Réunion de travail et AG de l’AIMSIB le 8 Juin à Paris

L’information est importante au moment où les passions se déchaînent à propos des vaccins.
Nous ferons le point dans la sérénité et la bienveillance le 8 juin.

Il est préférable de s’inscrire à l’avance si on veut participer aux discussions, notamment le texte concernant les précautions à prendre au moment de vacciner un nourrisson.

On trouvera plus d’information sur le site de l’AIMSIB : aimsib.org

26 réponses sur “Réunion de travail et AG de l’AIMSIB le 8 Juin à Paris”

  1. Ca y est, j’ai payé ma cotisation 2019 sur la nouvelle plateforme du site de l’aimsib!

    C’est simple, c’est tellement agréable de se retrouver sur une page paiement aussi bien réalisée que c’est presque un plaisir de passer à la caisse.

    2019, l’année où les mouches vont changer d’ânes, je le sens!

  2. Ce soir à 22H40 sur ARTE, émission intéressante sur l’affaiblissement des défenses immunitaire chez “nos” enfants, alors qu’on ne le constate pas dans les pays en voie de développement !

    1. merci d’avoir signalé cela. J’avais programmé l’enregistrement du 1er documentaire sur la résistance aux antibio et n’avait pas vu qu’il y en avait un ensuite sur l’immunité.

      1. Bon j’ai vu le documentaire, au moins la dernière partie sur les vaccins est assez claire – faut pas critiquer les vaccins parce que sinon il va falloir sortir le chéquier pour indemniser les victimes !

        Quant au mec qui explique qu’il a alerté pendant des années sur l’absence de données fiables sur la sécurité des vaccins; il a fini par quitter son poste plutôt que de se battre conte des moulins à vent.

        1. Je vous pense ironique, cher ami ; mais je n’en suis pas sûr ; au cas où certains vous prendraient “au mot”, je me permets deux remarques :
          1) Asepsie et hygiène sont deux choses différentes, cher ami.
          2) Puis-je me permettre de vous inviter à lire attentivement le chapitre consacré à la théorie hygiéniste dans le sublime Livre 2 sur la toxicité des vaccins de l’auteur de ces lignes ?
          C’est en page 153 avec un beau graphique.

          1. Oui 1 peu ironique mais en effet pas complètement, puisque ce reportage montrait que “à la ferme” (et en contact avec des animaux) les enfants ne montraient pas ce déficit de défenses immunitaires…

