Professeur zinzin et Docteur zozo donnent un cours de médecine vaccinale à la radio…

 

Les vaccinologistes prudents (y en a : ni pro, ni anti ; juste experts et indépendants) sont, selon le Pr zinzin et le Dr zozo des affreux comploteurs qui, dans la pénombre des réseaux sociaux, fomentent des troubles à l’ordre public visant à empêcher les nouvelles obligations vaccinales.

C’est là : http://www.europe1.fr/emissions/le-fin-mot-de-linfo/il-nexiste-aucun-vaccin-contre-le-virus-de-lanti-vaccination-3463019

Pr zozo et Dr zinzin sont des experts renommés de la vaccination dont les avis sur ces questions complexes sont attendus chaque jour avec la plus grande anxiété par des auditeurs perclus d’angoisse face à la menace rubéoleuse et coquelucheuse…

Pr zozo et Dr zinzin, sans pitié ni condescendance vis-à-vis des bébés (et leurs familles) et des médecins qui se poseraient des questions, nous jouent là une saynète (une petite pièce de théâtre) du plus bel effet.

Les deux complices, probablement entre deux « parties » de golf, ont très bien préparé leur scénario : ils lisent leurs textes respectifs.

L’un « simplet » pose des questions simplettes et l’autre « savant » répond savamment que je suis (et d’autres avec moi) un pur crétin tombé dans le piège de l’obscurantisme anti-vaccinal…

Comment pouvons-nous être aussi stupides ? Ils vous l’expliquent !

Comment pouvons-nous tomber dans de tels pièges de désinformation ? Ils vous l’expliquent !

La façon dont Pr zozo et Dr zinzin nous assènent leurs irréfutables vérités est un magnifique témoignage, une pièce d’orfèvrerie, de la façon dont les médias contemporains sont devenus partenaires des politiciens et donc acteurs de la vie politique.

Pourquoi pas ?  Sauf que dans la Société du Spectacle, être acteur, c’est n’être rien moins qu’une marchandise…

Combien vaut Dr zozo ?

Combien tu donnes pour Pr zinzin ?

Outre qu’être des simples objets d’échange sur la scène du Spectacle, ces académiciens-là sont effectivement, entre deux parties de golf, des comploteurs !

Certes, des minables acteurs de « multiples petits complots »  !

Conformément à la Société du Spectacle, dont ils sont des membres hyperactifs, ils seront les premiers à dénoncer les théories complotistes…

Quoique je répugne à attaquer des personnes, aussi vulgaires soient-elles, une telle pièce d’orfèvrerie spectaculaire ne pouvait me laisser indifférent…

Je fais à tous des gros bisous de Corse, l’île de beauté toujours, et toujours protégée par ses habitants, peuple supérieur !

 

 

 

 

225 réflexions au sujet de « Professeur zinzin et Docteur zozo donnent un cours de médecine vaccinale à la radio… »

  1. Jean-Marc REHBY

    Comme j’ai un petit côté maso j’ai réécouté le sémillant philosophe médiatique. A la deuxième écoute c’est encore plus con, d’une crétinerie stratosphérique
    « Nous savons , nous savons, nous savons  » répété comme cela montre l’incompétence de ce sinistre sbire.
    Pitoyable évidement ceux qui ne pensent pas comme lui sont à ses yeux des ringards des nuls et des COMPLOTISTES le mot est lâché et disqualifie définitivement tous ceux qui ont des DOUTES!
    Le doute est l’essence même de la connaissance et de l’esprit scientifique.
    Comme disait une brève de comptoir de GOURIO  » moi je crois en Dieu enfin je dis je crois hein ch’uis pas sûr!!  » le bon sens est plus présent au zinc des bistrots que dans les salon philosophiques où l’on cause avec élégance !!
    Bon vent matelots.

    Répondre
    1. cardiomindfullness
      En réponse à : Jean-Marc REHBY

      C’est vrai qu’il a l’air de beaucoup savoir ce jeune homme. Ca me fait penser au poème /chanson dit par jean Gabin « Maintenant je sais »
      https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwizr9z-9vnWAhVSb1AKHYeBAbQQFggmMAA&url=https%3A%2F%2Fwww.paroles.net%2Fjean-gabin%2Fparoles-maintenant-je-sais&usg=AOvVaw2gQ-b_ZJEcG99bckuuhzMW
      Donc ça lui passera quand il sera adulte

      Répondre
  2. Emilio

    Je voulais juste vous transmettre le genre de vidéo que l’on tente de m’opposer sur Diaspora* lorsque je repartage l’article du doc MdL

    https://framasphere.org/posts/3994191

    La vidéo est celle-ci : https://youtu.be/j90zyS8xvOM
    Ça a l’air intelligent cette vidéo… du coup, les cons se sentent authentiquement intelligents après l’avoir regardé, et ils se sentent autorisés à insulter les humbles qui n’ont simplement PAS CONFIANCE dans ceux qui ont été chargés de mener à bien la « politique vaccinale » et qui ont juste envie qu’on leur foute en paix …

