La vérité sur les hypercholestérolémies familiales

A propos des hypercholestérolémies dites familiales, j’ai beaucoup écrit sur mon blog et dans mes  livres, notamment dans “Prévenir l’infarctus”, par exemple à la section Réponses à vos questions (pages 358 à 361).
Mais je vois bien que de nombreuses personnes et de nombreuses familles qui se pensent victimes d’une maladie héréditaire restent terriblement affectées et dans l’angoisse de leur futur, le leur et celui de leur descendance. Je le répète ici encore, ces familles sont surtout victimes d’une désinformation massive de la part des médecins qui se prétendent spécialistes des HF.
Il y a bien sûr quelques rares cas d’HF malignes avec des manifestations cliniques dès l’enfance (j’en parle un peu plus bas) ; mais il est faux de prétendre que le cholestérol en est responsable.
La désinformation commence avec l’appellation même d’Hypercholestérolémie Familiale [HF].
Autrefois, les troubles des lipides sanguins étaient classés selon la Classification dite de Fredrickson, qui est aujourd’hui plus ou moins abandonnée. A cette époque, le cholestérol n’était pas désigné dans la classification et les HF étaient classées principalement dans les Hyperlipoprotéinémies de type IIA.
Et une hyperlipoprotéinémie c’est différent d’une hypercholestérolémie qu’elle soit familiale ou pas ! Je simplifie au maximum car je ne suis pas en train de faire un cours de médecine.
Le coupable, si coupable il y avait, ne serait donc pas le cholestérol mais certaines lipoprotéines ; et ça change totalement le raisonnement. Car les lipoprotéines sont des énormes structures multimoléculaires qui contiennent (en faisant simple) des associations de lipides et de protéines, comme leur nom l’indique.
Parmi ces lipides, il y a du cholestérol certes, mais aussi d’autres lipides, des triglycérides, des phospholipides, des acides gras (beaucoup), des substances liposolubles de toutes sortes – les vitamines liposolubles, vitamines E et vitamines A (qui ont des propriétés antioxydantes), vitamines D (désormais impliquées dans le risque cardiovasculaire) et surtout les vitamines K, impliquées dans la coagulation et donc un risque cardiovasculaire direct – et même de complexes systèmes enzymatiques, les fameuses paraoxonases, par exemple, qui sont des systèmes antioxydants.
Ce sont aussi des repères à micro-organismes infectieux, notamment les virus de l’hépatite qui pénètrent dans le foie par effraction – comme des passagers clandestins – justement via les récepteurs des lipoprotéines. Les lipoprotéines sont des acteurs du système immunitaire qui est désormais considéré comme un facteur de risque cardiovasculaire majeur ; nous l’avons montré dans nos études chez les transplantés cardiaques [voir le chapitre 3 (Partie 1) de notre livre Prévenir l’infarctus et l’AVC].
Pourquoi fabriquons-nous des Hyperlipoprotéinémies, et familiales en plus ?
Du fait d’anomalies de structure plus ou moins aisément décelables – parfois génétiquement transmises, et donc partiellement héréditaires – de complexes moléculaires impliqués dans le trafic de ces lipoprotéines entre le sang circulant et les cellules.  En simplifiant – et selon la théorie actuellement prépondérante, mais qui pourrait évoluer – pour que ce trafic se fasse, il faut que des contacts s’établissent entre les cellules et les lipoprotéines ; et cela est possible grâce à des accrochages entre des protéines de la paroi cellulaire et des protéines de structure – appelées apoprotéines – de la lipoprotéine.
Des anomalies de ces protéines empêchent que de bons contacts se fassent et perturbent ce trafic : les lipoprotéines voient leur métabolisme être altéré et éventuellement (mais pas systématiquement) leur concentration dans le sang augmenter.
Nous sommes donc en présence de caractéristiques – voire de pathologies – métaboliques complexes où l’augmentation du cholestérol circulant n’est qu’un aspect latéral et probablement mineur. Faire dire à des personnes (ou des patients) qu’ils appartiennent à des “familles qui font du cholestérol” et qu’ils en sont malades est une simplification abusive, voire un mensonge honteux !
Dans les HF, ou plutôt les hyperlipoprotéinémies familiales, les anomalies – si ce sont vraiment des anomalies – sont des anomalies de protéines, et pas du cholestérol !
Certes une accumulation de lipoprotéines anormales dans le sang ou dans des tissus spécifiques peut constituer des maladies en relation soit avec des dépôts de ces lipoprotéines dans des sites incongrus, soit des altérations du métabolisme d’une des nombreuses substances présentes dans ces complexes multimoléculaires, des acides gras ou des vitamines spécifiques. Aucune donnée scientifique sérieuse ne permet de dire actuellement quelles sont les substances altérées réellement pathogènes.
Il y a bien des cas très exceptionnels où les concentrations sanguines de lipoprotéines peuvent devenir exceptionnellement élevées et il peut être utile de débarrasser ces patients de leurs lipoprotéines par des techniques de filtration du sang et de plasmaphérèse. Aucune donnée scientifique sérieuse ne permet de dire qu’en procédant ainsi on diminue le risque d’une pathologie quelconque. Dans ces cas extrêmes, les médicaments sont inefficaces, ce qui justifie encore ces techniques biologiques de filtration du sang.
Il y a aussi, parmi les patients porteurs des caractéristiques génétiques susceptibles de générer des hautes concentrations de lipoprotéines, certains d’entre eux qui ont aussi des caractéristiques génétiques qui favorisent la coagulation – et donc augmentent leur risque de thrombose – c’est fort bien documenté scientifiquement.
Ces malheureux peuvent – surtout s’ils n’ont pas un mode de vie protecteur – faire des complications cardiovasculaires, et ce n’est pas en diminuant leur cholestérol avec des médicaments qu’on peut leur rendre service.
Quand les médecins voient leur cholestérol élevé – qui est une conséquence de leur hyperlipoprotéinémie familiale – ils attribuent quasi automatiquement leurs complications cardiovasculaires à leur cholestérol alors que les vrais coupables sont le risque (génétiquement transmis) de thrombose et surtout leur mode de vie !
Comme avec les médicaments prescrits, le risque n’est pas modifié – à moins d’adopter un mode de vie protecteur – ces patients récidivent ; et s’ils survivent, les médecins leur augmentent les doses de médicaments anticholestérol, croyant bien faire …
La suite est connue : toxicité et inefficacité persistante …

