Faut-il signer la pétition du Pr JOYEUX ?

Évidemment OUI, trois fois OUI !

Pourquoi ?

Parce que vous êtes contre les vaccins ? Non, ce n’est pas la bonne raison !

Parce que vous êtes contre la vaccination obligatoire ? Non plus !

Parce que vous êtes un ennemi de l’industrie pharmaceutique ? Encore non !

Parce que vous ne croyez pas aux discours des médecins, des scientifiques et des politiques à propos des maladies infectieuses et des stratégies pour s’en protéger ? Et non encore !

Bien que ce soit des raisons fort défendables, de mon point de vue…

Parce que vous êtes anti-social ? Encore moins !

Alors pourquoi ?

Parce que toute cette histoire autour du manque des vaccins DT-Polio ordinaires et leur substitution par des vaccins très différents (6 antigènes) et plus couteux n’est pas claire du tout, vraiment pas ; et effectivement l’explication donnée par l’industrie n’est pas satisfaisante.

Les chants de sirènes et de gérontes (bouffis de conflits d’intérêt) défendant, à ce propos, la vaccination obligatoire est hors sujet…

Bon, faut signer pour signifier qu’on n’est pas dupe ; pas dupe non plus de la pseudo-enquête qu’on fera semblant de conduire pour calmer les esprits…

C’est finalement l’occasion de discuter l’ensemble de la problématique vaccinale.

Au niveau national, bien sûr, mais je suspecte qu’on fasse tout très vite pour fermer ce dossier fumeux mais brûlant ; mais aussi sur ce Blog ; MERCI de donner vos avis !

Je donne le mien sans tarder ; je ne suis pas à l’aise, ce n’est pas mon champ de recherche ; mais je vois (pas besoin du microscope de Pasteur) de grossières tentatives de désinformation…

Car si moi, chercheur indépendant et 40 ans de carrière, je ne suis pas à l’aise, j’ai du mal à comprendre comment certains peuvent être aussi sûrs d’eux, aussi péremptoires !

J’appelle à l’humilité les politiciens et les médecins ; nous sommes loin d’y voir clair ; surtout après tant d’années d’enfumage !

SIGNEZ, merci, l’heure d’un bilan honnête et serein est venu.

AMEN

 

 

 

 

137 réflexions au sujet de « Faut-il signer la pétition du Pr JOYEUX ? »

  1. oursdesneiges

    Tiens donc ! … en passant pour le 2ème fois sur le site du °° bon Dr Girard °° , je vois qu’il n’a pas aimé du tout , mais alors pas du tout nos remarques aigres-douces ; je crois même qu’ils les a en travers du gosier , le doc !
    Et pour fustiger nos ignorances , il démarre un billet :
    °° Médecines « douces » en service pour Big Pharma
    « ALTERNATIVES » À QUOI ?… °°

    Quel rapport avec nos reproches d’emphase stylistique ? …mystère !

    Et dans ses renvois ( ! ) , le N° 8 est assez gratiné ; j’en prend pour mon grade , mais sans avoir saisi le lien entre mes griefs et sa réplique , désolé , n’est pas surdoué qui veut . ( à moins qu’il n’ai pas compris le sens de mes propos : le microbiote a beaucoup d’autres fonctions que l’aide à chier , Dr Girard , le saviez-vous ? )

  2. Emilio

    SI vous avez écouté les informations hier, par exemple BFM TV, vous avez peut-être entendu cette histoire concernant la petite Ayana prise de convulsion au lendemain d’une vaccination « DTPolio ». Les médias ont (presque) tous relayé ce terme « DTPolio.

    Aujourd’hui, la question est de savoir s’il faut ou pas continuer à lutter pour la sauver ou s’il faut arrêter les traitements, car les médecins ont considérés que la petite souffrait énormément.

    Bien évidemment, ce n’est pas le DTPolio qui a été administré à l’enfant, mais un ensemble Infanrix Hexa et Prevenar, comme le précise cet article daté du 13 mai :

    http://www.initiativecitoyenne.be/2015/05/ayana-dans-le-coma-le-lendemain-de-sa-vaccination.html

    J’imagine que la médiatisation de cette affaire va rapidement s’arrêter…

    1. Inoxydable
      En réponse à : Emilio

      Bonjour « Emilio » : L’épilogue est là : elle va être « débranchée », destruction irrémédiable du cerveau ; En causse fièvre à 42,5, négligence du SAMU et pour finir :
       » La fillette avait été prise d’une très forte fièvre et de convulsions dans la nuit du 5 au 6 mai, après avoir reçu dans la journée une injection de deux vaccins, Prevenar et Infanrix. »
      Pauvre bébé, pauvres parents qui , outre leur peine immense, vont être confrontés à une feu de barrage de la part d’Experts et d’Avocats, à la solde des autorités sanitaires et de Big Pharma pour dédouaner leur « formidable vaccin »… Ainsi va le monde.

