Vaccins et obligations en Italie

 

Pour ceux qui ne le savent pas, sur le périlleux chemin de l’obligation vaccinale, l’Italie nous précède de peu avec 10 vaccins obligatoires depuis l’année dernière ; ils ont environ 6 mois d’avance.

Les premières conséquences de ce coup de force Italo-français semblent arriver : la Maire de Rome annonce qu’à Rome la Loi interdisant les écoles publiques aux enfants non-vaccinés ne s’appliquera pas.

20180207_1

Si je traduisais en bon français, je dirais que « la Maire de Rome (Roma Mayor) conteste la Loi d’obligation vaccinale ».

C’est très important car cela donne une idée de la façon dont les choses peuvent évoluer chez nous.

Les crèches, les nounous et les écoles primaires que l’on veut interdire aux bébés et enfants non correctement vaccinés sont du ressort des municipalités ; et pas des préfets qui sont les représentants de l’État.

Les maires, comme tous les élus de terrain, sont proches de leurs électeurs et veulent être réélus…

Si le maire du patelin (ou de l’arrondissement) où vous vivez est correctement informé, éventuellement par vos soins (prenez rendez-vous, dépêchez-vous), il devrait écouter la voix de la raison.

En principe bien sûr, car il y a des crétins partout.

Mais même les crétins savent que pour être réélus, il ne faut qu’aucune voix ne manque !

Si vous parvenez à mobiliser autour de vous un pourcentage significatif d’électeurs pour informer le maire, celui-ci vous écoutera !

On peut certes s’attendre à quelques conflits politico-juridiques car la Ministre de la Santé (je parle de l’Italienne, pas de la nôtre) ne semble pas vouloir comprendre comment évoluent le choses dans l’opinion publique. Le point le plus intéressant de cette affaire romaine, à mon avis,  c’est que le Conseil municipal de la capitale de l’Italie a voté à l’unanimité contre l’application du décret interdisant l’école aux enfants mal ou non vaccinés (ci-dessous pour les anglophones).

20180207_2

Ça vaut tous les sondages bricolés par les médias aux ordres

Il ne m’étonnerait pas que ces médias-là comprennent assez vite que leur lectorat est d’un autre avis que celui de leurs éditorialistes débiles. Nous allons donc suivre attentivement comment on retourne sa veste en 2018 avec Napoléon IV aux commandes.

L’année commence bien, à mon avis !

 

 

 

 

 

77 réflexions au sujet de « Vaccins et obligations en Italie »

  1. Minoque

    Ça vient de tomber sur ma bte ! Pas trop le temps de visionner ce week !
    J’ai écouté les 5 premières minutes ! Pour Phil ou Inox 38mn encore ! Synthèse … ?
    Il débute toujours ses vidéos avec un bol tibétain comme avant une séance de relaxation en yoga ou en sophro MdR !

    1. Inoxydable
      En réponse à : Minoque

      A l’emporte pièce mais tellement vrai ou plausible. Il ne donne pas les références scientifiques de ce qu’il avance mais dans une vidéo et avec le ton de l’humour qu’il utilise ( humour grinçant) ça ne doit pas être possible, ce n’est pas un livre dans lequel on peut souligner les liens. Sa gestuelle est un peu ( beaucoup) … comment dire « évocatrice » mais pas vraiment choquante quand on entend et voit comme certains s’expriment aujourd’hui.
      Sa référence sur Macron, l’homme des banquiers me rappelle ce qu’a dit dernièrement madame de Fontenay ( vous savez la dame au chapeau) qui s’y connaît en homme et qui a été durant la campagne électorale proche de lui sans vraiment le soutenir  » je croyais que c’était l’homme des Banques mais en réalité il a un coffre fort à la place du cœur »… Donc peu de chance qu’il morde un jour les mains qui le nourrissent et Bigpharma a encore des beaux jours devant lui.

