Trêve de plaisanteries … Rions un peu … avec … Swynghedauw !

Les visiteurs habituels de ce Blog, ou les lecteurs de mes livres, sont désormais bien avertis des procédés de la propagande et du conditionnement des esprits ; ils ne se laissent plus prendre.
On est habitué aux arts et subtilités de ce sport dangereux dont le but ultime, et parfois honorable, est de faire la promotion commerciale de quelque chose “à vendre”.
Actuellement, le lobby du cholestérol, des statines et des chimiothérapies anticholestérol supposées remplacer avantageusement les statines bat son plein, de façon outrancière dans tous les médias aux ordres !
Ça n’aura échappé à personne ; et on se dispute en stupidités pour essayer de faire bonne figure dans ce panorama ; personne ne manque, ils sont tous là un peu comme dans ces films américains où l’on nous montre une fête ou un anniversaire organisé par un parrain de la mafia.
J’ai longtemps espéré que la science et la médecine, et donc les sciences médicales à plus forte raison, devaient échapper à ça pour une simple raison d’éthique minimale.
J’ai longtemps pensé que la majorité des scientifiques, tel celui [Bernard Swynghedauw] qui fait le titre de ce billet, aurait la vanité (ou l’honneur, tout dépend comment on prend la chose) de ne pas s’exposer eux-mêmes ou d’éviter de prendre à parti un confrère (moi par exemple) qui ne serait pas de leur avis.
J’évite au maximum de citer les noms de ceux qui participent à ces jeux malsains, bref je me refuse à régler des comptes de façon infantile ; sauf si une forme de limite (dans l’art de la désinformation) est dépassée.
C’est le cas à propos d’un texte vengeur (à mon propos, Ah bon Dieu !) qu’un visiteur de ce blog a eu la gentillesse de me communiquer. Je vais y consacrer quelques lignes.
Ce texte (sur le grand méchant cholestérol et le vilain docteur, c’est moi, qui ose le trouver plutôt sympa) a été publié sur un site consacré à la pseudo-science.
Pseudo-science dont je me rendrais coupable évidemment, tandis que l’auteur, un ex-prestigieux chercheur d’un non moins prestigieux Institut National, lui n’aurait produit que de la vraie science.
Les éditeurs de ce site de pseudo-science m’ont généreusement accordé quelques lignes de réponse qui figurent désormais en fin du texte de notre prestigieux homme de science.
Pour le visiteur de ce Blog qui m’a alerté, c’est insuffisant, vue la perfidie (sans doute inconsciente) de notre Swynghedauw dans l’art de désinformer
Je ne vais pas revenir sur toutes les banalités reproduites par Swynghedauw, c’est presque mieux écrit dans Science et Avenir ; dans lequel je recommande à notre ami de publier désormais ; ils seront “entre eux”.
Mais un paragraphe particulier chagrine mon “donneur d’alerte” personnel. Je le reproduis ci-dessous. Swynghedauw y parle de mes œuvres évidemment ; je cite :

Pas un mot sur le gigantesque et minutieux travail effectué par des centaines d’équipes et qui a établi progressivement la séquence d’événements depuis la pénétration du cholestérol dans la paroi jusqu’à la formation des stries lipidiques, leur transformation en plaques et leur ulcération, laquelle est à l’origine du caillot qui finalement va obturer l’artère.

Mon “donneur d’alerte” me fait remarquer, à juste raison, comment l’auteur de ces lignes, par l’usage d’expressions et de mots typiques d’une propagande d’une autre époque m’accuse à la fois de manipulation et de légèreté, alors même que je suis l’auteur de centaines d’articles scientifiques en anglais et de milliers de pages en français sur ces sujets :

–  Pas un mot sur

gigantesque et minutieux travail …

– des centaines d’équipes …

a établi progressivement …

C’est vrai que c’est lourd ! Et que des gentils naïfs pourraient se laisser prendre !

Comme me le souligne mon “donneur d’alerte”, voilà qu’en peu de mots, Swynghedauw déclare :

– que je suis moi-même un manipulateur : pas un mot sur …

– que je ne fais pas le poids face à : des centaines d’équipes

– que la théorie du cholestérol aurait été : établie, c’est-à-dire vérifiée et validée …

– grâce au travail : gigantesque et minutieux de centaines d’équipes

Les lecteurs de mes livres et articles savent que j’ai traité toutes ces questions abondamment dans des milliers de pages, mais le visiteur occasionnel de tel ou tel site de médecine ou de “pseudo-médecine” pourrait se laisser abuser.

Je ne vais pas ici photocopier toutes les explications que j’ai données par ailleurs.

Mais je peux toutefois inviter tout un chacun à aller vérifier !

Par ailleurs, je les invite à vérifier aussi si les propos de Swynghedauw repose sur un travail personnel concret [a t-il lui-même publier des articles scientifiques sur ce sujet ? Est-il un expert du cholestérol et/ou des statines ?] ou s’il n’est finalement qu’un vulgaire “perroquet savant” de l’espèce qui publie dans Science et Avenir, se contentant de psalmodier les mêmes inepties !

A la fin, ça fait des milliers d’auteurs qui auront dit la même chose, un travail gigantesque et minutieux …

Terminons, pour rire, sur une vulgaire plaisanterie !

Qu’on me cite une seule étude, sur l’homme, où l’on a démontré :

1) la “pénétration” (hum !) du cholestérol dans la paroi ;

2) que cette “pénétration” est à l’origine de la plaque d’athérosclérose

J’attends la réponse de Swynghedauw …ou d’un autre !

Et pas une citation d’un autre ! Et pas une étude sur la mouche tsé-tsé ! Sur l’homme ! Une belle étude !

 

74 Replies to “Trêve de plaisanteries … Rions un peu … avec … Swynghedauw !”

  1. Hier soir j’ai assisté par curiosité à une conférence donnée par le cardio qui a ordonné mon angioplastie lors de mon infarctus il a un an. Et qui m’avait bien entendu prescrit des statines à la sortie, ce que je ne prends plus depuis des années.
    Je passe sur le filme de présentation dans lequel les méchantes boules de cholestérol “pénètrent” dans l’artère et viennent gonfler l’athérome (le tout en dessin animé superbe).
    Mais j’ai découvert un nouvel argument des pro-statines que je n’avais pas encore entendu : “même si vous n’avez pas de cholestérol, vous devez prendre des statines parce-que celles-ci ont la propriété de nettoyer le filtre que constitue l’enveloppe des artères !” et donc, même si c’est par exemple le tabac qui pollue vos artères et qui les font vieillir, les statines vont arranger tout ça !
    Ca vient de sortir ou j’ai été distrait dans mes dernières lectures ?
    Merci Michel (?) de m’éclairer, éventuellement…

