STATINES : LES MEDECINS ONT RETROUVE LEUR LIBERTE DE PRESCRIPTION !

Il y a de belles journées dans la vie des chercheurs consciencieux !

Celle où le Nouvel Observateur a publié sa liste des médicaments inutiles et celle des « dangereux » en est une !

Merci à Even et Debre, les auteurs d’un livre qui publie ces listes et quelques autres commentaires sur quelques médicaments.



Ils insistent particulièrement sur l’inutilité des statines et l’innocence du cholestérol !

Voilà un discours qui ne m’est pas inconnu.  Ainsi qu’aux visiteurs de ce blog.

On peut penser ce que l’on veut du procédé, du contenu réel, de la pertinence de l’analyse, de la véritable compétence des auteurs, etcétéra ; il n’en reste pas moins que des personnalités médicales et scientifiques ayant une bonne audience dans les médias [on peut aussi penser beaucoup de choses sur les objectifs réels des médias ...] sont venues soutenir notre démarche et … prêter main forte aux bons médecins.

Et privant ainsi nos opposants d’un de leurs supposés meilleurs arguments : « ce type (le Dr de Lorgeril) est isolé, et un peu paranoïaque (victime de la théorie du complot), voire un peu fou, ne l’écoutez pas, ne perdez pas de temps à le lire ! »

Aucune autosatisfaction dans ces lignes, notre récompense est venue d’ailleurs et elle nous suffit bien !

Pourquoi alors se réjouir ici aussi ouvertement ?

Parce que la principale résistance de beaucoup de médecins à cesser de prescrire des statines était la peur ! Et ils peuvent ne plus avoir peur !

Ils avaient peur qu’on leur reproche de devenir « hors norme », de sortir de la route tracée par les « autorités » universitaires, les Autorités Sanitaires (HAS) et autres experts subventionnés par l’industrie pharmaceutique !

Ils avaient peur [ils me l'ont souvent dit] d’être traînés devant un tribunal quelconque ou une commission professionnelle x qui leur reprocherait de ne pas avoir suivi les recommandations dites officielles, qui perdurent malgré les scandales à répétition qui secouent le « milieu » et dont celui du Médiator n’est qu’un exemple …

Ils avaient peur de se voir reproché par des familles, des patients ou des confrères de ne pas suivre à la lettre ce que les sciences médicales indiquaient comme la pratique de référence …

En disant haut et fort ce qu’ils pensent des statines (et du cholestérol en général), Even et Debre signifient ainsi au corps médical tout entier que les médecins peuvent de nouveau exercer la médecine qu’ils pensent la meilleure pour leurs patients indépendamment de toute pression médiatique et marketing.

On ne pourra plus dire à ces médecins libérés qu’ils sont « hors normes » puisque des « sommités universitaires » en délivrant leur propre opinion contradictoire de ces normes frelatées leur donne raison à l’avance !

Ça ne veut pas dire évidemment que tous les médecins vont devenir parfaits, hélas ; simplement que sur ce point précis, leur jugement prévaudra sur les normes marketing !

En d’autres termes, en plus des arguments scientifiques et médicaux publiés par de Lorgeril et ses amis, ils auront le quitus des professeurs Even et Debre ! On peut s’attendre qu’assez rapidement, d’autres langues se dénouent !

VIVE LA LIBERTÉ !

110 réflexions au sujet de « STATINES : LES MEDECINS ONT RETROUVE LEUR LIBERTE DE PRESCRIPTION ! »

  1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @Dionysos64 :

    Je sème mais je ne m’en vais pas, car le spectacle de la "gent humaine" s’agitant me laisse pantois d’admiration et de scepticisme …

    Ceci dit, il me plaît bien que nos idées soient diffusées le plus possible, quelque en soit le moyen … Une fois disséminées, elles appartiennent à tout le monde …

    Et comme disaient les situationnistes, "nos idées sont déjà dans toutes têtes" … Eux ils les exprimaient, c’est ce que j’essaie de faire, mais sans le spectacle !

  2. Peyot

    Bonjour,
    Pour info voici un article (interessant)que j’ai trouvé sur "passeport santé",du cardiologue Martin Juneau directeur de la prévention à l’institut de cardiologie de Montréal et professeur à la faculté de médecine de l’Université de Montréal .

    Statines: pas d’impact sur la prévention de la mortalité

    2 juillet 2010 – La prise de statines pour prévenir les maladies du coeur chez les personnes à risque pourrait s’avérer inutile.

    C’est ce que révèlent des chercheurs britanniques qui ont scruté les résultats de 11 essais cliniques menés de 1970 à 2009 auprès de 65 229 hommes et femmes ne souffrant pas de maladie cardiaque, à qui on avait prescrit des statines, une famille de médicaments pour abaisser le mauvais cholestérol dans le sang.

    S’ils n’avaient jamais reçu de diagnostic de maladie cardiovasculaire, les participants présentaient néanmoins des facteurs de risque à cet égard : tabagisme, excès de poids, manque d’exercice, diabète, etc. C’est pourquoi ils ont pris des statines ou un placebo, durant une moyenne de 3,7 années.

    Résultats : la réduction des taux de cholestérol observée chez les participants traités aux statines n’a pas entraîné de réduction notable des décès survenus durant les essais, comparativement à ceux qui ont pris un placebo.

    En effet, les taux de mortalité, toutes causes confondues, ont été semblables au sein des 2 groupes : 1 447 personnes sont mortes parmi les 32 606 qui prenaient un placebo, contre 1 346 parmi les 32 623 qui prenaient des statines.

    Prévenir autrement qu’avec des médicaments

    Dr Martin Juneau
    Ces résultats n’étonnent pas le cardiologue Martin Juneau, directeur de la prévention à l’Institut de Cardiologie de Montréal et professeur à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal.

    « Sur le terrain clinique, on voyait que les bienfaits des statines en prévention primaire étaient modestes, dit-il. Ce qui a un impact réel sur le risque de maladies du coeur, c’est l’arrêt du tabac, une alimentation qui prévient la prise de poids et la pratique assidue d’activité physique. En matière de prévention primaire, de telles modifications du mode de vie sont beaucoup plus efficaces qu’une médication destinée à contrer l’élévation des taux de cholestérol. »

    Précisant qu’il n’est pas contre l’usage des statines et qu’il en prescrit à certains de ses patients, Martin Juneau espère que les résultats de cette méta-analyse inciteront l’État québécois à revoir les stratégies en matière de prévention primaire des maladies cardiovasculaires.

    « Une infime portion des 2 milliards $ provenant des fonds publics engloutis chaque année dans les thérapies aux statines permettrait d’aider davantage de personnes à modifier leur mode de vie », juge-t-il.

    Des exemples?

    « Il serait préférable de faire appel aux diététistes, aux kinésiologues et à divers programmes visant à favoriser un mode de vie plus sain, plutôt que de s’en remettre seulement à la pharmacologie, pour prévenir ces maladies », conclut le cardiologue.

    Au Québec, on estime que 80 % des prescriptions de statines visent à prévenir les maladies du coeur chez des personnes à risque n’ayant pas souffert de maladie cardiovasculaire.
    Bonne journée

  3. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @Peyot :

    Effectivement, Martin Juneau (que je connais très bien) n’est pas ce qu’il y a de pire, notamment au Québec …

    Peut-être a t-il évolué depuis 2010, c’est déjà loin … Mais il y avait chez lui une résistance "mentale" à admettre que les statines soient complètement inutiles quoiqu’il en ait l’intuition …

    Pour se sortir de cette contradiction [savoir qu'elles sont inutiles, mais quand même les prescrire ... peut-être pour s'éviter des ennuis ...], il a choisi de décider qu’elles étaient quand même utiles chez certains, ceux qui avaient eu un infarctus … Hélas, cela ne repose sur rien de scientifique !

    INUTILES et TOXIQUES chez tout le monde !

  4. philippe H

    Bonjour Docteur,

    Mon taux de cholestérol est passé de 3g à 3,68g entre juillet 2012 et nov 2012.
    (Le but des prises de sang n’était pas le contrôle du cholestérol mais fait suite à un état de fatigue qui persiste.)
    La seule modification apportée à mon alimentation est le remplacement de la margarine proactiv par du beurre.(depuis que je lis votre site et votre livre).
    Est ce que ça suffit à expliquer cette hausse si rapide?

  5. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @philippe H :

    Certainement le passage de proactiv au beurre peut expliquer cette augmentation du cholestérol.

    Ceci étant dit, si je recommande de ne pas consommer cette margarine, je ne crois pas avoir jamais encouragé quiconque à consommer du beurre …

    Diète méditerranéenne pour tous et rien d’autre !

    Urgent de relire (ou lire) mon livre "Prévenir l’infarctus" ça pourrait vous sauver la vie, mais ça n’a rien à voir avec le cholestérol !

  6. philippe H

    Merci pour la rapidité de votre réponse.
    Je vais donc abandonner mes tartines de pain beurre au petit déjeuner et au gouter, dur dur pour un breton…
    J’ai cru lire,mais je ne retrouve plus le commentaire,que vous n’étiez pas opposé à la consommation de St Hubert omega3 en remplacement du beurre,est ce que je me trompe?
    Je finis" Cholestérol mensonges et propagande" et j’attaque"Prévenir l’infarctus", j’espère y découvrir les secrets de la diète méditerranéenne.

  7. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @philippe H :

    Si vous tenez à "tartiner" le matin (j’ai aussi cette habitude), la margarine que vous citez n’est pas la plus mauvaise solution …

    Ceci dit, URGENT de lire "Prévenir l’infarctus" !

  8. philippe H

    Encore merci,

    Je continue à lire , à en parler autour de moi.
    Je rencontre toutes sortes de réactions, les bonnes, ceux qui sont soulagés de ne pas devoir prendre de statines , ceux qui me demandent de leur prêter votre livre, et les moins bonnes, ceux qui ne veulent rien entendre : "tout le monde sait que le cholestérol bouche les artères", un médecin généraliste, avec qui je pratique le jujitsu, qui me dit de faire confiance à mon médecin plutôt qu’à ce que je lis sur internet , discussion close!
    Kenavo!!

  9. Ubertelli Michel

    Bonjour docteur
    Merci pour tout

    Je viens de lire votre dernier livre ( je relis certains passages) cela va faire un an que j’ai arrêté de prendre mon Crestor qui d’ailleurs m’est toujours prescris par mon médecin traitant, j’ai aussi arrêté la metformin avec l’accord de mon cardio et bien sur je pratique la diète médit. depuis 2010 après mes 4 pontages j’ai maigris de 25 kg comme je vous l’avais dit lors d’un précédent message, et ma dernière analyse est parfaite. Je suis donc un diabétique de type 2 non traité.

    Que pensez vous du régime paléo?

    Michel Ubertelli

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Ubertelli Michel

      Paléo ? Intéressant en théorie ! Pas de données scientifiques sérieuses pour être recommandé par un médecin à des patients !

Commentaires : page 11 sur 11« Plus anciens...«7891011

Les commentaires sont fermés.