      1. Jengi
        En réponse à : Inoxydable

        C’est effectivement un cri du cœur de la part de P. Jandrok.
        Mais je ne me fais pas à sa façon de relayer des infos américaines qui ne veulent rien dire : parler d’un mercure organique qui serait bon et d’un minéral qui serait mauvais. Les alkylmercure (mercure « organique ») sont tous toxiques, de la même façon que le mercure métallique et les sels mercureux (calomel) ou mercuriques (sublimé) sont toxiques par leur métabolisation rapide en alkylmercure.

    2. phil
      En réponse à : Minoque

      Certes il est rigolo, néanmoins choquant d’entendre que les gens « se débarrassent de leurs vieux dans les EHPAD », c’est vrai mais c’est faux : en effet une personne en fin de vie nécessite une surveillance 24H/24, et il faut donc complètement cesser de vivre pour s’en occuper, c’est pour ça qu’il y a des EHPAD.

      D’autre part j’apprécie notre président (pour lequel je n’ai pas voté), car il se débat comme 1 beau diable pour tenter de sortir notre pays d’une situation de M… dans laquelle ses prédécesseurs l’ont laissé. Sans soutien du public dans sa mission, il ne tardera pas à être remplacé par 1 vrai connard, cherchez pas de qui je parle, y a que ça

      1. Minoque
        En réponse à : phil

        Quand le personnel a le temps de s’en occuper Phil ! Vous savez, je sais !

        Il se débat certes oui mais pensez-vous vraiment que ce soit pour le plus grand bien du plus grand nombre de nos concitoyens ?

        Wait and see pour vous ? Pour moi c’est plié…. hélas !

        Je sais bien aussi que les connards ne cesseront jamais de se bousculer au portillon… Comment changer cet énorme système … devenu trop corrompu ?

        1. phil
          En réponse à : Minoque

          La question est vitale (et complètement politique mais pourquoi pas ? ) : depuis Pompidou (on rappelle qu’il est le dernier à être parti en laissant 1 budget « en équilibre »), rien que des arrivistes-démagos totalement dépourvus du sens de l’Etat, je ne précise pas lequel fut le pire, ça va encore faire jaser. Le Pdt actuel a – au moins – le désir de bien faire et prend des mesures anti-populaires avec des risques politiques, dans le but de redresser la situation. Et il le fait contre son « intérêt ». Que voulez-vous de plus , Jésus Christ ? Vous risquez d’attendre encore lgtps…
          Face à lui des démagos qu promettent monts et merveille sans avoir le début de la queue d’1 centime pour les financer. Et vous les croyez ? En regardant les sondages vous n’êtes pas la seule, mais c’est dangereusement naïf…

          1. Minoque
            En réponse à : phil

            Il le fait contre son intérêt ? Tout dépend où il le place soit dans les urnes soit pour le retour du prestige de la France !
            Vous avez choisi la France je demande à voir la nouvelle société en marche qu’il nous prépare en redressant notre pays par les retrouvailles d’une croissance qui devrait faire un bien fou à l’économie, à l’emploi, au pouvoir d’achat, à une santé publique redevenue au top, à une éducation retrouvée…
            Pour le moment il pompe comme les shadocks mais il va y arriver ! Je ne demande qu’à y croire !
            On les à tous plus ou moins écoutés depuis des décennies tous ces demagos de tous bords et c’est peut-être une des qualités de Macron « la clairvoyance » … Remettre de l’ordre dans tout ça, tous en rang d’oignons, sans dépasser d’une tête, vacciner tout le monde, régner en Maître sur tout !
            Du soft totalitarisme (Polony)
            Et comme dit plus haut c’est notre système qu’il faut changer…
            « il ne faut jamais lutter contre les hommes, il faut lutter contre le système »
            Nelson Mandela
            Je lutte sans naïveté je crois !

