J'ai reçu une invitation des Docteurs Steg et Ridker !

Vous n’y croyez pas ?
Ridker (l’investigateur de JUPITER, l’essai statine le mieux maquillé parmi tous) et Steg (au premier rang des défenseurs des statines contre Philippe Even) la main dans la main pour relancer la machine …
On croit rêver. Mais si ! Trop drôle !
Dans ma boîte aux lettres électronique, j’ai donc reçu une invitation à participer à un “meeting” enthousiasmant sur le rôle de l‘inflammation dans les maladies cardiovasculaires lors du prochain meeting de l’American College of Cardiology, une sous-dépendance made in America de l’industrie pharmaceutique.
Voilà le site où chacun peut vérifier le contenu, les intervenants, le sponsor et les agences [theheart.org, Medscape) spécialisées dans l’interface industrie/pseudo-science :
http://symposia.theheart.org/conferences/inflammation
Ça vaut son pesant.
J’ai déjà expliqué dans mes livres que l’inflammation est une théorie-béquille (et “bidon”) [voir notamment le livre “Dites à votre médecin que le cholestérol est innocent“] pour essayer de sauver la dite théorie du cholestérol.
Le temps des statines, comme celui des cerises, va bientôt passer, mais  le business doit continuer, sans pour autant s’attaquer aux statines (pas encore), il faut autre chose et on s’y active bougrement.
En tête de l’innovation décoiffante, nos personnalités invitantes (voir le titre de ce billet) sous la houlette d’un mastodonte de l’industrie chimio-thérapeutique en pleine forme actuellement !
Le nouveau concept ? Le risque résiduel !
C’est-à-dire le risque qui reste (résidu) une fois sous statine à la dose maximale tolérée !
On est donc dès le départ dans la fantasmagorie et la désinformation forcenée !
Je sais que beaucoup de “stagiaires et étudiants” en cardiologie sont attirés par la théorie de l’inflammation dans les maladies cardiovasculaires pour la substituer à la théorie du cholestérol.
Faites-moi plaisir. Écoutez-moi encore une fois !
Ce sont des sornettes ! Pourquoi ? Comment puis-je être si sûr ?
Un seul argument et je vous laisse à vos pensées : TOUS les médicaments anti-inflammatoires connus (stéroïdes et non-stéroïdiens) augmentent le risque cardiovasculaire, mortalité et morbidité !
Et nous comprenons très bien pourquoi. Pas de mystère !
Comment peut-on espérer nous (vous) faire croire que de nouveaux médicaments anti-inflammatoires pourraient être protecteurs ?
Là est l’astuce ! Suite au prochain numéro.

34 Replies to “J'ai reçu une invitation des Docteurs Steg et Ridker !”

  1. Merci d’avoir pris le temps de répondre malgré votre emploi du temps chargé. Merci à Pedrinha aussi pour avoir trouvé l’article.
    Yé né souis pas la souris la plou rapidédou mexique !

    1. Je ne sais pas si je dois mé sentir visé par cette histoire de souris mexicaine, mais moi je souis a souris a plous rapide do Brasil .

  2. Je ne sais si l’information suivante est pertinente par rapport à ce que vous affirmez/ inflammation :
    “Mice Fail as Models of Human Inflammation…”
    “Studies of inflammatory diseases in mice have been misleading researchers for years, according to a new study just published in the Proceedings of the National Academy of Sciences. The researchers analyzed data obtained from human patients who had suffered severe blunt trauma, burns, and sepsis (the body’s severe response to infection) and other inflammatory diseases. They found that the way in which humans respond to inflammation is “not reproduced in the current mouse models.” This could explain why more than 150 drugs that were tested in mice failed in patients with sepsis. The study’s authors concluded: “New approaches need to be explored to improve the ways that human diseases are studied.”
    Seok J, Warren HS, Cuencac AG, et al. Genomic responses in mouse models poorly mimic human inflammatory disease. PNAS. Published online before print February 11, 2013.”
    (trouvé là : http://www.pcrm.org/health/medNews/mice-fail-as-models-of-human-inflammation-national )
    ????

