Un Film intéressant sur ARTE le 18 octobre

 
Ça cause de l’histoire du “mythe du cholestérol qui bouche les artères
C’est en début de soirée !
Ceux qui ont eu un repas léger devraient pouvoir aller jusqu’au bout ; car c’est assez distrayant à mon avis…
On y comprend comment ça s’est passé et avec des documents d’époque.
C’est la tendance actuelle chez les jeunes : on retourne voir les données brutes !
Quand on le fait à propos du cholestérol, des essais cliniques testant les oméga-6 (ce qui revient à étudier l’historique du cholestérol) ou de la façon dont on a innocenté les sucres [je ferai un commentaire approprié un de ces 4… car il ne faut pas se laisser abuser non plus par les ennemis du sucre ; quoiqu’on ait pas encore inventé un “bon” glucose et un “méchant” glucose ; patience…], on est époustouflé d’avoir été aussi naïfs…
Y compris moi-même, et j’ai honte…
Ce qui donne une idée de ce qu’ils ont été capables de faire avec des médicaments dont le chiffre d’affaire potentiel était mille fois supérieur à celui des oméga-6…
Ça y est, je m’énerve, vite un cachou !
 
 
 
 
 
 

239 Replies to “Un Film intéressant sur ARTE le 18 octobre”

    1. Pourquoi ? normalement les cachous sont faits à partir de la noix d’arec …
      Mais certains contiennent de la réglisse qui, consommée en excès, donne de l’hypertension …
      C’est , sans doute là, où vous vouliez en venir ?

      1. Bah c’était simplement pour taquiner le Dr De Lorgeril.
        Ça fait depuis 2010 ou 2011 que je suis les oeuvres du doc… merci infiniment de m’avoir ouvert les yeux !
        Avant de lire ce “cholestérol, mensonge et propagande” j’étais le type le plus conformiste qui soit. Je croyais sérieusement que les gens qui ne pensaient pas comme le reste de la population était adepte d’une “théorie du complot”. En réalité, c’est moi qui était manipulé !
        Merci infiniment de m’avoir ouvert les yeux.

  1. Bonjour,
    Que pensez vous de l’étude publiée dans le Lancet “interpretation of the evidence for the efficacity and safety of statines”
    J’apprecie beaucoup votre travail, mais l’opposition est rude
    cordialement

      1. Votre question nous amène à réfléchir et nous insurger sur le dégrée de cupidité et d’incompétence des politiciens et des intellectuels incapables qui gouvernent l’ UE à Bruxelles et ça nous amène à la signature du CETA!!!!
        Même passe-passe de magie et même f…..de gueule des citoyens européens!!!
        Sans m’ étendre sur le sujet, car je ne suis pas une experte mais seulement une citoyenne en colère, à qui veulent faire croire Mr. Juncker et Mr. Tusk que la signature de cet accord est une aubaine pour l’UE et ses concitoyens? quand c’est un accord en total déséquilibre!!! En effet, le Canada aura accès aux 450 millions des consommateurs et ainsi commercialiser ses OGM , ses viandes aux hormones, ses poulets à l’eau de Javel, etc.
        En revanche, l’UE aura accès seulement à 36 millions des personnes en prenant beaucoup trop de risques pour la santé et l’environnement, et comme toujours, et une fois n’est pas coutume…… en fessant subir les conséquences aux petits producteurs, aux agriculteurs , aux artisans, aux populations!!
        MONSANTO=CETA …….même combat!!!

        1. Cela dit, normalement l’origine des produits doit être indiquée…
          Donc, si on n’est pas trop cons, on ne consomme que de choses dont on connait l’origine ; et faut pas que ça soit canadien…
          Ceci dit, je pense que vous n’avez pas compris, si je puis me permettre : ils s’en foutent à Bruxelles des consommateurs Européens, ce qu’ils voulaient c’était l’accès au marché bancaire canadien qui a lui-même ses “petite” entrées aux USA ; ce qu’ils veulent c’est faire prospérer les banques Européennes [business first!] pas les citoyens…
          Cela dit, “once again”, les types (et les nanas) qui décident pour vous, vous les avez élus… Pas moi !
          Faut pas se plaindre après ; c’est trop tard…
          Pour la prochaine fois, vous saurez et nous saurons ; mais on aurait dû le savoir avant ; et depuis longtemps…

          1. Tout à fait d’accord avec votre dernier paragraphe ( et même les précédents). Malheureusement les urnes , c’est comme les pétitions : On oublie vite le pourquoi du comment…

          2. Pas si simple, hélas, Dr MdL : il ne suffira pas d’éviter les produits d’origine canadienne. Toutes les réglementations européennes à venir devront désormais compter AVEC ce fichu traité négocié en secret pour assouvir la cupidité de quelques grosses multinationales.
            Déjà que BioCoop vient d’être condamné par la justice pour concurrence déloyale… pour avoir critiqué la filière (et les pommes) non-bio :-/ … je n’ose imaginer ce qui va se produire quand il faudra compter avec les réglementations outre-Atlantique ?
            Enfin,… quand Monsanto nous aura ‘donné’ le cancer, Bayer résoudra cette fâcheuse conséquence en nous soignant avec de coûteux et inutiles traitements à prix d’or… mais de quoi nous plaignions-nous : nous vivons déjà dans un pays où nous avons au moins l’illusion de pouvoir nous soigner grâce à ces gros … (bip)… de… (bip) de… (bip encore, décidément :-/ ).
            Où est votre satisfaction de ne pas avoir élu ces malfrats, voyous ou incompétents qui nous gouvernent ? Je ne les ai pas élu non plus, mais je suis ‘verte’ de rage quand même.

          3. La solution c’est le boycott organisé ; alternativement, des campagnes “anti” font perdre confiance aux investisseurs qui “lâchent” Monsanto qui se fait bouffer par un autre…
            Le consommateur “organisé” est en fait le “roi du pétrole” ; il peut faire et défaire des fortunes… Dans ces temps de réseaux sociaux…
            Le nouveau parti Islandais (15% des voix) est un parti “Pirate”…
            Laissez moi réfléchir… Z’ont pas que des bons écrivains ces Islandais…
            Qu’est-ce qu’on attend ?
            Amiral d’une flibuste ? “C’est trop…” comme disent les québecois…

          4. Bien vu pour les banques!!!
            Mais c’est pas seulement un petit affaire de lire les étiquètes hélas!!!
            Un étude sérieux fait par les américaines themselves…..estime que le traité entrainera la destruction de 2000.000 emplois en Europe et 45.000 en France, le revenu des ménages chutant de 1.331euros…..!!!!

          5. Oui, le “boycott organisé”… Ca paraît simple, évident pour qui a les deux yeux ouverts, et on se demande qu’est-ce qui bloque pour qu’on vienne à bout de tous les Monsanto de la terre en une semaine ?… Je rêve d’un monde où chacun sera éveillé et fera tomber tous ces escrocs sans scrupule.
            Je passe trois quart de mon temps libre à “réveiller” ceux que j’approche. Militant pour une alimentation saine, (donc “alternative”!), un mode de vie repensé (donc recentré sur des priorités différentes de celles classiquement admises comme normes), partageant mille lectures informatives (donc “alternatives”!)…. mais la magie opère sournoisement, l’addiction aux cochonneries de l’agro-alimentaire fait son effet, la désinformation me semble rester la voix la plus écoutée par le commun des mortels, … ces pauvres victimes qu’on ne peut même pas stigmatiser, tant ils sont formatés par une éducation elle aussi tellement galvaudée…
            Rien que dans mon entourage, je gage qu’il restera, malgré les efforts que je ne ménage pas, quelques irréductibles pour consommer encore et encore des statines inutilement.. alors, le CETA….
            Aller vivre en Islande, oui, presque tentant 🙂 !
            La plupart d’entre nous vivent dans ‘The matrix’. Mais des Neo, des Morpheus, il y en a encore peu… en France en tous cas.
            Une petit conseil médical (alternatif, bien sûr), ou une bonne lecture joyeuse, Dr, pour passer la grosse lassitude automnale (et qu’on ne vienne pas me dire qu’elle est liée SEULEMENT au changement d’heure 😉 ) ?

  2. Ne le prenez pas personnellement mais pour schopenhauer, j ai adoré son opuscule sur l art de l insulte. Utile pour les débats enflammés.
    Pour le reste, je dois avouer que je préfère Nietzsche au monde comme volonté et représentation … mais j ai du mal à comprendre le lien avec la discussion.

      1. Malgre plusieurs tentative, je n’ai jamais reussi a y depasser la centaine de page. Mais je ne manquerai pas de m y recoller un jour ou l autre … entre Joyce et Proust !!!!

        1. @ Akira : Ne vous endormez pas en lisant Proust…
          Quant à l’ISPN, son congrès et son organisateur : Il faut de tout pour faire un monde et il est parfois utile de voir au même endroit plusieurs “chapelles” et se faire une idée. Je ne suis pas allé à cet événement informatif ( trop cher pour ma bourse… je m’en suis expliqué ici) et certainement que plusieurs sujets abordé m’auraient fait sourire. Mais il faut le voir comme la Foire de Marseille par exemple, j’y vais de temps en temps : De nombreux exposants, certains sérieux et utiles, d’autres étonnants, et de nombreux insignifiants, mercantiles et attrape nigaud ! Le tout est de ne pas se faire attraper … Vous avez un cerveau pour ça non ?

