’où mon traitement.

    En mars dernier je me suis fait une petite déchirure musculaire au mollet qui a mis très longtemps à guérir alors qu’à l’IRM tout a l’air ok j’ai encore des tensions et une sorte de pré-crampe musculaire de temps en temps ce qui est pénalisant pour le sport.
    J’ai fait l’essai d’arrêter le Tahor pendant 1 mois (septembre). Après ce mois d’arrêt, la prise de sang indique que mon cholestérol est monté à 3,16g et le LDL monté à 2,29, le HDL baissé à 0,5 et CPK à 202, pas terrible tout ça …
    Force est de constater que le médicament même s’il n’est pas parfait est tout de même efficace.

    Pour essayer de diminuer la gêne musculaire (je fais du sport en compétition), mon médecin m’a prescrit du Fractal 80mg en lieu et place du Tahor pour voir si cette autre statine m’apporterait les mêmes bénéfices tout en minimisant les effets indésirables.

    Qu’en pensez-vous et que me conseillez-vous sachant que mon taux héréditaire suggère logiquement un traitement médicamenteux ?

    Grand merci de m’avoir lu.

  8. @Jackyjack :

    Vous posez deux questions importantes, entre autres, je vais essayer d’y répondre.
    1) vous écrivez :"mais il a peur que sa cardiologue, à qui il en a touché deux mots, le prenne mal et il se demande comment, après, il sera suivi par elle ?"
    Ma réponse est simple : un médecin doit aider ses patients et pas leur faire peur. Ce que vous décrivez est une relation médecin-malade tout-à-fait anormale. Vous êtes adultes ? Soyez-le avec votre médecin ! S’il vous déplaît, changez de médecin ! Pas plus compliqué que ça !
    2) Le rôle des médias dans l’information des médecins et du public ? Vous attendez réellement que les médias (dont le but principal est de générer des profits pour leurs actionnaires) vous informent correctement ? Dans quel monde vous croyez-vous ?
    J’arrête là mes commentaires car je ne suis pas un politicien !
    A vous d’analyser le situation actuelle, à la lumière des scandales sanitaires répétés (l’affaire du Médiator* n’étant que le moindre à mon avis), en tant que citoyen … comme je le fais de mon côté …
    Bonne chance, matelot, et gare aux cachalots blancs, aurait dit le Capitaine Achab !

  9. J’ai 56 ans et mon père s’est fait opérer deux fois pour des pontages (il est décédé d’une maladie nosocomiale à la deuxième intervention).
    Mon frère a 52 ans et a été opéré pour 4 pontages.
    J’ai lu un de vos ouvrages et je lis actuellement le deuxième.
    Vous m’avez convaincu d’arrêter de prendre des médicaments anti-cholestérol. J’en ai parlé à mon médecin qui s’est senti attaqué et qui n’a pas voulu attacher d’importance à ce que je lui disais. Il m’a dit" vous n’allez pas m’apprendre mon métier"…
    Il a quand même accepté de ne pas me prescrire les médicaments en me disant de faire un régime.
    J’essaie de faire au mieux le régime méditerranéen que vous plébiscitez.
    Pour moi, la réaction de mon médecin n’est pas très grave, car je n’ai pas eu d’opération, mais pour mon frère, cela pose un problème.
    Il est également convaincu qu’il faut arrêter les médicaments anti-cholestérol, mais il a peur que sa cardiologue, à qui il en a touché deux mots, le prenne mal et il se demande comment, après, il sera suivi par elle ?
    Peut-on avoir connaissance de cardiologues qui sont d’accord avec vous ? Cela serait beaucoup plus simple pour nous.
    Avez-vous déjà été contacté par les médias comme TF1, France2, FR3, ou CANAL+ ?
    Est-il vrai que nos médecins puissent ne pas vous connaître ? C’est ce qu’ils prétendent.
    Nous ne pouvons pas les forcer à vous lire, nous avons besoin d’eux mais nous ne pouvons pas non-plus nous intoxiquer.
    Il faudrait peut-être que toutes les personnes qui sont dans notre cas se regroupent. Si nous étions suffisamment nombreux, alors les médias commenceraient à s’intéresser à nous.
    J’ai posé beaucoup de questions, j’espère que vous pourrez y répondre sans que cela ne prenne trop de votre temps.
    Je vous remercie de ce que vous avez fait et de ce que vous faites encore.
    Amitiés!

