Les grandes illusions de la vaccinologie (saison 4)

 
L’analyse attentive de la littérature supposée scientifique dans le domaine de la vaccinologie conduit inéluctablement à la conclusion que nous sommes en présence de données scientifiques faibles, pour le moins.
Dans ces conditions, toutes les formes de recommandations et autres “avis” officiels et académiques doivent trouver autre chose (que la robustesse scientifique) pour justifier de leur pertinence et faire autorité.
Un minimum serait que les auteurs des recommandations (et autres admonestations et obligations) et les Autorités qu’ils représentent soient au-dessus de tout soupçon, c’est-à-dire libres et indépendants.
S’agit-il d’une autre grande illusion de la vaccinologie ?
Il ne s’agit pas d’expertise proprement dite ici, on l’a compris. Mais d’indépendance vis-à-vis de toutes les formes d’influences notamment financières et commerciales (ça tombe sous le sens) mais aussi non financières : ego, réputation, autorité académique et/ou hospitalo-universitaire…
Parmi les influences possibles, les non-financières ne sont pas les moindres, je l’ai déjà dit et répété, car nous connaissons bien toutes ces influençables et sympathiques personnalités !
Est-il possible, en vaccinologie, d’être en même temps un expert audible et un indépendant ?
Tout dépend de ce qu’on entend évidemment par “expertise” et indépendance”, j’en ai déjà discuté.
C’est une question difficile ; que l’on peut toutefois simplifier en la scindant en deux parties inégales :
1) les experts (ou supposés experts) favorables aux vaccins et défenseurs des obligations vaccinales (ici et ailleurs) sont-ils indépendants ?
2) les experts (ou supposés…) plus mesurés (moins favorables ou plutôt défavorables) et hostiles aux obligations vaccinales (quel qu’en soit la forme) sont-ils indépendants ?
Pour la 2ème question, la réponse est évidente : ces experts-là suscitent une forte animosité de la part de l’industrie (et des académiciens amis) des vaccins ; et en conséquence sont, de force, indépendants de ces industries. Concernant leurs éventuels liens d’intérêt non-financiers, et vu l’hostilité que provoque leur raisonnement, il est clair qu’ils n’ont rien à attendre de positif… Ils feraient mieux d’être discrets, à mon avis, à moins d’être de courageux combattants !
C’est donc bien la 1ère question qui doit être discutée de façon plus systématique.
Mais cela nous renvoie à une autre question, encore plus fondamentale : qu’est-ce que l’industrie des vaccins aujourd’hui ?
Un livre serait nécessaire pour expliquer son histoire et l’évolution récente de la vaccinologie. Ce n’est pas l’objet de ce document ; je vais faire court et évidemment schématique.
Le monde du vaccin – c’est-à-dire l’industrie des vaccins et les connaissances très techniques (et peu scientifiques) qui vont avec, en un mot la vaccinologie contemporaine – est en pleine Révolution.
Cette révolution du vaccin va de pair avec la crise de l’industrie pharmaceutique qui, faute d’investir dans une recherche patiente et prudente (et peu lucrative), est dans une phase de grande stérilité.
Pour palier à cette incapacité d’innovation, les financiers qui gèrent désormais l’industrie du médicament ont fait le pari de la médecine dite personnalisée. En bref, cela consiste à identifier des cibles thérapeutiques très spécifiques puis à créer des molécules (des anticorps monoclonaux) qui vont “neutraliser” ces cibles. Ces anticorps sont produits par le système immunitaire d’animaux d’expérience puis, en général, “humanisés” pour éviter des conflits immunitaires lors de l’injection de ces anticorps qui sont étrangers à notre propre système immunitaire.
C’est la forme moderne du célèbre “sérum antitétanique” ! C’était du sérum de cheval ! Il contenait des anticorps dirigés contre la toxine tétanique.
Après le succès (supposé) au début du 20ème siècle du sérum antitétanique, on a décidé de faire fabriquer ces anticorps antitétaniques par les humains eux-mêmes : c’est le principe de la vaccination antitétanique !
J’espère que tout le monde a compris : d’abord on injecte des anticorps exogènes ; la suite logique est de faire faire ces anticorps par le système immunitaire de la personne qu’on veut protéger ou traiter. Les deux approches sont complémentaires, autrement dit sont basées sur des visions communes de la médecine : d’abord les anticorps, puis les vaccins.
L’industrie du médicament parie donc sur la découverte de nouvelle cibles et la mise au point d’anticorps monoclonaux ; puis parfois de vaccins.
En conséquence et contrairement à ce qu’on pourrait croire, la vaccinologie de demain ne se limitera pas à la prévention des maladies infectieuses.
Les vaccinologues modernes s’intéressent à toutes les pathologies : les cancers, les maladies cardiovasculaires et même… (certains en parlent) un vaccin anti-gluten
Certains labos travaillent, je ne plaisante pas, sur un vaccin anticholestérol ; qui serait en fait “dirigé” contre des molécules participant au métabolisme du cholestérol, et pas contre le cholestérol lui-même ; avec l’idée  absurde de diminuer le cholestérol circulant aux plus bas niveaux possibles…
Des centaines de vaccins sont aujourd’hui en préparation ou en phase d’essai dans le monde !
Dans la vaccinologie moderne, le business est roi !
L’industrie du vaccin n’est donc qu’à ses balbutiements ; et les grands groupes sont prêts à investir dès qu’une cible attrayante est identifiée. On l’a vu de façon caricaturale avec le vaccin contre le cancer du col de l’utérus…
En parallèle, des experts et des sociétés savantes  en recherche de financement pour leurs célébrations saisonnières se précipitent pour participer et réclamer leurs récompenses anticipées pour les bons et loyaux services qu’ils sont prêts à rendre.
S’il est relativement aisé de fabriquer (bricoler) un anticorps monoclonal dans un labo de 3 pièces, la vaccinologie moderne ne peut rien faire sans un industriel de la technologie vaccinale et capable de développer un vaccin susceptible d’être testé sur des humains.
Pas d’industriel, pas de vaccin !
Dans ce contexte, chacun peut comprendre que les vaccins anti-polio ou anti-coqueluche (efficacité supposée et toxicité niée) sont une sorte de petit caillou dans la chaussure de l’investisseur… Il s’en fout l’investisseur de la polio et du tétanos.
Mais il ne se fout pas du tout du principe vaccinal ; ça il faut le défendre ; car en défendant le vaccin, on défend aussi les anticorps monoclonaux ; et aussi la vision moderne  de la médecine dite personnalisée.
Autrement dit, pendant que le petit peuple s’agite (les chiens aboient) autour de l’obligation du vaccin DTP, la caravane passe ! En silence !
Je résume : il ne peut pas y avoir de vaccinologues indépendants !
Tous vos commentaires sont bienvenus !
 
 
 
 
 
 
 
 

120 Replies to “Les grandes illusions de la vaccinologie (saison 4)”

      1. C’est le moins qu on puisse dire :
        112 declarations de liens d’interets depuis 2012. La plupart chez Novartis et le department Pasteur de chez Sanofi. Bonjour l’avis independant !!!

        1. Docteurdu16 a repris possession de son blog :
          https://docteurdu16.blogspot.fr/2017/06/madame-agnes-buzyn-deux-poids-deux.html
          Historique (peut-être que j’en oublie) des articles publiés par Marc Girard sur l’enchaînement des événements qui a mené la conclusion de vendredi …
          http://www.rolandsimion.fr/spip.php?article315&lang=fr
          http://www.rolandsimion.fr/spip.php?article357
          http://www.rolandsimion.fr/spip.php?article372
          http://rolandsimion.fr/spip.php?article378
          http://rolandsimion.fr/spip.php?article379

  1. De toute façon la vaccination obligatoire est contraire à la convention européenne des droits de l’homme ET la convention d’Oviedo (au moins) à moins de démontrer que c’est un soucis URGENT et IMPÉRATIF de santé publique. Ils DOIVENT le montrer, nous n’avons pas à montrer que ce n’en est pas. bonne chance à eux.

  2. Réponses des politiciens juste avant les élections présidentielles sur la question de l’obligation vaccinale, je ne savais pas que Mélenchon et Hamon s’étaient exprimés sur ce sujet!
    Hamon (je crois qu’Emilio le soutenait?) et Mélenchon ne sont pas au top! Croyance, quand tu nous tiens! Enfin, la réponse de Mélenchon est plus subtile, on sent qu’il réfléchit un peu plus que les autres, y a pas de mal… (que ça plaise ou pas)
    Macron, sans surprise, on sait déjà, je m’arrête là sinon je vais m’énerver.
    Les autres?
    http://www.infovaccin.fr/tzr/scripts-admin/downloader2.php?filename=T004/fichier/44/99/5agp8junf4m4&mime=application/pdf&originalname=Reponses_candidats_2017.pdf

    1. La question vaccinale est compliquée.
      Je ne vois pas comment un politique pourrait avoir quelque idée claire là-dessus sinon qu’un expert supposé lui ait chuchotée à l’oreille et qu’il ait répétée…
      Trêve de jérémiades !
      Il est temps de se faire entendre, par tous les moyens possibles.
      Mobilisez-vous !
      Les politiciens testent leurs administrés ; c’est leur façon de faire ; et s’ils rencontrent résistance, ils reculent !
      TOUJOURS !
      Il faut faire reculer ceux-là !

      1. Je suis complètement d’accord avec vous, je ne vois pas comment on pourrait attendre d’eux qu’ils en sachent plus que nous (pauvres médecins , j’entends!)
        Mais néanmoins, c’est intéressant.
        Et même s’ils n’y connaissent rien, pas besoin de s’y connaitre pour comprendre que l’OBLIGATION vaccinale est antidémocratique. C’est ça le point noir. Penser que LA vaccination, c’est bien, c’est une chose. vouloir l’imposer de cette façon, c’en est une autre.

        1. Peu importe ce qu’ils pensent, du moment que les politiques font ce que nous voulons. Mais ça semble mal parti.
          Quoi qu’on pense d’eux, l’aide d’un Mélenchon ou d’un Onfray (entre autres) serait bien utile actuellement. Ils ont un accès privilégié aux médias, et une web tv qui compte plusieurs centaines de milliers d’abonnés. Une seule prise de position de leur part peut influencer un nombre de gens considérable. Les interpeller peut s’avérer plus efficace que la ministre. Contourner l’ennemi plutôt que l’affronter directement.