46 Replies to “La vérité sur les hypercholestérolémies familiales”

  1. Bonjour,
    J’aimerais en savoir plus sur l’hypercholestérolémie familiale. Vous avez déjà mentionné qu’il fallait autre chose qu’un cholestérol élevé pour expliquer qu’une HF soit maligne plutôt que bénigne et que ce sont ces choses que vous expliqueriez dans votre prochain livre à paraître en octobre 2011.
    Ce livre est-il sorti et, si oui, quel est son titre?
    Merci pour tout votre travail accompli.
    Johanne

    1. Vous apprendrez beaucoup en effet en lisant “Prévenir l’infarctus et l’AVC”.
      Vous pouvez aussi chercher sur ce blog quelques articles à propos des “HF” qu’on devrait plutôt appeler des “hyperlipoprotéinémies fam”
      Dépêchez de vous instruire car, face à la “relative” chute des ventes de statines, et aussi pour lancer les nouvelles classes d’anticholestérol injectables, les experts rémunérés nous préparent de “fortes” initiatives ; il faut paniquer les citoyens pour que ceux-ci se précipitent dans les pharmacies …
      Bon vent, matelote

  2. Je viens de lire vos commentaires…et j’aurai une question à savoir : concernant les douleurs musculaires occasionnées par les statines si elles sont irrémédiables !!!
    merci pour votre réponse.

  3. Bonjour,
    Je suis un fidèle de votre blog et de vos recommandations. Je viens de faire ma prise de sang trimestriel, naturellement mon cholesterol est à plus de 3 mais je m’en moque, mon glyqué est à 5,9 % en étant sous metformine (diabéte type 2 depuis la prise de crestor et à du mal à descendre depuis l’arrêt des statines depuis le 21/11/2011).
    Mon inquiétude ce sont mes Triglycérides qui sont passées de 0,64 à 2,50, et lundi je vois mon généraliste qui va sans doute me tirer les oreilles alors que je fais très attention. Est-ce un taux inquiétant pour ma santé sachant que j’ai fait un infarctus en 2005 avec pose de stent actif?
    Merci par avance pour votre réponse. Et merci de m’avoir convaincu d’arrêter les statines, il me reste que des douleurs terribles sur les coiffes des rotateurs, mais aucune chance que cela passe.
    Guy

    1. Oubliez vos triglycérides, on s’en fout !
      Par contre (dernière recommandation !), ile ne suffit pas de “visiter” un blog pour bien comprendre !
      URGENT de lire notre livre “Prévenir l’infarctus”, ça pourrait vous sauver la vie !

