Sommes-nous efficaces ? Nos alertes servent-elles ?

 
Sachant que nous sommes de plus en plus nombreux à renâcler, tels des ânes bâtés reculant devant l’obscène carotte, et que nous sommes partout [encore plus sans doute en germanophonie et en anglophonie qu’en francophonie], la question est de savoir si nous nous agitons pour rien ou si nous avons quelque espoir d’être utiles.
Des collègues canadiens nous informent que nous progressons dans la bonne direction ; ce n’est pas une victoire totale mais nous avons arrêté l’ennemi, c’est déjà beaucoup.
1- les germaniques semblent très réticents à autoriser la mise sur le marché des nouveaux anti-PCSK9 (anticholestérol injectable).
C’est là : http://www.eurekalert.org/pub_releases/2016-02/ifqa-aih021716.php
Malgré l’enfumage dont nous sommes victimes [voir mon livre “L’Horrible vérité sur les médicaments anticholestérol”], via des médias spécialisés (les super grandes revues médicales comme le New England Journal of Medicine ou le Lancet), “on” ne semble pas vouloir tomber dans le panneau. Bravo amis allemands !
2- les américains viennent de refuser l’extension d’indication réclamée par l’industriel qui commercialise l’ézétimibe (une pseudo-statine qui empêche l’absorption du cholestérol alimentaire).
C’est là : http://www.pharmacytimes.com/product-news/fda-rejects-new-indication-for-zetia-and-vytorin
C’est d’autant plus impressionnant que quelques cardiologues renommés aux USA [avec leurs pitoyables relais en France ; j’ai donné des exemples dans mon livre sus-cité] se sont vraiment “acharnés” pour défendre cette cause.
Ces deux nouvelles sont importantes car elles sont liées. Ce qui est défendu dans les deux cas, c’est que plus le cholestérol est bas (ou abaissé par un médicament) et mieux c’est pour les patients.
Jusqu’à récemment, le principe du “plus c’est bas, mieux c’est” était accepté les yeux fermés par les Autorités. Ce n’est plus le cas !
Victoire !
Petite victoire !
Il faut continuer, surtout en France où il ne se passe rien ; sinon des attaques sournoises des minables défenseurs de ces théories absurdes contre les lanceurs d’alerte.
Nous avons lancé une pétition pour appeler les Autorités à saisir ces questions qui regardent des millions d’innocents en France.
Je vous le demande à nouveau : signez et faites signez cette pétition !
C’est là : http://petition.ipsn.eu/petition-danger-statines-cholesterol/index.php
Nous avançons mais ce n’est pas gagné.
A vous de jouer !