    1. Ce cardiologue invente des balivernes, un “filtre” dites-vous ?
      Vous avez sans doute mal compris.
      Il a voulu parler d’un “philtre”, boisson magique contenant des statines …
      Ceci dit, les cardiologues US sont actuellement (et depuis 2008 et le scandale de l’essai ENHANCE, que je raconte dans mon livre “Cholestérol, mensonges, et propagande”) partagés en deux groupes : 1) ceux qui prescrivent les statines (ou autre chose) pour baisser le cholestérol rt 2) ceux qui prescrivent uniquement les statines (et quelque soit le cholestérol de la victime) sous prétexte que les statines protègent indépendamment de l’effet sur le cholestérol. Ces derniers admettent implicitement que le cholestérol est innocent …
      Bon, en France, il y a d’un côté ceux qui raisonnent en scientifique (nous ne sommes pas nombreux …) et de l’autre les autres …
      Ne vous étonnez pas du classement des universités françaises …

  2. Bonjour Docteur,
    vous m’aviez déjà informé sur votre blog en janvier sur comment arrêter les statines, ce que j’ai fait ! mais accompagné d’un régime inspiré par le votre .
    Conclusion:
    – mon taux de cholesterol n’a augmenté que de 10% sans statines
    – mon taux de trigli à baissé
    – la glycémie à jeun a baissé
    et surtout ma libido est de retour avec une nouvelle jeunesse (j’ai 65 ans)
    J’ai donc l’intention de raconter mon expérience dans un ouvrage, aidé au niveau diététique par le Dr Pellet, mais surtout en expliquant que VOUS êtes à l’origine de ce “miracle”, c’est la raison pour laquelle je voudrai savoir si vous accepteriez de participer ou commenter cet expérience vivante qui pourrait aider des millions d’individus.
    Dans l’attente de vous lire et de vous rencontrer
    Très cordialement
    Ronald Najar

      1. Merci pour votre réponse,
        comment puis je vous contacter ?
        Cordialement
        Ronald Najar

  3. and the show must go on comme on dit dans le spectacle.
    Petite nouvelle du front un patient hypertendu diabétique que je suis depuis quelques mois voit son angtéiologue pour echo-doppler des vaisseaux du cou. Description de quelques lésions inférieures à
    50% pas de sténose et pas de conséquences hémodynamiques, (ça va quoi à 68 ans diabétique hypertendu on peut avoir un peu d’artériosclérose ça ce sont mes commentaires
    Conclusion du grand spécialiste traitement lourd et surtout reprendre le CRESTOR (que j’avais fait arrêter bien sûr) qui a démontré sa capacité à stabiliser les plaques et à les réduire. MAGNIFIQUE!!
    J’ai donc répondu à mon cher confrère que je souhaitais qu’il m’adresse les études l’ayant démontré (études méthodologiquement correctes, sans biais et sans mani,p cela va sans dire). Si elles existent je promets de prescrire du CRESTOR à tous mes patients et de lui faire parvenir à lui, grand spécialiste, une caisse de champagne en remerciement. J’attends sa réponse.
    Elle est pas belle la vie?
    Cordialement JM REHBY

  4. n’empêche, c’est dingue le tsunami provoqué par un simple livre !
    Pour faire un tel tapage médiatique il faut vraiment que leur business soit menacé ! c’est la panique à bord !
    une chose m’a marqué c’est que dans l’émission il n’ya pas eut un mot sur le livre du docteur de lorgeril et sur son intervention à la télé au sujet des études !

    1. C’est vrai que l’on ne parle jamais (ou le moins possible) de nous car nous avons dit la même chose (et même bien pire) depuis 2007 sans réel impact sur les ventes !
      Nous sommes donc quantité négligeable.
      Le livre de Even a semble-t-il un réel effet sur les ventes et la situation pourrait leur échapper, d’où la panique !
      Attendons la suite !

      1. Il y a une video de vous qui circule mais qui est de trés mauvaise qualité. Elle a un impacte important. dommage que le titre ne soit pas plus choc !
        14276 vu sur dailymotion : http://www.dailymotion.com/video/xc6tw4_la-problematique-du-cholesterol_tech
        20552 vu du youtube : http://www.youtube.com/watch?v=slpI_SpJjjs
        Un jolie reportage avec plein de jolies illustrations disponibles sur internet ou vendu en DVD ferait certainement fureur !
        c’est une véritable guerre médiatique que l’on vit là !

          1. je les ai vu mais celle-ci est beaucoup plus efficace en terme de communication ! En 8 minute vous avez dit tout ça :
            – Le cholestérol est innocent
            – guerre commercial entre secteur de la viande et le secteur végétal
            – Le cholestérol c’est une arnaque
            – ils demandaient des preuves, et bien on les a inventé, c’est une vrai arnaque
            – après le scandale du vioxx en 2005, nouvelles règle pour les essais cliniques
            – Du coup toutes les preuves ont disparu (petit sourire)
            – Tout les essais avec les statines sont maintenant négatif !
            – L’industrie essaye de préserver ses profits le plus longtemps possible avant que le peuple et les médecins ne comprennent enfin qu’ils ont été abusé (gros sourire)
            – conflit entre patient et médecin à cause des effets secondaires
            – vous augmentez votre risque d’avoir des cancers
            – vous augmentez votre risque de devenir aveugle (c’est fort !)
            – vous augmentez votre risque de devenir idiot (trés fort !)
            – vous intoxiquez vos muscles et votre système digestif

      2. Docteur , j’ai pu revoir ce magazine de la sante , l’argument de vos adversaire est tres simple ou même simplet , si vous arretez de prendre vos statines vous riquez ENORMEMENT de mourir , comme on a pas envie de mourir mais plutot soufrir un peu , alors voila …..

        1. Et comme ce n’est pas vrai que les statines empêchent de mourir …
          Mais les autres (subventionnés pour le dire) le disent !
          “On croit qui?” me direz-vous à juste raison …
          Ceux évidemment qui n’ont pas d’intérêt commerciaux (à part le chiche revenu de livres sur le sujet, mais il faut bien s’exprimer …) majeurs, qui sont libres et indépendants et de vrais experts, avec des travaux validé sur ces sujets et de vraies publications scientifiques !
          Je répète : 1) expert 2) libre 3) indépendant !

  5. Je note surtout qu’il a sciemment omis de répondre à la question posée, à savoir l’existence ou l’inexistence de lien avec les fabricants de statices.

    1. si si, il l’a admis c’est pour cela qu’il demande – avec beaucoup d’assurance – d’allé regarder les études sur internet !

  6. bonjour,
    je viens de regarder le podcast de l’émission et j’ai vraiment mais vraiment bien rigolé lorsque j’ai entendu Nicolas Danchin répondre à la question : “vous avait un lien d’interet avec les fabriquant de statine, comment vérifier que vous dite la vérité ?”.
    Il a dit : “He bien ils suffit que le public vérifie les études sur internet qui ont montré la diminution de la mortalité cardia vasculaire…”
    Ah Ah Ah ! Il a dit exactement la même chose que le Dr Michel De lorgeril lorsqu’il est passé dans l’émission ! Sauf que Le Dr De Lorgeril a donnée une info supplémentaire, c’est qu’il faut allé regardé les études parut après le scandale du vioxx, pas avant ! Après le changement des règles sur les essais cliniques !

