Soyons bienveillants avec les médecines complémentaires !

 
Les pathologies rhumatismales ne sont pas rares ; et sont souvent invalidantes.
Les traitements conventionnels anti-douleurs et anti-inflammatoires sont sources de complications cardiovasculaires, parfois sévères, comme la tragédie du Vioxx le démontra…
Chez certains, corticoïdes et anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent être catastrophiques.
Les traitements non conventionnels et anodins (quand administrés de façon adéquate) peuvent être utiles. Par exemple, le traitement de viscosupplémentation par l’injection intra-articulaire d’une solution d’acide hyaluronique a toutes les apparences d’une médecine complémentaire qui souvent (pas toujours) amuse les médecins très conventionnels qui ne croient qu’à la chimiothérapie anti-inflammatoire et ensuite à la chirurgie.
Ainsi depuis la fin 2016, les taux de remboursement en France des solutions injectables d’acide hyaluronique intra-articulaire sont de 15 % au lieu des 65 % précédemment. Sous prétexte de faible service médical rendu. Décision prématurée ?
Si j’écris deux mots sur ce sujet c’est pour les complications cardiovasculaires ; et pas pour “faire le beau” avec les pathologies rhumatismales ; à propos desquelles je suis globalement incompétent bien qu’ayant été joyeusement initié pendant une année à l’Hôpital Universitaire de Genève avant de rejoindre le Centre de Cardiologie du même hôpital.
Après des décennies de controverses et hésitations (y compris parmi les non conventionnels), il semble se dégager un puissant consensus pour admettre que les injections intra-articulaires d’acide hyaluronique soient efficaces pour calmer les douleurs du genou et favoriser les fonctions articulaires. Si ça peut diminuer les prescriptions de traitements conventionnels toxiques et retarder la chirurgie, c’est une bonne nouvelle. C’est là-dessous :
http://www.medpagetoday.com/Rheumatology/Arthritis/62916?xid=nl_mpt_DHE_2017-02-06&eun=g362928d0r&pos=3
Désolé c’est en British… Ce n’est donc pas un problème franco-français, on l’a compris.
Trois limites : 1) ça ne concerne que le genou ; 2) les auteurs ne sont pas libres de tout lien d’intérêt commercial ; et ils en ont tellement que j’ai renoncé à vérifier s’ils étaient liés à des marchands d’acide hyaluronique ; 3) étant moi-même imprégné de “bienveillance”, je laisse à quelques visiteurs (moins naïfs que moi) le soin de vérifier cet aspect des choses, en faisant preuve de bienveillance à mon égard.
Leçon du jour : ne pas négliger les médecines complémentaires ! Avant de les dérembourser (ce qui provoquera inévitablement plus de complications des chimiothérapies et plus de chirurgie ; et ça c’est très dispendieux !), il faut y réfléchir et en toute bienveillance !
On notera enfin que d’autres auteurs, apparemment très sérieux, ont rapporté que l’injection d’eau salée (aussi simple que ça) avait aussi des effets bénéfiques sur les pathologies douloureuses chroniques du genou. Ils prétendent que c’est un effet placebo…
C’est là : http://www.semarthritisrheumatism.com/article/S0049-0172(16)30009-9/abstract
La totalité de l’article est accessible gratuitement en suivant le lien.
Placebo vraiment ? Pas sûr !
Sont-ils bienveillants ? Sont-ils cultivés ? Connaissent-ils les bienfaits du sérum de Quinton (une sorte d’eau salée d’origine marine) ?
Ici je m’arrête ; car d’autres connaissent ces questions mieux que moi… Humilité et bienveillance !
Je laisse le microphone à ceux qui savent…
 
 
 
 
 
 
 

145 Replies to “Soyons bienveillants avec les médecines complémentaires !”

  1. Il semble que la production de DHA à partir d’algues existe désormais :
    https://www.abcbourse.com/marches/fermentalg-va-lancer-son-premier-produit-l-huile-dha350_397299_FALGp.aspx
    Oui, moi aussi j’adore l’alimentation traditionnelle ! Mais je me dis que pour un horizon éloigné, si l’on doit se mettre à consommer du DHA non marin pour éviter de dépeupler les mers, ce n’est pas une mauvaise chose. Idem dans le cas où la pollution des poissons au mercure (ou autres substances toxiques) devient problématique au point où la consommation de poisson devient risqué, et idem pour les femmes enceintes qui ont besoin d’omega-3 mais qui ne peuvent consommer du poisson à cause des risques de pollution.
    j’ai un conflit d’intérêt puisque je possède quelques actions de Fermentalg.

    1. Merci d’avouer ce lien d’intérêt.
      Je ne censure pas car c’est un sujet intéressant…
      Le problème de ces algues (et de leur fabrication) était encore récemment le prix.
      Vous avez une idée, vous qui participez au conseil d’administration de ces salauds de “capitalistes qui vont dépecer la France”, comme dit l’autre folasse…
      Ça y est, je m’énerve, faut pas, Princesse me le dit ; viens faire câlin, gros bêta…

      1. Un lien d’intérêt, beurk!
        Cette algue ne fabrique pas d’EPA alors? Ca manque.
        Si Emilio n’est pas trop touché par le fait de sacrifier des crevettes pour sauver sa santé moi je préconise l’huile de krill, pas de métaux lourds, un chouïa de vitamine A et de Xanthine pour son acuité visuelle de Lynx, en sus. Prendre la norme NKO, pêche équitable etc. Plus cher que trois macros par semaine mais tellement plus facile à avaler…

      2. Ah non, je ne participe pas aux conseils d’administrations … par contre, j’ai eu l’info de Françoise sur la colonne Morris, vu qu’ils communiquent par mail à leurs actionnaires.
        C’est vraiment le début du début pour eux, le prix baissera sûrement si les volumes de vente s’étoffe.
        Je n’ai aucun problème à avaler des boites de maquereau, à condition qu’ils soient au naturel.

    2. @ Emilio
      Et c’est le même Fermentalg aussi (vous le savez sûrement, mais peut-être tout le monde n’a pas fait le lien?) qui a très récemment “détourné” une colonne Morris à Paris, pour en faire une colonne “dépolluante” = un ‘puits de carbone’ = une forêt d’algues!
      Test en cours..
      Belle et ingénieuse idée et en plus, ce sera joli (… quoique j’attends ou redoute quand même, comme trop souvent, quelques conséquences peut-être imprévues et/ou pas correctement anticipées de ces installations, mais en attendant les mauvaises nouvelles… profitons de cette belle idée?).
      http://www.20minutes.fr/paris/2053375-20170424-video-paris-algues-colonne-morris-depolluer-air

  2. Cardiologues dans le Sud Ouest ?
    Bonjour Michel,
    Je vous contacte pour mon père, 65 ans, qui souffre d’hypertension depuis plusieurs années et qui s’était refusé à prendre tout traitement jusqu’ici, étant conscient qu’il risquait de s’intoxiquer par la même occasion… Pour autant, il ne s’est pas attaqué au problème, donc suite à l’apparition d’un caillot dans l’oeil (associé à 20 de tension), il s’est résolu à prendre les inhibiteurs calciques proposés par sa généraliste.
    Je connais bien vos travaux, j’ai lu avec grand plaisir vos livres, mais mon père n’en a pas fait autant !
    Auriez-vous un collègue cardiologue dans la région de Bordeaux ou du Sud Ouest qui partage votre vision, et qui pourrait l’aider à se soigner plus “sainement” ?
    Merci beaucoup, et grand merci pour tout ce que vous faites !
    Kenavo !

    1. Je ne peux évidemment pas donner de nom sur un blog…
      D’autant que votre récit me laisse circonspect.
      Cela dit, si votre papa est hermétique au “mode de vie protecteur”, il y a peu de chances qu’il trouve des médecins qui cherchent à le convaincre…
      Bonne chance !

  3. @phil
    La pierre n’a point d’espoir d’être autre chose qu’une pierre.
    Mais, de collaborer, elle s’assemble et devient temple.
    Antoine De Saint Exupéry

  4. Bonjour Docteur,
    Ma capacité d’analyse est trop peu affûtée … je n’ai jamais fait de philo …
    Mais il me semble que je préfère le rationalisme de Kant !
    Schopenhauer ne me “parle” pas trop ! j’ai lu sa biographie, j’ai envie d’y apposer un gros point d’interrogation! Il s’appuie sur Kant pour démarrer son oeuvre, la parfait, croit-il, puis s’orientalise et converge, sans le savoir, du côté du bouddhisme …puisqu’il dit :
    “Tant que nous sommes asservis à l’impulsion du désir, aux espérances et aux craintes ,
    Il n’y a pour nous ni bonheur durable, ni repos”
    Il a peut-être raison, mais je ne ferais pas miennes ces affirmations. Il faut bien un peu de piment, un minimum de stress, pour avancer et évoluer !
    Je ne pense pas qu’il allait jusqu’à intégrer la métempsychose, le karma et le nirvana …
    Désolée Docteur.

    1. Pas grave !
      On prend ce que l’on veut chez chacun ; et on se fait sa propre philosophie ; c’est la différence avec la religion… et ses dogmes…

  5. @ Broussalian
    Il me chercherait, le Sorcier Blanc?
    C’est l’air du Léman qui lui embrume les cellules grises pour qu’il vienne me chicaner la suprématie avec ses granulés tous moches, sur mon deuxième terrain d’excellence que représente la gonarthrose? (mon premier c’est le rachis mais avec ses fausses routes de perles de Perlimpinpin comparées à mes délicieuses inoculations d’eaux merveilleuses, il sait qu’il ne peut pas lutter)
    Le plus compliqué sera de respecter le double aveugle, d’un côté des patients sortiront en toussant et boitant toujours, de l’autre ils se lanceront immédiatement en rando de moyenne montagne, mais c’est bien le boulot du Maître des lieux de nous gérer ce banal problème de méthodologie.
    Vous êtes là, Maître? Avec le Grand on sait bien qu’on est Dimanche mais on s’en fout car on est très pressé, on voudrait un protocole de joute médicale bienveillante (PJMB) dès ce soir pour qu’il comprenne bien qui c’est Quinton, c’est possible naturellement?
    A trois bras tiens, comparaison avec l’hyaluronique de Variole, tant pis pour ces pauvres gens tirés au sort, pour ces malheureux au moins on est sûr qu’ils ne sortiront jamais guéris mais seulement améliorés quelques mois…

    1. Lire la saison 5 ; vous trouverez réponse ; comme disait le Laboureur à ses enfants dans un très beau poème publié aussi sous le Troisième Reich ; j’ai oublié l’auteur ; à moins que ce ne soit sous l’ère Stalinienne ; patatras, m’en souvient pas : qui m’aide ?
      Je rappelle ce texte mémorable que même le Docteur trumpette ne saurait contredire :
      Travaillez, prenez de la peine :
      C’est le fonds qui manque le moins.
      Un riche Laboureur, sentant sa mort prochaine,
      Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.
      Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l’héritage
      Que nous ont laissé nos parents.
      Un trésor est caché dedans.
      Je ne sais pas l’endroit ; mais un peu de courage
      Vous le fera trouver, vous en viendrez à bout.
      Remuez votre champ dès qu’on aura fait l’Oût.
      Creusez, fouillez, bêchez ; ne laissez nulle place
      Où la main ne passe et repasse.
      Le père mort, les fils vous retournent le champ
      Deçà, delà, partout ; si bien qu’au bout de l’an
      Il en rapporta davantage.
      D’argent, point de caché. Mais le père fut sage
      De leur montrer avant sa mort
      Que le travail est un trésor.