    Parce que la vaccination c’est une question POLITIQUE, c’est pour cette raison que ceux qui veulent l’imposer ont autant besoin de mettre en cause la « moralité » de ceux qui sont d’authentiques CRITIQUES de la « politique vaccinale » en accusant tout le monde d’être des complotistes antivax …

    C’est de cette manière que l’on tente de faire taire l’adhésion des humbles au simple BON SENS… qui consiste à ne pas de lever tous les matins en se demandant quel est le vaccin qu’on va devoir faire pour être au plus près des recommandations de la « politique vaccinale ».

    Complotiste, antivax, vilain, booouuuh… Les Buzyn, Fischer, Lina et autres Cohen n’ont QUE ÇA à dire.

    Répondre
    1. Inoxydable
      En réponse à : Emilio

      De toute façon tant que les medias « à la botte » ne donneront la parole qu’ aux genre de personnages que vous avez cité, sans même un droit de réponse ou simplement un droit à un débat entre « experts » dénués de conflits d’intérêts, on entendra toujours les mêmes … chansons … les mêmes sirènes propagandistes .
      La liberté de parole ne vaut que pour quelques uns.

      Répondre
        1. Inoxydable
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          Vous avez sans doute raison pour votre dernière phrase, mais comme j’ai le temps quand même de regarder la TV et de potasser l’actualité, je n’y ai pas trouvé beaucoup de d’articles ou d’émissions impartiale.
          Autre chose mais toujours à propos de des effets secondaires, j’ai lu que le chanteur Stromae avait de graves ennuis de santé en raison de la prise d’un médicament anti-paludique, le Larian à propos duquel le labo fournisseur et quelques sommités médicales prétendent que ces sévères effets n’arrivent que pour 1 sur 10000 personnes…J’ai déjà lu ce genre de dénégation à propos d’autre chose (suivez mon regard).
          Encore une vedette du spectacle qui signale ce genre de faits, peut-être cela fera t-il bouger les choses comme pour le Levothyrox. Mais tous ces effets sont brutaux et rapides mais pour ce qui est des statines et de vaccins, ces effets n’ apparaissent souvent qu’avec le temps et aucune « star » qui en serait victime ne le réaliserait immédiatement et annulerait ses spectacles, attirant ainsi vraiment l’attention sur ces problèmes très graves.

          Répondre
    2. Jossie
      En réponse à : Emilio

      Nous nous trouvons là devant la rhétorique habituelle des zététiciens.
      La zététique, n’est-ce pas, c’est la science du doute. Plutôt honorable dans l’esprit, elle totalement dévoyée par ses adeptes (je parle bien d’adeptes), les zététiciens.
      Ceux-là ne doutent pas, ils critiquent ceux qui doutent. Prétendant avoir étudié les sujets sensibles et avoir, après lecture des diverses études sur le sujet et discussion en membres de la zététique, établi la vérité scientifique, ils attaquent tous ceux qui émettent des doutes sur les réseaux sociaux, que ce soit les anti-vax, les anti-ogm, les gens qui s’interrogent sur le 11/09, ceux qui demandent le retrait du glyphosate… Ils sont sur tous les fronts avec un discours aussi caricatural que celui d’un pervers narcissique : ils vous sortent des études Pubmed dont ils n’ont sûrement jamais lu plus que l’abstract, ils vous traitent de complotiste à tout bout de champ et ils sont champions pour dénicher les sophismes dont ils sont eux-mêmes de grands utilisateurs.
      Bref ! Ce sont des manipulateurs au service des thèses officielles. Je n’ai jamais rencontré de zététicien mettant en cause une thèse officielle. Ils sont pour les ogm, pour les vaccins, pour les pesticides, contre une enquête sérieuse sur le 11/09…
      En surfant sur le net, il m’est arrivé de tomber sur une page critiquant telle ou telle théorie, leur donnant accès à un argumentaire prémâché qu’ils resserviront à l’envie sur les réseaux sociaux, les forums… La dernière que j’ai trouvée était à propos du dossier écrit par Claudina Michal-Teitelbaum sur le site du Docteur du 16. (désolée, je ne la retrouve plus)
      Personnellement, j’ai tenté à maintes reprises de contre-argumenter contre ces individus mais ils sont drillés à manipuler les arguments, les sophismes, les « preuves », les contre-arguments, la culpabilisation… Vous êtes tout de suite complotiste, conspirationniste, obscurantiste, vous voulez la mort de tous les enfants du tiers-monde… et la mauvaise foi.
      Personnellement, quand j’en croise sur les réseaux sociaux, désormais, j’applique l’adage : « on répond aux imbéciles par le silence ».
      Même si j’ai conscience qu’ils jouissent d’une grande audience sur les réseaux sociaux mais ils ne convainquent que les convaincus.