    1. Bon Dieu ! Mais ça n’est plus un blog, c’est une encyclopédie sentinelle !
      Merci de cette référence passionnante !
      Ce n’est pas tout à fait “en ligne” avec ce que nous disons à propos de l’inflammation ; mais ce papier montre [et c’est mieux que simplement le dire] que l’homme n’est pas une grosse souris !
      Dès que j’ai un peu de temps, je regarde les détails.
      Encore merci, et au nom de tous nos visiteurs !

          1. Je ne comprends pas…ce que vous ne comprenez pas : j’étais juste curieux de savoir si vous aviez eu le temps de prolonger votre étonnement initial – “Merci de cette référence passionnante ! Ce n’est pas tout à fait « en ligne » avec ce que nous disons à propos de l’inflammation ; mais ce papier montre [et c’est mieux que simplement le dire] que l’homme n’est pas une grosse souris ! Dès que j’ai un peu de temps, je regarde les détails.” – par une lecture critique et avisée. Je comprends bien que votre activité ait pu vous en empêcher. Respectueusement.

          2. Je vous réponds (excusez le retard, j’étais à un important meeting du consortium Européen avec lequel je travaille en recherche !) en même temps qu’à “Pedrinha” !
            Amicalement

          3. C’est un article intéressant qui confirme totalement ce que nous savons des modèles animaux utilisé pour tester les traitements susceptibles de prévenir ou ralentir l’athérosclérose (souvent présentée comme une maladie inflammatoire) ; et sur lesquels s’appuient de nombreuses équipes …
            Deux limites à mon enthousiasme : 1) ils ne testent que les réponses au niveau génomique ; ce qui fait déjà pas mal … 2) pour tout expérimentateur “expérimenté”, nos amis défoncent une porte ouverte, littéralement … Bon, faut bien remplir les 1000 page de publication mensuelle …

    1. Ridker et non pas rider
      Jupiter et non pas saturne
      Foutue tablette…

    2. Ca en dit surtout long sur le niveau de compétence scientifique de certains professeurs.
      Il est – à moitié – rassurant que dans son émission , le Pr Jouven , bien qu’argumentant mal son respect pour les statines, considère quand même Jupiter comme une supercherie d’école.

  3. À propos du blog de Grange Blanche. Je trouve que le ton de ce blog est plutôt apaisé et que ce cardiologue n’est pas loin de vous rejoindre sur plusieurs points. Par ailleurs il fait une critique de quelques pages précises de Cholesterol mensonges et je pense que ce serait constructif d’y répondre, sur son blog par exemple, sans agressivité. Je pense que comme Dupagne ces blogueurs ne sont pas loin de rejoindre le camp des “outlaws”. Il faut juste un peu de pédagogie et de bonne volonté. Voici la page où il critique des passages de Cholesterol mensonges : http://grangeblanche.com/2013/03/10/cholesterol-mensonges-et-propagande-quelques-morceaux-choisis/

    1. Désolé, il me fatigue, le ton est déplaisant (celui d’un étudiant ou d’un internat mal digéré) de mon point de vue, la façon dont il se gausse de mon analyse de SPARCL (par exemple) m’indique qu’il n’a pas compris la base ; bref il est mieux ou moins que certains certes mais je n’ai pas le temps, il faudrait qu’il lise jusqu’au bout, au moins ça !
      Bref, comme Dupagne, il va devoir courir plus vite, le vieux monde le rattrape, et très vite !