      1. Je me fais du souci pour vous Herr Doctor , y a pas que le genou qui couine !
        Et si l’ Alzeimer de Michel avait glissé mi-jambe, hein Broussalian ?

        1. Nono il reste bien connecté notre ami. Aucun doute là dessus 🙂

          1. Ouf, merci !
            ( à force de lire Shopenhauer , Debord et surtout Girard , notre hôte ne reconnait plus La Fontaine , Madre Mia …. )

          2. Trêve de sourire M. Broussalian .
            Vous écrivez ici le 17 / 02 :
            ” Seul le traitement homéopathique anti-miasmatique peut éradiquer une telle chose.”
            Ma question naïve : ce traitement homéopathique anti-miasmatique s’applique-t-il à TOUTES les pathologies ? …et si oui , quel est-il ?
            ( je suis très sceptique , depuis toujours , quand aux bienfaits de l’ homéopathie , c’est grave docteur ?
            Mais pas opposé à un essai, faut voir …. je veux pas mourir malade ET idiot ) .

      2. Pas faux historiquement, sous Hitler c’était “Arbeit macht frei, et sous Staline, stakhanoviste
        donc ça date bien de ces 2 régimes

        1. Tu vas encore dire que je chipote, mais le stakanovisme est au taylorisme ce que “Arbeit match freï” est à “La rééducation par le travail” . Nuance Filou, nuance !

          1. de Hollande
            Et Fillon c’est pas travailler pour gagner bcp
            ça y est c’est bon, tout le monde est content ?
            arrhhh j’ai transgressé !

  6. Re bonjour à tous!
    Hé bien je vous propose un simple petit défi clinique: amenez moi le genou! Et comme vous ne pouvez pas détacher le genou du patient je suggère que celui-ci vienne. Pour que cela serve à quelque chose le patient pourrai se porter volontaire pour que l’entretien/examen soit enregistré, ainsi tout le monde ici pourra en profiter / et critiquer. Nous verrons s’il y a des résultats, en tout cas il sera facile de montrer l’approche et de montrer que les points que ‘ai soulevés suffisent à eux seuls à démolir lamentablement la vieille médecine.
    Amicalement à tous

    1. J’espère que les militants de l’AIMSIB lisent cette invitation. j’en connais une qui pourrait effectivement faire un film !
      A l’abordage, moussaillons, trêve de parlotes, agissons !

      1. Si je peux me permettre de mettre mo, grain de sel à propos de la force vitale comme je la comprends : C’est l’équilibre de la vie dans l’organisme qui fait que le cellules qui le composent fonctionnement normalement et maintient notre corps en bonne santé et en bon état de marche. tout ce qui vient rompre cette force vitale, la bonne marche de la vie quoi, s’ appelle la maladie et aucun médicament ne parviendra à rééquilibrer celle-ci, tout juste à atténuer les symptômes, en faisant parfois bien d’autres dégâts sans guérir, sinon comment expliquer que tous les médicaments sensés soigner notre “palpitant” malade soient incapables de guérir celui-ci ? Force vitale ou énergie des la vie ” Es tou palié” comme on dit dans les campagnes provençales.

        1. En bon darwinien, j’ai une vision mécaniste de l’existant; l’inexistant est de l’information pure, consubstantielle à l’étant. Souvent je me pose la question du libre-arbitre, je cherche .

    2. Bonjour,
      Avez-vous la même démarche diagnostique et thérapeutique lorsqu’il s’agit d’une douleur d’ un genou anciennement traumatisé?
      Merci

      1. Excellente question. Vous posez ici la problème de la limite entre médecine et chirurgie. Bien entendu on ne va pas traiter une fracture avec de l’homéopathie. Il faut d’abord la réduire. Il y aura lieu de donner un traitement si le cal osseux met du temps ou ne se forme pas. Toutes les complications infectieuses ou la douleur se gèrent aussi très bien avec l’homéopathie. J’ai travaillé comme interne 6 mois dans un hôpital de la région d’Annecy, et les résultats étaient tels que la pharmacienne en face de l’hosto s’est plainte auprès de mon patron pour lui demander de m’interdire de prescrire 🙂
        Donc pour en revenir au genou, si le traumatisme a créé de réels problèmes mécaniques, notre marge de manœuvre est plus limitée. Dans les inflammations chroniques, simples rhumatismes ou PR je suis prêt à lancer le défi à qui voudra le relever 🙂

    3. Quelle bienveillance !!
      Et pour mon diabete de type 1, est ce que la “nouvelle” medecine pourrait me faire me passer de mes injections d insuline ?

      1. Dans peu, votre pancréas artificiel fera le boulot et vous n’y penserez plus !
        Pour progresser et innover, il faut laisser “les portes et les fenêtres ouvertes” ; sinon, le grand renfermement anti-Européen (et anti-mondialiste,comme ils disent dans le poste) vous laissera comme un couillon avec votre petite seringue.
        Celui qui trouvera et mettra au point l’algorithme qui vous libèrera est peut-être “sur la route” ou “on the road” comme disait uncle Jack (Kerouac) ; interdit au moins de 65 ans !

      2. Nos limites sont celles de la palliation. Bien souvent on peut arriver à réduire de beaucoup les besoins en insuline. Bien entendu il faut comprendre que la poussée immunitaire qui a “zappé” le pancréas est l’expression d’un désordre général qui aurait dû être traité depuis l’enfance. Aussi je ne crois pas une seule minute que la vieille médecine nous fasse faire des progrès puisque c’est l’accumulation de ses interventions qui conduit à des maladies toujours plus profondes. C’est l’histoire du pompier pyromane. Une fois qu’on aura remplacé tous les organes par des machins artificiels on fera quoi ? 🙂

        1. Pourquoi est ce que vous souhaiteriez diminuer les besoins en insuline ?
          Un patient non diabetique produit lui meme son insuline. Un patient diabetique de type 1 n’en produit plus. Pour quel raison serait il souhaitable de se placer dans un equilibre ou les besoins en insuline seraient plus faibles que pour une individu en bonne sante ? EN quoi cela presente t’il un avantage par rapport a une suppletion en insuline correspondant aux besoins physiologiques normaux ?

  7. Différence Iso / Homéo à la demande de Vincent….
    J’ai écrit ceci pour aider à comprendre pourquoi l’isothérapie est une absurdité, en réalisant que des milliers de parents se font prescrire cette déformation grotesque de l’homéopathe.
    – toute maladie n’est rien d’autre qu’un désaccordement de l’énergie vitale; vous pouvez donner ce que vous voudrez comme produits chimiques, ceux-ci n’existent que sur un plan nutritif et sont éliminés par l’organisme. Vous pouvez vous nettoyer le colon ou vous détoxifier ce que vous voudrez, l’empreinte dynamique reste;
    -les miasmes sont des agents contaminants dynamiques, capables d’affecter la force vitale; il y en a des aigus, parfois épidémiques, mais aussi des chroniques qui restent greffés sur la force vitale et dont on ne peut pas guérir, et qui se transmettent à la descendance. Hahnemann en a distingué 4. Seul le traitement homéopathique anti-miasmatique peut éradiquer une telle chose.
    -un médicament n’est rien d’autre, une fois dynamisée qu’une maladie artificielle capable de contaminer la force vitale, d’exercer un effet dessus en tant que force, au sens physique du terme avec une direction, une intensité. Cette contagion sur la force vitale la pousse alors à produire des symptômes, c’est à dire une nouvelle totalité. C’est ce que nous appelons pathogénésie, c’est la seule manière rationnelle d’étudier les effets des médicaments, en explorant leur capacité à rendre malade. Contrairement à la maladie naturelle, la maladie artificielle médicamenteuse peut être modulée à volonté en terme de puissance, mais son effet s’estompe rapidement.
    -seule la prise en compte de la totalité des symptômes, qui exprime la réaction de l’organisme, entité unique, face à l’agression de l’agent pathogène permettra de rétablir la santé au lieu de dégrader le niveau de santé comme le font toutes les thérapeutiques parcellaires qui ne visent qu’un symptôme.
    -sur le papier on a donc deux possibilités: prescrire un médicament qui présente la propriété de créer une totalité semblable, soit une totalité “image dans un miroir”, ce qu’on appelle un énantiomère. La seconde possibilité, l’énanthiopathie reste une abstraction et ne donne aucun résultat sinon une aggravation des malades. Seule demeure valide le premier cas, cela s’appelle l’homéopathie (fallait bien lui donner un nom, mais vous comprenez maintenant que c’est un principe général auquel personne ne peut se soustraire)
    Pour tomber malade, il existe de façon latente une susceptibilité morbide chez toute personne, en fonction du niveau de santé, de l’hérédité, des miasmes chroniques qui vont pouvoir s’exprimer ou pas, etc. Bref vous avez remarqué que tomber malade est une action conditionnelle et qu’en plus les mêmes causes ne génèrent pas les mêmes effets. Ceci distingue d’ailleurs radicalement la biologie du monde physique inanimé!! Selon la susceptibilité on pourra tomber malade ou pas face à un agent agresseur. Ceci ne se passe QUE sur un plan dynamique, la perturbation de la force vitale se transmet alors au système nerveux autonome, à l’immunité, au système hormonal, etc. Dynamique au départ, la perturbation devient dosable chimiquement, puis visible anatomiquement. La médecine classique passe son temps à traiter inutilement des effets…
    Les vaccins ne sont qu’un facteur agressif parmi une infinité d’autres. Des virus, bactérie, des effets physiques, émotionnels, etc. jouent un rôle tout aussi énorme pour déclencher une maladie chronique. Mais à strictement parler, le déclenchement de la maladie chronique ne survient QUE parce que un miasme chronique existant a été “réveillé” par l’agent agresseur. On peut se faire une idée en imaginant que le miasme chronique, comme un lierre, est fixé sur la force vitale, qui doit maintenir en permanence des troupes pour l’empêcher de progresser. Si, pour faire face à un agent agresseur aigu, la FV est obligée de mobiliser toutes ses troupes, vous comprenez que le miasme chronique en profite pour progresser. Ainsi il n’existe pas de complications de maladies aigues mais seulement un réveil du fond chronique par la maladie aigue. Ceci est une conception en avance d’un milliard d’années lumières sur la vieille médecine…
    Donc un enfant nait déjà dans un bas niveau de santé du fait que ses parents ont été minés par une vie d’allopathie, de pollution en tous genres, etc (logique car il y a une génération on ne voyait as tous ces autistes). Là dessus le viol immunitaire que représente le vaccin, injecté massivement, va ouvrir la brèche qui ne demandait qu’à se manifester. Sa force vitale reste perturbée chroniquement et cela résulte en une totalité de symptômes.
    La naiveté ici consiste à ne pas comprendre un point essentiel: le vaccin va produire une REACTION TOTALE, qui représente l’adaptation de la force vitale à l’agression. Le vaccin en somme n’est pas une simple écharde qu’il faudrait enlever avec une pincette, il génère une réaction GENERALE, qui sera PROPRE A CHAQUE PATIENT. Une nouvelle totalité apparaît. Une fois qu’on a compris ceci, la sottise de croire traiter une maladie PAR son AGENT causal dynamisé devient apparente: cela n’a aucun sens. Personne ne guérit la rougeole avec la rougeole, le staphylocoque avec le staphylocoque, la pneumonie par le pneumocoque, le coup de froid par une dilution de vent du Nord 🙂
    Imaginez que vous preniez froid, c’est exactement la même chose. L’agent causal a déclenché son effet, et selon chaque cas, on va avoir soit… rien du tout, soit un rhume, soit une pneumonie, soit une diarrhée, etc. Vous êtes obligé pour traiter de trouver LE médicament qui ressemble à cette réaction.
    Si vous prescrivez l’iso du vaccin, d’abord il est AUTRE CHOSE que le vaccin brut. Il a été transformé par la dynamisation. La force vitale à son contact va recevoir un signal supplémentaire qui est très proche de l’agent perturbateur initial. Dans la mesure où l’organisme est déjà tombé malade avec le vaccin on peut raisonnablement penser qu’il présente une susceptibilité au vaccin et à son iso, qui représente quelque chose comme son vecteur dynamique.
    En pratique, pour cette raison, il y aura donc forcément une réaction à l’iso (c’est pour cela que ces saletés d’iso produisent souvent de fortes réactions … qui laissent à penser “c’est merveilleux il se passe quelque chose”). Mais à quoi conduira t elle? Vous forcerez l’organisme à réagir encore plus fort dans la manière qu’il a déjà eue de réagir face au vaccin. Ce sera tout. Certains symptômes seront modifiés, et bien souvent certains nouveaux apparaîtront. Point.