      Répondre
      1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
        En réponse à : Jossie

        Certes, mais la Réalité toujours rattrape les imbéciles… Suffit d’attendre !
        Sauf que les bébés eux, ils n’auront pas le droit d’attendre et leurs parents non plus…

        Et la Réalité déjà pousse la porte : avant l’obligation, 95% des parents faisaient vacciner leurs bébés les yeux fermés.

        Je crains fort (pour nos bureaucrates), qu’après l’obligation (et la controverse actuelle), ça diminue…
        Et ça sera de notre faute !

        Répondre
  3. el cosi

    Dans la rue, passant affolé:
    - Au secours, y a-t-il un docteur?
    Dr Zinzin:
    - Je suis docteur.
    Passant:
    - Vite, il a une attaque cardiaque.
    Dr Zinzin:
    - Je suis docteur en philosophie.
    Passant:
    Il va mourir.
    Dr Zinzin:
    Nous sommes tous mortels.

    Répondre
  4. Akira

    Est ce qu’un medecin ici se sentirait de me filer un coup de main pour essayer de monter un dossier de contre indication a la vaccination DTP pour mon fils ?
    Je cherche a collecter le maximum d’arguments (maladie autoimmune chez les deux parents, faire un test HLA pour tester si groupe a risque, etc).

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Akira

      Il est né avant le 1er janvier 2018.
      Donc les seules obligations concernent le DTP.
      Il n’y a rien qui presse ; garder l’idée (à discuter avec le docteur ou le pédiatre) de « retarder » la primo vaccination jusqu’à 2 ans environ…
      On a le temps de se voir à l’AIMSIB le 13 Janvier pour en parler.
      En attendant, je vous conseille d’allaiter votre enfant… Oups !

      Répondre
      1. akira
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Je sais que ma reponse ne te plait pas particulierement mais pour les gardes, retarder la vaccination DTP risque de ne pas convaincre (mais il faut que je me reinseigne).
        J’apprehende assez fortement la discussion sur le calendrier DTP avec le toubib … je cherche meme des generalistes homeopathe (alors que je ne crois pas du tout al homeo) juste pour esperer ne pas avoir de reaction hysterique a l evocation de ce sujet.
        Effectivement pour la deuxieme partie de la reponse, on fait ca …

        Répondre
      2. gb
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Bonjour
        Je suis à peu prêt dans la même situation que akira
        Pour l’instant bébé gardé à la maison. .Jusqu »en janvier et ensuite il me faut trouver un mode.de garde…bébé à 10 mois toujours allaité..Et pas Vacciné . .Vous pensez que la primo vaccination est moins risqué à partir de 2 ans ?
        Je suis pas médecin c’est difficile de se faire un représentation du système immunitaire de nos enfants.

        Répondre
        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : gb

          Trois règles primordiales de prudence minimale pour qui finit par accepter un (ou des) vaccins(s) :
          1) jamais deux à la fois : accepter seulement l’injection d’un antigène unique à la fois, par exemple, la rougeole mais pas avec la rubéole et les oreillons…
          2) retarder au maximum le moment de vacciner, en fait attendre que le système nerveux et le système immunitaire soient les plus matures possibles ;
          3) espacer le plus possible les injections ; ça permet au système immunitaire de digérer une 1ère agression (par exemple l’aluminium) avant de gérer la suivante

          Répondre
          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : akira

            Va falloir se débrouiller ; mais ce peut être justement un bon argument pour retarder…
            Ne jamais dire à un bureaucrate, enflé de son pouvoir sur vous, que vous êtres contre… Vous êtes pour mais vous cherchez la bonne solution pour votre famille…

          2. Primevère
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Et dés que possible après la vaccination, faire un cataplasme d’argile.
            http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-comment-neutraliser-un-vaccin-110881256.html
            Je ne sais pas si cela absorbe complètement le vaccin, j’avais essayé sur des boutons de moustiques et ils n’ont pas gonflé contrairement à l’habitude.
            Alors je l’ai fait pour mes deux garçons qui étaient obligés de faire le rappel DTP ( ils ont eu celui avec la coqueluche c’était celui qui avait moins de valences) pour l’admission en BAC Pro.
            Et mon homéopathe m’avait dit de leur donner une dose d’homéopathie de la dilution du vaccin. La pharmacie m’a trouvé « dilution de vaccin. diphtéri.-tétanos-polio » alors je leur ai donné celui-ci.

          3. MT
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Ca me crève le cœur que des gens qui ne veulent pas faire vacciner leur enfant soit contraints de le faire pour être en règle avec la loi.
            Vous imaginez un parent qui finit par faire vacciner son enfant contre son gréé et que ça se passe mal?? Comment on peut assumer une complication liée à une vaccination quand on l’a fait contraint et forcé?
            Ca me révolte, je vois rouge.
            Mais de toutes façons, il n’y aura pas d’injection valence par valence?
            Vos » bons » conseils pour essayer de ménager la chèvre et le chou sont-ils réalisables en pratique?