      1. Emilio
        En réponse à : Inoxydable

        C’est triste à en pleurer. La couverture médiatique a eu lieu parce que le débat concernait la « fin de vie », dossier mis en relation avec l’état de Vincent Lambert par les médias.

        Sinon, tout le monde s’en serait foutu puisque ça date de plusieurs semaines.

        1. Reliquet
          En réponse à : Emilio

          L’épilogue de l’épilogue, c’est que les Confrères belges ont ciblé le problème de la dangerosité de la vaccination à 19 valences depuis longtemps, j’ai honte, j ‘ai recherché l’article toute la journée mais ne l’ai pas retrouvé.
          Comment on va vacciner les bébés, sur quel calendrier, qui croire…

  3. Emilio

    Le médecin qui a administré PREVENAR + INFANRIX HEXA semble avoir respecté le calendrier vaccinal officiel. Puisque ce calendrier vaccinal (http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1175.pdf ) indique qu’il faut vacciner contre 6 valences + pneumocoque à 2 mois, 4 mois et 11 mois.

    C’est ça la nouvelle politique commerciale de BIg Pharma … On augmente le nombre de valence dans une seringue pour justifier un prix de vente plus élevé.

    La propagande de ceux qui recommandent la vaccination de masse, nous explique, dans cet article : http://www.francetvinfo.fr/sante/enfant-ado/angers-trois-questions-autour-d-un-nourrisson-dans-le-coma_963941.html qu’il n’y a aucun problème à augmenter le nombre de valence dans un vaccin.

    « Le fait de recevoir plusieurs vaccins simultanément ne « surcharge » pas le système immunitaire : le système immunitaire humain a une capacité très importante de répondre aux antigènes. Selon des travaux publiés en 2002 dans la revue Pediatrics, l’organisme d’un nourrisson en bonne santé pourrait répondre sans danger à l’administration simultanée de 10.000 antigènes. Un vaccin combinant dix types d’antigènes mobiliserait ainsi moins de 0,1% de son système immunitaire. »

    Donc 19 valences ? Pour eux, c’est le minimum …. d’ailleurs, l’agence américaine du médicament vient d’autoriser la commercialisation du Gardasil 9 avec plus de valence.

    Le vaccin grippe inclut de plus de valence. Car il faut protéger contre le virus de la grippe, mais aussi contre ses « mutations » ou virus approchant …

    Le rajout de nouvelles « valences » semble être la pierre angulaire de BIg Pharma pour augmenter sa marge opérationnelle (la marge directement liée à l’activité habituelle de l’entreprise).

    Quand Danone invente de nouveaux concepts nutritionnels et de nouveaux produits pour augmenter sa marge, personne n’est choqué. Parce que c’est une entreprise normale, qui pourra vendre éternellement ses yaourts avec la même désignation commerciale …

    Mais dans le domaine de l’industrie pharmaceutique, la commercialisation rentable d’un médicament est à durée limitée, car celui-ci deviendra générique. Et il faudra trouver une « nouvelle molécule » (ou tout au moins apporter une modification à la molécule d’origine) pour pouvoir continuer à la vendre de manière rentable … c’est visiblement ce qu’on fait dans le domaine du vaccin en ajoutant une nouvelle « valence ».

    Dans un tel système économique, comment arriver à croire que les laboratoires développent des molécules utiles ?

      1. Emilio
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        J’en ai terminé avec ce sujet jusqu’à septembre en tout cas, date où Sandrine Hurel rendra son rapport parlementaire sur les vaccins. Je vais désormais m’intéresser à des choses plus positives, comme le Nouveau Régime Méditerranéen par exemple, que je vais aller acheter. Marre des vaccins … ce sujet est réellement anxiogène.

