Emission TV "Le coeur au ventre" au Canada les 9 et 16 janvier 2009

Les 9 et 16 Janvier 2009, les téléspectateurs canadiens peuvent profiter de deux heures d’entretien de Michel de Lorgeril avec Daniel Pinard sur la question du cholestérol.

On peut se brancher sur Internet pour en profiter :
www.radio-canada.ca/television/du_coeur_au_ventre/

Je dois dire que j’ai gardé un très bon souvenir de cet interview (au printemps de 2008 à Montréal) tant l’équipe était sympathique et l’interviewer connaisseur de son sujet.
Mais que sont devenus les professionnels d’antan qui connaissaient le sujet de l’entretien presque mieux que l’interviewé ?

27 Replies to “Emission TV "Le coeur au ventre" au Canada les 9 et 16 janvier 2009”

  1. cher Michel, Vous me dites beaucoup de choses sur votre vie, et malheureusement, je comprends qu’avec tous ces traitements, ces ennuis et ces soucis, vous avez quand même fait un infarctus. Vous étiez donc mal protégé avec tous ces médicaments ! La bonne nouvelle, quand même, c’est que vous êtes vivant, toujours là avec nous (un patient sur deux qui fait un infarctus en meurt immédiatement ou dans les semaines qui suivent !), et que vous avez toutes vos chances pour le rester encore longtemps à condition que … … que vous ne suiviez pas “un peu” ou “assez bien” la diète méditerranéenne traditionnelle, mais parfaitement ! Vous êtes un survivant, il faut donc prendre les choses en main sérieusement : ni les stents ni les médicaments ne peuvent vous assurer une espérance de vie longue et radieuse, seule une modification radicale de votre mode de vie !

    Vous me demandez si les stents peuvent se boucher. La réponse est oui, notamment à l’arrêt ou au décours de l’arrêt des médicaments anti-plaquettaires (aspirine et Plavix). Mais le principal problème des patients qui ont des stents et qui s’en remettent aux médicaments pour la prévention des récidives, c’est qu’ils bouchent leurs artères “à côté” des stents ! Si vous m’avez bien lu, vous savez ce qu’il vous reste à faire ! Si vous le faites bien, avec en plus quelques techniques de relaxation ou du yoga, tout ira bien ! Bon courage !

  2. J’ai regardé les deux entrevues dans le cadre de l’émission du cœur au ventre. Et par la suite j’ai acheté vous deux livres. J’ai parlé de vos livres à mon médecin et il ne veut pas les lire, car il dit que vous être seul à y croire.

    J’ai 54ans, je prenais de Zocor 40mg que j’ai arrêté a cause des effets secondaire, perte de mémoire, saignements de nez, fatigue j’avais froid j’avais chaud, Eczéma qui est revenue, mon médecin ne crois pas que c’est le médicament qui est en cause de tous ces problèmes, sauf que quand j’ai arrêter de le prendre tout reviens a la normal après quelque mois.
    Mon cholestérol est présentement LDL 3,76 HDL 1.03

    J’ai pris du crestor10mg qui ma donne une douleur dans la région du cœur après 2 ans ,j’ai endurer cela pendant un mois, mon médecin croyais que je faisais un ulcère d’estomac, après plusieurs test sans résulta je lui est suggéré d’arrêter le crestor et après deux jours le mal étais parti, il ma prescrit du lipitor qui ma donner après quelque mois de l’eczéma et il ne croyais pas encore que c’étais le médicament et maintenant le Zocor.

    À 20ans 30ans 53ans ma vue c’est embrouillé pendant 20minutes, à 53ans j’en parler a mon médecin il pensais que je faisais un ACV. Il ma prescrit de l’aspirine 325ng tous les jours, je me pose la question si ce n’est pas l’aspirine qui aurais causer mon infarctus.
    Le neurologue n’a dit que je n’avais pas fais de ACV mais une migraine que mon médecin ne croit pas encore pour lui c’est un ACV.

    Suite à cela j’ai fait un infarctus 28 août 2008, et j’ai un stent présentement, je vais voir mon cardiologue le 10 sep 2009 et lui parler de l’arrêt du ZOCOR
    Je prends présentement 25mg pour ma pression 128/83 142/91

    Du Sandoz Ticlopidine 250mg deux fois par jours que je devrais arrêter aspirine 80mg.

