La "question vaccinale" vue par les médias "sérieux" en Juillet 2017

 
Nous pourrions négliger les articles et commentaires publiés dans tel média ou tel autre ; par manque de temps simplement ; ou bien (c’est un peu plus compliqué) par pudeur !
Mais parfois, il faut ravaler sa nausée et se confronter à la bêtise, la désinformation et l’arrogance de ce qu’on appelle un média sérieux qui est encore de référence pour beaucoup : le quotidien du soir Le Monde !
Non pas pour le plaisir, ou le déplaisir, de la dispute intellectuelle mais par ce que cela montre au grand jour du naufrage d’une société dans son époque. Certains ont récolté du trumpette, d’autres du Brexit, nous on a les obligations vaccinales comme témoignage de cette dérive.
Qu’on me comprenne, les articles de Le Monde à propos de la vaccination ne sont pas pire que ceux d’autres journaux à propos de la même question ou pire que d’autres articles de Le Monde à propos d’autres sujets.
Mais ceux sur la vaccination traduisent quelque chose de particulier, que des sociologues et des historiens sauront analyser plus tard et à l’abri du temps passé. Maintenant, je ne fais que constater.
A la Une du grand quotidien du soir le 14 Juillet, ci-dessous, que vois-je ? Faute de temps et d’espace, je me contente d’analyser les quelques lignes de cette Une ; les articles à l’intérieur frisent le ridicule ; je laisse de côté.
Analysons les mots imprimés et leurs connotations. Ce n’est pas triste !
20170819
Il y aurait donc une “nébuleuse” ? Un nuage d’étoiles ?
C’est poétique ?
Des “anti-vaccins” ? Moins drôle !
Qui “tenteraient” de “semer le doute” ?
Doux Jésus ! Changement de ton : un complot !
Et venant du ciel !
Mais qui sont donc, par Toutatis, ces extra-terrestres qui comploteraient vulgairement et mettraient ainsi en danger l’ordre public ?
Voilà une bien étrange façon de présenter cette problématique pour un “média sérieux” qui se targue, jour après jour, de lutter contre les théories du complot ! Et se vante aussi de “décoder” les “post-vérités” qui circulent sur les réseaux sociaux : qui est pris qui croyait prendre, diraient certains malveillants, en faisant sans doute référence à la Société du Spectacle.
Les rédacteurs du grand quotidien du soir ont-ils fait leur besogne de façon professionnelle ?
A-t-on interrogé ces extra-terrestres ?
Leur a-t-on demandé de s’expliquer sur leurs positions anti-vaccins ? Que nenni ! Rien de sérieux, sinon l’avis d’un sociologue analysant les origines obscures de la nébuleuse sus-citée…
Il eût été aisé pourtant, à titre exemple, de visiter ce blog et lire rapidement l’un des 12 articles (presque un livre déjà) et analyses sur le sujet.
Mais cette Une de Le Monde ci-dessus reproduite nous dit beaucoup plus en fait : il y a 4 petites colonnes en sous-titres qui annoncent les articles intérieurs. Laissons de côté la 1ère qui dit l’existence d’une controverse.
La 2ème annonce que “des familles et des associations contestent…” tandis que la 3ème avance que “Les scientifiques estiment que...”
Chacun aura noté le “Les” de “Les scientifiques” ; sans nuance donc ; laissant penser que tous les scientifiques estiment la même chose c’est-à-dire ce que les rédacteurs de Le Monde eux estiment… Surtout ne pas interroger ceux qui “estiment” différemment, par exemple l’auteur de ces lignes dont les compétences en épidémiologie sont pourtant peu contestables.
Sont payés par qui, les rédacteurs du quotidien du soir pour proférer de telles idioties ? Pour plaire à qui ?
Nous sommes ici dans une désinformation totale, calculée et répugnante : en effet, il n’y a pas que “des familles et des associations” [sous-entendu de ce sous-titre : des crétins !] qui contestent.
Et parmi “ceux qui estiment que…“, bien peu sont des scientifiques respectables, c’est-à-dire des experts reconnus d’une des disciplines scientifiques impliquées dans la difficile  question vaccinale :  épidémiologiste, physiologiste, virologue, infectiologue…
Et parmi les “beaux-parleurs” qui font la leçon aux familles, aux associations et aux médecins de terrain, bien peu sont indépendants de l’industrie des vaccins ! Le Monde ne serait-il qu’un vilain petit canard qui s’est laissé “enchaîner” à quelques intérêts commerciaux ?
C’est dans la 4ème colonne que se trouve la perle du jour ; il est écrit : Ces acteurs rappellent que…. C’est moi qui souligne. Les mots sont terribles et trahissent l’inconscient des rédacteurs. Même le Marquis de Lautréamont n’aurait pas fait mieux en faisant exprès.
Vous vouliez démonstration que nous sommes bien dans une mise en scène ? Et que “Les” scientifiques (qui estiment que…)   sont des “acteurs” sur une scène ?
Ils vous le disent eux-mêmes ! Des acteurs ? Des clowns ?
Je laisse la fin de la phrase dont le seul intérêt est de définitivement démontrer que les rédacteurs de Le Monde ne connaissent pas leurs dossiers. Certes, ça ne s’invente pas. Faut travailler !
Au moins un peu, misère de misère, au moins faire semblant, comme des acteurs…
 
 
 
 
 

469 Replies to “La "question vaccinale" vue par les médias "sérieux" en Juillet 2017”

  1. c est Brondo dans le film Apocalypse Now
    de la fiction
    les soins ( vaccins) C’est comme la démocratie , ça ne s’impose pas par la force

  2. Apocalypse Now , sur les vaccins des enfants ;”l’horreur , c’est d’être revenu sur mes pas après une vaccination de groupe d’enfants contre la POLIO, les viets étaient revenus au camp et avaient coupé tous les bras vacciné et les avaient mis en tas !”
    https://youtu.be/ORlfdKLgrOA

  3. Docteur,
    Que pensez-vous des régimes cétogènes, Gary taubes’ friendly?
    Récemment, une étude très intéressante a révélé que cela augmentait considérablement l’espérance de vie chez les souris. Même libé en parle….
    http://www.cell.com/cell-metabolism/fulltext/S1550-4131(17)30489-8
    http://www.liberation.fr/sciences/2017/09/09/et-si-consommer-des-graisses-allongeait-l-esperance-de-vie_1594560
    De ce point de vue un super diète méditerranéenne ne bénéficierait elle pas de plus dhuile d’olive et de formage?

  4. Sur le site de “Initiative citoyenne” on peut trouver un lien vers un article de Senta Depuyt paru dans le Biocontact de septembre :
    http://initiativecitoyenne.be/2017/08/obligation-vaccinale-comprendre-la-dictature.html
    Elle écrit, entre autres, que dans le vaccin de l’hépatite B, ils “utilisent des enzymes capables de découper le génome” je ne sais pas ce que cela implique mais découper et génome mis ensemble cela ne me plaît pas trop !
    Et aussi que Donald Trump n’aimerait pas l’industrie vaccinale et s’oppose à leurs diktats…
    Il y a quand même une chose avec laquelle je suis peux être d’accord avec lui, ça alors !

    1. Si vous n’êtes pas en général d’accord avec lui, c’est parce que les médias vous disent ce qu’il faut penser de lui… Ici, vous n’êtes pas d’accord avec ces médias, donc vous vous rapprochez de Trump.
      Essayez de trouver un autre point de vue, pour tenter de fournir une analyse rationnelle.

      1. Pour Trump, c’est vrai que je n’ai pas vraiment approfondi le sujet, il y a plein de choses qui m’intéressent mieux…
        Pour les vaccins, en revanche, je m’y intéresse depuis que j’ai lu le livre de Sylvie Simon :
        “Vaccins, mensonges et propagande” …en 2009, et d’autres livres et des tas d’articles là-dessus.
        C’est avec cette collection dans : “Cholestérol, mensonges et propagande” que j’ai aussi découvert le Dr de Lorgeril.

    2. Effectivement, c’est quelque chose qui m’étonne depuis que MdL parle des vaccins sur son blog (avant je ne m’intéressais pas à cette question). Les populistes sont tous contre les vaccins, Trump, Poutine, le FN, Alain Soral, l’humoriste Beppe Grillo et son parti Cinque Stelle en Italie… Ça doit symboliser l’Occident, les Etats-Unis, l’ultra-libéralisme et son l’oligarchie mondialisée, la dictature de la “bien-pensance” (cf. le journal Le Monde)…

      1. Attention, beaucoup d’anti-vaccinalistes le sont par principe ; parce qu’ils sont contre tout ; comme disait Moïse à ses enfants : il faut savoir séparer le grain de l’ivraie…
        Dans les deux camps, comme d’hab, y en a qui méritent la médaille d’or aux JO de la connerie…
        C’ est pour cela qu’il faut prendre un peu de temps pour parler entre soi : à cette heure, un pastaga qu’en pensez-vous ?

        1. Certes, on peut penser par exemple à la manifestation organisée par Alain Soral intitulée simplement “Jour de colère”. Mais les vaccins symbolisent bien la dictature de l’oligarchie financière mondialisée, ce qui convient à l’extrême-gauche ou à Poutine, qui dit que les gouvernements occidentaux complices de Big Pharma, asservissent l’humanité avec leurs vaccins.
          Dans le Sud, “l’heure du jaune” c’est plutôt à midi, mais pourquoi pas le soir ? Il paraît que l’anis aide à digérer !

        1. Bonjour docteur. Dans votre dernier lien, j’ai lu les commentaires. Celui de Marc Girard est comme toujours brillantissime.
          En le lisant je crois devenir intelligent. Y juste sa petite référence à Freud qui m’agace un peu, mais bon, c’est son “dada”. Bonne journée et merci pour votre post.

