Astucieux calculs à propos des effets de l’arrêt des statines : effet boomerang typique !

Que nous sert-on en ce mois de juillet 2016 sous le titre « Impact d’un évènement médiatique public sur l’utilisation des statines dans la population française » ?
C’est publié dans un médiocre journal (Archives of Cardiovascular Disease) que personne ne lit ; sauf quelques journalistes encore plus médiocres et sans doute alertés par les auteurs afin d’en faire la promotion ; citons un Vincent Richeux [pour une Agence de Presse Médicale]  et un Damien Mascret pour le Figaro, connus (le journaliste et le journal) pour leurs positions très « indépendantes et super-expertes » sur la question des statines. On ne rit pas, c’est du sérieux ; prenons 5 minutes ; plus, ce serait perdre son temps…

Ce titre ne dit pas le vrai message que veulent transmettre les auteurs de cette analyse et que les médias complices (suscités) vont, eux, diffuser avec force : l’arrêt des statines en France suite au livre de Philippe Even publié en Janvier 2013 aurait provoqué une dizaine de milliers de décès.
Ils veulent affoler la population ; et ainsi dissuader tout individu qui s’est vu prescrire une statine de stopper son traitement.
En fait, c’est curieux mais c’est ainsi, leur analyse montre exactement le contraire de ce qu’ils veulent prétendre.
Je ne vais pas reprendre leur calamiteuse analyse évidemment mais retenir simplement que si leurs calculs étaient exacts, il y aurait eu environ 10,000 décès supplémentaires (dus à l’arrêt des statines) entre février 2013 et octobre 2013 en France. C’est eux qui le disent, ou le laissent déduire sur la base leurs calculs et observations.
Les statines ayant avant tout (et en théorie) un effet sur le risque cardiovasculaire, cette surmortalité cardiovasculaire aurait dû être identifiée par les unités de cardiologie. En effet, les statines n’ayant pas d’effet sur les arythmies malignes fatales et pas non plus sur la mortalité due à l’insuffisance cardiaque, cette catastrophique surmortalité cardiovasculaire n’aurait pu être due (si elle était survenue) qu’à des infarctus et des AVC mortels
Sachant comment la moindre oscillation de la mortalité mensuelle sur les routes (pour un total annuel d’environ 2500) est rapidement identifiée et commentée par les Autorités sanitaires, il est clair qu’une augmentation de 10,000 décès en moins d’une année aurait été assez immédiatement identifiée sinon par les Autorités sanitaires – surtout après un délai de 3 ans, nous sommes quand même en Juillet 2016 ; ça donne du temps pour s’adapter – au moins par les Pompes Funèbres…
On peut suggérer (sans grand risque de se tromper) que ces 10,000 décès supplémentaires n’ont pas été détectés ; et ne sont probablement pas survenus… laissant penser que l’ensemble de cette analyse est probablement erronée.
D’où peut venir l’erreur ?
Quoique nous ayons une confiance limitée dans ces valeureux investigateurs (voir plus bas la liste des conflits d’intérêt), nous pouvons admettre que leurs chiffres concernant les arrêts des statines pendant ces 9 mois de suivi sont à peu près exacts. Ce sont donc probablement les chiffres de mortalité qui sont erronés.
Effectivement, nous avons hélas sous les yeux un festival d’idioties (je pèse mes mots) et d’inculture médicale et scientifique. Je vais prendre un ou deux exemples comme illustrations.
Comment nos amis définissent l’arrêt de la prise de statines ? Par un défaut d’exposition à une statine – qu’ils expriment par un manque de possession d’une statine par le patient selon leur base de données – d’au moins deux mois ; mais sans préciser si ce défaut d’exposition observé au cours des 9 mois de suivi est survenu lors du premier mois (en février 2013) ou lors de la dernière période du suivi (entre septembre et octobre 2013) ; et donc sans préciser si le défaut d’exposition a duré 9 mois ou 2 mois. Cet aspect est important quand on veut corréler ce défaut d’exposition – qui, selon ces brillants auteurs et leurs interprètes médiatiques, serait un défaut de protection – avec un évènement clinique aussi important qu’un décès.
Est-il raisonnable de penser qu’avec un défaut d’exposition (ou de protection) de 2 à 9 mois on puisse enregistrer un effet sur la mortalité ?
Examinons la courbe des effets d’une statine – extraite de l’étude LIPID publiée en 1998, présentée comme référence princeps par les auteurs eux-mêmes – sur la mortalité.