            Normalement ça doit faire réfléchir

  3. Yellow Wave, épisode 3, les idées s’améliorent, le mouvement progresse et d’autres s’y perdent.

    S’il est vrai que dans la répétition il y a souvent lassitude, on peut dire aujourd’hui qu’après quelques infructueuses démarches à se structurer en mouvement politique, la Yellow Parade trouve quelques débouchés à se joindre à d’autres préoccupations que le prix de l’essence, bien évidemment toujours trop élevé, et la limitation à 80 km/heure.
    Le prince, qui pensait en avoir fini avec ces manants par l’organisation prestigieuse et soigneusement médiatisée, pour laquelle il s’est beaucoup donné, de son « grand bla-bla-tage » , va devoir déchanter car l’émeute continue. Voilà ce que c’est que d’avoir négligé à se faire aimer, « dans l’adversité il n’y a alors plus de remède » ! Il pourra toujours, et certainement n’y manquera-t-il pas, opposer, comme le font déjà les médiatiques et certains Yellow Jackets de la première heure, les vrais Jackets aux faux Jackets comme certains humoristes surent si bien opposer les vrais chasseurs aux faux chasseurs. Nous avons affaire à un tout et la préoccupation première du spectacle est de toujours séparer.
    Je comprends bien que l’on puisse s’offusquer des débordements qu’engendrent parfois la colère, mais de mémoire prolétaire je ne me souviens pas qu’il y eut gain de cause sans que le décor eut à en souffrir. Qui se souvient encore de la liquidation industrielle de la sidérurgie à la fin des années 70 du siècle dernier ? Probablement tous ces chômeurs du Nord et de l’Est du pays. C’est à cette époque que s’est mis en place le modèle économique, toujours en vigueur, qui a su si bien contribuer à l’énorme mouvement de paupérisation des populations. Et bien cette liquidation s’était accompagnée des émeutes les plus impressionnantes qui aient été données à voir depuis le mouvement des occupations. Mais en ce temps-là il n’y avait pas encore les images des chaînes d’information en continue qui aujourd’hui impressionnent tant dans les chaumières. On se souvient aussi que les sidérurgistes n’obtinrent pas le maintien de leur industrie, car déjà on délocalisait, mais seulement des indemnités un peu plus conséquentes et quelques reclassements parce que là aussi l’on voulait les gruger.
    Aujourd’hui la Yellow Parade s’améliore parce que bon nombre commencent à comprendre à quel point les choses sont liées. Ceux qui, au nom de l’écologie, veulent nous contraindre rapidement au tout électrique, sont les mêmes qui aujourd’hui sont les plus gros pollueurs. Pour eux l’écologie, le bio… ne sont que de nouveaux marchés dont ils comptent bien tirer parti… tirer profit. Déjà tonton Guy et ses amis l’avançaient dans le début des années 60, du toujours siècle dernier : « Les champions de la pollution deviendront les champions de la lutte contre cette dernière » . Vous comprenez notre amour d’une aussi belle intelligence !
    Les pollutions sont les conséquences intrinsèques du spectacle marchand. Que cela soit de l’air, des mers, des terres, des corps ou des esprits, le spectacle est thanatophile, cette passion de l’argent est pathologiquement criminelle. Avec quoi croyez-vous que nous produirons l’énergie du futur ? Du nucléaire, sans aucun doute, que l’on nous vend aujourd’hui comme la seule énergie propre, alors que le moindre des déchets de la dite industrie ne met pas moins de 10 000 ans pour perdre de sa dangerosité et qu’un accident n’est pas d’une faible probabilité.
    La santé n’est plus, depuis longtemps, une affaire purement curative et est devenue une affaire à fort rendement. La pollution l’accompagne comme elle accompagne toutes rentabilités. L’amélioration des conditions de survie a permis l’augmentation de l’espérance de sa durée. Avec le net progrès des pollutions celle-ci ne devrait pas tarder à s’inverser.
    Dans le spectacle l’écologie est un slogan. Un slogan qui permet de ne prendre aucune décision contre les pollueurs. Mais vous serez sans aucun doute taxés, voire même condamnés, le jour au la pollution aura changé de segment de production et que vous ne vous serez pas équipés des moyens nouveaux de polluer autrement.
    Les Yellow Jackets ont donc raison de prendre au mot les prétentions écolos comme ils ont toujours raison d’être en colère.
    Quant à Juanito ; auteur d’un « Crépuscule » qui, à défaut d’être celui des dieux, pourrait être celui, rêvé par son auteur, des princes du présent ; sa prétention à se faire le théoricien de la Yellow Wave me paraît de faible contenu. Nous ne pouvons le soupçonner d’une quelconque naïveté, mais quand même s’offusquer qu’une classe sociale, qui a fait sienne une révolution politique bicentenaire, puisse continuer à en faire perdurer les bénéfices ne devrait le surprendre ! Que cette même classe travaille à la reproduction de sa domination et de celle de ses enfants, en de joyeux vaudevilles dont les théâtres de boulevard ne sont que la pâle copie, ne devrait en rien heurter l’intégrité de son cœur pure. Pourquoi voudrait-il qu’ils abandonnassent aussi salaces corruptions ? J’ai bien peur que la « critique de l’intérieur » d’un aussi misérable milieu ne participe qu’à un éventuel ravalement de façade et n’ait aucune quelconque radicalité à faire vaciller les tenants d’un pouvoir sans partage.
    La seule possibilité aujourd’hui me semble être de contraindre à un changement de paradigme économique et probablement toute l’agitation socio-politique qui secoue la planète en est-elle la marque. Le modèle est défaillant, la misère grandit, l’insatisfaction est manifeste, l’instabilité gagne la société… l’alternative sera-t-elle de laisser les commandes à plus incapables encore qui trépignent d’impatience aux portillons du pouvoir ou encore, par quelques adaptations, revenir sur le choix d’une idéologie de politique économique qui depuis près de 4 décennies a transformé une grande partie la société en une armée de chômeurs dont on rêve demain faire un vivier de main d’œuvre à bas coût ? Certainement les princes à venir auront-ils à changer la donne car quand gronde la colère populaire…
    « L’Etat est une mafia qui a réussi » nous disait tonton Guy il y a déjà quelques décennies et nous ne pouvons qu’ajouter que cela continu.