    2. En effet, peut mieux faire, mais c’est pas si mal, et puis avec quelqu’un qui réfléchit, on peut discuter. Déjà en 1996 : https://www.senat.fr/questions/base/1996/qSEQ961219730.html
      “M. Jean-Luc Mélenchon attire l’attention de M. le secrétaire d’Etat à la santé et à la sécurité sociale sur les conséquences possibles de la vaccination contre l’hépatite B. Le sénateur s’inquiète, en effet, de l’article publié par la revue médicale Prescrire. Celui-ci présente l’hypothèse selon laquelle ce vaccin pourrait provoquer des cas de sclérose en plaques. Malgré l’incertitude des auteurs de cet article, l’existence même d’une semblable hypothèse est réellement préoccupante, d’autant plus que le Gouvernement a récemment lancé une vaste campagne de vaccination contre l’hépatite B en direction des jeunes enfants. Etant donné la gravité d’une telle révélation si elle s’avérait effective, il lui demande de réaliser une étude précise permettant de confirmer les hypothèses présentées dans l’article précité.”

      1. @ Stéphane
        On pense pareil donc je ne vais pas m’étendre.
        J’essaie de ne pas parler de politique sur ce site car je ne partage pas du tout les idées (politiques) du chef et les discussions sans fin où chacun reste sur ses positions me fatiguent!
        Mais oui, Mélenchon est pour moi le seul qui puisse résister (ou tenter de résister) au rouleau compresseur.
        Bref, maintenant qu’est-ce qu’on fait?

          1. Figurez-vous que j’ai adhéré à l’AIMSIB (sauf que je me suis plantée dans ma cotisation, faut que je me régularise!) mais que je ne pourrais pas être à Paris, le 24 juin (à moins qu’un miracle ne se produise!)
            Et j’aurais vraiment aimé y être…

        1. @MT “Bref, maintenant qu’est-ce qu’on fait?”
          Désobéissance civile.

        2. J’ai discuté vaccination avec un merluchoniste pure jus sur le marché, le type faisait des études de biologie à la faculté guère éloigné de mon domicile Il était gentil… si ! Je me méfie vraiment des gens gentils parce qu’Ils n’ont surtout AUCUNE conviction. Bon, ce n’étais sans doute pas un merluchoniste très important….
          Si les préconisations du rapport Fischer sont prochainement adoptée, c’est parce que beaucoup de gens sont trop “gentil”.
          Je ne suis pas gentil avec ceux qui estiment que leur opinion sur la vaccination est tellement balèze qu’ils trouvent normal que l’on vaccine DE FORCE les enfants des autres…

    3. Le document que vous présentez est 1 modèle du genre : tout y est dit ainsi que son contraire, et toutes les voies demeurent envisageables en fonction de l’interprétation des mots. Pourquoi ? Parce que ce sont des politiques et qu’ils savent que la majorité de la population est contre l’obligation vaccinale “totale”.
      Si on étudie les déclarations récentes de la très qualifiée Mme Buzyn, c’est exactement le même topo : aucun engagement, que des termes flous permettant aussi bien d’avancer que de reculer (reculer = ne rien faire). Si cela vous passionne, vous n’êtes donc pas près être fixé…

    4. @MT : Vous avez raison, je soutenais Hamon parce qu’il était lui même soutenu par Michèle Rivasi. Par ailleurs, j’appréciais les positions de Hamon sur le logiciel libre et le revenu universel.
      Les politiques ont pour seul rôle de dire aux gens ce qu’ils veulent entendre. Leur position sur la vaccination ne peut donc qu’être positive sur la vaccination de masse… puisque c’est aussi la position la plus répandue chez les parents !
      Je suis opposé aux vaccinations, je ne suis pas atteint d’un syndrome de Stockholm : ma position est claire.
      Pour autant, à l’inverse de ceux qui veulent imposer l’obligation vaccinale, je ne m’estime pas omniscient. Mon avis sur la vaccination est personnel et je n’ai aucune intention d’imposer par la force MON opinion sur les vaccins.
      Tout ce que je demande, c’est que les préconisations du rapport FISCHER ne soient PAS adoptées… qu’on laisse les familles tranquilles. Si des gens estiment qu’il est nécessaire de vacciner alors qu’il le fasse… mais qu’on LAISSE EN PAIX CEUX QUI NE VEULENT PAS VACCINER.

      1. Bien sûr… C’était une boutade Emilio. Et je sais très bien que les politiques n’y connaissent strictement rien. J’ai soutenu Mélenchon et sa position est kif kif… Mais lui aurait été ouvert au dialogue je pense.
        Le problème n’est pas ce que pensent les politiques de LA vaccination. C’est est-ce qu’ils sont capables d’imposer un élargissement des obligations vaccinales envers et contre tout.
        Bref!

        1. Mélenchon ouvert au dialogue? Vous rigolez sans doute. Ou le dialogue avec lui-même peut-être…
          Mélenchon, c’est le culte de la personnalité dans sa plus grande expression. C’est lui, encore lui, toujours lui…. ou personne.
          Et quand Mr perd, Mr se vexe…
          Il y en a d’autres bien sûr mais lui est un maître du genre.

          1. J’oubliais aussi que ce Mr change d’avis comme de chemise… Je vous laisse le soin de regarder ses propos des campagnes précédentes et de la dernière cette année pour le vérifier.
            Ce qu’il défendait un jour, il l’a combattu cette fois ou ce dont il se foutait et ne parlait pas précédemment est arrivé soudainement au coeur de son discours…
            Sans compter que ce Mr est un professionnel de la politique depuis 40 ans, qui n’a pas fait grand chose d’autre… A t’il même réellement travaillé, un vrai boulot, comme le peuple qu’il prétend défendre? Hum…
            Si vous voulez être du côté du bas de l’échelle, pour reprendre une expression employée précédemment ici par certains, allez plutôt voir du côté des Artaud, Poutoux et autres Besancenot… La “vraie” gauche, le vrai peuple, quoi. 🙂

          2. Vous êtes mignon mais ne venez pas me donner de leçon sur ce site, on ne se connait pas et votre discours est insipide. Vous m’êtes franchement antipathique pour tout vous dire.
            Vous n’aimez pas Mélenchon et alors? Moi j’aime pas Macron, et pleins d’autres encore…
            Je ne pratique pas le culte de la personnalité et Mélenchon n’est pas mon Dieu, dac?
            Vos idées sur Mélenchon, je m’en tamponne le coquillard.
            Si vous vouliez réitérez, mettez-y au moins un peu d’humour qu’on se marre un peu.
            Désolée, ce soir je ne suis pas d’humeur et les discussions politiques décidément me lassent (et ça, je l’ai déjà dit)

          3. Le chapitre “politique” est clos à mon avis…
            Il faut maintenant être citoyen et défendre nos options face à ce nouveau pouvoir qui, à mon avis, va être malléable encore quelques temps…

  3. Il y a eu dérapage là! Et vous rentrez tous dans le débat politique (sur la politique). Notre bon Maître MDL ne peut même pas s’empêcher d’être “pertinent” sur ces idées sur les politiques. Et là forcement, on peut pas être d’accord et en plus on sort du sujet. Je me force beaucoup pour éprouver l’amour avant la haine. Je ne sais si je suis en haut, en bas ou au milieu. J’essaie de voir la réalité à la place de La Vérité. Mais une chose est certaine en ce qui me concerne: j’ai une envie énorme de foutre les gens aisés (de par leur origine, leurs pensées, leurs valeurs, leur “classe) dans la merde de la réalité. La réalité, c’est ce que vit la majorité de la population (je dis pas le peuple). Je suis en colère au vu des qualificatifs utilisés sur les personnes. Cela me semble malsain et pervers. Une idée se défend par son contenu pas par des qualificatifs insultants.
    Pour finir, 10 morts par la rougeole tous les ans, combien de morts ou de malades (non répertoriés) par 11 vaccins sur des bébés? Ils vont le faire et on y pourra rien. Que se passera t-il, alors? Ce qui est en train d’arriver, des actes de colères et de “terrorisme” gérés par LE POUVOIR jusqu’à son effondrement. Je suis pas positif là, mais c’est normal, je suis pas content.
    Probablement que notre Président est psychopathe (coupé des émotions et de l’intelligence qui va avec) mais cette pathologie s’efface après 40 ans, ça permet de relativiser cette “réussite”.

    1. Attention, ce n’est pas 10 morts par an.
      C’est 10 morts depuis 2008, sauf erreur, donc environ 1 mort par an.
      Il n’est pas certain en plus que ces 10 décès soient réellement dus à la rougeole. Qui (et comment) a fait le diagnostic ? Sûre la rougeole ? Il faudrait vérifier.
      Enfin, qui sont le victimes ?
      Des enfants atteints de maladies du système immunitaire ? Et qui, hélas pour eux, auraient été victimes d’une autre pathologie infectieuse…
      Peut-être un enfant qui a subi une chimiothérapie, une greffe ? et dont le système immunitaire est sévèrement déprimé et qui, hélas, pourrait…
      En quoi vacciner environ un million de bébés (contre la coqueluche et l’hépatite B) chaque année pourrait protéger ces petits malades tellement fragiles ?

  4. Réponse https://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/les-grandes-illusions-de-la-vaccinologie-saison-4/comment-page-1#comment-32301
    @Francoise : Vous avez posé la vraie question. La propagande vaccinale est perverse parce qu’elle titille précisément l’individualisme, l’ego des parents.
    Diviser pour mieux régner… La propagande vaccinale veut séparer les gens entre les “gentils” (qui vaccinent) et les “méchants” (les antivaccins qui ont pour caractéristique principale de ne pas être solidaire avec les autres en ne vaccinant pas leur gosses et qui doivent donc être logiquement PUNIS par l’obligation vaccinale). Les “gentils” sont bien évidemment ultra-majoritaire, parce que tout le monde veut être gentil non ?
    La propagande vaccinale doit être démantelée…
    http://initiativecitoyenne.be/2015/02/le-mouvement-anti-vaccin-doit-etre-ridiculise-parce-que-faire-honte-est-payant.html

    1. En fait, il ne faut pas utiliser les mêmes méthodes que les vaccinalistes pour défendre la Liberté (de se vacciner ou pas). C’est-à-dire la caricature !
      A mon avis…
      Il faut au contraire présenter chaque pièce du dossier avec objectivité.
      On ne peut pas discuter de façon semblable le BCG et le ROR car ce sont 2 problèmes différents, etc…

  5. Difficile de commenter sans droit de réponse sous les posts … C’est d’ailleurs aussi bien !
    Une chose essentielle de mon petit point de vue très humble … Ce serait d’obtenir une vraie proportionnelle en fonction du nombre réel de voix au Parlement et la donne serait bien nouvelle et bien différente à bien des égards sur le fonctionnement de notre gouvernement, des gardes-fous il en faut bien ! On peut faire confiance à Napoleon lV ou à un président jupiterien comme il aime à dire ! Notre nouveau “Dieu” ! Espérons Amiral mais j’ai bien du mal à y croire ! On verra bien !

