Les vaccins obligatoires et le journal Le Monde

 

La rédaction du célèbre (et très sérieux) quotidien du soir semble avoir développé une sorte d’obsession vaccinale obligationniste jusqu’à en faire la une de son dernier numéro du Dimanche 10 Décembre 2017 LE MONDE.

2018, l’année des onze vaccins obligatoires
20180102

Y aurait-il quelques pressions exogènes venant du politique ?

Les politiques eux-mêmes commenceraient-ils à avoir quelques inquiétudes ?

Et, de ce fait, croiraient-ils utiles d’insister encore plus sur cette « obligation de bon sens » selon le raccourci subliminal utilisé par le lapin qui a rédigé l’Éditorial de ce puissant numéro du journal Le Monde (5ème colonne).

Sans être un militant anarchiste, il m’est difficile de comprendre comment une obligation coercitive peut être indispensable quand il ne s’agit que de simple « bon sens ».

Cher et brillant éditorialiste, à moins de prendre beaucoup de citoyens pour de parfaits crétins, comment se fait-il que votre « bon sens » ne soit pas plus convaincant ?

Effectivement, on a rarement vu une manœuvre quasi militaire d’un gouvernement pour « restaurer la confiance » (2ème colonne de la une) aboutir à un tel fiasco. La défiance n’a jamais été aussi grande, désolé Madame la Ministre !

Le pompon se trouve dans la 3ème colonne où, apparemment pour justifier les 11 vaccins obligatoires, il est dit que les autorités s’inquiètent d’une sérieuse épidémie de rougeole entre 2008 et 2012.

Ici l’absurde le dispute à l’irrationnel et au mensonge :

1) pourquoi faut-il forcer des familles à vacciner des bébés contre l’hépatite B (par exemple) si on craint la rougeole ? Pourquoi contre les oreillons ? La rubéole ?

2)  de sérieuse épidémie de rougeole il n’y a pas eu, sauf à donner à l’adjectif sérieuse une connotation tragicomique… A titre d’exemple, quel adjectif dois-je utiliser pour qualifier les 500 décès annuels dus à la tuberculose ? Et pour les 100,000 décès dus aux cancers ?

La 4ème colonne n’est pas mal non plus où il est expliqué que le fer de lance de la nébuleuse anti-vaccinale se trouverait désormais chez les néoruraux de l’Ardèche… Ce n’est pas la 1ère fois que les néoruraux ardéchois sont la cible de la police politique. La dernière fois ils s’en sont bien tirés ; mais si j’étais eux, je quitterais l’Ardèche pour le Gers, par exemple.

Trêve de plaisanteries ; ce qui nous est montré là c’est la dérive autoritaire (et donc absurde) d’une administration sanitaire dont les vrais objectifs ne sont pas transparents.

Sont-ils avouables ?

Faut-il le rappeler une évidence à la Ministre et ses conseillers (à l’INSERM et ailleurs) ?

Dans les Sociétés modernes, il n’y a pas de confiance sans transparence !

Je crains fortement que la transparence en matière vaccinale soit impossible ; CQFD !

Je crains également que les citoyens ne tardent pas à siffler la fin de la récréation

 

 

 

 

 

 

 

 

249 réflexions au sujet de « Les vaccins obligatoires et le journal Le Monde »

  1. Girard Marc

    Bifidus est invité à préciser (en citant ses sources) : 1/ combien (en euros) l’histoire Médiator a coûté à la « lanceuse d’alerte » de Brest; 2/ les sévices que cette affaire lui a valus dans « sa carrière », aussi bien au CHU de Brest que dans ses activités annexes (notamment dans ses activités « d’experte » en pathologie valvulaire, d’investigatrice pour l’industrie pharmaceutique, d’auteur ou encore d’actrice de théâtre) ; 3/ à combien il évalue le nombre de victimes de Médiator; 4/ le pourcentage de Médiator dans le chiffre d’affaires de Servier; 5/ les « officiels » (ministres, parlementaires, experts, leaders d’opinion, journalistes…) avec lesquels Frachon s’est brouillée dans cette affaire, notamment en comparant le nombre de ceux qu’elles fréquentait avant et ceux qu’elle fréquente depuis; 6/ la fréquence comparée de ses interventions médiatiques avant et après (puisqu’on sait bien que les médias s’intéressent surtout aux gens qui posent les vraies questions)…

    S’il n’a pas les réponses, il a gagné le droit de postuler pour un CDI dans le Service du Prof. Fischer, au Département « Propagande »…

    Répondre
    1. Bifidus
      En réponse à : Girard Marc

      Je ne crois pas avoir écrit que le docteur Frachon avait réellement eu a souffrir in fine de son action. Ce que je voulais dire c’est qu’il aurait pu en être ainsi si d’aventure (!) sa contre-enquête avait mal tourné. Ce qui me fait écrire ceci relève peut-être d’une acceptation a-critique du récit qui a été fait de son action par exemple -le temps a passé- dans le film La fille de Brest. Mais avez-vous vu ce film ( sachant que c’est un documentaire en partie romancé pour ménager l’exposition dramatique) ? Donc exeunt les points 1 et 2.

      Mon intervention n’avait pas pour objet de soutenir une candidature anticipée du transfert des cendres de Frachon au Panthéon : donc exeunt 5 et 6.

      Pour ce qui est du pourcentage de Médiator dans le chiffre d’affaires de Servier, il ne rentre pas en ligne de compte de mon interrogation qui était d’ordre moral. Exit number 4.

      De la même façon l’importance du nombre de victimes n’est pas déterminant pour estimer l’action concrète d’Irène Frachon (au nombre de victimes réelles il faut toutefois ajouter le nombre de patients qui auraient pu être exposés au Mediator et en souffrir…). Donc exit le dernier point que vous m’opposiez, le 3.

      Ceci étant dit , je peux comprendre que les questions de quantification ( de chiffre d’affaire relatif , du nombre de victimes) doivent être prise en compte pour évaluer l’importance socio-politico-économique de cette affaire. Et c’est à cette seule aune que la qualification de petit poucet peut être justifiée…si toutefois il est clairement établi -pour les écervelés comme moi- que vous distinguez ce qui a relevé de l’engagement personnel d’Irène Frachon pour que l’affaire éclate (fut-ce partiellement) de ce qui tient à ses déclarations sur des sujets qui n’en relèvent pas strictement (j’insiste sur strictement).

      Je n’ai rien d’autre à avouer pour ma défense.

      Répondre
      1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
        En réponse à : Bifidus

        C’est déjà beaucoup mais, entre intellectuels dignes et courtois, on n’est jamais à bout d’arguments…
        Et avec tonton Marco, je vous souhaite bon courage !
        Moi je me régale ; merci à vous deux…
        Mais suis pas sûr que Sainte-Irène du Médiator apprécie !

        Répondre
  2. Valsesia Robert

    Bonjour à tous…Ma fille,enceinte de 5 mois,voudrait éviter les 11 Vaccins obligatoires…En acceptant les 3 anciens….Comment peut elle le faire en évitant de se voir interdite de maternelle ( par exemple )…? Merci de votre réponse éclairée….CDT

    Répondre
Commentaires : page 7 sur 7« Plus anciens...«34567

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.