La « question vaccinale » vue par les médias « sérieux » en Juillet 2017

 

Nous pourrions négliger les articles et commentaires publiés dans tel média ou tel autre ; par manque de temps simplement ; ou bien (c’est un peu plus compliqué) par pudeur !

Mais parfois, il faut ravaler sa nausée et se confronter à la bêtise, la désinformation et l’arrogance de ce qu’on appelle un média sérieux qui est encore de référence pour beaucoup : le quotidien du soir Le Monde !

Non pas pour le plaisir, ou le déplaisir, de la dispute intellectuelle mais par ce que cela montre au grand jour du naufrage d’une société dans son époque. Certains ont récolté du trumpette, d’autres du Brexit, nous on a les obligations vaccinales comme témoignage de cette dérive.

Qu’on me comprenne, les articles de Le Monde à propos de la vaccination ne sont pas pire que ceux d’autres journaux à propos de la même question ou pire que d’autres articles de Le Monde à propos d’autres sujets.

Mais ceux sur la vaccination traduisent quelque chose de particulier, que des sociologues et des historiens sauront analyser plus tard et à l’abri du temps passé. Maintenant, je ne fais que constater.

A la Une du grand quotidien du soir le 14 Juillet, ci-dessous, que vois-je ? Faute de temps et d’espace, je me contente d’analyser les quelques lignes de cette Une ; les articles à l’intérieur frisent le ridicule ; je laisse de côté.

Analysons les mots imprimés et leurs connotations. Ce n’est pas triste !

Il y aurait donc une « nébuleuse » ? Un nuage d’étoiles ?

C’est poétique ?

Des « anti-vaccins » ? Moins drôle !

Qui « tenteraient » de « semer le doute » ?

Doux Jésus ! Changement de ton : un complot !

Et venant du ciel !

Mais qui sont donc, par Toutatis, ces extra-terrestres qui comploteraient vulgairement et mettraient ainsi en danger l’ordre public ?

Voilà une bien étrange façon de présenter cette problématique pour un « média sérieux » qui se targue, jour après jour, de lutter contre les théories du complot ! Et se vante aussi de « décoder » les « post-vérités » qui circulent sur les réseaux sociaux : qui est pris qui croyait prendre, diraient certains malveillants, en faisant sans doute référence à la Société du Spectacle.

Les rédacteurs du grand quotidien du soir ont-ils fait leur besogne de façon professionnelle ?

A-t-on interrogé ces extra-terrestres ?

Leur a-t-on demandé de s’expliquer sur leurs positions anti-vaccins ? Que nenni ! Rien de sérieux, sinon l’avis d’un sociologue analysant les origines obscures de la nébuleuse sus-citée…

Il eût été aisé pourtant, à titre exemple, de visiter ce blog et lire rapidement l’un des 12 articles (presque un livre déjà) et analyses sur le sujet.

Mais cette Une de Le Monde ci-dessus reproduite nous dit beaucoup plus en fait : il y a 4 petites colonnes en sous-titres qui annoncent les articles intérieurs. Laissons de côté la 1ère qui dit l’existence d’une controverse.

La 2ème annonce que « des familles et des associations contestent… » tandis que la 3ème avance que « Les scientifiques estiment que... »

Chacun aura noté le « Les » de « Les scientifiques » ; sans nuance donc ; laissant penser que tous les scientifiques estiment la même chose c’est-à-dire ce que les rédacteurs de Le Monde eux estiment… Surtout ne pas interroger ceux qui « estiment » différemment, par exemple l’auteur de ces lignes dont les compétences en épidémiologie sont pourtant peu contestables.

Sont payés par qui, les rédacteurs du quotidien du soir pour proférer de telles idioties ? Pour plaire à qui ?

Nous sommes ici dans une désinformation totale, calculée et répugnante : en effet, il n’y a pas que « des familles et des associations » [sous-entendu de ce sous-titre : des crétins !] qui contestent.

Et parmi « ceux qui estiment que…« , bien peu sont des scientifiques respectables, c’est-à-dire des experts reconnus d’une des disciplines scientifiques impliquées dans la difficile  question vaccinale :  épidémiologiste, physiologiste, virologue, infectiologue…

Et parmi les « beaux-parleurs » qui font la leçon aux familles, aux associations et aux médecins de terrain, bien peu sont indépendants de l’industrie des vaccins ! Le Monde ne serait-il qu’un vilain petit canard qui s’est laissé « enchaîner » à quelques intérêts commerciaux ?

C’est dans la 4ème colonne que se trouve la perle du jour ; il est écrit : Ces acteurs rappellent que…. C’est moi qui souligne. Les mots sont terribles et trahissent l’inconscient des rédacteurs. Même le Marquis de Lautréamont n’aurait pas fait mieux en faisant exprès.

Vous vouliez démonstration que nous sommes bien dans une mise en scène ? Et que « Les » scientifiques (qui estiment que…)   sont des « acteurs » sur une scène ?

Ils vous le disent eux-mêmes ! Des acteurs ? Des clowns ?

Je laisse la fin de la phrase dont le seul intérêt est de définitivement démontrer que les rédacteurs de Le Monde ne connaissent pas leurs dossiers. Certes, ça ne s’invente pas. Faut travailler !

Au moins un peu, misère de misère, au moins faire semblant, comme des acteurs…

 

 

 

 

 

465 réflexions au sujet de « La « question vaccinale » vue par les médias « sérieux » en Juillet 2017 »

  1. Charles

    C’est noté pour le 9… Avec réserves car busy busy…

    La 2 ieme Lettre de Pr Joyeux à Mme LE Ministre Buzyn est parue!

    Il y répond à son détracteur, plus haut cité…

    Pour ma part, je vois mal comment l’obligation (de qui que ce soit…) puisse réconcilier les français avec les vaccins.

    Comme si plus de Macron allait nous réconcilier avec…

    Répondre
  2. Reliquet

    L’affaire du Levothyrox? On ne s’en fout pas.

    Extraordinaire histoire de santé publique contemporaine où tous les déraillements administratifs et financiers sont réunis.

    1- Un produit courant vieux de 37 ans est brutalement modifié dans le dos de tout le monde,

    2- En prenant pour base un excipient qui déjà avait été rejeté massivement par les patients du temps ou Biogaran l’avait utilisé pour génériquer ce Levothyrox,

    3- En prenant un pays entier comme terrain d’expérience car on rappelle que Merck vend de l’ancienne formule partout dans le monde sauf chez nous,

    4- On minimise l’impact sur la fréquence des effets secondaires (quelques centaines selon Merck, mais 150.000 signataires sur une pétition privée) (1)

    5- On attribue ces symptômes à la fragilité psychologique des patients concernés, c’est pas nous c’est vous,

    6- Pris en flagrant délit de nullité l’ANSM consent « un défaut d’information » et retourne provisoirement à sa léthargie,

    7- Confronté à une avalanche de milliers de nouveaux malades l’ANSM oublie la thèse des quelques centaines d’anxieux et demande aux médecins de ne pas switcher les prescriptions sur de la L-Thyroxine SERB « qui est réservée aux enfants » ce qui est un mensonge absolument éhonté, le produit possède une AMM pour tous les âges.

    8- Le ban et l’arrière-ban se mobilise, fait unique dans les annales même le Conseil de l’Ordre des Médecins a envoyé un mail à chaque médecin pour les dissuader de transformer leurs ordonnances, donc de continuer à enfermer les patients dans leurs symptômes, c’est pas beau ça?

    9- Mon heu… cousin, qui a un peu creusé la question avant que les Autorités ne le fassent passer pour un mauvais français a peut-être trouvé la parade ultime, elle est honteuse, mais elle existe. Soigneusement non divulguée par nos élites naturellement, et apparemment très mal considérée par notre Sécu… (2)

    (1) https://www.prevention-sante.eu/actus/affaire-levothyrox
    (2) https://www.prevention-sante.eu/actus/malades-nouveau-levothyrox-voici-sortir

    Répondre
    1. isabelle chivilo
      En réponse à : Reliquet

      ça va être un sacré bazar cette histoire .. Et on va être sacrément démunis devant nos patients…et la L-Thyroxine en gouttes ( bon de toute façon, on ne pourra pas la prescrire à tout le monde ) , c’est quand même compliqué pour réussir à équilibrer le traitement ( à 1 goutte près )….
      Bon perso, visiblement je n’ai ressenti de changement particulier au passage au nouveau levothyrox.. mais peut être que , comme je m’arrange pour être un peu en hyper , si la modification de la biodisponibilité a fait baisser la dose effective , je ne m’en suis pas aperçue..
      C’est un gros problème ces modifications de galénique, d’excipients pour des traitements à marge thérapeutique étroite, la moindre des choses aurait été , avant de faire une quelconque modif, de poser la question aux patients si beaucoup étaient gênés par le lactose…..On sert de cobaye …

      Répondre
  3. Emilio

    Je rends public un mail que j’ai envoyé à un maire LR qui ne m’a jamais répondu sérieusement
    … peut-être que ça peut aider.

