Pourquoi ne peut-on parler des vaccins en toute sérénité ?

 

Ce billet sera court ; c’est un mouvement d’humeur !

J’ai malheureusement tourné le bouton du poste, ce jour autour de 14:30 et suis tombé (mal m’en pris) sur 3 hurluberlus (dont les docteurs simiesque et carrière-en-os affublés d’un académicien) en train de distiller pieusement des calomnies sur un certain professeur de Montpellier qui, grâce au Conseil D’État, humblement triomphe ces jours-ci.

Il avait globalement raison, notre courageux ami Henri Joyeux, que pourtant on a essayé de radier (ce n’est pas fait, contrairement à ce que disent ces menteurs, puisqu’il a fait appel) du tableau de l’Ordre des médecins.

Ils ne pouvaient pas « faire amende honorable » ?

Admettre que l’argumentaire cosigné par plus d’un million de personnes était intelligent ?

Certes, il eût fallu qu’ils admettent qu’ils n’avaient rien compris et que les informations qu’ils diffusaient à des millions de spectateurs ingénus étaient fausses.

Confirmation que leurs faux-pas répétés à propos de la prévention cardiovasculaire, du cholestérol et des statines n’étaient pas des exceptions…

L’heure d’appeler au boycott de cette émission et de ses animateurs semble être venue.

 

 

 

 

 

151 réflexions au sujet de « Pourquoi ne peut-on parler des vaccins en toute sérénité ? »

  1. oursdesneiges

    Encore une fois , Marco-la-Science nous dit :  » l’autisme , c’est la faute de la mère , circulez les non-Freudiens , vous êtes tous des cons  » !

    Génial ce zigue !

    1. phil
      En réponse à : oursdesneiges

      Un peu de morale, pour changer : en tant que non-scientifique mais rigoureux sans le raisonnement, ça fait 1 moment que je m’énerve, y compris en médecine dite somatique de la RECHERCHER DUNE CAUSE UNIQUE A UNE MALADIE !

      Même les plombiers (sérieux) savent qu’une fuite a souvent plusieurs causes et un garagiste idem pour une panne de voiture. ça démarre pas ? C’est la batterie. Non c’est l’alternateur. Non c’est les bougies. Non c’est le démarreur… La plupart du temps on diagnostique – au moins – 2 causes au non-démarrage et on fait 2 réparations. Pour arriver à une chose aussi grave, il faut – la plupart du temps – que 2 verrous sautent, parfois l’un après l’autre.

      Alors comme quand j’entends Freud je sors mon… dictionnaire, j’aimerais bien qu’on cesse de dire que l’autisme est génétique à 95% ou « à cause environnementale » à 95% (la faute à maman).

      Et si c’était les deux ?

      Une panne aussi grave peut signifier que 2 verrous ont sauté : un génétique et un maternel. Ni freudien ni anti-freudien, mais les 2. 2 verrous !!

      Idem pour l’athérosclérose, le Malin arrive de plusieurs côtés à la fois…

      1. oursdesneiges
        En réponse à : phil

        Suis presque d’accord avec toi , mais Marco est un Freudien pur jus à qui on a appris une fois pour toute que  » l’autisme c’est la mère  » ; ni les découvertes de ces dernières années en micro biologie cellulaire , ni la découverte assez récente des pouvoirs du microbiote ,ni les liens possibles entre autisme et vaccins , rien ne l’ébranle à Marco ; n’allons pas lui demander de douter : chez ces gens-là Monsieur , on n’ doute pas , on prie .
        N’étant ni scientifique ni curé , je m’informe et essaie de comprendre un peu…..comme toi .

        1. chevalier
          En réponse à : oursdesneiges

          En effet c’est incroyable que quelqu’un qui semble avoir des compétences en méthodologie et sur le médicament soit capable en même temps de parler de la façon suivante : « mais il me paraît aller de soi que LA cause numéro 1 de cette épidémie, c’est la matriarcalisation de la société [8]« .
          Voici le lien : http://www.rolandsimion.fr/spip.php?article375.
          La méthodologie il l’applique aux autres mais pas à lui même semble t’il !