          2. Domenech
            En réponse à : phil

            Je crois que vous vous faites une bien belle idée de Pompidou…comme notre brave Macron, Pompidou vient de chez Rothschild où il était directeur ..et le déficit des autres vient en bonne partie de lui !!…grâce à lui on ne pouvait plus aller chercher de l’argent sans intérêt à la banque de France …il a obligé que l’on passe par les marchés financiers…merci monsieur Pompidou !..pour votre gouverne il y a toujours eu une personne sortant de chez Rothschild dans l’entourage du président…sous Sarkozy c’était Pérol ….

          3. phil
            En réponse à : phil

            Analyse « globale » mais que PERSONNE n’accepte : on vit au-dessus de nos moyens, le niveau de vie global augmente sans cesse, même durant la méga-crise de 2008-2009 (on envisageait alors la faillite du système), non seulement il n’y a pas eu récession, mais le pays a continué de s’enrichir. Alors les gens sont devenus gâtés, et les politiques (mais pas de Gaulle NI POMPIDOU) ont pris l’habitude d’emprunter de l’ag pour financer la politique sociale, non pas par amour mais pour se faire réélire …

            Résultat des courses : la France croule sous la dette. Le remède ? ; réduire le train de vie. Qui va faire ça ? : un politique génial ou suicidaire. Ou 1 héro. Aucune de ces 3 espèces n’est disponible

          4. herve_02
            En réponse à : phil

            @phil

            On ne peut laisser passer autant de fadaises. Lorsque l’on affirme un truc, à moins d’être un prêcheur, on donne des preuves. que vous soyez zamoureux du banquier quadra, grand bien vous fasse, mais toutes ces ‘solutions’ que sont la précarisation et le serrage de ceinture ont été essayés pendant des années dans tous les coins du monde. Cela n’a JAMAIS marché. Même le fmi le dit. la rigueur ne fait pas repartir la croissance.
            Pour prêter à un particulier, la CHARGE de l’emprunt ne dois pas être supérieur à 30% des ressources. Pour la france, la charge de la dette est d’environ 40 milliards, son PIB est en gros de 2000 milliards soit 2% – 15 fois de moins que ce que l’on accepte pour un particulier.

            vivre au dessus de ses moyens ? allez lire un peu autre que france soir ou cricri-volant, en toute bienveillance.

            De la même manière que nous attendons des preuves sur les vaccins, amener les preuves de vos affirmations pour étayer vos déclaration énamourées.

          5. Staline
            En réponse à : phil

            @ Hervé

            Quant on affirme que Dupont ou Phil se gourre , il faut être sur de son fait : La charge d’un remboursement d’ emprunt c’est le total du capital + les intérêts , soit pour la France : +/- 40 Mds / an en intérêts + le capital / entre 280 et 350 Mds , selon les échéances des emprunts .
            Au total : 320 à 400 Mds / an selon les années et les taux ; ça fait une petite différence , une paille ……

          6. el cosi
            En réponse à : phil

            @ Staline
            Est-ce que cette dette inclue les retraites des fonctionnaires?
            @ Hervé
            L’austérité n’est pas un choix économique; c’est juste la pauvreté: on constate qu’il n’y a pas de croissance et qu’on ne peut pas payer.

          7. Staline
            En réponse à : phil

            @ cosi
            Les 2200 Mds sont une dette FINANCIERE ( du fric à rembourser à +/- long terme à des prêteurs ) .

          8. phil
            En réponse à : phil

            @ el cosi, herve, Mdl…

            c pas facile d’arrêter 1 HS ! Voici la définition de la dette :
            [ La dette publique représente l'ensemble des emprunts contractés par les administrations publiques. Elle représente donc la dette de l'État, ainsi que celles des collectivités territoriales et des organismes de Sécurité sociale. C'est l'ensemble des emprunts contractés par ces trois sous-secteurs. La dette de l'État en constitue la plus grosse part (1632,8 milliards d'euros à fin 2014), mais celle de la Sécurité sociale (216,8 milliards) a beaucoup grossi ces 20 dernières années. ]

