La dépression, et la triste désespérance, du Professeur Ioannidis

 
John Ioannidis est professeur à la Faculté de Médecine de Stanford en Californie.
Il est réputé ; et à juste raison ! Mais il m’inquiète…
Je l’aime bien ; c’est un type sympa et il raisonne bien en général ; même s’il n’a pas encore complètement réussi son total affranchissement de l’académisme dogmatique qui pollue les sciences médicales contemporaines.
Par exemple, il semble encore croire que les vaccins sauvent le monde et à peu de frais ; ce que je croyais moi-même aussi il y a encore peu… Chacun doit faire son chemin…
Mais John est jeune (tout juste 50 ans) et, à son âge (en l’an 2000), j’étais moi-même terriblement naïf ; je croyais à tout ce qu’on me disait dans les publications scientifiques ; et je ne prenais pas encore la peine de TOUT lire ; et même entre les lignes. Bref, John va encore progresser, une bonne marge de progression, disent les journalistes sportifs dont j’adooooore la littérature. Mais John m’inquiète…
Il est médecin comme moi et, comme moi au CNRS, sa spécialité en tant que scientifique c’est la méthodologie en recherche médicale, un mélange d’épidémiologie, de statistiques ; et aussi de… “bon sens”.
Nous faisons de notre mieux pour examiner, et éventuellement valider, les études et travaux scientifiques et médicaux qui nous passent devant les yeux. Mais John m’inquiète…
Les “capacités” en statistiques ne sont pas rares dans les sciences médicales de nos jours ; ce qui n’est pas le cas du simple “bon sens” ; et encore moins de l’indépendance, chose qui ne se négocie pas !
John Ioannidis s’est rendu célèbre en 2005 en publiant un article expliquant pourquoi (et comment) la majorité des publications dites scientifiques en médecine ne valent rien, exactement rien, et pour des raisons simplement méthodologiques : manque de respect des règles basiques de la méthode scientifique par les auteurs et investigateurs !
Pas forcément des tricheurs ; surtout des ignorants, un peu naïfs, mais surtout très dépendants du business et du marketing… dans ce monde-là, on ne fait pas de la recherche médicale pour la beauté de ce qu’elle est (et c’est beau !) mais pour faire ou favoriser le business ; et donc entretenir toutes les formes de cupidité ; et généralement, on ne s’en cache pas ; on en est très fier ! “Ouais, monsieur, je travaille avec et pour l’industrie ; j’ai pas honte ; et je veux un retour sur mes investissements personnels ; je veux ce qu’on me doit…”
John et moi avons compris ça en même temps autour de 2005. Mais John m’inquiète…
Pourquoi ?
Il vient de publier dans un grand journal d’épidémiologie clinique [partout les portes sont grandes ouvertes pour John…] un article de confession que je qualifierais de “terrible” tant il détruit les dernières illusions qu’on pourrait avoir sur le mode de fonctionnement actuel de la recherche médicale.
Rien que le titre : “Evidence-based medicine has been hijacked
Je traduis : “La médecine scientifique a été détournée” ; dans le sens où un avion est “détourné” ; on pourrait dire aussi “kidnappée” ou “piratée” ou encore “confisquée” ; j’espère être compris.
C’est là, c’est gratuit (en pdf) en totalité mais c’est en anglais :
http://www.jclinepi.com/article/S0895-4356%2816%2900147-5/abstract
Je ne vais pas traduire tout l’article qui, à mon sens, traduit surtout un état plutôt dépressif, voire désespéré de mon ami. John m’inquiète…
Que dit-il en résumé ?
1- Les essais cliniques sont construits et conduits dans l’intérêt de l’industrie ;
2- Les analyses de synthèse (les fameuses méta-analyses) sont conduites dans l’intérêt de l’industrie ;
3- Les fonds (les contrats de recherche) nationaux et fédéraux (on est aux USA) sont essentiellement destinés à la recherche expérimentale et pas à la recherche en santé ;
4- Les “meilleurs investigateurs” [là il est très ironique] sécrétés par le système ne sont pas des chercheurs ou des scientifiques doués pour ce travail mais essentiellement des managers chargés de collecter des fonds de recherche pour leurs institutions respectives. Si je mets mon grain de sel ici, ce qu’il veut dire c’est qu’il vaut mieux avoir fait Science-éco ou une des prestigieuse Écoles de Commerce pour prétendre diriger des programmes de recherche prétendument médicale ;
5- Les recherches en thérapie humaine ont été au cours des dernières décennies une suite ininterrompue de miracles avortés ; à quelques exceptions près (c’est mon petit grain de sel) ;
6- L’épidémiologie clinique [mon grain de sel : sur laquelle beaucoup d’avis et recommandations dites officielles sont basés] est un véritable carnaval dont on ne peut tirer généralement aucune conclusion solide ou sérieuse en médecine humaine ;
7- Sous la pression des marchés [mon grain de sel : “la main invisible”], la médecine clinique est devenue une médecine de business ;
8- Dans de multiples circonstances, les politiques de santé et la médecine clinique gaspillent des ressources (financières et humaines) qui seraient beaucoup mieux employées si la priorité était à l’humanisme et pas au business ;
9- Dans de multiples circonstances, la médecine clinique est devenue une menace pour les bien-portants plutôt qu’un secours pour les patients ;
10- Le déni des autorités, des médias et des citoyens face à ces évidences est presque total actuellement ; et tout est fait pour empêcher la prise de conscience.
Je vous l’ai dit, John m’inquiète : est-il au bord du suicide ?
Sa clairvoyance est totale à mon avis. Bien sûr, on peut trouver des motifs de satisfaction et d’espoir. La médecine et la chirurgie d’urgence ont fait des progrès considérables ; et il y a quelques nouveaux médicaments intéressants.
Mais son pessimisme épouvantable vient de la discordance entre l’énormité des moyens [l’industrie de la Santé, de façon générale, représente aujourd’hui presque 18% du PIB des USA, autour de 14% en France] et la maigreur des résultats obtenus.
Certains le discuteront ; et diront que tout va bien ; c’est le point numéro 10 de John…
“Tout va très bien, Madame la marquise…”
C’est là : https://www.youtube.com/watch?v=jGQaz8bfoqE
 
