Vaccin connection… et anticholestérol : le monde est petit !

 

Parfois, il ne faut pas chercher longtemps pour trouver de quoi s’instruire et comprendre comment fonctionnent certains petits mondes, expression subtile extraite d’un fameux roman décrivant le monde universitaire.

Ci-dessous un morceau d’anthologie adressée aux médecins qui auraient tendance à se poser des questions et à essayer de répondre aux questions de leurs patients.

C’est une capture sans trucage. Tout y est, si on peut dire, et si vous aviez des doutes.

Le jeudis de la formation, donc, nous disent ce qu‘il faut faire à propos de la vaccination des enfants.

Ils nous disent aussi (en haut à droite) que nos formateurs diplômés sont connectés directement à l’industrie des médicaments et, en l’occurrence, à l’industrie de l’immunothérapie puisque les anti-PCSK9 sont des anticorps monoclonaux et que AMGEN est une compagnie qui commercialise un médicament anticholestérol à base d’anticorps monoclonaux. Vous savez ce que j’en pense !

Nous sommes donc dans le « petit monde » prolifique de l’immunothérapie : d’un côté l’immunothérapie curative (les anticorps monoclonaux), et de l’autre l’immunothérapie préventive : les vaccins !

Notre très honoré formateur nous annonce qu’il y a beaucoup de risques à se poser des questions. On mesure l’outrecuidance de la démarche, vue par un scientifique : Silence dans les rangs ! Garde à vous !

Si vous n’aviez pas encore compris, se poser de questions, c’est faire du prosélytisme !

C’est quoi ça, Bon Dieu ?

Définition : zèle déployé pour répandre une religion !

Voici un révérend formateur qui assimile les questionneurs à des adeptes forcenés d’une religion…

Voilà un formateur qui a beaucoup de respect pour les gens qu’il souhaite formater ! Oups !

Un formateur qui formate : le bel animal que voilà !

Au cas où vous auriez encore des questions, notre indispensable formateur [Seigneur, que ferais-je sans toi ? dit un très beau cantique...] nous annonce que la question de la vaccination est délicate et qu’elle « échappe à la simple raison » dit-il.

Effectivement !

Des comme ça, je ne pensais pas que ça puisse exister…

 

 

 

 

 

 

 

370 réflexions au sujet de « Vaccin connection… et anticholestérol : le monde est petit ! »

  1. Inoxydable

    Bonsoir Docteur. Il y a quand même quelque chose qui me chagrine dans le commentaire de M.G à propos de l’article de NEXUS. Il reproche la légèreté de celui qui met en avant les traitements du tétanos, de la diphtérie , de la polio avec le chlorure de magnésium sous prétexte qu’à part les affirmation de Dr Neveu et autres, aucune étude scientifique n’a été faite depuis lors qui aurait pu valider ou informer ses écrits. L’Académie de médecine l’a viré de son pupitre, l’a enfermé dans une camisole de discrédit pour ne pas dire dans une geôle de mépris dont elle a jeté la clef  au profit des vaccins, qui certainement devaient fonctionner (,) mais qui financièrement était bien plus bénéfique qu’un traitement à posteriori de ces maladies gravissimes. Les pouvoirs publics n’ont pas chercher à comprendre plus loin, par veulerie, lucre et/ou complicité.
    Curieusement ça me semble comparable avec ce qui se passe aujourd’hui avec l’obligation vaccinale : On ne refait pas, on refera pas les études sur leur réelle efficacité et encore moins sur leurs effets secondaires ; « Circulez, y a rien à voir, et pi c’est comme ça ! ». Vous rendez-compte, mai si vous n’êtes pas d’accord, «  j’ai décidé », et pi y a des emplois ( ou plutôt des bénéficiaires de liens d’intérêts en jeu ! C’est plié et si dans quelques temps il y a des dégâts, on mettra ça dans les pertes et profits et on fera d’autres vaccins ou on les améliorera, tans pis pour ceux ( les enfants) qui on morflé !
    MG aurait préféré que les auteurs de NEXUS s’ appuient sur des études publiées en revus scientifiques, y a pas, juste quelques livres anciens quasi introuvables.
    Ça me fait également penser au problème des traitement par le jeûne et plus encore par le régime cétonique utiliser par le Dr Laurent Schwartz pour traité le cancer ( voir son site : Guérir du cancer) et son livre sur ce sujet (10 €). Après de années de dénigrement et de refus pas la doxa médicale de lui permettre les essais sur l’homme dans une unité médicale, il vient enfin de recevoir l’autorisation de le faire … dans un HP Parisien, car son traitement validé sur les milliers de souris sacrifiées, est le seul qui ait donné des résultat positifs dans le glioblastome pour lequel il n’existe aucune traitement ; Il a créer une association pour faire appel aux dons ( j’y ai souscrit, ayant vu dans la passé deux personnes, une « flic » encore jeune en mourir rapidement devant des médecins resté les bras ballants – j’ai eu l’enquête sur plainte de la famille- et un jeune Corse hébergé pour l’occasion par des voisins compatissants, se faire massacrer par deux fois le cerveau à la l’HP de la Timone à Marseille et la troisième fois lui fut fatale.
    Je parle de ça car sur le site indiqué, un éminent psychiatre parle d’un traitement des la schizophrénie par le régime cétogène ayant donné des résultat extraordinaires sur des patients ; Voici le lien :
    Ketogenic diet in the treatment of schizoaffective …
    Traduire cette page
    https://schizophrénique/papes/ectogenèse-diet-treatment
    20/11/2017 · Ketogenic diet in the treatment of schizoaffective disorder: Two case studies. Palmer CM. Schizophr Res. 2017 Feb 02. PMID: 28162810. Pubmed. Comment;
    Ou là :Schizophrenia Research «  .qui dit en substance que deux malades très gravement atteints et en surpoids énorme ont été littéralement guéris de leur symptômes tout en ayant perdu pour l’un 47 Kgs.,,,
    Ce régime était déjà utilisé depuis 1920 pour traiter avec succès les épilepsies juvéniles mais personne ne s’en souciait pour la maladie mentale ! Peut-être que maintenant…
    Pour être plus convaincant je cite un extrait de l’article : » Ces résultats sont vraiment remarquables: amélioration de dizaines de points sur le PANSS, perte de poids importante et meilleure qualité de vie. Il n’y a tout simplement aucun médicament psychiatrique disponible avec le pouvoir d’accomplir ces résultats. J’ai certainement vu des médicaments antipsychotiques aider les personnes atteintes de symptômes bipolaires et psychotiques, et parfois aider de façon spectaculaire.
    Cependant, tous les médicaments antipsychotiques, malheureusement, présentent un risque important d’effets secondaires qui peuvent aggraver la qualité de vie, dont le moindre n’est pas le GAIN de poids. »
    Alors, MG, qui reste tant attaché à psychanalyse freudienne et certains médicaments ( il en a critiqué beaucoup d’autres, faut lui rendre justice) et dans les articles duquel je n’ai pas relevé ( sauf omission de ma part) d’analyse des méthodes de soins psy par l’ alimentation ( ne serait-ce que les découvertes de relations cerveau/système digestif . ), que pense t-il de ce trou béant dans les méthodes de soins des « malades de l’esprit » depuis cent ans, alors que, selon le livre de Thierry de Lestrade sur le « Jeûne thérapeutique » pratiqué autrefois avec succés dans l’ex-URSS pour soigner l’épilepsie mais aussi la shyzophrénie mais délaissé pour le plus grand bonheur de Bigpharma ?
    Est-ce que ce n’est pas proche du trou béant concernant des études et essais qu’on aurait pu faire depuis sur le Chlorure de magnésium, qui vient de me faire beaucoup de bien n’en déplaise à MT ? C’est musculaire bien sûr mais le tétanos n’est il pas un maladie/intoxication musculaire ?

