NOUVEAUX MEDICAMENTS ANTICHOLESTEROL : DANGER !

ATTENTION !
Les congrès médicaux et les sites web spécialisés pour les médecins sont envahis depuis quelques semaines d’une propagande effrénée en faveur des nouveaux médicaments anticholestérol destinés à remplacer les statines qui rapportent de moins en moins puisque presque tous sont génériqués.
Ce qui ne veut pas dire qu’ils ne rapportent rien … mais pas assez !
La merveilleuse poule aux œufs d’or – le mythe du cholestérol le plus bas possible – n’a pas encore tout donné ! Ils ont investi là-dedans, ils veulent un retour sur leurs investissements, comme disent les banquiers, paix à leur âme, ils font leur boulot !
Toutes les énergies mobilisables vont être conviées – c’est déjà bien parti – à participer à cette grande fête du mensonge et de la propagande. Experts, universitaires, médias tous sont invités, il y aura du beau monde, aucun ne manquera à l’appel, tant la distribution promise sera généreuse.
Mais il y a encore une étape à franchir, celle des essais cliniques démontrant l’intérêt clinique de ces nouveaux médicaments. Ils vont les lancer, ils vont avoir besoin de patients et de leurs médecins !
Préparons-nous à entendre le pire, y compris cette subtilité statistique très en vogue chez les pseudo-experts, les test de non-infériorité, visant à faire croire qu’un nouveau médicament est utile même s’il n’est pas meilleur que ceux déjà sur le marché et en l’absence de toute évidence sérieuse qu’il n’est pas toxique. On voit ça actuellement à propos des nouveaux anticoagulants et des antiplaquettaires.
Avec les nouveaux médicaments anticholestérol, la question de leur non-infériorité ne se pose même pas puisque ceux qui sont déjà sur le marché (les statines) sont inutiles et toxiques.
Je supplie les médecins et les patients de ne pas participer à cette mascarade sordide !

93 Replies to “NOUVEAUX MEDICAMENTS ANTICHOLESTEROL : DANGER !”

  1. très intéressant à lire!!!
    je suis d’accord pour ne pas prendre ni statines, ni fibrates, j’ai tout eu!!! je vis avec des douleurs musculaires invalidantes, j’ai fait l essai d’arréter, quel bonheur, 8 jours après plus de douleurs, contrôle du cholestérol 3,5,
    je suis une personne qui fait très attention à mon alimentation!!mon médecin me dit que je fabrique mon cholestérol ??
    j’étais très active, beaucoup de marche, vélo!!!mais vu mes douleurs je suis contrainte de réduire
    sans statine, que faire ??????que faire ??? ou un régime hyper draconien ? j’aimerais que l’on me conseille!! j’ai peur en ne prenant plus de médicament, j’ai déjà eu une trombose de l’œil, mais je ne peux pas vivre en souffrant ainsi!!

    1. Il est urgent maintenant de lire notre livre “Prévenir l’infarctus et l’AVC” et de vivre à nouveau normalement sans être inutilement terrorisée par votre chiffre du cholestérol.
      L’ai-je assez répété : le cholestérol est innocent et les statines sont inutiles et toxiques !
      Ce sont les données scientifiques honnêtes qui le disent, je ne fais que les répéter …
      Bon courage !

  2. Desolée de vous re interroger sur le cholesterol j ai lu vos livres bien sur et avec un taux de cholesterol a 2,6 j avais pris du crestor pendant quelques mois que j ai vite arrêté ayant crampes et douleurs musculaires intenses ;j ai suivi un regime mediterraneen et perdu 5 kgs mais le taux a augmente (3,36 dont HDL2,27 et LDL2,31) on me propose du LESCOL mais a lire les effets secondaires c est du pareil au meme!!
    je ne sais plus quoi faire sachant que je ne suis pas dans une famille a risques (sauf mon age 63)je sais que vous n etes pas un site de consulatation mais ….MERCI, JE RESTE FIDELE A VOTRE SITE .

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      Les statines, toutes, sont inefficaces et toxiques ; et le cholestérol est innocent …
      Que dois-je vous dire de plus ?

  3. “Bien informés, les hommes sont des citoyens ; mal informés, ils deviennent des sujets.” (Alfred Sauvy)
    Oui, comme le font très bien remarquer les commentaires, très (trop) souvent, les bien-portants sont traités sur la base de facteurs de risques. On en arrive ainsi à créer des pseudo-maladies, lucratives, à médicaliser les patients (avec le risque de nuire à leur qualité de vie), et finalement à les rendre dépendants à vie à certains traitements. Cette confusion (volontaire…) entre facteur de risque et maladie a modifié totalement le concept de maladie. Les traitements précèdent les diagnostics. Quelque part, ça fait peur, très peur même…
    Toute la chaîne de soins est concernée. Un jour, une femme, médecin généraliste, a fait cette réflexion intéressante : “La mission d’un médecin n’est-elle pas de soigner, quitte à devoir, parfois, remettre en cause ses acquis ?” Le patient, le citoyen, quant à eux… Les médias en tous genres (y compris les revues médicales !) leur fournissent régulièrement des rêves préfabriqués (comme s’ils s’adressaient à des consommateurs), surfant sur un désir inhérent à l’humain : ce désir du bonheur parfait, de la santé parfaite. Comme de la vente de “rêve en kit”, à but lucratif. La lecture critique est donc indispensable pour ne pas laisser le rêve coloniser la pensée, pour préserver le citoyen de la désinformation, de la contre-information, de la mésinformation.
    Protéger son libre arbitre en évitant de ne plus penser par soi-même, ne pas laisser la peur de la maladie, de la vieillesse, de la mort et… parfois même de la vie, orienter ses décisions et sa vie. Savoir reconnaître “les bons sentiments”. Eviter de subir l’info, et la vie tout simplement. Vaste programme !
    Ce que l’on “oublie” souvent (mais pas sur ce site), c’est qu’une simple et saine hygiène de vie fait beaucoup mieux que cette médicalisation à outrance, mais elle ne génère pas de profits…
    “La science a fait de nous des dieux, avant de faire de nous des hommes.” (Jean Rostand – biologiste). Or, l’être humain est d’abord un être social…

  4. Bonjour
    faisons un petit break sur les statines. Mon cardiologue (qui me prédit l’anathème car je refuse de prendre des statines) m’a prescrit un dosage de BNP.
    J’ai lu tous vos livres mais je ne me souviens pas que vous évoquiez ce marqueur de l’insuffisance cardiaque.
    Qu’en pensez vous

    1. Mes livres ne sont des encyclopédies de cardiologie ou de nutrition, ils veulent informer, mais pas sur tout …
      Le BNP (rien à voir avec la banque …) est un dosage que certains utilisent comme marqueur-diagnostic de l’insuffisance cardiaque, en cas de diagnostic difficile …
      Pour le suivi au long cours, je préfère les signes cliniques … mais pour certains qui ne savent pas trop “où mettre les pieds” ça peut être utile, peut-être, parfois …

  5. Ces recommandations 2013 ne sont peut-être que transitoire. Je me demande si elles prennent en compte le fait qu’il faudra prochainement commercialiser les inhibiteurs du CETP ou les anti-PCSK9.
    Dans ces recommandations, il semble que l’on tente d’élargir les prescription aux gens “les moins malades”. On parle plutôt de “risque global”. On ne parle pas tellement de “bon” cholestérol qu’il faudrait avoir élevé, ni de cholestérol qu’il faudrait baisser davantage, alors que c’est précisément ces éléments qu’il faudra sans doute mettre en avant si l’on veut argumenter auprès des médecins la prescription des nouveaux anti-cholestérols.