  4. Cher Docteur de Lorgeril,
    Mon commentaire un peu « fleuri » plus haut était, il est vrai un peu trop « râleux » sans doute et n’avait pas sa place parmi les commentaires qui relèvent souvent d’un intérêt scientifique certain et permettent aussi à des « survivants » de témoigner de leurs déboires face aux tenants des statines.
    Mais c’est aussi dans ce dernier sens que j’ai ressenti un dégoût pour les « pinailleries » relatives à la soi-disant imprécision ou partialité de vos textes fait par des individus à qui il faut sans doute « servir la bouillie à la petite cuillère » pour qu’ils la goûtent ! Mais vous êtes plus apte que moi à répondre ou balayer leurs propos si tant est que vous aiyez l’envie de les « moucher » . Mais c’est surtout que j’ai ressenti comme une attaque personnelle leur visible mépris envers les patients vous faisant confiance et leur manque d’empathie envers ceux qui souffrent des dégâts causés par les statines ; et c’est là que je suis frustré de ne pas les avoir en chair et en os devant moi pour leur dire ce que je pense d’eux. Bon, je cesse sur ce chapitre.
    Mais pour ce qui est de l’embryon d’article que je vous ai montré, je me suis mal exprimé sans doute, j’avais connaissance de votre commentaire sur un article de ce type et je voulais même le communiquer à mon ophtalmo, mais je n’ai pas pu ayant perdu son adresse mail. Je ne savais pas si c’était une nouveauté mais je voulais simplement vous faire remarquer que même dans les ouvrages de vulgarisation comme S & V, le vent semble tourner « un peu ». Alors… de l’espoir ?
    Autre chose : En recherchant d’autres références parmi la collection de S & V que j’ai, je suis tombé sur un ancien article relatif à la réponse d’un rédacteur à la question d’un lecteur qui demandait pourquoi la peau était capable de se régénérer et si c’était le seul organe qui le faisait… C’est là que j’ai appris qu’outre le foie (ça je savais) d’autre organes comme l’Endothélium des poumons en était capable ! Ça m’a fait penser à vos explications dans votre livre concernant l’action de l’aspirine prise durant longtemps sur l’Endothélium des artères et l’altération qui s’en suivait. Se pourrait il que cela entraîne une sensibilité des alvéoles pulmonaires entraînant ainsi des bronchites à répétitions pour quelqu’un comme moi qui a pourtant arrêté de fumer depuis trente ans ? C’est en tout cas ce qui m’est arrivé depuis quasiment le début de « mon traitement » aux statines et kardegic pendant près de dix ans, sauf pour les quatre derniers hivers où la prise d’échinaccée en gélules a empêché la survenue de rhumes et quand j’en avait un, je n’ai plus jamais eu de trachéo-bronchite ni de grippe, alors que fréquentant quelques parents contagieux en la matière,j’aurai dû en subir les conséquences, y a t’il une explication logique ou est-ce une effet d’autosuggestion de ma part?(je précise que ceux de mon entourage immédiat ayant suivi cette « prévention » censée “booster” les défenses imunitaires ont eu le même résultat  positif!)

    1. je ne suis pas sûr que l’aspirine affecte l’épithélium bronchique, il faudrait vérifier dans des vieilles études sur l’aspirine mais je n’ai pas le temps.
      Par contre, les statines en diminuant les lipoprotéines diminuent nos capacités immunitaires, ça c’est sûr, et vous pouvez le trouver dans la littérature.
      Dites moi si vous ne trouvez pas tout seul, je vous donnerai une piste ou deux, mais en ce moment je n’ai pas le temps !
      Bon courage !

      1. Je vous remercie d’avoir pris la peine de me répondre. Bon, n’étant pas un scientifique, je fais parfois des erreurs “d’appelation” -endothelium pour epithelium- mais bon je note en coin de mémoire (qui fonctionne mieux) les changements intervenus dans mon organisme depuis l’arrêt des statines et de l’aspirine, et je cherche à comprendre ce qui pourrait mieux marcher pour moi . Encore merci pour votre combat et cotre pugnacité.

