UN « CRIME SEXUEL » PRESQUE PARFAIT : STATINES CONTRE CHOLESTEROL

C’est le titre de mon dernier livre (numérique cette fois), publié, il y a presque un an et demi

De plus en plus de médecins, et de patients ont des doutes concernant l’efficacité réelle des médicaments anti-cholestérol, notamment les statines, pour la prévention des maladies cardiovasculaires. Pourtant beaucoup d’entre eux continuent de les prescrire – et les patients de les consommer – en se disant que si ces médicaments ne font pas de bien, au moins ils ne leur font pas de mal, ou très peu. Une sorte de principe de précaution …

C’est une très grave erreur car les statines – en plus de leur toxicité musculaire bien connue et fréquente – ont des effets adverses silencieux et torpides (ils favorisent l’émergence clinique des cancers), ou d’une extrême nuisance en termes de qualité de vie puisqu’ils altèrent nos capacités cognitives, notre humeur (dépression pour les uns, irritabilité pour les autres) et surtout peuvent gravement inhiber, voire ruiner, notre vie sexuelle.

Cet effet secondaire anti-sexuel des statines est encore mal connu des médecins et de leurs patients bien qu’il soit bien documenté avec plus de 80 références scientifiques et médicales citées dans ce document.

  • NDE : vous pouvez vous procurer ce livre numérique (e-book ou ebook, disponible dans les formats EPUB, PDF, FLASH – pour tablette, PC/Mac ou lecteur spécifique) dans la boutique d’A4SET. Bonne lecture !
  • (ce billet a déjà été publié le 2011-06-18 22:21, puis le 1/7 rapidement ; remodelé le 2012-08-10 13:42 puis le 1/10 ! la dernière mise à jour le 22/11/2012 : suppression de la NDE).

370 réflexions au sujet de « UN « CRIME SEXUEL » PRESQUE PARFAIT : STATINES CONTRE CHOLESTEROL »

  1. PERRIER

    le lien vers l’e book ne fonctionne pas (détail peut être utile : je suis sur Mac) . Comment l’obtenir ?

    Merci

    Martine
    PS. Savez vous s’il sera lisible sur liseuse kobo ?

  2. reine

    Bonjour Dr.
    j’ai pris des statines pendant plusieurs années ; depuis 4 ans je ne prends plus rien mais à la dernière analyse de sang, mon cholestérol total était de 3,71 et mon médecin traitant actuel m’a prescrit de la simvastatine 20 mg ; j’ai un HDL de 0.91 et un LDL de 2.58 – triglycérides 1.10.
    J’ai 69 ans et paraît-il l’âge est un facteur de risque.
    A part ça je mène une vie plutôt saine.
    Croyez-vous que je risque un problème cardio-vasculaire et des artères encrassées.
    Merci Dr. de vos éclaircissements.

  3. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @reine :

    Une vie plutôt saine ?

    peur d’avoir des artères "encrassées", dites-vous ?

    URGENT de lire notre livre "Prévenir l’infarctus" ça pourrait vous sauver la vie !

  4. hipcio

    Bonjour cher docteur,

    J’ai fait un IDM asympto(thrombose coro droite) à l’âge de 27 ans (pas de cholestérol élevé, ni diabète, juste un peu de surpoids et fumeur environ 15 cig/jour), il y a maintenant presque 5 ans.

    Pose d’un stent non-actif et traitement avec Kardegic 160mg, plavix 150mg pendant 2 ans puis 75mg, crestor 10mg en prevention, omacor et cardensiel (1,25 puis 2,5 et maintenant 5mg).

    Depuis 6 mois, j’ai des douleurs en dessous des cotes gauches (je ne sais pas si c’est l’estomac ou non car pas de variances dans mes selles, pas de vomissements ni acidité), donc j’ai eu droit à echo abdominale (RAS). Je suis quand même allé aux urgences car j’avais peur de refaire un problème cardiaque. Tropo normale, examen coronarographique, RAS. Stent bien en place, pas de rétrécissement des artères. Le cardio de l’hôpital m’a donc rajouté de l’inexium pour l’estomac, mais je ne vois pas de différence.