      1. C’est lui qui le dit “je serais un président jupiterien ”
        C’est au dieu Jupiter que je faisais allusion et pas à Napoleon comme vous l’avez baptisé 🙂

      1. Attention !
        C’est probablement un ballon d’essai “pour voir”… C’est-à-dire pour vérifier notre réactivité : “elle y pense”…
        Il faut l’aider à penser ; quoiqu’à mon avis, son principal problème n’est pas “de penser” mais de régler le problème juridique soulevé par le Conseil d’État à propos du DTP avec ou sans aluminium… Avec une date limite…
        Doit-on pour autant être forcé d’injecter 11 valences à nos bébés ?

        1. Il me semble qu’il leur suffit de modifier la loi pour contourner le Conseil d’Etat. Extrait d’un article d’Europe 1 :
          ” Deuxième possibilité pour le gouvernement : faire voter une loi pour rendre obligatoire… le vaccin contre la coqueluche, l’haemophilius influenza et l’hépatite B. L’argument du Conseil d’Etat, en effet, est de dire que la situation actuelle ne permet pas de se conformer à la loi. Si la loi change, les vaccins actuellement commercialisés suffiront. Le hic ? Cela serait contraire à la volonté des 5.300 plaignants qui ont saisi le Conseil d’Etat, ainsi qu’à celle du million de signataires de la pétition qu’ils avaient fait circuler. À trois mois de l’élection présidentielle, une telle option a donc peu de chance de se réaliser dans les délais fixés par le Conseil d’Etat.”
          Les élections sont passées et le gouvernement détient une majorité absolue au Parlement, il pourra même modifier directement la Constitution (pouvoir aux 3/5) sans avoir à passer d’alliance avec les autres partis, quasi inexistants.
          http://www.europe1.fr/sante/vaccins-que-va-changer-la-decision-du-conseil-detat-2972984

        2. Je le répète :
          Si la seule information qui est délivrée par notre nouvelle ministre de la santé est qu’elle va rendre 11 vaccins obligatoires, c’est parce que cette information est
          IN-SI-GNI-FIAN-TE
          par rapport au reste des mesures probablement présente dans cette loi.
          J’en ai déjà parlé longuement, ce que préconise le rapport Fischer est la mise en place d’un SYSTÈME COMPLET DE CONTRAINTE VACCINAL.
          A mon avis, ces “11 vaccins obligatoires” servent juste à RASSURER ceux que Marc Girard appelle les “antivaccinalistes” qui se laissent continuellement manipulé sans jamais tirer les leçons de leurs échecs…

          1. La propagande nous dit que la ministre va rendre
            – 11 vaccins obligatoires
            ET
            – cette extension durera “seulement” entre 5 et 10 ans
            Est-ce que ça ne vous interpelle pas ?

          1. Merci pour le document !
            Cela dit, on peut être “contre” toute obligation vaccinale sans être merluchonniste… Ouvrez les yeux !
            La question vaccinale dépasse les archaïques élucubrations droitistes et gauchistes…
            Il est temps que vous adhériez à l’AIMSIB pour parvenir à dépasser des clivages d’un autre temps…
            Vous me fatiguez un peu, je confesse…

          2. Bien sûr ! Mais en l’occurrence, les clivages ont provoqué la situation actuelle. Quant à votre association, elle est méritoire mais face à Agnès Buzyn, vous êtes au pied de l’Everest. Sans force politique derrière vous, vous ne pouvez pas gagner. Mélenchon était la seule alternative, avec de vraies consultations citoyennes et des prises de décision véritablement démocratiques, pas cette farce d’une Assemblée élue par 15% des inscrits (je ne compte même pas les majeurs).
            Moi ce qui me fatigue, c’est toute cette laideur au pouvoir. C’est pourquoi je préfère fermer les yeux une fois passées les élections. J’ai voulu réagir, au lieu de simplement lire, car je ne comprenais pas votre appel à voter Macron et vos convictions en matière de santé exprimées ici, c’était tellement contradictoire ! Voter Agnès Buzyn et être contre les vaccins ???
            Je vous souhaite bonne chance dans votre combat ! Il a de l’importance. Pour ma part, je m’en tiendrai au régime méditerranéen, et je refuserai toute vaccination qu’on voudrait m’imposer, bien sûr !

          3. Mais ces vaccins, sont-ils toujours efficaces ? (en supposant qu’ils l’étaient au départ). Avant de conclure à l’obligation, ne devraient-ils pas remettre en cause l’efficacité ?
            Et puis, l’obligation vaccinale mérite un débat de société. Voudrions-nous vivre dans un monde de consommateurs “objets” où le corps devient une marchandise qui n’est plus la propriété de chaque individu ? C’est une question de confiance ? Mais nous ne sommes pas dupes, nous ne sommes pas entourés d’anges, l’être humain est capable du pire comme du meilleur.
            Mais cette question d’obligation vaccinale va dans le sens actuel de restriction des libertés individuelles, nous sommes dépossédés de notre propre vie.
            Quand est-ce que le refus vaccinal sera considéré comme acte terroriste ?

          4. @Joss
            Ce que faisait remarquer le grand-père, il y a bientôt deux cents ans, c’est que nous étions, en grande majorité et en dehors des possédants, réduits à de simples marchandises et que telle était l’origine de notre souffrance, car nous n’avions rien d’autres à vendre que notre force de travail. Les choses ont évolué mais pas notre statut de marchandise interchangeable qui est resté inchangé. Dépossédés de nos vies, sans aucun doute ! Avec une capacité de résistance, sinon rien ! De mémoire, nous n’avons fait avancer le temps que grâce à cette capacité, et plutôt que de s’en remettre à quelques autorités qui auront vite de fait de négocier quelques pitoyables avantages, au profit de leurs chapelles respectives, c’est la force du nombre qui nous offrira la possibilité de faire bouger les choses.

  6. Super article !!
    C’est assez pessimiste cependant sur la possibilite d’avoir un jour une evaluation reelle et independante des vaccins.
    Je trouve aussi la remarque de Ant1 au sujet des antibios tres interessantes. Les vaccins n’etant evaluable que dans des etudes epidemiologiques de grande ampleur, on se confronte aux problemes de l’identification des causes. On constate une augmentation de telle maladie mais comment la relier a une cause en particulier (vaccins) alors que tant de choses varient pas ailleurs.
    Je ne vois vraiment pas comment me faire une idee “scientifique” sur le sujet dans les mois qui viennent. Et je vais avoir a prendre une decision qui me fiche une trouille terrible.
    Merci en tout cas a tous ceux qui essaient de faire avancer notre comprehension de cet enjeu !

    1. @Akira
      Quelle décision allez-vous devoir prendre si ça n’est pas indiscret? Vous hésitez sur quels vaccins?
      Avez-vous lu les articles de CMT sur le site du docteur du 16?
      http://docteurdu16.blogspot.fr/
      On peut difficilement faire plus complet! C’est d’une rigueur qui décoiffe!
      Sinon, il faut lire le livre de Michel Georget.
      Une fois que vous avez lu tout ça, les choses sont assez claires à mon sens.
      Mais je pense que le gros pb est cette peur que l’on nous a retransmis concernant les maladies infectieuses et cette impressions que notre système immunitaire est inapte par lui-même.
      C’est très dur de sortir de cette croyance.
      Perso, mon petit va rentrer à l’école et va falloir ruser car il n’est pas et ne sera JAMAIS vacciné.
      Je suis tellement heureuse d’avoir compris ce que j’ai compris en lisant tout ça.
      Je serais heureuse de partager vos angoisses mais seulement si le cœur vous en dit!

  7. @Dr MdL
    Merci pour cette nouvelle saison ‘vaccin’ !
    Vous écrivez dans votre démonstration convaincante que ” … la vaccinologie moderne ne peut rien faire sans un industriel de la technologie vaccinale et capable de développer un vaccin susceptible d’être testé sur des humains….” ou encore “Pas d’industriel, pas de vaccin !”
    Mais : est-ce si différent pour les vaccins, et pour les autres médicaments, en général ? Implicitement, vous semblez faire une différence… mais je la comprend mal… Quid ?

    1. Même chose pour les médicaments.
      Pas d’industriel, pas de médicament nouveau !
      Le vaccin et les médicaments sont des produits de santé comparables à “traiter” de façon identique !
      Vacciner est un geste médical qui ne devrait pas être autorisé dans les pharmacies. Folie !

  8. Marisol Touraine
    Depuis 2009, elle appartient au Club Avenir de la santé, un groupe de pression financé par GlaxoSmithKline, le numéro 2 mondial du secteur, laboratoire qui produit notamment des patchs à la nicotine.

