Conférence sur les vaccins : Paris le samedi 30 Septembre à 15:00

 
Ce samedi 30 Septembre (au lendemain de la Saint-Michel ; comme Knock j’aurais été payé…) à l’invitation de l’IPSN, je donnerai une conférence sur la question vaccinale.
Ce sera donc au Parc Floral à Vincennes entre 15:00 et 16:00.
Si vous êtes coronarien, n’oubliez pas votre trinitrine…
 
 
 
 
 
 
 

135 Replies to “Conférence sur les vaccins : Paris le samedi 30 Septembre à 15:00”

  1. Et dire que toute cette histoire d’obligation vaccinale destinée à soit disant protéger nos très jeunes enfants par des vaccins à 11 valences, voire plus peut être ( même certainement plus tard) était le cadet des soucis de nos parents dans les années 50! Voici un petit extrait d’un de mes sites et blog favori dont le créateur et créateur été impressionné par la lettre du Dr Fougerosse indiquée en lien par Reliquet. Voici :
    Quand à la nourriture, il n’y avait pas de gâchis. On n’aurait jamais jeté un morceau de pain ou de la nourriture ! Je me souviens qu’en été on mettait la plaquette de beurre dans un seau d’eau fraîche pour éviter qu’elle ne ramollisse trop vite. Il n’y avait pas de frigo, on achetait les aliments périssables au jour le jour.
    “… En été, dans les baraques mal isolées la chaleur était caniculaire et en hiver bien souvent la température descendait à 6-7 ° dans les chambres… Mais nous avons survécu à tout cela sans être obligés de se faire vacciner 11 fois, sans prendre des antibiotiques au premier toussotement et sans aller voir le médecin au moindre petit bobo…”
    C’était dans une région frontalière ( le Moselle) dans le pays de mines où les gens après guerre crevaient de faim en plus, j’ai dormi enfant dans une maison ou le pot de chambre gelait dans la nuit en hiver par moments et je suis encore là. Tout ç a bien changé … et pas en bien .

    1. oui, le monde à changé mais pas seulement dans le mauvais sens. A cette époque la mortalité infantile était bien plus élevée que maintenant et l’on mourrait de maladie que l’on soigne maintenant.
      Je n’adule pas cette époque passée, pas plus que je ne me sente bien dans la nôtre. Mais ce n’est pas parce qu’un minorité à réussi à prendre le pouvoir et arrive à imposer à la majorité que tout est pourri dans le royaume. Cette obligation vaccinale, j’y vois 2 ressorts :
      – Un part importante de nos décideurs sont abrutis par une propagande des labos et vendeurs en tout genre. Lorsque nous avons des gestionnaires sans trop de compétence (il suffit d’entendre les conneries que nos ‘décideurs’ sont capables de sortir – dans tous les domaines), ils se laissent guider par les ‘experts’ qui eux sont vendus (pléonasme) aux labos, et le reste de la communauté médicale fait confiance (c’est un comportement atavique, dû au format même des études de médecine ou l’interne ferme sa gueule et obéit au chef, sinon…). Ainsi de vaccins en examens préventifs à outrance, on joue avec la santé des gens. Le peuple abrutis par la télé et une scolarité destinée à l’obéissance applaudit.
      – La fabrication de géants nationaux pour être compétitif au niveau mondial. Quelle chance d’avoir un marché intérieur fort pour donner assez de force à une entreprise qui va ensuite exporter (ou être vendu à un concurrent, massacrant la capacité industrielle de la france, mais faisant du cash tout de suite, pratique pour dire que la politique menée marche même si cela détruit tout avenir).
      – (oui je sais j’avais dit 2), en augmentant les obligations (vaccinations, incitations au dépistages, contrôle techniques de plus en plus drastiques….) ont augmente le PIB et on peut dire que la politique menée marche, puisque la croissance revient. Mais là aussi c’est faire dépenser maintenant l’argent qui ne le sera pas plus tard et créé un sorte d’effet d’aubaine imposé.
      – Et oui, cela reporte sur l’état les dédommagements (déjà que le pole financier est une blague, mais l’oniam…) tout bénéf pour les copains industriels.

    2. Je ne souhaite pas pour autant que l’on revienne à l’époque des cavernes.
      Ce qu’il faut retenir c’est qu’autrefois on était responsable de sa santé et de son intégrité physique.Petit à petit on nous dépossède de nos responsabilités concernant notre santé.
      Pourquoi le port de la ceinture est-il obligatoire?
      Pourquoi les 11 vaccins deviennent-ils obligatoires?
      Et pourquoi pas l’interdiction de fumer?
      Simplement parce que le but est de déposséder l’individu de ses responsabilités, de le contraindre ou mieux de l’asservir en le rendant dépendant tout en permettant aux dirigeants économiques de ce monde de continuer à s’enrichir davantage.
      Quand on mange trop on finit par avoir la nausée sauf quand il s’agit de l’appétit financier!

      1. Blog info de Lorgeril.
        @ hervé 02 et @ aminevite, vous avez raison. Pour s’enrichir d’avantage ces dirigeant économiques vont jusqu’à créer de nouveau problèmes de santé : J’avais posté quelque part un commentaire sur le Levothyrox en disant qu’il me semblait avoir lu qu’on préparait un médicament pour la thyroïde, qu’il y aurait ainsi de nouveaux profits. Je viens de lire aujourd’hui sur MSN que si le gens avait des effets secondaires, c’est pas la faute au médicament mais celle des malades, qu’il leur fallait ajuster leur médoc, qu’il n’y avait que 0,6% de de personnes affectées par les effets secondaire qui ressemblaient aux symptômes habituels de ceux qui ont ce problème thyroïdien, qu’il n’y avait eu que 4 morts depuis sans que cela puisse être lié ( y en a plus que les décès dus à la rougeole ) mais que de toute façon :
        ” L’agence indique que le L-Thyroxine Hennin, un médicament développé par le laboratoire Sanofi et destiné à offrir une alternative aux patients qui ne supportent pas le nouveau Lévothyrox, devrait être disponible le 16 octobre. Il sera distribué à partir du 23 octobre dans les territoires d’Outre-Mer, selon le laboratoire.” Je ne me suis pas trompé, il y a bien un nouveau médoc, donc de nouveaux profits pour un autre labo “Français” celui-là !
        Le fait que la nouvelle formule du Lévothyrox n’était distribué qu’en France a donc bien été orchestrée pour favoriser un labo Français. Bravo, bien joué pour les profits des labos. Et le malade dans tout ça au milieu de ce champ d’expériences ?
        @ Akira; Je n’ai pas de chiffres pour la mortalité, mais sur le site duquel j’ai recueilli ce morceau de texte, celui parlant des mineurs dans ces temps là, un milieu particulièrement pauvre et malsain, cela ne ressort pas. Mes parents ont eu 4 enfants, j’ai eu le “Croup” malgré le vaccin et m’en suis tiré, j’ai eu également 4 enfants, ma famille côté mineurs de fond de la Moselle a eu 6 enfants tous vivants, un seul enfant handicapé “grâce” à la Thalidomide. de tous les exemples que j’ai pu avoir de cette époque, je ne connais pas de famille ayant eu un décès, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y en ait pas eu.
        Vous me direz qu’une anecdote n’est pas scientifique, mais quand j’entends ces bons apôtres vaccinophiles dégoiser à la TV qu’il ont été horrifié d’avoir vu dans leur vie de pédiatre ou de médecin UN cas de décès par encéphalite due à la rougeole ( s’ils en avaient vu d’autres ils/elles l’auraient dit) ça aussi c’est anecdotique et ils prétendent que c’est scientifique;…mais personne ne le leur fera remarquer.

    3. Oui mais attention quand même à ne pas verser dans le “tout était mieux avant”. N a t on pas tout de même progressé en mortalité infantile depuis les années 50 ?

      1. Tout n’était pas mieux avant, mais on nous cassait pas les “c…..” avec autant de valences et si j’ai bien compris, l’ HYGIENNE à la naissance, la propreté, l’information des gens ont fait sans doute plus que les vaccins. Avant, Semmelweis l’a démontré à son époque et après guerre, les gens retrouvaient un peu le sens et les moyens de l’ hygiène non ? Sans compter les antibiotiques … encore actifs en ce temps là.

    4. J’ai connu les mêmes choses que vous Inox! le beurre dans le seau d’eau fraîche qu’on allait tirer au puits …
      la brique chaude enveloppée dans du papier-journal qu’on glissait dans les draps pour chauffer le lit …
      L’école à trois kilomètres où devions nous rendre à pied, en sabots de bois … les jambes nues sous la longue cape … ce qui ne nous empêchait pas de faire notre “portrait” dans la neige fraîche, l’hiver!
      Toutes les maladies infantiles y passaient : rougeole, oreillons, bronchite, grippe etc… nous nous en remettions … personne n’imaginait que nous pouvions en mourir; Sommes- nous donc devenus beaucoup plus vulnérables ? je crois fermement qu’on nous fragilise toujours de plus en plus!

      1. Ce sont surtout les neurones qu’on fragilise… Mais les “fragilisés du neurone” sont apparemment contents… jusqu’au jour où, en Catalogne, par exemple…

      2. Et on nous infantilise manipule de plus en plus? Y a des études là-dessus …

  2. @Akira : Je ne sais pas si c’est à moi que tu t’adresses, mais je ne parle nullement d’une protestation de masse, et mon propos n’est ABSOLUMENT pas optimiste.
    Il suffit que 0,5% des gens protestent de manière SÉVÈRE contre les vaccinations forcées pour que l’opinion publique soit marquée.
    Par ailleurs, alors que tout le monde persiste a ne pas vouloir prendre en compte ce qui était contenu dans le rapport Fischer (dans lequel, il n’a JAMAIS été question de ne rendre QUE 11 vaccins obligatoires), je veux attirer l’attention sur le fait que le plan du Buzyn ne s’arrête pas au 1er janvier 2018. Je veux attirer l’attention sur le fait que les éléments sont en place pour que le Buzyn aille beaucoup plus loin que ces 11 vaccins obligatoires … simplement, si elle veut mettre son plan à exécution, elle a intérêt à ne pas attirer trop l’attention (pour l’instant) au 1er janvier 2018 sur les caractéristiques totalitaires de son projet.
    Les gens doivent rester tranquilles pour l’instant… et garder leur attention focalisée sur les anecdotes, comme l’indisponibilité du DTP par exemple.
    Donc il n’y aura pas une épouvantable coercition en 2018 parce que le carnet de vaccination électronique n’existe pas encore, et parce que le temps est le meilleur allié du Buzyn pour que les esprits s’adaptent progressivement à l’idée que ne pas vacciner contre tout et n’importe quoi serait inacceptable…
    Il a fallu attendre 8 ans pour que le scandale de la campagne H1N1 de 2009 devienne banal dans les esprits. Le Buzyn sait que le temps est son allié.. Elle ne va pas compromettre son projet en voulant aller trop vite.
    Nous vivons dans une dictature dorée, où la liberté des individus est avant tout promue par une liberté de CONSOMMER, pas de militer…

    1. “…se soustraire, sans motif légitime, à ses obligations légales au point de compromettre la santé, la sécurité, la moralité ou l’éducation de son enfant mineur…”
      Il faudrait voir si le époux L entraient bien dans ce cadre…
      Je crains que leur avocat ait été un con ; à moins que nous n’ayons qu’une fraction de l’affaire…
      Qui a porté plainte contre eux ?

    2. Une chose m’interpelle.
      Les parents refusant de faire vacciner leurs enfants manqueraient à leurs obligations légales au point de compromettre la santé de leurs enfants (sic).
      Qu’en est-il des parents qui offrent de la malbouffe à leurs enfants dès le plus jeune âge, soda, chips et co dès le petit déjeuner? De plus en plus de gamins sont obèses, passent leur journée devant la TV ou des tablettes, bref, leur santé physique et mentale est clairement compromise et les parents ne risquent pourtant rien?