    De plus, mes récentes analyses sanguines montrent, à 2 mois d’intervalle, que ma créat augmente et ma clairance baisse. Mon médecin généraliste ne s’en inquiète pas prétextant que si ma clairance sera en dessous de 60, on pourra s’inquiéter. De plus j’ai aussi eu une augmentation de ma CPK mais qui a baissé. Bref, je sens bien que quelque chose ne tourne pas rond.

    J’ai récemment déménagé et donc changé de cardio qui m’a dit que le plavix n’était plus nécessaire et que la kardégic suffisait amplement. Je suis donc sous kardégic, cardensiel, inexium et toujours crestor.

    Pour finir avec mon historique médical, moi et ma femme essayons d’avoir un enfant depuis plus d’un an mais nous n’y arrivons pas. Le gynéco a donc d’abord regardé du côté de ma femme (car elle a déjà fait une fausse couche avec moi, mais a déjà eu un enfant d’une précédente union, elle est donc capable d’en avoir), et apparemment le problème ne vient pas de ma femme mais de moi car j’ai fait 2 spermogrammes, montrant que mes spermatozoides normaux, c’est à dire normalement formés ne sont que de l’ordre de 7 à 8%! J’ai également remarqué que depuis le début du traitement, j’ai une perte d’appétit sexuel alors qu’avant j’étais très gourmand, si je peux m’exprimer ainsi. J’en ai parlé à mon premier cardio, qui s’est juste contenté d’ouvrir son Vidal pour me dire qu’il n’avait pas d’info sur l’influence du crestor sur les spermatozoides. Je ne trouve pas ça vraiment très pro, le Vidal je l’ai lu aussi, il ne m’a donc rien appris.

    Bref, je m’inquiète donc pour mon ventre, ma fertilité, ma libido et commence à faire le rapprochement avec ce traitement médical. Je n’ai que 32 ans et commence vraiment à angoisser pour ma santé. Je ne veux pas faire de cancer ou autres maladies graves à court, moyen ou long terme à cause de médicaments soi-disant nécessaire à ma survie. Je ne veux pas me retrouver comme ces gens que l’on voit à la télé et qui se battent, en vain, contre les grands groupes pharmaceutiques afin d’obtenir réparation quant à leur empoisonnement médicamenteux (ex : Mediator, pilule Diane, et j’en passe…)

    J’ai lu que le cholestérol jouait un rôle dans la fabrication de la vitamine D, testostérone, oestrogène, etc…le crestor faisant baisser le cholestérol, est-il possible qu’il soit en partie responsable de mes anomalies chromosomiques concernant mes spermatozoides?

    Concernant ma creat, je soupçonne le cardensiel, car dans la notice il est écrit que si l’on a une IR, il faut faire attention avec ce médicament. Les bêta-bloquants peuvent-ils donc jouer un rôle sur les fonctions rénales?

    Merci de m’avoir lu et bon courage pour votre combat.

  5. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @hipcio :

    Ceci n’est pas une consultation.

    Je vous vois avec beaucoup de problèmes, tous probablement solvables, car tous probablement iatrogènes comme disent les docteurs …

    Mais les docteurs ne sont probablement pas innocents dans tout ça !

    Il est urgent de modifier votre mode de vie et aucun docteur ne peut le faire à votre place …

    Devenir sceptique est une étape obligée mais il faut maintenant agir !

    Commencez par lire notre livre "Prévenir l’infarctus et l’AVC" et ensuite passez aux actes …

    La machine ne va pas tourner rond dans les 10 minutes qui suivent mais ça va vite s’améliorer …

    Surtout, dans la semaine vous aurez considérablement réduit votre risque !

