A propos des statines, le ton monte de l'autre côté de l'océan … et de la Manche !

 
Première remarque : chez nous, on dort à propos des statines, pendant que sans doute [Halte à la médiocrité de la théorie du complot !] certains “enregistrent” subrepticement, dès fois que ça puisse servir …
Deuxième remarque : oui ça bouge vraiment chez nos amis US, mais pour bien s’en rendre compte, il faut lire l’anglais et je n’ai pas le temps de traduire.
Chacun peut se faire une première idée en voyant ça : http://statin-diabetes-lawsuit.com/
Où l’on conseille de se réunir pour “poursuivre” devant les Tribunaux les vendeurs de statines qui n’auraient pas averti les consommateurs du risque de diabète provoqué par les statines …
Effectivement, ils l’ont caché ce risque … Et ce n’est que par inadvertance qu’ils ont laissé “fuiter” en 2012 l’existence de cette terrible complication que nous décrivions dès notre premier livre en 2006 ; bon je ne répète pas ici ce que j’ai déjà décrit dans mes livres …
Nos amis US sont encore très naïfs [ce texte est probablement écrit par un avocat], ils persistent à penser que le cholestérol se laisse coincer dans la paroi des artères, et que les statines peuvent l’empêcher … Ils ont encore des progrès à faire mais ils ont reniflé le lézard, laissons leur un peu de temps …
Ils vont bientôt comprendre que les statines augmentent aussi le risque de cancers !
Chez nos amis british, ça bouge aussi. Ceux qui lisent l’anglais trouveront une bonne information sur l’évolution des esprits ici :  http://healthinsightuk.org/2014/03/04/sos-sanity-over-statins-sssssh-side-effects-pharmas-fingers-and-a-cunning-plan/
La partie la plus intéressante concerne sans doute le paragraphe disant que finalement, au point où on en est, l’industrie a intérêt à dénoncer les effets nocifs des statines !
Pourquoi ?
Parce que de nouveaux médicaments (injectables) arrivent sur le marché et comme ils n’ont aucune chance d’être mieux que les statines puisque les uns comme les autres ne servent à rien sinon à abaisser le cholestérol, ils vont baser leur marketing [ils ont déjà commencé] non pas sur l’efficacité préventive [qu’ils ne pourront jamais démontrer contre une statine] mais sur l’absence d’effets nocifs … ce qui est impossible !
Ça va être dur, mais c’est leur seule chance ; quitte ou double !
Si ça ne marche pas avec les consommateurs et les médecins sur le moyen terme, ils peuvent essayer d’illusionner leurs actionnaires : tant que les actionnaires y croient, le cours de l’action à Wallstreet se maintient ; ce n’est évidemment pas aussi profitable que des ventes astronomiques, mais c’est mieux que rien … en attendant Godot … car la crise de BigPharma et telle aujourd’hui que seul un Godot …
Et tout ça est vrai pour les compagnies US comme pour ceux de chez nous, vite un miracle !