  9. Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé
    Biographie et conflits d’interets
    Hématologue, née le 1er novembre 1962 à Paris XIIe.
    Elle est l’aînée des trois enfants d’Élie Meir Buzyn, né le 7 janvier 1929 à Lodz (Pologne), issu d’une famille juive pratiquante : son père est industriel dans le textile et sa mère engagée au mouvement des femmes sionistes (Wizo). Ce chirurgien orthopédique aujourd’hui retraité, membre actif de la loge Sigmund Freud du B’naï B’rith, a été élevé au grade de chevalier de la Légion d’honneur en avril 2014 en tant qu’ancien déporté. Wikipédia indique qu’il a longtemps « témoigné de son souhait d’oublier, qui [l’a] conduit à se faire ôter son matricule de déporté. C’est après un silence de 50 ans qu’il décide de témoigner de son vécu de survivant du ghetto et de camp. » Installé en Palestine mandataire en 1945, il gagne ensuite la France où son oncle, Léon Perel, a été chirurgien à l’hôpital Rothschild pendant toute la durée de la guerre.
    Née en 1935, sa mère Etty Wrobel, issue d’une famille juive polonaise, psychologue clinicienne et psychanalyste, formée à la psychothérapie mère-bébé par Françoise Dolto, a signé, chez Odile Jacob et Albin Michel, plusieurs ouvrages sur le sujet (présentés régulièrement aux Salons des écrivains du B’naï B’rith).
    Agnès Buzyn est divorcée de l’avocat Pierre-François Veil (3 enfants, Stéphanie, Raphaël et Luca), cadet d’Antoine Veil et de l’ancienne ministre UDF et ancienne présidente du Parlement européen Simone Veil (née Jacob). Célébré le 27 juin 1985, ce mariage est perçu dans le milieu médical comme le véritable accélérateur de sa carrière (cf. Libération, 29 décembre 2011).
    Le 17 janvier 1997, elle a épousé en secondes noces Yves Lévy (3 enfants, Romain, Sophie et Alexandre), né le 1er août 1957 à Casablanca (Maroc), arrivé en France en 1973 (naturalisé en 1975), interne des hôpitaux de Paris (1981-1986), maître de conférences (1992), puis professeur et chef de service d’immunologie clinique au centre hospitalier universitaire Henri Mondor (Créteil). Chercheur à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) entre 1986 et 2012, il fut directeur scientifique du programme VACCINAL de l’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales (ANRS) entre 2006 et 2012, conseiller spécial santé au cabinet de la ministre socialiste de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Geneviève Fioraso entre mai 2012 et avril 2014. Président de l’INSERM depuis lors, il a signé, en avril dernier, l’appel des directeurs de recherche français à voter contre Marine Le Pen.
    Passée par l’école alsacienne et ancienne interne des hôpitaux de Paris, Agnès Buzyn a été responsable de l’unité de soin intensif d’hématologie adulte et de greffe de moelle à l’Hôpital Necker (1992-2011). Professeur d’hématologie à l’Université Pierre et Marie Curie depuis 2004, elle a présidé le conseil d’administration de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) de 2008 à 2012 et l’Institut national du cancer (INCA) de 2011 à 2016, ce qui ne l’a pas empêchée de rester membre des conseils d’administration (boards) des laboratoires pharmaceutiques Novartis et Bristol-Myers-Squibb. Membre du conseil médical et scientifique de l’Établissement français des greffes puis de l’Agence de la biomédecine depuis 2005, elle est également, depuis 2009, membre du Comité de l’énergie atomique et, depuis 2013, membre du Conseil supérieur des programmes.
    Depuis mars 2016, elle présidait le collège de la Haute autorité de santé (HAS), chargée d’évaluer les médicaments remboursés par la Sécurité sociale. Cette invitée régulière du Nile, un cabinet de lobbying de l’industrie pharmaceutique, présentée par Libération comme une « grande bourgeoise […] de gauche » (29 décembre 2011), planchait, le 3 décembre 2014, devant la loge Charles de Montesquieu du Grand Orient de France sur « Pour la santé, la prévention bénéficie-t-elle d’une politique de gestion des risques ? », et, le 15 octobre 2015, sur « La fin de vie des enfants » (elle s’était prononcée « en faveur de l’espace de liberté belge », c’est-à-dire pour la dépénalisation de l’euthanasie).
    revue Faits & Documents, fondée par Emmanuel Ratier

    1. Bon, elle a l’air sympa l’Agnès…
      Plus que son conjoint…
      Mais, bon, l’INSERM on connait, c’est à “fonds perdus”, faut bien occuper quelques biologistes entre les repas… Oups !

      1. J’avoue ne pas comprendre votre mépris pour les “biologistes” ! Avant de lancer des études épidémiologiques il faut bien faire des études pour comprendre les mécanismes biologiques du vivant !

        1. Essayer d’être au “second degré” ; ça peut aider !
          Il n’y a aucun mépris pour les personnes ; il y a inquiétude sur la façon dont elles sont utilisées là où… ailleurs !

      2. Bonjour,
        Sympas l’Agnès. Les 11 vaccins sont obligatoires depuis ce matin. Pour “redonner la confiance qu’elle dit”. Ensuite l’obligation sera levé quand les français auront repris confiance.
        Amicalement

        1. Non !
          Les 11 vaccins ne sont pas obligatoires depuis ce matin !
          Elle y pense seulement ; mais probablement très fort (sous la pression de quelques conseillers coupables eux-mêmes de n’avoir rien fait jusqu’à maintenant) ; car elle est bloquée par la date butoir donnée par le Conseil d’État à propos du DTP…

          1. Si elle est bloquée par la date butoir, elle a une autre option que l’élargissement de l’obligation vaccinale. C’est la levée de l’obligation vaccinale. Faut arrêter de leur trouver des excuses!

    2. Macron avait 2 potes nommé Jérôme Salomon et Olivier Véran.
      Pourquoi a-t-il nommé Agnès Buzyn au ministère de la santé plutôt que l’un de ses potes officiels ?

      1. Emilio n’est jamais content.
        S’il avait nommé un de ses potes, Emilio l’aurait dénoncé aussi…
        Désolé, j’ai censuré la dernière phrase…
        Emilio, calmons-nous, il faut de la sérénité dans la résistance !

        1. Vous avez raison. Je ne suis absolument pas serein. Je n’ai absolument aucun plaisir à commenter ce sujet en vérité.
          Simplement, je suis extrêmement inquiet … et je ne suis pas tout seul.
          Il y a un projet de loi qui est prêt pour faire évoluer la politique vaccinale et qui devra normalement être voté avant le 8 août. On ne sait rien de son contenu, mais il est censé avoir été élaboré par rapport aux recommandations du rapport Fischer. On ne peut pas se tromper cette fois-ci, il n’y aura pas de 2eme chance …
          Voyez ce qui se passe en Italie :
          http://initiativecitoyenne.be/2017/06/les-italiens-descendent-dans-la-rue-pour-protester-contre-les-obligations-vaccinales.html
          Bientôt en France ?

          1. Bon, je vous surtout une forte opposition…
            Ça va mal finir cette affaire de vaccins en Italie…
            Plutôt que de “chialer”, préparons-nous !

        2. @ Bon Dr MdL
          A l’inverse d’Emilio… vous semblez toujours heureux… depuis le 7 mai ( 😉 ).
          Vous semblez heureux et trèèèès positif quand à la nomination d’Agnès B. … mais pas très content des recommandations de la H.A.S. dont elle était présidente. Ah?
          Vous ne semblez pas très heureux non plus avec les liens d’intérêts patents de nos politiques et autres décideurs, mais concernant Agnès B…. est-ce bien brillant de ce coté-là, vraiment?
          Alors… comprend pas tout…. ?

          1. On a donc maintenant Napoléon IV à la barre du Navire Amiral !
            Bien ou pas bien, c’est un peu tôt pour le dire à mon avis.
            Ne précipitons pas nos jugements. Prudence et bienveillance.
            On ne peut rester qu’étonné toutefois, voire stupéfait (et en toute objectivité) du bouleversement qu’il a provoqué notre Amiral… Rien que pour ce coup de balai magistral…
            Attendons la suite et nous affinerons notre jugement. Pour le moment, je m’avoue très satisfait effectivement ; et je ne regrette pas mes choix… et mes analyses prédictives que vous moquiez.
            En toute modestie, je confesse même une certaine auto-satisfaction d’avoir anticipé le profond mouvement social qui se déroule sous nos yeux ébahis ; faudrait se réveiller !
            On peut par contre juger (en toute objectivité) de ses adversaires pré-élections à la façon dont ils se comportent aujourd’hui : droite, gauche, écolo, extrémistes de droite et de gauche, quel beau spectacle !
            Merluchon, Marinenette (et son Dupond), Hamonet et Pénélopette and co, qui que vous ayez admiré et espéré, le Bon Dieu vous en a préservée… Merci Mon Dieu !
            Pour autant, le monde a-t-il changé ? Les gens ont-ils changé ?
            Tel nouveau Ministre est-il 100% différent des anciens Ministres ?
            Tel nouveau député sera-t-il 100% différent des anciens ?
            J’en doute. les gens n’ont pas changé mais, attention c’est du situationnisme de tonton Guy, les territoires (et leurs frontières) ont changé. Ça veut dire quoi ?
            Traduction simultanée : des situations nouvelles se présentent ; des opportunités s’annoncent ; de nouvelles joies sont possibles ; le jeu est ouvert pour ceux qui sauront saisir leur chance…
            Attention : ces espaces nouveaux ne dureront pas ; pour survivre, la marchandisation du monde continue…
            A nous d’agir ; adhérez à l’AIMSIB !

            JAMAIS, notre association n’aura une plus belle occasion de montrer son utilité et son efficacité !

          2. @MdL : “On a donc maintenant Napoléon IV à la barre du Navire Amiral !”
            Non, on a Louis-Philippe. Napoléon III a fait beaucoup pour le droit du travail ! Les riches vont s’en mettre plein les poches, comme en 1830, y compris bien sûr les laboratoires pharmaceutiques. Macron n’a pas des amis que dans la banque. Comme je l’ai dit plus haut, cette haute bourgeoisie façon hipster fonctionne plus que jamais en réseaux. Des conflits d’intérêt, on en trouvera donc tant qu’on en voudra.

    3. Vous savez qui est Emmanuel Ratier ?? L auteur de ce qui est souvent decrit comme la version moderne du protocole des sages de Sion. C est une honte que de lire ses ecrits ici !!
      A moins que vous ne soyez abonne a la revue, cet extrait est la copie a la faute d orthographe pres d’ un article du blog d’extreme droite d’Alain Soral. Un minimum d honnetete sur un site qui porte la transparence comme une vertu cardinale serait se sourcer completement vos copies, non ?
      Quand on connait le bonhomme, on lit autrement ses references multiples au caractere juif d une partie de sa famille.
      Amiral, si vous portez toujours antant la blonde dans votre coeur, le sieur Ratier est de plusieurs ordres de grandeur pire !!

      1. Mr l’expert vaccinal, quand on choisi ses soutiens avec un tel discernement, il ne faut pas s etonner des reactions negatives.