    1. Vous avez tout-à-fait raison, ces nouvelles règlementations vont poser des problèmes aux nouveaux arrivants sur ce créneau ; qui vont sans doute contester l’abandon des seuils …
      Le spectacle qui nous est offert n’en reste pas moins stupéfiant …
      J’hésite à faire un billet … j’ai beaucoup de travail ces jours-ci ! Et puis commenter les jacasseries de ces imbéciles, ça finit par fatiguer !

      1. D’un autre côté, si on s’oriente de manière systématique vers un “traitement intensif de statine” pour tout le monde, avec un besoin de réduction du LDL-cholestérol de l’ordre de 50% pour (presque) tout le monde, les nouveaux anticholestérols (anti-PCSK9) vont avoir leur intérêts dans ce cadre-là…
        Le Crestor est censé être l’anticholestérol le plus efficace… mais parvient-il à abaisser jusqu’à 50% le taux de LDL-c ? Si la réponse est non, ces nouvelles recommandations vont pousser à la prescription de médicaments plus efficace, et donc un boulevard pour le développement des anti-PCSK9 est créé…
        Extrait site TheHeart.org :
        “Premièrement, les sujets de plus de 21 ans, porteur d’une maladie athéroscléreuse diagnostiquée. Jusqu’à 75 ans, ces sujets doivent recevoir un traitement intensif par statine, à une dose quotidienne permettant de réduire le LDL de 50%. Au-delà de 75 ans, ces sujets doivent recevoir un traitement d’intensité modéré par statine, faisant baisser le cholestérol de 30 à 50%.
        Deuxièmement, les sujets présentant un LDL cholestérol supérieur à 190 mg/dL – c’est-à-dire notamment les cas d’hypercholestérolémie familiale. Le traitement intensif par statine est recommandé.
        Troisièmement, les diabétiques de type 1 ou 2, de 40 à 75 ans. Ces sujets devraient recevoir une statine à dose modérée (réduction du LDL comprise entre 30 et 50%), estiment les recommandations. En cas de risque d’évènement CV dépassant 7,5% à 10 ans, le traitement par statine devra même être intensif (baisse d’au moins 50%).
        Quatrièmement, tous les patients âgés de 40 à 75 ans présentant un risque d’évènement d’au moins 7,5% à 10 ans. Le choix d’un traitement intensif ou modéré est alors laissé au prescripteur.”

    2. Bonjour,
      On va dire à ces nouveaux: “le cholestérol c’est pas important, mais il faut le baisser au maximum chez tout le monde”.
      Comprenne qui pourra!

  6. Regardez comme ils sont…”bêtes” :
    http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/cholesterol/20131113.OBS5117/cholesterol-ce-qui-va-changer-dans-la-politique-de-sante-americaine.html
    Abandon des valeurs cibles (pas de preuves solides…)
    Régime méditerranéen
    Etc.
    Et du coup, devinez quoi ? Et ben on donne des statines a tout le monde en inventant un facteur de risque dont la formule mathématique est fausse…
    Ça sent quand même le début de la fin !
    Docteur, j’ai bien peur d’avoir découvert votre nouvel ennemi, une nouvelle maladie : le facteur de risque ! (Qui se guérit avec … Des statines !)
    À quand un livre intitulé “Facteur de risque, mensonges et propagande” ?
    😉

    1. “Ça me fait de la peine que notre clientèle se réduise à des malades. Si on réussissait à produire des médicaments pour les bien-portants, alors on pourrait vendre nos produits à tout le monde.” (ancien directeur général de laboratoire). Ce monsieur ne pensait pas si bien dire !!
      Ah ! Les inventeurs et les vendeurs de maladies…

    2. La panique nous saisit à la lecture de cet article… est-il donc possible – de pire en pire – de faire et de dire n’importe quoi ?
      A (bien) souligner qu’il s’agit d’un article de Science & Avenir dont on a déjà dit tout le “bien” qu’il fallait en penser : pas de commentaires, pas de critiques, une simple validation de fait de ces nouvelles “directives”, pas innocentes du tout bien sûr puisqu’elles ont force de décret…
      Mais le meilleur (zavez pas vu?) est l’article sur les “1500 morts” qu’auraient déjà provoqué le livre de Even (et ceux de MDL alors?)
      Le moins qu’on puisse dire de cette revue est qu’elle est complice des labos pharma, diffamatoire l’air de rien, mais aussi complice de l’intoxication de millions d’individus.
      Et tout cela sans jamais la moindre preuve, en appliquant l’adage bien connu: “Dîtes du mal il en restera toujours quelque chose”…

      1. comme tu l’auras remarqué, sa propagande ne s’arrête pas au statines.
        Par exemple, la supériorité de la théorie microbienne de pasteur face à celle d’ Antoine Béchamps fait partie du système de réflexion scientifique depuis 1780… dans toutes les facs et journaux scientifiques..
        La suite, on la connait, le méchant envahisseur sécurisé par Bigpharma face à la genèse des maladies dépendantes, en fait, du terrain qui la développe…

    3. Le cholestérol est l’exemple type du facteur associé au risque cardio-vasculaire. Bien que contraint de plaider coupable pour sauver la face, sa condamnation n’a finalement sauvé personne en France.
      Les facteurs associés ne méritent plus l’appellation « facteur de risque » puisque ces associations, observées par les statisticiens, ne présument en aucun cas du rôle causal de tel ou tel facteur qui assiste peut-être passivement à ce qui se passe, en « bystanders » comme disent nos amis suisses. Les facteurs associés, sont ainsi souvent en cause mais rarement la cause du phénomène qu’ils accompagnent… Comme disent nos amis anglophones « association is not causation ».

    1. Concernant la prévention primaire, il y a toujours eu une controverse avec des méta-analyses variables dans leurs résultats aux USA et ailleurs …
      Le problème des nouvelles recommandations 20123 est qu’elles sont basées sur des données non-scientifiques !
      Ils disent qu’ils ont dû les changer par rapport à celles de 2002 parce que les précédentes n’étaient pas basées sur des données scientifiques solides … ce en quoi je suis bien d’accord !
      Je suis bien d’accord, aucune de leurs recommandations ne sont scientifiquement solides … car ce qui est scientifiquement solides c’est que les statines sont inutiles et toxiques ; ce qu’ils ne peuvent admettre … Pourquoi ?
      Probablement parce qu’il leur faudrait alors admettre que depuis 20 ans ils disent des idioties …
      Seule une nouvelle génération pourra le dire !
      Pendant ce temps, des millions de gens s’empoisonnent …
      Terrible !

      1. Il est tout de même surprenant de voir le LDL-Cholestérol promu «objectif thérapeutique » juste après la découverte des statines, et d’apprendre qu’il est abandonné maintenant que les statines sont tombées dans le domaine public.