Même si la crédibilité des résultats de l’étude LIPID (testant la pravastatine contre un placebo) est très faible, du fait des énormes problèmes méthodologiques observé dans cet essai commercial, on voit immédiatement qu’il ne se passe presque rien en termes de mortalité pendant au moins deux ans (24 mois) dans cette étude ! Dans d’autres études du même type (et aussi peu crédibles), il ne se passe rien de visible pendant les 3 premières années…
Il n’y a donc aucun espoir de voir dans une calamiteuse étude d’observation un quelconque effet sur la mortalité lors d’un arrêt de prise de statine de 2 à 9 mois. Soyez raisonnables, chers collègues ! S’il a fallu de longues années à vos collègues sponsorisés de l’essai LIPID pour observer une supposée – je n’en crois pas un mot évidemment – réduction de 22% de la mortalité sur environ 5 ans en 1998 grâce à une statine, comment pouvez-vous clamer qu’en quelques mois une augmentation de 17% serait survenue en France en 2013 suite à l’arrêt des statines ?
D’autant plus que (comme souligné ci-dessus) si un effet des statines sur la mortalité peut être espéré, ce serait avant tout sur la mortalité cardiovasculaire. Pouvez-vous nous donner une idée de l’augmentation de la mortalité cardiovasculaire entre février 2013 et octobre 2013 dans votre cohorte ? Vous n’avez pas les chiffres ou vous ne voulez pas les fournir ?
Car c’est un point crucial : qu’est-ce qui a réellement motivé l’arrêt de la statine prescrite dans cette cohorte ? Le livre de Philippe Even et sa couverture médiatique ont peut-être joué un rôle. Mais la vraie cause ne serait-elle pas autre ? Par exemple que les patients se soient vus diagnostiqués une maladie grave (possiblement fatale) et que, l’argumentaire de Philippe Even aidant, le médecin traitant et le patient aient conjointement décidé d’alléger des traitements possiblement (certainement dans certains cas) générateurs d’effets délétères ou toxiques. Bref, la relation de causalité serait inversée : c’est parce qu’il est très malade que le patient stoppe le traitement et pas l’inverse !
Je conclue par deux remarques désagréables.
La première concerne les liens d’intérêt des auteurs de cette analyse. Nos joyeux lurons ne déclarent aucun conflit d’intérêt à titre individuel. Mais leur laboratoire INSERM a bénéficié de multiples cadeaux et contrats de l’Industrie (ci-dessous). C’est un peu comme si les célèbres Pieds Nickelés déclaraient face à leurs juges qu’à titre individuel ils étaient parfaitement innocents et qu’ils n’étaient en rien concernés par les méfaits commis par leur collectif… Naïfs ou cyniques ?

La deuxième remarque est un constat : le niveau scientifique (et éthique) des chercheurs français semble s’être dégradé de façon dramatique au cours des dernières années, quel que soit leur appartenance institutionnelle. Il n’y aurait donc personne dans leur environnement intellectuel pour les conseiller, ou au moins calmer leurs ardeurs ?
Conclusion finale : où serait l’effet boomerang évoqué dans le titre ? C’est simple. Ces auteurs (et les médias connivents) ont voulu montrer que les arrêts des statines (suite au livre de Philippe Even) auraient provoqué environ 10,000 décès cardiovasculaires en France en 2013.
Admettons que les chiffres d’arrêt des statines soient à peu près réalistes. Étant donné que la surmortalité cardiovasculaire prédite par nos collègues n’est pas survenue en 2013 (et sans doute pas en 2014), nous concluons que l’arrêt des statines n’a aucun effet délétère, au moins à court terme…
C’est une information (bien peu originale) que n’importe quel expert des pathologies cardiovasculaires aurait pu affirmer sans avoir besoin de la médiocre analyse que je viens de perdre mon temps à commenter.
En d’autres termes et sur la base des données connues (quoique douteuses) sur les effets (supposés) protecteurs des statines, il était illusoire de voir un quelconque effet délétère sur un suivi de quelques mois.
 