    1. Il y a, si je peux me permettre, une autre totalité que celle de l’individu ; celle de l’individu partie élémentaire d’une foule (ou d’une société ou d’une écologie) et même d’un cosmos… Oups !
      C’est beau tout ça, mais :
      1- j’ai toujours mal à ce putain de genou…
      2- La ministre veut vraiment me vacciner moi, mes enfants et mes petits enfants ; et ça me fait mal aussi…
      Bon, on fait quoi ?

    2. Bonjour,
      Pense avoir reconnu en vous l’HOMEOPATHE UNICISTE ?
      Je vais parler encore de mon fils … celui-ci, au cours de ses différents stage, à eu l’occasion de rencontrer un vétérinaire uniciste, les explications de ce Monsieur l’ont passionné … dans l’avenir il espère bien s’entraîner sur ses animaux pour les soigner, avec des conseils assurément ! on ne s’improvise pas d’un coup UNICISTE
      Quelle aubaine de pouvoir vous rencontrer ici. Merci.

    3. Qu appelez vous la force vitale ?
      D ailleurs vous parlez indifferement de force et d energie. Ce sont pourtant deux chose toute a fait differente, non ? Si c est a nouveau une analogie a la physique, est la premiere ou la seconde ?
      En quoi une energie ou une force peut elle etre accordee ?

      1. Je crois, akira, qu’il est temps de lire Schopenhauer pour comprendre ce que certains philosophes appellent “force vitale” !
        Vous verrez c’est très intéressant ; quoique je ne sois pas sûr que ce soit la référence de Broussalian (?)

        1. Je ne pense pas non plus que ce soit la le sens de M. Broussalian. Les refences nombreuses a la physique me font plutot penser que c est une signification plus ou moins derivee de la cette discipline.
          Le soucis de l utilisation transverse de concept hors de leur champ de definition, c est qu il est impossible de s en servir pour raisonner logiquement. On peut faire de la tres bonne physique newtonnienne mais si on s aventure a utiliser des loi de cette physique (composition des vitesses) en relativite generale, on s expose a des gros problemes. Et dans cet exemple, on reste dans le meme domaine scientifique.
          Qu en est il lorsqu on cherche a transposer des concepts d une science (physique) a une autre (biologie) ? Loin de moi l idee de cloisonner a connaissance, le partage est fertile. Aller voir ce que fait le voisin est essentiel, les liens entre la cosmologie et le physique des particule est une aventure fantastique de la science moderne. Mais il parait essentiel de redefinir avec la plus grande precaution les concept et verifier qu ils “jouent” aussi dans ce nouveau domaine au dela de l intuition.
          Je ferai le meme parallele avec la philosophie. Parler indifferement de la liberte de Spinoza, Kant ou Schopenhauer n’a guere de sens. On peut les confronter, les comparer avec profit, mais appliquer le systeme spinoziste au concept kantien de la liberte pose nettement plus de problemes …

          1. Oups ! Vous y allez fort cher collègue mais je disagré si vous permettez (concept wellbeckien à creuser) : Schopenhauer à coup sûr avait lu Kant et pas qu’une fois !

      2. les atomes sont bourrés d’énergie (en fait, l’univers entier), l’univers n’est qu’une immense énergie… ça c’est de la physique. Pour l’homme la “force vitale” c’est autre chose puisque ça touche à la psychologie (on peut exister tout en ayant perdu sa “force vitale”, voire se suicider), ici la force vitale est 1 combiné de physique et de libido…
        Faut donc pas en effet mélanger les torchons et les serviettes, mais sans l’énergie des cellules donc des atomes, on voit mal comment aucune “force vitale libidineuse” pourrait voir le jour…
        Ugh

        1. Phil,pardon d’intervenir dans quelque chose d’aussi complexe, moi qui n’ai pas la chance d’avoir “étudié” …
          Mais, l’Energie vitale qui est universelle, disponible et source …
          Et l’énergie vitale personnelle, cette portion du tout, prélevée par chacun de nous et qui conditionne notre santé dans la mesure où elle circule librement par ces canaux que sont les méridiens, les chakras … c’est la même énergie, Phil ! Tellement logique !
          Nous faisons partie d’un tout !

          1. Y a pas que Tonton Guy et le vieux grincheux allemand dans la vie quand meme !
            Un peu de lyrisme nietzcheen aussi ca fait pas de mal. Bon on est plus dans la volonte de puissance que la force vitale, mais qu importe !! Quel elan !

          2. @Akira
            “De bonnes dents et un bon estomac,
            Voilà ce que je te souhaite !
            Et si tu as commencé par t’accommoder de mon livre,
            Tu finiras bien par te raccommoder avec moi !”
            in “Poésies” § À mon lecteur

          3. Aubépine sans doute y a -t-il un malentendu, vous n’êtes pas moins calée que moi, ici il y a les “néophytes”, qui ont la parole bien entendu, et puis qques médecins & scientifiques dont nous ne faisons pas partie, mais cela ne nous empêche pas “d’échanger notre bagage” autodidacte qui peut avoir son intérêt. Ainsi quelqu’un s’est indigné de la confusion entre “énergie et force vitale”, j’ai simplement précisé que l’énergie c’est de la physique, la force vitale c’est de la psychologie. Là était le distinguo, c’est tout.
            En résumé nous avons tous de l’énergie, laquelle ne peut pas se perdre (sauf en mourant). Par contre la force vitale se perd en cas de dépression, on parle alors aussi d’ “élan vital”. Voilà qui est dit
            ugh

          4. La “force vitale” vue par Schopenhauer et les Bhagavadgitistes (oups ! Pas répéter ; c’est du wellbeckisme le plus récent) c’est ça peut-être mais surtout autre chose que je vais me permettre de résumer en une phrase : c’est l’énergie de l’univers qui fait que chaque printemps (dans nos contrées arriérées) la sève remonte dans les plantes et qu’un nouvel été approche ; réfléchissons une seconde : d’où vient ce truc ? Cette énergie ?

          5. @Bon Dr MdL
            ‘…une seconde…’ ne suffira pas ; et ‘…réfléchir…’ ne suffira pas non plus… à embrasser l’énormité de ce que la Nature nous donne à contempler et à vivre, chaque jour!
            Vous êtes fasciné, vous, DrMdL, par l’énergie du moment,… du printemps!!!? Je trouve aussi que c’est “émerveillant”,… Tout, même! Même le repos hivernal (qu’on ne s’autorise plus, nous, humains décérébrés 🙁 parce qu’on dénie faire partie d’un tout!),… ce repos hivernal lui aussi, me laisse contemplative, parce qu’il fait partie, oui, de l’équilibre subtil du “tout” dans le temps… et la dimension temps,… c’est magique… aussi!.

          6. @Ricomart
            Ca alors… vous trichez sur les citations? (d’accord, j’aurais pas dû lire, c’était pas adressé à moi, mais la mise en page donnait envie et voilà…). Et en parallèle, vous chipotez sur les écrits de Phil 🙂 … Hhhh ???

          7. @Francesca
            Tricher ? Jamais !
            Détourner, oui ! Toujours le détournement de sens rajoute de la valeur au sens original. Et comme nous avons un goût particulier pour le jeu des sens…

          8. @Ricomart
            C’est que je ne connaissais pas la citation d’origine… pfff 🙁
            Du coup, quel choc de voir ce -certes sympathique- “détournement” que rien ne m’avait laissé présager!