            @gb
            Prenez une nounou, il n’y a pas les même contraintes administratives, vous gagnerez du temps. Dites que vous avez perdu le carnet de santé. Jouez la montre (c’est ce que je fais, pour l’instant, on ne m’a rien demandé à l’école mais je me suis notée comme médecin traitant de mon fils, j’appréhende mais il est clair que je ne le vaccinerai pas.)

          4. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : MT

            Vous écrivez : « Vous imaginez un parent qui finit par faire vacciner son enfant contre son gréé et que ça se passe mal ? »
            Vous devez [si je peux me permettre] aussi écrire : « Vous imaginez un parent qui finit par ne pas faire vacciner son enfant contre son gréé et qu’il développe la pathologie que le vaccin était supposé empêcher ? »

            Telle est la problématique parentale aujourd’hui ! Les deux versants de la même montagne ; je cherche un col…

          5. MT
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            @MDL

            Pourquoi un parent finirait par ne pas faire vacciner son enfant contre son gré??
            Il faudrait pour cela que la totalité des vaccins soit interdits par la loi ce qui pourrait être une autre sorte de problème bien sûr! Mais on en est loin!

            Je peux imaginer qu’un parent décide de son plein gré (comme c’est mon cas) de ne pas faire vacciner son enfant et que celui-ci contracte la maladie que le vaccin aurait PEUT-ETRE possiblement évité. Mais là, c’est une autre histoire. On fait un choix et on en assume les conséquences…
            Le problème, à mon sens, ça n’est pas de savoir si l’on a fait le bon choix, c’est d’avoir la liberté de choisir et de ne pas agir sous la contrainte.

            Le rôle du médecin de famille est de donner une information libre et éclairée la plus juste possible en accord avec les données actuelles de la science afin que les parents choisissent en leur âme et conscience.
            La contrainte vaccinale dédouane les médecins de cette fonction puisque de toutes façons, ils n’ont plus le choix.
            Ceci dit, comme vous le dites bien, jusqu’à présent, seul le DTP était obligatoire et les parents faisaient vacciner leurs enfants contre à peu près tout.
            Et la très grande majorité des médecins ne se sont jamais donnés la peine de présenter le bénéfice-risque de chaque vaccin pour permettre aux parents de choisir.

          6. akira
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Le conseil d’injecter valence par valence est inappliquable. Et ca ne fera absolument pas gagner de temps dans une discussion avec une creche par exemple.
            Qui plus est, compte tenu de la pression terrible (bien moins de place que de demandes), le moindre ecart justifie l’eviction au profit de l’enfant suivant. Il est parfaitement clair que s’ils ont le moindre doute, ils passeront au suivant. Donc il ne saurait etre question de « faire patienter ».
            On essaye les nounous mais c’est loin d’etre gagne et celles qu’on a rencontrees … mon dieu, je me demande si les vaccins ne seraient pas preferable !! C’est dire le desastre.

          7. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : akira

            Être parent est héroïque à notre époque, cher ami, et vous en êtes qu’au début [moi j'en suis à ma 4ème adolescence, en comptant la mienne propre, et ce ne fut pas triste...]
            Cela dit, votre enfant étant né avant le 1er janvier 2018, on ne peut exiger de vous que le DTP ; or le DTP n’est pas ou très peu accessible dans les pharmacies actuellement…
            Toute crèche ou nounou « normale » doit le savoir.
            Dites-leur que vous cherchez la « seringue obligée » ; vous aurez à ce moment-là deux réactions possibles : l’une saisira cette bonne excuse pour prendre bébé [c'est une personne intelligente qui sympathise avec vos idées et précautions] ; l’autre n’entendra rien ; claquez la porte !
            Ensuite, à la rentrée, mettez-vous devant la porte de la crèche avec un écriteau : « cherche partenaires pour partager la garde de bébés non vaccinés » ; vous risquez de faire des rencontres intéressantes…

          8. akira
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Salut Amiral,
            Je ne comprends pas ta reponse. L’obligation est la. La personne qui ne fera pas vacciner et dont l’enfant developpera la maladie ne sera pas du tout dans la meme situation que la personne obligee de vacciner et qui supportera les effets secondaire.
            La premiere aura choisi alors que pour la seconde, on lui aura impose la vaccination. Ca sera dur pour les deux mais la seconde pourra se dire qu’elle a evalue les risques et choisi le plus faible au moment de la decision. La seconde devra vivre avec l’idee de s’etre soumis a une obligation qu’elle savait mauvaise.

