AUTISME, IMMUNITE ET VACCINS

 

Des travaux remarquables, quoiqu’il s’agisse d’épidémiologie d’observation [mais peut-on faire mieux en recherche clinique sur ce sujet ?], viennent récemment conforter ceux qui défendent la théorie que certains cas d’autisme [ou ASD pour Autism Spectrum Disorder en anglais] sont des maladies du système immunitaire.

Comme la vaccination, quelque soit sa forme et son mode d’administration, est une agression du système immunitaire, nous voilà à nouveau sur la piste « les vaccins favorisent l’autisme ».

Je recommande les deux articles parus le 8 Juin 2018 dans le journal de la Société Américaine des Médecins (ou JAMA).

Le premier (ci-dessous) analyse les associations entre ASD et allergies de type varié, notamment les allergies alimentaires.

ASD & allergy 2

C’est une magnifique étude impliquant presque 200,000 enfants américains et les données médicales et biologiques ont été récoltées entre 1997 et 2016.

Sans l’ombre d’un doute, il existe des associations très significatives entre ASD et des allergies alimentaires, respiratoires et cutanées. Dit autrement, la probabilité qu’un enfant autiste soit aussi allergique est beaucoup plus élevée que parmi les enfants non autistes.

Qui dit allergie dit dysfonction du système immunitaire.

Comme nous sommes en épidémiologie d’observation, la causalité n’est pas démontrée et encore moins le sens de cette causalité : sont-ils plus souvent autistes parce qu’ils sont plus souvent allergiques ?

Cela dit, des modèles expérimentaux (à considérer avec beaucoup de prudence) ont montré que la dysfonction immunitaire pouvait provoquer des syndromes neurologiques ; et pas l’inverse.

Ce serait être de bien mauvaise foi que de prétendre que dans cette étude l’autisme ait provoqué des allergies…

Par contre, il y a peu de doute que les vaccinations soient à l’origine de maladies allergiques. Il est d’ailleurs recommandé aux vaccinateurs d’identifier toutes les formes d’allergie qui pourraient donner lieu à complication post-vaccinale. Mais, rien n’est fait pour clarifier cette question ; au contraire, tout est fait à tous les niveaux académiques pour essayer de « camoufler » ces complications des vaccins ou au moins les minimiser de telle sorte que les médecins ne soient pas alertés ou aient tendance à les négliger selon la formule désormais célèbre : « cet effet supposé du vaccin n’est pas dû au vaccin, ce n’est qu’une coïncidence ! »

On résume : les vaccins provoquent des allergies et les allergies sont associées aux (probablement favorisent les) troubles autistiques.

Cette remarquable étude épidémiologique est accompagnée d’un non moins remarquable éditorial (ci-dessous) dont je recommande aussi la lecture attentive pour les raisonnements mais aussi pour la profonde humanité dont il témoigne.

immune & ASD 1

 

 

 

Avec beaucoup de prudence, l’auteur reconnait que désormais nous devons accepter que, au moins dans certains cas, les ASD sont des maladies du système immunitaire.

C’est une étape fondamentale sur la route qui mène inéluctablement à la vérification-validation de la théorie liant les vaccins aux ASD.

Ceux qui l’auront longtemps niée (par ignorance, bêtise ou simplement du fait de leurs liens avec l’industrie des vaccins) auront droit, comme disaient les doux soixante-huitards d’une époque révolue, aux poubelles de l’Histoire. Nous sommes historiens et nous avons bonne mémoire…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

159 réflexions au sujet de « AUTISME, IMMUNITE ET VACCINS »

  1. Emilio

    Joyeux et ses acolytes (pour lesquels l’aluminium des vaccins est le SEUL problème) est aussi à l’origine d’une escroquerie facile à documenter :

    Ils se sont déclarés victorieux le 8 février 2017 alors qu’un avis du Conseil d’État indiquait qu’il suffisait d’élargir l’obligation vaccinale pour que cet avis soit respecté.

    Par cette action, ils ont détourné l’attention de la population de l’immense danger que faisait peser l’élargissement des obligations vaccinales qui était déjà annoncé de manière claire par le rapport Fischer présenté 3 mois avant.

    Joyeux est un clown, le terme « clown » est trop gentil pour lui.

    Répondre
    1. Emilio
      En réponse à : Emilio

      Dès le premier jour, j’ai averti sur cette escroquerie, il suffisait de LIRE cet avis… tout est écrit noir sur blanc dans le point n°8 (sur les conclusions à fin d’injonction). Même après l’annonce de Buzyn durant l’été 2017, l’IPSN a POURSUIVI son oeuvre de désinformation sur l’immense danger posé dès décembre 2016 par le rapport Fischer, dont on a pas fini de découvrir la portée.

      Ces gens ont empêché le citoyen que conscientiser qu’on était en train de faire de lui un vulgaire petit animal que l’on a le droit de vacciner de force.