  5. Bonjour Docteur
    Effectivement, je confirme que les anti-inflamatoires provoquent des maladies cardio.
    6 mois d’IPP (Inexium pour l’info) et je me suis retrouvé avec 2 stents.
    C’est sûr qu’avec Inexium plus de problèmes pour digérer des poils de chats, une motte de beurre ou un cendrier plein de mégots….L’estomac ne faisait pus mal, mais mon toubib à juste oublier de me prévenir que ce n’est pas fabriqué par Haribo et qu’il y a des effets secondaires graves.
    Celà dit je ne lui en veut pas, car aurais-je écouté?… c’est si bon de s’empiffrer de sodas pizzas viandes grasses et cochonnailles…
    Cela dit, un des plus puissants anti-inflammatoire naturel connu est le curcuma que l’on associe au poivre noir pour que celà franchisse la barrière intestinale. Cette épice, très utilisée dans des pays ou les taux de cancer sont faibles a été un remède absolument époustouflant à une épicondylite qui irradiait mon bras et me faisait mal depuis des mois. En 3à 4 jours, plus rien.
    Considérez vous aussi cette épice comme un anti-inflammatoire, dont vous parlez plus haut, ou bien parlez vous des molécules pharmaceutiques type Voltarène etc?
    Merci

    1. Je parle (en plus des cortisones) des anti-inflammatoires non stéroïdiens type Vioxx, Celebrex, Ibuprofen ….
      Vous me parlez des IPP. Attention, ce ne sont pas des anti-inflammatoires, mais des anti-acides, qui sont certes souvent associés aux anti-inflammatoires … et qui posent d’autres problèmes, multiples !

    1. Merci beaucoup, mais je connais déjà ce brillant cardiologue de Grange-Blanche …
      On a là le prototype du médecin “irrécupérable” selon mes critères et qui, par des propos généraux (et sans jamais abordé un point spécifique par une critique construite) se rassure et tente de se rassurer en appelant quelques collègues d’internat à la rescousse …
      Mes propos sont effectivement “choquants”, j’en ai conscience, pour ces bougres dont le niveau d’instruction en sciences médicales ne dépasse pas celui que l’industrie du médicament leur a bénévolement prodigué … et dont ils sont si fiers !

      1. Pantin, vous êtes un judicieux enquêteur !
        C’est donc une véritable “Ligue” … J’aurais dû m’en douter !
        C’est trop d’honneur.
        Mamma mia !

        1. Bonjour Docteur et bonjour GERARD.
          Permettez moi de me mêler un peu de la conversation après avoir, sur les indications de « GERARD », visité le lien «  « Grange Blanche » et autres liens de divers commentateurs…
          Je suis consterné : ce lien devrait s’appeler « Tas de Fumier » pour rester agreste! Mais comment ces tristes sires, pour ne pas dire crétins pontifiants peuvent-ils saupoudrer de leur venin leur exégèse de votre livre sans mourir de honte ! Ont-ils seulement une conscience ? Savent ils remettre en question leurs certitudes ? Ont-ils seulement une formation scientifique qui leur permette de critiquer sans partialité ? Ont-ils seulement jamais pris de statines et subi les affres de leurs effets secondaires invalidants ? Mais comme je l’ai dit par ailleurs pour les délinquants sexuels à qui il faudrait administrer pendant quelques années les statines pour « tuer » leur libido, il faudrait les leur faire prendre par la force ce poison (y compris par des orifices naturels corporels autres que la bouche…) pour qu’ils réinitialisent leur intellect, s’ils en ont !
          J’avais une telle colère tout à l’heure, que je n’ai pas voulu leur laisser de commentaire, j’aurais été injurieux !!! Alors, comme je peux le faire maintenant, je suis allé courir pendant une petite demi-heure pour me passer les nerfs, chose que je n’ai pas pu faire pendant des décennies passées à écouter les mensonges, les hypocrisies, de certains de mes contemporains, à constater leur turpitude, leur malhonnêteté, à enquêter sur des horreurs qui m’ont « bouffé » (partiellement…) l’âme mais aussi une coronaire !!! Et ça m’a fait du bien d’autant que je peux courir maintenant sans être essoufflé outre mesure. C’est déjà ça après la disparition des douleurs musculaires (mais pas des tendinites…). C’est l’avantage d’être à la retraite et de pouvoir faire du sport quand bon semble ; puis je me suis remis à mon commentaire, ma hargne un peu apaisée.
          Avant de vous quitter, une petite information relevée dans « un tout petit placard » du dernier Science et Vie que je vous transmets tel quel et qui confirme vos affirmations en matière d’aspirine :