  4. Bonjour,
    On parle souvent de CHO, mais on ne précise jamais (rarement) de quel CHO il s’agit : LDL, HDL, ou de la somme des deux. Et quid des triglycérides? comment sont-il pris en compte.
    Merci et bravo pour votre dicours, je vous suis très reconnaissant.
    Cordialement.
    JC.JACOB.

    1. URGENT de lire nos livres, commencez par “Prévenir l’infarctus” et vous comprendrez tout ! Et ça pourrait vous sauver la vie !

  5. Bonjour,
    Dans les derniers évènements sur la publication du livre du professeur Even, il dit que s’attaquer au cholestérol est inutile mais qu’il faut quand même agir sur ceux (comme moi) qui ont plus de 3g. faisant allusion à un type différent de cholestérol (HF).
    Je n’ai pas lu son livre mais je l’ai entendu sur plusieurs ondes sur ce sujet.
    Quand pensez-vous?

    1. Réponse “complète” dans mes livres et si vous ne voulez ni acheté ni voler ces bijoux de littérature, vous trouverez des argumentaires (bien sûr fragmentaires) dans les billets de ce blog !
      Cherchez un peu, ça pourrait vous sauver la vie !

      1. Merci de votre réponse
        J’ai effectivement lu vos trois livres (que j’ai acheté, pas voler) mais je remarque que si les choses bougent, elles se font par petites touches, d’abord 3g puis ensuite ça va augmenter.
        Le matelots rentre au port de la santé

      2. Bonjour Docteur,
        Au risque de vous hérisser le poil, mais le miens l’a été encore une fois , j’ai été estomaqué des réponses du Dr Gérard Helft de la Pitié-Salpêtrière lors de la dernière émission des artistes d’Allo Docteur. On y parlait de prévention secondaire. Sur un ton péremptoire ce cardiologue a répondu à une question relative à la protection cardiovasculaire que le professeur Even était le seul à dire que le cholestérol n’est ni responsable des infarctus, ni de l’athérosclérose. Il a ensuite ajouté qu’il était indispensable de baisser son cholestérol et qu’une prise de statine est impérative en prévention secondaire. Il a ensuite évoqué l’importance de l’aspirine cardio.
        Combien de temps faudra-t-il encore attendre avant que le vent ne tourne et quels résultats de recherche faudrait-il obtenir ?

        1. Réponse : ça ne dépend pas de moi !
          J’ai fait tout ce que je devais faire comme scientifique, l’Industrie joue ses dernières cartes avec quelques pantins rémunérés …
          Ça dépend de vous désormais, vous avez visiblement tout compris !

  6. De plus ,les statines n’ont pas toutes le même niveau de preuve, ni le même recul, ni le même prix.
    La plus récente, la plus chère, la plus dangereuse et la plus frauduleuse….
    (roulement de tambours)
    le CRESTOR !!! (nom de la molécule : rosuvastatine)
    Voir les diapos de l’intervention de Michel De Lorgeril àl’AHA et sa brillante démonstration de la fraude.

  7. “Il y a bien des cas très exceptionnels …”
    Si je comprends bien (c’est plus clair ici que le souvenir que j’ai de votre livre , que j’ai prêté….) en dehors des cas exceptionnels qui me semblent correspondre aux HF homozygotes, vous parlez là des HF hétérozygotes assez répandues puisque 1/1000 (plus fréquent que les garagistes non? ).
    Ceci dit il me parait avoir vu passer des papiers sur les statines dans le HF autozygotes qui parlaient de succès, apparemment je me tromperai à l’insu de mon plein gré ?

    1. Cherchez et si vous trouvez des études “sérieuses”, faites m’en part, moi, pôvre idiot, je n’ai rein trouvé sauf quelques boniments …

  8. Hé ho ! Papinou et Leillou
    Il ne répond pas parce que c’est trop long vous dit-il : il faudrait des pages et des pages.
    Il n’est pas aux ordres non plus et il a aussi un laboratoire à diriger des expérimentations en cours des articles à lire d’autres à écrire, peut pas faire tout, le parano blogueur.
    On peut aussi chercher soi-même, mais pour le vulgum pecus que nous sommes c’est dificil.
    Pedrou

  9. Bonjour,
    Le cardiologue a prescrit à mon mari du crestor, cotareg et plavix NS; J’ai pris conscience des risques liés aux statines. Mon époux réagit comme la plupart des personnes qui sont sous statines… Le cardiologue ne semble pas informé de ces risques. Je lui ai demandé son avis pour que mon mari prenne une gélule de CO ENZYME Q10; (produit qui atténuerai les effets secondaires liés aux statines). Quel est votre avis au sujet de la co enzyme q10. ?
    Merci de votre avis éclairé.
    Bonne réception

    1. Sans intérêt malheureusement face à la toxicité des statines qui, par ailleurs, ne servent à rien …
      URGENT de lire nos livres, en premier “Prévenir l’infarctus“, ça pourrait lui sauver la vie !