  7. Bonjour docteur,
    Que penser de ce que dit à l’instant dans “le journal de la santé” le docteur Ncolas Danchin?

    1. ah oui, cet illustre expert ancien patron de la SFC dont Th.Souccar écrivait dans Lanutrition.fr qu’il était “sponsorisé à faire pâlir un pilote de formule 1”.
      Si vous voulez savoir pourquoi la science n’avance pas, là est l’explication…

  8. Bonsoir,
    Je me suis attaché a vérifier certains points du livre “Cholestérol…”, incriminés dans le billet du Dr B.S, posté sur le site “Sciences & pseudo sciences”
    Résultat :
    1) “Mais si ce n’est pas le cholestérol qui est responsable de l’infarctus, c’est quoi ? Le mécanisme proposé est surprenant …”
    Pourtant pages 276 à 283 du livre, le Dr M.D.L. explique justement le mécanisme d’un infarctus en passant par la définition de l’athérosclérose et en donnant la description de deux mécanismes expliquant, “comment et pourquoi un caillot se forme au contact de certaines lésions d’athéroscléroses”. Le candide que je suis a trouvé ces explications claires et cohérentes, (en tout cas elles n’ont pas heurté ma logique).
    Si il y a encore des incertitudes sur les raisons de la rupture de certaines plaques, toutes ces années perdues a élaborer une “théorie” du cholestérol, n’y sont sans doute pas pour rien.
    2) “Pas un mot sur la paroi elle-même (p 228) !”.
    Et pour cause cette page est une page de transition entre deux chapitres et ne comporte qu’une courte citation de Lindsay Waters.
    Pour finir,
    3) “Deux exemples pour illustrer. Page 170, les deux essais cliniques de prévention secondaire CARE et LIPID sont présentés comme figurant dans un contexte « d’hystérie collective »…”
    Pourquoi le Dr B.S. ne mentionne que cette page,(d’ailleurs “l’hystérie collective” concerne l’étude 4s, mais bon passons) alors qu’aux pages 320 et 321 le Dr M.D.L. s”attarde plus longuement sur les études LIPID et CARE.
    Voilà, voilà, je suis bien conscient que cette modeste contribution n’aura que peu d’effet dans cet immense océan, mais bon ça m’aura défoulé un peu…
    Bon courage à vous Docteur et merci pour votre constance

  9. Au temps pour moi Docteur !
    Le pire , c’est que j’avais lu ces jours ci certains articles très instructifs concernant cette
    étude PREDIMED .
    Merci également pour les autres “tuyaux”
    A vous lire
    N.

  10. bonsoir Michel de Lorgeril
    je viens de lire une sacrée polémique sur l’arrêt des statines
    : http://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/cardiologie-vasculaire-hta/polemique-sur-les-statines-1100-deces-annuels-en-jeu
    Jusqu’où va t-on tomber dans l’extrapolation! et rien sur l’étude:Cholesterol Treatment Trialists», publiée dans le BMJ en 2009.
    On est censé tout gober et ça fait vraiment peur
    tenez bon et on attend votre billet sur le cancer du sein
    cordialement

    1. Oouais! en tout cas les commentaires sont très intéressants (s’il proviennent vraiment de toubibs). Surtout l’avant dernier:
      « Quatre de mes patients ont abandonné leurs statines (et des antihypertenseurs) et se sont mis à perdre du poids, mieux manger, faire du sport. Tous ont vu leurs paramètres biologiques s’améliorer. L’un d’eux n’est plus diabétique si l’on se fie à sa glycémie et Hb1Ac. Votre exemple ne nous dit donc absolument rien de l’intérêt ou non des statines en prévention secondaire. »

    2. Un livre extraordinaire, audacieux, courageux, très richement documenté.
      La finesse et la pertinence de cette analyse sont remarquables.
      Franchise, honnêteté, courage, dextérité, désintéressement, altruisme, profond respect pour la femme, sans oublier les pointes d’humour qui, “comme une ondée bienvenue en été, rafraîchissent la terre, l’air et l’homme” – et la femme ! (Langston Hughes, poète anglais).
      Unique : “La brutalisation du corps féminin dans la médecine moderne” (Docteur Marc Girard).

  11. Bonsoir,
    Toujours dans le domaine des statines, un groupe de cardiologues parisiens avec Étienne Puymirat en tête ont publiés d’après le quotidien du médecin une étude prouvant le danger de l’arrêt des statines qui tuerait 1159 personnes en France (pas 1 de moins, pas 1 de plus) si on suivait de tels conseils.
    L’etude a porté sur 142 patients, dont on ne sait pas parmi eux qui ment ou qui dit la vérité quand on les interroge devant des blouses blanches. Après on modélise, bravo les stats et on conclut à 1000 morts en 1 an. Rarement vu un tel délire intellectuel chez des médecins. En plus ils y croient dur comme fer.
    je vous joins l’article dans son entier, je ne connais pas cette fameuse grande métaanalyse, la «Cholesterol Treatment Trialists», publiée dans le BMJ en 2009.
    Voici l’article:
    Les français ont-ils été perméables à la récente polémique sur la prescription des statines ? Il semble bien que oui et que cela ne se fasse pas sans dommage collatéral, selon les conclusions d’une étude menée dans 2 services parisiens et cabinet libéral et pilotée à l’hôpital européen Georges Pompidou. « La polémique récente sur les statines pourrait entraîner l’arrêt de ces traitements chez de nombreux patients et ainsi provoquer la survenue de nombreux événements cardio-vasculaires majeurs », écrivent les auteurs. Chiffres éloquents à l’appui.
    En extrapolant à la population française les résultats obtenus chez 142 patients suivis en consultation cardio-vasculaire, l’équipe d’Étienne Puymirat avance que près de 4 992 événements cardio-vasculaires majeurs pourraient survenir dans l’hexagone, dont 1 159 décès, si tant est que la population traitée par statines décidait d’arrêter le traitement dans les mêmes proportions que l’échantillon étudié.
    Une extrapolation à l’aide de deux grandes études
    L’étude a consisté à étudier l’observance dans un échantillon de patients traités par statines à l’aide d’un questionnaire détaillé dans les suites immédiates de la polémique. Les chercheurs ont ensuite calculé le nombre prévisible d’événements cardio-vasculaires en se servant des données d’une grande métaanalyse, la «Cholesterol Treatment Trialists», publiée dans le BMJ en 2009. Une fois les chiffres obtenus dans l’échantillon, l’équipe les a extrapolés à l’ensemble de la population française traitée, en se servant des estimations d’une récente étude épidémiologique de l’Assurance Maladie de 2010.
    Les cinq cardiologues dans trois centres de la région parisienne ont inclus de façon consécutive sur 1 mois au cours de leurs consultation 37 patients traités en prévention primaire par statine (âge moyen 68,0 ans) et 105 en prévention secondaire d’une maladie coronaire (âge moyen 67,6 ans). En prévention primaire, 24,3 % des patients interrogés ont déclaré avoir l’intention d’arrêter les statines contre 8,6 % en prévention secondaire. En prévention primaire, l’équipe est arrivée au résultat que 18 000 événements pourraient être évités par an avec les statines, dont 3970 décès. Si 24 % décidaient de ne plus prendre leur médicament, il y aurait alors 4320 événements induits, dont 953 décès. En suivant le même raisonnement en prévention secondaire, sur les 844 événements évités par an en France, l’arrêt de la statine chez les 8 % des patients traités entraînerait 672 événements par an, dont 206 décès.
    Un impact sans doute sous-estimé
    Ces résultats sont-ils représentatifs de la situation en France ? C’est toute la question. Certes, l’échantillon est petit et le recrutement est biaisé du fait d’une population choisie, suivie en consultation et soucieuse de sa santé. Mais alors l’écueil serait plutôt une sous-estimation du risque, puisque les patients ayant déclaré vouloir arrêter leur traitement ne l’ont peut-être pas fait, par exemple suite aux conseils de leur cardiologue. À l’inverse, on peut s’attendre à ce que les sujets peu enclins à s’occuper de leur santé soient encouragés à abandonner le traitement, ce qu’ils font d’ailleurs déjà en l’absence de tout contexte polémique. Comme les auteurs le soulignent, « près de 25 % des patients traités par statines après un infarctus du myocarde ont une mauvaise observance de leur traitement ».
    Il est possible que l’impact soit plus large encore, du fait de l’abandon d’autres médicaments par effet d’entraînement, ce qui résulterait en un nombre accru d’événements cardiovasculaires. « Il semble, à travers les sous-groupes de l’étude, que ce soit les catégories socioprofessionnelles les plus élevées qui soient les plus sensibles aux messages négatifs » commente le Dr Etienne Puymirat.
    Pour les auteurs, « dans un contexte actuel de suspicion grandissante vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique, les patients deviennent de plus en plus réticents à prendre des médicaments au long cours. C’est pourquoi il est crucial d’informer correctement les patients sur la prise en charge médicale (…) et d’être prudent avec les messages donnés à la population ».
    Prudence, vous avez dit prudence….