      1. Ben voilà !
        C’est pourquoi une Loi est utile ; avec les vaccins c’est illégal ; avec le coca c’est légitime…
        Cherchez pas à comprendre surtout, votre cholestérol pourrait boucher vos artères…
        Bref, on n’en est pas à une près… de leurs conneries !

        1. “votre cholestérol pourrait boucher vos artères…”
          En parlant de cholestérol, j’ai rencontré une personne qui prends des statines depuis ses 6 ans… et toute la famille avec… Il semblerait que sans cholestérol, les taux montent autour des 5/6 g.
          En même temps, son cher docteur lui avait refusé de faire les vaccins du petit dernier au motif qu’elle n’avait pas amené le vaccin “avec tout dedans” (a priori, il n’y avait pas assez de valences)…
          Je sens que je vais devoir lui prêter le livre de notre amiral préféré sur les statines 🙂
          (et lui conseiller d’aller voir ailleurs un médecin plus bienveillant, par la même occasion !)
          a+

      2. Voilà une comparaison à soumettre à notre ministre de la santé.
        Comme l’explique Mark Mattson dans sa conférence : https://www.youtube.com/watch?v=4UkZAwKoCP8&feature=youtu.be, sur les effets neurologiques bénéfiques du jeûne intermittent sur le cerveau, si nous mangeons moins l’industrie agroalimentaire ne va pas être contente et si nous nous portons mieux l’industrie pharmaceutique ne va pas aimer.

      3. J’arrive pas à comprendre comment buzyn peut iegitimer le vaccin contre le pneumoccoques….sachant qu’il existe une centaines de souches..que l’introduction de ce vaccin avait eut des effets délétères en favorisant l’apparition de pneumoccoques plus meurtrier. .d’où la nouvelle version…
        En 2011 il y a eut un article dans le figaro sur l’augmentation de méningites à pneumocoques.
        Le constat avait été fait par un chercheur de l’insérm didier guillemot. Alors que l’on vaccinait a tour.de bras .Je ne vois comment ce vaccin Peut-être une mesure de santé publique ….
        .

    3. @bea
      Il faut lire la décision en entier et pas seulement le communiqué de presse.
      7. Considérant que l’article 227-17 du code pénal ne réprime pas spécifiquement le manquement à l’obligation de vaccination ; que les griefs des requérants sont uniquement dirigés contre l’obligation de vaccination et non contre la répression pénale de cette obligation ; que la question prioritaire de constitutionnalité porte sur les articles L. 3111-1 à L. 3111-3 du code de la santé publique ;
      http://www.conseil-constitutionnel.fr/decision/2015/2015458qpc.htm
      C’est assez cryptique,mais il me semble comprendre que la décision ne serait pas la même si la QPC portait sur la répression pénale.

        1. Il faudrait un juriste, mais MOI je lis un truc du style ;
          – On ne nous interroge pas sur la question pénale, donc nous ne répondons pas sur la question pénale. Ainsi on peut répondre que NON la vaccination n’est pas un empoisonnement (qui veut chercher à le montrer aujourd’hui ?) et donc que cela n’est pas contraire la notion de santé garanti par la constitution et donc pafff DE CE POINT DE VUE LÀ conforme.
          Ensuite, pour enfoncer le clou, si on suit le lien références doctrinales, il y a cet étonnant lien :
          Défaut de vaccination : ne pas confondre Code pénal et Code de la santé publique, Droit pénal, juin 2015, n° 6, 31-32 – Véron, Michel
          qui parle de lui même.
          Ainsi l’obligation vaccinale ne serait pas contraire à la constitution, mais la réponse pénale pourrait l’être (une juridiction ne peut faire du cas général (législateur), mais que du cas particulier)
          Et je suis pas loin d’être persuadé que l’interdiction d’école se heurtera aux même écueils : si des parents portent devant le tribunal le refus d’être accepté à l’école, ce la tombera au conseil const. ou à strasbourg.

  3. @ hervé02. Bravo. Je suis de tout coeur avec vous ! Vive la campagne et protégez bien les vôtres avec les bonnes habitudes et le bon mode de vie…suivez mon regard. Amicalement.

  4. Bonjour,
    Aurons le plaisir de voir cette conférence sur les réseaux sociaux un de ces jours ?

  5. Et pi aussi vous étiez bien à 14 h comme prévu ! J’ai failli me jeter à l’eau pendant votre conférence et vous voir après ! Oups !
    Amiral, samedi vous avez mis le doigt sur la nullité des propos de cette journaliste scientifique qui parle des vaccins égoïstes et altruistes … Il me semble qu’elle a voulu dire par exemple que sur les 3 vaccins obligatoires encore aujourd’hui (le DTP) ils sont égoïstes parce qu’ils ne concernent que la personne vaccinée et à l’inverse un vaccin comme la rubéole qui est et restera une maladie bénigne il s’agit alors d’un vaccin altruiste qui ne concerne que les fœtus et femmes enceintes, les oreillons pour les filles c’est pour protéger les garçons de l’inflammation etc…
    Elle a ajouté aussi qu’il y avait comme un hiatus dans les propos de Buzyn parce que dans l’ensemble nos vaccins ont très peu de dimension collective…

    1. Ouais, je vais faire un petit message sur la question “égoïste-altruiste” ; ça le mérite…
      Il y a aussi dans Le Monde du 1er octobre (un journal que je ne lis plus (sauf les articles de Foucart), un article intéressant sur les expert-plagiaires ; le dernier paragraphe parle de coercition !
      Il est timide, Foucart, faut l’encourager [foucart@lemonde.fr] surtout qu’autour de lui pullulent les grossiers “déconneurs” de la rubrique médicale…

      1. Je parle à tous mes patients du livre de Foucart sur “la fabrique du mensonge: comment les industriels manipulent la Science”
        Un bel esprit critique ce monsieur (qui n’est pas un clown!).

        1. Pas un clown mais timide…
          Je l’ai plusieurs fois stimulé sur la toxicité des statines ; sans réaction aucune…
          Je pense qu’il ne souhaite pas “marcher” sur le plates-bandes de ses amis (ou pas) de la rubrique “santé”…
          Pas sûr que ce soit une attitude indiscutable

  6. Bouh ! N’en jetez plus, j’en peux plus ! Entre l’ANSM vu par Vincent, Emilio qui enfonce le clou des propos d’Agnès B, l’arrogance des bureaucrates alors que le Titanic coule, Aminevite et le Dr Knock, Jean-Marc qui continue d’appuyer là où ça fait mal, Inox qui nous prévient des torpilles tous azimuts … Mais aussi un joli rayon de soleil avec Capucine !
    Sont-ils tous effrayés par nos demandes de transparence, de précautions… nos propos qui nous amènent à affirmer, preuves à l’appui, que les vaccins sont contaminés, les animaux mieux protégés… pour nous imposer une telle mesure vaccinale obligatoire qui ne peut favoriser que tout un SYSTÈME et qui paraît si disproportionné quand on sait qu’un cas dramatique de rougeole par an résultant probablement d’autres pathologies sous-jacentes niées pendant que 1000 MCV déciment la population sous statines of course ! Je vous ai vu et écouté Amiral et si je puis me permettre la barbe vous sied bien 🙂 A ce propos vous nous avez laissé sur notre faim en nous indiquant suivre la loi tout en rusant… Affaire à suivre dans votre prochain livre ?
    Déjà mis ce lien qui peut être un début de réponse mais il faut du courage !
    http://autreversion.info/Ne%20pas%20vacciner%20vos%20enfants%20tout%20en%20respectant%20la%20loi%20MODE%20D'EMPLOI.htm

  7. Bonjour à tous,
    Nous avons maintenant un aperçu sur le projet de loi.
    2 points ont retenu mon attention :
    1/ La liste des vaccins est écrite noir sur blanc dans cette loi, donc, sauf changement de dernière minute en douce, il faudra revoter la loi pour modifier la liste.
    2/ Il y aura bien des sanctions, contrairement aux affirmations de la ministre sur le plateau de JJ Bourdin.
    Sur le plateau de Bourdin Direct :
    “Je refuse les sanctions (…) l’objectif de cette mesure n’est pas de sanctionner”
    Dans le projet de loi :
    “La mesure supprime par ailleurs les sanctions (…), qui ne se justifient plus car le code pénal comporte une infraction générale.”
    En abrogeant l’article L3116-4 du CSP (6 mois, 3’750 euros), on retombe direct dans l’article 227-17 du CP (2 ans, 30’000 euros), les sanctions sont donc alourdies !
    « Les promesses n’engagent que ceux qui y croient ».
    Perso, je n’avais pas confiance, autant dire que ce n’est pas près de changer !
    A+

  8. Le vaccin est LE médicament idéal du Dr KNOCK. Car il est destiné à tous les bien portants qui sont des malades qui s’ignorent !

  9. Ce document donne le détail très précis concernant les modifications que le Buzyn veut apporter aux textes législatifs réglementant l’obligation vaccinale :
    http://www.apmnews.com/documents/201709291048580.avant-projet_2018.pdf
    Les informations liés à l’obligation vaccinale sont page 67 (article 34) du document.
    Il est écrit que les 2 articles L3116-4 et L3116-2 seront abrogées (donc je me suis trompé, mea culpa, mais rien n’empêche à l’avenir de créer un nouvel article indiquant le montant de la coercition rattaché au seul article L3111-2)
    La liste des vaccins obligatoires est citée exclusivement dans l’article L3111-2 (et non plus sur plusieurs articles) => l’élément le plus grave dont j’ai parlé qui consiste en une évolution de la liste des vaccins obligatoires SANS LE PARLEMENT est donc acté, puisqu’il est précisé plus loin :
    “II. – Les vaccinations sont pratiquées dans les conditions prévues par l’arrêté du
    ministre chargé de la santé pris après avis la Haute Autorité de santé, en application du
    premier alinéa de l’article L. 3111-1. »
    « III. – Les personnes titulaires de l’autorité parentale ou qui ont la charge de la
    tutelle des mineurs sont tenues personnellement responsables de l’exécution de cette
    obligation, dont la justification doit être fournie dès lors que l’enfant a atteint un âge
    déterminé, pour chaque vaccination, par l’arrêté du ministre chargé de la santé mentionné au
    II du présent article et selon des modalités définies par décret, pour être admis ou maintenu
    dans toute école, garderie, colonie de vacances ou autre collectivité d’enfants. » ; ”
    C’est donc désormais la ministre qui fixera la liste des vaccins obligatoires, sans vote du parlement et uniquement en fonction de la décision de la ministre.
    L’obligation légale est donc remplacée par une obligation “de fait” (cher à la CNGE !) avec contrôle des vaccinations à l’entrée en collectivité (titre III).
    Dernier point : l’article L3111-9 relatif à l’indemnisation des accidents liés aux vaccinations obligatoires n’est pas modifié => la solidarité nationale prendra donc en charge les accidents, ce qui laissera les mains libres aux laboratoires pour lancer toujours plus de procédure accélérée de mise sur le marché (fast-track) pour les nouveaux vaccins et de supprimer l’intérêt des réclamations genre IPSN (ou celle du conseil d’etat) demandant une mise en conformité des obligations vaccinales avec les vaccins présents sur le marché (puisque c’est la ministre qui décidera de la liste des vaccins obligatoires).
    Conclusion :
    La coercition des 3750€ d’amende et 6 mois de prison est déplacée vers une PRESSION FORTE de vaccination des individus pour être admis en collectivité, qui sera encore accru une fois que le carnet de vaccination électronique aura été intégrée à la législation.
    Les conclusions du rapport Fischer sont donc massivement adoptées, notamment la plus essentielle… mais sans la coercition pour les individus vivants en dehors des collectivité. Mais parmi les enfants, y en a-t-il beaucoup qui ne vont pas à l’école, en colonie de vacances … etc.
    Reste plus qu’à intégrer la vaccination antigrippale et contre les papillomavirus à la liste de l’article L3111-2…

    1. Merci, Emilio, pour ces infos , surtout la transmission de l’avant-projet de la Ministre…
      L’arrogance des bureaucrates est vertigineuse ; surtout quand on met ça en parallèle avec les documents sur l’ANSM transmis par notre “Reliquet” !