 
 
 
 

76 réponses sur “La dépression, et la triste désespérance, du Professeur Ioannidis”

  1. Dans tout cette noirceur, il y a peut être une raison d’espérer , nous en parlons depuis quelques temps.
    L’association pour une médecine scientifique indépendante et bienveillante, existe bel et bien et n’attend plus que votre adhésion, nous avons décidé que la cotisation de base, ne devait pas être un obstacle et devait donc être d’un cout relativement modique.: 30 € sachant que l’association doit être reconnue d’intérêt général, vous bénéficieriez alors, d’ une déduction fiscale de 66 pour cent ramenant le cout réel, à terme à 10.20 € , les dons seraient soumis bien sûr au même régime . Vous comprenez bien que défendre cette cause à aussi un cout financier.
    Vous pouvez adhérer ou faire vos dons sur AIMSIB .ORG .
    Les inscriptions à la rencontre du 30 mai à Lyon sont aussi en ligne dés à présent, l’entrée sera libre, mais priorité sera donnée aux adhérents et donateurs , le repas bio sera fourni par un prestataire extérieur et nous vous demanderons de le réserver dés votre inscription (10€ hors boissons ).
    Quand au programme il sera intense, non seulement le docteur Michel de Lorgeril sera présent accompagné des médecins de l’ AIMSIB , mais de nombreuses interventions sont prévues de la part de personnes très connues du monde médical, ou issues de courant similaires. Le programme paraitra dans quelques temps.
    Le nombre de places est hélas restreint ,il donc est prudent de vous inscrire le plus rapidement possible.

    1. J’ai voulu m’inscrire pour adhésion sur le site AIMSIB et mon @ mail est refusé .
      Vous faut-il une empreinte de ma patte arrière ?…. ma dernière analyse de sangurine ?……
      Sérieux : impossible de me brancher .
      Une adresse physique pour envoyer le chèque SVP .

      1. si vous saviez !!, nous pensons beaucoup de bien de la gente animale, sauvage et même domestique et bien sûr des ours des montagnes.
        L’adresse postale est:
        AIMSIB
        12 rue Frédéric Petit
        80000 AMIENS
        merci beaucoup de votre participation qui nous encourage.

        1. Inscrit ce matin – le chèque suit -les encouragements aussi .
          A +

      2. allo, ici le secrétariat bénévole, se battre pour payer c’est 1 comble
        Les chèques doivent être libellés à l’ordre de l’A.I.M.S.I.B. et envoyés à l’adresse suivante:
        AIMSIB
        12 rue Frédéric Petit
        80000 AMIENS

        1. Pour tous les sympathisants qui habitent un pays où il faut ouvrir un dictionnaire pour encore savoir ce qu’est un chèque, n’avez-vous pas prévu la possibilité de faire un virement?
          Le n° de compte IBAN + BIC/SWIFT suffirait pour résoudre le problème.

          1. Bonjour,
            Vous aurez bientôt la possibilité de payer par CB.
            Bien cordialement

          2. ça m’est adressé donc je réponds : le système est en mode création, et comme les créateurs sont des poètes ils n’ont pas eu le temps de penser au volet financier……
            Je profite pour en remettre une couche (hé Jo ! ) : à mon avis 70% de dons en moins si on passe par les chèques, trop lourd pour notre époque… Moi-même j’ai perdu mon chéquier… Et Paypal ça paie encore mieux…

          3. Merci pour la réponse.
            Par contre, pour des poètes je laisserais tomber Paypal. Il serait malencontreux que la base de données des donateurs/membres ayant payé par ce canal tombe entre les mains de Big Pharma…

          4. pouvez-vous nous dire en quoi 1 paiement par PayPal va tomber entre les mains de bigpharma ?
            une explication technique ne serait pas inutile….

          5. Il n’y a pas de certitudes en la matière (ni dans un sens, ni dans l’autre), mais le soucis est que Paypal est une société américaine de droit américain (comme par exemple Google, Facebook et Microsoft pour prendre les exemples les plus connus).
            Et le droit américain en terme de commercialisation des bases de données (et donc de non-protection de la vie privée) est nettement plus souple que celui en Europe (il y a par exemple ING, banque hollandaise, qui a voulu commercialisé les habitudes de paiements de ses clients, mais qui a vite du faire un pas en arrière).
            Ca c’est pour le droit, après si on veut rentrer dans le polar, je rajouterais qu’il ne faut pas négliger l’espionnage industriel qui est pratiqué par les états, et dont les US sont également à la pointe.

        2. EH OUI on n’est pas des racketeurs professionnels , on a des progrès à faire, et nous ne refusons pas un coup de main, temporaire ou même permanent MERCI

          1. Je peux faire un virement de mon compte Panamaspe :
            RDSK 458.458962541.XXX.1259.3247 –
            j’envoie 50.000 € dès que possible .
            Bons Baisers du Canal .

