JE M’EXCUSE TRES OFFICIELLEMENT

 

Mon épouse qui fait partie des « plus belles femmes du monde » (et que j’adore) ; et qui, comme telle, ne rate pas une occasion de rabaisser mon EGO me reproche de (sans cesse selon elle dans mes réponses aux visiteurs du Blog et ailleurs) renvoyer à mes livres ; à l’un ou un autre en fonction des questions.

Comme si je faisais du « merchandising » comme y disent dans les supermarchés…

Je m’en excuse !

Mais lire nos livres (ou nos articles scientifiques en anglais) est la meilleure façon d’obtenir l’information que l’on recherche. Car il est impossible de donner brièvement (sur un blog) une réponse intelligente à une question compliquée.

Et les questions qui me sont posées sont rarement simples, malgré leur apparence simple.

Pour des réponses simples ou niaiseuses, il faut plutôt s’adresser aux « experts » lipidologues et cardiologues dont nous avons eu des échantillons récemment à la télé (sur la 2 et aussi la 5) ; en provenance de la Pitié-Salpêtrière à Paris ou d’ailleurs [aux USA et au Québec aussi, il y en a quelques uns qu'il faudra enregistrer au Musée des Plus Grands Comiques, avec Coluche et les autres] ; alternativement il y a quelques perroquet savants au Zoo de Vincennes…

Donc, je m’excuse ; mais malgré cette contrition, je vais continuer à vous encourager à vous les procurer ces livres ; et si vous ne voulez pas les acheter, volez-les…

S’ils vous paraissent compliqués, acharnez-vous et concentrez-vous car ils ne le sont pas vraiment. Et puis, vous pouvez sauter des paragraphes ou des chapitres du moment que vous obtenez les informations que vous recherchez pour votre cas personnel à un moment précis ; vous y reviendrez plus tard pour comprendre encore mieux.

Sachez-le, si ce Blog existe c’est pour répondre aux questions que soulève la lecture des livres ! Les livres et le Blog sont inséparables.

Sachez-le aussi, aucune erreur importante (sur le fond) ne m’a jamais été indiquée !

Des imprécisions certes, des petites erreurs certes ; mais sur le fond je n’ai rien eu à changer au cours des 12 dernières années. Ce n’est pas de la vanité.

Si je dis cela c’est pour susciter votre confiance et vous inciter à insister dans votre lecture (même si vous n’êtes pas un grand liseur – ou liseuse) car ça pourrait vous sauver la vie.

Bref, je ne peux faire autrement que de vous encourager à consulter nos livres.

Je le répète, ils peuvent vous sauver la vie ; beaucoup plus que de consulter ce Blog ou d’échanger via Tweeter.

 

 

 

 

74 réflexions au sujet de « JE M’EXCUSE TRES OFFICIELLEMENT »

  1. pitou

    Bonjour docteur,

    Votre femme merveilleuse a un peu (beaucoup) raison et vous avez l’honnêteté de nous en faire part, ce qui est tout à votre honneur.
    Tout le monde ici a bien compris que vos excellents livres (que j’ai lu) existent et qu’il est essentiel de les consulter, inutile de le dire et redire trop souvent, cela devient un « poil » lassant …
    Idem pour vos copains de la Sallepé et les deux loustics de la 5, contre lesquels vous nous avouez un peu trop souvent votre grand amour … c’est bon, nous avons compris.

    Sans vous commandez bien sûr, ne parler pas trop des gens qui ne partagent pas vos opinions, c’est donner à cette clic plus d’importance qu’elle n’en a.
    Ils sont trop contents que vous parliez d’eux, ils ont aussi pour vous quelques noms d’oiseau et au fond, cela n’apporte rien de bon.
    Vous êtes au dessus de ça, n’est-ce pas ?

    Ce qui m’intéresse ici, ce n’est pas de lire vos distributions légitimes de « baffes », au demeurant jouissives mais plutôt de VOUS lire dans tout ce que vos livres ne disent pas et qui constitue la véritable richesse intellectuelle de ce blog.