          1. Entre mon apologie et la foire de Marseille je réitère mon choix. Pour avoir approché et observé Augustin de Livois, j’ai tendance, comme notre Amiral, à le voir comme un bienfaiteur de l’humanité. La plupart des conférenciers sont reconnus officiellement comme professeurs, médecins, chercheurs, ingénieurs. Sans être ou devenir sectaire on peut avoir envie de les écouter et je ne pense pas, cher Inox, que les sujets abordés vous auraient fait sourire tant que ça ! Je ne dirais pas la même chose sur tous les exposants là je pourrais vous rejoindre dans vos propos. Personne n’est parfait ! Comme vous dites nous avons tous un cerveau ! Le tout est de savoir bien s’en servir.
            Bon week-end à tous

        2. Et bien voilà un bien beau projet, un allemand coincé entre un irlandais et un français, une dégustation idéale de la sandwicherie littéraire européenne ! Je découvre avec étonnement notre passion commune pour Friedrich plutôt que celle pour cet autre Arthur. Imaginez-vous que nous avons les mêmes vieux potes allemands ? Pourtant, si je ne peux que vous encourager à réaliser au plus vite cet agréable festin, le champ de la littérature étant si vaste qu’il serait triste d’en limiter les horizons en se bornant à quelques grands noms, je pense que vous avez déjà pris de l’avance, peut-être de manière tout à fait involontaire, avec l’Arthur que vous conseille notre hôte, afin de faire tomber quelques unes de vos certitudes scientifiques. Oui, figurez-vous que dans vos derniers mots de nos premiers échanges, qui furent en tous points regrettables, mais secrètement dois-je toujours préférer entamer de nouvelles relations par quelques fâcheries et autres animosités ; oui, figurez-vous que votre style me rappela ce que l’Arthur distille comme conseil dans son art d’avoir toujours raison :
          “La contradiction et la polémique incitent à l’exagération de la thèse. On pourra donc pousser l’adversaire à amplifier la sienne, pourtant parfaitement recevable dans sa configuration initiale, de manière qu’elle excède les limites de l’acceptable. Et une fois qu’on aura réfuté ce qui dépasse, tout se passera comme si l’on avait également réfuté sa proposition initiale. À l’inverse, on prendra garde à ne pas se laisser amener à exagérer ou étendre la nôtre. C’est souvent l’adversaire lui-même qui cherche immédiatement à en étendre la portée : on l’arrêtera aussitôt pour le ramener à la limite établie en disant : Voilà où s’arrête mon propos. ”
          Assurément votre bon goût et votre mesure sauront en faire bon usage.
          Santé et sagesse méditerranéennes

  3. J’oubliais une autre ficelle …
    Pour décrédibiliser une personne remettant en cause un vaccin, on va le traiter d’antivaccins (comme si c’était une maladie grave qui n’atteindrait que les gens qui n’ont pas de morale) et l’accuser d’être victime d’une “théorie du complot” (ce qui revient à le prétendre habité par une autre maladie qui l’amènerait à émettre des opinions uniquement parce qu’il serait fasciné par les choses secrètes).
    Si vous voulez savoir où en est la liberté d’expression, il en est là : http://initiativecitoyenne.be/article-la-non-conformite-et-la-libre-pensee-considerees-comme-maladies-mentales-125434989.html
    Marc Girard nous explique dans un article remarquable que certaines associations de victimes des vaccins doivent (selon leur point de vue) “rester raisonnable pour rester crédible” aux yeux des pouvoirs publics.
    Le point de vue raisonnable a la cote depuis un paquet de temps. Il permet d’éviter aux gens de prendre conscience qu’ils sont manipulés par les médias, la classe politique et les laboratoires pharmaceutiques (mais peut être suis-je victime d’une “théorie du complot” ?).

    1. Raisonnable et “modéré” ; voilà le “sésame” de l’intégration-acceptation de l’inacceptable…
      Vieux comme le monde…
      Et Copernic, Galilée… furent excommuniés… Oups !

      1. Vous désirez gentiment sur l interprétation de mes propos. C est une attitude assez stérile. Si vous voulez discuter de ce qui le parait deraisonnabale, faisons le.
        Dire que mon exigence de rigueur est une méthode pour faire blocus aux opinions minoritaires pourrait très bien s appliquer à l amiral lorsqu il exige de la rigueur dans une publication scientifique. Ou est la différence sinon que l un va dans le sens de votre opinion et pas l’autre ?
        Tout cela manque singulièrement de cohérence. Il est contradictoire d exiger la rigueur pour les choses qui dérangent et tout accepter quand ca va dans le sens de son propre vent. C est d ailleurs précisément ce genre d attitude qui est responsable du laxisme coupable de pas mal de commentaires sur les statines …

        1. Il y a la Science moderne, rigoureuse, stricte, impartiale pour laquelle nous devons la plus grande exigence notamment en termes d’indépendance (vis-à-vis du commercial) et d’ouverture d’esprit et notamment aux “esprits” des autres ; mais aussi avoir conscience de ses limites intrinsèques : la science moderne ne dit pas tout ! Science = humilité !
          Et puis il y a la médecine : compassion et miséricorde !
          Pour combiner les deux : bienveillance !

          1. C’est la que j’ai plus de mal. Je ne suis pas impermeable au propos mais je m interroge. Comment separez vous ce qui vous semble interessant du charlatanisme total duquel il convient de proteger et d alerter les malades qui pourraient etre tentes ?
            Ne faut il pas non plus ici tenter d exercer son jugement d une maniere ou d une autre ? Peut etre pas scientifique mais il faut bien faire un peu le tri, non ?

          2. C’est la science qui aide à ça ; mais comme elle est très limitée cette science [faut voir les ceux qui se prétendent tels… y compris dans les académies…] et que d’autre part, parmi les “complémentaires” il y a des gens formidables [compassion ++++], alors nous sombrons dans la bienveillance…

  4. Je signerai bien une petition mais cette association sent le souffre …
    En plus elle abrite pas mal de personnes qui font tout sauf de la science. Je veux bien avoir l esprit ouvert (c’est indispensable en science) mais ca ne dispense pas d’un minimum de serieux et de methode.
    Voici quelques lignes sur le pedigre de Mr Livois le fondateur de l ISPN :
    http://agriculture-environnement.fr/a-la-une/pollinis-balade-dans-la-nebuleuse-laarman
    On pourra poursuivre avec la recherche sur google …
    Comme on dit, a chacun de se faire son opinion !

    1. Vous avez raison ; à chacun de se faire son opinion…
      Cela dit, il faut faire attention aux sources et aux racontars de chacun.
      Vous nous envoyez vers un texte extrait de “Agriculture et Environnement” qui est une agence anti-écologique déguisée en écologistes…
      Cette agence défend toutes les thèses et pratiques que tout écologiste de moyen degré s’obstine à contrecarrer dans la pratique et dans les thèses…
      Qu’on s’attaque à Pollinis et aux défenseurs des abeilles de façon aussi grossière est dans la droite ligne de MONSANTO… Il faut choisir son camp !
      J’ai déjà croisé ces gens-là [“Agriculture et Environnement”] lors de l’écriture de mon livre “Le Nouveau Régime Méditerranéen” et j’ai vérifié quelques unes de leurs déclarations…
      J’ai vite arrêté tant le ragotage et l’idiotie dégoulinaient de tous les orifices…
      J’ai donc arrêté de perdre mon temps : vérifier il faut, certes, mais il y a des limites…
      Finalement, vous parlez du “pedigree” de mon ami Augustin de Livois… laissant entendre qu’il serait assimilable à un animal de compagnie…
      Vous gagneriez beaucoup à le connaitre ; sans connaître ses ascendants familiaux [j’aurais tort de m’ériger en juge de ce point de vue, ma propre famille étant prolifique depuis des siècles avec des “hauts” et des “bas” ; et je n’aimerais pas être jugé sur la base des uns ou des autres ; je me suffis à moi-même !], je puis affirmer ici, sur la base de ce que je vois et connais par moi-même, qu’il est un bienfaiteur de l’humanité.
      Je vous serais reconnaissant de faire des excuses et de vous rétracter.
      Bon vent, matelot

      1. Le genre d’article cité par Akira ressemble beaucoup à ce qu’on trouve aussi sur des sites comme PSIRAM, ou PSEUDO-SCIENCES, voir Hoaxbuster (même si ce dernier site dénonce aussi quelques vraies âneries circulant sur internet)…
        La structure de ces articles est toujours la même : on s’en prend à la réputation et à l’histoire personnelle des individus, plutôt qu’à ses arguments sur un sujet donné.
        Exemple : si je veux promouvoir la théorie du cholestérol et que j’ai Philippe Even devant moi, je ne vais pas citer et argumenter sur des données scientifiques, je vais lui parler de la ciclosporine …
        Si je veux décrédibilider les actions de l’ISPN, je vais les accuser de rechercher le profit. Peut-etre cette thèse tient la route ou pas … Ça n’a rigoureusement aucune importance dans la mesure ou il n’y a pas que les bénévoles qui ont de la morale.
        Decrédibiliser des gens en attaquant leur réputation, c’est aussi ce qu’on peut faire en accusant les gens de promouvoir des théories qui paraissent extrêmes uniquement pour “vendre des livres”. La méthode concrète ça consiste à titiller la tendance du lecteur à s’offusquer devant des comportements soi-disant immoraux…
        La ficelle est énorme, mais ça fonctionne toujours.

        1. Petit retour à ce sujet :
          J’ai visionné le documentaire avec ma mère (82 ans, double AVC à 6 mois d’intervalle).
          Après le débat, je lui ai demandé ce qu’elle en pensait :
          “… C’est comme ce que tu dis … mais ce que j’ai trouvé, c’est que le Dr de Lorgeril donne des arguments et n’attaque pas comme le Dr allemand qui m’a du coup déplu … en pus il était arrogant … ”
          Comme quoi, le public ne s’y trompe peut-être pas autant qu’on le croit (?)
          On peut aussi citer Gandhi :
          “D’abord ils vous ignorent, ensuite ils se moquent de vous, ensuite ils vous combattent et enfin, vous gagnez”

        2. Science et Pseudo-science, Association Française pour l’information scientifique !!!! Si je vous assure, c’est précisé sur leur site!!!!.
          Voila un communiqué sur l’émission d’ARTE du 18 octobre :
          http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2737
          Je me suis permis d’envoyer un petit mail rectificatif à cette gentille association. Attendons la réponse qui ne viendra jamais…..

        3. Je crois avoir repondu sur le fond (et d’ailleurs a une autre reprise sur le bog ce qui m’a valu une volee de bois vert de l’Amiral).
          #
          En plus elle abrite pas mal de personnes qui font tout sauf de la science. Je veux bien avoir l esprit ouvert (c’est indispensable en science) mais ca ne dispense pas d’un minimum de serieux et de methode.
          #
          Si vous voulez on peut aller dans le detail. C’est gratine !!

          1. L’Amiral vous recommande, en toute amitié, de lire un peu de Schopenhauer…
            Ça ouvre le yeux…
            Peu importe !
            Ce qui importe surtout c’est que les chose soient dites…

          2. Je viens de relire l’article en integralité dont la première lecture m’avait déjà fortement rebuté.
            Donc Mr Laarman a créé des entreprises, pis il connaît quelqu’un qui a dit ça, et aussi un autre aussi qui a fait ça avant qu’untel promette ça et son beau-frère créer des ruches fantômes et finalement il y avait bien des ruches chez son tonton et blablabla et blablabla … et ils veulent récupérer les adresses mail et en faire commerce, et pis ya des gens qui versent de l’argent à d’autres et blablabla …
            Donc non, je ne veux pas discuter du détail de cet article.
            Essayer de comparer ce genre d’article avec n’importe lequel que vous trouverez sur Wikipedia, tout d’abord il y a des références cités, ensuite il y a un thème central que l’on développe sous différents angles.
            Cet article pue non pas à cause de son sujet, mais à cause de sa structure. Il peut donner le ressenti que l’on y dénonce des agissements d’individus. Sauf que l’on parle pour ne rien dire, sans la moindre construction d’un développement cohérent autour d’une idée centrale (bonne ou mauvaise est un autre débat).
            Le seul intérêt de ce genre d’article est de faire en sorte qu’un internaute qui tomberais dessus ne le lise pas d’une part, et d’autre part qu’il ressente l’impression qu’il y a de bonnes raisons d’avoir des soupçons sur les gens cités. “Ya un article sur internet qui dit que Laarman c’est une galaxie de gens malhonnête !”
            Vous connaissez la “loi des petits mondes” ?
            https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Six_degrés_de_séparation
            Grâce à cette loi, n’importe qui peut accuser quelqu’un d’autre de n’importe quoi. Ensuite, il suffit simplement d’y inventer un lien et le tour est joué…

      2. Excuses et retractations ??
        Ni l’un, ni l’autre mon general. A part des arguments d’autorite, je ne vois pas grand chose dans vos ecrit qui m’incite a changer d’avis. Il y a bien trop de personnes dans l IPSN pour qui la science est un pretexte pour cacher des pratiques qui n’ont strictement rien a voir avec celle ci.
        Vous ne pouvez pas d’un cote tourner en derision (avec raison) les pratiques mensongeres et non scientifiques des labos et apporter votre caution a des organisations qui (sous couvert d’ouverture) promeuvent des methodes totalement denuees de tout fondement raisonnable (ne parlons meme pas de scientifique).
        Bon vent, amiral.

        1. Rien n’est parfait dans ce bas-monde et comme dirait Einstein: “tout est relatif!”
          L’IPSN est le grain de sable dans la mécanique terrible de la médecin technico-génético-sciento commerciale OFFICIELLE dont le qualificatif d’officielle est décerné par l’intérêt de la finance internationale qui veut TOUT régenter y compris et surtout le vivant.
          Bientôt la nouvelle médecine sera écrite dans la Bible du TAFTA…
          L’IPSN est dans la résistance , c’est déjà pas mal, non?
          Cordialement;

          1. Ouais !
            C’est beaucoup !
            Dans une guerre de tranchée, l’arrivée d’un escadron de soutien fait du bien ; et on ne leur demande pas leur “pedigree” à ces combattants, on les accueille…

  5. Et nous “les malades d’en bas ” Qu’est ce qu’on fait ? J’ai fait un infarctus en décembre 2015 (oedeme pulmonaire ,11 minutes d’arret cardiaque,infection pulmonaire ,10 jours de comas provoqué) en un mot L’HORREUR.Pourquoi les “Artistes” qui m’ont sauvé la vie persistent à prescrire des Statines,ils ne sont quand même pas tous “Sponsorisés par les laboratoires!

  6. désolé c’est encore moi (après c’est promis, je disparais). Rapport d’activités :
    Passé aujourd’hui une scintigraphie myocardique, 7H. à l’hosto, bonjour les nerfs à vif. Constat : RAS. Malgré l’absence de statines après IDM, à noter néanmoins.
    Mais là n’est pas le but de ma visite, j’ai fait ma Lucet, un micro-trottoir : en face de moi 1 Monsieur sympa avec qui j’engage le dialogue.
    Et votre cholestérol je lui demande ? : j’ai 0.8 g. 0.8 g. que je m’esclaffe, mais mon pauvre ami c’est dangereux !
    Et avant (les statines) vous aviez combien ? : 1.4 g.
    No comment.
    Et voilà comment on tue sur ordonnance. j’espère que le visiteur médical a félicité son cardio et lui a offert 1 stylo en gage de reconnaissance.
    je ne vois – ici – aucun autre mobile de prescription.

    1. C’est plutôt de l’eau tiède, à mon avis…
      Fait le minimum…
      Et les commentaires (non encore censurés) disent plus que le communiqué lui-même… Oups !
      Bravo, les amis !

      1. Docteur, je viens de copier coller dans mes archives les 10 premiers commentaires… Au besoin !

      2. Oui sur que ce n’est pas très virulent comme article.
        Le dernier paragraphe me laisse pantois : “Années 2000 : la fin de la polémique”!!!! A croire que les cardiologues de la SFC ne lisent pas les journaux, n’ont aucun patient, et surtout ne sortent pas de leur tour d’ivoire….
        Par contre Monsieur X semble assez remonté et à juste titre d’ailleurs.

    2. Bonjour,
      C’est vraiment pénible que les patients soient ainsi pris en otage :-/
      J’ai bien ma petite idée sur qui dit “vrai”, mais pour une patiente (et encore… je ne suis en rien concernée par cette question du cholestérol 🙂 ), combien de patients et de particuliers sont perdus dans cette bataille que se livrent des médecins, dont la vocation supposée est de tenir les gens en bonne santé…
      Triste, agacée :-/ et reconnaissante à vous qui oeuvrez sur ce blog.

    3. c’est bien gentil de balancer un lien, mais sans doute 1 peu + convivial de le commenter. Voici un extrait du torchon de la SFC :
      ” Années 2000 : La fin de la polémique
      Il n’y a pas un seul médicament en médecine préventive qui ait un niveau de preuves d’efficacité aussi élevé que les statines. Les statines allongent l’espérance de vie des patients à risque, diminuent les événements cardio-neuro-vasculaires (infarctus et AVC notamment) [7] et ont un risque d’effets indésirables limité largement compensé pas l’ampleur des bénéfices. Nier le bénéfice des statines et leur impact sur l’espérance de vie, c’est à la fois malhonnête (en niant les faits scientifiques) et dangereux (pour les patients qui de bonne foi arrêteront leur traitement). Nier les progrès thérapeutiques, porter la suspicion sur les médecins, c’est aussi ignorer l’amélioration incontestable du pronostic cardiovasculaire dans notre pays, la France, avec, pour exemple, une chute spectaculaire de 68 % en 15 ans de la mortalité hospitalière après infarctus du myocarde [8] et une baisse de 56% en 28 ans de la mortalité cardiovasculaire.[9] ”
      Le + intéressant c’est les commentaires (réservés aux médecinx), il y en a 1 qui s’insurge contre les “agressifs anti statines”, mais illico presto 2 autres commentaires, autrement + convaincants, le descendent en vrille.
      Le 1er soulignant que les 10.000 décès prévus en 2013, après gros arrêt des statines, s’est traduit en fait par un statu quo (question ; alors elle servaient à quoi les statines ? )
      – et l’autre mentionnant les liens d’intérêts à rallonge de la SFC…
      Pinocchio en parlant comme la SFC aurait un nez de 1 M. de long. Au moins

      1. Mettre un lien (et non le balancer) d’un communiqué (et non d’un torchon) sert à démultiplier les informations.
        Je pense que chacun est capable ou devrait être capable de l’analyser par lui-même.

  7. Bonjour Docteur
    J’ai regardé cette émission d’ARTE en différé. Etant traité, je dirais aujourd’hui, peut-être empoisonné, depuis presque 40 ans pour du cholesterol et des tryglicérides, j’ai suivi avec intérêt cette émission et notamment vos interventions.
    Suite à cela, j’ai acheté votre livre “prévenir l’infarctus et l’AVC”, que je suis en train de lire avec un énorme intérêt. Bien que n’ayant aucune compétence pour juger de la chose médicale, je suis convaincu par les arguments que vous avancez et les solutions que vous préconisez. J’essaie depuis des années de mieux m’alimenter, de perdre le surpoids que je peux avoir et depuis la pré-retraite d’augmenter mon activité physique. Cependant, les indicateurs biologiques ne changent pas. Le cholesterol ne diminue pas et à plutôt tendance à augmenter, ce qui a conduit mon médecin à me passer des fibrates aux statines, il y a environ un an. Au bout de trois mois j’avais des douleurs dans les jambes qui rendaient douloureuses les séances d’entrainement. Nous avons arrêté les statines et sommes repassés aux fibrates. Mais je pense que cela ne sert à rien, comme il ne sert à rien de me faire prendre de l’aspirine chaque jours depuis plus de dix ans. Et encore, je vous passe mes 20 ans de médiator qui devaient faire baisser mes triglycérides.
    Aujourd’hui je me demande comment je vais bien pouvoir expliquer à mon généraliste que je ne veux plus rien prendre ?
    Je pense lui poser votre livre sur son bureau, mais est-ce que ce sera suffisant pour le désintoxiquer ?
    Je suis reconnaissant à Arte d’avoir diffuser cette émission. Peut-être la prise de conscience qui en découle m’empêchera-t-elle de plus mal vieillir.
    Merci à vous pour tous vos travaux et pour la diffusion de l’information.
    Je regrette seulement de ne pas avoir eu vent de tout cela bien plus tôt.

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      Le cholestérol est innocent !
      Laissez-le tranquille !
      Notre premier livre en 2006 était : “Dites à votre médecin que…
      Tout ça pour dire que votre question n’est pas nouvelle…
      Bon courage !

    2. Gérard : “Aujourd’hui je me demande comment je vais bien pouvoir expliquer à mon généraliste que je ne veux plus rien prendre ?”. J’ai senti un peu de désarroi dans votre message et il est vrai que l’on se sent désemparé et seul face à ce dilemme et face à un médecin à qui l’on fait confiance. Et l’on se dit que “les autres” ne sont pas médecins, alors comment pourraient-ils savoir !
      Nous nous sommes tous retrouvé (les antistatines) dans cette situation avec plus ou moins de certitude et de volonté. Un médecin n’est pas un dieu et il est là pour vous écouter et “prendre soin de vous”, enfin…normalement ! si vous avez bien lu et compris les livres de notre cher docteur, vous n’aurez aucun doute et vous pourrez dire tout simplement à votre MT : je ne veux plus prendre de statines car le cholestérol est innocent. Bien entendu comme nous ne sommes pas des scientifiques il nous est difficile d’expliquer à notre MT le pourquoi du comment. Mais je suppose que votre MT n’aurait de toute façon pas eu le temps nécessaire à vous consacrer pour une explication de texte ! alors refusez son ordonnance de statines et laissez votre CHO en paix, c’est votre droit le plus stricte. Peut-être va-t’il vous prédire les pires maux pour les mois ou les ans à venir ? ignorez et soyez à l’écoute de votre corps. Ma cardiologue m’avait prédit (je n’ai pas eu de problème cardiaque mais une A.O.M.I) que si je ne prenais pas mes statines on me couperait la jambe sous peu !!! cela fait 4 ans et je me porte très bien depuis que j’ai stoppé les statines.
      Bien entendu mon cas n’est pas le vôtre, mais parfois il faut savoir faire un choix, difficile mais salutaire et surtout il ne faut pas cesser de s’instruire, de s’informer, d’être curieux et internet est un outil formidable. Sans lui nous serions tous, nous les “récalcitrants” dans l’ignorance. Un patient doit se prendre en charge, on a trop tendance à s’en remettre à “dieu toubib” et bien que certains n’acceptent pas la discussion, tant pis, c’est de notre santé dont il s’agit. Et puis le métier de médecin n’est pas un métier comme les autres, ça c’est une évidence et bien le faire, c’est prendre son temps et ne pas donner une seule pilule miracle qui soignerait tous les patients ayant “vaguement” les mêmes maux. Les médecins aussi doivent continuer à s’instruire tout au long de leur carrière. Bon courage à vous.

      1. Bonjour Pascale, Gérard et tous les patients en désarroi,
        La situation est d’autant plus délicate pour les patients que les Médecins, et ce fait est très très généralisé (je balance, “oups”.. comme dit MdL), la plupart des médecins, quasiment TOUS les médecins affichent une réelle arrogance à l’endroit des patients qui oseraient simplement questionner. Moi qui suis une rebelle (sic), quand j’ose simplement poser des questions, mais c’est un véritable rapport de force qui s’établit le plus souvent avec l’homme de médecine qui sait (mais il semble bien qu’il sache aussi des choses fausses) et moi qui ne sais pas…. Pourtant mon bon sens et ma doc approfondie en nutrition justifient bien quelques questions pertinentes.
        Je suis aujourd’hui au supplice de voir mon mari prendre des médicaments contre l’hypertension (16/10 mesuré une seule et unique fois), et alors que sa tension est normalisée depuis des années… le médecin a dit gravement que ce sont là des médicaments que l’on prend “à vie”. Et moi, qui connais peu de médecine au sens strict, mais ai un sens critique sur-aigüe, je me dis qu’il y a certainement un grand bluff là aussi. Et les médicaments pour la thyroïde, ceux pour le rythme cardiaque et tous ces médicaments pris “à vie”, comment est-ce crédible ? Mais qui a suffisamment de force et comment avoir les arguments pour s’opposer, en connaissance de cause à cette dictature d’un prétendu savoir erroné ?
        Je vois ici l’AIMSIB, mais je suis si lasse, comment y croire encore et surtout : qui cela concernera-t-il ? les médecins de campagne adhéreront-ils ? En quoi cela va-t-il améliorer la prise en charge de mes pauvres parents dépourvus face à l’incohérence entre ce que je leur dis (moi qui n’y connais rien), et ce que leur médecins leur dit (eux qui pratiquent mediator et autres statines depuis des décennies) )?
        Façon Facebook, je dirai que je me sens : découragée :-/

        1. Schopenhauer disait que “la vie est une longue suite d’empoisonnements auxquels on doit résister mais avec la certitude absolue de finir par céder…
          Pas beau ça ?
          Alors rien de nouveau sous le beau ciel de Provence…
          Pas se décourager !
          Faire son boulot !
          Rions des mœurs contemporains…
          Avant que les historiens ne s’emparent de l’objet…

          1. Certes, Dr Michel dL mais si je ne suis pas empoisonnée (au sens propre… ) par mon médecin traitant (c’est un comble, mais c’est pourtant ce qui s’observe !), c’est tout de même plus satisfaisant 🙂

        2. Françoise CHALIE : […Je suis aujourd’hui au supplice de voir mon mari prendre des médicaments contre l’hypertension (16/10 mesuré une seule et unique fois), et alors que sa tension est normalisée depuis des années… le médecin a dit gravement que ce sont là des médicaments que l’on prend « à vie ». …]
          J’ai eu le même cas de figure lors d’une visite de contrôle chez un médecin-conseil.
          J’avais fait un suivi de ma tension, via mon MT, avec un appareil enregistreur (plusieurs prises par jour sur une semaine). Résultat : tension “correcte”, rien d’alarmant. Il m’avait proposé ce “test” car, chez lui, ma tension était souvent trop haute. Il m’avait dit alors en riant que j’avais le “syndrome de la blouse blanche”.
          Donc, le médecin-conseil me prend la tension et la trouve un peu haute (16/9). Je lui explique alors ce qui précède …
          ( J’étais de plus en pleine révision de mon bol alimentaire, refaisais du sport, venait d’être mis sous CPAP (pour apnées du sommeil), … arrêt des statines, arrêt des IPP (pour le reflux gastrique), … et étais convaincu d’arriver à me remettre d’aplomb à tous les niveaux (perte de poids, revitalisation de l’organisme, exercice physique au grand air, repos enfin réparateur, … et de pouvoir rapidement me passer du CPAP), le tout avec l’APPUI et les ENCOURAGEMENTS dans cette voie de la pneumologue de l’unité du sommeil. )
          Lui : oui, mais si vous faites régulièrement des hausse de tension, ce n’est pas bon, et il faudrait envisager un léger hypotenseur.
          Moi : “oui, éventuellement, un peu comme une béquille … (sous-entendu, en attendant que ce que je faisais montre ses effets)”
          Lui : ” je n’aime pas le mot “béquille” car il suppose qu’un jour ou l’autre, on va l’arrêter ! (sous-entendu : c’est à prendre à vie)”
          Moi, un peu interloqué : “Mais … , docteur…, n’est-ce pas le but … ?”
          Il a sourit et n’a pas insisté
          Aujourd’hui : – 19 kg, suivi +/- régulier de mes “réformes alimentaires”, tension toujours “correcte” (+/- 14/8), plus de symptômes de reflux gastrique, disparition de mes “tendinites chroniques”, mais toujours sous CPAP (encore 15 kg à perdre avant de refaire un test du sommeil).

          1. Ah oui, j’oubliais : mon taux de cholestérol : 2.2 => – 0.6 sans statines. cqfd !

          2. Bravo à vous, pour l’arrêt des médicaments. Peu de patient qui m’entourent (et que j’ai pourtant mis à une hygiène de vie +++) ont cette force là de résister aux médecins. Résultats: ils ont une hygiène de vie et alimentaire impeccable (sic) et peu de raison de se gaver de médicaments… si ce n’est l’avis aberrant de leur MT :-/
            Merci pour votre retour: des expériences de ce genre viennent donner des arguments et grossir le flot de ceux qui résistent 🙂

  8. Hier soir dans “C l’hebdo” sur la 5, le docteur Cohen parle du cholestérol ( avancer à 52mn 19) et des journalistes qui suivent les thèses des “CONSPIRATIONNISTES” !!! c’est une émission qui est je pense très regardée et avec ce docteur Cohen les gens ne sont pas prêts d’arrêter leurs statines, car il dit : le mauvais cholestérol qui n’est pas traité abouti ” FATALEMENT” à des problèmes cardio-vasculaire. Comment voulez-vous que les gens comprennent quelque chose ! on revient toujours au même problème, information/désinformation….
    http://pluzz.francetv.fr/videos/c_l_hebdo.html

    1. Vous avez raison mais nous sommes dans un pays où la liberté d’expression est un acquis constitutionnel.
      Vous ne vous attendez pas, j’espère, qu’après avoir dit les mêmes idioties pendant 25 ans, ils admettent tout soudain d’être “trompeurs” et “trompés”. Soyez raisonnable !
      Souvenez-vous que pendant qu’ARTE triomphait, à la même heure, la 5 (qui défend religieusement ses “simiesques” vedettes de la conspiration cholestérolémique statinophilique) faisait un bide sur un autre sujet santé… Il faut défendre ses territoires contre des libérateurs qui sortent des maquis… Vive la Liberté !
      Cela dit, comme vrais experts vraiment indépendants des questions cardiovasculaires, on fait mieux que les inénarrables spécialistes de l’amaigrissement programmés… Oups !

  9. Cela a fait dire au Professeur Éven que le cholesterol est un diamant et que les médicaments pour le faire baisser sont diaboliques…

  10. Bonsoir, à lire tous les commentaires et les controverses je me pose une question. La base n’est-elle pas le cholestérol ? de nombreux commentaires sont bloqués sur les statines…. Si le cholestérol est innocent et indispensable à la vie pourquoi s’obstiner à vouloir absolument l’éliminer ?

    1. Votre remarque est trèèèèèèèèèèèèèèèèèès intéressante.
      Justement, nous n’éliminons pas le cholestérol ; nous le récupérons dans nos selles comme nous récupérons les sels biliaires (dérivés du cholestérol)…
      Et nous ne savons même pas le détruire ; nous n’avons pas le moindre système enzymatique pour le casser et l’éliminer…
      C’est rarissime en biologie…

      1. Marie-Laure a voulu dire : “Pourquoi nous obstinons-nous à le baisser?”
        à mon avisse
        Eliminer c’est détruire ce qui est, baisser c’est empêcher de produire. Nuance

  11. Pour ceux que ça peut intéresser, Romain Gherardi a publié un livre concernant les dangers de l’aluminium vaccinal :
    http://m.20minutes.fr/sante/1940087-20161012-vaccins-nouveau-livre-danger-aluminium-ravive-polemique?ref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F
    Pour rappel, les études de pharmacocinétique des vaccins ne sont pas “requises” (Georget) donc même si l’on proclame que l’aluminium des vaccins n’est pas dangereux, on en sait rien puisque la pharmacocinétique des vaccins n’est pas étudiée … Romain Gherardi l’a étudié et ce livre présente ses conclusions.

    1. Merci.
      Très intéressant !
      On est un peu occupé par le cholestérol mais il faut que Gherardi sache qu’il a toute notre sympathie car nous sympathisons avec tous les scientifiques, indépendants et bienveillants.
      Principe de base !
      La version archaïque c’était : “Chassez les marchands du temple” ; vu qu’il n’y a plus de temple et que des marchands…

      1. Il y a eu quelques nouveautés sur le front des vaccins ces dernières semaines. Tout d’abord, la vaccination anti-grippale chez le pharmacien vient d’être votée : http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/les-pharmaciens-autorises-a-vacciner-contre-la-grippe_1842713.html bientôt, on pourra peut être aussi se faire vacciner chez le boulanger ou le curé…
        La surveillance de la couverture vaccinale va être améliorée grâce au DP (dossier pharmaceutique) : http://www.lemoniteurdespharmacies.fr/actu/actualites/actus-socio-professionnelles/160929-dossier-pharmaceutique-un-outil-evolutif-au-service-des-pharmaciens.html accessible également aux hospitaliers. Va-t-on utiliser le DP à l’avenir pour identifier les gens ne prenant pas leur statine ?
        L’espace participatif de la concertation sur la vaccination est fermé et il faut (peut être) s’attendre à une évolution de la politique vaccinale à Noël, entre la poire et le fromage histoire que ça ne fasse pas trop la une de l’actualité.
        J’ai essayé de comprendre ce qu’était un anticorps monoclonal, ça me rappelle le principe de la vaccination thérapeutique si Alirocumab est un anticorps monoclonal dirigé contre la protéine PCSK9 :
        “Les anticorps monoclonaux sont des anticorps reconnaissant le même épitope car ils sont issus d’une seule lignée de plasmocytes, provenant d’une seule cellule. Ils sont le produit d’une fusion entre un lymphocyte B et une cellule cancéreuse (myélome) appelée hybridome.”
        Ya-t-il eu des études de pharmacocinétique sur Praluent ou Repatha ? Pendant combien de temps ces anticorps monoclonaux restent-ils dans l’organisme ? Ça a l’air nettement plus dangereux que les statines …
        Finalement, les sujets vaccins et lutte contre le cholestérol ne paraissent pas si éloigné si l’on évoque ces anti-PCSK9.

          1. Il est pour le moment impossible de savoir ce qui est crédible (ou pas) et ce qui a été vraiment fait (ou pas) puisque tous les documents sont détenus par l’industriel qui ne “libère” que ce qu’il veut bien (secret industriel !) libérer.
            Nous sommes tous des gogos entre les mains de gens qui ne veulent que notre bien !
            Si vous prenez le temps d’examiner ce qui s’est passé à Rennes (labo de supposée recherche sur les médicaments supposés innovants) puis comment ce fut traité à Paris, vous comprenez immédiatement l’ampleur (atroce) du problème…
            Rien ni personne ne vous protège !

          2. De ce TRES LONG TEXTE je veux parler du :
            Information professionnelle du Compendium Suisse des Médicaments®
            Praluent®
            Sanofi-Aventis (Suisse) SA
            qu’aucun médecin ni même cardiologue ne lira jusqu’au bout, je reteins deux ou trois choses essentielles :
            Indications/Possibilités d’emploi
            – L’effet de Praluent sur la morbidité et la mortalité cardiovasculaires n’a pas été déterminé.
            – Biotransformation
            Aucune étude spécifique sur le métabolisme n’a été menée car l’alirocumab est une protéine. L’alirocumab est censé se dégrader en petits peptides et en acides aminés individuels
            – Données précliniques
            Aucune étude relative à la carcinogénicité, à la mutagénicité et à la génotoxicité n’a été réalisée.
            – Des études relatives à la toxicologie reproductive, réalisées chez le rat et le singe, ont indiqué que l’alirocumab, comme les autres anticorps IgG, traverse la barrière placentaire.”
            Ce ne sont que quelques extraits noyés dans un flots de pourcentages sans intérêt !!!
            Mais à quoi sert ce médicament? A faire réduire le taux de LDL-C .
            ET PUIS APRES ?
            Et dire que le PDG de SANOFI ramène sa gueule sur
            sur les médias et ne parle que de gros sous !!!

  12. Bonjour Docteur,
    Je suis très admirative. Vous représentez le médecin que l’on aimerait côtoyer, à la fois, ouvert et favorable à la remise en question, déterminé, sachant prendre des risques.
    Est il possible d’obtenir une liste de médecins qui vous ressemblent ? sur Bordeaux, par exemple et sur Tours ?
    Il est très fatigant de chercher et de régulièrement “se casser le nez”….
    Merci à vous

  13. Bonsoir à tous,
    Du côté de mon épouse il y a une hypercholestérolémie familiale qui touche nos 2 garçons (21 et 23 ans) , mon épouse (51 ans) ma belle mère de 80 ans. Tous sont sous STATINE depuis pas mal d’années et nous sommes maintenant très inquiets depuis que nous avons vu le documentaire mardi soir sur ARTE.
    Qui faut il croire ???? Même les généralistes sont perdus ! Nous avons bien envie d’arrêter ces traitements.
    Paul.

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      deux observations :
      1) si votre belle-mère a 80 ans, je doute qu’elle soit atteinte d’une hyperlipoprotéinémie familiale maligne
      2) lisez en urgence “L’horrible vérité sur…
      Vite, mettez la lumière !

  14. Bonjour,
    Bien évidement il n’y aucun lien entre le dépôt calcique dans les artères et l’excès de produit laitier…
    Merci votre travail.
    Cordialement.

  15. La liste des conflits d’intérêt du prof Allemand est édifiante, et je suis très surpris, pour ne pas dire plus, que ceux-ci n’aient pas été montrés par Arte avant le débat. Ça aurait remis à sa juste place ses “arguments” pro-statine.

    1. Cela prouve quand même qu’ARTE n’a pas pu trouver UN SEUL médecin indépendant qui défende les statines. Et le fait qu’ils n’aient pas mentionnés ces liens (édifiants) du Pr germain n’est vraiment pas à leur honneur :-/ ! C’est presque une preuve ANTI-statines 🙂 !!!

      1. Bien vu! Mais quand même, dans le moindre congrès on a la liste des conflits de chaque orateur, pour des millions de téléspectateurs, rien, c’est vraiment détestable! Arte a été mauvais sur ce coup.

  16. Bonjour,
    J’ai suivi avec beaucoup d’attention le documentaire sur Arte et je commence à comprendre pourquoi je suis souvent fatiguée, pourquoi j’ai de temps en temps des douleurs musculaires qui arrivent très vite, très douloureuses et qui repartent aussi vite : je suis sous atorvastatine depuis un peu plus d’un an. J’ai quand même une question : est-ce que je peux arrêter le traitement d’un coup ou faut-il faire “progressif” ?
    Cordialement,

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      Vous devez en parler avec votre médecin avant tout ; mais aussi vous informer par vous-même…
      Si vous prenez la peine (il le faut) de remonter un peu dans le temps sur ce site, vous aurez réponse à vos questions…

  17. Bonjour
    Bravo et merci pour vos travaux qui nous alertent sur les pratiques douteuses de la médecine “officielle”.
    Continuer comme celà, vous avez tout notre soutient.
    Cordialement

  18. Qu’il est agréable de voir une personne qui se bat pour ses convictions pour le bien de tous…et cela dans des conditions difficiles…David contre Goliath…Je n’arrive pas à comprendre comment on peut prendre tant de décisions qui nuisent à autrui et qui risquent même de leur retomber dessus…quand on voit la pharmacie et l’agrochimie et c’est souvent les mêmes en plus… les vendeurs d’armes et les guerres…est-ce notre ego qui nous conduit à tant de bêtises ?…Comment a-t-on pu croire que la valeur d’échange d’une chose est plus importante que la chose ?
    Je vous remercie pour tout ce vous faites et vous souhaite bon courage

  19. Excellente émission, claire et didactique. Bémol, la journaliste du débat, pas très experte dans ce domaine, me semblait plus là pour contrer le documentaire, avec ce cardio allemand qui se comportait comme un magnétophone sur les statines et le cholestérol, d’où un débat tronqué et frustrant. Bravo au Dr De Lorgeril pour sa ténacité et son calme devant son confrère!

  20. Lieber Herr Dr. de Lorgeril, cher M. de Lorgeril,
    L’enquête internationale présentée hier a clairement confirmé la pression des lobbies pharmaceutiques. J’ai admiré votre sang froid (l’ambiance était électrique).
    J’aimerais dire aussi que j”étais assez choquée par les mots de mon compatriote, le professeur Laufs, à dire qu’il peut y avoir des abus “de toute part”, insinuant que vous publiez des livres de mensonges sur le cholestérol pour gagner beaucoup d’argent, et que Arte fait ce genre d’émission pour augmenter son audimat…
    Drôle de conclusion pour un débat scientifique. Mauvaise foi et diffamation en direct. On aurait voulu soutenir les laboratoires, on ne s’y serait pas pris autrement.
    En tant que Allemande expatriée en France, j’aime évidemment Arte pour sa double culture, mais surtout pour son indépendance, et l’émission d’hier m’a vivement intéressée, car depuis mon pontage votre livre “Prévenir l’infarctus et l’AVC” est devenu mon livre de chevet. Suite à votre livre et à mes douleurs musculaires, j’ai refusé de prendre des statines, mais j’ai changé mon régime alimentaire, et je bouge plus (pas assez hélas).
    Continuez votre combat, M. de Lorgeril. Il y a de plus en plus de médecins et scientifiques qui s’élèvent contre tel ou tel médicament, c’est extrêmement courageux vu les Goliaths en face.
    P.S.: Sur le site d’Arte il ne semble pas possible de faire un commentaire au sujet de l’émission. Etonnant.
    Bien cordialement, mit herz-lichen Grüssen

    1. J’ai essayé aussi, sans succès, lorsque je voulais le visionner : En attente de modération. Par contre lorsque se sont affiché “10” commentaires, ils dataient de l’anté-christ, mais pas des suite de l’émission. Je suis aussi déçu , pas très courageux ni impartial ARTE, à moins que Big Pharma ?……

      1. Les site FR indique 8 messages, et le site DE 11, mais impossible de les voir. Et impossible d’en écrire un. Vraiment curieux.
        J’ai laissé un message chez Arte en ce sens, mais je n’ai pas grand espoir…

  21. Anne Georget a réussi brillamment un vrai reportage que l’on attendait depuis longtemps ! Vous avez été parfait et si convaincant comme à votre habitude. Merci de ne rien lâcher !
    Votre contradicteur m’a semblé beaucoup plus mal à l’aise que vous à tenter de débiter sa leçon bien apprise et son exemple affligeant ! Tout le monde aura vu qu’il y avait plus ou moins une entente à vous laisser parler et répondre le moins possible et vous l’avez confirmé par les exigences d’Auffs ?
    J’espère qu’aux yeux du plus grand nombre il aura d’emblée été discrédité.
    Le combat est bien commencé et nous vous soutiendrons.
    Bien amicalement

  22. Autre élément à prendre en considération par les pouvoirs publics : Selon Marisol Touraine, il y aurait une amélioration mais un déficit pour la branche maladie toujours au-dessus de 5 milliards d’euros, à 5,2 milliards.
    L’industrie des statines avec 2 milliards d’Euros de chiffre d’affaire ( 2013) représente 1/4 du déficit de la sécurité sociale avec 5 millions de personnes traitées …sans aucun bénéfice de santé, au contraire.
    Supprimons le remboursement des statines et vous aurez une réelle amélioration du déficit.
    (je n’ai pas les chiffres plus récents …)

  23. Ce documentaire est vraiment excellent.
    Les médecins sont de pays différents , ce qui montre que la question du cholestérol n’est pas seulement
    un problème franco-français.
    L’historique est très important pour comprendre comment on en est arrivé à cette désastreuse situation.
    Mr de Lorgeril, quand vous parlez d’un taux de cholestérol élevé qui est un indicateur du mode de vie (si j’ai bien compris), je me demande si le téléspectateur n’est pas un peu embrouillé? Mais ça peut être intéressant pour les professionnels de santé.
    Votre schéma , présenté lors du débat, très convaincant. A afficher partout!
    L’audience télé du 18/10 (source médiamétrie) = 1406000 téléspectateurs (5,80%) pour l’émission “cholestérol, le grand bluff”
    Pas mal du tout…Des vies améliorées et des vies sauvées. BRAVO.

      1. Les voici (réactions de médecins sous l’article du Quotidien du Médecin) :
        Jean pierre LMédecin ou Interne
        20.10.2016 à 21h17
        Voire les études sur Coeur isolé perfusé avec et sans statine et durée de maintient d’un rythme cardiaque normal!
        PHILIPPE MMédecin ou Interne
        20.10.2016 à 19h13
        Merci à Christian F pour sa mise au point de qualité. Essayons de garder un peu de dignité médicale et de ne pas nous jeter dans les bras de tous les complotistes qui abusent des “!!!” dans leur commentaire. Oui, il y a des abus avec les statines, et oui aussi elles sauvent des vies, et la science médicale évolue, un médecin doit être capable de gérer ça avec sa formation scientifique sans s’énerver.
        PIERRE FMédecin ou Interne
        20.10.2016 à 13h35
        Tout ce qui est excessif est dérisoire ! Méfions nous des jugements péremptoires et des précurseurs qui ont raison parce qu’ils sont seuls et savent mieux que tout le monde !
        Guy RMédecin ou Interne
        20.10.2016 à 13h25
        Personne ne parle jamais de l’estimation réelle de l’athérome par mesure de l’épaisseur intima-media des artéres carotides et de l’aorte abdominale. Ça dérange?
        JokerMédecin ou Interne
        20.10.2016 à 11h45
        Si les patients sous statines vont bien, leur médecin soi-disant assassin ne leur sauve-t-il la vie en traitant leur hypercholestérolémie, ne les a-t-il pas protégé d’un AVC ou d’un infarctus du myocarde. Oui nous avons un métier difficile, où il faut peser le bénéfice et l’effet délétère de nos pres.c.r.i.p.tions aprés la polémique sur les vaccins, la polémique sur les statines, donc bon courage à tous.
        ALAIN RMédecin ou Interne
        20.10.2016 à 10h31
        Les commentaires montrent bien qu’il y a un doute dans la communauté médicale. Tabassage marketing relayé assez complaisamment par toutes les autorités scientifiques avec des critères de plus en plus large pour l’introduction des statines.
        Tout cela est répété dans tout ce qui est prévention primaire.
        JEAN-PIERRE LMédecin ou Interne
        20.10.2016 à 09h15
        Le sucre aussi est un élément de la vie ! Alors pas d’insuline; foutons la paix aux diabétiques… avec ce genre de raisonnement
        plus de traitement et plus de médecin ! Ouf !!!
        OLIVIER JMédecin ou Interne
        20.10.2016 à 06h35
        La communauté scientifique devrait poser la question du bien fondé du dogme du cholestérol bas. Tous les patients relèvent-ils de la pres.c.r.i.p.tion d’une statine ?
        C’est en effet, la pres.c.r.i.p.tion large de cette classe thérapeutique qui est remise en question, moins son abandon. Les statines ont été précédées des fibrates. Leur découverte a amélioré la morbidité et la mortalité globales des patients à risque.
        Les arguments scientifiques du dr de Lorgeril méritent d’être débattus car l’hypothèse scientifique paraît crédible à celui qui a une petite formation scientifique. Le devoir des autorités sanitaires européennes devrait être de lancer une/des études de cohorte ayant pour finalité de tester l’hypothèse lorgerilienne versus le taux de cholestérol. Ce qui permettra peut être de cibler la sous-population qui bénéficie le plus de la pres.c.r.i.p.tion de statines. Le dr de Lorgeril propose une approche mécanistique quand les statines reposent sur le principe du cholestérol bas. A priori, l’un n’exclut pas l’autre. Seule la démonstration scientifique qui peut départager les théories.
        mutilatorMédecin ou Interne
        20.10.2016 à 00h45
        La poule aux oeufs d’or pour les labos pour “traiter” pendant 30 à 50 ans des gens qui ne sont pas malades, à rapprocher avec les “HTA” limites, les diabètes de type 2; faites maigrir les gens et faites leur faire du sport, ils seront guéris !
        doc911Médecin ou Interne
        20.10.2016 à 00h12
        Une chose est sûre. Quand on donne une statine à un patient, il se porte souvent moins bien. Quand on ne lui en donne pas, il ne se porte pas plus mal.
        docsystemMédecin ou Interne
        19.10.2016 à 23h48
        Un type qui a du cholestérol……..c’est sûrement par manque de STATINES!!!!
        baroud d ‘honneur avant la fin de la plus grande escroquerie pseudo scientifique de l’histoire médicale!!
        j ‘aimerais pas être à la place de tous ces médecins (la majorité) qui se retrouveront devant les tribunaux,accusés par leur propre patients;; pour avoir psalmodié sans aucune pertinence ni recul scientifique, de l’indispensabilité des statines……QUI les défendra???
        être médecin n’est visiblement pas le gage d’un bon QI!!
        Le LDL qui disent……OUI MAIS JUSTE LA FORME OXYDEE: QUI LA DOSE???
        allez chers confrères encore un petit effort intellectuel avant d’être aussi péremptoires!
        CHOLESTEROL= MOLECULE DE LA VIE , QUI l’ENSEIGNE??
        Christian FMédecin ou Interne
        19.10.2016 à 23h00
        Point de vue d’un médecin n’ayant aucun lien d’intérêt en matière de médicaments des dyslipidémies :
        – Le LDL-Cholestérol est sans aucune discussion possible un marqueur de risque cardiovasculaire (CV)
        – La question est de savoir si c’est un FACTEUR (c.a.d. si il varie en proportion du risque) et là ça fait débat car :
        · des médicaments qui font baisser le LDL-C (fibrates) n’ont pas d’effet significatif sur les « outcomes » cliniques des risques CV (infarctus, AVC, etc.). Seules les statines ont fait la preuve – indiscutable (essais randomisés en double aveugle bien conduits) n’en déplaise à Even – de leur effet thérapeutique de prévention des RÉCIDIVES d’accidents CV, c.a.d. en prévention SECONDAIRE. Ce fait est contesté par certains (cf. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27673306) mais l’amplitude du bénéfice supposé des fibrates est peanuts !
        · Le bénéfice des statines en prévention secondaire ne dépend pas du niveau initial du cholestérol (même avec un LDL-C « normal », il y a un bénéfice à prendre une statine en prévention secondaire).
        · D’un autre côté lors des élévations très importantes (hypercholestérolémies familiales) du LDL-C, tout ce qui les fait baisser réduit les accidents CV. Notamment, très probablement (résultats des essais attendus pour dans pas longtemps) les nouveaux inhibiteurs PCSK9 (AC monocolonaux à 14.000 US$ / année de traitement).
        · Personnellement je pense que le LDL-C est un facteur de risque chez ceux qui l’ont très élevé (> 1.6 ou1.9 g/l) et un marqueur pour les niveaux plus bas (en clair la relation n’est probablement pas linéaire).
        – Et donc la question devient de déterminer à partir de quel niveau de risque CV faut-il traiter une hypercholesétérolémie ? C’est assez bien codifié (voir guideline ESC sortie en août) : en prévention primaire il y a très probablement surprescrip-tion (et je déteste avoir à reconnaître que EVEN n’a pas entièrement tort sur ce point) et, en dehors des sujets à hauts risques (bien définis dans la guideline) il n’y a pas lieu de traiter une hypercholestérolémie si le risque de décès CV à 10 ans est < 10% (et ça se mesure sur des bases de données en ligne telles que HeartScore) si le LDL-C reste 400) = risque, donc prise en charge
        pascal bMédecin ou Interne
        19.10.2016 à 22h28
        Les conflits d’intérêt des anti-statines existent Ce sont des producteurs de bouquins aux titres racoleurs et qui leur rapportent !
        Ceci dit je suis assez économe de prescrip-tions en général et de statines en particulier !
        Mais je n’en ferai pas un opuscule !
        MARC PAutre Professionnel Santé
        19.10.2016 à 21h47
        Ces négationnistes de la nocivité du cholestérol doivent être contraints à abjurer leurs idées à genoux, et leurs écrits brûlés ! Et en plus, qu’on les force à bouffer des statines à la louche !!
        MMGO/MédecinMédecin ou Interne
        19.10.2016 à 21h23
        Bien compris Jean-Louis, les patients sont des andouilles
        LeComplotEstPartoutMédecin ou Interne
        19.10.2016 à 19h42
        Vous citez deux PU, pouvez vous nous parler de leurs liens d’intérêt ?
        Sans remettre en question leurs avis d’experts et leur data, j’aimerai juste pondérer votre article Mr. Coulomb !
        Petite piste, il faut aller là : https://www.transparence.sante.gouv.fr
        PS: le pseudo est bien sur ironique…
        ALAIN DMédecin ou Interne
        19.10.2016 à 21h09
        On ne demande à un orthopédiste de donner son avis sur le cholestérol. Un laboratoire qui a besoin obligatoirement d’experts dans la procédure de mise sur le marché sollicitera plutôt un cardiologue qui connait bien le problème qu’un stomato ou un ORL. Et la, le cardiologue en question va être considéré par certains comme un gros vilain avec conflit ou lien d’intérêt.
        LeComplotEstPartoutMédecin ou Interne
        19.10.2016 à 22h21
        Il y a conflit et conflit…
        Avec 45.000€ chacun et des pages entières de convention, je suis désolé mais présenter ces deux professeurs comme seulement des médecins appartenant à des sociétés savantes est assez malhonnête.
        Les études le prouvent : un médecin/étudiant qui comprend les problèmes d’indépendance et qui y est sensibilisé à un taux de morbidité et de mortalité plus faible que ses petits camarades !
        La volonté aux US des étudiants en médecine et des facultés de se débarrasser des liens d’intérêts est rafraichissante. Ne faisons pas encore de la résistance à la française parce que “c’était mieux avant”…
        Ce n’est pas seulement une volonté de voir le mal partout mais c’est surtout un besoin de discuter avec des faits et rien que des faits sans être influencer (un interne “coûte” un stylo bille à un labo pour changer ses modes de prescrip-tions….) !
        Notre responsabilité est en premier lieu envers la population !
        JEAN LOUIS IMédecin ou Interne
        19.10.2016 à 19h41
        Du mauvais buzz et rien d’autre : ce qui est excessif est sans importance; malheureusement, il faudra nous dém..brouiller avec ceux qui auront compris de travers, comme d’habitude

        1. Merci beaucoup.
          C’est très intéressant.
          Il y a de tout dans ces témoignages, et des choses très intelligentes…
          Mais le niveau moyen de l’argumentaire est calamiteux ; ça fait peur !

  24. Peut on connaitre l’impact ,c’est à dire la diminution de ventes des statines dans les mois à venir?

  25. Passage réussi à une heure de grande écoute, 1406000 spectateurs ( enquête de santé sur la 5 : 948000).
    Très bonnes interventions dans le reportage et bonne maitrise de soi lors du débat.
    Je pense que vous allez faire l’objet de beaucoup de demandes d’interventions dans les médias suite à ce reportage et que votre combat finira par aboutir pour le plus grand bien de tous les patients à qui on a prescrit ces statines pour rien !

  26. Petit complément,
    J’ai noté dans le blog les remarques sur les fruits dont je suis un grand consommateur (–> sucre) : je vais aussi commander “”Le nouveau régime méditerranéen””.
    Bien cordialement

      1. Bonjour Monsieur de Lorgeril,
        J’étais intervenu sur le blog après le film du 18 octobre 2016.
        Pourriez vous m’indiquer (en MP) de préférence sur Orléans ou à défaut sur Paris, un (ou des) cardiologue(s) qui soignent leurs patients conformément aux arguments que vous avancez.
        En clair qui ont la même position sur les statines, car j’envisage de changer de spécialiste.
        En vous remerciant par avance de votre réponse.
        Bien cordialement

        1. Merci de ne pas vous identifier.
          Il ne faut pas se fâcher avec vos médecins, ils font de leur mieux probablement.
          Pour le moment (mais pas pour longtemps), les médecins qui pratiquent (et pensent comme nous) n’osent pas trop le dire ; à Orléans ou ailleurs…
          Ils vivent dans l’angoisse d’être accusé de… Un peu comme le Professeur allemand qui, tout imbu de sa parfaite inculture, me traitait de “criminel” dans le film d’ARTE…
          Cela dit, vous devez expliquer à vos médecins sans vous fâcher et sans les fâcher, que vous ne voulez pas de ce type de médicament et que ça n’est pas négociable…
          S’ils se fâchent ce sont de mauvais médecins…
          N’oubliez pas que c’est votre médecin référent qui est responsable de votre traitement pas le consultant de cardiologie ; c’est donc avec le médecin référent qu’il faut parler…
          Bon vent, matelot

  27. http://www.atoute.org/n/article289.html
    http://www.atoute.org/n/article348.html
    “La seule limite de ce remarquable documentaire, en tout cas de mon point de vue, réside dans le traitement du problème des statines.
    Dans la mesure où le cholestérol N’EST PAS un facteur de risque cardiovasculaire autonome, Anne Georget démontre brillamment qu’il est stupide de vouloir le faire baisser avec des médicaments. Sur ce point, tous les scientifiques indépendants des fabricants de statines sont à peu près d’accord.
    En revanche, pour des raisons inconnues, ces statines diminuent le risque de récidive chez les gens qui ont déjà fait un infarctus, y compris chez ceux dont le taux de cholestérol est bas. On parle alors de prévention secondaire. Or, ce n’est pas parce que nous ne comprenons pas le mécanisme de cette protection qu’elle doit être réfutée. De la même façon, nous ne comprenons pas d’où provient l’extraordinaire efficacité préventive du régime méditerranéen, mais cela ne nous empêche pas de le conseiller.”
    Michel de Lorgeril, on ne comprend pas l’extraordinaire efficacité de l’alimentation méditerranéenne ?
    Ça m’étonnerait vraiment.

    1. On comprend assez bien, à mon avis, comment la nutrition méditerranéenne protège ; mais les mécanismes impliqués sont multiples et complexes ; et un peu hypothétiques…
      Donc, j’évite de les exposer dans mes écrits “grand public” ; faut pas trop “emmerder” les gens quand même ; ils sont pressés…
      Par contre je ne comprends pas votre formule “pour des raisons inconnues, ces statines diminuent le risque de récidive chez les gens qui ont déjà fait un infarctus“, je suis désolé de vous dire que c’est faux ou, plutôt, rien ne permet de le dire d’un point de vue scientifique et concret [je ne sais pas quel expert indépendant vous a mis ça dans la tête] à moins que vous soyez resté aux temps pré-historiques où l’on admirait l’essai 4S… Détrompez-moi par pitié…

      1. Et attendons qu’un jour comme pour les antidépresseurs on découvre à la surprise générale que des études franchement négatives sur les statines en secondaire , et intrafficables, sont restées cachées et impubliées. Pure malveillance de ma part comment oserait-on ? Ah ben si ils l’ont déja fait.

      2. Bonjour,
        Oui, suis entièrement d’accord avec vous, je sais que c’est faux ; comme je l’ai déjà écrit plus haut, et souvent d’ailleurs. Et depuis longtemps déjà.
        Comme vous l’aurez compris, j’ai recopié le lien du Dr Dominique Dupagne.
        C’est donc ce médecin qui a écrit ça, PAS Nicole ! (dans le deuxième article cité plus haut – 348).
        Vous êtes même cité dans le premier article – 289 : (je cite)
        “L’occasion de rouvrir ce vieux débat m’a été donnée par la sortie ce jour du nouveau livre du Pr Philippe Even, ex-doyen de faculté devenu tonton flingueur sur le tard. Les multiples interventions médiatiques de Philippe Even où il pourfend les médicaments de la classe des statines donnent une idée des arguments qu’il doit développer dans son livre, largement inspirés de ceux de Michel de Lorgeril, grand cholestéro-sceptique devant l’Eternel.”………
        Pour le régime méditerranéen, je comprends bien ce que vous dites. Merci.
        Bye à tous.
        “Les mots peuvent-ils avoir des ailes ? Peuvent-ils scintiller dans l’air comme des papillons ? Peuvent-ils nous emporter, captifs, dans un autre monde ?Peuvent-ils ouvrir les ultimes chambres secrètes de nos âmes ?” (L’art d’écouter les battements de coeur de Jan-Philipp Sendker)

      3. Ça se passe ici même :
        Donc, et j’insiste : c’est d’ici que j’ai tiré ces écrits, et votre remarque s’adresse donc à votre confrère, D. Dupagne :
        http://www.atoute.org/n/article348.html
        “La seule limite de ce remarquable documentaire, en tout cas de mon point de vue, réside dans le traitement du problème des statines.
        Dans la mesure où le cholestérol N’EST PAS un facteur de risque cardiovasculaire autonome, Anne Georget démontre brillamment qu’il est stupide de vouloir le faire baisser avec des médicaments. Sur ce point, tous les scientifiques indépendants des fabricants de statines sont à peu près d’accord.
        En revanche, pour des raisons inconnues, ces statines diminuent le risque de récidive chez les gens qui ont déjà fait un infarctus, y compris chez ceux dont le taux de cholestérol est bas. On parle alors de prévention secondaire. Or, ce n’est pas parce que nous ne comprenons pas le mécanisme de cette protection qu’elle doit être réfutée. De la même façon, nous ne comprenons pas d’où provient l’extraordinaire efficacité préventive du régime méditerranéen, mais cela ne nous empêche pas de le conseiller.”
        Je ne suis donc pas restée à l’ère pré-historique ; j’ai avancé, avancé, avancé !!!! :o)
        Même sans diplômes, ni aucune formation scientifique et/ou médicale.