    Je précise que je considérais la personne en question comme amicale, car je la connaissais avant qu’elle fut maire.

    Il n’y a aucune propriété intellectuelle sur cette production, chacun est libre de se l’approprier et de la réutiliser selon son bon vouloir, du moment que le but est de défendre la LIBERTÉ VACCINALE (et uniquement celle-ci, donc même des gens ultra-favorables aux vaccins mais qui défendent la liberté vaccinale ou la liberté thérapeutique peuvent se l’approprier).

    ————————————————–
    Bonjour

    Je voulais simplement t’informer sur la forte probabilité de l’adoption prochaine d’une loi qui concerne l’obligation vaccinale. L’objet de ce mail est de défendre la liberté vaccinale, pas de militer contre la vaccination.

    Militer pour la liberté vaccinale n’a aucun rapport avec être pour ou contre les vaccins. Pour Daniel Floret, l’ancien président du Comité Technique des Vaccinations, lever l’obligation vaccinale permet au contraire de renforcer la confiance dans la vaccination [1] A l’inverse, la pétition de Henri Joyeux se déclare pour l’obligation vaccinale tout en réclamant le « retour du vaccin DTP sans aluminium » et en critiquant le remplacement du DTP sans aluminium (retiré en 2008) par Infanrix Hexa et Hexyon (pour la vaccination des nourrissons à 2 mois, 4 mois et 11 mois).

    Je t’avais parlé il y a plusieurs mois d’un projet de Marisol Touraine consistant à rendre obligatoire l’ensemble des vaccins. Ce projet de loi n’a pas été adopté à cause du calendrier politique et parlementaire, Marisol Touraine l’a avoué à Mme Agnès Buzyn, qui lui succède à la tête du ministère de la santé La loi visant à étendre les obligations vaccinales est rédigée [2] , il ne reste au gouvernement Philippe qu’à la présenter au parlement pour la faire voter, peut-être comme une simple mesure technique assurant la gratuité des vaccins et l’indemnisation par l’ONIAM en cas d’accident post-vaccinal, sans aucun débat plaçant la question de la pertinence démocratique d’une telle mesure.

    La question vaccinale va rapidement revenir sur le devant de la scène, puisqu’un avis du conseil d’Etat daté du 8 février 2017 enjoint le gouvernement de mettre en conformité l’obligation vaccinale avec la disponibilité des seules valences obligatoires avant 6 mois. [3] La question de l’élargissement des obligations vaccinales devra donc être tranchée avant le 8 août, soit avec une levée de l’obligation vaccinale (un simple décret permet de lever l’obligation vaccinale) ou avec une extension des obligations vaccinales. La question vaccinale ne semble pas spécifiquement une question politique puisque toutes les opinions existent à droite comme à gauche. Il semble toutefois que les personnes politiques qui s’intéressent le plus à ces questions et qui défendent la liberté vaccinale sont Michèle Rivasi (EELV) et Serge Rader (Debout La France). Les députés qui ont questionné Marisol Touraine sur cette question au cours des derniers mois précédant la fin de la législature Hollande sont Jean-Louis Roumégas (EELV) et Isabelle Le Callenec (LR). Pour que cette loi soit adoptée, il est possible que le gouvernement lève dans un premier temps l’obligation vaccinale, puis vote la nouvelle loi qui (à la différence des obligations votées en 1938, 1940 ou 1964) met en place un système complet de contrainte vaccinale.

    Je suis convaincu que certains députés de droite (ceux qui défendent la liberté individuelle, qui luttent contre les dogmes de la santé publique qui finissent par menacer l’économie et la tradition française) peuvent être favorables à la liberté vaccinale. Les médecins défendent la vaccination d’une manière extrêmement partisane, sans la moindre indépendance, puisqu’ils vaccinent eux-même les enfants à tour de bras, et ont donc une responsabilité dans les accidents liés aux vaccinations. Pour les médecins, la vaccination est un dogme absolu, qui serait tellement utile et efficace qu’il serait normal de ne pas en discuter, et donc de forcer les gens à recevoir des injections vaccinales. Je ne vois pas pourquoi un député de droite humaniste ne devrait pas défendre la liberté vaccinale et surtout l’honnêteté intellectuelle. Le droite doit protéger la liberté individuelle surtout lorsque celle-ci est menacée par des lobbys industriels. Le rôle des parents n’est pas de défendre les dogmes de la médecine, il est tout à fait normal qu’ils refusent une vaccination s’ils considèrent que c’est nécessaire pour protéger la santé de leurs enfants. En cas d’accident lié à une vaccination, ce sera aux parents d’assumer quotidiennement les conséquences de cet événement. Il est anormal qu’une corporation considère que ses préconisations aient une importance supérieure à celle de la liberté des familles. Il est anormal de focaliser l’attention des parents sur les maladies à « prévention vaccinale » alors que les causes réelles et sérieuses des décès et accidents dans notre pays sont liés à des facteurs qui sont sans rapport avec ces maladies (maladies cardio-vasculaire, cancer, infarctus, accidents de la route, suicide … etc).

    L’obligation vaccinale semble actuellement s’emparer de l’Europe … Le 10 mai, un projet de loi a été présenté devant le parlement suédois pour créer des obligations vaccinales (finalement rejeté). Récemment, l’Italie a adopté un décret-loi rendant obligatoire la vaccination des enfants avec 12 vaccins. Cette extension des obligations vaccinales est assortie d’un ensemble de mesure coercitive qui mettent en accusation les parents qui se questionnent sur les vaccins [4 - 5]. C’est désormais au tour de l’Allemagne de proposer une loi menaçant les parents d’une amende de 2500€ pour ceux qui n’ont pas fait vacciner leur enfant contre la rougeole.

    La mode européenne semble donc à la vaccination de force, c’est extrêmement inquiétant. L’Europe suit la voie de la Californie (loi SB277 et SB792), de l’Australie et des anciens pays du bloc soviétique en retirant la liberté des citoyens de décider pour eux-même quelles sont les traitements qu’ils peuvent recevoir, Les experts accusent presque immédiatement les personnes qui se questionnent sur les vaccinations d’être une menace pour la santé publique. Il me semble au contraire que ceux qui se posent des questions sur les traitements médicaux sont les plus honorable de nos citoyens puisqu’ils ne sont pas prêts à confier le corps de leurs enfants à n’importe quel substance provenant d’une entreprise privée. Ils prennent suffisamment soin de leurs enfants pour ne pas polluer leur corps avec n’importe quelle substance, sans chercher à connaître la réalité derriere le chantage à la peur et le marketing pharmaceutique qui concerne la vaccination.

    Le problème de cette loi est qu’elle donne un pouvoir immense à quelques experts sur la vie des familles françaises (et notamment des enfants), en les soumettant de manière obligatoire aux laboratoires.

    - L’obligation vaccinale détruit la confiance que les français devraient avoir dans leur système médical, dans leurs administrations, dans le système scolaire (en particulier s’il est décidé de réaliser une campagne de vaccination scolaire avec le vaccin Gardasil, comme préconisé par le rapport Fischer).

    - L’obligation vaccinale détruit la confiance parce qu’elle transforme le médecin en policier des vaccinations, alors que son rôle est avant tout de rassurer les familles, de leur expliquer les bénéfices de chaque traitement et d’apporter un service en toute confiance et sans contrainte.

    - L’obligation vaccinale est dangereuse car elle jette la suspicion sur l’ensemble des interventions de santé publique, soupçonnée d’être décidé sous l’influence des conflits d’intérêts.

    - L’obligation vaccinale est contraire à l’esprit de certaines lois internationale (comme la convention d’Oviedo ou les lois de Nuremberg) qui ont été votée dans le but d’éviter que les Etats reproduisent les horreurs de la seconde guerre mondiale, durant laquelle des prisonniers ont subi des expérimentations médicales sous la contrainte.

    - L’obligation empêche la fluidité d’action des pouvoirs publiques en cas de réelles situations d’urgence, notamment dans le cas où la confiance est rompue entre certaines familles et les autorités sanitaires ou les médecins.