  7. Bonsoir
    Oui le titre est Prévenir l’infarctus et l’AVC, merci je trouve beaucoup de conseil je devore votre livre , je prends beaucoup de note merci et félicitation cordialement

    1. IY a environ 6 mois , que mon mèdicin ma prescrit un médicament pour faire baisser mon colèstérol dois je continuer ou arrêter ?
      Que dois je faire vu que je sentais déjà avant de commencer avec ce médicament un peut mal a la poitrine du cote gauche et au pie ?
      Depuis long temps je fais tous le jours au moins 30 minute de sport
      Je pense que mon cas peut venir de la consommation excessive de RED BULL.Mais mon mèdicin dit que non
      Merci beaucoup

      1. Ce blog n’est pas destiné à faire des consultations.
        Je ne peux répondre à vos questions (notamment à propos du Red Bull) ; mais je peux vous dire que les médicaments anticholestérol sont TOUS inutiles et toxiques …

  8. Bonsoir, voila j’ai acheté votre livre j’ai du mal de m’enlever tellement je le trouve intéressant , mais j’aurais une question , n’est t il pas deja trop tard ? puis encore éviter d’avoir un nouveau infarctus, je commence ma reeducation de un mois la semaine prochaine , le plus dur c’est au niveau moral , je prrécise que depuis mon IFM il y a un mois je m’arrange pour faire au moins 13OOO PAS DANS MA journée qui correspond a peu près a 8km EST CE SUFFISANT
    MERCI cordialement et je vais continuer a lire votre livre

    1. Il n’est jamais trop tard !
      Au contraire !
      l’infarctus est une maladie du mode de vie ; si vous changez votre mode de vie, vous n’aurez pas de récidive !
      Vous commencez une nouvelle vie ; félicitations !
      Vous avez notre livre “Prévenir l’infarctus et l’AVC” dans les mains ?
      Parfait, suivez nos conseils et il ne vous arrivera plus rien.
      mais suivez-les vraiment !

  9. Je vous fais un petit résumé de ma situation.
    Suite à un diagnostic d’hypercholestérolémie familiale détecté à l’âge de 20 ans après une consultation pour xanthomes aux paupières, coudes, genoux, et cholestérol total à 560 mg/dl, j’ai été mise sous toute la gamme des médicaments hypocholestérolémiants plus d’une trentaine d’années. J’ai 57 ans. Les derniers médicaments prescrits ont été le Lipitor (40mg) durant une longue période, puis le Crestor (40 mg) durant les derniers 6 mois pour un résultat de 240mg/dl. Baisse significative mais avec une faiblesse musculaire importante, perte d’énergie et de mémoire. Je privilégie la diète méditéranéenne depuis une dizaine d’années, je fais de la marche, du vélo stationnaire 30 minutes par jour.
    J’ai arrêté la médication en raison des effets secondaires importants, ai consulté un cardiologue qui m’a fait passer une série de tests. Les résultats:
    Écho stress suite à une épreuve sur tapis roulant : normal ne montrant pas d’ischémie donc le tapis roulant est un faux positif électrique. Donc pas de cardiopathie selon le cardiologue.
    Scan : score calcique à 992. Ça, c’est le drame !
    Les divers médecins consultés m’ont toujours affirmé que ces médicaments anticholestérol avaient pour effet de diminuer et même d’éliminer les dépôts calcaires dans les artères. J’ai tenté d’obtenir une explication du médecin qui m’a communiqué ce résultat. Selon lui, c’est quand j’ai fait un arrêt de la médication en raison d’une grossesse. J’ai trouvé que c’était du n’importe quoi…
    Avec un tel résultat, je me demande si la prise d’atorvastatine calcique et de rosuvastatine calcique sur une aussi longue période n’auraient pas plutôt contribuer à l’augmentation de ces dépôts ? J’aimerais avoir votre avis là-dessus.
    Ah oui, en remplacement des statines, on veut m’administrer le tout nouveau médicament injectable à renouveler aux 2 semaines. Je suis assez découragée disons.
    Merci pour votre travail et vos conseils.

    1. Avec un cholestérol aussi haut, il est très probable que vous ayez une hypercholestérolémie familiale qui porte mal son nom comme je l’ai expliqué dans divers billets, cherchez un peu sur ce blog notamment celui intitulé “la vérité sur l’HF”.
      Ceci dit, après 30 ans d’empoisonnement assez systématique, vous semblez vous en être bien sortie.
      D’aucuns diraient que c’est grâce aux statines … ce que nul ne peut prouver puisque nous n’avons AUCUN essai clinique qui ait démontré un effet protecteur des statines dans les HF ; c’est un comble puisque c’est précisément dans cette circonstance qu’on aurait dû voir les miracles.
      Un seul essai, dit ENHANCE, a été publié testant un traitement anticholestérol puissant : aucun effet bénéfique !
      La question serait de savoir s’il y en a eu d’autres (essais), au cours des 50 dernières années avec une statine ou autre chose … Y a pas !
      Bizarre !
      Hypothèse : il y en eu bien sûr mais sont inconnus, car non publiés.
      Pourquoi ?
      Pardi, parce qu’ils n’étaient pas favorables aux produits (statine ou autres) testés !
      Deux points encore :
      1) pour savoir si son HF est potentiellement dangereuse, il faut examiner sa famille, son mode de vie et les maladies.
      2) il est assez bien démontré que les statines augmentent les dépôts calcaires dans les coronaires.
      Bon courage

      1. Je crois qu’il s’agit bien HF (hyperliproprotéinémie familiale) : mère décédée d’un infarctus à 67 ans ainsi qu’un frère à l’âge de 34 ans. Deux autres frères ont eu des pontages avant l’âge de 50 ans. Ces derniers (mes frères) avaient cependant un mode de vie non protecteur (fumeurs, non sportifs, mauvaise alimentation, stress, etc.)
        J’ai relu avec intérêt la section portant sur l’hyperliproprotéinémie familiale. Je comprends qu’il faut éviter la vitamine K pour rôle de coagulamt mais en quoi la vitamine D est impliquée dans le risque cardiovasculaire ? Faut-il éviter l’exposition aux rayons du soleil ?
        Je compte poursuivre mon mode de vie protecteur et la prochaine étape pour moi sera d’aborder la question du plasmaphérèse avec mon cardiologue. Croyez-vous que ce traitement contribuera à diminuer les dépôts calcaires de mes coronaires ?
        Merci encore.

        1. Ceci n’est pas une consultation.
          Je crois aussi qu’il s’agit d’une hyperlipoprot familiale (HF) mais je ne suis pas sûr que ce soit ce cholestérol qui soit responsable des problèmes cardiovasculaires dans votre famille …
          Et il n’y aucune donnée scientifique démontrant un effet des statines ou de la plasmaphérèse dans votre cas
          Vous me faites dire (à propos des HF) que la vitamines K doit être évitée ; et peut-être la vitamine D.
          Je n’ai personnellement jamais écrit ça.
          Peut-être faites-vous allusion aux calcifications artérielles …
          C’est autre chose et ça n’est pas une maladie même si cela démontre une “anomalie” dans les coronaires …
          Bon courage

          1. J’ai conclu aux effets négatifs potentiels des vitamines D et K en lisant cet extrait de votre billet intitulé La vérité sur les HF :
            ”Parmi ces lipides, il y a du cholestérol certes, mais aussi d’autres lipides, des triglycérides, des phospholipides, des acides gras (beaucoup), des substances liposolubles de toutes sortes – les vitamines liposolubles, vitamines E et vitamines A (qui ont des propriétés antioxydantes), vitamines D (désormais impliquées dans le risque cardiovasculaire) et surtout les vitamines K, impliquées dans la coagulation et donc un risque cardiovasculaire direct – et même de complexes systèmes enzymatiques, les fameuses paraoxonases, par exemple, qui sont des systèmes antioxydants”.
            Merci.

