Statines, grippe saisonnière et vaccin antigrippal

 

Certains visiteurs (habitués ou nouveaux-venus) de ce blog pourraient s’étonner que dans le même billet, j’aborde des questions apparemment aussi disparates que les statines anticholestérol et la grippe ; et aussi les vaccins.

Serais-je en train de « perdre mon latin » ?

Serais-je en train de disperser mon énergie à propos de causes hétérodoxes ou hétéroclites ?

Pas sûr ! Quelques mots d’explication.

D’une part, ne pas oublier que les lipoprotéines qui transportent le cholestérol sont aussi notre première protection immunitaire et antivirale. On le sait depuis longtemps, on est plus sensible aux infections quand on a peu de cholestérol circulant.

D’autre part, les actualités s’entrechoquent et m’amènent à discuter « plein champ » les questions des statines et aussi des vaccins ; et puis les choses s’enchaînent avec toujours le même scénario : idées toutes faites, clameurs stupides de gens incultes ou apparemment « très bien informés » en haut de la pyramide, paralysie de la pensée, désinformation, interprétations hâtives, conclusions erronées …

Vous connaissez la suite…

Je refais l’histoire récente, et en brève.

Des investigateurs observent que les patients sous statines ne sont pas protégés par le vaccin anti-grippal. Bon Dieu !

Un résumé (plutôt niaiseux) de la question se trouve ici (désolé c’est en anglais mais ça m’évite de le faire en intégral) : http://www.medscape.com/viewarticle/858868?nlid=100443_3801&src=WNL_mdplsnews_160219_mscpedit_card&uac=78143HG&spon=2&impID=996468&faf=1

Que dit la dame (pour ceux qui ne lisent que le français) ?

Après un bref historique des idioties publiées ces dernières années par des épidémiologistes proclamant que les statines diminuaient le risque d’avoir (et la sévérité de) la grippe annuelle [ça vaut son pesant vu que la dame se contente de raconter sans aucun esprit critique...], elle dit simplement que sur la base d’études très récentes et un peu plus sérieuses qu’en fait les statines diminuent l’efficacité du vaccin anti-grippal.

Et donc, en théorie, les statines ont peu de chance de diminuer le risque de grippe.

Cela questionne fortement [à condition évidemment de croire que les statines et le vaccin antigrippal sont utiles...] la prescription systématique de statines chez ceux qui craignent les conséquences d’une grippe (notamment chez les séniors) ou l’utilité du vaccin antigrippal chez ceux qui se voient prescrire une statine.

Devons-nous renoncer aux statines, au vaccin antigrippal ou aux deux ?

Cela demande peut-être réflexion !

Mais vivons-nous dans une époque où on réfléchit ? Un peu ?

Première réflexion : les statines sont-elles utiles ?

Réponse : non !

Deuxième réflexion : le vaccin antigrippal est-il utile ?

Réponse : non !

Selon les dernières nouvelles, en effet (à confirmer), le vaccin 2015-2016 ne contient pas les antigènes correspondant à l’épidémie vécue actuellement…

Il existe dans certains pays, notamment aux USA, un profond mouvement proclamant qu’en matière de médecine industrielle (médicaments et vaccins), on en fait trop et que « moins on en fait et mieux c’est » ; sauf quand c’est indispensable évidemment ; et malheureusement ce n’est pas rare…

 

 

146 réflexions au sujet de « Statines, grippe saisonnière et vaccin antigrippal »