      1. J’ai longtemps dit que ce qui était le plus important n’étais pas que la ministre annonce 11 vaccins obligatoires … Ce qui est important, c’est ce qui n’est pas médiatisé : le contenu du rapport Fischer, qui proposait un SYSTÈME COMPLET DE CONTRAINTE VACCINAL.
        La méthode visant à faire passer les projets politiques les plus incroyables est désormais connue. Elle a été théorisé par Marc Girard depuis longtemps :
        => En s’attachant à détourner le mécontentement populaire vers des histoires ponctuelles et relativement dérisoires, l’aristocratie dirigeante de notre société essaie d’empêcher la conscientisation politique qui conduirait les citoyens à reconnaître, au-delà de chaque affaire particulière, les invariants des dysfonctionnements gravissimes qui se retrouvent désormais partout. Correctement pensée, la seule affaire Médiator eût dû permettre de repérer au moins ceux-ci, qui valent pour tous les secteurs (finance, nucléaire, agro-alimentaire, aéronautique, environnement, santé…) :
        la marchandisation de tout et n’importe quoi – en l’espèce : celle du corps (notamment sous prétexte de prévention, tant il est vrai que le marché des bien-portants est bien plus étendu que celui des malades) ;
        une réglementation inefficace légitimant sa profusion de sa constante inefficacité, pour justifier ensuite les passe-droits qu’appelle cette profusion démentielle ;
        l’indépendance des experts menacée par les conflits d’intérêts, mais aussi par l’incompétence ;
        l’impunité et, plus encore, l’inamovibilité des responsables même les plus indignes ;
        la parole publique dévoyée jusqu’à l’imposture [3] et au déni de l’évidence ;
        la commercialisation de produits dont la défectuosité est pourtant la conséquence la plus attendue des prédations industrielles légitimées par le système ;
        la connivence des médias ;
        l’irresponsabilité des politiques ;
        l’autorité de l’État au service des prédateurs.

        Désolé messieurs les médecins exerçant en médecine scolaire, en PMI.. etc. Mais vous allez déguster. Ça ne va pas être facile tous les jours de menacer les parents de ne pouvoir accueillir leurs enfants en collectivité si leurs vaccins ne sont pas à jour.
        Si C’est trop dur, faudra voir avec la ministre qui veut créer un APARTHEID VACCINAL.

        1. La mort sociale, parce qu’on ne pet pas son enfant à l’école…. Faut-il rire ou pleurer ?
          Les parents réfractaires à la vaccination et les parents plus que dubitatif (en un seul mot, rien à voir avec un coup qu part trop tôt) sur l’école doivent se rejoindre assez grandement. Il est fort probable que cela impulsera une hausse majeure de déscolarisation pour l’instruction en famille.
          Cela sera alors très marrant car les inspecteur contrôlant les parents en essayant majoritairement de prononcer des obligations de scolarisation vont être bien coincés : pas de vaccin, pas d’école possible, ça va être la fête pour nombre d’entre eux, avec comme effet secondaire (une coïncidence) des parents ne vaccinant pas pour ne pas avoir à se plier à la scolarisation obligatoire.
          Les crèches et les camps de vacances seront remplacés par des “amis” recevant des enfants pendant les vacances… Nous vivions une implosion de notre modèle sociale, il ne faut pas sous estimer la capacité de réponses des parents voulant protéger leurs enfants. ils sont peu, nous sommes légion.

          1. As tu des enfants ? Je ne suis pas sur que tu te rendes bien compte de ce que signifie de faire le choix de ne pas mettre son/ses enfants a l’ecole. Il faut etre sacrement blinde de thunes pour pouvoir se le permettre de maniere correcte. Ca veut dire faire vivre une famille avec un seul salaire.

          2. D’abord, cette nouvelle loi ne concerne que les bébés nés après le 1er janvier 2018…
            Deuzio, ceux qui ne bougent pas aujourd’hui ne devront pas se plaindre demain…
            Terzio, voilà une magnifique opportunité de réinventer un peu de vie sociale : que les parents résistants se rassemblent et organisent la garde de bébés non vaccinés ; ça n’est pas interdit et avec les réseaux sociaux, ce doit être assez facile !
            Il faut “tenir” au moins 2 ans, le temps que le cerveau de bébé ait un peu mûri ; après c’est autre chose ; parole de “renard” …
            Certes il faudra faire abroger cette Loi inique qui va créer des troubles sociaux, de la désintégration sociale…
            Au moins, on sait déjà de quoi sera fait notre prochain programme revendicatif…

          3. l’idée en soi est amusante….de réinventer les modes de garde ..après tout il y a bien l’école privée et l’école publique ..il peut bien y avoir l’école avec ou sans vaccins ..mais bon il faut quand même avoir un sacré réseau car ceux qui s’interrogent sur les vaccins qui sont peut-être plus nombreux que l’on croit mais ne sont pas facile à identifier…je rejoints Akira pas facile de s’organiser et de devoir dans le pire des cas vivre avec un salaire c’est quand même la pire des sanctions et c’est souvent pas jouable ..il faudrait créer un collectif ?

          4. @akira
            Oui j’ai des enfants : 3
            2 grands ados (18 et 20) qui ont été vaccinés à minima à l’époque et qui vivent avec leur maman qui n’est pas une fana des vaccins et donc ils restent avec leurs vaccins infantiles et ils n’ont rien de flagrant.
            1 jeune fille de 4 ans qui n’est pas vacciné pour le moment avec ma nouvelle compagne.
            Moi et mon ex-femme avons été vacciné (et même contre l’hepB de 95, ouff, rien). Mai j’ai du attraper un truc à l’armé, que j’attribue avec le recul (30 ans) aux vaccins que j’ai eu sur place (j’ai retrouvé le carnet). Rien de bien handicapant sauf si on veut faire mannequin, mais un espèce de champignon sur le crane et un peu sur le nez (rougeurs et desquamations). Pendant 5-10 ans nous avons (avec mes parents) écumé médecins, dermatos et autres charlatant (les dermato, pas les coupe-feu) sans aucun succès, chacun sait ce que sait (jamais la même chose que le précédent) mais aucun traitement, de crème en shampoing n’arrive à le faire partir. j’arrive à l’atténuer avec une crème hydratante, mais je suis pas mannequin et je m’en cogne. Voila mon terrain atopique.
            Du coté de ma nouvelle compagne, c’est pus complexe. Des 4 sœurs, les 2 grandes ont été vaccinés et ont développé des affections auto-immunes et des allergies croisées à tout plein de truc, pas très invalidantes, pas handicapantes, mais dérangeantes au quotidien. Les 2 plus jeunes (dont ma compagne) rien. Et santé plutôt normale. Il y a 3 ans, elle se fait griffer par un chat rentré chez nous sans papier. Poussée par la peur insufflée par un médecin de garde, elle se fait faire juste le tétanos (pour protéger notre dernière qu’elle allaitait). paff, pastèque des plaques rouges sur le visages, par un maquillage de clown, mais une rougeur visible qui la gène socialement. AUCUN médecin n’a voulu faire la déclaration d’effets secondaires. C’est ce qui nous a fait basculer chez les antis, farouchement anti, je préfère la prison plutôt que d’imposer cela à ma fille.
            Parce que regardons sous l’angle de SA santé. Demain je lui fait les vaccins et elle réagit mal : autisme, SEP, guillain barré… Vous pensez qu’elle sera contente de pouvoir aller à l’école pour apprendre que les vaccins ont sauvé le monde de l’obscurantisme et de la destruction ? Je ne veux pas prendre le risque., enfin si, si un ponte de la vaccination accepte de se faire le calendrier vaccinal (au prorata du poids de l’enfant comme indiqué sur le carnet de santé) des 2 premières années, j’accepterais de réviser mon opinion.
            Pour parler juste de l’école, comme je n’ai pas les moyens de la mettre dans ces écoles ou l’enfant est respecté et pas harcelé (en étant en plus désigné comme coupable), je préfère passer mon tour et sacrifier du temps à la garder à la maison, plutôt que de choisir la simplicité. Oui cela implique énormément de choses. C’est un choix. Soit on vit une vie aisée avec 2 salaires (j’ai niveau ingénieur en informatique senior donc) et prenant le risque d’handicaper notre fille, soit on essaie de la protéger. Nous avons choisi.

          5. C’est un choix : soit on vit une vie aisée avec 2 salaires et prenant le risque d’handicaper notre fille, soit on essaie de la protéger“…
            Très bien, bravo ! Mais à un moment donné, il faudra bien la socialiser et lui faire prendre le risque d’être contaminée par les autres…
            Solution ? Se procurer en urgence le livre “Le nouveau régime méditerranéen” ; et appliquer les principes de base ; ça donnera à cette fillette le système immunitaire optimal pour s’immuniser sans être trop malade…

          6. ce n’est pas parce qu’elle ne va pas à l’école que nous vivons dans une grotte, en reclus de la société avec des miradors.
            Nous voyons tout plein de gens, elle rencontre énormément de personnes (et pas que des enfants de son age), elle a des activités comme les autres enfants et se frotte à la contamination du monde pollué, sans même une tenue NBC. Elle joue dehors, se roule dans la paille et la terre côtoie animaux domestiques et animaux de ferme. Elle ne voit le médecin que lorsque cela dure (et pour les certificats pour le sport) soit très très peu. Sa grand mère qui alertait déjà pour la vache folle 10 ans avant les autres, lui donne légumes bio et vitamines naturelles, air de la campagne et nous sermonne en continue sur une alimentation saine. Allaitée le plus possible…
            Et nous lui donnons le placebo de petite granules avec que du sucre lorsqu’elle toussote un peu ou prend froid. Je suppose que cela ne marche pas, mais l’affection passe tout seul du coup et nous lui évitons les molécules qui marchent mais ne font pas que du bien. C’est son capital santé que nous construisons, bien plus important que son capital matériel, surtout dans la société qui se prépare ou la vraie santé sera un luxe de riche.
            je me fais moins de soucis pour elle que pour nous adultes qui avons grandit dans l’industriel. Oui c’est un sacrifice.Enfin disons que c’est un juste retour à la vraie famille celle qu’a connu nos parents et grand parents.Celle qui a construit le monde, pas ce qui se passe actuellement et est un grand saut en avant social, sans trop savoir ce que cela va donner. Déjà économiquement, on sait que c’est merdique, au niveau de la santé, l’explosion des maladies Auto immunes et cancer, semble montrer que c’est pas le top….je suis circonspect.

          7. Salut Amiral,
            Si je comprends bien, cela signifie que tu consideres la vacination DTP comme acceptable/utile du point de vue du benefice-risque ? Car les parents d enfants nés avant le premier janvier sont tout de même assujettis a l’obligation vaccinale du DTP (et meme DTP-coqueluche car le DTP reste introuvable).
            @herve: Felicitations ! Vous habitez ou ? L alternative existe peut etre mais elle est etremement difficile a Paris. A moins d accepter de vivre dans des logements dont l insalubrite risquerait de creer autant de problemes que la vaccination, il est tres difficile de faire vivre une famille sur un salaire.

          8. Je ne comprends pas comment on peut me faire dire ça ; j’ai l’impression de m’adresser à un sourd…
            Quand à votre concubine, mettez-la au boulot, Bon Dieu !
            Comme ça vous resterez à la maison avec bébé.
            Et si (chanceuse) elle ne travaille pas en ce moment, elle garde bébé et elle l’allaite (si elle peut et si elle veut ; faut faire attention avec les gonzesses ces jours, elles veulent disposer librement de leur corps ; faut pas les obliger à allaiter ; pourtant ça simplifierait la vie des trois y compris la sienne car tant qu’elle allaite, elle est pénarde, bébé ne risque pas grand chose…

          9. Pour ce qui est de creer un reseau sur les reseaux sociaux pour garder des enfants non vaccines, c est le meilleur moyen pour que la justice recupere toutes les identites des contrevenants et aille leur rappeler la loi a grand renfort d amendes et de peine de prison avec sursis.

