Rosuvastatine (Crestor*) dans HOPE 3

 

Chaque année, le printemps nous ramène avec les hirondelles quelques saveurs et odeurs qu’on avait peut-être oubliées durant ce long hiver. Toutes ne sont pas délicieuses !

Celles que nous percevons avec l’essai HOPE 3 sont d’un mauvais goût hallucinant et témoignent d’un nouveau chapitre dans la lancinante et calamiteuse affaire des statines et de son double, la théorie dite du cholestérol stipulant que le cholestérol bouche les artères.

HOPE 3 est un essai clinique testant la rosuvastatine (la plus puissante des statines à ce jour pour faire baisser le cholestérol dans le sang) contre un placebo ; avec l’espoir insensé ["hope" signifie "espoir" en anglais] qu’on va enfin prouver que ce médicament est bénéfique pour se protéger de maladies cardiovasculaires.

J’écris « espoir insensé » car 4 essais cliniques antérieurs se sont avérés inefficaces ; sauf à accepter de prendre des vessies pour des lanternes. Comme dans l’essai JUPITER, par exemple, où les biais de l’essai (intentionnels ou pas) crèvent les yeux.

Cette terrible inefficacité concernait aussi bien les personnes qui avaient déjà fait un accident cardiovasculaire (prévention secondaire) que celles qui étaient indemnes jusqu’au jour de la prescription (prévention primaire).

Je résume pour ceux qui sont encore un peu naïfs sur le sujet : le plus puissant des médicaments anticholestérol n’a aucun effet sur le risque cardiovasculaire.

Qu’y a t-il de franchement répugnant dans HOPE 3 et qui fait qu’on peut parler d’un nouveau chapitre dans l’histoire des statines ?

« ô rage ! ô désespoir ! N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ? »

Prenons les choses avec humour : les investigateurs de HOPE 3 [et, par la même occasion, tous les commentateurs analphabètes qui en ont vanté les résultats] ont utilisé tous les astuces possibles pour essayer de faire croire que la rosuvastatine a été bénéfique dans HOPE 3.

Quand j’écris « tous les astuces possibles », je veux dire : tout ce qui est encore permis sous couvert des nouvelles règlementations des essais cliniques (problématique longuement expliquée dans mes livres).

Ces nouvelles règlementations s’avèrent donc inefficaces pour protéger les médecins et leurs patients des tromperies organisées par des pseudo-scientifiques rémunérés.

Si je parle d’astuces pour faire croire à l’efficacité de la statine dans HOPE 3, c’est parce qu’une lecture rapide pourrait laisser penser qu’il y a effectivement efficacité.

J’ai rarement vu une telle duplicité dans la façon de conduire un essai clinique et dans la façon de présenter les résultats dans le but évident de tromper les médecins.

Si je dis « tous les astuces possibles », c’est parce qu’en fait il est possible de déterrer les tromperies et mettre à jour ces infamies.

Pourquoi ?

Parce que les nouvelles règlementations ont au moins un avantage : elles obligent les investigateurs (le sponsor et les auteurs de l’article) à dévoiler quelques unes de leurs mauvaises pratiques.

Certes, il faut prendre le temps d’aller consulter les données supplémentaires qui ne sont pas publiées dans l’article princeps, ici dans le New England Journal of Medicine ; dont les éditeurs sont à la fois complices des petites cachoteries mais aussi obligés (pour garder quelque crédibilité) de dévoiler des données qui autrefois étaient cachées.

En quoi y a t-il duplicité ?

Simplement parce que 99.99 % des lecteurs et professionnels de bonne foi n’ont pas le temps (et généralement pas la compétence) pour aller consulter les données supplémentaires qui démasquent la supercherie. Ils se contentent, les pauvres, de lire ce que les investigateurs et les éditeurs du journal veulent bien leur concéder dans l’article publié. Dans HOPE 3, même les conflits d’intérêt des auteurs ne figurent pas dans l’article princeps.

Vous ne me croyez pas ? Vérifiez vous-mêmes !

C’est là ; et c’est gratuit car quelqu’un a payé (devinez qui) pour que vous puissiez vous convertir à cette religion des statines : http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1600176

Cela dit, s’il vous reste un peu d’esprit critique mais que vous manquez de temps et de compétence pour vérifier par vous-mêmes si il y a duplicité ou pas dans HOPE 3, j’ai fait le travail pour vous et je l’ai mis en ligne sur le site web de cette magnifique nouvelle association appelée AIMSIB.

Je l’ai mis en ligne à la fois en français et en anglais.

C’est là : http://aimsib.org/wordpress/blog-du-renard/

C’est du boulot, comme diraient les nains de Blanche-neige, et ça me ferait plaisir que parfois on me dise simplement « merci » !

Au milieu des cris hystériques des analphabètes rémunérés et des attaques incessantes et vicieuses dont je suis l’objet, quelques remerciements ça peut aider !

CONCLUSIONS 

1- contrairement à ce qu’on essaie de faire croire, la statine est inefficace dans HOPE 3

2- il est plus que jamais impératif de pouvoir consulter les données brutes des essais cliniques

3- les experts rémunérés et leurs sponsors n’ont pas perdu tout espoir de s’enrichir avec les traitements anticholestérol. Ils vont s’acharner !

4- le proche avenir risque d’être pire que le passé ; ce qui donne une idée très éclairante de ce que fut le passé ! Pour ceux qui avaient encore des illusions sur l’histoire des statines notamment entre1994 et 2005 !

Amen

 

 

 

 

 

 

 

 

 

113 réflexions au sujet de « Rosuvastatine (Crestor*) dans HOPE 3 »

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Minoque35

      On va y travailler !
      Adhérez à l’AIMSIB, Vite ! Donnez-leur les moyens d’obtenir justice !
      Ce n’est pas en écrivant des articles ou des livres (aussi bien écrits soient-ils) qu’on fera reculer le monstre, c’est en l’attaquant ; comme David contre Goliath !
      N’ayons plus peur, donnons-nous les moyens !

    2. oursdesneiges
      En réponse à : Minoque35

      A propos d’Irène FRACHON : le  » grand  » Marc GIRARD ne cesse de lui taper dessus dans ses prêches , why ?…
      Que l’ AIMSIB s’en occupe ……mais de qui ?

  1. Inoxydable

    Bonsoir Docteur. Décidément, ils sont indécrottable sur TF1 à Télé matin : aujourd’hui vers je ne sais plus quelle heure ( index 2 h 35 sur le replay) j’ai vu et entendu une nouvelle étude faite par un médecin/chercheur Espagnol qui bénéficie de l’entière collaboration d’une maison de retraite, pensionnaires et personnels compris, pour tester les bienfaits d’un jambon Serrano Patra Negra qui serait extraordinaire pour remplacer la viande et faire baisser le cholestérol. Les pensionnaires en raffolent et il est paré de toutes les vertus, le personnel arrive à perdre du poids etc… Les bilans sanguins sont nickel.
    Cochon nourris avec des aliments ne donnant que des bonnes graisses dont on peu user et abuser riches en Oméga 3. Bon il coûte dans les 110 € le Kg. Qu’à cela ne tienne, il remplace avantageusement et gustativement sans doute les Statines.
    Il n’est venu à l’esprit de personne que s’il y a quelques améliorations dans l’état de santé des pensionnaires, c’est probablement du aux Oméga 3 mai que la baisse du cholestérol n’y est pour rien et que ça risque de na pas durer longtemps … pour leur cerveau.

    1. MARCEL
      En réponse à : Inoxydable

      Moi aussi j’ai vu ce reportage. C’est purement anecdotique. J’habite le sud de l’Espagne et ne mange pas du jambon Serrano, ce qui veut dire de montagne, tous les jours, loin de là. Il y a gros à parier que le chercheur en question est plus ou moins commandité par les producteurs. Il est notoire que nombre de reportages qui concerne des produits alimentaires dont on cherche à démontrer les bienfaits sur la santé ne sont que des opérations de pur marketing. Mais France 2,car c’est sur France 2 et non TF1, ne va quand même pas nous livrer tous ses petits secrets.

      1. Inoxydable
        En réponse à : MARCEL

        Merci Marcel. C’est effectivement sur France 2. Je fais toujours la même confusion car je zappe sur les deux chaînes.
        Il n’en reste pas moins qu’il s’agit bien d’une opération de marketing comme vous dîtes, même si la qualité du jambon n’est pas en cause. Ce sont les affirmations incessantes concernant le Cholestérol qui me sidèrent…Il y a toujours des pseudos scientifiques ( qui ne doivent pas lire les études des autres) qui interviennent sur cette chaîne TV ( toute la clique de l’Hôpital de la Salpêtrière par ex.) pour persuader les braves gens qu’il faut absolument faire baisser le CHO sous peine de mort.
        Peut-être que l’AIMSIB aura suffisamment d’aura pour inverser ce genre d’affirmations.
        Y a du travail…bon premier Mai.
        Aléa jacta est…

  2. Guillaume

    Bonjour Docteur,

    Je voudrais savoir si le beurre de karité que l’on se met sur la peau peut avoir une influence quelconque d’un point de vue cardio-vasculaire, et plus généralement si les huiles, disons utilisées comme onguent, peuvent avoir une influence (éventuellement en étant absorbée par la peau), ou s’il y a une « influence zéro » .
    Merci beaucoup d’avance.

  3. Fab

    Bonjour Docteur
    J’ai commandé l’un de vos livre « L’horrible vérité sur les médicaments anti-cholestérol » et j’ai hâte d’en commencer la lecture.
    Mais une question me taraude : après avoir fait croire à mon médecin que les statines me rendaient malades (je ne les prenaient pas), il m’a prescrit de la levure de riz rouge qui m’a réellement occasionnée d’horribles douleurs. Mon cholestérol total étant de 337 mg/dl, mon médecin, malgré mes refus, n’a pas voulu me laisser quitter son cabinet sans une prescription d’Ezetrol (je ne le prends pas). J’aurai une nouvelle analyse dans 6 semaines avec, je présume, les mêmes résultats. D’après-vous, puis-je à nouveau invoquer des douleurs ou des migraines causés par l’Ezetrol (est-plausible). ?
    Petites précisions : Je n’ai plus qu’un rein et depuis 10 ans j’ai 2 médicaments contre l’hypertension.
    Merci.

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Fab

      Ceci n’est pas une consultation.

      Et je ne peux pas intervenir dans ce conflit qui vous oppose à votre médecin.
      Mais je vous comprends.

      Il faut discuter avec ce médecin ; mais vous n’avez pas à « obéir » !
      Si vous ne pouvez arriver à un accord, vous devez changer de médecin.

      Les médicaments anticholestérol sont (tous) inutiles et toxiques, notamment pour le rein, et provoquent le diabète qui abîme les reins…
      Pour protéger votre santé et votre rein restant, il faut adopter un mode de vie protecteur.
      Diminuer le cholestérol avec un médicament est inefficace et toxique.
      Discutez avec votre médecin… et arrêtez de mesurer votre cholestérol, il est innocent…
      Bon courage

  4. Guillaume

    Bonjour Docteur,

    Une question de gourmant: J’ai gouté de la cuisse de dinde (bio); et bien c’est …un régal!

    …mais la viande est rouge (dans la cuisse, pas dans les autres parties de la dinde)… Y a t-il une objection à manger de la cuisse de dinde, lorsque l’on est en prévention secondaire??
    Merci d’avance!

    1. Jean p Cosimi
      En réponse à : Jean p Cosimi

      Le docteur Michel Farnier déclare avoir reçu des honoraires en tant qu’investigateur, expert scientifique et/ou conférencier de la part des firmes suivantes : Abbott, AstraZeneca, Amgen, Boehringer-Ingelheim, Eli Lilly, Genzyme, Kowa, Merck and Co, Novartis, Pfizer, Recordati, Roche, Sanofi-Regeneron, et SMB.

  5. heiliger christian

    greffé rénal le 28 01 2008 , de la pravastatine m’as été prescrite en préventif. s’en est suivi des diarrhées a répétition . les néphros cherchaient la cause dans les antirejets . en 2014 , aprés des souffrances et une perte de poids de 20k , aprés conseils je suis allé voir un gastro en dehors de l’hôpital ( heureusement , si non je serait mort) . il a repris toutes les analyses , ne trouvant rien, il m’envoie faire une  » irm » , le docteur de l’irm me dit qu’elle ne voit rien , et me dit ensuite , en me tapant du doigt sur la poitrine  » il faut que VOUS regardiez dans VOTRE TRAITEMENT  » j’ étais ahuri . sur internet je passe en revue mes médocs un par un , quant arrivent le tour des statines , je tombe sur vous , docteur Michel de Lorgeril ( vous avez contribué a me sauver la vie ) (MERCI DOCTEUR) . j’ai de suite arrêté de prendre cette merde , sans demander a personne , en juillet 2015 . mon état s’améliore doucement , de 66.5 k j’en suis a 73 k , mon taux de sucre a baissé (105) a jeun , ma créat est tombée de 170 a 120 . tout s’améliore tout doucement , comme me l’as prédit un chirurgien cardiologue en retraite avec qui j’ai discuté et qui pense comme vous . évidemment j’ai acheté vos livres .
    pour en revenir aux statines ma sensation personnelle et mon ressenti me font dire qu’ elles n’attaquent pas que les muscles squelettiques . directement ou indirectement elles contribuent a détruire tout les organes et tout le corps : le cœur, le foie , les intestins , les poumons , l’estomac , le système nerveux , le cerveau , la peau , les yeux , tout le corps est systématiquement atteint .
    il est invraisemblable que de telles merdes puissent être vendues et prescrites .

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : heiliger christian

      Bien sûr !
      Urgent de lire « L’horrible vérité sur les médicaments anticholestérol » ; vous, vous avez de la chance, si on peut dire, car vous avez eu des symptômes ; les pires sont les complications silencieuses : cancers et autres…

      1. heiliger christian
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        j’ai vu mon cardiologue le 28 (c’est lui qui m’avait conseillé d’aller voir a l’extérieur de l’hôpital pour trouver la solution a mais problèmes) , je ne l’avais pas vu depuis , je lui est donc raconté la suite de l’histoire . il m’as dit ne pas pouvoir contester les faits , et donc que je suis un des rares cas a être intolérant aux statines , (il m’as pris pour un con ) , mais surtout , il ne faut pas croire tout ce qui ce dit sur les statines , (il m’as repris pour un con) ,( c’est une manie dans ce milieu ) .
        ensuite il m’as examiné le cœur et me dit que tout vas bien , que je continue mon traitement tel que prescrit par ces soins , et la je lui dit que j’ai réduit de moitié la prise de sotalol , il me regarde ,contrarié , un moment hésitant ( m..de , la non plus il n’as pas pu contester les faits ) et me dit , si ça marche comme ça , il faut continuer . il veut me revoir dans six mois .
        quant ma tension , dépasse 135 je prend 20 gouttes d’aubépine ( 1 fois par jour) .
        depuis que j’ai arrêté de prendre la pravastatine , mon hypertension se réduit peu a peu .
        j’ai bien envie de carrément encore diminuer et puis arrêter le sotalol .

        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : heiliger christian

          La statine est toxique pour les reins (fait bien établi) mais, sur la base des données fournies par l’industrie (ne soyons pas naïfs), on ne peut rien dire sur les effets sur la pression artérielle…
          Votre expérience personnelle nous est donc utile.
          Merci de nous tenir informés
          bon vent, moussaillon

          1. heiliger christian
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            depuis que j’ai arrêté les statines, le taux de sucre dans le sang a baissé :100 a jeun . la créat est tombée de 160- 170 a 110- 120 . la pression artérielle de 130 – - 170 a 110 -150 . . de par mon ressenti je suis convaincu que les statines contribuent au dysfonctionnement , a l’affaiblissement du coeur , a l’atrophie , au durcissement des artères et des veines , figurez vous que je les voie réapparaitre autour de mes avant bras et sur le dos de mes mains . ma peau qui était devenue extrêmement sensible , fine comme du papier cigarette , avec des petits problèmes , peu a peu elle redevient comme avant . et le gastro qui avait l’air d’en savoir plus que ce qu’il disait qui me prescrit du créon pour aider le pancréas a faire son travail , quelque temps aprés avoir arrêté les statines , plus besoin de créon, le pancréas fonctionne normalement . aprés tout ça que voulez vous que je pense des bandits mafieux de l’industrie .
            bon vent et sabre au clair capitaine .

          2. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : heiliger christian

            Ce que vous décrivez est une forme de « rajeunissement à l’arrêt des statines » ; et votre description est très parlante…

            Ne vous croyez pas seul ; il est maintenant admis par des scientifiques (dignes de ce nom) que les statines accélèrent le vieillissement

            Voyez ça par exemple [http://www.naturalnews.com/051363_statin_drugs_accelerated_aging_side_effects.html#] et surtout les références citées…
            Ou bien ça : http://ajpcell.physiology.org.gate2.inist.fr/content/309/8/C522.full.pdf+html

            Le malheur c’est que les victimes ne s’en rendent pas compte ; ils trouvent normal de vieillir ; et les médecins trouvent ça normal aussi, peuchère !
            Ce qu’il faut voir [et que vous avez fort bien vu] c’est la vitesse avec laquelle on vieillit « sous statine »…

            Selon le proverbe mandchou : « tout être malade est un bien portant qui s’ignore »…

            Bon vent, capitaine

  6. heiliger christian

    c’ est vrai j’ai eu de la chance si on peut dire, je ne suis pas mort . je peut parler, évidemment ceux qui sont morts ne peuvent rien dire , car si ils le pouvaient , les marchands du temple ( responsables , vermines ) qui se sont engraissé sur leur dos , auraient du souci a se faire . et que dire des dealeurs , ceux qui prescrivent et ceux qui vendent cette merde ( évidemment je parle des statines ) . et la sécu qui rembourse cette gabegie .

Commentaires : page 4 sur 4«1234

Les commentaires sont fermés.