  10. J’ai 63 ans.14 ans sous Elisor puis 18 mois Crestor (stoppé en mars 2010) j’ai les tendons des 2 épaules rompus totalement et les tendons d’Achille douloureux.
    Cet effet secondaire est connu et publié depuis 3 ou 4 ans.
    Vous n’en parlez pas beaucoup.
    Je vois des quantités de tendons rompus à la clinique où je me fais opérer et le radiologue a fait depuis longtemps la relation statines – tendons dégradés ou rompus.
    Ne pensez-vous pas qu’il faut beaucoup plus le faire savoir ?

  11. @Josette :

    Josette,
    Vous ne devriez pas mesurer votre cholestérol …
    Pour savoir pourquoi, vous devriez lire mes livres.
    Une fois cette étape franchie, vous oublierez aussi la levure de riz rouge, ça fera un souci de moins et de meilleurs neurones, ça peut servir …

  12. J’ai refusé de prendre l’Elisor, que j’ai remplacé par de la levure de riz rouge-j’attends les prochaines analyses !!
     

  13. @violette :

    Vous avez la réponse à vos questions dans mon billet sur les HF !
    Lisez mieux et, comme le laboureur le disait à ses enfant, vous trouverez un trésor
    A mon avis, vous n’avez pas de HF (il faudrait un test génétique pour être sûr) et si vous en avez une, c’est une hétérozygote;  et probablement (mais je ne connais pas votre âge, vos antécédents familiaux et votre histoire clinique, etcetera) elle est bénigne, si c’est une HF …
    Amicalement

  14. Bonjour Docteur,
    J’ai lu 2 de vos livres, qui m’ont ouvert les yeux (un troisième est en cours de lecture).
    Depuis 30 ans, je prends des hypocholestérolémiants, dont le dernier est Inegy 10/40, que je commence à diminuer (la moitié sur 15 jours, puis 1 jour sur 2), comme vous le conseillez dans un de vos livres.
    J’ai une HF et un cholestérol sans médicaments à 4,3 g/l.
    Le problème est que je ne sais pas si je suis monozygote ou hétérozygote.
    Qu’est-ce qui me permettrait de le vérifier ?
    Et si mon HF est maligne, quels médicaments dois-je prendre, en sachant que j’ai d’intenses douleurs musculaires handicapantes, sans parler de beaucoup d’autres effets secondaires, que j’attribue à la prise de statines, puisqu’on ne me trouve, après maintes analyses (biologiques, radiologiques, etc…) aucune maladie.
    Merci par avance pour votre réponse.
    Cordialement.

  15. @bazil du Tibet :
    Cher Jean-Claude,
    Je ne peux évidemment pas me substituer à vos médecins, encore moins via un Blog.
    Je peux néanmoins vous dire que : 1) il est urgent de lire mes livres pour comprendre la question du cholestérol.
    Plutôt que de vous "gaver" de médicaments inutiles et toxiques, il serait très urgent de réfléchir, si vos médecins ne le font pas, faites-le vous-même !
    2) Il n’y a pas, en principe, de relations entre le cholestérol et la péricardite, à moins qu’en ayant diminué vos défenses immunitaires avec les médicaments anticholestérol, vous ayez favorisé une péricardite virale … Ce n’est pas impossible … Il faut savoir respecter le cholestérol qui joue un rôle important dans notre système de défense … Chez vous, évidemment, j’en sais rien …
    3) l’arythmie est probablement due à la péricardite; si la péricardite est guérie (en laissant votre cholestérol tranquille, vous guérirez mieux de la péricardite), il n’y aura plus d’arythmie et donc plus besoin de tous ces médicaments qui inéluctablement vont provoquer des complications … il suffit d’attendre un peu !
    4) Si les hypothèses que je viens d’énoncer étaient vérifiées, tous vos médicaments seraient inutiles et vous vous êtes rendu malade tout seul.
    Je sais, ce n’est pas drôle à lire ou à entendre …
    Je ne peux rien faire de plus pour vous, sinon vous inciter à stimuler la curiosité et le sens critique de vos médecins … Je sais, c’est pas facile, je les connais … Faut les faire rire, ça détend l’atmosphère …
    Bon vent, Capitaine, rien n’est perdu pour le moment …

  16. Docteur,
    Je suis traité depuis 6 ans avec Ezétrol et Pravastatine avec un rapport Chlorestérol total/HDL de 5.02.
    En janvier, j’ai fait une péricardite suivie quelques mois après d’une arythmie jusqu’alors inconnue chez moi.
    Ceci m’impose de prendre, en plus,du Préviscan et de la Flécaïne !
    Est-ce bien compatible tout cela ?