        1. Mr Akira “liste noire” ,alias “Anathème”vous critiquez des informations objectives ,sans aucun argument
          Merci de votre réponse MDL

          1. Ne scruter une personne que sous le prisme de ses liens avec la communaute juive n’a absolument rien d’objectif. C’est l’angle d’attaque de la mouvance politique que vous citez et de laquelle vous avez extrait votre texte.
            Je constate cependant que vous ne recusez absolument pas les sources que vous avez utilisees. Les ennemis de mes ennemis ne sont pas toujours mes amis …

      2. Merci de votre observation.
        C’est vrai que ça sentait (un peu) son antisémitisme primaire ; je n’ai pas fait attention à la signature ; et j’avoue que les Ratiet et autre Soral m’inspirent peu…
        Je vous prie de m’excuser !
        Cela dit, il serait souhaitable de vérifier cette bibliographie qui n’a rien d’insultante. L’avez-vous fait ?
        Est-elle erronée ou inventée ?
        Être d’origine juive et/ou polonaise n’est pas honteux et il n’est pas non plus interdit de le dire…
        Être invitée par la Grande Loge ne me parait pas honteux non plus…
        La transparence est utile dans un monde de bienveillance.
        Merci de nous dire ce qu’il y a de mensonger ou insultant dans cette biographie et je m’empresserais de censurer !

        1. Amiral, vous savez plus que tout autre qu’il est des sources qu’il convient de purement et simplement censurer. Votre combat est aussi mediatique.
          Les references repetees a la religion juive suffisent largement a discrediter cet article tout a fait oriente. Comment penser pouvoir tirer quoi que ce soit d un torchon antisemite ?
          Vous rendez vous compte des consequences d’une association de votre nom avec Ratier et Soral ?

          1. Vous pensez que “Les references repetees a la religion juive” sont de l’antisémitisme ?
            J’ai encore relu et je ne vois pas “Les references repetees a la religion juive” dont vous parlez.
            Je lis que cette famille a été douloureusement touchée par les fanatiques nazis et qu’ils ont su retrouver une “vie normale” en France, notre belle patrie qui a su les accueillir et (pour certains) les protéger…
            Quand à Ratier et Soral, je m’en fous, plus ils sont visibles moins ils sont dangereux… C’est comme toutes les extrêmes droites et les extrêmes gauches…
            Cela dit, merci de vérifier si cette biographie est fausse ; le peu que j’ai lu sur wikipedia est de la même sauce. Le fait religieux chez nous n’est ni innocent ni condamnable ; ou alors il est urgent de raser tous nos clochers !

          2. Ces gens-là ont l’habitude, comme l’histoire de l’extrême-droite le montre, de rassembler des renseignements sur leurs ennemis. Certes, cela peut permettre, on le voit ici, d’apprendre malgré tout des choses, mais ils ne rendent pas service à la vérité. Car l’antisémitisme et le racisme brouillent tous les débats. Vivement qu’on en soit débarrassé !

          3. Je vous laisse votre appreciation de la chose. Dire que vous ne voyez pas les references multiples me stupefie.
            ##
            Élie Meir Buzyn,
            famille juive pratiquante
            mouvement des femmes sionistes (Wizo).
            loge Sigmund Freud du B’naï B’rith
            ancien déporté
            matricule de déporté
            survivant du ghetto et de camp.
            l’hôpital Rothschild
            issue d’une famille juive polonaise
            Salons des écrivains du B’naï B’rith
            Simone Veil (née Jacob).
            Yves Lévy
            ##
            Si vous pensez que la mention des noms d origine juive est fortuite et strictement biographique, c est que vous n’etes pas familier des methodes des torchons antisemites.
            Vous etes bien place pour savoir qu il est facile de juxtaposer une serie d affirmation correcte pour en faire sortir un sens tout a fait particulier. Ne parler que des liens de cette personnes avec la communaute juive plutot que tout autre angle de vue est la marque de l extreme droite racialiste et antisemite.
            Voir votre nom associe a ces personnes me peine meme si j’ai bien lu vos messages et reactions.

          4. Désolé, je ne vois toujours pas le problème.
            S’il n’y a pas d’erreur dans cette biographie.
            Les déportés et les familles de déportés ont vécu plus que l’enfer, puisqu’à la douleur et aux souffrances s’ajoutait l’incompréhension. Pourquoi nous font-ils ça ?
            Il n’est pas inutile de le dire ; et il n’est pas inutile à propos d’une personne d’expliquer d’où elle vient et quelle est son histoire ; il faut parfois expliquer à cette personne-là d’où elle vient…
            Une des choses qui dans ma jeunesse m’a le plus étonné, c’est de n’avoir été informé de la tentative de génocide qu’au début des années 1960s. De 1945 à 1960 grosso modo) : silence absolu !
            On m’a expliqué que les survivants des camps n’en avaient pas parlé car ils avaient honte d’avoir survécu alors que d’autres… Ils avaient honte, entendais-je !
            Et moi j’ai honte encore aujourd’hui d’appartenir à une “communauté humaine” qui a permis ça…
            Contrairement à ces crétins de néo-nazis (y compris ceux qui avancent “masqués” sous le pavillon lepéniste-pétainiste) qui pensent qu’un déporté aurait dû cacher son destin (ou pourrait croire nécessaire de le faire à un moment ou l’autre) et donc croient utiles de le clamer comme si c’était “honteux”, je trouve normal de faire figurer ça dans sa biographie ; si on en a envie, certes…

          5. On en recausera autour d’un verre … bio.
            Je m’excuse d’avoir fait devier la discussion … back to work 🙂

          6. @Akira : Je ne sais pas si tu as pu lire Michel Georget (je te recommande le livre vert qui est beaucoup plus approfondi et intéressant que le rouge), mais sache que les seuls webtv ou journalistes qui reçoivent Mr Georget, Mr Joyeux ou Serge Rader s’appellent TV liberté, radio Courtoisie, agence info libre … etc
            Quand on est des “sérieux” critique de la politique vaccinale française, je crains que l’on ne puisse guère faire la fine bouche sur les médias prêt à réaliser une interview… Ce n’est pas demain la veille que tu verras Georget sur France 2.
            Le sujet de la vaccination n’a absolument RIEN de politique. Il est sûrement possible de recruter des opposants à la vaccination systématique autant chez EELV qu’au sein de la droite “traditionaliste” et catholique (celle qui n’aime pas l’avortement et le “mariage pour tous”).
            J’ai définitivement cessé de me parasiter le cerveau avec la réputation des individus avec lesquels je discute. Seul leur position concernant l’obligation vaccinale me semble importante. J’estime ne pas attaquer LEUR liberté, alors qu’ils ne commencent pas à attaquer MA liberté ou celle de ma famille…
            L’attaque sur la réputation (en accusant les gens d’être victimes d’une “théorie du complot”) est la principale méthode utilisée pour décrédibiliser toutes personnes critiquant les vaccins. Je refuse de participer à ce jeu.
            Concernant l’obligation vaccinale, je veux bien discuter avec un fervent défenseur de la vaccination (D.Floret ?). En revanche, je ne discuterai JAMAIS de la possibilité que l’obligation vaccinale soit (un peu, moyennement, beaucoup !) légitime.

          7. ça y est me revoilà, pour une fois qu’on cause pas de vaccination, c’est marrant. Voici le jugement de Salomon, en toute modestie : le sieur Ratier (mort en 2015 de ne pas avoir suivi la DM) animait une revue à tendance extrême droite et fréquentait des gens bien + douteux que lui. Lui-même prudent comme 1 sioux ne se serait pas affiché antisémite, peur des procès sans doute contre sa publication.
            Revenons à la bio de Buzyn par Ratier : c’est fait pour endormir le chaland, mais la charge est lourde.
            Or la “technique de dénonciation” est claire : en rappelant au moins 12 fois les origines juives, fréquentations juives, appartenances à des associations / mouvement juifs, mariages juifs… tout cela pour terminer par les conflits d’intérêts (d’un lobby juif bien sûr), Ratier met en garde contre la bête immonde qu’on continue de nourrir en notre sein : le Juif

          8. Je ne connais pas ce “ratier” [c’est parfois un nom commun pour des chiens qui chassent le rat ou d’autres petites bêtes] ; mais, comme j’avions dit, je ne suis pas “horrifié” par la description biographique de notre Ministre, à condition qu’elle ne soit pas erronée…
            Nous autres, aristocrates et vieilles branches remontant au onzième siècle, ça ne nous déplait pas qu’on rappelle les exploits de nos ancêtres au temps des croisades ; c’est moins drôle quand on nous rappelle que certains furent accusés de “collaboration” sans que d’ailleurs preuve irréfutable soit apportée…
            Faut faire avec ce genre de truc, que ça vienne d’un ratier, ou d’un autre chien, j’aime bien le berger dit australien ; alors qu’il est en fait d’origine basque. Quelle vie de chiens !
            Tout va bien, les amis, avec l’AIMSIB vous allez mener une belle bataille contre l’obligation vaccinale ; rien ne vous arrêtera car l’intelligence et l’honneur sont avec vous !

          9. @ Bon Dr MdL
            ” Tout va bien, les amis, avec l’AIMSIB vous allez mener une belle bataille contre l’obligation vaccinale ; rien ne vous arrêtera car l’intelligence et l’honneur sont avec vous ! ”
            Yes ! Là, oui d’accord si intelligence se conjugue avec honneur, là d’accord 🙂
            Et donc… c’est quand qu’on fait quoi, alors ?
            Sinon… on va se morfondre et finir comme ces fourmis affolées par un ‘simple’ téléphone mobile : https://www.youtube.com/watch?v=GFX7mRl7xDs
            Il paraît que les ondes des mobiles sont inoffensives (y’a des normes et en-dessous, c’est sans risque)… moi, j’veux bien, mais… :-/ !!!???!