          10. Non. La Loi ne vous oblige pas à vous vacciner contre votre gré. La loi exige que vous soyez vaccinés pour fréquenter les communautés d’enfants socialisés sous sa responsabilité.
            Personne ne vous interdit de garder l’enfant non vacciné du voisin…
            Faut pas être parano ! Vous n’allez pas voir des gendarmes débarquer chez vous armés de seringue…
            Faudrait dormir un peu à moins que vous ayez un bébé à la maison…
            Bon courage !

          11. Bon aller … j’abandonne. J essaie de comprendre ce que tu dis mais ca a manifestement tendance a t’enerver. Je m en voudrais de faire augmenter ton risque CV.
            J espere que j arriverai a tenir jusqu a la publication de ton livre parce ce que d’ici la, j arrive toujours pas a comprendre ton point de vue “pratique” sur les vaccins. Je comprends bien que tu es contre les obligations mais pour le reste, j’ai du mal. Et pourtant, j’essaie … je dois etre un peu stupide en plus d etre sourd.

          12. @akira
            Non, pas sur paris, à la campagne avec une petite maison, un jardin et tous les inconvénients de la campagne. Une sorte de décroissance plus ou moins volontaire.
            Bien entendu sur paris ce serait de très loin bien plus compliqué, du fait des loyers, de l’impossibilité de trouver des voisins pour acheter de l’alimentation.

          13. Il me semble pourtant que la loi m oblige a vacciner mon enfant contre mon gre. Des parents se sont vu condamnes pour avoir refuse de faire vacciner leur enfant (et cela en dehors de toute problematique de garde). Le chef d accusation etait :
            “soustraction par un parent à ses obligations légales compromettant la santé (…) de son enfant”. Ils ont finalement ete condamnes pour refus de se soumettre a l obligation vaccinale. C est cette infraction punie de 6 mois d emprisonnement et 3750 euros d amende dont parle souvent Emilio et que Buzyn dit vouloir abroger (les promesses n engagent que ceux qui les croient). L affaire est montee jusqu au conseil constitutionnel qui a approuve en confimant que la vaccination obligatoire rentrait dans l exigence constitutionnelle de la protection de la sante.
            Je ne pense pas etre si paranoiaque que ca … malheureusement.

          14. L’avant-projet est écrit de la manière suivante :
            Exposé des motifs
            Le présent article vise à étendre les obligations vaccinales, en ajoutant huit
            vaccinations, aujourd’hui recommandées, aux trois vaccinations obligatoires en vigueur.
            Afin d’améliorer la couverture vaccinale, éviter la réémergences de foyers
            épidémiques et lever la distinction entre vaccinations obligatoires et recommandées pour les
            enfants âgés de 0 à 18 mois, le choix de l’obligation vaccinale s’impose. Ces obligations
            pourront être levées lorsque les couvertures vaccinales appropriées seront atteintes et que la
            levée de l’obligation ne risquera pas d’entrainer une baisse des vaccinations.
            Les vaccinations conditionnent l’entrée ou le maintien dans toute école, garderie,
            colonie de vacances ou autre collectivité d’enfants. La mesure supprime par ailleurs les
            sanctions spécifiques relatives au non-respect de l’obligation vaccinale, qui ne se justifient
            plus car le code pénal comporte une infraction générale.

            L’ensemble de ces vaccins est pris en charge par l’assurance maladie, dans les
            conditions de droit commun.”
            Merci de vérifier ce que dit le Code Pénal.
            Cette discussion est très intéressante et doit aller au bout car vous suggérez une autre manœuvre ministérielle : dédouaner le Ministère de la Santé pour laisser à la Justice le soin d’examiner une plainte. Qui dépose plainte ? Le ministère ?
            Serait-ce une autre façon de se donner une fausse “bonne conscience” ?
            Avons-nous affaire à de sadiques pervers ?
            Merci aux juristes de nous éclairer !
            URGENT !

          15. Je ne pense pas qu’il y aura réellement une “mort sociale” des enfants non vaccinés en 2018.
            Les mesures de contrainte vaccinale que voulait promouvoir Fischer, et que le Buzyn veut mettre en oeuvre permettent surtout de rendre plus fréquent la vérification du statut vaccinal des individus. L’objectif est de HARCELER l’individu (les parents) concernant son statut vaccinal (ou celui de leurs enfants).
            Mais il y a une limite qui ne peut être franchie : celle qui va à la fois ternir FORTEMENT l’image des politiques, des professionnels de santé et des entreprises pharmaceutiques.
            S’il y a des révoltes, des humiliations, des accidents trop nombreux, des mesures coercitives appliquées avec zèle …. etc, cela FAIT PARLER, PETITIONNER. Les gens s’expriment dans les médias, sur les réseaux sociaux, auprès de leur proches, l’information se propage, les médecins se font pourrir, les gens consomment moins de produits pharmaceutiques et se renseignent de manière “alternative”, ne croit plus la parole publique… etc
            Il est clair que pour faire du fric, Big Pharma a intérêt à créer “l’argument” (l’obligation légale ou de fait), mais à ne pas trop l’utiliser de manière concrète. Les entreprises (les laboratoires pharmaceutiques) dépensent de l’argent pour sauver leur image auprès du public. Il y a un moment où la colère atteint un niveau tel qu’elle devient communicative et cela peut engendrer des troubles sociaux.
            Concrètement les 3750€ d’amende et six mois de prison ont servi avant tout à “dissuader” (un peu comme la bombe nucléaire).
            Big Pharma a bien compris que la voie la plus intéressante était à la fois de démanteler la bombe nucléaire et de fermer les frontières (exigibilité des vaccins avant l’accueil en collectivité).
            Les 11 vaccins obligatoires, qui ont toujours été une intention clairement évoquée par la ministre, ne servent qu’à détourner l’attention de la vraie problématique : Big Pharma prépare l’avenir, en permettant à la ministre de faire évoluer la liste des vaccins obligatoires en suivant au plus près l’avis du “CTV de la HAS”. Ce que veut le Buzyn, c’est se donner la possibilité de rendre obligatoire “de fait” (de rendre le harcèlement possible pour) tout nouveau vaccin qui serait inscrit au calendrier vaccinal, tout en évitant aux laboratoires de prendre leur responsabilité puisque c’est la solidarité nationale (ONIAM) qui va indemniser les victimes (article L3111-9 du CSP).
            Ce que veut le Buzyn, c’est développer le HARCELEMENT VACCINAL… Son arme la plus puissante pour maximiser ce harcèlement : le carnet de vaccination électronique.
            Il n’y a aura pas de mort sociale en 2018, car il ne faut pas pousser le bouchon trop loi. Il ne faut pas que la politique vaccinale dépasse un certain niveau d’acceptabilité qui pourrait freiner l’inscription de nouveaux vaccins au calendrier vaccinal.
            Je rappelle ce que disait l’avis du HCSP de septembre 2014 (qui a précédé la mission Hurel et la concertation Fischer) [1] :
            => Les autorités compétentes devraient définir un statut juridique pour toutes les vaccinations inscrites au calendrier vaccinal ;
            Harcèlement …
            [1] http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=455

          16. Je pense que tu es bien optimiste. Il n y aura pas de mort social pour le plus grand nombre car l immense majorite des parents feront vacciner, c est tout. Par contre, pour ceux qui ne le souhaite pas (et qui n ont pas la possiblite de garder leurs enfants dans la famille), ca va etre tres tres complique.
            A mon avis, tu reves quand tu anticipes une protestation de masse contre ces vaccinations. Sur le plan de la casse social, ce gouvernement comme celui d avant a detruit quantite de choses sans que personne ne bouge le petit doigt. Et pourtant, ce sont des choses qui faisait bien plus le consensus contre elles que les vaccins qui sont encore tres supportes par la population.

          17. On a en effet l’impression que les gens sont anesthésiés, en ce moment. Les 60% d’abstentionnistes sont bien une réalité. Là encore j’avais prévenu. La désaffiliation touche de plus en plus de gens. Vous ne pouvez plus convaincre quelqu’un qui est sorti du “système”. Ni directement, ni par l’intermédiaire d’une élite, puisque les élites intellectuelles ne représentent plus que le pouvoir, à l’exception de quelques-uns, dont on s’aperçoit en plus qu’ils se réduisent comme peau de chagrin. Tout est aspiré vers le haut, l’argent, le pouvoir, la pensée, qui devient réellement “unique”.
            Sauf que ce système est de plus en plus fragile. Il s’écroulera un jour prochain, parce qu’il est bâti sur des mensonges. Et à mon avis, l’effondrement viendra avant tout de l’économie.

  10. L’ANSM, comment ça marche…pas, la question est intéressante.
    Tout tient dans l’incurie et le bureaucratisme français. Un monstre fort de 1000 Agents en tous genre, de sous-directions, de sous-sous Bureau empilant des dizaines des sous-sous-sous services.
    Avec autant de monde, 50% des médecins français ne connait pas ni son existence et ni sa mission, celle-là, elle ne s’invente pas!
    Aucune liaison avec les réseaux sociaux, on le sait bien car pendant la crise du Levothyrox l’Agence communiquait sur une centaine de cas de patients pour lesquels “il fallait apporter plus d’informations” pendant qu’une bloggeuse toute seule faisaient signer 100.000 malades en détresse qui réclamaient déjà l’ancien médicament!
    Une Agence totalement larguée par son Ministère de tutelle quand par exemple l’ANSM écrit aux médecins de ne surtout pas convertir les ordonnances de Levothyrox en L-thyroxine buvable, emportant dans son incurie thérapeutique le Conseil National de l’Ordre des Médecins de France qui devait relayer ce message inouï de non assistance à personne en danger (*). Message ministériel deux jours plus tard? Convertissez vite, l’heure est grave, ouf pour mon heu.. cousin qui avait appelé immédiatement dans un article précédent les patients à réclamer cette mesure immédiatement!
    Je sais que l’on peut écrire des conneries et des choses intelligentes en fonction des jours, c’est par exemple le cas du gars de la Coupe d’Hygie qui avait posté un mauvais article sur Henri Joyeux, mais celui sur l’ANSM est excellent, du genre de ceux que l’on archive. (**)
    (*) https://www.prevention-sante.eu/actus/acte-iii-levothyrox-tres-belle-actrice
    (**) http://lacoupedhygie.fr/index.php/2017/09/29/lagence-du-medicament-rubrique-necrologique/

    1. Merci, camarade !
      Trèèèèèèèèèèèèèèèèèès intéressant… de montrer que le “Titanic penche déjà alors que dans la salle de bal, les couples continuent de danser…

      1. @ Reliquet; Minoque et autres intéressés : Posté ce jour sur le billet du “Doc s’en mêle” de prévention santé à propos du Levothyrox en réponse à un commentatrice :
        02/01/2017
        “Bonjour à toutes et tous. Je viens de voir le lien de la coupe de phygie, très explicite. Je ne reproche qu’une chose à cet article un oubli majeur dans les médicaments “scandales ” que l’auteur cite ( il parle du Médiator, de la Dépakine etc..;) c’est de ne pas parler du scandale criminel des STATINES, oubli qui me touche personnellement. Il dit qu’une pétition à propos du Lévothyrox à recueilli en quelques jours100ooo signatures, ( tout le monde en parle) mais il ne cite pas la pétition à propos des médicaments anti cholestérol (
        http://petition.ipsn.eu/petition-danger-statines-cholesterol/message.php ) qui a eu elle près de 400000 signatures ( je n’en ai plus le compte). Pas un mot dans la presse, pas un mot nulle part : circulez, y rien à voir. Peut-être le pharmacien qu’il est risquerait d’un énorme manque à gagner – il représente des milliards d’€ dans le monde pour une inefficacité totale en matière de santé cardio vasculaire…
        Mais bon passons et voyons pour le Levothyrox : Entendu ce jour au actualités TV, ( A2 je crois) que la ministre avait autorisé de piocher dans la réserve tampon de l’ancien médicament et de délivrer celui qu’ils allaient faire venir d’ Allemagne ( 90000 doses?…) , que les médecins devaient bien préciser le nom de ce médicament mais surtout que le nouveau fait l’objet d’une demande d’ homologation en Allemagne et en Suisse, mais que de toute façon UN NOUVEAU MEDICAMENT allait apparaître prochainement sur marché (????) – j’ai pu mal comprendre – mais …
        Est-ce là la réalité de la situation de ce grave problème ? Un nouveau médoc ? A quel prix ? Plus cher certainement car je n’ai jamais vu un” nouveau” princeps meilleur marché. Tout est là sans doute. La santé de malades ? l’ANSM étant malade elle-même, vous n’avez pas la naïveté de croire qu’elle s’en préoccupe…”
        Bon, j’espère que mon post n’a pas été pris pour une torpille, mais je voudrai que quelqu’un me confirme, ou infirme mais je suis sûr de moi mais j’ai pu mal comprendre, qu’un NOUVEAU médicament pour les problèmes de la thyroïde était sur la rampe de lancement.
        Si tel était réellement le cas, je crois qu’on peut comprendre la gesticulation politico – pharmaco Industrielle à propos de ce changement soudain et contre nature ( mais pas contre productif semble t-il – je parle de des du côté financier bien sûr) d’un médicament qui, pour une fois, fonctionnait très bien sans trop d’effets secondaires.
        Qui sait ?