    - L’obligation vaccinale empêche les parents (et les pouvoirs publics) de disposer d’un moyen de pression fondamental pour réclamer de la transparence concernant l’élaboration des vaccins. En effet, l’essentiel du pouvoir du consommateur envers une entreprise est de pouvoir refuser d’acheter un produit dans lequel il n’a pas confiance. Cet équilibre est rompu avec l’obligation vaccinale, alors même que le sujet est aussi grave que la sécurité des enfants, forcé de se soumettre aux vaccinations, alors même qu’ils peuvent avoir été victimes d’effets indésirables graves lors d’une précédente vaccination

    Le rapport Fischer préconise par ailleurs la gratuité des vaccins et l’indemnisation des accidents post-vaccinaux par l’ONIAM, c’est à dire par la solidarité nationale. Ceci est irresponsable également car les laboratoires ont le devoir de rester attentifs aux accidents que leurs vaccins engendrent. Si un accident arrive, les laboratoires doivent en payer les conséquences et les pouvoirs publics doivent s’assurer qu’ils réalisent les actions nécessaires pour corriger le problème à l’origine d’un accident. Ce ne peut être l’impôt des français qui soit mis à contribution pour payer les conséquences d’un dommage provoqué par l’incompétence d’une entreprise privée. Peux-t-on imaginer un fabricant d’automobile vendant des véhicules dont les freins seraient défectueux, avec un état qui indemnise les victimes pour chaque accident, et qui puisse continuer à les fabriquer dans la mesure où il n’y a aucune pression financière (la seule qui est réellement contraignante) pour revoir la conception de leur modèle ?

    La vaccination n’est pas un acte anodin. Il faut savoir que les vaccins sont contaminés par des virus présents dans les cellules qui ont servis à cultiver la souche vaccinale. Il faut savoir que de l’ADN de cellules cancéreuses peut se retrouver dans la plupart des vaccins (puisque les virus sont cultivés sur des lignées cellulaire, c’est à dire sur des cellules immortalisées, caractéristique première de la cellule cancéreuse). Il faut savoir que les études de sécurité ne sont pas réalisées pour les vaccins (notamment les études de pharmacocinétique, génotoxicité, cancérogénèse, mutagénèse) alors qu’elles sont réalisées pour les autres médicaments. Certains vaccins (Gardasil contre les papillomavirus, Hépatite B …) sont produits à partir de technique du génie génétique. Par ailleurs, les études cliniques ne sont pas réalisées contre un véritable placebo (elles comparent simplement un ancien et un nouveau vaccin ou le vaccin avec son équivalent auquel on a simplement retiré l’antigène) ce qui empêche de détecter les effets indésirables liés à l’ensemble des substances présentes dans le vaccin. Par ailleurs, il n’existe aucune preuve que les vaccins seuls ont permis d’éradiquer les maladies à « prévention vaccinale ». Quand à la variole, celle-ci a été éradiquée lorsque l’OMS a décidé d’adopter une stratégie de « surveillance-endiguement » en remplacement de la vaccination de masse … Ma source d’information sur la vaccination est notamment le livre de Michel Georget « vaccinations, les vérités indésirables ».

    Dans ces conditions il me semble irresponsable d’adopter de nouvelles lois d’obligations vaccinales. La vaccination doit demeurer un sujet médical comme les autres, sur lequel les parents doivent conserver leur liberté de questionner leur médecin et les autorités. Récemment, une action a été lancée contre l’agence européenne du médicament de la part du Nordic Cochrane Centre (Collaboration Cochrane) pour contester la manière dont celle-ci a traité les alertes concernant le Gardasil, vaccin contre les papillomavirus [6]

    Le rapport de la « concertation citoyenne sur les vaccinations » (publié le 30 novembre 2016, présent en PJ de ce mail) préconise des mesures qui mettent gravement en cause la liberté des familles :
    - EXTENSION des obligations vaccinales avec une mise à jour PERIODIQUE qui se ferait sur « avis du CTV du HAS » (page 30 du rapport : Le futur comité technique des vaccinations de la Haute Autorité de Santé aurait à examiner le statut, obligatoire ou non, de nouveaux vaccins, la liste des vaccins obligatoires n’ayant ni caractère automatique, ni statut pérenne)

    - VACCINATIONS EN MILIEU SCOLAIRE (page 33 du rapport, en parlant de la vaccination contre les papillomavirus : l’école paraît le lieu PRIVILEGIE pour promouvoir l’information, mais aussi SANS doute la vaccination)

    - EXIGIBILITE des preuves de vaccinations avant l’admission en collectivité (Page 31 : selon ce scénario, tout enfant entrant en collectivité (crèches, garde collective, école …) devrait avoir été vacciné selon le calendrier vaccinal en vigueur, le contrôle étant assuré lors de l’inscription)

    - CARNET DE VACCINATION ELECTRONIQUE (PAGE 22 : la généralisation de l’utilisation du CVE permettra de servir de base à la création d’un REGISTRE DE VACCINATION composante indispensable du système d’information et intégrant un recueil exhaustif de l’activité de vaccination nationale en temps réel)

    - INSCRIPTION de la vaccination pédiatrique dans la ROSP (Rémunération sur Objectif de Santé Publique, page 20 et 21 du rapport : l’ajout d’un objectif vaccinal pédiatrique va dans le sens de l’incitation à la pratique de la vaccination)

    Nous sommes donc peut-être à la veille de la mise en place d’une mesure qui aura des conséquences extrêmement importante pour la sérénité des familles, que celles-ci soient favorables ou pas à certaines vaccinations. Cette extension des obligations vaccinales sera un drame pour certaines familles et pourrait même engendrer certaines violences. La droite française doit défendre la liberté des familles face aux lobbys industriels. En l’occurrence, Alain Fischer a reçu 100 000 € (voir PJ) de la part de Sanofi en 2013, ce qui met en cause son indépendance pour diriger cette « concertation citoyenne sur la vaccination ».

    Ce rapport propose de permettre à une assemblée d’experts de décider seuls, en excluant l’influence des politiques, des vaccins qui doivent être ajouté ou retiré de la liste des vaccins obligatoires, sur la base de leur seule expertise, sans le contre-pouvoir des citoyens. Ce rapport Fischer menace gravement la liberté des familles et notamment la sécurité des enfants. La hausse de la couverture vaccinale aura des conséquences sur le nombres d’effets indésirables qui va augmenter de manière exponentielle, avec des vaccinations qui seront pratiqués dans certains cas sur des enfants stressés, humiliés … dans la mesure où leur volonté n’est pas respectée. L’obligation vaccinale s’adresse à des individus, et plus particulièrement des enfants, qui ne sont coupables d’aucunes fautes, aucune violence ne se justifie à leur égard. Il me semble que dans une société qui condamne fort heureusement le viol, qui est une atteinte physique des individus contre leur gré, la vaccination forcée ne peut être acceptée. Nos experts nous jurent que c’est pour la bonne cause, que c’est pour lutter contre une « défiance qui se manifesterait contre les vaccins et qui pourrait engendrer le retour des maladies » : Cette hypothèse est extrêmement pratique, notamment pour écouler les stocks du seul médicament que l’on administre indépendamment de la fréquence concrète de la maladie.

    Vacciner ses enfants doit rester un acte serein … précisément pour permettre l’adhésion des populations et non pas pour être perçu comme une mesure liberticide extrême consistant à vacciner de force les enfants.

    Par ce mail, je souhaitais simplement t’alerter sur le vote d’une loi qui me semble extrêmement dangereuse, et qui menace la liberté des familles françaises. N’hésite pas à transférer ce mail à toutes personnes bienveillantes qui défend la liberté des familles françaises.

    Merci de m’avoir lu.

    XXXX
    06XXXXXXXX

    [1] http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/dt-polio-la-vaccination-obligatoire-n-est-plus-une-necessite_1877651.html
    [2] http://www.boursorama.com/actualites/vaccination-11-vaccins-obligatoires-l-appel-de-marisol-touraine-a-son-successeur-dd733a5388385eda0cf7e08204c5156c
    [3] http://www.conseil-etat.fr/Decisions-Avis-Publications/Decisions/Selection-des-decisions-faisant-l-objet-d-une-communication-particuliere/CE-8-fevrier-2017-M.-B
    [4] https://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2017/05/22/litalie-introduit-lobligation-vaccinale-pour-12-vaccins-et-veut-sanctionner-les-parents-refractaires_847772
    [5] http://www.bvoltaire.fr/italie-vacciner-a-prix/
    [6] http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/12/09/papillomavirus-les-autorites-europeennes-dans-la-tourmente_5046054_3244.html

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Emilio

      Vous croyez que votre maire va tout lire ?
      A mon avis, vous pourriez lui ré-écrire en lui dosant que vous lui avez fait un résumé ; mais que si elle veut plus de détails, il y a le doc précédent…
      Peut-être est-elle bien élevée et dira merci : c’est un test !