        2. Moi la seule chose qui me gêne là-dedans, c’est ce fonctionnement par réseautage. On ne peut pas penser avec indépendance quand on travaille et même quand on vit (mariages) de cette façon. Mais ce n’est pas d’aujourd’hui que la bourgeoisie fonctionne ainsi. Ancienne ou moderne, seule la façade a changé. En plus, maintenant que cette bourgeoisie est directement au pouvoir (et pas simplement dans les couloirs de l’Assemblée à faire du lobbying), elle se retrouve en pleine lumière. Certes, la ministre assume ses conflits d’intérêt, Richard Ferrand assume aussi, remarquez, ils assument tous crânement. Après tout, tant que ça… marche ! 😉

          1. “fonctionnement par réseautage”
            Effectivement, on a dit au Dr Gherardi, vous ne faites pas parti du serail, vous n’aurez jamais une place de Professeur en Neurologie à Paris
            Toxic Story :remarquable ouvrage sur la Myofasciite à macrophage et la toxicité de l’Al

          2. Règle numéro 1 pour rester libre et indépendant : “Ne pas faire parti dudit Sérail”
            Dès que l’on cherche à s’incruster dans un de ces réseaux [ce que les gauchistes d’hier, eux-mêmes fortement “réseautés”, appelaient la “Bourgeoisie”] de pouvoir, on est contaminé…
            Cela dit, toutes les sociétés modernes sont faites de réseaux : des syndicats, des associations, des chorales…

          3. @Stephane
            Ils “assument crânement”… dites-vous?
            Agnès B. revendiquait, en tous cas, la nécessité de ces liens d’intérêt…
            En mars 2016, Médiapart titrait “Les petits arrangements de la nouvelle présidente de la Haute autorité de Santé” et expliquait que :
            ” Agnès Buzyn, qui prend ce lundi ses fonctions à la tête de la haute-autorité de santé HAS), acteur clé du système de santé français, considère que les liens d’intérêt entre experts et laboratoires pharmaceutiques sont un gage de compétence. Plusieurs militants de la transparence comme le docteur Irène Frachon, à l’origine du scandale du Mediator, s’inquiètent auprès de Mediapart….”
            Cela traduit sûrement une quasi réalité : il n’y a plus beaucoup d’experts ET indépendants ET compétents….?
            Et tout irait bien SI, dans ces affaires, chacun.e alliait intelligence ET honneur (…comme à l’AIMSIB, oui, voilà!!!) .
            Concernant Agnès B….. et ses collègues,… j’aimerais bien avoir l’optimisme de notre bon Dr MdL…. mais :-/

          4. Il ne peut pas y avoir de développement technologique de portée sociale (et professionnelle) significative sans lien d’intérêt significatif ; c’est-à-dire des relations indispensables entre des inventeurs-innovateurs et des développeurs…
            Le problème n’est pas le lien d’intérêt mais quand ce lien devient “conflictuel”…
            Bref, les liens d’intérêt sont utiles voire indispensables à de nombreuses formes de progrès…
            Difficile à comprendre pour les journaleux obtus de Médiapart qui, eux-mêmes, se nourrissent de toutes sortes de réseaux assimilables à des liens d’intérêt.
            Cela dit, ce que nous voyons actuellement sur la scène politique montre combien il est difficile dans une société spectaculaire et marchande [merci tonton Guy] d’être un “pur et dur”…
            Il faut donc savoir “ruser” un peu avec la Loi et les grands principes. Ça c’est plutôt la recette du grand Emmanuel… Kant !
            Humilité et Bienveillance, d’abord ! Et grande sévérité avec ceux qui abusent !

          5. @Françoise
            Je n’ai pas non plus l’optimisme de MdL. Au contraire. C’est une quasi mafia que nous avons au pouvoir. La seule solution serait de mélanger avec ces CSP+++ qui nous dirigent des gens issus des classes populaires. Là on aurait une chance de briser ces réseaux. Mais c’est tout le contraire qui se passe ! Le monde politique, académique, industriel, financier, est complètement fermé.
            La politique aurait pu permettre l’entrée du peuple à l’assemblée, via les élections qui sont encore démocratiques (un peu). Malheureusement, ces élus sont tous du même monde. Le peuple a choisi de faire sécession par l’abstention ou le vote blanc, ayant bien compris qu’aucun dialogue n’est possible avec le haut. C’est ça qu’on nous vend actuellement dans les médias comme une “révolution”. Ce serait risible, si ce n’était pas aussi triste.
            C’est ma solution personnelle. Je ne m’occupe plus de ce qui se passe “en haut”. Je crois que l’avenir est à des systèmes locaux et autonomes, comme la permaculture. Le plus loin possible du pouvoir. Evidemment, si les vaccins sont rendus obligatoires.
            Mais on va voir la suite en Italie. 2018, il va y avoir de élections, et le parti Cinque Stelle, équivalent de Mélenchon + Le Pen pour les idées, est un des favoris. Or, il a fait campagne contre les vaccins.
            On retrouve la problématique du premier commentaire. Il n’y a que les extrêmes pour défendre des causes comme celles de ce blog. Parce que le pouvoir est désormais fermé au peuple par les réseaux, une muraille invisible mais infranchissable.

          6. Le peuple a choisi de faire sécession par l’abstention ou le vote blanc, ayant bien compris qu’aucun dialogue n’est possible pas avec le haut
            Voilà une interprétation un peu fantaisiste…
            C’est quoi le “peuple” ?
            C’est “le bas” par rapport au “haut” ?
            Oups !
            Voilà quelques relents de merluchonisme agrémenté de lepinettisme…
            Le peuple, cher ami, c’est tout le monde (de “haut” en “bas” : un homme une voix !); et le peuple “actif” c’est celui qui vote sur une base d’entendement (au sens latin du terme) !
            Je crains (ou plutôt, je me félicite) que les abstentionnistes d’aujourd’hui soient surtout des tristes déçus des candidatures (abjectes ou absurdes) qu’ils ont soutenues en croyant “bien faire”…
            Quand on s’est beaucoup trompé (ou bien fait “berner”), la moindre des humilités c’est effectivement (faute de reconnaitre qu’on s’est lourdement trompé) de se “la fermer” un moment…
            Ainsi l’abstention de certains : comment voter lepinette ou un de ses amis après avoir vu le couple “marine-Dupont” puis l’effarant spectacle de la joute verbale avec Napoléon ?
            Cela dit, pas sûr que Napoléon IV nous satisfasse : mais les jeux sont ouverts, des situations opportunes sont à créer : dépêchez-vous le train va partir sans vous !
            Adhérez à l’AIMSIB et bougez-vous plutôt que pleurnichez sur les concepts fumeux de “haut” et de “bas” qui nous rappellent quelques tristes “raffarinades” de ces temps révolus…
            Bon, c’est l’heure de l’apéro ; et j’ai un putain d’essaim de guêpes qui s’est glissé entre le mur et le volet roulant…
            Quelqu’un a une solution ?
            Merci d’avance et sans rancune ! Oups !

          7. Pour vous donner un exemple concret, l’Europe propose d’autoriser les pesticides dans l’agriculture bio : http://www.20minutes.fr/sante/2085195-20170612-agriculture-bio-europe-veut-autoriser-pesticides-reduire-controles-qualite-filiere
            Aucune réaction de M. Hulot. Vous faites quoi, avec votre “entendement” ? Pareil que pour les vaccins, vous vous pliez à ce que décide(ra) le gouvernement, comme en Italie.
            Ou bien, vous cultivez vos propres légumes sans aucun pesticide, avec vos propres semences, comme en permaculture. Pour les vaccins, je n’ai pas de solution, mais je n’ai pas été vacciné dans ma jeunesse, je n’ai pas le “tatouage”. Et je compte bien continuer à les éviter. Je n’aurai pas eu besoin de Macron pour ce faire.
            Je vous trouvais plus courageux à la conférence de Narbonne, quand vous avez dit au public que c’était à nous tous d’agir, sans attendre les politiques. C’est vrai, c’est ce qu’il faut faire, c’est la seule solution. J’appelle ça une sécession du peuple, mais vous pouvez le nommer autrement. Et vous devriez vous réjouir de l’abstention, car c’est dans les abstentionnistes (52%) que se trouvent ces gens-là, pas dans les électeurs de Macron (15% des inscrits), ne serait-ce que parce qu’ils forment la majorité des gens (85% qui ne se sont pas portés sur les candidatures Macron).

          8. @Stephane…
            “C’est ma solution personnelle. Je ne m’occupe plus de ce qui se passe « en haut ».” dites-vous…
            Oui,… mais non… en fait ! … C’est loin d’être une ‘’solution’’…
            Qu’on contribue à changer les choses à sa portée directe par la permaculture, génial !!! Efficace, gratifiant, utile… mais … “en haut” comme vous dites (où est le ‘haut’ d’ailleurs?–ça supposerait un ‘bas’?- et quels sont les critères, mais passons sur ces termes –même si c’est important, les mots … surtout ceux qui traduisent des maux…?), … “en haut” donc, c’est nous qui décidons qui nous mettons là… n’est-ce-pas?
            A nous de refuser la manipulation de médias et d’hommes politiques indignes (puisque vous avez l’air conscient…), à nous de militer pour un ‘vrai’ vote blanc qui aurait des put… de conséquences sur les élections et les élus qui nous disconviennent, à nous, de susciter des candidats à la ‘’hauteur’’ ( 😉 !) ou mille autres solutions restant à inventer…. Tout le monde est à bout de souffle et de nerfs, alors qu’une écrasante majorité de gens aspirent à la même chose.
            Comment se fait-il qu’ ‘ils’ soient très capables de s’organiser et de se protéger mutuellement, ‘en haut’ et que nous, ‘en bas’ (c’est bien comme ça que vous orientez les choses, n’est-il-pas?), nous soyons si peu capables de nous organiser mieux, au point de souvent lâcher prise et finir par démissionner? C’est i-nou-ï !! :-/
            Je ne juge pas ce que vous (et tant d’autres) dites/faites (évidemment), mais je considérerais, pour moi-même, l’ abstention comme une démission, très au-dessus de mes forces, je me remettrais difficilement de ne pas participer.
            Cela ne m’empêche pas de contribuer aussi –et plus joyeusement- à “permaculturer” (c’est une expression qui inclue beaucoup de choses)… mais cela ne va apporter aucune solution que je voudrais voir prendre sur la dette du pays, sur le statut des intermittents du spectacle, sur les “réformes” (sic) scolaires pour nos enfants ou les lois concernant les AVS…

          9. Par “France d’en haut”, je faisais référence aux travaux du géographe Christophe Guilluy : https://www.youtube.com/watch?v=3vi8X3f5hUs
            “Comment se fait-il qu’ ‘ils’ soient très capables de s’organiser et de se protéger mutuellement, ‘en haut’”
            Parce qu’ils pensent tous pareil, contrairement à nous. Les classes populaires sont encore partagées par des clivages gauche/droite (Mélenchon/Le Pen), mais ces électeurs ont de plus en plus tendance à se retrouver dans l’abstention ou le vote blanc. 60% à la présidentielle. A combien sera-t-elle demain ? 70% ? 80 % ?
            Parce qu’ils détiennent le pouvoir, ce qui est un avantage, difficile de changer un système aussi bien organisé. Mais, comme l’URSS, li peut s’effondrer de l’intérieur. Il n’est pas écologiquement durable, il est profondément inégalitaire, il n’est plus démocratique, puisque une immense majorité du peuple n’y participe plus, il ne permet plus l’éclosion de pensées nouvelles. Ce n’est pas chez Agnès Buzyn que se trouvent les idées, suivez plutôt mon regard…
            C’est certain qu’on ne va pas créer des communautés quasi autonomes comme aux USA, on aura toujours besoin des secours, et même des médicaments, mais des systèmes d’organisation hors champ politique (puisque c’est bouché de ce côté-là pour l’instant) comme la permaculture (qui va bien au-delà du jardinage), permettent d’espérer un changement.