    Santé et commentaires méditerranéens

    1. Le Prince rico, aussi machiavélique que l’autre, nous dit ce qui nous attend…
      Mao, Lénine ou Trumpette ?

    2. Rico dit :
      ” La seule possibilité aujourd’hui me semble être de contraindre à un changement de paradigme économique et probablement toute l’agitation socio-politique qui secoue la planète en est-elle la marque. Le modèle est défaillant, la misère grandit, l’insatisfaction est manifeste, l’instabilité gagne la société… ”

      Tu reviens du Venezuela ?
      Le coup de la panne , c’était toi ?
      Hasta la vista Ricolas Madoulouros

      1. Non, j’y ai été invité il y a quelques années et ai refusé poliment l’invitation. Le castrisme me remplit de boutons !

    3. ouaip comme dirait Lucky Luke, mais changer de paradigme on y pense (à temps perdu) mais on est – secrètement – résolu à ne pas le faire.

      Voici mon point de vue, purement philosophique et pas politique : l’homme a 1 puissant instinct de survie, qui n’a d’égal sa puissante inertie. NEANMOINS il réagit – instinct de survie – une fois acculé. Il faut bien l’admettre : nous sommes des acculés.

      Ainsi lorsque les eaux submergeront la Normandie, lorsque nos enfants attraperont la peste avant de nous la refiler, et peut-être lorsque lorsque le feu nucléaire embrasera la planète afin de remédier à la surpopulation, alors oui peut-être allons-nous allons changer de paradigme…

      D’ici-là et d’après les spécialistes, rien n’empêchera les flots de monter en vagues continues…

      1. Ah , c’est pour ça que les “acculés” se refugient derrière les sacs de sables et mettent des lunettes en peau de saucisson pour ne rien voir…
        ” Quand la mer monte,
        j’ai honte, j’ai honte,
        quand elle descend,
        je l’attends, etc… ” du regretté Raoul de Godewarsvelde

      2. Mon Filou,

        N’as-tu jamais remarqué ce que les compagnies d’assurances stipulaient au bas de leurs contrats comme conditions suspensives de leurs garanties ? « En cas de catastrophe naturelle, de tremblement de terre, de révolution… » . Ils n’ont pas tort, les insurrections ont un peu à voir avec le climat, c’est relativement imprévisible, terriblement dévastateur et dans tous les cas coûtent horriblement cher. C’est donc pour quoi la responsabilité financière de ces désastres revient toujours à l’Etat. Et l’Etat lorsqu’il peut se passer de dépenses superflues le fait bien volontiers. Tu me diras qu’il lui reste toujours des méthodes plus musclées pour réduire les coûts ! Mais il est tellement plus simple de faire des promesses que l’on ne tiendra pas. Donc même en changeant de paradigme on calmera les esprits dans un premier temps et l’on reprendra les habituelles spoliations qui font la raison d’être des pouvoirs.

  4. Vous voulez voir où mène les actions de ceux qui argumentent EXCLUSIVEMENT sur la dangerosité de l’aluminium vaccinal ?

    https://www.lemonde.fr/sante/article/2019/04/11/vaccins-obligatoires-les-arguments-de-deux-collectifs-balayes-a-l-audience-du-conseil-d-etat_5448631_1651302.html

    Les gens du Conseil d’Etat ne sont absolument pas honnêtes. Ça ne sert à rien d’aller leur servir la soupe en menant des actions dans lesquels ils sont décisionnaires.

    Ce genre d’article expéditif (que se permet de rediger Le Monde sans l’ombre d’un doute) éclaire le propos de Marc dans son dernier article :

    => “Ce parti-pris de dérision est évidemment antagoniste avec l’inclinaison tellement fréquente chez les antis de tout poil (les anti-vaccinalistes, tout particulièrement) consistant, sous prétexte de pétitions ou de lettres ouvertes aux présumés responsables de l’ordre actuel, à multiplier les expressions de sujétion [[Dont la tribune signée Rivasi-Ruffin, parfaitement contre-productive, réalisait un exemple tristement instructif.]] et d’obséquiosité : on n’interpelle pas un responsable politique en lui disant d’emblée, à l’instar du chat Garfield, « ta mère fouillait les poubelles »… C’est ainsi qu’on a vu récemment passer des lettres au Président de la Commission européenne, au Président de la République, parfois à son épouse (pourquoi pas à son chien ?), ou à n’importe qui pourvu qu’il ait les apparences d’un quelconque pouvoir. Révélatrices d’une ingénuité politique consternante (qui croit sérieusement que JC Junker ne connaît rien des lobbies qui imposent leur loi en Europe ?), désespérément lisibles psychologiquement en termes de [soumission à l’autorité->184] (« j’vais le dire à Papa »), ces initiatives incongrues actualisent tragiquement la réflexion pourtant ancienne de La Boétie sur « la servitude volontaire ». ”

    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article437

    L’obligation vaccinale est un problème POLITIQUE, pas scientifique. La macronie qui nous gouverne fait tout ce qu’elle peut pour empêcher l’émergence d’une conscience POLITIQUE contre la menace que fait peser l’obligation vaccinale sur les familles.