      Répondre
      1. Francoise D.
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Je ne sais pas si le maire lira… mais nous, on est toujours contents de partager les écrits d’Emilio (merci Emilio !!!) et… en vertu du principe de la fourmilière encore dit du 1+1+1… on y arrivera avec ou sans le/la maire d’Emilio!!!

        Répondre
      2. Emilio
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        La personne est un homme.

        Je ne sais pas si il a lu le mail attentivement.

        Je vais insister pour le joindre, car il est en relation directe avec 2 députés, l’un historiquement inscrits à UDI et un autre qui est un (très jeune) député LR. Suis convaincu qu’il s’en fout des obligations vaccinales.

        Je n’ai pas fait de recherche récemment pour mettre à jour mes informations sur mes contacts.

        Répondre
  4. Reliquet

    Mauvaise pioche, Imposimato est vieux donc sa femme aussi, la voilà qui vient de se faire hospitaliser en Italie donc il annule son déplacement français.

    On a un plan B secret, un anglo-saxon qui est Gastro-pédiatre de mémoire, qui a fait paraître un article dans le Lancet avant de le voir retiré pour fraude aux résultats et qui tourne dans le monde entier avec un film sous le bras contenant pleins d’enfants rigolards au début mais qui ne tiennent plus debout à la fin, je sais je suis vague…

    Bref on cherche un humain suffisamment balaize en anglais pour réaliser la traduction simultanée de l’interview du 9 au matin, quelqu’un se dévoue?

    Répondre
          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : el cosi

            Ça reste à investiguer précisément ; certains le disent mis je n’ai pas le temps de faire les poubelles…
            D’autant que l’animal doit savoir se prémunir…
            Mon point de vue est que Wakefield a commis de grave fautes éthiques et déontologiques (mais de fraudes je ne suis pas si sûr) ; mais que le lièvre qu’il a levé court encore… et probablement pour longtemps…

          2. expertvaccinal
            En réponse à : el cosi

            wikipedia comme réference ;c’est risible ou grotesque
            « Il y a maintenant une enquête approfondie, un examen des données originales utilisées dans le document du Lancet par un ancien scientifique de l’Environmental Protection Agency, le Dr David Lewis.

            Je ne l’avais jamais rencontré auparavant.

            Il a pris tous les dossiers originaux et les a analysés, et a démontré catégoriquement et définitivement que je n’avais jamais commis aucune fraude mais que la fraude avait eu lieu de la part de Brian Deer et du British Medical Journal.

            http://initiativecitoyenne.be/2017/02/vaccins-autisme-le-dr-andrew-wakefield-repond-aux-accusations-et-aux-calomnies.html

          3. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : expertvaccinal

            Merci beaucoup.
            Ce témoignage « pue » la sincérité.
            Il faudrait vérifier tout ce qu’il dit évidemment ; mais ça recoupe ce que j’avais compris par moi-même…

            La chasse à l’homme qu’a conduit ce Brian Deer m’a dégouté ; le contraire de notre façon de voir à l’AIMSIB
            Au total, le Dr Wakefield, il a fait du mal à qui ?
            Je pense qu’il sera réhabilité ; pour le moment, il y a quelques ombres mais…

          4. el cosi
            En réponse à : el cosi

            Concernant la fraude:
            Vous pouvez consulter vous-même:
            http://briandeer.com/mmr-lancet.htm
            Concernant la comparaisons avec les statines, ça n’a rien à voir: on peut faire le tour très vite du sujet sur MMR et autisme et il n’y rien de convainquant qui sort. Sur les statines, des milliers d’articles. Mon sentiment actuel sur les statines: une efficacité faible mais réelle dont le lien avec l’effet sur le cholestérol ne me semble pas démontrée. Des effets indésirables nombreux. Un rapport bénéfice / risque beaucoup moins intéressant que le couple régime – activité physique.

          5. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : el cosi

            Vous dites : « sur MMR et autisme et il n’y rien de convainquant »
            Je suis d’accord si vous restez superficiel et si vous vous contentez des rapports officiels et des méta-analyses commanditées dont la qualité méthodologique est « pauvre »…
            Dans un tel contexte, votre « non convainquant » peut vous faire pencher aussi bien d’un côté que de l’autre…

            Si maintenant vous attachez de l’importance aux témoignages des familles (par rapport aux déclarations dites officielles) et des médecins américains expérimentés (qui depuis 30 ans ont regardé évoluer l’autisme) et que vous revoyez l’affaire du Médiator, vous penchez de quel côté ?

          6. el cosi
            En réponse à : el cosi

            Je viens de voir la video de Wakefield, et j’ai été sensible à ses arguments: la fraude ne me semble plus avérée. Néanmoins, le lien entre MMR et autisme ne me semble ni confirmé, ni vraisemblable.

          7. el cosi
            En réponse à : el cosi

            1) Depuis 20 ans, Wakefield aurait eu la possibilité de fournir d’autres arguments épidémiologiques que cette petite série de malades.
            2) Il n’y a aucune hypothèse biologique raisonnable.
            3) L’idée que trois vaccins ensemble créent de nouveaux effets indésirables est douteuse. On s’attendrait plutôt à une diminution d’efficacité d’un ou deux vaccins.
            4) Valide ou pas, l’étude de Wakefield pourrait être classée dans les observations non reproductibles. Si Wakefield est bien placé pour parler de ses mésaventures (au même titre qu’un Séralini) confronté à des intérêts puissants, ça n’en fait pas pour autant une référence sur l’autisme.

          8. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : el cosi

            Depuis 20 ans, il est exilé
            Son hypothèse est raisonnable
            Trois vaccins, c’est plus qu’un seul ; et une diminution d’efficacité de 3 antigènes (par rapport à un seul) n’est pas raisonnable ; et ce n’est ps son hypothèse ; ce qui m’indique que vous ne connaissez pas le dossier ; j’arrête là ; ma patience a des limites…
            Pourquoi tant de haine ? A qui a-t-il fait du mal ?

          9. el cosi
            En réponse à : el cosi

            1) Le ROR a remplacé les vaccins monovalents correspondants dans de nombreux pays. Cela aurait du permettre de mettre en évidence une augmentation de l’incidence dans ces différents pays dans les années qui ont suivi.
            2) L’hypothèse que fait Wakefield est que la combinaison des vaccins est responsable de nouveaux effets secondaires et ce n’est pas très crédible.
            3) Même si de gros moyens ont été utilisés contre Wakefield par l’industrie, il est contre-productif de s’appuyer sur lui car il n’a pas apporté d’éléments probants.
            Le problème de l’utilisation d’adjuvants à base d’aluminium comme contrôles négatifs dans les essais vaccinaux pour évaluer les effets indésirables me paraît bien plus préoccupant.

          10. herve_02
            En réponse à : el cosi

            @el cosl

            Concernant l’affaire wakefield, on lui reproche d’avoir conduit une ‘recherche’ sur 19 de ses patients et d’avoir publié ce qu’il a trouvé.

            Oui 19 c’est bien peu. Soulever un problème éthique : ou ? comment ? pourquoi ? Combien de rats et pendant combien de temps pour le maïs transgénique monsanto ? 2000 probablement ?

            Maintenant dans le film vaxxxed, il est dit (en plus des centaines de témoignages) que les statistiques du CDC ont été maquillées pour masquer un signal statistique.
            Là est la SEULE question intéressante. On s’en cogne de ce que pense wakefiel, on s’en cogne de la grippe intestinale (puisque PERSONNE ne donnera les moyens de faire une vrai étude et que de toute façon il a été décidé qu’il n’y avait aucun rapport – renseignez vous sur l’histoire du vaccin de la polio pour vous rendre compte de ce qu’est la science vaccinale), MAIS il est IMPÉRATIF de reprendre les statistiques brutes de l’étude CDC et de refaire les comptes. Pourtant, devant une accusation aussi importante, il devrait y avoir une enquête sénatoriale avec une VRAIE commission d’enquête, ne serait-ce que pour infirmer ces infos et réhabiliter le cdc, pourtant RIEN, pas d’enquête, pas de réétude, pas d’examens, on pousse sous le tapis.

            Pourtant dans le film on affirme (et personne n’a été mis en accusation pour mensonge ou dénigrement) qu’il y a 8 fois plus de chance d’attraper un autisme régressif sans pathologies associés si ont se fait vacciner avec le MMR(ror) avant 18 mois que après 18 mois et le R seul.C’est une affirmation simple à vérifier ou infirmer. Mais le milieu médical s’en cogne. Il préfère dénigrer wakefield que de refaire ses travaux pour montrer que non. Ce milieu pourri avait fait la même chose avec benveniste ou seralini et probablement bien d’autres.