  5. Certainement.
    Je n’en tire aucune gloire mais plutôt de la reconnaissance :
    J ai eu comme prof de mecaQ une médaille d or du cnrs, un prix nobel et la personne qui a réalisé l expérience EPR qui a définitivement prouvé le caractère non local de la mecaQ et l intrication quantique.
    Je pense que j ai été à bonne école sur le sujet. En particulier Haroche qui est le spécialiste mondial de la décoherence quantique.
    Je ne vois vraiment pas comment vous pouvez affirmer que la mémoire de l eau triomphe ou que ce soit dans la physique.

    1. Laissez le quantique, on s’en fout ; ce sont les relations moléculaires de l’eau qui…
      C’est complexe ; ça change pour un rien et c’est irréversible ; donc ça mémorise;..

      1. Ca n est absolument pas la théorie de marc Lévy dont parle Vincent. De toute façon la chimie et en particulier les liaisons faibles de l eau sont quantiques. Impossible de les expliquer correctement en physique classique.
        Pourriez vous m indiquer de quelle théorie de la mémoire de l eau vous parlez (et qui triompherait) ? Il a des dizaines de théories de la mémoire de l eau comme le montre déjà celle que vous semblez évoquer et celle de Lévy qui n ont pas grand chose de commun. Quand un phénomène est expliqué par 25 théories sans que l une ne se detache, c est en général une bonne indication qu’ on n y comprend à peu près rien.
        Cela dit, comme je ne suis toujours pas du tout convaincu de la moindre mise en évidence expérimentale, l absence de théorie qui fasse consensus ne m étonne pas plus que ca.

        1. @Akira
          Donc on n’y comprend rien, mais on est certain que cela ne marche pas ? comment peut-on savoir que ce n’est pas possible puisqu’on y comprend rien ?
          Est-ce qu’on ne peut pas dire un truc du style : cette théorie (la mémoire de l’eau) on ne peut rien dire dessus, parce qu’on y comprend pas grand chose à l’eau. On ne peut pas affirmer que cela ne marche pas, mais on ne peut pas démontrer que cela marche, parce que les connaissances théoriques dont on a besoin pour affirmer ou informer cette théorie nous manquent.
          Dès lors, il ne reste que l’expérience : des gens en prennent et se sentent guéris (pas de cancer) n’est-ce pas le plus important ? Est-ce juste l’effet placebo ? qui peut le dire ? pas les scientifiques parce qu’il n’y connaissent pas grand chose à l’eau. Enfin, je veux bien croire que l’expérimentation en double aveugle fait défaut dans le domaine homéo, mais un peu d’humilité s’impose, les VRAIES expériences en double aveugle contre VRAI placebo avec un VRAI échantillon randomisé sur un échantillon suffisamment important pour avoir des signaux statistiques pertinents fait également cruellement défaut en allopathie, ce qui explique que régulièrement des médicaments disparaissent sans bruit et que d’autre tuent ou abîment des patients alors qu’ils avaient bien des “études” “scientifiques” pour leur AMM.
          Est-ce qu’il faut penser également que les études AMM, on y comprend pas grand chose non plus ? Parce que soit un médoc est utile et “inoffensif” (en clair son bénéfice/risque est positif), soit il ne l’est pas. Ou alors c’est également quantique, son B/R est positif et négatif en même temps : positif pour l’industrie et les instances de contrôle et négatif pour les patients, dans la plus pure loi probabiliste, un peu au hasard.
          ps : il faut aussi raison garder, on tourne en ridicule l’homéo parce qu’il n’y a plus de molécule, mais une teinture mère, c’est bourré de molécules, et les dilution D1,D2,D3…. il y en a aussi.
          Les expériences de montagnier sont intéressantes également. Il prend une molécule et la dilue à D7, il enregistre avec un micro les ‘vibrations’, envoie le fichier dans un autre labo qui ‘dynamise’ l’eau avec l’enregistrement audio (fait avec l’enregistreur de son windows) et arrivent à pratiquement reconstituer la molécule par les procédures de reconstruction d’ADN. Étonnant que tout le monde tire dessus en le traitant de charlatan : imaginez, vous ‘enregistrer’ un médicament et vous le ‘reproduisez’ gratuitement ? Ce serait comme l’invention d’un moteur qui fonctionne à l’air ambiant et que vous pouvez fabriquer avec des trucs dispo facilement, pas certain que l’inventeur resterait vivant longtemps.

          1. Pour ma part, j’espère qu’il n’y a pas de mémoire de l’eau car alors je n’ose pas imaginer l’impact de la mémoire emmagasinée par les eaux usées qui est remise en circulation après traitement !

          2. Surtout s’il y a plein de résidus de médicaments, comme on le dit !

          3. En fait vous aimeriez qu’il n’y ait pas de mémoire de l’eau car le traitement des eaux remises en circulation vous fait peur : ah si nous n’avions pas inventé le thermomètre, personne n’aurait de la fièvre.
            Le soucis avec l’eau c’est que nous allons être OBLIGÉ de boire de l’au de surface car les nappes vont être pollués pour des décennies. L’agriculture intensive à pollué les sols et petit à petit ces polluants migrent vers le bas. Toutes les campagnes eau propres ont pour seul objectif d’être capable de potabiliser les eaux de surfaces car ce ne sera plus possible (à un coût raisonnable) pour les eaux profondes.
            Enfin, il est peu probable que l’eau n’ait pas de mémoire. Les expériences faite par un ‘scientifique’ (?) artiste (?) oriental est de faire écouter des musiques (différentes) à de l’eau (oui je sais c’est barré) en ensuite de la faire cristalliser (par le froid). Les formes et dessins des cristaux de glaces sont différents. Cela n’explique rien, ma

          4. …suite mauvaise manip
            Cela n’explique rien, mais permet de raisonnablement penser que l’eau n’est pas un truc inerte.
            Pour faire plus iconoclaste encore, je suis moins inquiet de l’eau qui aurait une mémoire vibratoire d’une utilisation domestique précédente que la présence avérée de molécules chimiques médicamenteuses, à choisir. C’est étonnant que cette pollution ne vous fait pas peur.

          5. Tu penses Charles, l’eau qui aurait entendu (dans la sueur de Brutus) ce que César a réellement dit , qui le repèterait telle le perroquet ou plus chic le mainate, depuis l’époque ? Une histoire d’oeuf à la quoque.
            La mémoire de l’eau des lacrima cristi transmise au suaire de l’AC Milan revendu au mercateau au FC Turin qui l’aura transmise à une analyste qui … oh boudu !
            Et je passe sur la mémoire de l’eau du vin ensuite pissée par les apôtres Judas inclus, l’eau sur laquelle ils marchèrent (pas Judas justement ), en faisant floc floc , l’eau salée de la mer morte et le sel il imprime ?
            Les poisons des Borgias mimétisés dans la succcussation (? ) des calices de leurs victimes l’ayant bu jusqu’à l’hallali, dont les fluides corporels hantent encore notre planète ayant disséminé tout celà jusqu’à Papeete au milieu de la plus vaste étendue d’eau qui soit !
            Tant de mémoires accumulées dans tant d’eau c’est Mac Mahon et la pléïade, que dis-je , une péninsule d’iceberg, la bibliothèque d’Alexandrie, sous l’eau d’ailleurs c’est bien la preuve , c’est un défi à ce con de Jules Vernes qui n’y a pas pensé et qui a envoyé Némo sous l’eau écouter les vibrations !
            Putain qu’est-ce que j’ai bu ? J’me souviens pluuuuuuuus !

          6. Il est super facile de se moquer, cela permet de ne pas avoir à répondre. C’est d’ailleurs le mode de fonctionnement des évangélivaccinalistes qui n’ont pas d’autres moyens de déconsidérer les propos.
            Nous sommes tout petit devant la création et les fonctionnements naturels basiques et biologiques. Chaque ‘révolution’ met en évidence une nouvelle profondeur. Il y a 200 ans, nul ne pouvait penser que l’on pourrait faire passer des informations par l’air, sans support, il y a 100 ans qui aurait pu penser que l’on pourrait stoker sur une petite galette de plastique l’équivalent de l’encyclopédie universalys. Il y a 50 ans qui aurait pu penser que l’on pourrait stocker (et récupérer) dans de l’adn des informations. Oui les auteurs de science fiction l’ont toujours fait, mais en voir une réalisation concrète est une toute autre chose.
            Je suis ébahis par la suffisance des scientifiques, imbus d’un petit savoir qu’ils n’acceptent pas de remettre en question alors que c’est le fondement même de la science. Dès qu’une théorie sort de leurs idées, c’est forcement de la merde faite par des charlatans. C’est le “dieu ne joue pas aux dés” d’Einstein (qui n’était pas la moitié d’un con) et qui pourtant avait tort, fondamentalement tort. Cela devrait faire relativiser un peu les certitudes de ces petits scientifiques qui n’ont révolutionné rien du tout.
            Si une particule peut être à plusieurs endroit différents et/ou avoir plusieurs états en même temps, par quelle impossibilité théorique démontrée l’eau ne pourrait-elle pas véhiculer de l’information ? Et par quelle impossibilité théorique on ne pourrait pas lui ‘imprimer’ de l’information à véhiculer. J’avais lu que les scientifiques ont du mal à expliquer comment l’eau devient solide à température négative alors leur demander leur avis sur la possibilité ou non qu’elle garde de l’information, autant demander à une fourmis pourquoi le son se déplace moins vite que la lumière.
            Enfin, moi aussi j’ai une réplique. Comment on pourrait imaginer qu'”une bande magnétique puisse enregistrer de l’information, à la fin il y aura tellement d’informations enregistrées dessus que l’on pourrait entendre césar dire tu quoque fili mi. Ben en fait non, parce que le dernier enregistrement prend la place des autres, en l’état actuel des connaissances scientifiques.
            Comme quoi un peu de réflexion ne nuit pas au raisonnement.