        Ce rapport sera très important, et certainement médiatisé. Un billet de votre part sur ce sujet sera extrêmement bienvenue. Il sera très clairement question de l’obligation vaccinal, car les mots utilisés par Sandrine Hurel sur son blog pour définir sa mission sont évidemment choisi de manière à « préparer le terrain » :

        « Le Premier ministre vient de me confier la responsabilité d’une mission parlementaire, auprès de Marisol Touraine, Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, relative à la politique vaccinale en France.

        C’est avec un grand honneur que je reçois cette mission qui traduit mon investissement sur un enjeu stratégique pour la santé de tous les Français.

        Sur la base de l’avis du Haut Conseil pour la santé public de septembre 2014, ma mission consistera à faire des propositions concrètes pour envisager l’avenir du principe de de l’obligation vaccinale, et lever les obstacles financiers – et culturels – à la vaccination.

        Au terme des 6 mois de cette mission, je remettrai mes conclusions à Marisol Touraine.  »

        Quand à l’avis du HCSP évoqué (mis en ligne en septembre 2014), c’est celui-ci je pense : http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=455

        Les décisions qui seront prises me foutent réellement la trouille.

        Marc Girard a l’air de penser que les vaccinations obligatoires seront étendues. D’un certain côté, il est vrai que Marisol Touraine a, très récemment encore, rappeler qu’elle ne souhaitait pas de débat sur l’obligation vaccinale. En mars 2015, la réponse à la Question Prioritaire de Constitutionnalité posée par la famille Larère a confortée l’obligation vaccinale. L’intérêt des fabricants de vaccins et des médecins est sans doute de lever l’obligation vaccinale. Dans quel sens va aller Sandrine Hurel (qui reçoit certainement de la pression de la part de sa ministre) ???. Ça serait hallucinant qu’ils décident d’étendre cette vaccination…

        Depuis début mars 2014, aucun propos supplémentaire de la part de Sandrine Hurel n’a été mis en ligne sur ce sujet, tant sur son blog que sur son compte twitter. Je ne sais pas si c’est un très mauvais signe, mais ça m’inquiète. Comme je l’ai déjà dit, j’ai le sentiment que le mouvement général de la société est de plus en plus d’accepter la suppression d’un grand nombre de liberté, et je ne suis pas sûr que l’opinion publique, influencée par les médias qui ne cessent de répéter combien les antivaccins sont des « méchants », soit opposée aux vaccinations obligatoires.

        En attendant, tout le monde peut poser des questions à Sandrine Hurel sur son blog.

        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : Emilio

          Je suis aussi très inquiet des évolutions (et du passé) de la politique vaccinale !
          Et je n’apprécie pas du tout qu’on me dise : « La vaccination ça ne se discute pas ! »
          Mon métier [scientifique rémunéré par le CNRS et médecin], c’est justement de discuter ; et avec tout le monde y compris les personnes de peu de connaissances …

          1. M. Barahj
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            « Mon métier [scientifique rémunéré par le CNRS et médecin], c’est justement de discuter ; et avec tout le monde y compris les personnes de peu de connaissances … »

            POurquoi ça me rappelle « homme de peu de foi !  » ?

      2. LAFFITTE Lionel
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Justement je suis d’Angers et je me demande comment faire pour créér une association de malades de Maladies CardioVasculaires qui ne serait pas dépendante d’une quelconque société savante comme l’est AtoutCoeur corsetée par la Fédération Française de Cardiologie qui continue de croire que le cholestérol est l’ennemi n°1. Marre de cette désinformation ! Auriez-vous des conseils sur l’utilité (ou pas) de cette idée d’association ?

        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : LAFFITTE Lionel

          Il suffirait d’exiger de cette association une information experte, libre et in dépendante.
          Vous devriez trouver des alliés à l’intérieur même de cette association. Il y a des bonnes volontés partout.
          Vous pouvez présenter les choses comme une réunion-débat pour enfin faire cesser la polémique inutile contre les statines. Vous m’invitez et vous invitez un contradicteur…Essayez et dites-nous !