  1. Inoxydable

    @ Ours des Neiges : Suite à votre commentaire du 18/03/2016 à 10 h 50 dans lequel vous citiez un certain Eric P. ( que je ne connais pas ) et pour lequel vous semblez avoir des affinités, je vous suggère de voir l’article «  Charlie ou Charlots «  de M. Girard ( que vous n’aimez pas dans sa totalité ) avec lequel, pour une fois je suis entièrement d’accord ( encore qu’il n’y a que quelques articles qui me déplaisent en partie ainsi que ses références « psychanalytiques «  intempestives ) et il faut reconnaître que deux ou trois lectures de ceux-ci ( surtout lorsqu’on est pas de son avis dans ce cas c’est plus dur à comprendre -) nous ouvrent sur des réflexions que nous n’aurions pas habituellement.
    Quant à aller castagner les flics à Paris et rêver, je préfère les « bâtisseurs » et « reconstructeurs » aux « démolisseurs » ou « casseurs ». Question de caractère

    1. oursdesneiges
      En réponse à : Inoxydable

      Rien que le titre  » Charlie ou charlots  » me fait fuir
      Je lisais , presque depuis l’origine , Charlie Hebdo ( jusqu’en 2002 ou ce con de Val et autres Charb avaient appelé à voter Arlette , avec le résultat que l’on sait : Chirac/ Lepen au 2ème tour ) , Charlie Mensuel et autres joyeusetés ; alors l’opinion de Girard …….
      J’ai aussi , en comprenant mieux le fonctionnement du cerveau ( et des bactéries intestinales ) , abandonné peu à peu les théories psychanalytiques , ce que MG ne peut comprendre .
      N.B. heureusement qu’il n’y a pas que des gens  » sérieux  » dans la vie , les rêveurs et les poètes ont le droit de vivre aussi .

      1. Inoxydable
        En réponse à : oursdesneiges

        Vous ne devriez pas fuit devant cet article, mais le lire, juste pour avoir une opinion qui n’est pas dans le moule… Ca ne vous rappelle rien ?
        – « Charlie Hebdo » ? Je l’ai aussi lu dans ma jeunesse . « Iconoclaste » n’est pas le terme que j’employais mais « ordurier » et tellement vide intellectuellement que cela me donnait une idée de l’infini !
        - D’accord avec vous pour les théorie psychanalytiques, mais on ne peut pas se renier en un jour (conf. le problème des Statines et du Cholestérol…)
        - N.B : Les bâtisseurs ne sont pas des gens sérieux mais des rêveurs géniaux ( conf. toutes les grandes réalisations de civilisations qui se sont succédés sur notre planète ( – Stonehenge Carnac -Baalbek – les Pyramides, Matchu pichu – les cathédrales – les grandes découvertes scientifiques – les grands écrits de la littérature ou de la philosophie etc.. j’en oublie et des meilleures …) Quant aux rêveurs démolisseurs … voir l’actualité Bruxelloise.

  2. djjnet

    Bonjour,
    j’ai réussi à convaincre ma mère d’arrêter un peu les statines quelques temps. Entre les deux contôles espacés de 3 mois (sans statines), le cholesterol est passé de 2,05 à 3,14 et 0,93 à 1,94 (précisé ldl). Son docteur indique que c’est problématique que la deuxième valeur dépasse le 1 car il y a aussi du diabète, hémoglobine a1c de 7% (avec un traitement pour le diabète, qui est présent dans la famille, pas que ma mère).
    Que pensez-vous de ces chiffres et comment puis-je la rassurer/convaindre de continuer sans si ce n’est pas gênant avec le diabète ?

    merci.

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : djjnet

      Ceci n’est pas une consultation.

      Il est probable qu’en attendant un peu, le diabète va s’améliorer ; puisque les statines augmentent le risque de diabète de 100% environ. Espérons que ça ne sera pas trop tard…
      De plus, les statines ne protègent pas les diabétiques contre la crise cardiaque ; contrairement à ce qu’on a fait croire à de nombreux médecins…
      Statines + diabète = considérable augmentation du risque de cancers et accélération du déclin cognitif ; et tout le reste que vous trouverez en lisant le livre « L’Horrible vérité sur les médicaments anticholestérol » ; vite ça pourrait lui sauver la vie !
      Cela dit, c’est elle qui voit , en concertation avec son médecin référent auquel vous pourriez offrir le livre…

      Ce n’était pas une consultation !

