Que "signifient" les calcifications des artères coronaires ? Et que font les statines sur cette accumulation calcique ?

Autrement dit, que devons nous penser du fait d’avoir des (certaines) artères “calcifiées” ?
Est-ce grave docteur ?
Soyons précis. Le calcium est opaque aux rayons X, c’est le principe de la radiologie médicale moderne ; ce sont les os qu’on voit le mieux sur les clichés. En principe, il n’y a pas de calcium dans la paroi des artères.
Les produits iodés hydrosolubles (et injectables) sont aussi très utilisés en radiologie cardiologique (on dit que ce sont des “produits de contraste”) pour visualiser le contenu des artères (ou la lumière, et pas la paroi) et donc la présence de sténose des artères, c’est-à-dire de plaque d’athérosclérose en général, mais aussi des thrombus, etc…
L’imagerie médicale moderne, notamment le scanner, permet de percevoir la présence de calcium même en très faibles quantités dans la paroi des artères coronaires. Certains ont même élaboré des “scores calciques” supposés devenir des facteurs de diagnostic de maladies des artères coronaires, voire des facteurs prognostiques, selon le principe plus il y a du calcium, plus la maladie est grave
Et évidemment, un joyeux business s’est développé sur ces bases, permettant de participer à l’amortissement de matériels d’imagerie complexes et couteux.
Est-il normal d’avoir du calcium dans la paroi des artères ? Évidemment non, car seules les cellules des os “savent” accumuler du calcium ; mais pour faire de l’os justement, pas de l’artère.
Si les cellules de la paroi artérielle “se prennent” pour des cellules d’os, c’est qu’elles se “trompent de métier” ; c’est anormal ; mais ça se voit effectivement dans les vieilles artères (généralement chez des personnes très âgées, et à l’autopsie), sans qu’on puisse dire si c’est vraiment anormal dans ces cas-là…
Le problème est qu’on voit désormais du calcium dans les artères de gens assez jeunes (ce qui devient plus “anormal”) ; sans qu’il soit possible de dire si ce nouveau type de diagnostic est dû au perfectionnement des appareils d’imagerie (autrement dit, ça aurait toujours existé) ou bien s’il s’agit d’un phénomène nouveau. Difficile à dire !
Certains experts pensent que la présence de calcium dans les artères est de mauvais pronostic surtout si on observe une “progression” de l’accumulation de calcium avec le temps ; c’est là pour ceux qui lisent en anglais : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23500326
C’est assez logique car cette “progression” traduit un processus évolutif donc inquiétant ; mais ça ne dit pas qu’elle peut être la valeur pronostic d’un score calcique ponctuel.
Mais certains prétendent qu’avoir “beaucoup de calcium” peut multiplier par 5, voire 10 (avec un très gros score calcique), le risque de complications cardiaques par rapport à ceux qui ont zéro calcium dans leurs artères.
“Beaucoup” à un moment donné peut effectivement traduire une progression plus ou moins récente, mais réelle, et donc une pathologie évolutive. Pour ceux qui lisent l’anglais, c’est là : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18367736
Nul besoin d’être polytechnicien, ministre, ou professeur de cardiologie dans une université parisienne pour comprendre  qu’il vaut mieux ne pas avoir de calcium dans ses coronaires ; ce qui ne veut certes pas dire qu’en avoir “un peu” soit une catastrophe ; surtout si dès lors on suit attentivement les conseils du gentil Dr de Lorgeril…
Question subsidiaire : faut-il prendre des statines pour se protéger des dépôts calciques ?
Il y a à ce propos une quasi unanimité (l’évidence est si énorme qu’elle est impossible à cacher…)  parmi les experts des statines et ceux de l’imagerie calcique : les statines augmentent les dépôts calciques dans les coronaires et plus les doses de statines sont fortes et plus le score calcique augmente !
C’est là, par exemple : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25835438
Par Belzébuth !
Ajoutons à ça (très inquiétant pour les consommateurs de statines) que les plus prestigieux anatomopathologistes montrent sur des données d’autopsie comment le calcium des artères peut “précipiter” les complications cardiovasculaires. Je n’ai pas lu de contestation à ce sujet.
Nous sommes donc face à une contradiction majeure et indépassable : 1) soit les spécialistes du score calcique sont des imbéciles heureux ; 2) soit les vendeurs et propagandistes des statines nous racontent des foutaises depuis plus de 20 ans !
Si quelqu’un avait une troisième explication possible, on sera heureux de l’apprendre.
On nous épargnera la calamiteuse théorie [du “prestigieux” Dr Nissen de la Cleveland Clinic aux USA, un des plus acharnés défenseurs des statines] disant que le “calcium contribue à stabiliser les plaques d’athérosclérose”. Pas si drôle pour le consommateur et le prescripteur de statines…
Conclusion : l’épidémie d’accumulation calcique coronaire observée depuis quelques années (années 2000s pour faire simple) ne serait peut-être pas due seulement au perfectionnement de l’imagerie cardiaque mais aussi (et peut-être beaucoup) à la folie des statines
 
 
 
 
 
 

160 Replies to “Que "signifient" les calcifications des artères coronaires ? Et que font les statines sur cette accumulation calcique ?”

  1. Docteur M. de LORGERIL,
    Je n’ai que deux ans de médecine à la faculté de médecine de Montréal où je me trouvais il y a … 50 ans.
    J’essaie de voir clair dans les anomalies constatées sur les radios obtenues par mes proches.
    Je trouve en général les médecins en France pas très bavards en matière de prévention.
    Voici ma question:
    comment ralentir, sinon stopper, la formation débutante d’une calcification du bouton aortique ?
    (pour quelqu’un qui à un bon bilan sanguin, ne fume pas, pratique marche et natation et a un niveau normal en D3 )
    MERCI.
    M.P.

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      La calcification de la valve aortique est une maladie un peu bizarre (pas trop grave en principe) dont on ne connait pas la cause réelle et pour laquelle nous n’avons pas de traitement efficace prouvé sinon changer la valve une fois qu’elle est trop abimée ; ça arrive mais en général (et de nos jours), c’est une maladie de la vieillesse et on meurt de vieillesse avant d’avoir à changer la valve… mais il y a des cas où il le faut quand même et même de plus en plus puisque dans certains pays on vieillit de plus en plus vieux…
      Il semblerait que les méditerranéens ayant conservé leurs habitudes alimentaires traditionnelles vieillissent mieux que les autres.
      Vous pouvez vous inspirer des ces populations et adapter à votre cas personnel en lisant (en toute urgence) notre livre “Le nouveau régime méditerranéen” ; ça pourrait vous sauver la vie et vous épargner quelques ennuis de santé…
      Ceci n’était pas un conseil thérapeutique.

  2. Pour ceux qui ne sont pas abonné : le Dynamomètre à poignée
    La vigueur ou la mollesse d’une poignée de main permettraient-elles de prédire les risques de crise cardiaque ou d’AVC ? C’est ce que suggère une étude publiée jeudi dans The Lancet. “La force de la poignée de main pourrait être un test facile et bon marché pour évaluer les risques de décès et risques de maladies cardiovasculaires”, avance le chercheur Darryl Leong de l’Université McMaster d’Hamilton au Canada, qui a dirigé l’étude.
    Dans le cadre d’une étude épidémiologique de grande ampleur, avec la participation de près de 140.000 personnes de 35 à 70 ans dans 17 pays, la force de la main des participants a été mesurée par une appareil spécial, le dynamomètre à poignée. Durant le suivi de ces personnes sur une durée de quatre ans, les chercheurs ont analysé la corrélation entre la force de la main et la santé des sujets en terme de survenue de différentes maladies comme diabète, cancer, maladies cardiovasculaires ou décès prématurés. Le résultat montre une corrélation relativement importante entre la faiblesse de la poignée de main et le risque de décès toutes causes confondues. D’après les calculs de ces scientifiques, une baisse de 5 kg dans la force dans la poignée de main est associée à 16% de risques en plus de mourir de manière prématurée, toutes causes confondues. Ce même déclin de 5 kg dans la force de la main est associé à un risque accru de 7% de souffrir d’un infarctus et de 9% d’avoir un AVC.
    Le test de la vigueur de la force de la main est un “indice plus fiable” que la pression artérielle systolique pour prédire la mort prématurée, selon les auteurs. Cette corrélation fonctionne toujours, même après avoir pris en compte les facteurs de risques classiques comme l’âge, ou la consommation de tabac ou d’alcool. L’idée n’est d’ailleurs pas nouvelle, puisqu’il y a un an une autre étude avait déjà suggéré l’utilisation de la mesure de la poigne comme test diagnostic. D’aucuns avancent comme explication que si la perte de force de préhension pourrait être un bon marqueur du processus de vieillissement, c’est peut-être à cause de la rareté des maladies musculaires qui modifient cette fonction.
    – See more at: http://www.legeneraliste.fr/actualites/article/2015/05/14/une-etude-suggere-la-mesure-de-la-poignee-de-main-pour-predire-les-risques-cardiovasculaires_268491#sthash.JPSQTo2C.dpuf

    1. BOn bon.
      J’eteinds le déconomètre.
      Mais attendons de voir si cette etude sera répliquée et si elle fera partie des 50-60% qui ne sont pas démenties pasr la suite.

    1. C’est vrai que ce prestigieux journal est spécialisé en “farces et attrapes” comme on disait dans l’ancien temps ; à cette époque révolue ou TOUT n’était pas devenu “farces et attrapes”…
      Amen

    2. Impossible lire cet article sans abonnement.
      Mais on rit bien.
      Tout ce qui est excessif est insignifiant écrivait je ne sais plus quel français célèbre a si Talleyrand.
      Tout ce qui est trop simple est simplet , non ?
      Ou encore
      Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe, et fausse (Mencken).
      Et cette blague de la poignée de main démontre sans doute que les sexagénaires atteints de rhizarthrose du pouce ont un risque cardiaque augmenté ?
      Comme la sauterelle du laboratoire de Polytechnique qui devient sourde si on lui coupe les pattes arrières?
      Bon , ce n’est as ien de critiquer sans avoir lu même le résumé de l’article .
      Mais le déconomètre est au rouge

  3. oui mais je peux acheter que petit par petit ma pension est énorme ont va dire , donc je fais en fonction de mes moyens ,un don me serais profitable ? pauvre de moi

    1. Toutes les petites infections, y compris orales et cutanées, entraînent une augmentation de facteurs biologiques qui peuvent contribuer à augmenter le risque de thrombose, le fibrinogène bien sûr (point de départ de la coagulation) et les leucocytes qui sont indispensables pour faire un thrombus un peu solide de concert avec les plaquettes et les filaments de fibrine…
      Soignez vos dents, soignez votre peau, prenez soin de vous

  4. Je tombe par hasard sur une information fournie par la Sté Proteus dont la trouvaille doit etre parfaitement inconnue de la plupart de nos contemporains, médecins compris. Si cela est exact, c’ est plus qu’ inquiétant. On peut donc controler la prise des médicaments par les patients, avec ou sans leur consentement. Ceux qui seraient convaincus de ne pas prendre les traitement prescrits par les gentils experts pourraient se voir rappeler à l’ ordre par leur médecin et, pourquoi pas, par une autorité qui pourrait s’ estimer fondée à apprécier un manquement aux normes de santé édictées par les sociétés savantes, mettant en péril la santé publique et, accessoirement les finances du meme nom …….et certaines privées.
    http://www.proteus.com/press-releases/proteus-digital-health-announces-fda-clearance-of-ingestible-sensor-2/
    Décidément 1984 et le Meilleur des Mondes sont dépassés

  5. le saviez vous que le tabac et produit a partir de plante OGM et cela depuis 1967 !
    sacrée mr bové lui qui combat les O G M mais reste fumeur tout même a rire non
    savez vous aussi qu il il y a plus de décès du cancer du poumon ou sa a Marseille, première cause la pollution le tabac a été la deuxième cause nommée

    1. C’est vrai que les “verts” fumeurs, OGM ou pas ça prête à rire.

      1. je me suis battu pendant des années contre le tabac chez mes confrères et la même chose se passe chez les “bio”…En France il y a beaucoup d’exceptions culturelles et de paradoxes!..