            Le fait est qu’aujourd’hui une naissance sur 45 aux us est autiste contre 1 sur 5000 en 1975 (et la progression est exponentielle.

            on serait presque tenté de dire bien fait : les politiques us sont en train d’avoir le peuple qu’ils désirent.C’est juste dommage pour ceux qui n’ont rien demandé.

        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : Bernard Bel

          D’autres, y compris moi-même, sont régulièrement tournés en ridicule ; surtout quand nous ne sommes pas présents pour défendre nos points de vue…
          Dans ces cas-là, nos absences « organisées » en disent plus long que si nous étions présents et participions à un de ces pugilats médiatiques inutiles !

          Répondre
      1. herve_02
        En réponse à : el cosi

        ce qu’on lui reproche c’est de poser des questions. Pourtant la science c’est poser des questions, des postulats qui se vérifient ou pas. Mais pour les vérifier ou infirmer, il faut faire des études, cela ne suffit pas de dire menteur.

        Par exemple, reprendre les chiffres bruts de l’étude CDC et vérifier si oui ou non il y a un signal statistique. C’est tellement simple : donner les chiffres pour que les gens vérifient par eux même.

        SI il y a effectivement 8 fois plus de risque de développer un autisme _régressif sans pathologies associés _ avec un ror (mmr) avant 18 mois que le même après 18 mois ou un simple R alors, avoir caché cela, mérite la prison à vie, la déchéance de nationalité et l’interdiction d’exercer un métier en rapport avec la santé/médecine.

        Nous parlons de science et nous avons en face de nous des agités du bocal ressemblant à des intégristes religieux.

        Maintenant le fait qu’une naissance sur 45 au US en 2014 ait des troubles autistiques et tout aussi troublant que le réchauffement climatique. Vous imaginez une société ou 1 personne sur 2 est autiste ? je ne suis même pas persuadé que l’on puisse faire simplement tourner la société. La fin de la civilisation américaine à l’échéance de 2070 ?

        Répondre
          1. expertvaccinal
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            It has been estimated that autism services cost U.S. citizens

            $236-262 billion annually
            THE MMR VACCINE
            Loss of Future Generations Over an Unrealistic Fear of Measles
            DR. SHERRI TENPENNY,
            En Inde où on vaccine beaucoup(jusqu’à 50 doses de vaccin polio!!)
            l’autisme est passé de 1 sur 500 en 2009 à 1 sur 100 en 2016

          2. el cosi
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Faites une revue de la littérature: le lien entre MMR et autisme a été définitivement écarté (ça n’a rien à voir avec Engerix-B et sclérose en plaques), et l’article de Wakefield était frauduleux). Wakefield est l’épouvantail brandi par le lobby des vaccins pour discréditer les lanceurs d’alertes.

          3. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : el cosi

            Vous dites : « l’article de Wakefield était frauduleux »
            Vous avez les documents originaux ?
            Ou bien vous répétez comme un perroquet ?

            Et la revue de la littérature ? Vous l’avez faites avec un esprit critique ou juste pour vous confirmer vous-même ?
            Question : «  Que se passe-t-il quand vous faites une revue de la littérature sur les statines ?« 

        1. isabelle chivilo
          En réponse à : herve_02

          A propos des vaccins et de l’autisme..J’ai assisté en juin 2015 à un colloque sur les maladies neuro développementales en particulier les TSA . L’autisme semble être une pathologie environnementale. Une étude récente ( NevisonCD. A comparison of temporal trends in United States autism
          prevalence to trends in suspected environnemental factors. Environ Health . 2014 sep
          5;13:73) a montrée que 75 à 80 % de l’augmentation de la prévalence des TSA est réelle et qu’elle doit être attribuée à des facteurs environnementaux. L’étude de Weiss et al. (1993) ( Attention-deficit hyperactivity disroder and thyroid function . 1993 Oct ; 123(4):539-45 ) a trouvé des
          anomalies thyroïdiennes 5 fois plus fréquentes chez les enfants atteints de trouble de déficit de l’Attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Barbara Demeinex qui était présente au colloque, a publié un excellent livre sur le sujet ( traduit en français ) « le cerveau endommagé » . Nombre de Perturbateurs endocriniens ont une action sur la thyroide ( phtalates, PCB, pesticides, retardateurs de flamme, mercure , bisphénol , paraben etc..) Une étude de Colborn a montré qu’une légère modification des concentrations en hormones thyroidiennes pendant la grossesse peut altérer les fonctions cérébrales des enfants.. Le lien vaccin – autisme serait il lié aux adjuvants ( mercure , aluminium ) entrainant une modification thyroidienne pendant la vie in utéro et la petite enfance….?
          Ana Soto pendant ce colloque , a expliqué que ses études ont montré les effets du bisphénol A sur la thyroide et l’exposition des rongeurs au bisphénol entraine des altérations des relations sociales , des stéréotypies type autistique .. J’ai vu la vidéo qui a été faite dans son labo , c’est impressionnant.. on voit des rats « flippers  » qui font des bonds toute la journée et « circlers » qui tournent en rond toute la journée……
          bref lien entre autisme – vaccin- thyroide – perturbateurs endocriniens…..
          Quand on voit l’augmentation des pathologies thyroidiennes….
          SI ça vous intéresse j’ai fait un compte rendu exhaustif de ce colloque .

          Répondre
          1. phil
            En réponse à : isabelle chivilo

            Une chose (je ne suis pas un spécialiste) m’échappe : qu’appelle t-on « facteurs environnementaux »?

            D’après votre message (ou d’après l’étude), les facteurs physiques sont des « facteurs environnementaux » : en l’occurrence la thyroïde.

            Or dans les études sur l’autisme, les facteurs environnementaux ne sont pas physiques mais « évènementiels » (enfants traumatisés par une guerre, un abandon, des conflits parentaux, la fameuse « mère froide », etc… ).

            Les autres facteurs étant biologiques et/o génétiques (donc pas psy.)

            Des études « équilibrées » (et non caricaturales et de part-pris) ont montré qu’en fait, c’est du fifty/fifty : ET le « physique » ET le psychologique interviennent dans l’apparition de l’autisme, sans qu’on puisse déterminer quel est le facteur prépondérant (s’il existe).

            Ma question est donc celle-ci : considère t-on dans les études que le comportement de la thyroïde est 1 « facteur environnemental » ?

            Merci

          2. herve_02
            En réponse à : isabelle chivilo

            Il faut bien faire attention. le lien entre vaccins et autisme c’est un lien entre vaccin et AUTISME RÉGRESSIF SANS PATHOLOGIES ASSOCIÉS. C’est un cas particulier d’autisme. C’est le cas ou l’enfant se développe normalement et d’un seul coup RÉGRESSE après un vaccin.

            Ceux qui ne trouvent aucun lien sont priés de refaire les études en se focalisant sur les cas d’autisme régressif sans pathologies associés et surprise…. le signal apparaît. C’est dingue la science, on ne trouve que ce que l’on cherche.

            Sinon c’est une fraude pour masque le signal statistique. ce serait comme étudier les morts suite à un vaccin et compter en même temps les morts d’accident de voiture ou les suicides et s’apercevoir qu’il n’y a pas de signal statistique significatif : tout simplement parce qu’il a été VOLONTAIREMENT masqué.

            Lorsque je lis de tels résultats, je suis partagé entre le ‘scientifique’ est un mauvais ou un menteur (les 2 n’étant pas exclusif). Il est impensable que des citoyens lambda sans formations poussées posent des meilleurs questions que des scientifiques avec des bac+10. La possibilité est que ces scientifiques bac+10 soient des crétins, sélectionnés pour leur crétinerie, nourris aux subventions et ghostwritting afin de poursuivre le même but de mauvaise science pour profits financiers.
            Alors ensuite la question se pose pour ceux qui répètent les même âneries : crétins ou vendus (ou les deux).

            Je viens de lire un article sur une critique des anti-vax ou le critiqueur sur ses ergots de ‘scientifique’ se gaussait que le lien entre vaccination et baisse de la mortalité tétanique du nouveau né était démontré dans des pays d’afrique en citant l’abstract. OR si on lit l’étude en entier, on s’aperçoit que ceux qui ont accès à la vaccination ont accès en même temps à des conditions d’hygiène satisfaisante tandis que les autres non et la corrélation se fait la dessus. Parce que si on regarde le lien entre hygiène et tétanos, pas de différence entre vaccins ou pas, idem entre pas d’hygiène et tétanos pas de différence, vaccin ou pas. c’est typiquement de la FRAUDE.

            Ces gens là ne devraient plus avoir le droit de publier ou de faire des recherches. il faudrait écrémer le monde de la recherche pour virer ces résidus.

          3. isabelle
            En réponse à : isabelle chivilo

            @Phil ….quand on parle de facteurs environnementaux, c’est au sens large. L’environnement c’est ce qui nous entoure – physique, psychique – . L’autisme comme beaucoup de pathologies est pluri factoriel. Un dysfonctionnement de la thyroide pendant la grossesse, entrainant une hypothyroidie – même passagère- chez le foetus peut provoquer des troubles neurologiques . je reprends les termes de Barbara Demeneix : «  »" L’hypothèse que le développement du cerveau est affecté par des interactions entre les polluants
            environnementaux qui modulent la disponibilité en hormone thyroïdienne est privilégiée, car les récepteurs des hormones thyroïdiennes sont des facteurs de transcription qui règlent l’expression des gènes, L’étude CHARGE montre que les femmes enceintes exposées aux pesticides présentent un risque augmenté de 60% de donner naissance à un enfant autiste. D’autres données montrent que ces mêmes pesticides peuvent affecter la signalisation par des hormones thyroïdiennes. Pour comprendre l’origine de l’autisme, il est nécessaire de mieux connaître le fonctionnement du cerveau.
            . »" ( pages 7 et 8 du colloque ) .. Le Reseau Environnement Santé qui a organisé le colloque a mis en ligne les actes du colloque ici : http://www.reseau-environnement-sante.fr/wp-content/uploads/2016/03/Actes-colloque-MND-2.pdf ….. Je vous conseille de lire le compte rendu complet, le colloque était très instructif .
            La cause psychanalytique est complètement remise en cause . On a culpabilisé des mères pendant des décennies, alors que les facteurs principaux sont d’origine environnementale physique.

          4. isabelle
            En réponse à : isabelle chivilo

            Ceci étant dit ( bon bizarre je ne peux pas répondre à phil , y a pas le « bouton » répondre. ) , quand on parle de facteurs environnementaux, c’est un sens large, l’environnement c’est tout ce qui nous entoure… physique; psychique.. et facteurs « psychiques » ont aussi des actions physiques sur notre corps.
            Des traumatismes psychiques peuvent modifier l’expression de gènes entrainant des troubles du comportement mais aussi des troubles physiques , y compris pour les générations suivantes. Je citerai l’exemple que Christian Vélot raconte dans son cours du l’épigénétique ( C. Vélot est enseignant chercheur en génétique moléculaire à Paris XI et pdt du CS du CRIIGEN )
            Il raconte l’étude qui a été faite sur des rats ( je cite de mémoire ). Le léchage chez les rongeurs est comme les calins chez l »humain. l’étude montre que lorsque des petits rats ont été « mal ou peu léchés  » par leurs mère, sont plus stressés que ceux qui ont été bien léchés . Le gène NRC31 qui code pour la fabrication d’une protéine qui contribue à diminuer la concentration d’hormones de stress dans l’organisme , est « éteint » chez les rats peu léchés. Ceux ci ont une réaction au stress décuplée . Précisément, un gène peut être actif ou inactif en fonction de facteurs environnementaux y compris comportementaux.. Et ces modifications de l »expression du gène sont transmissibles sur plusieurs générations.. Chez ces rats , les troubles du comportement ont été « transmis » sur 4 générations..
            Bon je m’emballe là mais l’épigénétique c’est tellement passionnant…

          5. phil
            En réponse à : isabelle chivilo

            à mon tour je réponds ici car ne peux pas le ferailleur (nous feraillions), et merci de vous être ainsi penchée sur la chose avec tant d’ardeur, je vois qu’après le post d’Hervé sur les scientifiques dévoyés (je n’ai pas dit pourris), l’autisme suscite bien des passions et controverses….
            Vous avez donc « doublement » répondu à ma question : 1) les facteurs physiques sont considérés comme « environnementaux », et 2) vous réfutez avec violence toute « interprétation psychologique » ou psychanalytique de cette grave maladie… Même que vous prendriez les armes pour défendre votre vision, par pitié n’en faites rien, après le « tout électrique », nous n’allons quand même pas passer au « tout organique », et que le psychique ait (de toute « évidence ») des retentissements biologiques ne doit pas faire oublier que souvent le « départ » est psy… (fifty/fifty)
            Merci encore pour ce passage engagé…

        2. Barahj
          En réponse à : herve_02

          Je m’interroge seulement. Je ne connais pas bien le sujet. Mais avec les psychiatres, notament americains et les dérives de la classification DSM et de ses nombreuses déclinaisons (meme un des pères fondateurs ou le directeur de l’avant dernière version s’est offusqué): estce que lea déficition de l’autisme n’aurait pas changé ?
          par exemple (désolé ç’est pas une source au dessus de tout soupçon )
          ds
          http://www.medscape.com/viewarticle/803884_4
          Autism Spectrum Disorders
          The Change

          DSM-5 includes a single ASD category that does not differentiate between the previously used diagnoses. The new criteria group the following formerly distinct diagnoses into a single ASD diagnosis: autistic disorder, Asperger disorder, childhood disintegrative disorder, and pervasive developmental disorder not otherwise specified (PDD-NOS).
          The Implications

          Among the most controversial of the DSM-5 revisions, this change was made owing to the DSM-5 Task Force’s dimensional approach to categorizing psychopathology. Although there was concern that a large percentage of persons formerly diagnosed with an ASD would fall outside of the new diagnostic criteria, and thus be ineligible for certain services, this seems unlikely in most situations. Rather, patients will be diagnosed more consistently across a single spectrum, with indicators of different severity of symptoms.

          In a commentary published on Medscape in June 2012, DSM-5 Task Force Chair, Dr. David Kupfer, commented, « Advocates for those who suffer from Asperger syndrome and autism disorders want to ensure that children with DSM-IV-defined conditions are not denied services under DSM-5. Our field trial data do not show that people with treatment needs will be negatively affected, and all will be helped because clinicians will be guided by more explicit definitions and descriptions of symptoms and behaviors. »

          However, concern remains that the revised criteria could result in a confounding of very heterogeneous clinical presentations, with mild PDD-NOS on the one end and severe autism on the other. On the other hand, clinicians can diagnose across a meaningfully related spectrum of symptoms and behaviors — recognizing overlapping features of and differences in individual presentations and focusing on the severity of the symptoms, which will help guide treatment approaches more directly. Clinicians will probably need to take some time to discuss with parents any changes in the diagnosis of their children based on DSM-5 criteria.

          D’autre part sur ROR autisme et Wakefield pas le temps de lire mais pensez – vous que ses recherches sont valables ?

          Répondre
          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Barahj

            Les pédiatres américains de terrain ayant une certaine expérience (20-30 ans) et des grosses clientèles vous disent qu’ils n’ont jamais vu autant d’ASD…
            Si la question sur Wakefield me concerne, la réponse est négative ; mais pas assez « mauvais » pour que l’hypothèse soit rejetée…
            Humilité !

          2. expertvaccinal
            En réponse à : Barahj

            Les pédiatres ne vaccinant pas ,n’ont pas d’autistes aux USA et en GB

            Dr. Eisenstein had over 40,000 un-vaccinated, healthy children in his practice – most delivered at home. The children in his practice had little or no asthma, allergies or any of the chronic illnesses seen in countless children today.
            And they had NO autism!
            Dr. Mayer Eisenstein

          3. isabelle
            En réponse à : Barahj

            Les pédiatres mais nous aussi MG nous avons dans nos patientèles de plus en plus de jeunes patients atteints de Troubles du Spectre Autistiques.. Dans mes jeunes patients ( quand je dis jeunes , ça va de 5 ans à 28ans ) , j’en ai 5-6 . Ce qui est important pour une patientèle de médecine générale.
            Mais pareil lire les actes du colloque en entier.

            Il y a eu en janvier 2016 un congrès du l’autisme , les interventions des conférenciers sont en ligne également : http://www.congressortirdelautisme.com/presentations/

            Bon ce congrès , je n’ai pas pu y aller .. mais mon vénérable président du CRIIGEN Dr Spiroux y a fait une conférence.

  5. Capucine

    Commentaire ce soir sur la page des pigeons :

    « Non mais ces anti vax ont qd même bien réussi à percer. Même des amis à moi intelligents et/ou de haut niveau niveau d’étude me demande ce que je pense de la vaccination ce à quoi je réponds que c’est une des meilleures choses que la médecine à connu et qu’à sa « sortie » ça équivalait à trouver un vaccin contre le cancer à notre époque… Et ce avec quasi 0 effet secondaire…. Ça clôt en général assez vite le débat. »

    Pas certaine que ce soit le terme de pigeons qui leur conviennent le mieux…suis consternée.