  8. Bonjour à tous !
    A la sollicitation de mon coach, le bon Vincent, je me permets d’apporter mon petit grain de sel à votre discussion du genou, qui je dois l’avouer m’a bien fait sourire, tellement elle reflète la « pensée » médicale actuelle.
    Au préalable, afin d’éviter tout lynchage intempestif, sachez que j’ai fait mienne la devise de l’un de nos grands savants et modèle, le Dr. Constantin Hering : in certis unita, in dubiis libertis, in omnibus caritas.
    C’est donc dans cet état d’esprit que j’ai parcouru les posts en me disant « mais que n’ont-ils pas encore injecté dans ce pauvre genou ? »
    Sauf erreur en effet, nous sommes bien en présence d’un patient qui s’est donné la peine depuis le stade où il était réduit à un être unicellulaire de fabriquer et d’entretenir ledit genou.
    Or si celui-ci présente des symptômes, ils nous faut bien supposer que préexiste un trouble en amont du genou et qui se manifeste ensuite par des tissus disons « incompétents », que vous cherchez à soulager localement. Oui je sais, c’est terrible je vous entraîne vers des chemins peu souvent empruntés dans notre art médical, celui de la réflexion critique.
    En prenant encore un peu plus de recul, une évidence s’impose, c’est que ce patient présente sans le moindre doute des tas d’autres symptômes dont il ne vous parle pas (où n’ose pas parler) puisque ce n’est que le genou qui est à l’ordre du jour. Qui s’occupe de son état émotionnel et mental ? A t-il des peurs, des phobies, des pensées persistantes ? Des troubles d’autres sphères ? Digestive ? Respiratoire ? etc. Le genou est il influencé par le froid ? la chaleur ? l’humidité ? Le mouvement ? le repos ? etc. mais autant d’aspects totalement négligés. La science ne demande-t-elle pas d’étudier les phénomènes avec objectivité ?
    Dès lors, nous sommes contraints d’admettre que tout patient présente bien une totalité de symptômes qui exprime la maladie entière qui occupe l’organisme entier. Le genou ici ne doit être vu que comme un épiphénomène, une simple facette si l’on préfère.
    La pensée médicale reste bloquée à peu près là où la pensée cosmologique est restée coincée durant 2000 ans après Aristote. L’une des premières révolutions a été d’admettre la rotondité de la terre. C’est le même pas qu’il faut franchir enfin en médecine en admettant la totalité des symptômes. C’est la seule réalité physique.
    Se donner des atours scientifiques en inoculant ce que vos voudrez dans le genou puis en soumettant cela à des statistiques ne pourra jamais transformer cette approche en vérité. La présence d’une totalité explique ainsi l’échec couru d’avance de toute tentative d’intervention locale (et même la futilité d’un tel geste).
    Il serait intéressant de développer cette notion de totalité en essayant de se la représenter mathématiquement comme un volume à n dimensions puisqu’il nous faudrait inclure le développement de la pathologie non seulement d’après sa localisation mais aussi selon le temps. Dès lors il deviendrait encore plus apparent que la simplification médicale actuelle qui consiste à considérer comme un point une réalité multidimensionnelle est parfaitement antiscientifique et ne pourra jamais produire le moindre résultat.
    Il serait sûrement fructueux de remarquer que tout drogue introduite dans l’organisme produit elle aussi une totalité et que ce que nous appelons arbitrairement les effets secondaires ne sont que le reste d’une totalité que nous ne voulons pas voir.
    Il serait dès lors intéressant de nous demander quel rapport géométrique (ou plus précisément topologique, pour rendre grâce au grand Henri Poincaré) devrait exister entre une substance médicamenteuse et la totalité du patient.
    Enfin ces questions nous poussent fatalement à nous demander pourquoi se développent tels symptômes ou pathologies, non pas au sens métaphysique qui nous restera éternellement caché ,mais bien en tant que tentative de compréhension de la dynamique de la pathologie.
    Se pourrait-il que le symptôme produit ne représente que le meilleur compromis possible produit par un organisme en proie à un trouble général ? Dans ce pourrait-il que toute les interventions locales intempestives ne fassent qu’aggraver l’équilibre général ?
    J’espère ainsi susciter quelques interrogations ☺
    Bien amicalement

    1. Attention, je prends ma casquette de sceptique …
      J’ai souvent l impression que le desir de replacer systematiquement toute analyse dans un contexte globalisant (qui est un extremisme autant que celui qui considere un contexte trop reduit) est un cache sexe permettant d’evacuer un des critere indispensable au caractere scientifique d’une theorie : la reproductibilite.
      De ce point de vue, j ai un serieux probleme avec l approche homeopathique et encore plus l’idee de lui associer le qualificatif de scientifique.

    2. Je ne comprends vraiment pas non plus l analogie avec les espace hamoltoniens ou la topologie pour dire simplement qu il faut considerer les choses plus globalement et avec des points de vue differents. La topologie et d’autres outils mathematiques sont des concepts bien definis. Leur utilisation hors de leur domaine de definition presente des problemes serieux. Une analogie est sympathique pour eclairer une idee. Se servir de cette analogie hors de son domaine de validite se revele souvent dangereux sur le plan de la coherence et de la validite du raisonnement (cf Sockal et Bricmont).
      Pour etre un peu plus critique, je dirais que ca fait joli dans la discussion mais qu est ce que cela apporte vraiment ?

        1. Je croyais que ca allait mieux ??
          Etes vous si sensible au soi disant effet nocebo Dr ? 😉
          Mes remarques sont assez eloignees de la pure clinique mais finalement pas plus que la topologie ou les espaces hamiltoniens … Soyons fous, comment peux on definir un ouvert en medecine topologique ?

          1. Les espaces hamiltoniens !
            J’avoue que ça me fait un en peu mal au genou encore…
            Mais ça va peut-être passer. Au travail !
            Où ai-je mis ma tronçonneuse ?

      1. Bonjour
        Je me suis trop laissé aller à une tentative de représentation mathématique dans la mesure où mes premières amours furent l’astrophysique. On pourra revenir plus tard au sujet qui n’est que secondaire. Pour le moment il me semble suffisant de discuter sur le ferme terrain de la clinique. A ce sujet bienvenue pour passer une semaine dans mon cabinet et de voir comment cela se passe 😉

        1. Ca tombe bien. L astropysique est precisement mon domaine de recherche (et mon travail au CNRS).

          1. Ce site n’est pas un site de rencontre !
            Quoique si certains souhaitaient quelques expériences psychosensorielles, je peux transmettre les adresses e-mails ; suffit d’obtenir la permission…

    3. Bonsoir,
      Vos propos ne nous choquent pas du tout, mon fils et moi. Surtout mon fils formé à la géobiologie et à diverses “abstractions” : le pouvoir de la conscience pure, la guérison quantique …
      Toutefois, l’arthrose du genou est visible et palpable et il me semble normal de vouloir y apporter remède par quelque procédé que ce soit !
      Après avoir beaucoup porté de charges pendant toute sa vie professionnelle, mon mari a subi deux ostéotomies, (genoux usés sur la moitié de la surface) 10 ans plus tard il est passé aux prothèses complètes, cela a été une réussite, jamais il n’a été gêné !… Là c’était bien physique. Avant ces opérations, les oligo-éléments lui avaient été d’un grand secours et avaient retardé le processus de destruction.
      Merci de m’avoir lue.

  9. Copie d’une lettre semi-ouverte (que sur le blog de MdL) au Dr Edouard Broussalian, Homéopathe formidable;
    – “Oh! Tu m’oublies? T’avais promis!
    Qu’est-ce qu’ils ont de plus que moi, les Londoniens?
    Bon, tu es très occupé, mais tu sais parfaitement que je m’en fous parce que la Science n’attend pas et nos ignorances non plus, oublie ton intervention sur les genoux, j’ai un souci plus sérieux!
    Là, issu d’une splendide Dr Berthoud Suisse, regarde!
    https://www.youtube.com/watch?v=AWO1afVCg5k
    à 3’20”, notre Consoeur (qui ressemble à Mami Nova mais on la sent nettement plus cérébrée) nous dit qu’il existe des “drainages isopathiques homéopathiques” propres à sortir certains “endormis post-vaccinaux” de la mouise, avec des résultats inconstants certes, mais de temps en temps aussi nets “qu’une fleur qu’on arrose”.
    Mon avis n’importe pas. Le tien, bien plus. Alors, Dou?

    1. Ah Vincent merci d’aller dénicher pour nous une telle Mamie Nova ! Ou aller chercher ses émules ?
      Dans le vif du sujet avec le 4e pioupiou, elle vient encore d’aller se faire scarifier pour la énième fois ? Peu importe son vécu si fragile, l’âge c’est l’âge ! Son pédiatre est fou et inconséquent ! Sa mère travaille à l’hôpital, elle obéit et mon fils suit ! Suis atterrée et si inquiète !

  10. Dr Reliquet,
    Bien dommage que vous soyez placé si haut dans l’Hexagone !!

  11. Cher Inox,
    Voici l’ histoire de mon pote Jean Pierre Ch…, 76 ans, champion de France sénior de golf, perclus de rhumatismes déformants, dont le cou était devenu tellement raide que la montée de son club lui faisait perdre la balle de vue et que ce mouvement lui générait des vertiges. Son mouvement raccourcissait d’autant, la longueur de ses balles aussi. Un golfeur sans longueur correcte est fini pour la compétition.
    D’un commun accord, nous avons procédé à 10 séances d’hydrotomie cervicale complète, une par semaine, pendant qu’il poursuivait l’entraînement. Trois jours après la dernière séance il s’inscrivait au Grand Prix de Brigode 2016 et se hissait en finale contre un trentenaire de votre carrure et un mouflet exceptionnel. Il est arrivé second de la compet’.
    Plus marrant, il est venu me dire que certes son hydrotomie l’ avait aidé à retrouver toutes ses sensations, mais qu’il pouvait enfin se re-garer en marche arrière puisqu’il arrive dorénavant à suffisamment tourner la tête pour voir derrière lui….
    L’arthrose est une maladie du déssèchement, et le déssèchement est longtemps réversible, je sais que cela paraît scandaleux mais je m’en fout, j’écris de chez Aubépine.

    1. @ Reliquet. Merci pour la réponse. J’envisagerail’Hydrotomie si pas d’autre solution. Mais je vous rasssure tout de suite, mon n’est pas bloqué, il tourne comme un Derviche en claquant un peu. Mais il existe un pincement et la douleur dans le muscle de l’épaule qui ne veut pas partir. Voir le lien ci-après pour comprendre il donne exactement mes symptômes :
      An Evidence-Based Approach to …
      Traduire cette page
      http://www.amjmed.com/article/S0002-9343(16)30462-4/abstract
      An Evidence-Based Approach to Differentiating the Cause of Shoulder and Cervical Spine Pain. … This review provides an evidence-based review of common causes of
      Le voir en full text avec dessins à la clefs.
      Ceci n’était pas une demande de consultation pas même à distance. Juste une opinion car je pense avoir trouvé un médecin assez proche sur le site des praticiens de l’hydrotomie. Merci encore.

  12. Cher Akira,
    Ca y est, tu as basculé, perdu tes repères, la toile t’appelle pour de folles aventures interdites? Ta vie va changer évidemment, cet après-midi Variole demandera l’établissement d’une fiche S à ton encontre car il ne fait aucun doute que tu es en train de te radicaliser sur internet, à l’eau de mer certes, mais quand même tout le blog l’a vu.
    Je préconise que tu pirates une adresse IP afin que tes pérégrinations interlopes n’apparaissent pas dans le Canard Enchaîné tous les Lundis, après tout tu as bien le droit d’organiser une veille audio-visuelle du site Jackie et Michel et de collectionner des images de chatons.
    Moi j’ai hacké l’adresse d’Aubépine, pas croyable les sommes qu’elle verse au denier du culte de sa paroisse, elle a vraiment bon coeur. Toi pour couvrir tes besoins avec toutes tes nuances de gris, va donc te racrocher sur le compte de Phil, tu y trouveras des histoires prostato-échauffées qui ne laissent aucun doute sur ses activités réelles, tennis excepté bien entendu.
    Je suis dorénavant ton nouvel officier traitant, je te joins dans l’après midi, fais-moi un salut militaire si ta main droite monte jusque là!