    1. Au-delà des idioties publiées [qui font honte aux Institutions et Académies auxquelles appartiennent ces tristes sires ; et qui de plus donnent une idée désastreuses des ces Institutions et de la “France scientifique” en général ; nous méritons donc bien nos classements calamiteux dans les évaluations internationales type université de Shanghai …], le vrai message se trouve à la fin et c’est vous qui le recopiez :
      “dans un contexte actuel de suspicion grandissante vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique, les patients deviennent de plus en plus réticents à prendre des médicaments …”
      Effectivement, c’est la panique, MERCK (numéro 1 ou 2 mondial) vient d’annoncer qu’il licencie froidement 20% de ses effectifs ! [Le journal Le Monde du 3 octobre 2013] …
      Faut-il vous l’envelopper ?

  12. Bonsoir Docteur ,
    J’ai demandé à mon grand frère de formation scientifique, cartésien , et exclusivement rationaliste ce qu’il pensait à titre personnel du débat scientifique des statines
    Voici sa réponse ( il a 55 ans )
    Moi, je ne me prends pas la tête avec les docteurs : ce sont des gens pas forcément toujours cultivés et j’évite de discuter de ces sujets.
    Le médecin pour moi n’a qu’un but : m’ouvrir la porte de la pharmacie si je décide de suivre ses prescriptions.
    Les médecins en France et plus généralement dans le monde occidental sont les bras armés de la politique sanitaire de chaque pays et c’est comme cela depuis au moins 200 ans. Ce ne sont que des techniciens, ils appliquent les directives en cours en fonction de l’avancée des sciences avec globalement de très bon résultats (espérance de vie en 1789 : 27 ans pour les hommes 28 pour les femmes). Ces politiques sanitaires, en Europe du début du XIXème siècle jusqu’aux années 1980 ont toujours pour but réel mais évidemment caché de fournir un maximum d’hommes en bonne santé pour l’armée.
    Aujourd’hui la justification est économique et dans un monde hyper-concurrentiel la tentation des laboratoires pharmaceutiques est de faire de l’argent généralement à l’aide d’un lobbying intense.
    Alors concernant les statines, sont-elles efficaces ? évidemment oui ! vaut-il mieux mourir à 50-60 ans d’un infarctus ou alors des effets secondaires des statines à 70-80 ans ?
    Par contre c’est vrai que leur seuil de prescriptions est probablement trop bas à cause de l’influence des labos et donc inutiles pour des cholestérolémie faibles.
    Moi, je me raccroche aux sciences et à ma base de données démarrée par l’achat de mon premier Sciences & Vie acheté en janvier 1975 ; et encore j’attends d’avoir lu des dizaines d’articles contradictoire pour me faire une opinion que évidemment je ne partage avec personne car ça crée des polémiques inutiles.
    Par conséquent je n’aborderai pas le problème de l’homéopathie qui est du pur charlatanisme mais qui peut fonctionner pour des raisons que cette pseudo-sciences ignore (voir éventuellement le dernier Sciences et Vie).

    1. Mon opinion est que vous ne devriez pas prendre l’avis de votre “grand frère de formation scientifique, cartésien , et exclusivement rationaliste” …
      Il dit : “Alors concernant les statines, sont-elles efficaces ? évidemment oui !
      C’est le “évidemment oui !” qui le trahi …
      Avant de dire “évidemment oui !”, il faut avoir un peu travaillé le sujet en question …
      Si on est “de formation scientifique, cartésien , et exclusivement rationaliste”, on ne peut pas dire ça …

      1. En conclusion et en regard de cette phrase de Notre Seigneur, moi qui contrairement à mon grand frère correspondrait davantage à une nature intuitive je prends le partie de vivre sainement et de me soigner “sans jouer ( ou être joué) aux apprentis sorciers”….
        Qui d’entre-vous, à force de se faire du souci, parvient à prolonger sa vie d’une seule coudée ?
        Mathieu 7.6.

  13. Bonjour Docteur
    Dans l’article en question sur ce fil ,votre confrere ecrit :
    “… l’étude de Lyon, aux résultats surprenants puisque la mortalité y était réduite de 70 % ! …le fait qu’elle n’ait jamais été reproduite, suscitent le doute…”
    La reproductibilité d’une expérience étant ,si mes bases ne datent pas trop, un élément essentiel dans la validité d’une démarche scientifique,y a t il ,en dehors des citations des vos travaux ,d’autres études compkètes( passées ou à venir) qui pourraient infirmer les propos de votre confrère ?
    Si oui,sont elles accessibles en libre accès et sinon, comment expliquez vous ce désintérêt autour d’une question pourtant cruciale
    Merci Docteur pour votre travail et pour vos réponses
    Bien à vous
    N.