  2. Parlant suicide …
    Lu dans le Figaro (gratuit) et accessible sans obstruction (contrairement au Monde qui fait planter iPad…):
    …Suicide à Pompidou : ouverture d’une information judiciaire…
    Et pour les tentatives d’homicide par empoisonnement? Rien ????

  3. En effet. A lire !
    Il y a de quoi faire s’étrangler bien des pontes.
    Moi je le sens plus colérique, froidement colérique que dépressif, mais vous ne le qualifiez pas de dépressif pour de vrai bien sûr, vous ironisez….
    Il va falloir qu’il écrive plus pour le grand public. il faut que les gens sachent l’inanité trop sonore des bibelots inabolis qu’on nous présente comme progrès.
    “In my inaugural speech for the chair of disease prevention at Stanford, I told my well-meaning physician colleagues chairing the therapeutic disciplines’ departments that if I succeed in my goals to promote health and well-being, they may lose their jobs.”
    Bravo. Chapeau bas. Quel insolent ce petit grec !
    (Plus loin il dit que plusieurs années après ce discours, aucun n’a perdu son job, signant son échec à lui Ioannidis)
    “Retraining on how medicine is practiced today might make me worse”
    Ca fait mal hein ! Faisant allusion au grand créateur de l’evidence based medicine, David Sackett, qui dans son immense modestie avait décidé de refaire un internat pour se remettre à jour, il dit que réapprendre selon les pratiques d’aujourd’hui risquerait de le rendre pire.
    ” In some settings, we are close or past the tipping point where medicine diminishes rather than improves well-being in our society. Some truly excellent and committed physicians certainly continue to make positive contributions to health, improve lives, and save lives. However, with 20% of GDP being spent on health and health care so inefficiently, with such limited evidence or with conflicted evidence, medicine and health care can become a major threat to health and well-being”.
    Ouïllouïllouïlle !

  4. Cher Docteur,
    Ci-dessous, la copie d’un petit article relevé dans le Parisien du 5 avril 2016 :
    “augmenter le bon cholestérol n’a aucun effet protecteur, montrent les résultats d’un essai
    clinique publiés ce week end qui laissent les cardiologues dubitatifs.
    L’étude s’est concentrée sur une molécule, l’évacetrapib, qui permet de faire monter le bon
    cholestérol de 130 % tout en abaissant le mauvais cholestérol de 37 %.
    Mais ce médicament, présenté un moment comme miracle, n’a pas réduit le risque d’infarctus,
    ni d’AVC ou le nombre de décès ”
    Est il possible d’avoir des précisions sur le net ?
    Peut-on faire un essai clinique sans que Big pharma mette son vilain nez ?
    Sincères salutations

    1. Cet essai a été conduit par BigPharma.
      Ils ont annoncé l’arrêt de l’étude mais il n’y a pas de publication pour le moment… Ce pourrait être pire que ce qu’ils veulent bien dire.
      Attendons !
      C’est au moins la 5ème étude montrant qu’augmenter le bon cholestérol HDL en diminuant (ou pas, ça dépend) le méchant cholestérol, on n’obtenait aucun bénéfice…

      1. Les patients qui reprennent une activité physique voient leur HDL-C augmenter rapidement. Comme leur tour de taille diminue aussi, leur risque CV diminue également. Vouloir vendre une intervention pour augmenter l’HDL-C de l’extérieur, c’est comme proposer une liposuccion pour faire diminuer le tour de taille, c’est s’attaquer aux conséquences du problème au lieu de s’attaquer aux causes.

        1. Dit autrement, les HDL sont un marqueur (un indicateur) des syndromes métaboliques (conséquences de mode de vie pervers) et vouloir modifier les HDL avec un médicament sans changer son mode de vie est simplement stupide ; je ne suis pas sûr que beaucoup d’experts commencent à le comprendre ; et le business des HDLs n’est pas encore tout-à-fait mort…

  5. Bonjour
    Voilà j’ai adhéré à l’Aimsib. je ne sais pas encore si je pourrai venir à Lyon

    1. attention le nombre de places est limité pas par nous, mais par la capacité de la salle, et même si nous donnons priorité aux adhérents et donateurs, ce serait dommage que vous ne puissiez entrer !!

    1. Ce texte du Monde est déjà un peu “ancien” mais c’est de la même fibre ; ça fait un moment que notre professeur “mijote” ses déconvenues…
      J’espère que vous avez “attrapé” les notes d’ironie que je mettais dans mon mien d’article…

  6. Il y a trois jours, un élu local me racontait comment il a abandonné la carrière politique quand on lui a démontré que pour réussir en politique il fallait être capable de mentir tout en regardant son interlocuteur droit dans les yeux.
    Monsieur Loannidis décrit bien le rôle majeur du pouvoir dans ses déconvenues personnelles lui qui fait passer l’authentique avant le politique.
    Un organisme ne survit que s’il se bat en permanence contre tout ce menace son équilibre intérieur. Claude Bernard a appelé ça l’homéostasie, et ça s’applique à tous les réseaux qui gravitent autour de l’industrie. Même un ancien directeur de l’HAS a interrompu un intervenant le 5 juin 2013 à Nantes par ces mots : “Il ne faut surtout pas fragiliser le dispositif”.
    C’est dire comment l’AIMSIB va devoir être vigilante pour repérer tous les ‘organismes’ qui vont se sentir fragilisés et qui vont montrer les crocs…