  4. Inoxydable

    Bonsoir à tous. Vacciner ou non ? J’ai voulu voir le nombre de cas de Diphtérie actuellement et si une vaccination était nécessaire . Voici ce que j’ai trouvé :
    Diphtérie Actualités 2011 1. Généralités 2 …
    medecinetropicale.free.fr/cours/diphterie.pdf · Fichier PDF (réactualisé en 2013)
    Donc 1 cas en 2011 en France métropolitaine, quelques cas rarissimes ailleurs…
    Cela justifie t’il la vaccination même si, comme le prétende les autorités médicales, le vacin a éradiqué cette maladie dans passé!
    Pour le tétanos :
    Données épidémiologiques / Tétanos / Maladies à …
    http://www.invs.sante.fr/…/Tetanos/Donnees-epidemiologiques
    Entre 2000 et 2012 : 32 cas dont 3 décès chez les – de 70ans et 173 cas chez les + de 70 ans dont 46 décès;
    Il faut regarder le tableau des cas déclaré !1 pour les 0 à 49 ans jusqu’à 83 pour les femmes de + de 80 ans et 13 pour les hommes.
    Où sont les bébés et nourrissons là dedans ? Il semble qu’il y ait plus de cas de décès chez les personnes très âgées que chez les autres. Problème dus à l’âge ou aux soins magnifiques que reçoivent nos vieux en institution ?
    J’arrête là, pas très fort en maths mais je sais compter un peu. Alors je ne vois pas pourquoi faire prendre tant de risques à nos petits enfants !!! même pour le tétanos Néonatal, un peu plus d’hygiène et milieu hospitalier et moins de gens « crades »…

    1. cumulus
      En réponse à : Inoxydable

      Inoxydable, ne vous est-il pas venu à l’esprit qu’il n’y avait pas de cas de tétanos chez les bébés et les enfants justement parce qu’ils sont vaccinés ? Et que ceux qui font cette maladie la font parce qu’ils ne sont plus protégés (la durée de protection conférée par le vaccin n’excède pas 10 ans) ?

      1. Inoxydable
        En réponse à : cumulus

        Cher « Cumulus ». Je fais partie d’une génération qui n’a pas connu le vaccin du tétanos à la naissance, ne suis pas né à l’Hôpital, sage femme qui m’a accouchée à la maison etc. J’ai vécu à la campagne toute ma jeunesse et actuellement encore, j’ai fait des jeux d’adolescent et des travaux sales durant toutes ce périodes sans jamais avoir eu le Tétanos. J’ai été vacciné à l’armée ( 1968) de DTPolio, j’ai été malade comme un chien ( fièvre forte etc…), j’ai été à nouveau vacciné ( pour le tétanos) de nombreuses années plus tard, forcé par l’administration. Actuellement je n’ai pas de rappel depuis au moins 20 ans. Je bricole, maçonne, jardine pendant ma retraite, je ramasse des Mûres de ronces dans des endroits où peu de personnes se risquent et sans précaution particulière… Je suis toujours là. Quant aux bébés, ayant deux belles filles Infirmières en Néonat et étant trois fois grand père récent, je peux me permettre de dire qu’un bébé à peu de chance de se faire contaminer par le Tétanos (pas de clou rouillé à l’Hôpital ni de terres glaise, ni de ronces..) mais plutôt :
        1/ Par le personnel médical qui malgré les consignes permanentes se permet de porter par ex; des faux ongles, passe d’une chambre à ou d’un bébé à l’autre sans se laver les mains, portent des protections (par ex chausses) qu’il ne change pas après être sorti fumer une cigarette…
        2/ Par certains visiteurs dont le moins qu’on puisse dire est que l’hygiène est la cadet de leurs soucis..
        Je pourrai parler des infections nosocomiales, mon épouse ayant travaillé en administratif dans ce milieu (Cliniques) mais j’arrête, je me suis déjà exprimé par le passé sur ce sujet. Alors pour moi, le Tétanos à bon dos. J’oubliais, mon père est décédé du Cancer à 55 ans, pas du Tétanos alors qu’il n’a jamais été vacciné travaillant pourtant dans un milieu extrêmement « infectieux « , en grande boucherie : avez vous déjà eu un panaris dû à une piqûre d’os à un doigt ? Très spectaculaire, mais ça se soignait très bien avec du savon de Marseille ou du savon noir…
        Par ailleurs,je suis passé sans encombre à travers une épidémie de Diphtérie dans ma petite enfance contrairement à mon paternel qui a été soigné avec les moyens de l’époque (début années 50). Je suis toujours là. Mais peut-être suis je vraiment Inoxydable ? Ou indécrottable …
        @ « Ricomart » : Je suis peut-être fâché avec les liens que je mets dans mes commentaires, il arrive parfois qu’ils tombent par je ne sais quel mystère sur le site indiqué avec la mention « error ». Alors, BLEUISSEZ le lien et ouvrez le dans un autre onglet et vous tomberez dessus. Quant au lien précédent, celui de la Diphtérie, il n’a pas fonctionné également, est resté en écriture normale ( mystères du net…) BLEUISSEZ le et faites de même, le liens apparaître en tête de liste, comme l’autre, c’est un fichier PDF. Tout cela fonctionne, je viens de vérifier.
        Bonne santé méditerranéenne et ..;à bas les Statines et leurs succèsseurs.