    D’après ce que j’ai compris en lisant vous livres l’arrêt du Zocor ne changerais rien, et même je m’en porterais mieux.

    Une question est-ce qu’un Stent se bouche, et que faire pour le prévenir.

    Je suis assez bien la diète méditerranéenne, sinon je prend des capsules omega3.

  3. Cher Robert, Ce serait bien en effet qu’un éditeur (publisher) anglophone produise la version anglaise de mes livres. Pour le moment, personne ne m’a contacté avec une proposition précise et je n’ai pas le temps de m’en occuper. Mon métier, c’est la recherche, et pas la publication de livres “grand public”. Si vous connaissez une maison d’édition intéressée, faites moi (et faites leur) signe. Merci. Amitiés

  4. Bonjour Docteur de Lorgeril,

    J’ai suivi votre entrevue à Radio-Canada avec Daniel Pinard et bravo, vous m’avez intéressé au plus haut point pour certain de mes confrères qui ont des statines a prendre selon leurs médecins.

    Est-ce que vos livres sont disponibles en Anglais? mes confrères sont anglophones et n’ont aucune connaissance du français et je crois fortement que vos livres aiderais grandement mes confrères.

    Merci de votre bienveillante attention.

  5. Cher Karel, Vos théories sont en fait très intéressantes, quoique présentées de façon un peu naïve. N’importe, vous montrez de façon saisissante que le déroulement des choses (dans une artère) pourrait être scénarisé de façon très variable et très différente si on se libère de l’idéologie du cholestérol. Et si on a pas, comme objectif ultime, de faire du business ! D’autres questions médicales, comme par exemple la prise de poids et l’obésité, peuvent aussi être vues comme des mécanismes de défense (face à l’adversité) plutôt que des processus obligatoirement pathologiques. Mais hélas, je ne puis discuter ces questions très complexes sur un blog et surtout en ce moment où je suis assailli un peu de tous les côtés et trouve même difficilement du temps pour répondre à des missives aussi intelligentes que la vôtre. Continuez à réfléchir, et écrivez-le, des bons esprits (peut-être la nouvelle génération) peuvent à tout moment s’en emparer et faire fructifier. En un mot, donnons la parole au peuple ! Il saura mieux en faire que les tristes pitres que je côtoies dans les meetings dits spécialisés ! Amitiés

  6. Chère Mary, La question de la levure de riz rouge est de peu d’intérêt dès que l’on a compris que le cholestérol était innocent et qu’il n’y avait aucun intérêt à vouloir le diminuer, quelque soit le moyen utilisé ! De nombreux régimes anticholestérol (sans levure de riz rouge) ont été testés dans l’historique du cholestérol (je raconte cette calamiteuse affaire dans mes livres) sans aucun résultat bénéfique. Inversement, dans l’Etude de Lyon, nous avons obtenu une réduction du risque de 50 à 70% en l’absence de tout effet sur le cholestérol. Personne, à ma connaissance, ne conteste les résultats de l’Etude de Lyon, qui ont été confirmés par de nombreuses études ultérieures dans de nombreux pays. Je raconterai ça dans un de mes prochains livres si j’ai le temps. En bref, oubliez donc votre cholestérol ! Amitiés

  7. Chère Loulaine, Merci beaucoup pour vos commentaires. Ce que vous décrivez est très classique et beaucoup de gens le vivent quotidiennement en en ayant presque honte, parce que leur médecin (lui-même trompé par les faux experts et les mauvais docteurs) leur a dit que ce n’était pas vrai, que ces douleurs n’existaient pas et étaient seulement le produit de leur imagination ! On est parfois, selon mes témoins, proche du sadisme ! Donc, merci pour votre témoignage qui sera utile à beaucoup d’autres ! Mais attention : le fait de vous libérez de vos douleurs ne réduit pas pour autant (mais ne l’augmente pas non plus) le risque de refaire un infarctus. Pour cela, c’est votre mode de vie qu’il faut adapter. Mais au moins, maintenant que vous n’aurez plus mal, vous allez retrouver le courage de faire de l’activité physique et ça c’est crucial pour diminuer votre risque. Oubliez votre cholestérol ! Mais attention : l’exercice physique ne suffit pas. Le principal reste la nutrition ! Si vous avez lu mes livres, vous le savez déjà ! Bon courage et merci pour vos encouragements !