    1. Sommes tous en train de nous radicaliser… Eau de Quinton en commande… “iso” pour commencer…
      aurais peur de sauter “brosses et bouchons” (comme on dit dans la région!) avec l'”hyper”…
      Au fait, oui, le denier du culte !… Faites bien de m’y faire penser…

      1. Ai commencé la cure … posologie : de deux à six ampoules par jour, en isotonic …
        Me contenterai d’une ampoule par jour ! très salé … fais gaffe à la tension … à la tachycardie …
        à l’arythmie … Excitant : garder la bonne mesure !…

  13. @ Akira
    Tu as vu tout l’amour confraternel qui relie les médecins entre eux? On pourrait en rire mais ces querelles de chapelles nous rappellent cruellement que les prés carrés ont la vie dure.
    Bon, t’as toujours mal?
    Je te redis que je m’agace énormément (entre autres motifs) du fait que les DID soient si souvent atteints de capsulites rétractiles sévères et que depuis le temps personne n’ait compris qui de la maladie ou des insulines de substitutions te causent tous tes malheurs. Tu souffres de ce que tes capsules articulaires non seulement se sont inexplicablement rétractées, mais qu’en plus elles ont créé des adhérences avec les structures osseuses de tes épaules.
    – Tu as tenté les infiltrations (à l’aiguille fine, on est surveillé) et tu n’as pas guéri, cette prise en charge ne soulage qu’un court moment mais ne guérit rien.
    -Tu as essayé la kiné douce et tu n’en tires aucun bénéfice, peut-être au moins ne t’es-tu pas aggravé pendant cette période…
    – Tu peux tenter l’attente, fermement prônée par nombre de Confrères parce que beaucoup de capsulites spontanées guérissent ainsi mais la tienne ne l’étant pas, (ton DID et ton insulinothérapie) je crains que tu n’attendes longtemps.
    – Une prise en charge intéressante et assez documentée est représentée par l’arthro-dilatation au sérum salé réfrigéré, qu’en pense Variole?
    – Deux techniques douteuses voient actuellement le jour, l’arthrolyse arthroscopique qui consiste à demander à un chirurgien d’introduire un endoscope et un scalpel dans ton épaule, de sectionner toutes les adhérences intra-articulaires visibles, puis de procéder à la deuxième technique à savoir la mobilisation forcée en profitant du fait que tu es toujours sous anesthésie générale.
    – Enfin et tu me vois venir, la classe absolue, imagine Jean Rochefort en haut-de-forme et redingote sur un cheval de concours un petit matin de Mai, au trot dans le parc de Saint Germain? L’hydrotomie évidemment, tu es drôlement rapide! Guez traite les capsulites, il me l’a dit, je n’ai pour ma part jamais eu l’occasion d’appliquer notre technique aux casse-pieds dans ton genre.
    J’ai visionné hier un très beau document vidéo qui verra le jour bientôt (sous 15j) concernant nos supputations et désinformations, si toi aussi tu veux coiffer un chapeau à plume avec pagne, dis-moi et nous chercherons en privé un Confrère susceptible d’accueillir un gars dans ton genre.

    1. C’est beau la médecine quand elle est “humanisée” ; si j’étais une femme, je serais déjà devant la porte de ce praticien pour lui clamer mon amour et lui offrir mon corps, tel Bérénice juste avant d’exsanguiner (symboliquement) ce pôvre Titus car :
      Rome, par une loi qui ne se peut changer,
      N’admet avec son sang aucun sang étranger,
      Et ne reconnaît point les fruits illégitimes
      Qui naissent d’un hymen contraire à ses maximes
      .”
      Déjà Racine fermait “portes et fenêtres” ; ça n’est donc pas nouveau ; mais Titus est un con d’avoir congédié Bérénice !

    2. Salut Reliquet.
      Alors la oui. La classe de Jean Rochefort, ca me parle. Je l’ai croise dans une station service un soir mais j’ai pas ose l’aborder. C est un type fascinant !!
      Mais oui, tes suggestions, ca me tente carrement !!! Comment on peut se contacter ?

      1. Ce blog n’est pas un site de rencontre , ou alors faudra laisser un petit pourboire à Michel et changer la serviette en partant , merci .

        1. Je ne parlais que de contact medical, le Dr Reliquet m ayant suggere des pistes de therapeutiques differentes 😉
          Rassurez vous Amiral, je commence a cerner les marins du coin et leurs caracteres specifiques !

  14. Merveilleuse politesse d’ Aubépine,
    Qui s’excuse de son immixtion, ( pas comme Akira qui est au bord de me traiter d’Australopithèque, j’ai bien envie de le laisser souffrir encore un peu, si ça se trouve il l’a un peu mérité sa capsulite, et si c’était le Bon Dieu qui l’avait puni après tout, peut-être prie-t-il sans ferveur ou a-t-il voté Hamon, qui sait?) donc délicate Aubépine, votre question l’est aussi.
    Je ne crois pas que l’eau de mer per os puisse soigner efficacement vos cartilages, les doses sont insuffisantes.
    En revanche la liste des indications thérapeutiques est énorme qu’il s’agisse des formes iso ou hypertoniques, parce que tous nos organismes sont en manques de minéraux et que l’eau de mer en regorge. Des cascades de réactions enzymatiques dépendent d’un pauvre atome de Cuivre, Chrome, Iode, etc… et TOUS LES ELEMENTS NECESSAIRES apparaissent dans l’eau de mer. Notre alimentation ne nous les fournit plus, parce que nos végétaux d’alimentations habituels poussent dans des sols à l’agonie.
    Donc s’envoyer tous les matins à jeun une ampoule de Quinton hypertonique est une excellent idée. Il faut garder le produit en bouche afin d’utiliser la voie sublinguale pour une partie de l’absorbtion du liquide car après, quelle absorbtion digestive possiblement déficiente fera votre intestin du reste, on ne sais pas.
    Voilà! Oh! j’oubliais Akira, j’aurais bien voulu l’aider mais il faut que j’aille me chercher des plumes pour mon couvre-chef, heureusement dans mon monde exotique c’est facile à trouver, il ne devrait pas avoir à attendre plus de quelques lunes pour que je l’aide!
    Hugh!

    1. MERCI !!
      Je voudrais dire à Akira : j’ai beaucoup souffert des épaules à un moment donné : périarthrite pour chacune d’elles, la mésothérapie + de la rééduc m’ont parfaitement tirée de là !
      Peut-être est-ce moins tenace que la capsulite ?

  15. Rhumatologue pratiquant la viscosupplémentation depuis 20 ans et ayant traité des milliers de patients,
    voici mes conlusions:
    -Efficcacité sur environ 70% des patients pour les arthroses fémorotibiales ou patellaires
    -efficacité ,sur les douleurs nocturnes ;après echec de corticoides
    -résultats inconstants , dépendant du degré d’usure du cartilage
    -effets secondaires rares (douleur , arthrite pseudoseptique)
    -me semble inefficace dans la coxarthrose et l’omarthrose
    -peut être efficace pour la cheville
    -parfois les corticoides sont plus efficaces
    -à realiser sur un genou sec
    -3 doses injectées en 2 séances aussi efficaces qu’en 3 séances
    Les rhumatologues et les patients sont très satisfaits de ces traitements
    Conflit d’interet :aucun

    1. Chouette! Une nouvelle polémique, enfin!
      Qui m’oblige à rompre mes vœux de suspense un peu trop tôt, dommage.
      Redevenons scolaire une minute, l’arthrose se définit radiologiquement par un pincement articulaire de l’articulation, une ostéocondensation des berges et des géodes intra-osseuses.
      – Le pincement n’est qu’une traduction de l’amincissement du cartilage, donc de sa déshydratation.
      – L’ostéocondensation et les géodes (infarctus osseux) démontrent la souffrance osseuse et la perte de sa vascularisation.
      Qu’apporte l’acide hyaluronique à un genou? Un film hydrophile artificiel de durée de vie obligatoirement limitée, souvent mal supporté lors de l’injection intra-articulaire, au tarif exorbitant par rapport au coût de fabrication, grevé de quelques rares mais redoutables arthrites septiques.
      Les tissus intra-articulaires sont ignorés, laissés en l’état, ils sont transitoirement suppléés.
      Les corticoïdes injectables et en premier lieu la Triamcinolone sont archi-dosés à dessein et extrêmement déshydratants, c’est même pour cela que ce produit est utilisé; pour “sécher” un genou arthrosiquequi paradoxalement se gonfle d’hydarthrose. Qui souffre paradoxalement de déshydratation chronique, donc bien peu de chance qu’à terme ce genre de produit soulage longtemps, logique. Un diabétique déséquilibré ne peut recevoir ces produits sous peine de finir hospitalisé sous seringue électrique d’insuline pendant plusieurs jours.
      Quant aux patients sous anticoagulants, les deux méthodes nécessitant des aiguilles longues et de forts calibres, ils en sont évidemment privés.
      Si vous demandez de plus à un orthopédiste de vous raconter l’état d’un genou qui a alternativement reçu plusieurs fois les deux produits, il vous racontera une vision d’horreur car toutes les structures sont noyées dans une sorte de béchamel infâme. Mais il ne vous le dira pas fort car comme les Rhumatologues il est autorisé à visco-supplémenter les genoux et comme cette pratique est rémunératrice, donc motus.
      Tout ceci est parfaitement connu de la HAS, raison pour laquelle un certain nombre d’experts indépendants même pas tous affiliés à l’AIMSIB on voté la mort programmée de la technique.
      Et alors, l’hydrotomie au sérum de Quinton? Voici venu le temps de l’élégance thérapeutique, appréciez en connaisseur;
      – Aucun produit chimique hormis une trace d’EDTA, simple association d’eaux (minérales et marines) Vitamines B, et Magnésium
      – Aiguilles de 4 mm, aucune effraction de la capsule articulaire, le produit est injecté en nappe au-dessus de celle-ci et diffuse passivement dans l’articulation.
      – L’assemblage stimule la repousse cartilagineuse et la stimule parfois très vite,
      – Aucune contre-indication connue hormis l’hypothétique allergie à la Xylocaïne (jamais vu),
      – Aucun effet secondaire hormis 1h de douleurs inconstantes après la première séance,
      – Tarif inférieur à 50 euro la séance, en compter 8 en moyenne, prix des matières injectées négligeables,
      – Efficacité exactement similaire à la visco, 70% d’excellents et de très bons résultats.
      – Aucun épuisement de l’effet à 6 mois, au contraire, le tissu cartilagineux continue généralement à proliférer à cette date, surtout s’il reçoit un complément alimentaire de qualité.
      – Aucune réinduction ou traitement d’entretien, fini, on passe à autre chose.
      Naturellement un bilan de podométrie dynamique et une recherche de réduction pondérale va de soi…
      Donc Maître, votre couillon d’English qui fait des trous dans les genoux pour injecter du sérum salé, il faut lui dire que ça sert à rien, la flotte traverse toute seule pour peu que vous la dopiez avec un gradient osmotique d’un produit quelconque que vous injectez en même temps… La base de la biochimie, l’effet Machin, Donnan peut-être mais pas sûr.
      Je dirais pour finir à Dr Variole que j’aime bien son nom, que je ne me suis jamais opposé à ce que mes patients bénéficient de visco jusqu’au jour où j’ai découvert l’hydrotomie.
      Et quand on demande aux patients quelle méthode ils préfèrent, la méthode classieuse ramasse un score de référendum soviétique…

      1. Magnifique !
        Merci.
        Bravo.
        Une question : une référence (sérieuse) pour les injections de Quinton ?
        Les “70% d’excellents et de très bons résultats” viennent d’où ?
        Vite ! J’explose d’impatience !