  17. @jack pali :

    A ma connaissance, le clopidogrel n’a pas d’effet sur la libido.

    Le seul problème du clopidogrel est qu’on peut développer des résistances.
    Si votre médecin vous l’a prescrit, c’est probablement que vous en avez besoin, pas de controverse comme avec les statines …
    Pour remédier à une possible résistance, certains ont proposé des acides gras oméga-3, je conseille toujours de prendre un mélange d’oméga-3 végétaux et marins (je connais le mixalpha*) qui ont le grand avantage d’améliorer l’humeur si celle-ci est un peu altérée après une cure de statine …

    Bon vent matelot !

  18. Cher Docteur, Cher Michel.

    Grâce à vous j’ai arrêté les statines et autres saloperies, vous m’avez sauvé !

    Inutile de vous dire que je suis en froid avec mes médecins ( infarctus le 12.11.2010).

    Je prends encore du PLAVIX – CLOPIDOGREL ?

    J’ai une grande envie d’arrêter.
    Ce médicament a-t’il aussi des effets sur la libido ?

    Sur ce plan je dois aussi me reconstruire.

    Vous faite un travail formidable et extrêmement courageux. Lutter contre ces marchands de mort n’est pas chose facile.

    Bien cordialement jack

  19. @Mano :

    Cher mano,
    Je comprends vos scrupules et questions, vous n’êtes pas le seul à vous les poser, et à se faire martyriser par des médicaments inutiles …
    Il vous reste à lire mes livres, pour comprendre l’ensemble du problème, et notamment qu’il n’y a pas de "méchant" cholestérol et que les médicaments anti-cholestérol ne vous protègent pas …
    Il faut autre chose …
    Bon courage, vous êtes sur la bonne voie !
    Amicalement

  20. Bonsoir Docteur,
    Après la pose de 2 stents fin 2008, j’ai subit un triple pontage début 2009 et depuis cette date je suis sous traitement (Tahor 80 jusqu’à la semaine dernière remplacé par Crestor 20, Plavix 75, cardensiel 5, Triatec 2.5).
    Je suis un facteur à risque élevé.
    J’ai des douleurs supportables pour l’instant : musculaires, articulaires, tendineuses et depuis peu une baisse de libido significative.
    mais enfin si j’arrête ce traitement contre l’avis de praticiens d’expérience, parce que cette situation, je le sens, va devenir insupportable, qu’est ce qui va se passer ?
    D’abord sur ma santé, et comment rassurer mon entourage ?
    Mon Papa est décédé suite à une crise cardiaque. En ayant une hygiène de vie correcte comment combattre ce mauvais cholestérol ?
    Car il doit bien y avoir une cause à effet comme pour ces drogues que j’avale tous les jours.
    La lecture des écrits de beaucoup de patients qui s’expriment sur votre blog décrit un avenir qui n’est pas bien réjouissant pour moi si je persiste à suivre ce traitement.
    Cordialement

  21. @Nadia.M :Chère Nadia,
    Merci de votre témoignage.
    Je vois qu’en effet votre cardiologue est très au fait des nouveaux médicaments très couteux pour l’Assurance maladie ; et pas forcément utile au patient.
    Vous pourriez écrire au Ministre de la Santé ou au Directeur général de l’Assurance Maladie.
    Par ces temps de disette budgétaire, vous serez peut-être entendue …
    Ceci dit, vous n’avez pas posé de questions …
    Amicalement

  22. Question au Dr Lorgeril Michel.
    Bonjour docteur, suite au problème coronaire depuis juin 2011, mon cardiologue m’a prescrit pas mal de médicaments, du duoplavix 75, aprovel HT, procoralan et le tahor, les effets secondaire sont très pénibles à supporter, je suis aussi un régime mais j ai du mal à avancer ; on n arrête pas de prendre les patients pour des débiles, sans tenir compte de ce que le malade peut ressentir à cette indifférence.

