AUTISME, IMMUNITE ET VACCINS

 

Des travaux remarquables, quoiqu’il s’agisse d’épidémiologie d’observation [mais peut-on faire mieux en recherche clinique sur ce sujet ?], viennent récemment conforter ceux qui défendent la théorie que certains cas d’autisme [ou ASD pour Autism Spectrum Disorder en anglais] sont des maladies du système immunitaire.

Comme la vaccination, quelque soit sa forme et son mode d’administration, est une agression du système immunitaire, nous voilà à nouveau sur la piste « les vaccins favorisent l’autisme ».

Je recommande les deux articles parus le 8 Juin 2018 dans le journal de la Société Américaine des Médecins (ou JAMA).

Le premier (ci-dessous) analyse les associations entre ASD et allergies de type varié, notamment les allergies alimentaires.

ASD & allergy 2

C’est une magnifique étude impliquant presque 200,000 enfants américains et les données médicales et biologiques ont été récoltées entre 1997 et 2016.

Sans l’ombre d’un doute, il existe des associations très significatives entre ASD et des allergies alimentaires, respiratoires et cutanées. Dit autrement, la probabilité qu’un enfant autiste soit aussi allergique est beaucoup plus élevée que parmi les enfants non autistes.

Qui dit allergie dit dysfonction du système immunitaire.

Comme nous sommes en épidémiologie d’observation, la causalité n’est pas démontrée et encore moins le sens de cette causalité : sont-ils plus souvent autistes parce qu’ils sont plus souvent allergiques ?

Cela dit, des modèles expérimentaux (à considérer avec beaucoup de prudence) ont montré que la dysfonction immunitaire pouvait provoquer des syndromes neurologiques ; et pas l’inverse.

Ce serait être de bien mauvaise foi que de prétendre que dans cette étude l’autisme ait provoqué des allergies…

Par contre, il y a peu de doute que les vaccinations soient à l’origine de maladies allergiques. Il est d’ailleurs recommandé aux vaccinateurs d’identifier toutes les formes d’allergie qui pourraient donner lieu à complication post-vaccinale. Mais, rien n’est fait pour clarifier cette question ; au contraire, tout est fait à tous les niveaux académiques pour essayer de « camoufler » ces complications des vaccins ou au moins les minimiser de telle sorte que les médecins ne soient pas alertés ou aient tendance à les négliger selon la formule désormais célèbre : « cet effet supposé du vaccin n’est pas dû au vaccin, ce n’est qu’une coïncidence ! »

On résume : les vaccins provoquent des allergies et les allergies sont associées aux (probablement favorisent les) troubles autistiques.

Cette remarquable étude épidémiologique est accompagnée d’un non moins remarquable éditorial (ci-dessous) dont je recommande aussi la lecture attentive pour les raisonnements mais aussi pour la profonde humanité dont il témoigne.

immune & ASD 1

 

 

 

Avec beaucoup de prudence, l’auteur reconnait que désormais nous devons accepter que, au moins dans certains cas, les ASD sont des maladies du système immunitaire.

C’est une étape fondamentale sur la route qui mène inéluctablement à la vérification-validation de la théorie liant les vaccins aux ASD.

Ceux qui l’auront longtemps niée (par ignorance, bêtise ou simplement du fait de leurs liens avec l’industrie des vaccins) auront droit, comme disaient les doux soixante-huitards d’une époque révolue, aux poubelles de l’Histoire. Nous sommes historiens et nous avons bonne mémoire…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

383 réflexions au sujet de « AUTISME, IMMUNITE ET VACCINS »

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : akira

      Ils sont « fortiches » les experts de l’OMS…
      Je doute qu’un médecin disposant d’un QI moyen comprenne les borborygmes de ces impitoyables analphabètes… Oooooooooooooooooooooups !

      Répondre
      1. herve_02
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        De ce que j’ai compris ils ne disent pas oups, ils disent « que le cas est lié au foyer du Haut Lomami/Tanganyika/Haut Katanga, où des résistances à la vaccination ont été rapportées, »

        En clair c’est parce qu’on ne vaccine pas assez.

        Et sur le général : Une phrase en début texte, noyée dans un fatras de notice type vidal d’un intérêt limité à noyer la nouvelle des transformations des polyo en paralysie, comme en inde.

        Ils savent noyer l’information dans un fatras de mots oiseux.

        Répondre
      1. Inoxydable
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Juste une remarque : mais si c’était vrai ? Pour une fois, un vaccin servirait à quelque chose ! Ce qui me surprend, c’est que depuis que le BCG est appliqué dans le monde, ou a été appliqué en France, on ne s’en soit pas aperçu plus tôt et que ses effets en ce sens ne se soient pas fait ressentir : Ya jamais eu autant de diabétiques … et les D1 qui se déclarent jeune d’après ce que j’ai compris on au moins eu une fois ce vaccin en tous cas pour ceux qui ont un certain âge. » Va comprendre Charles, va comprendre..; »

        Répondre
        1. herve_02
          En réponse à : Inoxydable

          L’astuce est de trouver une corrélation statistique. C’est assez simple.Si on fait 1 000 études en relevant aussi des critères annexes. Par exemple vaccination et perte de cheveux. Il y a une forte probabilité que l’on puisse trouver certaines corrélations. Et si l’on fait 10 000 études, on trouve tout et son contraire.

          Ou cela devient intéressant scientifiquement, ce n’est pas si l’on trouve une corrélation, c’est si cette corrélation se vérifie dans d’autres études. Et il faut tout de même un semblant de lien biologique qui pourrait expliquer. Je vais prendre un exemple (c’est mon exercice de pensée du soir.) Imaginons que je fasse une étude entre cancer du sein et marque de voiture. Il est de forte probabilité que j’ai plus de cancer du sein (sans discriminer sur le sexe) chez les propriétaires de twingo que dans les voitures autre que twingo. La proportion de femmes en twingo est plus forte que dans les autres voitures. et donc statistiquement plus de proba de développer un cancer du sein.