        1. Si vous pouviez éviter d’exploser vraiment, Maître?
          Pour quelque raison que ce soit, un certain nombre d’Etres Humains vous en saurait énormément gré, dont évidemment moi.
          Donc j’invite sur-le-champ le plus grand théoricien vivant de l’hydrotomie, son plus jeune et son plus talentueux rejeton Français aussi (de toute façon la discipline est Française) le Dr. Bernard Guez, à rejoindre votre blog demain.
          Hélas, le Dr Bernard Guez se prête généralement peu à l’appel immédiat. Il habite Nice, et même en hiver, il regarde beaucoup plus la mer que son ordinateur.
          En cas d’urgence, visionner ceci;
          http://www.prevention-sante.eu/actus/decouverte-de-lhydrotomie-percutanee
          Même traitement s’agissant des doutes d’Azelauna avec l’homéopathie, voici l’avancée fatale d’Edouard Broussalian. C’est là; (Le coup du Menhir, c’est s’il s’assoit sur vous)
          http://www.prevention-sante.eu/actus/homeopathie-dr-edouard-broussalian

      2. Bonsoir Docteur Reliquet,
        Excusez mon immixtion, mais, pris par voie orale, le sérum de Quinton peut-il avoir une action sur le cartilage ? Pour un effet significatif, combien de temps minimum une cure doit-elle durer ?
        En tout cas MERCI pour vos explications éclairantes.

      3. “Un diabétique déséquilibré ne peut recevoir ces produits sous peine de finir hospitalisé sous seringue électrique d’insuline pendant plusieurs jours.”
        C’est un peu lyrique, non ? J’ai eu deux infiltrations (pour mes capsulite) et meme si ca met bien le bazar dans les glycemies, c est pas pire qu une bonne grippe. Mais peut etre que vous parliez des type2 qui ne peuvent compenser avec leur insuline pluriquotidienne … Je dois avouer que les resultats n ont pas ete faramineux. Mais ca m a quand meme permis de dormir pendant un mois pendant la phase la plus douloureuse de cette cochonnerie …
        Sinon, est ce que Quinton est egalement indique pour les capsulites ? Parce que je commence a avoir fait le tour de la medecine classique et je tenterait bien quelque chose de plus … exotique 😉

        1. Yes, Akira! Bienvenu dans le monde alternatif ! Vous avez été coriace à y venir, hein ! Ca va changer votre vie, l’ “exotisme” 🙂 !

      4. Visiblement vous ne connaissez rien à la rhumato et vous donnez votre avis,c’est à dire des spéculations et de la désinformaition:
        -les chirurgiens nous envoyent des patients pour infiltration
        –les injections sont faites à l’aiguille fine sans problème avec les anticoagulants
        _le mode d’action de l’A. hyaluronique n’est pas connu
        -un diabètique peut recevoir une dose de corticoides en augmentant l’insuline

        1. Personnellement j’utilise plutôt la courtoisie en cas d’avis discordant.
          – Les orthopédistes exercent selon leurs choix, peu infiltrent, beaucoup viscosupplémentent et tous ponctionnent, souvent dans un cadre uniquement post traumatique.
          – Les injections de corticoïdes se pratiquent à l’aiguille fine certes, j’en ai réalisé beaucoup, mais pas la visco ni la ponction évacuatrice parce que la viscosité des matières nous rendrait tout transfert impossible et vous le savez parfaitement.
          – Le mode d’action de l’hyaluronique tient au fait que cet acide est capable de stocker un temps plusieurs dizaines de fois son PM en eau, puis il se décompose, un chondrocyte se fiche éperdument d’un tel produit et ne le pousse en rien à se réactiver.
          – Un diabétique peut recevoir une dose de corticoïde en augmentant l’insuline, certes, je vous rappelle juste que 85% des diabétiques en sont dépourvus, que donc la plupart ne possèdent pas de lecteurs de glycémies, que croyez-vous qu’il arrive le surlendemain à un DNID qui s’est fait infiltrer très déséquilibré au départ? Il n’est pas réveillé par sa femme, mais péniblement par le Médecin SMUR. Je suis un ancien urgentiste…
          Je finirai en spéculant et désinformant un peu plus, nos 7O% de résultats positifs sont aussi retrouvés dans les soins d’arthrose rachidienne quel que soit l’étage, la rhizarthose, le SADDAM, les tendinites chroniques, l’arthrose de cheville, de poignet. Les céphalées chroniques sont nos terrains habituels, et même… certaines migraines, les algodystrophies aussi, la liste est infinie.
          Nos heures de gloires sont vécues régulièrement autour de la prise en charge des hernies discales quelles que soient les stades évolutifs de départ. Même après échec répétitif de la chirugie, évidemment.
          Je me suis personnellement exposé à cette technique avant d’en faire mon métier, vous dire si je la connais bien…
          Comme vous n’avez aucune idée de nos prises en charge sachez que nous disposons d’un plan B si nos techniques mains-seringues échouent, le recours à la meso-perfusion grands volumes avec perfuseurs à 6,8,12 voire bientôt 20 aiguilles afin de pouvoir traiter l’ensemble du rachis en une seule séance. On ne s’avoue pas facilement vaincu.
          Les coxarthroses sont toujours abordées directement en mésoperfusion, les épaules en fonction des corpulences, les cervicales mobiles, jamais.
          Notre seule limite, les prothèses, les plaques, les vis. Sauf souffrance abarticulaire mais en général, l’échec est vite enregistré.
          Voilà, cher Confrère, si votre ouverture d’esprit a pu vous faire douter un temps de la théorie du cholestérol en cours, pourquoi ne pas imaginer que par méconnaissance vous vous trompiez aussi sur la théorie et les résultats des prises en charge par hydrotomie?
          Je vous laisse visionner l’interview de Bernard Guez citée plus haut, remerciements, sentiments confraternels… presque! Un verre éclusé à la buvette de l’AIMSIB et nous n’en parlerons plus!

          1. Vincent me fait penser à Serge Blanco en 87 contre l ‘ Australie !
            Je le soupçonne de mettre du Quinton dans son pastaga , pas possible !…
            Quant au Dr Variole , mamamia !……va nous faire une rougeole sous-cutanée .

          2. cher Vincent Reliquet et Docteur bien-aimé. Vous m’ intéressez au plus haut point avec votre paragraphe :
            “Je finirai en spéculant et désinformant un peu plus, nos 7O% de résultats positifs sont aussi retrouvés dans les soins d’arthrose rachidienne quel que soit l’étage, la rhizarthose, le SADDAM, les tendinites chroniques, l’arthrose de cheville, de poignet. Les céphalées chroniques sont nos terrains habituels, et même… certaines migraines, les algodystrophies aussi, la liste est infinie”
            car figurez-vous mon problème de douleurs invalidante à l’épaule gauche semble venir d’une arthrose cervicale. Sauf à trouver un médecin Chiropracteur capable de me débloquer cette partie, je me demande si un traitement à l’ hydrotomie percutanée serait efficace ?
            Juste un petit point sur l’acide hyaluronique dont le Dr Variole prétend que son mode d’action n’est pas connu :Avez vous vérifié l’article du lien à ce propos que j’ai cité plus haut ? Il donne une bonne voie d’explications semble t-il.
            High-molecular-weight hyaluronic acid attenuated matrix metalloproteinase paru dans le revue nature, en accès libre sur ce lien.

  16. Bonjour Maître,
    Alors on me traiterait indirectement d’Alternatif, comment dois-je le prendre?
    Et à 19h57 on pense que je joue au golf en plein hiver, donc que j’aurais complètement lâché la rampe?
    J’ai bien aimé mon Ricounet plus haut, la retenue toute intérieure du témoignage, la pudeur à fleur de peau, le gars qui l’a soigné doit forcément se sentir une réelle allégresse. J’en suis sûr d’ailleurs. Je l’embrasse du coup.
    Quinton vous dites? un jour quelqu’un de haut placé dans la pyramide des gens qui servent à quelque chose m’a dit de bien réfléchir avant d’écrire. Alors prologue fondamental à destination de ceux que la vie passionne, voici un contenu qui n’est pas disponible directement sur le net mais cette merveille s’achète pour moins de 10 euro, ça s’appelle “L’eau de mer en injections isotoniques sous-cutanées, au pavillon des débiles de la Maternité, Ed.1905” (1)
    Immédiatement on admire la calligraphie sans Excel mais Made in une vieille machine à écrire, la précision méticuleuse des descriptions et la volonté inébranlable de ne pas faillir à l’établissement de la réalité biologique. La classe d’avant notre ère.
    Quinton reçut en 1905 de M.Porak, Médecin-chef de service au Pavillon des débiles de la Maternité de Paris l’autorisation de tester son hypothèse selon laquelle le sérum d’eau de mer injecté à la dose de 10 cc tous les deux jours dans la région de l’omoplate de nourrissons à poids en stagnation pouvait considérablement les aider à survivre.
    Alors je vous donne les résultats d’une étude comme on dit aujourd’hui à trois bras, pas d’injection, injection de sérum salé, injection de sérum d’eau de mer.
    Pas envie de vous faire languir, bien que l’idée m’ait énormément effleurée. Les résultats, vous êtes bien assis?
    – Gain journalier sans injection…………………………….1,64g
    – Gain journalier avec sérum artificiel………………….5,32g
    – Gain journalier avec sérum eau de mer……………..9,70g
    Et alors, ils sont où, les Akira, les Aizelauna, mmmmh? C’est qui l’Alternatif? Puisque le sérum d’eau de mer est connu depuis 1905?
    (Demain si je ne suis pas au golf après 21H il faudra que je pense à vous reparler de Quinton mais sur son versant volo-expandeur, passionnant)
    (1) https://www.amazon.fr/injections-isotoniques-sous-cutan%C3%A9es-pavillon-Maternit%C3%A9/dp/2013613989/ref=sr_1_3?s=books&ie=UTF8&qid=1486502108&sr=1-3&keywords=quinton

    1. Et en intra-articulaire ?
      Quelqu’un a essayé ?
      Ailleurs qu’au Pavillon des Débiles ?
      Cher collègue, vous vous vous exposez à quelques railleries…
      Je prends les “devants” comme aurait dit Marie-Antoinette (selon certains témoignages peu fiables) avant de monter bravement sur l’échafaud…
      Au fait, en 1905, ça voulait dire quoi “débiles de la maternité” ? Quelqu’un sait ?

      1. moi je sais (par curiosité j’ai cherché), c’était une époque où le politiquement correct n’existait pas et où l’on pouvait taxer de débiles les débiles (médicalement), et ça concernait aussi les prématurés… c’était pour avancer le schmilblick de Vincent

        1. Merci Philou
          Un terme un jour n’est pas autorisé toujours.
          Un enfant débile était un enfant hypotrophe, ou née de mère malade (syphillitique, tuberculeuse, cancéreuse, rachitique, union consanguine, etc…) et qui naissait taré, terme qui n’est plus autorisé en 2017 mais qui désignait quelque chose de précis à l’époque.
          Un balayeur de rue n’existe plus aujourd’hui, seuls les techniciens de surface entretiennent les voiries…
          L’hydrotomie dès aujourd’hui Maître? Les injections intra articulaires immédiatement? Et mon plan comm’ mûrement réfléchi?

        2. @phil
          J’aime tant quand on réhabilite les mots dans leur sens initial, ou dans tous leurs divers sens. Oui, ce doux mot a été assez longtemps enfermé dans un usage unique (et péjoratif) ce qui est… ‘débile’! Je vote POUR la libération du mot (qui est très joli), dans son sens littéral!