  23. Bonjour Docteur,
    Merci d’avoir répondu aussi rapidement.
    Je revoie mon médecin prochainement et je ne manquerai pas de lui conseiller vos ouvrages.
    Pour info, après 5 mois d’arrêt des statines et en faisant plus attention à mon hygiène de vie: HDL total 2,68 (au lieu de 2,02) LDL 1,66 (au lieu de 1,02)
    A noter que le "bon" a par ailleurs augmenté. Pour ce qui concerne l’allopurino l(susceptible de protéger les muscles) et sa reprise éventuelle j’avoue ne pas trop savoir que faire.
    J’en parlerai à mon médecin.
    Mais si vous avez plus d’infos, merci de m’en faire profiter.
    Bon courage à vous. Ce sont toujours les minorités qui font avancer les choses et il semble que nous sommes de plus en plus nombreux à vous suivre.
    JM G

  24. @Jean Marc G : 

    OUI, les statines peuvent provoquer des lésions musculaires, ce que vous appelez "claquages".
    Et aussi des graves lésions tendineuses et ligamentaires.
    Il était urgent d’arrêter de vous empoisonner pour aucun bénéfice attendu.
    A mon avis (mais je n’ai pas le temps de faire une revue exhaustive), l’allopurinol devrait plutôt protéger vos muscles.
    Cela aurait été pire sans …
    Bon vent, matelot !

  25. Bonjour Docteur,
    Je suis sous tahor depuis une dizaine d’années.
    Je fait du sport assez régulirement.
    Depuis 2/3 ans j’ai des claquages à répétition en jouant au tennis.  Avant d’arrêter ce sport, j’ai pris la décision d’arrêter d’abord les statines depuis Mars dernier : plus de claquage depuis et plus de douleurs aux tendons d’Achille (dès le lever..).
    Question : les effets secondaires sur le plan musculaire peuvent-ils se manifester par des claquages ? Quand aux douleurs tendineuses ?
    (je me suis remis à la course à pied récemment).
    J’ai par ailleurs arrêté également l’allopurinol pour taux d’acide urique un peu élevé.
    Avez vous un avis la dessus ?
    Merci

  26. @Alan :

    En posant la question ("Que dois-je faire ?"), vous y aviez déjà répondu !
    Ceci dit, attention !
    Vous abstenir de vous empoisonner avec un médicament inutile ne vous protège pas pour autant de l’infarctus ou autre vilainies !
    Deuxième étape indispensable : se préoccuper de savoir ce qu’il faut vraiment faire pour se protéger : je vous renvoie à mes livres !
    Vous avez fait le plus gros : vous abstraire du discours médical, technocratique et industriel contemporain; plus qu’à vous laisser porter par les courants !
    Amicalement

  27. Bonjour Docteur !
    Je viens de faire un bilan de santé et tous mes résultats sont normaux à l’exception du cholestérol total qui est à 2.9.
    Mon médecin vient de prescrire ATORFIT 10 et avant de prendre ce médicament j’ai voulu en savoir plus ce produit qui présente tellement d’effets sécondaires sur la notice.
    Et là, mon moteur de recherche m’a envoyé sur votre site.
    Et là surprise !!!
    On dirait que vous vous adressiez à moi.
    Je suis vraiment abasourdi !
    Docteur, que dois je faire ? Je crois que je ne prendrai pas ce produit ni aucune autre statine.
    En tout cas, merci pour ces éclaircissements.