          10. @Stephane
            “Et vous devriez vous réjouir de l’abstention, car c’est dans les abstentionnistes (52%) que se trouvent ces gens-là, pas dans les électeurs de Macron (15% des inscrits), ne serait-ce que parce qu’ils forment la majorité des gens (85% qui ne se sont pas portés sur les candidatures Macron).” dites-vous.
            Vous croyez vraiment à un lien entre les gens qui oeuvrent au quotidien, courageusement et/ou collectivement, et ceux qui ne votent pas??? ….. .. ?… !
            Vous éprouvez vraiment que c’est “courageux”, de s’abstenir???
            Il me semble que c’est là une simple contre-vérité facile, énoncée avec arrogance par quelque essayiste (fort privilégié, du reste) dont m’est avis qu’il ferait mieux de se retrousser les manches et venir s’essayer à la permaculture avec vous entre deux élections, plutôt que de nous polluer un débat, déjà compliqué, avec ses leçons et avec ce genre de pareilles c…ies.
            C’est mon avis, et mes statistiques ne sont pas les mêmes que les vôtres, car je partage cet avis avec beaucoup-beaucoup-beaucoup de militants (diverses motivations, mais centrés sur l’environnement, la biodiversité, l’Homme et la vie) autour de moi, qui permaculturent aussi, mais qui votent assidument,… et cela leur semble très très compatible, et même cela leur semble être deux niveaux d’action si ce n’est indissociables, du moins au minimum complémentaires 🙂
            Passez un bon dimanche prochain, Stephane… et si la symbolique de la date du 18 juin ne vous rappelle pas, c’est que vous êtes vraiment irréductible, alors, hein 😉 ?

          11. @ Stephane
            “… Parce qu’ils pensent tous pareil, contrairement à nous. Les classes populaires sont encore partagées par des clivages gauche/droite (Mélenchon/Le Pen), mais ces électeurs ont de plus en plus tendance à se retrouver dans l’abstention ou le vote blanc. 60% à la présidentielle. A combien sera-t-elle demain ? 70% ? 80 % ?… ”
            Aaaah? Ou alors, moins drôle (mais réaliste aussi?)…, peut-être que la France d’en bas est (“elle” aussi, donc “nous”, collectivement) devenue individualiste et capable de voir seulement son petit intérêt personnel, matérialiste, à court terme et peu apte à considérer l’intérêt général?
            Oups…. mais peut-on vraiment exclure cela?
            Je sais que cette option est politiquement peu correcte, mais elle mérite, à mon avis, d’être ‘investiguée’ et réfléchie le plus sincèrement et le plus ouvertement possible… n’est-ce-pas?.

          12. “En haut” et “en bas” c’est tout la même fourmilière ; c’est la totalité du résultat exprimé qui compte ; quand on commence à “colorier” les voix (comme font certains lapins-médias crétins), on a sur la voie de retour vers un suffrage censitaire !
            Cela dit, la fourmilière peut se tromper au moins transitoirement : globalement elle était “pétainiste” en 1940 ! Était-ce folie à ce moment-là, 22 ans après l’hécatombe de la 1ère où Pétain fut un formidable Général adoré de ses troupes ?
            C’est difficile d’analyser ces choses-là sans une perspective historique longue !
            Adhérez à l’AIMSIB et venez le 24 Juin à Paris !

          13. Dans ma circonscription, j’ai le choix entre le suppléant du numéro 2 du FN (Louis Aliot), qui lui se présente dans la circonscription voisine, parce qu’il a compris qu’elle votait encore plus à droite que la mienne, et un candidat d’En Marche, énarque qui dirige une entreprise en plein conflit social. Ancien UMP et premier adjoint du maire, il était prévu qu’il prenne à mi-mandat, dans un jeu de bonneteau, le fauteuil de la municipalité, le maire actuel gardant la présidence de l’agglomération de communes. Peut-être me pardonnerez-vous de ne pas vouloir choisir entre ces deux-là !
            Quant au lien entre abstention et action quotidienne, il n’est pas vraiment nécessaire d’en chercher un, c’est une simple conséquence du nombre d’abstentionnistes (de “désaffiliés”, pour parler comme Guilluy). Quand vous avez 85% de gens qui ne se portent pas sur la candidature Macron, et 60 % d’abstention/votes blancs (encore plus à l’avenir), il y a une grande probabilité que les anti-vaccins ou les anti-statines en fassent majoritairement partie.
            S’en prendre comme le fait notre Amiral aux électeurs de Le Pen ou de Mélenchon est une erreur stratégique ! C’est parmi eux qu’il y a le plus de gens sensibles à ses arguments. On le voit avec l’article d’E&R plus haut, ou avec le combat de Cinque Stelle en Italie contre les vaccins. Evidemment, il faut parfois s’acoquiner avec de drôles de gens quand on s’écarte du “système” et qu’on veut faire valoir des idées à contre-courant.

          14. Vous dites : “Peut-être me pardonnerez-vous de ne pas vouloir choisir entre ces deux-là !
            Vous n’avez pas de chance ; vous êtes pardonné ; mais nom de Dieu où vivez-vous ?
            Vous dites : “S’en prendre comme le fait notre Amiral aux électeurs de Le Pen ou de Mélenchon est une erreur stratégique !
            J’ai écrit : “Les abstentionnistes d’aujourd’hui sont surtout des tristes déçus des candidatures (abjectes ou absurdes) qu’ils ont soutenues…
            “Tristes déçus” ; c’est méchant ça ?

          15. Je suis pardonné, pourtant, je vais peut-être laisser gagner le numéro 2 du FN en m’abstenant. Vous ne disiez pas cela quand s’abstenir de voter Macron signifiait pour vous le retour de Srebrenica !
            Vous semblez considérer les électeurs de Mélenchon/Le Pen, des classes populaires pour l’immense majorité, comme des gens sans cervelle et/ou violents (il faut l’être pour soutenir des candidatures “abjectes” ou “absurdes”). Ces gens sont beaucoup plus fins que vous ne le pensez. Ils comprennent très bien que la politique de Macron, la même que celles des décennies précédentes : toujours plus de mondialisation, les a conduits au déclassement. Attention, c’est 60% du pays, bientôt plus avec l’augmentation continue de la précarité. Macron, avec ses 15% d’électeurs, essentiellement des catégories supérieures, les chiffres le montrent, est dans un splendide isolement.
            Le suffrage censitaire est un fait : 90% des Parisiens ont voté Macron, parce qu’il n’y a plus de classes populaires à Paris ni dans les grandes villes. Et ailleurs dans le pays, elles ne votent plus ou se défoulent avec Le Pen. Je vous ai montré le tableau dans ma circonscription. Aucun intérêt de voter pour ça.
            Soit ça se termine très mal, comme le pense Guilluy (si on continue sur cette voie), soit les oubliés de la mondialisation trouvent des alternatives locales pour s’en sortir sans le haut, la solution défendue par Onfray.
            Il y a dans cette situation inédite un avantage énorme pour vous et tous ceux qui pensent différemment du “haut”. Jamais les médias, les experts, les politiques, n’ont été aussi discrédités, méprisés, bafoués. C’est un boulevard énorme qui s’ouvre pour convaincre jusqu’à 60% de la population ! Les gens sont prêts à écouter d’autres discours. Comparez ce que je dis et le mouvement populiste Cinque Stelle qui fait campagne contre les vaccins. Des opportunistes, sans doute, mais ils ont compris ce qu’attendaient les gens.

          16. Si vous ne voulez pas “laisser gagner le numéro 2 du FN”, soyez la fourmi qui décide que ce sera “non”…
            Quand à la notion de “classe populaire” (parfaitement débile et méprisante ; à moins que vous précisiez ce que vous voulez dire ; je suppose que c’est “le bas”) et que cette classe populaire voterait Merluchon ou Lepinette, ce fut démenti par “les faits”.
            Quand à Paris, votre suggestion que les gens aient voté à 90% pour Napoléon parce qu’ils sont riches m’indique que vous ne connaissez pas cette ville où sévit la pire des misères existentielles… Inversement, c’est une ville dynamique où pullulent les jeunes (l’avenir) avec souvent des maigres revenus mais des professions d’avenir… Ce sont des pauvres bobos ; mais le bobo c’est, si vous ne l’avez pas compris et que vous voulez le ridiculiser (pourquoi pas !) c’est l’avenir du pays
            Je vous l’expliquerai au prochain épisode !