 
 

233 Replies to “Astucieux calculs à propos des effets de l’arrêt des statines : effet boomerang typique !”

  1. Cher Docteur
    Je tenais à vous dire MERCI MERCI MERCI en mon nom et en celui de mon père.
    Pour vous résumer la situation: min père a 87 ans, n’a jamais fumé, jamais bu d’alcool, nourriture toujours saine, sportif quand il était jeune. Seulement il a un développe un asthme vers 45 ans (sécrétions bronchiques) pour lequel son pneumologue de l’époque l’avait mis sous cortisone avec des doses quotidiennes pendant près de 10 ans (une hérésie!!! Mais on ne savait pas à l’époque).
    Depuis quelques semaines il se plaignait de temps à autre de petites brûlures au sternum. Son médecin lui conseille alors un coronoscaner qui détecte des calcifications et de l’athérosclérose (c’était il y a 3 semaines).
    S’ensuit une coronarographie il y a 2 jours qui détecte une lésion significative sur 1 artère en distale soignée par la pose d’un stent.
    Tout se passe merveilleusement bien.
    On lui donne alors un traitement: plavix+kardegic 75 pendant 6 semaines (kardegic seul ensuite), ramipril 1,25 mg 2 fois par jour et… Tahor 20 mg!!!
    Et c’est là que je vous dis MERCI: je ne connaissais rien aux statines jusqu’à ce que je tombe sur un article de vous suite il y a 3 semaines alors que je faisais des recherches sur le score calcique (suite au coronoscanner de mon père). Autant vous dire que lorsque je vous ces statines prescrites à mon père je mets mon veto.
    La cardiologue (porte parole du professeur de service ayant pratiqué la coronarographie de mon père) m’explique que le cholestérol LDL de mon père est certes bas (1.15) mais qu’il faut le baisser à 0.70 et que fe serait une faute professionnelle de ne pas le prescrire. Elle parvient à insinuer le doute et la culpabilité dans mon esprit: ils avaient si bien soigné mon père – ils savent ce qu’ils font, moi je ne suis pas médecin…, ils me disent qu’il ne faut pas croire tout ce qu’on dit sur internet, que ceux qui sont contre les Statines ne peuvent pas faire partie du corps médical…
    Mon père en prend donc 2 jours – 2 jours où je continue néanmoins mon travail de recherche, où je croise les sources… et où je décide à la lumière de votre site et d’autres références de faire stopper immédiatement les statines – hors de question d’empoisonner mon père sous prétexte de vouloir faire descendre son taux de cholestérol a un niveau ridiculement bas et qui n’a pas de sens.
    Je décide donc d’intégrer dans son alimentation déjà saine des aliments riches en oméga 3 et polyphenols afin de booster des artères et soignée tout terrain inflammatoire (je suis persuadée que c’est la cortisone qui a fragilisé son artère d’où cette lésion qui est apparue avec le temps): jus de Grenade bio – 1 verre par jour), pain de seigle complet bio avec graines de lin, noix, amandes, lentilles, jus de citron bio pressé avec eau tiède à jeun….
    Sans votre article lu il y a 3 semaines mon père se serait empoisonné sans qu’on le sache puisque on fait confiance aux médecins!!
    Je vous en serai éternellement reconnaissante Docteur!!
    C’est un réveil des consciences qui est nécessaire et je ferai tout mon possible de porter la bonne parole.
    Bien à vous.
    Fatima.

    1. il semble que pour certains médecins la lutte contre le cholestérol soit comme une religion (des sortes d’ayatollahs des statines), j’ai eu l’occasion de raconter ici il y a peu l’histoire d’1 homme qui avait 0.7G. de Chol. sous Tahor (il avait 1.4 G. auparavant). Ici je ne pense pas que ce soit une affaire de corruption, mais une sorte de foi hystérique en le “Lower is better” (+ c’est bas mieux c’est), instillé dans le cerveau mou d’un certain nombre de médecins à grands renforts de pub pdt des années.
      Contre ces dangers publics (et tjrs des gens agressifs en plus) il faut agir. Heureusement que vous avez “intégré” le pb à temps, la plupart des patients et leur entourage, hélas, demeurent hermétiques à tte remise en question des oukases du corps médical. Le public n’est pas prêt…

      1. Tout à fait, ils sont obsédés, et oublient de réfléchir un tant soi peu !
        Ce sont des moutons de panurge qui ont le cerveau ramolli !!
        Il faut voir l’énergie qu’ils mettent au CHU de NÎMES (Cardiologues et neurologue + diététicienne) pour me convaincre de prendre, non plus, les STATINES maintenant, mais pire le PCSK9!!!
        Mais ils sont tombés sur un ” OS “, qui leur tient tête , argumente (je sais, c’est peine perdue), et qui maintient son refus.
        J’ai demandé à mon généraliste qui est un médecin ouvert et ” intelligent “, s’il ne connaissait pas un CARDIOLOGUE non obsédé par le cholestérol
        Il ma donné les coordonnées d’un cardiologue à NÎMES.
        j’ai RDV le 5 Décembre.
        Je verrais bien si celui ci fait parti des cardiologues ” intelligents “.