      2. Dr Variole
        En réponse à : phil

        l’autisme est du à 100% aux vaccins contenant du mercure ,de l’Aluminium et en particulier au ROR

        1 cas sur 15 000 vers 1970 et 1 cas sur 45 en 2016 aux US
        1 enfant sur 38 en Corée du sud

        Aucun cas chez les Amish qui ne vaccinent pas
        Aucun cas chez les pediatres américains ne vaccinant pasl
        La maladie a été décrite pa Leo Kanner en 1943, quelques années après la diffusion aux USA des nouveaux vaccins

        1921 : premier vaccin contre la tuberculose
        1923 : premier vaccin contre la diphtérie
        1926 : premier vaccin contre le tétanos
        1926 : premier vaccin contre la coqueluche
        1932 : premier vaccin contre la fièvre jaune
        1937 : premier vaccin contre le typhus

        1. phil
          En réponse à : Dr Variole

          alors là je suis… sur le cul !

          Dr Variole, céderiez-vous au simplisme ? Pour des raisons privées, si je puis dire, j’ai dû me pencher sur ce dramatique pb toute ma vie, aussi mon approche n’est-elle pas superficielle, et surtout pas dogmatique. Pour parler de cela il faut d’abord donner une DEFINITION d l’autisme, le pourriez-vous, en quelques mots ?

          Si vous le pouviez vous sauriez que la composante psy (dite « environnementale ») de cette maladie est majeure, on pourrait dire en science « nécessaire mais pas suffisante ».

          Il y a aussi une prédisposition héréditaire, si j’étais biologiste peut-être emploierais-je le mot génétique.

          Je vous conseille, en toute amitié mais fermement, de lire l’article qui va suivre, pas meilleur mais surtout pas pire qu’un autre, sur la question. Une vision EQUILIBREE

          https://www.sciencesetavenir.fr/sante/autisme-l-environnement-aussi-important-que-la-genetique_19075

          salut à l’Ours et à Rico, on demande Rico au téléphone

          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : phil

            Très intéressant, merci, quoique je ne sois pas sûr que « Science & Avenir » devrait être une référence pour des gens aussi brillantinés [c'est du nouveau wellbeck...] que nous…

          2. Dr Variole
            En réponse à : phil

            Mes arguments basés sur des chiffres sont irréfragables
            je ne lis plus des torchons pseudo scientifiques

          3. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Dr Variole

            Hop, hop, hop, dirait Air France…
            Il y a beaucoup de torchons pseudo-scientifique chez les scientifiques patentés…
            Et il y a beaucoup de « bonnes choses » chez ceux taxés de pseudo-scientifiques (moi par exemple) et eux qui n’ont pas de prétentions scientifiques…
            Par exemple, ces jours-ci on discute beaucoup aux USA l’efficacité de l’acupuncture dans la migraine…

            Hop !dirait le Commandant !

          4. Francoise
            En réponse à : phil

            @Dr MdL
            Rhoooo! On vous taxe de « pseudo »-scientifique, à présent? Vraiment… Incroyable :-/

          5. chevalier
            En réponse à : phil

            Pourquoi dites vous que la « composante psy » résume les causes environnementales ? L’imprégnation chimique in utero et ex utero, la vaccination sont vraisemblablement des causes environnementales plus importantes que le comportement de la maman. Quelle étude faite selon une méthodologie sinon irréprochable au moins acceptable a montré le rôle du comportement de la mère dans l’autisme ? Pourquoi quand il s’agit de psychanalyse toute exigence d’objectivité disparait ? L’article que vous citez ne parle de cause psychologique mais environnementale sans préciser.
            Merci Dr Variole.

        2. phil
          En réponse à : Dr Variole

          L’article en fait est passionnant, extrait :

          [ ... ENVIRONNEMENT. Or une étude qui vient de paraître dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) et qui est menée sur un échantillon très important (2 millions de personnes en Suède nés entre 1982 et 2006 et dont 14 000 étaient autistes), bouleverse ces certitudes en relativisant les causes génétiques de l'autisme. Selon ses conclusions, l’environnement est aussi important que les gènes pour expliquer l’autisme.

          PREMIERE. C'est la première étude à fournir une analyse aussi complète de l’héritabilité du risque d’autisme jusqu’au niveau des cousins. Si ses résultats précisent le risque génétique à partir des antécédents familiaux, elles rétablissent aussi à 50% la part de responsabilité des facteurs environnementaux.
          Nous ne nous attendions pas à une telle importance des facteurs environnementaux - Abraham Reichenberg, principal auteur de l'étude ... ]

          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : phil

            C’est bien ce que je disais à propos de « Science & Avenir » ; quand un média écrit « …bouleverse ces certitudes en relativisant les causes…« , j’ai tendance à vouloir sortir mon pistolet, comme disait le grand (voire sublime) poète du Troisième Reich dont je ne me souviens pas du nom vu qu’il y en avait trop (des poètes sublimes) à cette époque dans cette zone de notre Europe…
            Merci de me rappeler le nom de l’artiste que je cite ; pour ceux qui ont un peu de Kulture comme disait ce Cher Achille, pas le grec, le Talon…