  7. Toujours pour la journée du 30 mai la rencontre aura lieu salle des Rancy 249 rue Vendôme LYON 3
    nous mettrons un plan sur la site AIMSIB.
    Il nous a été demandé de proposer des hôtels, en voila 2 prés de la gare , pas très loin de la salle et à des tarifs raisonnables:
    hôtel ibis budget :
    52 rue de la villette
    0892701275
    à la gare sortie, porte des alpes, tourner à droite à la sortie de la gare.
    l’hôtel est situé à 15 mn à pieds de la salle.
    hôtel première classe part dieu
    75 bd vivier merle
    sortie porte du Rhône , tourner à gauche à la sortie de la gare.
    l’hôtel est situé à 10 mn à pieds de la salle.
    Si vous avez des renseignements à demander n’hésitez pas à nous contacter:
    fondateurs@aimsib.com

    1. Pour un médecin ou autre soignant (y compris auto-soignant) qui prend le temps d’examiner le mode de vie des potentiels intempérants, pas besoin de LDL !
      On en sait beaucoup plus sur le risque avec cette analyse simple et éventuellement avec d’autres paramètres parmi lesquels je mettrais (outre l’âge) : le poids et la taille, la pression artérielle, le glucose et l’insuline dans le sang, une numération-formule sanguine (+ vitesse de sédimentation), fibrinogène, Lp(a), antithrombine, homocystéine, acides gras du sérum (oméga-3 et oméga-6), etc…

    1. Après consultation du Soviet Suprême, de la grandissime Loge Maçonnique de Saint Putois en Ardennes et des KuKluxKlaniques de l’Alabama, le Collectif AIMSIB a décidé de laisser chacun de ses membres fondateurs dans l’ombre frondeuse des cocotiers ; aucun d’entre eux, à ma connaissance, n’est membre d’un institut ou institution susceptible (encore moins d’un parti politique ; mais je ne suis pas sûr) de froisser l’Ego d’un quelconque adhérent.
      Ils veulent la paix de l’anonymat. Et pas de publicité individualisée !
      Cela dit, chaque enquêteur paranoïaque ou un quelconque membre des RG peut trouver cette information cruciale en consultant les archives des associations Loi 1901 publiquement déclarées à qui de droit…
      Moi je suis plutôt obsessionnel-compulsif et “m’en fous du reste”, comme dirait Talon celui de l’Achille…

      1. Ne suis rien de tout ça, soyez tout à fait rassuré (beaucoup plus honnête que beaucoup de gens), mais je pense que la transparence, c’est aussi de connaître la composition des membres fondateurs de cette association.

        1. La Transparence est effectivement importante en cas de lien d’intérêt, réel ou supposé ; je vous laisse lire les statuts de l’AIMSIB ; ainsi que sa charte !
          Certains, n’ayant rien à gagner [mais beaucoup à perdre ; le monde est méchant, voyez-vous, et si vous ne le savez pas encore c’est que vous vous êtes peu exposée, préférant sans doute l’anonymat…] préfèrent l’anonymat !

      2. Pourtant, de la “publicité individualisée”, vous en bénéficiez depuis des années, ici même, et c’est grâce à cette “publicité individualisée” que vos Ouvrages ont été connus.

        1. Violette, vous êtes une “vilaine petite puce” !
          Ce site ne fait pas de publicité ; mes éditeurs s’en chargent !
          Relisez les origines de la création de ce blog ; il servait à répondre aux questions de lecteurs qui avaient déjà acquis mes livres et avaient des question.
          Ce site n’a jamais servi à me faire connaitre ; ce n’était pas son but…

    2. Vous les verrez à Lyon le 30 mai sur l’estrade en chair et en os et en paroles!

      1. Bonjour Docteur,
        Serait-ce possible, une photo pour ceux qui n’auront pas la chance d’être là ?
        Ce serait très agréable de pouvoir mettre un visage sur “les pseudos” !
        Personnellement je ne manquerai pas de vous accompagner par la pensée !
        Merci pour votre attention.

  8. Voila un document sur Hope 3 :
    http://francais.medscape.com/voirarticle/3602280_2
    Le point que je note :
    “Concernant la tolérance, le risque de nouveau diabète (3,9% sous rosuvastatine vs 3,8%) ou de dysfonctionnement hépatique n’était pas statistiquement accrus dans le groupe ayant reçu une statine.
    En revanche, la statine seule était associée à un risque plus important de chirurgie de la cataracte (3,8% vs 3,1%, p=0,02). Jusqu’ici, ce sur-risque de cataracte a été observé dans des études observationnelles mais pas dans les essais randomisés.”

  9. Un autre extrait du document précédent qui vaut son pesant d’arachide !!!
    Au final, les résultats sont statistiquement significatifs sur les deux critères primaires CV composites et globalement, les patients traités par statine seule vs placebo ont vu leur risque cardiovasculaire abaissé de 24 %.
    Ce bénéfice doit, toutefois, être relativisé car les bénéfices en valeur absolu restent faibles : entre 1 et 2 %.

    1. Nous allons revenir sur ces idioties ; un peu de patience ; il faut laisser le temps aux prestigieux éditorialistes (francophones, notamment) d’exprimer leur enthousiasme…

      1. Toujours pas de réaction à mon commentaire sur `JIM Cardio ACC

    2. Les valeurs relatives bel enfumage!
      1 décès avec le traitement 2 avec le placebo et voilà une réduction de 50%! sur plusieurs milliers de cas bien sûr.