  10. Bonjour Docteur,
    L’union Européenne vient d’autoriser les farines animales pour nourrir les poissons d’élevage.
    J’ai lu un jour dans un science et vie, que la maladie de Creutzfeld Jacob était déjà connue dans certaines tribus amazoniennes dans les années 30, et que celle-ci serait due principalement au cannibalisme, donc au fait de consommer sa propre espèce.
    Pensez vous, que nous risquons un scandale sanitaire majeur comme avec la vache folle, et que conseillez vous de faire pour ceux qui souhaitent continuer à manger du poisson sachant que les poissonneries Bio, n’existent pas encore..
    Pour ma part depuis que je suis la DM, le poisson fait partie de ma vie et j’adore çà!, (Maqueraux à toutes les sauces tous les matins au ptit déj…excellent!) et dimanche soir poisson . (Daurade, lotte, bar, saumon truite..miam miam).
    Merci de partager un avis éclairé ou simplement votre sentiment ou conviction.

    1. OK !
      Consommez des poissons sauvages, vous aurez le mercure mais pas le prion …
      Il y a aujourd’hui de fermes “bio”, cherchez-les vous trouverez …
      La diète méditerranéenne c’est du poisson, mais pas tous les jours, attention aux excès dans l’autre sens !

      1. Merci pour vos lumières
        Quels sont les risques d’en abuser?
        Les japonais en mangent tout le temps non?
        Cordialement

    2. c’est un peu le regime Inuit ça non ? Agrémenté de quelques végétaux ….

  11. Bonjour M. De Lorgeril,
    Vous m’aviez déjà répondu, lors d’un précédent mail où je vous interrogeais sur un taux de cholestérol très élevé (4,36 Gr/l) à savoir si celui-ci indiquait une HF maligne. Vous m’aviez répondu que si cela était le cas je serais déjà mort à l’heure actuelle.
    Dans votre billet ci-dessus vous expliquez la différence entre l’hypercholestérolémie et l’hyperprotéinémie. Vos précisions permettent de voir plus clair dans les méandres des lipides et des effets biologiques liés à leur bon fonctionnement pour la santé. Vous disculper le cholestérol comme principal ennemi, et expliquer la complexité des processus biologiques des lipoprotéines, qui elles peuvent devenir le vrai problème.
    (Je souhaite votre avis et non pas une consultation, j’aimerais savoir dans quelle direction poser des questions à mon cardiologue et médecin de famille et obtenir les réponses).
    Voici ma question.
    L’ennemi change de visage… ?
    Récemment, j’ai reçu des résultats du taux APO A1 ( dans les normes 1.5 Gr/l moins de – de 2.05 G/L) APO B (trop élève, plus de 1.40 Gr/l – 2.30 Gr/L ), protéines dans les urines (moussante) élevé (plus de 0.1 G/L – 1.8 Gr/l).
    Je mets en place vos recommandations de mode vie, avec quelques difficultés, mais je progresse rapidement.
    Bref, l’hyperprotéinémie est-elle acquît ou celle-ci peut-elle s’installer au cours de la vie, comme le diabète de type 2, ou tout autre mécanisme biologique. Comment reconnaître un problème lié aux protéines qui a une valeur pathogène?
    Merci pour votre aide.
    Louis.

    1. Il n’y a pas d’ennemi ! Le seul problème à assumer (et corriger) dans la majorité des cas est le mode de vie !
      le dosage de l’Apo AI ou de l’Apo B100 n’apporte rien ! Attention je parle “d’hyperlipoprotéinémie” … et elles ne peuvent devenir un vrai problème que pour des taux très élevés … plus que ceux que vous avez !
      Mais il semble que vous ayez des protéines dans vos urines, ce n’est pas normal, c’est de ça qu’il faut parler avec votre médecin …
      Bon courage !