    1. J’ai déjà (en partie) répondu le 28/09 à cette question cruciale en effet. Je vous laisse remonter de quelques jours sur ce fil.
      Vous pouvez aussi vous reportez aux versions les plus récentes de mes livres.
      Si vous êtes un peu patient(e), et parlez (lisez) l’anglais, vous aurez un résumé des faits marquants et de l’historique de cette question dans un article “in press” de Current Atherosclerosis Report, une revue medico-scientifique qui fait généralement l’éloge de l’approche médicamenteuse de la prévention des maladies. C’est moi l’auteur.
      Ceci dit, avec un peu de courage, vous pouvez faire cette recherche vous-même, en partant par exemple des références citées dans l’article PREDIMED (gratuit dans le New England Journal of Medicine via PUBMED.
      Ceci dit, notre ami n’a pas pris cette peine puisque les chiffres qu’il cite sont faux : on n’a jamais écrit qu’on avait obtenu une réduction de la mortalité de 70% !
      Pourquoi mentir ?
      Si on n’est sûr de son fait, on lit précisément les chiffres publiés. Pourquoi travestir les faits ?
      Et si on le fait à mon propos, que ne ferait-on à propos du reste ?
      Crédibilité de notre ami, malgré ses palmes académiques ? Proche de zéro ! Juste un menteur !
      Mais pourquoi ?
      PS. De nombreuses études ont confirmé (parfois amplifié) nos propres résultats. L’une d’elle (pas forcément celle que je préfère) a été publiée (PREDIMED) quelques semaines seulement après le texte de notre ami S. Pas de chance pour lui !

    2. Le curcuma associé au poivre noir est à l’heure actuelle le plus puissant anti-oxydant et anti-inflammatoire connu. Ses vertus sont assez incroyables mais insuffisamment étudiées…et pas rentables. Avec cette épice naturelle et bon marché, la rentabilité d’une industrie pharma s’en trouverait amoindrie sérieusement… donc, on fait pas de pub, on ne cherche pas de ce coté là.. Mais quand on trouve une cochonnerie aux effets secondaires dévastateurs, on s’empresse de fabriquer les résultats avant la fin de l’étude,on en parle beaucoup et après faut défendre le produit car dans les chaumières ça pleure beaucoup…le pognon, le pognon….

      1. La DM s’est pareil que le curcuma. C’est pas cher, efficace mais ça rapporte rien à Big Pharma. Donc on insiste pas trop et pas de pub surtout.
        Tenez bon car Marisol Courage, membre de la clique de Normal 1er va remettre de l’ordre…comme les autres avant!

  14. A tous, Bonjour
    Croyez le ou non,
    après une pose de stents, malgré un tension de 11/4, 12/5 …on m’a prescrit Coversyl et Sectral. C’est moi qui ais dû dire à mon cardiologue de les arrêter car inutiles. Il était ok car d’accord avec moi!
    A ma sortie de l’hosto, c’est moi qui ai refusé de prendre le Xanax prescrit car je n’ai jamais eu de problèmes de sommeil ou de dépression, même légère. Le cardiologue était ok car d’accord avec moi!
    Avec un LDL de 0.82g/l et Hdl de0.52g/l Tryglicérides à 0.63g/l c’est moi qui ait dû dire à mon cardiologue d’arrêter les statines. Il était ok, mais pas d’accord avec moi! Mais alors pas du tout!
    Même devant le fait accompli, 3 mois sans statines et des chiffres qui auraient dû l’inciter à me laisser tranquille, il a quand même essayé de négocier un Tahor 10mg un jour sur deux.
    Aujourd’hui c’est rien, nada, 0 médocs!
    La toux provoquée par le coversyl m’a poussé à regarder ce que l’on me faisait avaler et surtout les effets secondaires. C’est à cette période que j’ai découvert MDL et depuis mon HDL et mon LDL je les soigne autrement. (en vérité quand on a compris, on s’en fout de leur taux, c’est le mode de vie qui compte…)
    Ma mère, a visiblement besoin de fluidifier son sang. Et bien, son médecin a réussi à lui fourguer un médoc qui comprend statine et aspirine dans la même pilule! Quand au médecin traitant, une vraie fan de la statine. (on croirait le clone du Dr Chapman quand elle en parle!). Mais, à son age avancé,( 71 ans) je préfère me taire, que de lui dire d’arrêter cette m… car si demain elle décédait, ma famille me le reprocherait…ça, c’est problématique, mais je surveille de loin, et au moindre problème musculaire, trouble cognitif ou autre effet secondaire, ce toubib , je lui vole dans les plumes..
    Moi en tout cas, le vendeur de bouquins, je lui dit bien merci, car je me sens libre aujourd’hui, de pas me compliquer la vie d’effets secondaires et d’aller bien sans être accroc à cette médecine. (qui m’a servi un temps je le reconnais, mais dont la voie est bien d’apprendre à s’en passer au final). Un peu le même effet de liberté qu’on ressent quand on s’est libéré de la clope.. c’est chouette.
    Merci Doc.

  15. bonjour,
    avez vous l’intention dans un futur proche de faire des conférence grand public à la manière du professeur Henri Joyeux ?
    Il a fait plusieurs conférences intitulé “prévention du cancer du sein et de la prostate et de leur récidive” : http://www.dailymotion.com/video/xxz009_la-prevention-des-cancers-du-sein-et-de-la-prostate-et-leur-recidive-par-le-pr-henri-joyeux-2-3_news
    je voit bien une conférence intitulé “prévention de l’infarctus et de l’accident vasculaire cérébral”

    1. Je donne des conférences “grand public”, une demi-douzaine par an environ, sur invitation, pas plus car je donne surtout des conférences scientifiques ou médicales et on ne peut pas être partout.

  16. Aujourd’hui je suis allé chez mon docteur et il m’a fait remarquer qu’il était au courant de toute cette polémique concernant le cholestérol car je lui avais exprimé il y a quelques mois mes réticences à prendre des statines en regard précisément de “cette polémique” et puis des effets secondaires relatifs à mes crampes aux articulations.
    Il a constaté que mon dernier bilan sanguin présentait un cholestérol un peu plus élevé que la normale.
    Il m’a annoncé qu’il me chercherait le bon médicament m’évitant ces crampes mais il m’a rappelé” de grâce” que les études démontraient que l’infarctus avait baissé de 40% depuis que l’on prévenait les pépins grâce aux statines et qu’il ne fallait pas faire confiance à ceux qui cherchaient surtout à vendre un livre.
    Il me dit que maintenant trop de patients lui posent des questions sur le bien fondé de ces médicaments depuis que des bouquins- polémiques dissertent sur le sujet.
    Il m’a dit de ne pas croire les charlatans de ces controverses qui disent que soigner le cholestérol avec des statines c’est qu’une affaire de laboratoire et que ces gens frisent le statut de criminel!
    Cela m’a fait de la peine ” de me disputer” avec mon docteur….ensuite je lui ai posé- comme pour faire diversion- la question de l’homéopathie comme traitement moins lourd mais d’un revers de la main il m’a dit: ” Inefficace!”
    Finalement de retour à la maison j’ai rappelé un ancien médecin de garde homéopathe pour lui rapporter que mon médecin relativisait l’homéopathie et qu’est-ce qu’il fallait que je pense de tout ce que je pressentais comme un certain manque d’ouverture.
    Il m’a dit seulement: Ah! Ah! puis à un moment donné il m’a dit qu’il avait lui aussi le livre du Dr Lorgeril et qu’il l’avait trouvé intéressant.
    Comment poursuivre une relation avec son médecin certainement sincère et lui désobéir sur ces ordonnances?
    Dois-je chercher un autre médecin pour cultiver une relation d’authenticité?

