RETEX suite au film d’ARTE sur le cholestérol et les statines

 

RETEX ? Ou Retour d’Expérience, comme disent les pompiers

Ça peut être utile ; ne nous en privons pas ; car, comme disent les gendarmes, on apprend autant de ses erreurs que de ses victoires.

De mon point de vue, le film d’ARTE est un grand pas vers une certaine compréhension par le peuple de la problématique du cholestérol et des statines.

Certains ne sont pas d’accord ; on peut comprendre ; on ne mord pas la main qui vous nourrit, parole de chien de garde, pourrait-on leur faire dire…

Une obscure association, dite AFIS pour Association Française pour l’information scientifique, s’est prise le mors aux dents (pas forcément un chien enragé) et accuse ARTE de mettre en danger la vie de patients qui interrompraient leur traitement.

On nous recommande de nous abonner à leur revue Science & pseudo-science.

Si on a quelque goût ou appétence pour la pseudo-science, aucune hésitation à avoir, abonnons-nous vite, quoiqu’il puisse être utile de définir le concept opaque de pseudo-science ; travail urgent que nous laisserons toutefois [étant occupé ailleurs] à nos spécialistes auto-proclamés du genre !

 

Et donc nos pseudo-scientistes s’inquiètent à juste titre des conséquences sanitaires de la diffusion du film d’ARTE ; c’est là-dessous ; voyez cette belle prose ci-dessous : « combien de morts à la clé ? »

Théories douteuses et dangereuses. Expertise autoproclamée ? Oh là là ! comme ils y vont, les camarades ?

Combien de spécialistes du cholestérol et des statines à l’AFIS ?

Quel est le courageux auteur de ce galimatias ? Sortira-t-il de son anonymat ? Que nous puissions ainsi vérifier ses liens (que dis-je, ses câbles) d’intérêt ?

Comme nous sommes généreux, et qu’à propos d’autres dénonciations péremptoires, nous avions anticipé, nous nous permettons de renvoyer nos pseudo-scientistes à la lecture d’un billet du début du mois d’Octobre.

C’est là : http://michel.delorgeril.info/prevention-des-maladies-cardiovasculaires/ou-sont-passes-les-10-000-deces-dus-aux-arrets-de-statines-2

D’autres donc (sans doute aussi des pseudo-scientistes…) avaient annoncé plus de 10,000 morts supplémentaires dues à l’arrêt des statines en 2013… On se souvient ?

Mais après vérifications il y eût 2000 vies sauvées ; au minimum et en suivant le mode de raisonnement de ces alarmistes analphabètes…

Ce n’est pas rien et, certes, ça demande confirmation.

Mais on peut au moins être sûr d’une chose [si toutefois on reste prudent quant au nombre de vies sauvées : humilitas scientificus animalitas... Oups !], c’est que de catastrophe sanitaire à l’arrêt des statines il n’y a pas…

Dormez tranquilles, chers confrères, si quelque patient récalcitrant vous annonce qu’il a stoppé son traitement; ne vous acharnez pas !

Amen !

 

 

 

 

 

 

 

126 réflexions au sujet de « RETEX suite au film d’ARTE sur le cholestérol et les statines »

  1. Chrissie

    Bonjour, j’ai trouvé l’émission sur Arte très bien faite et j’espère qu’elle ouvrira les yeux aux gens !
    J’ai essayé plusieurs fois de parler de vos livres à mon cardiologue mais pas moyen de discuter ! C’est fou comme ils sont butés ! Ils ne se posent même pas la question ! Après infarctus et stent actif, j’ai pris des satines (à l’époque je ne savais pas!) Mais comme évidemment ça m’à fait d’énormes douleurs musculaires, j’ai arrêté et tout va bien maintenant. Du coup, il ne me sermonne plus avec ça.
    Par contre, j’ai arrêté de moi même également le coversyl et l’ezetrol, mais je continue le kardegic.
    Cela fait 4 ans que j’ai fait cet infarctus : pensez vous qu’il faut quand même que je continue un antiplaquettaire (changer pour plavix, selon votre recommandation dans vos livres) ? Car je ne suis pas sûr d’avoir bien compris mais il me semble que vous dites qu’il vaut mieux arrêter au bout d’un certain nombre d’années. ..

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Chrissie

      Ceci n’est pas une consultation.