            Il est en effet possible de ne plus rembourser, c’est ainsi que Lénine s’est goinfré les emprunts russes. Mais après plus personne n’a fait confiance à la Russie, allez savoir pourquoi…

            « Prouver » que se serrer la ceinture est utile ? Prouver le contraire serait aussi intéressant. La « charge  » (rien que les intérêts) de la dette c’est le 4ème budget de l’Etat, plus que celui de la Défense…

      2. aubepine
        En réponse à : phil

        Phil, il faut savoir que les infirmières en EHPAD ne se reconnaissent plus dans le travail pour lequel elles s’étaient engagées , pourtant! impression de travailler en usine : distribution des médicaments vite fait, plus de temps pour la toilette, le réconfort … de plus, ces personnes âgées dont elles ont la charge, sont souvent placées loin de la famille parce que les établissements de proximité ferment ….(rentabilité) donc peu de visites … c’est ainsi en milieu rural!
        La personne avec qui j’ai échangé, infirmière en fin de carrière, ne retire plus aucune satisfaction du travail accompli … donc frustrée …
        Tout se dégrade et tout le monde en pâtit, où s’arrêtera cette dégringolade ?

        1. phil
          En réponse à : aubepine

          Si vous trouvez des infirmières en EHPAD alors c’est du haut de gamme ! Dans celles que j’ai « fréquenté » c’était l’Arlésienne, on les voyait jamais… Faut dire qu’une infirmière pour 100 personnes, toutes malades, ça peut faire du boulot… Quant aux médecins on n’en parle pas, présents uniquement sur convocation et sans aucune considération pour ces « vieux », vite fait mal fait, la fin de vie c’est comme ça… Et pourtant j’ai payé une fortune,
          Mais pourquoi dit-on que « ça se dégrade »? Est-ce que ça n’a pas tjrs été comme ça ?

          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : phil

            Première question : si vous êtes rentré dans une EHPAD, par quel miracle en êtes-vous sorti ?
            2ème (commentaire) : j’ai connu dans ma jeunesse médicale (les années 70′s du siècle passé) les mouroirs des hôpitaux des petites villes et village qui « recueillaient » nos vieux : des dizaines de pauvres vieillards (certains pas si vieux mais déjà déments) entassés sur des surfaces malingres, souvent laissés dans leurs merdes et mal nourris…
            J’ai connu la Salle Magendie à l’Hôpital Tenon (Paris, 1973) : deux mètres carrés par patiente… La hantise des internes : surtout ne pas avoir Magendie !

            Conclusions : les EHPAD d’aujourd’hui (ce que j’en vois ou j’ai vu), c’est du 5 étoiles !
            Ce qui ne veut pas dire qu’il ne faille pas faire mieux !

            Quant aux infirmières, les malheureuses, c’est la misère… à tout point de vue. Souvent des saintes ; mais parfois… les nerfs à fleur de peau et… méchantes !
            Y a tout dans les EHPAD !

          2. phil
            En réponse à : phil

            Non je me suis mal exprimé, par « fréquenté » je veux dire pour mes aïeux…

            Pour le diagnostic je suis d’accord ! (et d’ailleurs c’est ce que je dis): c’était pire avant !

            Mais on a du passé (surtout qu’on n’a pas connu) une image idyllique, je me bats sans cesse contre cette vision d’1 monde merveilleux qui a disparu, mais qui n’a jamais existé

          3. Minoque
            En réponse à : phil

            Ben voui Amiral ! Cessons de râler parce que pour une fois on peut dire que c’était bien pire avant …. Mais aussi beaucoup moins cher… Je rejoins Phil là-dessus ! Il me semble que c’est le délitement qui y est à blâmer dans cette société d’aujourd’hui pas forcément la structure en elle-même !
            Concrètement il manque aux moyens donnés les services rendus … et pkoi … ?