            Je ne vois pas du tout la symetrie …

    2. MT
      En réponse à : Akira

      Je ne pense pas qu’il y ait nécessité d’un maximum d’arguments Akira.
      Si un médecin estime qu’il y a une raison médicale de contre-indiquer la vaccination de votre enfant, il a le droit (le devoir!) de rédiger un certificat de CI.
      Les antécédents de maladies auto-immunes chez les 2 parents sont – elles une raison recevable pour nos experts (ouarf!)?
      Je n’en sais rien mais vous (votre enfant) êtes normalement protégé par le secret médical.
      Je ne suis pas médecin généraliste mais si je l’étais, je ferais ce certificat en mon âme et conscience car le terrain auto-immun est un terrain à risque. Je ne m’embêterais même pas avec le groupement HLA.
      Mais je parle pour moi.
      Vous n’avez pas trouvé de médecin avec lequel discuter ouvertement de cela?

      Là où c’est la galère c’est quand il n’y a aucune raison médicale de contre-indiquer… On est obligés de mentir, ce que je fais et ça me pèse, vous ne pouvez pas savoir…
      Mon enfant NE SERA PAS VACCINE.

      Répondre
      1. Inoxydable
        En réponse à : MT

        Petite question : Le diabète de type 1 n’est-il pas une maladie auto immune ? C’est en tous ce qu’il me semble avoir lu récemment je ne sais plus où. Dans ce cas…

        Répondre
      2. Jean-Marc REHBY
        En réponse à : MT

        Mais oui mais oui c’est écrit noir sur blanc dans la notice des vaccins tous les effets secondaires potentiels que les grands spécialistes y disent comme ça que ça n’existe pas.
        Mais peut-être ki savent pas lire les grands docteurs!!!

        Répondre
        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : Jean-Marc REHBY

          C’est comme d’habitude.
          35 ans pour découvrir les effets toxiques du Médiator sur le coeur et pas une alerte d’un cardiologue français…
          25 ans pour découvrir l’effet diabétogène des statines…
          Alors les vaccins des bébés…
          Ça ne se plaint pas, un bébé, c’est pratique… Et le « syndrome du bébé inconsolable » post-vaccinal, c’est la faite des parents : vous êtes sûr qu’ils ne battent pas leur bébé en cachette ? Une caméra, svp, et faites le rappel sinon je vous dénonce…
          Les vieux aussi ne se plaignent pas, c’est pratique ! Et le « syndrome du vieillard inconsolable », ça existe ? Faudrait mettre des caméras dans les EHPAD…
          Les vieux et les bébés sont les premières victimes du sadisme médical contemporain !

          Heureusement qu’il y en a, des bons docteurs, pour sauver l’honneur de la profession ; dans toutes les périodes troubles, les résistants sont minoritaires… Et les miliciens sont partout !

          Répondre
          1. Inoxydable
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Mais nous l’avons fait pour la maman de mon épouse suite a des blessures constatées qui auraient été dues a une chute de son lit médicalisé. On s’est demandé commet cette femme 92 ans avait pu sauter la barrière ,elle qui n’était pas capable bouger encre moins de se lever! Nous avons vu comment elle était traitée la nuit par le personnel! Impossible de produire l’enregistrement en justice, c’est illégal.
            Nous avons essayé de surveiller plus attentivement des le lever : interdiction de pénétrer dans l’Ehpad. Ca perturbe le personnel! Résultat, quelques temps après, elle décèdait dans d’atroces souffrances dues à une septicemie consécutive a la négligence et a incompétence de l’ infirmière major et de la médecin de l’ établissement qui ont négligé les soins après une nouvelle chute. : elle aurait rester sur sa chaise et ne pas aller seule au toilettes et se faire dessus ou attendre la venue de l’aide soignante en l’appelant à l’aide de la sonnette. Pratique et très utile quand on l’attache haut et hors de sa portée, faut pas déranger pas vrai.
            De retour de voyage et deux jours après c’est mon épouse qui l’a fait transporter par les pompiers la clinique, son bras
            et sa main avaient triplé de volume suite a u e écorchure mal soignée à la main. Trop tard.
            Je peux a tout moment produire l’enregistrement qui nous sert à nous souvenir et nous dissuader d’aller finir nos jours dans ce genre d’établissement et de ne plus faire confiance aveuglément aux médecins et autres soignants et encore moins aux directeurs de ces mouroirs et exploiteurs de «l’or gris».

      3. expert
        En réponse à : MT

        Je ferais remarquer que les Hautes autorités conseillent de vacciner les patients atteint de maladies autoimmunes, en particulier la Polyarthrite;les patients soumis à des biothérapies
        Le vaccin grippal tous les ans,y compris chez les jeunes, à vie
        C’est aberrant

        Répondre
        1. papynou34
          En réponse à : akira

          Perso, j’ai ecris à ma député LREM en abordant plusieurs points. La vaccination et l’augmentation de la CSG. De plus, je lui ai rappelé qu’elle est élue par le peuple pour représenter le peuple et non, un président de la république ou un gouvernement. Je lui ai aussi parlé de la mort subite des nourrissons qui subissent trop de doses de vaccins, en lui faisant clairement comprendre que si la mortalité infantile augmentait apres les vaccinations à outrance, elle aurait des comptes à rendre….
          Pour la CSG c’est un autre problème.