          2. phil
            En réponse à : phil

            C’était Herr Göring, grand humaniste devant l’Eternel (et non Göbbels qui lui, était culturé, on les confond souvent, pourtant l’un faisait 50 Kg et l’autre 120… )

          3. ricomart
            En réponse à : phil

            Mon Filou,

            J’ai beau être un borderline certifié, je suis timide et réservé lorsque cela me dépasse. L’autisme, les vaccins, la mécanique hamiltonienne, tout cela m’effraie, comprenons-nous bien, tout cela dépasse mon entendement. En même temps, je ne déteste pas apprendre et découvrir de nouvelles choses, de là à avoir l’outrecuidance d’intervenir pour dire, par exemple, qu’Hamilton pourrait être un photographe pervers… n’exagérons rien !
            Pourtant, en fouillant bien dans ma célèbre mémoire à trous – ce que junior n’omet jamais de me rappeler – je peux vous raconter une de mes histoires de vaccin.
            C’était bien avant ma passion  » médicamenteuse » pour Luigi, bien avant mon amitié « cyclopédique » pour Giuseppe, le fourbe rieur, bien bien avant même que MdL fasse des apparitions télévisuelles pour nous vanter les bienfaits du modèle méditerranéen. C’était il y a trèèès longtemps ! L’époque où j’avais lâchement abandonné les mathématiques pour aller me perdre dans le vaste monde. J’adore me perdre ! Il y a cette très jolie morale de Théodore l’explorateur qui disait  » c’est lorsque l’on se perd que l’on fait les plus belles découvertes  » et je me suis perdu à de nombreuses reprises. Quoique rêveur et outrageusement marginal, je m’étais mis à jour de l’ensemble de mes vaccins et en particulier du célèbre BCG. C’est vrai que je suis allé me perdre dans des lieux peu recommandables, dans ces pays pauvres et aux épidémies endémiques, mais fort de mon sac à dos d’immunité vaccinale, j’ai poussé le bouchon le plus loin possible. Et savez-vous ce que j’ai ramené comme souvenir de mes tribulations ? Une magnifique phtisie ! Sublime, grosse comme une orange, calée bien sagement au sommet d’un de mes poumons. Évidemment, vous me direz, tu l’avais bien cherché. C’est vrai que le malade est un coupable qui s’ignore. Et savez-vous que près d’un tiers des phtisiques sont des coupables vaccinés qui s’ignorent ? Bon bon, c’est certain on ne va pas, à partir des propos d’un fou, tirer des conclusions générales sur la vaccination, la rigueur analytique de notre Akira disjoncterait bien avant, nous épargnant ainsi des commentaires sans intérêt, ni argumentation scientifique. Mais comme le cas n’était pas isolé, les autorités décidèrent un jour de mettre un terme à cette obligation vaccinale là… avant que Miss Toutou dans un endiablé rock’n roll ne lance son  » Come on every junky !  »

            Santé et jardins méditerranéens

          4. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : ricomart

            Ben voilà ; étonnez-vous après que sévisse chez nous autres le plus grand scepticisme à propos de la vaccination.
            Le peuple de France est la plus sceptique des nations vaccinalistes ?
            Bravo !
            C’est une preuve d’intelligence !

          5. phil
            En réponse à : phil

            salut Rico, j’ai dû louper une marche, j’ai crû que tu avais abordé la question de l’autisme… Les « espaces hamiltoniens » semblent plutôt relever de la mécanique quantique que du corps des très jeunes filles, mais pour des raisons qui nous échappent (tu parles), on ne retiendra que les seconds… A moins que quelqu’un ne daigne nous expliquer…

        3. akira
          En réponse à : Dr Variole

          La maladie a ete formellement decrite en 1943 sous ce nom, mais il existe des descriptions proches des le debut du 20e siecle. En particulier Bleuler qui parce l autisme des 1911. A ce moment la, on peut difficilement incriminer les vaccins.
          Freud et Jung en parlaient egalement sous l appelation d auto-erotisme.