  6. Michel de Lorgeril Auteur de l’article 11 mai 2015 à 13:29 En réponse à : phil
    [ Avec un mode de vie protecteur, les choses se stabilisent… Sinon, le risque ce n’est pas l’athérosclérose, c’est la thrombose, ça vous tue quelqu’un en quelques minutes… ]
    c’est ça que je je comprends toujours pas : comment une thrombose peut-elle se former indépendamment de l’athérosclérose ? ( et le caillot ne se forme- t-il pas à l’endroit de la lésion ? )

    1. Un thrombus (un caillot) peut se former en quelques minutes et fermer totalement une artère, même en l’absence de sténose ; mais ça se ferme plus facilement si le conduit est déjà en partie “bouché” par une plaque.
      La principale complication des stents c’est ça, pourtant le diamètre est large…
      D’où le double traitement antiplaquettaire pour une année environ
      OK ?

  7. Bonjour Docteur,
    Dans “Prévenir l’infarctus…”, vous indiquiez qu’il n’y avait pas de consensus concernant l’arrêt voir la diminution des traitements anti-caillot pour les porteurs de stents actifs. Cette situation a-t-elle évoluée aujourd’hui ?
    Cordialement.

    1. Ça a un peu évolué en apparence avec les nouveaux antiplaquettaires, tous meilleurs les uns que les autres comme vous l’imaginez…
      Pour la duré de traitement, je n’ai pas vu passer d’arguments définitifs ou convaincants ; je resterai pour la majorité des patients avec un an de double traitement antiplaquettaire, par prudence.
      Moins si gros problème ; mais pas moins de 6 mois.

      1. Merci Docteur pour votre réponse,
        je crois comprendre que je ne suis pas “condamné” à vie au Kardégic° ou à tout autre anti-plaquettaire, j’ai fait un infarctus il y a 2 ans avec pose de 3 stents dont un actif.
        Je vais commencer à voir cela petit à petit avec mon cardiologue dans l’espoir de me passer de ce traitement.
        J’imagine, mais peut être que je me trompe que les stents actifs finissent par ne plus l’être avec le temps et que l’endothélium reprend progressivement “ses droits” ?
        Cordialement

        1. Vous avez tout compris.
          Après deux ans, beaucoup de cardiologues allègent le traitement antiplaquettaire ; mais bien peu ont le courage de stopper tous les antiplaquettaires ; la majorité garde l’aspirine par précaution ; on les comprend ; ils ne savent pas évaluer le risque réel de leurs patients en fonction du mode de vie …

      2. Bonsoir Docteur. Si j’ai bien compris, un traitement anti-plaquettaire protège des thrombus. Cela signifie que ce traitement empêche l’agrrégation des plaquettes pouvant former les caillots. Dans mon cas mes derniers examen sanguins ont confirmé que j’ai un seuil de plaquettes bas (toujours voisin de 140000 parfois moins), une analyse datant d’il y a deux ou trois ans les disait non agrégantes sur lame. D’après ce que j’ai lu cette “pauvreté” en plaquette pourrait être due au fait que je pratique beaucoup d’exercice physique ( j’ai d’ailleurs toujours eu un seuil de plaquettes dans cet ordre ce qui m’a empêché dans le passé d’être donneur volontaire alors que j’étais donneur de sang…) Par ailleurs, outre la DM que vous préconisez, je me gave d’Oméga 3, lesquels, si je ne me trompe ont une action bénéfique sur l’agrégation de plaquettes. Alors, y a t’il un intérêt quelconque à prendre un Clopidogrel ou un anticoagulant dans mon cas, sachant que mes FA sont sans symptômes paroxystiques, permanentes et imperceptibles ? Mon nouveau Cardiologue prêtant qu’en vieillissant cela me serait utile pour éviter tout risque d’AVC. Pour moi, je suis peut être têtu, cela me paraît présenter pus d’inconvénients d’effets secondaires que d’avantages… Qu’en pensez vous ( sans consultation bien sûr)

        1. Il y a peu de test de fonction plaquettaire fiable et de routine ; les compter ne suffit ; mesurer leur volume non plus (c’est parfois inversement corrélé) ; même si pour un hématologue ou un médecin qui a compris un peu l’hématologie, ça puisse avoir du sens. La FA est un facteur de risque d’AVC ; certains donnent systématiquement des anticoagulants ; avec les ennuis que cela comporte ; d’autres (pour des raisons variées) essaient de se satisfaire d’un antiplaquettaire (ou deux) avec ou sans oméga-3 ; ça se défend…
          La balance avantage/inconvénient c’est à la fin qu’on le voit ; métier à risque la médecine ; un art…

          1. Merci pour votre réponse Docteur.Je vais donc me fier à mon instinct et à ma bonne santé apparente. Je viens de faire mon ECG annuel, mes analyses sanguines à l’appui. Mon nouveau Cardiologue a eu l’air surpris que mon Cholestérol ait “baissé” sans médicament, ainsi que d’autres marqueurs par rapport au mois d’Octobre 2014. Je lui ai répondu que de toute façon ce n’est pas le Cholestérol qui m’inquiétait mais plutôt le Diabète : Ce jour là , la glycémie à 115 sur deux appareils chez moi (on Touch Vista et l’autre “Papillon”) pour une fois d’accord, arrivé à la prise de sang ; 140!!! Sans doute le stress de ces derniers temps. Bon l’ Hémoglobine glyquée est était à 7,2 %, habituellement c’est en dessous de 7%, mais les fêtes de Pâques sont passées par là…
            Je dois très prochainement passer l’épreuve d’effort. On verra ce que cela donne.
            Je lui ai d’ailleurs dit que c’était grâce à la D.M, cela l’a fait sourire mais au moins il n’insiste pas sur les Statines. C’est déjà ça.

  8. pour ma part c est pour raison d infarctus avec pose de stent non couvert et arthrite des membres inférieurs avec pontage by fémorales . Personnellement je suis plus partisan a utiliser des infusions si cela est possible qu un traitement générisé en totalité

    1. docteur pourriez vous m indiquer le délais préconiser entre chaque épreuve d effort après un infarctus ?

      1. Tout dépend de l’infarctus ; et ensuite de ce qui se passe, c’est-à-dire comment va le patient… quelles sont ses plaintes et ses symptômes.
        Si vous parlez d’un suivi systématique, il n’y a pas de règle ; mais personnellement je ne verrais pas d’inconvénient (en l’absence de tout signe d’aggravation) à vérifier un peu les choses tous le deux ans par exemple ; si quelqu’un avait un avis différent, je n’en ferais pas une scarlatine…

        1. moi on m’a dit tous les ans… (scintigraphie myocarde)
          il faut dire que dans certains cas (que vous avez peut-être rencontrés), l’athérosclérose se forme, voire se reforme à une vitesse record

          1. Avec un mode de vie protecteur, les choses se stabilisent…
            Sinon, le risque ce n’est pas l’athérosclérose, c’est la thrombose, ça vous tue quelqu’un en quelques minutes…

        2. En ” routine ” depuis 17 ans , j’en fait une par an ; sachant que je peux joindre la cardio à tout moment pour un éventuel problème .
          ( je suis à la page 370 de votre bouquin ; sur ce blog , assez peu de com’s sur cet ouvrage ….bizarre , non ? )

          1. @ Ours des Neiges. C’est vrai qu’il y peu de “coms” sur ce Blog concernant le “nouveau bouquin”. Mais à mon humble avis, c’est parce que les sujets traités sont clairs, limpide et pertinent, difficile de faire un commentaire “anti”, on ne peut faire que des louanges…Mais ce serait relancer un débat stérile sur la Déïté du bon Docteur “Dieu Lorgeril” comme vous le nommiez par dérision sans doute il y a quelques temps. Alors….

          2. Merci beaucoup !
            Un autre problème vient de ce que certains en trouvent la lecture difficile ; à force regarder la télé et lire l’Obs ou un magazine de cette ampleur, on finit par trouver Voltaire, Hergé et Uderzo difficiles…
            Il faut donc un peu de temps ; d’autant que les grands médias (TV et l’Obs) ne nous ont pas fait l’honneur du moindre commentaire : on ne pas être à la fois “bien” connu et connu comme le “bien”…
            Faut choisir !
            Bon vent, matelot

    2. C’est simple.
      Il y a des études bien foutues qui montrent que des infusions (la quantité des “principes” actifs sera – t -elle constante?) améliore la survie et ou la morbidité des patients porteurs de stent coronaire de façon supérieure (ou non inférieure mais là c’est plus délicat) à l’aspirine ?
      Si oui OK
      Si non ben non.
      L’aspirine générique ben ça va être difficile de rouver quelle marque fait le “Princeps” !
      Maintenant pour être archirigoureux il faudrait prendre exactememnt les cp d’aspirine utilisés dans les études. Bonjour la migraine.
      Je peux vous dire que j’ai vu hier en réanimation une hémorragie causée par ulcere d’estomac sous aspirine générique. Ca saigne bien hein. Mais c’est ptêt une coincidence !

      1. pour moi j ai souvent des douleurs thoracique rétro stenale de styles brûlures ou arrachement une fatigue général, Pour mon infarctus donc pose de stent de l. I V A timi 2 fraction d éjection 40.45 % sus décalage en V2 V3 V4 avec séquelle de nécrose antero septale avec une akinésie dans même territoire .Maintenant je n est pas fait d épreuve d effort depuis 2010, et cela va être difficile compte tenue que j ai us droit au pontage by fémorale il y 9 mois , et je ne peut plus pédaler et me déplacer sans canne . j ai consulter mon cardiologue en février simple electro comme dab a oui mon traitement j oubliai a prendre impératif donc tahor 40 a croquer coversil 5, plavix 75, kardegic 160, oméprazole, doliprane 1000 avec tous sa j ai l appétit couper et je parle pas des douleurs donc pensez vous qu n teste d effort et utile dans ses conditions !!!!!
        pour les infusions c est top!!!! il ne faut pas sans privée et se n est pas réserver au papie , mamie
        pourquoi ne pas remplacer les statines part du jus de grenade qui réduit naturellement le cholestérol, il faudrait qu il soie rembourser part la cpam car il très onéreux a l achat dommage pour nous non
        bien vous grand chef

        1. Laissez votre cholestérol tranquille, par pitié et adoptez d’urgence la diète méditerranéenne…
          Vous devriez reprendre un peu d’exercice physique avec vos nouvelles artères.
          Demandez à votre médecin de vous envoyer dans un centre de rééducation fonctionnelle, Bon Dieu, c’est fait pour vous, et vous vouterez moins cher à la sécu…
          Il faut arrêter de regarder le passé ; si vos médecins ne comprennent pas, dites-leur de téléphoner à un centre de réadaptation, ils leur expliqueront !

          1. sa fait 9 mois que je demande a faire de la rééducation ;; c es non car j ai une discopathie dégénérative et il ne veulent pas l aggravée soie disant je rêve!!!!
            je suis pas le décideur n y le prescripteur de l aide que pourrait me procurer une bonne rééducation je rage!!
            Part contre bonne nouvel mon médecin a été toutes ouïe a l étude vos travaux ,je lui est même prêter votre livre ( dites a votre médecin que votre cholestérol n est pas responsable,,,,,,,,, ) très intéresser sur le sujet ,je lui souhaite bonne lecture . Je vous informer du retour sur cela dans quelque mois ,
            un médecin très a l écoute j adore!!!

        2. achetez un vélo d’appartement (d’occase ça existe) et rééduquez-vous vous-même !
          Do it yourself !
          quelle différence ( je me suis dit ) entre la rééduc en centre hospitalier et l’exercice que je fais moi-même ? Réponse : la surveillance, nous on vous prend la tension
          Mais vous avez aussi un tensiomètre, alors yaka !!

  9. bonjour a vous et voila ma question du jour : peut t on remplacer le kardegic part des infusions de plantes, reine des prés et écorce de saule pleureur sachant qu il sont la base de se traitement
    ps : pour le don d organe je suis contre!! cela ne permet en rien au patient de vivre sereinement et les traitement infliger sont trop lourd a supporter , autre il est anormal de donner un organe et que le reste des soins soie facturer et les sommes sont astronomiques , donc le don devrait être dans sa totalité et non réserver seul donneur

  10. Bonjour Docteur. Avant de poser une question hors sujet (comme d’habitude, mais je ne sais pas dans quel billet la poser…) une courte nouvelle rassurante concernant la jeune maman dont j’ai parlé par ailleurs victime d’une grave dépression Post Partum. : après un traitement lourd en milieu psy. pour arrêter ses délires, elle semble récupérer plus vite que prévu, elle n’a plus la peur irréelle de faire du mal à son bébé, la psychose de mort etc… a disparue et elle a même pu reprendre contact avec son enfant, aujourd’hui elle pourra rester plusieurs heures seule avec son bébé au pôle mana-bébé où, si tout va bien et si ses stupides parents n’interviennent pas pour la faire hospitaliser en milieu privé (plus select bien sûr) elle pourra très prochainement y séjourner et se réadapter avec l’enfant et son compagnon avant de suivre un traitement et un suivi en externe. Je vous remercie pour vos encouragements et particulièrement de Dr Jean Marc Rehby pour son conseil, les examen concernant l’hypothyroïdie auto immune Post Partum ont été fait au service Psychiatrique, cette cause a été éliminée ainsi que d’autres. Cause probable ONZE ans en Néo Nat, et un incident déstabilisant semblent avoir été le facteur déclenchant.
    Ma question du jour : Dans mon jardin, j’ai planté des salades, des poivrons etc…Les plançons verts ont été mangé par les escargots et limaces jusqu’à la tige. Les salades, des feuilles de chêne bien pourpres, ont toutes été épargnées par ces gastéropodes contrairement aux autres années durant lesquelles j’étais obligé de les protéger sous cloche ou par des granulés anti limaces. Alors je me demande si ces colimaçons sont daltoniens ou si simplement les anthocyanidines protègent mes plants et repoussent ces bestioles particulièrement voraces ? Même les immondes sauterelles dévoreuses de verdures tendres les épargnent… Est-ce que cela pourrait être une explication?