  8. Bonjour Dr. de Lorgeril :–)
    J’ai visionné l’entrevue à Radio-Canada et je suis soulagé qu’enfin des scientifiques comme vous ne s’en laissent suffir par les soit-disants acquis absolus de la médecine occidentale. :–)

    J’ai retenu une attention particulière lorsque vous avez parlé des parois des artères sclérosés au coeur desquelles se forment l’athérome, et que celui-ci pourrait servir de protection. Et j’en suis venu en fait à me demander : quelle mesure de sauvetage ou de récupération le corps pourrait envisager pour réparer les tissus épithéliaux sclérosés ? Comme les lipoproteines à basse densité (LDL) sont en cause dans la formation de l’athérome (je crois il me semble, corrigez si je me trompe) et que celles-ci contiennent 50 % de cholestérol, une réserve d’énergie à portée directe des cellules en réparation, le rôle du cholestérol dans l’athérosclérose pourrait être une mesure de sauvetage. Il est aussi probable que les graisses agissent comme lubrifiant et servent à maintenir la pression sanguine même si certains tissus sont dans un processus d’induration. De plus, les graisses permetteraient la formation d’une petite quantité d’eau et de liquides au coeur de la sclérose, sachant que toute réparation dans le corps se fait dans un milieu humide et acqueux.

    Je vous remercie de lever le voile sur cette controverse. D’ailleurs, il y a des traits similaires entre l’histoire des statines et l’histoire de l’AZT, avec tous ses sous-produits.

    Bonne continuité,
    Karel Grenier

  9. Votre opinion sur la levure de riz rouge qui est une statine naturelle? Est-ce que ce produit peut aussi avoir des effets indésirables du même type que celles issues des laboratoires pharmaceutiques?
    Un rapport de 2008 (Becker, Gordon, Morris et al. Mayo Clinic Proceedings, July 2008: 83(7): 758-764) de la Mayo Clinic au E.-U. parle de l’éfficacité égale du Zocor et d’un régime incluant la levure de riz rouge et l’huile de poisson dans la réduction du LDL cholesterol.
    Merci et continuez votre excéllent travail!

  10. Quelle nouvelle!…Après avoir écouté l’émission de Daniel Pinard, j’ai eu un drôle de feeling. C’est comme si une lourde charge tombait de mes épaules, que j’avais des ailes et pourtant…Le soir même, j’ai cessé de prendre mes pravachols. J’ai fait un infarctus depuis 2 ans et mon cardiologue m’a prescrit du crestor que j’ai pris pendant 1 année, durant laquelle j’ai tellement eu des douleurs mais je pensais que c’était un effet de l’infarctus et aussi dû à mon âge (66 ans) donc , que je devais vivre avec et que c’était normal. Par la suite, j’ai changé 3 fois, suis arrêtée une 3e fois le 9 janvier. J’avais du mal à m’endormir, je devais prendre des tylénols pour contrer la douleur. Je suis quand même craintive d’être arrêtée parce que c’était tellement ancré dans ma tête que le cholestérol n’était pas bon pour le coeur.
    Comme j’ai pu comprendre, le cholestérol peut être haut chez certaines personnes. Que veut dire haut?. Quel est le chiffre ? Donc, je vous remecie beaucoup. Vôus êtes pour moi ce que Barack Obama est pour les américains : un Messie, un Sauveur. Merci encore

  11. Chère Malvina, Votre question c’est : “Indépendamment des prétendus effets cardiovasculaires, est-ce qu’un taux de cholestérol jugé «élevé» a d’autres effets nuisibles sur la santé ?” La réponse est : aucun et, bien au contraire, avoir des taux modérément élevés de cholestérol (ce qu’il faudrait définir) a des avantages notamment en termes d’immunité (avant l’ère des antibiotiques, il semblerait que les sujets avec hypercholestérolémie se défendaient mieux que les autres contre les infections et avaient une meilleure espérance de vie), de qualité musculaire et probablement de santé des neurones au sens large. Mais votre question est assez compliquée et nécessiterait des développements. Si vous aimez lire, je vous recommande mes livres, evidemment ! Bon courage et résistez !