        1. Cette affaire assez lamentable à mon avis illustre pourtant deux points essentiels :
          1) l’incapacité des médecins (le corps médical) à gérer une affaire simple !
          2) la perte de confiance des français vis-à-vis de autorités…
          On ne peut pas faire mieux !
          Sauf, peut-être, avec les vaccins obligatoires : vu le niveau des uns et des autres (à la lumière de leur thyroïde respective)…

        2. J’ai lu votre billet Inoxydable sur le Doc s’en mêle et c’est bien de vous mêler de rapporter que nous n’avons pas eu la même chance d’avoir une telle porte-parole sur les méfaits des statines et ses pétitions restées non retentissantes mais c’est sans doute parce qu’elles sont globalement et quotidiennement moins invalidantes, elles sont vraisemblablement mieux supportées parce qu’il est tellement ancré dans l’esprit par une majorité de patients, de dOctors, de cardios, qu’elles protègent de subir la vindicte des MCV et AVC. Mireille Darc devait être sous statine depuis un bail … j’ai des tas d’exemples d’anonymes, de médecins aussi qui s’empoisonnent sans vouloir écouter, lire ou tenter de comprendre ce qui est dénoncé certes sans grand tapage mais depuis un sacré bout de temps !
          J’ose croire qu’elles finiront par disparaître petit à petit pour être remplacées par autre chose et là tout sera encore à refaire tant que nous n’aurons pas une politique de santé exemplaire, dénuée de tous conflits d’intérêt et des experts indépendants afin d’obtenir une garde rapprochée dès qu’une nouvelle molécule est mise sur le marché … C’est là-dessus qu’il faudrait peut-être se battre et torpiller mais ce n’est pas demain la veille hélas !

          1. Entièrement d’accord avec vous Minoque. aucun impact de “notre ” pétition car aucune célébrité ne se sent concernée. Ceux ou celles qui ont des problèmes cardio vasculaires se rapprochent des grands pontes médicaux parisiens, suivent à la lettre leurs prescriptions … statinesques, sans se poser la question de savoir si ça leur fait vraiment du bien, ils s’imaginent se préserver de l’avenir, de la déchéance physique.
            Grave erreur, on ne peut que ralentir ces effets ou en prévenir quelques uns en suivant les conseils simples et ô combien judicieux de certains esprits éclairés … et contestataires.
            Ils ignorent, comme la majorités des gens sous influence, que les statines, n’ayant pas toujours d’effets indésirables immédiat, sauf peut-être pour ce qui est des douleurs musculaires mais plus souvent des effets torpides, sournois très dangereux, n’éveillent pas les soupçons de ceux qui en sont victimes et les grands sorciers dont ils suivent religieusement l’avis,se gardent bien de les informer à ce propos si tant est qu’ils en soient eux même informés.
            je dis « sorciers » car notre société est divisée en 3 catégories de personnes, comme dans les sociétés tribales, : le vulgum pecus comme nous, les chefs et entre les deux les sorciers qui agitent leur bâton de médecine et gare à celui qui oserait contester son pouvoir, la malédiction s’abattra sur lui qu’il soit en haut ou en bas de l’échelle sociale, il est intouchable,
            En outre des vedettes du spectacle, des monstres sacré comme Depardieux, véritable grande gueule de sa profession, ne se sentent pas concernés par ces questions : bien qu’il ait été opéré du cœur il y a quelques années, il vit sa vie chaotique en la croquant «  a pleine dents » comme le titre d’une émission culino voyageuse que je regarde de temps en temps dans laquelle il manifeste un appétit féroce, des goûts culinaires très « terroir » et un humour parfois très « gaulois » ; Lui c’est « carpe diem », faudra pas compter sur lui pour impacter le public sur notre combat. Hélas.

    2. Mais Vincent , t’es pas en consultation ce matin? lol …
      L’ ANSM , comme tous les “bidules” bureaucratiques , finalement ne servent à rien…
      Sur le levothyrox, le bazar continue…. Ils mettent l’euthyrox ( stock allemand ) mais c’est provisoire… et 90 000 boites pour 20 000 pharmacies, ça ne va pas aller loin…
      Maintenant je demande en controle TSH et T4 , parce que , visiblement il y a un certain nombre de cas symptomatiques avec TSH dans les clous mais T4 anormales…..m’en vais de ce pas vérifier les miennnes…..):

  11. Une belle journée d’automne commence. La nature est magnifique, la luminosité extraordinaire.
    Grâce à ce blog sur lequel je suis arrivée par hasard, j’ai eu la chance de rencontrer virtuellement ou réellement des individus conscients, libres, engagés et surtout profondément humains.
    Je me sens remplie de gratitude. Le monde n’est pas si noir et tous les espoirs nous sont permis.
    J’ai envie de vous dire merci d’être là et d’être chacun à votre manière et avec vos moyens quels qu’ils soient “le changement que nous voulons voir en ce monde”.
    C’est la minute optimiste mais c’est important de cultiver un regard positif sur les événements.
    Belle journée à tous !

  12. Bonjour Docteur; Bon congrès à Paris.
    Mais pour en revenir aux démarches qu’on peut faire soit même pour lutter contre l’OBLIGATION VACCINALE à outrance qui s’annonce, voici ce que j’ai fait à titre personnel en adressant par retour du courrier à ma Mutuelle qui gère ma Sécurité Sociale ma “prise en charge du vaccin anti -grippal. Ce sera sans doute anecdotique, mais tout le monde, en out cas ceux qui reçoivent ce courrier et qui sont contre cette obligation, peuvent faire . Voici : ( J’ai ôté mon identité dans ce post)
    “Inoxydable
    le 29 septembre 2017
    Réf. Votre courrier relatif à la prise en charge vaccinale 
    Monsieur le Directeur général,
    J’ai bien reçu votre invitation à me faire vacciner contre la grippe. Comme toutes les années j’ai envisagé de le jeter à la poubelle, mais cette année, compte tenu de la propagande multi médias pro vaccins à la botte ou manipulée par la grands laboratoire pharmaceutiques avec la complicité d’une ministre remplie conflits d’intérêts et qui applique la phrase de la ministre précédente, « la vaccination ça ne se discute pas ! », et es délires vaccinalistes outranciers et clownesques de Michel Cymes à la TV qui insulte ceux qui ne sont pas de son/ de leur avis et réfractaires( la « société du spectacle dans toute sa médiocrité », eh bien moi, compte tenu qu’on est encore ( et je me demande pour combien de temps …) en République,je la discute.
    De nombreux vaccins ont montré soit leur inefficacité ( BCG par ex..) ou des effets secondaires très graves ( anti polio, hépatite B , Gardasil – très dangereux- plus enclin à stériliser les gamines, les adjuvants comme l’aluminium ) voyez la littérature scientifique à ce sujet (1) et je ne parle pas du scandale du vaccin H1 N1 de triste mémoire.
    Pour ma part ainsi que de celle de mon épouse, nous n’avons jamais été vacciné contre la grippe sauf cet inutile fois là « pour protéger » éventuellement notre petite fille qui elle ni ses parents ne se sont pas fait vacciner. Point de grippe dans toute ma famille ( 4 enfants).
    Je précise qu’à part de légers symptômes de « refroidissements » lors séjours à la neige et petite bronchite ( 1 en 5 ans) nous n’avons jamais été malade de la grippe. Bien qu’ayant côtoyé, discuté avec des « grippés » en rencontres fortuites, pas de grippe depuis des DECENNIES ! De simple mesures de prudences envers notre famille lors de quelques cas de rhumes permet à tous d’éviter une contagion.
    Alors évitez l’injure que vous me faites de me culpabiliser en affirmant «  Vous faire vacciner permet aussi d’éviter de transmettre la grippe à votre entourage » !
    Par ailleurs ayant vu comment ont terminé leur vie mes beaux parents en maison de retraite malgré les vaccins administrés, j’en suis à me demander si  …plus on vaccine, plus il faut vacciner« …Pour le business, c’est le jackpot !
    Ce n’est pas que je ne crois pas aux vertus des certains vaccins, mais le jours où les intervenants sur des catastrophes comme à Haïti ou dernièrement lors des ouragans consommeront de l’eau indigène au lieu d’eau en bouteille alors qu’ils sont vacciné contre le Choléra ( voire même le problèmes de la peste à Madagascar, problème récurent…) – je pourrai vous citer d’autres exemples – je me laisserai vacciner sans discuter et pas besoin d’une OBLIGATION VACCINALE de 11 valences pour nos nouveaux nés ( criminel…) pour cela.
    Par ailleurs, en quoi ceux qui ne sont pas vaccinés présentent ils un danger pour ceux qui le sont si les vaccins sont sensés les protéger ?
    Les vaccins ne sont pas des médicaments et il n’y a pas d’ essais sur la durée de plusieurs années sur d’éventuels effets pernicieux et dangereux avant leur autorisation de mise sur le « marché » et même dans le cas des médicaments, lorsque leur inutilité est prouvée ( statines) et leur effets secondaires épouvantables sont niées, la doxa dominante persiste et dure malgré les preuves scientifiques qui confirment ces effets dont j’ai été personnellement victime durant 10 ans … (2) depuis 5 ans que je ne prends plus ces « mrd », la plupart ont disparus ( F.A) mais la lutte contre le diabète – sans médicament- induit par les statines est une bataille de tous les jours grâce à l’exercice physique et à la maîtrise de ma glycémie par l’alimentation.
    Je peux ainsi à tout moment vous apporter mon témoignage personnel en ce sens et vous serez surpris de ma forme physique actuelle qui n’a plus rien à voir avec celle de ma période d’intoxication par les anti-cholestérol.
    Quelle est la relation entre ma décision de refuser les vaccins et même les médicaments comme les statines ?
    Tout simplement les mensonges et les manques de preuves scientifiques sur leurs efficacités et les manipulations de certains scientifiques pour entériner leurs diktats bien qu’ils soient dénoncés (3)
    Ne voyez pas dans ma longue missive un quelconque grief contre vous mais plutôt contre un système pervers, trompeur et maintenant dictatorial et surtout ne m’avancez pas la (théorie du complot) !
    C’est pourquoi je vous demande, monsieur de directeur général de la MGP, de ne plus m’envoyer ainsi qu’à mon épouse, vos courriers d’invitation à me soumettre à la vaccination, quelle qu’elle soit , vous ferez une économie de papiers, de produit vaccinaux , de timbres et d’argumentaires qui ne me touchent plus depuis longtemps maintenant.
    Nonobstant ce que j’ai écrit ci-dessus et qui pourrait vous blesser, veuillez agréer monsieur le directeur général de la MGP, mes sincères salutations mutualistes .
    …….identité
    Voyez ces liens, articles et livres que vous pourriez consulter:
    (1) Risques des vaccins anti-HPV : une réévaluation par l’Agence européenne – et un quizz pour « blaireau de base » Site du Dr Marc Girard « Roland Simion.
    (2) Dernière parution – Michel de Lorgeril – Docteur en …michel.delorgeril.info/derniere-parution
    (2 bis) https://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/vaccins-et-maladies-autoimmunes-association-confirmee/comment-page-1#comment-34717
    (3) https://www.lessymboles.com/vaccins-comment-loms-manipule-les-criteres-pour-camoufler-les
    deces/”
    Bien entendu, je vous autorise à faire connaître ce courrier lors de votre intervention si cela peut-être utile.