          Il me semble (mais je n’ai pas fait tellement de recherche) que la phenomene est bien plus ancien bien que la caracterisation scientifique soit recente. Cela ne veut pas dire que les vaccins ne sont pas une composantes mais je ne vois pas comment il est possible de dire que l autisme est du a 100% aux vaccins.
          https://www.ve35.fr/medias/files/de-l-idiotisme-a-l-autisme.pdf

          1. Inoxydable
            En réponse à : akira

            @ akira. Bravo pour le lien. Je me souviens plus particulièrement de Bruno Bettelheim qui pendant des décennies à culpabilisé les parents, les mères notamment , les rendant responsables de l’ autisme de leur enfant. Je souviens des articles de presse et des émissions TV et la de la colères des parents en raisons de ses affirmations de psychanalyste Freudien ; Il s’est suicidé pour échapper à la déchéance de la vieillesse soit disant. Curieusement , c’était à une époque ou l’imagerie médicale montrait que dans le cerveau de ces pauvres enfant il y avait des anomalies ( sujet lu dans S&V de l’époque) certain disant qu’il s’agissait d’une forme de schizophrénie. Les controverses à son sujet peuvent se résumer à une phrase relevée dans un article de Wikipédia qui lui est consacrée : »Dès sa mort, les théories de Bettelheim, sa personnalité même sont remises en question. Pour le psychanalyste Kenneth Colby, Bettelheim était « un vrai salaud, un des pires individus que la psychanalyse ait jamais produits  » et c’est l’avis d’un autre psychanalyste.
            Aujourd’hui on avance la génétique familiale, la très possible mise en cause de l’impact des antibiotiques sur le microbiote intestinal ( le ventre, notre deuxième cerveau) ou encore l’impact des vaccins , maintenant des causes environnementales. Il doit y avoir un peu de tout cela mais certainement pas de « faute » de la mère ou de toute autre approche de Psychanalyse .

          2. Diététicienne
            En réponse à : akira

            pour faire suite au commentaire d’Inox, quelles précisions utiles :

            il y a très certainement différents autismes (déjà le Pr Laurent Mottron distingue l’autisme syndromique et l’autiste non syndromique) :
            les formes d’autistes les plus souvent évoquées sur ce blog sont une régression développementale suite à une vaccination, mais il existe également une autre forme qui suit un développement linéaire mais différent du rythme de la majorité.
            => Voir le terme « neurodiversité » (d’ailleurs cherche-t-on encore à SOIGNER les personnes qui sont plus habiles de la main gauche et l’utilisent préférentiellement, ou bien les laisse-t-on en paix avec leur différence ? )
            => Et les ouvrages du Pr Laurent Mottron :
            « L’autisme, une autre intelligence : Diagnostic, cognition et support des personnes autistes sans déficience intellectuelle »
            « L’intervention précoce pour enfants autistes. Nouveaux principes pour soutenir une autre intelligence »

            L’autisme est de plus en plus considéré comme un handicap et non comme une maladie… (la personne autiste ne souffre pas nécessairement de son autisme en lui-même, en revanche ce qui est sûr c’est qu’elle souffre bien du regard et des attentes des autres… d’une société « normopathe »).

        4. Reliquet
          En réponse à : Dr Variole

          Juste pour le plaisir de ne pas être (complètement) d’accord avec Variole, je peux?

          - Pour les Amish de Pennsylvanie, désolé de te contredire mais des autistes il y en a bien, ils sont d’après le CDC… trois. Un enfant qui a souffert d’une intoxication au mercure et deux qui ont été vacciné, je l’ ai lu dans mon Georget! Comment ça, ça va dans le sens de ta thèse? Zut, tant pis si cela te fait plaisir, je laisse mon post puisque c’est la vérité.

          - Pour la suite, vaccination=autisme, ça me rappelle la vanne de Philippe Even qui raconte qu’ inexplicablement les anglais adorent manger des bananes à Noël. Pour preuve de ses dires, il produit un graphe montrant les importations de bananes qui grimpent en fin d’années, puis chutent ensuite. CQFD. Or la réalité étant que l’ensemble des fruits disponibles s’amenuisant en fin d’année, et l’offre des bananes restant présentes alors les English se bourrent temporairement de bananes mais A DEFAUT D’AUTRES FRUITS…

          Donc dans le cas qui nous occupe évidemment que la relation est archi-probable mais il est inimaginable d’oublier qu’en un siècle les femmes ont plus fumé et picolé, qu’elles se sont bien installées dans la drogue surtout aux States, que les quantités de pesticides et perturbateurs endocriniens montent tous les ans un peu plus dans les organismes, que les grossesses se réalisent chez des femmes toujours plus âgées, que leurs alimentations sont toujours plus pauvres en micro-nutriments, que leurs poids grimpent de manière préoccupante, que les diagnostics sont plus portés…

          J’ai bien connu un philosophe, Paul Phil 443, qui nous enjoignait de bien vouloir rechercher toutes les causes aux choses déviantes.