    Ne prenez pas les mauvais vents, préférez ceux qui sont porteurs …. de la connaissance, de la rigueur et de la compétence qui vous caractérisent.

    Merci.

  2. AIN

    Merci docteur pour toutes ces révélations et pour votre combat, et….. pour votre impertinence…moi j’aime bien !
    Avec respect et reconnaissance ( j’ai balancé mon Atorvastatine hier que mon généraliste me prescrivait depuis 4 ou 5 ans ,sans aucun résultats notables d’ailleurs et j’ai fait -hasard!!!- psycho ???- une nuit de onze heures….)
    Faîtes attention à vous ils peuvent devenir méchants avec tout ce fric en jeu !
    Merci encore

  3. POUZOLLES

    Bonsoir Docteur Michel De Lorgeril,

    Alors que je prenais des statines (Crestor) depuis septembre 2004, je prends conscience de leurs toxicités début 2014 suite à vos recherches.
    A ce moment précis je change radicalement mon comportement devant l’assiette, je perds 15 kg en moins de cinq mois et je jette ces statines, je n’en veux plus, souffrant quelques fois de légères douleurs aux articulations et au mollet gauche.
    Ma récente analyse de sang fait état d’une baisse de mon taux de cholestérol. J’en informe mon médecin traitant, me soumet à un écho-doppler et depuis ne me prescrit plus de statines.
    Cordialement.

  4. zellweger

    Bonjour MdL
    Je finis de lire le livre prévenir IDM et AVC avec beaucoup d’intérêt,j’ai noté page 144: »la mortalité cardio vasculaire diminue » alors que je croyais qu’elle augmentait ? Merci de votre réponse.
    Cordialement

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : zellweger

      Je ne me souviens pas de la page 144 maintenant ; ni des chiffres exacts ; mais effectivement la mortalité cardiovasculaire diminue dans nos pays (développés) et augmente dans d’autres, beaucoup d’autres très peuplés…
      Si vous êtes un expert de l’OMS, vous dites que la mortalité cardiovasculaire augmente dans le monde (et vous avez raison) ; mais si vous êtes un « franchouillard » les yeux rivés sur l’Ile-de-France, vous concluez le contraire et vous l’attribuez aux Statines si vous (pas vous personnellement j’en suis sûr) êtes en plus vraiment con…
      Bon vent, matelot

    2. phil
      En réponse à : zellweger

      Ne pas confondre la mortalité CV (MdL le sait mais pas tout le monde ) avec les accidents CV…

      Il semble que même chez nous les accidents CV augmentent (me corriger si j’affabule), mais la mortalité diminue car la prise en charge s’est améliorée. Considérablement c’est certain.

      Si les accidents CV (tous symptômes confondus) augmentent, c’est bien le signe que les techniques de prévention actuelles sont 1 échec.

      Dire que ce n’est pas perdu pour tout le monde serait du mauvais esprit, lequel ça va sans dire me convient à merveille

      1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
        En réponse à : phil

        Concernant la morbidité (les accidents cardiovasculaires non mortels, incluant les AVC avec toutes les séquelles que cela représentent…), les choses sont plus disparates et compliquées ; et ne voulant point dire des bêtises, je serai prudent. Ça augmente dans certaines classes de la population (les femmes, surtout les jeunes) mais ça diminue dans d’autres… par exemple, l’homme jeune de la classe moyenne-supérieure. Heureusement !
        Je ne suis pas d’accord avec vous quand vous dites que la prévention (telle qu’elle est actuellement) est un échec.
        Au contraire, la lutte antitabac, les conseils nutritionnels et l’encouragement à l’exercice physique sont extraordinairement efficaces.
        Sauf que…
        Seule une fraction de la population l’applique…