        2. Minoque
          En réponse à : aubepine

          @ Phil même sans autorisation de poursuivre… Vous savez que vous êtes attachiant pour moi et vous ne m’en voudrez pas de ne pas vous suivre dans votre analyse globale quand vous dites que nous vivons au-dessus de nos moyens vous parlez de ceux (et ils sont encore très nombreux) qui gagnent le smic, qui ne trouvent pas de logement (parce que l’on n’en construit pas…) qui perdent leur travail, qui deviennent sdf (sans avoir la possibilité d’hébergement décent pour les accueillir par grand froid) ou tout simplement parce qu’ils n’arrivent pas à assumer financièrement ceux qui savent si bien augmenter le niveau de vie ça je vous l’accorde …
          La récession aurait eu lieu si nous avions pas eu la possibilité d’aider les banques (La France est riche quand il le faut) ! C’est vrai qu’elles le rendent au centuple aujourd’hui ! Elles s’enrichissent de plus en plus et n’ouvrent même plus un début de guichet pour les plus défavorisés !
          Et puis je remarque aussi que l’Etat réduit vachement son train de vie pendant qu’il demande aux autres de le faire !
          Etc… Y’aurait tant à dire et à développer !
          Les moins démunis vont réduire leur train de vie n’ayez crainte ! En Macronnie on s’y emploie ! Je ne parle même plus des pauvres les POVRES !
          Les très peu de vrais riches eux ils vont se régaler encore longtemps mais ça on le sait que tout ça était préparé depuis une bonne trentaine d’années !

  2. aubepine

    Une vieille dame fringante rentre dans une pharmacie.

    - Bonjour Monsieur, avez-vous de l’aspirine ?Oui, sans aucun doute.

    - Avez-vous des antidouleurs ?Oui, aucun problème.

    - Avez vous des anti rhumatismaux ?C’est certain que nous en avons..

    - Avez-vous du Viagra ?Oui, bien sûr.

    - Avez-vous des pilules antirides ?Oui, nous en avons.

    - Avez-vous du gel pour les hémorroïdes ? Évidemment.

    - Avez-vous du bicarbonate ?Certainement.

    - Avez-vous des médicaments pour le foie ?Bien sûr.

    - Avez-vous des antidépresseurs ?Oui, sans aucun doute.

    - Avez-vous des somnifères ?Oui, oui, nous en avons.

    - Avez-vous des produits pour la mémoire ?Oui… quelques-uns !

    - Avez-vous des béquilles ? Évidemment.

    - Avez-vous des couches pour adultes ?Mais certainement.

    - Avez-vous …

    Enfin, Madame… nous sommes une pharmacie professionnelle. Nous avons tous les produits. Quel est votre problème ?

    - Je dois épouser mon Léon, 95 ans, à la fin du mois. Nous aimerions savoir si nous pouvons laisser notre liste de mariage chez vous..

  3. julien

    Bonjour docteur,

    je voulais avoir votre avis. Que pensez vous du paradoxe israélien? Les types mangent beaucoup moins de graisses saturées et beaucoup plus de pufa à la place. Résultat: plus de cancer et même taux de maladies cardiovasculaires qu’aux USA, alors qu’ils mangent beaucoup plus de crudités/légumes (!)

    disons comme ça:
    « Israelis eat less animal fat and cholesterol and fewer calories than Americans, but they have comparable rates of heart disease, obesity, diabetes and many cancers. They have an ideal diet, as far as the American food pyramid is concerned, but far from ideal health »

    comment l’expliquez-vous?

    selon moi, les types se bombardent beaucoup trop d’omega 6, d’où les cancers. Je ne m’explique pas leur taux comparables de maladies cardiaques.

    j’en conclus: trop d’omega =6 cancers and co. MAIS légumes et cie= contrebalancement de certains des effets toxiques des pufa

    J’ai Bon?

Commentaires : page 2 sur 2«12

Les commentaires sont fermés.