          Ils servent à rien les philosophes, c’est acquis, mais c’est vrai que souvent ils sont pas complètement cons…

        5. math78
          En réponse à : Dr Variole

          J’ai difficile avec ce genre d’intervention qui pour moi sont plus de l’ordre de la croyance qu’autre chose.
          La plupart des pro-vaccins ont tendance à me sortir la même chose :
          100% certains d’un rapport bénéfice/risque favorable, avec après quelques chiffres qui étalent leur croyance, et ce sans source (ou alors les sources… , mais c’est plus rare).
          Si une corrélation entre 2 événements peut clairement être un indicateur, il ne faut pas oublier que
          1/ un des 2 événements peut très bien être la suite d’un autre événement. C’est donc bien c’est autre événement qui a un impact
          2/ Le 100% ça décrédibilise tout à mon sens. J’ai étudié l’économie et j’ai eu des professeurs (pas que, heureusement) qui présentaient des modèles à quelques variables (tout autre chose étant égale par ailleurs) comme des vérités absolues. Bande de crétins, tout chose n’étant par ailleurs PAS égale, ça reste des modèles et pas des vérités.

          En tant que vaccino-méfiant, et qui donc par prudence n’a pas fait vacciner son enfant, je réclame justement d’une part le libre choix dans la vaccination et des études importantes, indépendantes ET dépassionnées.

        6. Francoise
          En réponse à : Dr Variole

          @Dr Variole
          Au moins, vous avez les idées claires sur une maladie hyper-complexe, avec probablement X formes et degrés différents, avec des diagnostics qui furent au début très précaires, voire inexacts, très probablement… et avec (comme souvent et forcément) plein plein plein de causes différentes qui s’ajoutent, se multiplient, se soustraient…
          Du coup, très étonnantes, vos certitudes…?

        7. phil
          En réponse à : Dr Variole

          @ chevalier ( qui réagit quand même à J +11, faut tout recommencer ! ). Vous dîtes :
          « L’imprégnation chimique in utero et ex utero, la vaccination sont vraisemblablement des causes environnementales plus importantes que le comportement de la maman »

          Ce n’est pas ici ce qu’on appelle des « causes environnementales » , il s’agit d’un article ic où l’on tente d’être simple et clair, sans emmêler qui que ce soit dans des considérations pseudo scientifiques.

          Ce qu’on appelle ici environnemental, c’est, essentiellement, le contexte de l’éducation ( l’irruption d’une guerre, la carence ou l’absence du père, etc. en font partie ! )

          Ce sont donc les évènements de l’enfance, en opposition avec les facteurs de santé physiques, d’où qu’ils viennent.

          Vous êtes donc, M, Chevalier, totalement hors sujet

          1. Emilio
            En réponse à : phil

            Marc Girard met en avant la « matriarcalisation de la société » comme cause première de l’explosion des troubles neuro-comportementaux (évoqué dans cet article : http://www.rolandsimion.org/spip.php?article375 ).

            Ce que je comprends dans son propos, c’est surtout une mise en avant de cette tendance de la société à nous « infantiliser ».

            J’ai déjà évoqué ce thème plusieurs fois : On nous retire progressivement notre liberté. On nous surveille comme des enfants. Auparavant, la privation de liberté était ressentie comme telle, ce qui provoquait une certaine résistance de la part des individus concernés. Aujourd’hui, nos gouvernants votent des lois liberticides incroyables et les gens ne s’en inquiètent nullement.

            On maintient la population dans la peur, on lui fait croire au « risque zéro » pour justifier d’incroyables mesures liberticides (comme la vaccination forcée contre des risques sanitaires inexistants par exemple), les gens se laissent fouiller leur sac à l’entrée des magasins (et ils trouvent ça tout à fait normal), les informations « officielles » ne parlent majoritairement que d’anecdotes sans intérêt (la météo, les gens qui vont à la plage parce qu’il fait beau, les premiers bourgeons du printemps, les propos tenus par les uns ou les autres = des potins sans intérêts … etc de Jean-Pierre Pernaud) alors même que d’incroyables conflits se déroulent en Afrique… etc.

            On est surveillé par comme des enfants … et punis dans le cas où on déraperait. A mon avis (mais je peux me tromper) c’est de cette société moelleuse dont parle Marc Girard en évoquant la « matriarcalisation de la société ». Cette société déresponsabilise les individus. A une époque où l’on pousse au maximum le droit à la consommation la plus débridée, on retire progressivement les autres formes de liberté. De la même manière, on ne raconte pas la réalité (quand existe une crise sanitaire par exemple) aux gens de peur de les affoler … comme des enfants que l’on manipule.