  28. Je ne vais pas venir sur ce forum pour parler de l’inutilité des statines car je n’ai pas assez de connaissances de ce médicament pour pouvoir m’engager sur cette voie, par contre il y a une chose dont je peux parler avec certitude c’est de sa nocivité.
    En effet depuis 1998 mon mari était sous statines pour un déficit de "bon cholestérol à des doses de 10mg/j.
    Au mois d’aout 2001 nous apprenons que le médicament qu’il prenait était retiré de la vente.
    Nous consultons donc le médecin traitant absent pour cause de congés et sa remplaçante le met sous vasten 40mg par jour.
    Au bout de 4 mois de prise mon mari revient voir le médecin pour se plaindre de douleurs musculaires intenses d’une fatigue tout à fait anormale et la réponse ne se fait pas attendre: "vous savez que des gens sont décédés avec ce traitement et tout est dans votre tête".
    Et on continue allégrement.
    Encore 4 mois et les symptômes continuent à s’aggraver. Nous en sommes à 8 mois de prise et quelle victoire le bon cholestérol est passé de 0,34 à 0,54 !!!!.
    Sauf que mon mari n’en peut plus de douleurs musculaires et de fatigue et demande au médecin de passer de 40mg/j à 20mg. Accordé !!!!
    Tout va tellement bien.
    A partir de ce moment les douleurs musculaires ont régressé mais la fatigue était toujours présente.
    Au fil des mois très sournoisement douleurs et fatigue se sont réinstallées.
    Alors on a sorti la panoplie des examens de laboratoire et petite surprise, les gamma gt etaient un peu élevées le reste était satisfaisant et mon mari a eu droit à une petite semonce dans le sens qu’il ne fallait pas abuser de l’alcool !
    Cet épisode a quand même duré encore 2 ans. Puis est venu le temps où les bras ne répondaient plus aux commandes, où les doigts étaient aussi engourdis et rigides.
    Devant ce tableau mon mari a été dirigé vers un neurologue et là le diagnostic est tombé comme un couperet: Sclérose latérale amyotrophique. Placé immédiatement sous rilutec, on a aussi eu le privilège de prendre pendant un mois Vasten 20mg et rilutec 2cps/j. Il avait de telles nausées et des vomissements que nous avons de nous mêmes arrêté les statines. Et miracle dans le mois qui a suivi mon mari a retrouvé un peu de force dans les bras des douleurs musculaires à type de crampes moins fréquentes si bien que lorsque nous avons revu le neurologue il a infirmé le diagnostic de SLA.
    Pouvez vous imaginer comment on vit devant de telles contradictions ?  Je ne vais pas détailler la suite qui a été pour tous les deux une galère.
    Nous avons consulté 7 médecins (neurologues, rhumatologues, rééducation fonctionnelle, médecine interne; et là nous avons fait des découvertes saisissantes : Mon époux qui était en excellente santé avant la prise des statines s’est retrouvé avec un diabète de type 2 absolument ingérable, une féritinémie à 1800 sans hémochromatose, un psoriasis géant, une hépatomégalie avec des gammagt très élevées. Non seulement ses bras ne fonctionnaient plus ses jambes idem et lorsqu’il est décédé en mai 2009 nous êtions aux portes de la phase bulbaire.
    Jusqu’à ce jour personne ne veut admettre la nocivité de ces traitements. Quand je m’en suis expliqué auprès d’un médecin expert, je me suis faite "engueuler" de vouloir faire du fric sur le dos d’un médicament si miraculeux.
    Pour conclure car j’ai été très longue il faut savoir que la nocivité est "doses et temps de prise dépendants" et que cette petite merveille remplit bien les poches des industries pharmaceutiques et de tout ce qui gravite autour, vide bien celles de la sécurité sociale et en plus nous fournit l’occasion de partir plus vite que prévu! Alors : LET US GO.

  29. @Rosy :

    Chère Rosy, Il est très difficile de répondre à votre question tant les effets des statines et de la diminution du cholestérol sont multiples et variés.
    Chaque cas est un cas particulier mais nous manquons (y compris moi) d’expérience pratique quand aux résultats du sevrage de ces tristes médicaments inutiles …
    Je pense donner de nombreuses explications dans mon livre récent sur le "crime sexuel".
    Soyez optimiste, et un peu patiente.
    Il faut d’abord que le moral revienne, mais pour aider le moral à revenir, rien de mieux qu’une activité sexuelle satisfaisante …
    C’est un cercle vicieux comme je l’explique dans mon livre et sans mauvais jeu de mots.
    Si j’étais vous, j’irais en parler à mon médecin et je lui suggèrerais de prescrire du viagra (de façon transitoire, pour remettre la machine en marche) ou un médicament assimilé.
    Transitoire, pour passer ce cap difficile. Bon vent, matelot !