          1. c’est vrai qu’il est moins grave d’être agriculteur que paysan, SDF que mendiant et senor que vieux…
            A moins bien sûr que ce ne soit pire:)

    2. Ben j’en dit que c est tout a fait interessant !! Je veux bien passer pour le sceptique de service mais je suis pas completement … debile non plus 🙂

  17. Bien, mon experience sans tirer de lien de causalité.
    Pour mes problêmes articulaires, je prends Hyaluronic Silicium.Cela fait plus d’un an sous forme d’une pâte à avaler. Je ne souffre plus du tout ni à l’effort, ni au repos.
    Pour les tendinites que j’avais au tendon d’Achille apres plusieurs scéances de mésotherapie, le rhumato envisageait des infiltrations. N’etant pas copain du tout avec quelque forme de seringue que ce soit, j’ai regardé sur des sites de trails, treks et marche. Et j’ai trouvé une recette de grand-mère que plusieurs personnes utilisaient : la feuille de choux verte en application locale. J’en mettais autour de la cheville le soir, apres avoir oter la nervure centrale, puis une chaussette et dodo. Au bout de 5 nuits je n’avais plus rien alors que j’avais du mal de marcher avec des chaussures. Des esprits chagrins pourront toujours dire que c’est placebo, pas de soucis, l’essentiel est que je sois guéri.
    Les médecines dites parallèles offrent des possibilités mais aussi des dérives. A chacun de savoir faire la part des choses.
    Des pays comme la Suisse ou l’Allemagne sont en avance sur nous. Mais voila, on est français et les doctes assemblées médicales aussi…..

      1. @ Papinou 34: L’histoire de la feuille de chou ( bio, bien sûr on la reconnaît aux nombreux trous dans les feuilles) je l’ai lue il y a très longtemps dans le bouquin d’ un naturopathe (?) le docteur (?) ou Professeur (??) – le nom m’échappe – mais je me souviens qu’il recommandait effectivement de retirer la nervure centrale mais aussi d’écraser la feuille avec par ex. un rouleau à pâtisserie pour faciliter “l’osmose” du jus .
        Pour ce que ça vaut : à appliquer aussi sur les paies, je l’avais fait sans problème .

        1. A oui, c’était un nommé Passebeck. Mais je crois qu’il est mort depuis.

  18. Bon, des histoires de genoux et d’acide hyaluronique, je peux vous en raconter. Paraît que je suis gonalgique, aux dires d’un pote généraliste, ce que je trouve être plutôt élégant pour un allumé de mon espèce, mais de cela tout le monde s’en fout !
    Donc, un jour de douleur, je décide d’aller voir un médecin. Non pas Luigi, mon MTi d’amour, qui n’aurait rien pu faire ; non, non, j’ai pris le train et suis aller en ville consulter un grand Sachem à plumes, il m’était recommandé par une sister in law. Cool l’indien !
    Donc, arthrose du genou liée à l’ablation précoce d’un ménisque interne ; conclusion, injection d’acide hyaluronique. L’acide, ça été le panard de ma vie. Normalement, on fait cela en 3 injections sur 3 semaines, mais il existe aussi une injection unique, histoire de nomenclature sécu ??? J’ai opté pour la seconde solution, c’est que je ne suis pas d’ici et les allers et retours j’évite. Ce fut le shoot de la mort, j’ai pris quelques mauvais coups dans la vie, mais là ce fut un must. Apparemment, je suis devenu diaphane, l’indien m’a mis la tête en bas et a ouvert la fenêtre avant d’appeler le samu. J’ai adoré ! Finalement, le samu n’est pas venu et j’ai remercié l’homme-medecine pour cette petite expérimentation que je me suis promis de ne jamais renouveler. Les effets de l’acide… ben rien me concernant. Walou !
    Décidé à me débarrasser de cette vilaine douleur, l’indien m’a envoyé voir un de ses potes chirurgiens, Scalp Agile. La quarantaine, beau gosse en mocassins ritals, Scalp Agile m’a reçu dans sa clinique avec beaucoup d’égards et d’explications. En gros, il me proposait une dépose complète du genou et un remplacement par un tout titan garantie 10 ans, me précisant qu’il n’y avait pas d’urgence, de toute façon son carnet de rendez-vous était complet pour les 6 prochains mois, et qu’en attendant, je pouvais aller voir un de ses potes, Flat Feet, spécialiste en semelles pour vieilles dames. Flat Feet m’a fabriqué main une paire, fort élégante, de semelles bleues. Au début, j’étais content, j’avais beaucoup moins mal au genou. Au bout de 3 mois, je ne pouvais plus marcher, ce qui, avouons-le, est un peu embarrassant.
    Là, n’en pouvant plus, alors que j’étais en plein boulot, j’ai appelé au secours mon pote généraliste. Et lui, c’est un vrai médecin ! Il m’a remis sur pied en moins de 2 mois.
    Un, on a éteint l’incendie des genoux avec du paracétamol et de la kiné.
    Deux, on a aidé la reconstitution du cartilage et l’anti-inflammation par une prise quotidienne d’un mélange de plantes, disponible dans toutes les bonnes pharmacies.
    Trois, je suis allé voir un podologue qui m’a fait une paire de semelles adaptées à mes problèmes de genoux.
    Cela fait plus d’un an et demi, je boite un peu parfois, à la faveur d’un peu de fatigue ou lorsque je porte de lourdes charges ; je fais de la piscine et du vélo et je traite, après l’effort, mon genou – du moins les tendons de celui-ci – à l’argile isomarine ; j’ai arrêté les céréales et les produits laitiers frais – défavorables en cas d’arthrose – et très honnêtement, cela va beaucoup mieux.
    Bon, n’allez pas croire que j’ai quoi que ce soit contre les indiens, mais un bon généraliste, s’intéressant à la micro-nutrition, ça vaut tous les emplumés de la terre.
    Santé et genoux méditerranéens

    1. J’entends le camion rouge de Vincent qui arrive ” QUIN-TON …. QUIN-TON ….. QUIN-TON ….. “

      1. J’attends aussi. Il doit être au golf ; il y passe ses journées plutôt que s’occuper de ses patients en souffrance…
        Elle est belle la médecine moderne !

    2. @RicoMart
      C’est si joli… si poétique, quand vous parlez de…. douleurs aux genoux, j’adore, oh non, on ne sen fout pas !
      Merci pour le mot ‘gonalgique’, vous le rajouter, par ce post, à ma collection de jolis mots à utiliser aussi souvent que possible (à presque me faire regretter de ne plus l’être… la faute, comme vous, à un sevrage de produits laitiers et de gluten 🙂 ).
      Santé et tout doux mots méditerranéens.

  19. Bonjour Docteur.Je voudrais vous faire part de mon expérience en matière de rhumatologie.Je souffre d’une spondylarthrite ankylosante depuis l’âge de 20 ans j’ai 71 ans…Ce sont les AINS qui m’ont permis de vivre à peu prés normalement durant toutes ces années …..mais depuis quelques années et au vu des complications que cela peut provoquer j’ai réussi à diminuer, voire supprimer ces médicaments j’en prends qu’exceptionnellement en poussée inflammatoire ..et j’ai pris le relais avec le paracétamol…mais là aussi ce médicament n’est pas anodin même aux doses recommandées.Pour exemple, ma femme a fait une hépatite médicamenteuse avec 3g de paracétamol par jour pendant 5 semaines ( au cours d’un séjour à l’hôpital pour traiter la douleur)….reste la phytothérapie avec l’harpagophytum qui soit disant n’a pas les mêmes effets indésirables des AINS…… et bien il suffit de lire les recommandations pour voir qu’il provoque des douleurs d’estomac et des saignements digestifs comme les AINS ( quechoisir santé n° 106) .
    Sans parler des anti-tnf.
    Que reste-t-il ?

    1. 3g de paracétamol par jour pendant 5 semaines ? Oups !
      Prescrit ? Oups !
      Cela dit, votre question est légitime. Mon billet n’avait pas pour but, vous l’avez compris d’apporter des solutions à tout un chacun ; mais simplement d’essayer de montrer que des médecines complémentaires pouvaient être utiles ; avec une base scientifique acceptable…
      Concernant votre spondylarthrite, je suis désolé pour vous et je vous trouve très courageux ; mais je ne me risquerais pas à donner des conseils sur ce blog…

    2. Dans mon témoignage un peu plus haut à propos de l’ acide hyaluronique, je n’ ai pas mentionné que je suis aussi porteur d’une spondylarthrite ( je l’ ai déja dit dans d’autres sujets traités par ce blog) , je la traite depuis 15 ans avec le régime du dr.Seignalet “méditérranisé”, je vous incite à l’essayer sérieusement il pourrait vous soulager grandement, vous changer la vie comme pour moi,le rhumato ( retraité maintenant) dont je parle plus haut se l’ est appliqué à lui -même avec succes et l’ a proposé à certains de ses patients.Ce régime est efficace à condition de le suivre avec rigueur pour l’ exclusion du blé , du lait ,de la charcuterie , des conserves et d’utiliser au maximum la cuisson à basse température .
      Achetez son livre : “L’ALIMENTATION OU LA TROISIEME MEDECINE”, comme les livre de notre amiral, il est passionnant.
      Cordialement.

      1. @FROSSARD Philippe
        Je crois que vous avez dit ailleurs (? je crois que c’était bien vous ?) que vous cuisez la plupart des aliments (même si c’est à basse température ou peu) et davantage que ne le faisait le Dr Seignalet. Il me semble que c’est une sage précaution et que c’est là une recommandation et adaptation à partager… à destination de tous les gens (nombreux, je pense?) qui ont du mal à tout manger cru…

    3. > il suffit de lire les recommandations pour voir qu’il provoque des douleurs d’estomac et des saignements digestifs comme les AINS ( quechoisir santé n° 106)
      Ah, Que Choisir… mdr 😀
      (1) Laudahn D, Walper A. Efficacy and tolerance of Harpagophytum extract LI 174 in patients with chronic non-radicular back pain.Phytother Res 2001 Nov;15(7):621-4. 3. Chrubasik S, Thanner J, et al.
      (2) Chantre P, Cappelaere A, et al. Efficacy and tolerance of Harpagophytum procumbens versus diacerhein in treatment of osteoarthritis. Phytomedicine. 2000 Jun;7(3):177-83.

  20. Sinon, je souffre depuis trois ans de capsulites retractiles. C est assez typiquement le style de pathologie bien penibles pour laquelle on entend tout et son contraire : faites de la kine douce en s arretant au seuil de douleur jusqu’a faite des exercices jusqu’a en pleurer de douleur tous les jours.
    Si certains ont teste des choses interessantes, ca m interesse. Je commence a serieusement perdre patience … et espoir de recuperation.

    1. La capsulite rétractile est une “vacherie” !
      Est-ce une vraie ?
      Perte de mobilité vraie ?
      Simple tendinite du long biceps, peut-être ? Ou du sus-épineux ?