  12. Chère Annie, Votre question est tellement intelligente mais aussi tellement vaste qu’il m’est impossible de répondre en 5 minutes dans un blog. Vous trouverez des pistes dans nos livres (pas ceux sur le cholestérol les autres ! Nous déjà on essaie de boire du vin bio ! On boit assez beaucoup mais pas vraiment trop, si vous voyez ce que je veux dire ! Alors on fait attention à ça ! Un point toutefois : ce ne sont pas les nitrates qui me font le plus peur. Regardez comme ça fait bien pousser les herbes au sortir des rivières ! Polluant pour la nature et déséquilibrant oui, empoisonnant la matière vivante pas sûr, ou de façon très indirecte ! Le problème ce sont surtout les pesticides, car eux ce sont des ppoisons qui tuent ! Ils sont faits pour ça ! Alors faires votre choix parmi les choses que vous préférez ! Amitiés

  13. Cet après-midi j’ai reçu un appel de mon médecin me disant que mon taux de cholestérol était rendu suffisamment élevé pour justifier une ordonance de statines (Crestor). Je viens de franchir 60 ans et mon taux total (Canada) est rendu à 6,6. Une amie m’a suggérée de regarder vos interviews dans le cadre de l’émission «Au coeur du ventre». Vos propos ont confirmé mes hésitations de ne pas m’aventurer sur cette voie. J’avais déjà lu des articles il y a trois ans qui appuyaient votre théorie. Les questions que je vous pose sont les suivantes: Selon vous, est-ce qu’il est parfaitement normal que certaines personnes aient des «taux plus élevés» que d’autres, sans que cela «nuise» à leur santé? Certaines familles seraient plus sujettes à des taux plus élevés (2 de mes frères prennent des statines). Je considère que je suis une personne en pleine santé qui s’alimente relativement bien. Indépendamment des prétendus effets cardiovasculaires, est-ce qu’un taux de cholestérol jugé «élevé» a d’autres effets nuisibles sur la santé? Si non, pourquoi doit-on s’efforcer de réduire ce taux, par une alimentation mieux choisie, par exemple ? Merci de vos conseils et continuez votre beau travail !

  14. Bonjour,
    Lors de cette émission, vous avez parlé des aliments biologiques d’origine végétale, disant qu’ils sont riches en polyphénols. Étant donné le coût associé à l’alimentation biologique, y a-t-il des aliments qu’il serait davantage bénéfique de consommer biologiques?
    De plus, j’ai déjà lu que les carottes devraient toujours être biologiques, car sinon elles contiennent trop de nitrates et que les nitrates, combinées avec des protéines, créent un mélange hautement cancérigène. Est-ce vrai? Et y a-t-il d’autres aliments dans le même cas?
    Merci beaucoup et félicitations pour votre travail d’éducation de la population et de bris des mythes entourant la santé cardiaque!
    Annie Marcoux, Canada

  15. Cher Raymond, Vous comprendrez sans doute que je ne puisse faire une consultation médicale via un blog. Ce que vous décrivez à propos de votre maman peut très bien être causé par la statine. Son traitement n’est probablement pas justifié puisque, comme je l’explique dans mes livres, il y a très peu (sans doute aucune) raison médicale à diminuer le cholestérol. Ceci dit, votre maman est peut-être un cas très particulier et si elle devait arrêter son traitement, elle doit d’abord au minimum en parler avec son médecin traitant. Nul ne connaît vraiment les effets à long terme des statines (sauf les industriels, mais c’est pas sûr) et il y a peu de chance (à voir la façon dont les prescripteurs réagissent aux plaintes de leurs patients) qu’on le sache avant longtemps. A moins que les internautes le fassent savoir ! Merci de votre confiance et Bon courage !