      2. Absolument d’accord avec vous Phil! Je ne pense pas non plus que dans le cas de mon père ce soit une affaire de corruption mais plutôt une sorte de protocole mécanique qu’on applique à tout patient ayant eu la pose d’un stent. Au nom du sacro-saint principe de précaution d’éminents professeurs de médecine semblent perdre tout recul. On prescrit des statines sait-on jamais….
        Cela va à l’encontre du bon sens surtout quand on connait les effets secondaires de ce médicaments (impressionnants sur des personnes jeunes – alors qu’en est-il de personnes âgées).
        Pas plus tard qu’hier j’ai une discussion avec une amie dont le mari est médecin généraliste (il a 45 ans). Je lui explique qu’on en a prescrit à mon père et lui demande ce qu’il pense des statines. La réponse a été “ah ben il faut les prendre!”. J’ai été estomaquée: il ne connait pas le dossier médical de mon père et sa réponse fuse de façon si péremptoire.
        Même le médecin traitant de mon père (âgé de 55 ans environ) à qui j’ai fait part de mon inquiétude m’a dit: la réponse est insoluble – il y a 2 écoles de médecine (1 qui est pro-statines, l’autre qui est contre). Il m’a dit: “c’est à vous de prendre la décision”. Pour moi sa réponse signifiait : ne les prenez pas!! (il n’a pas voulu contredire le traitement donné par le cardiologue – par contre il ne m’a pas dit “il faut absolument les prendre” – ce qu’il aurait fait si il avait été persuadé que ce traitement faisait sens pour mon père). Et cela a été un grand soulagement pour moi de sentir que son propre médecin traitant ne voulait pas pousser à la consommation de ces médicaments.
        Merci encore pour votre site!

  2. en tant que greffé rénal le 8/ 01/ 08 ,mis sous statines sans raison (pas de cholestérol) . j’ai pris ce poison pendant 7 ans . pendant 7ans j’ai eu des hospitalisations a plus en finir , j’ai été soigné pour ,le coeur ,le foi ,
    le pancréas , tout le système digestif , des problèmes de peau . j’étais devenu un cadavre ambulant, jusque a l’arrêt de la prise de ce poison ( a la lecture des livres du DOCTEUR MICHEL DE LORGERIL) . depuis l’arrêt de ce poison , tout se stabilise . les statines attaquent tout le corps , tous les organes . j’ai aussi des pertes de mémoire , je pense que la aussi les statines ne font pas du bien . la greffe c’était pour que j’aille mieux , c’était sans compter sur ce poison que sont les statines .

    1. He oui! et pour vendre encore plus de leurs poisons et futur poison (PSK9), ils abaissent sans arrêt le taux normal de cholestérol (mais quelle normalité ?).
      De ce fait, ils ont un potentiel de vente gigantesque, qui va de pair avec des bénéfices pharaoniques, puisqu’ainsi c’est presque la totalité de la population occidentale qui est ” malade ” du cholestérol parce qu’ils l’ont décidé pour s’enrichir toujours plus sur notre dos et notre santé.
      De la sorte si on les écoute, nous avons tous un organisme “mal foutu” qui nous fait tous malades!!
      C’est avoir bien peu de respect pour notre organisme dont tout le monde sait pourtant combien il est super bien fait, super bien réglé, super précis, sans aucune lacune, mais que la cupidité des hommes dérègle, rend malade et le détruit.
      C’est quand même un peu fort! si on les écoute ils mettent en cause cette certitude que nos organismes (à part quelques très rares exceptions), sont encore mieux réglés et plus précis qu’une très bonne horloge!!
      Honte à eux et ceux qui les soutiennent par intérêt financier faisant fi de leur ” serment d’Hippocrate “