          ASPIRINE ET TROUBLES RÉTINIENS
          La prise régulière d’aspirine n’est pas sans risque : son usage plusieurs fois par semaine pendant au moins trois mois multiplie par 1,63 le risque de développer une dégénérescence maculaire tardive dix ans plus tard, selon une étude américaine sur 5 000 personnes de plus de 40 ans. E.A.

          Je n’ai pas l’étude originale mais ça doit pouvoir se trouver.
          Bonsoir à tous. J’ai conscience que mon commentaire un peu abrupt risque de ne pas passer, mais ça m’a fait du bien de l’écrire!!!

          1. Attention, inoxydable, vous avez raté un chapitre : j’ai moi-même commenté et cité l’article dont vous parlez sur “aspirine et DMLA” …
            Cherchez un peu en arrière, c’est pas si vieux.
            Pour vous défoulez, n’hésitez pas, y compris si c’est moi qui vous agace, ce Blog est fait justement pour ça (au moins en partie) et il n’y a pas de raison qu’il y ait que moi pour en abuser !
            Bienvenu au club des “râleux” !

    2. très intéressant le concept de “biais de confirmation” pour évoquer la mauvaise foi dont l’auteur (MDL ) fait preuve dans son livre. Voilà le début de la définition dudit concept :
      “Le biais de confirmation… est la tendance qu’ont les individus à privilégier les informations qui confirment leurs idées préconçues ou leurs hypothèses (sans considération pour la véracité de ces informations) et/ou d’accorder moins de poids aux hypothèses jouant en défaveur de leurs conceptions. En conséquence, ces personnes rassemblent des éléments ou se rappellent les informations mémorisées, de manière sélective, et les interprètent d’une manière biaisée. Les biais apparaissent notamment pour des questions de nature affective et des croyances établies”
      c’est la définition même de la démarche des défenseurs de la théorie du cholestérol – études truquées en rafales à l’appui…
      L’étude de Lyon n’étant pas truquée, il ne faut pas être grand clerc pour savoir où se trouve la vérité.
      Par contre, il ne faut pas avoir de conflits d’intérêts, ce qui n’est pas à la portée de tout le monde

      1. MERCI, phil443 …
        Sont amusants à Grange-Blanche ! Dangereux aussi, peut-être ! Misère de la médecine conformiste !

  6. bien embrouillé tout ça, et merci à ccmiens sherlock holmès pour son lien très utile.
    je ne comprends pas comment steg est puissance invitante, mais ridker si. Il vous aime bien celui-là, celà nous promet de sympathiques retrouvailles:) !

    1. Pour ceux qui n’ont pas saisi le message subliminal, j’insiste : Steg = Ridker !

    1. OK !
      Mais attention, il ne vous aura pas échappé que derrière ce site, il y a Pfizer (Celebrex*)

  7. Docteur,
    Mes commentaires n’imposent pas généralement de réponse de votre part. Je tiens néanmoins à vous assurer de mon soutien dans votre combat pour faire triompher votre thèse – qui est, à mes yeux, davantage qu’une thèse mais désormais une vérité ( je dirais presque une évidence) que votre dernière vidéo rend accessible à tous: il suffit de la regarder 2 fois pour bien comprendre vos explications.
    Merci encore: beaucoup de patients vous devront une fière chandelle !
    ps: j’attends avec impatience la suite de ce feuilleton car je pressens que “de l’autre coté” “on” est sérieusement inquiet et qu’on cherche par tous les moyens de s’en sortir….et c’est ainsi qu'”on” s’enfonce!

Comments are closed.