Réponse au commentaire de Marilyn Mann du 23 Octobre

Bien que Madame Marilyn Mann m’ait écrit en anglais, elle me dit qu’elle lit aisément le français. Je vais donc lui répondre en français.

Je résume tout d’abord le contenu de son commentaire (NDE : auquel vous pouvez répondre en cliquant sur la flêche) :

Elle pense être victime (elle et sa famille) d’une maladie héréditaire, l’hypercholestérolémie familiale (dite HF), et elle considère donc qu’il est vraiment très malencontreux de la part de médecins et scientifiques d’affirmer que le cholestérol est innocent et qu’il ne sert à rien de prescrire des statines pour se protéger de l’infarctus du myocarde.



Pour cette raison, elle m’a dénoncé (ainsi que mon ami japonais le Pr Okuyama) aux médias américains comme étant membre d’un groupe de scientifiques « sceptiques » vis à vis de la théorie du cholestérol, ces scientifiques étant connus sur Internet sous la dénomination THINCS. Cette association virtuelle (essentiellement de dangereux retraités sans aucun pouvoir universitaire ou mercantile) sans but lucratif ni conflit d’intérêt n’a qu’un but comme son nom l’indique : PENSER ! 

Ce faisant, Madame Mann pensait sans doute pouvoir dévaluer (dénigrer) notre article dans les Archives of Internal Medicine (où nous montrons simplement les biais évidents de l’essai JUPITER dont les conclusions pourraient conduire quelques dizaines de millions d’américains à se voir prescrire inutilement une statine très toxique en prévention primaire) et ainsi sans doute éviter que les lecteurs se mettent à lire notre argumentaire, voire à PENSER.

Je ne trouve pas la méthode très digne.

Ce n’est évidemment pas comme cela que je conçois le débat scientifique, mais il faut l’admettre et donc faire avec …

Ceci dit, que valent les arguments de Madame Mann sur le fond ?

Je ne ferai aucun commentaire évidemment concernant le cas particulier de sa famille, ne pouvant me contenter de son descriptif rapide pour poser un diagnostic quelconque, par correspondance de plus.
Je renvoie les visiteurs de ce blog à mes livres, dans lesquels je consacre plusieurs chapitres aux hypercholestérolémies familiales (HF), les bénignes et les malignes, les hétérozygotes et les homozygotes, ces dernières étant de la plus extrême rareté. Tellement rares que la majorité des médecins n’en voient pas un seul cas dans toute leur carrière.
Les hypercholestérolémies vraiment malignes sont également rarissimes et les données épidémiologiques que nous avons (données scientifiques dites d’observation) montrent plutôt que les personnes porteuses d’une HF hétérozygote ne sont pas victimes de leur cholestérol, peut-être victimes d’autres anomalies de la coagulation associées à leur anomalie du cholestérol, ou de leur mode de vie, peut-être … mais pas de leur cholestérol !

Comment puis-je oser être aussi affirmatif ?

En fait, nous disposons de très peu de données solides concernant la relation entre le cholestérol et le risque d’infarctus chez les personnes ayant une HF. Le meilleur argument possible consiste à faire un essai clinique en double aveugle pour vérifier qu’en baissant radicalement le cholestérol de ces personnes porteuses d’une HF, on améliore vraiment leur pronostic.
Avons-nous un essai de ce type ?

Jusqu’en 2008, la réponse était négative et les maniaques du cholestérol pouvaient faire croire à leurs histoires sans crainte d’être contredits par des sceptiques.
Mais en 2008, les résultats de l’essai ENHANCE (testant une double thérapie anti-cholestérol permettant une réduction de 50% du cholestérol chez des personnes avec HF) ont été publiés. 
L’essai est totalement négatif. Je ne rentrerais pas dans les détails techniques de l’essai ENHANCE mais les faits sont là : 50% de réduction du cholestérol n’a eu aucun bénéfice pour les patients avec HF traités !

Je raconte en détails cet émouvant épisode de la recherche médicale dans mon livre « Cholestérol, mensonges et propagande ».

Emouvant parce que c’était sans doute rassurant de penser qu’avec le cholestérol, on tenait un coupable.

Pour beaucoup de gens (notamment des médecins) sincères, avec ENHANCE, le sol s’est dérobé sous leurs pieds …

Ainsi donc, chez les personnes avec HF aussi, le cholestérol serait innocent … 

Chaque lecteur de ce blog l’aura compris, j’ai pardonné à Madame Mann son mauvais procédé.

Mais qu’en penseront ceux qui un jour comprendront que les dénonciations de madame Mann ont retardé la prise de conscience que nous sommes tous victimes d’un simulacre de science ?

Suite au prochain numéro …

13 réflexions au sujet de « Réponse au commentaire de Marilyn Mann du 23 Octobre »

  1. Nessy

    D’abord merci,vieillissant à vue d’oeil, j’ai 66ans, plus de force, douleurs musculaires, les articulations, n’en parlons pas la manipulation des ruches, problématique (j’en ai une dizaine) et un temps de récupération de plus en plus long … je ne vous parle pas des maux de tête le scanner ,la coupe en tranche de la tête s’est révélé négatif, les troubles de la vision idem après ophtalmologue et champ visuel… d’autre part ne prenant qu’un seul médoc.. un anti cholesterol j’ai cherché sur le net d’autres avis sur les effets secondaires … Contrairement à la notice, qui les minimise, et à mon médecin traitant qui ne comprenait rien … j’ai même eu droit à des séances de kiné et d’ostéopathe remboursées, et oui! et qui non bien sûr rien apporté en confort physique. Je ne vous raconte pas , ou plutot si je vous raconte: ma stupéfaction quant à la quantité de gens incommodés par les statines; c’est rassurant de faire partie d’un groupe qui partage vos soucis … on se sent tout de suite moins seul! Aprés avoir écumé les forums sur le sujet j’ai arrêté la prise de simvastatine. Je témoigne maintenant après 7 mois sans soins; si j’étais croyant ,je crierai au miracle… maintenant tout est rentré dans l’ordre j’ai une pêche d’enfer façon de parler, la fréquence des maux de tête une fois par mois au lieu de 2 par semaine, les troubles de la vision, disparus grâce au changement d’alimentation j’ai perdu 8 kg. les ruches ne me posent plus de problème les maux de dos qui me clouaient au lit, je ne sais plus ce que c’est! que du bonheur!! Et mon cholestérol? il va bien , merci ; A vrai dire je n’en sais rien… un jour faudra que j’y pense..
    je vis en Nlle Calédonie, et reste à votre disposition … et oui, j’ai acheté le dernier Delorgeril!! il y a 4 mois.
    au Plaisir!

  2. Gérard

    Cher Docteur,
    J’ai lu avec beaucoup d’attention et d’intérêt vos livres sur la question du cholestérol,et je me suis senti rassuré. Cependant mon contrôle sanguin du 19 février dernier a fait resurgir en moi le doute.Le voici: Cholestérol total 3,47g/L, HDL Cholestérol 0,81g/L, LDL Cholestérol 2,53g/L, Triglycérides 0,63g/L.
    Je ne prends pas de médicaments anti-cholestérol car je ne les supporte pas, notamment les statines.
    Depuis mon adolescence,mon taux de cholestérol total est en moyenne de 3g/L.J’ai 63 ans,je pèse 57kg pour 1m63.Mon modèle nutritionnel global se référe à la diète méditérranéenne.Je pratique une activité physique régulière,je suis non fumeur,pas diabétique et ma tension artérielle est normale.Je n’ai pas à ce jour de problème cardiovasculaire tout comme ma mère agée de 91 ans et mon père,décédé en 2006 de la maladie d’Alzheimer à l’âge de 84 ans.
    Mon médecin généraliste me conseille Crestor,et moi je lui ai conseillé de lire vos deux ouvrages.
    Mille merci à vous Docteur pour votre réponse.
    Bon courage.
    Cordialement.

  3. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @Gérard : Vous avez probablement une hypercholestérolémie familiale bénigne, de loin je ne m’avancerai pas plus dans le diagnostic, vous avez tout compris, si vous êtes quand même anxieux, essayez de vous rapprocher encore plus de la diète méditerranéenne traditionnelle, n’oubliez pas l’exercice physique, vous ne pouvez rien faire de plus sinon attirer les ennuis avec des médicaments inutiles et toxiques ! AMEN

Commentaires : page 2 sur 2«12

Les commentaires sont fermés.