      1. Bonjour
        Hier soir j’ai assisté à l’émission ” Le cholestérol, le grand bluff “, sur ARTE.
        Tout d’abord, merci et félicitations pour vos interventions pertinentes, précises et très explicites pour les non initiés que je suis.
        Votre prestation a été excellente!
        J’ai ensuite suivi le pseudo débat qui a suivi.
        J’ai été déçu de la position de la journaliste, qui a fait la part belle au docteur Allemand, dont je ne me souviens pas son nom.
        D’ailleurs combien a t-il été payé pour tous les mensonges qu’il a dit ??
        Je dis que la journaliste a fait la part belle au médecin Allemand, pour diverses raisons;
        – C’est l’allemand qui a commencé et terminé le débat.
        – il est intervenu 6 fois contre 4 pour vous.
        – il a eu un temps de parole supérieur au votre (au moins de l’ordre de 5% de plus).
        – Elle le laissait toujours vous répondre, alors que vous, vous ne pouviez toujours pas lui répondre.
        – Elle reprenait moins facilement les mensonges du médecin Allemand, alors qu’elle n’hésitait pas à vous interrompre.
        (par exemple vous avez bien dit être affirmatif que lors des autopsies jamais le bouchon était du cholestérol, l’allemand lui, volontairement répondait à côté en parlant du cholestérol dans les plaques, pas du bouchon,
        D’ailleurs même en parlant de la composition des plaques, on sait que la part de cholestérol est infime (d’après ce que j’ai lu, de l’ordre de 3% seulement).
        Je vais chercher comment communiquer avec cette journaliste ou ARTE pour leur faire part de mes remarques.
        Comment ces gens font pour pouvoir se regarder tous les matins dans la glace de leur SDB ?
        Voici un texte très parlant et intéressant.
        Tous ces menteurs et mafieux doivent souvent pleurer devant leur glace :
        Quand tu obtiens tes désirs dans la quête de toi-même,
        Et la terre te fait Roi pour un jour,
        Va regarder ton reflet dans la glace,
        Et écoute ce qu’il a à te dire.
        Car ce n’est, ni ta mère, ni ton père, ni ta femme,
        Qui doit passer jugement sur toi.
        Celui dont le jugement, est le plus important,
        Est celui que tu vois dans la glace.
        C’est à lui qu’il faut plaire, laissons-là tous les autres,
        Lui, sera avec toi jusqu’au bout.
        Et tu as triomphé du plus grand des défis,
        Si l’homme dans la glace, est toujours ton ami.
        Tu peux comme Jack Horner, te voler une prune,
        Et encore te penser merveilleux,
        Mais l’homme dans la glace, te dit que tu es faux,
        Si tu peux duper tout le monde, pendant des années,
        Au passage récolter des bravos,
        Mais la douleur, et les larmes seront, ta récompense,
        Si tu as trompé l’homme dans la glace.

    1. Président de et fondateur du Comité international de Pharmacovigilance, Vice Président de … j’en passe. Mais c’est lui qui est chargé de filtrer les effets indésirables des Statines ? Ou d’avaliser ses médicaments ?
      Ce ne sont pas ses 300 publications ( peut-être 350 grâce aux 50 étudiants embauché qui devront au moins fournir une étude…) qui me feront croire qu’il est fiable ! Son étude (Sic…) Traditional Uighur Medicine Karapxa decoction, inhibits liver xanthine oxidase and reduces serum uric acid concentrations in hyperuricemic mice and scavenges free radicals in vitro.
      BMC Complement Altern Med. 2015 (15) 131
      Amat N, Umar A, Hoxur P, Anaydulla M, Imam G, Aziz R, Upur H, Kijjoa A, Moore N..
      sur la décoction d’herbes dont les effets sont voisins mais moins nocifs que l’ aspirine qui me convaincront de sa bonne foi. Pauvres lapins..;
      Que n’est -il allé sur le terrain pourvoir pourquoi le village de Cuccioli en Italie du Sud comprend 81 centenaires sur 700 habitants, 1 seul Alzheimer, le Pr Valter Longo ( San Diego) le fait ( vu sur télématin du Lundi 5/09/2016 rubrique santé ) Que ne mouille t-il pas sa chemise pour voir sur le terrain le pourquoi du comment au lieu de ce fier à des statistique biaisées ( qui peut se fier encore à ceux de l’Assurance Maladie quand on connaît la pauvreté des leurs investigations, les fausses déclarations dont elle est la cible … me souviens de Cash Investigation dans laquelle la vice Présidente de cet organisme était d’une nullité sidérale ne connaissant pas grand chose de sujet !) Peur de manger trop de “soffrito” ou de tisanes de Romarin ?
      Pr Moore, c’est bien d’être diplômé en cardiologie, en pharmacologie psychiatrique, en médicaments pour l’ asthme ( Vos petits émoluments avec Orion Pharma ou Novartis rien que pour la période de 2012 au 3è trimestre 2013 -déclarations des Firmes à l’Ordre de médecins … et je ne veux même pas connaître le reste) mais il ne faudrait pas vous égarer dans statistiques fortement biaisées sur l’abandon des statines : Où sont les plaintes des 11000 familles ou proches (comme pour le Médiator – peut-être faudra t-il attendre 30 ans pour cela, mais Even et Mdl en France plus quelques médecins bienveillants sont bien seuls et n’ont pas une armée d’avocats derrière eux…) et bien plus depuis votre étude sur quelques mois en 2013. Nous sommes en 2016.
      Y a t-il un scandale sanitaire ? En ce qui me concerne je peux témoigner des bienfaits de la Diète méditerranéenne et du changement de mode de vie préconisés par le Dr MdL et de l’ABANDON DES MAUDITES STATINES. a bon entendeur. Mais je sais que vous ne me lirez pas, vous volez si haut…
      Mais puis-je vous considérer pour autant comme quelque de sincère dénué de conflits d’intérêts ?