    2. Charles
      En réponse à : djjnet

      Votre mere a bien de la chance de vous avoir a ses cotés !

      Combien de personnes agées sont donc ´empoisonnées ´ par des médecins, qui pensent bien faire… Et qui sont, dans leur ame et conscience des ´bienveillants ´…

      Pour les patients-victimes, comme vous l’etes peut etre, le prejudice est double. C’est la double peine.

      Pour protéger nos proches (ce qui est un geste d’amour), nous devons batailler contre eux memes et contre la confiance qu’ils accordent a la blouse blanche.

      Quand nous reussissons, nous en sommes heureux

      Mais j’imagine la peine de ceux, qui, impuissants, voient leurs proches, leurs parents ou leurs amis, s’empoisonner un peu plus chaque jour

      Ca me révolte!

      1. djjnet
        En réponse à : Charles

        Merci Charles, c’est effectivement compliqué de lui expliquer mon point de vue sans qu’on se fache.
        En plus, nous (avec ma femme et mes enfants) sommes Bio et Vegan, contre les vaccins avec aluminium etc, alors ma mère a un peu du mal avec tout ça cumulé. Je la comprends un peu, la médecine, c’est beau à la base, il y a tellement de belles choses réalisées, de bonnes personnes. Un ami a eu la vie sauvée par une greffe de poumons.
        Et à côté, il y a la corruption, l’argents etc…
        On ne sait plus quoi faire.

  3. Inoxydable

    Bonsoir Docteur. J’ai trouvé ces articles récents qui me paraissent intéressants, l’un sur le Cholestérol et le renforcement de l’activité antitumorale des cellules de T de tueur de cancer , cette étude, intitulée « Potentialiser la réponse antitumorale des cellules T CD8 + en modulant le métabolisme du cholestérol, » a été publiée dans Nature le 17 mars :
    - L’estérification Inhibante de cholestérol peut renforcer …
    http://www.news-medical.net/news/20160318/2389/French.aspx
    L’autre sur une molécule pour le traitement du diabète rétablit l’immunité anti-tumorale … des lymphocytes T spécifiques
    - Cancers – une molécule rétablit l’immunité anti …
    http://www.pasteur.fr/fr/institut-pasteur/presse/documents-presse/cancers...
    et ce petit dernier du Hemholz institut Allemagne sur l’hérédité en matière d’alimentation qui confirme vos écrits :
    - You Are What Your Parents Ate! – Helmholtz …
    Traduire cette page
    https://www.helmholtz-muenchen.de/en/news/latest-news/press
    Bonne soirée Docteur ( j’avais un peu de temps à perdre…)

  4. papynou34

    Ouf nous voila sauvés !!!!
    http://francais.medscape.com/voirarticle/3602231?nlid=102626_2541

    J’adore le petit encart :
    ***************************************************************************************
    L’étude a été financée et dirigée par Pfizer et Lilly, qui comptent par ailleurs des salariés dans la liste d’auteurs.

    Sont déclarés des financements du Conseil Suédois pour la Recherche, de la Fondation Suédoise pour le Cœur et les Poumons, et de la Fondation Leducq.

    Par ailleurs, les dosages sériques de PCSK9 ont été effectués par Lilly (qui détient les droits sur ce test).

    Le personnel de l’Institut Karolinska impliqué dans l’étude a été rémunéré par Pfizer (qui développe diverses stratégies anti-PCSK9).

    Aucun des auteurs n’a rapporté de conflit d’intérêt. Néanmoins, parmi les 10 auteurs, on compte 2 salariés de Pfizer et 2 salariés de Lilly.
    ***************************************************************************************

    Ca sent la préparation marketing, ou ai je l’esprit mal placé?