  10. Bon… Je commence a lire les etudes. NEJM, c’est gratuit. C’est une premiere lecture et pour l’instant je n’ai pas trouvé le ´truc ´… Je suppose que c’est bien caché, j’essaye quand meme, avant qu’Hercule Poirot ne nous dévoile la chose.
    Pour l’instant plusieurs choses m’interpellent :
    50 % d’asiatiques (risque faible)
    50 % de femmes (risque faible)
    Tout le sur-evenement , dans le groupe placebo, semble concentré sur les années 6 et 7, les 2 dernieres
    J’ai bien le film de la compétition hippique (épique ?) , alors, maintenant, je suis méfiant…

  11. J’arrive en fin de doctorat et c’est exactement ce que je découvre : la “science” est instrumentalisée. Et les pressions de publication pour les profs-chercheurs sont très fortes si ils veulent garder leur poste de prof. Il y a donc la pression industrielle, mais aussi les pressions de visibilité http://www.contretemps.eu/interventions/petits-conseils-enseignants-chercheurs-qui-voudront-reussir-leur-evaluation
    Puis ici une étude qui va dans le sens de ce Prof John, fais sorti du four
    Am J Cardiol. 2016 Mar 1;117(5):858-60. doi: 10.1016/j.amjcard.2015.12.011. Epub 2015 Dec 13.
    Conflicts of Interest and Outcomes of Cardiovascular Trials. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26873332
    Riaz H1, Khan MS2, Riaz IB3, Raza S4, Khan AR5, Krasuski RA6.
    Author information
    Abstract
    Conflicts of interests have long been recognized as potential sources of influence in the conduct and reporting of clinical trials. This controversy was again rekindled after the publication of the latest statin guidelines and a series of studies regarding competing interests in leading medical journals. We investigate the association between declared author conflicts and the outcomes of large cardiovascular trials. We searched the Medline (PubMed) database to identify “phase 2” and “phase 3” clinical trials using the search term “cardiovascular” over the past decade using “10 years” as the filter. We perceived the competing interest as present regardless of the nature such as consulting fees, honoraria, travel imbursements, stock holding, and employment. Of the 699 titles retrieved, 114 studies met the inclusion criteria. Nearly 80% of studies had at least a single author with competing interests. The 114 studies had a total of 1,433 investigators, of which 725 had declared conflicts of interests (50.6%). A total of 66 studies (58%) had half or >50 percent of investigators who had some conflicts of interests. Of these studies, 54 studies had favorable outcomes and only 12 had unfavorable outcomes (p 1,000 had no investigators with competing interests. In conclusion, authors conflicts are associated with favorable outcomes in cardiovascular outcome trials.

    1. Bravo mais il faut prendre tout ça avec des pincettes…
      1) La société spectaculaire et marchande [et pas seulement un “monde de marchands”] évolue vite ; et les points “sacrés” vous sont dissimulés (spectacle)…
      2) vous pouvez avoir un “facteur h” astronomique (comme l’auteur de ces lignes) et “être moqués” par les prestigieux syndicalistes du CNRS qui s’arrangent entre eux pour “arranger” leurs misérables petites carrières de pseudo-chercheurs bureaucrates stériles… Même chose à l’INSERM, l’INRA, dans les universités et autres petites institutions “privées”…
      3) on ne peut pas faire de la vraie recherche originale en se prostituant dans des sections dites “syndicales” dédiées à faire la carrière (salaires et pensions) des cotisants…
      4) tous ces “petits mondes” (pseudo-chercheurs et universitaires) finissent leur “carrières” dans un état de frustration maximale et irréductible [dans leur for intérieur, ils rêvaient d’autre chose, les malheureux, de succès, de prestige, d’admiration par les pairs, d’être “sur la scène du spectacle”…) ; c’est là qu’ils deviennent de plus en plus méchants et vindicatifs, très méchants parfois, je sais de quoi je parle…
      5) suivez votre voie, votre instinct, lisez les situationnistes et tout ira bien…

      1. si vrai… merci pour vos mots. Je vais continuer à vous suivre et à me “rebeller” . Et consolider mes connaissances scientifiques pour rétorquer de la manière la plus imparable possible comme j’ai pu l’observer dans vos écrits (et même ainsi j’ai cru comprendre que ce n’était pas simple face au déni et à la mauvaise foi). A bientôt, je continue à vous suivre

  12. et comme on y est.. un article sur l’enfumage statistique 🙂 http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25672965
    Expert Rev Clin Pharmacol. 2015 Mar;8(2):201-10. doi: 10.1586/17512433.2015.1012494. Epub 2015 Feb 12.
    How statistical deception created the appearance that statins are safe and effective in primary and secondary prevention of cardiovascular disease.
    Diamond DM1, Ravnskov U.
    Author information
    Abstract
    We have provided a critical assessment of research on the reduction of cholesterol levels by statin treatment to reduce cardiovascular disease. Our opinion is that although statins are effective at reducing cholesterol levels, they have failed to substantially improve cardiovascular outcomes. We have described the deceptive approach statin advocates have deployed to create the appearance that cholesterol reduction results in an impressive reduction in cardiovascular disease outcomes through their use of a statistical tool called relative risk reduction (RRR), a method which amplifies the trivial beneficial effects of statins. We have also described how the directors of the clinical trials have succeeded in minimizing the significance of the numerous adverse effects of statin treatment.