  16. J’ai entendu mais pas écouté votre émission, par contre ma mère l’a écoutée et elle a réagi fortement, d’autant plus que je lui avait parlé de cette possibilité d’une dégradation musculaire suite à la prise de statines que j’avais vue sur le web. Elle prend du pravastatin depuis environ 10 ans et elle a de la difficulté à marcher, perdu l’audition d’une oreille, a la vue embrouillée. Je voudrais savoir ce qu’il faut faire pour pallier aux tords musculaires que le médicament aurait pu causer maintenant qu’elle ne le prend plus. J’ai vu sur internet qu’une corticothérapie était utile, mais les corticoïdes ne sont-ils pas aussi toxiques? Et qu’en est-il d’une immunothérapie en général? Que se passera-t-il si elle ne fait rien?

  17. Quelle émission! J’ai adoré de bout en bout. Il est temps qu’un cardiologue s’élève haut et fort et parle des études récentes qui font obstacle à la théorie de réduction du cholestérol. Depuis quelques années je m’évertue à dire à mes patients qu’il est plus important de faire attention à nos vaisseaux sanguin par l’apport de bons gras et surtout d’antioxydants que d’abaisser le cholestérol. De toute façon c’est le cholestérol oxydés qui peut avoir une petite part de responsabilité dans les maladies cardiovasculaires. Je ne sais pas si vous parlez de l’endothélium vasculaire et de ses déséquilibres en NO dans vos livres mais il semble clair que de rétablir la fonction normale de ce tissu serait beaucoup plus bénéfique que les statines. Et la meilleur façon est encore de s’alimenter de produits riches en polyphénols et autres antioxydants. Même la simple vitamine C améliore les fonction de l’endothélium vasculaire.
    Je cours chercher vos livres.
    Dino Halikas

  18. Cher Irénée, Comme votre exemple le montre, les médecins n’appliquent même pas les règles basiques de prescription des statines édictées par les “Académies” ! Apparemment, vous n’auriez jamais dû être traité ! Ceci dit, vous avez peut-être quelque chose de très particulier (non décrit dans votre message) qui a peut-être motivé votre médecin traitant (?) N’oubliez pas, toutefois, que le fait d’arrêter un médicament inutile ne réduit pas votre risque ! Pour vraiment vous protéger, vous devez adopter un mode de vie protecteur ! Amicalement

  19. Cher christian d’orangeville, Tout ce que vous dites sur la société spectaculaire et marchande (vous devez être un peu situationniste sur les bords, cf Guy Debord, je suppose) est précisément ce qui me motive. Rien d’autre ! Le goût du boulot bien fait, des trucs comme ça aussi ! Le travail de chercheur c’est avant tout la critique des théories existantes (cf Karl Popper), alors si on fait pas ça on sert à rien ! Et puis j’ai un don, que le Bon Dieu m’a donné : je détecte (ou décèle) le mensonge pire qu’un radar de chauve-souris. Et le Bon Dieu m’a dit qu’il fallait partager ses dons avec ses contemporains ! Merci de vous préoccuper de mes pneus (quoique je roule surtout en vélo comme vous vous en doutez si vous avez lu mes livres), mais ils (ceux de la caisse) sont en bon état jusqu’à présent ! Il faut dire que les français ont subi (plus que tout autre peuple de la planète) un processus de “décervelage” d’une exceptionnelle efficacité (exemple récent : Nicolas contre Ségolène !) ce qui fait qu’ils collaborent avec avidité à toutes les supercheries qui leur sont proposées (retour aux années d’avant la guerre de 40, pour faire simple). Je suis donc bien tranquille dans mon coin !

  20. Cher mst-pierre, Bonne décision ! Mais 3 grammes par jour d’oméga-3 c’est beaucoup et pas forcément utile. Mais ça ne vous fait aucun mal ! N’oubliez pas que les oméga-3 d’origine végétale (alpha-linolénique) sont aussi importants ! Amitiés

  21. Cher Dominic, J’ai été moi-même longtemps abusé par les anciennes études conduites en prévention secondaire, 4S, LIPID, CARE par exemple. Je me disais que là au moins il y avait un semblant de certitude. Pourtant, quand on relit les rapports de l’époque (ceux auxquels on n’avait cru, y compris moi, car on ne pouvait imaginer avant les scandales VIOXX et ENHANCE, et maintenant JUPITER, que l’on pouvait nous mentir et nous tromper avec autant d’applomb et d’arrogance), on s’aperçoit rapidement de l’extraordinaire faiblesse méthodologique et technique de ces essais, que je ne vais pas détailler ici. Et puis, si MERCK a pu nous mentir dans les essais avec le VIOXX, pourquoi le croirions-nous à propos de 4S et HPS où il était le sponsor et principal investigateur (fantôme) ? C’est triste, mais il est temps d’être réaliste et de comprendre que nous avons été victime de l’arnaque du siècle et qu’il n’y avait pas qu’un seul complice (un peu comme dans l’arnaque de Madoff …), c’est pyramidal là-aussi !