    Répondre
  6. Emilio

    Pour info, les documents qui ont été transmis par William Thompson a Del Bigtree sont accessibles, je les ai sur mon ordi, mais je ne les ai pas encore consulté (je n’ai pas les compétences pour les analyser).

    Faudrait que je retrouve le lien d’origine, mais il me semble bien que c’était tout simplement sur le site du film VAXXED.

    Répondre
  7. Charles

    Va t on decoir creer un Parc naturel pour Humains, afin de pouvoir encore observer un tant soit peu ces ´controles ´ pour comparer a tous crs cobayes que nous sommes devenu…

    Répondre
    1. Francoise D.
      En réponse à : Emilio

      @ Emilio
      De quoi vous plaignez-vous, cette fois-ci ? Thomas H. a renoncé au débat qui vous énervait tant, et ça ne vous va pas quand même, Emilio ? Difficile de vous être agréable, décidément…

      Répondre
      1. Ricomart
        En réponse à : Francoise D.

        Que Saint Thomas soit allé sous d’autres cieux est accessoire, mais la réponse que lui fait CMT est quant à elle pleine d’intérêt. Notre Emilio est passionné par la cause qu’il défend et la passion rend fébrile, l’art de la guerre nous apprend la bonne distance et la patience à ne pas confondre avec indifférence et résignation.

        Répondre
        1. Emilio
          En réponse à : Ricomart

          Vous avez raison sur le fait que je suis résigné.

          Les premiers moments où j’ai sérieusement commencé à m’inquiéter sur ce blog des perspectives qui s’annonçaient en matière d’élargissement des obligations vaccinales, c’était en septembre 2014 à la suite du chapeau du HCSP [1] puis fut lancer la mission Hurel, puis la concertation sur la vaccination de Fischer, puis une absence de publication de Touraine sur l’évolution de la politique vaccinale fin 2016, puis une annonce qu’une « loi vaccin » était prête lors de la passation de pouvoir Buzyn / Touraine, une annonce d’un élargissement des obligations vaccinales potentiellement pour TOUS les vaccins (si l’on suivait ce qui était évoqué dans le rapport Fischer), puis un communiqué officiel (mais décidément discret) indiquant que la politique vaccinale serait désormais revue chaque année…

          Et malgré tout ça, on continue à demander le « retour du DTP sans aluminium » dans un texte qui donne comme préconisation n°4
          « Ne pas imposer de vaccins inutiles comme le demande mon collègue expert des maladies infectieuses le Pr Didier Raoult dans le Point du 8 janvier 2017. » Plutôt que de simplement demander la levée de l’obligation, fallait juste faire penser qu’on la demandait … comment on différencie un vaccin inutile d’un vaccin utile ?!? Uniquement parce qu’il serait débarrassé de son aluminium ?!?

          Tout ça pour ça…

          Finalement, la seule qui a eu une réaction publique à la hauteur de la menace c’est Isabelle Adjani (reprise par Christine Boutin qui s’est impliqué un jour pour la liberté vaccinale [2]
          Ça donne une idée sur l’état de prise de conscience de la menace que fait peser cette « loi vaccin ».

          [1] http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=455
          [2]
          http://www.assemblee-nationale.fr/12/propositions/pion0584.asp

          Répondre
      2. Emilio
        En réponse à : Francoise D.

        Je voudrais simplement faire prendre conscience que comme en 2009 lorsque les articles de presse et les experts spécialisés ont massivement racontés n’importe quoi sur la menace de pandémie (on a désormais le recul nécessaire pour que plus personne ne conteste sérieusement les mensonges autour de cette campagne vaccination H1N1), un système de corruption allègrement visible dans les choix des lignes éditoriales des médias ne peut limiter SA SEULE INFLUENCE AUX ÉCRITS DES JOURNAUX officiels.

        Les gens qui veulent faire passer les obligations vaccinales ont tout intérêt à investir les réseaux sociaux et les blogs pour orienter ceux qui pourraient avoir envie de se mobiliser contre l’obligation vaccinale vers de tout autres sujets (comme l’aluminium des vaccins par exemple ou la réalité de l’efficacité d’une maladie qui de fait ne menace absolument personne en comparaison AUX VRAIS RISQUES DE DÉCÈS) au moins jusqu’à ce que la loi « vaccin » (qui sera inscrite dans le PLFSS) soit votée … Ils jouent la montre.

        Les gens ont encore en tête l’idée que discuter de l’intérêt des vaccins est une question utile à l’heure actuelle parce qu’ils ont encore le droit de choisir … si on veut les empêcher de prendre connaissance de la RÉALITÉ CONCRÈTE de la menace que fait peser l’obligation vaccinale géante (la suppression de la liberté de choisir) alors surtout il faut les encourager à entretenir l’idée qu’ils pourront continuer longtemps à penser ainsi …

        Quelqu’un qui arrive quelque part et qui désigne une des personnes présentes comme étant plus intelligentes que les autres n’est pas bienveillante. Il me semble que ce n’est pas la manière de procéder quand on veut HONNÊTEMENT demander une aide à un groupe de personne.

        Répondre
        1. Francoise D.
          En réponse à : Emilio

          Tout me semble tellement plus incertain que ce que vous décrivez et qui à vous semble si évident, Emilio ……………………………….

          Répondre
    2. MT
      En réponse à : Emilio

      Quel est le problème? On est en démocratie, non?? (enfin, la question mérite d’être posée justement on se comprend…)
      Et si ce Thomas va sur le site du docteur du 16, il na va aller qu’en s’améliorant, comme nous tous!…

      Répondre
  8. Emilio

    http://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/la-question-vaccinale-vue-par-les-medias-en-juillet-2017-2/comment-page-2#comment-34352

    @MdL

    MG explique continuellement que des « anecdotes » sont valorisés par le système pour lui permettre de s’auto-entretenir, c’est le coeur de son propos.

    J’ai constaté effectivement qu’il est possible de médiatiser une loi censée « moraliser la vie publique » pour faciliter l’acceptation d’un élargissement des obligations vaccinales.

    MG est clairement notre allié. A la différence de Frachon (ou de tout une série de FAUX lanceurs d’alerte) il a dénoncé les nouvelles obligations vaccinales.

    Vous avez été clair dès le début sur l’obligation vaccinale, Marc Girard aussi. Je suis les gens qui n’ont pas eu peur d’exprimer leur opposition à l »obligation vaccinale » géante…

    Je n’oublie pas les gens comme Reliquet et Rehby qui sont les autres membres moteurs de AIMSIB.

    J’applaudi le récent article de Rehby qui est vraiment magnifique :

    https://aimsib.org/2017/08/27/dr-rehby-sadresse-a-ministre-de-sante/

    => Je serai réfractaire et déserteur et comme dans la célèbre chanson de Boris Vian, si vous envoyez la force publique «prévenez vos gendarmes que je serai sans armes et qu’ils pourront tirer ».

    Perso, je n’ai pas mieux …

    Répondre
    1. el cosi
      En réponse à : Emilio

      Pas tout à fait sur le sujet, mais une naturopathe spécialiste en « nutrition quantique », ça décrédibilise un peu l’AIMSIB.

      Répondre
      1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
        En réponse à : el cosi

        Par rapport aux standards que nous nous sommes imposés (AIMSIB), chacun de nous décrédibilise l’AIMSIB… dont le « B » est bienveillance ; ce que je pratique beaucoup avec vous…
        Nobody is perfect!

        Répondre
        1. el cosi
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          Moi aussi, je suis bienveillant. Ceux que vous avez en face de vous, ce ne sont pas des gentils. Il faut pas y aller avec des fleurs et des bougies, ils sauront repérer tout point faible.

          Répondre
          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : el cosi

            Vous avez raison : prudence, humilité, bienveillance…
            Ça fait 40 ans que des chiens enragés essaient de me mordre les fesses…
            Z’ont pas compris que je m’en foutais : une cantate de Bach (même en prison on y a droit) et je suis serein !

      2. MT
        En réponse à : el cosi

        CMT du docteur du 16 a tenu le même discours concernant l’AIMSIB et Marion Kaplan (c’est bien elle la naturopathe spécialiste en nutrition « quantique »?)
        Pour CMT, grosso modo, les « défenseurs » de la médecine naturelle sont des « charlatans » qui font du business. Donc l’AIMSIB est pour elle à première vue peu crédible (mais a t’elle compris que MDL en faisait partie bon sang?!)