    1. Merci pour ces bonnes nouvelles concernant cette jeune maman.
      Les soignants sont aujourd’hui soumis à un stress épouvantable. Les burnouts sont légions dans nos centres de soins, hôpitaux et cliniques.
      Les polyphénols et notamment les pigmentés noirs type anthocyanidines sont effectivement produits par les plantes entre autres choses pour se protéger des prédateurs…
      Ça mériterait une étude… mais peut-être avons-nous déjà des données; désolé je n’ai pas le temps de chercher en ce moment.

      1. Merci Docteur. C’était juste une petite constatation à mon niveau “jardinal”. Peut être y a t’il moins d’escargots cette année(bien que pluvieuse) et ceux que je trouve sont particulièrement gras. Mais mes salades rouges sont indemnes jusqu’à présent; Pourvu que ça dure car je vais en replanter au fur et à mesure de ma consommation… Faudra peut-être que je mange des escargots, régime Crétois oblige… Mais pas trop d’appétence pour ça!

  11. Bonjour docteur
    en cas de calcification de la paroi des artéres tibiales,et d ‘épaississement de la paroi des artéres fémorales, le risque cardiovasculaire est il majoré meme en adoptant un mode de vie protecteur?
    cordialement

    1. Il n’y a pas de données précises concernant votre question précisément ; vous êtes en avance sur les sciences médicales…
      Épaississement et calcification périphériques ne m’inquiètent pas du tout, à condition d’avoir adopté un mode de vie protecteur.
      Bon vent, matelot

  12. Je profite de cet échange, et m’y immisce brièvement. Les cas de FA semblent augmenter, en lien avec le vieillissement de la population si je vous ai bien lu. Par contre, il semble y avoir des FA symptomatiques, les patients en ressentent des symptômes, et d’autres (c’est le cas d’un membre de ma famille), non symptomatiques, décelées au cours d’autres examens de routine.
    Est ce qu’il y a un lien entre les symptômes et le niveau de risque d’un caillot envoyé vers le cerveau, et donc indirectement, peut il y avoir une stratégie “anticaillot” plus nuancée dans les cas plus légers ? . Ou le risque est il considéré identique dans les deux cas ?

    1. Comme d’habitude chez vous, superbe question !
      Il faudrait presque un cours de médecine pour y répondre ; mais il se trouve qu’un visiteur du blog vient de “se fendre” d’un remarquable résumé de la question. Lisez-le c’est déjà beaucoup.
      je ne partage pas à 100% les avis et opinions de ce résumé, mais bien à 90%, on est donc dans un “intervalle de confiance” de haut degré…
      Concernant le parallèle entre symptômes de FA et risque d’AVC, je ne connais pas d’études bien faites sur cette question ; mais instinctivement je dirais qu’une personne avec beaucoup de symptômes “sévères” [traduisant des épisodes paroxystique fréquents et “rapides” (ou mal ralentis” spontanément)] serait plus à risque et donc plus destinée à un traitement anticoagulant très bien conduit.
      Chez d’autres où on serait dans l’expectative, beaucoup préfèrent une association d’antiplaquettaires mais sans argument définitif…
      Désolé !

      1. Le bon Pr Grimaldi a déclaré lors d’une interview à Libération à propos de la sortie de son dernier livre que “le taux d’infarctus aux USA avait été divisé par 3 grâce aux statines…”.Savez-vous d’où sort cette statistique? Et qui va répondre à des bêtises pareilles ?
        Comme l’a dit Euclide: “Ce qui est affirmé sans preuve, peut être nié sans preuve.”
        .

        1. Ces statistiques sortent de nulle part, vous le savez bien…
          Cela dit, on peut se demander si le bonhomme n’est pas en train de devenir “dément”…

          1. Bonjour Docteur,
            Humour : je croyais que vous ne faisiez pas de consultation de de diagnostic sur INTERNET!
            Bien amicalement

        2. voici ce que dit l’AHA (American Heart Association), où ce qu’elle dirait puisque personne n’est jamais là pour vérifier, mais quand même ça donne parfois un ordre d’idée :
          [ La maladie cardiovasculaire :
          • De 2001 à 2011, le taux de mortalité dû à une maladie cardiaque a chuté d’environ 39 % – mais l’incidence ainsi que les facteurs de risque restent alarmants car restent à des niveaux trop élevés.
          • Il y a un infarctus cardiaque, environ toutes les 43 secondes aux états unis.
          • Les maladies cardio-vasculaires sont la cause n ° 1 de la mort aux États-Unis, tuant plus 375 000 personnes par an.]

          1. Le problème n’est pas qu’il y ait eu une diminution ou pas de la mortalité cardiovasculaire (c’est évident) mais quelle en est la cause.
            Ce ne peut être un effet des statines, l’examen des données de santé publique sont tellement évidentes qu’on peut se demander comment un professeur d’université peut en arriver là…
            Ça ressemble à une … précoce ; il était urgent de l’éloigner des patients, il devient dangereux…

        3. Je tenais il y a quelques années M Grimaldi pour un mec bien , pur. Service public tout ça.
          MAis ses déclarations (j’ai entendu les mêmes que vous aves lues) sur les statines ici et d’autres , sont navrantes car elles relèvent d’un raisonnement ICI non scientifique.
          Si on observe une diminution nette de la mortalité coronaire aux USA (et ailleurs) :
          – on ne peut absolument pas l’attribuer à un et un seul des changements thérapeutiques, on est ici dans un niveau de preuve souterrain bien en dessous de celui déja très faible des études d’observation épidémiologique. Il y a eu bien des changements. La cardiologie interventionnelle en urgence, les filières rapides pour recanaliser les artères au plus vite.
          La qualité des premiers secours et la mise a disposition de la population de défibrillateurs semi-automatiques.
          La formation des quidams et autres vulgum pecus à la réanimation cardiopulmonaire de base par exemple . Aux USA beaucoup sont formés. Des entreprises forment leurs employés.
          On a moins de chance de tomber raide en fibrillation ventriculaire devant des couillons qui se mettront a crier en courant en rond.
          Mais il y a d’autres raisons encore.
          D’autre part prend il en compte les morts subites dans la rue ? une proportion sans doute non négligeable d’infarctus se manifestent ainsi. Je ne sais pas le % actuel ni si on le connait.
          Le recours à de tels argument est bien navrant.

  13. Merci Docteur pour votre réponse instantanée.
    Comme vous me le suggérer je vais creuser la piste de la FA et vous tiendrais informé des résultats de cette recherche.

  14. Bonjour Docteur,
    A 73 ans, j’ai fait récemment un AIT et 8 jours après un second AIT suivi le même jour d’un AVC qui heureusement ne m’a laissé aucune séquelle et pour lequel j’ai été hospitalisé.
    A l’hôpital, j’ai passé moults examens (IRM, dopler). Le dopler a révélé une plaque d’athérome (40 %) au niveau d’une carotide.
    Je n’ai ni diabète ni hypertension, un taux normal de cholestérol et de triglycérides.
    Sommé d’être opéré sur le champ, j’ai refusé l’opération et j’ai quitté l’hôpital le 16 avril ,2015 au bout de 4 jours de soins intensifs avec une prescription de Tahor (que je ne prends pas) de Kardégic et de Dopidogrel ( 1 dose de chaque / jour à 75 mg).
    Je suis actuellement très inquiet car je pensais être à l’abri de ce type d’accident. En effet à l’âge de 40 ans j’avais arrêté le tabac et depuis l’âge de 55 ans j’avais délaissé la cuisine lyonnaise pour une alimentation plus frugale : légumes et fruits bio, 50 g de protéine par jour dont du poisson 1 fois par semaine, du fromage de chèvre ou de brebis, de la pâtisserie maison, de l’eau, des huiles d’olive et de tournesol et 30 mn de marche par jour. Toutefois j’ai continué à boire de l’alcool uniquement lors des repas de famille.
    Après avoir lu votre livre Prévenir l’infarctus et l’AVC, j’ai donc à nouveau apporté des modifications à ma nutrition et à mon mode de vie en remplaçant l’huile de tournesol par l’huile de colza, en consommant du poisson 2 à 3 fois par semaine et en effectuant 1 h de marche par jour.
    Par contre, je m’inquiète sur la prise quotidienne de l’aspirine. Est-il prudent de l’arrêter ? et au bout de combien de mois ? 6 mois, 12 mois ? D’autant plus que le médecin, chef du service m’a fait comprendre que je risquais un nouvel AVC plus grave que le premier.
    Docteur, merci de bien vouloir répondre à mes questions stressantes !

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      Mais un peu de conversation sans préambule, et uniquement sur la base de votre témoignage qui n’est pas un dossier médical.
      Deux AIT et un AVC à 73 ans et pas de séquelle ?
      Il y a quelque chose qui vous protège, vous devriez vous réjouir ; c’est probablement votre mode de vie.
      On peut penser que si vous aviez adopté ce mode de vie avant l’âge de 40 ans et que vous ayez suivi nos conseils avant votre AVC, il ne vous serait rien arrivé du tout, ni AIT ni AVC. C’est une hypothèse.
      Je comprends (je suis dans l’hypothétique) que vos médecins n’ont pas identifié clairement la cause de vos AIT et de votre AVC.
      Ce pourrait être cette plaque de 40% sur la carotide mais c’est peu probable.
      Soit votre AVC est de cause inconnue (on les appelle “cryptogéniques” et ne sont pas rares) soit il y a une cause qui n’a pas été identifiée.
      Par exemple, on trouve de plus en plus souvent des troubles du rythme auriculaire (on dit FA entre cardiologues) chez des gens comme vous, à condition de prolonger suffisamment longtemps les temps d’observation du rythme cardiaque.
      Si c’est une FA qui a causé vos problèmes, le meilleur traitement ne serait pas forcément (mais ça n’est pas si mal) l’association aspirine+clopidogrel mais un anticoagulant.
      Mais les anticoagulants sont des traitements ennuyeux et les complications ne sont pas rares.
      Je comprends que faute de certitude (concernant la cause, FA ou pas ?), vos médecins ont opté pour une stratégie très intelligente sans un anticoagulant.
      A part le Tahor que vous avez intelligemment dédaigné (inutile et toxique), j’ai l’impression (mais je n’ai pas le dossier médical) que vous êtes dans de bonnes mains…
      Bon vent, matelot !