  22. Fortement recommandé, une excellente entrevue. Je me précipite en librairie!
    Mais est-ce que l’on retrouve dans un ou l’autre des livres, une discussion des recherches négatives au sujet du cholestérol, surtout en prévention secondaire? J’avais l’impression qu’en prévention secondaire, les bénéfices étaient bien établis.

  23. J’ai regardé les deux entrevues dans le cadre de l’émission DU COEUR AU VENTRE, d’autant plus intéressé que je prends une statine (Lipitor) depuis près de dix ans. J’ai regardé une présentation portant sur les Oméga 3 par Michel de Lorgeril sur le site de l’université Laval et je vais lire les deux livres traitant de l’innocence du cholestérol dans les maladies cardio-vasculaires parus aux Editions Thierry Souccar. Ayant éprouvé une faiblesse musculaire depuis que je prends de l’atorvastatine (Lipitor, 10 mg à tous les deux jours), j’ai été facilement convaincu par les propos du docteur de Lorgeril et j’ai cessé d’en prendre depuis une semaine. Je sens déjà une amélioration sur le plan force musculaire et je prends 3 grammes d’huile de poisson sous forme de gélules à chaque jour, sauf les week-ends pour ne pas créer une accoutumance, c’est ce qu’une naturopathe m’a dit.

  24. J’ai regardé avec grand intérêt les deux émissions ”Du cœur au ventre” où vous nous avez donné des informations qu’on a pas l’habitude d’entendre. Je me suis dis que vous auriez peut-être des ennuies avec les compagnies pharmaceutiques qui fabriquent les mévacor et les lépitor et autre médicament du même acabit.

    Ça fait 25 ans que je prends des stanines, depuis trois ans j’ai des douleurs musculaires. J’ai 70 ans et je n’ai aucun problème cardiovasculaire. Je fais du ski,de la raquette et déneigement à la pelle mes entrées de maison. L’été je fais près de 1000km de vélo sur nos pistes cyclables.

    Parce que il y a 25 ans j’avais un taux de cholestérol élevé (un peu en haut des moyennes souhaitable) on m’a prescrit des statines. Depuis ce temps deux fois j’ai arrêté d’en prendre . Les médecins que je consultais m’ont fortement recommandé de reprendre la prescription.

    Durant les deux émission vous n’avez pas parlé des effaits d’un cholestérol élevé sur le métabolisme. Comme vous l’avez bien mentionné, la lumière des artères n’est pas affectée par le fait que le quantité de cholestérol est élevée alors qu’est-ce qui est affecté. J’aurai sûrement la réponse en lisant vos livres.
    J’arrête de m’intoxiquer aujourd’hui. Je vais acheter vos livres, et je vais suggérer à mon médecin d’en faire autant
    Merci d’être venu nous parler, vous m’avez séduit.

    Irénée Marier

  25. Bonjour,
    Vous m’intriguez. Est-ce vos valeurs personnelles, le goût de l’aventure intellectuelle et des croisades en terre ennemie, ,ou encore votre serment professionnel encore frais à votre mémoire? Mais qu’est ce qui vous motive à attaquer de front des montagnes immuables comme: la société marchande, la crédulité et la <fragilisation> de certains malades qui exigent un médicament,quelque soit sa toxicité et qui ne veulent jamais mourir, le conformisme du corpus des chercheurs et des médecins (et leur désir d’être reconnus par leurs pairs), etc.? Sans avoir la compétence pour participer activement à
    votre prise de position sur les satines, vous
    m’aidez indirectement à être un meilleur médecin des bêtes, en pratique à Montrèal depuis 32 ans.
    Autre question: on vous dégonfle souvent vos pneus de voiture? Si oui, je suis votre homme pour changer la roue, même à moins 28 celsius.
    Bon courage
    Bon courage

Comments are closed.