      1. Un dernier mot pour la route Docteur et survivants : Lu ce jour ( en magasin et rapidement :Dans la revue DIABETE de ce mois, n°18 en page 12, dans article consacré au maladies cardio vasculaires; un articles en encart tout de rouge vêtu à propos du Dr Michel de Lorgeril avec photo de son livre “Prévenir l’infarctus et les maladies cardio vasculaires ”
        Au moins çà c’est du bon journalisme ( apparemment) et il y a des progrès auprès de certaines revues. Je l’ai d’ailleurs mis en exergue en sortie de caisse au lieu de la laisser perdu dans la masse des revues, quelqu’un sera peut-être intéressé …

        1. Le coup de pouce d’Inoxidable ! si petit soit-il, c’est déjà une progression !
          Bravo !

          1. Merci “aubépine”. Mais c’est peu de chose, une gouttelette dans une nuée. Faudra que je trouve autre chose.

  3. Bonjour Docteur,
    Je me permets de vous faire un mail concernant mon problème de santé à savoir :
    Fin Novembre 2015, alors âgé de 68 ans, j’ai fait un syndrome coronarien, on m’a posé un stent actif et le CHU m’a prescrit le traitement suivant :
    MATIN :
    – 1 DILTIAZEM LP 300 mg (pour la tension) – je précise que j’étais traité déjà depuis plusieurs années avant cet accident
    – 1/2 ALDACTAZINE (Diurétique)
    – 1 RAMIPRIL 2,5 mg
    MIDI :
    – 1 SACHET DE KARDEGIC 75 mg
    – 1 EFIENT 10 mg (Médicament que l’on doit m’arrêter logiquement en fin d’année ! )
    – SOIR :
    – 2 ATORVASTATINE 40 mg (soit 80 mg)
    – 1 RAMIPRIL 2,5 mg
    Je précise que mes analyses de sang (cholestérol) ont toujours été normales, malgré tout j’ai fait cet accident.
    Voici neuf mois donc que je fais ce traitement, suis très fatigué avec les troubles suivants :
    – AMAIGRISSEMENT
    – INSOMNIE
    – UNE GRANDE FATIGUE
    – NAUSEES ET PROBLEMES DIGESTIFS
    – VERTIGES
    – DOULEURS MUSCULAIRES dans l’ensemble du corps
    etc …
    – L’ ATORVASTATINE 40 mg (soit 80 mg/jour) est-il à l’origine de mes maux ?
    Je voudrai arrêter ce traitement et m’en remets à vous pour avoir votre opinion.
    Je suis désemparé par rapport à mon état de santé qui se dégrade, j’habite à Clermont-Fd, et suis suivi par le Dr. Michel PETIT, Cardiologue.
    Je dois revoir prochainement le Docteur Michel PETIT et mon médecin Généraliste (Dr. Catherine LAPORTE), je voudrai avoir votre avis et éventuellement vers qui je peux m’orienter le cas échéant ?
    Je vous remercie par avance de votre réponse,
    Recevez Docteur, mes sincères salutations.