            Cette tendance de fond de la société est malsaine … et Marc Girard évoque cette tendance (liée au comportement des individus des 2 sexes, d’où les matriarches « à barbe ») pour expliquer l’explosion des troubles neuro-comportementaux.

          2. chevalier
            En réponse à : phil

            en êtes vous si sure ? C’est votre définition « d’environnementale » pas celle de l’article…Désolé. Par ailleurs vous parlez de « pseudo science » et bien sur votre propos ( « Ce qu’on appelle ici environnemental, c’est, essentiellement, le contexte de l’éducation ( l’irruption d’une guerre, la carence ou l’absence du père, etc. en font partie ! ). ») n’est pas de la pseudo-science ?

          3. Béa
            En réponse à : phil

            @Emilio
            On nous impose des lois liberticides et dans le même temps on nous vente le libéralisme. Il y a contradiction ! sauf si on comprend que ce qui prime c’est de faire de l’argent pour certains.

          4. Béa
            En réponse à : phil

            @Bea et moi-même
            « vante » comme quoi il faut toujours se relire !!!

      3. Francoise
        En réponse à : phil

        @Phil
        A supposer que vous disiez vrai (je le crois..)… je crains que dans nos sociétés dites ‘modernes’… nous avons chacun X motifs de tomber en panne…. même si ces causes de pannes sont peu ou pas étudiées et du coup, évidemment encore moins bien établies?
        Chacun de nous a été vacciné ( à exceptions près), a mangé (voire mange encore parfois?) plein de (ou quelques, en faisant très attention) m… , malgré nos efforts soutenus…. respire de l’air plus ou moins vicié, boit parfois (ou chaque jour) de l’eau… discutable…, a été exposé à des perturbateurs endocriniens… à l’insu de son plein gré….
        Ca fait déjà beaucoup de motifs de pannes….? :-(((((

  2. papynou34

    Je vais faire un hors sujet flagrant mais je ne sais où mettre ce lien qui est une video sur une meta analyse menée par Salim Yussuf :

      1. Akira
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Il parait qu il fallait recupere les idees interessantes de chaque interventions. Le gus demonte bien l etude des 7 pays. Il demonte aussi le mythe du cholesterol LdL-C comme marqueur de risque CV.
        Bon l’approche ultra-specifique en categorie de nutrition ca pas mal a l encontre de la diet med version MdL …

      2. Reliquet
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Bonjour Maître,

        Salim Youssouf est un con, le concept est très tentant certes, mais bien trop réducteur à mon avis.

        Dès lors que vous vous arrêtez à ses écrits alors évidemment vous pourriez avoir raison à mort, mais si on se place sur le terrain d’une retraite chapeau? Qu’on ne lui propose pas au Canada en tant que Prof de Fac?

        Et du coup il se l’offre lui-même par un passage sans aucune honte chez AstraZeneca, manière de bien se dégourdir le portefeuille et démontrer tout le potentiel restant du « vieux » que l’on veut mettre sur la touche pour raison de limite d’âge alors qu’il se sent en pleine bourre…

        Il y a des gens qui peuvent se vendre pour de l’argent sans aucun problème, et d’autres qui en sont parfaitement incapables.

        Il pourrait écrire des bouquins, mais il ne sait pas quoi raconter. Il pourrait être heureux, délivré de toutes les contingences imposées par son université d’origine, mais il n’y arrive pas. Il devrait donner de son temps et de sa compétence gratuitement, mais il n’y a même pas pensé.

        Donc Salim part travailler chez les statiniculteurs.

        Vous avez raison finalement, je vous ai tous dérangé pour rien, Salim Youssouf est vraiment un très gros con.

          1. Reliquet
            En réponse à : papynou34

            Cher Papynou34,

            Péremptoire, mon jugement, moi qui ne suis que sucre et miel?

            Salim Youssouf me rappelle les mecs qui, début 44, se couchaient des chapeaux mous sur une oreille et montaient en Traction-Avant entre potes vérifier dans les escaliers ou dans les fermes si le gars dénoncé ne pouvait pas avoir un peu d’or en échange de son non-départ anticipé familial vers un nouvelle villégiature Polonaise…

            …Puis d’un coup le monde change et voilà qu’en quelques mois les chapeaux mous se transforment en bérets verts, et le signataire principal de HOPE-3 devient le chantre de l’intelligence nutritionnelle libérée?