    2. Ce qui m’inquiète dans cette histoire c’est qu’on voulait vous opérer ?
      De quoi ?
      Et pourquoi Plavix ET aspirine
      Ce qui suit et un elevé de données de littérature médicale récente. PAs une consultation puisque votre cas est peut etre articulier et incompletement rapporté ici.
      UNe “stenose” de 40% n’est absolument pas une indication d’opérer les carotides. C’est a partir de 70%.
      PLavix +Aspirine ? Bizarre.
      Pas d’intérêt demontré en termes de bénéfices mais augmentation du risque ed saigneme,t (Etude “Match” je crois)
      Plavix seul ou l’association Aspirine + dipyridamole à libération lente sont supérieurs à l’aspirine seule
      La plaque à 40%
      Elle n’est pas nécessairement la cause.
      Le minimum est de traquer la fibrillation auriculaire (micro-contractions anarchiques de minisegments des oreillettes du coeur) qui engendre une mauvaise ejection du sang des oreilletes d’où la formation de caillots qui peuvent aller se blquer dans une petite ou moyenne artère du corps.
      Minimum: “Holter ECG” = enregostrement de 24 heures de l’electrocardiogramme. A repeter plusieurs fois , ce n’est pas une vaine dépense merde, un AVC ce n’est pas rien.
      Il semble (je ne sais pas si l est demontré que ce soit efficace ou, horresco referens, “cost effective” (rentable economiquement pour la Nation) qu’une tendance apparaisse de faire des holter de plus d’une semaine, car la fibrillation auriculaire intermittente est aussi dangereuse que la permanente.
      En tout cas si vous avez des “palpitations”, prenez votre pouls au niveau d’une artère carotide (plutot celle sans sténose) pour noter:
      – le nombre de pulsations par minute
      – si le rythme est régulier ou irrégulier (suspicion de fibrillation a.)
      – et foncez aux urgences ou chez votre médecin s’il a un appareil à ECG , vous faire faire un ECG : c’est vital.
      En casde FA les anticoagulants apportent un bénéfice supérieur aux risques car chez vous l’indice de risque usuellement utuisé doit etre assez élevé.
      Des gens compétents pour les AIT et AVC se trouvent dans les unités neurovasculaires des services de neurologie , même si il y en a ailleurs.
      UNe fois encore, il y a une part “artisanale” en médecine du fait de l’adaptation nécessaires des règles générales (issue des études “scientifiques” assez souvent criticables d’ailleurs , aux cas particuliers des machines très compliquées que nous sommes. Donc il y a peut être de bonnes raisons à être hors des recommandations générales .

  15. Bonjour à tous,
    Suis peut-être un peu hors sujet (enfin, non),, mais on m’a rapporté ce week-end que du
    Plavix avait été prescrit à une jeune fille de 20 ans pour… règles douloureuses !
    Par sa cardiologue.
    Après deux jours de prise, des saignements de nez se sont manifestés, mais
    « il faut le temps de s’y habituer », lui a répondu la cardio. Au Plavix bien sûr.
    Quelques jours plus tard, la jeune fille a été transportée en extrême urgence à
    l’hôpital : ÉNORME hémorragie lors des règles. Elle aurait même dû être
    opérée… Ses jours ont été en grand danger.
    Alors, voilà, on n’est pas sortis de l’auberge avec de telles prescriptions.
    Bonne journée à tous.
    Nicole

    1. Je pencherais bien pour une erreur de lecture de l’ordonnance ou une écriture de cochon, si ce n’était un cardiologue. Plavix / Ponstyl ?
      Mais que diantre foutait elle chez un carfiologue, et pourquoi lui a – t – il dit que Tintin était parti en barquette ? pardon, je voulais dire : pourquoi demander l’avis d’un cardiologue sur des regles douloureuses ? Sutor , ne ultra crepidam !
      Il y en a deux qui ont eu chaud , sur ce coup !
      Peut être avait elle des règles avec des caillots et on lui aurait … non , nul n’est aussi con.
      Quoique ….

        1. Ça pourrait faire rire, si cela n’était pas aussi dramatique, pour une si jeune fille.:o((((((

      1. Bonjour, et merci de votre réponse.
        Non, cette jeune fille n’a pas demandé l’avis d’une cardio pour ses règles douloureuses.
        Elle consultait déjà cette cardio pour une autre histoire dont je ne connais pas les détails (apparemment, une petite malformation…).
        C’est alors qu’elle a parlé de ses règles douloureuses, et que cette prescription s’en est suivie.
        Mais, de toute manière, il ne fallait pas prescrire du Plavix, et surtout ne pas encourager la poursuite de ce traitement malgré les saignements de nez !
        Il est certain qu’il s’agit là d’un manque de vigilance de la part de cette jeune fille, mais également de ses parents. Les gens sont confiants, vous savez : pour beaucoup, la médecine, c’est un Dieu qui sait tout, peut tout… Or, de nos jours, il vaut mieux s’informer avant d’avaler n’importe quoi.
        Oui, il s’agit bien de Plavix.
        D’ailleurs, l’hôpital a contacté immédiatement la cardiologue…
        Aujourd’hui, la petite jeune fille se porte relativement bien : ouf ! En espérant qu’elle a changé de cardiologue !!!
        Bonne journée.
        “Aimer quelqu’un, l’éduquer, c’est l’aider à croire en lui-même.” (Victor Hugo)

  16. J’ai publié un commentaire il y a quelques jours (le 22), mais il n’apparaît pas. Au sujet du Plavix…
    @ bientôt,
    Nicole

  17. bonjour,J
    j’ai reçu un lettre il y a quelques semaines d’un cardiologue hospitalier 1 mois 1/2 après un courrier que je lui avais adressé concernant un patient de 43 ans qui venait de faire un infarctus et qui était en rééducation cardiaque où je lui disais ma désapprobation sur la prescription de Tahor. Il m’explique que cela repose sur un “consensus” et “l’avis de sociétés savantes”, “la médecine par les preuves” mais pas une seule réponse sur l’absence d’effet sur la mortalité (hormis 3 études effectuées avant 2004 – je me contente de vous citer) ni sur l’effet modeste en terme d’événements cardiovasculaires (il disait à mon patient qu’il “pouvait mourir” s’il ne prenait pas cette molécule) le caractère biaisé de beaucoup d’études, les données récentes de la pharmacovigilance. Il finit sa lettre par “la possibilité de me signaler au conseil de l’ordre pour avertissement en raison d’une pratique qui fait perdre des chances aux patients.”
    Par contre, en parlant plus récemment avec des cardiologues d’un service hospitalier j’ai pu constater une certaine réserve respectueuse à votre encontre. Ils m’ont parlé du Pr Even (le plus connu) et expliquaient qu’ils n’étaient pas des “ayatollah du cholestérol” (ils n’en donnent plus en prévention primaire seulement pour les hypercholestérolémies familiales) que leur diététicienne ne donnait plus les même conseils d’antan sur les graisses saturées mais surtout entre autre sur la diminution de la charge en sucre…etc ; il n’est toujours pas question du régime méditerranéens cependant. J’essayais de les convaincre d’arrêter la statine chez un patient qui présentait des signes de dépression pouvant être aggravée par cette molécule en leur expliquant “qu’en ville” on constatait l’altération de l’état général des patients sous statine ce dont ils ne pouvaient se rendre compte ne voyant les patients que 1 à 2 x 20 ‘/an. Ils m’ont répondu qu’ils avaient “leurs séries” et qu’ils s’intéressaient à la question de la tolérance…Mais leur patron qui vient de partir à la retraite lui considérait qu’on pouvait accepter des CPK à 3 x la normale…
    Tout cela vient entre autre de nos études qui sont pauvres en matière scientifique et biologique et repose il faut bien le dire sur une certaine soumission intellectuelle dans un milieu très hiérarchisé. Pour beaucoup d’entre nous le pli est définitivement pris d’autant que toute l’hôpital et même la science (un directeur de recherche INSERM ou CNRS passe parait-il 50% de son temps à chercher des sous…) est sous le joug de l’industrie qui elle même n’est plus une industrie mais une “usine à cash” dirigée par des financiers : une bande de voyous !

    1. Quant à ce cardiologue qui prescrit du Tahor* en post-infarctus, dites-lui de ma part qu’il est “hors-AMM” et que je pourrais envisager « la possibilité de le signaler au conseil de l’ordre pour avertissement en raison d’une pratique qui fait perdre des chances aux patients. »
      Vous pouvez lui rajouter que prescrire hors-AMM est coupable d’infraction au code de santé publique…
      Ne faites rien, bien sûr, un cardiologue hospitalier est protégé par son administration ; et ils prescrivent généralement du Crestor*, également hors-AMM, et avec la bénédiction de toute la troupe…
      Un proverbe chinois dit que “quand plus personne ne respecte la Loi, il n’y a plus de Loi…”
      Impunité garantie, faut en rire !

    2. Les maîtres-chanteurs hélas ne font pas dans l’opéra… ce sont nos terroristes de l’intérieur, mais que fait donc la police ?

  18. Rectificatif au précédent message:
    Je ne suis pas sure qu’elle prenait des statines , mais des hypolipémiants certainement.

  19. Ce que vous dîtes pour les artères coronaires est-il valable pour les artères fémorales?
    Peut-on faire un score calcique sur les artères autres que les coronaires?
    Dans le compte-rendu “bilan échographique d’athérome” il est noté pour les artères fémorales des plaques de 4 mm d’un côté et 2,5 mm de l’autre. C’était en 1992. Il est noté aussi que cette athéromatose fémorale est tout à fait étonnante chez une patiente qui n’a jamais fumé.
    A l’occasion de ce constat, la personne a été opérée d’un nodule thyroïdien puis mise sous hormones thyroïdiennes (lévothyrox).
    Cette personne prenait aussi des statines.
    Par la suite les plaques fémorales sont restées stables.
    Je me pose la question de la cause de ces plaques: est-ce qu’elles peuvent être en rapport avec le problème thyroïdien ? ou sinon avec la prise des statines et une déclaration de pharmacovigilance serait nécessaire?
    Merci (pas de “bon chien” s’il vous plaît).

    1. Attention “Bon chien” ne s’adressait pas à vous personnellement.
      Relisez-moi et vous comprendrez l’effet littéraire ; si vous ne comprenez pas pas, oubliez, mais ce n’est pas vous le “bon chien”…
      Votre question concernant les fémorales est excellente.
      Contrairement aux coronaires, les fémorales sont accessibles via des examens non invasifs (Doppler, etc…) qui donnent des renseignements fonctionnels…
      Bref, on n’a pas besoin de “score de substitution” mais on pourrait en faire, pourquoi pas…
      Les artériopathies périphériques répondent (à peu près) aux mêmes cause que les coronaropathies ; donc thyroïde, tabac, etc…
      Il est possible que des traitements anticholestérol aient favorisé le dépôt de calcium.
      Pharmacovigilance ?
      Pourquoi pas ; mais il va falloir documenter… donc du temps…

  20. Bonjour,
    Les billes sur l’HTA étant fermés, je me permets de poster ici.
    Ceci n’est pas une demande de consultation, d’autant que je ne suis pas sûr de recroiser les personnes concernées, mais une tentative de compréhension, si, malgré les “trous” dans l’histoire, vous ou d’autres médecins ici présents pouvaient m’éclairer un peu. Ce n’est pas non plus une demande de cours de cardiologie, mais si c’est trop complexe, une demande de redirection vers les liens ou les écrits accessibles. Et bien que mon texte puisse laisser penser le contraire, je tire très sincèrement mon chapeau à celles et ceux qui se lancent dans la cardiologie, cela paraît être parfois un difficile jeu d’équilibristes.
    Je croise souvent un couple de personnes âgées très sympathiques que je connais depuis longtemps, et qui marchent énormément dans la ville. Quand je les croise, c’est que je suis très très en retard pour mon boulot, je marche vite, et on ne parle pas toujours. Récemment ils marchaient de façon moins alertes, et paraissaient fatigués.
    La dame m’a résumé son histoire, j’ai peut être compris dans le désordre ; hypertension (je ne connais pas les valeurs), prise d’un médicament (i .. ou Li … quelque chose), soupçonné par un autre médecin d’avoir “détruit le coeur”. Insuffisance cardiaque, et arythlmie. Peacemaker, et en raison d’un asthme, pas de bétabloquants, mais de l’amlodipine (en générique), en association avec un autre. Cet autre (nom pas connu), pris depuis longtemps sans souci. L’amlodipine, donnée depuis peu pour traiter arythmie et hypertension, lui provoque des effets secondaires très nets et très gênants : oedèmes, et surtout palpitations, augmentations très fortes du rythme cardiaque dès que la personne marche, fait un effort. Le coeur bat très facilement à 100. Ce qui gêne terriblement la marche, malgré toute la bonne volonté mise. Et difficultés pour avoir des avis rapides du cardiologue.
    En me renseignant, je vois que par exemple dans l’essai “Camelot” (qui a inventé un nom pareil ?), la mortalité cardiovasculaire est de 5 (0.8%) pour cette molécule contre 2 (0.3%) pour le placebo. Les critères de morbidité sont par contre pour la plupart en faveur de l’amlodipine, mais du coup, je ne sais quelle confiance accorder à ces chiffres. D’autres études (Praise) semblent montrer que l’amlodipine …. n’aggrave pas la mortalité !
    Et si je comprend l’essai ALLHAT, l’amlodipine semble augmenter l’insuffisance cardiaque / autres traitements.
    Questions :
    je pensais que les peacemakers pouvaient maintenant gérer les, ou certaines, arythmies, ce n’est pas le cas ?
    Le profil de ce médicament me paraît … douteux. Existe t il d’autres ressources, d’autres pistes, pour gérer à la fois arythmie et hypertension, dans un contexte d’insuffisance cardiaque ? Je le souviens de vos mlses en garde / inhibiteurs calciques, d’où cette question. Mais les diurétiques n’auraient aucun effet sur les arythmies.
    Si je recroise ces personnes (en espérant que ces palpitations n’aient pas stoppé le plaisir de la marche pour deux personnes), je leur résumerai les réponses que j’aurai sous forme de questions à poser à leur médecin.