    1. Le panorama se met en place ; des “ombres” nous cachaient la totalité ; on peut comprendre l’attentisme de certains et des “absences” incompréhensibles sur le marché des vaccins ; et comme chacun sait, la commission de transparence (son inéluctable président compris) est “au-dessus de tout soupçon” ; nous sommes revenus à des temps où Voltaire (dans le sien) et Hugo (Victor, dans un autre) devaient quitter leur pays pour simplement avoir dit la vérité ; ces temps obscurs sont généralement suivis de tempêtes ; entendez-vous ?

    2. Il y a quand même le REPEVAX disponible Diphtérie Tétanos Polio Coqueluche c’est celui que je fais chez les nourrisson et ça suffit largement!!

  13. Ce qui pourrait être intéressant, ça serait de demander au Dr Stefano Montanari et à la société Nanodiagnostics qui a examiné au microscope électronique le Meningitec, via l’action de Me Ludo (voir http://initiativecitoyenne.be/2016/04/vaccin-meningitec-le-rapport-italien-accablant-sur-les-dangereuses-nanoparticules.html) de faire la même chose avec INFANRIX HEXA.
    L’immunogénécité dans l’évaluation des vaccins semblent être la même chose que la force d’abaissement du cholestérol dans l’évaluation des médicaments anticholestérols … un critère dont personne ne devrait discuter la qualité.
    Voir https://www.mesvaccins.net/web/news/6790-quand-il-sera-disponible-le-vaccin-hexavalent-hexyon-pourra-etre-utilise-en-france-pour-vacciner-les-nourrissons
    Je reconnaitrai l’efficacité de la vaccination le jour où on me citera une étude clinique mené sérieusement (double aveugle, tirage au sort, hypothèse non modifiée en cours de route etc …) prouvant que la vaccination a une efficacité sur la survenance de la maladie que l’on cherche à prévenir. Peu de chance que je doive un jour manger mon chapeau …
    La député EELV a demandé à Marisol T des explications sur le problème avec le Méningitec : http://www.michele-rivasi.eu/medias/vaccin-meningitec-ma-lettre-au-ministere-de-la-sante/ souhaitons-lui bonne chance … mais il faudrait surtout demander au ministère de la santé comment il peut rendre obligatoire la vaccination, alors que les preuves de son efficacité sont aussi nulle, et que les preuves de sa dangerosité sont aussi élevée.

      1. Si le but est de savoir si la vaccination est utile ou pas … Il faut une discussion avec des vrais experts indépendants comme pour tous les médicaments “normaux” cad ceux que l’on peut refuser.
        Le problème des vaccins est qu’ils sont parfois obligatoires, pour les enfants et (je ne veux surtout pas les oublier) les personnels de santé. A part les vaccins, je ne vois pas d’autres exemples de médicaments “obligatoires”.
        Soigner des gens contre leur volonté ? Retirer une partie de l’autorité parentale à des gens qui n’ont rien demandé comme si l’autorité publique savait mieux qu’eux ce qui est bien pour leur enfant ?
        Nous vivons dans une société qui nous infantilise en permanence … les vaccinations obligatoires sont la caricature de cette infantilisation.

    1. Je dirais, c’est un avis personnel, qu’il y a de grande chances que vos souhaits de fin de vie soient respectés.
      La question des médicaments “en fin de vie” est toute autre…

      1. QUESTION au docteur de Lorgeril
        Désolé , je sais que ça n’a aucun rapport avec la discussion , mais je ne trouve pas d’autre moyen de vous contacter
        Je voulais savoir si vous recevez des personnes en consultation , si oui comment vous contacter ???? et si non pouvez vous me donner des noms de confrères cardiologues (région Grenoble) qui aurait les mêmes idées que vous sur les traitements après infarctus , vous devez très bien comprendre ce que je veux dire , merci pour votre réponse

        1. Je ne donne pas de consultation privative actuellement ; je suis salarié du CNRS…
          Mais je pourrais développer une activité de consultation au cours de l’année 2017, une fois libéré de mes obligations CNRSiales…

  14. Bonjour,
    J’ai terminé hier la lecture du livre de Michel Georget : “l’apport de la vaccination…” et ce matin au courrier je reçois “valeurs mutualistes” , avec en page de couverture : “vaccination, comment hésiter?”. Un dossier de plusieurs pages , avec des graphiques en couleurs , des chiffres: 2M de vies sauvées chaque année grâce à la vaccination; 1,4 M d’enfants décèdent chaque année faute d’avoir été vaccinés.
    J’ai cherché le “débat citoyen sur les vaccinations”sur le site santé-gouv pour apporter ma contribution mais je n’ai pas trouvé.
    J’ai pu lire que Marisol Touraine dit:”si j’annonçais aujourd’hui la levée de l’obligation vaccinale, je suis certaine que la couverture diminuerait significativement dans le contexte de doute et d’inquiétude”.
    (il y aurait donc des raisons de douter et d’être inquiets?).
    Sur le site de la Mutualité Française, il s’agirait d’un débat pour restaurer la confiance. (décidément).
    J’attends beaucoup de l’AIMSIB , des infos qui ne passent pas par Panama.

    1. Il n’y aura pas de débat.
      Jamais.
      Il n’y aura qu’une opération de communication visant à trouver une justification à l’extension des obligations vaccinales. Thomas Dietrich nous a prévenu.

      1. J’ai bien peur que oui…
        Nous devons organiser la pression et espérer qu’une nouvelle génération fasse accélérer les choses…
        Ou qu’un évènement particulier…
        Ne perdons pas courage !