      1. Pas une consultation, vous avez raison.
        Un acte de réanimation, plutôt. Une UA, comme on dit puis, ou Urgence Absolue.
        Putain, ça m’énervera toute ma vie, à moins que…

    1. vous êtes désemparé ?
      Agissez !
      Lisez l’avis des meilleurs spcécialistes du monde sur la mise à mort sur ordonnance dont vous êtes victime
      n’étant pas médecin, j’ai, moi, la parole libre.
      Alors plutôt que de désespérer de vous-même (et de me faire désespérer de l’humanité), SVP cliquez sur ce lien, vous ne serez pas déçu du voyage :
      http://phill443.unblog.fr/

  4. Je n’avais pas relu le blog depuis un moment, mais on ne s’ennuie pas ici ! Je trouve très bien, et courageux, que M. Moore, l’auteur de l’étude citée, vienne débattre.
    L’accueil a été tantôt plein d’argumentation scientifique tantôt ironique, ou les deux ; une fois tout ça digéré, j’espère que M. Moore reviendra s’exprimer.
    Après ces débats de haut vol, je dis ce qui me gêne dans l’article lui même. C’est très empirique, des impressions de ma part, ce n’est pas scientifique … mais ça me gêne.
    Surtout : la constitution initiale de deux grands groupes de patients. Un groupe qui arrête de se faire prescrire des statines, et un qui continue.
    La validité du groupe qui continue m’interpelle. De fait, pas mal de patients, que j’ai rencontrés soit en vrai (PS : je ne suis pas soignant) soit virtuellement, continuent de se faire prescrire des statines … mais n’en prennent plus. Ou alors les oublient très régulièrement. On pourrait penser que cela arrivait aussi avant 2013 et que donc c’est comparable et donc non significatif pour l’étude de M. Moore.
    Il me semble que ça a largement augmenté dans les années 2010 jusqu’à maintenant, avec une allure presque exponentielle.
    Je n’ai pas de chiffres à donner, je ne sais pas si ça a été estimé.
    Mais quand des personnes, y compris diabétiques (je suis DT1, et j’ai donc tendance à échanger souvent avec des DT1, et des DT2 aussi), commencent à avoir beaucoup de douleurs, et que leur médecin leur intime de prendre ça sous peine de décès rapide, certains de guerre lasse préfèrent ne plus heurter leur médecin mais jeter le tout à la poubelle. Après les années 2010, quand les gens ont pu comprendre leurs douleurs, qui se produisaient depuis des années, beaucoup l’ont fait. Maintenant parfois dès la 1ère prescription.
    J’ai donc du mal à considérer valide à 100 % la comparaison entre 2 populations, la distinction me semble fictive. Bien sûr quand une ordonnance ne contient plus de statine, c’est facile à comptabiliser, mais quand les statines sont prescrites, et non prises, ou très peu prises ? Un avis plus étayé que mes constats empiriques ?
    Autre chose qui m’étonne, pour les patients diabétiques, dits à haut risque : l’analogie, entre les décès rapides trouvés par exemple dans l’étude Cards (arrêtée très vite), et celle de M. Moore. Et non confirmés par les autres études sur les diabétiques, 4D et Aspen, menées à terme.
    Peut il y avoir un biais commun dans le comptage des décès précoces ?
    Biais, puis que ça ne se retrouve ni dans les études cliniques menées à terme chez les diabétiques, ni dans les comptabilisations nationales de décès.

    1. Très bonne critique ; effectivement, c’est un bien médiocre travail ; ça m’étonnerait qu’il vienne encore s’exposer, le malheureux…

  5. “Il est plus facile de tromper les gens
    Que de les convaincre qu’ils ont été trompés”
    Mark Twain

    1. Remarquable citation.Les gens n’acceptent quand ils y arrivent qu’à la condition que l’on désigne 1 coupable. Mais qui est le vrai coupable? Le médecin, son enseignant, l’expert, le pharmacien,le labo pharmaceutique, l’agence du médicament, la presse médicale, le ministère de la Santé ? Probablement tous à des degrés différents.

        1. j’ajouterais que les premiers responsables ce sont les gens eux mêmes!!
          Ils ont l’esprit très fermé, et se laissent embobiner par le formatage que nous avons eu partout depuis notre enfance (et surtout l’école, les médias et la télé) !!
          Les gens ne savent pas se remettre en cause, ne savent pas faire la part des choses, seul compte ce qu’ils ont appris, ce que disent les médias et surtout ce que dit la télé ! ha !! si la télé le dit c’est forcément vrai !!
          Et pas la peine d’en parler à votre famille ou vos proches qui vont vous traiter de marginal (nul n’est prophète en son pays!!).