      1. Oui, une bonne capsulite bilaterale (c’est plus marrant). Perte de mobilite au dessus de l horizontale et dans l ouverture laterale de l avant bras (le diagnostic classique de la capsulite mais je ne connais pas les termes medicaux precis). Les douleurs ont diminuees mais c est surtout parce que le cerveau a compris qu il y avait des angles d’articulation a ne plus aller chercher.
        3 ans sans sport, je commence a devenir dingue … J’ai meme essaye l acuponcture (chose impensable pour mon esprit etroitement cartesien d’alors …).

        1. Yo Akira,
          Mais les capsulites rétractiles sont “très normales” chez les insulino-dépendants! Tellement que tout le monde s’en fout, note bien que la vraie cause, est-ce le DID qui provoque les capsulites ou certaines cochonneries inclues dans les insulines de substitution que tu dois t’injecter en force, misère de toi?
          Tu postes sur un blog antistatine pro-Viagra pré-alternatif avec injection systématique d’antigel pour éviter que ne se grippe nos pauvres intelligences, as-tu pensé à demander poliment au Maître de réfléchir à la façon dont on pourrait essayer de cesser de prendre globalement tous les diabétiques pour des cons? Et les médecins qui les soignent avec? Ce qui pourrait bien m’intéresser au final?
          Le nettoyage des écuries d’Augias, pour certains c’est un pensum, pour de très rares autres, c’est un métier!

          1. C’est sur que les diabetiques sont d’autres bonne vaches a lait pour les labos … J’ai du mal a comprendre l association entre diabete et capsulite, surtout qu il semble que la prevalence des capsulite ne depende que faiblement de l equilibre glycemique (alors que les autres complications sont tout de meme statistiquement assez liees a une gly moyenne haute).
            J’ai fait des tentatives un peu hors therapie mainstream. La derniere etait un regime Low Carb High Fat. Ca marchait pas mal pour les glycemies mais je me suis rendu compte que j’ai pas mal augmente ma resistance a l insuline … et c’est quand meme pas terrible du tout ! Du coup je suis revenu a une diet plus … mediteranneenne (adapte au vegetarisme).
            En ce moment, je m interesse a un systeme de boucle fermee avec capteurs de glycemie en continu et telecommande de la pompe. C’est un systeme opensource developpe par des diabetiques qui ont “hacke” les pompe a insuline pour prototyper ce systeme :
            https://openaps.org/

          2. Je ne connais pas bien la physiopathologie de la capsulite de l’épaule et la relation avec le diabète.
            Si c’est un diabète de type 1, il s’agit d’une maladie auto-immune et le lien avec la capsulite est assez évident.
            Je ne vais pas pour autant vous recommander un traitement immunosuppresseur type cyclosporine évidemment. Trop d’effets secondaires…
            Vous pouvez toutefois essayer de calmer votre système immunitaire avec pleins de “trucs” plus ou moins conventionnels [ne le répéter pas au Dr Variole… il n’aime pas les médecines complémentaires…] ; par exemple, vous pouvez essayer d’inverser votre ratio oméga-6/oméga-3 ; les végétariens sont souvent très excessifs avec les oméga-6 et pauvres en oméga-3 ; un ratio totalement inversé nécessitant une diminution drastique des oméga-6 et une augmentation majeure des oméga-3 sont indispensables ; vous pouvez aussi essayer des cures de curcuma, de gingembre ; je vous laisse vous promener sur Internet…
            Par pitié, laissez tomber le “lowcarhighfat”…

  21. J’ai trouvé ces deux articles à propos des traitements de l’arthrose avec l’acide hyaluronique autre que pour les genoux et qui me paraissent intéressants .
    0A propos de la hanche ( Abstract): Efficacy and safety study on a new compound associating low and high molecular weight hyaluronic acid in the treatment of hip osteoarthritis
    Article · January 2017 with 3 Reads
    DOI: 10.1177/0394632016689275
    et celui-ci sur les tendinopathies du biceps (full text ) :
    High-molecular-weight hyaluronic acid attenuated matrix metalloproteinase-1 and -3 expression via CD44 in tendinopathy
    Full-text · Article · Jan 2017
    Po-Ting WuPo-Ting WuLi-Chieh KuoLi-Chieh KuoFong-Chin SuFong-Chin Su+4 more authors …I-Ming JouI-Ming Jou
    Trop fort les chinois…

      1. Bonsoir Docteur; L’article complet dont voici le lien que j’espère avoir pu placer ici correctement parle bien de la tendinopathie du biceps comme l’indique l’extrait traduit pas Google ci-après :
        “La longue tendinopathie du biceps (LHB) est une cause reconnue de douleur à l’épaule et est habituellement associée à d’autres anomalies de l’épaule, y compris les déchirures de la coiffe des rotateurs. En raison de l’incidence élevée de tendinopathie de LHB dans la douleur chronique d’épaule, le traitement a gagné de plus en plus l’attention.”
        High-Molecular-Weight Hyaluronic Acid …
        http://www.nature.com › Scientific Reports
        Comme j’ai eu il y a quelques années de tendinopathie de la coiffe des rotateurs très douloureuses ( merci les statines) qui ont perdurées à l’arrêt de celles-ci pour déboucher sur une ténosynovie du biceps ( traité par la cortisone) cet article a trouvé un écho favorable à mes yeux). Bien sûr, l’étude, parue dans la revue “Nature” , a précise bien en discussion qu’elle demande a être poursuivie;
        Pour ma part, ne lisant l’ anglais qu’à grand renfort de Google traduction et ne comprenant que “chti” aux graphiques et autre signes ( enfin un peu quand même) je me retournais vers vous le pensant intéressant; Mais bon , tout le monde peut se tromper comme disait le hérisson descendant d’une brosse à habits…

        1. J’ai essayé vos liens mais je ne trouve pas.
          Cela dit, la question n’est pas de savoir si l’acide hyaluronique (AH) a d’autres indications.
          Le point était que : les injections intra-articulaires d’AH sont quasiment déremboursées juste au mpment où une science (assez) robuste nous dit que c’est utile…

          1. Bonsoir docteur. Pour les curieux comme moi, c’est pourtant là, je ne suis pas fou :
            Article | Open
            High-molecular-weight hyaluronic acid attenuated matrix metalloproteinase-1 and -3 expression via CD44 in tendinopathy
            Po-Ting Wu
            , Li-Chieh Kuo
            , Fong-Chin Su
            , Shih-Yao Chen
            , Tai-I Hsu
            , Chung-Yi Li
            , Kuen-Jer Tsai
            & I-Ming Jou
            Scientific Reports 7, Article number: 40840 (2017)
            On peut aussi ne copier que cette partie :
            High-molecular-weight hyaluronic acid attenuated matrix metalloproteinase et l’ouvrir dans un autre onglet, on tombe forcément qur plusieurs articles mais celui-ci est complet.

  22. Je souffrais d’arthrose très invalidante des deux genoux , mon rhumatho de l’ époque (excellent homme à l’ esprit ouvert) m’a fait gagner dix ans en m’injectant tous les six mois dans chaque genou de l’ acide hyaluronique, j’ai eu ma première prothèse en 2009 après que l’on m’eut découvert presque fortuitement une” coronaropathie grave” , les deux facteurs de risque étaient le stress ( gestion de personnel)et la prise quotidienne d’AINS pendant quinze ans , je n’ai jamais fumé, je mangeais trop mais de bonnes choses méditérranéennes et je bougeais pas mal.
    Oui la viscosupplémentation m’ a beaucoup aidé , par contre les cardiologues de mon pays m’ ont rendu très malade : premier stent sur l’ IVA bouché en sortant de la salle d’intervention, en suivant réaction violente au “STATINES” (tahor 80): fonte musculaire très importante , troubles cognitifs, troubles de l’humeur, douleurs musculaire invalidantes, le grand jeu, et le cardio de me dire “ce n’ est pas grave, ce médicament vous sauve la vie !” ???
    Depuis on m’ a enlevé l’estomac pour traiter un cancer du cardia et c’ est à cette époque que j’ ai découvert le bon Dr. De Lorgéril qui lui me sauve la vie vraiment !
    J’ ai enrichi le mode de vie méditerranéen en pratiquant quotidiennement la sophrologie et l’autohypnose .
    Je ne prends plus de médicament et je vais bien.
    Bien à vous.

  23. Accepter les “médecines complémentaires” c’est ôter le pain de la bouche des médecines traditionnelles, tout comme dénigrer les statines, on va par tarder à se faire de nouveaux copains, oups
    ( NB : d’après les derniers sondages, les Français sont assez remontés – suite à de fâcheuses expériences – contre la médecine traditionnelle. De + en + ils consulteraient des “rebouteux”, lesquels obtiendraient d’excellents résultats sans AINS, mais sshut, on va se fâcher avec l’Ordre des médecins )

    1. Peut etre pourrait on aussi dire : Soyons scientifique avec les medecines complementaires, non ? La quatrieme lettre de l association serait elle moins importante que la derniere ?

        1. Pourquoi toujours ?
          Il me parait simplement que “les gens sont contents de quelque chose” est un peu leger scientifiquement. Les gens sont egalement bien content de regarder TF1 ou de manger des chips sur leur canape. C’est pas suffisant, si ?
          Meme sans parler de tests cliniques (double aveugle, placebo, etc … ), j ai l impression qu’une etude epidemiologique recouvre un peu plus que cela. En tout cas, c est ce que je croyais avoir compris a la lecture de certains billets de ce blogs (et certains commentaires sur le billet des correlations entre la vaccination et la mortalite infantile).

          1. Je repondais a la remarque generale de Phil plutot qu’aux exemples particuliers du billet 😉

      1. @Akira
        Vous êtes tellement drôle Akira ! 🙂
        Si on fait du Bienveillant avec ce qui est strictement Scientifique, le B est vidé de son sens, et seul le S reste ? Et on se prive encore une fois de tous ces trucs qui fonctionnent, mais ne sont pas prouvés scientifiquement (pas ENCORE… ou peut-être ne le seront jamais parce que pas tellement rentables).
        Ah… heureusement qu’il y a quelques prix Nobel en retraite pour faire des recherches dans les chemins de traverse; sinon, on serait mal, hein… pour donner un sens scientifique à plein de choses qui fonctionnent depuis des lustres…. genre l’homéopathie ou l’eau de Quinton et plein de trucs inexplorés dans le style !
        https://www.youtube.com/watch?v=a_2_Qap3G1s
        Ah, mais j’y suis : vous plaisantiez, en fait … pour énerver gentiment notre bon Dr MdL, c’est ça… bien sûr!.

    2. Il existe en Suisse un très sérieux diplôme de REBOUTOLOGUE!!!!

      1. Je fus guéris d’un pb de dos rémanent il y a 30 ans par un “Etiopathe” dont je dois dire qu’il était TALENTUEUX
        8 ans de rhumatologie / rééduc / “vertébrothérapie” / podologie… quedal, mais j’ai bien creusé le déficit de la Sécu…

    3. Phil,
      Les médecines traditionnelles sont les médecines complémentaires. Il est plus juste de nommer la médecine actuelle et officielle : médecine conventionnelle.
      Pour le reste 100% d’accord avec toi.

Comments are closed.

Merci d'avance, pour le 145 +1 eme commentaire.