        1. Je sais. Dupagne est un type sympa, sans aucun doute ; quand il dit “on” ne comprend pas ; il devrait dire “je” ne comprend pas ; mais bon, je l’aime bien le bougre !

          1. Voilà tout est recadré (important pour nous)
            laisser trainer l’idée que les statines aident en post infarctus n’est pas anodin, car ça peut faire des morts en +
            Renvoyez-lui votre dernier livre ( l’a pas bien lu ) ça pourra lui sauver la vie

          2. Bonjour Monsieur MdL,
            Je ne critiquais pas D. Dupagne, mais je répondais à votre remarque. Le Docteur Dupagne dit ceci (non pas à propos du régime méditerranéen pour lequel j’ai bien compris ce que vous avez répondu), mais à propos des statines :
            Vous avez écrit :
            “Par contre je ne comprends pas votre formule « pour des raisons inconnues, ces statines diminuent le risque de récidive chez les gens qui ont déjà fait un infarctus« , je suis désolé de vous dire que c’est faux ou, plutôt, rien ne permet de le dire d’un point de vue scientifique et concret [je ne sais pas quel expert indépendant vous a mis ça dans la tête] à moins que vous soyez resté aux temps pré-historiques où l’on admirait l’essai 4S… Détrompez-moi par pitié…”
            “Pour des raisons inconnues, ces statines diminuent le risque de récidive…”, c’est le docteur Dupagne qui l’écrit, pas moi. Et j’y tiens ! Vous répondez à mon message que “c’est faux”.
            Donc, il faut dire au Docteur Dupagne que “c’est faux” (l’histoire des statines qui diminuent le risque de cholestérol, etc.)” La remarque concernant le Cho revient au Docteur Dupagne.
            Bon samedi à tous !

      4. Nicole
        18 octobre 2016 à 17:37
        http://www.atoute.org/n/article348.html
        Pas d’accord, sur les mêmes points que MdL.
        Comme vous, je ne suis pas d’accord : je l’ai posté ici même.
        C’est donc à votre confrère qu’il faut faire la remarque des temps préhistoriques !

  28. Bonjour Monsieur de Lorgeril,
    J’ai lu récemment votre livre « L’horrible vérité sur les médicaments anticholestérol » et j’ai regardé le film et le débat du 18 octobre. Certains points du livre et du débat ont particulièrement attirés mon attention.
    Voici un petit témoignage pour apporter ma contribution.
    J’ai fait un infarctus à mi 1997, j’ai laissé trainer et finalement j’ai été opéré début 1998. D’emblée j’ai été placé sous aspirine, bétablocant et pravastatine. Après une phase de convalescence j’ai rapidement récupéré car j’ai pris un rythme de vie beaucoup plus sain (sport et régime). De plus je prenais très régulièrement mes médicaments dont la statine.
    Tout se passait bien, puis dans les années 2000 double cataracte à un an d’intervalle ! Alors que je n’avais jamais eu jusque là de problème oculaire et que ma vue était excellente. Et je continue à prendre religieusement ma statine.
    Tout continue puis en 2010 cancer de la prostate ! La faute à pas de chance, traitement hormonal, radiothérapie et à la fin de l’été 2014 je suis déclaré en rémission. Ça continue et je prends toujours régulièrement ma statine.
    Il y a quelques semaines une de mes parentes m’envoie « L’horrible vérité sur les médicaments anticholestérol ». Avec cette lecture je découvre les effets secondaires des statines mis en évidences par les études épidémiologiques et que j’ai réalisé deux évènements :
    — 1/ La cataracte dont les statines “augmentent de 30% le risque relatif” et qui se produit précocement.
    — 2/ Le cancer de la prostate dont “le risque augmente de 20% après une durée de l’ordre de 10 ans”.
    Dans mon cas les durées sont légèrement supérieures mais on est dans l’ordre de grandeur et bien que réputé en rémission j’ingère toujours un facteur favorisant une réactivation du cancer !
    Ça a été pour moi un choc de voir que j’étais dans la cible des effets secondaires et je ne voudrais surtout pas réaliser un troisième évènement ! Surtout que malgré une vie saine ma “clearance” avait tendance à baisser. J’ai donc décidé d’arrêter la pravastatine. Je continuerai à me réguler en faisant ce que je fais déjà : sport et régime.
    NB : Pour les statines j’ai été interloqué il y a quelque mois avant la lecture de ce livre, le cardiologue me disant qu’il ne voyait pas de difficulté à supprimer les statines en cas d’intolérance. Si on les enlève si facilement pourquoi les prescrire ?
    Je terminerai en disant que je n’en veux à personne car on est responsable de ce qui nous arrive. Je sais que l’infarctus est dû à mon mode de vie, en plus j’ai laissé trainer. Pour les statines même combat : j’avais eu des échos mais je n’y ai pas attaché d’importance. Je dormais sur mes deux oreilles, en bref je n’étais pas vigilant.
    Pour en revenir au débat du 18 octobre vous avez montré vers la fin le graphique, très parlant, d’une étude faite par un hôpital anglais comparant la croissance de la population prenant des statines et la quasi-stabilité des taux d’infarctus. Où pourrais-je trouver ce graphique ?
    Pour en terminer j’ai noté qu’en fin de débat le cardiologue allemand a asséné comme élément final (d’après la traduction) que “les statines font baisser le cholestérol” ce que l’on sait mais le problème n’est pas là.
    Bien cordialement

    1. Vous trouverez de multiples références notamment celle du Br Med j dans mes livres, notamment “Cholestérol, mensonges et propagande”.
      Bon vent, matelot

  29. Bonjour,
    J’ai suivi avec le plus grand intérêt l’émission sur ARTE hier soir et je voudrais profiter de ce blog pour faire part de mon “expérience” statines. En supposant que ce témoignage ait bien sa place ici.
    Depuis près de 20 ans j’ai suivi un traitement de pravastatine pour cause de “cholestérol élevé”. Jusqu’à cette nuit d’avril dernier où j’ai été réveillé par une douleur lancinante dans le bras gauche. Ciel ! L’infarctus ! ai-je pensé aussitôt. Pour me rendre compte rapidement qu’en fait, il s’agissait d’une douleur purement musculaire. Les jours suivants, cette douleur s’est étendue à l’autre bras puis des picotements sous-cutanés sont apparus ça et là.
    Je me suis alors souvenu de ce que j’avais entendu dire des possibles effets indésirables provoqués par les statines. En lisant attentivement la notice (quel pensum !), j’ai constaté que cela pouvait très bien correspondre. J’ai alors décidé de moi-même, sans consultation préalable de mon médecin (ce qu’il ne faut pas faire, paraît-il…), de supprimer les statines.
    Une analyse de sang que je devais faire à ce moment-là a montré, certes, un taux de cholestérol “normal”, mais également une élévation anormale des transminases et des gamma-GT. Mon médecin traitant a approuvé a posteriori ma décison de stopper les statines. L’échographie abdominale qu’il a prescrite n’a ensuite rien montré d’anormal au niveau des voies hépatiques et pancréatiques.
    Un mois plus tard, une nouvelle analyse de sang a montré des taux de transaminases et de gamma-GT redevenus normaux.
    Idem six mois plus tard. Avec un taux de cholestérol limite sans être “catastrophique” selon les nouvelles “normes”. Les douleurs musculaires ont disparu et les picotements quasiment. Mon médecin en a conclu qu’on pouvait oublier les statines…
    Je ne pense pas qu’on puisse reprocher à mon médecin traitant de l’époque de m’avoir prescrit des statines. Il était imprégné de la doxa ambiante et suivait les recommandations de “l’Académie”. Heureusement, mon médecin actuel semble beaucoup plus sceptique sur leur intérêt.
    Bien cordialement.
    Un empoisonné aux statines, en cours de désintoxication.
    Eric

  30. Un cas personnel à soumettre : En 2005, j’ai perdu un cousin ( Français ) demeurant en Sarre, soigné à la
    Universitätskliniken des Saarlandes, Homburg/Saar, Germany qui est mort à 69 ans des “suites” d’infarctus cardiaque ( 4 pontages à l’âge de 50 ans), ses reins ne fonctionnaient plus, il avait littéralement gonflé, même le ventre, insuffisance cardiaque, prostate qu’on ne pouvait pas opérer etc… Il m’avait appelé par téléphone en m’expliquant ce qui lui arrivait me ne m’a pas dit qu’il se voyait mourir dans une autre clinique où on l’avait transporté d’urgence; il avait confiance.
    Et bien il prenait 24 cachets de médicament divers par jour, dont des statines et il était suivi et avait déjà été hospitalisé à Homburg/Sarre là où officiait ce brillant Professeur déjà à l’époque…
    On voit les conséquences de ce médicastre spécialisé dans les statines….

Comments are closed.

Merci d'avance, pour le 239 +1 eme commentaire.