          On pourrait même faire mieux, je suis persuadé que le dépistage augmente la probabilité du cancer du sein. En clair si on te dépiste, tu as plus de chance d’avoir un cancer qui si on te dépiste pas.

          Ce sont des truands, des menteurs, des mauvais scientifiques, des vendus aux labos. On ne devrait même pas lire leurs publications, sauf pour rire.

          Répondre
          1. Akira
            En réponse à : herve_02

            La je suis pas vraiment d accord. Restaurer la production d insuline chez un diabétique de type 1 ancien, il va falloir avoir une imagination phénoménale pour dire que c est une coïncidence …
            Il n existe pas à ma connaissance de cas de restauration de l production d insuline chez un T1 à part la greffe.

          2. herve_02
            En réponse à : herve_02

            @Akira

            ok, reproduisons donc l’étude en double aveugle randomisée sans choix des patients et faisons un suivi sur, disons 5 ans, sur un échantillon de plus de 10 000 patients.

            Faire le lien entre un vaccin contre la tuberculose et la création d’insuline, je veux bien lire un papier théorique la dessus. parce que cela voudrait dire 2 choses :
            1 – Que la connaissance sur le diabète est tellement à la ramasse qu’un truc au hasard avec un vaccin donne plus de résultat que tous les ‘spécialistes’.

            2 – Que la rhétorique sur le vaccin qu’est inoffensif parce qu’il fait qu’habituer le corps à reconnaître un corps étranger est juste bullshit. Il se passe tellement de choses qu’on ne connaît pas, la preuve, qu’il est juste un mensonge d’expliquer que c’est inoffensif.

          3. M. Barahj
            En réponse à : herve_02

            M’enfin !

            Notre hôte est indécrottable ou il prend des statines en douce !

            Ce n’est PAS Achille Talon !

            On vous l’a dit érépété (disait Colucci)

            Déjà en 2014 :

            M. Barajh
            31 mai 2014 à 20:41
            En réponse à : Michel de Lorgeril
            AH non ! Je conteste. C’est Gaston !
            http://tinyurl.com/qdcrfot
            M’enfin !
            Lefuneste, sors de ce corps !

            Michel de Lorgeril
            Michel de Lorgeril Auteur de l’article
            31 mai 2014 à 21:17
            En réponse à : M. Barajh
            « Bon Dieu, mais c’est bien sûr ! » disait … disait qui ?
            ————————————————-

            Et en 2016 :
            M. Barahj
            25 mars 2016 à 21:49
            En réponse à : Michel de Lorgeril
            Non.
            Connait pas ses caciques ?

            http://fr.ubergizmo.com/wp-content/uploads/2012/12/bof.jpg
            https://books.google.fr/books?id=WSULCwAAQBAJ&pg=PT211&lpg=PT211&dq=%22achille+talon%22,+%22m%27enfin%22&source=bl&ots=dzWihWbofY&sig=3E5Z7B7lEP9PvwLqpgcFCDJ-MWE&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjK84Sn2tzLAhXJvRoKHah5AccQ6AEIUzAO#v=onepage&q=%22achille%20talon%22%2C%20%22m%27enfin%22&f=false
            http://mosalyo.files.wordpress.com/2012/04/gaston-lagaffe.jpg

            ———————————————–

            Et encore :
            http://michel.delorgeril.info/prevention-des-maladies-cardiovasculaires/le-cholesterol-des-enfants-objet-dune-nouvelle-controverse/comment-page-2

            http://michel.delorgeril.info/cholesterol/cholesterol-et-diabete/glucophage-metformine-chez-les-diabetiques-a-quoi-ca-sert/comment-page-2
            ———————————————————————

            Plutôt que les statines je vous conseille le régime méditerranéen , ça pourrait vous sauver la vie !

            Rôgntudiou !

            Achille Talon
            Erudit

          4. M. Barahj
            En réponse à : herve_02

            Aaah la Marsupilami !
            Houba houba houba hop !

            Mon rêve aurait été, enfant , d’avoir un de ces marsupilamis grandeur ‘nature » en latex (armé de fil de fer pour garder la pose).

            Il y avait aussi des Gaston en latex. Je ne sais pas s’il y avait des Mam’selle Jeanne par contre (horresco referens)

      2. Jean-Marc REHBY
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Et ça me fait penser au dialogue d’Audiard dans je ne sais plus quel film où il fait dire à Robert Dalban « j’ai été bistrot et militant socialiste c’est vous dire si j’en ai entendu des conneries!! » !!

        Répondre
    1. MT
      En réponse à : akira

      Oui, comme vous dites, celle-là est Phe-no-me-nal !!
      Y a des gens qui sont payés pour écrire toutes ces âneries, vous vous rendez compte??!
      Et ces médecins ont des crédits pour leurs recherches quand d’autres sont obligés de se prostituer peut-être?

      Répondre
    2. souris7
      En réponse à : akira

      La vaccination abaisse temporairement les défenses immunitaires. Comme le diabète de type 1 est une maladie auto-immune, le BCG pourrait agir temporairement comme un immunosuppresseur. J’utilise le conditionnel car c’est une simple hypothèse, pardon si je m’égare.
      J’ai une question pour le Dr de Lorgeril concernant la désensibilisation. Vers l’âge de 6 ans, dans les années 70, j’ai reçu chaque semaine pendant 2 ou 3 ans des petites doses d’allergènes: poussière, plume, poil de chat. A la suite du traitement, je n’ai plus eu une seule crise d’asthme.
      Chaque année, je vois le nombre de boîtes de Ventoline dans la loge de mon école augmenter. Dans les autres écoles, même constat. Mes élèves traités prennent avant d’aller à l’école une bouffée le matin et chaque soir avant d’aller dormir. Je pensais que c’était uniquement pendant les crises.
      Pourquoi a-t-on abandonné la désensibilisation?
      S’ils mettent autant d’aluminium que dans les vaccins, ce serait une bonne raison, mais il y a en sans doute une autre. Je n’ose imaginer l’état de mon cerveau. Merci pour votre avis.
      @ Emilio. On n’est pas des souris,même moi, mais l’expérience de Gherardi mérite qu’on se pose quelques questions. L’aluminium injecté dans les souris migre dans la rate et l’on en retrouve dans le cerveau. Pourquoi refuser d’envisager la neurotoxicité de l’aluminium? Si l’on prouvait que cet adjuvant est toxique, même à faible dose et que les fabricants le savent depuis longtemps, je ne vois pas comment ils pourraient continuer d’imposer l’obligation. Mais là encore, je m’égare sans doute.