      1. Je savais mes questions longues et complexes, et je me doutais de / craignais votre manque de disponibilité, merci quand même de les avoir lues.
        En espérant très égoïstement que plus tard vous aurez du temps pour y répondre.
        J’espère aussi que, au delà de vos conférences, et de vos écrits, vous pouvez former quelques collègues sur l’ensemble de ces subtilités de la cardiologie. Il y a des besoins !

  21. Vous avez du lire l’ article dont je vous adresse le lien
    http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/03/24/23551-32-experts-publient-guide-sur-medicaments
    Il y a , comme toujours, c’ est le propre de la désinformation, du bien, du moins bien et de l’ exécrable. Mais la journaliste se surpasse en déclarant que´´la qualité du travail à 32 n’ est forcément pas la meme qu’ à un seul,´´ commentaire fielleux mettant directement en cause les professeurs EVEN et DEBRE. Ce qui est nouveau c’ est la preuve par 32 qu’ un traitement est bon pour notre santé. Quelques paragraphes plus loins, les 32 étaient devenus 4 grands noms de la thérapeutique qui ont coordonné le tout. Donc il n’ y a que de vérité que celle établie par un groupe de spécialistes mondialement connus qui, aprés d’apres discussions sont tombés d’ accord sur tout. En revanche tout médecin chercheur qui travaille tout seul, comme si cela était vrai !!!!!!, ne sera pas reconnu et sera tenu au mieux pour un gai luron, au pire pour un empecheur de prescrire en rond qu’ il est urgent de débarquer de la profession. Et nous les patients n’ aurons qu’ á prendre bien sagement pendant 32 ans nos 32 comprimés recommandés par 32 grands noms de la médecine internationale de 32 pays qui nous aurons expliqué pourquoi il faut les prendre et pourquoi nous ne risquons pas grand chose puisqu’ ils nous sauvent la vie.

    1. Voilà !
      Merci !
      Bravo !
      Je n’ai plus besoin de donner mon avis, les idée que nous avons seront bientôt “dans toutes les têtes”, sauf celles des “32”…
      Je n’ai pas vérifié les noms des “32”, peu m’importe, mais les quelques uns cités donnent une idée du degré d’indépendance et de lucidité de la troupe…

    2. un passage est intéressant :
      “«Les satines sont nécessaires quand le risque de faire un accident cardio-vasculaire est élevé.”
      Ce qui induit 2 remarques :
      1) Cela exclut donc 90% (au moins) des prescriptions actuelles, c’est déjà un net progrès, mais je crains que les lecteurs du livre ne retiennent que le mot “nécessaire”…
      2) La notion de “risque élevé” reste à débattre : c’est quoi un risque élevé ? Avoir 1 peu trop de cholestérol ?
      Bref on ne se mouille pas, nos mandarins font toujours preuve du même courage, on ne se lasse pas d’écouter couler leur robinet d’eau tiède

      1. L’un des 32 estPr Éric Bruckert patron du service d’endocrinologie, métabolisme et prévention cardio-vasculaire à la Pitié-Salpêtrière lequel intervient régulièrement à la TV, Télématin par ex. J’avais d’ailleurs posté un commentaire à ce sujet il y a quelques temps;. Lors de ses interwiew, il répète incessamment les mêmes “C….ries” Cholestériques” et “Statinophiles”. Ces gens là, comme les Dr Hansen ou Grimaldi se renieront jamais, ce serait un suicide Médiato-professionnel ! Ce que je ne comprends pas, c’est la persistance de certains journalistes à inviter de tels nuls dans des émission de grande écoute….

        1. Bon sang. Cela fit deux fois que je mentionne le Dr Hansen de l’Hôpital Bichat et je n’arrive pas à le retrouver sur le net ou l’Hôpital? Je n’ai pas eu la berlue pourtant, j’ai vu son nom et celui de l’Hôpital en soulignage lors de l’interwiew. Quelqu’un peut il me renseigner SVP ? Sinon je vais douter de ma raison…

        2. Ils se connaissent, ils boivent et mangent ensemble, goûtent les mêmes vins, fréquentent les mêmes golfs, et autres clubs, se passent les copines, voyez “la vie de DSK”, on s’échange des Porsches et raquettes de tennis, des billets à l’opéra [non, c’est trop compliqué…] ; bref, des copains quoi… Y a pas de mal ! Des copains !
          Y a pas de complot, ni conspiration, on se rend service, c’est la bourgeoisie parisienne 16ème et 7ème, c’est tout, ne soyons pas jaloux !
          Y en a dans les hôpitaux et aussi dans les médias ; et même dans l’industrie…
          Se versent des salaires et des primes mirobolantes (lisez Thomas Piketty…) ; c’est normal, ils le méritent, toutes les études qu’ils ont fait… Sont au-dessus des lois, corruptibles mais innocents, bon …

          1. être exclu de tout ça, quelle tristesse, quelle amertume ! et villipendé en plus !
            tenez bon, nous sommes là !
            dîtes vous qu’une pléiade d’individus (louches) sont encore en vie à cause de vous, ça vaut toutes les Porshe du monde

          2. Bonsoir Docteur. Je viens de revoir en Replay de Télé matin du 23/04/15, en fait il s’agit du Dr. Boris Hansel Endocrinologue Nutritionniste à l’Hôpital Bichât, l’intervieweuse était en fait Christelle Ballestero, elle est interchangeable avec Florence Ostolaza, c’est pourquoi j’ai confondu. Par ailleurs, en réécoutant les explications données par cet “éminent” spécialiste, tirées d’une nouvelle étude Américaine ( qu’il ne cite pas et publiée dans un journal très sérieux….) j’ai noté qu’il insistait lourdement sur la faculté de l’avocat à réduire le “Mauvais Cholestérol” grâce à ses acides gras et phytostérols , diminution des petites particules LDL” particules particulièrement dangereuses” qui entrent dans la paroi des artères pour fabriquer l’athérosclérose avec le mauvais Cholestérol et bla bla bla.
            Bon, c’est de mémoire, je n’en rajoute pas plus. Tout cela était désolant même s’il disait quelques vérités sur les bienfaits de ce fruits sur la protection cardiaque. Mais c’est le mécanisme de cette protection qu’il n’a sans doute pas compris….

        3. Éric Bruckert patron du service d’endocrinologie, métabolisme et prévention cardio-vasculaire à la Pitié-Salpêtrière lequel intervient régulièrement à la TV, T
          ============
          Service de “lipidologie” même.
          “It is difficult to get a man to understand something, when his salary depends upon his not understanding it” Upton Sinclair ( http://en.wikipedia.org/wiki/Upton_Sinclair )
          A moins qu’il ait raison ?

  22. Bonsoir Docteur. Ce matin, dans Télématin, interwiewé par Florence Ostolaza, le Dr Hansen Cardiologue à l’Hôpital Bichat qui, avec son air ahuri débordant d’enthousiasme, semblait avoir découvert les vertus de l’avocat ( le fruit…) qui selon lui, a la faculté de faire baisser le “mauvais” Cholestérol et augmenter le “bon” Cholestérol, ce qui est “trèès” important et bla bla bla…. Dieu me garde de ne pas tomber entre les mains de cet hurluberlu ( il n’y pas d’autres termes de bon aloi…)si d’aventure, à l’occasion d’un voyage dans la capitale, je venais à avoir un problème cardiaque important. Brrrrr, j’en frémis d’avance. Comment peut-on être aussi nul et répéter les mêmes antiennes “cholestériques” !
    Autre chose, et ce n’est pas une consultation mais je voudrais simplement votre avis : Une proche vient de faire ces jours ci, environ six mois après l’accouchement , une dépression « post partum » que nous n’avons pas vu venir. Bien sûr , à posteriori et en y réfléchissant, il y avait ses derniers temps des signes avant coureurs : dépréciation de soi-même, incertitude pour les soins a apporter à bébé (alors qu’elle était exemplaire, perfectionniste) ,Infirmière spécialisée en néo natalité avec parfois des cas très lourds, soumises à un fort stress, peu épargnée par son entourage professionnel après quatre mois d’absence, elle doutait d’elle-même etc..; et patatras, elle est angoissée, désorientée dans le temps, confuse, des idée morbides, voire suicidaires, elle s’éloigne de son enfant etc… Bien sûr, hier, et après avoir consulté il y a trois jours son médecin traitant qui l’a bourré d’anti dépresseurs (Seroprex 10 mg), avec son compagnon, elle a passé la journée en Service de consultation d’urgence psy de neuf heures du matin a neuf heures du soir, baladée d’un Hôpital à un autre, les yeux hagards, surveillée comme le lait sur le feu, des heures d’attente pour voir une infirmière faire le “tri”, puis encore pour voir le spécialiste, examens, puis orientée sur le psy de l’autre Hôpital, encore des heures d’attente pour être reçu par l’infirmière ‘trieuse” puis idem pour le Psy, bien entendu rendez vous manqué avec le Psy d’un troisième hôpital au Pôle “maman-bébé” compétent et bien sûr, aujourd’hui le Psy Responsable n’est pas là, il faudra reprendre rendez vous dixit la Secrétaire “trieuse” à qui il a fallu répéter la situation alors qu’elle avait été mise au courant la veille et qu’elle devait recevoir le dossier médical que lui adressait le dernier Psy vu le jour d’avant etc….Ah , j’oubliais, entre le premier Hôpital et le Second, cinq cent mètres à vol d’oiseau, et il a fallu attendre une heure et quart une ambulance pour la transporter dans ce second Service… Il n’y a qu’un mot : UBUESQUE ! C’est la situation à Marseille que vous avez visité il y a quelques jours…Et on s’étonne que les Hôpitaux marseillais , dont la Timone, aient un déficit monstrueux. Bon ce n’est pas le sujet mais ça m’a fait du bien de l’écrire.
    En fait je voulais savoir si un dépression de ce type pouvait avoir comme origine, mis à part les facteurs extérieurs, une déficience en Oméga 3, ou tout autre déficience en nutriments (elle allaitait son bébé jusqu’à présent avec amour et maintenant elle s’en détourne…).
    Bien sûr, elle fait l’objet d’une attention de tous les instants, mais il est désespérant de voir que dans ses moments de lucidité elle se demande ce qui lui arrive, et demande si elle est folle ; Désespérant est le mot…

    1. Bonsoir Docteur. Je pense que vous devez être soit très occupé ou alors en congé, et là tant mieux, ce me fait comprendre qu’en tant que retraité, je n’ai plus vraiment la notion du temps. Alors, j’ai mis a profit mon temps pour faire quelques recherches plus approfondies sur le sujet de la “dépression post partum” pour laquelle Wikipédia est assez complète mais un autre site dont voici le lien :
      Une pilule une petite granule : Dépression post-partum
      pilule.telequebec.tv/occurrence.aspx?id=882
      m’a donné une réponse partielle à ma question et qui me semble bien en rapport avec les bienfaits du “régime Méditerranéen” que vous prônez : Voici ce que dit le Dr Marie-Josée Poulin Psychiatre à l’Institut universitaire en santé mentale de Québec dont voici un extrait du de l’article sur l’émission de la TV Canadienne à propos d’une des causes possibles de cette maladie :
      ” Au banc des accusés, Marie-Josée Poulin pointe du doigt le syndrome de la superwoman qui pousse les femmes à vivre une grossesse parfaite, tout en travaillant et en suivant leurs cours prénataux. Poussées par ce désir de perfection (….etc….) en Amérique du Nord … ” Des études en sociologie ont d’ailleurs démontré que les Italiennes vivent moins de dépression post-partum que les Québécoises, et cette différence serait avant tout attribuable à des facteurs sociaux, comme le soutien de la famille et du réseau social après une naissance.
      Je ne sais pas comment elle voit les Italiennes, elle doit se les représenter comme des matrones avec leurs “bambini” alors que les canons de la beauté et les préoccupations post natales sont identiques des côtés de l’Atlantique. Je vois plutôt, outre les facteurs sociaux, ” le mode de vie”, l’ALIMENTATION MEDITERRANEENNE, riche en Oméga 3, qui protège un peut plus nos chère compagne de la “botte latine”.
      Je gage donc qu’un déficit alimentaire peut favoriser une sensibilité accrue à ce genre de dépression. Me trompais-je ?