      Désolé, mais je ne peux pas accepter ça…

      http://www.conseil-etat.fr/Decisions-Avis-Publications/Decisions/Selection-des-decisions-faisant-l-objet-d-une-communication-particuliere/CE-8-fevrier-2017-M.-B

      http://www.rolandsimion.org/spip.php?article376

      http://www.rolandsimion.org/spip.php?article287

      http://www.rolandsimion.org/spip.php?article385

      Répondre
  2. Emilio

    Comme vous voulez Michel !

    @Dreamer : j’ai l’impression que vous n’avez pas lu les 2 articles de Marc Girard consacrés à la mystification de la myofasciite à macrophage… il faut les lire, vraiment !

    Le journal Libération a un excellent journaliste nommé Eric Faverau, au sujet duquel Marc Girard s’est exprimé auprès de moi d’une manière extrêmement fleuri parce que je lui ai transmis cet article :

    http://www.liberation.fr/france/2018/06/11/vaccin-contre-le-papillomavirus-les-garcons-aussi_1658338

    Ce même Eric Favereau n’hésite pas par contre à tresser une couronne de laurier au beau Romain Gherardi :

    http://www.liberation.fr/amphtml/france/2017/11/02/romain-gherardi-piqure-de-rappel_1607460

    L’article sur Gherardi se termine avec le paragraphe suivant, qui dit tout sur le monsieur :

    « On en est là. L’obligation de vaccination pour les nourrissons va être adoptée au Parlement. Et C’EST TANT MIEUX, vu la méfiance ambiante qui entoure la vaccination, et les risques de recrudescence de certaines maladies. Mais à entendre Romain Gherardi, un peu plus de démocratie sanitaire et un peu moins de condescendance du milieu médical n’auraient peut-être pas fait de mal… à la vaccination. »

    Ben oui bien sûr… C’EST TANT MIEUX !

    Répondre
      1. Emilio
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Qu’est-ce que Gherardi attend pour dire que l’obligation vaccinale est un scandale ahurissant ?

        Il y a de l’aluminium dans ces vaccins … C’est quand que ce Monsieur dit que le scandale de l’aluminium des vaccins est tellement fou (puisque ces MÉDICAMENTS ne sont pas évalués correctement) qu’une obligation vaccinale est un scandale absolu ???

        Répondre
    1. Dreamer
      En réponse à : Emilio

      J’ai lu la totalité des articles de Marc Girard publiés depuis 2014. Et je dis « et alors ? »

      Les divergences d’opinions et la variété des sources ça existe non ? Moi je lis tout le monde dans restriction

      Répondre
      1. Emilio
        En réponse à : Dreamer

        Je serai plutôt intéressé (du coup) par vos analyses sur ce que Marc décrit au sujet de la myofasciite à macrophage… et qui est résumé dans 2 articles.

        J’avoue, j’ai du mal à lire rapidement Marc Girard.

        Répondre
  3. Emilio

    Réponse à @MT ici :

    http://michel.delorgeril.info/non-classe/autisme-immunite-et-vaccins/comment-page-2#comment-40354

    Je ne suis pas d’accord avec vous sur le fait que connaître le mensonge sur la variole peut amener les gens à « douter ».

    Avant d’aller se renseigner autant sur la vaccination, le mensonge majeur de la « menace pandémique » de 2009 devrait être suffisant pour « douter » de l’honnêteté de ceux qui veulent imposer l’obligation vaccinale. Ce mensonge est comprehensible par tout le monde, renseigné ou pas sûr les vaccins !Hors, ce n’est pas le cas … alors pourquoi ressortir la variole en 2018 ?

    On en revient toujours à la stratégie de lutte contre ces obligations vaccinales. Il existe des quantités d’arguments POLITIQUES, accessibles au moins cultivé. Au lieu de mettre en avant ces arguments (nombreux dans les articles de Marc Girard et qui illustre la DÉPOLITISATION qu’il dénonce continuellement), on reste dans la technique … ce qui crédibilise l’idée que la « politique vaccinale » est FORCÉMENT une affaire d’experts.

    Non, la politique vaccinale est l’affaire de TOUS, y compris de la mère de famille qui n’a pas fait d’études, mais qui a peut être vécue suffisamment pour comprendre ce que signifie la CONTRAINTE VACCINALE.

    Rendre obligatoire les vaccins a été rendu possible en DRAMATISANT L’ANECDOTIQUE, cela implique la suppression de la liberté de discuter des vaccins. Pourquoi à ce titre, l’obligation vaccinale ne devient pas la problématique numéro 1 de tous ceux qui veulent discuter des vaccins ?

    Quel est l’intérêt de discuter d’un traitement que l’on ne peut pas refuser ?