    Bon vent, matelot, et revenez à la Capitainerie du Port de temps en temps …

  6. Jean-Pierre

    Bonjour docteur,
    Je viens de revisionner le sujet passé ce soir aux infos de FR3 à propos des statines et de leurs effets secondaires, et ce après avoir lu en partie votre dernier ouvrage sur l’arnaque du traitement anticholestérol trouvé dans une boutique bio et dont j’ai parlé à mon médecin traitant. Il ne partage pas votre avis et me dit que le traitement aux statines que je prends, suite à un infarctus en 2011 avec pose de stent nu, est tout-à-fait indiqué. J’ai 57 ans. Ne fume pas. N’ai pas de problème d’hypertension. Ni de diabète. Le seul souci était un taux de cholestérol un peu élevé, mais c’est de famille. Et nous souffrons par ailleurs d’un problème de thrombophilie. Or ce traitement au Crestor 10 qui remplace le Tahor suite à des douleurs musculaires, Kardegic 75 mg, Inexium 20 et Omacor me procure des douleurs abdominales quasi permanentes soignées avec du Doliprane 1000, des maux de tête quasi continus alors que je n’étais pas sujet à cela, un état psychologique qui n’est pas mon état normal, et une perte totale de libido. Alors je m’interroge sur l’utilité de poursuivre ce traitement et sur les risques qu’il y aurait à l’arrêter. Et par quoi le remplacer?
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse et vous adresse mes cordiales salutations

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Jean-Pierre

      Les statines sont inutiles et toxiques !
      Lisez mes livres en urgence, notamment « Prévenir l’infarctus« , ça pourrait vous sauver la vie !

  7. PatrickF

    bonjour Docteur de Lorgeril,

    Suite à un reportage sur France3, je viens vers vous car celui ci je dirais m’ouvre un regard différent sur mes pathologie actuelle, voici mon témoignage, je ne vous demande pas consultation.
    J’ai 48 ans, je Suis sous pravastatine (elisor 20mg) , un tous les soirs, depuis environ 4 ans date à laquelle mon médecin à détecté en prise de sang un rapport chol.ldl/chol.hdl légèrement supérieur à 2.80 et aujourd’hui stabilisé à 2.80 avec ce traitement mais par contre un pré diabète est apparu cette année dans les résultats, j’étais fumeur mais j’ai arrêté il y a 3 mois, je ne boit quasiment pas et pas de façon régulière en tout cas, je mange normalement , plus de sport et un surpoids d’environ 20 kg (100kg pour 1m81).
    Je pratiquais avant la gym en salle et un peu de natation et du vélo le dimanche mais j’ai arrêté il y a deux ans par manque d’envie, et surtout par le fait que je me faisais musculairement souffrir, même en natation ! et donc le plaisir n’y était plus par manque de tonus, j’ai mis cela sur le compte du vieillissement.
    Professionnellement je rame, je n’arrive plus à mener des affaires longues, je ne suis plus bon que sur le court terme , le vite mené, psychologiquement je suis en permanence en fond dépressif, sans envie, autant au travail qu’a la maison, une sorte de « rien ne vaut la peine » permanent.
    Pour mon couple , c’est la débandade, alors que nous pouvions avoir 2 à 3 rapport semaine avec mon conjoint, je n’ai plus aujourd’hui que la même chose mais par mois et très souvent à son initiative.
    Je pensais que tout cela était lié à mon vieillissement mais je vais suite au reportage vu repenser ce traitement et voir ce qu’en pense mon médecin, je crains néanmoins le pire à son sujet.
    Ciordialement

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : PatrickF

      MERCI de votre témoignage ! Magnifique !
      On devrait l’afficher !dans les mairies !
      Arrêtez cette statine vite et tout ira mieux progressivement !
      Et aussi, lire en urgence notre livre « Prévenir l’infarctus« , ça pourrait vous sauver la vie !

    2. indigo
      En réponse à : PatrickF

      Bonjour PatrickF

      Votre témoignage est édifiant en effet
      OUI lisez d’urgence « Prévenir l’infarctus et les AVC  » vous découvrirez que votre cholestérol « est innocent »(comme le dit si bien MICHEL DE LORGERIL) et que la meilleure prévention est un mode alimentaire et une activité physique régulière …pas besoin d’une salle de sport ! le vélo ou la marche à pieds chaque jour c’est excellent je témoigne … quant à l’alimentation c’est peut-être le plus difficile si vous avez des habitudes de trop gras (mauvais gras « trans ») trop sucré et trop roboratif en général … mais le jeu en vaut la chandelle (notre vie !) on se réhabitue à un autre mode alimentaire qui remplace la plupart des médicaments… on peut vieillir en pleine forme c’est surtout VOUS qui devez repensez + que votre médecin ! être médecin de soi-même, se prendre en charge, se responsabiliser c’est la clef du bien-être.
      Bravo d’avoir arrêter de fumer remplacez par un verre de bon Bordeaux !