  10. Suite à une intervention péremptoire d’un médecin dans le téléjournal suisse à propos de nouvelles recommandations concernant la baisse du cholestérol aux US (RTS : http://www.rts.ch/video/info/journal-19h30/5374428-19-30-le-journal.html), un nouveau grand MERCI au Dr de Lorgeril qui non seulement monte aux barricades mais nous fait comprendre comment réagir face aux prescriptions médicamenteuses inappropriées, notamment celles relatives aux statines et comment nous protéger des risques cardiovasculaires (lire et relire ses bouquins) par un mode de vie ad hoc (alimentation et exercice physique). Deux petites phrases m’ont fait bondir, la première émanant d’un médecin américain, l’autre du cardiologue suisse : “les effets secondaires graves (des statines) sont peu courants”… et “en prévention secondaire la prise de statines pour prévenir un nouvel accident ne se discute pas, les recommandations US confirment que le cholestérol est un facteur de risque lorsqu’il est trop élevé, malgré ce que certaines émissions pas très bien faites ou certains livres farfelus ont prétendus”. Je ne sais à quels livres farfelus il est fait allusion, mais s’il s’agit des livres que nous connaissons, j’estime que c’est une insulte aux chercheurs qui tirent leurs conclusions d’études sérieuses, indépendantes et jamais contestées…scientifiquement.

    1. Merci beaucoup pour l’information.
      Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas, cette semaine c’est une offensive attendue des pro-statines avec en Suisse francophone un Exultate Jubilate assez comique d’un des principaux représentants de commerce de ce calamiteux business …
      Il était temps, ça faisait plusieurs mois que de forts vents contraires poussaient les ventes à la baisse …
      Nous avons les mêmes clowns chez nous, outre-Jura, rassurez-vous !
      La suite pourrait être amusante pour deux raisons : 1) ces nouvelles recommandations vont à l’encontre des principes (soi-disant) parfaitement rationnels des précédents (faisant penser qu’il y a quelques années on nous racontait donc des bobards – ce qui est parfaitement vrai) ; 2) les principes sur lesquels sont basées ces nouvelles recommandations ne sont pas plus rationnels que les précédents.
      Tout esprit rationnel, et soucieux de sa santé [et de celle de ses patients], ne manquera pas de se poser les questions suivantes : que dois-je croire ? Qui dois-je écouter ?
      Déjà le New-York Times d’hier publiait un article de deux “faiseurs d’opinion” américains (pas des révolutionnaire, rassurons-nous) très mécontents de ces nouvelles recommandations. Phénomène que nous n’aurions jamais pu imaginer 10 ans plus tôt !

    2. ne montez pas sur vos grands chevaux ! Les insultes envers les “théoriciens du complot”, les médecins “en mal de notoriété” qui émettent des “opinions farfelues” sont la pain quotidien des MDL, Even, Debré et autres, ces derniers ayant été appelés “les 2 vieillards du bébête show” et j’en passe…
      Il faudra sans doute supporter la calomnie encore longtemps si j’en juge les commentaires de certains forum que je lis : la haine est vivace et l’angoisse généralisée, et il nous faudra être forts, nous patients et vous médecins pour ne pas trébucher sous le lynchage médiatique… Amen

  11. Bonjour je viens de faire un infarctus et on ma mis trois stent actif et deux passif , au bout de une semaine j’ai arreté le taor qui me procurait douleur dans les muscles on aurait dit que j’avais la fibromyalgie, anti coagulent qui me met au ralenti , je vais acheter vos livre , en attendant depuis deux ans je fais deja un regime en diminuant les glucide et lipide voila , maintenant je dois vous avouer que j’ai peur de ravoir ce que j’ai eu , et cela m’empeche de mener une vie normale j’ai 51 ans diabetitique aux cachets avec la plus petite dose puisque grasse au regime que je mimpose je n’en ai plus HBG 5,8
    CORDIALEMENT MERCI

  12. Merci pour votre intervention ,trop courte certe, mais décisive et courageuse pour dénoncer les profits sans limite de l’industrie du médicament en France avec la complicité des politiques qui fixe les prix payés par la sécurité sociale et se fichent bien du déficit de cette dernière avec des prix autour du double (ex plavix ou crestor ) des prix en Italie , dans l’émission sur le cout des médicaments sur FR3 hier soir tard ( tres tard comme presque toute les paroles à diffusion limitée)

    1. J’ai accepté (peut-on refuser ?) de participer à cette émission bien qu’à mon avis le principal problème n’est pas celui du prix, mais de l’utilité réelle des médicaments … et de leur toxicité !
      J’ai été désolé d’entendre le Pr Even dire que le Crestor était la plus efficace des statines …
      Misère de misère !
      C’eût été l’occasion, en direct, de dire que TOUTES les statines sont inutiles.
      je l’avais dit mais ils n’ont pas retenu mon message …
      Misère de misère !

      1. non (je puis vous en assurer) le message du Pr Even est sans ambiguïté, interviews et livre à l’appui : les statines ne servent strictement à rien et en + sont toxiques
        mais je pense qu’il a voulu dire (à la radio ça va vite) : le Crestor est le + efficace pour baisser le cholestérol, ce qui est vrai…

        1. Cher Docteur bonjour. J’ai vu l’Émission jusqu’au bout et je comptait faire un commentaire mais vous m’avez devancé : En effet, bien que cette émission (fort bien faite au demeurant ) visait à dénoncer visait à dénoncer les pratiques financières des industries pharmaceutiques et au trafics qu’elles laissent passer ( on ne me fera pas croire que ces industriels ne sont pas au courant ) et à l’inertie de l’État voire sa complicité, c’était une magnifique occasion pour le Pr Even de passer une nouvelle couche à propos des statines et de leur inutilité, il l’a laissé passer lamentablement manquant d’à propos et allant jusqu’à louer la qualité des médicaments proposés par Astra Zeneca! Il Il était bien plus catégorique dans son interview de “La Nutrition.fr” pour ne parler que de celui-là. J’en cite un court extrait : “L’illusion des statines
          L’ILLUSION concerne l’efficacité des statines pour réduire les accidents cardiovasculaires (ACV), proclamée comme un dogme intangible et, comme on va le voir, sans preuve, dès les premières lignes de milliers d’articles depuis 20 ans et de nouveau, dans celui de N. Danchin. Illusion pour la plupart des médecins, mais mensonge délibéré de la part de quelques-uns, qui, justement, fabriquent l’illusion”
          Il était là en direct, mal à l’aise face à un Vice Président de la firme précitée qui, avec un allure coincée ( pour ne pas dire autre chose de meilleur aloi..;) et une langue de bois, faisait sa publicité pour son “Crestor”, les autres statines étant devenues des génériques dont il se fichait apparemment…
          On a vu pendant un assez long moment le Pr DANCHIN dont le long nez s’allongeait au fur et à mesure, déclarer en souriant d’un air ingénu à la journaliste qui lui demandait si le fait d’être rémunéré par les firmes n’influençait pas sur son objectivité :” Oui sans doute, mais l’amitié etc… – je ne cite pas tout- aussi peuvent avoir une influence, et s’il n’y avait pas des relations… on ne peut pas être complètement neutre… on ‘est pas des machines etc… quand serait il des relations sociales etc…” Mais il se moquait du monde sans une once de honte. Je pense qu’il a dû oublier de dire qu’en l’espèce, toucher des “aides financières” en tant qu’expert ça aide les relations amicales…
          Je passe sur les autres intervenants pour avoir noté qu’on ne vous a laissé vous exprimer ( il s’agissait d’un enregistrement) que sur l’aspect mercantile de Big pharma!
          Mais si le Pr. Even n’a plus l’à propos ( et je suis d’accord avec “Phil”) pour rétorquer et exposer la vérité : Qu’il passe ou vous passe la main! Mais je sais que c’est épuisant de toujours se battre et probablement fait il parti de ces Médecins médiatiques à l’ego surdimensionné qui ont du mal à se laisser convaincre de la totale justesse de vos travaux et écrits comme je l’ai dit dans un commentaire plus haut. Mais bon,comme dans la chanson du groupe Mettalica :
          “For ever trusting who we are
          And nothing else matters.”