    1. Je sais tout ça, c’est désolant !
      Non seulement nous essayons de rendre service aux patients et aux familles “contre le business” tout puissant, mais on se voit accuser d’être des “charlatans” par des individus dont la culture médicale et scientifique n’est pas seulement dérisoire ; mais surtout totalement dépendante des intérêts du business, justement !
      Il ne mérite que le Tribunal des Flagrants Délires !

      1. idem, ma mère est allé chez son médecin avec le titre de votre livre en poche, le médecin lui a répondu: “je sais tout ça mais je ne peux pas vous arreter le Tahor, je dois protéger votre coeur, parlez en à votre cardiologue”. Ma mère n’a aucun problème cardiaque, simplement un minuscule taux de cholesterol et de diabete de type II un peut élevé.
        Bah j’ai quand même réussit à lui faire diminuer la dose, elle en prend une fois tout les deux jours et elle va prendre des omega 3 et des vitamine.

        1. Ceci n’est pas une consultation ; mais son “petit” diabète c’est peut-être son “petit” tahor qui le lui provoque …
          Bonjour chez vous.

  17. Bonjour Doc,
    Pour ma part, au bout de 3 mois de traitement classique (avec mes 5 médocs) j’ai découvert votre blog, tout lu, et choisi de vous faire confiance.
    J’ai gardé l’effient et le Kardegic pendant 1 an et jeté le reste…. et maintenant depuis 6 mois, tout arrêté. L’effient de par le cardiologue, le Kardegic de moi-même. Mon mode de vie m’a bien préservé jusqu’à présent.
    Garder un mode de vie correct, là est toute la difficulté. On dérape si vite sur les bonnes choses qui font du mal et il s’agit d’appliquer d’une vigilance régulière (sans se pourrir la vie bien sûr!) mais c’est bien plus agréable que de devoir prendre une aspirine ou une statine à vie!
    Cela n’engage que moi d’avoir arrêté le Kardegic et il s agit là de ma propre décision. J’ai la foi, et je ne crois pas que 10mg d’aspirine vont me sauver la vie. Votre livre par ses conseils de bon sens, lui parcontre si! J’ai fait cette part, pour le reste c’est Dieu qui me garde.
    J’ai depuis rencontré des gens qui n’en pouvaient plus de devoir absorbé des cocktail de 5, 7, 10 médicaments, cumulant les effets secondaires à gogo (notamment le diabète que je retrouve souvent).
    La tante de ma femme dont j’avais parlé dans un post il y a 2 mois, s’était retrouvée avec les reins bloqués par un cocktail statine+anti inflammatoire. Aujourd’hui, le médecin envisage de lui arrêter les statines dans l’avenir. ça me révolte, car elle n’avait aucun problème de santé et la statine lui a été prescrit en préventif…
    Allez je vous laisse, c’est pas bon pour le coeur de s’énerver..

  18. “jusqu’à la formation des stries lipidiques”
    Mais ? Les stries lipidiques, est-ce que par hasard cet apsect macroscopique ne serait pas trompeur et les stries dites lipidiques ne seraient elles pas des globules blancs ?
    Donc c’est bien le cholestérol !
    Complètement strié !

    1. Un bon point !
      Mais, dans certains modèles expérimentaux (Ah ! les pauvres bêtes !) où l’on a testé des apports en graisses totalement irrationnels, on a obtenu des augmentations massives des graisses dans le sang et même les leucocytes circulants était “gorgés” de graisses, et ainsi les leucocytes “réparateurs” ou “cicatrisants” qui pénétraient la paroi artérielle [en fait s’infiltraient dans les sous-endothélium, espace virtuel aussi appelé “intima”] étaient eux-aussi “gorgés” de graisses …
      Ainsi, l’imbécile qui veut ne voir que le doigt qui montre la lune plutôt que la lune que lui montre le doigt (vous connaissez l’histoire …) a vu des des leucocytes gorgés de graisses dans la paroi artérielle … dans des modèles expérimentaux sensés mimés les mauvaises habitude alimentaires de nos contempporains !
      De là, la confusion !
      Il est important pour les scientifiques de comprendre aussi comment les théories fausses naissent … mais là, évidemment, les intérêts en jeu sont tellement énormes que nous pouvons raconter ce que l’on veut … un peu comme Villepin expliquant à Bush que les irakiens ne pouvaient pas avoir des armes de destruction massive ; il s’en foutait, il le savait aussi bien que lui !

  19. aïe aïe aïe…la guerre est déclarée !!!
    Je suis une simple lectrice et tous cela me rappelle une autre “guerre”
    la guerre des religions !!!
    L’argent, toujours l’argent !!!
    La VERITE triomphera-t’elle !!!
    J’en suis persuadée encore faut-il y croire
    et se laissé persuader…..pour notre bien à tous.
    salutations.

  20. Bonjour Docteur; Je viens de faire la recherche sur google. Impressionnant comme palmarès Directeur émérite etc…Il doit avoir de la bouteille ( pas de vin…) et ça me rappele un sketch de Coluche qui parlait d’un Directeur de Faculté, qui ne les avait plus toutes et auquel on avait secoué la “pulpe du fond” ( me rappele plus des phrases exactes)… trêve de plaisanteries; Mais comment voulez vous qu’une “sommité” comme cela, qui a axé toute une partie de son cursus sur les “méfaits du Cholestérol” brûle du jour au lendemain ce qu’il a adoré? Il enseigne encore et quelle figure aurait-il devant ses élèves à qui il délivre encore des diplômes s’il devait se renier?
    Je pense que pour lui c’est le “chant du Cygne” et au mieux il agit comme un boxeur qui porte un coup bas pour se sortir d’une mauvaise situation où le K.O l’attend…
    Par ailleurs sur son CV de l’INSERM, il excipe de 250 publications ou son nom apparaît au mieux en troisième position, cela veut dire qu’il s’est “inséré « dans la plupart de ces publications dont on sait qu’en matière de fraude à la publication, certains chercheurs cités ne savaient même pas qu’il avaient participé à ces recherches… Donc, il faut je pense relativiser les exploits de cette personne car il est des Directeurs de services de recherches qui “publient plus de 100 articles ” par an à leur nom et on peut se demander si leurs journées de travail comportent plus de 24 heures…
    J’ai connu dans mon ancienne profession ce genre de coureur aux “honneurs” : On les appelle les “crapahuteurs de moquettes” et c’est hélas eux qui tirent la couverture à soi.
    J’ai lu l’article cité en lien par « ccmiens » : L’auteur de cet article a vidé son fiel en se basant comme bien d’autres sur des travaux biaisés et passant sous silence tout ce que pourrait être en contradiction avec ce qu’il a enseigné toute sa vie… quelle tristesse.