      A long terme l’aspirine (le kardegic) est source de complications.
      Il vaudrait mieux s’en passer ; surtout si vous avez réellement adopté un mode de vie protecteur…

      Répondre
      1. J. DAUGA
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Bonjour,
        Suite à la lecture de vos différents articles et écoute de vos interventions télévisées sur le dossier des statines, cela fait exactement un an que j’ai arrêté la prise du CRESTOR donné par mon cardiologue en prévention primaire. Lors de ma dernière consultation (mai 2016) pour un test à l’effort (suivi lié à une pratique sportive régulière du vélo), j’ai présenté mon bilan sanguin à mon cardiologue qui a valider le fait que les taux affichés ne justifiaient pas une prise médicamenteuse. Je viens de lire un communiqué scientifique de la Sté Française de cardiologie avec une préface du Dr Serge KOWNATOR. Il est dit « …..les statines allongent l’espérance de vie des patients à risque, diminuent les événements cardio-neuro-vasculaires et ont un risque d’effets indésirables limité largement compensé par l’ampleur des bénéfices.Nier le bénéfice des statines et leur impact sur l’espérance de vis, c’est à la fois malhonnête (en niant les faits scientifiques) et dangereux (pour les patients qui de bonne foi arrêteront leur traitement)….. ».
        Pourrais-je avoir Monsieur, votre avis sur communiqué paru dans une revue médicale.

        Répondre
        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : J. DAUGA

          Cher monsieur, je comprends votre désarroi et je suis tout-à-fait désolé de la confusion actuelle autour de ces médicaments.
          Il serait utile de susciter une sorte de convention nationale pour mettre à plat ces questions dans une sérénité indispensable quant il s’agit de médicaments consommés religieusement par environ 7 millions de français avec l’espoir que cela leur est utile et non toxique.
          Je vous invite à signer la pétition adressée aux autorités :
          http://petition.ipsn.eu/petition-danger-statines-cholesterol/index.php

          Près de 400,000 signatures déjà suggérant que cette question agite…

          Cela dit, je ne vais pas photo-copier et vous transmettre mes articles scientifiques et mes livres à chaque fois qu’un « expert » rémunéré vient réciter son chapelet. Si vous manquez de courage pour faire votre propre enquête, je vous invite à lire au moins notre dernier livre « L’horrible vérité sur…« . Il est court et bon marché.

          Enfin, si le comité de vrais experts vraiment indépendants que nous demandons était finalement réuni, je doute que le médecin dont vous parlez fasse partie des invités… C’est à vérifier !

          Répondre
      2. chrissie
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Merci beaucoup pour votre réponse.
        OK pour stopper le kardégic, mais devrais-je quand même prendre du plavix à la place ou arrêter complètement l’antiplaquettaire ?
        (cela fait 4 ans que j’ai fait l’infartus, et jusqu’à présent, je n’ai pas vraiment eu un mode de vie protecteur, bien que je sois méditerranéen et mange beaucoup de légumes à l’huile d’olive, mais bon, je vais maintenant suivre véritablement le régime méditérranéen tel que vous le décrivez et me remettre au sport).

        Aprés,je vais en parler quand même à mon cardiologue (d’arrêter l’antiplaquettaire, que ce soit Kardégic ou un autre (Plavix)) mais je voulais auparavant avoir votre avis, même si je sais que ce n’est pas une consultation. Merci de votre avis.

        Je vais aussi signer la pétition car c’est vraiment important !! Merci de votre combat !

        Répondre
  2. Béa

    Avez-vous déjà envisagé de réaliser une étude sur le profil métabolomique, comme par exemple dans cette article : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5099572/ ?
    Il serait intéressant de comparer les profils des personnes selon leur alimentation et d’étudier le profil de personnes adoptant le nouveau régime alimentaire méditerranéen.
    L’avantage de ces analyses des métabolites contenus dans l’urine et le sang est d’éviter les biais liés aux questionnaires d’enquêtes alimentaires.
    Qu’en pensez-vous ?
    Dans l’article ci-dessus, j’ai noté que les omega 6, arachidonic acid et linoleic acid, étaient plus nombreux chez les patients avec ST-elevation myocardial infarction (STEMI) que chez les témoins. On peut aussi noter que le profil du cholestérol est similaire dans les 2 cas !

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Béa

      Le « metabolome » a beaucoup fait espérer, surtout ceux qui avaient de belle machines ou de nouvelles technologies à vendre…
      Les résultats sont généralement très décevants et la courbe d’intérêt dans les « milieux autorisés » (comme disait Coluche) redescend aussi vite qu’elle est montée…
      A terme, il n’est pas impossible que ces techniques puissent être utiles ; on verra.
      Pour le moment, la façon dont elles sont utilisées (technique dite de la « pêche au gros » : on jette un hameçon et on espère que quelque chose mordra) n’est pas vraiment et bellement scientifique ; pas d’hypothèse primaire !

      Répondre
  3. Béa

    Voici un autre article sur l’intérêt de réaliser des profils des métabolites : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26861782
    J’ai noté l’importance du profil de la bétaïne dans cette étude sur le diabète. Comme une de ses fonctions est la reméthylation de l’homocystéine en méthionine, cela rejoint les études montrant le lien entre taux d’homocystéine et athérosclérose.

    Répondre
  4. Inoxydable

    Bonjour Docteur. Je viens de revoir incidemment sur ARTE ce matin « Cholestérol le grand blu;ff » vraiment si les gens ne comprennent pas c’est à désespérer de l’ intelligence humaine ! Tout est bien expliqué, démontré et si certains esprits chagrins, ou malhonnêtes peuvent dire que cette émission était à charge unique, on peut toujours rétorquer que si vos arguments et ceux de vos confrères ou journalistes ou encore chercheurs en accord avec vos affirmations ont disposé de quelques dizaines de minutes sur une chaine TV de réputation sérieuse, les tenants sincères ou conflictuels d’intérêts du mauvais cholestérol et des bonnes statines et autres médocs épouvantablement toxiques ont eu, eux, des décennies de propagande mensongère et dangereuse pour façonner les esprits à leurs bobards et les terroriser.
    Bravo pour cette émission.

    Répondre
  5. Destrieux

    Bonjour docteur
    Mon cas pose problème et , j’ai bien compris qu’il ne sagit pas d’une consultation médicale, je sollicite votre avis.
    A 45 ans, on m’a diagnostiqué une hypercholestérolémie.
    Cholesterol total 2.59 hdl 0,61 ldl 1.79
    seul facteur de risque : l’âge
    J’étais alors prêt à prendre n’importe quoi pour que ce foutu cholesterol baisse
    Mon médecin traitant m’a alors dit de revoir mon alimentation, ce que j’ai fait et les contrôles annuels qui ont suivi ont révélé, selon les années un cholestérol total allant de 2.13 (le plus bas) à 2.36 (le plus haut) avec un Ldl entre 1.79 (le plus haut) et 1,25 (le plus bas)
    J’ai naturellement « une vie saine » (footing 2 à 3 fois par semaine) très peu d’alcool (1 à 2 verres de vin par jour) je ne fume pas et j’aime manger « méditerranéen » .
    Au contrôle de cette année , dans ma 61e année, les résultats sont les suivants :
    cholesterol total : 2,75 (ldl 1,81/hdl 0,66) triglycérides 1,40 gl
    de plus :
    - un examenecho-doppler des artères des membres inférieurs et des troncs supra-aortiques a révélé le bilan suivant : « perméabilité normale des artères des membres inférieurs , des axes carotiniens et vertébro-sous-clavier . Pas d’athérome organisé visualisé.
    Pour complèter cet examen, j’ai un electo « parfaitement normal ».
    TOutefois, « par précaution », le cardiologue me dit qu’il serait plus prudent de traiter mon cholestérol (je n’ai aucun antécédent dans ma famille)
    Ce diagnostic me laisse perplexe car je n’ai pas changé mon mode de vie, qu’il s’agisse de l’alimentation ou de l’activité.
    Qu’en pensez-vous ?
    QU’est-ce qui peut expliquer ce pic de cholestérol ?
    En regard de l’examen doppler, combien de temps faut-il pour qu’une plaque se forme en regard de la situation actuelle.
    Je vous remercie de votre réponse.
    Je vous assure de ma sincère considération.

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Destrieux

      Ceci n’est pas une consultation.

      Oubliez ces idioties, par pitié !
      Arrêtez de mesurer votre cholestérol !
      Lisez en urgence « Prévenir l’infarctus et l’AVC… »
      Je ne comprends pas pourquoi vous voyez un cardiologue…

      Vous me semblez (sur la base de ce que vous dites) être le prototype de la victime d’une médecine devenue folle…

      PS : l’athérome (dont vous parlez) est quelque chose qui n’existe pas…

      Répondre
  6. Hervé du Pays-Haut

    ★Amis du beurre★

    Pourquoi, docteur, ne pas inventer autre chose ? c’était bien cette histoire de régime méditerranéen…

    Si j’ai bien compris, la culpabilité 1ère est passée du cholestérol à l’homocystéine surproduite qui provoque des sténoses. J’en déduis que le beurre, que j’aime beaucoup, augmente lui aussi le taux de celle-là.
    Ou bien fomente-t-il seulement des bouchons pour ces goulets d’étranglement qui seraient alors généralisés.

    Ces méchantes concrétions intra-pariétales, c’est bien là qu’amis du beurre on attendrait une invention… (il paraît qu’elles ne régressent pas)

    Répondre
      1. Hervé du Pays-Haut
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Vous avez raison.

        Pour vous faire sourire, j’imaginais des graisses plus fines pour notre sang dans le lait de chèvre que dans celui du gros bétail.

        Sans doute votre groupe de recherche du CNRS a-t-il étudié, avant de conclure, les conditions climatiques :
        &, même autrefois, la nécessité du beurre de yack protecteur exposait-elle aux maladies cardio-vasculaires dans le froid himalayen.

        Pour en revenir à mes connaissances toutes fraîches (je n’avais pas la télévision), après relecture au pas de charge : si le cholestérol fait bien quelques dépôts pariétaux c’est le caillot sanguin qui va boucher la « lumière » restante du vaisseau. Après son attaque (vasculaire cérébrale) j’ai pourtant vu mon père doser pendant 20 ans son anti-coagulant avec le professeur Vahanian…

        Bonne Confirmation de Solstice !

        Répondre
  7. Hervé du Pays-Haut

    Dans le débat qui a suivi le film, une faiblesse paraît flagrante à tous : les données par pays ne sont plus d’actualité annonce votre éminent opposant le pr Laufs. Et étonnante, comme si 2005 n’avait jamais sonné & que l’on pouvait, comme en 1955, écarter des chiffres qui ne colleraient pas.

    Dans notre Est (je précise !) on dirait que les généralistes sont des tâcherons qui n’ont pas le temps; j’en connais qui, il y a peu encore, croyaient que pour un AVC il n’y a de toute façon rien à faire, alors qu’il faut se presser d’intervenir. Peu commode de leur susurrer la bonne parole…

    Les plus ouverts me semblent être les pharmaciens propriétaires d’autant que leur conscience leur permet de mettre en garde ou de refuser une prescription. On peut imaginer un mouvement des Pharmaciens Anti-Statine, public ou secret : « p-ê mon collègue-là accepte-t-il d’en délivrer ».

    Les choses ont-elles été mal comprises ? on dirait (comme le dr Dupagne ?) qu’ils pensent cependant que dans certains cas lourds les statines restent utiles; comme s’ils ne connaissaient pas les études négatives des derniers 10 ans. Voilà des gens qui ne demandent qu’à avoir la foi !

    Les pharmaciens propriétaires de l’Est connaissent par exemple le dr Seignalet & recommandent chaudement la lecture de ses « évangélistes ». Cent maladies causées par la porosité à certaines substances de la paroi mono-couche du système digestif.

    J’ai cru comprendre que nous sommes des milliers à attendre la venue du Régime Méditerranéen Hypotoxique … ou du moins que les entretiens avancent…

    Répondre
  8. Hervé du Pays-Haut

    ★ Amis du beurre (suite) ★

    Hé ! j’ai trouvé une amie du beurre & ce n’est pas inintéressant.

    Russe d’Outre-Manche, elle s’appelle Natasha Campbell & montre l’aspect mercantile de son dénigrement (8 mn 25 s) :
    https://youtu.be/S7S3pW8vd9Q
    « Comprendre comment résoudre 80% des maladies – Dr Natasha Campbell (FR extrait) »

    Autrement selon elle, 80% … 80% … 80%* … de nos enfants souffrent de troubles neuro (…) à cause d’une flore intestinale (90% de nos cellules) de mauvaise qualité ou pire (autistes, hyperactifs)…

    * j’en bredouille

    Répondre
Commentaires : page 4 sur 4«1234

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.