          7. Hervé zérodeux:
            “Enfin, il est peu probable que l’eau n’ait pas de mémoire. Les expériences faite par un ‘scientifique’ (?) artiste (?) oriental est de faire écouter des musiques (différentes) à de l’eau (oui je sais c’est barré) en ensuite de la faire cristalliser (par le froid). Les formes et dessins des cristaux de glaces sont différents. Cela n’explique rien, ma”
            Dans cette expérience y – avait-il des lots d’eau témoin sans musique et congelés à des temps différents ? N’y a t-il pas en fait des cristallisations au hasard et différentes quoiqu’on fasse ? Bruit ? Musique ? rape à fromage ?
            Ca me fait penser au coup des magiciens qui font éclater les ampoules électriques chez les gens ors d’une émission télé.
            Rapporté dans Georges Charpak, Henri Broch. Devenez sorciers, devenez savants je crois :
            https://www.odilejacob.fr/catalogue/sciences/physique-chimie/devenez-sorciers-devenez-savants_9782738110930.php

          8. Mêêêêh- heu !
            Enfin hervé 02 !
            Oui je me moque (tu moque mii filii) je délire je croyais que c’était clair mais cette histoire de mémoire de l’eau me met dans un état (electromagnétique) de transes.
            Vous dites :
            “Enfin, moi aussi j’ai une réplique. Comment on pourrait imaginer qu’ »une bande magnétique puisse enregistrer de l’information, à la fin il y aura tellement d’informations enregistrées dessus que l’on pourrait entendre césar dire tu quoque fili mi. Ben en fait non, parce que le dernier enregistrement prend la place des autres, en l’état actuel des connaissances scientifiques.”
            Puis-je (là je suis sérieux) vous faire remarquer que de mon temps (aië) on utilisait des bandes magnétqiues et que oui on entendait hélas les enregistrements précédents par desssous les enregistrements récents, du moins avec des appareils de Deutsche Qualität accessible au vulgum pecus.
            Alors oui j’ai toujours rêvé d’un appareil qui pourrait interroger la mémoire des murs des pierres de l’air, et nous restituer les conversations entendues, les roucoulements et gémissements les cris et souffrances (enfin ça c’est moins drôle) . Si j’étais un écrivain, et doué, je me lancerais peut-être dans une telle science fiction. Quel pied. Et je ferais des uchronies. Style si on avait pas fait de foin sur le choléstérol , Michel de Lorgeril serait qui sait venu nous en chanter les dangers (là je galège, charrie et fais le pitre, okay ? )
            Ceci dit il me semblait (j’avis lu l’affaire dans Nature en direct laïve et il se trouve que j’avais renccontré à 2 reprises J Benveniste, me permettant une appréciation de sa personnailté paix à son âme. ) que le labo israelien chargé de la reproduction des expériences avait observé de petites difficultés à reproduire les résultats et flairé des heu .. anomalies dignes de Nissen le CRPiste statinien. Mais ma mémoire me trompe souvent. Le courrier des lecteurs de Nature était interessant notament une lettre donnant une explication par les crachures des micropipettes dans les puits des plaques. J’explique: les micropipettes sont des petits cônes en plastique jetables embouché sur un appareil ressemblant à un stylo qui provque une aspiration mécanique par un systeme de piston coulissant à l’intérieur du cylindre “stylo”, et qui jejette en refaisant descendre le piston.
            Ici on recrache la solution aspirée sur une plaque de plastique où sont moulés une série de puits en cupule, alignés en colonnes.
            Or dans les formations sur la sécurité on montre que ce qui est recraché des pipettes n’est pas une goutte propre qui tombe dans le puits, mais une goutte et tout un nuage de microgoutellettes tout autour qui vont se foutre partout dont sur les mains de l’opérateur ou dans l’air pour être respirés, ce qui pose probème quand on maniple des cancérogènes ou produits radioactifs.
            Le lecteur avait fait des calculs montrant que le depot des gouttes de dilutions succéssives dans les lignes de puits aboutissait à une contamination des puits voisins qui expliquait la périodicité des courbes de Davenas, l’auteure du papier de Benveniste et coll.
            Ca m’avait scotché même si apparemment ça n’a pas été retenu dans le rapport final.
            Ceci dit MDl a parlé un jour de choses à lui montrées par des physiciens des vrais des durs et j’aimerais en savoir plus là dessus . Et je ne sais pas par quel mots entrer ma recherche.

          9. @Barahj
            Je crois avoir lu que la possibilité de remonter dans les enregistrements précédents sur une bande magnétique viendrait du décalage des têtes d’enregistrements qui ne balaieraient pas exactement la même partie de la bande magnétique, mais cela peut également venir de l’imperfection de la magnétisation (?). Il se passe exactement la même chose sur les disques dur d’ordinateurs et il serait possible de récupérer les infos précédentes sur des disques (avec un peu de mathos) c’est pour cela que dans la sécurité extrême, on broie les disques durs plutôt que de juste les effacer/formater avant de les jeter.
            Concernant l’enregistrement des actes passé dans les pierres autour de nous. En surfant loisir je suis tombé sur un texte d’un bonhomme (oriental) qui expliquait que l’environnement autour de nous avait une mémoire et était capable de transmettre des infos (mode un poil barré). Il parlait d’une observation (quels biais ?) ou sur une île paumée des singes avaient appris à laver les patates en regardant les hommes le faire. Et qu’au bout d’un moment dans une autre île très très éloignée (donc pas de contact possible ?), d’autres singes se sont mis à faire la même chose.
            Le grand tout avec une conscience. Biais religieux ? Réalité ? SF ? merveilleux ? NSPP
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_centi%C3%A8me_singe

          10. @ Hervé 02
            ” Le 100 è me singe (a qu on n’apprend pas à faire des grimaces ) ”
            AH j’avais lu cette histoire ou l’avais entendu raconter dans une fiction televisée ou au ciné.
            En fait Wikipedia en ANglais comme souvent est plus prolixe :
            https://en.wikipedia.org/wiki/Hundredth_monkey_effect
            Donc c’est un mythe apparemment.
            Pas étonnant.
            Et moi je fais l’hypothèse que c’est dans la patate (douce) que réside le secret: La patate demande à se faire laver et se sont les patates qui ont disséminé la connaissance !
            Bon d’accord je n’arrive pas à être sérieux.
            Sans doute le pastaga…

        2. Je n’ai pas eu de prof prix Nobel en MecaQ, mais j’ai fait Normale en chimie suivie de l’agreg.
          Je pratique l’homéo en appliquant les règles que vous n’avez pas apprises, Akira, et je rappelle que distribuer des granules faits par Boiron selon les principes de la médecine classique, ce n’est pas être homéopathe, mais charlatan.
          Quant à l’existence d’une théorie permettant de valider certaines expériences de Benveniste ou de Montagnier, il faut qu’elle permette d’expliquer la transmission d’informations. Or ceci ne peut se faire que par l’émission-réception d’ondes em (dont les fréquences sont quantifiées, of course).
          Pour que ces émissions réceptions existent, il faut qu’il y ait transition entre états énergétiques discrets et antisymétriques.
          Mon hypothèse utilise un résultat reproductible, celui fait par Lasne, de la rue d’Ulm, il y a une vingtaine d’année : il a mesuré le temps de relaxation RMN des protons de l’eau dans laquelle on avait dilué et dynamisé une substance à diverses “puissances” (7CH, 9CH, 12CH,…) Il avait utilisé l’acide nitrique (Nitric Acid des homéos).
          Les résultats n’étaient pas linéaires, mais on constatait une variation notoire de ce temps de relaxation par rapport à celui des protons de l’eau pure.
          Par la suite, en préparant mes cours de RMN, je suis tombé sur un papier des Techniques de l’Ingénieur traitant de ce temps de relaxation, et qui indiquait qu’il variait beaucoup en présence d’une très petite quantité de composé paramagnétique.
          Étudiant plus avant les propriétés des constituants paramagnétiques de la cellules, dont certains assez, voire très stables, tels que le monoxyde d’azote, les composés du Fer III, l’oxygène lui-même, je me suis rendu compte que ces composés présentaient naturellement au moins deux états d’énergie remplissant les conditions énoncées ci-dessus :
          Ceux provenant de l’impact du champ magnétique terrestre sur ces composés à spin électronique non nul.
          En utilisant la formule classique de la RPE (la même qu’en RMN en remplaçant le rapport gyromagnétique du proton par celui de l’électron), on trouve des fréquences de résonance de l’ordre de la centaine de kilohertz, soit des valeurs proches de celles mises en évidence par Benvéniste.
          La seconde expérimentation qui m’a fait avancer dans mon hypothèse concerne des études au microscope électronique à champ de force de dynamisations “homéopathiques” jusqu’à 15 ou 30 CH. Elles ont été faites par des labos indiens et américains. Les références se trouvent sur le site de Planète-Homéo.
          Ces études montrent que la dilution dynamisation ne permet pas de faire disparaître la matière, contrairement à ce que tout le monde croit, et que cette matière est ordonnée en nanostructures.
          A partir de là, mon hypothèse est que cette réorganisation se fait avec arrachement d’électrons ce qui fait apparaître des structure sà spin électronique non nul.
          Si la cellule est capable par voie chimique de faire passer couramment le NO (par exemple) de l’état fondamental à l’état excité, l’émission est alors possible (peut-être est-ce d’ailleurs un autre moyen de faire passer l’information entre les cellules), et la substance destinée à devenir un remède homéopathique sert alors simplement de dipôle récepteur inerte, ce qui modifie faiblement l’énergie interne de la cellule émettrice, suffisamment pour que son métabolisme soit modifié dans le sens de son amélioration…

          1. Chacun est savant dans son domaine. Mais il me semble qu’on veuille expliquer les phénomènes biologiques uniquement par des considérations de biologistes, alors que ce sont la physique et la chimie qui sous-tendent toute la biologie.
            On devrait donner plus la parole aux physiciens et aux chimistes dans l’explication de la nature.
            Ainsi, Benveniste et Montagnier se sont contentés de mettre en évidence des ondes électromagnétiques (em), mais sans se poser la question de leur origine physique. Le terme de mémoire de l’eau ne me paraît effectivement peu approprié.

          2. “Mémoire de l’eau” c’était idiot effectivement mais destinée aux simples d’esprit (dont je fais partie) qui lisaient Le Monde à ‘époque…

          3. @Jengi
            Je partage votre avis sur les règles de fonctionnement de la biologie. En fait, tout le fonctionnement de la cellule implique des molécules (et donc des atomes, des électrons, des particules constitutives plus petites) qui interagissent selon leur environnement. Tout est histoire de conformation moléculaire, de forces physiques qui rapprochent ou éloignent des éléments déclenchant d’autres interactions etc. C’est le hasard de l’évolution qui a privilégié telles ou telles structures pour aboutir au monde vivant tel que nous l’observons aujourd’hui.

          4. si on peut ‘imprimer’ à l’eau un électromagnétisme et qu’elle peut le garder suffisamment longtemps pour le transmettre, en quoi n’est pas une mémoire ?
            Par exemple personne ne trouve stupide d’appeler Random Access MEMORY une plaque de silicium capable de garder certains états au niveau d’une puce, particules par particules (si tenté qu’elle soit balayée par de l’énergie).
            Ce qui est dommage c’est d’enfermer un mot dans son acceptation vernaculaire : je me souviens et j’ai conscience de ce souvenir voila ce qu’est la mémoire.
            D’ailleurs sans vouloir troller (quand même un peu) la ‘mémoire’ humaine n’est qu’un chemin neuronal, (de l’électromagnétisme ?) De là le terme ‘mémoire’ de l’eau, même s’il est vulgarisé n’est pas déconnant.

          5. Avez vous un lien vers un papier decrivant l experience de Lasne ?

          6. à herve_02
            Je n’ai aucune animosité en écrivant ce qui suit. Je veux simplement vous faire comprendre qu’on ne peut pas utiliser ces termes de physique et de chimie d’une manière quelconque.
            Pour qu’une onde électromagnétique (un “électromagnétisme” tout seul, cela n’existe pas) puisse avoir un impact sur une substance donnée, il faut et il suffit que cette substance puisse exister dans deux niveaux d’énergie antisymétriques/ un axe du repère cartésien, présentant une différence d’énergie égale à h*fréquence où h est la constante de Planck et la fréquence est donnée en hertz. On ne peut échapper à ce mécanisme qui est à la base de toutes les ondes existantes. Sans ce mécanisme, pas de lumière, pas de couleurs, pas de formes, etc…
            Donc écrire “imprimer un électromagnétisme à l’eau” ne veut rien dire.
            Il faut un support capable de résonner avec l’onde émise par la cellule. Et dans l’hypothèse que je fais, ce support doit être de la matière paramagnétique et le phénomène qui aurait lieu est bien connu des physicochimistes : c’est la résonance paramagnétique électronique ou RPE.

          7. @ Akira
            Voici un résumé des travaux de lasne :
            http://www.entretiens-internationaux.mc/halm.htm?lang=fr
            C’est un document provenant des entretiens de Monaco. Vous tapez Lasne dans la boîte de recherche du navigateur. La mesure est celle du T2.
            Je reproduis le texte qui donne le résulta de expériences :
            “Les mesures ne concernent dans ce travail que la mesure des T2. Il est procédé à l’examen de Sulfur, Histaminum, Kali iodatum. sur 5 dynamisations; 4, 7, 9, 15, 30 CH. Il en ressort deux notions fondamentales. Les auteurs observent une variation importante des réponses en fonction de la hauteur des dynamisations, avec une reproductibilité statistiquement significative. Ils constatent des différences significatives dans les réponses entre des dynamisations identiques faites à partir de substances mères différentes, ce qui nous permet de dire qu’il est possible de dresser une cartographie factorielle pour chaque substance de la matière médicale. Ils effectuent ensuite des variations de mesures en changeant tour à tour les paramètres: en prenant des points de mesures plus rapprochés, latracé devient chaotique, une agitation en colonne”vortex” ne donne pas du tout la même réponse qu’une succussion faite selon les préconisations d’Hahnemann, la même substance, dynamisée dans un flacon à paroi dure (verre) et dans un flacon à paroi souple ( téflon ) ne donne pas la même réponse en RMN. D’autre part,15 minutes d’exposition à l’ensoleillement suffisent pour ramener au niveau de l’eau , le signal fourni par une dilution homéopathique. Même remarque après exposition aux ultra sons. Si on soumet les dynamisations à des températures croissantes, on retrouve entre 80 et 100 °C un temps de relaxation T2 identique à celui de l’eau de référence. les variations de champs magnétiques n’entraînent aucun changement des profils de T2. Le plus important à noter est que des atténuations korsakoviennes donnent des T2 toujours nettement supérieure à celui que l’eau de référence. ”
            En ce qui concerne leurs hypothèses, je ne les partage plus depuis que j’ai pensé à cette idée de RPE.

          8. @Lasne :
            Je parlais d’une reference d’une revue scientique, pas d’un texte d’explication.
            En outre, qu’est ce que vous appelez “deux niveaux d’énergie antisymétriques/ un axe du repère cartésien”. Ca n’a guere de sens de parler de repere ou de symetrie si vous ne dites pas de quoi vous parlez.

          9. Je précise, au cas où, que T2 est la largeur à mi-hauteur du pic de RMN.

          10. Si vous avez un labo de RMN, vous pouvez manipuler et publier. Moi, je suis trop vieux et en retraite depuis 6 ans. A ma connaissance, il n’y a pas eu de publication dans une revue à comité de lecture. Mais cela n’infère pas la non validité de l’expérience que vous pouvez donc réitérer par vous-même, puisqu’elle ne nécessite qu’un spectro. Vous aurez alors la primeur d’être publié.
            Mais j’attends encore des précisions à ce sujet.

          11. Je voulais simplement dire que l’absorption ne pouvait se faire entre des états dont les propriétés de symétrie étaient quelconques. Ici, le splitting dû au champ magnétique extérieur fait apparaître deux niveaux antisymétriques entre lesquels la transition est possible.

          12. Ou mieux, deux fonctions d’ondes antisymétriques psi1 et psi2 associées à ces deux états d’énergie. Car la probabilité de transition est égale à l’intégrale sur tout l’espace du produit de psi1, de x (une des coordonnées cartésiennes) et du conjugué de psi2.

          13. @Jengi
            Je ne le prends pas comme un propos inamical, loin de là, je suis toujours content d’apprendre de nouvelles choses, même si parfois, le niveau théorique nécessaire pour comprendre est bien au delà de ma zone proximale de développement.
            Je comprends que le terme “mémoire de l’eau” n’est pas exact physiquement, chimiquement et que l’on n’imprime pas (bien que l’expérience de montagnier est d’enregistrer une vibration puis de la faire écouter à une autre eau pour y retrouver l’information (enregistre?). Et c’est également inexact comme explication. Maintenant je puis comprendre que pour faire passer l’idée (la vulgariser), il est plus simple de parler de ‘mémoire de l’eau que de ‘ résonance paramagnétique électronique ou RPE.’. Certes le terme RPE est plus exact, mais il ne donne pas la ‘finalité’. Cette explication scientifique exacte ne laisse pas entendre pour le non spécialiste de la question quel peut être le but de l’opération.
            Ainsi ce que j’aime dans cette inexactitude c’est que cela sort du précis de la recherche pure pour le vague de la compréhension du quidam. Et mon humble opinion est que dans le labo bien entendu que le chercheur doit être précis (c’est de la science) et alors hydrogénation des récepteur TC-45LR en présence des NAcl24–oh–o++ est tout à fait adapté, mais un truc du style ‘être plus zen par la respiration’ permet de toucher le grand public. Et j’ai la bêtise de penser que c’est en impliquant le grand public dans le circuit que les chercheurs pourront se sortir du joug asservissant de l’agenda politique. Et donc de vulgariser sur les objectifs permettrait d’éviter d’avoir des politiques qui peuvent dire que les chercheurs ne servent à rien, autant laisser la recherche à l’industrie. Car quel quidam serait partant pour financer de la recherche sur le RPE de l’eau. Alors que de la recherche pour multiplier lui même ses compléments alimentaires, en toute sécurité, ce ne serait pas la même réponse.
            Mais malgré mes arguties, j’apprécie (peut être pas à sa juste valeur du fait de mon manque de connaissance théoriques) les explications qui me laissent entrevoir les forces en présence dans l’expérience. Maintenant, du fait de votre explication, je comprends la bronca de certains scientifiques qui ont bondit sur le terme vulgarisé de ‘mémoire’ pour l’eau, mais j’avoue (je me fouetterais avec des orties fraîches – elles le sont actuellement, même si elles piquent peu) que j’y penserais toujours sous ce vocable.

      1. quand même très surpris d’apprendre qu’Isabelle est homo
        [ Le coming out, contraction de l’expression coming out of the closet, ou sortir du placard au Canada, désigne principalement l’annonce volontaire d’une orientation sexuelle ou d’une identité de genre. Le coming-out peut se faire dans un ou plusieurs milieux : les membres de la famille (proche/éloignée), les amis, les collègues, les voisins, etc. ]

  6. La théorie de la mémoire de l eau triomphe ? Vraiment ? Ou donc ?
    Dans le vitaliseur quantique de Martin kaplan ? Dans un documentaire sensationaliste ?

    1. Cherchez un peu, mon chéri, et vous trouverez des merveilles sur l’eau et la physique de l’eau…
      Quand un physicien, un vrai pas un comme moi, m’a montré ça, j’en croyais pas mes eaux… pardon, j’en ai perdu mes yeux… oups !

    2. L’homéopathie, quelques années auparavant , j’étais sceptique.. Je l’ai découverte en médecine vétérinaire, chez des amis éleveurs de brebis en bio qui traitent leur troupeau, leurs chiennes, leurs chats ainsi + HE , argile etc.. je me suis formée en 2014 ( et je continue ) et si je n’avais pas cette pratique, je crois bien que j’aurais changé de taff.. parce que le nombre de fois où en allopathie , je n’ai rien à proposer d’efficace , rien en prévention… maintenant, je ne reviendrai pas en arrière.. C’est un changement dans la prise en charge du patient dans sa globalité.. je suis comme un menuisier, j’utilise tous les outils nécessaires , dont je sais me servir ( allo, homéo, et j’envoie aux acupuncteurs , pratiquants en hypnose quand c’est utile ).
      Je propose à quasi tous les patients, la majorité ne connaissait pas ( bon maintenant j’ai récupéré beaucoup de patients par bouche à oreille ) , d’abord en aigu puis en chronique.. c’est le PIED !! voir des gamins malades tout le temps, qui passent des hivers sans rien , des nanas en ménopause à qui personne ne propose rien ( sauf les hormones ) pour leurs bouffées de chaleur , leur sécheresse vaginale, etc.. et revenir surprises et enchantées de plus en souffrir.. quand je vois qu’une patiente soignée en chimio avec des sels platine depuis 7 mois , ne ressent aucun ( pour le moment ) troubles neurologiques au niveau des mains , l’oncologue me répétant à chaque fois qu’il ne comprend pas comment elle peut supporter la chimio aussi facilement depuis 7 mois…et bien là , je sais pourquoi j’ai fait médecine…
      sinon, l’homéo est utilisée par les vétérinaires ( j’en ai croisé lors de ma formation ) y compris pour les animaux d’élevage.. et en agriculture.. Je connais des viticulteurs en biodynamie ( dans le bordelais ) qui ont un dynamiseur afin de traiter en homéo leurs vignes.. y a même un très grand cru ( mais faut que je retrouve le nom) à Saint Emilion , qui ne le dit pas mais cultive en biodynamie ( il a un dynamiseur , que l’on a vu ) .. bon aucune chance de goûter leur vin ici, le vin est vendu sur pied à des prix +++ . par contre, mon pote viticulteur , son vin lui je l’ai bu , c’est un délice !! bon je dévie mais le bon vin , ça “enivre” .
      Ce n’est pas parce que l’on ne connait pas que cela n’existe pas. les médecines alternatives ( je dirais plutôt complémentaires ) , parfois , ça dérange nos esprits occidentaux . moi je dis qu’il faut rester humble, nos connaissances sont infimes .
      la dynamisation , on peut tester . un ami a un dynamiseur chez lui pour le vin.; il a fait testé un vin à des amis ( qui étaient moqueurs ) , le même vin juste ouvert et aéré, puis après passage dans le vortex pour le dynamiser.. ses amis étaient bluffés niveau goût etc…. ( bien sûr vin bio ) .

  7. Bonjour @ Reliquet et tout intéressé. A propos du Levothyrox, vue ce jour sur MSN le “coup de gueule ” d’Annie Duperey qui dénonce à son tour les effets secondaires du nouveau médicament. Je vous livre ici sa conclusion : ” “Messieurs, Mesdames les journalistes, au nom de toutes ces victimes d’effets secondaires, alors qu’à ma connaissance NUL ne se plaignait de l’ancienne formule, investiguez, faites votre métier en cherchant quel est l’intérêt caché de cette honteuse manipulation”, appelle la star, malheureuse et en colère après avoir été “contrainte d’ingurgiter un produit qui fait à présent plus de mal que de bien”. “Nos responsables de la santé publique vous affirmeront que cette mauvaise humeur est due à la faiblesse de ma thyroïde… Evidemment”, regrette-t-elle amèrement. Et d’ajouter : “Si l’un d’eux osait me rétorquer cela, je lui ferais bien avaler la plaquette et le carton avec ”
    Tiens, je ne suis donc pas le seul a avoir des envies de “fracasser” ( comme le disait un ami) tous ces vendus à Big Pharma.
    Voir l’article complet dans lequel elle décrit ses effets.
    Et si cette dame, cette actrice (…la société du spectacle) mais au grand cœur, pouvait être contactée par quelqu’un de l’AIMSIB afin qu’elle soit instruite de notre/nos combats ‘Cholestérol, vaccin, Levothyrox etc;..). Quel impact auprès du public…à moins qu’on la fasse passer pour une cinglée.

    1. J’oubliais : “Ulcérée, Anny Duperey compte bien se servir de sa notoriété et de son expérience personnelle pour dénoncer la nouvelle formule du Levothyrox. “Les Français sont les seuls ‘cobayes'”, assure la comédienne, qui craint que ce scandale favorise “une sorte de ‘marché noir de l’ancienne formule’ à nos frontières, comme pour le tabac.”
      faut pas que ça tombe dans l’œil d’un aveugle ou l’oreille d’un sourd!!!

      1. @ akira. Je ne vous connais pas mais j’aime bien votre “grain de sel” ou de poivre dans les débats/commantaires de ce blog. Mais là; je trouve qu’à force d’avancer avec des œillères et d’être sceptique, vous finirez dans la fosse “septique” à vous noyer dans une eau pas propre, souillée par la mafia “Médico-Pharmaceutique” .
        Puisque vous être scientifique et physicien si j’ai bien suivi vos posts précédents et si vous êtes si fort, faites une démarche scientifique en démontrant la supercherie supposée du Pr Montagnier ou de Benveniste ! Et ce n’est pas en tournant en dérision Marion ( pas Martin) Kaplan que vous ferez avancer le schmillblick.
        Ah vous n’avez pas regardé la vidéo? C’est pourtant assez clair, même moi j’ai compris (pas tout bien sûr) mais j’ai compris une chose : il n’y a pas de collusion apparente pour une mystification entre ces chercheurs, je n’en vois vraiment pas l’intérêt…C’est comme dans les enquêtes criminelles, il faut d’abord chercher le mobile. Pourquoi ce vieux monsieur irait s’emm…der vers la fin de sa vie pour prouver une chose aussi difficile à faire accepter par la communautés scientifique ( ou supposée telle) ?

    2. Évidemment que personne ne se plaignait de l ancienne version puisque jusqu a la generication, il n en existait pas d autres. Et l alternative pour ceux qui souffre reellement d une hypothyroidie est à peu près la même que pour celle d un diabétique insulinodependant qui souhaiterait arrêter l insuline.
      Quand à dire que c est devenu un médicament qui lui fait plus de mal que de bien, soit elle n en avait pas vraiment besoin, soit elle exagère grandement. Une hypothétique non suplementee est largement pire que tous les effets secondaires rapportés de la nouvelle formule.
      S unir pour défendre une cause, c est bien et même nécessaire. Regrouper tout le monde sans aucun regard distancé, c est pas forcement le plus efficace.

      1. @ akira . ” soit elle n en avait pas vraiment besoin, soit elle exagère grandement” Vous plaisantez j’espère, dans ce cas vous avez un sacré humour! Alors selon vous quand on change ne serait-ce qu’un iota dans une formule, cela n’a pas d’impact ? Mais alors à quoi ça sert de breveter une formule qui fonctionne et de s’y tenir scrupuleusement durant tant d’années ! Selon l’adage : ” On ne change pas une équipe qui gagne ” et c’est la même chose pour un médicament sinon pour un sortir un autre meilleur et plus utile. là, ce n’est pas le cas. Faut-il y voir une future stratégie financière.
        Je termine pour vous dire que j’en ai suffisamment entendu et lu sur le “bénéfice” des statines et les effets secondaires insignifiant alors qu’en, réalité, ces médocs n’ont eu aucun effet salutaire sur moi, que des effets destructeurs ! Seul l’arrêt de ce médicament et suivre les conseils de MdL ont permis de limiter les dégâts voir d’améliorer ma santé… Alors les balivernes de Big Pharma pour minimiser leurs erreurs vous savez ce que j’en fait.
        Bonne nuit.

      2. avec l’ancienne “version” , il est vrai que je n’ai jamais vu aucune plainte sauf si pour une raison ou une autre , le dosage n’était plus le bon.. ceci dit, vu la marge thérapeutique étroite, on ne prescrit pas le générique ( pas le même nombre d’excipients , ni les mêmes ) ..il y a des circonstances où en prenant la même dose, on sort des clous.. je l’ai expérimenté .. je sais que à chaque fois que je reviens du Brésil ( chaleur ++ ) je suis en hyper..
        Brève de consult “tél” cet ap : une patiente en vacances en province , sous levothyrox , me dit avoir des sensations de brûlures dep 15 jrs et veut que je lui faxe une ordo de L-thyroxine.. eu tout le mal du monde à lui faire comprendre que avant de faire quoi que ce soit, j’ai besoin de la voir , d’un bilan biol et qu’il fallait procéder par ex clin et élimination… ça promet….

  8. Dommage. J’étais prêt à partir à Paris pour la manif du 9 septembre, mais pour des raisons familiales je ne peux pas partir. Il paraît qu’à Nantes, Grenoble, Perpignan la manifestation sera également organisée..; mais pas à Marseille ! L’histoire de cette ville montre qu’elle a toujours été contre ce qui était pour et pour ce qui était contre et là, elle se distingue une nouvelle fois par une absence d’initiative ou un égoïsme déplorable…Pourtant, c’est le nouveau “port d’ attache” de l’ histrion de la “France Insoumise” très soumise finalement à la doxa médicale vaccinale.
    J’aurais pu me libérer 2 ou 3 heures pour être solidaire de cette lutte , quel que soit l’organisation et son obédience, hélas,” y a dégun!!!”

  9. L’AIMSIB a raté Wakefield.
    Pas grave, c’est une journaliste bilingue exceptionnelle, le prototype parfait de la femme de tête compétente et têtue qui remporte le canard, Senta Dupuydt. Une vraie pro.
    Un de ses enfants (un fils, évidemment) a déclenché une forme régressive pure, post-vaccinale évidemment, et en aurait complètement guéri selon mes dernières infos plusieurs fois recoupées. En matière de légitimité, je dois dire que hein?
    (Je lui transmets évidemment la question de l’augmentation de fréquences des autismes constatés en fonction des modes de naissance, naturels ou par césariennes.)
    Senta Dupuydt vient de signer un article exceptionnel dans le Nexus de Septembre baptisé “Vaccin polio, histoire d’un désastre médical”.
    La Poliomyélite, de son émergence mal comprise aux conséquences absolument incalculables que l’Humain, tout déconcentré par son vil appât du gain, va propulser au-delà de sa propre pathogénicité naturelle, si vous ne comprenez rien à ce que j’avance, c’est 6 euro, ici:
    http://boutique.nexus.fr/fr/commande
    Votre achat sera récompensé doublement par la lecture d’un article-réponse rédigé par Anne Gourvès, Docteur en Biologie spécialisée en Génotoxicologie, AIMSIB depuis peu, mais qu’est-ce qu’on a en ce moment à toujours attirer les talents contre rien (si, elle a payé 30 euro)?
    Le fin du fin de cette histoire, le happy-end parfait comme quand je regardais Bamby sur les genoux de mon Grand-Père, viendra bientôt.
    “Pending”, ils disent, ceux qui causent mal notre langue…

  10. Bon, “le monde” remet ça!
    http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/08/01/comment-les-vaccins-ont-durablement-fait-reculer-les-maladies_5167442_4355770.html#episode_a-propos-des-donnees
    Alors, je regarde les graphiques et là, surprise. Date de vaccination obligatoire mais démarrage de courbe presque après. On n’a pas les données avant la date de vaccination obligatoire. Je m’interroge!
    Et ensuite, ils nous expliquent (sont-ils pluriel?) que les données sont sujettes à “commentaires” mais qu’il ne faut pas aller dans le détail, qu’il faut regarder en global. (ne cherchons pas la petite bête). Et ensuite que les données sont issues de laboratoires publics et privés. Mon médecin me dit que la plupart de ses jeunes confrères ont bien du mal à poser un diagnostic sur une maladie infantile. Je pense qu’elle va arrêter la médecine après l’obligation des 11.
    Je pourrais comprendre qu’ils y croient vraiment à l’efficacité vaccinale de masse, mais je n’accepte pas les mensonges éhontés de cette bande d’en……. (on finit comme on veut)
    MDL, une petite analyse sur l’article du monde?

  11. Ca me soulage que vous disiez ça sur la mémoire de l’eau, mais ne me dites pas que vous avez eu le temps de vous pencher la-dessus AUSSI?
    Alors qu’un petit travail correctif d’une urgence quasi-vitale reste “pending” chez vous depuis plusieurs heures?
    Pour les vrais curieux du quantique, je me répète, ce doc exceptionnel: Rangez vos certitudes et sortez vos granulés d’Homéopathie, c’est changé!
    https://www.youtube.com/watch?v=_2xInJFD23k

    1. Pour information le Pr Montagnier a découvert le virus du SIDA qui n’a jamais existé , de l’avis des spécialistes des retrovirus :le Pr d’anatomopathologie Etienne De HARVEN,le Pr Peter Duesberg et un collectif de plusieurs centaines de scientifiques
      Le virus n’a jamais été vu au microscope ,même dans les tissus de patients morts du sida !
      On en apprend tous les jours!
      https://www.youtube.com/watch?v=910Zheo0m_s

        1. Ah, le VIH n’existe pas ? Alors ceux qui not travaillé sur ce sujet ( dont j’en connais un personnellement…) seraient complice du Pr Luc Montagnier et leurs études, les manips, examens etc… Alors leurs résultats seraient des mystifications sur un virus fantôme. Voir cet article par ex :
          Human-Phosphate-Binding-Protein …
          Traduire cette page
          http://www.ncbi.nlm.nih.gov › Journal List › Virol J › v.8; 2011

          1. L’ostéoporose n’existe pas, le cholestérol qui bouche les artères non plus, alors pourquoi pas le VIH ? J’avoue que je n’ai plus le courage de vérifier si ce qu’on nous a dit depuis des années est un tissu de bêtises ou pas. Je ne crois plus beaucoup à la science, sauf à celle de l’Etude de Lyon !

    2. Je n’ai pas fini de regarder, je l’avoue (je suis un peu occupé)
      Ce Jamal, quel prestidigateur!

    3. Formidable reportage ! Merci. J’avais lu et signalé ici un article de S&V qui en parlait.
      Pour ceux qui mettraient en doute ses travaux et ceux de ses collaborateurs et correspondants, quel intérêt d’une mystification ? J’ajoute que le journaliste du “Monde” entendu et vu à la fin, avait vraiment honte d’avoir contribué à la calomnie contre Benveniste.

  12. L’OGM ce n’est pas le vaccin… c’est vous…
    Comment comprendre qu’une instruction moléculaire, injectée à l’age de 2-5-10 ans, reste présente dans le corps 20-30-40-50 ans sans que quelque part elle ne soit inscrite dans l’ADN ?

  13. Bonjour Maître,
    Alors on nous refile le conseil de ne pas causer à Wakefield et puis aussi de virer Marion Kaplan, le tout en moins d’une semaine?
    Comme par hasard après un minimum de recherche on s’aperçoit que le dossier de la fraude attribuée au Monsieur n’est pas aussi bétonné que la “pègre Médico-Pharmaceutique” voudrait bien le faire croire… Nous allons naturellement essayer de l’interviewer Samedi mais monter un machin pareil en si peu de temps relève de l’exploit. N’importe quel Humain qui a visionné Vaxxed a le devoir d’écouter cet homme. Pas de droit de la défense pour un Confrère témoignant d’un courage pareil? On va donc s’arracher pour lui, pour les enfants du film et pour tous ceux qui viennent.
    Bon et la dame, quantique aussi comme la flotte de Marc Henry? Peut-être, mais qui a lu son dernier bouquin intitulé “Paléobiotique” ? (Souccar Ed)
    Marion n’aime pas le gluten et les produits laitiers, ni les additifs, et déteste les édulcorants. Marion cuit peu et vend une machine pour y réussir parfaitement.
    Marion est persuadée que si elle a contracté un Crohn à l’âge adulte c’est parce qu’elle est née par césarienne et n’a pas ingurgité la flore vaginale de sa mère pendant sa naissance, bon, théorie qui tient la route. Le microbiote, à Marion, c’est son dada depuis des années et on ne peut pas dire que l’évolution des connaissances lui donne complètement tort…
    Un conseil Kaplanesque pour les Kaplanophobes mais pour les futures parturientes surtout, qui vont accoucher par césarienne? Dès qu’on vous aura rendu votre bébé et que la surveillance active de votre état de santé se relâchera un tantinet, profitez-en pour vous plonger un doigt thérapeutique dans le vagin et faites téter sans vous en souvenir, la nature devra vous le rendre au centuple. Ensemencement naturel qui vient du fond des âges, à ne réaliser que si on ne vous a pas bétadiné d’importance en pré-opératoire, naturellement, sinon on repousse le transfert de microbiote à une semaine…
    Donc, Marion serait devenue quantique! J’en connais des à l’AIMSIB qui ont beaucoup utilisé leurs cotisations ordinales pour faire tourner les différents services de l’Institution et surtout sa branche Disciplinaire, d’autres qui ont des fiches PSIRAM à faire dégobiller un phacochère, et certains encore sont précédés de réputations exécrables, donc chacun sa vie!
    Je crois qu’à l’AIMSIB on se déconsidérera quand on cessera d’écouter les dissonnants, de chercher à se réunir aussi, car la vraie richesse de l’Humanité réside dans toutes ces cloches fêlées qui régulièrement nous font reconsidérer la structure de la musique du monde.
    Ca va Maître, j’ai pas trop poussé le bouchon avec mon histoire de microbiote apprise sur le bout des doigts au moins, le coup de la musique du monde ça a bien fait passer toutes mes conneries sans douleur?

    1. fallait pas lui dire qu’elle était née par césarienne, comme il ne faut pas dire aux prématurés qu’ils sont passés dans la couveuse, sinon ils y trouvent les explications des maladies qu’ils auraient eu de toutes façons… Mais (expérience vécue) les mères n’y résistent pas, faut bien le culpabiliser les marmots

      1. A mon avis, on va laisser Wakefield tranquille ; il a gros à digérer et ne pratique plus la médecine conventionnelle.
        Mais ses théories, comme celle de Benveniste sur la “mémoire de l’eau” qui finalement triomphe, mériteraient d’être reprises par de nouveaux investigateurs.

    2. J’ajoute que le taux de prévalence d’autisme est en augmentation en Chine. Est-ce en lien avec le taux de césariennes pratiquées dans ce pays ? Voilà une question à creuser.

      1. La Chine est si vaste… Ville ? campagne ? Que recouvre les chiffres ? Césariennes ? OGM ? Nanoparticules ? Pesticides ? Pollutions de mille sortes…. Nous sommes tous poly-intoxiqués… y compris en Chine… comment discriminer les facteurs ?

  14. A propos de Wakefield , l’autisme et le MMR (ROR)
    Le décès du Dr Bradstreet,spécialiste de l’autisme
    Le 19 juin 2015, le Dr Bradstreet se serait lui-même tiré une balle dans la poitrine après que ses bureaux aient été perquisitionnés par des agents de la FDA américaine et de l’état de Géorgie chargés d’appliquer la loi. Trois jours avant son décès, ces agents ont effectué une perquisition pour recueillir des informations sur l’utilisation du GcMAF chez des patients autistes de sa clinique. [1]
    Le GcMAF est en effet très prometteur dans le traitement de différentes maladies, dont le cancer, l’autisme, la fatigue chronique et peut-être la maladie de Parkinson.
    Depuis 1990, 59 documents de recherche ont été publiés sur le GcMAF. 20 d’entre eux avaient trait au traitement du cancer.[2] 46 de ces documents peuvent être consultés sur le site web GcMAF. [3]
    En 2004,J.J. Bradstreet et Andrew Wakefield ont écrit un article révélant la pésence de RNA du virus morbilleux vaccinal dans le LCR et des nodules hyperplasiques iléaux chez 3 patients autistes
    A noter que The Journal of American Physicians and Surgeons reste une des dernières revues sérieuse et fiable
    Journal of American Physicians and Surgeons Volume 9 Number 2 Summer 2004

  15. @ el cosi. Vous dîtes : »Simplement, la logique n’est pas une science. Avec ceux qui en sont dépourvus, il n’y a pas de discussion possible »
    Où est votre logique ? Face à El Kabbach, Me Buzin dit : « Agnès Buzyn craint en revanche que les quelques enfants non vaccinés ne représentent un risque pour les autres. “Les 10-15% d’enfants non vaccinés mettent en danger les autres”, assure-t-elle. ”
    Lorsqu’on dit cela, c’est la même chose que ce que vous dîtes ( vous n’êtes pas le seul) : « Si la vaccination diminue un tant soit peu l’incidence d’une maladie contagieuse, les non vaccinés bénéficient d’une protection, c’est d’une logique qui ne nécessite pas de démonstration « scientifique ».
    Mais alors, si les autres enfants vaccinés sont en danger, à quoi sert le vaccin ? « En outre, en quoi cela gêne t-il quelqu’un que les autres ne soient pas vaccinés si on est « protégé » soi-même !
    Où est la logique là-dedans ?
    – « Le risque de contamination est lié au nombre de porteurs de l’agent infectieux contaminant: vous avez plus de chance d’attraper la grippe lorsqu’il y en a beaucoup. Est-ce que ça nécessite une démonstration? »Je ne me suis vacciner qu’une seule fois contre la grippe ( et vu mon âge, l’assurance maladie me soûle toutes les années avec çà..;) lors de la H1N1, aucun des membres de ma famille ayant des enfants ne se sont fait vacciné. Aucun cas de grippe !!! Depuis, mon épouse et moi ne nous sommes jamais plus fait vacciner et pourtant, des « grippés » j’en ai rencontré en Supermarchés » des qui toussent qui crachent, qui tripotent les fruits et légumes, qui déplacent les premiers paquets en rayon pour prendre le dernier etc. JAMAIS aucune grippe depuis,si d’aventure je devais avoir un petit rhume, quelques vitamines, un bonne séance de sport et il n’y paraît plus.
    Bon une expérience personnelle n’est pas une preuve….mais un cas ou plusieurs font parties des statistiques non ? Mais les prend on en compte …
    Comme l’a dit @ hervé_2: »où se cache le virus de la grippe entre le 15 mars et le 15 septembre ?Vaccination ou pas, pourquoi on l’attrape en gros entre le 15 septembre et le 15 mars ? Vaccination ou pas, pourquoi on ne l’attrape pas entre le 15 mars et le 15 septembre ? est-ce du au vaccin ou la saison ?
    D’après un article paru dans la revue S&V en 2014 « :
    Que devient le virus de la grippe en été ? – Science & Vie
    https://www.science-et-vie.com/article/que-devient-le-virus-de-la…
    « C’est simple : il déménage sous des cieux plus favorables à sa propagation, c’est-à-dire froids et humides. “Le virus de la grippe est toujours quelque part en un point du globe”, confirme Jean-Claude Manuguerra, de l’Institut Pasteur.
    Dans l’hémisphère Nord, il provoque des épidémies entre octobre et mars, tandis qu’il s’épanouit dans l’hémisphère Sud entre avril et septembre. C’est le “basculement hémisphérique” de l’hiver septentrional à l’hiver austral.
    Dans la ceinture intertropicale, le virus circule toute l’année, mais à bas bruit, avec des pics à la saison des pluies. » et ce n’est pas par les voyages en avion. Ah ?
    Extrait : »Mais comment fait-il pour voyager d’un point du globe à l’autre ? Eh bien, il passe de proche en proche.
    Nul besoin de parcourir de longues distances en avion, il suffit que chaque individu contaminé parcoure ne serait-ce qu’un kilomètre et le tour (de la Terre) est accompli !
    Evidemment, en 1918, la Grippe Espagnole n’a pas eu besoin de l’avion pour se propager et ce n’était pas la guerre qui l’a apporté :
    « Elle n’a épargné aucun pays, aucune région, aucune ville. Rien n’a pu l’arrêter, ni les montagnes, ni la jungle, ni même les glaces de l’Arctique!”
    De l’Alaska à Tahiti en passant par l’Afghanistan, l’Afrique subsaharienne, les Samoa occidentales, où un cinquième de la population a péri sous les assauts du virus, l’épidémie la plus meurtrière depuis la peste noire du Moyen Âge “n’a épargné aucun pays, aucune région, aucune ville, aucun village, aucune île, sauf la Nouvelle-Guinée, Sainte-Hélène et quelques confettis du Pacifique Sud, renchérit Patrick Berche, directeur général de l’Institut Pasteur de Lille. Rien n’a pu l’arrêter, ni les forêts tropicales, ni les montagnes, ni la jungle, ni même les glaces de l’Arctique” !
    Tout commence, semble-t-il, aux États-Unis. Fin janvier-début février 1918, Loring Miner, un médecin de campagne officiant dans le comté de Haskell (sud-ouest du Kansas), est appelé au chevet de plusieurs dizaines de fermiers présentant une forte fièvre, des courbatures, une toux sèche et violente, ainsi que des maux de tête. La maladie fauche trois de ces solides gaillards aux allures de cow-boys (rien à voir avec les nourrissons et les vieillards que la grippe touche d’ordinaire), puis disparaît comme elle est venue. Étrange… “Aucun autre événement sanitaire de ce type n’est signalé dans le monde au même moment, ce qui accrédite la thèse de l’origine américaine de la grippe espagnole, commente Patrick Zylberman. L’origine chinoise, un temps en vogue, est aujourd’hui rejetée par la plupart des spécialistes.”
    Pour terminer, je voudrais vous rappeler l’épisode du choléra en Haïti il y a quelques années après la catastrophe qui a touché cette, île : On a accusé à posteriori les Casques Bleus secouristes Népalais d’avoir importé cette maladie de chez eux où elle serait endémique il auraient été des porteurs sains. Mais ces gens là étaient vaccinés sans doute…alors si ce sont eux qui ont importé cette terrible maladie, ne serait-ce pas en raison du vaccin ? Voir ce lien :
     Population Genetics of Vibrio cholerae from Nepal in 2010: Evidence on the Origin of the Haitian Outbreak » [archive], sur American Society for Microbiology, 23 août 2011
    et celui-ci :
    Efficacy and safety of a modified killed-whole-cell oral cholera vaccine in India: an interim analysis of a cluster-randomised, double-blind, placebo-controlled trial
    Alors, la faute à qui, aux porteurs sains, au vaccins (s’il ont été vacciné) et aux conditions d’hygiène ? A chaque fois qu’il y a une catastrophe naturelle, il y a ce risque de choléra : Si le vaccin était si efficace , cette maladie devrait être éradiquée et ne pas se propager non ?
    C’est la même chose qu’avec l’éradication de la variole…
    Ce dernier lien montre que le vaccin n’est rien sans les mesures d’hygiène, de prévention ( au sens large) sinon il est inefficace… Curieux non ?
    Choléra : géographie d’une pandémie. Étude de cas : Haïti …
    geoconfluences.ens-lyon.fr › Informations scientifiques
    dont j’ai extrait la conclusion :
    « -Plusieurs vaccins anticholériques oraux ont été développés et se sont avérés sûrs, immunogènes et efficaces. Cependant l’expérience tirée par l’OMS des campagnes de vaccination de masse avec les vaccins anticholériques oraux a fait ressortir la difficulté de mener en parallèle la vaccination et d’autres mesures de prévention. La vaccination doit être administrée en association avec d’autres méthodes recommandées de prévention et de lutte et ne doit pas être utilisée en remplacement des mesures de prévention habituellement préconisées. Les campagnes de vaccination de masse doivent être soigneusement planifiées et préparées. »
    Alors, vaccins or not vaccins ?
    Pour finir et à propos de la responsabilité vous dites : »la possibilité de poursuite pénale me paraît plus grande dans le cas où il y a eu obligation, point sur lequel je désirais être renseigné. »
    Je crois que vous n’avez pas bien lu @ Emilio , c’est pourtant simple : Ce ne seront pas les industriels qui devront dédommager les victimes mais c’est l’État. …Sont tous à l’abris.

    1. Le dernier lien est le plus intéressant, graphiques etc…
      Choléra : géographie d’une pandémie. Étude de cas : Haïti …
      geoconfluences.ens-lyon.fr › Informations scientifiques

    2. Pourquoi les virus auraient-ils besoin de “voyager” ? Et s’ils restaient tout simplement sur place “en hibernation”, comme les acariens de ma moquette le font quand je pars en vacances ? ( je vous dis pas la fête quand je rentre.) C’est que ces bestioles sont diablement intelligentes…

    3. Lorsqu’on fait une vaccination, tout le monde ne produit pas de réponse protectrice. Donc, des vaccinés non immunisés peuvent contracter la maladie, et la probabilité de la contracter dépend du nombre de porteurs de l’agent infectieux si la contamination est humaine. D’autre part, chez certains sujets, la vaccination est médicalement contre-indiquée. Donc ce que dit Agnès Buzyn n’est pas faux. Et ça, ça ne veut pas forcément dire que le rapport bénéfice/risque de la vaccination obligatoire a été bien évalué.

      1. Bonsoir
        Aujourd’hui c’est la rentrée. ..Une autre réalité s’impose. .Celle de la scolarité de nos enfants. ..Je ne pense pas que la directrice de l’école de mes enfants soit enclin à discuté de la vaccination …Toujours la même ritournelle …demande de justificatifs. …Sans parler de l’infirmière scolaire qui me semble n’est pas dans un rôle de prévention mais plutôt du côté du contrôle de la vaccination. ..
        C’est désespérant. ..Bon samedi je vais manifester à Nantes. .

        1. Comment allez-vous procédez? Vos enfants ne sont pas vaccinés?
          Je suis dans la même situation. mon enfant n’est pas vacciné.
          Ils me demandent la date du dernier rappel contre le tétanos (obligatoire).
          Lorsque je l’ai inscrit, j’ai coché oui à “DTP à jour” donc je suis déjà rentrée dans le mensonge…
          Je me sens coincée. Je pense que je vais mentir à nouveau mais je me dis que si tout le monde ment, les choses ne changeront jamais. En même temps, la quasi totalité des enfants ont leur carnet de vaccination à jour donc pour l’effet de groupe, faudra repasser. Je dois être la seule à être dans ce cas, quelle plaie.
          Ca me rend dingue et je déteste mentir.
          Isabelle Adjani revendique de ne pas avoir fait vacciner ses enfants.
          Moi aussi, mais dans ma tête!
          Sinon, je ne pourrai pas être à la manif samedi, je suis de garde, la loose…
          Bon courage

          1. Bonsoir
            J’ai trois enfants…Mon aîné à été Vaccinée à l’époque (il y a seulement 10 ans) je m’étais pas trop posé de question…A la naissance de ma seconde fille je me suis interrogée dans un premier temps sur le prevenar pourquoi etait-on passé de 7 Valence à 13…? Et puis en creusant je me suis rendu compte que ce vaccin avait favorisé l’apparition de nouvelles souches et que dans le mème temps il y avait eut une augmentation des méningites à pneumocoques. ..Je suis tombée sur le site du docteur du 16 .et sur son article sur le prevenar. .Et j’ai continué à chercher des Infos ça fait 7 ans..J’ai lu le bouquin de CMT. .Mon deux deuxième enfant n’a reçu que l’obligatoire si on peut dire ..Mais c’est pas facile de se faire une idée surtout que beaucoup de medecin font culpabiliser
            Et mon dernier enfant n’a recu aucun vaccins. .
            Heureusement il est suivi pour l’instant par un médecin qui n’est pas un fanatique mais jusqu’à quand car il a un certain âge. ET ça ne courent pas les rues ..Et si cette fichue loi passe…Tous les ans dans l’école de mes enfants l’infirmières scolaire vérifie le carnet de santé. ..J’ai pas faits les rappels
            Pour l’instant j’ai un medecin à l’écoute ….
            On se sent isolé avec ces questions de vaccination. .Je suis très en colère que l’entrée en collectivité puisse dépendre de cela..Surtout quand il n’y a aucun enjeu de santé public…..
            Bon courage pour votre garde.
            Samédi j’irai à la manifestation

          2. bon je sors de l’AG de la maison de garde… Petite incursion dans le thème de l’obligation vaccinale : mon associé ( et président de la FMF ) a dit ” nous sommes contre l’obligation vaccinale ” mais parce que cela jette la suspicion et ça fait le jeu des anti vaccins..; en insistant sur le fait que les médecins sont pour tous les vaccins ( enfin sauf le gardasil et le vaccin contre le zona et varicelle ) …J’ai tenté une incursion ( sans me positionner ) sur le projet du rapport Fischer , histoire d’informer.. ce qui est bizarre, c’est qu’il a lu l’article du Docdu16 sur le levothyrox mais sur les vaccins, ça n’a pas l’air (et pourtant ce n’est pas faute de les avoir mis x fois sur les réseaux sociaux et qu’il lit ce qu’y poste… ) bref quand ça ne dérange pas leurs à priori ça va, sinon on escamote..
            ceci dit, peut être un truc à creuser, JPH ( donc mon associé) a été contacté cette semaine par une journaliste de TF1 sur le sujet mais en off… Elle lui a dit avoir eu accès à une vidéo où une personne de chez GSK expliquait que le labo avait un brevet sur le vaccin contre l’hépatite B mais que pour les autres vaccins ( T, D, Polio, haemophilus, coqueluche ) plus de brevet ( car tombés dans le domaine public ) donc pour se faire du fric, il fallait absolument vendre des hexavalents ..Ils se font du fric sur l’hépatite B pas sur les autres valences…. ça serait bien que l’on puisse retrouver cette vidéo.. vais essayer de lui demander le nom de la journaliste ( mais de façon innocente car il a eu l’impression qu’elle était anti vax et que cette vidéo servait les anti vaccins…..je ne sais pas encore comment je vais tourner la chose pour avoir les coordonnées de la journaliste…….
            sinon, la plupart des parents ne se posent pas de questions , ils viennent faire vacciner leurs gamins,… bon , je ne les ai pas tous vus, c’est plutôt la saison des certif….
            bonne nuit à tous et toutes
            a samedi pour ceux et celles qui seront à Paris..

      2. Mais c’est justement ce qu’on reproche à cette histoire de vaccination obligatoire :”chez certains sujets, la vaccination est médicalement contre-indiquée. Donc ce que dit Agnès Buzyn n’est pas faux. Et ça, ça ne veut pas forcément dire que le rapport bénéfice/risque de la vaccination obligatoire a été bien évalué.”
        Alors on fait ça au petit bonheur la chance en espérant sans doute que la réponse immunitaire du vacciné sera correcte…Sinon tant pis pour lui. Et le petit bébé, dont le système immunitaire n’est pas encore en marche, on va lui en injecter 11, sans doute dans l’espoir qu’il y en ait un qui marche : Mais c’est là qu’on marche sur la tête ! Selon moi ( mais je ne suis personne, juste un grand père de plusieurs petits enfant dont un nouvelle née de 3 semaines environ) il y a plus de chance d’avoir des effets secondaires , certains abominables et irréversibles, qu’un résultat sur un protection hypothétique contre un maladie qu’il ne “croisera” sans doute jamais et à laquelle son corps répondra comme l’ont fait des millions, que dis-je, des milliards de personnes depuis que le monde est monde et aujourd’hui d’autant mieux qu’on a quand même un arsenal thérapeutique à peu près efficace pour le guérir ou le soigner.
        Et surtout ne me parlez pas des grandes pandémies qui la plupart se sont éteintes toutes seules malgré des conditions d’hygiène déplorables de leurs époques.
        Donc le bénéfice /risque d’un vaccin ( dont on ne sait toujours pas comment il fonctionne réellement au niveau de la cellule infectée) qui n’est PAS un médicament, est une supercherie intellectuelle, morale, financière et politique. Voilà mon sentiment.

  16. J’ai quelques questions et une idée, quelqu’un pourra peut-être répondre :
    J’avais vu il y a quelques années dans une vidéo de Sylvie Simon, que je n’ai pas retrouvée, , qui disait (de mémoire)
    “Je déjeunais avec Marie-Monique Robin (qui a fait “le monde selon Monsanto” et “les moissons du futur”), et elle me dit “faut que je me dépêche, j’ai rdv chez le pédiatre pour faire un vaccin à mon fils”, je lui ai demandé si elle se moquait de moi, elle m’a dit que “non”, “mais alors tu ne connais pas mon travail”, je lui ai expliqué et lui ai dit “mais les vaccins, c’est des OGM”…
    Alors ma question : est-ce vrai que les vaccins c’est des OGM ? Car si oui cela ferait un argument pour toucher et faire réfléchir d’autres personnes.
    Une autre question : Dans une des vidéos que j’ai revues, Sylvie Simon dit que pour l’Hépatite B, les infirmières doivent faire un rappel tous les 5 ans, est-ce vrai ?
    Car dans ce cas on peut expliquer que, vu son mode de transmission, faire ce vaccin valable 5 ans à un bébé est complètement idiot, pour ne pas dire plus !
    Et mon idée, vu que je ne peux pas aller à la manifestation samedi, et que la couleur orange a été choisie comme symbole,(j’ai commandé aussi les 2 t-shits qui sont oranges :
    http://www.epvl.eu/boutique/
    je vais mettre un drapeau orange devant ma maison vendredi/samedi/dimanche. Comme cela les personnes qui le verront me demanderont ce que cela veut dire et cela fera une raison pour leur expliquer que je suis POUR la liberté de se faire vacciner ou non, sans entrer dans les détails selon les personnes, mais cela me permettra d’aborder le sujet.
    Il y a de très bons arguments que je vais utiliser dans cette vidéo :
    https://www.youtube.com/watch?v=V6JXmLpxL54
    Ce matin à 11h elle avait 15486 vues et maintenant 16815 vues, c’est super, peut-être que ça bouge…
    Je vous remercie.

    1. Votre très bonne question : “les vaccins sont-ils des OGM (organismes génétiquement modifiés)?”
      Certains virus vivants utilisés dans les vaccins sont modifiés (atténués) pour les rendre moins pathogènes mais quand même immunogènes… Utilise-t-on des techniques de génie génétique pour ça ?
      N’étant pas “ingénieur vaccinaliste”, je n’oserais répondre de façon péremptoire.
      A mon avis, pour affaiblir un virus, on n’a pas besoin de ça ; mais pour produire des antigènes immunogènes (par définition), il est certain qu’on “bricole” beaucoup les gènes des agents pathogènes ; pour le meilleur (selon les experts vaccinalistes) mais peut-être déjà pour le pire (par exemple les nouveaux bacilles “multirésistants” de la tuberculose)…
      Une source : http://biotechlerncenter.interpharma.ch/fr/3111-6-production-de-vaccins
      De toute manière, ce qu’ils font vraiment ils ne le vous disent pas ; et pas à la Ministre non plus, choupette : secret industriel ! Là ça rigole plus, ça bosse !

    2. Certains vaccins (les vaccins recombinants) sont des OGM, par exemple le vaccin contre l’hépatite B, qui est un vaccin inactivé. N’accordez pas trop d’importance à cette notion, certains virus naturels sont bien plus dangereux que tous les OGM réunis.

    3. Attaquer en disant que c est pas bon parce que c est un OGM ne me semble pas très pertinent. Les bactéries OGM qui produisent l insuline de millions de diabétiques comme moi sont essentielles pour la médecine.

Comments are closed.