STATINES ET POLYARTHRITE RHUMATOIDE

Mauvaise, très mauvaise nouvelle, et j’en suis réellement désolé !

Une grande étude épidémiologique néerlandaise, conduites par des pharmacologues peu suspects d’être hostiles à l’industrie pharmaceutique sous une forme quelconque, décrivent une forte association statistique entre l’utilisation de statines et la fréquence de la polyarthrite rhumatoïde (PR), la plus fréquente des maladies dues à une réaction auto-immunitaire.

Le risque de voir se développer une PR quand vous prenez une statine est augmenté de 70%.

Beaucoup pour qu’il ne s’agisse que d’un effet du hasard …

L’étude est, foi de chercheurs, bien conduite. La seule limite « technique » que je vois est qu’il s’agit d’une étude cas-contrôle ! C’est le type d’étude la plus faible pour démontrer une relation de cause à effet, mais les investigateurs ont pris la précaution de sélectionner 5 contrôles pour un chaque cas de PR … 5 pour 1, du bon travail !
C’est prudent, c’est bien, d’autant qu’ils ont été capables de recruter plus de 500 patients avec PR !

Ainsi s’expliquent sans doute ces nombreux cas de patients qui, à la suite d’une exposition même brève à une statine, ne guérissent plus jamais de leurs douleurs … jusqu’au jour où leurs médecins se décident à les prendre au sérieux … et finalement diagnostiquent une PR … ce qui les autorisent à innocenter l’origine statines des douleurs …

Désolé, Docteur, c’est vous qui, avec cette prescription inutile et toxique de médicament visant à combattre un innocent (le cholestérol) avez provoqué ce malheur !

Car, une fois déclenchée, la PR ne reculera plus, au mieux peut-on espérer des phases de quiescence relative …

D’autant plus dramatique que la PR augmente le risque d’infarctus et d’accident vasculaire cérébral, de même que les médicaments anti-inflammatoire (l’affaire du Vioxx !) mais ceux qui ont lu mes livres le savent déjà …

Ainsi se vérifie la règle désormais quasi systématique avec les statines : étape 1 : des « idiots » rémunérés par l’industrie prétendent que le médicament diminue le risque d’une maladie x ; étape 2 : des « moins idiots » disent que finalement le médicament n’est pas protecteur, mais n’augmente pas non plus le risque de maladie x ; et étape 3 : des innocents remarquent « distraitement » qu’il semblerait bien qu’effectivement le médicament augmente le risque … Dormez tranquilles, citoyens, l’Assurance-Maladie paiera …

On a vu ça pour les démences (Alzheimer), les cancers, les maladies des yeux et maintenant la PR, et je fais court !

AMEN

NB: La référence pour les intello qui veulent vérifier que je ne dis pas des bêtises : de Jong HJI, et al. Ann Rheum Dis, 2011 (cf PubMed pour les détails)

44 réflexions au sujet de « STATINES ET POLYARTHRITE RHUMATOIDE »

  1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @Hélène : 

    Hélène, vous êtes un peu impatiente …
    Ai-je le droit de me reposer ? 

    Suis-je aux ordres ?

    Est-ce "à la minute" qu’il faut vous répondre ?

    Votre attitude m’indique que vos conditions d’existence sont difficiles et vous ne gérez pas (comme disent les économistes) sereinement votre situation, et cela m’inquiète car c’est probablement plus dangereux pour vous que votre niveau de cholestérol, vraiment URGENT de me lire comme je vous l’explique dans mon message précédent …

  2. Hélène

    Veuillez accepter mes excuses. C’est vrai, je ne me reconnais pas, j’ai un sacré caractère ces temps-ci! Vous savez, l’entourage n’est pas toujours serein, lui non plus, et facilement vexé lorsqu’un proche n’est plus aussi généreux de sa personne. Mon état a même fait partie des déclencheurs d’une sévère maladie mentale chez une de mes soeurs…

    Encore merci. Je m’en vais me procurer votre bouquin de ce pas!

  3. Pierrot

    bonjour docteur michel on ne sais plus quoi penser ici a montreal mon cardiologue me suggere une statine pas trop fort 10 mg pour stabiliser mon taux de cholesterol apres avoir eu 2 pontages mais je sais que meme si je vous crois compétent et tres au fait du danger des statines a long terme ne serait-il pas securitaire pour moi de stabiliser mon cholesterol a 58 ans bonjour chez vous

  4. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @Pierrot :

    URGENT de lire mon dernier livre "Prévenir l’infarctus", ça pourrait vous sauver la vie !

    Définitivement, le cholestérol est innocent …

Commentaires : page 5 sur 5«12345

Les commentaires sont fermés.