    1. Bravo !
      Bien discuté !
      Je me demande encore ce que je vais dire lors du congrès de l’IPSN ; je crois que je vais surtout donner la parole aux présents et essayer de discuter à partir des questions…
      N’oubliez pas une chose : 95% des bébés aujourd’hui sont vaccinés au cours des 12 premiers mois avec les 11, même si seulement 3 seulement sont “obligatoires”…
      De la même manière, personne n’est obligé de “bouffer” sa statine ; pourtant ils le font…

      1. Ben l état de tes recherches sur le sujet, j’espère. Impossible de venir mais je vais essayer de suivre en streaming.

      2. Bonjour
        C’est pas étonnant que 95 % acceptent les 11..95 %c’est peut -être beaucoup. ..On peut pas seulement jetter la pierre aux parents. ..Il y a une telle pression de la part de beaucoup de medecins. .franchement certains ils nous attendent presque avec la piqûre à la main…Mais pas avec des arguments scientifiques.. En tout cas pas de discussion possible. ..Certains vont jusqu’à refuser certains patients qui ne veulent pas faire tous les vaccins. ..On est loin de Martin W ..C’est juste insupportable ! !Et notre légitimité est mise à mal
        Autant dire qu’on est plus dans le soin..

      3. Merci pour votre appréciation mais hélas, pour des raisons familiales qui me bloquent soit chez moi ( garde nounou d’une petite filles en alternance avec sa mam qui travaille) ce mois d’Octobre et début Novembre est ingérable pour moi et septembre a été le mois des anniversaire ( 3) plus la fête d’une naissance, évènements heureux qui toutefois ont plombé mon budget.
        Pourtant, ce serait un réel plaisir pour moi d’assister en direct à ce congrès, peut-être un jour à l’occasion d’une visite à ma fille, Pais est loin de chez moi .
        Je boirai un coup à votre santé aujourd’hui.

      4. Excellente la conférence au congrès !! la salle était beaucoup trop petite…On a dû s’asseoir par terre…Le format aurait mérité une plénière et plus de temps mais plénière = pas de question du public.. L’idéal aurait été une plénière suivie d’un débat dans le petit amphi ( les 2 autres années , ça se faisait ) …
        Hier j’ai assisté à la conf de Gherardi, le mécanisme de l’aluminium est ceci dit intéressant ( j’ai acheté son bouquin,) .. Il y a quand même un véritable problème avec les adjuvants .. Les vétérinaires l’ont compris avant nous… Les vaccins pour les animaux fabriqués par Merial sont sans adjuvants et surtout sans alu.. On a noté une forte prévalence des fibrosarcomes en particulier chez les chats , tumeurs développées entre les omoplates là où est injecté le vaccin.. J’ai eu 2 chats qui en sont morts (‘ opérés plusieurs fois de ces tumeurs qui reviennent malgré la chirurgie et de plus en plus grosses, 90% de récidives , la chirurgie des tumeurs étant au fil du temps , de plus en plus délabrante , on est obligé de les euthanasier ). Je me souviens que déjà à l’époque ( il y a une vingtaine d’années ) les véto s’en inquiètaient et lors du vaccin , massaient la zone ( espérant faire diffuser l’alu j’imagine ) et essayaient de ne pas piquer toujours au même endroit ) .. quand on y pense , 1 vaccin par an avec l’alu qui s’accumule… en tous cas , depuis qu’ils sont passer au vaccin sans alu , les fibrosarcomes, les véto n’en voient plus.. ( je poserai la question à mon véto mais comme je n’y vais quasi plus ( ne vaccinant plus mes chats et les traitant moi même en phyto,et homéo )..
        En tous cas, après Gherardi est intervenue l’avocate de l’assoc qui demande le retrait de l’alu puis Joyeux.. ça m’a fait marrer parce qu’ils se sont sentis obligés de préciser bien fort qu’ils n’étaient pas contre les vaccins… la peur d’être assimilés à des “déviants” c’est dingue….

        1. Oui, malheureusement, mais cette peur est belle et bien fondée… C’est pas juste de la parano!…
          Joyeux, qui pourtant clame haut et fort ne pas être “contre les vaccins” est assimilé à un antivax primaire par à peu près tout le monde.
          A partir du moment où l’on s’interroge sur les vaccins, on est traité d’antivax et on perd toute crédibilité. C’est une vraie limite pour lancer un vrai débat sur les vaccins et être écouté.
          Je pense que c’est pour cette raison que ces personnes disent très haut et fort qu’elles ne sont pas opposées aux vaccins.

          1. @MDL
            Absolument!
            Je compte sur vous pour nous ouvrir la voie!!! (ce que vous faites d’ailleurs… enfin ce que nous essayons tous de faire ici il me semble)

  13. Je ne me souviens plus si Bourdin a reçu Gherardi. En tous cas, il a reçu le “médiatique” Joyeux.
    Concernant Gherardi, sa dernière intervention médiatique à été reprise massivement par la presse, notamment ici :
    http://m.leparisien.fr/societe/aluminium-dans-des-vaccins-nous-ne-pouvons-plus-perdre-de-temps-22-09-2017-7277523.php
    Avec ce merveilleux commentaire : “Je suis tout sauf un anti-vaccins, il faut être fou pour l’être.”
    Alors que la menace la plus imminente est qu’on sanctionne les familles qui ne vaccinent pas leurs enfants avec toute une série de produits augmentant PRÉCISÉMENT les quantités d’aluminium injectés aux individus, pour lui il ne faut plus perdre de temps pour que la recherche avance sur les dangers de l’aluminium des vaccins.
    C’est comme ceux qui “respectent beaucoup madame la ministre” et ne veulent pas “prendre position sur les 11 vaccins obligatoires” : il ne faut pas compter sur eux pour que la moindre prise de position de leur part soit utile pour lutter contre l’obligation vaccinale.
    Après le 1er janvier 2018, on CONTINUERA à médiatiser l’aluminium… Le Figaro, Le Monde, Slate (et Nau), France 5 etc seront contents, il pourront continuer à prétendre donner la parole aux “antivaccins complotistes” en relatant les études nombreuses qui montre la sécurité de l’aluminium des vaccins. Par contre, vous n”entendrez JAMAIS dans le Figaro un article dénonçant les OGM dans les vaccins, les procédures “fast-track” toujours plus nombreuses, les contaminants, l’insuffisance (au sens large) de l’evaluation de la sécurité des vaccins, les conflits d’intérêts, l’absence d’évaluation indépendants des statines… etc.
    Le sujet qui doit détourner l’attention du citoyen des VRAIS scandales, ça sera encore et toujours l’aluminium.

      1. Bien sûr qu’il faut être fou pour être “antivaccin”, car vous risquez d’être lapidé sur la place publique, en tout cas discrédité très rapidement. Je suis volontairement provocatrice, mais la menace qui plane sur ceux qui émettent des objections est palpable.
        Ce rapport est tout de même intéressant et pardonnez Emilio ma grande naïveté, mais cela contredit tout de même ce que prétend la ministre lorsqu’elle affirme sans l’ombre d’un doute que les adjuvants n’ont aucune nocivité. Pour les victimes, cela peut représenter un espoir de reconnaissance.
        Pour ne pas être dégommé trop vite, on peut concevoir qu’il est utile d’avancer à pas feutrés.
        A demain peut-être au congrès de l’IPSN ou le 15 octobre à Paris.

        1. Le comportement des pourfendeurs de l’aluminium n’a pas de sens : c’est comme si on menaçait des végétariens de les obliger à manger une entrecôte et que certains de leurs représentants se mettaient à négocier la sauce … aluminium ou phospate de calcium ? Insensé… Comment ces représentants pourraient au contraire apporter autre chose que le désespoir ?
          Je me demande s’il y aura toujours des gens demandant le “retour du DTP sans aluminium” en 2018 une fois que les 11 vaccins seront devenus obligatoires et que Buzyn sera en train de réfléchir aux modalités d’une “grande campagne de vaccination scolaire” avec le Gardasil 9 en même temps qu’elle rendra exigible la vaccination antigrippale avant toute entrée en collectivité.
          Je n’essaie pas d’être provocateur, j’en ai juste marre que tout l’espace médiatique soit occupé par l’aluminium.

          1. L’aluminium est une partie du problème ; pas forcément comme le voit R. Gherardi ; mais au-delà du doute, l’aluminium vaccinal est un problème qu’on aurait tort de négliger.
            Je vous invite à venir écouter la suite samedi à 15:00 au Congrès de l’IPSN

          2. J’ai fini le livre de Gherardi. S’il s’est focalisé sur les adjuvants aux vaccins, il ne nie pas pour autant d’autres effets secondaires. Sa grande peur a été d’être assimilé aux anti-vaccins, ce qui l’aurait discrédité à jamais et lui aurait coupé tout espoir de financement. Avec d’autres savants de la Fondation Dwoskin, il a établi un programme de recherche portant sur 1) les mécanismes biologiques et les facteurs de risque des vaccins, 2) les additifs vaccinaux, 3) les effets des vaccinations multiples, 4) les biais dans l’évaluation des risques et des bénéfices des vaccins, 5) les maladies auto-immunes induites par les nouveaux vaccins.

          3. Pourquoi les gens qui remettent en cause l’aluminium vaccinal ne remettent pas en cause l’obligation ?
            Parce qu’ils sont persuadés par les autorités de l’efficacité vaccinale. La soumission à l’autorité fonctionne quant même un peu. La remise en cause ne va pas en profondeur. C’est trop gros pour être vrai.
            C’est le doute sur l’efficacité qui jouera le rôle d’effet “dominos”. Une fois déclenché, ils gratteront plus loin.