          Répondre
          1. Francoise C.
            En réponse à : papynou34

            @ papynou
            Il est très improbable d’observer une augmentation de la mortalité infantile avec l’obligation vaccinale ! L’écrasante majorité des parents fait déjà vacciner ses enfants ; les chiffres de couverture vaccinale varieront très peu, à la marge, et la différence avant-après a toute chance d’être inexistante…
            Si une mortalité infantile liée aux vaccins existe réellement : elle est déjà comptée dans la situation ‘avant’ obligation ! Il nous faudra d’ailleurs veiller à ne pas laisser en faire un argument galvaudé (qui simplifierait triomphalement « pas de différence avant-après obligation »).

  5. Emilio

    On en est là désormais :

    http://www.lcp.fr/la-politique-en-video/vaccination-obligatoire-vif-affrontement-entre-une-deputee-lrem-et-le

    Toujours cette fameuse « défiiiaaannceee » qui serait censée être un ÉNORME problème qui devrait justifier les mesures liberticides les plus incroyables…

    Reste plus qu’à voir ce que donnera la prochaine révision de la liste des vaccins obligatoires.

    Marc Girard, qui tente désespérément de nous avertir sur la menace à venir explique (depuis quelque temps maintenant) que l’obligation de consommation de médicament que permet l’obligation vaccinale n’a AUCUNE raison de se limiter aux seuls vaccins :

    => Dans la Culture du narcissisme, n’importe quelle promesse de survie ou de moindre morbidité suffit à déclencher l’enthousiasme des foules : ce serait une tâche herculéenne de rectifier la désinformation alimentée par les médias dès qu’il s’agit d’offres médico-pharmaceutiques [1]. Cela n’empêche pas de s’appliquer à de telles rectifications au moins de temps en temps, surtout à l’heure actuelle où tout se passe comme si les responsables politiques et sanitaires s’attachaient à détourner l’attention des vraies menaces que, cette fois, ils font peser sur la santé des citoyens – par exemple, celles liées aux nouvelles obligations vaccinales auxquelles vont forcément s’ajouter bien d’autres obligations (vaccinales et non-vaccinales : dépistages incongrus tels que la mammographie ou les PSA, taux de cholestérol, échographies et autres tests obstétricaux…) avec leur immanquable cortège d’effets iatrogéniques parfois sévères, voire tragiquement invalidants. Je ne parle pas des herbicides ou pesticides (dans l’ordre des risques sanitaires parfaitement évitables moyennant un minimum d’intégrité politique…).
    Sans aucune prétention à l’exhaustivité, les rectifications de ce jour concerneront deux thématiques dont on nous a abreuvé ces jours derniers : i) les perturbateurs endocriniens « affecteraient le comportement des petits garçons » (Le Figaro, 02/10/17) – et pas des filles, curieusement ; ii) « La majorité des nouveaux médicaments contre le cancer n’apporte que des bénéfices mineurs par rapport à ce qui est déjà prescrit » (Le Figaro, 06/10/17).

    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article389

    Répondre
    1. Minoque
      En réponse à : Emilio

      On est mal là ! Comment le rapporteur (Olivier Veran ?) a ficelé son diiscours pour interdire la rébellion ! « Vous n’avez pas d’autre choix que de voter une loi de santé publique avec les 300 pages de Fisher qui l’attestent (la concertation a eu lieu) même si vous n’êtes pas d’accord ! »
      Amiral vous aviez un peu d’espoir et de confiance avec ce DOctor Olivier Veran il me semble ?
      Vous ne pourriez pas le remettre à sa place parce que vous et bien d’autres vous en auriez des pages et des pages pour démanteler tout ce qu’il rapporte… De plus grâce à ce blog si éclairant nous apprenons de jour en jour ce qu’on nous cache comme ce Thomas Dietrich qui en aurait des choses à répondre lui aussi face à une démonstration aussi cinglante.