            Et mon c…, Papynou?

            Salim Youssouf aurait pu aider l’humanité s’il n’avait pas signé HOPE-3 il y a moins d’un an, je ne dis même pas qu’il l’a rédigé car dans ce milieu abominable la signature d’un ponte prévaut sur son réel travail, il vaut mieux laisser composer en interne les AstraZeneca’s et poliment se laisser tendre un volumineux chèque en tant qu’ »Auteur principal » à la fin, au moins tout le monde y trouve sereinement son compte…

            J’ai une sorte de demi-frère avec qui je communique peu actuellement et qui, sous menace de mort d’un gars formidable, avait rédigé urgemment un article simple sur HOPE-3, ici,

            https://aimsib.org/2016/04/16/hope-3-la-rosuvastatine-et-le-salut-du-monde/

            Vous le voyez, le chapeau mou sur l’oreille, et moins d’un an plus tard ce Prof de Fac’ qui comprend brusquement la vie, avec toute la lipidologie réelle qui lui apparaît brusquement comme Bernadette qui voit le Bon Dieu au fond de sa grotte?

            Qui est vraiment le plus con, de nous ou de lui???

            C’est pas tout. Dans votre lien de cardiologiste (?????, au moins on ne parle pas de MdL…), ici;

            http://www.eatfat2befit.fr/2017/02/changement-de-paradigme-nutritionnel.html

            Et bien il n’y figure même pas la crème de la connerie du délire final, ou plutôt si mais en plus mal pensé par Youssouf. Les légumes et les fruits ne servent à (ou à presque) rien en santé durable. Salim a remis son chapeau mou… C’est là, à 21’33″ du lien précédent.

            On délire, quels types de végétaux a-t-on pris en compte dans cette étude? leurs daubes nord-américaines exténuées ou nos petites merveilles travaillées à la pogne amoureuse comme les légumes de Christophe Gaudry, ici;

            https://www.youtube.com/watch?v=Sm7N38YvWak

            C’est pas beau son histoire de grillages posés autour des tomatiers, non pas pour les emprisonner mais pour bien étayer leurs branches trop lourdes de fruits gorgés de lycopènes qui donnent des aphtes (si on n’est pas habitué)??

            Tant que Youssouf n’aura pas présenté des excuses pour avoir trempé dans HOPE-3, alors il restera rangé dans le rayon des très gros cons, et des torves ennemis de nos santés fragiles.

            Là!

          2. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Reliquet

            Si Yusuf Salim ne s’était rendu coupable que de « HOPE-3″, ce serait pardonnable… vu qu’il est con !
            Mais, depuis 30 ans ce type ne dit que des conneries, la pire étant la notion de « polypill », un mélange de plusieurs médicaments dans le même comprimé, maximum de connerie médicale.
            Bon, je m’énerve !

        1. Francoise
          En réponse à : Reliquet

          @Reliquet @bon Dr MdL
          Je vais lire toutes les vidéos (et y’en a !!! au minimum… on verra ensuite pour la lecture de ses livres) du Dr Salim Yusuf… Histoire de faire pénitence collective de ces mots péremptoires…. en l’absence de l’accusé.

    1. oursdesneiges
      En réponse à : Emilio

      Je t’avais prévenu il y a plus d’un mois , Mimile !

      ( Toujours faire confiance aux vieux ours )

  3. Reliquet

    Vite, ça presse,

    j’ai envie de supputer et de désinformer avant d’aller travailler,
    20 millions de vues, merci de montrer ceci à RicoBis et M’zelle Hortense.

    1. ricomart
      En réponse à : Reliquet

      Cela semble être de la publicité, pour un gros distributeur allemand qui semble vouloir se distinguer de ses confrères, qui, à sa différence, vendraient de la merde ! Le jeune émule de Lilienthal semble converti aux baies rouges et aux espoirs conjugués du germanique distributeur. En gros :  » Bouffez ligth, vous serez moins fat !  » signé le corbeau qui jura, mais un peu tard, que l’on ne l’y prendrait plus.

    2. Inoxydable
      En réponse à : Reliquet

      Ha ha … Je constate que pour son régime elle consomme des baies d’ Aronia, de Mûres et des groseilles …

  4. superwebcrawler

    Bonjour Docteur,

    Est-il bien nécessaire se soutenir avec tant de vigueur Le fameux Professeur H. Joyeux, personnage hautement médiatique qui profite de ses « états de service » et de son titre « Professeur des Universités » pour assener de manière péremptoire vérités et parfois contre-vérités ?