  12. Bonjour Doc ,
    Avec la polémique actuelle sur le cholestérol ( dossier du Nouvel Obs à propos du livre de Ph . EVEN ) , me vient une question : Lors d’un infarctus, quelle est la proportion de caillot et celle d’effondrement de plaque ( ce qui a été mon cas ) . Ce chiffre est-il connu ?
    – Cela pourrait clouer le bec des Statinophiles ….., car ILS répliquent à leur accusateurs que dans les plaques d’ athérome , on trouve beaucoup de cholestérol .
    Question subsidiaire ; que trouve-t-on vraiment dans les plaques d’athérome ( j’ai lu vos livres mais j’ai oublié et cela pourrait servir à tout le monde que vous nous le re-précisiez , merci )
    Bonne route .

    1. La proportion caillot/plaque sclérosée est très variable d’un sujet à l’autre ; il y a même des 100% caillot ; mais il n’y a jamais 100% sclérose …
      De toute façon,le cholestérol ne joue aucun rôle dans le caillot ni dans la plaque scléreuse … on en retrouve un peu dans ce qu’on appelle le “cœur” de la sclérose avec toutes sortes de débris comme du fer, du calcium, etc … tout dépend l’âge de la sclérose …
      C’est tout expliqué dans mes livres ; et aussi dans les livres de pathologie !

      1. Ma question était sans doute mal posée : je voulais savoir si on avait , dans les chiffres des X… infarctus annuels , le % des ” infarctus- caillots ” et celui des ” infarctus- plaques ” .
        A bienôt .

        1. Tous (ou 99%) les infarctus sont dus à des caillots et la plupart un caillot qui se “greffe” sur une plaque

  13. Bonsoir, ou plutot bonjour,
    Je suis tres surpris de votre réponse à CPascal. En effet, doit on betement vous faire confiance?
    Nous avons fait confiance à la médecine concernant le cholesterol, nous avons pris nos statines sans rechigner car c’etait compliqué d’expliquer. Puis il y a eu le doute, les remises en question.
    Et donc aujourd’hui, on doit vous faire confiance dans le sens inverse pour la meme raison?
    Alors, je vais prendre une piece, la lancer en l’air et choisir pile ou face? Coin flip?
    C’est dommage, vous nous aviez habitué à un minimun de vulgarisation.
    Neanmoins, ma confiance en vos propos est intacte. En passant, je parle bien au sujet des HF.

    1. Vous avez raison !
      C’est difficile de faire la différence entre une expertise indépendante et libre et l’autre … “c’est comme vous voyez” disent les humoristes …

    2. salut papynou,
      on se connait bien je crois et ça fait sans doute 10 ans qu’on expose nos divergences…
      en ce qui concerne “la science”, on a appris le scepticisme étant donné qu’elle fait des tournants à 180° tous les 10 ou 20 ans, idem pour la politique: qui croire ?
      alors je me suis dis un jour qu’il fallait se fier + à ses sentiments qu’à la science, puisque de toute manière on sera subjectif: je vote pour qui j’aime, je me fiche des arguments.
      pareil pour la science, soit tu “sens” MDL soit tu ne le “sens” pas : pour ma part ( pardon ) je le “sens” très bien, et rien jusqu’à présent ( sauf qques détails tolérables ) n’est venu ternir ma bonne impression de départ…

      1. Phil , contrairement à toi , je suis sensible aux arguments . Ceux de MdL sont bien exposés dans ses trois livres , et donc …
        Je ne regrette qu’une chose , Doc n’est pas assez médiatisé , écouté , mais ça va peut-être bouger , non ? Dommage tout de même que ce soit un autre qui recueille les fruits …

        1. Je ne suis pas sûr que les fruits à recueillir soient si attractifs ; sans même avoir bougé une oreille j’ai déjà été salement insulté dans le JDD (je serais selon un prestigieux professeur toulousain, un blogueur paranoïaque) et même dans le Nouvel Observateur où un certain Bergmann m’arrange copieusement sans même que j’ai droit à la réponse …
          Bon !