  30. @MIRABEAU :

    Les statines ont, qu’elles soient naturelles ou "de synthèse", les mêmes effets biologiques : blocage de l’HMGCoA-reductase !
    Les effets secondaires adverses (y compris sexuels) sont proportionnels à l’importance de ce blocage.
    Autrement dit, plus on diminue le cholestérol et plus on augmente la probabilité d’avoir les effets adverses, avec une variabilité individuelle qui est classique avec tous les médicaments.
    La statine de la levure de riz rouge est beaucoup est moins efficace sur le cholestérol car elle est moins concentrée (donc moins active) que la statine de synthèse.
    En conséquence, on a moins d’effet adverse !
    Ce qu’il faut comprendre, avant tout, c’est que le cholestérol est très utile, et innocent de ce qu’on l’accuse.
    Et le diminuer de façon artificielle avec des médicaments n’augure rien de bon …  même si on ne provoque aucun effet adverse visible : le pire étant le cancer car quand on l’a démasqué, c’est trop tard, faut faire avec …
    Bon vent, matelot !

  31. Bonjour Docteur,

    Je viens confirmer tout ce que vous avez écrit dans votre livre concernant les effets secondaires des statines sur :

    La vie sexuelle, l’humeur, l’état physique etc etc…

    Mon mari agé de 49 ans était sous Tahor depuis 2 ans environs, hors je trouvais que depuis ce même temps son état physique et mental se détériorait vitesse grand "V".

    Nous nous avions une intimité assez équilibrée, et voilà que petit à petit cela se dégradait de plus en plus….

    Il n’avait pas le moral, mais limite dépressif, tjs fatigué, mal a tous ces muscles et toujours aucune force physique.

    Je lui disait sans arrêt mais que ce passe -t-il tu as énormément changé, je pensais même qu’il avait une maîtresse.

    Mais lui désespéré me répondait que non qu’il ne savait même pas lui pourquoi il dépérissait de jour en jour.

    Et voilà qu’un jour j’ai fais le rapprochement avec le début de la prise de ce médicament, je suis allée sur internet et j’ai trouvé votre site.

    Depuis une quinzaine de jour, je lui ai dit de stopper complètement ce médicament.

    J’ai acheté vos livres et j’espère qu’il va récupéré toute sa vitalité, sachant déjà que depuis seulement 2 semaine qu’il l’a arrêté on voit déjà du mieux dans son comportement.

    Ma question va-t-il redevenir comme avant ?

  32. Après avoir lu certains articles sur le cholestérol, et la statine, pour rencontrer moins de problèmes, je prend de la statine style LEVURE DE RIZ ROUGE, moins dangereux que la statine chimique, et aux niveaux actes sexuelle, aucun problèmes d’érections ou autre …

  33. @Hervé :

    L’ézétrol est dangereux (augmentation du risque de cancer de 40% environ en moins de 4 ans dans un essai).
    Depuis cette "sortie", toutes les données sont falsifiées.
    Concernant votre situation, je ne peux faire de consultation par Blog interposé, vous le comprenez !
    Sinon, les mesures du cholestérol, le bon et le mauvais, sont sans intérêt (urgent de lire mes livres), on se protège des risques cardiaques en adoptant un mode de vie protecteur , pas avec des médicaments, le ratio n-3/n-6 c’est mieux mais c’est pas grand chose …
    Urgent de lire mes livres !
    Bon vent, matelot

  34. Bonjour

    je suis suivi par un médecin très proche de votre vision. J’ai passé un examen sanguin très complet sur mes risques cardiovasculaires qui relève que mon rapport omega6/omega3 est excellent, 2.7.
    De plus je fais du sport régulièrement, mon souci c’est que j’ai du cholestérol qui tourne autour de 3.3g avec un mauvais autour de 2.35 et un bon autour 0.55
    Dans cette analyse il était dosé que mon cholestérol oxydant était assez élevé à 167 U/L et que mon rapport LDL et HDL est de 6.

    Il m’a donc conseillé de prendre de l’ezetrol 10mg qui marche assez bien.

