10 min à la radio : 9 bonnes mais une mauvaise

J’ai en effet très mal répondu à l’une des questions qui m’était intelligemment posée à propos des conflits d’intérêt dans l’étude PREDIMED qui a bénéficié des “cadeaux” des Syndicats producteurs d’huile d’olive et de noix qui sont sponsors de l’étude…
Certes il y a liens d’intérêt et ils sont avoués et “faute avouée est à demi-pardonnée“…
Mais  y a t-il “faute” ?
Et peut-on comparer cette situation avec celle des essais cliniques testant des médicaments ?
En effet les deux situations sont très différentes.
Situation 1 : des universitaires Espagnols (entre 50 et 100 pour faire simple) décident de monter un essai clinique testant la diète méditerranéenne ; c’est PREDIMED ; ils cherchent des financements gouvernementaux (assez importants) qu’ils vont compléter par des petits  “privés” ; et en plus obtiennent que les syndicats agricoles fournissent des aliments (huile d’olive et noix) pour faciliter l’adoption de la diète méditerranéenne dans les groupes expérimentaux. A aucun moment les syndicats agricoles sont parties prenantes de l’essai et, même s’ils le souhaitaient, ils n’ont aucune compétence pour s’en mêler ; l’essai est totalement entre les mains des universitaires !
Situation 2 : un industriel détient une molécule qui pourrait faire un médicament rentable. Il cherche des universitaires hospitaliers pour recruter des patients, entre 20 et 40 centres disséminés sur la planète et qui ne se connaissent généralement pas. Les universitaires sont rémunérés pour le travail qui consiste à “ouvrir leur hôpital” aux investigateurs de l’industriel qui font vraiment le travail, recueillent les données et vont détenir (secrètement) l’ensemble des données acquises. Les universitaires seront aussi rémunérés pour faire semblant d’avoir un accès libre aux données brutes de l’essai et certains auront l’honneur d’aller présenter les résultats dans des congrès apparemment scientifiques. Ils seront aussi rémunérés pour aller défendre la molécule dans des comités pseudo scientifiques de corporations pseudo scientifiques financées par l’industriel… Ils seront enfin rétribués pour influencer les membres (indépendants) des agences du médicament dans différents pays afin d’obtenir la mise sur le marché de la molécule ; et à un prix intéressant pour l’industriel. A aucun moment les universitaires “n’ont la main” comme disent les bridgeurs…
Je ne pouvais pas dire tout ça en une minute ; mais j’aurais dû…
Réactions espérées des visiteurs de ce blog.
Merci d’avance !
 
 
 

90 Replies to “10 min à la radio : 9 bonnes mais une mauvaise”

    1. Bonjour Caution : Très intéressant cet article et combien vrai. Je n’ai décortiqué le tout mais je suis d’accord sur ce que j’y ai lu en diagonale.

  1. @ inoxydable (tellement sympa de faire l’école buissonnière) : qui a dit que l’attitude de St Louis était “raciale” ? Cette notion est celle de l’antisémitisme qui n’était pas le propos de l’époque. Le propos de l’époque était religieux, on persécutait le “peuple déicide” et c’était l’Inquisition, on vouait aux flammes de l’enfer les hérétiques qui n’honoreraient pas Jésus, aucune place alors pour la pitié, rappelez-vous Galilée, alors les Juifs pardi !
    Je vérifie : 1269, ordonnance de St Louis imposant aux Juifs de porter la rouelle. Pour les honorer en les croisant dans la rue ?
    Henri VI c’est déjà une autre époque, on sort de l’obscurantisme religieux et les Juifs (comme les protestants) commencent à avoir droit de cité
    Louis XIV c’est l’orgasme : le Roi Soleil place les Juifs sous sa protection
    Mais tout cela est loin, très très loin de Saint Louis…

    1. PS : je n’avais pas vu le message agressif d’Inoxydable + haut… se plaint des digressions qu’il a lui-même initié… Pas très scientifique tout ça

      1. Puisque vous voulez que je réponde : Autre temps, autre mœurs. Regardez plutôt ce qui se passe aujourd’hui en Syrie, c’est ça qui est important, voire en Palestine ou en Israël malgré tous nos moyens d’informations, cela ne devrait plus se reproduire. Alors arrêtez de pleurer SVP.
        Pas très scientifique ? Je ne suis pas scientifique, juste quelqu’un qui jette un coup d’ œil sur monde ACTUEL en bon père de famille.

        1. Tenez Phil, et j’en termine définitivement sur ce sujet, voyez la “Dhimmitude” appliquée encore aujourd’hui dans ces pays musulmans à l’encontre des Chrétiens, voyez ce lien, rien à envier à la “Rouelle”:
          Dhimmi — Wikipédia
          fr.wikipedia.org/wiki/Dhimmi

  2. à Phil : Saint Louis : 1214 -1270 (France) , Isabelle la Catholique (Espagnole) 1445 – 1504. Pas de confusion possible. Par ailleurs je ne suis censeur, mais vous oui!
    De toutes façons, y en marre de cette digression. Soignez vous ” Freudiennement” bien .

  3. Bonjour, un statinien m’a aimablement intimé l’ordre de prendre connaissance des résultats de l’essai IMPROVE IT sur le site de la Société Française de Cardiologie afin que j’arrête de l’emmerder.
    La cata ENHENCE est oubliée, c’est la victoire! -13% d’infarctus et jusqu’à -21% d’AVC, excusez du peu.
    La mouche dans le lait, c’est que ni la mortalité CV, ni la mortalité globale n’ont bougé d’un iota… Comment ce peut-ce? Serait-il possible que bidonner des résultats de mortalité soient particulièrement plus difficile à réaliser que des chiffres de morbidité ?
    Et qu’est devenu le Pr Calif, initiateur de l’essai et consommateur de Vitorin, c’est un certain Cannon qui signe. Pas mort, quand même, pas sous Vitorin et ses effets pleiotropes ? Ou viré?

  4. @ inoxydable :
    vous avez commis un lapsus (freudien cela va sans dire)
    vous avez écrit emphatique au lieu de empathique
    un des + beau qu’il m’ait été donné d’observer depuis un moment:)
    une petite cure d’analyse vous aurait pourtant guéri de votre narcissisme depuis longtemps : aucun des qualificatifs (accusatoires) dont vous parlez ne vous concerne, arrêtez donc de vous fustiger !

      1. Vous avez raison docteur. Mais permettez moi de dire à Phil qu’il ne s’agissait pas d’un lapsus, juste aune faute de frappe, ou d’orthographe si vous préférez, mauvais emplacement de la lettre “h” que la relecture en mode correction automatique n’a pas détecté…
        Quant à mon supposé “narcissisme”, et bien je préfère l’être et m’occuper de ma petite santé plutôt que passer mon temps à des lectures “Freudiennes” comme les vôtres, lesquelles, comme vous auriez dû le comprendre au sens de mon commentaire, me “gonflent” prodigieusement, non pas que mon Q.I plane à ” 30000 pieds au dessous du vôtre” comme pourrait le dire Reliquet, ( encore que cela soit possible) mais que cela m’horripile de lire quelqu’un faire référence à tout bout de champ à Freud, ce “guide” des temps modernes.
        Mais c’est vrai, je n’ai qu’à pas vous lire et c’est dommage car vous dites parfois des choses intéressantes quand vous ne parlez pas de “Lui”… Bon, oui, j’ai compris, plus un mot.
        P.S : Tenez, cela vous changera un peu de lecture, celui du « Le Figaro Histoire » n°16, d’Octobre-Novembre 2014, avec bon nombre d’articles intéressants, celui consacré à Saint Louis dont un petit chapitre intitulé »; Quel souvenir laisse – t-il ? » le résume assez bien. Voilà un homme fort et bon en son temps. Bonne lecture.

        1. Une question : dit-on qu’il était un peu “antisémite” le bon roi ? Si oui, quels arguments ? Si non, quels arguments ? Pas forcément des chiffres … Ne le dites pas aux autres, juste moi…

          1. si je puis me permettre, non St Louis n’était pas antisémite (cette notion n’existait pas à l’époque) mais il faisait persécuter / brûler les Juifs qui ne voulaient pas se convertir… C’était semblable à la persécution des Juifs en Espagne en 1492, ce n’était pas de l’antisémitisme à proprement parler mais une exclusion brutale de tout ce qui n’était pas chrétien, Islam compris !
            Inoxydable : merci de ne pas chercher à me “censurer”, on est dans un pays où la pensée est libre, et le terrorisme intellectuel… en théorie d’une autre époque.

          2. PS : je sais tout ça moi-même issu de la diaspora créée par Isabelle la Catholique. Mauvaise pioche, on connait la suite…

          3. N’en déplaise à Phil, voici ce qu’écrit Philippe Contamine , Professeur émérite à Paris-IV Sorbonne dans l’article qu’il consacre à St Louis dans le N° précité, voir chapitre intitulé : A t’ il mené une politique hostile au Juifs ? Petit extrait mais il faut lire l’article complet tout de même pour se faire une meilleur idée :” …Au total , le temps de Saint Louis fut marqué par une nette détérioration de la condition des Juifs, sans toutefois que des massacres délibérés se soient produits. Pas non plus de ghettos à proprement parlé. Comme l’écrit Jacques Le Goff, ” il n’y a rien de racial dans son attitude ni ses idées”.
            Je n’ai pas lu qu’il y ait eu des Juifs brûlés pour ne pas s’être convertis. Des mesures d’exclusion oui par divers moyens ( interdiction du prêt à taux d’usure etc..de se marier avec un Chrétien etc…) mais pas de persécutions . Voyez ce qui se passe aujourd’hui encore à l’encontre des Chrétiens d’Orient,( dans le mêmes numéro voir l’article qui leur est consacré…). je crois qu’il ne faut pas juger, sans toutefois dénigrer la réalité, Saint Louis à l’ aune de notre pensée moderne ni à travers son prisme déformant .
            P.S: A l’occasion, je vous ferai passer ce numéro Spécial de l’Histoire Docteur pour vous en faire une meilleure idée sur ce vrai Roi Chevalier, respecté autant pas ses ennemis Sarrasins que par ses pairs en Occident. Il ne s’est pas livré à des massacres anti juifs en terre sainte tant qu’il y guerroyait comme d’autres ont pu le faire…

          4. Et il est mort de la peste en Tunisie sur la route de Jérusalem.
            Il est maintenant enterré dans la cathédrale de Carthage ; et de tout près de son tombeau, se trouve celui de mon aïeul qui lui aussi mourût de la peste lors de la même croisade…
            Tout ça pour dire que la peste a été (presque) éradiquée sans vaccin ! Ah ! Réfléchissons un peu, pas comme d’autres perroquets dans presque tous les médias déshonorés…
            C’est un point important ; beaucoup de maladies infectieuses peuvent disparaitre en l’absence de vaccin efficace (s’il en est un) alors que d’autres persistent (tuberculose) alors que nous avons, supposément, des vaccins (efficaces?)…
            Que faut-il penser de cette évidence ?
            Pour s’instruire sur la question des vaccins [mais là je sors de ma spécialité, je veux être prudentissime], je recommande la lecture du livre “Vaccins, mensonges et propagande” ; prendre un anti-vomitif avant de se lancer…
            Je recommande aussi de signer la pétition de mon ami le Pr Joyeux qui a l’infinie intelligence d’ouvrir les portes et les fenêtres pour nous donner de l’air…
            Bon vent !

  5. Désolé Inox de vous être pénible, mais, bien qu’il n’y soit pour rien, l’Amiral qui aime les citations, la littérature, la philosophie, les textes révolutionnaires, l’opéra et très certainement la cuisine méditerranéenne, me donnait l’impression que nous pouvions nous laisser aller à nos douces obsessions … non ? Promis j’arrête … jusqu’à la lecture prochaine d’Onfray sur Freud … j’ai promis à l’Amiral. Sinon, après terminé !
    Blague à part, merci à vous et à tous ceux qui osent commenter, donner des sources, des infos et prendre parti.
    Santé et amitiés méditerranéennes

  6. Et bien Votre bon est tombé sur Alternatif Bien Etre de Juin qui fournit un article commentant le “scientific report of the 2015 dietary guidelines advisory comittee, USDA, feb 2015″.
    Titre, Danger du cholesterol alimentaire, les autorités de santé font marche arrière… Aux US.
    Évidemment, il est possible que vous connaissiez le texte original par coeur, (Phil aussi sûrement), il annonce qu”ils ne déconseillent plus de manger des aliments riches en cholestérol …./…” Mais insistent pour introduire de fortes restrictions en sucres raffinés , margarines et lipides industriels.
    On est encore loin du régime méditerranéen, certes, mais ils semblent clairement tourner le dos au régime pro omega 6. Et s’ils l ‘ont compris, ils ne sont peut être pas loin de se mettre à rejeter aussi les TRAITEMENTS pro omega 6, suivez mon regard, et alors c’est la victoire sur toute la ligne, non, ou c’est moi qui m’emballe?
    (J’aime bien la fin de l’article, qui dit : “De leur côté, les autorités françaises prônent toujours les mêmes conseils aberrants, de plus en plus délaissés par le reste du monde”…)

  7. @ Michel (DL) : oui je sais j’ai fait court conscient de l’inconvénient, on peut faire mieux en allant dans un bio fouillée de Nietzsche chez Wiki, et en s’arrêtant (il faut déjà cavaler!) au paragraphe : LA MORALE DU FAIBLE ET LE RESSENTIMENT.
    Parmi les fanatismes on y trouve l’anarchisme, le catholicisme et le socialisme (en temps qu’exemples non exhaustifs).
    C’est particulièrement intéressant/important car le RESSENTIMENT explique bien des attitudes dissimulées sou le masque de l’altruisme.
    Alors que leur véritable origine est la haine.
    A méditer tout sa vie je crois, afin – surtout – de dissimuler les imposteurs.

      1. Conscient de la longueur de la recherche, j’envahis, ce qui clora le chapitre je suppose:
        “La morale des faibles et le ressentiment
        Article détaillé : Ressentiment.
        La morale des faibles se caractérise par son ressentiment ; Nietzsche en décrit ainsi le mécanisme psychologique :
        « Lorsque les opprimés, les écrasés, les asservis, sous l’empire de la ruse vindicative de l’impuissance, se mettent à dire : « Soyons le contraire des méchants, c’est-à-dire bons ! Est bon quiconque ne fait violence à personne, quiconque n’offense, ni n’attaque, n’use pas de représailles et laisse à Dieu le soin de la vengeance, quiconque se tient caché comme nous, évite la rencontre du mal et du reste attend peu de chose de la vie, comme nous, les patients, les humbles et les justes. »- Tout cela veut dire en somme, à l’écouter froidement et sans parti pris : « Nous, les faibles, nous sommes décidément faibles ; nous ferons donc bien de ne rien faire de tout ce pour quoi nous ne sommes pas assez forts. » – Mais cette constatation amère, cette prudence de qualité très inférieure que possède même l’insecte (qui, en cas de grand danger, fait le mort, pour ne rien faire de trop), grâce à ce faux monnayage, à cette impuissante duperie de soi, a pris les dehors pompeux de la vertu qui sait attendre, qui renonce et qui se tait, comme si la faiblesse même du faible – c’est-à-dire son essence, son activité, toute sa réalité unique, inévitable et indélébile – était un accomplissement libre, quelque chose de volontairement choisi, un acte de mérite. Cette espèce d’homme a un besoin de foi au « sujet » neutre, doué du libre arbitre, et cela par un instinct de conservation personnelle, d’affirmation de soi, par quoi tout mensonge cherche d’ordinaire à se justifier. »73 »
        La morale des faibles est donc l’expression de ce ressentiment : le ressentiment est l’affect d’une volonté vaincue qui cherche à se venger74, c’est-à-dire qu’il est le symptôme d’une vie décroissante, qui ne s’est pas épanouie. Cette vengeance s’exprimera par des valeurs créées pour lutter contre les forts, en dévalorisant leur puissance (le fort devient le méchant par opposition au bon). Ainsi, selon Nietzsche, la pitié, l’altruisme, toutes les valeurs humanitaires, sont en fait des valeurs par lesquelles on se nie soi-même pour se donner l’apparence de la bonté morale et se persuader de sa supériorité ; mais sous ces valeurs illusoires fermente une haine impuissante qui se cherche un moyen de vengeance et de domination. Le christianisme, l’anarchisme, le socialisme, etc. sont des exemples de morales du ressentiment.”

      2. Tout ceci n’est que “citation sortie de contexte”…
        je n’ai malheureusement pas le temps d’aller fouiller dans la généalogie de la morale…
        D’autres vont peut-être le faire.
        Mais le peu que je lis là me paraît définitivement très intéressant et bien peu “antisocial” !

        1. oui c’est on ne peut plus altruiste
          c’est sincère !
          merci de m’avoir supporter (au sens que vous voudrez:)

          1. Bon sang Phil et Ricomart! De ce verbiage ennuyeux de Philosophe, je viens à douter de moi-même ! Comment , moi qui suis quelqu’un de très fort physiquement ( et moralement) peut être deux fois la force d’un homme au physique moyen et qui me crois bon, ou tout au moins indulgent et habituellement assez aimable et emphatique avec mes contemporains, je n’agirais ainsi que par RESSENTIMENT ? par haine, par envie sans doute ? “Connais toi toi – même” aurai dit Socrate ( à ce qu’on dit, car, comme jésus, il n’a jamais rien écrit lui-même ) , alors je ne me connais pas : Si je vous en crois,” Freud m’aurait fait “tuer” mon père, (qui est décédé de maladie le pauvre, sans avoir besoin de moi), et Nietzsche me ferait douter de mon âme … Pourtant le monde a survécu jusqu’à aujourd’hui sans ces olibrius, dont le verbiage, certainement intéressant pour certains, est tout à fait inutile pour ma santé, je n’accroche pas avec ces intellos, je préfère regarder AUJOURD’HUIS le monde tel qu’il se donne en spectacle pour me faire ma propre philosophie… sans prétention.
            Ceci clôt mon humble avis sur ce débat que j’ai eu la bêtise d’initier par mon commentaire un peu abrupt sur Freud cité à tout propos par Phil.
            Bonne santé à tous.

        2. Pouaaahhh!
          Trois jours que ça dure, la voltige aérienne de l’esprit à 30.000 pieds au-dessus de mon QI personnel, et Vous qui les asticotez en permanence!
          Pendant ce temps-là, humble, dans l’ombre, secteur 1 sans DP, je musarde ailleurs, bien obliger de m’occuper et soudain, L’ARTICLE DE LA SEMAINE, que dis-je, DU MOIS qui me tombe sous le nez (paupières ouvertes, Phil)
          Ceci sera un teasing préalable , je préfère préalablement demander à Cicéron si Michel Onfray est d’accord pour que je vous livre ma découverte, ce sera ma misérable vengeance de vers de terre.

          1. Livrez, mon bon, et que la Paix règne sur votre jardin personnel ; car personne n’est obligé de lire les autres ; on ne sera pas obligé de vous lire et vous ne l’êtes pas non plus…

  8. Non, non Capitaine, je ne suis pas trop dur avec l’autre Michel. Je vous avoue ne pas l’avoir lu, mais je suis un ancien auditeur de l’animal et après plusieurs années d’écoute attentive, je vous l’affirme sa méthode analytique n’est pas convaincante. Elle procède toujours de la même démarche. Ainsi pour lui : Freud n’est pas le seul psy’ de son époque, bourgeois et avare de son pouvoir, il a évincé tous ses confrères et a fait de son point de vue sur la psychanalyse une arme de domination. Il est donc un mauvais psychanalyste ! Ça ne traîne pas les syllogismes avec le rouennais. Il fait à peu près la même chose avec les situationistes : Debord est un petit bourgeois niçois qui a pompé tous les modernes de son temps, qui par goût de la notoriété et pour laisser son nom dans l’histoire a viré tous ses copains, tous d’aussi excellents situs, tel un Vaneigem fils d’ouvrier lui ! Donc Debord est un mauvais révolutionnaire. Onfray n’aime pas Nietzche, “par delà le bien et le mal” est pour lui l’annonce d’un siècle “thanatophile”. Il serait bien inspiré de laisser au rancart sa morale anarcho-chrétienne et d’entrevoir les choses de manière dialectique, mais cela pour lui est un gros mot stalinien.
    Pour revenir à la psychanalyse, nous n’avons pas attendu Onfray pour nous intéresser à Reich, Groddeck et quelques autres, ce qui n’enlève pas à Freud sa contribution historique à la psychanalyse, mais dont la critique du fait “d’appartenance à la bourgeoisie viennoise, ne s’intéressant qu’à une clientèle bourgeoise” nous parait être un peu courte ! Que la théorie freudienne de la psychanalyse puisse être soumise à la critique ne saurait nous embarrasser, qu’elle soit balayée d’un revers de la main par des considérations moralisantes ne saurait nous convaincre.
    Santé et divan méditerranéens

    1. Ce n’est pas ça que j’ai lu dans le livre sur Freud… Lisez-le merci !
      Lisez surtout la correspondance de Freud récemment découverte et enfin libérée
      Je n’ai pas non plus compris qu’il n’aime pas Nietzche, plutôt le contraire…
      Mais j’en ai lu qu’un seul de Onfray…
      Je ne savais pas qu’il n’aimait pas Debord, il n’est pas le seul, peu d’entre nous aiment les dandys et le dandysme ; mot ça me fait rire ; Don Quichotte aussi ; bon…

      1. Ok boss, je le lis et on en reparle. Si vous avez un peu de temps, ce dont je doute, écoutez ses cours de l’université populaire de Rouen sur Freud, Nietzche et autres, je n’invente rien. Que Debord soit mal aimé est le cadet de mes soucis – une si mauvaise réputation se mérite – mais que l’on procède de manière aussi subjective et a-historique, là où l’émotion prend plus de place que la méthode, irrite un peu mon goût sérieux.
        Santé !

      2. P.S : Onfray à propos de Nietzche, cela mérite quelques précisions de ma part, ce n’est pas tant de la détestation pour l’auteur que pour ce qu’il annonce – un siècle de massacre – non, la détestation qu’il voue est plutôt à Hegel et à sa dialectique. Je faisais un raccourci au sujet de Nietzche, c’est avec le par-delà le bien et le mal qu’Onfray à quelques soucis, car ce monsieur est dans le bien et le mal, les bons et les gentils … pas de nuance ni de complexité … il ne sait pas que le monde est gris … ni noir, ni blanc !

        1. Ça alors ! Onfray et sa morale anarcho-chrétienne. Pour l’avoir entendu à la T.V quelques et lu son livre ( pas tout, il me saoule avec son verbiage… et ses redites …) j’ai cru comprendre qu’il était athée, et même athée virulent. Quant à la morale Chrétienne, heureusement que quelques uns en ont encore parmi les anciens car je me demande si dans ce siècle soumis à l’esclavage de la plus mauvaise partie du net, des jeux vidéos sans morale, de l’influence de plus en plus brutale de religions bornées et stupides ( voyez du côté Orient…) on s’achemine rapidement et sûrement vers une ère de barbarie à côté de laquelle, celle des invasions barbares de l’ère romaine était de la gnognotte…
          Quant à Freud, je n’ai pas attendu Onfray pour me faire une opinion, un très bel article lu dans un ancien S et V mettait déjà en cause sa “rigueur ” scientifique avec en conclusion : La Psychanalyse n’est pas une Science, une doit être reproductible pour être considérée comme telle et lui n’a jamais même réussi à guérir sa principale patiente “soignée” durant des décennies et qui s’est suicidée à la fin ! Marilyn Monroe a passé plus de temps couchée sur le divan de son Psy attitré ( qui s’est gavé de millions de dollars au passage) que dans les lits de ses nombreux amants … pour finalement se suicider un beau jour!
          Pour en finir, une touche plus personnelle et sans indiscrétion : Un mien cousin, d’origine identique à celle de Freud ( père né à Vienne etc…) m’a bassiné durant ma jeunesse avec Freud qu’il paraît de toutes le vertus intellectuelles et autres. En fait, à force de prendre pour argent comptant les écrits de ce “génie”, il a fini en asile psychiatrique, à bousillé sa vie de couple, n’a pas vu grandir son fils, enfin, a bousillé sa vie…. tout ça pour s’être fié aux mensonges et élucubrations d’un falsificateur pornocrate. Qu’on se le dise.

          1. Mon cher Inox,
            Je lis toujours avec beaucoup d’attention vos nombreuses interventions, pardonnez-moi de ne pas toujours vous répondre lorsque vous me les adressez.
            Comprenez-moi bien, je n’attaque pas la morale en soi, ni le fait d’être chrétien, nous le sommes bien souvent malgré nous. Au début du XXème siècle, Nietzsche s’attaque frontalement à la morale chrétienne et annonce son dépassement par une nouvelle pensée, qui est celle d’un homme nouveau – les nazis le conjugueront à leur sauce, par l’entremise de la sœur du philosophe, comme nous le fait remarquer justement l’Amiral – A mon humble avis Onfray – qui n’est pas de Rouen, comme je l’ai malheureusement écrit, mais de Caen – n’a pas fait ce dépassement et les anarchistes non plus d’une manière générale. En ce sens il(s) reste(nt) attaché(s) aux valeurs de la morales chrétiennes. Historiquement l’anarchisme – en Espagne par exemple – a été un palliatif au besoin de croyance, l’église chrétienne ayant pris parti pour les puissants et les riches propriétaires – dont elle était d’ailleurs – Si le sujet vous intéresse, je vous renvoie à l’excellente lecture de « Spanish Cockpit » de Franz Borkenau, que le pauvre Orwell, pris par les affres de la guerre, reprendra pour l’analyse politique dans son « Hommage à la Catalogne » et que le cinéaste anglais Ken Loach mettra en scène, dans « Land and Freedom », film qui fit grand débat, à sa sortie en Espagne, tant il est une critique du Parti Communiste Espagnol.
            Assurément les chrétiens étaient aux yeux des polythéistes des athées, aussi assurément qu’Onfray se croit athée, alors qu’il n’est qu’un fervent anarchiste !
            Santé et salutations méditerranéennes

      3. Qu’Onfray et Nietzsche soient antinomiques n’est pas étonnant, il y a autant de point communs entre eux qu’entre le jour et la nuit. Quoiqu’on en dise Onfray est de gauche (oui mais bien), et Nietzsche est de droite selon nos critères actuels. Selon Nietzsche le socialisme est un fanatisme, et le fanatisme est la morale des faibles… (d’où en passant le malentendu de Hitler qui adoubait Nietzsche sans l’avoir lu : pour Nietzsche Hitler est un faible ! )
        Onfray ne saurait souscrire à cette morale “du fort”, cela va sans dire…

        1. Je n’ai pas lu tout Nietzsche certes ; mais ce que j’en ai lu ne me dit pas ça du tout ; mais s’il a dit ça du socialisme (merci de nous dire où c’est écrit que nous puissions vérifier le contexte), il faudrait aussi savoir de quel socialisme il parle ; s’il s’agit de la petite plaisanterie du “Soviet Suprême” ou de quelque chose d’apparenté, comment lui donner tort ?
          Bon, il n’a pas connu Staline mais de quoi parlait-il quand il disait ça ?
          Attention, on avait fait de Nietzsche un antisémite et j’en ai assez lu pour savoir que c’était impossible.
          Attention, il y a ce que Nietzsche écrivit et ce que son beauf (un nazi) et sa sœur lui firent dire ; très différent ; et discussion intéressante que, je crois, Onfray a développée avec plus de générosité que moi, philosophe subalterne…
          Si c’est vrai qu’il (Onfray, pas Nietzsche, lui c’est trop tard) a eu des infarctus, je supplie ceux qui ont accès à ce brave garçon de lui donner mon adresse !

          1. Bonjour Docteur,
            C’est fait depuis longtemps. Pas de retour. Il pense que c’est familial!
            Bien amicalement

          2. Urgent de lui passer notre livre Prévenir l’infarctus où nous expliquons qu’il n’y a pas de fatalité familiale ; ce dont je suis sûr c’est qu’il sait lire, l’animal …
            Mais peut-être a t-il quelques raisons d’être un peu… “suicidaire” ; on n’en voit des comme ça ; souvent sympas…

          3. voici un extrait d’une bio de Nietzsche :
            “Ainsi, selon Nietzsche, la pitié, l’altruisme, toutes les valeurs humanitaires, sont en fait des valeurs par lesquelles on se nie soi-même pour se donner l’apparence de la bonté morale et se persuader de sa supériorité ; mais sous ces valeurs illusoires fermente une haine impuissante qui se cherche un moyen de vengeance et de domination. Le christianisme, l’anarchisme ( que l’on peut pourtant considérer comme une société visant à n’être constituée que de forts, contrairement au socialisme critiqué par Nietzsche ), le socialisme, etc. sont des exemples de morales du ressentiment.”
            pour l’infarctus d’Onfray ce n’est pas un client sérieux, l’a eu à 28 ans, aucune séquelle, bof…

          4. Bonne nouvelle pour Onfray ?
            Pas sûr ! Urgent qu’il me contacte.
            Quand à votre citation d’une bio, ce n’est pas sérieux, désolé ; il nous faut le vrai texte pas une interprétation par un quelconque, la désinformation et la déformation sont partout !
            Bon vent, matelot

          5. Bonjour Docteur,
            Le courriel envoyé à Onfray en 2012 :
            Bonjour monsieur Onfray,
            J’ai suivi avec attention votre portrait télévisé. Homme de raison, vous consulterez avec profit le site https://michel.delorgeril.info/ . Vous êtes concerné. 
            Cordialement
            ps : un seul infarctus, pas sûr.

  9. @ Reliquet : il faut savoir reconnaitre ses erreurs, désolé, mais votre 1er message était ambigu ( “j’ai ouvert les yeux en 1963″… ), finalement dans sa grande sagesse Dieu a bien fait de ne pas vous tenir rancune, la brebis égarée ne l’était pas vraiment…
    Bon courage et sincères excuses

    1. Tu es pardonné !
      Mais blague à part, si tu es psychiatre car tu dois l’être vue ta connaissance encyclopédique de Freud, une question me taraude;
      Qu’est-ce que tu peux bien en avoir à f… des statines???

        1. Pas pour ceux des psychiatres, sûrement , ils dérogent à toutes les règles sur la santé neuronale…
          Un doc phénoménal d’intelligence et d’humanité sur arte à la demande, “secret de longévité ” que Phil va encore trouver hors sujet, sauf s’il va au bout des 52 minutes, Mais naturellement il faut avoir 52 minutes!
          ( je ne savais pas que c’etait bien arte)

        2. c’est marrant toutes ces digressions, mais que chacun se rassure (je me permets de répondre pour le maître de cérémonie), nous reviendrons bien vite à nos moutons…
          en ce qui concerne Dieu il faut prendre tout ça au 2ème degré, je pensais que ça coulait de source mais j’ai surestimé le sens de l’humour de certains
          Si j’ai aimé/apprécie; sinon adoré Freud au départ (il y a donc des lustres), c’est parce que j’y ai trouvé toute la force et la sincérité que, justement, on ne trouve pas dans la science dévoyée – et de bien faible calibre – qu’on dénonce ici.
          En dehors de la puissance (qui fait de l’ombre à tous les héros aux petits pieds qui ont la haine du père), il y a la méthode expérimentale, chère aux vrais scientifiques de l’étude de Lyon : JE CONSTATE, JE VERIFIE, et SEULEMENT APRES, JE DEDUIS.
          Tout le contraire de la mauvaise foi : rigueur et exigence.
          Freud avait prédit que les neurosciences infirmerait ses théories ? Mais comment laisser passer de telles approximations “en ces lieux”?!! Les neuroscience sont la part biologique du cerveau, la psychanalyse est la part psychologique. Nous ne sommes pas “uniques” !
          Enfin je suis aussi allergique à Onfray que j’adhère à d’autres personnes, disons que c’est instinctif et on raisonné.
          Mais je suis sans doute injuste , Onfray m’a heureusement surpris récemment par des prises de positions “politiquement incorrectes” et courageuses
          pas facile d’avoir raison !
          Et veuillez me pardonner pour ce laïus surabondant, mais passionné !

    2. Et si Dieu lui avait tenu rancune , il se serait passé quoi ? …..il aurait eu un accident de scooter le pauvre Reliquet ?…..
      Sérieux , faudrait mettre la pédale douce avec Dieu et tout le Saint Frusquin , vous allez passer pour des simples d’esprit pas trop sain(t) .

  10. Messieurs que vous arrivent-ils ? Est-ce le hasard des dates du calendrier qui vous font perdre tout bon sens ? Ne pensez-vous pas que la bonne tenue de ce blog nous dispense de ces pauvres digressions ? Laissons cela aux oubliettes, car en matière de croyance le présent nous offre que l’embarras du choix : fanatisme, scientisme, écologisme, libéralisme, néo-gauchisme, populisme … dans les rayons du spectaculaire-marchand tout est dispo !

    1. Bonjour cher ami. Permettez moi de mettre mon grain de sel dans la discussion au risque de m’ériger (sans Droit bien sûr) en Juge Arbitre : “Phil” à raison dans son commentaire sur le temps mis par certains à comprendre ( mais nul n’est parfait) mais qu’il cesse de s’appuyer sur Freud qui en matière “d’études biaisées” pose un peu là ! Il devrait pouvoir, au bout de tant de décennies se remettre en question lui même, mais il persiste à s’appuyer sur lui… I
      Quant à faire une pétition dénonçant les Statines et le mensonge du Cholestérol, il existe des sites comme “Change Org;” ou ” Avaaz” pour faire avancer le choses dans le bon sens, mais je ne me sent pas capable de trouver la bonne formule pour lancer la pétition ni indiquer la bonne personne ou le bon décideur à qui l’adresser connaissant les “hurluberlus” qui nous dirigent actuellement. c’est peut être un travail à faire à plusieurs… Pour ma part j’ai signé déjà plusieurs pétitions qui ont abouti ou sont en voie.
      You tube ? Bof, des entrevues du Docteur De Lorgeril figurent sur Daily motion, sont ils regardés par ceux qui le devraient?

      1. Alerte ! Vu aujourd’hui sur les Echos.fr un article signé d’un prix Nobel d’économie, Pr. Joseph Stiglitz qui met en garde contre les accords secrets des grandes firmes avec la bénédiction des Etats Unis.
        Je cite : “Les États-Unis et le reste du monde sont engagés dans un grand débat sur les nouveaux accords commerciaux, souvent appelés « accords de libre-échange ». En fait il s’agit d’accords commerciaux façonnés pour répondre aux intérêts des grandes entreprises, essentiellement européennes et américaines.”
        J’extrais encore un autre paragraphe concernant la santé : ” Elles ont pour véritable objectif d’éviter qu’une réglementation sur la santé, l’environnement, la sécurité ou même la finance ne puisse nuire aux intérêts des entreprises. Elles les autorisent à poursuivre les États et à exiger d’être totalement indemnisées pour toute baisse de leurs bénéfices attendus liée à un changement de réglementation”.
        Je vous laisse le soin de consulter le lien suivant pour plus ample information !
        En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/02179572952-la-discrete-prise-de-pouvoir-des-grandes-entreprises-1121045.php?HYOc19g0wmCBXJSE.99.
        De ce que je retiens de cet article, est que si ces accords secrets sont validés, PERSONNE à l’avenir ne pourra demander une indemnisation en cas de scandale criminel comme pour le VIOXX ou le MEDIATOR et qu’un énorme parapluie va être déployé pour ce qui deviendra un jour, j’en suis sûr, le scandale des Statines!!! Les Industriels se barricadent, s’abritent derrière les sacs de sable et sont prêt à faire feu sur tout ce qui pourrait nuire à leurs substantiels bénéfices quitte à se faire dédommager par les états en cas de manque à gagner. Quel monde de malhonnêtes!
        Heureusement qu’il existe des donneurs d’alerte comme ce Stiglitz ou MDL et tant d’autres.

      2. On est hors sujet, mais en même temps c’est un sujet de fond, et qui mérite (ou plutôt nécessite) une réponse.
        Les détracteurs de Freud sont une sorte de confrérie virulente que l’on connait très bien dans le monde de la psychanalyse, et ces détracteurs ont été d’ailleurs depuis longtemps… psychanalysés. Le chantre actuel de ce mouvement est un certain Michel Onfray, lequel n’hésite pas à traiter Freud de pédophile et autres joyeusetés, c’est dire le niveau d’hystérie de l’anti-freudisme.
        Or Freud nous a ouvert les portes de l’inconscient : c’est la + grande découverte psychologique de tous les temps, et la 1ère voie vraiment ouverte à la connaissance de nous-mêmes.
        Cette connaissance est désagréable et ardue, mais elle nous élève et nous enseigne en nous révélant qui nous sommes, ce qui est la chose la + importante au monde.
        Mais la chose aussi la + dure.
        Les diatribes contre lai psychanalyse font partie des “résistances” à la connaissance de soi-même et considérées comme telles. La haine anti-Freud exprime la violence de la peur de se découvrir…
        CONNAIS TOI TOI-MEME ( Socrate, 6ème siècle avant J.C. ) est la science la + grande de toutes.
        Et depuis Socrate, visiblement cet objectif demeure inaccessible

        1. Et bien voilà, vous aviez mieux à nous dire et puis vous êtes devenus potes. Cool !
          Quant au pauvre Onfray … Il était sympa sur France-Cul lorsqu’il nous faisait part de son talent d’orateur à nous raconter la pensée des philosophes, mais il est devenu franchement plus con quand il s’est pris d’espoir de notoriété et quand il nous a révélé toute la misère de sa pensée dichotomique. Les bons et les mauvais révolutionnaires, comme les bons et les mauvais psychanalystes. Le plus grotesque, à propos de Freud, c’est lorsqu’il le critique parce qu’il était un bourgeois … l’anarcho-gaucho-stalinien dans toute sa splendeur … et il fait de l’audience ! Misère et pauvreté de la pensée critique d’une époque qui semble ne savoir produire que de la médiocrité, du consommable et du futile. Heureusement, même dans les déserts les plus arides poussent quelques rares plantes qui auront assurément de bien plus essentielles destinés.
          Santé et amitiés méditerranéennes

          1. Je vous trouve très dur avec Onfray.
            J’en ai lu qu’un seul de ses livres, celui sur Freud justement, et j’ai trouvé l’ensemble de son argumentaire (basé sur les documents extraits d’une correspondance jusque récemment inconnue) plutôt convainquant…
            J’aime bien les doc factuels, c’est professionnel !
            Évidemment je n’ai rien vérifié, pas le temps, mais plutôt de formation freudienne (j’ai adoré Dolto et participé dans ma jeunesse au séminaire de Lacan), je dois confesser que Onfray m’a bien fait réfléchir.
            Vous avez bien lu le bouquin sur Freud ? Juré ? Et vous trouvez ça vraiment déplaisant ?
            Hum!

          2. Bonjour,
            Selon ses dires Onfray a déjà fait plusieurs infarctus. S’il est gavé de statines, il s’en sort bien sur le plan intellectuel.
            Cordialement

        2. Il faudrait déjà savoir exactement ce qu’est ” la conscience ” !
          http://www.blog-lecerveau.org/blog/2013/09/16/notre-conscience-subjective-et-les-modeles-pour-lexpliquer/
          …. alors l ‘ inconscient ….. c’est une autre paire de manches !
          Si Freud vivait aujourd’hui , il ferait de la recherche en neuro-biologie, pas de la psychanalyse ;
          ( il avait prédit ,vers la fin de sa vie , que les découvertes en neuro-sciences infirmeraient sans doute ses théories )
          Mais les adeptes de la Chapelle Viennoise s’accrochent à la Croix Sacrée !

  11. Je rêve…
    Plan serré: YouTube.
    A gauche, Philippe Even. A droite, Henri Joyeux, et au centre, Michel “Statin Killer” De Lorgeril, 2 minutes chacun, une version francaise, une en anglais, lisez- nous, rejoignez-nous, signez notre pétition, transmettez ce message aux gens intelligents qui vous entourent, et 6 mois plus tard, dans tous les pays (libres) on parle du message des nouveaux “french doctors”, on réclame une révision des AMM, on impose une relecture immédiate des essais cliniques, les premières mises en examen pour administration de substances nuisibles tombent en France….
    (Faut que j’arrête les omega 3, moi, ça me ferait facilement halluciner )

  12. Phil est prêtre !
    Voilà pourquoi il detient naturellement la Vérité et que sa dyslexie sur les mathématiques ne le gêne en rien dans la vie de tous les jours.
    Pour la canonisation du futur saint Michel, il faudrait franchement qu’il réflechisse à ma proposition d’hier, elle doit pas être si stupide, elle a même eu l’air d’interesser le Père Phil

  13. Mon cher Confrère,
    J’ai ouvert les yeux un première fois en 1963 puis plus complètement l’année dernière avec votre “mensonge et propagande”.
    J’ai tellement prescrit de statines (et vacciné au gardasil, hexa, etc) que rétro pédaler aujourd’hui, parler d’omega3, répondre à mes Confrères cardiologues ou neurologues me prend la moitié de mon temps.
    Henri Joyeux vient d’ouvrir une enorme pétition pour obtenir des vaccins DTP sans alu, pourquoi pas une telle forme de manifestation pour compter dans le monde entier l’ensemble, patients, médecins, chercheurs, qui se reconnaissent dans vos dires?
    “No statins, stop poisoning”

      1. vous calculez mal, Phil, 52.
        Problème de carence cérébrale en omega 3 d’origine végétale ? 🙂

        1. 52 ans d’errements !
          enfin j’espère que vous êtes chrétien, parce qu’il parait que Dieu préfère un pêcheur repenti à un juste de toujours…
          j’ai jamais compris pourquoi d’ailleurs:(

          1. Par rapport à beaucoup, 52 ce n’est rien !
            D’autres, la majorité, s’en vont sans même avoir compris…
            Merci de m’aider à les aider !
            Aidons-nous, mes frères !

          2. Phil, pour répondre directement à votre question sur la préférence de Dieu, sans être dans ses confidences je pense qu’Il a plus de considération pour quelqu’un qui admet ses erreurs et se repend que pour quelqu’un qui se prétend Juste ( par rapport à quoi et à qui ?) et qui persiste à rester dans l’erreur sans la moindre compassion pour le pauvre pêcheur… Jésus était un révolutionnaire de son époque, révolutionnaire pacifique certes mais révolutionnaire quand même et il était dans sa nature d’accorder le pardon à celui avait du repentir, simplement par amour. Par ailleurs : Luc 7 ” C’est pourquoi, je te le dis, ses nombreux péchés ont été pardonnés: car elle a beaucoup aimé. Mais celui à qui on pardonne peu aime peu. Et il dit à la femme: Tes péchés sont pardonnés.…”

          3. Pardon, 52 ans de reflexion!
            Ma religion ( toute personnelle) insiste pour qu’on puisse punir les méchants, quand même au moins un peu, mais pour cela,
            Il faut QUE MICHEL FASSE TOUT PETER

          4. Le moment approche, on commence à être nombreux et les réactions de éditeurs de journaux (comme les médias) semblent commencer à vouloir s’ouvrir…
            Combien de temps encore ?
            Bon, il ne faut pas se réjouir trop tôt ; mais le niveau de contradiction est tel qu’il semble difficile à une “âme bien née” (comme disait Corneille en pensant au Cid) de continuer à avaler des couleuvres sans le voir, c’est gros une couleuvre…
            Sur l’autre bord, les businessmen et leurs complices semblent dans un état quasi hystérique à propos de leur nouvel anti-PCSK9, ces anticorps qu’on injecte pour diminuer le cholestérol…
            Dites-le partout, dites-le aux médecins, à vos amis ; il faut empêcher ça !

        2. Bravo pour écrire tout haut ce que la majorité silencieuse tout bas (du verbe silencieuser).
          Mais l’ironie ne doit pas escamoter le mécanisme de l’aveuglement quotidien de tant de décideurs, qui est ce que j’appellerai ‘le tapis rouge des bonnes intentions’. C’est le concept inverse du procès d’intention : de même qu’il suffit de prêter à un inconnu des intentions coupables pour qu’il soit jeté dehors avant d’avoir pu dire un mot, inversement il suffit de prêter de bonnes intentions à un inconnu pour le laisser tout diriger, avant même qu’il ait pu dire un mot prouvant sa compétence. Exemples, les vaccins antipandémie grippale ou anti cancer du col, et là, en ce moment même, sous nos yeux, le GFT505 qui secoue le biotech nasdaq depuis Lille, comme s’il pouvait exister meilleur traitement de la NASH que le nouveau régime méditerranéen !

        3. 52 ans de réflexion
          et c’est moi qui suis dyslexique !:) (pots effacé, c’est dommage)
          La vérité hélas nous la connaissons trop bien (car les gens comme moi en ont payé le prix fort)
          C’est que les Reliquet avaient tout compris en 1963, oui mais voilà (pas besoin de lire Freud pour comprendre), ils ne VOULAIENT PAS savoir.
          Comme par hasard leur intelligence s’est ouverte (leurs yeux se sont ouverts) à l’âge de la retraite… Bref à celui du risque professionnel zéro.
          On appelle ça un “repenti”.
          Après environ 40 ans chez GSK, l’excellent Marcel Arickx (ou à risque, comme vous voudrez) a sorti un livre où il dénonce la corruption des labos, un livre de haut niveau scientifique : “Cholestérol ou graisses hydrogénées…”.
          Comme Dieu adore les repentis il n’ira pas en enfer, mais ce courage “a posteriori” me fait quand même tjrs marrer, un peu comme les Résistants de 1945…
          J’aime bcp mieux les MDL qui affrontent l’hydre de leur vivant, comme de Gaulle quoi
          ça c’est du travail !

          1. Cher Phil,
            Comme ta vie doit être difficile quand on est mauvais en calcul!
            Ainsi tu (je te tutoie, je t’aime déjà) me vois retraité, “Résistant de 45”, parce que je m’affranchis du mensonge à 52 ans “au bord de la retraite”?
            Tu pousses, Phil, les généralistes libéraux français dans mon genre ne goûtent à ce statut qu’à partir de 65 voire 67 ans, j’ai donc entre 12 à 15 ans de réelle souffrance professionnelle en vue si Michel “Statin Free” ne démonte pas ces crétines certitudes ambiantes.
            Comprends-tu mieux maintenant mes irruptions répétées, désordonnées mais sincères sur ce blog?

    1. ” J’ai ouvert les yeux un première fois en 1963 ”
      Quid in 1963 ? Thalidomide ? Autre scandale ?

      1. JE SUIS NE EN1963, d’où la licence poétique, on ne va pas finir l’année sur cette phrase à la con qui à déjà fait perdre tant de temps à mon nouvel ami cybernétique Phil, si?
        Fin de message inutile j’ai plus intelligent à tenter…

  14. Votre travail est louable, avant tout sabordage faites encore quelques beaux ravages… de l’esprit, cela va de soi.
    Amitiés pirates

  15. Monsieur,
    Vous semblez nous demander notre avis à propos de votre intervention sur France Inter le 15 mai dernier. Ce que je me permets de faire dans ce qui suit, qui n’est en aucun cas la volonté de donner une leçon, ce dont je me suis toujours bien garder, mais un simple avis.
    Aussi, pensez-vous que la fréquentation des médiatiques puisse être sans encombre ?
    Ces admirateurs du pouvoir, qu’ils aimeraient tant partager avec les puissants – à trop les fréquenter cela leurs donne des ailes – n’ont point, comme ils le prétendent, d’objectivité – le point de vue n’étant jamais qu’affaire de subjectivité – Non, non Monsieur, s’ils vous invitent à vous exprimer, c’est pour mieux vous coincer ! Vous dénoncez les conflits d’intérêts en médecine ; donc, si vous trouvez une étude universitaire sur l’huile d’olive intéressante, ils ne manqueront pas de vous contredire en vous retournant vos propres armes sur les conflits d’intérêts. Le pouvoir étant toujours « statinophile », attendez-vous à ce que ses valets le soient aussi. Et si jamais demain, la position « statinienne » n’est plus tenable, et alors dénoncée, attendez-vous à ce que les médiatiques vous louent pour vos travaux. « Le spectacle toujours dénonce un mensonge passé par un nouveau mensonge » , aussi, en matière médiatique, l’exception est rarement la règle.
    Un de vos cousins,
    Santé et critique méditerranéennes.

    1. Bon Dieu, les situs sont partout !
      Où vais-je pouvoir me cacher ?
      J’avions beaucoup réfléchi au “piège médiatique” et aussi au “piège littéraire” ; et je pense que vous avez raison globalement !
      Mais dans les faits, j’avions pensé qu’on pouvait certainement rendre quelques services à de pôvres “bougres et bougresses”… qui nous ressemblent tellement ; on est toujours le “bougre” d’un autre…
      On n’est pas pour un élitisme forcené et on a prêté serment à Hippo, donc on a essayé pour voir…
      Rien ne vaut, c’est le métier, de procéder à une petite expérience de terrain avant de se décider. Résultats de la manip : on fait plus de bien qu’on se fait du mal à nous…
      Quand on aura l’impression inverse, on sabordera le navire et on ne préviendra pas.
      Bon vent, matelot

  16. SVP ne tirez pas trop sur les pôv docteurs!!!
    Depuis 1972 et la modification du cursus des études médicales il n’y a plus d’enseignement de thérapeutique stricto sensu. C’est inclus dans les “certificats “dits “intégrés”, on n’enseigne plus la pathologie médicale, la pathologie chirurgicale, la pharmacologie, l’anatomie pathologique, la thérapeutique de façon autonome mais dans des certificats d’organe: cardiologie, pneumologie, neurologie etc..
    Donc peu de pharmacologie et la thérapeutique c’est big pharma super star!!
    Les labo ont bien compris le truc et prennent les étudiants en médecine au biberon conférences d’internat, financement de thèses etc..
    Quand il y a quelques années il a été question de mettre à l’examen classant national une épreuve de lecture critique de la presse médicale, les étudiants ont fait des manifs et des grèves “spontanées?” pour s’y opposer!
    Donc disparition totale de l’enseignement de la phytothérapie et de l’aromathérapie si efficaces dans bien des cas à faible coût, des préparations magistrales qui sont déremboursées et youpi un grand boulevard pour BIG PHARMA!!!!!!!!!
    Et la commission européenne qui interdit quasiment les traitements de phytothérapie!
    Et quand en plus la HAS HAUTE AUTORITE de Santé donne des recommandations bidons comme par exemple sur les statines mais pas que, comment voulez vous que le pôv’ docteur généraliste, le nez dans le guidon, guetté par le burn out et qui se suicide près de trois fois plus que la population générale s’y retrouve et puisse avoir un avis sérieux et fiable. Quand en plus son correspondant spécialiste libéral ou hospitalier lui ordonne non lui “suggère” un traitement comment voulez vous qu’il fasse de la résistance.
    Il faut être un papy à très grande gueule comme moi ou quelques autres pour en faire, de la résistance.
    Cerise sur le gâteau on passe des pour des givrés, des allumés qui se feront rattraper très vite par la justice en cas de pépins “médicolégal” qu’ils disent.
    ON N’A PAS RESPECTE LES RECO!!!
    Et je ne parle pas des vaccins!!!!
    VIVE LES GIVRES et BON VENT

    1. Bonjour Docteur. Pardonnez moi si je me permets de m’immiscer dans vos échanges de commentaires, mais il me semble que la loi sur les « recours collectif » en matière de responsabilité « médicale » est en gestation depuis des années. Ce projet traîne les pieds, pas de loi adoptée ni de Décret d’application, même notre très « éclairé  ? » Président en avait dit quelque chose sur le sujet me semble t’il il y quelques temps mais toujours rien ! A quand les recours collectifs comme aux USA ? » C’est la seule façon de mettre un coup de pied dans la fourmilière et de faire trembler BigPharma en France. Je n’ai pas beaucoup d’atomes crochus avec les Avocats mais parfois il sont utiles, surtout s’il peuvent « gratter »et cela fera une bonne tribune contre les abus et mensonges Pharmaceutiques…

  17. bonjour,
    étant donné la durée de l’entretien je trouve que les propos étaient clairs : l’essai était fait selon les règles, financement faible des producteurs d’olive et de noix, équipe connue pour sa rigueur…le journaliste ne semblait pas avoir d’arrière pensée juste une volonté de clarifier les choses.
    En fait cette notion de conflit d’intérêt est un terme pudique pour parler publiquement sans risque de procédures judiciaires de quelque chose de beaucoup plus grave : la corruption et la malhonnêteté notamment des élites médicales. Ils on déjà été pris la main dans le sac : Vioxx, Tareg, neuroleptiques nouvelles générations..etc. Pas en France il est vrai. Il faut pour cela une armée d’avocats américains.
    Cordialement,

  18. Une autre intervention au québec (plustot rare généralement) dans la direction du gros bon sens: Mettre en Évidence la Fraude monumentale des Bigs Pharma,
    http://ici.radio-canada.ca/emissions/dessine_moi_un_dimanche/2014-2015/chronique.asp?idChronique=372704
    propos sur la nouvelle traduction:
    – Remèdes mortels et crime organisé : comment l’industrie pharmaceutique a corrompu les services de santé, de Peter C. Gøtzsche M.D., traduit par Fernand Turcotte M.D., publié aux Presses de l’Université Laval, 2015.

    1. Si un média aussi conventionnel que radio canada se met à laisser filtrer des choses pareilles, c’est que nous sommes proches du Rubicon…

  19. Monsieur De Lorgeril,
    Je suis endocrinologue, et je n’ai pas encore fait mon “coming-out contre le cholestérol”.
    Je suis toujours en recherche d’éléments percutants pour bâtir mon propre argumentaire.
    Je porte à votre connaissance ce matériel récent, à tout hasard:
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25727079
    http://www.health.gov/dietaryguidelines/2015-scientific-report/PDFs/Scientific-Report-of-the-2015-Dietary-Guidelines-Advisory-Committee.pdf
    Je pratique dans un pays limitrophe à la France et j’aimerais vous faire venir au moins une fois pour parler cholestérol (en français). Je ne pourrai cependant pas assurer votre sécurité physique (rires).

    1. Merci pour ces références que je connais ; et que nous citons dans nos prochains articles.
      Les choses évoluent, mais trop lentement ; trop de victimes innocentes…
      Si vous avez besoin d’argumentaires, lisez nos livres, vous aurez de quoi…
      Quand à venir chez vous, pourquoi pas si le vin est bon…

  20. Comment identifier le conflit d’intérêt ?
    Je le vois lorsqu’un responsable hiérarchique (au sein d’une entreprise) a pris une mauvaise décision, et qu’il refuse de le reconnaître … simplement parce que s’il reconnaît son erreur, ses supérieurs ou ses clients risquent de venir lui réclamer des comptes (comment avez-vous pu persister dans l’erreur d’aussi nombreuses années ?).
    Le conflit d’intérêt, je le vois lorsque la justice fait tout ce qu’elle peut pour éviter les procès en “révision”, parce que ça consiste à reconnaître que finalement la justice envoie fréquemment des innocents en prison (cf l’incroyable affaire Outreau par ex).
    Le conflit d’intérêt est un piège. Celui qui s’y adonne devient prisonnier de son employeur et obligé de promouvoir les thèses qu’il a déjà développée.
    On vit dans un système où reconnaître avoir commis des erreurs peut mener à l’échec économique et aux licenciement des décideurs. Les entreprises défendent donc leurs positions le plus longtemps possible, camouflent leurs erreurs. Ca se voit comme le nez au milieu de la figure à chaque nouvelle crise sanitaire ! C’est à partir du moment où la théorie subit l’épreuve de la pratique que l’erreur se voit… Dans l’énergie, avec les projets ITER Cadarache, EPR Flamanville ou encore avec le démantèlement des centrales nucléaires, les budgets prévisionnels ont été sous-évalués, parce que c’était nécessaire pour que le projet soit lancé, … aujourd’hui plus personne ne sait quand seront achevées ces constructions pharaonesques ni quel sera leur prix au final.
    On voit évidemment les conflits d’intérêts parce que les méthodes et stratégies de commercialisation de tel ou tel produit sont complètement opaques, mais j’aurais tendance à les percevoir aussi dans les rouages de la société économique elle-même, qui doit à tout prix atteindre ses objectifs de rentabilité systématiquement…

  21. Bonjour,
    pour moi vos explications lors de l’interview sont très claires. Je ne connais pas assez cette émission pour savoir si les questions du journaliste sur les conflits d’intérêt sont toujours aussi pointues, mais là elles étaient nettes, ce qui vous a permis de bien y répondre.
    Trop insister sur les différences entre essais cliniques pour les médicaments aurait été contre productif je crois, trop d’infos à digérer en peu de temps.
    Par contre, si les journalistes de cette émission lisent ce blog, un autre reportage, dans lequel vous seriez consulté, sur “comment lire attentivement un essai clinique”, aurait du sens, et beaucoup d’utilité. Avec, pour disposer d’un panorama complet, d’autres acteurs vigilants avec une vision un peu différente (gens de Prescrire par exemple, même si parfois leur vision est un peu en entonnoir) ou plus …. “médecine par la preuve – médecine par les preuve – médecine par la preuve” (ce que m’avait répété plusieurs fois un médecin, très bon par ailleurs dans sa spécialité, mais très fermé dès que j’abordais le sujet cholestérol) . Au niveau national, pour aider à décrypter ces sujets, qui ? : Dr Danch … non, quand même pas, Dr Ste … euh, pas plus, Dr Grim … Non, pas du tout, …. je ne trouve pas de nom pertinent, mais il doit y en avoir !

  22. Bonjour Docteur. Il me semble qu’il est à la portée de compréhension de n’importe quel demeuré de se rendre compte que si l’on veut faire des essais comme PREDIMED, les Universitaires ne vont pas de mettre à planter des Oliviers, des noyers, attendre des dizaines d’années qu’ils poussent et deviennent productifs, montent des moulins et pressent les fruits, les filtrent, les embouteillent puis les font consommer à leurs patients testeurs et enfin étudient les résultats pour nous les communiquer ! Faire appel aux Syndicats Agricoles pour fournir la matière première me paraît être de simple bon sens d’autant que même si certains producteurs revendiquaient leur participation par fourniture de moyens, ils auraient du mal à démontrer que leur huile soit meilleure que celle du voisin ou qu’elle ait de meilleurs effets…
    Alors cette histoire de sponsors n’a vraiment rien à voir avec les essais bidouillés subventionnés par BigPharma sous la bienveillance pécuniaire de nos savants décideurs médicaux sur rémunérés dont seul le porte monnaie n’est pas sclérosé!

Comments are closed.

Merci d'avance, pour le 90 +1 eme commentaire.