          1. Sans tomber dans le favoritisme, l’élitisme ou autre : pour moi, les Livres et les Etudes de Michel de Lorgeril émergent très nettement du “lot” (avec le Docteur Marc Girard).
            “Le monde ne sera sauvé, s’il peut l’être, que par des insoumis.” (André Gide)

          2. Merci, vous y allez un peu fort !
            mais, ce qui frappe évidemment, c’est le contraste entre les recommandations des Autorités US (largement commentées dans la presse francophone et ailleurs avec une sorte de soulagement coupable dans les médias) et nos positions, une sorte de “petit feu à combustion lente” qu’ils n’arrivent pas à éteindre malgré les tonnes d’eaux (boueuses) qu’ils déversent sur nous …
            Avec un peu de recul, évidemment (encore), ce qui frappe c’est la niaiserie (honteuse) des raisonnements des dites “Autorités” … A titre d’exemple, ils osent (je n’en crois pas mes yeux) dire qu’ils ont sélectionné les essais (testant les statines) qu’ils estimaient selon eux les mieux adaptées … à leurs recommandations.

          3. comme ses autres congénères qu’il ne faut surtout pas sous-estimer, le Dr Danchin se paie notre tronche avec finesse…
            Avouer une “petite” culpabilité (ou faillibilité) est une manière d’en cacher une autre énorme, je suis toujours dans l’attente impatiente de son avis d’imposition, quelque chose me dit que ça fleure bon le Cahuzac…

      2. Bonjour,
        Oui, “Misère de misère !”
        “Dormez braves gens ; on s’occupe de tout !” Le problème, c’est que nous sommes allergiques aux… somnifères ; très nombreux effets secondaires !
        Merci pour cette info. Je n’ai pas vu l’émission, mais j’ai lu les Livres et les Etudes d’un médecin/cardiologue/chercheur ainsi que d’un médecin/expert, qui, depuis longtemps déjà, dénoncent les statines. Cela me suffit amplement pour assembler le puzzle. Le reste n’est qu’enfumage et noyade de la véritable info ; bref, de la diversion…

        1. En réponse à Michel de Lorgeril – message du 16 novembre – 17 h 09 (il n’y a pas le menu “répondre” sous votre message).
          Oui, tout est dit, et bien dit.
          Presque quarante ans de lectures, de recherches, d’interrogations et d’observations permettent de repérer les cerveaux tiroirs-caisses et les coeurs bilans financiers. Ça peut coûter très cher d’accorder sa confiance… même si nul n’est parfait et que l’erreur est humaine. Néanmoins, même si l’erreur est humaine, “persévérer est diabolique”, dit un proverbe latin. Les grands hommes sont soucieux d’éthique, les petits d’étiquette… Il est bien plus agréable, et surtout salvateur, de s’asseoir à une table où les mots sonnent juste, et où l’Humain retrouve sa place.
          “Le prix de la liberté, c’est la vigilance éternelle.” (Thomas Jefferson)

  13. J’ai été victime, il y a 1an , d’un AVC léger inexpliqué à 66 ans (peu de cholestérol ,pas de plaques d’athérome, pas de surpoids ) et le jeune médecin de l’hopital m’avait mis sous P…… malgré que je lui avait ai dit que je faisais un sport violent avec risque d’hématomes .j’ai vécu pendant 6 mois un vrai supplice des douleurs ligamentaires . J’ai arrêté le P….car un autre professeur de médecine m’a dit que cela m’était pas adapté à ma pathologie et m’a mis sous kardégic 160 et je vais très bien ? J’ai lu la revue Prescrire sur internet j’ai été surprise d’apprendre que ce médicament n’avait pas d’antidote en cas d’hémoragie et avait fait plus de 600morts en Europe , J”ai appelé le laboratoire du P… qui m’a confirmé que ce médicament n”avait pas à ce jour d’antidote connu ….Donc on tombe on se fait un trauma crânien et on meurt …..quand les médecins cesserons de se faire avoir par les visiteurs médicaux qui racontent ce qu’ils veulent ….

    1. Cette question des “nouveaux” anticoagulants a été discutée sur ce blog.
      Je suis désolé que vous n’ayez pas pu en profiter …
      Ils posent effectivement des problèmes, plus que ce que vous pouvez imaginer hélas !
      Ceci dit, vous devriez lire notre livre “Prévenir l’infarctus et l’AVC” en toute urgence, ça pourrait vous sauver la vie !
      Maintenant, vous ne pourrez plus dire que vous n’êtes pas prévenue et informée … Vite !

      1. A ce sujet : 4 mois environ que j’avais averti mon père de discuter sérieusement avec son cardiologue, pour remplacer le Pradaxa (prescrit pour détection d’une fibrillation atriale, découverte à 78 ans, avec une hypertension à 19, dans un contrôle de routine préalable à une opération d’hernie inguinale bien sortie après des années et des années de non consultation), suite à la lecture de votre billet et des recherches perso.
        Peur de mes parents de “fâcher” le cardiologue avant une opération, à qui ils n’ont rien dit. et …. très récemment, mon père est surpris de voir son cardiologue un peu affolé, en train de rappeler tous les patients à qui il avait prescrit du Pradaxa, notamment ceux à fort dosage. … Quelques mois de perdus ! Mais le cardiologue a fini par réagir.
        Reste à convaincre mes parents que les inhibiteurs calciques, ce n’est pas non plus la panacée, et donc le cardiologue, même si la tension a heureusement baissée de façon spectaculaire, avec ça et bétabloquants. j’espère qu’après tout ça, il pourra continuer à se balancer sur les barres parallèles, monter à la corde, randonner tous les we, … Bref, des effets secondaires évitables me mettraient fort en colère, merci de tout faire pour éviter que ça n’arrive.

  14. Mon père était en train de dépérir avec immense fatigue, tendinite incapacitante et symptômes dépressif. Grace à vous j’ai pu suspecter le crestor. On a arrêté cette statine juste pour voir, juste un mois. L’immense fatigue et la souffrance mentale ont cessées. Conséquences : fin des antidépresseurs, fin des arrêts de travail. Reste malheureusement la détérioration musculaire. Merci à vous de sauver des vies.