    2. Désolé pour cette jeune femme…
      Votre description est très réaliste et donne froid dans le dos…
      Surveillez-la bien, elles [jeunes accouchées dépressives] passent à l’acte et ce n’est pas si rare…
      Effectivement, certains pensent qu’un facteur causal de ce type de dépression serait un déficit en oméga-3.
      Mais ces pathologies sévères sont multifactorielles.
      Faute de preuve absolue (pas d’essais clinique !), on ne perd rien à supplémenter |[avec des capsules, faut pas attendre et pas prendre de risque] avec des oméga-3 ; de préférence un mélange d’oméga-3 végétaux et marins ; je prescris du Mix-Alpha ; en fonction de la morphologie je ne lésinerais par sur les doses…
      Pas d’effet secondaire à craindre sinon un retour brutal vers des activités dangereuses…
      Dès que possible, exercice physique et diète méditerranéenne (pleine dose)
      Bon courage !

      1. Un grand merci Docteur . Hélas elle a du être hospitasee d urgence. Pronostic : des années de soins, on ignore combien de, temps elle devra séjourner au pole maman bébé avec le bébé lorsque elle ira un peu mieux, quand plus de psychose…..

      2. Oui surement mais ne pas oublier la très fréquente thyroïdite auto-immune du post partum qui pourrait être en cause, un examen de la thyroïde serait le bienvenu!!
        Ceci n’est pas une consultation!

        1. Merci à vous aussi, Dr Jean Marc R pour précieux renseignement. Je vais essayer de glisser cette information à qui de droit car ayant instinctivement “diagnostiqué », grâce à Internet, l’origine de cette dépression, les parents de la jeune femme, particulièrement obtus, se refusant à une Hospitalisation urgente, ce qui l’a d’ailleurs retardée, me voient d’un mauvais œil et ce n’est que sous la menace des les rendre responsables d’un suicide ou d’un infanticide, qu’ils ont cédé… c’est le “pas de ça chez nous » bien connu et s’il faut un coupable de la dépression c’est son compagnon… sur lequel repose toute décision, les soins du bébé (avec notre aide) et qui n’avait vraiment pas besoin de ce coup du sort : au chômage de puis plusieurs années il avait deux concours administratifs à la fin ce mois… qui partent en fumée Ainsi va le destin.
          Bon, j’arrête sur ce hors sujet, mais étant moi-même soumis de la sorte à un stress intense, ce blog ( qui n’est pas fait pour cela bien sûr) mais qui est le seul que je connaisse et sur lequel, quelques phrases peuvent servir de thérapie. Merci messieurs les Docteurs. Euh… et toutes mes excuses pour les Psychiatres que j’ai tant vilipendé dans mon ancienne profession, mais c’est vraiment un métier très dur…

          1. J’ai l’impression que c’est plus qu’une dépression du postpartum ; mais les décompensations psychiatriques de la jeune accouchée (comme on disait dans les livres de médecine) ne sont pas d’un trop mauvais pronostic ; pas se décourager ; tout le monde sur le pont ; amitié et amour ; se serrer les coudes ; attendre le rayon de soleil, il va venir, courage !

  23. Bonjour à tous,
    Suis peut-être un peu hors sujet, mais on m’a rapporté ce week-end que du Plavix avait été prescrit à une jeune fille de 20 ans pour… règles douloureuses ! Par sa cardiologue.
    Après deux jours de prise, des saignements de nez se sont manifestés, mais “il faut le temps de s’y habituer”, lui a répondu la cardio.
    Quelques jours plus tard, la jeune fille a été transportée en extrême urgence à l’hôpital : ÉNORME hémorragie lors des règles. Elle aurait même dû être opérée… Ses jours ont été en grand danger.
    Alors, voilà, on n’est pas sortis de l’auberge avec de telles prescriptions.
    Bonne journée à tous.
    Nicole

  24. Relisant les post publiés récemment, je confirme que, grâce au Pr GRIM et à ses contes, les diabétologues sont les plus acharnés à prescrire des statines!
    Ce que “Grim a dit” vaut parole d’Evangile.
    Amen.

  25. Pour info :
    http://www.humanite.fr/medicaments-les-labos-agissent-en-fonction-de-leur-interet-commercial-pas-de-la-sante-publique
    “C’est sur ce silence que peuvent prospérer des discours antiscientifiques : des gens qui disent que les vaccinations ne servent à rien, ou pire, sont dangereuses; ou que les statines sont totalement inutiles pour lutter contre les maladies cardiovasculaires alors qu’il est prouvé qu’elles diminuent les accidents cardiovasculaires et la mortalité des personnes à risque ” Professeur André Grimaldi
    Lire le commentaire qui suit l’article :
    Enfin, le Pr Grimaldi comme dans d’autres entretiens en rapport avec la sortie de l’ouvrage cité, s’en prend à ceux qui dénoncent les effets indésirables voire l’inefficacité des statines, ces anti-cholestérols au très nombreux “mitous” qui rapportent des sommes folles à l’industrie pharmaceutique et à ses actionnaires, faisant l’amalgame entre ses confrères cardiologues tel le Dr de Lorgerie, par exemple, avec “des gens qui disent que les vaccinations ne servent à rien, ou pire, sont dangereuses;”. Sacré amalgame! Mais, très bon entretien donc, où il est clair que souvent tout ne l’est pas…forcément…

    1. Ouais !
      Grimaldi, c’est du “déjà vu” !
      Grillé ! Trop tard ! Les rats sont dans la ville…
      Le système serait corrompu ?
      Ah bon !
      Mais n’en est-il (ne fut-il) pas un des plus vigoureux défenseurs ?
      Et lui serait capable de faire la différence entre le discours scientifique et celui qui ne l’est pas ?
      Les retraités lucides, qu’en faire ?
      Certains idéologues et défenseurs du Soviet Suprême ne défendent-ils pas encore leur système 25 ans après sa chute ?
      Seul le grand silence des tombeaux les fera taire !
      Trop tard, donc !

      1. Un de mes proche a fait un infarctus en janvier 2013 heureusement dans la bonne moitié ceux qui survivent. Evidemment il a eu droit à 80 mg de TAHOR en sortant de l’hôpital! Que je lui ai “interdit” de prendre et il m’a écouté , il me fait confiance.
        Consultation il y a quelques jours chez son cardiologue qui devant un LDL à 1,56 lui dit qu’il doit absolument prendre une statine (simvastatine 10) ou de l’ezetrol!!!
        Dur dur!! la doxa n”est pas prêt de disparaître.
        Je vais me dépêcher d’offrir à ce proche “CHOLESTEROL MENSONGES ET PROPAGANDE” il aura de la lecture pour les longues soirées de printemps.

        1. Au sujet des médicaments inutiles voire dangereux, j’ai appris dans le dernier numéro de Marianne, par un article du dr Jean-Claude Salomon (médecin biologiste directeur de recherche honoraire au CNRS …), la gestation depuis 3 ans d’une liste des “médicaments essentiels” nécessaires et suffisants pour traiter 95% des patients de façon optimale : médicaments anciens et récents mais qui ont tous fait leurs preuves cliniques. La première publication d’une centaine d’entre eux est pour bientôt.
          Cette liste en est le résultat du travail de 150 médecins bénévoles indépendants des firmes pharmaceutiques, au sein de la Société nationale française de médecine interne et Collège national des généralistes enseignants.
          Comme quoi la philosophie de notre bon docteur fait son chemin dans sa guerre à l’emprise de Big Pharma !

  26. Bonjour Docteur. Juste pour vous informer (mais vous connaissez déjà) ainsi que le Bloguers de ce site, d’une émission TV sur la 5 que je viens de voir en replay, datant du 18/04/2015 à 22 h 08, intitulée “Traditions et saveurs” portant sur la Grèce dans laquelle tout est dit sur la cuisine Grecque et la Diète méditerranéenne, on y fait voir la préparation des plats succulents : Très intéressant,
    P.S j’aurais pu mettre cette information sur votre billet concernant vôtre dernier livre mais est déjà sur une autre page de consultations. Bonne soirée;

  27. Bonjour Docteur,
    Je vous remercie pour votre réponse précise et fort utile. Bien sûr, je considérais l’effet thérapeutique comme étant celui, implicitement, de la prévention des complications cardiovasculaires (c’est la seule chose qui compte). Pour un médicament aussi prescrit que le plavix, et bien… on est avide de prendre connaissance d’autres essais cliniques. Puisse la sécurité sociale imposer de devoir en réaliser d’autres pour des doses inférieures à 75 mg/ jour!
    En vous remerciant pour tout ce que vous faites, et au plaisir de vous lire,
    Laurent

      1. mon cardiologue m’a conseillé de prendre du plavix un jour sur 2 car le comprimé est non sécable, en lisant vos explications je ne sais que penser de cette proposition ?

  28. Bonjour,
    Simple de se retrouver acteur dans un film sans scénario.
    Un matin on se retrouve victime d’un syndrome coronarien aigu bénin indécelable sans une prise de sang.
    Moteur acte 1 un petit tour aux urgences le miracle, la pose de deux stents sans vous demander votre avis
    Moteur acte 2 un abonnement à vis au protocole BASI non négociable.
    Entre temps hygiène de vie arrêt du tabac perte de 10 kg activité physique quotidienne plus de stress la santé le bonheur retrouvé .
    Moteur acte 3 test de l’effort un an après puissance développée 210 watt 160 pulsations HTA 222/102 …Alors la ….augmentation du bêtabloquant…….. LDL 1.6……… encore plus de statines …………
    Un film sans fin les feux de l’amour.
    Apres avoir lu vos livres parcouru bons nombres d’études je n’ai pas le courage d’affronter mes médecins je veux pourtant me soigner autrement
    Vous même il vous est difficile de vous faire entendre, comment sans association réunissant des
    professionnels de la santé pouvons nous changer les choses et être le relais de la vérité .
    Je sais ceci n’est pas une consultation,” envoyez le générique de fin” .
    Bien cordialement,

  29. Bonjour docteur,
    Merci infiniment de votre travail. Pas besoin de publier ce commentaire et ce n’est certainement pas une injonction de ma part (je sais que vous avez bcp de boulot) mais vous ne m’avez pas répondu sur l’article de Ray Peat à propos du cholesterol: ce type est sérieux ou pas?
    http://raypeat.com/articles/articles/cholesterol-longevity.shtml
    D’avance je vous remercie.

    1. Je pensais avoir répondu, et même assez longuement…
      Ça s’est perdu quelque part ! Bizarre ! Une attaque ? Des hackers ?
      Bon en un mot cette fois-ci : c’est sympa, il revoit quelques contradictions que nous (et d’autres) dénonçons depuis longtemps ; mais sur le fond, on voit bien qu’il n’est pas du métier, il répète un peu gentiment, mais mon impression est qu’il n’a pas la culture scientifique pour affronter le coeur du problème, il satellise un peu, mais c’est sympa…

  30. Donc si je comprends bien, dans tout les medocs que l’on prend, ils sont peu nombreux à avoir eu des essais dignes de ce nom!!! Avez vous une liste des vrais essais ? Cela ressemble à de la cuisine de sorcière !! Mais je sais aussi que la médecine fait de belles choses! Dans vos artistes cités, il n’y a pas de femmes…

  31. Bonjour Docteur,
    Je me permets de vous poser une question concernant la posologie du plavix. Il me semble qu’une dose unique est assez universellement prescrite: 1 comprimé par jour (je ne parlerai pas des doses plus élevées, car elles s’inscrivent dans des cas particuliers qui n’ont pas beaucoup de sens a être soulevés dans ma question). Or, en prévention secondaire, pourquoi un comprimé par jour? D’où vient le choix de 75 mg/ jour? Cette dose est véritablement mystérieuse… Je n’ai trouvé nulle part d’études qui rendent compte précisément du rapport dose / effet thérapeutique. A comparaison de l’aspirine, où les doses prescrites ont été étudiées très précisément pour que les effets secondaires soient les plus ammoindris tout en conservant l’effet thérapeutique optimal, je n’ai pour l’instant rien trouvé de tel, pour le plavix.
    Si on prend moins d’un comprimé par jour, y a t-il une perte d’effet à redouter? Et plus précisément alors, quel est le rapport dose / effet thérapeutique? Quelle est la mesure de cette perte? Y a t-il un rapport entre la dose prescrite et le poids corporel (c’est à dire doit-on prendre plus de plavix si on est gros, et peut-on en prendre moins si on est maigre?). 1/2 comprimé par jour protège t-il? 3/4 de comprimé par jour protègent-ils? Où puis-je trouver l’information qui me permette de m’en faire une idée?
    Merci beaucoup d’avance.

    1. Votre question est importante et très intéressante ; notamment à propos des antiplaquettaires.
      Laissons de côté l’aspirine, très compliquée, mal étudiée, beaucoup d’approximations et de contradictions…
      Ça n’est pas mieux avec le plavix ; mais pour l’un comme pour l’autre, ce n’est déjà pas si mal si on compare avec ce qui se fait actuellement avec les antidiabétiques ou les chimio anticancers…
      Bon, où est la difficulté ?
      C’est la notion d’effet thérapeutique que vous soulevez intelligemment.
      C’est quoi un effet thérapeutique ? La prévention des complications cardiovasculaires ?
      Si c’est ça, il est impossible d’étudier un effet-dose, bien contents d’avoir déjà un ou deux essais cliniques avec des milliers de patients et testant UNE dose standard… sans observer trop effets collatéraux, comme des hémorragies. Faut pas aller trop fort avec ce type de médicament…
      Mais si l’effet thérapeutique c’est l’effet antiplaquettaire biologique, autrement dit l’effet sur l’agrégation plaquettaire mesurée dans un tube à essai, alors on peut faire plein de mesures de toutes sortes ; mais est-ce que l’effet anti-agrégant est parallèle à l’effet anti-crise cardiaque ou anti-AVC ? Le substitut biologique à l’effet clinique est-il acceptable ?
      Pas sûr !
      A t-on le choix ?
      Pas vraiment.
      Voilà, on fait avec… ça ; c’est-à-dire une association pragmatique d’information biologique limitée avec une information clinique limitée.
      Pas belle la science médicale ?
      Et la médecine est un ART, admirez votre médecin comme vous admireriez Renoir ou Picasso ! ou Mozart !
      Amen

  32. Bonjour a tous, je viens délire medscape, peut être que je n’aurais pas dû le lire…. Mais voilà le titre statines chez les 17-21 ans aux états unis alors je découvre que l’on donne des statines a des jeunes!!! Je n’en reviens pas, en France que pour des cholestérolémie familiale , il est noté, excellence tolérance au plan musculaire chez les enfants!!!! Je dirais excellence tolérance au plan financier , je suis écœurée quand on sait que ce qui vient des usa arrive en France toujours!! Donc préparé nos jeunes à manger des statines plutôt qu’ une alimentation mediteranneene !!! Ne devrez-vous pas offrir(par un labo (je rigole)) votre livre à tous les nouveaux parents à la maternité, on offre bien des couches!!! Bon courage à tous, tenez la barre!!!

    1. Et quand vous entendez certains “pédiatres”… à propos du cholestérol, vous comprenez que illettrisme est à nos portes !
      Ceci est une consultation gratuite pour les pédiatres égarés qui visiteraient ce Blog…
      Bonne mère !

      1. Bonjour Docteur. Pour affoler un peu plus Rangiroa (je plaisante), il suffit de revoir les précisions de JM Rehby sur votre billet “A propos des confessions du Professeur Sir Rory Collins” en date du 24nmars 2015 à 12 h 15 et du 27 mars à 17 heures 10, pour se rendre compte QU’AVANT la naissance on nous prépare nos doses de statines et autres médocs. , puis pour “protéger” les hommes du Cancer de la prostate (c’est dire l’homme vieillissant, sur le déclin, un pied dans la tombe l’autre sur le couvercle du cercueil…) si on ajoute à cela ce qui est signalé par Rangiroa et qui a d’ailleurs déjà été mentionné sur ce Blog puis le gavage de statines pour les adultes “à risque”, on se rend compte qu’on nous prépare , qu’on va forcer la plupart des gens qui en ignore, à se gaver de ce poison tout au long de la vie…
        On se demande comment l’être humain a pu survivre jusqu’ aujourd’hui sans ce ou ces médicament non d’une pie , mille sabords ???!!!!!!

  33. Bon je vais répondre à Jean-Marc REHBY, là. D’abord un placebo, c’est déjà pas mal. Optimisé, j’en parle pas. On revient sur le vieux débat des dilutions homéopathiques. Le dernier “découvreur” de l’homéopathie, Samuel Hanneman a fait sa “découverte” (n’oublions pas Paracelse, Hypocrate, les indiens d’Amérique, les africains…) en prenant des doses de plus en plus en plus diluées de quinquina. A chaque fois, cela lui provoqué une crise de paludisme et ce quelque soit la dose. Nous savons tous maintenant (heu non, pas tous) qu’un diluant qui “secoue”une molécule organisme ses propres molécules comme un miroir de cette molécule. Comment ça marche, on peut avoir de l’imagination, mais on ne sait pas. Certains diront “énergie”, certains ajouteront “subtile”, d’autres diront Image mentale. Chacun voit le monde à sa façon. Mais moi, je mets au défi Jean-Marc de prendre chaque soir une 12 CH de China rubra pendant 10 jours. Je sais ce qui va lui arriver et j’en rigole d’avance. C’est très facile de montrer que ça marche la dilution dynamisée. Il suffit de prendre le poison pendant quelques temps pour développer les symptômes du remède. TU VEUX ESSAYER JEAN-MARC? Mais bien sur Monsieur Michel, ceci n’est pas une consultation. Bons vents petits matelots…

    1. Cher Jeff ,
      ceci n’est pas l’endroit pour un débat pour/contre l’homéopathie, mais admettez que pour un esprit scientifique, il est extrêmement difficile d’imaginer qu’une préparation ne contenant plus aucune molécule du produit actif (12 CH = dilution à 1/quadrillonième, çad 24 zéro après la virgule pour les néophytes) puisse encore avoir un quelconque effet bénéfique ou toxique.
      Et en ce qui concerne la fumeuse théorie de la “mémoire de l’eau”, manque cruel de preuves!
      Mais bon, c’est comme pour les religions: je n’y crois pas, mais contrairement aux croyants fanatiques, je ne vois aucun intérêt à convaincre les non-croyants.

      1. Je ne réussis plus à trouver les seuils de détection de polluants dans l’eau par les truitelles, ou les vairons, poissons réputés très sensibles à de très faibles concentrations (quelqu’un connait ces chiffres?).
        Les requins aussi sont réputés dans ce domaine, mais il y a eu beaucoup d’exagération. La concentration détectable d’acide aminée dans l’eau de mer commencerait autour d’une molécule d’acide aminée pour environ 10 millions de molécules d’eau (je laisse ceux qui ont gardé des bons souvenirs de leurs cours de chimie calculer les volumes correspondant, trop loin pour moi).
        ca ne prouve bien sûr rien pour l’homéopathie, mais ça montre qu’une activité biologique (ici détection, transmission d’un signal nerveux, réaction = fuite ou progression vers la source de l’odeur) d’une molécule est possible, même à des concentrations très basses. Ce sont des phénomènes basiques. Peut être qu’il faut encore rester prudent dans les affirmations des “pro” comme des “anti” homéopathie.

  34. Votre dernier bouquin , rubrique Poissons : attention à la cuisson ” en papillottes ” ( avec de l’aluminium )
    !
    Quand l’ alu est très chaud , des particules migrent vers les aliments ; donc on avale ces cochonneries qui vont se concentrer dans le cerveau .
    DANGER .

  35. Bonjour,
    Ma maman a un sérieux dossier médical concernant des problèmes de cholestérol dont un infarctus avec pose d’un stent.
    Il y a une semaine elle est allée à l’hôpital cardio de Bron où elle a passée une coronographie, les medecins en on conclu à une artère coronnaire bouchée, les autres artères étant saines.
    Ils l’ont mise encore sous traitement donc 6 mois de Tahor à 80mg pour selon leurs dires déboucher cette artère et baisser son taux de
    cholestérol, taux que la pharmacienne a qualifié de quasi normal.
    Ma maman étant deja très médicalisée car elle a en plus des médicaments pour l’hypertension souhaiterait revoir son traitement médicamenteux à la baisse mais le cardiologue refuse.
    Pourquoi ne lui ont-ils pas proposé un pontage à l’issue de cette coronographie au lieu de la mettre encore sous Tahor ?
    Auriez-vous un confrère cardiologue à nous conseiller afin d’avoir un deuxième avis ?
    Ma maman habite à Lyon, elle peut aussi se déplacer à Paris.
    Je ne supporte plus de voir ma maman sur médicalisée, épuisée et
    malade de ses effets secondaires.
    J’espère que vous me lirez. Je vous remercie par avance.

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      Ceci étant dit, je puis répéter encore et toujours la même chose : le Tahor n’a jamais débouché une artère et n’a jamais empêché les artères de se boucher.
      Par contre, avec 80mg, on peut être sûr d’en avoir les effets toxiques.
      Vous savez ce qu’il vous reste à faire. Après en avoir discuté avec un médecin compétent, ça existe !
      Par contre, pour se protéger, il est urgent d’adopter un mode de vie protecteur tel que nous le décrivons dans nos livres, par exemple “Prévenir l’infarctus et l’AVC” ; URGENT, ça pourrait lui sauver la vie… et la vôtre !
      Je ne donne pas de noms de cardiologues en France, désolé !
      Mais il y a beaucoup de médecins qui sauront vous écouter.
      Bonne chance !

      1. Cher Mr delorgeril.
        Je vous remercie d’avoir pris le temps de me répondre.
        Je connais très bien vos ouvrages pour les avoir lu.
        Cependant c’est toujours un peu pareil avec vous, les lanceurs d’alerte, vous mettez en garde le quidam du coin contre un danger potentiel mais vous ne lui donnez pas l’adresse du serrurier où ce dernier pourrait y trouver les clés lui permettant de trouver une solution au problème !
        Ma mère a vu 3 cardiologues différents dans ce même service de Cardiologie de Bron et les 3 ont le même discours et ont insisté pour qu’elle prenne ses statines !
        Donc permettez moi de douter sur la bonne foi de bon nombre de médecins !
        Je sais tres bien que votre site n’est pas un lieu de consultation.
        Nous ne sommes pas non plus dans un cercle privilégié où les bonnes adresses se refilent au cours de dîners mondains…
        J’essayais juste en tant que fille d’une maman malade de demander les coordonnées d’un de vos confrères afin que ma mère vive enfin sa retraite dans des conditions de santé optimales.
        Cordialement.

        1. Je sais tout ça.
          Mais un blog est un lieu public où on ne peut pas dire tout ce que l’on veut, des “chiens enragés” veillent…
          Mais on a le droit de s’exprimer ; ce que je fais assez clairement…
          Un peu plus précis : pour le suivi du stent le cardiologue est utile certainement (j’espère), pour la statine je me suis fais comprendre ; et pour la prévention en général, la situation est désespérée avec les consultants habituels… pour toutes sortes de raisons, la principale étant l’inculture scientifique.
          Bref, la solution du problème spécifique que vus posez (statine oui ou non ? Protection, comment faire ?) c’est vous et pas le cardiologue (de Bron ou d’ailleurs) ; personne ne fera le boulot à votre place.
          Si vous avez besoin de conseils nutritionnels, voyez un diététicien-nutritionniste ; en apportant notre dernier livre : soit il (ou elle) adhère et c’est OK, soit il résiste et vous allez voir un autre. Vive la Liberté !
          Si votre maman a besoin “d’autres choses” (variées), voyez des médecins alternatifs, il y en a de plus en plus et de plus en plus intelligents.
          Bon vent, matelote, le port n’est pas si loin !
          Ceci n’était pas une consultation ! Bon chien, va !

          1. Cher docteur,
            Je sors du cabinet ophtalmologique d’une clinique d’Aix en Provence avec le diagnostic de “conjonctivite à adénovirus”. Lors de l’interrogatoire sur mes antécédents médicaux je précise ne plus prendre de statines et cite vos travaux. Réponse du praticien : “oui les statines sont de plus en plus contestées…”cela semble bien peu mais moi je trouve que cela mérite d’être cité car je suis habituée à tellement de réactions négatives que je suis restée presque abasourdie!
            c’est un encouragement considérable pour vous…Le sillon se trace!!!courage et merci d’exister !