    1. On ne va pas insister trop longtemps sur la personne elle-même, c’est ce qu’elle représente qui compte, et il y a bien pire que lui …
      Et surtout plus cyniquement “malin”, ne jamais s’exposant, toujours en second rideau, mais tirant les manettes et récoltant les subsides …
      pour lui, le Temps a déjà tranché : il ne laisse rien derrière lui !
      Une génération s’en va, certes, mais que sera la suivante ?

  21. “Qu’on me cite une seule étude, sur l’homme, où l’on a démontré :
    1) la « pénétration » (hum !) du cholestérol dans la paroi ;
    2) que cette « pénétration » est à l’origine de la plaque d’athérosclérose …
    J’attends la réponse de Swynghedauw …ou d’un autre !”
    Oui maintenant il est dos au mur, ou bien il répond clairement à ces questions ou bien il sera “établi” qu’il est un menteur et qu’il a trompé et manipulé le public.
    Mr Swynghedauw , moi et mes proches exigeons une réponse ! C’est notre santé qui est en jeux, dite nous la vérité !
    Vous avez pris le risque de vous placer devant les projecteurs et d’être le porte voix de cette théorie, assumez vos paroles.
    Si un jour il répond il va certainement nous faire une dissertation sur le verbe “établir”.
    C’est comme ça que m’a répondu une personne qui a écrit un livre et vend des compléments alimentaires qu’il avait lui même dosé. Lorsque je lui ai fait remarqué qu’une étude récente a montré qu’il ne fallait pas dépasser 200ug d’acide folique (vitamine B9 synthétique) par jour alors que sa gélule à lui en contenait 400ug, Il n’a rien trouvé d’autre à répondre que faire une dissertation sur la signification du mot “probablement” !!! Ah là là, c’est dur le business !
    Pour ceux que ça intéresse voici le lien vers l’article : http://www.lanutrition.fr/bien-comprendre/les-complements-alimentaires/quel-complement-alimentaire-choisir-/vitamine-b9-et-cancer-histoire-dun-janus-moderne.html

    1. au passage j’en profite pour dire que le Dr De lorgeril a fait allusion à l’excès de vitamine B9 (acide folique) dans son livre “prévenir l’infarctus) page 320.

    2. Au fait, en ce moment il y a une vrai ruée sur la spiruline et il me semble avoir lu un encadré dessus dans l’un de vos livre mais je n’en suit pas sûr du tout. Du coup ça fait deux jours que je relis plusieurs chapitres de vos deux livres “cholesterol” et “prévenir l’infarctus” pour essayer de le retrouver. Mais si ça ce trouve je l’ai peut être lu dans un autre livre .
      Je ne sais pas si vous pouvez me renseigner sur ce point (en cherchant par exemple le mot clés spiruline dans vos fichiers words) ça m’éviterai de passer un mois et demie à relire vos deux livres !
      merci

      1. C’est une source potentielle de protéines végétales de bonne qualité …
        Ça pourrait servir éventuellement dans des pays pauvres ou après une catastrophe climatique !
        Pour le moment, et pour nous français au moins, peu d’intérêt pratique !
        Si vous y avez un intérêt “intellectuel”, c’est autre chose, bien sûr.

        1. Bonjour Docteur,
          Ce midi EUROPE1, débat sur les statines. On vous annonce comme un irresponsable.
          Bien à vous

      1. A dire vrai, nous sommes beaucoup “cités” et souvent “à tort et à travers” ; ce qui fait que nous nous en vantons le moins possible …
        D’autres, par exemple les cardiologues qui s’expriment dans les médias ces jours-ci “à tort et à travers”, ne rêvent que de ça, mais ils n’ont rien susceptible d’être “cité” même “à tort et à travers” …

  22. En effet, cet auteur est doué pour instiller le doute, asséner des dogmes présentés comme des vérités, … J’en déduis une très très longue analyse de vos ouvrages, pas tant sur le fond que sur la forme, il a dû y passer beaucoup de temps.
    Bizarre, il a oublié beaucoup d’effets secondaires des statines, pourtant en 2012, il avait toutes les infos, notamment l’effet catastrophique sur le diabète de type 2.
    Soyons naïf : puisqu’il ne l’a pas encore fait, le jour où cet expert se rendra simplement compte que dans son entourage, les personnes avec un mode de vie type méditerranéen, ou okinawaien, ou traditionnel du sud-ouest, ou assimilé, vivent souvent mieux et plus longtemps que les personnes avec un mode de vie plus nordique, …
    Bref, la piqûre de rappel que la “bête” réalité quotidienne permet de prendre du recul par rapport aux théories et expérimentations plus ou moins biaisées, aussi financées, pardon, je voulais dire aussi séduisantes soient elles.
    Il écrit : “l’étude de Lyon, aux résultats surprenants puisque la mortalité y était réduite de 70 % ! L’ampleur exceptionnelle de ces résultats le grand nombre de biais méthodologiques, le petit nombre de sujets inclus et le fait qu’elle n’ait jamais été reproduite, suscitent le doute.”
    Là, il partage un biais avec beaucoup de ses confrères ces dernières années. Tellement habitués à traiter des essais où la puissance statistique est nécessaire à sortir un effet très limité, en valeur relative, sur des milliers de personnes, qu’ils sont devenus incapables de voir, croire, concevoir, qu’un résultat visible, net d’emblée, soit possible. Au mépris d’une grande partie de l’histoire de la médecine, beaucoup de grandes découvertes initiales ont été faites sur un à quelques individus.
    Tout à votre honneur de mettre le lien vers cet article et votre réponse, il y aura encore plus de lecteurs vers ce site.

  23. Pour copier un célèbre humoriste, je dirai : “couillu le caribou !”
    Il en faut pour s’attaquer au monde du pognon…
    Car c’est bien le pognon qui va tous nous faire aller dans le mur !!
    Courage pour la suite…

  24. Le plus inquiétant dans l’article de Bernard Swynghedauw est ce qui suit à propos de “verres de vin, régime crétois et omega3” : (sic)
    “L’ampleur exceptionnelle de ces résultats, le grand nombre de biais méthodologiques, le petit nombre de sujets inclus et le fait qu’elle n’ait jamais été reproduite, suscitent le doute.”
    Cette phrase risque de décourager nombre de malades qui éprouvent de la difficulté à changer leurs habitudes alimentaires au profit de la diète méditerranéenne.
    Je citerai le “rapport CAMPBELL” qui montre clairement l’impact que peut avoir l’alimentation sur l’homme. Cette étude a été menée à “grande échelle” et ses conclusions ne sont guère contestables…
    Enfin, Swynghedauw parle de “régime crétois”… Un peu limitatif comme le rappelle très souvent Michel de Lorgeril…
    En matière de prévention et de traitement des maladies cardio-vasculaires (et de beaucoup d’autres), je pense qu’il y aurait 3 axes à développer… :
    * inciter à “mieux manger”
    * inciter à pratiquer un exercice physique suffisant et quotidien
    * construire une société plus “humaine” (ou tout au moins tenter d’augmenter les capacités de résilience des individus ce qui n’est pas la même chose…)
    Cela relève sûrement d’un doux rêve utopique mais… qui ne tente rien…
    Alain

    1. bonjour,
      Dr a répondu à cette partie de l’article avec “Google Scholar” et les 8000 citations. Au début je n’avais pas compris cette partie de la réponse car je ne connaissais pas “google scholar”. C’est en allant dessus et en tapant le mot clé “Delorgeril” que j’ai compris. Ca décrédibilise et anéantie tout de suite l’ironie et la moquerie de ce Swynghedauw ! C’est lui qui passe pour un idiot !