    Je me suis surpris à lire son bouquin grand-public « Changer d’alimentation » et avoir été très déçu par la piètre qualité argumentaire de ses propos… On est loin du sérieux des ouvrages du canadien Béliveau ou encore de votre fameux ouvrage « La diète méditerranéenne »…

    Il me semble important que ce fameux article de Marc Girard puisse être soumis à l’analyse des lecteurs de votre blog :

    http://www.rolandsimion.fr/spip.php?article338&lang=fr

    Je m’attends, ici même, à une mémorable levée de boucliers mais n’est-ce pas l’inévitable préalable à tout débat de qualité ? :-)

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : superwebcrawler

      Il y a plusieurs façons de voir les choses… vous le dites très bien ; mais il y a un fait évident : quel que soit la valeur scientifique de ladite pétition, elle a conduit à une décision du Conseil d’État qui, jusqu’à preuve du contraire, pourrait aider à faire avancer les choses.
      Pas sûr ! Peut-être !
      Vous connaissez mon admiration pour tonton Marc ; mais parfois il faut laisser [c'est de la Bhagavadgita...] « les pierres rouler » et ne pas croire que sa seule perfection personnelle peut avoir raison du monstre.
      Ne pas croire que soi-seul peut…
      Et donc « laisser parler les autres » en espérant qu’une façon différente puisse être plus efficace que la sienne propre qui, en toute humilité, s’avère bien peu efficace…
      Gentil tonton Marc mais il fait du surplace ! Soyons bienveillants et acceptons la parole des autres même si nous ne partageons pas toute cette parole.

      1. Inoxydable
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Bonjour Docteur. J’ai acheté et lu le livre « changer d’alimentation » du Pr Joyeux. Ce n’est pas si mal que çà et c’est à la portée de tout public, cela n’a pas d’autre vocation; On peut tiquer sur quelques « antiennes » tenant au Cholestérol, mais tous les nutritionnistes qu’il soient médecin ou non, parfois bien intentionnés, font la même erreur, à croire qu’ils n’ont pas lu vos livres … ou qu’ils reste de manière rémanente, sur de vielles études dont leur cerveau « disque dur » n’arrive pas à se débarrasser façon « corbeille ».
        Quant au commentaire de @ Reliquet, il est parfait comme d’habitude et je rappelle qu’on avait déjà parlé ici des « Yussufades » dont la permanence dans la connerie est un exemple de ce que ceux qui se rendent compte subitement de leurs erreurs peuvent avancer comme arguments pour se justifier… et continuer façon « portefeuille ».
        bonne journée à tous.

      2. chevalier
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        En effet, je crois Mr M Girard vieillit et n’est plus la même personne qui a expertisé le vaccination anti hépatite B ; on ne peut pas être et avoir été….
        Il faut savoir reconnaitre et faire son profit de ce qui est bon chez une personne ; « séparer le bon grain de l’ivraie ». La peste de soi de cette psychanalyse !

    2. MT
      En réponse à : superwebcrawler

      Levée de bouclier? Oh non!
      J’avais déjà lu cet article de Marc Girard.
      Je raisonne bien avec les propos de MDL.
      La pétition du Pr Joyeux est pour moi un peu à côté de la plaque et je ne sais pas si Mr Joyeux a lu le livre de Michel Georget; il devrait! Mais elle a le mérite de pointer du doigt la problématique vaccinale (et les magouilles des labos). Elle amène, quoique on en pense, les gens à se poser des questions. Trop de vaccins? Sur des populations trop jeunes? C’est déjà pas si mal; on part de loin!
      La question vaccinale, c’est du lourd! Compliqué de l’aborder sans se mettre tout le monde à dos, l’angle d’attaque doit être subtil…
      Mais en vérité, je l’ai signée contre mon gré… Je me met juste à la place de la majorité des gens qui pensent que vacciner leurs enfants c’est bien!
      Ca aurait été plus intelligent de demander la liberté vaccinale que le retour au DTP sans aluminium. C’est le point noir!

      1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
        En réponse à : MT

        Ouais, MT, d’accord ; d’autant sue nous sommes des fourmis dans une fourmilière ; chaque fourmi est un peu cucul ; mais toutes le fourmis ensemble…

  5. papynou34

    En réponse à Reliquet :
    Attention, ou Achtung!!!, ne pas confondre Salim Youssouf, ancien gendarme mis en cause dans l’affaire Hélène Pastor, avec Salim Yusuf…..

Commentaires : page 3 sur 4«1234»

Les commentaires sont fermés.