        1. phil
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          vous faites bien de modérer mon enthousiasme (appelons ça comme ça), mais alors les améliorations sont récentes, soit post votre livre de 2006, si vous voyez ce que je veux dire.

          en 10 ans tout est possible…

          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : phil

            On sait ce qu’il faut faire, mais « on » ne le fait pas sous des prétextes variés ; par exemple, on trouve plus simple de continuer à fumer tout en prenant héroïquement sa statine… et on se retrouve avec un cancer ; et le gentil docteur accuse le tabac mais pas la statine ; parce que ce « on » n’a pas compris qu’on meurt d’un cancer 10 ans avant de mourir d’un infarctus.
            Ce sont les mêmes causes (tabac par exemple) qui sont responsables du décès cancer et du décès cardiaque ; mais on ne peut pas être dans les statistiques du cancer et dans celles du cardiaque : en un mot, une fois qu’on est mort d’un cancer, on n’est plus là pour mourir d’un infarctus…
            Je ne sais pas si je suis clair…

  5. MICK T

    ça jacasse, ça commente, ça statistique, ça ironise… mais en attendant un petit caillot de rien du tout et on reste en plan en 2015… tout comme avant !
    Que font nos chercheurs ????

    Joyeuses fêtes….

    MT

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : MICK T

      Si on avait lu « Prévenir l’infarctus et l’AVC », ouvrage encyclopédique du gentil Dr de Lorgeril, la probabilité d’avoir un « petit » caillot serait très faible…
      Lire n’est pas « jacasser » ; et les chercheurs ont fait leur boulot… Faudrait les écouter un peu, les chercheurs, les vrais qui sont aussi indépendants de l’industrie pharmaceutique…
      Faites passer le message, ça pourrait sauver des vies …
      Faites signer la pétition http://petition.ipsn.eu/petition-danger-statines-cholesterol/index.php
      Ça aussi ça pourrait sauver des vies ; ça n’est pas « jacasser »…
      Bon vent, matelot, et désolé pour le « petit » caillot !

    2. phil
      En réponse à : MICK T

      Comme vous y allez !

      On ironise mais on est sérieux

      Contrairement à ceux qui se prennent au sérieux mais qui ne le sont pas

      Vous voulez des noms ?

      (la prochaine fois j’enlève le bas)

  6. MICK T

    Cher PHIL, Vous ironisez car vous n’avez sans doute pas eu de petits caillots ou autres obstructions pour vous faire rire jaune… pour ma part, j’avoue qu’il est très important d’apprendre, entre autres au travers des livres de Michel DeLorgeril (chercheur), qu’il vaut mieux manger des sardines à l’huile d’ olive et des pépins de courge plutôt que des frites et du nutella et on peut effectivement considérer que c’est là une avancée théorique considérable en cardio…
    Seulement sur le terrain (pour avoir plusieurs exemples actuels sous les yeux bien réels ceux-ci) en matière de recherches vraiment concrètes et de solutions satisfaisantes, à part de reconnaître que le stent ceci, la statine cela et qu’il vaut mieux éviter le bistouri etc etc rien ne progresse vraiment (sauf la vente des médicaments…). Je réitère donc ma question : que font nos chercheurs ? Car c’est très bien de critiquer et de dénoncer mais ce serait pas mal de proposer (un peu comme en Politique…)
    Lol
    MT

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : MICK T

      Beaucoup de chercheurs passent plus de temps à chercher de quoi financer leurs recherches, y compris quelques subsides pour leurs doctorants et post-doctorants, qu’à chercher vraiment…
      Pendant ce temps, d’autres se goinfrent ; et se plaignent qu’ils n’ont point assez ; et même à portent plainte…

