Concertation publique sur les vaccins et ingérences multiples

 

Le journal LE MONDE [où l'on trouve le meilleur et le pire ; pourrait faire beaucoup mieux à propos des sciences médicales, bon...] publiait le 3 Février 2016 un article-débat avec le titre « Non à l’ingérence des lobbys dans la concertation publique sur le vaccin » ; signé par une brochette de gens respectables et bien intentionnés.

Ce qui est étonnant, c’est qu’il faille le dire ; ou le réclamer ; voire le mendier

Ainsi donc cette concertation publique pourrait ne pas être totalement libre et indépendante ?

Peut-on oser dire une telle horreur ?

Autre question : mendier est-il suffisant ? Que peut-on espérer ? Quelles sortes de farces et attrapes va t-on encore nous servir ?

N’est donc point encore venu le temps d’exiger ?

Si nous restons sur la question des vaccins, ou du principe vaccinal de façon générale, ou encore sur telle ou telle vaccination spécifique, d’où vont sortir les documents scientifiques de qualité, les recherches fécondes et indépendantes sur lesquels des experts supposés experts et supposés indépendants vont devoir travailler puis délibérer puis conclure et recommander ou « aviser » ?

Que vient faire le public dans cette démarche hautement spécialisée ?

Simplement exiger et surveiller, et puis valider ?

N’étant pas moi-même un vaccinologue expert [mais, il faut le répéter, la vaccination est une question de médecine générale, et pas une affaire de spécialiste], je vais faire mon travail de vérification et de méthodologiste indépendant ; et je dirai via ce blog ce que m’inspirent les débats publics qui me viendront aux oreilles.

Chacun de nous devrait faire cet effort de documentation. Geste de citoyen !

Donner l’exemple à la jeunesse. Urgent !

Je propose de commencer aujourd’hui et de travailler tous ensemble.

Première étape : se procurer en urgence et lire le livre de Michel Georget :

« L’apport des vaccinations à la santé publique ».

Aux Éditions Dangles ; je ne suis pas « actionnaire »…

Ce n’est pas la Bible ; c’est un document facile à lire ; et en français.

Merci à tous de vérifier, infirmer (avec de solides arguments) ou confirmer ce que vous y lirez.

Si vous avez des questions, j’essaierai (ou d’autres, ou Michel Georget lui-même) d’y répondre.

Allez, au travail !

Nous allons aider à protéger les bébés (le calendrier vaccinal commence à 2 mois) et nos séniors (vaccin contre la grippe quasi gratuit) ; s’ils doivent l’être…

 

 

 

 

 

 

258 réflexions au sujet de « Concertation publique sur les vaccins et ingérences multiples »

  1. Emilio

    Il y a un combat de rue à mener contre l’académie de médecine. L’académie de médecine ne devrait même pas être autorisée à évoquer des vaccins « exigibles ». Big Pharma devrait dépenser son argent dans la recherche plutôt que dans la rémunération de gens qui veulent des vaccins « exigibles ».

    Ya pas à exiger quoi que ce soit. Ma liberté c’est de déambuler dans n’importe quel endroit sans avoir à me justifier.

    Que veut exactement l’académie de médecine avec sa petite obsession ? Je devrais accepter qu’il soit difficile d’aller à l’école, dans une entreprise ou une administration parce que je dois présenter les « vaccins exigibles » que je n’ai pas ?

    L’académie de médecine n’a pas à être prise en considération par notre ministre de la « démocratie sanitaire ».

    Avec les obligations vaccinale, il n’y a pas de. »démocratie sanitaire ».

    Ces lois devraient disparaître mais je crains que les collusions entre Big Pharma et l’académie de médecine (ou les médecins tout court…) fassent que les obligations vaccinales perdurent et soient etendues.

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Emilio

      L’information selon laquelle existerait une « propagande religieuse anti-vaccin » en Ouganda est intéressante puisque chez nous aussi, les associations de parents anti-vaccin sont parfois d’être des « sectes » …
      Où s’arrêteront les sectaires des académies et des ministères en Ouganda et ailleurs ?
      Urgent d’adhérer à notre Nouvelle Association, l’AIMSIB, pas sectaire pour un poil…

  2. Emilio

    L’académie de médecine menace la population française de rendre les vaccins « exigibles » et ça ne fait pas la une de l’actualité ?!?

    Ça me dépasse…

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Emilio

      Ne vous laisser ni « dépasser » ni désabuser, s’il-vous-plait, vous n’êtes qu’au début d’une longue carrière de « révolutionnaire »…
      Attention de ne pas sombrer dans le militantisme « politicul », restons sereins et de bonne humeur, seule la patience…

      1. Emilio
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Ce sera en décembre 2016 que seront édictées les nouvelles règles de la politique vaccinale.

        Je ne me sens pas tant que ça l’âme d’un révolutionnaire.

        Juste envie que l’on laisse les familles tranquilles.

        Je voudrais comprendre à quoi sert une chimiothérapie sur quelqu’un de mourant ? Moins de souffrance c’est vrai ?

        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : Emilio

          Pas forcément « presque mort » quand vous dites « mourant », sans doute ; la question des protocoles compassionnels se pose plutôt chez les personnes en échec thérapeutique total…

  3. Emilio

    Le vaccin contre le zona est recommandé…

    Sinon …

    « Dernière précision : c’est la dernière année où les recommandations font la distinction entre vaccins obligatoires et vaccins recommandés. L’Académie de médecine propose que l’on parle désormais de vaccin exigible. La décision sera prise en fin d’année par la ministre de la Santé. »

    http://www.franceinfo.fr/vie-quotidienne/sante/article/le-vaccin-contre-le-zona-recommande-aux-plus-de-65-ans-778693

    Normal quoi …

Commentaires : page 8 sur 8« Plus anciens...«45678

Les commentaires sont fermés.