    1. C’est son boulot. Il est médecin.
      Malheureusement certains croyant faire bien font mal. Surtout ne jamais discuter un dogme . Ca déstabilise!

  15. J’ai passé une scintigraphie ( pour controler un bruit au cœur ) a la médecine nucléaire au CHU de Nantes . Le “toubib ” qui contrôlait le site , je ne l’avais jamais vu , mais il avait des courriers de d’autres “toubibs” encore plus nuls que lui . Il a annoncé aux charmantes et compétentes infirmières que j’avais une veine de la cheville droite bouchée……… L’étonnement général du personnel présent m’a surpris , je lui demandé si il était médium , il m’a fait rire a voir sa tète , il m’a demandé un montant de 80 euros , pour lui . Je ne comprend rien au système , c’est déplorable de trouver ça en France .Qu’en pensez vous tous , qui allez lire ce chapitre ? Salutations a vous tous . Jcé.

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      J’essaie de comprendre avec vous.
      Il est probable que vous avez passé une scintigraphie pulmonaire qui a, sans doute (mais je ne suis pas sûr), mis en évidence une zone froide faisant évoquer (peut-être) une embolie pulmonaire … avec un point de départ de l’embol (la jambe) qui devait être suspecté avant la scintigraphie par le médecin prescripteur…
      C’est très spéculatif de ma part tout ça, mais j’ose !
      Si mon diagnostic est exact, je ne suis pas sûr qu’il faille s’en prendre au médecin “scintigraphiste” mais plutôt à celui ou celle qui vous a envoyé à la scintigraphie sans plus d’explication que ça …
      A vous maintenant de nous dire le fin mot de votre histoire. Merci de votre confiance.

    2. C’est difficle de vous comprendre.
      Les points sûrs:
      Scintigraphie , mais de quoi ? du myocarde ? des artères pulmonaires ? Veineuse (ne se fait plus à ma connaissance en France )
      Médecine nucléaire, CHU donc hôpital public.
      Après:
      ” Le « toubib » qui contrôlait le site , je ne l’avais jamais vu , mais il avait des courriers de d’autres « toubibs » encore plus nuls que lui .” Je ne comprends rien du tout à ce que vous écrivez.
      “il m’a demandé un montant de 80 euros , pour lui .”
      Si vous l’avez payé avec un chèque à son nom il s’agit d’une consultation privée.
      LEs praticiens hospitaliers sont autorisés à avoir une activité préviée à l’hôpital en utilisant le matériel et personnel de l’hôpital mais la loi prévoit le reversement à l’hôpital d’une redevance sur les honoraires privés perçus. De plus la proportion et le nobre d’actes privés sont limités. Théoriquement….
      De plus il n’est pas possible de vous imposer de passer votre examen en “privé” plutôt que en “public”, et théoriquement les délais de rendez-vous ne doivent pas être excessifs. Théoriquement.
      Si on vous a fait un examen “en privé” sans vous prévenir de cela ni du coût ou d’un coût à votre charge vous pouvez demander le remboursement en vous adressant au directeur de l’hôpital ou contacter le president de la commission des usagers ou le “civil” rerésentant les usagers de l’hôpital je ne sais plus comment cela s’appelle. Vous devriez trouver ça sur le site du CHU de Nantes. Si vous avez dit oui quand on vous l’a proposé alors , c’est votre choix.
      “j’avais une veine de la cheville droite bouchée…”La seule scintigraphie qui puisse montrer celà à mon avis est une scintigraphie veineuse, qui à ma connaissance ne se fait plus, mais sait-on jamais ?
      Donc peut être tient il l’information de la lettre de demande de scintigraphie rédigée par votre médecin ?
      OU vous a t-on examinée physiquement les chevilles et jambes dans le service de médecine nucléaire ?

    1. Bien sûr !
      Il fallait s’attendre à cette contre-attaque, en préparation depuis de longs mois.
      Ils se confortent entre eux ; et il faut bien dire qu’aux USA (et encore plus au Canada, désolé), ils ne rencontrent que bien peu de résistance …

        1. On atteint ici quasiment le comble du ridicule !
          Les gens qui ont “pondu” ces nouvelles recommandations sont soit “décérébrés” soit vénaux à un degré inaccessible pour un bien-portant contemporains …

    1. Et oui !
      Et vous noterez que l’imbécile qui a écrit cet article (en fait répété comme un perroquet-savant les idioties des pseudo-experts américains) a écrit ça : “Les facteurs les plus connus contribuant à l’athérosclérose – une accumulation de plaques dans les artères – sont l’âge, le taux de cholestérol, la tension artérielle, le tabagisme et le diabète, que les médecins généralistes peuvent facilement déterminer et intégrer dans une formule pour déterminer le risque, précisent ces cardiologues.
      Il a donc oublié les vrais causes [certes il a écrit “facteurs”] que sont une nutrition pathogène, la sédentarité, l’incapacité à “gérer son stress” et/ou à surmonter des conditions de vie débilitantes et enfin toutes les formes d’empoisonnement (y compris médicamenteux) qui nous accablent …
      Bref, ce qui est écrit dans notre livre “Prévenir l’infarctus et l’AVC“, j’enrage … mais reste zen …

      1. Oui, j’avais noté .
        L’article n’est pas signé .
        Il semble que cela soit la reproduction d’une dépêche AFP

      2. Bonjour Dr.
        Merci pour vos livres que j’ai lus et distribués à lire. Depuis, j’ai arrêté le crestor et je me trouve beaucoup mieux. Et en suivant vos conseils, mon cholestérol a baissé !! Merci, merci.
        Ma question: que pensez-vous du Sélectol.
        Merci pour votre site et toute votre peine. Les petits ruisseaux font les grandes rivières …

        1. Le Selectol* est un bétabloqueur, un médicament qui peut être utile chez certains patients mais qui a aussi ses effets toxiques. C’est à discuter avec votre médecin traitant. Pourquoi l’a t-il prescrit ?
          De façon automatique ? Ou un peu comme les statines ?

          1. Ne jamais aller chez un médecin prescripteur si vous êtes un tant soit peu émotif (ve) ! Oui, “de façon automatique”, souvent, comme pour les statines… On médicalise même les émotions… Le pilulier religieux de la médicalisation de l’existence !
            Et souvent, l’on ne peut même pas discuter : “Vous lisez trop, Madame…”
            “Etre homme, c’est être responsable ; c’est sentir, en posant sa pierre, que l’on contribue à bâtir une cathédrale.” (Saint-Exupéry)

      3. Les facteurs sont des victimes faciles. S’ils apportent de mauvaises nouvelles, un bon coup de bâton dans le dos les fera fuir. Ils auront compris, la prochaine fois il n’y aura plus que des bonnes nouvelles.
        Et le cholestérol n’est même pas un facteur, c’est un bon voisin (qui de temps en temps remplace le facteur), attention à lui…