  7. Emilie

    Au travers de mon « cas », quelques questionnements sur le lien entre flore intestinale et lipides :
    malgré une alimentation riche en lipides (oméga 3 inclus), je suis « sèche », j’ai la peau toujours très sèche, les lèvres constamment gercées, même mes larmes sont « pauvres » en oméga 3 (dixit l’ophtalmo).
    J’ai par ailleurs une flore intestinale qui semble déséquilibrée (syndrome intestin irritable, mauvaise digestion des fibres, ballonements ++…).
    J’ai compris grâce à vous le rôle de cette flore dans le métabolisme et la synthèse de certains acides gras…
    1°/ Se peut-il que les problèmes d’intestins soient la cause de ce « manque de gras » chronique ?
    2°/ Y a-t-il des moyens d’agir sur la flore pour stimuler ou améliorer l’« autoproduction » d’acides gras et optimiser le « fish-like effect » ? Les probiotiques peuvent-ils être intéressants ?
    Merci d’avance !

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Emilie

      Des larmes pauvres en oméga-3 ?
      Bon Dieu !
      Heureusement, allais-je dire !
      S’il y avait du gras dans l’eau salée, ça se saurait…
      Manque de gras chronique ?
      En dehors de graves maladies avec défaut d’absorption digestive, je ne connais pas ça…
      La « peau sèche » c’est autre chose ; vous n’êtes pas seule, rassurez-vous ; beaucoup de femmes s’enduisent de toutes sortes de pommades et onctions pour lutter contre ; bonheur des « boutiques de soins » où l’on ne rencontre que des femmes sauf au moment des fêtes où ces messieurs vont puiser là quelques idées de cadeaux…
      Bref, vous savez où aller pour trouver une solution à la « peau sèche ».
      Pour la flore intestinale, c’est autre chose : URGENT d’adopter la diète méditerranéenne et sans lésiner sur l’huile d’olive bio (bien sûr) et super extra-vierge : plutôt dispendieuse diraient nos cousins québécois…

      1. Diététicienne
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Bonsoir,

        pour la peau sèche, on peut se supplémenter en huile de bourrache qui contient du GLA (acide gamma-linolénique), dont la production endogène peut être mise à mal par un excès d’oméga-3 !

        Cordialement

        1. Emilie
          En réponse à : Diététicienne

          Merci pour ces réponses !

          Si si Michel, il y a bien des lipides dans les larmes ! Ces lipides se trouvent dans le meibum, couche superficielle du liquide lacrymal produite par les glandes de Meibomius. Eh oui, on en apprend tous les jours !… : )

          En ce qui concerne la flore intestinale, pourquoi l’huile d’olive spécifiquement ?
          Si la réponse est déjà dans votre dernier livre, pardonnez-moi car je ne l’ai pas encore fini !…

          Bien cordialement,
          Emilie

          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Emilie

            OK !
            Très intéressant !
            Merci pour ces informations sur les larmes. En savez-vous plus sur « larmes et oméga-3″ ? Sur « nutrition et larmes » ?

            Pour la flore intestinale, nul ne peut aujourd’hui dire quelles sont les habitude alimentaires idéales.
            Conformément à nos habitudes quand nous ne savons pas, nous nous référons aux habitudes des populations en bonne santé…

          2. Emilie
            En réponse à : Emilie

            Non je n’en sais plus, si ce n’est qu’à l’examen, aux vues de l’état de mon liquide lacrymal, l’ophtalmo m’a juste dit « hum, vous devriez prendre des omégas 3… »
            Voilà, et encore merci !

          3. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Emilie

            C’est bien ce qu’il me semblait…
            Cela dit, ça ne peut pas vous faire du mal.
            Faites-le selon nos conseils ; voir notre livre « Prévenir l’infarctus et l’AVC ».
            Bon vent, matelote

  8. MICK T

    Bonsoir Emilie

    Je me permets d’intervenir pour vous conseiller la lecture de l’article ‘Régénérez votre intestin !’ de Annie Casamayou et Julien Venesson dans le magazine ALTERNATIF BIEN ETRE Février 20216 N°113.
    Vous trouverez toutes les réponses à vos questions… et plus encore !

    Cordialement

Commentaires : page 3 sur 3«123

Les commentaires sont fermés.