    Que pensez de cette situation
    Merci

  35. Cher Docteur,
    Mon compagnon âgé aujourd’hui de 73 ans est traité depuis 2007 avec un médicament "crestor 5mg" après avoir fait des AIT. Ce médicament lui a été precrit "préventivement" et je ne connaissais pas cette classe de médicament.
    Depuis 2007 il avait retrouvé l’usage de ses jambes et de son équilibre et brusquement depuis 6 mois c’est la chute.
    Il vient d’être reconnu handicapé et se déplace très difficilement avec deux cannes. Le médecin traitant vient de supprimer le crestor et d’autre médicament "de confort" de son traitement pour ne garder que l’essentiel, le cozaar pour lutter contre l’hypertension.
    Pensez vous que la dégradation de son état physique puisse en partie être dûe au crestor 5mg ?
    Ces derniers jours je n’entends parler que des méfaits des statines et je n’avais pas fait le rapprochement.
    Merci pour votre action.
    Cordialement.

  36. @Sylvain :

    Cher Sylvain,
    Merci de vos informations concernant la librairie et  de vos commentaires sur les projets ministériels.
    Je doute un peu que des politiciens osent affronter l’industrie pharmaceutique (grande pourvoyeuse en petits et grands cadeaux pré-électoraux) dans une année pré-électorale …
    Autant se tirer une balle dans le pied, comme disent les cowboys.
    Mais enfin, nous avons vu de tels rebondissements ces jours-ci …
    Amicalement

  37. Je ne sais pas si vous avez eu le temps de lire le dernier discours de Xavier Bertrand. Il semblerait qu’il a évoqué de nombreux éléments positifs pour redresser la situation du médicament en France.
    La revue Prescrire en a fait une analyse.

    Il semblerait que les statines vont être dans les premiers médicaments réévalués.
    Peut-être que vous avez été entendu, en fin de compte ?

    Reste à voir ce que sera la loi, après un si beau discours. Restons vigilants.

  38. @Philbri :

    Cher phil,
    Comme vous l’avez lu dans mon livre, les troubles sexuels dus aux statines (et à toute médication anticholestérol probablement) ont une origine métabolique et hormonale [rien à voir j’espère avec une atteinte neurologique irréversible] qui devrait se corriger avec le temps; mais je n’ai pas de données scientifiques puisque, avec cette question, règne la loi du silence ! Mais notre "machinerie sexuelle" est fragile, notamment sa composante cérébrale, et pour remettre les train sur les rails il faut peut-être se faire aider …
    Le viagra c’est une très bonne idée, parfois l’industrie se rend utile !
    Avec toujours la même règle : aide-toi et le ciel t’aidera …
    L’homocystéine est un marqueur intéressant qui peut aider à déceler des insuffisances vitaminiques, et donc les corriger …
    Pas besoin de le faire 50 fois, une fois suffit et après on corrige …
    Bon vent matelot !

  39. Bonjour,
    Je viens de lire votre nouvelle publication (j’avais déjà lu vos autres livres auparavant), je viens de faire une découverte et je vous en remercie.
    Voilà mon témoignage, j’espère qu’il sera utile aux autres lecteurs. J’ai actuellement 62 ans. Il y a environ 22 ans, au début de ma quarantaine j’ai commencé à souffrir de problèmes d’érection, j’ai consulté un urologue qui a diagnostiqué des fuites sanguines (le sang n’allant plus totalement dans le corps caverneux). Il m’a opéré, et quelques semaines après mes problèmes d’érections avaient disparus.
    A la même époque, mon médecin traitant a commencé à me prescrire un traitement anti cholestérol, je ne sais plus si à cette époque c’était une statine ou une autre molécule mais j’ai changé plusieurs fois de médicaments pour des effets secondaires et j’ai fini avec le Tahor que j’ai définitivement arrêté de prendre en septembre 2010. A peu près 18 mois après mon opération, les troubles de l’érection sont revenus progressivement et l’urologue qui m’avait opéré n’a décelé aucune anomalie physique. Il n’a pas fait le rapprochement avec le traitement anti cholestérol et m’a prescrit du Viagra ou du Cialis.
    Ainsi je découvre à la lecture de votre dernière publication que ces traitements anti cholestérol sont la cause de mes maux. Pendant presque 20 ans j’ai contribué à enrichir l’industrie pharmaceutique en consommant une statine qui ne me protégeait en aucune façon des maladies cardiovasculaires mais qui me procurait un mal être en me rendant impuissant, impuissance que je combattais en achetant du Viagra ou du Cialis, avec peut être des effets secondaires inconnus. Bravo les laboratoires c’est vraiment du bon business !!!!
    Question : est-ce que les problèmes érectiles sont réversibles lorsque l’on arrête de prendre des statines et si oui sous quel délai ou bien le mal est il fait.
    Comme je le dis dans ce témoignage j’ai arrêté de prendre des statines en septembre 2010, j’ai fait lire vos livres à mon médecin traitant qui semble avoir été convaincu. De ce fait il ne s’alarma pas quand mon taux de cholestérol est passé de 1.4 g/l sous statine (5mg par jour) à 2.4 g/l sans traitement. Par contre il me proposa de faire un dosage de l’homocystéine (j’ai 17,5) qui semblerait être un bon marqueur des maladies coronariennes. Il semblerait que ce dosage (non remboursé par la sécu) ne plaise ni à l’industrie pharmaceutique ni aux cardiologues car il n’y a pas besoin de médicaments pour le faire baisser mais seulement la prise de vitamines du groupe B, ce qui bien sûr pourrait être fait par un généraliste.
    Question : Quel est votre avis sur ce marqueur ?