      Répondre
      1. souris7
        En réponse à : souris7

        Je cherche les effets possibles du BCG sur le diabète de type 1, je ne crois pas évidemment à l’efficacité de ce traitement et je plains les cobayes. J’en profite pour citer mes sources: »La vaccination abaisse temporairement les défenses immunitaires » p 109 dans « Vaccinations, les vérités indésirables de Michel Georget. La neurotoxicité de l’aluminium a été démontrée dans les années 70 chez les dialysés (p97). Comme Michel Georget (p99), je vous invite à lire Toxic Story du Pr Romain Gherardi.
        Savez-vous qu’à Paris pour inscrire son enfant en crèche (peut-être pas toutes), il faut qu’il ait reçu le BCG? C’est une maman qui vient de me l’apprendre.
        Samedi, il y a la marche des cobayes à Paris. J’y serai.
        http://marchedescobayes.org/la-marche/

        Répondre
        1. Dreamer
          En réponse à : souris7

          Il vaut le coup le bouquin de Michel Georget ? J’avais cru comprendre qu’il y avait des interprétations discutables parfois

          Répondre
          1. akira
            En réponse à : Dreamer

            Ben sur l’origine du HIV, c’est tres discutable.
            Et quel mal y aurait il a ce que ca soit discutable ? Toutes la science est discutable …

          2. Dreamer
            En réponse à : Dreamer

            Un pro vaccinaliste à l’époque où je croyais à leur religion. J’ai vu sur Twitter qu’il y avait du nouveau dans le dossier dengvaxia. Vous avez vu passer ces choses ?

          3. Dreamer
            En réponse à : Dreamer

            Cher docteur, si vous me confirmez que le contenu est inattaquable je le commande dès mon retour ! J’ai hésité en ce début d’année car j’ai vu qu’il avait été réédité mais je ne sais pas s’il s’agit d’une édition mise à jour où si c’est le texte original

          4. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Dreamer

            Je n’ai pas lu la réédition mais c’est lui qui m’a ouvert les yeux il y a une dizaine d’années…
            Je l’ai côtoyé récemment.
            Je doute qu’il ait régressé dans son analyse !

          5. Akira
            En réponse à : Dreamer

            Evidemment que c’est attaquable. Tout contenu scientifique est attaquable.
            Sur l’origine du VIH, il y a eu des papiers de sequencage de genome qui tendent a montrer que l’hypothese vaccinale n’est pas la plus credible mais c’est pas la fin de l’histoire probablement. En tout cas, ce bouquin vaut la peine, il n’y a pas de doute.

        2. Bernard G
          En réponse à : souris7

          « Savez-vous qu’à Paris pour inscrire son enfant en crèche (peut-être pas toutes), il faut qu’il ait reçu le BCG? C’est une maman qui vient de me l’apprendre. »

          Oui c’est vrai mais c’est contraire à la loi et personne ne fait rien depuis 2007 et même avant car, même quand le BCG était obligatoire, un enfant ayant une contre-indication parfaitement valable et vérifiée par une médecin de la PMI de Paris, l’enfant n’a pu être inscrit en crèche ou garderie alors que la loi précise que les contre-indications donnent les mêmes droits bien sûr ! J’ai été en relation avec une famille dans ce cas par l’intermédiaire d’un blog.
          A l’audition BCG des 13-14 novembre 2006, Véronique Dufour de la PMI de Paris avait fait un exposé où elle n’a pas hésité à dire qu’il n’était pas question qu’un enfant entre dans une crèche parisienne sans avoir reçu le BCG, même s’il cessait d’être obligatoire.
          Il existe une circulaire Numéro NOR de la circulaire : SJSP0730924C Date : 14 août 2007. Elle est signée du Directeur général de la santé Didier Houssin avec entête de Madame la ministre de la santé, de la jeunesse et des sports qui s’adresse aux préfets de régions et de départements ainsi qu’aux Directions régionales et départementales des affaires sanitaires et sociales pour diffusion et application de la circulaire. Son lien :

          http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2009/04/cir_15075.pdf

          Rappelons qu’une circulaire n’est pas une loi, en ce sens qu’elle n’est pas destinée au citoyen, mais est destinée à des personnels d’une administration pour application d’une disposition.

          Que dit cette circulaire ? Elle rappelle que par décret du 17 juillet 2007 l’obligation de la vaccination BCG des enfants et des adolescents avant l’entrée en collectivité est suspendue et qu’en conséquence il n’y a plus lieu d’exiger cette vaccination pour l’inscription des enfants dans des établissements comme les crèches, garderies, pouponnières…établissements scolaires du premier et second degré.
          En particulier, que  »l’indication du BCG ne doit pas interférer dans la décision d’inscription en collectivité »
          Voilà une action a mener pour un problème qui existe depuis 11 ans et qui n’a intéressé personne. On a abandonné les familles. Le BCG n’est plus obligatoire, c’est bon, on passe à autre chose … Ce n’est pas aussi simple. J’ai même lu de la part d’un opposant notoire aux obligations vaccinales, qu’il ne fallait pas s’intéresser au BCG car il n’intéressait plus personne (à peine sous entendu : ceux qui s’intéressent au BCG sont des attardés).
          Si vous avez l’occasion, faites connaitre cette circulaire et les droits des familles.

          C’est le même problème pour les enfants nés avant 2018 : seul le DTP est obligatoire et il n’est pas disponible, donc il ne devrait pas être exigible. On a l’arrêt du CE du 8 février 2017 en ce sens même s’il ne dit pas cela explicitement mais c’en est une conclusion logique. ça n’intéresse personne. Navrant !

          Répondre
      2. Akira
        En réponse à : souris7

        Ce qui est tout de même intéressant, si c est confirmé, c est qu’ il est possible de restaurer même partiellement la production d insuline même chez des diabétiques anciens. Le paradigme était plutôt que la destruction des îlots était complète et irréversible après la « lune de miel » que connaissent les nouveaux diabétiques T1.
        Ca me donne pas plus envie de me faire 1 bcg tous les ans (car c est le protocole de test de phase 2) mais ca apporte des idées intéressantes.

        Répondre
        1. Bernard G
          En réponse à : Akira

          Et si c’était la bile ou ce qu’il en reste dans le BCG qui était active contre le diabète ?
          Le BCG (bacille de Calmettte et Guérin) est un BK virulent cultivé d’abord 230 fois sur pomme de terre cuite dans de la bile de boeuf pour obtenir une mycobactérie stable du point de vue de la virulence. On l’appelait le bacille bilié.
          Découverte très intéressante : la bile aurait le pouvoir d’atténuer voire de stabiliser la virulence du BK.
          Le BCG a ensuite été entretenu par culture sur bile de boeuf. Pourquoi ne pas envisager que ce soit la bile utilisée pour la culture et l’entretien du BCG qui aurait cette action, même sous la forme d’un message d’information. Il ne faut pas oublier que nous assimilons chaque jour notre propre bile et qu’elle a très certainement un rôle important dans l’organisme. C’est notre première nourriture en fait.
          Je crois qu’il existe des études sur l’action de la bile sur le diabète ?

          Répondre
          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Bernard G

            Tstt…
            Le BCG, dans mon souvenir de vieux con alcoolique, est un bacille tuberculeux bovin ; c’est pas du Koch…
            C’est trèèèèèèèèèèèèèèèèès intéressant car la relation entre le Bacille bovin et les épidémies humaines n’a pas été éclaircie à mon humble avis…
            Car s’il y a des réactions immunitaires croisées, alors… Bon, j’arrête, la dose de pastis était un peu forte…

          2. Bernard G
            En réponse à : Bernard G

            Oui c’était un bacille tuberculeux bovin. On dit aujourd’hui une mycobactérie depuis qu’on a découvert que les préparations segmentaient les filaments, faisant croire à un bacille alors que le pathogène se présente sous forme de filaments.
            Cette découverte avait d’ailleurs été publiée dès 1936 par Jules Tissot prof au Museum d’histoire naturelle. Il montrait des photos, ce qui était nouveau à l’époque. Il avait trouvé un mode de préparation pour observer au microscope qui évitait cette segmentation. Sa découverte sera vigoureusement combattue.
            Ce ne sera redécouvert que 40 ans plus tard.
            La nature réelle de l’immunité contre la tuberculose reste très mal connue. Pour moi, la piste à explorer serait le rôle de la bile qui ne se contente pas de rester dans l’intestin pour partir avec les selles. Elle se mêlent aux aliments qui traversent la paroi intestinale et va donc partout ou presque. En particulier elle nourrit nos cellules.

      3. MARCEL
        En réponse à : souris7

        Je confirme, si besoin en était, la consommation ahurissante de Ventoline par les jeunes enfants.
        Dans toutes les armoires à pharmacie familiales on trouve la Ventoline, PLUS un corticoide en pulvérisations bucales ( c’est pratique cela se fixe sur le même appareil ) PLUS le paracétamol PLUS l’Ibuprofène. Plus différents produits pour renforcer les défenses _ généralement pas remboursés- ( on se demande d’ailleurs pourquoi puisque les vaccins sont, paraît t’il, faits pour cela ) .

        .L’obsession des parents est de faire baisser la fièvre sans consulter le médecin et de leur pulvériser dans la gorge tout ce qu’ils ont sous la main à la moindre petite toux. La consommation est proprement effarante. Il se trouve que nous avons 7 petits enfants ( entre 8 et 2 ans ) qui finissent chez nous dès qu’ils toussent un peu car les écoles ne les acceptent pas dans ces cas là.

        Tous les grands parents actuels ne peuvent que constater que les enfants n’ont globalement pas la résistance qu’avaient ( toujours globalement ) leurs ainés au même âge. Ils sont malades toute l’année. Pendant l’année scolaire on nous explique que c’est à l`
        école qu’ils attrapent leurs maladies. Comme cela continue en été on nous dit que c’est à la piscine ou à la plage.
        Bien sur ils reçoivent tous des vaccinations en pagaille. Cela devrait, si j’ai bien compris , leur garantir une santé de fer. En tout cas c’est ce qu’expliquent les pédiatres aux parents. Mais tout le monde vous dira que des vieux croutons de mon âge, ça ne comprend rien au monde moderne.
        Elle est pas belle la vie ?

        Répondre
    3. Olive verte
      En réponse à : akira

      Merci Akira. Si tout ce qui est dit est vrai, J’aimerai bien avoir le résultat à long terme, avec un suivi de tous les évènements santé. C’est que le glucose est plus facilement capté par les cellules, comme avec l’insuline. J’imagine que ça modifie donc le métabolisme énergétique de la cellule sera chamboulé. Apparition de nouveaux récepteurs GLUT ? Autre ?

      Pour l’instant, à ma connaissance (merci de me dire s’il y en a d’autres), les 2 « arrêts » de besoin d’insuline publiés se sont produits chez des patients, juste après le diagnostic, via des approches alimentaires, avec en point commun l’arrêt du gluten, et qq questions pour un des deux cas sur le rôle des produits laitiers.
      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22729336
      http://www.ijcasereportsandimages.com/archive/2014/010-2014-ijcri/CR-10435-10-2014-clemens/ijcri-1043510201435-toth-full-text.php
      Je suis plus dubitatif sur l’apport du régime cétogène dans ce cas, mais à voir.
      Je ne sais pas si les résultats de l’essai TRIGR avec suppression partielle dans le temps des produits laitiers (plutôt hydrolisation des protéines de lait) sont parus, mais les données intermédiaires étaient si je me souviens bien, prometteuses.

      Pas de rapport, mais au passage, voir aussi le rôle probable très étonnant de la pollution sur le DT1 (vers le milieu de la page) : http://www.revolutions-scientifiques-et-diabetes.com/blog/environnement-diabetes-autres-maladies.html

      Par contre pour les DT1 installés depuis longtemps, les changements alimentaires peuvent aider aussi à une meilleure glycémie moyenne chez certains patients ce qui est déjà très bien, mais ça ne vas plus loin : https://sante-guerir.notrefamille.com/sante-a-z/diabete-de-type-1-le-depistage-de-la-maladie-coeliaque-peut-s-averer-utile-chez-les-enfants-et-adolescents-diabete-de-type-1-le-depistage-de-la-maladie-coeliaque-peut-s-averer-utile-chez-les-enfants-et-adolescents-o303052.html

      Répondre
      1. Akira
        En réponse à : Olive verte

        Je pense que la piste avec ce vaccin est de « ralentir » la destruction des ilots producteurs d’insuline en modifiant la fonction immunitaire qui est responsable de leur destruction. Je crois que c’est ce que j’ai compris.
        Ce qui les a etonne , c’est que ca semblait fonctionner meme chez des DT1 « anciens » qui avaient certes une production residuelle d’insuline (ce qui est deja une petite surprise) mais dont on pensait que la quasi totalite des ilots avaient ete detruits.

        Je ne pense pas que ca modifie le metabolisme du glucose (la facon dont il est metabolise dans les cellules). Plus precisement, je ne crois pas que ce soit leur theorie.

        Répondre
    1. MT
      En réponse à : Akira

      La liste recommandée??
      Vous voulez dire obligatoire!!
      C’est désespérant et d’une bêtise inqualifiable.
      C’est peut-être le prochain sur la liste, avant Gardasil ou après?? Suspens…

      Répondre
      1. Akira
        En réponse à : MT

        Ben non, il y a toujours une liste recommandee en plus de la liste obligatoire (HPV, grippe, etc …)

        Répondre
        1. Jean-Marc REHBY
          En réponse à : Akira

          Amusez vous à propos du vaccin contre la varicelle
          Une études japonaise récente a montré la toxicité du vaccin varicelle tant chez les enfants immunodéprimés que chez les autres donc poubelle !!

          Mais pour avoir une couverture vaccinale correcte d’après les experts (je pouffe !) il faut vacciner 800 000 nourrissons par an. On peut penser d’après ce qui existe dans les pa ys « évolués  » c’est à dire avec statistiques de santé publiques et registres fiables, qu’on se trouverait en face d’un certains nombre d’accidents de la vaccination
          1/10 000 accidents très graves, 1/1000 accidents sévères et 1/100 d’incidents mineurs.
          Donc 80 accidents majeurs dont probablement 10à 25 décès
          800 accidents sévères avec qlq décès genre mort subite du nourrisson
          Donc Ô merveille de la médecine administrée nous aurions des centaines d’accidents graves et très graves avec quelques décès et combien de séquelles et d’invalidité pour une hypothétique protection et deux ou trois décès évités
          AU FOU
          La vaccination n’est pas un acte administratif ni un acte de santé publique mais un acte médical individuel pratiqué par un praticien conscient et responsable de ses actes.

          Répondre
          1. Dreamer
            En réponse à : Jean-Marc REHBY

             »acte administratif » ?

            L’analogie est bien trouvée. Moi je pense que c’est à intégrer dans une logique de con-sommation de masse et de médecine MC Donald’s. On va se faire vacciner à la chaîne comme on ferait la queue pour acheter des hamburgers.

          2. Minoque
            En réponse à : Jean-Marc REHBY

            Quelle ignominie de nous obliger à penser que ce pourrait être un mal nécessaire pour éveiller les consciences citoyennes qui ont déjà intégrées les doutes … Le lien de causalité finira par être démontré, les coïncidences seront piétinées avec tant de vaccins et de nourrissons obligés de subir de tels actes médicaux !
            Et quand bien même ! Comment accepter ce laisser-faire touchant l’intégrité physique sans garantie d’efficacité, d’échapper aux effets secondaires et d’autant plus quand il n’y a pas le feu au lac !

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Akira

      Ouais…
      Ce qui est très marrant, c’est le grand silence de tous les petits crétins de tous les petits médias (et autres instances) qui n’hésitaient pas à insulter notre ami…
      Ces chiens enragés ont longtemps aboyé leurs répugnantes imprécations mais la caravane-justice est passée !
      Allez, les gentils chiens, à la niche ! On vous apportera un os…
      Quant aux chiens galeux : vos gueules ! Privés d’os ! Ouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuups !

      Répondre
    2. dreamer
      En réponse à : Akira

      Moi je pensais qu’il serait radié. Ils auraient pu faire un exemple avec lui. à moins qu’ils n’aient pas voulu en faire un martyr.

      Répondre
  1. Charles

    L’affaire Joyeux se résout comme le bon sens aurait pu le faire pressentir.

    Elle met sur la sellette, aux yeux de nos concitoyens cette ´ justice ´ parallele, archaïque, qu’est le ´ conseil ´ corporatiste. On est au 21 ieme siecle…

    Tous ceux.elles qui en avait profité pour baver sur Joyeux en sont pour leurs frais

    Répondre
    1. Jean-Marc REHBY
      En réponse à : Charles

      Pas trop d’accord la justice « normale » a montré à de nombreuses reprises son incompétence dans le domaine médical avec des jugements particulièrement foireux. .
      La chambre disciplinaire est composée de médecins et le président est un magistrat ce qui équilibre et rend les jugements le plus souvent très équilibrés et pas si mal tant en droit qu’ en médecine.
      MDL relaxé à Lyon le Pr JOYEUX à `Paris pas si mal!!
      Et pourtant je ne suis pas un fan de l’Ordre dans tous les sens du terme !!

      Répondre
    2. Emilio
      En réponse à : Charles

      Parce que vous pensez que les conséquences de cette décision qui visent à prolonger la médiatisation de Joyeux seront payées par qui ?

      Buzyn a très clairement besoin de Joyeux, elle a besoin de ce gars qui endore tout le monde en parlant de l’aluminium vaccinal comme le SEUL problème qui empêcherait le français de base d’avoir confiance dans LA vaccination tellement précieuse…

      Alors que les citoyens devraient s’inquiéter très sérieusement de la manière dont la future « politique » vaccinale est décrite par Floret sur mesvaccins.net (article sur [l'obligation vaccinale - "maintenant et après"]), alors que le citoyen devrait s’inquiéter vivement de la manière dont est formulée la propagande, alors que les nouvelles lois d’obligations vaccinales ont été votées au travers d’une loi votée CHAQUE ANNÉE… alors que les droits fondamentaux des familles françaises sont TOUJOURS AUSSI GRAVEMENT MENACÉ en 2018 qu’en 2017 et 2016 (avec les conséquences que l’on a pu constaté), alors que les événements se sont enchaînés d’une manière aussi limpide … notre pouvoir a réhabilité « l’opposant » qui a LE PLUS occupé les médias avec des actions totalement figée sur la nécessité de « faire revenir le DTP sans aluminium » et sur le « danger de l’aluminium », celui qui se comporte comme si le seul DTP était obligatoire encore en 2018…

      Par son comportement qui ignore les évolutions les plus BRÛLANTES de la politique vaccinale (et ignore ainsi les contraintes exercées sur le nourrissons né à partir de 2018) il DÉTOURNE L’ATTENTION DES GENS DE CE QUE VEUT FAIRE CE GOUVERNEMENT et la menace qui pèse cette fois-ci sur LEURS enfants nés avant 2018. Ces mêmes enfants qui ne pourront jamais permettre la suppression de la distinction entre vaccins obligatoires et recommandees s’ils ne sont pas rapidement concernés par les nouvelles contraintes vaccinales. La propagande reprend sans cesse cette idée que les épidémies s’arreterait par magie une fois que la couverture vaccinale atteindrait 95%, comment atteindre cette couverture en acceptant une rupture d’égalité devant la loi entre les gens nés avant et après 2018 ? Comment faire disparaître ces épidémies tellement nombreux avec ces vaccins tellement solidaires, sûrs et infaillibles si la contrainte ne concerne que les nourrissons de moins de 2 ans ?

      Buzyn a besoin que Joyeux occupe le terrain pour rendre inaudible ceux qui ont d’autres critiques SPÉCIFIQUEMENT appliquée aux contraintes potentielles que ce gouvernement veut appliquer au peuple qui l’a élu.

      Qui va payer les conséquences de la médiatisation de Joyeux ? Qui va payer les conséquences de l’incapacité des citoyens à émettre une critique POLITIQUE sur la contrainte gratuite et disproportionnée que veut mettre en place ce gouvernement : ce sera le nourrisson de 2018 et sa famille… qui oserait prétendre que le nourrisson né en 2017 est à l’abri d’être concernée par cette nouvelle contrainte ???

      Il faut lire comment le communiqué AFP repris par tous les médias (en meme temps qu’un spi-disant second décès lié â la rougeole), montre la manière dont Joyeux a perçu cette décision (《Il n’en pas fallu plus au professeur Joyeux pour jubiler : « Je ne suis pas du tout radié, je n’ai pas de blâme. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que j’ai raison ! 》).

      Vous allez avoir le droit de dire ce que vous voulez sur moi, en attendant, j’ai été clair depuis mi-2016 sur le fait que la menace TOTALITAIRE devenue une pure et simple RÉALITÉ passait par la contrainte vaccinale dont les règles ont été édictées dans le rapport Fischer dès fin 2016, mais annoncée depuis des années par Marc Girard.

      Répondre
      1. souris7
        En réponse à : Emilio

        Parce que vous pensez Emilio que retirer l’aluminium des vaccins est aussi simple que ça. Combien de milliards dépensés et quel crédibilité après une tel aveu? Que pourra dire Buzin qui a affirmé avec force que les vaccins étaient sûrs et que l’aluminium ne présentait aucun danger? On a vu après l’affaire du médiator. On a dissolu l’Afssaps qui a été remplacée par l’ANSM et on a dit que tout était sous contrôle maintenant. Alors il suffirait de remplacer la ministre et de repartir. Sauf que la confiance déjà bien ébranlée par la campagne de vaccination contre la grippe pourrait s’écrouler. Si les parents en masse refusent de faire vacciner leurs enfants ,ce sera un sacré levier contre l’obligation. Et si cela ne suffisait pas, ce serait tout de même préférable que nos enfants ou petits enfants , et nos parents (vaccin grippal) ne soient plus empoisonnés par l’aluminium.

        Répondre
        1. souris7
          En réponse à : souris7

          Oh, pardon, on a dissous l’Afssas , et rien ne change! C’est vrai, mais on peut procéder par étape et un bon scandale sur l’aluminium peut faire fuir les actionnaires qui ont beaucoup investi dans les vaccins en préparation. Emilio, je vais reprendre votre image savoureuse du hamburger obligatoire où on discuterait vainement du type de cornichon (bourré d’aluminium lui aussi).Et si à la place des cornichons, on ajoutait des statines. Il en a d’ailleurs été question.L’obligation est insupportable, mais acceptée par une grande majorité . Est-ce qu’ils continueront de subir cette obligation , s’ils prennent conscience du danger à retardement?
          Un personnage que je ne citerai pas affirmait qu’il faudrait mettre des statines dans l’eau du robinet . Avec 7 millions de consommateurs, on peut même se demander si ce n’est pas déjà le cas.Là encore, j’espère que je m’égare.
          A demain pour la marche des cobayes.

          Répondre
          1. Gérard
            En réponse à : souris7

            @souris 7 « Avec 7 millions de consommateurs, on peut même se demander si ce n’est pas déjà le cas.Là encore, j’espère que je m’égare. »
            Vous ne vous égarez peut-être pas tant que ça puisqu’on trouve des traces d’autres médicaments dans l’eau.
            En mangeant du poisson, j’ absorbe peut-être des statines alors que je n’en ai pas besoin.
            Mais moi aussi, peut-être que je m’égare!!

      2. dreamer
        En réponse à : Emilio

        Vous êtes à l’ouest si vous croyez que la relaxe de Joyeux arrange les adeptes de la secte vaccinale.

        Y a qu’à voir les réactions de Michel Cymes et de toute la twittosphère/blogosphère médicale, les mecs enragent de le voir rétabli dans ses droits.

        D’ailleurs il est bon de rappeler que la position de Joyeux sur les vaccins ne se limite pas à l’aluminium.

        Répondre
        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : dreamer

          Ils enragent…
          C’est beau à voir ; beau « comme un parapluie sur une Table de dissection » ou comme « un match de foot contre l’Argentine… » ; j’y connais peu mais 7 buts…

          Répondre
          1. Ricom’Art
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Ah ! Vous vous intéressez aux jeux de hasard ? Y’a pas des calculs de probabilité sur le sujet ? Avec de très faibles chances de précision ? Alors qu’avec Doc Si Miasme la probabilité d’une connerie confondante est énorme ! Il est le héros de la bêtise et de l’assurance de l’être sans état d’âme. Et qu’est-ce qui caractérise le héros ? La chute, sans aucun doute !

      3. Bernard G
        En réponse à : Emilio

        Pour ma part je ne pense pas du tout que l’obligation vaccinale soit le problème majeur qui devrait, toutes affaires cessantes, entrainer tous les citoyens dans la rue pour protester. Certes, si cela avait été possible et s’était réalisé, j’aurais été plutôt satisfait. Mais je suis depuis sufisamment longtemps dans  »le métier » (1975 quand j’ai commencé à faire des conférences régionales et à tenir des stands), pour savoir que cela n’avait aucune chance de se réaliser, avec ou sans Joyeux. Il n’est en aucune façon responsable de la situation mais chacun peut toujours dire et penser que si tout le monde le suivait alors on gagnerait.
        Il faudrait d’abord conscientiser que le plus fort impose toujours le terrain de jeu. La ministre joue au foot. Si nous décidons qu’il faut jouer au ping pong, la ministre dira : « très bien, continuez, comme ça je n’aurai pas d’adversaires et je pourrai mettre tous les buts que je voudrais ! » Si elle joue au foot, elle nous oblige à jouer au foot et non au ping pong.
        Un problème plus fondamental que l’obligation est « Faut-il vacciner (avec tel;ou tel vaccin) de façon généralisée ? Si la réponse des experts est non, le vaccin ne sera pas généralisé. C’est jusqu’à présent la réponse donnée par les experts instituionnels en France à la vaccination contre la varicelle. C’est pourquoi elle n’a pas été recommandée et donc pas rendue obligatoire contrairement à l’Italie.
        Aussi, pour moi, une meilleure réponse que celle de protester contre l’obligation au non de la liberté (ce qui ne fonctionne pas et il n’est pas crédible d’essayer d’en rendre Joyeux responsable) serait de montrer sans se lasser que les vaccins rendus obligatoires ne devraient pas être utilisés de façon généralisés. Il y a des arguments très forts pour, par exemple, les vaccins contre 13 pneumocoques et le méningocoque C, 2 vaccins dont l’Italie n’a pas voulu.
        Je constate que l’obsession de l’obligation au non de la liberté nous a détourné de l’utilisation de ces arguments pendant des mois et des mois, dans les nombreuses démarches qui ont été entreprises pour tenter d’éviter les dites obligations. A un point tel d’ailleurs que j’ai pu constater en janvier 2018, au cours d’une simple conversation de repas, qu’une personne très active pour produire des textes contre les obligations, ne savait même pas que l’Italie n’avait pas mis le Prévenar dans sa liste initiale des 12 vaccins obligatoires !
        En un mot, avant d’accuser Joyeux de détourner l’attention de ce qui serait le vrai problème, il faudrait aussi se demander si cet acharnement à l’encontre de Joyeux et autres et cette obsession de l’obligation ne serait pas aussi une autre façon de faire du détournement d’attention faisant obstacle à une plus judicieuse utilisation des arguments qui sont à notre disposition et que nous nous refusons obstinément d’utiliser.

        Répondre
      4. herve_02
        En réponse à : Emilio

        LA même menace totalitaire qui va abaisser l’école, enfin l’instruction, obligatoire dès 3 ans à la rentré 2019.
        LA même menace totalitaire qui installe des boite noires chez les fournisseurs d’accès pour pomper tous les trafics internet.
        LA même menace totalitaire qui va mettre des société privées en voitures banalisées pour relever les infractions.
        LA même menace totalitaire qui permet à des entreprises privées de relever le non payement de stationnement à Paris avec des bugs permettant de verbaliser des gens ayant déjà payé.
        LA même menace totalitaire qui dès que tu va à l’hosto pour n’importe quoi te pose comme première question si tu es à jour de tes vaccins.
        LA même menace totalitaire que dès que tu hausses un peu le ton face à une prof maltraitante te fait un signalement pour informations préoccupante.
        LA même menace totalitaire qui passe le contrôle technique à 600 points avec beaucoup de bloquants.

        J’arrête d’en jeter non ?

        OUI on vit dans une société pré-totalitaire et tout le monde s’en fou dès qu’il ne se sent pas concerné.

        Tant qu’il ne sera pas de notoriété publique que les vaccins sont nocifs en général il sera impossible de se battre contre l’obligation. En quoi se serait négatif d’être obligé de faire attention un minimum à la santé d’un bébé ?

        Répondre
        1. staline
          En réponse à : herve_02

          C’est vrai que payer une contravention à un flic , c’est une  » amende douce  »  » ; alors que la payer à un privé c’est une  » prune verte  » .
          Acheter du café chez L… c’est ignoble , les Magasins d ‘Etat c’était fun …..et moins totalitaire , hein ?

          Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : dreamer

      Pourquoi ce patient de 26 ans immunodéprimé n’a-t-il pas reçu des immunoglobulines ?
      En a-t-il reçu ?
      Si non, il y a eu « erreur » ou défaut médical…
      Si oui, je crains que cette fragilité était au-dessus de toute possibilité et la rougeole n’a rien à voir dans cette fatalité
      Ces patients très fragiles sont soumis à des risques infectieux multiples et doivent bénéficier d’une surveillance spécifique… Un peu comme des diabétiques insulinodépendants.
      Dans tous les cas de figure, cela ne justifie pas de vacciner 800,000 bébés chaque année…
      Il faut revoir la politique vaccinale de fond en comble…

      Répondre
    2. Jean-Marc
      En réponse à : dreamer

      Je viens d’entendre une brève sur France Info, c’était court et efficace (si on parle de propagande bien sûr) :
      - 2 morts de la rougeole en 2018.
      - à cause du manque de couverture vaccinale (sous entendu, c’est une certitude).

      On passe sous silence l’état immunodéprimé des deux patients.
      On passe sous silence que le vaccin est à virus vivant et qu’il y a une possibilité que ces patients aient été infectés par un vacciné récent.
      On passe sous silence que le virus peut circuler sans symptômes visibles dans une population vaccinée.
      On passe sous silence qu’il s’agit d’adultes.
      Dans le cas où ils ont été vaccinés pendant l’enfance, on ne le saura jamais. (en même temps, vu qu’ils sont immunodéprimés… j’avoue que ça ne change pas grand chose)

      Bref, on nous dit encore une fois ce que Big Pharma veut bien laisser passer et qui va dans son sens.

      En tout cas, ce qui est certain, c’est que cette propagande sur la rougeole a un but bien précis, reste à savoir lequel (la vaccination obligatoire des adultes ?).

      Répondre
    1. Inoxydable
      En réponse à : Akira

      Qu’est ce qui prouve que ce n’est pas une personne vaccinée de son entourage porteuse d’une rougeole « dormante » qui l’a contaminé ! Ont fait des analyses pour connaître la souche du virus ?

      Répondre
      1. MARCEL
        En réponse à : Inoxydable

        Il me semble que dans le cas d’une personne dont les défenses sont extrêmement faibles le choix, pour les médecins, est fort simple.Soit on vaccine le patient en prenant le risque de le tuer à très court terme, soit on ne fait rien et on s’expose à ce que ledit patient attrape la première cochonnerie venue. Comme,dans le deuxième cas, on ne peut pas prévoir le terme on peut toujours espérer que ce sera le plus tard possible et que , dans l’intervalle, on aura peut être trouvé la parade. C’est là un choix Cornélien. Mais c’est aussi toute la grandeur de la médecine. Et on en revient fatalement au PRIMUM NON NOCERE.
        Venir au monde constitue un danger mortel. Après , tout est question de temps .

        Cela me fait penser à l’espérance de vie. Certains disent qu’elle augmente, d’autres le contraire.
        Comme je ne sais pas comment cela se calcule, je suis allé sur Internet et y ai cherché des explications. A un certain moment un message s’ est affiché me demandant si je voulais connaitre mon espérance de vie. J’ai donc répondu le plus scrupuleusement possible à 21 questions.
        Il en ressort que j’ ai une espérance de vie de 70 ans. Ce n’est pas énorme mais vu qu’a`l’âge de mes 12 ans on pensait que je ne dépasserais pas les 20-22 ans en raison d’un RAA particulièrement vicieux j’ai maintenant toutes les raisons de me réjouir. Sauf que j’en ai………74.
        Décidément je ne dois pas être normal !!

        Répondre
    2. Minoque
      En réponse à : Akira

      Il va encore falloir argumenter pour contrer une info autorisée et arbitraire !

      Une phrase choc et puissante pour nous aider et les faire taire ? Y’a ça en magasin :-) ?

      Répondre
      1. herve_02
        En réponse à : Minoque

        Le fait que ce soit sur BFM c’est déjà une contre-info.

        BFM c’est de la merde en barre, tout le monde le sait.

        Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Minoque

      Ne perdez pas votre temps : cet ignare pensait tout savoir…
      Même un Conseiller d’état (le Président de la Chambre Disciplinaire nationale) en sait plus que lui sur les vaccins…
      Dure la digestion chez les Cymes ces jours-ci… Ouuuuuuuuuuuuuuuuuuups !

      Répondre
      1. Dreamer
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Dites donc, flaysakier il en tient une sacrée couche aussi dès que ça cause vaccin… Ha tiens, si j’en crois sa fiche wikipédia il a bossé sur le développement du vaccin hépatite b…

        Répondre
        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : Dreamer

          Ouais, mais lui, il a des excuses, il est sous statine depuis des décennies… Il résiste bien l’animal ; il aurait peut-être été intelligent sans statine…
          Peut-être que l’autre couillu aussi serait sous statine, ze sais pas… Peut-être sous fibrate ?

          Répondre
  2. Inoxydable

    C’est curieux : Le vaccin ne semble pas être une solution pour la tuberculose aux USA :
    Prospects for Tuberculosis Elimination in the … – …
    https://doi.org/10.1093/aje/kwy094
    Abstract. We estimated long-term tuberculosis (TB) trends in the US population and assessed prospects for TB elimination. We used a detailed simulation model a

    Répondre
      1. Bernard G
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Les Américains ont réalisé 3 expériences avec le BCG : d’abord sur des tribus d’Indiens dans des réserves, dès 1936 ; puis sur des noirs de New York puis enfin sur des petits animaux qu’on appelle des cobayes ( les Indiens et les Noirs n’étant évidemment pas des cobayes …). A la suite de ces 3 expériences ils décidèrent de ne pas l’utiliser pour lui préférer le dépistage à la tuberculine, tout positif étant suspect d’avoir été infecté.
        Cependant, pendant la guerre du Viet Nam, le BCG va devenir très prisé aux USA dans les familles favorisées. Les fils viennent en France pour ce faire faire un BCG. Ainsi, de retour au pays, ils seront testés positifs et éviteront d’aller au Viet Nam ! J’ai entendu cette anecdote raconte par un ancien président du CTV qui disait qu’ainsi le BCG avait sauvé la vie de beaucoup d’Américains …

        Répondre
Commentaires : page 4 sur 7« Plus anciens...«23456»...Plus récents »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.