  16. Ce n’est pas tout a fait dans le sujet, mais à cause de vous Capitaine (ou plutôt grâce à vous), je prend un malin plaisir à décoder Big Pharma.
    Voici ma prose sur le Gardasil (Vaccin miracle conter le cancer du col de l’utérus):
    Voici un exemple, pourtant simple à détecter quand on a fait un peu de mathématiques à l’école, d’une arnaque de Big Pharma : Le Gardasil (ou pour ces dames, le vaccin contre le papillomavirus soi-disant responsable du cancer de l’utérus)
    Vous verrez dans le paragraphe “épidémiologie” du site suivant :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Cancer_du_col_utérin
    l’incidence est de 9.5 pour 100 000 (allez, arrondissons à 10 pour 100 000) soit finalement en pourcentage, 0.01 % / Ceci signifie qu’une femme a 0.01% de probabilité d’attraper cette maladie (cancer du col de l’utérus)ce qui est faible; il est également indiqué un taux de survie moyen de 66%; ceci signifie un taux de mortalité par cancer du col de l’utérus de 0.003 %…(0.01% divisé par 3) – soit 900 femmes par an sur toute la France
    Le document suivant (émis par le Ministère de la Santé) :
    http://www.hcsp.fr/explore.cgi/hcspa20111021_gardasil.pdf
    explique en page 2 les génotypes fréquents. Le vaccin du Gardasil ne contient que les génotypes 6, 11, 16 et 18 ; il ne couvre donc potentiellement que 73 % (haut de la page 2 du 2nd lien) des HPV (papillomavirus) impliqués (ils ont bien pris soin de ne pas écrire “responsable”…)
    Maintenant, toujours en haut de la page 2, si vous faîtes la somme des pourcentages, vous obtenez 86 %; ceci signifie qu’il y a 14% des cancers de l’utérus dans lesquels les Papillomavirus ne sont pas impliqués.
    Si on calcule alors 73% de 86%, on obtient 63 % (62.78 % exactement).
    Vous suivez toujours ?
    Ceci signifie qu’il y a 37 % (100% – 63%) des cancers du col de l’utérus sur lesquels le vaccin ne peut cliniquement avoir aucun impact.
    Sachant (cf 1er lien) qu’il y a “seulement” 936 décès annuels , le vaccin ne pourrait donc en éviter que 936 x 63% = 599,…et bien non !
    Lisez bien (cf le 2ème lien), il est écrit en haut de la page 2 :
    “L’efficacité du vaccin Gardasil® sur le cancer invasif du col de l’utérus ne peut pas actuellement être démontrée puisqu’il existe un délai moyen d’au moins 15 ans entre l’infection HPV et la survenue d’un cancer” (le temps que Big Pharma renfloue les caisses…)
    C’est du foutage de gueule ! On saura dans 15 ans (peut-être, mais c’est pas sur) si le vaccin a été efficace !
    Amusez-vous maintenant à taper “gardasil blog” sur Google, vous verrez la liste interminables des jeunes filles clouées en fauteuil roulant, déclarant des maladies auto immunes (syndrôme de Verneuil par exemple etc.) suite à la vaccination…
    Mais bon, si vous avez des actions Merck & Co, vous aurez un bon dividende !
    A bon entendeur

    1. Merci de cette analyse dont on peut discuter les chiffres mais qui globalement est en parallèle avec nos propres analyses concluant qu’il ne faut pas vacciner avec ces trucs-là, ni les filles et encore moins les garçons (potentiellement transmetteurs de virus) comme certains agences (plus ou moins financées par des Etats, on rêve …) y poussent.
      Les vaccinations anti-cancer sont, jusqu’à preuve du contraire [il en faudra beaucoup pour me convaincre], de la foutaise, ne donnez pas (vos dons) à ces faux-mendiants qui nous harcèlent actuellement, donnant ainsi la preuve de leur réelle appartenance …

  17. j’ai , sans avoir lu votre site, réduit environ de moitié, la prise de statine que mon médecin m’a ordonnée;
    effectivement les douleurs dorsales ont diminuées: je vais essayer de supprimer complètement ce médicament . Je vous commenterai les résultats dans 2 mois.

  18. Excusez cette tentative de parasiter, mais en cette triste période là bs en dessous, il est bon de savoir où on envoie ses dons:
    http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/special-associations/associations-caritatives-auxquelles-donner-en-confiance/%28offset%29/4
    Ou l’on constate que l’assocaition Brigittte Bardot redistribue bien plus ses dons que la fédé française de cardiologie….
    Exemple au hasard entre asinophiles et…. je me tais.
    Vous y trouverez des oeuvres plus pertinentes pour les pauvres gens de l’autre côté.

  19. merci pour la mise en garde, je vois mon cardio dans 15 jours, je vais l’interviewer sur le sujet histoire qu’on rigole un peu, on n’en n’a pas toujours l’occasion dans ces moments-là…

  20. Bonsoir cher Docteur. Ils presseront le citron jusqu’à la dernière goutte. Je dirais même mieux : c’est comme pour un filon d’or et quitte à empoisonner tout le monde avec le mercure pour l’extraire: Ils ne lâcheront pas! …Pas tant que ces deux simples phrases ne seront imprimées dans les cerveaux terrorisés des patients :
    “Les statines sont inutiles et toxiques.” et “Le Cholestérol est innocent”!
    Alors comment sortir de ce terrorisme sournois? Faut-il élaborer une stratégie d’alliance avec certains Médecins médiatiques comme le Dr Saldmann Frédéric dont le livre fait un tabac? Encore faut-il le convaincre de la totale justesse de vos affirmations. Et ça, c’est le plus dur je crois, compte tenu des ego surdimensionnés de ce genre de personnages médiatiques et TVphiles, ils ne reconnaîtront jamais s’être trompé même qu’à moitié sur la question du Cholestérol et de l’utilité des Statines et de leurs successeurs.
    Ne reste en fait qu’une bonne et réelle découverte permettant de neutraliser l’ artériosclérose ou d’en enrayer la formation, car la plupart des gens ne sont pas près à faire le sacrifice d’ une alimentation dite familiale ou sophistiquée, il n’y a qu’à voir le succès des émissions TV sur la cuisine (Master Chef, Meilleurs Boulangers de France et j’en passe…) dans lesquelles pas un seul conseil de diététique n’est donné, encore moins de conseils sur la concoction de plats de Diète méditerranéenne!!
    Reste qu’au moins les aficionados de ce Blog ne se laisseront pas abuser par ces appels aux essais. C’est toujours ça…

  21. Le cholestérol est innocent, vous l’avez déjà dit et je vous crois. J’ai bien compris votre livre “Prévenir l’infarctus”. J’ai depuis presque un an un nouveau médecin qui est d’accord avec vous et je n’avais pas attendu d’en changer pour ne plus prendre ces statines qui me faisaient mal partout et sont sans doute en partie la cause de la dépression dans laquelle je suis tombée en février 2012. Je suis une femme de 59 ans, je fais mon jardin et mes 4 km à pied quotidiens à travers les champs et la forêt, je bois mon verre de vin rouge tous les soirs (pas le midi parce que je n’ai pas le droit d’arriver au boulot bourrée) et j’ai bien l’intention de continuer comme ça. Mais c’est grâce à vous qui avez osé crié tout haut ce que probablement d’autres pensaient aussi. Merci de tout coeur. Continuez.