  40. Je n’ai rencontré que des médecins qui voulaient mettre mon mari et ma fille sous statines (hypercholestérolémie familiale hétérozygote).
    Lui, il se refuse à prendre ce traitement.
    Et du coup, il n’a pas de suivi médical …
    Comment faire ?

  41. @Kakahuete :

    Serais-je totalement ridicule si je vous conseille d’en parler à votre médecin et peut-être (avec prudence) lui faire confiance ?

    Bon vent, matelot !

  42. Comment savoir si j’ai vraiment besoin de quelque chose sachant que la prescription est systématique après un infarctus sans même un test comme le préconise la fiche technique du médicament.

  43. @kakahuete :

    Ce ne sont probablement pas tout-à-fait les mêmes symptômes, quoique quand ça ne marche pas, ça ne marche pas …
    Les indications des béta-bloqueurs sont différentes, ils peuvent être utiles, eux !
    Il est préférable que vous voyez ça avec votre médecin traitant qui est, je l’espère moins "bloqué" par les béta-bloq que par les statines.
    Il vous trouvera un substitut à votre béta-bloq si vous avez vraiment besoin de quelque chose.
    Amicalement

  44. Bonjour Docteur,
    A lire et a relire. Ce n’est pas remboursé par la Sécu, mais c’est plus efficace.
    Bien amicalement

  45. Bonjour,

    c’est étonnant j’ai les mêmes symptômes avec les beta-bloquant ,dont visiblement les effets bénéfiques sont de plus en plus discutés eux aussi.
    j’ai arrête les statines après vous avoir lu, n’auriez vous pas une publication sous le coude à propos des beta-bloquant je ne trouve rien de récent à ce sujet.
    Merci

  46. Docteur,

    Je suis enfin ravi et heureux de voir votre article sur ce sujet.

    Agé de 42 ans, j’ai vécu l’ensemble de ces symptômes pendant plus de 10-12 ans (sans l’étape viagra :-)).

    Ces effets toxiques silencieux s’installe en vous lentement mais surement.
    Pour ma part , j’ai arrêté depuis 1 ans définitivement la prise des statines et je suis vos conseils.
    Les effets dont vous parlez s’arrête immédiatement, il suffit d’être à l’écoute de soit pour le ressentir, de s’écouter.

    J’ai expérimenté plusieurs arrêt, avant lecture de vos livres et site, afin de le valider.

    Je voulais aussi être sur de n’être pas fous car pour les docteurs je courais au suicide en arrêtant le traitement. Aucun de ces médecins ne voulaient entendre mes doutes sur ces médicaments

    Merci encore

  47. Bonjour mr De Lorgeril,
    comme je vous le disais il y a quelques semaines, j’ ai arrêté les statines à la suite d’ une intolérance sévère (cpk à 1500), accompagnée de multiples effets pénibles musculaires , digestifs , cognitifs, mais aussi quasi disparition de la libido;
    cela fait maintenant deux mois et demi que je ne prends plus de statines, je commence tout juste à retrouver de l’ énergie, mes muscles me font moins mal, la fonction intellectuelle récupère bien ( du moins je l’ espère), mais la libido, reviendra-t-elle ?
    Cordialement.

Comments are closed.

Merci d'avance, pour le 370 +1 eme commentaire.