      Répondre
      1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
        En réponse à : Minoque

        Le Pr Olivier Veran est effectivement le député de ma circonscription…
        J’avions fait quelques sondages durant l’été pour voir ce qu’on pouvait en tirer…
        J’avions rapidement compris qu’être professeur et député ne pouvait conduire qu’à une destruction irréversible des capacités neuronales…
        Comme j’avions souvent dit, faire de la politique (au parlement ou dans les universités) pour atteindre des « sièges » prestigieux (siège dans le sens « là où on peut chier sa merde tranquillement« ) c’est d’abord tuer (assassiner) ses ennemis puis trahir ses amis…
        Telle est la Société du Spectacle ; je ne suis pas sûr que tonton Guy aurait apprécié ma façon de voir les choses …

        Répondre
    2. Jean-Marc REHBY
      En réponse à : Emilio

      A partit du 1er janvier 2018 tous les patients porteurs d’une BPCO alias bronchites chronique et tous les fumeurs devront OBLIGATOIREMENT prendre une semaine d’antibiotique par mois !! non mais des fois Siné Madame BOUZIN ministre de « à votre santé « 

      Répondre
      1. Emilio
        En réponse à : Jean-Marc REHBY

        Le problème de la « révolution de la prévention » macronienne, c’est qu’elle semble basée sur la CULPABILISATION de tous ceux qui refusent de se médicaliser préventivement… C’est exactement de cela qu’on parle.

        Demain, on va peut-être nous inventer l’absence de remboursement concernant les frais médicaux en cas d’infarctus, au motif que le Dossier Médical Personnel indique qu’une prescription de statine a été faite pour un patient, mais que la suite de son dossier indique qu’il ne les a jamais acheté à la pharmacie.

        Pareil pour le cas où une personne est atteinte d’un cancer du sein, avec un dossier qui indique qu’il n’a pas réalisé une mammographie.

        Il faut reconnaître une qualité à Fischer : le système de contrainte vaccinal qu’il a inventé est excellent. Buzyn va le mettre en place progressivement (Véran parle désormais de la vaccination contre les papillomavirus après la 7ème minute de cette vidéo : http://www.lcp.fr/la-politique-en-video/vaccination-obligatoire-vif-affrontement-entre-une-deputee-lrem-et-le puisqu’il s’agit désormais pour lui de préparer la suite du programme concernant l’élargissement des obligations vaccinales).

        La logique consistant à laisser un enfant atteint d’une maladie à prévention vaccinale de se retourner CONTRE ses parents (dans le cas où une vaccination n’a pas été réalisée concernant cette maladie) peut-être étendue à toutes sortes de médicalisation « préventive ».

        Vous connaissez Laurent Alexandre ? C’est ici à partir entre 25’55″ et 33’15″ : https://mobile.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/20-heures/jt-de-20h-du-vendredi-29-septembre-2017_2384797.html#xtref=acc_dir La voilà la suite du programme !!!

        Laurent Alexandre évoque sur un média de grande écoute (France 2, le journal de 20h tout de même …) tout tranquillement l’idée d’implanter une puce au cerveau des enfants pour augmenter leur intelligence en indiquant que la question éthique d’une telle mesure méritait d’être posée, sur le mode « il est bien normal que les parents soient inquiets ». En matière d’abomination, on touche vraiment au sublime !

        Répondre
        1. Jossie
          En réponse à : Emilio

          La révolution de la prévention macronnienne ne serait-elle pas motivée par un renvoi d’ascenseur ? #financementsoccultesdelacampagneprésidentielle

          Répondre
          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Jossie

            Oui, probablement.
            Mais les politiciens, comme vous le savez, trahissent leurs meilleurs amis après avoir tué leurs meilleurs ennemis…

            Il suffirait que Sanofi (qui est en grand danger) change de pavillon national pour que les amis (démissionnés) d’hier…
            Un peu de patience, les choses vont très vite sous Napoléon 4…
            Même les TGV ont réussi à changer de pavillon !

  6. MonikaMars

    SOS MONDIAL
    #lanceursdalerte #vaccin #humains #survie #génocide
    Tout ce que nous faisons – ou laissons faire – à quiconque,
    nous le faisons à nous-mêmes !
    https://www.facebook.com/toutestpourlemieux/posts/182447092304405

    Cela fait trop longtemps que l’on nomme « progrès »
    l’industrialisation qui est surtout synonyme de MORT …
    La médecine, hélas, souffre avant tout d’être devenue une industrie.
    C’est maintenant que je ne regrette plus cette profession dont, jeune, j’avais rêvé :-)

    Répondre
  7. MonikaMars

     » Je revendique certaines libertés pour ceux qui préfèrent célébrer l’existence
    que de préserver la «vie»:
    *la liberté de juger moi-même si je suis malade;
    *la liberté de refuser à tout moment un traitement médical;
    *la liberté de choisir moi-même un remède ou un traitement;
    *la liberté d’être soigné par une personne de mon choix, c’est-à-dire par quiconque dans la communauté s’estime apte à guérir, qu’il s’agisse d’un acupuncteur, d’un homéopathe, d’un neurochirurgien, d’un astrologue, d’un sorcier, ou de toute autre personne;
    *la liberté de mourir sans diagnostic.  »
    Ivan Illich – Auteur de LA NÉMÉSIS MÉDICALE