          1. Inoxydable
            En réponse à : Ricomart

            Euh…En cliquant sur ce lien, je tombe sur l » Bilharhzioze ». Inexplicable ! Les mystères du net. Bien à vous et désolé.

        1. Ricomart
          En réponse à : Inoxydable

          Effectivement, cela doit-être contagieux. Vaccin ou pas ?
          Je vais encore me faire tirer les oreilles.

          Santé et éducation informatique méditerranéennes

      2. chevalier
        En réponse à : cumulus

        Mr ou Mme Cumulus,

        je vous conseille de lire le livre de M Georget : « Vaccinations les vérités indésirables »- ed. Dangles.

        Vous y apprendrez que la maladie naturelle n’est pas immunisante, que des cas de tétanos avec des taux d’anticorps anti toxine très importants sont décrits. En fait la toxine ne peut pas être neutralisée par les anticorps qui circulent dans le sang car en fait elle atteint la moelle épinière par voie antérograde en remontant le long d’un nerf. Ceci explique d’ailleurs que la maladie mortelle dans 30% des cas n’est pas immunisante. Le tétanos a diminué en Europe après 1945 en Europe en raison du niveau d’hygiène qui s’est nettement amélioré. Le tétanos qui n’est pas contagieux (!) se contracte en raison d’une plaie souillée par la terre : c’est là que vit Clostridium Tetani une bactérie anaérobie qui sécrète une toxine. Les cas de tétanos qu’ont voit maintenant essentiellement dans le tiers monde sont des tétanos néonatals par souillure du cordon ombilical. La prévention du tétanos se fait par le lavage des plaies voir le parage chirurgical si il s’agit de plaie profonde pas la vaccination !!

      3. Yucca
        En réponse à : cumulus

        Bonjour,
        Je pense qu’il est urgent de constater que de par le monde, même dans les pays ou les habitants ne sont pas vaccinés contre le tétanos: combien de personnes meurent du tétanos chaque année?
        Et combien de personnes meurent des conséquences vaccinales chaque année?
        Et combien de personnes, vaccinés ou pas vaccinés contre la grippe, meurent de la grippe chaque année?
        Le résultat va vous surprendre…

    2. M. Barahj
      En réponse à : Inoxydable

      La le mode de raisonnement est inadapté à mon avis. Il n’y a pas que le tetanos neonatal, il y a le tétanos tout coirt qui devient rare, dernier relevé en France 36 de 2008 à 2011. http://www.invs.sante.fr/fr/Publications-et-outils/BEH-Bulletin-epidemiologique-hebdomadaire/Archives/2012/BEH-n-26-2012
      Un tiers de mortalité . Souvent des semaines en réanimation.
      Et je ne pense pas qu’on puisse imaginer que la bactérie ait disparu des sols…. (Pas dans les clous rouillés toujours accusés je ne sais pourquoi )

      Idem pour la diphtérie.
      Il faut être honnête.
      Supposons que le vaccin en question soit efficace: l’incidence de la maladie décroit et il n’est pas necessaire que tout le monde soit vacciné il faut sans doute un % critique de la population pour que la transmission interhumaine s’eteigne. Ainsi les antivaccins sans prendre les risques éventuels de la vaccination, bénéficient de la vaccination de ceux qui prennent le risque.
      Vous constatez que la maladie est rare et qu’il est donc inutile de se vacciner: fallacoeux comme raisonnement

      Ou alors le vaccin est ou non efficace mais la maladie disparait pour des raisons inconnues (le réchauffement, l’hygiène, la pollution, la moitié de a population sous statine par exemple …) . Il est inutile de se vacciner. Mais ça ce n’est pas démontré. QUe le vaccin diphtérique marche et permette la quasi -éradication , je confesse ne pas savoir si c’est démontré ou juste une association statistque et temporelle.