  22. Bonsoir Docteur,
    Décidément, rien ne les arrêtera pour nous empoisonner à petit feu. Et difficile de faire changer les mentalités. J’ai connu le lipanthyl (que je soupçonne d’avoir contribuer au développement de mon diabète) et le crestor. A la suite de la lecture de votre site, j’ai décidé d’arrêter Crestor avec l’aval de mon médecin généraliste. Mais, un taux très élevé l’a incité à revoir sa copie et à me proposer, la semaine dernière, simvostatine car il disait qu’il se ferait taper sur les doigts et que je devais absolument le prendre à cause de mon diabète. Je luis ai pourtant parlé de vos conclusions mais rien. J’ai cédé, bêtement, pensant avoir peut-être mal compris vos conclusions. En 2 jours, j’ai eu des douleurs musculaires, des maux de tête, des démangeaisons sur le visage, une éruption cutanée et j’ai donc arrêté.
    Du coup, je suis perdue ; j’ai 47 ans, pas d’antécédents cardiaques mais un cholestérol élevé, un diabète 2 bien régulé avec 2 metformine et un alimentation avec des aliments à index glycémique bas, un traitement pour l’hypertension. Je suis en surpoids (gros surpoids) et ai une activité physique modérée limitée aux travaux ménagers dans une maison . Je souhaite limiter les médicaments au maximum et je me demande si c’est possible dans mon cas d’arrêter les statines ou autre traitement non naturel pour le cholestérol.
    Je vais commander votre livre sur l’infartcus et l’AVC et ne manquerait pas de regarder, demain, l’émission sur les médicaments à laquelle vous participez.

    1. Bonjour Nathalie,
      Vous parlez d’une émission à laquelle participe Michel de Lorgeril. A la radio ?
      Merci beaucoup !

        1. Oui, je me suis trompée de jour. C’est le 13. J’ai mis un post-it à côté de ma tv pour ne pas la rater.

      1. Bonjour, l’émission sera diffusée demain en deuxième partie de soirée

    2. Quelle émission, Nathalie ? Pouvez vous préciser chaine, jour ? Nom de l’émission ?
      Merci

      1. A Mortin : voir mon dernier commentaire ci-dessus (liens).
        L’émission devrait être diffusée le mercredi 13 novembre, d’après le site de France 3.

    3. Bonjour,
      A la fois pour votre diabete et pour votre surpoid je vous conseille, en supplements des recommandations de dietes mediteraneenne du Docteur L., la methode dite de “fasting”. De nombreuses etudes en vantes les merites… En gros, le principe est de jeuner minimum 13h par jour (y compris la nuit). le reste on mange de maniere normale. Une rapide recherche sur internet vous apportera le site en question (site francais)… je pratique la methode depuis 4 mois et perdu 13kg sans baisse d’energie ni consequence… au contraire…
      Je serais interesse par l’avis du Docteur sur ce “regime” d’ailleurs 😉
      Courage et bonne lecture des livres du Docteur…

      1. Vous parlez du jeûne intermittent. Mais la durée du jeûne quotidien serait plutôt de 16 heures (de 21 heures à 13 heures par exemple). J’ai aussi perdu une grosse douzaine de kilos en trois mois. Et trois mois plus tard, pas d’effet rebond! Il faut dire qu’après un week-end pas très méditerranéen, pour la diète, il est très facile de jeûner à nouveau une vingtaine d’heures (on y prend goût) pour remettre l’aiguille de la balance à sa place.
        Il y a en effet des études mais sur des rats. Elles sont mentionnées ici http://fr.wikipedia.org/wiki/Je%C3%BBne_intermittent (l’article wkipedia en anglais est plus fourni).

      2. Merci, je vais aller lire tout ça.
        Par contre, comme j’ai une fâcheuse tendance à avoir des maux de tête, j’ai remarqué que si j’espaçais trop mes repas, un mal de tête arrivait.
        Bien que je pratique les ig bas, je n’arrive pas à perdre du poids car je suis une “bileuse” et, faute d’avoir une diététicienne compétente en matière de diabète, j’ai dû me débrouiller seule, faire des recherches et je cogite. Idem pour le cholestérol, ça cogite.
        Merci

          1. Oui, c’est ce que j’ai décidé de faire, grâce à vous. Je vous en remercie. Je n’ai pas osé contredire mon médecin et c’était une belle ânerie de ma part. Quelle misère que les médecins ne soient pas aussi bien informés qu’il le faudrait ; ça me glace le sang. Pourtant, mon médecin, assez jeune, se tient bien informé et lit le site “la nutrion.fr”. Je n’ai pas compris son attitude. Pourtant, il n’hésite pas à me conseiller de ne pas me faire vacciner contre la grippe et à prendre certaines positions (notamment, en disant que le service Sophia de la CPAM est nul, ce que je peux confirmer ; les intervenants n’y connaissent rien, c’est lamentable) mais là, il a eu peur des instances supérieures. Du coup, mes migraines étant moins fréquentes qu’avant, je me demande si ce n’était pas Crestor qui les provoquait et non le Prozac que je prends depuis de très nombreuses années à fortes doses car il n’y a aucun autre traitement possible. Du coup, un neurologue m’avait prescrit de l’avlocardlyl pour les migraines, en plus d’un hyper tenseur (pour un 15.8 ou 16.8 devant le médecin) Sûrement, qu’il y aura du ménage à faire de ce côté-là également et que je pourrais peut-être supprimer pas mal de choses dans le futur. J’adorerai ça, croyez moi.
            Bonne soirée

  23. L’heure est venue de dessiller les faucons.
    Confondre le risque relatif avec le risque absolu permet à la mascarade de continuer sans sourcilier, il est donc temps d’ouvrir les yeux surtout pour ceux qui assurent la « formation » médicale (comme le fromage, « formé » dans son moule). Comparons deux pilules pour illustrer la coupable confusion :
    Une femme sous Trinor (indice de Pearl = 0,180) entend parler de Trimi (indice de Pearl = 0,100) et se dit que la protection serait meilleure en changeant de pilule. Qu’allez-vous lui dire ?
    Argument statistique du risque absolu : Sur 10 000 années-femmes, sont observées 18 grossesses sous Trinor et 10 sous Trimi, soit 8 grossesses de moins chez 1000 femmes sous la même pilule pendant 10 ans. Si votre pilule vous convient, il est inutile d’en changer car le gain en risque absolu est imperceptible, moins d’une chance sur mille chaque année.
    Argument commercial du risque relatif : en passant de 0,18 à 0,10 vous diminuez la natalité de 45 %, c’est prouvé ! En effet 18 / 10 = 0,55 vous serez donc 2 fois mieux protégée en changeant de pilule.
    Tant que les résultats d’essais contrôlés continueront d’être présentés sous la forme d’un risque relatif sans préciser le gain en risque absolu, je considère qu’il s’agit d’arguments commerciaux.
    Contrairement à ce qu’on lit fréquemment, ce n’est pas la mortalité qui diminue de 20% si le risque relatif de décès est de 0,8 mais c’est un ratio sans unité qui fait rêver dès qu’il est inférieur à un.
    A moins qu’il soit rentable de faire rêver. Réveillons-nous, ouvrons les yeux.

  24. “Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir.” (Jean-Paul Marat)
    Merci de nous tenir éveillés, face à ceux qui n’ont, désormais, plus peur de rien !…
    Huxley avait raison ! “La science est un danger public. Elle est aussi dangereuse qu’elle a été bienfaisante.”
    (Le Meilleur des Mondes)

Comments are closed.