  8. marianne

    BONSOIR DOCTEUR,

    Ma mére est sous anticholesterol depuis au moins 30 ans,elle prenait Zocor qui a été remplacé par élisor il y a environ 7 ans,date ou elle a fait une crise d’épilepsie,depuis ce temps elle est sous antiépileptique,au bout d’un moment ,elle a eu des troubles cognitifs qui vont en s’empirant,auparavant,elle n’avait aucun problème de mémoire,es ce dû à une interaction entre médicament ou l’effet à long terme des statines,elle prend également aprovel, amlor,kardegic,cardensiel,j’ajoute qu’elle est âgée de 90 ans
    D’aprés vos affirmations sur les effets secondaires des médicaments,je comprends mieux les troubles de ma mère ;encore merci pour votre travail
    Cordialement

      1. yeam
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Bonjour docteur de Lorgeril,

        A l’occasion de votre réponse à Marianne concernant les problèmes médicaux de sa mère, je voulais poser la question « Et quand on a compris, qu’est-ce qu’on fait? ».
        Que fait-on quand on pense qu’un proche subit les effets secondaires d’un médicament et que ce proche n’a plus la possibilité de décider pour lui-même de continuer ou d’arrêter le médicament?
        On en parle au médecin qui est d’accord ou pas avec l’arrêt du traitement.
        S’il n’est pas d’accord, on se trouve confronté à un cas de conscience: si on décide d’ arrêter le traitement malgré l’avis contraire du médecin et que le proche décède on risque de se sentir coupable; si on » accepte » la décision du médecin, on risque de s’accuser de « non assistance à personne en souffrance » devant les effets secondaires dont certains pourraient disparaître en arrêtant le traitement toxique.
        Ce que j’ai fait pour ma mère: j’ai attendu la consultation du médecin et je lui ai dit que j’avais arrêté de donner à ma mère le tahor du fait des effets secondaires.
        Le médecin, n’ayant pas demandé de le reprendre, j’ai estimé qu’il était d’accord.

        Ce n’est pas au proche ,il me semble, de prendre la responsabilité d’arrêter le traitement d’une personne majeure, même si elle n’a plus la possibilité de prendre des décisions concernant sa santé.

        Peut-être y avait-il d’autres attitudes possible?
        Si quelqu’un a une expérience dans ce domaine…

        Monsieur de Lorgeril, encore merci de nous aider à réfléchir et à agir.

  9. Jean

    On a commencé à me prescrire des médicaments pour le cholestérol il y a bien lontemps 1979, il y a 20 ans j’ai eu des problèmes d’articulations (que j’ai toujours) mon médecin me confirmait que ça ne venait pas de statines, un fois au don du sang, ils m’ont trouvé un problème, j’avais les gammas qui sont montés à 330 je ne bois pas d’alcool. maintenant, J’ai un problème à un muscle d’un bras.
    j’ai pris TAHOR, (je ne me rappelle plus des autres avant) et le dernier CHRESTOR qui m’a détruit, (problème de souffle, douleur, perte de mémoire, fatigue et perte de libido) finalement j’ai tout arrêté depuis 5 ans ……… mais tout n’est pas redevenue normal.
    J’ai lu votre livre …..
    Cordialement

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Jean

      Effectivement, parfois, on arrête trop tard … désolé ! Et les dégâts sont irréversibles : cécité, diabète, cancers, maladie immunitaire … je suis vraiment désolé de ce qu’on a fait … et encore plus aujourd’hui d’observer le déni des autorités …

Commentaires : page 33 sur 35« Plus anciens...«3132333435»

Les commentaires sont fermés.