          17. Au prochain épisode, donc.
            Quant à voter Macron, jamais de la vie ! Plutôt prendre une statine ou me faire vacciner. 🙂

          18. Stefano !
            Tu vas commencer par me détester, puis petit à petit tu t’habitueras – remarque bien que je n’ai pas dit que tu m’aimerais – Donc, en somme, ça commence très mal ! Si je me permets d’être dès le début désagréable, c’est pour te donner un aperçu de la philosophe du blog, auquel tu sembles prêter des intentions toutes personnelles.
            Les extrêmes ne sont pas notre tasse de thé, je pourrais même dire qu’elles ne nous sont pas sympathiques du tout ; que les histoires de haut, de bas et de fragile sont en priorité réservées au trafic des marchandises ; que le travail est une marchandise comme une autre et quand il est moins cher ailleurs le spectacle marchand va se fournir chez le voisin ; que ton géographe spécialiste en sociologie est le seul à contempler la disparition de la classe moyenne française ; que la séparation est par excellence la spécialisation du pouvoir, et que si tu n’en as pas confirme que tu es un homme sans qualité ; que les affreux extrémistes surfent sur cette insatisfaction, qu’ils ne sont pas plus à même de résoudre ; que cultiver son jardin c’est bien, mais ne créé pas pour autant du lien social, ni de subversion de la société ; que le nouveau prince rend visible cette pseudo opposition parlementaire, ce que le plus crétin des marins et des marines savait depuis longtemps, et qu’ainsi ce qui était essentiel l’est devenu visiblement ; que le vote est un droit et non un devoir, et que pratiquement seuls les pouvoirs totalitaires le rendent obligatoire ; que quand la chose publique n’intéresse personne le pouvoir s’en intéresse et en fait une affaire privée ; que ceux qui ronchonnent les bras croisés resteront à ne pas en douter impuissants ; qu’il n’y a pas d’espoir dans le désespoir, et que ceux qui nourrissent ce dernier sont d’infâmes crapauds ; et que ceux qui pensent que l’on peut mettre quelques espoirs en eux devraient s’en frotter la peau sur l’ensemble du corps ; que de rendre responsable de sa misère plus misérable que soit est la marque des plus misérables esprits ; que le monde n’est ni noir ni blanc, et que toutes les nuances du gris font l’humanité ; que cette dernière ne sera heureuse que le jour où la dernière saleté populiste aura raccompagné la dernière saloperie financière en enfer, qu’ils n’auraient jamais dû quitter, et que nous pourrons commencer à profiter de la terre.
            Santé et philosophie méditerranéennes

          19. Désolé, Stéphane, vous voilà servi, de façon littéraire…
            Vous ne pouvez pas vous plaindre ; ceux qui suscitent de telles plaidoiries peuvent être fiers d’eux-mêmes…
            Si vous en voulez plus, il vous reste à adhérer à l’AIMSIB ; si vous ne pouvez vous déplacer le 24 Juin à Paris, faites un don, ça permettra de déplacer ceux qui n’ont pas les moyens de se déplacer…

          20. Pour une fois, je trouve qui Rico se perd dans la quantite … et que la qualite sur la forme autant que sur le fond en patit severement. Une belle forme ne dispense pas d une argumentation et une accumulation de postulat n a jamais fait une demonstration.
            On peut pas toujours etre au top.

          21. C’est beau, l’idéalisme, mais ça ne permet pas d’expliquer quoi que ce soit, ni d’être efficace. Je préfère tourner mes regards du côté de l’Italie, où un parti populiste, le Cinque Stelle, prendra peut-être le pouvoir en 2018. Eux sont déjà prêts à abolir la loi qui rend les vaccins obligatoires.
            https://www.google.fr/search?q=cinque+stelle+vaccini

          22. Rien que pour le concept des extremes, il a tout de relatif. L’etendue de l’offre politique s’est tellement decalee vers la droite qu’un Merluche dont le programme n’est pas plus a gauche que celui d’un Mitterand des annees 80 passe pour un dangereux extremiste subversif.
            C’est bien plus la droite “classique” qui est devenu extreme et le pretendu centre qui est passe radicalement a droite. Il n’y a qu’a voir les fuites des projets de reforme du travail : par exemple la poursuite de l’inversion de la hierarchie des normes jusqu’a a la negociation des conditions du contrat de travail par entreprise.
            Quand a prendre des risques, c’est plutot positif. Ca veut dire que ca bouge encore !! Et je crois avoir assez dit la consideration que je porte a Rico (sinon je le redis ici) pour esperer qu’il ne prendra pas trop ombrage de mes derniers message.

          23. @Akira
            Qu’il postulât ! Mais à quoi ? Aucun strapontin ne lui sied et aucun pouvoir ne l’a jamais convaincu ! Peut-être craignez-vous qu’il affecte quelques unes de vos convictions et que par là même il rende la chose indiscutable. Peut-être a-t-il fait d’autres choix, déjà anciens, que quelques uns de ses ancêtres durent payer au prix fort ? Que la misère contemporaine ne saurait excuser le retour des vieilles tentations totalitaires avec lesquelles il n’y a jamais de discussion possible. Que vous pouvez être en désaccord et qu’il ne vous en voudra certainement pas pour cela.

          24. @Stefano
            Que l’humanité est faite d’idées et que c’est d’ailleurs sa principale activité et que l’idée sclérosée devient de l’idéologie, alors oui l’idéalisme c’est beau et de mémoire les derniers progrès de la société furent conduits par quelques idéalistes que les idéologues contemporains aimeraient voir disparaître pour un retour certain aux barbaries dont ils ont le goût !

          25. L’anti-fascisme et l’anti-racisme sont devenus des armes de classe. Je m’excuse à l’avance de citer encore mon géographe préféré :
            https://www.youtube.com/watch?v=bHkFzonfJrM
            Qui croit encore que Mélenchon, c’est le retour des Brigades rouges, ou Marine Le Pen, celui de Pétain ? 60 % des gens n’y ont pas cru, ils ont eu le nez plus fin que les autres ! Bravo ! Les autres, s’ils ne sont pas contents, ils ont ce qu’ils méritent. On ne peut pas préserver son capital et vouloir échapper à Big Pharma. C’est un tout ! On prend ou on laisse. Cinque Stelle fait campagne contre les vaccins et contre l’euro.
            En tout cas, on ne pourra pas dire qu’on ne savait pas, à propos de Macron et de son gouvernement ! Nous avons prévenu ici même.
            Dès dimanche soir, je ferme les hublots et les écoutilles pour 5 ans, selon une expression que j’aime bien de notre Amiral. Je préfère écouter Verdi, Puccini et Bellini après m’être régalé d’un bon plat de pasta alla Norma accompagné d’un bon vin que de regarder des députés voter une loi qui empoisonnera des millions de nourrissons. L’horreur est de retour ! Mais tant que ça n’est pas les camps de concentration, c’est pas grave, n’est-ce pas ?

        3. je crois qu’il y a madone, le pb des parallèles c’est qu’elles ne se rencontrent pas, il faut essayer de les faire converger : ce n’est pas la bio qui est en cause (et que Akira a mis en cause), mais l’antisémitisme volontaire de cette bio.
          Akira a dit pourquoi, vous vous êtes excusé (normal, quand on lit on va vite), puis Akira s’est excusé de vous avoir fait vous excuser. Pas scientifique tout ça. Vu qu’ici on ne badine pas avec la logique…
          Donc la bio elle est bonne, ce n’est pas Buzyn qui l’a faite c’est l’autre et à fins de nuire. Enfin pour la “découverte tardive”de l’holocauste pas de quoi se culpabiliser, nos instits contemporains du phénomène l’ont occulté, ce n’est pas de la faute des élèves.
          “Coupable d’avoir survécu” ? La question mérite d’être posée car elle est vaste. La vérité est + subtile et abordée dans film Exodus d’Otto Preminger : la honte ressentie n’est pas d’avoir survécu mais d’avoir été persécuté, alors il ne faut rien dire

          1. @ricomart
            Bonjour,
            Je cite : “que le vote est un droit et non un devoir, et que pratiquement seuls les pouvoirs totalitaires le rendent obligatoire”
            En effet la Belgique, le Luxembourg, la Grèce, l’Autriche, l’Australie, le Costa Rica, le Brésil, le canton suisse de Schaffhouse depuis 1876 sont des pays totalitaires.

          2. @Sorbus : cela me fait penser aux gens qui citent les pays acceptant le mariage gay comme des modèles, en fait il n’y en a que 19 alors qu’il y a 197 pays dans le monde, ça demeure donc l’exception et non la règle. Idem pour le vote obligatoire, seul une dizaine de pays le pratiquent sur 197. C’est encore moins. Sans doute pouvez-vous vous demander pourquoi

          3. @Sorbus
            Et la Turquie, la Libye, l’Egypte, le Gabon, la RDC, la Corée du Nord, la Thaïlande, la Malaisie, tout le continent sud-américain sauf la Colombie et les Guyannes, le Mexique, le Guatemala, le Salvador, le Honduras, le Costa Rica, le Panama… veuillez avoir l’obligeance de m’excuser si je ne suis pas exhaustif.
            Maintenant que” phi” en fasse une de ses mesures à venir alors que ces militants s’y adonnent…

    4. @ Expert vaccinal (…?…!)
      Sinon,… ses frères et soeurs, à Agnès B… ils font quoi ??? Et ses beaufs (importants, les beaufs, toujours sources de conflits… d’intérêts… 🙂 ). Et ses arrière grand-parents ? Pas un seul mot les concernant? on veut savoir aussi! Et leur religion aussi, on veut savoir, c’est important!
      … Je suis toujours un peu mal à l’aise aussi, quand on va chercher le pedigree (du second degré, hein !!!…. je suis encore un peu traumatisée par la dernière soirée ‘vegan’ que je me suis auto-infligée 🙂 ) de quelque politique que ce soit. On y fait figurer des éléments triés… sur la base de ce qui semble important à leur auteur (ici Emmanuel Ratier, et lui, je crois que ses critères sur ce qui est important étaient vraiment très bof!!!).
      Le dernier minuscule paragraphe s’attache à lister quelques éléments de ce qu’Agnès B. a fait elle-même jusqu’à ce jour. Cela, oui, me semble déjà très éclairant…

      1. Un article tiré d’Egalité et Réconciliation, qui veut montrer, comme souvent sur ce site, qu’Agnès Buzyn fait partie du complot sioniste. Mais il faut reconnaître à ces sites une liberté de penser qu’on ne trouve pas ailleurs. Dommage, comme je l’ai dit plus haut, qu’ils soient pollués par l’antisémitisme et/ou le racisme, ce qui donne beau jeu à leurs adversaires de les discréditer sans avoir à parler du fond. Il faut faire très attention, si on veut être crédible, de ne pas tomber dans ces travers. Sinon, on aura pour toute réponse une allusion à Oradour-sur-Glane et/ou aux camps de concentration et “fermez le ban !”.

Comments are closed.