          4. Je crois qu’une partie des gens qui remettent en cause l’aluminium est parce que cet adjuvant semble produire des effets secondaires multiples et parfois diffus. E3M (ou le truc approchant) se bâtent contre l’alu parce qu’ils pensent qu’il est responsable des myophamacromachins (M. Girard les conspue parce qu’il pense que cette maladie existe déjà et que c’est une forme de SEP – j’ai compris un truc comme ça dans ses articles), mais ce qu’ils rejettent en fait est l’adjuvantation, ce qui revient à rejeter la vaccination dans l’état actuel. Car il faut le savoir, pas d’adjuvant, pas de réponse immunitaire. Le mythe vaccinal dépend de l’adjuvantation (même si on enlève ceux destinés à la conservation). De plus la vaccination repose sur un assemblage de choses individuellement vraies, c’est pour cela qu’il est difficile de se battre et qu’il est facile de scientifiquement envoyer bouler les ‘anti-vaxx’ :
            1 – lorsque l’on attrape une maladie, on crée des anti-corps qui nous protègent pendant un certain temps contre cette maladie. (vraie)
            2 – si on met un virus pathogène (en partie affaibli, ou non entier sinon c’est las vegas) ET un adjuvant pour exciter le système il se produit une création d’anti-corps. (vraie).
            3 – les vaccins créent des anti-corps.(vraie)
            4 – Ne pas attraper les maladies évitent les effets secondaires grave de ses maladies (vraie).
            Voilà, en gros, ce que l’on sait, et c’est juste un méta vulgarisation car chacune de ses “vérités scientifiques” est en fait un regroupement d’études plus pointillistes du genre lorsque j’introduis tel partie de tels virus avec tel adjuvant après tel traitement, j’obtiens tel type de réponse. Ainsi chacune de ses recherches pointillistes est vraie MAIS ce qui n’est pas forcément vraie est l’assemblage du tout pour en faire une vaccination qui est le meilleur moyen pour combattre les maladies. Parce qu’il faudrait démontrer, à grande échelle que c’est vraie ce qui est impossible. Donc on fait des analyses libres sur des stats, en gardant ce qui nous intéresse et en écartant le reste et paff, le vaccin ça marche. Il suffit ensuite d’écarter les effets secondaires comme des coïncidences temporelles et voila.
            Par contre, le point majeur qui n’est pas démontré, et c’est pour cela que je refuse les vaccins maintenant : LA RÉPONSE SE FAIT À CAUSE DE L’ADJUVANT ET PAS À CAUSE DU PATHOGÈNE. Et donc que très souvent le corps réagit contre le pathogène, mais qu’elle preuve existe qu’il ne peut absolument pas réagir contre autre chose que le pathogène. Ainsi j’ai lu, il y a longtemps, que le squalène est un adjuvant utilisé qui ressemble pas mal à la myéline et donc le système peut se mettre à combattre la myéline et que le syndrome guerre du golfe pourrait aussi venir de là.
            Maintenant il n’y a aucune étude contre vrai placebo, ce qui est la base même de la science, tout le reste c’est de la merde.
            LES DONNÉES DE RECHERCHE SUR LES VACCINS NE SONT PAS PUBLIQUES. Ainsi les labo font ce qu’ils veulent et disent ce qui les arrange. Donc la vaccination c’est de la merde. C’est d’autant plus de la merde que c’est injecter à des gens bien portant (et même des enfants) des produits qui sont censés les protéger de trucs tellement rare en france aujourd’hui, qu’on est obligé de faire pleurer paulette sur le bébé de 6 mois que l’on ne peut pas vacciner et donc qu’il faut vacciner tout le monde sinon on est des sales égoïstes. Personne ne veut se pencher sur les vaccins et MSN, mais j’avais lu qu’il y a genre 2 fois plus de MSN dans les 15 jours suivant un vaccin que dans les 15 jours suivant. C’est statistiquement impossible. Personne pour vérifier, c’est hyper simple, un coup de requête sql sur les bases de la cpam et paff une réponse (à la louche 400 msn par an).
            Je crois qu’il ne faut pas demander des vaccins sans alu, il faut demander de voir les études publiques sur l’innocuité de l’aluminium, les études qui ont permis de les utiliser comme adjuvant dans les vaccins. Et pour chaque adjuvant, les études d’innocuité, de manière publique, pas juste 3 chercheurs qui doivent payer un abonnement à un truc.
            Cela aurait plus de gueule d’une part et se serait marrant de voir comment ils répondrait à cela.

          5. Il y a plusieurs niveaux de “contamination” des données réelles, qu’il s’agisse des vaccins ou des statines ou d’autres choses…
            Le “secret industriel” derrière lequel se cachent les experts, conscients ou pas de leur non-expertise réelle [seuls les services R & D et marketing de l’industriel savent le fin mot de l’histoire ; tous les autres sont des marionnettes…] est le vrai problème. Tant que des experts indépendants ne seront pas autorisés à vérifier les dossiers cliniques des essais cliniques (dès la 1ère seconde du début de l’essai), ils vous mèneront en bateau ; jusqu’au Cap Horn s’ils le veulent !

          6. @Stéphane : Il me semble que les preuves de la dangerosité existent déjà, depuis longtemps, de manière indépendante de la seule question aluminique.
            Pourquoi parler autant de l’aluminium si ce n’est pour détourner l’attention du fait que l’obligation vaccinale supprime le SEUL pouvoir définitif du citoyen : refuser de consommer un produit dans lequel il n’a PAS CONFIANCE ?
            Que font les différents protagonistes de l’affaire Mediator à une heure aussi grave pour la liberté vaccinale ?
            L’obligation vaccinale va autoriser ENCORE PLUS de procédure accélérée de mise sur le marché pour les nouveaux vaccins, comme ce fut le cas pour le Pandemrix ou le Gardasil :
            http://www.rolandsimion.fr/spip.php?article311

          7. Bien sûr !
            Mais il y a encore plus astucieux [ils auront toujours de l’avance sur vous…], c’est rendre un vaccin obligatoire (par exemple, l’actuel vaccin contre la coqueluche) puis le modifier (par exemple avec une manipulation génétique ; bref faire un OGM) et s’abriter derrière l’obligation pour vous faire accepter l’OGM…

          8. je sais bien qu’ils se cachent derrière le “secret industriel” pour ne pas dévoiler leurs trucs. Et puis, comme ils changent régulièrement les vaccins, il est impossible de vérifier sur le long terme l’innocuité (ou pour être plus honnête,le degré de dangerosité), c’est pour cela que le combat compliqué et de longue alêne mais, je pense,le plus important du siècle qui arrive est ;
            santé publique = données publique.
            Tout à dispo sur un site du style data.cpam.gouv.fr avec pour chaque produit, médoc, la totalité des études (même de phase 1), avec la gestion de la pharmacovigilance, TOUTES les déclarations, avec le motif de refus si elles sont refusées. De toute façon, c’est farci de brevets quel intérêt de cacher ?
            Instauration d’amendes TRÈS lourdes pour les labos qui cacheraient des déclarations d’effets secondaires (genre 1 million au coup, pas de seuil plafond) et une radiation de l’ordre du médecin qui ne veut pas déclarer les effets secondaires, apporté par la preuve d’un recommandé lui demandant de faire cette déclaration et ou il fournit la preuve (le numéro de déclaration). Quitte à rémunérer le médecin qui a fait cette déclaration par un acte spécial (genre 50 euros, puisqu’ils veulent le faire pour le médecin qui consulte un ‘gros’).
            Voila la solution pour rendre confiance.

          9. @Air V2
            L’air de rien notre Air V2 à l’haleine au fer blanc, c’est qu’il en veut l’animal ! Il y a eu, si je ne m’abuse, déjà quelques retentissants procès chez nos cousins Gringos contre l’industrie, ce qui n’empêche la dite industrie de poursuivre son unique objectif. On peut, à la manière d’un sinistre clown politique, menacer du fer et du feu, et le faire, sans jamais obtenir le moindre résultat. Exiger la transparence relève du droit et de la loi, peut-être, sans autres recours à l’arme blanche, peut-on envisager un combat à l’amiable ? Sur l’autre terrain, il semble, hormis si nous prenons le maquis, que nous risquons quelques pertes. Auriez-vous mon cher Air V2 tendance à lier sabre et goupillon ? Humour !!!!!!!

          10. oui, je crois qu’on peut les prendre en tenaille, une branche d’enragés tapant sur tout sans discernement, rabâchant sans cesse que les politiques et les autorités sont des mauvais ou des truands (les deux n’étant pas exclusifs) : il suffit d’aligner la cohorte des scandales sanitaires pour convaincre même le plus réfractaire.
            Et d’un autre coté un approche plus sournoise, qui demande la publication de toutes les études, toutes les phases, une fois le médicament sur le marché, comme de toute façon il y a des brevets il y a peu de risques industriels. Y compris la pharmacovigilance.
            On va être confronté à plusieurs écueils :
            – Le secret industriel, fer de lance de l’industrie. Mais on peut répliquer sur 2 plan :
            * La science ne fonctionne pas avec le secret (la preuve), puisque c’est le partage des informations pour refaire l’expérience. Ensuite, il n’y pas les données du process de fabrication (comment ils font). Et comme de toute façon tout est écrit dans la composition, quels secrets doit-on cacher ?
            * un slogan simple : “pas de secret pour notre santé”. Facile à retenir, facile à propager et difficilement contrable, quel politique va nous expliquer que ce que l’on nous donne doit être secret.
            – c’est compliqué de faire, alors là facile à contrer, comme déjà tout est informatisé et que les gens ne tapent plus à la machine sur papier vélin, il est très simple d’uploader sur un site gouvernemental : un ‘dossier’ par médoc et les doc à l’intérieur. Si les labos sont capables de traiter la complexité des dossiers juridiques des amm et ne sont pas capables de mettre à dispo les données des études, il y a un soucis majeur.
            – les gens vont paniquer car ils ne comprennent rien. Là cela va être plus difficile pour eux de dire cela (mais ils vont essayer), car ils vont se prendre des shit storm (les gens ont du mal à être pris pour des cons). On peut rétorquer que de toute façon avec l’ère d’internet les gens ont accès a des informations, plutôt que ce soit des thèses complotistes, autant que ce soit les vraies données. Et le site de consultation des données peut tout à fait proposer une part de vulgarisation expliquant les grandes lignes de ce qui fait une étude… biostats etc…. et que de toute façon, il y aura des vrais sachant qui finiront par prendre le leadersheep (c’est comme cela que ça marche sur internet : en droit on va lire la page de eolas et pas celle du fn) et fourniront les explications. Parce qu’il est plus simple de contrer des affirmations comme : le nouveau levothyrox donne le cancer avec “non, regardez, les études montrent exactement le contraire”. Et puis cela permettra d’élever le niveau des patients en leur donnant les informations, ce qui est une étape nécessaire dans la responsabilisation des patients : comment être responsable si on ne sait rien ?
            Il y a effectivement des gens qui penseront que les documents fournis seront faux, il suffit pour les convaincre de mettre des amendes très dissuasives pour dossier non complets ou manipulation d’informations.
            Et la pharmacovigilance se fait sur ce même site, avec suivi des déclarations (avec un num de suivi) et suites données à aux déclarations (raisons du refus par exemple, et par qui).
            Donc le slogan général : santé publique = données publiques.
            On sait que tout ne peut pas être fait du jour au lendemain, mais on commence par les trucs OBLIGATOIRES, ce que les gens ne peuvent refuser, puis ensuite les produits les plus prescrits, puis ensuite les autres. Si un produit obligatoire n’a pas ses données fournis, au bout de 1 an, l’obligation est obsolète, si au bout de 5 ans pour les autres, ils perdent leur remboursement.On peut tout à fait mettre les données des medocs qui n’ont pas encore d’amm, ce qui poussera la compétition (libre et non faussée) entre les labos (donnant de la place aux petits). Il y aura toujours des petits labos qui seront intéressé de prendre la place des gros en fournissant leurs études. Et je pense que puisqu’il y a plusieurs marques pour les même médocs, certains patients, à choisir, préféreront la marque qui a ses données en ligne plutôt qu’une autre. La loi du marché quoi, il devrait aimer jupiter.
            En capitalisant sur les scandales récents, ça peut prendre : on ne dénigre personne, on demande juste, comme pour la science d’avoir les données accessibles.
            La phase 2, pour 5 ans après l’ouverture des données, est de demander, pour les amm, quels scientifique ont relus les données et ont accepté de délivrer l’amm.
            Maintenant, je pense qu’il faut ajouter à ces demandes “simples” des trucs plus complexes qui sont de moindres importances et plus ‘difficile à obtenir’ toujours dans le cadre de la transparence, peut être le volume de Chiffre d’affaire des médicaments ou nombre de boites vendues, des trucs facile à obtenir pour les labos ou les autorités, histoire qu’ils se concentrent dessus pour refuser et qu’on lâche en disant ok, juste les données alors.
            De mon point de vue, c’est la bataille la plus ‘simple’ car nous avons derrière nous les us et coutumes de la science : la publication, nous ne froissons aucun médecins dans leur pratiques et nous n’accusons personne de collusion. Par contre, refuser, pose automatiquement la personne qui refuse dans le camps des collusions. Je pense même que l’on peut trouver une pelle de scientifiques et médecins qui sont d’accord pour demander cela, cela n’engage à rien.