        1. Comme événements particuliers, le plus récent est celui de ces 600 familles qui portent plaintes contre le laboratoire qui commercialise le Méningitec. Avant il y a eu Ayana, Livio, Nello, le SV40 danq vaccin Salk, Marie-Océane Bourguignon (Gardasil), une infirmière atteinte de sclérose en plaque suite vaccin Hépatite B et qui a réussie a faire condamner l’Etat…. etc. La liste est immense.
          Ces événements n’entraîne aucun changement dans les discours, attitude … etc de nos autorités de santé. Bien au contraire…
          Je voudrais sincèrement me tromper. Le problème est que tout ce que je vois ou entends ces dernières semaines confortent l’idée que l’on ne s’achemine pas du TOUT vers une suppression de l’obligation vaccinale. Il était inscrit dans l’avis du HCSP qui est censé avoir servi de base au travail de Mme Hurel qu’il fallait “discuter du principe de maintien ou non de l’obligation vaccinale” : c’était inscrit simplement pour que l’on accuse pas ces experts d’avoir voulu imposer les nouvelles obligations vaccinales. Il faut qu’elles soient imposée pour des raisons sanitaires comme par exemple une menace de “retour des maladies” à cause des antivaccins qui seraient trop nombreux. Il faut que de nouvelles obligations vaccinales apparaissent pour des raisons “démocratiques”, c’est à dire suite à une campagne de communication que l’on fait passer pour un débat. Il n’y a pas à discuter des obligations vaccinales, celles-ci sont une menace sur la liberté de chaque individu de ce pays, et leur suppression est non négociable, afin de ne pas être instrumentalisé pour justifier leurs extensions…
          On nous répètent continuellement qu’il y a une “défiaaannce” à l’égard de la vaccination : Pourquoi faire ça si ce n’est pas pour nous dire ensuite qu’à cause de cette “défiaaannce” il faut étendre les obligations vaccinales ? Et pour quelles vaccins ?!? Vous imaginez notre académie de médecine se déjuger en reconnaissant que finalement le vaccin grippe ne sert à rien et que le gardasil est dangereux ?
          Ceux qui veulent absolument faire un tri entre “bons” et “mauvais” vaccins pourront le faire dans le cas où l’obligation vaccinale est levée. En attendant, la menace c’est l’extension de ces obligations.

  15. Ah il me faut intervenir, même si cela sort du thème ici abordé. Je viens de voir par hasard à la TV dans une émission de Stéphane Bern, un biologiste le docteur Sylvain Duval affirmer haut et fort, en exhortant les téléspectateurs à l’écouter : qu’il ne fallait absolument plus considérer le cholestérol comme étant mauvais. Que celui-ci est indispensable à la vie et que de toute façon ce n’est qu’un moyen pour les labos pharmaceutiques de vendre les statines qui par ailleurs sont terriblement néfastes pour la santé. Le sujet était la consommation d’oeufs. Il a affirmé que ce sont ces mêmes labos qui ont tout fait pour faire passer le taux acceptable de 3g de cholestérol à 2g dans le seul but de vendre leurs médicaments. Que le cholestérol est de toute façon fabriqué par notre corps et qu’il n’y était pour rien dans les maladies cardio-vasculaire. C’est INCROYABLE que cela soit dans une émission si “quelconque” mais populaire, que quelqu’un parle enfin de cette ” grande anarque”. Tout les gens présents n’en revenaient pas et moi j’ai applaudi bêtement devant ma télé !
    J’espère que les gens vont se poser plus de questions et surtout plus de questions à leur MT.
    Bonne journée à tous, je ne sais pas vous mais moi cela m’a filé la pêche !

  16. Bonjour,
    Je suis la présidente de L’AIMSIB : association internationale pour une médecine scientifique indépendante et bienveillante, pour ceux qui suivent ce blog ils savent que voilà de longs mois que tout cela est en gestation.
    Petit à petit, les choses avancent et nous sommes de plus en plus opérationnels.
    Sur notre site AIMSIB.ORG qui est en phase de mise en route, vous trouverez déjà un certain nombre d’informations.
    Notre journée inaugurale aura lieu le 30 mai à Lyon, nous espérons vous y voir ; déjà nombre d’entre vous sont inscrits, c’est presque miraculeux car nous n’avons même pas encore annoncé le programme.
    Nous allons avoir nombre d’intervenants prestigieux qui viennent pour soutenir le Dr Michel de Lorgeril, le Professeur Even, le Professeur Joyeux, Claude Aubert fondateur des 4 saisons du jardinage, Thierry Souccar de la nutrition .fr, Marion Kaplan, Augustin De Livois de l’IPSN et nombre d’autres… Nous n’avons pas choisi une salle immense pour rester à dimension humaine.
    Pour le coût de la journée, comprenant bien qu’entre le voyage + les frais annexes tout cela peut chiffrer, nous vous proposons d’adhérer, ce qui permettra de participer à cette belle rencontre pour un coût modique, si vous payez 30 € avec la déduction fiscale dont normalement vous pourrez bénéficier, cela ramène le tout à un peu plus de 10 € .
    Vu l’objet de notre association, nous ne pourrons bénéficier d’un soutien financier que de la part de nos généreux donateurs, bien sûr pas de conflits d’intérêt ; l’indépendance fait partie de notre nom.
    Qu’allons nous faire ? Tout d’abord valoriser la pétition sur les statines.
    Consigner les témoignages et ensuite engager les actions indispensables.
    Mais cela demande du temps, des bonnes volontés et de l’argent.
    Vous pouvez vos inscrire pour le 30 mai ou si vous ne pouvez pas nous rejoindre faire un don dés à présent sur notre site AIMSIB.ORG
    à bientôt,
    bien cordialement
    NMJ Présidente de l’AIMSIB