    La “servitude volontaire” consiste à être effrayé à l’idée de passer pour un “antivaccinaliste”… et à être prêt à accepter les pires compromissions dans le seul but de se prévaloir de relations prétendument privilégiées avec des décideurs qui se moquent ouvertement du monde.

    1. Bien vu !
      Mais une fois qu’on a rigolé de la “servitude volontaire” qu’est-ce qu’on fait si on a un bébé à la maison ?
      Dans ces temps troublés et troublants [qui peut savoir ce que va être le futur presque immédiat ?], toutes les initiatives qui font “bouger le cadavre” sont utiles même si certains appels juridiques sont sans espoir…
      Seule une information médicale et scientifique solide et diffusée le plus largement possible fera pencher la balance…
      Les pleurnicheries et les rodomontades sont également sans espoir…

      1. Marc vient de publier un article au sujet de cet article du Monde :

        “L’élargissement des obligations vaccinales devant le Conseil d’État” :

        http://www.rolandsimion.org/spip.php?article438

        Je renvoie ceux qui voudraient approfondir les développement de cet article aux 3 articles sur les “Eunuques du vaccin hépatite B” et aux 2 articles relatifs à la mystification de la myofasciite à macrophage. Les gens pressés pourront aller directement à la conclusion et surtout aux “mobiles d’un argumentaire fallacieux”.

        L’article rappelle un fait que je connais depuis longtemps : Gherardi explique dans chacune de ses interviews qu’il n’est absolument pas opposé aux vaccins. Désolé, mais ça m’agace … si l’on considère que l’aluminium des vaccins est dangereux, on DOIT dénoncer les obligations vaccinales et la propagande provax avec la plus grande fermeté, pas s’en “accomoder” …

        La théorie sur la myofasciite à macrophage ne tient absolument pas debout. La médiatisation de l’aluminium vaccinal devrait amener l’AISMIB à s’interroger sur la crédibilité du sieur Gherardi. Il semble surtout que les personnes atteintes de ce syndrome de fatigue chronique aient été exposées au vaccin hépatite B, il semble que le concept vaseux de myofasciite à macrophage noie la dangerosité spécifique du vaccin contre l’hépatite B désormais devenu obligatoire. Chacun pourra utiliser google pour retrouver des articles de presse concernant des infirmières vaccinées contre l’hépatite B et orientée vers la plausibilité d’une myofasciite à macrophage. L’un des articles de Marc raconte le genre de situation que peut engendrer cette erreur :

        http://www.rolandsimion.org/spip.php?article412

        1. Bravo, Emilio, tu restes fidèle à tes principes.
          Mais avant de juger les autres, on commence par les écouter. Ainsi nous écouterons Gherardi le 8 Juin à Vincennes et nous lui poserons les questions qui nous semblent importantes. Contrairement aux Ministres qui n’écoutent personne et jugent, nous écoutons. Nous ne sommes pas des ministres.
          Nous t’écouterons aussi attentivement (ainsi que tonton marco, s’il accepte de se déplacer).

          Inversement, mon cher Emilio, je t’invite à la prudence (et à l’humilité) concernant tes propos : “La théorie sur la myofasciite à macrophage ne tient absolument pas debout“.
          Malgré 40 ans d’expérience en recherche médicale (ce dont je crois tu ne peux te prévaloir), je resterais moi-même très réservé avant de condamner de façon aussi abrupte.

          les positions idéologiques ne mènent généralement à rien. Il faut rester ouverts : 40 ans d’expérience, et 40 ans de surprises et d’étonnement presque quotidien !

          1. Je n’ai absolument pas besoin d’avoir 40 ans d’expérience en recherche médicale pour dire que la position de Gherardi, pas “farouchement” opposé aux obligations vaccinales est inacceptable en 2019, alors qu’une obligation vaccinale fille et garçons contre les papillomavirus est clairement envisagée (pour écouler les stocks de Gardasil 9) et à la suite d’un premier élargissement en population générale pour les nourrissons.