    Répondre
    1. Akira
      En réponse à : Inoxydable

      J’ai fait un regime keto pendant quelques mois … principalement pour voir comment ca agissait sur mon diabete. Pas franchement convaincu. J’ai eu l’impression que ca augmentait ma resistance a l’insuline … ce qui ne me paraissait pas vraiment aller dans le bon sens.
      Par contre, c’est tout a fait exact que ca fait maigrir de facon tres impressionnante. C’est assez amusant, on mange des quantite tres importantes de lipides (pour compenser les glucides manquants) et on maigrit. J’ai bien du perdre 6-7kg en qq mois.
      Apres ce n’est que mon experience perso ….

      Répondre
      1. Inoxydable
        En réponse à : Akira

        @ Akira : Un article intéressant à lire, ainsi que ses articles connexes, dont la lecture sur le régime cétogène pour lutter contre le diabète de type permet de comprendre pourquoi il ne fonctionne pas toujours : D’après ce que j’ai compris, parfois, et notamment dans le régime Low Cab il est noté que : » Cependant, bien que les participants du groupe bas en glucides aient ingéré 2 fois moins de glucides que le groupe de contrôle (100 g vs 200 g), ils s’injectaient autant de doses d’insuline (44 vs 44).
        Certains participants du groupe low-carb ont rapporté parfois devoir s’injecter 5 fois la dose d’insuline prévue par la quantité de glucides consommée. Les auteurs l’expliquent par une synthèse probable de glucose à partir des protéines, qui augmenterait alors le glucose sanguin, malgré des faibles apports en glucides. »
        Peut-être y a t-il un phénomène voisin avec le régime cétogène.
        Voici le lien si vous ne le connaissez pas :

        Diabète : régime cétogène et jeûne relanceraient la …
        http://www.lanutrition.fr › … › Régimes santé › Le régime cétogène

        Répondre
    2. souris7
      En réponse à : Inoxydable

      « Chagriner », le mot est faible. MG fait gratuitement, le boulot grassement rémunéré d’experts à la solde de big pharma pour démonter des articles qui ne vont pas dans leur sens. Il n’est pas convaincu par le chlorure de Magnésium et cela lui suffit pour juger l’ensemble du travail . Inoxydable, vous devriez envoyer une copie de votre message à MG, car d’après votre pseudo, vous ne craignez rien des attaques corrosives de ce monsieur.

      Répondre
        1. Inoxydable
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          Ah l’Hydrothérapie. Pas encore essayée car pas trouvé de toubib compétent et disponible dans ma région proche; pourtant j’en aurais besoin pour mes vertèbres cervicales le seules qui m’ « em….de » sans trop m’handicaper heureusement. Je bouge, c’est l’essentiel. Sinon, j’apprécie l’hydrothérapie sous forme de douche et de 5 volumes d’eau pour un de pastis dans mon verre du samedi et du dimanche…A la votre docteur et tous ceux du blog !

          Répondre
      1. Inoxydable
        En réponse à : souris7

        Merci @ souris7. Mais je lui ai déjà envoyé un message perso. dont je n’ai pas gardé la copie, ce n’était pas méchant mais en relation avec ce que j’ai dit ici.

        Répondre
    3. MT
      En réponse à : Inoxydable

      @ inox

      Détrompez-vous Inox!
      Je ne dis pas que le chlorure de magnésium est inefficace.
      Et je suis d’accord avec vous sur le fait qu’en l’absence de vrais essais cliniques, on fait avec ce que l’on a.
      Pour moi, citer des cas cliniques n’est pas inutile, loin de là. Et ces cas doivent nous amener à nous poser des questions et à aller plus loin, c’est la base à mon sens de la démarche scientifique.
      Mais comme vous dites, qui va vouloir aller plus loin?? (à part nous!!!)
      Simplement, il faut pondérer nos conclusions en conséquence.
      Je répète, ce qui me gêne, c’est l’excès d’affirmation dans les conclusions tirées.

      Avant d’affirmer que le chlorure de magnésium est un traitement efficace de la diphtérie ou du tétanos, il faut quand même des preuves solides. Je reste intransigeante là-dessus!
      Dans le cas contraire, on ne peut qu’émettre des hypothèses.
      Et ça n’est pas parce que le magnésium ne marche pas pour moi que j’en déduis que ça ne marche pas.

      Je vous rejoins globalement sur votre vision des choses.
      Moi aussi, ça me chagrine un peu ce texte de MG mais bon, je connais le specimen maintenant alors je prends ce qu’il y a à prendre.
      Ce qui est dommage, c’est qu’on aurait besoin de se rassembler et plus ça va, plus je réalise que c’est pas près d’arriver!

      Répondre
      1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
        En réponse à : MT

        Il y a des individus qui ne rejoignent jamais le bal, masqué ou pas, c’est dommage mais c’est comme ça ; j’ai moi-même un peu de mal avec le fandango ; et encore plus avec le tango…
        Si je me lâchais un peu lors d’un tango brûlant, probable qu’il y aurait plainte pour harcèlement sexuel ; c’est comme chez la dentiste, dès qu’elle me touche la langue…

        Répondre
        1. Inoxydable
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          Euuuh… Moi je ne danse pas du tout, sauf le slow parfois. Quant à ma dentiste, bien que bienveillante, elle ne m’inspire pas plus que çà. Vous croyez qu’elle pourrait me poursuivre pour  » négligence d’ appétence sexuelle  » ?

          Répondre
          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Inoxydable

            C’est de la négligence oui !
            Toutes les femmes sont comme ça : si vous les regardez avec un tout peu d’insistance, vous êtes un malappris ; si vous ne les regardez pas du tout, vous êtes aussi un malappris…
            Sont chouettes nos gonzesses… Le « juste milieu » dirait un Jésuite ! Regarder sans regarder !
            Une fois qu’on a compris, c’est facile ; sauf ki faut pas toucher !

        2. MT
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          Je découvre le fandango grâce à vous.

          Définition Wikipédia:
          « Le fandango est un style musical et une danse traditionnelle espagnole et portugaise de couple, d’origine andalouse, sur un rythme 3/4 ou 6/8, accompagnée de castagnettes et de guitare qui peut être chantée. Les caractéristiques du fandango sont un rythme continu de castagnettes et une accélération constante du tempo. »

          Alors j’essaie de vous imaginer dansant le fandango… ou le tango!

          Répondre
          1. Inoxydable
            En réponse à : MT

            @ MdL : « Une femme pardonne tout sauf qu’on ne veuille pas d’elle » Alfred de Musset.

          2. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Inoxydable

            « Toutes des salopes », disait Coluche ; mais lui c’était un pervers… mais si drôle…
            Quand j’ai ma fille (13 ans) dans la voiture, on se met « rires et chansons » ; c’est le truc le moins con à la radio à part, ben sûr FranckCu que Akiraki adore et Franckmuse que moi j’aime bien…
            Tout ça pour dire que je ris encore de Coluche mais que ça ne fait pas déciller ma fille…
            Autres temps autres mœurs… disait Jules César, en parlant de son « fils » Brutus !

          3. Jossie
            En réponse à : MT

            Merci diététicienne, ça fait un bien fou une vidéo comme ça !

            Signé une vieille salope.

          4. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Jossie

            Toutes, toutes les mêmes, j’l'avais dit…
            Putain, y en a même des drôles…
            Reiser, le grand JM Reiser doit se retourner dans sa tombe ; j’l'avais dit : elles ne nous comprennent pas !

          5. Ricomart
            En réponse à : MT

            Wouah, Jossie la signature !!! Je n’en suis pas revenu. Bon évidemment, il y a des antécédents à ce genre de signature, des copines qui étaient combien déjà ? 343 non ? Mais là, une seule et une vieille en plus, damned je suis sur le Luc ! Mais par vieille qu’entendez-vous exactement ? La huppe défraîchie ? Car, vous savez comme moi que la seconde syllabe fait référence à la Hoppe cette espèce d’oiseau à huppe, connu pour son goût de la boue, de toutes les boues d’ailleurs, mais là mon petit ornithologue illustré n’est pas très précis. Donc, reprenons, vous aimez les oiseaux, les oiseaux à huppe plus particulièrement, vous avez un faible pour les bains de boue, de tous les types de boue – personnellement, bien que cela soit sans intérêt, je préfère l’argile – vous vous identifiez à eux et pensez en faire parti, parmi les variétés les plus anciennes, qui souffriraient à la longue de problème de huppe. C’est bien ça ? Et bien je vais vous faire un aveu, j’aime les oiseaux aussi ! Je les nourris l’hiver, par quelques bouts de gras et en veillant à toujours leurs laisser suffisamment d’olives – je suis oléiculteur par accident – et j’observe, souvent l’été, la venue, tenez-vous bien alors que je n’ai pas la moindre goutte de boue sur mon terrain, de couples de Huppes Faciés ! Pensez-vous que je puisse avoir quelques prédispositions pour pouvoir entrer dans votre club ? Ainsi, à défaut d’être 343, nous pourrions déjà être 2. Ne me dites pas que cela n’est pas ouvert à tous les genres !
            Dans l’attente de mon adhésion, je vous prie, ma chère Jossie, de bien vouloir agréer mon chant huppé.

  2. Emilio

    Petite revue de presse :

    - NPA et vaccins : https://npa2009.org/actualite/sante/ils-croient-aux-miracles-pas-aux-vaccins

    On peut être d’extrême-gauche, dénoncer le pouvoir des lobbys, mais croire qu’il est utile que la couverture vaccinale soit de 95%, et qu’il est important de « renouer la confiance ». A noter le magnifique commentaire de DIdier Lambert E3M sur le formaldéhyde (ben oui, il n’y a QUE l’aluminium qui pose problème hein)

    - Ruffin, qui finalement ne vaut pas mieux que les autres en déplorant seulement que l’extension des obligations vaccinales n’ait pas été l’objet d’un projet de loi en bonne et due forme :
    http://www.jim.fr/en_direct/pro_societe/e-docs/encore_de_vifs_debats_et_quelque_nouveautes_concernant_lobligation_vaccinale_a_lassemblee_nationale_168973/document_actu_pro.phtml

    - Parents.fr : http://www.parents.fr/actualites/bebe/11-vaccins-obligatoires-une-verification-sera-t-elle-faite-169883

    - Paris Match évoque la lettre ouverte publiée sur le site de docteurdu16 : http://www.parismatch.com/Actu/Sante/Vaccins-obligatoires-ces-medecins-generalistes-qui-s-y-opposent-1398785

    Répondre
    1. Inoxydable
      En réponse à : Emilio

      @ Emilio; Pour l’article de NPA, je vais revenir sur quelques vomissures habituelles concernant le pr Joyeux , abstraction faites des ses croyances (auxquelles on peut adhérer ou pas, ça s’appelle le libre arbitre), ce torchon parle de la dénonciation d’ACT Upt pour propos homophobes. C’est bien de dénoncer( encore paraît-il qu’en France le fait de dénoncer quelqu’un n’ était très bin considérer jusqu’à présent les temps changent…) mais à ma connaissance il n’y a jamais eu de condamnation et ça n’a pas été signalé . Mais surtout je relève ceci : », le professeur Joyeux s’était déjà fait connaître avec une pétition sur les vaccinations, qui avait été signée par plus d’un million de personnes de bonne foi. »
      Ah bon, 1 million de signataires de bonne foi, mais pas lui ?
      Pour le pr Luc Montagnier : « surtout connu depuis pour ses propositions de téléporter (!) de l’ADN de Chine en Italie grâce à l’électromagnétisme de la mémoire de l’eau ..; jamais reproduit » . Ben alors que penser le la téléportation de données quantique depuis la terre vers un satellite ( vu dans un lien scientifique dont j’ai perdu la signature … quantique..) car seuls ceux qui font parti de l’ expérience peuvent attester des résultats et je dirais, comme ceux qui nient que l’homme n’a jamais « posé le pied  » sur la Lune car on ne l’a jamais refait, qui prouve ces assertions quantiques ? La communauté scientifique? Mais souvent elle se plante ou même de gré ou de force elle biaise ou triche!!!
      Et vous avez bien raison Emilio d’être aussi hargneux contre ces « obligataires » de la vaccination !

      Répondre
      1. akira
        En réponse à : Inoxydable

        On a pose les pieds sur la Lune un paquet de fois … Apollo 11, 12, 14, 15 et 17. Et comme on s’est renu compte que ca ne servait strictement a rien (meme scientifiquement) on y retourne plus.
        En gros, on envoie des humains dans l’espace pour impressionner la population et faire des jolis films avec Thomas mais scientifiquement, c’est le vide sideral … Il est bien plus efficace d’envoyer des machines mais ca fait moins rever (a premiere vue car la science des satellite automatique est autrement plus trippante que les « experimentations scientifique » de la station spatiale).
        C’etait le couplet du scientiffique qui se desole des budgets des missions spatiales habitees alors qu’on galere pour financer les vraies missions spatiales scientifiques … Mais qui sait que sans l attrait public pour le spatial habite, on aura pas de budget pour les satellites scientifiques du tout.

        Répondre
        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : akira

          Déjà dans les années 1960s, les situationnistes se moquaient des « hommes-yaourts » qu’on envoyait sur la Lune…
          C’était aussi l’époque où les phoques sur la banquise faisaient déjà rire les enfants…

          Répondre
        2. President de la ligue antivaccinale
          En réponse à : akira

          Croire qu’on est allé sur la lune ,c’est comme croire au père Noel,aux vaccins ou aux statines!

          fake moon landing 47′

          Répondre
          1. Ricomart

            Ben voyons ! Et un président de ligue ne sait pas qu’il n’y a pas de preuve par l’image ? Le spectaculaire tient autant au fait d’envoyer des pilotes d’essais gambader sur la lune que d’affirmer à la supercherie. Nombreux sont ceux qui prétendirent que ces images truquées étaient le fait de Kubrick grassement payé par la Nasa et la Cia… comme une suite logique à ses premiers mensonges et images manipulées de son Odyssée peut-être ? Président, il est ridicule de mettre en adéquation la propagande militaire et le commerce industriel, cela me parait indigne de votre fonction et en tous cas inutile. Mieux vaut en rire !

          2. Inoxydable

            Faut quand même pas pousser ! Comparer cette pitrerie avec le problème des statines ou des vaccins, c’est presqu’une insulte; Ce n’est pas parce que j’ai cité cette boutade qu’il faut la prendre au sérieux. Non mais !

          3. phil

            1 petit coup de pouce à Rico tout seul face à l’adversité… bien que cela soit éloigné des statines et vaccins. « Les mêmes » ont dit que Roossevelt avait fomenté Pearl Harbour et que Bush avait commandité les attentats du 11 Septembre.

            Où l’on voit comment la haine peut mener au délire des êtres en apparence psychologiquement sains

          4. Francoise 2cb

            @Phil
            Mais non, phil, ce n’est pas que Rico est tout seul. Par défaut, je suis systématiquement et totalement d’accord avec lui (et je ne crois pas être la seule, hein ?).
            Mais il dit tout très bien et trop intelligemment…. alors, ben après, pour nous c’est très compliqué de dire un truc qui ait un peu l’air ne serait-ce qu’un tant soit peu réfléchi… alors, ben, on se tait, mais en étant toujours toujours très très d’accord avec Lui, quand même !
            Un jour, je réclamai ici même et pour ce blog le développement d’un bouton ‘j’aime’ ‘je like’, pour rester silencieux, tout en signifiant notre accord. Comme c’est bientôt Noël et que cette amélioration logicielle n’a pas encore été réalisée à ce jour… ben, on pourrait demander aussi des boutons « J’adore » (j’en ferais gros usage, sûr!), « Haha », « Waouh » et pourquoi pas « Triste » et même, un petit « Grrr » de temps à autre, moi -pourtant toujours si positive- j’utiliserais bien, ces temps-ci où l’excès est pratiquement devenu la norme !
            Je plaisante bien sûr (enfin, QUE pour le développement logiciel des boutons facebook, hein ; pour le reste… je le pense à 200%).

          5. Ricomart

            Elle pourrait tout aussi bien me laquer, ce qui serait toujours mieux que de me faire laquais, à cette intempestive laqueuse nous accordons bien volontairement l’usage de tous les néologismes, nous autres amoureux de la langue et de toutes ses acrobaties.

          6. Francoise C.

            @ Phil
            Avec tous les efforts que je fais pour vous être agréable…. Phil ! Vous m’épinglez sur l’anglicisme…. Vous z’êtes sévère, quand même ?!

            Une astuce pour vous : pour pendre goût auxdits anglicismes… je vous invite à cesser de les conjuRer, et à plutôt les conjuGUer.
            Rico a raison (comme toujours) : acrobatisons nos textes et nos idées ! dé-sclér-osons notre relation à la langue (au sens de linguistique, hein, pas d’ambigüité !) ! et…
            .. et Vous verrez quel plaisir immense cela procure en mode ‘sans frontière’ et ‘Stop-Brexit-Immediately-Please’! Vous m’en direz des nouvelles ?
            Je like, tu likeS, il-elle like (ben, non, sans ‘s’, là ! On est en français, malheureux ! quand même !!!!)…..
            Essayer l’anglicisme conjugué pendant 21 jours, c’est l’adopter ! Surtout…. surtout si vous êtes amoureux (ah, c’est vous-même qui l’avez laissé entendre ici-même il y a quelques jours), alors là… c’est vraiment le moment parfait pour fantaisister !

            Et aussi, puisque vous semblez tenir les registres à jour….
            Notez que je like Akira systématiquement quand 1) il râle (je l’adooore, quand il fait son grincheux !) et aussi 2) quand il défend l’intégrité des chercheurs….. « malgré tout ».

  3. reliquet

    Yo Maître,

    Alors on s’est tous fait choper par la Girarderie Nationale en flagrant délit de libre expression?

    Evidemment il est particulièrement douloureux de se faire démolir par les confrères qu’on lit régulièrement avec plaisir. On m’a demandé de ne pas répondre à la méchanceté alors je me tairai. Bon, juste un mot quand même, pour dire que j’ai pas ouvert mon ordi pour rien?

    Cinquante lignes pour dire que les auteurs se sont mal présentés, on hésite à comprendre. Il ne paye pas l’électricité chez lui pour écrire aussi longtemps à ne rien dire? On s’est présenté, par correction, ne cherchant justement en rien à se faire passer pour ce qu’on n’était pas, bien que nous ayons veillé à ce qu’un vrai pro (MdL) vienne contrôler la qualité finale du texte.

    L’acharnement contre Serge Rader, encore cinquante lignes inutiles (offertes par EDF sûrement) pour dire qu’il était nul d’oser se dire convaincu d’un combat qu’on mène depuis peu, mais quel intérêt des phrases pareilles? Il n’a pas lu son bouquin « vaccin, oui ou non », il ne sait pas ce que son engagement lui a financièrement coûté énormément et non Serge n’a pas attendu la retraite pour se faire entendre car justement il va réouvrir une pharmacie pour gagner sa vie.

    La présentation des renvois de bas de page non conformes mais il se croit en train de lire le British, ma parole? On est chez Nexus, l’équivalent de VSD, de l’Express, de Paris Match en version sans annonceurs! De la presse grand public, pas de l’article pour thèsards. Nous avons d’ailleurs été chaudement félicité par la rédaction comme quoi, nuls pour les uns, excellents pour les autres…

    Sa sortie sur les trops belles preuves, ça m’a énormément fait rigoler. Le chlorure de magnésium IV qui guérit trop bien le tétanos, relaté par deux médecins français dans des revues d’époque et dans les mêmes termes de rapidité d’action, on sent que ça défrise son sentiment d’omniscience, si c’était vrai, il le saurait déjà. Peu importe que ces observations aient été reprises en 1973 dans les Cahiers de Biothérapie. La rapidité d’action foudroyante existe en médecine, un coma hypoglycémique cède avant la fin d’une injection de G30, comme le sommeil vient avec du Nesdonal, ou la sédation douloureuse avec le Fentanyl. Presque comme le choléra avec des sous-cutanées de sérums d’eau de mer, mais n’allons pas trop loin dans l’évidence. Il a lu le renvoi 16 sur l’utilisation du chlorure de magnésium chez les animaux de ferme? C’est la vie, parfois les résultats miraculeux existent. C’est sûr que de papiers récents il n’y en a pas, c’est précisément le but de cet article, qu’on se remette au plus vite au travail.

    S’agissant du traitement de la diphtérie l’article de Neveu a été publié dans le Concours Médical, quant à la polio nous avons tout retrouvé,les posologies calculées en fonction des poids de corps, la rapidité d’action, l’absence d’effet secondaire et surtout deux recueils complets de témoignages tous plus poignants les uns que les autres comme le montre le renvoi 17. Il y a 50.000 enfants atteints de paralysies flasques aigues post-vaccinales en Inde, on pourrait pas tenter l’introduction de la méthode Neveu dès les premiers symptômes ou la thérapeutique est trop chère, voire trop dangereuse?

    Fernand Delarue prend lui aussi pour son grade. Pour rien, car Girard ne sait pas que cette référence vous amène directement au fac-similé authentifié de la lettre que Delbet écrivit à Neveu suite aux incidents de la cession annuelle de l’Académie de Médecine, avec sa reproduction dactylographiée sur la page d’en face, cette lettre a été reproduite in extenso dans mon dernier article. (1)

    L’aimsib a été égratignée aussi, mais ce travail illustre l’exacte raison d’être qui nous anime, mettre en présence tous les métiers, toutes les compétences et toutes les sensibilités autour de thèmes complexes et permettre d’avancer collégialement vers des synthèses. (2)

    Voilà. Cet article se voulait un condensé de mémoire et d’histoire contemporaine avec en filigrane un sujet abominablement vivace, l’intrusion des dogmes et des firmes sur la qualité finale de la pensée médicale. La « pègre pharmaceutique » (ça me gêne de dire de qui est la formule) était déjà bien à l’oeuvre dans les années 40…

    (1) https://aimsib.org/2017/11/27/11-vaccins-nobel-bureaucrates-partie-2/
    (2) https://aimsib.org/2017/12/01/entree-triomphale-pr-andre-fougerousse-a-laimsib/

    Répondre
      1. Inoxydable
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Bravo @ Reliquet. Je reposte une partie du commentaire que j’avais fait il y a deux jours dans ce billet :
        « Mais je voudrais juste dire un petit mot sur son article, une critique ( pas sur ses explications concernant les motivations politique de l’obligation vaccinale) mais sur sa critique des experts ayant la grosse tête et à la recherche de la notoriété : Dans le titre comme dans le texte est utilisé le mot « SPECIALITES » ou médecins, ou lanceurs d’alerte etc… Sauf si j’ai mauvaise vue, je n’y a vu personne se réclamant d’être un « EXPERT »?..
        Son coup de sang à propos de l’article et de ceux qui y ont participé n’a pas lieu d’être à mon avis.
        Alors, même s’il a raison sur beaucoup de sujets dans la plupart de ses articles, cette fois ci je pense qu’il s’est un peu trop lâché.
        Mais bon, je ne suis pas expert. »,
        Qui avait la grosse tête et était en recherche de notoriété ?
        Qui se réclamait d’être expert ?
        Et surtout, comme en enquête criminelle : A qui profite l’article ? Comment lui profite t-il et pourquoi ? Sauf à connaître une petite gloire putative éphémére , que peut rapporter aux auteurs de l’article qu’ils savaient par avance rejeté avec mépris par la doxa sinon des coups plus ou moins bas ? Personne, sauf ceux qui sont à la recherche de la vérité, ne s’exposent ainsi aux critiques ! Y en a dans le lot qui en prennent des tonnes depuis des années et ce n’est sûrement pas pour faire vendre quelques livres, car quand on veut vendre des livres, il faut brosser les lecteurs dans le sens du poil et choisir des éditeurs à grande diffusion, comme ceux dont on expose leurs ouvrages en tête de gondole à la FNAC ou a CULTURA.

        Répondre
    1. President de la ligue antivaccinale
      En réponse à : reliquet

      La vitamine C à forte dose IV est très efficace pour traiter toutes les maladies infectieuses y compris l a polio et le Tetanos

      Polio: travaux de Klenner F.
      La Panacée originelle – La vitamine C . de Dr. Thomas Levy (700 ref)

      http://www.mv.helsinki.fi/home/hemila/CT/Jahan_1984_ch.pdf
      sur 72 patients de 1 à 12 ans 100% de guerison du tetanos avec 1 g de vit C IV
      74% de mortalité chez les non traités
      Groupe 13- 30 ans mortalité 37 percent and 67.8 ,en raison d’une inadaptation des doses
      il aurait fallu injecter 10 à 100 g

      Ce n’est qu’en 1928 qu’un biochimiste hongrois, Albert Szent Györgyi, isole une substance cristalline du jus de citron qu’il dénomma « acide ascorbique » en référence à ses effets bénéfiques sur le scorbut.

      Sa synthèse fut réalisée en 1933 par Reichstein et Haworth.
      Szent Györgyi dira plus tard :
      « Bigpharma a cherché à détruire mon laboratoire »

      Répondre
  4. MT

    Tout simplement terrifiant…
    Le monde devient fou comment Est-ce possible?

    https://www.lesechos.fr/industrie-services/pharmacie-sante/030871598382-les-etats-unis-autorisent-le-premier-medicament-connecte-2130115.php

    « Les médicaments seront bientôt plus intelligents que les malades…
    La FDA vient d’approuver la mise sur le marché de la première pilule connectée… »

    trouvé sur le site:
    http://hippocrate-et-pindare.fr/2017/12/03/le-premier-medicament-connecte-innovation-ou-regression/

    Répondre
    1. Emilio
      En réponse à : MT

      Si vous avez envie de vous faire peur, intéressez-vous aussi aux propos tenus par un certain Laurent Alexandre, chirurgien-urologue, fondateur du site Doctissimo, qui nous parle de l’avenir que nous promet le développement de l’intelligence artificielle (IA) sur laquelle travaille Google et Facebook. Ils nous parlent des promesses du transhumanisme et voient les résistances éthiques, morales, philosophiques à certains projets comme un problème à dépasser « coûte que coûte ».

      Y’a des vrais cinglés qui veulent greffer des puces électroniques aux cerveaux des enfants afin d’augmenter leur intelligence et qui disent que si on ne le fait pas, alors la France va devenir le « Zimbabwe du numérique » dans quelques décennies. Dépolitisation, on disait …

      Répondre
        1. Emilio
          En réponse à : ISABELLE CHIVILO

          J’ai regardé l’interview …

          Agnès Buzyn, c’est mère Theresa à côté de Laurent Alexandre. Le type est complètement perché. C’est à cause de type comme lui que je me dis que ce n’est pas qu’une vue de l’esprit d’estimer qu’un totalitarisme d’un nouveau genre (le totalitarisme « démocratique ») menace l’humanité.

          La génétique, ça me fout les jetons, parce que c’est la dernière étape de la médecine préventive la plus poussée. Demain, un parent qui refuse qu’on réalise le séquençage ADN de son nouveau-né pourra être traîné dans la boue comme un parent qui maltraite ses enfants dans la mesure où il lui refuserait de voir son risque de maladie diagnostiqué par Big Pharma.

          Parmi les gens perchés, il y en a un qui fait moins peur …

          Répondre
  5. aubepine

    > > Papy Nanard, 92 ans, chez le médecin :
     » Docteur j’voudrais ben un p’tit fortifiant »
    – Un fortifiant ? qu’est ce qui ne va pas cher monsieur ?

     » V’la Docteur, quand j’vais voir ma copine, c’est pu comme avant, voyez ben s’que j’veux dire ? »

    - Bien sûr, bien sûr, racontez moi …..
    « Bon ben v’la s’qui m’arrive vous comprenez, on est entre hommes, hein ? bon pour le premier ça va, pour le deuxième ça peut aller, mais maintenant pour le troisième … j’peux pu »

    - Je vois je vois, je vais vous donner un fortifiant, mais je vous conseille, vu votre âge, de vous arrêter au deuxième.

    > > « P’tet ben oui docteur, mais ma copine, elle habite au quatrième ! »

    Répondre
  6. aubepine

    Pensées du jour :

    Si tous ceux qui se prennent pour des lumières la mettaient en veilleuse,
    ce serait déjà une belle contribution écologique!

    Le Ricard c’est comme les antibiotiques
    2 à midi
    2 le soir
    Dans un verre d’eau avant les repas!

    En France, il y a 1,88 enfants par famille, donc un sur deux qui n’est pas fini …
    ça explique le nombre de conards …

    Répondre
  7. Corentin

    Au détour d’un site, je ne sais plus lequel, je vois une banderole publicitaire (j’avais désactivé mon bloqueur de pub pour quelques minutes) qui défile. J’ai cliqué sur la banderole ce qui m’a amené sur cette page:

    http://www.le-regime-alimentaire.com/regime-cholesterol

    Je craignais ce que j’y trouverai mais j’aime me faire mal parfois. :)

    Je ne connaissais pas ce site, je m’en fout de ce machin à vrai dire, mais ce qui est sur cette page est à bondir pour étrangler le rédacteur! Je vous laisse apprécier l’horreur (ben, oui, j’aime partager)

    Morceaux choisis:

    - « Trop de cholestérol, trop de mauvais cholestérol qui s’accumule et qui bouche nos artères. De fait, de nombreuses personnes doivent suivre un régime cholestérol s’ils ne veulent pas prendre des médicaments toute leur vie, notamment des statines ou des fibrates pour lutter contre le cholestérol. »

    - « En effet c’est la graisse qui constitue le mauvais cholestérol et qui bloque les artères. »

    - « sachez que l’alimentation représente 25% seulement des causes de mauvais cholestérol dans le sang. Si vous n’arrivez pas à diminuer votre cholestérol vous serez obligé un jour ou l’autre de prendre des médicaments car il y a d’autres origines biologiques, génétiques. »

    Les idiots ne sont pas encore tous morts…

    Répondre
    1. Inoxydable
      En réponse à : Corentin

      Tout à fait. Si vous saviez la mauvaise foi de certains cardiologues. En tout cas mon ancien bat tous les records :
      Je la croisé en sortant Samedi matin du Supermaché où en il entrait avec son « caddy ». Comme toujours, jovial, souriant, la mine réjouie et faussement étonné il me saluait la main grande ouverte en m’appelant de mon prénom (comme je l’appelle du sien, sa fait parti de son affabilité…) Il s’étonnait de ne pas me voir en me croyant parti en Alsace ( pourquoi en Alsace?) , j’ai même cru qu’il allait dire qu’il me croyait mort … Ma réaction épidermique a été de feindre le même étonnement et de le saluer comme mon ex empoisonneur aux Statines .
      Sa réponse a été « mais non », je t’ai honnêtement et bien soigné ». Sauf que, lui répondis-je, «  que tu ne m’a jamais écouté lorsque je me plaignais des effets secondaires désastreux, comme le diabète au bout de deux ans, les douleurs musculaires etc… » Qu’il m’ait soigné honnêtement au début avec ce que lui a enseigné ( en 2003), j’en ai convenu mais ensuite lorsque les études ont montré que par exemple les statines pouvaient donner le diabète, il a rétorqué « Mais non, ce sont des conneries ; les douleurs musculaires ça ne vient pas de là.etc.. » je lui ai précisé que s’il ne me voyait plus courir c’était en raison des neuropathies que j’ai sous les pieds, les pieds en feu lorsque je cours, « je fais du vélo à la place … », » Mais non, c’est des conneries qu’il y avait plein de gens qui n’avaient aucun effet secondaire , peu de gens on ont » Je lui ai répondu qu’effectivement que ceux qui restaient le »cul » assis dans leur fauteuil en attendant l’épisode cardiaque suivant avaient peu de risque d’avoir des effets secondaires en tous cas se manifestant précossement.
      Je lui ai proposé de lui envoyer par mail quelques liens d’études récentes sur le sujet, qu’il pouvait ainsi se faire une opinion plus précise, s’il me donnait son adresse. Il m’a répondu qu’il n’en avait pas besoin et qu’il suivait toutes les années des formations adéquates… » Par correction, je ne lui a pas précisé qu’effectivement il suivait des formations financées par les Majors de l’industrie pharmaceutique comme j’ai pu le vérifier par le passé.
      Devant tant de stupidité ou d’hypocrisie, l’endroit n’étant pas chois pour une dispute, j’ai préféré cesser toute polémique en lui précisant que si mon état de santé allait beaucoup mieux de puis 5 ans que j’ai abandonné les Statines ce n’était pas grâce à lui et que dans tous les cas il ne fallait pas faire baisser le cholestérol.
      On s’est quitté en se souhaitant bonne fin d’année «  bon bout d’an ».
      Mais je crois que la prochaine foi qu’il manifestera autant de mauvaise foi, je lui mettrait ma main dans la «gueule » Non mais !.

      Répondre
      1. aminevite
        En réponse à : Inoxydable

        Ce cardiologue suit bien les « désin-formations » médicales distribuées par les Labos.
        Pour lui le Mur de Berlin existe toujours et il n’a pas besoin d’aller le vérifier.
        « Good bye Lénine »…

        Répondre
  8. aubepine

    697 – VICTIMES ET BOURREAUX
    par Yves Ponroy

    Le harcèlement sexuel est sur toutes les lèvres. Le monde est soudain peuplé de pervers et des quatre coins de l’univers on n’entend plus que la complainte des victimes sexuelles, reprise en chœur par les media. Il faut que nous en parlions.

    Je ne suis pas une femme, il est vrai, mais je n’ai pas tout à fait la même vision des choses que les media. Ils ont tous repris le même refrain qui circule en boucle. Mes lecteurs me pardonneront de n’être pas toujours politiquement correct et même parfois d’être impertinent. Que les choses soient claires, je ne vais parler ici ni du viol, ni des relations sexuelles avec des très jeunes filles, ni des violences conjugales. Je voudrais aborder seulement les relations entre des adultes responsables.

    Une société permissive

    Je ne vous apprendrais rien si je vous dis que nous vivons dans une société de consommation extrêmement permissive, où le sexe se pratique, se vend et s’achète, comme n’importe quel bien de consommation. On peut situer à 1968 le grand basculement qui a bouleversé nos mœurs, pour le meilleur et pour le pire.

    Le cinéma et la télévision nous renvoient aujourd’hui l’image d’une société hédoniste dans laquelle la jouissance est le souverain bien. On n’y fait plus l’amour, on y baise, tout simplement, sans chichi, au gré des désirs et des pulsions.

    Dans la publicité et dans les media la femme est « libérée », c’est-à-dire que, comme les hommes, elle se laisse dominer par ses instincts et ne rechigne pas à faire des « avances » aux hommes.

    Incitation à la prostitution devant les lycées. Est-ce cela la libération de la femme?
    Dans les cours de récréation circulent des vidéos qui n’ont rien de romantique et dans lesquelles les enfants puisent leur éducation sexuelle. Dans ces séquences torrides, la femme n’y apparaît pas toujours sous son aspect le plus vertueux. Ils en retirent l’idée que la femme est un objet sexuel et qui, d’ailleurs, ne demande que cela.

    Tout cet ensemble crée un certain climat d’érotisation de la société. Tout se passe comme si les individus n’avaient plus qu’une idée en tête : profiter de l’instant, jouir et vivre d’orgasme en orgasme… Il y a deux mille trois cents ans, Epicure avertissait déjà ses disciples en leur disant que la poursuite immodérée du plaisir nous rend non pas heureux, mais misérables…

    Le mouvement féministe

    Le féminisme a réellement fait avancer l’égalité entre les hommes et les femmes et il a permis un réel épanouissement d’un grand nombre d’entre elles. On peut dire que la reconnaissance du talent des femmes dans de nombreuses professions autrefois réservées aux hommes, constitue un réel progrès.

    Madonna, figure emblématique de la femme moderne?
    Hélas, tout mouvement renferme en son sein des ultras, on dirait aujourd’hui des « intégristes » qui par leur sectarisme et leur intransigeance font plus de mal que de bien à la cause qu’ils prétendent défendre.

    En France, nous avons vu récemment des panneaux publicitaires installés devant les lycées qui incitaient les jeunes filles à se prostituer pour payer leurs études ! Est-ce cela la libération de la femme ?

    Partout la morale et la pudeur sont bafouées, le mot même est devenu ringard. A l’image de Madonna, les femmes rivalisent de provocation. La façon dont, en été surtout, un grand nombre d’entre elles se vêtissent en mettant en avant leurs appâts, en prenant des airs innocents, est déjà une forme, souvent inconsciente, de harcèlement sexuel. Elles n’ignorent pas l’effet d’attraction que cela représente pour les jeunes hommes qu’elles aiment émoustiller.

    C’est dans ce contexte que s’est déclenchée, tout azimut, une vague d’accusations pour harcèlement sexuel contre un certain nombre de personnages en vue. Beaucoup de faits sont très anciens et on peut s’étonner du peu d’empressement de ces femmes de les avoir dénoncés plus tôt. Il s’agit souvent de femmes modernes, médiatiques et qui n’ont pas froid aux yeux. Leur silence m’étonne, comme m’étonnent aussi ces dénonciations anonymes mises sur la place publique qui fleurissent ici ou là, à retardement et de façon lâche.

    Le triangle infernal

    Je n’ignore pas qu’il existe nombre d’hommes grossiers qui peuvent être des prédateurs sexuels, surtout chez les jeunes filles ou sur les personnes vulnérables. La dépendance hiérarchique est pour eux l’occasion d’exercer leur pouvoir maléfique.

    Néanmoins, il est difficile de croire que dans de nombreuses situations, une femme adulte et bien dans sa tête ne puisse pas remettre à sa place un harceleur trop entreprenant, même si c’est son supérieur hiérarchique. Croire cela, c’est prendre les femmes pour plus nigaudes qu’elles ne sont.

    Ainsi, je ne pense pas qu’il faille sans cesse présenter systématiquement la femme comme la victime, sous le joug d’un bourreau implacable ! Il n’y a pas d’un côté les bons et les prudes et de l’autre les méchants et les pervers sexuels. Aujourd’hui les media jouent le rôle du sauveur et ainsi construisent le célèbre triangle infernal de la psychanalyse : victime, bourreau, sauveur.

    Ce triangle est infernal précisément parce que, à force de se plaindre, de se lamenter et de culpabiliser l’autre, la victime finit par prendre la place du bourreau. La victime, bien installée dans son rôle, a le talent de manipuler tout le monde : le bourreau qui la martyrise et le sauveur qui n’en fait jamais assez ! Il faut sortir de ce dilemme…

    L’éducation

    La mise en place d’une nouvelle police des mœurs pour protéger les « victimes » de l’appétit des « bourreaux » serait plus une régression qu’un progrès. Comme souvent, c’est du côté de l’éducation qu’il faut se tourner.

    Que dit-on à l’école ou en famille de la sexualité ? A force de mise en garde, ne mettons-nous pas déjà les jeunes filles dans le rôle des victimes et les garçons dans celui de bourreau ?

    Avant toute chose, ce qu’il faudrait apprendre aux jeunes, c’est que pour être respecté, il convient au préalable d’être respectable.

    La sexualité n’est pas qu’une question de mécanique bien huilée. Quand parle t-on d’amour et de respect de l’autre ? Il ne faut pas oublier que les victimes et les bourreaux d’aujourd’hui ont été, hier, des enfants que nous avons élevés. Il y a peut-être un laisser-aller ambiant dont nous sommes collectivement responsables ?

    La jouissance par le sexe a peut-être pris une place trop importante dans nos sociétés permissives, sans cesse à la recherche de plaisirs immédiats. Nous sommes des enfants gâtés qui n’acceptent pas le refus. Si nos mères ne nous ont jamais dit « non » à nos caprices, nous ne comprenons pas qu’une femme refuse nos avances. Un peu plus de frustration et une dose supplémentaire de Surmoi ne ferait pas de mal !

    Il faut repenser notre façon d’être avec nos enfants, si nous ne voulons pas en faire de futures victimes et de futurs bourreaux, ces derniers étant destinés à devenir les victimes des saintes Nitouches. Cette remise en cause comprend la rénovation de notre environnement sociétal, de ce que l’on peut voir au cinéma, de ce que l’on peut entendre de nos maitres à penser et de nos modèles d’identification. Bref, il faudrait remettre un peu d’éthique et de morale dans nos relations : vaste programme !…

    Répondre
    1. Ricomart
      En réponse à : aubepine

      Cela doit être ça un moderne ! Saviez-vous que les dames du 18 eme siècle étaient bien plus libres et audacieuses que celle du 19ème ? Et qu’en ce dernier, le retour de la morale les confina dans leur essentielle activité : la reproduction ! J’ai peur que l’on confonde liberté et brimade, épanouissement et morale. C’est le retour de nos vieux démons, l’époque est réactionnaire.
      Regardez ici ce que les monstres du passé ont pu faire à nos contemporains :
      http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/nos-vies-intimes/20171122.OBS7686/il-parait-qu-en-allemagne-les-hommes-ne-draguent-pas-j-ai-ete-verifier.html

      Répondre
      1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
        En réponse à : Ricomart

        Pauvres teutons.
        Ils seraient tous comme leur professeur de cardiologie ?
        On va leur envoyer nos dentistes à ces teutonnes !
        Vingt Dieux !
        On va pas laisser toutes ces pauvres filles en détresse, rico ?

        Répondre
      2. phil
        En réponse à : Ricomart

        c’est très intéressant, mais la journaliste fait de la psychologie à 2 balles, moi pour 1 balle seulement je les connais les Allemands, ils ne savent pas se marrer, et ils nous haïssent comme pas possible parce que nous on n’arrête pas. C’est pour ça qu’ils passent nous voir régulièrement, même si depuis peu ça s’est calmé (adage teuton : « Heureux comme Dieu en France ».)

        Répondre
          1. phil
            En réponse à : akira

            c’est pas méchant et je savais (ou espérais) que tu ne resterais pas silencieux. 2éme adage : « Les Français travaillent pour vivre et les Allemands vivent pour travailler », c’est pour ça qu’ils ont une économie du tonnerre de Dieu, on peut pas tout faire

    2. Akira
      En réponse à : aubepine

      Bien oui, c est vrai. C est de la faute des femmes qui s’habillent sexy que les hommes ne peuvent se retenir se leur mettre la main aux fesses ou de les plaquer dans le métro.
      Avec une burka, ca serait drôlement plus facile.

      Répondre
      1. phil
        En réponse à : Akira

        c’est la loi de la nature, les femmes doivent être belles et sentir bon pour qu’on vienne les butiner, sinon elles ne peuvent pas se reproduire, elles sont donc condamnées aux décolletés plongeants et aux jeans moulants (« pour qu’on voit la raie » disait Serge Gainsbourg), ça fait l’affaire de tout le monde, les mâles se rincent l’oeil et les femmes s’exhibitionnent, ça fonctionne très bien comme ça depuis des millions d’années, sais pas pourquoi tout à coup c’est interdit

        Répondre
  9. Inoxydable

    Extrait de MSN ce jour (temps en temps ya de bons articles…)
    Sanofi déconseille son vaccin contre la dengue Fournis par Francetv info
    Le géant de l’industrie pharamceutique déconseille depuis mercredi l’utilisation de son vaccin anti-dengue Dengvaxia® (Sanofi), premier vaccin contre la dengue utilisé dans le monde, aux personnes n’ayant jamais été infectées.

    Les essais thérapeutiques du Dengvaxia®, vaccin contre la dengue de Sanofi, étaient enthousiasmants. Mais des travaux publiés à l’automne ont montré que, s’il a un intérêt chez des personnes qui ont déjà développé des symptômes de la maladie, son effet est potentiellement délétère chez les autres.

    Se référant aux derniers travaux en date, le laboratoire a officiellement déclaré ce 29 novembre que « pour ceux qui n’avaient pas été précédemment infectés […] davantage de cas de maladie grave pourraient survenir après la vaccination en cas d’infection à la dengue ». Sur cette base, Sanofi a appelé à ne plus administrer le Dengvaxia® aux personnes n’ayant jamais été infectées.
    Une campagne interrompue au Philippines
    …/…
    Des conséquences financières importantes
    Cette annonce va avoir d’importantes conséquences financières pour Sanofi, dont les ventes du vaccin sont déjà inférieures aux attentes. Le laboratoire pharamceutique qui a travaillé pendant vingt ans et investi 1,5 milliard d’euros pour mettre au point le Dengvaxia, a annoncé qu’il avait passé une charge pour dépréciation de ses stocks de vaccins, qui devrait impacter le résultat net de l’ordre de 100 millions d’euros au quatrième trimestre. »
    …/…
    et
    Abandon du vaccin contre « clostridium difficile »

    Ce n’est pas la seule mauvaise nouvelle pour le géant pharmaceutique. Un autre vaccin en cours de développement est en passe d’être abandonné, le vaccin contre les infections à «clostridium difficile», dues aux antibiotiques (maladies nosocomiales contractées à l’hôpital). A la suite d’une analyse intermédiaire planifiée, le Comité de surveillance indépendant du programme clinique de l’étude de phase III Cdiffense a conclu que la probabilité de succès de l’étude par rapport à son objectif primaire était faible. En conséquence, Sanofi a décidé de mettre fin au développement clinique de son vaccin candidat contre Clostridium difficile, pour se focaliser sur six projets clés de vaccins actuellement en développement.
    avec AFP
    Un millier de Philippins sont morts de la dengue en 2016 sur un total de 211.000 cas, selon les statistiques officielles. »
    A part ça tout va bien pour les vaccins. .. Et les malades alors

    Répondre
Commentaires : page 4 sur 6« Plus anciens...«23456»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.