  36. Bonjour docteur,
    Je me demandais si vous connaissiez Ray Peat, enfin son travail. Ses idées en nutrition vont vraiment à l’encontre de tout ce que j’ai pu entendre jusque là, par exemple:
    -vive le sucre!
    -vive les graisses saturées et les laitages!
    -les crudités sont à éviter.
    – éviter les omégas 6 et éviter les omégas 3!!
    Devant des idées aussi étranges, je voulais avoir votre avis, vous qui êtes un expert, sur son article sur le cholestérol
    http://raypeat.com/articles/articles/cholesterol-longevity.shtml
    Un grand merci d’avance!
    Julien

  37. Bonsoir Docteur.
    Question simple: Est-ce que en suivant vos conseils diététiques , et notamment en veillant à ce que l’apport en vitamine K2 soit suffisant comme vous le suggérez dans votre dernier livre, il peut y avoir INVERSON du processus de calcification des artères coronaires? (donc un décalcification de la paroi artérielle.
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

    1. Malheureusement, aucune donnée scientifique sérieuse ne permet pour le moment de répondre à votre question.
      Ceci dit, en adoptant un mode de vie protecteur (comme indiqué dans nos livres), la probabilité de faire un accident cardiovasculaire devient très faible, avec ou sans calcification.
      Tout s’apaise, les pendules sont remises à zéro !
      Mais le risque zéro n’existe pas ! Il n’y a pas de miracle ; nous raisonnons en termes de probabilité. C’est la faiblesse et aussi la force de la méthode scientifique ; toujours dans le doute et l’humilité !
      Oublions nos scores calciques ; vivons et vivons bien !
      Au portant, mille sabords, et toutes les voiles dehors !

      1. Bonjour Docteur. Que pensez vous de cette étude très récente :
        Anti-atherogenic properties of date vs. pomegranate polyphenols: the benefits of the combination
        du Pr Aviram et de son équipe. Les deux fruits qu’il mentionne font partie du régime Méditerranéen non ?
        Ce qui me chagrine un peu, ou me laisse dubitatif est cette conclusion :
        “car la combinaison réduit le stress oxydatif sur la paroi artérielle de 33 % et une diminution de la teneur en cholestérol artérielle de 28 %.”. Dans les articles de presse relatant ces travaux et que j’ai lu on parle du Stress oxydatif du LDL, appelé prosaïquement “mauvais cholestérol”…On en revient toujours à la plaque “d’ athérome” qui bouche les artères. Alors y a t’il quelque chose de sérieux a tirer de ces travaux ?

        1. Aviram est un gentil garçon, plein de bonne volonté mais prisonnier de concepts archaïques…
          On le connait depuis longtemps…
          Fait la publicité des dates ? Vit peut-être dans un oasis

          1. Ha ha ha ! Mais bon, ça ne peut pas faire de mal… Merci Docteur.

  38. Mr merci pour ses conseils je vais me tenir a cela ,mais pour un bilan il mais impossible de l effectuer dans mon secteur (,pour savoir a qui tu as affaire n écoute pas se qu il dis ,mais regarde se qu il fait)
    pour ma part j ai vue l incapacité des services qui mon suivie déplorable ,la seul réussite que je peut leur accorder c est le pontage by fémorale , mais cela ne sais pas pratiquer ici !!
    Quand j ai parler de vos études ont ma littéralement pris pour un idiot avec argument que vous n êtes en rien chercheur et cardiologue et cela sans prendre la penne de vérifier ,mais je vais combler leurs lacunes pas t inquiétudes a se sujet , bon je vous informerai des suites de mon suivie médical et vous incites a continuer ainsi dans vos démarches pour le bien de l humanités ,
    cordialement P A
    PS : vos livres ne sont en rien a but lucratif comme certain le pense ,mais a utilités publiques encore bravo !!!!!!!!!

      1. j ai reçus mon livre ce matin chouette!! j ai de quoi m instruire en attendant les autres dans la semaine , et je compte faire parler de vous en lorraine c est impératif

  39. Est-ce que les statines pourraient également avoir une responsabilité dans la calcification (dépôts d’hydroxyapatite de calcium…) des tendons cause de douleurs inflammatoires ?

    1. Personnellement, j’ai souffert pas mal de tendinite aux tendons d’Achille suite par exemple à des randos. Pour les faire passer, j’avais un truc de grand mere que j’ai trouvé sur des sites de trail et de randos : application de feuille de choux verts pendant la nuit. Ca a été mieux que toutes les infiltrations.
      Apres l’arret des statines, iml m’est arrivé d’avoir des tiraillements mais plus aucunes tendinites.

  40. Bonjour,
    En lisant votre conclusion, le terme folie des statines” m’amene à une question. Serait ce par son effet “baisse du cholesterol” ou un effet pleïotropes que les statines contribueraient à l’augmentation de l’accumulation calcique?
    Les progres en imagerie médicale ne sont pas seules avec les statines, je pense que le nombre d’examen doit etre plus élevé que par le passé.

    1. Comment et pourquoi les statines accélèrent les dépôts calciques n’est pas connu sauf des hypothèses dérisoires de ceux qui veulent absolument combiner les deux possibilités (accumulation et prévention) apparemment incompatibles.
      Ceci dit l’hypothèse la plus probable, à mon avis et en l’état des connaissances, c’est que la statine accélère le processus de vieillissement artériel via sa toxicité mitochondriale ; on vieillit plus vite sous statine, c’est un point acquis.
      Vous voulez prendre 10 ans en trois mois ? Tahor 80* c’est parfait !

      1. Merci, j’ai 63 ans donc j’ai le temps de vieillir, alors à quoi bon accéléré les choses!!!
        Je dois dire aussi que depuis que je suis le plus possible le régime méditérranéen et des aliments le plus Bio possible, je me trouve plus en forme. Je ne tire aucune causalité bien entendu.

  41. Bonjour Docteur,
    Mon taux de cholestérol total est 3,80 g/l
    HDL : 0,89 g/l
    LDL : 2,77 g/l
    Cholesterol total/HDL 4,27
    Je viens de voir un cardiologue qui m’a fait un examen cardiaque. Aucun problème.
    Je n’ai aucun facteur de risque, ni antécédents familiaux.
    Le cardiologue m’a prescrit du Tahor 20 mg.
    J’ai lu votre livre et je prends mon traitement avec réserve. Aussi j’aimerais beaucoup avoir votre avis.
    Merci,
    Lina

    1. Lisez rapidement (ou relisez) notre livre “Prévenir l’infarctus et l’AVC” et vous aurez notre avis sur ce type de traitement inutile et toxique.
      Ceci n’est pas une consultation.

  42. je voudrai une consultation perso avec vous!! serai t il possible de prendre rendez vous , help j ai vraiment besoin de vous j ai des problèmes multiples ( cœur pontage aorto by femoral poumon ) vous etes bien la seul personne en qui je peut avoir confiance , merci de bien vouloir être favorable a ma requête
    ps j ai que 44 ans

  43. Bon sang mais c’est bien sûr!
    Les calcifications coronaires sont un élément prédictif puissant d’accident coronarien
    Les statines augmentent les calcifications coronaires
    DONC les statines augmentent les accidents coronariens
    Syllogisme imparable
    YOUPI!!!

    1. Sauf que, si on est sûr [pour les scientifiques qui vivent les yeux ouverts] que les statines ne protègent pas, on n’a aucune évidence qu’elles augmenteraient le risque…
      A moins que le mensonge ait été pire que ce que nous soupçonnions (vous notez le “i” de l’imparfait) ?
      Ce n’est pas impossible, vu l’ampleur des mensonges de l’époque [Bush, Irak, etc…]…
      D’un point de vue très pratique, à moins d’être aussi borné qu’un …, il est bien aisé d’agir !

    2. Moui.
      Je ne sais pas trop pour cette histoire de calcifications.
      Je vois au golf ou au yacht club des cardiostatinologues qui font et refont des scores calciques qui mettent sous statine et disent “ça regresse! ” Persuadés.
      Maintenant la Science Majuscule dit que la statine caclicfie, ils ont l’air fin.
      Enfin il me semble que la reproductibilité des scans calciques est modeste alors suivre une evolution ….
      Quand on lit les différences entre groupe en % ça fait pas bézeff, enplus

  44. Bonjour, je ne suis pas médecin (tant mieux, tant pis…) mais je m’intéresse à la vie, donc à la biologie. C’est un bon début. J’étudie donc depuis l’age de 15 ans (ça fait un bail!) et par mes différents métiers (agriculteur, conseiller agricole…) je me suis intéressé à l’homéopathie depuis ce jeune age. Pour les homéopathes, depuis toujours, l’athérosclérose constitue une évolution parmi d’autres, du vieillissement. Et je vous le donne Emile, le remède principal et constitutionnel de l’athérosclérose se nomme calcaréa carbonatum (carbonate de calcium). L’utilisation à dose pondérale de cette molécule provoque entre autres choses, la calcification des artères. Un vieux calacarea carb se change en pierre au fil du temps. Voilà, c’était juste une vision des choses sous un angle différent. (Mais ils n’étaient pas qu’idiots ces vieux homéopathes!) Et il est probable qu’une prise rare et discrète de calcaréa 12 CH pour des gens sous statine, limite significativement la calcification des artères. Mais c’est plus simple de ne rien prendre.
    Bon, comme d’hab, je joins un petit poème. A bientôt.
    Je veux parfois toucher le ciel
    Et faire que la vie soit belle
    Et quitte à me brûler les ailes,
    Je veux donner ce goût de miel.
    Je veux toujours tout découvrir,
    Les cœurs et les corps à nu
    Et tout ce qu’on a cru perdu
    Pour que l’être puisse s’ouvrir.
    Je veux donner pour recevoir,
    Etre entendu être écouté
    Pour rendre ce qui m’est donné
    Et puis surtout donner à voir.
    Et jamais, au grand jamais,
    Je ne me suis senti déçu
    Et j’ai pu descendre des nues
    Quand je me suis senti aimé.

    1. Ben oui sauf que 12CH il y a longtemps qu’il n’y a plus rien dedans. C’est juste a la rigueur un placebo optimisé.

      1. Pas sûr !
        Des grands spécialistes de la physique de l’eau nous disent que des modifications physiques (et moléculaires) de l’eau peuvent survivre aux hyper-dilutions et donc transmettre un message…
        Ah ! Bon Dieu !

  45. Bonsoir Docteur. Cette histoire de coronaire calcifiée me tourmente un peu depuis 2003, année durant laquelle on m’a diagnostiqué une coronaire totalement calcifiée lors de la coronographie. Je passe sur les traitement (Statines et autres) qu’on m’a fait ingurgiter durant 9 ans et demi et dont j’ai relaté les effets secondaires désastreux plus d’une fois ici. Je voudrai donc simplement savoir s’il m’est possible de demander une tomo ou autre scanner pour vérifier l’état calcique de la coronaire qui me reste et accessoirement des collatérales qui ont l’air de bien fonctionner ( ce serait quand même ennuyeux que celle qui reste se “bouche” de la même façon…) et par ailleurs, cet excès de calcium à ce niveau, pourrait il être dû à une trop grand absorption de produits laitiers ou u à un assimilation anormale ?Que faire dans ce cas…

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      Laissez votre calcium coronaire tranquille, par pitié.
      Ce n’est pas lui qui bouchera (ou a bouché) votre artère…
      Les dépôts de calcium dans la paroi des artères n’a rien à voir avec un excès de calcium…
      Il y a d’autres possibilités (qui tournent autour de la coagulation et des vitamines K) mais c’est trop compliqué (et aléatoire pour le moment) pour ce blog.
      Bon vent, matelot

      1. Merci pour votre réponse Docteur. Je me posais cette question car ma tuyauterie s’était bouchée petit à petit d’où aucun symptôme scientifique ( selon mon cardiologue de l’époque) qui n’a jamais su m’ expliquer ou pris la peine de m’expliquer l’origine de ma coronopathie sinon me suggérer une origine familiale, une artère trop fine (???) ce qui ne l’a pas empêché de me prescrire des Statines tout en sachant que même pour à cette époque, mon Cholestérol, selon les norme en vigueur, n’était pas très haut, mais il voulait empêcher que l’autre se bouche… Bon, je n’aurai sans doute jamais d’ expliquations sur ce sujet…

        1. L’origine de 99,99% des maladies des coronaires c’est le mode de vie ; pas seulement l’exercice physique et le stress ; aussi et surtout les habitudes alimentaires ; et encore (probablement de plus en plus) les contaminants environnementaux ; surtout ceux qui rendent plus ou moins diabétiques…
          Dans un récent article visant à “instruire” la cardiologie nationale, des cardiologues universitaires de D… s’avéraient incapables de dire à ce propos autre chose que “règles hygiéno-diététiques” ignorant totalement probablement le ba a ba du sujet !
          Ceci était une consultation... visant à instruire la cardiologie nationale et internationale !
          Vingt Dieux !

  46. j’ai “entendu dire ” (je sens que c’est encore uneu conneurie) que le calcium migrait des os vers les artères avec l’âge, une affaire d’ostéoporose…

Comments are closed.