    2. Vous avez raison d’insister un peu sur la suite du texte de Swynghedauw à propos d’une de nos études : “le grand nombre de biais méthodologiques, le petit nombre de sujets inclus et le fait qu’elle n’ait jamais été reproduite, suscitent le doute
      1- Ce qui caractérise l’Étude de Lyon (dont il parle) c’est que justement “on” en parle en mal dans quelques salons (sans doute) mais qu’on ne décrit jamais les soit-disant biais méthodologiques … Qu’il y en ait [mais les épidémiologistes de l’INSERM mandatés pour les identifier n’ont rien trouvé], et Swynghedauw ne les verrait pas puisqu’il ne voit pas ceux qui crèvent les yeux dans les essais testant les statines.
      2- A propos du “petit nombre de sujets inclus”, Swynghedauw avoue là son inculture à propos des essais cliniques ! Le nombre de sujets inclus dans un essai [de même que la duré de suivi] est déterminé mathématiquement lors de la définition de l’hypothèse primaire. Ce ne sont pas les investigateurs qui le choisissent “au petit bonheur” comme semble le croire Swynghedauw. Mais on lui ferait, je crois, “gober” n’importe quoi vu son incapacité à analyser les essais sur les statines.
      A sa décharge, ce n’est pas son métier, il n’en a jamais fait, mais il cause …
      3- Le dernier point est le plus drôle “le fait qu’elle n’ait jamais été reproduite” puisque son texte date de début 2013 et qu’en Mars 2013 [il n’a pas de pot le “pôvre”] étaient publiées les résultats de l’essai PREDIMED (près de 6000 personnes en prévention primaire) qui confirmait l’étude de Lyon …

      1. PREDIMED, l’étude espagnol, que soit disant confirme votre étude de Lyon, utilise les mêmes pratiques de sponsoring que les scientifiques que vous critiquez et criez au scandale en longueur de journées, les mêmes pratiques que les scientifiques sponsorises par Big Pharma, “votre grand Satan”.!! Alors,ces méthodes pas bon pour eux mais bon pour vous??
        Mais c’est bien connu le dicton:” fait comme je dit mais pas comme je fais”:-
        Jetez un petit coup d’œil à ce site en espagnol, dans la section Inicio, en bas de page il y a des remercîments même aux vendeurs de noix de Californie!!
        Alors la oui , ça c’ est drôle, l’arroseur arrosé!!!!
        Bonne journées
        http://predimed.weebly.com/index.html

        1. Cher Joss,
          Vous devriez cesser de fréquenter ce blog, vous vous faites du mal, il n’est pas pour vous, et vous m’obligez [car je ne censure personne en principe, ce qui fait déjà une grosse différence avec BigPharma …] à publier vos mécréances qui suent la méconnaissance des faits.
          Le problème n’est pas d’être sponsorisé [je le suis moi-même et de plusieurs sources ; mais pas de BigPharma, rassurez-vous], c’est de le dire clairement et de faire ensuite son travail de façon toute aussi transparente ; afin que chacun puisse vérifier l’adéquation du travail avec les résultats de la recherche et son interprétation …
          Ainsi, depuis la grande réforme des Règlementations des Essais Cliniques [j’ai expliqué ça dans mes livres], nous voyons beaucoup plus clair dans la malfaisance de BigPharma (exemple classique : Médiator et Servier) et les mal-pratiques …
          Concernant nos “amis” de PREDIMED [qui n’ont pas “soit-disant” confirmé nos travaux mais apporté des éléments aux théories que nous défendons], ils sont tout-à-fait transparents [même vous vous avez pu vous en apercevoir, bravo !] et les faiblesses de leurs travaux et résultats sont exposés de façon très claire ; aucun quiproquo !
          Toute la différence est là : faites ce que vous voulez, chers frères, mais ne cachez rien !
          Que cela ne vous empêche pas de dormir, mon Frère, et que la paix du Seigneur vienne sur votre tête !
          Amen

          1. Tout le contraire cher docteur …lire votre blog…c’ est un vrai bonheur!!! un vrai vaudeville ,

    3. Sur la remarque qui consiste à “inciter à mieux manger”, je suggère à tous les intéressés de parcourir les sites relatifs 1) au régime du Dr Jean Seignalet, 2) aux recommandations du Dr Jacqueline Lagacé qui a expérimenté le régime Seignalet pour lutter contre les maladies dégénératives et 3) à celui de Time-Nutrition pour faire de l’aliment votre médicament, lutter contre l’accumulation des graisses et réduire les risques du diabète de type II. Vous y trouverez des recommandations qui complètent celles du régime méditerranéen. En n’oubliant pas que l’exercice physique ne doit pas être “zappé”

  25. Je me demande si l’idée qu’un médecin seul soit capable de mettre en difficulté les futures campagnes publicitaires qui vont accompagner la commercialisation des futurs inhibiteurs du CETP ou autres anti-PCSK9 ne fait pas perdre leur sang-froid à ces chers “experts”…

  26. Bonsoir Docteur : Sans doute ce personnage applique t’il cette citation populaire retrouvée dans le “Barbier de Séville l “calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose…”. Cela s’appelle la “Diabolisation” Extrait de Wikipédia :
    “La diabolisation est un procédé consistant à donner une forte connotation négative à une idée, un groupe ou un individu, de sorte que sa seule évocation suscite une réaction de rejet.
    Il s’agit, en général, d’un conflit entre un groupe considéré comme « dominant », garant d’un conformisme, et un groupe « déviant » à ce conformisme….”
    Tout cela fait parti d’un assaut particulièrement virulent pour vous déconsidérer : Auraient “ils” peur? dans tous les cas, mettez le casque, le gilet pare-balle et barricadez vous derrière les sacs de sable pour tenir le coup. Bon courage.
    P.S : “Swynghedauw”, je n’ai trouvé que le nom d’un Hôpital de LILLE qui porte ce nom en l’honneur d’un Médecin mort en 1973; l’auteur de cet article existe t’il seulement?

Comments are closed.