            La théorie de Gherardi a intoxiqué les débats autour de l’obligation vaccinale, qui avait des déterminants POLITIQUES. On est allé extrêmement loin, avec ses revendications à la con, jusqu’à l’Assemblée Nationale ou le Sénat, avec la sénatrice Laurence Cohen. On a perdu du temps à débattre d’un retour du “DTP sans aluminium”, alors qu’il était tellement facile de dénoncer l’ultra-violence des obligations vaccinales pour ce qu’elles représentaient …

            Si l’aluminium des vaccins est dangereux, alors la vaccination OBLIGATOIRE des 800 000 nourrissons qui naissent dans ce pays (quelques uns sont dans mon entourage proche) est un SCANDALE qui doit être dénoncé pour ce qu’il représente… Gherardi n’en a rien à faire de ce scandale.

            Je serai absent de cette “réunion” (je ne suis plus un membre de l’aimsib) et le Marc pourrait avoir quelques difficultés pour être présent. Je pense qu’il n’apprécie guère d’être invité à des réunions dans lesquels il n’a (implicitement) pas le droit de parler.

            http://www.rolandsimion.org/spip.php?article353#nh52

          2. Emilio, tu dois apprendre à lire et tu commences à m’énerver.
            Les 40 ans d’expérience servent, possiblement, à évaluer la validité de “La théorie sur la myofasciite à macrophage” qui selon toi, “ne tient absolument pas debout“.
            Que la question de l’aluminium vaccinal puisse constituer une sorte de délestage n’empêche pas qu’il soit toxique et qu’il faille le dire.

            Dire que l’alu vaccinal est toxique n’empêche pas qu’on puisse trouver que certains vaccins puissent être utiles.

            Trouver que certains vaccins puissent être utiles” ne veut pas dire qu’on défend les obligations vaccinales…

            A tout mélanger, de façon très ministérielle, ou à passer de l’alu à l’HPV dans la même ligne (comme ci-dessus), c’est jouer contre son camp…
            Bien relire les lignes qui précèdent avant de répondre de façon insultante, ma patience a des limites !

  5. @Mdl écrit : “A tout mélanger, de façon très ministérielle, ou à passer de l’alu à l’HPV dans la même ligne (comme ci-dessus), c’est jouer contre son camp…
    Bien relire les ligne”

    SVP n’inversez pas les rôles…

    L’aimsib accueille à bras ouvert quelqu’un qui disait publiquement qu’il ETAIT D’ACCORD À 95% avec les annonces de Alain Fischer.

    J’ai toujours dénoncé les obligations vaccinales. Ce n’est pas moi qui joue contre mon camp.

    Gherardi n’est pas “farouchement” opposé aux obligations vaccinales. Gherardi dit que seul 5 des 11 vaccins devenus obligatoires contiennent de l’aluminium.

    Ça ne vous dérange vraiment pas de soutenir ce gars-la ? Il y a besoin d’avoir 40 ans d’expérience en recherche médicale pour trouver scandaleux les recommandations de Alain Fischer ?!?

    Il ne faut pas soutenir des gens qui ne trouvent rien à redire aux nouvelles obligations vaccinales… pas par les temps qui courent.

    Je dénonce les obligations vaccinales, je dénonce donc les positions de Romain Gherardi. Je n’ai absolument pas le sentiment de jouer contre mon camp en dénonçant les obligations vaccinales.

    N’inversez pas les rôles… Les recommandations de Alain Fischer étaient folles et Gherardi aurait dû le dire.

    1. “Accueillir et écouter” ne veut pas dire “approuver”… et encore moins soutenir !
      Gherardi a fait un excellent travail sur l’alu et nous n’hésitons pas à l’inviter pour apprendre (peut-être) sur l’alu vaccinal.

      Ses propos sur les vaccins et les préconisations de l’autre Fisher, on s’en moque. Et on le lui dira !
      On lui dira aussi comment il aurait dû procéder. Trop facile de condamner les gens sans les écouter et après la bataille assis sur son canapé !
      Gherardi est un acteur important de la controverse vaccinale ; nous l’écoutons et le lisons. Une fois ça fait, l’AIMSIB (de façon unanime car c’est un collectif bienveillant) dira ce qu’elle en pense…
      C’est beaucoup plus efficace, surtout si c’est enregistré, que de rester à “grogner” sur son canapé.
      Viens Emilio ! Viens dire ce que tu penses !

Merci d'avance, pour le 26 +1 eme commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *