Je serai à Aix-les-Bains le 10 mars 2017

Ce sera à 18:00, au Palais des Congrès.

C’est Aix en Savoie, tout le monde a compris !

Le titre de la conférence : « Le cholestérol : ami ou ennemi ? »

Rencontrons-nous et bavardons un peu, si c’est possible dans cette grande arène…

J’essaierai de me rendre disponible.

La conférence est suivie d’un grand spectacle sur…

Je vous laisse aller voir sur le Site Internet de la Riviera des Alpes !

 

 

 

 

 

18 réflexions au sujet de « Je serai à Aix-les-Bains le 10 mars 2017 »

  1. FROSSARD Philippe

    Bonjour Docteur, Aix-les-Bains, c’ est bien , mais quand nous verrons vous à Bordeaux ou dans le sud-ouest?

    Répondre
      1. FROSSARD Philippe
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Oui cher docteur la Gironde, terre d’ Ausone, de Michel de Montaigne et de Montesquieu ( j’habite sur ses terres) est une zone civilisée, mais les barbares y sont à l’oeuvre surtout en cardiologie, ça vous le savez, mais Saintes n’ est pas loin et je vais prendre contact avec vos amis des « Chantiers du futur », peut-être avez vous des coordonnées à me transmettre ?

        Cordialement.

        Répondre
  2. Francoise

    @Bon Dr MdL

    Oh, nous avons bien une petite idée de la réponse à la question posé par le titre de cette chouette conférence annoncée… mais j’aurais bien aimé quand même venir vous écouter. Mince, encore trop au nord…
    Mais sûr qu’à l’instar de votre visite à Narbonne, il y aura à Aix aussi de jolis-ies infirmiers-ières pour vous acclamer :-) !
    Une heure ??!!? Ca laisse peu de place aux nombreuses digressions habituelles, ça !
    Cela dit, si j’étais organisatrice de l’évènement, je m’inquièterais un peu de votre usage du conditionnel (et non du futur attendu) dans » J’aurais une heure seulement bla bla bla » (Je cite la version originale parce qu’après, souvent, vous rectifiez la faute d’orthographe -et le sympathique acte manqué qu’elle traduit- et mon commentaire devient dénué de sens… les gens vont croire que je fume des trucs illicite,… alors que je vois bien un conditionnel, là, avec des yeux étonnés de lire ça!)…. Donc vous ‘auriez’ une heure seulement SI… quoi ? SI vous respectiez le temps imparti ?

    Belles rencontres Aixoises!

    Répondre
      1. Francoise
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        N’en faites rien, malheureux!
        Vous nous priveriez alors d’un divertissement gratuit, inoffensif que pour ma part, j’adore (c’est phil qui m’a conforté dans cette idée d’acte manqué à traquer partout, dans le moindre lapsus ou la plus petite faute et depuis, je m’amuse beaucoup).
        Belle journée!

        Répondre
  3. Marco

    Bonjour docteur,
    Que pensez- vous des bienfaits possible du sauna sur le système cardio vasculaire. En fait j’ai l’impression que cela agit favorablement, plus zen après, est-ce un effet placebo y-a-t-il de la bonne sciences sur le sujet ?

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Marco

      Pas de « très bonne » science mais quelques données qui laissent penser que le sauna est bon ; et pour les coronariens aussi ; sauf à être en situation clinique très instable ; mais là même se lever le matin peut être dangereux…
      Faites, tranquillement, et après avis de votre médecin traitant
      Bon vent, matelot

      Répondre
  4. COLLAUDIN JACQUES

    Bravo pour votre conférence à Aix les Bains très à la portée des non spécialistes. J’aurais aimer poser la question évidente: Quel est finalement, selon vous, le taux idéal de cholestérol dans le sang ?
    Mon cas est très représentatif de votre discours et en particulier la conséquence musculaire de la prise de statines et l’apparition d’ un infarctus avec un taux de cholestérol de 0,5 g. Je peux vous le décrire précisément si cela vous est utile.
    Cordialement
    Jco

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : COLLAUDIN JACQUES

      Il n’y a pas de taux idéal de cholestérol.
      Les concentrations de cholestérol transporté dans la circulation sanguine ne représente pas votre physiologie…
      Ce qui doit être votre objectif d’idéal, c’est un mode de vie protecteur !
      Une fois ça compris, les concentrations de cholestérol dans le sang seront ce qu’elles sont !

      Elles seront plutôt basses ou plutôt hautes en fonction de votre physiologie, de votre mode de vie (exercice physique, habitudes alimentaires, …) et de prédispositions génétiques que nous devons accepter !
      Ces concentrations sanguines sont une mauvaise « représentation » de vos équilibres physiologiques.

      Ces mesures de cholestérol ne sont d’aucun intérêt ; sauf si elles sont très basses (maladies génétiques) ou vraiment très très hautes ; mais dans ce cas, le problème c’est les lipoprotéines et pas le cholestérol….
      En fait donner un chiffre précis en sciences médicales est absurde car le risque s’exprime en termes de probabilités et d’intervalles de confiance, bla bla…
      Je vous renvoie vers mes livres

      Répondre
      1. COLLAUDIN JACQUES
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Merci pour votre clarification.
        Ma compréhension conduit à une incohérence : le régime méditerranéen pour réduire le taux de cholestérol d’une part et l’inutilité d’une telle diminution. Je n’ai peut être pas tout compris ?

        Répondre
  5. Thélier

    Bonsoir ,
    Merci pour cette belle conférence.
    Je vous laisse un commentaire comme vous me l’avez demander. Si vous avez un moment pour regarder le lien qui existé entre cholestérol et la maladie de pyrroluria et celui avec l’algoneurodystrophie, j’en serais très contente .

    Vous faites partie des rares médecins qui ont de la crédibilité à mes yeux au jours d’aujourd’hui.

    nb: pensez vous qu’il soit possible de récupérer vos slides de ce soir ? Par mail je suis curieuse des parties manquante par fautes de temps !

    Bien à vous .
    Marion

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Thélier

      Merci de votre message.
      En principe, sur un blog, il est préférable de rester anonyme et j’ai enlevé votre nom de famille.

      J’ai examiné votre question sur cette étrange maladie : « Pyrrole disorder » ou « Pyroluria » présentée comme une maladie génétique mais sans description (à ma connaissance) du problème génétique spécifique.

      Il semblerait [vous le savez mieux que moi mais pour les visiteurs du blog (une source inespérée d'informations en tout genre) il est utile de poser un peu le problème] que les pyrroles (dérivés de la synthèse de l’hémoglobine) s’accumulent chez certains et entraînent une fuite du zinc et de la B6 dans les urines ; ces déficiences seraient à l’origine de troubles variés (si j’ai bien compris) notamment psychiatriques.
      Ça a fait beaucoup parlé dans les année 1970s mais il y a peu de choses récentes et robustes à mon avis.
      Le traitement (des suppléments en zinc et B6) est donc évident et semble efficace.

      Je n’ai personnellement aucune expérience à propos de cette maladie ; que je découvre.

      Peut-être que des visiteurs ont quelque chose à dire à ce propos ?

      Finalement (désolé), je n’ai trouvé aucun rapport médical ou scientifique sur « Pyroluria et le métabolisme du cholestérol et/ou l’algodystrophie ».
      Par contre, il ne serait pas impossible qu’un déficit relatif en synthèse du cholestérol puisse avoir un impact sur des troubles articulaires et tendinoligamentaires (ce qui n’est pas le problème central de l’algodystrophie mais peut contribuer) ; dans ce cas une alimentation enrichie en cholestérol (3 oeufs bio par jour par exemple) pourrait améliorer les symptômes…
      Bon courage

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.