    1. Chère (et courageuse Présidente); Juste deux observations étant donné qu’on n’arrive pas encore à commenter sur le site de l’AIMSIB ORG; ( Ou alors je m’y prend mal…)
      – Dans les sites amis, est-il envisagé d’inclure celui de “Jérémie ANSO” que je consulte de temps en temps et qui me semble bien en phase avec les buts de notre association ? A moins qu’il s’y refuse… ce serait dommage, ses billets sont percutants.
      – En ce qui concerne l’inscription pour la journée d’inauguration, je n’ai pas de retour , ni pour moi ni pour mon épouse, j’ai effectué l’adhésion et le chèque pour ce qui me concerne et l’inscription pour tous les deux le 30 mai. Pourrait il y avoir un retour sur ma boîte courriel par exemple ? Merci d’avance pour votre réponse.

      1. Inox enfin de retour!
        Dites, Inox-junior, il a pas trop sa langue dans sa poche, je crois qu’il a réalisé une critique de HOPE-3 qui vient d’enterrer en qualité et en drôlerie ce que je m’apprêtais à poster sur aimsib.org.
        Il a un pseudo, Junior, il accepterait une critique de cette Yusufade en cosignature avec votre serviteur? On devrait pouvoir bien rigoler.
        Donnez-lui mon adresse!
        Par ailleurs, Jérémy Anso, effectivement c’est un cador, il tient un blog excellent depuis la Nouvelle Calédonie qui s’appelle dur-a-avaler.com
        Il est le spécialiste mondial du démontage de réputation d’ industriels en pâtés pour chats, entre autres, allez voir, le voyage vaut le détour. On voit plus ses animaux de compagnie de la même façon par la suite…
        Son article sur la vaccination obligatoire à 12 valences en Calédonie a fait couler beaucoup d’encre.
        Évidemment dur-a-avaler.com ira rejoindre la constellation des sites recommandés par l’aimsib.
        Bon, Inox, pour votre fils, m’oubliez pas! Et arrêtez les voyages!

        1. Je ne manquerai pas de lui en parler, mais il beaucoup de préoccupations pour l’instant (pas d’emploi dans sa branche alors qu’il est très qualifié, essaie de créer son propre emploi…pas facile, la quarantaine approche), mais il a beaucoup d’humour et garde oe moral envers et contre tout.
          Un pseudo pour lui ? Peut-être “Ours polaire” vu son physique… et son mordant.
          Les voyages… arrêter ? Mais vous n’y pendez pas, j’ai acheté un Camping Car exprès pour profiter de ce qui me reste à vivre en à peu près bonne forme et de mes autres enfants éparpillés en France en raison de leur profession.
          Alors, quelle solution ?
          Jeremy Anso : Je connais bien son site et blog, j’y ai ferraillé en son temps avec quelque crétin « statinophile ».

        2. @ Reliquet. Mon fils vous remercie, mais hélas il a d’autres préoccupations qui prennent tout son temps ( projet d’autoentreprise avec formation payante à la clef, concours à passer avant l’âge fatidique etc… ) Plusieurs années de chômage entrecoupés de courts CDD ( qui ne lui donnent aucun droit à aucune allocation ni même à une formation …) ont épuisé son quota de bénévolat
          Ce n’est que parce qu’il a lu fortuitement cet article qu’il pensait m’intéresser qu’il a réagit de la sorte : De formation scientifique ( Maîtrise en Sciences de la vie et de la Terre option Océanographie et environnement, cursus en géophysique branche dans laquelle il a travaillé comme ingénieur – technicien de terrain et de laboratoire etc…) il sait analyser et reconnaître des biais, des erreurs et des “foutage de gueule” lorsqu’il en voit. Connaissant mes problèmes et mon engagement cela l’a hérissé et motivé pour faire un rapide commentaire sur le Blog du Figaro Santé ( non publié bien sûr, pas courageux les mecs…).
          Ca s’arrêtera là et j’en suis moi-même désolé, mais il y a d’autres priorités.
          Bien amicalement

  17. Bonjour
    J’ai adhéré à l’association et envoyé le chèque. Je me suis inscrit pour la journée du 30 et je n’ai reçu également aucun retour alors que j’ai réservé une chambre d’hôtel.

    1. Si vous êtes inscrit, c’est bon.
      L’AIMSIB est une création de bénévoles ; pas de sponsor !
      Le secrétariat, un samedi en plus, est un peu lent…
      Cela dit, plus il y a des bénévoles et plus l’AIMSIB fonctionne de façon professionnelle : impliquez vous et le service rendu sera amélioré.
      Cela dit pour 30€ faut pas rêver…
      Si vous faites un don de 3000€ chaque année et qu’il y en a 1000 comme vous, l’AIMSIB se paiera un secrétariat et même un robot pour faire le boulot.
      Donateurs potentiels, l’heure est venue de mettre la main au porte-feuille ; c’est la première fois que je le demande ; mais je crains que ce ne soit pas la dernière !
      L’indépendance, slogan printanier de l’AIMSIB, ça a son coût ; et je ne suis pas le trésorier…
      Bon vent, matelot

    2. Bonjour,
      Lisez le mot des fondateurs sur la page d’accueil. Les adhérents seront privilégiés pour le 30 mai. Dès que le salle est remplie les inscriptions seront closes. Pas de surbooking. Si vous avez rempli le formulaire, c’est bon.
      Merci

Les commentaires sont fermés.

Merci d'avance, pour le 76 +1 eme commentaire.