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : papynou34

      Vous avez tout compris.
      Nous vivons une période corruption généralisée [je n'ai plus besoin de le dire] qui inéluctablement peut donner l’envie à des esprits moins « entrainés » à surmonter les difficultés de ce sport à « balancer » n’importe quoi dans des lieux publics, hélas… Vous comprenez ce que je veux dire…

  5. Inoxydable

    Bonjour Docteur et papynious34: Cet article qui date de 2013 et également prédictif de ce qui attend les patients avec ces anti_ PCSK9. Pour ceux quine lisent pas l’anglais, appuyer sur traduiRe…

    PCSK9: A Cholesterol Drug That Can …
    Traduire cette page
    articles.mercola.com/sites/articles/archive/2013/07/29/pcsk9…

    1. Inoxydable
      En réponse à : Inoxydable

      J’ai extrait ceci en traduction Google d’un article de Pfizer :
       » PFIZER AVIS DE DIVULGATION: Les informations contenues dans ce communiqué de presse est en date du 9 Avril 2015. Pfizer décline toute obligation de mettre à jour les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué à la suite de nouvelles informations ou d’événements ou de développements futurs.

      Le présent communiqué contient des informations prospectives au sujet d’un produit candidat, bococizumab et le programme de subventions concurrentielles PCSK9, y compris leurs avantages potentiels, qui comporte des risques et des incertitudes importants qui pourraient amener les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux exprimés ou suggérés par de tels énoncés. Les risques et incertitudes comprennent, entre autres, les incertitudes inhérentes à la recherche et le développement, y compris, sans limitation, la capacité de répondre prévue début des essais cliniques et les dates d’achèvement, ainsi que la possibilité de résultats cliniques défavorables de l’essai, y compris défavorables de nouvelles données cliniques et des analyses supplémentaires des données cliniques existantes; si le programme de subventions concurrentielles PCSK9 sera couronnée de succès; si et quand de nouvelles applications de drogue peuvent être déposées dans toutes les juridictions pour bococizumab; si et lorsque ces applications peuvent être approuvées par les autorités réglementaires, qui dépendront de l’évaluation par les autorités de régulation du profil bénéfice-risque suggéré par la totalité des informations d’efficacité et de sécurité soumis; les décisions des autorités réglementaires en matière d’étiquetage et d’autres questions qui pourraient affecter la disponibilité ou le potentiel commercial de bococizumab; et les développements concurrentiels.
      Une description plus détaillée des risques et incertitudes se trouvent dans le rapport annuel de Pfizer sur le formulaire 10-K pour l’exercice clos le 31 Décembre 2014 et dans ses rapports ultérieurs sur formulaire 10-Q, y compris dans les sections de celle-ci sous-titrées «Facteurs de risque» et , ainsi que dans ses rapports ultérieurs sur formulaire 8-K, qui sont tous déposés auprès de la SEC et disponibles à l’adresse http://www.sec.gov « information qui peut influer sur les résultats futurs prospectifs » (le lien est externe) et http://www.pfizer .com. »
      Ca vient de cet article :
      Pfizer Launches First Annual PCSK9 …
      Traduire cette page
      http://www.pfizer.com/news/press-release/press-release-detail/pfizer...
      Si je comprends bien ce texte, en lisant entre les lignes… Pfizer se lave les mains des effets secondaires qui pourraient arriver et ceux qui veulent en savoir plus … se « démerdent » avec les autorités qui donneront les autorisations…
      Amen

  6. Emilio

    Lorsque l’académie de médecine parlait gentiment de rendre LES vaccins exigibles (par qui ? Comment ? Dans quels circonstances? Sur quels critères? Sans précision, en cette époque sensible post-publication rapport Hurel, on peut imaginer le pire), l’Academie de médecine considérait elle que MENINGITEC méritait de devenir un vaccin « exigible » ???

    http://www.lecourrierdupaysderetz.fr/2016/04/05/affaire-meningitec-le-dossier-contre-le-vaccin-s-etoffe/

Commentaires : page 4 sur 4«1234

Les commentaires sont fermés.