        Je ne connais pas bien Marion Kaplan mais son discours ne me semble absolument pas du registre du charlatanisme même s’il n’est pas forcément basé sur des preuves scientifiques solides. J’avoue partager pas mal de ses idées sur la diète paléo modernisée (qui est tout sauf une diète pour les fanatiques de l’entrecôte à tous les repas SVP! C’est une alimentation formidable mais encore faut-il comprendre en quoi elle consiste!)
        Tant de choses restent encore à démontrer et la nutrition est un sujet d’une terrible complexité…

        Stigmatiser les gens dès qu’ils sont un peu hors norme n’est pas forcément une bonne chose.
        Quand je vois les nombreux experts bien rémunérés et qui ont l’estime de presque tous… Je préfère Marion Kaplan! Mais je ne connais pas bien la dame donc je reste ouverte à la critique.

        Répondre
        1. el cosi
          En réponse à : MT

          Si vous avez des idées intéressantes sur la diététique, c’est acceptable, même sans « preuves scientifiques solides ». Mais la naturopathie et la nutrition quantique, c’est du n’importe quoi, et ça discrédite le discours.

          Répondre
          1. herve_02
            En réponse à : el cosi

            Tellement d’affirmations tranchées.

            La naturopathie c’est des conneries ? dire qu’il faut éviter le café qui est excitant et acidifiant est une connerie ? Dire qu’il faut une alimentation équilibrée est une connerie ?

            C’est certain,

            heureusement que la médecine est là pour rétablir la vérité et nous sauver des charlatans. Par exemple avec la science et la médecine, on sait que l’on peut transfuser du sang sans le chauffer, même collecté dans les prisons. Ce qui fut un grand bond en avant en terme de santé publique avec tout ce sang disponible. Pareil avec le vioxx qui a sauvé tellement de malades de leurs douleurs, je ne parle pas de la dépakine qui soulageait avec bonheur les mamans enceintes de leurs crises d’épilepsie. Je ne parle pas du non danger du tabac et de l’amiante parce que cela remonte un peu plus loin. Et encore plus loin, il y avait le vin pour les enfants. Bon, il y a pas si longtemps, la science et la médecine à tué des bébés en les couchant sur le ventre pendant plus de 10 ans. Actuellement elle sauve des femmes du cancer en sur-traitant et fait de même avec le psa. Et je ne parle pas du miracle des statines qui permettent de garder le même mode de vie que les charlatans de naturopathes dénoncent : tabac +alcool +viande à tous les repas.
            Louons la science qui nous sauve de tous ses charlatans et qui fait, à n’en pas douter, avancer l’espérance de vie. Et sans vouloir faire le chafouin, je ne sais pas ce qui est le plus dangereux : le charlatan qui demande de boire du jus de blé ou le cardiologue qui file du statine à tous ou le MG q.sui file de la dépakine à une femme enceinte ?

          2. MT
            En réponse à : el cosi

            La nutrition quantique, ça ne me parle pas. Je ne connais pas.
            La naturopathie par contre, même si je ne l’ai jamais expérimentée pour moi-même ni sur mes patients (suis anesthésiste, un peu compliqué!), ça me parle.
            Pourquoi ça serait du n’importe quoi? Parce que ça n’est pas validé par des études scientifiques?
            Ce que je retire des témoignages des gens qui y font appel, c’est que la naturopathie leur apporte globalement beaucoup plus que la médecine conventionnelle, même si celle-ci a évidemment sa place. Les 2 sont complémentaires.
            Les naturopathes prennent le temps d’écouter leurs patients, font une prise en charge personnalisée ce qui n’est que rarement le cas avec les médecins « conventionnels » qui n’ont pas le temps et traitent tout à grand coup d’ordonnances.
            Après, est-ce que l’homéopathie par exemple fonctionne au-delà de l’effet placebo?
            J’avoue avoir des doutes sur l’efficacité directes des petites granules.
            La phytothérapie? J’en sais rien. J’y ai recours par moment, je n’ai jamais vu de résultats spectaculaires en ce qui me concerne (pareil avec l’acupuncture et l’ostéopathie, chez moi ça ne marche pas mais ça ne fait pas de mon cas une généralité)
            Enfin, un patient se soigne avec bien d’autres moyens que la magie de la chimie.
            On ne peut pas le nier!

            Donc une fois encore, on tombe dans une guerre entre les 2 extrêmes: les charlatans naturopathes (car il y en a bien sûr! ) et les affreux médecins du tout chimique (et là, il y en a pleins…).
            La médecine par les preuves, c’est bien, mais je réalise de plus en plus les effets pervers des médicaments qui ne sont que rarement correctement évalués.
            Les IPP par exemple sont très efficaces en cas de reflux. Ponctuellement, ils peuvent franchement être salvateurs mais sur le long terme?

            J’ai reçu une fois un patient en CIVD et choc septique qui avait été traité par son MG avec de l’homéopathie alors qu’il avait une leucémie aigue (véridique…)
            Evidemment, la prise en charge n’était pas très adaptée.
            Faut-il en faire une généralité?
            Bien sûr que non.
            Tous les jours, je vois des personnes âgées, Alzheimer avec des ordonnances longues comme le bras, ça me révolte.
            Est-ce que tous les MG sont des abrutis? Non plus mais il y en un paquet…

            La naturopathie discrédite?
            Peut-être mais la médecine officielle se discrédite tous les jours avec ses pratiques déviantes sans que grand monde s’en offusque!

          3. herve_02
            En réponse à : el cosi

            Alors nous sommes d’accord.

            Il faut regarder le reportage sur la mémoire de l’eau et se confronter au témoignage d’un journaliste présent lors des expériences de benvéniste et se rendre compte de ce qu’est la médecine « par la preuve. »

            Lorsque vous êtesun grand labo, pas besoin de preuve très solide en revanche si vous êtes pas un grand labo, on va scruter votre truc en vous discréditant direct.

            En médecine, la science n’existe plus.

            Pour ce qu est de la nutrition quantique, je ne puis en parler, mais en revanche, on SAIT que la ‘particule’ de lumière, lors de la photosynthèse prend 2 chemins en même temps (et c’est quantique) mais mon niveau (ou absence de) en physique théorique ne me permet pas de l’expliquer.

          4. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : herve_02

            Les manip de Benveniste étaient simplissimes ; quoiqu’on eût pu mieux faire ; améliorer le protocole ; faire de vraies stat…
            Pour le moment, ce qu’il faut considérer c’est la physique de l’eau ; pas les manip de Benveniste !

          5. Francoise D.
            En réponse à : el cosi

            @ el cosi
            Dire que « la naturopathie c’est du grand n’importe quoi » … c’est forcément démontrer une totale méconnaissance de ce que c’est et de ce que cela recouvre… désolée pour cet avis s’il vous semble un peu trop radical, mais là quand même…

          6. Francoise D.
            En réponse à : el cosi

            Oui, bienveillance+++ !
            Mais el cosi, il semble déjà tout prêt à entendre quelques vérités … alors….

    2. Charles
      En réponse à : Emilio

      Les billets de M Girard gagneraient a etre plus lisible… Le caractère est appre et trempé

      Mais qui, au reste, pourrait contester qu’il est ´de notre bord ´?

      Signé par un Aimsibien de la toute première heure

      Répondre
      1. Ricomart
        En réponse à : Charles

        C’est curieux, je le trouve particulièrement lisible le Marco, il demande à son lecteur de l’attention et de la réflexion, donc un effort qu’aucun médiatique n’aimerait à se risquer ; car le médiatique, compagnon de route de tous les pouvoirs, même lorsque ce dernier veut lui apprendre de nouvelles règles – et c’est qui le chef ? – se fait fort de tout savoir, car il est un de ces lieux du pouvoir – une allée tout du moins, une antichambre parfois – Marco n’aime pas le pouvoir de la séparation – celui qui nous coupe du monde et nos propres existences – pas plus qu’il aime notre époque et les comportements abrutis de nos contemporains, c’est un dialecticien – la pensée au pouvoir pas la connerie – et donc, il ne ménage pas la susceptibilité de ses lecteurs, ne les flatte ni dans leur hypocondrie ni dans leur certitude idéologique. Il faut aimer être bousculé pour mieux le lire et mieux le saisir, je me rappelle d’ailleurs comment il nous avait vertement tancer sur les pages de ce blog. Marco n’est pas un médiatique, c’est un écrivain, qui parle, au travers de la médecine, de nous et de notre époque, sans concession.

        Répondre
      2. phil
        En réponse à : Charles

        Ce sont 2 choses différentes : un style (et/ou une prose) rébarbatif, et une morale au dessus de tout soupçon. Le Monsieur est trop honnête pour faire du « marketing », c’est pourquoi il n’a pas de succès de librairie, et d’ailleurs s’en plaint…

        Répondre
Commentaires : page 5 sur 7« Plus anciens...«34567»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.