    3. @papynou34
      Je suis très surpris de votre réponse à CPascal. En effet, doit on bêtement vous faire confiance?
      Je pense qu’il y a une petite erreur “Je suis très surpris de votre réponse à CPascal” vous vouliez dire “Je suis très surpris de votre réponse à Leilou”

  14. Bonsoir,
    J’aurais souhaité avoir des précisions sur le caractère au final néfaste des vitamines ADEK. N’ayez crainte, je suis habituée à lire et écouter l’argot médical.
    Merci d’avance.
    cordialement.
    Leilou

    1. Vaste sujet ! Désolé, je n’ai pas le temps maintenant …

        1. Il faut lire ! Et pas croire ! Il faut ensuite peser le “pour” et le “contre” ; et parmi les “contre”, il faut considérer l’expertise et le passé [la réalité des travaux scientifiques réellement exécutés et reconnus par ses pairs au cours des décennies ; savoir faire la part des calomnies : dans un récent article du JDD j’étais présenté comme un “blogueur paranoïaque” …] de celui ou celle que vous consultez, son sens de l’anticipation et son réalisme au cours des décennies passées, son indépendances vis-à-vis des pouvoirs en place y compris les Autorités de Santé (auxquelles vous pouvez faire toute confiance comme vous savez) et l’industrie pharmaceutique dont le Syndicat (le LEEM) délivre actuellement le même message exactement que l’Autorité de Santé ; ce qui nous renforce dans l’idée qu’il faut vraiment leur faire confiance …
          Et après “c’est vous qui voyez“, comme disait Coluche … moi peux pas plus … même pour vous servir, Princesse !

          1. C’est parce que je trouve les couleuvres indigestes que je pose des questions…
            Non pas que je remette en questions vos propos mais parce que justement je me fais mon idée au travers des lectures et que personnellement concernée par une pathologie niée par notre cher gouvernement et son arsenal de lobby qui mettent des bâtons dans les roues de ceux qui consacrent leur temps à vouloir aider les gens comme moi à se soigner, je suis loin d’avaler les leurs…
            Seulement votre absence de réponse “je ne veux pas vous expliquer mais croyez moi sur parole” pourrait être mal interprétée…. Après si vous pouvez me diriger vers un lien qui explique l’implication des vitamines ADEK dans les risques cardio-vasculaires, je suis preneuse.

          2. ADEK ? il faudrait un livre rien que pour ça !
            Un site “honnête” et intelligent dédié à ça ? Connais pas, désolé !

  15. Bonjour Docteur
    Merci de votre réponse, je pense suivre scrupuleusement vos conseils tels qu’indiqués dans votre livre « Prévenir l’infarctus » ! d’ailleurs je vais le relire en prenant des notes cette fois çi.
    Je vous prie de bien vouloir m’excuser très sincèrement pour toutes mes questions c’est plus fort que moi ! je cherche à comprendre ! je ne peut pas m’assoir dans le fauteuil du malade et attendre, ce n’est pas dans mon caractère.
    En tout cas, même si ce n’est pas le sujet ici, ce matin j’ai eu le plaisir de vous voir sur BMF, je regrette seulement que vous ne soyez pas plus médiatisé que cela, et que vos ouvrages ne soit pas plus connus et part le grand publique que part les professionnels de la santé. Quoiqu’il en soit, même si ce n’est que des mots, ont ne vous le dira jamais assez MERCI

  16. Bonjour Docteur,
    Merci pour ces informations, les médecins m’ont affirmé que j’avais une Hypercholestérolémie Familiale il y a quelques années, et ceux après avoir suivi un régime alimentaire très strict pendant un mois, et au bout d’un mois mon taux de cholestérol avais augmenté encore plus.
    Aujourd’hui je sais que plus ont supprime les matières grasse plus le foie en fabrique, donc je sélectionne les matières grasses (huile d’olive principalement).
    Le cholestérol je m’en moque, je le prend en compte mais sans plus, ce qui m’intéresse beaucoup plus c’est la LPA (lipoprotéine A), Peut ont la mesuré ? si oui quel sont les normes et peut ont s’y fier ?
    Je suis désolé je ne suis pas trés sur de comprendre sur les vitamines et en quoi elle sont impliquées dans le risque cardiovasculaire.
    La vitamine E c’est pourtant un anti-plaquettaire naturel donc plus ont consomme des aliments riche en vitamine E mieux c’est, non ? surtout pour les porteurs de stent.
    et concernant la vitamines D en quoi elle est impliquées dans le risque cardiovasculaire ?
    Du fait que la plupart des personnes ont un manque de vitamine D peut être ? c’est dans ce sens la ?
    Merci

    1. Vous ne trouverez pas réponse à toutes vos questions ! C’est trop compliqué !
      S’il-vous-plaît cessez de vous torturez les méninges, agissez !
      Le mieux c’est de suivre scrupuleusement mes conseils tels qu’indiqués dans notre livre “Prévenir l’infarctus” !
      Bon vent, matelot

Comments are closed.