Les végétariens ont-ils une meilleure espérance de vie que les non-végétariens ?

Tous, scientifiques ou pas, nutritionnistes ou pas, nous avons intuitivement, mais solidement ancrée, l’idée que le végétarisme est associé à une bonne santé ; et donc à une meilleure longévité que les « mangeurs de chair animale ».

Cette idée est-elle confirmée par des données scientifiques solides ?

Réponse négative !

Dans une étude que je permettrais de qualifier d’élégante (ce qui m’évite de dire qu’elle est parfaite et insoupçonnable, ce qui est loin d’être le cas), des investigateurs ont rassemblé (« poolé » comme disent les british) des données de plusieurs études d’observation.

Elles ne comportaient pas un tirage au sort pour répartir équitablement les participants de l’étude entre les deux groupes comparés – grosse faiblesse méthodologique !

Mais enfin, à force de faire du nombre [principe basique de l'épidémiologie, mais qui ne compense pas ses faiblesses], on peut espérer « noyer » les facteurs de confusion qui peuvent biaiser les comparaisons.

Bon, ils ont (ceux qui ont rassemblé, poolé et analysé tout ensemble : Ann Nutr Metab 2012;60:233 pour les vérificateurs] identifié 7 études dans lesquelles on comparait des végétariens avec des non-végétariens, avec une description sommaire des habitude alimentaires, et une définition assez frustre du végétarisme. Il y avait des allemands, des moines japonais, des adventistes américains et néerlandais, et d’autres … Près de 120,000 participants quand même !

Résultats : pas de différence entre les végétariens et les non-végétariens pour la longévité (ou bien la mortalité toute-cause), la mortalité due aux pathologies circulatoires (infarctus + AVC) mais peut-être un peu moins de cancers (données de l’incidence) ; ce n’est pas impressionnant …

C’est décevant, c’est sûr ! Ça nous aurait fait plaisir quand même …

Serait-ce parce qu’ils ne mangent pas de poisson ? Peut-être !

Il faut noter toutefois, « à la fin de la phrase je touche » dirait Cyrano, que l’espérance de vie dans les deux groupes de ces études est nettement meilleure que celle des populations générales auxquelles ils appartiennent ; bref, les populations recrutées étaient plutôt en très bonne santé, celle des adventistes par exemple meilleure que celle des américains moyens, celle des moines japonais meilleure que celle des japonais en général !
Bon ! j’ai un peu des doutes concernant ces comparaisons …

Conclusion :  on peut comprendre que si les végétariens ont une « bonne » longévité, c’est parce qu’ils ont en général un mode de vie protecteur, et pas parce qu’ils s’abstiennent de manger de la viande.

Tout ça ne résout les problèmes environnementaux massifs que nous allons devoir affronter, en rapport avec l’élevage extensif et excessif que nous pratiquons de nos jours sur la Planète Terre !

En un mot et un seul : un mode de vie protecteur au niveau individuel, mais pas forcément végétarien !

82 réflexions au sujet de « Les végétariens ont-ils une meilleure espérance de vie que les non-végétariens ? »

  1. Val

    La pilule de jouvence.
    Lire science et vie mois de decembre 2012.
    Une pilule composée de Metformine, statine et aspirine.
    Dans ce numéro, la statine aurait des vertus insoupçonnées contre le cancer et l’ostéoporose.
    La Metformine contre les effets du vieillissement et l’aspirine protecteur des cancers du colon.
    Ceci n’est qu’un échantillon des vertus énoncées.
    Pour la Statine et par expérience je vais encore plus loin que science et vie:
    Grâce au Tahor j’ ai grandi de 10 cm et je suis devenu beau, mon salaire a augmenté de 30%, mes enfants sont premiers à l’école,et ma voiture consomme 1 litre au mille kms.
    Grâce à l’aspirine tout le monde veut devenir pote avec moi, surtout les femmes…aie aie aie.

  2. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @Val :

    Entre 135 et 168, ce n’est pas une "chute libre", ça fait partie des variations du labo ; mais c’est un peu bas quand même …

    Il faut surveiller et en parler avec votre médecin, j’espère qu’il connaît un peu l’hématologie, il faudrait voir le volume des plaquettes et vérifier que vous n’avez pas quelques signes d’hémorragies invisibles qui consommeraient vos plaquettes, c’est de la médecine générale, pas d’affolement … A gérer en douceur !

  3. Richie

    Je rentre du boulot un peu creve.

    Quel bonheur de me faire une petite tartine de hoummous fait maison (pois chiche, huile d’olive, ail et jus de citron).

    Avec un petit verre de rouge, ça vous requinque !

    Vive la diète méditerranéenne !

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : BENOITON

      Le message global est bon, l’argumentaire est débile … Changez de canard ! Amen !

  4. Richie

    Bonjour Grenoble !
    Savoyard, j’ai réussi à me passer du fromage de vache au profit de ceux issus du lait de brebis ou de chèvre.
    Sous réserve des quantités journalières à respecter (cf vos livres) , peut-on consommer tous les fromages de brebis ou de chèvre autre que fêta ?
    Étorki, p’tit basque, roquefort, rocamadour, câbecou…(Avec un petit verre de côtés du Rhône !)
    Y a t il une règle ? (fromage frais, sec ?)

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Richie

      C’est tout bon, mais en principe et en poids sec, on en consomme moins parce que c’est plus fort en bouche …
      Envoyez le spi !

  5. Natacha

    Je suis moi-même végétarienne, j’ai commencé à 20 ans, sans consultation diététique par une personne compétente et durant 7 ans, j’ai simplement mangé plus de produits laitiers de des hamburgers végétariens. C’était une grande erreur diététique et ma santé s’en ressentait. Ensuite, j’ai fait des études de nutrition et j’ai pu rééquilibrer mon alimentation et maintenant, je suis une végétarienne saine. Ce n’est pas parce que l’on supprime la viande que l’on est sain. On peut être végétarien et manger plein de cochonneries. De plus, notre alimentation occidentale ne peut pas se convertir en végétarienne si on ne révise pas nos aliments de base, je parle surtout des légumineuses. (sans le soja et le tofu). Je crois que l’on ne peut pas faire une bonne étude comparative car beaucoup de végétariens ne sont pas équilibrés. J’ajoute qu’une alimentation végétalienne est ce qu’il y a de plus sain, et la, une étude comparative serait vraiment bienvenue. Mais attention à tous et à toutes: ne faites pas mon erreur, si vous devenez végétarien ou végétalien, consulter quelqu’un de spécialisé ou renseignez vous bien grâce à des livres ou bien le web. (même si vous êtes jeunes…)…….Bisous à tous et à toutes.

Commentaires : page 8 sur 8« Plus anciens...«45678

Les commentaires sont fermés.