          11. Vous êtes plein d’idées et d’initiatives potentielles : il serait temps que vous adhériez à l’AIMSIB afin de faire profiter tout le monde de votre énergie !
            Merci d’avance

        2. @MdL : franchement, si je voulais dépenser 110€ pour la cause que je défends, ça ne serait sûrement pas pour aller voir la seule conférence d’une heure qui m’intéresse au milieu de 2 jours de conférences qui ne m’intéresse pas.
          Je suis plutôt réfractaire au médecines “douces” (même si je vais lire le livre de André Mahé sur Quinton, ça va me changer) … et il paraît qu’un livre largement plus complet sur la question des vaccins paraîtra début 2018, et qui n’a aucune chance d’être moins intéressant qu’une conférence d’une heure.

          1. Rien ne vaut un livre ! Mais celui de M. Georget est déjà une belle “somme”, très complet, je suis curieux de voir ce que MdL va apporter en plus ! C’est un vrai défi de passer après Georget.

  14. Les vaccins ne sont pas 1 enjeu national, puisque 8 enfants sur 10 sont vaccinés et que l’objectif est d’arriver à 9 sur 10 (personne ne songe à 10/10), donc “tout ça pour ça”… Bcp de bruit pour rien. Aussi Bourdin s’en bat l’oeil, ce qui l’intéresse c’est la CMU, le tiers payant, le mini vieillesse… Le Monsieur est 1 humaniste

    1. Vous ne connaissez pas encore assez l’idéologie de “repasseuse” dont elle vous gratifie plusieurs fois par semaine ?
      Et ce crétin de Bourdin, quand interroge-t-il quelqu’un de compétent plutôt que d’autres “repasseurs” de l’autre camp ?

      1. Bien d’accord avec vous Amiral et pourtant il n’y a pas si longtemps j’adherais à sa causticité qui en réalité sait très bien masquer la mascarade organisée ! Avec Agnès B il n’a même pas relevé les controverses il a acte ses propos et pi c’est tout ! Il avait pourtant bien reçu le professeur Gherardi ?

        1. Attention aux médias du groupe Drahi, très très proche du pouvoir.

          1. Patrick Drahi, petit entrepreneur du câble, est devenu milliardaire quand Macron, alors ministre de l’économie, a autorisé le rachat de SFR par la PME Numéricable. Drahi s’est ensuite institué sauveur de la presse auprès de l’Elysée, mais comme la presse est peu influente en raison de la baisse de ses ventes, il a racheté aussi BFM TV. L’histoire est racontée en détail dans “Main basse sur l’information” de Laurent Mauduit (Mediapart). “Et c’est pas fini”, comme dit le slogan de SFR, rajoutons le cas de Bernard Mourad :
            “En octobre 2016, Bernard Mourad avait expliqué sur les réseaux sociaux pourquoi il démissionnait de toutes ses fonctions chez Altice [le groupe de Drahi] pour rejoindre Emmanuel Macron en pleine campagne. Il avait dénoncé des attaques contre lui pendant la campagne sur son passé de banquier, tout comme son frère, le docteur Jean-Jacques Mourad, conseiller santé du candidat En Marche!, soupçonné de conflit d’intérêts pour ses liens avec le laboratoire Servier. ”
            http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/l-ex-banquier-de-drahi-attaque-morgan-stanley-sur-son-bonus-742965.html
            On comprend que BFM TV ne soit pas trop incisif avec Macron !

  15. Ils sont marrants nos rédacteurs du journal Le Monde.
    http://mobile.lemonde.fr/sante/article/2017/09/27/nouveaux-vaccins-obligatoires-ni-sanctions-ni-exemptions_5191978_1651302.html?
    Dans cet article, ils disent carrément :
    => “Parce que « l’objectif de cette mesure n’est pas de sanctionner mais de rendre la confiance dans les vaccins », la disposition du code de la santé publique prévoyant au maximum une peine de six mois d’emprisonnement et 3 750 euros d’amende pour « refus de se soumettre à l’obligation vaccinale » va même être supprimée.”
    Ils parlent donc de l’article L3116-4.
    J’adore la manière dont Le Monde, dont on connait l’engagement récent de leurs “décodeurs” raconte avec légèreté que la disposition du CSP sanctionnant les parents refusant l’obligation vaccinale va être “supprimée”.
    La ministre a raconté de la petite propagande minable qui n’engage que les imbéciles qui la croit … ces derniers sont malheureusement nombreux.
    Il y a une grande différence entre les propos que j’ai écouté sur BFM TV et l’affirmation consistant à déduire de ses propos qu’elle va supprimer l’article permettant la coercition contre les parents.
    Je crains que les déclarations de la ministre ne cherchent qu’à apaiser les imbéciles à la recherche du moindre propos rassurants qui leur permettrais de calmer leurs angoisses…
    Il n’y a rien à tirer du Buzyn, il est là pour faire passer un projet, et il utilisera tous les moyens, y compris l’abus de confiance et la manipulation médiatique pour le faire adopter avec le moins de casse possible.
    Par ailleurs, si effectivement, il n’y a eu à ce jour que très peu de condamnation lié à l’application de l’article L3116-4, c’est aussi parce qu’il ne concernait que 3 maladies a “prévention vaccinale” réellement graves (et qui font peur, personne ne le nie sérieusement) avec un taux de couverture effectivement excellent, et sans surveillance de masse et en TEMPS réel de la couverture.
    La coercition à venir va inclure l’obligation vaccinale à l’ancienne pour 11 vaccins à venir (dans un premier temps) mais aussi l’exigibilité des preuves de vaccination avant accueil en collectivité et surtout … le carnet de vaccination électronique centralisé auprès de l’assurance maladie, afin de verrouiller définitivement ce système de coercition ! Cette coercition concerna également des maladies bénignes… donc ça va changer ! Mais la ministre a tout intérêt à “faire passer l’idée” que tout ira bien pour les réfractaires à UN ou DES vaccins.

    1. Vous ne devriez plus lire ce minable “canard” et pas non plus l’autre qui tarde à se déchaîner de ses liens d’intérêt…
      Cela dit, vu la complaisance actuelle des familles vis-à-vis des vaccins recommandés, l’obligation ne sera un problème que pour une “petite” minorité réfractaire : la grande majorité s’en fout ! Obligation ou pas, ils se laissent faire, passivement ; ils laissent leurs bébés se faire injecter ces saletés…
      Bon, il va nous rester à aider cette minorité…

      1. Ah mais si, je lis la propagande, parce que j’en apprends plus sur les intentions réelles de la ministre en lisant la propagande ultra-repetitive (la bouse que l’on peut utiliser aussi bien fraîche que séchée !) qu’en lisant n’importe quoi d’autre …
        Ceux qui veulent imposer l’obligation vaccinale ne parlent pas science … ils parlent théorie du complot, ils répètent à l’infini (aux point que certains “antivaccinalistes” reprennent l’argument) que la France est un “défiant”. Ils répètent que la vaccination ça consiste à se protéger soi et à protéger les autres … n’importe quelle petite modification aussi minime soit-elle de la belle mécanique propagandiste peut être lourde de sens.
        La prochaine propagande devrait logiquement essayer de justifier l’exigibilité des vaccins (archivé sur carnet vaccination électronique) avant accueil en collectivité.
        N’y avait-il pas un François Vié le sage qui s’inquiétait de l’état vaccinal des enfants patientant dans sa salle d’attente ?

      2. suis complètement d’accord, très peu de parents posent des questions sur les vaccins. On leur a tellement formaté le cerveau.. et puis , si d’autres médecins leur ont fait peur pour les inciter, les faire réfléchir ce n’est pas simple.
        Chose étonnante, souvent ce sont les patients qui n’ont pas d’enfant en bas âge voire les grands parents qui s’insurgent contre l’obligation… donc effectivement , la minorité qui réfléchit aura besoin de nous

        1. “voire les grands parents qui s’insurgent contre l’obligation…”
          Ce fut le cas de Serge Rader.

    2. Tout ira bien qui peut croire ça. .Pas de vaccins. .Pas de crèche. .Pas d’école. On en fait quoi de nos bambins ? La sanction est sociale …Si pas de moyen de garde pas de travail. .C’est de l’abus de pouvoir …Surtout quand rien ne justifie de telles mesures. .

  16. Le point de vue d’une avocate sur l’obligation vaccinale. Elle répertorie de manière très intéressante un panel significatifs de décisions de justice intervenues en matière de vaccination.
    https://www.eurojuris.fr/articles/extension-obligations-vaccins-la-loi-et-le-juge-37409.htm
    Conclusion :
    “L’examen d’un panel de décisions rendues par les seules juridictions suprêmes des deux ordres – le Conseil d’Etat et la Cour de Cassation – publiées au cours des trois dernières années ne saurait à l’évidence prétendre à l’exhaustivité.
    Il laisse de côté les décisions antérieures, celles des juridictions du fond (tribunaux administratifs, tribunaux de grande instance, cours d’appels) et tous les cas dont la justice ne connaîtra pas, aucune action n’étant engagée par les victimes, rebutées par la durée, le coût, et l’aléa des procédures.
    Ces décisions constituent toutefois un échantillon suffisant pour alimenter une réflexion sur le sujet, compte tenu du nombre élevé de cas portés devant les Hautes juridictions, sur une courte période de temps.”
    (…)
    “Le nombre significatif de cas soumis aux Juridictions suprêmes, et plus précisément l’ancienneté et la persistance de survenance de pathologies graves développées notamment après injection du vaccin contre l’hépatite B (7), rend pour le moins étonnante la réponse du gouvernement à l’injonction faite par le Conseil d’Etat.
    Elle peut susciter une légitime inquiétude de la part des citoyens, dans un contexte de scandales sanitaires successifs portant sur des produits ayant pourtant subi tous les contrôles nécessaires à l’obtention des autorisations de mise sur le marché et ayant été abondamment prescrits (5), et de suspicion de pratiques de connivence et de corruption entre de nombreux laboratoires pharmaceutiques et des membres dirigeants des autorités sanitaires chargées du médicament (6).
    Laisser aux parents, seuls titulaires de l’autorité parentale, le libre choix de faire ou non injecter à leurs enfants des vaccins dont l’innocuité est discutable – et discutée – peut-il sérieusement apparaître contraire aux impératifs de santé publique ?”

    1. Merci.
      Magnifique !
      Ce sera utile quand il faudra guerroyer… d’ici peu !
      J’avais déjà perçu que les juristes (juges et avocats) sont moins c… que nos experts et universitaires…

      1. Je l’ai contactée pour lui parler de votre blog et de l’AIMSIB !

  17. Si oubli d’obtenir un pass pour suivre en streaming et à volonté ensuite jusqu’au 1er mars … l’Ipsn, habituellement, propose à l’achat un peu plus tard une clé USB des 2 jours du congrès.

  18. Je suis ravi que vous soyez présent au congrès IPSN contrairement à ce que vous m’aviez dit être à Chicago.
    J’irai vous écouter avec plaisir sur ce sujet si important que sont les vaccins. il est dommage que les français ne s’informent pas autrement qu’en écoutant la télé…
    Meilleures salutations.

    1. Zut alors. Moi je vais pas pouvoir venir. C est trop long les deux jours pour mon emploi du temps de ministre actuel ! Je vais essayer d envoyer un(e) emmisaire pour me faire un compte rendu.

        1. Si on le temps car on risque d’être très occupés; le programme est vaste…
          Personnellement je prendrai du temps les gens ont grand besoin…

          1. yes.!!.moi j’ai réservé ma place depuis 3 mois déjà ..donc j’y serai !! mais y a encore des places ?? parce que les années précédentes, ça s’est rempli ultra rapidement….

    1. on peut aussi assister à ces conférences en direct de chez soi en achetant un pass, mais on ne peut pas boire un coup avec le capitaine après dans ce cas-là … boire ou…? il faut choisir 😉

      1. Ah merci Anne ! Je vais certainement faire ca.
        Je trouverai une autre occasion pour boire avec les corsaires de l AIMSIB.

  19. Merci ! On vous écoutera avec attention de notre chaumière sans trinitrine mais avec un samu pas loin;)
    Anne

Comments are closed.

Merci d'avance, pour le 135 +1 eme commentaire.