      1. Inoxydable
        En réponse à : M. Barahj

        Cher Dr Barahj. Il n’est de mon propos de mettre en doute l’efficacité de tel ou tel vaccin ( encore que.. voyez celui de la tuberculose et celui actuel contre leVIH) Je ne suis pas anti à ce point même si je reconnais que le raisonnement de certains anti soit judicieux : Il y a eu de nombreuses épidémies dans l’histoire de l’humanité, elles sont apparues et éteintes d’elles même sans vaccin, Tous n’en sont pas mort puisqu’on est là. Les exterminations ont fait plus de mal que les épidémies. Je voulais simplement dire qu’à mon humble avis, en dehors d’épidémies en formation, vu la rareté des cas, est il utile de vacciner de tous jeunes enfants, des bébés, dont le moins qu’on puisse dire qu’ils ne sont pas une population à risque, tout cela pour faire plaisir à big Pharma alors que de simple mesures de prophylaxie pourraient suffire .
        Par ailleurs, et là je reste dans mes bottes, je persiste à dire que les populations âgées, très âgées même, en raison des baisse de leurs défenses immunitaires, lorsqu’elles se retrouvent en maison de retraite ( beaucoup de femmes ceci pouvant expliquer le nombre de 46 décès ) sont souvent en grande dépendance et MAL SOIGNEES, sans mesures d’hygiène appropriées. Combien de cas de septicémies à la suite de chutes ou petites blessures mal soignées ou négligées ( c’est arrivé à ma Belle mère : mort atroce!) ont dû passer sur le compte du tétanos sur ces personnes dont on peu dire que le jardinage ou le bricolage n’est pas leur activité quotidienne…
        Bonne soirée méditerranéenne.

      2. chevalier
        En réponse à : M. Barahj

        Mr Barahj,

        point de philosophie du « raisonnement » il faut avant tout s’informer ça prend du temps…

    3. Ricomart
      En réponse à : Inoxydable

      Mon cher Inox,

      Vous semblez fâché avec les liens ! Je ne suis malheureusement pas arrivé au document que vous nous proposiez sur le tétanos. Peut-être pourriez-vous le vérifier ?
      Sûrement avez-vous lu le fort discuté Doc Girard, sur la vaccination des bébés contre l’hépatite B, dont je vous recommande le dernier commentaire dans « Les Scientigourdes contre pétitionnaire péteux ». Du point de vue et de la littérature qui ne feront pas plaisir à tous les lecteurs de ce blog.

      Bien à vous,

      Santé et liens méditerranéens

  5. Reliquet

    Et voilà, Henri Joyeux est traîné devant la chambre régionale disciplinaire du conseil de l’Ordre des Médecins du Languedoc Roussillon pour propos anti déontologiques et falsification de données scientifiques, il a au moins obtenu ce qu’il cherchait: une tribune.
    Mais il va surtout trouver une sanction ordinale à la mesure de sa faute…

    Attention au premier qui viendra dire que les prescripteurs de statines sont ou des vendus ( les plus capés) ou des naïfs ( les plus nombreux), la sanction sera immédiate !

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Reliquet

      Falsifications de données scientifiques ?
      Très amusant !
      le Conseil de l’ordre n’est pas habilité à donner un avis scientifique, quel qu’il soit, il lui faudra donc citer des experts (supposément) et des arbitres libres de tout conflit d’intérêt … et les avocats de notre ami en feront autant…
      Ça promet…
      A mon avis, si Henri Joyeux a de bons avocats, le conseil de l’ordre et l’industrie des vaccins vont regretter…

      1. Reliquet
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        A une certaine époque pas si lointaine, on mourait de soigner les Infectieux.

        Moins vite qu’eux, naturellement, mais quand même, parfois, presque.

        Exceptionnel document sur la chaîne « Histoire à la demande » de l’épidémie de variole de 1954 à Vannes, baptisé:

        « pavillon 10 au coeur de l’épidémie »

  6. londoner

    J’ai lu la biographie de mary wortley montagu nee en 1689.
    Elle a contracte la variole a 17 ans, en rechappant de peu gardant des sequelles sur la peau
    Devenuee l’epouse de l’ambassadeur anglais en Turquie, elle a suivi la coutume locale en vaccinant avec succes son enfant de 4 ans en le contaminant du pus d’un enfant legerement malade.
    Cette coutume turque avait ete imitee de celle des tribus nomades les « Bedouins ».

    MWM raconte tout cela dans ses lettres celebres.

    Revenue a Londres et recue a la cour de la reine Caroline ,grace a l’appui de cette derniere elle a repandu la pratique de la vaccination parmi les aristos de l’epoque.

  7. Emilio

    L’histoire de Lady Montaigu est remarquablement évoqué dans livre Histoire de la Vaccination de Hervé Bazin.

    Sinon, je pense vraiment qu’il faut à tout prix se battre contre la vaccination, la problématique est simple : Il naît chaque jour des bébés parfaitement sain, sans aucun problème. Et on pollue 2 mois plus tard ces malheureux bébé avec des cocktails inacceptables nommé INFANRIX HEXA et PREVENAR, dont ils n’ont STRICTEMENT PAS BESOIN. Il y a un moment où il faut être clair et refuser d’accepter la propagande des laboratoires … Parce que cette propagande relève clairement du pénal.

    Il y a un jour où il faudra que les médecins vaccinateurs nous apportent les preuves que la vaccination ait apporté le moindre bienfait à l’humanité. Moi, j’appelle à l’abstention vaccinale, c’est à dire que je demande de « ne rien faire », je demande l’inaction vaccinale. Ce sont à ceux qui demande « l’action » de prouver que celle-ci est nécessaire, ce n’est pas à ceux qui demande « l’inaction » de se défendre …

    Fini de rire, fini de plaisanter. Chaque jour des bébés reçoivent des injections qui les rendent malades, ça se mesure à leur température corporelle après le vaccin. La petite Ayana âgé de 7 mois a eu le cerveau détruit parce que sa température est montée à 42,5°C. L’ordre des médecins aurait pu (s’ils avaient un peu d’honneur) faire profil bas après l’incident Ayana … Mais ils n’ont aucun honneur, du coup non seulement ils ne font pas profil bas, mais en plus ils veulent radier Henri Joyeux parce que celui-çi a menacé leur dogme.

    Ca fait 150 ans qu’existe cette propagande vaccinale. Elle est tellement ancienne que TOUT LES MEDECINS sont impliqués. Elle est tellement ancienne que 99% des médecins n’ont aucun intérêt à remettre en cause la vaccination, parce qu’on risque de venir leur réclamer des comptes. Et pour le coup, les possibilités de se défendre n’existent pas, dans la mesure où ce sujet est EVIDENT, il suffit de regarder les graphiques de l’annuaire statistique de France sur la prévalence de la diphtérie, tétanos, polio, rougeole … etc.

    Si un jour, des autorités judiciaires viennent réclamer des comptes sur un sujet aussi sensible (injecter de multiples fois des saloperies à des bébés de 2, 4 et 11 mois … etc) les arguments pour se défendre seront tellement faibles que la sanction sera maximale ! C’est celà qui explique pourquoi Marisol Touraine dit que « La vaccination, ça ne se discute pas ».

    Ca ne se discute pas, parce que plus que pour n’importe quel autre sujet, les médecins ne veulent pas que les gens soient informés.

  8. carre

    On confond souvent vaccination et immunisation. Le livre du médecin américain Tim O’ Shea est une perle sur le sujet. La vaccination n’est pas une immunisation. https://duckduckgo.com/?q=tim+o%27shea++vaccination+is+not+immunisation. On y trouvera quantité édifiante d’arnaques, scandales, tromperies, mise sur le marché de vaccins sans aucuns testes, contamination de vaccins et j’en passe. Mais au pays de la gogolémie ambiante la FRANCE, y a personne qui a traduit ce livre.. Pourquoi le Français irait-il chercher en dehors de ses frontières neuronales un avis quelque peu totalement différent qui lui remette les pendule à l’heure?

  9. Emilio

    Marc Girard fait peur dans cet article publié il y a 2 jours (samedi 22 août) et qui concerne les vaccins :
    http://www.rolandsimion.fr/spip.php?article351

    Il explique dans sa conclusion qu’il est en train de se préparer quelque-chose de « terrible » avec les vaccinations.

    L’émission dont s’est fait éjecté Marc Girard est ici (avancer à 1h21) : http://www.europe1.fr/emissions/europe-1-midi/europe-midi-votre-journal-anthonin-andre-180815-2503437

    Ils vont réellement rendre la plupart des vaccinations obligatoires ? Ils ont éjectés Marc Girard parce qu’il risquait d’apporter un peu trop la contradiction devant Gentilini ?

  10. G marsouine

    Ciao. En direct de Milano dans un bon petit resto a faire une ventree de Porcini les ceps de Bordeaux nationaux. Avec un excellent Sangiovese ca va de soit ! Ca c’était la partie facile du post ). Je nai pas vu beaucoup d info ou position sur ce sujet basé sur des etudes statistiques comme on peux en trouver tres justement dans les articles de sieur delorgeril decriant les statines et le mauvais cholestérol. Y a til eu deja des études épidémiologique fiable prouvant l efficacité de ces vaccins. Est ce que ca nest pas plutot les progres dans l hygiène qui ont fait chuter les contamination ? Sinon toujours en parlant probabilités si le risque de tomber malade apres une vaccination est plus important que le risque d attraper la maladie, au vu des progres de l hygiene et du nombre de fois ou un bambin va jouer dans la terre, il faut évidemment ne pas vacciner. Est ce que cr sont des probabilités si difficile a etablir ? Si quelqu’un a les chiffres ca m interesse. Aller je passe au digo. Leger bien sur )

    1. Emilio
      En réponse à : G marsouine

      Non, il n’y a aucune étude clinique ou statistique « sérieuse » (j’insiste sur le mot sérieux, cad avec groupes témoin et traité identique, tirage au sort, double aveugle … etc et si possible avec un placebo réel, pas un placebo avec aluminium ou autre saloperie pouvant provoquer des effets secondaires)

      On proclame sans cesse que la vaccination est efficace parce que les sujets vaccinés produisent des « choses » (des anticorps !) qui paraît-il les protège, et que grâce à ces choses, les vaccins ont éradiqués les maladies … alors que les courbes de prévalence des maladies à vaccination obligatoire ne montre pas du tout une inflexion au moment de l’introduction des vaccins ! L’inflexion de la fréquence des cas a lieu TRES LONGTEMPS avant l’introduction des vaccins. Donc « les vaccins ont éradiqués les maladies » => Aucun sens de proclamer ça.

      Le résultats bruts de l’essai « Francis » de Jonas Salk, qui a été un énorme événement médiatique le 12 avril 1955, et a été à l’origine d’immenses programmes de vaccination dans le monde entier (et aussi de l’incident Cutter, avec des enfants contaminés par la polio suite à des vaccins mal inactivés) sont extrêmement difficile à trouver avec Google (faudrait essayer le réseau TOR …).

      Tout ce que j’ai trouvé, c’est Michel Georget et Sylvie Simon, de fervents partisans contre la vaccination :

      http://www.lasantenaturelle.net/453/la-sante-naturelle.html

      «…En Californie, avril 1955, 400.000 enfants ont reçu ce vaccin, inoculé dans les écoles primaires. Au cours des 2 mois qui suivirent il y eut 94 cas de polio paralytique chez les vaccinés, 126 cas dans les familles de vaccinés, et 40 cas dans le reste de la communauté en contact avec les vaccinés…»

      Les vaccinés et les non-vaccinés sont-ils en nombre identique ? On ne le sait pas ici.

      «…En 1956, le vaccin anti-polio est mis sur le marché. La France a environ 1.200 cas de polio, cette année-là. En 1957, le nombre de cas passe à 4.109. « Toutefois, après une chute spectaculaire en 1958, le nombre de cas s’accroissait de 60 % l’année suivante (1.600 à 2.600), malgré l’extension des vaccinations ».

      Un peu comme à Niamey 30 ans plus tard, on voyait la polio s’étendre dans une population vaccinée. Cette remontée de 1959 a dû gêner nos autorités sanitaires qui l’ont camouflée…»

      Les cas de diphtérie, de grippe, de tétanos … etc et de tout ce que vous voulez qui serait protégé par tel ou tel vaccins selon ceux qui produisent ces vaccins, sont en nombre tellement infime par rapport aux nombres de personnes qui reçoivent le « traitement » (le vaccin) que le fait qu’il soit efficace ou pas ne peut même pas se voir… La voilà la « puissance statistique » du bénéfice de la vaccination dont parle par exemple Marc Girard.

      La vaccination est totalement ridicule de ce fait … le rapport bénéfice / risque n’a même pas besoin d’être évalué tellement le simple fait d’observer un enfant avoir de la fièvre après un vaccin devrait suffire pour comprendre que c’est une erreur de le vacciner.

Commentaires : page 4 sur 4«1234

Les commentaires sont fermés.