    Répondre
  4. herve_02

    Le soucis de l’obligation c’est quelle est consubstantiel à la société actuelle. Nous vivons un monde de servitudes. Cette servitude est partiellement volontaire (personne n’oblige à aller voir son fb toutes les heures) mais globalement imposée, apprise.

    Le point le plus important est l’éducation. Il n’y avait pas grand monde pour défendre la loi anti-fessée (j’en ai eu et je suis pas mort, combien de publication sur les résosocios qui expliquent que c’est de l’éducation une bonne tarte). Cette éducation à la maison et ensuite à l’école ou on nous apprend avec toute la force que permet l’institution que l’enfant doit obéir à l’adulte. Et je ne parle même pas des violence éducative que se permettent de nombreux professeurs, les harcèlements qui ne sont pas adressés et souvent minimisés ou camouflés.

    cette élevage permet de faire une société de servitude que les gens admettent comme indépassable. Je suis contre l’éducation obligatoire et la vérification par des gens de ce que font les parents. Les lois vont restreindre encore plus la liberté éducative avec un agrément pour ouvrir des écoles (même hors contrat), mais tout le monde s’en fout. Cette obligation est une bonne chose n’est-ce pas ? pourtant c’est une obligation tout autant détestable que l’obligation vaccinale. C’est le combat de l’obligation à géométrie variable. L’obligation que JE décide

    On peut lire avec intérêt le billet de bernard Collot sur la comparaison entre l’école et l’univers carceral : La violence institutionnelle ordinaire de l’école

    L’autre point important, c’est que la presque totalité du corps médical MENT, soit par inculture (comment on-t-ils eu leurs diplôme s’ils ne savent même pas la base de la base ?) soit par lucre : 2 fois 35 euros pour une injection (ordo+piquouse) c’est 70 euros facilement gagné, soit par carriérisme.
    Ensuite lorsqu’un soucis arrive (et il en arrive à la pelle) c’est toujours une coïncidence. Mais que les médecins mentent, tout le monde s’en cogne. Ils sont capable de se mettre en grève contre le 1/3 payant généralisé mais injecter 11 merdes à des bébés cela ne les dérange pas trop. Y’A même un président d’un conseil de l’ordre de dénonciation des juifs qui enjoint de faire un signalement si les parents refusent du haut de son statut social, mais cela ne dérange personne. L’autre truc, c’est qu’il y a une sort de herd behaviour et dès qu’un médecin dit autre chose, il se fait descendre par la masse des moutons crétins. une certaine forme d’idiocratie. Il de suffit de lire le blog de jean Yves NAU pour en voir un digne représentant. Mais est-ce qu’il y a eu des assos pour défendre ses médecins, pour leur fournir un safe harbor ? NAN bien sur, c’est l’obligation qui est scélérate. Pas les gens qui l’appliquent avec zèle.

    Ben, oui c’est super facile et pas très dangereux de se battre contre l’obligation (chose éthérée, une forme d’idée hors sol qui a peut de chance de répondre) plutôt que contre ceux qui permettent que cette obligation soit ‘effective’. Qui a monté une asso pour poursuivre devant les tribunaux les médecins qui ont injecté un truc et l’enfant est ensuite tombé malade ou est mort ? personne.

    Lorsque vous voulez faire un truc pratique, qui a un angle d’attaque intéressant mais qui tape sur des personnes de l’ordre établit (médecins, notaires, banquiers, maires, instituteurs, pouvoir) y’a plus personne.

    Faire des pétitions, des groupes fb, des livres généraux qui ne font peur à personne, y’a à la pelle dès qu’il y a un semblant de début de danger tout le monde fuit. Qui défendu denis Robert ? il a été conchié par tous les journalistes ? qui a défendu marc Girard ? il est conchié par presque tous les médecins .

    Mais l’important c’est l’obligation. Comme je le dis le combat est inaudible. pas dangereux, certes.

    Répondre
  5. Emilio

    Gherardi ne dénonce pas l’obligation vaccinale quand il rencontre Deborah Donnier … Bien au contraire, il se comporte comme s’il existait encore des vaccins monovalents et dit qu’il n’y a que 5 vaccins sur les onze rendus obligatoires qui contiennent de l’aluminium. Gherardi n’est pas « farouchement » opposé à l’obligation vaccinale et il le dit devant le média alternatif PRÉVENTION SANTÉ.

    Je lis la presse généraliste parce que ça me permet d’avoir un état des lieux sur ce que dit la PROPAGANDE.

    Pourquoi Gherardi donne-t-il son accord à ces articles qui sont en contradiction avec la manière dont il est considéré par les « antivaccinalistes » ?

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Emilio

      Nobody is perfect…
      En lisant Gherardi, on voit comme il a hésité et comment il s’est un peu pris les pieds dans le tapis…
      Ca n’en fait pas un méchant !
      Tout le monde n’a pas la chance d’être aimsibien…

      Répondre
Commentaires : page 3 sur 3«123

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.