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : MonikaMars

      Ivan Illich et LA NÉMÉSIS MÉDICALE ; mais aussi, dans mon souvenir : une société sans école et sans diplôme
      Ou comment des vieux plats moisis nous sont resservis dans des assiettes et avec des couverts supposément renouvelés…

      Répondre
      1. Jean-Marc REHBY
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Très à la mode chez les enfants de mai 68 et les tenants du new age.
        J’étais en deuxieme année de médecine et la quantité de conneries dans son fameux livre la nemesis médicale m’avait épouvanté. Il; est tombé dans l’oubli et c’est tant mieux.
        Je vous rappelerai juste la triste histoire de l’acteur Steve Mc QIUEEN avec son cancer du poumon qu’il est allé faire soigner au Mexique chez un sorcier avec des noyaux d’abricots évidement ça n’a pas marché . Mais le pire c’est que les associations de malades etc très puissantes aux Etats Unis avaient obligé l’agence fédérale du cancer à expérimenter ce remède miracle ce qui a coûté des millions de dollars et combien de morts en pure perte.
        Alors peut être que nous les médecins nous sommes mauvais et d’horribles dictateurs mais on fait ce qu’on peut !!!

        Répondre
        1. Jossie
          En réponse à : Jean-Marc REHBY

          Vous êtes sûr qu’il aurait guéri, Steve, s’il avait eu recours à la cancérologie de l’époque: chirurgie, chimio, radiothérapie ? Aurait-il eu une espérance de vie augmentée et à quel prix pour sa qualité de vie ?
          Je crois que je me soignerais aussi aux noyaux d’abricots, dans une telle éventualité.

          Répondre
    1. Bea
      En réponse à : Bea

      Pas de complexe dans les affirmations !
      Lire en page 3 du BEH : « La sûreté des vaccins est garantie à la fois par l’exigeante procédure de mise sur le marché et la qualité du système de pharmacovigilance français. »

      Répondre
      1. Jean-Marc
        En réponse à : Bea

        « exigeante procédure de mise sur le marché »
        Corrigez moi si je me trompe, mais un vaccin approuvé par la FDA ne fait il pas l’objet d’une AMM automatiquement ?

        « la qualité du système de pharmacovigilance »
        Tant qu’on aura un système de reporting basé sur le bon vouloir, sur la croyance (ou plus simplement sur le temps disponible), on sera tributaire de biais énormes (aux US, le système VAERS est utilisé au mieux dans 1 à 10% des cas; et, selon certaines rumeurs, le nombre des cas serait plafonné
        ==> http://www.ageofautism.com/2017/10/has-the-hhs-capped-reports-on-vaers.html
        mais il n’y a rien de prouvé, juste une observation de la baisse du nombre de signalements).

        Bref, vivement qu’on ait des « BigPharma Papers » !
        (Regardez donc les Monsanto Papers, c’est édifiant)

        Répondre
  8. Reliquet

    Tiens, un nouveau livre qui vient de sortir!

    Ça s’appelle « vaccins, oui ou non », c’est vrai qu’à une époque on avait encore le droit de choisir…

    Serge Rader a encore frappé! C’est mon euh…cousin qui en parle sur Prévention-Santé et il a bien aimé le contenu, il le dit sans ambages. Il nous rappelle par exemple l’intrusion de la justice italienne dans la mauvaise marche de son Ministère de la Santé ce qui débouchera sur une condamnation du Ministre à 5 ans ferme et 5 millions d’euro d’amende pour corruption dans une affaire d’obligation vaccinale à l’anti-hépatite B, ça se lit tout seul, forcément, on a envie d’extrapoler, surtout qu’avec son mari Yves, la nôtre…

    Mon euh… cousin m’a dit que ça avait l’air de fricoter dur entre Rader et l’aimsib, genre un travail commun d’ampleur très proche, mais je me méfie, notre Ministre à nous a dit qu’il ne s’y écrivait que des conneries sur le web, alors j’attends…

    Vous qui savez tout Maître, z’auriez pas une idée de la faisabilité de la chose?

    https://www.prevention-sante.eu/actus/vaccins-oui-non-stefano-montanari-antonietta-m-gatti-serge-rader

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Reliquet

      Il devient assez urgent que l’AIMSIB réunisse son comité stratégique afin de définir de solides positions scientifiques et médicales ; puis une mise en pratique raisonnée et raisonnable pour aider le collègues et les familles ; sans s’exposer trop aux vengeances des opposants ; tel un renard lorgnant un poulailler ; avec un œil sur la fermière et ses chiens…

      Mais le terrain est encore très mouvant ; ce qui incite plutôt à l’attentisme ; sauf si on a encore l’illusion (que j’avais encore il n’y a pas si longtemps) que les gouvernants pourraient hésiter…
      Je pense qu’il faut se préparer aux 11 vaccins obligatoires ! Ils ne peuvent plus reculer !

      Répondre
Commentaires : page 2 sur 5«12345»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.