          1. Oui les 1ers responsables ce sont les patients
            pourquoi cet oubli ?
            1) Ils n’ont qu’à se renseigner
            2) Si on les renseigne ils refusent d’entendre
            Le “peuple” n’est ni innocent ni irresponsable

          2. adhérer c’est fait, mais je crains avoir du mal à être bienveillant envers la bêtise humaine. Ceci parce que j’ai été douché (je crains d’en avoir déjà parlé) il y a peu par le comportement – réitéré – d’une femme quii se démolit depuis des années à coup de statines (et ça s’aggrave avec l’âge) et refuse obstinément toute forme de suggestion “non médicale”.
            Ce n’est pas la 1ère fois que ma démarche bienveillante (et pourquoi pas humaniste) se heurte à l’hostilité de la “foule”…
            Ici on se parle entre gens plutôt informés (je parle des patients), et on se coupe du réel entre “personnes qui lisent”
            Sans prendre bien conscience que la plupart des gens refusent de lire (et même de regarder les vidéos), considérant encore les médecins comme des sortes de gourous intouchables (“ils ont fait médecine”! ).
            Donc sur ce blog on évolue plutôt entre “élites” coupées du monde réel, et notre vrai ennemi c’est ce monde réel. Ici bien des gens lisent des revues scientifiques, quand le patient lambda lui, ne lit rien du tout

          3. Vous avez entièrement raison !
            Les gens sont soumis et n’essaient nullement de se prendre en charge tant soit peu ! la minorité qui tente de comprendre est marginalisée ! si vous vous permettez de donner un conseil bienveillant, on vous dit : merci Dr !
            S’il vous arrive de tomber en dépression, là, “il est fou” : psychologie, on ne connaît pas !
            Nous sommes nombreux à prendre conscience de cette réalité !

          4. Les patients ont une attente importante quand ils consultent et cette propension à “croire au Père Noël” du fait qu’il se sait mortel et que son plus cher désir est de reculer l’épouvantail de la mort. On lui a fait croire en un produit miracle et attaquer cette croyance est pour lui un sacrilège .De plus apprendre que l’on a été berné voire empoisonné provoque une sensation trop désagréable pour être admise facilement.
            Pendant que j’écris j’apprends que Sir Rory COLLINS contre-attaque dans le Lancet!
            Ah, ils ne vont pas les lâcher comme ça les 23 milliars de dollars annuels!
            Quant à l’image du Lancet…quelle honte pour la Médecine.

          5. Le Lancet : 30 pages (gratuites) pour célébrer les statines quand nous n’arrivons pas avoir une demi-page pour essayer de “glisser” un embryon de vision “alternative”…
            Bon, le Lancet appartient à l’industrie pharmaceutique et Rory Collins (et ses amis du CTT) aussi !
            Donc ils font leur boulot ; ils sont loyaux avec leurs bienfaiteurs ; moi je trouve ça plutôt sympa !
            Autre façon de voir les choses : le chien mord-il la main qui le nourrit ?
            Cela dit, cela ressemble au “chant du cygne” car on peut s’étonner qu’il faille 30 pages pour “aider” les médecins à “interpréter” les données de la science médicale.
            A mon humble avis, quand la science médicale est claire, vraiment claire, nul besoin que des pseudo-experts sponsorisés viennent expliquer comment nous devrions (on note le conditionnel) voir les choses…
            Misère !

  6. @ Oursdesneiges
    Si je me rappelle bien, tu as vécu longtemps sans AAP pour cause d’intolérance même à faible doses, et pour finir tu as thrombosé ton stent. Affreux mais banal hélas. Presque attendu. Depuis les années 1990, si un effet AAP des statines seules ou combinées avait été réel, tu imagines le matraquage que les firmes nous auraient fait subir, utilisation des statines en PS pour empêcher “la formation de plaques de Cholestérol” ET la thrombose intra-stent?
    On n’a pas eu la deuxième partie du message (mais on a bien eu le premier). Si on l’a pas eu alors qu’ on a eu la prévention anticancéreuse, le renforcement immunitaire, l’effet Viagra-like et que sais-je, c’est que… MdL a raison. Si les firmes n’ont pas osé, c’est qu’elles n’ont vraiment pas pu!
    Et maintenant, plus séduisant intellectuellement mais qui risque encore d’énerver notre hôte, comment obtenir un effet AAP sans AAP que tu ne supportes pas? As-tu fait doser ton ALA, EPA et DHA érythrocytaire membranaire? Si ça se trouve tu es très carencé en Omega 3, tu ne le sais pas et tu devrais te supplémenter. De beaucoup plus que les AJR recommandés.
    Pour l’Ethanol pareil, si ça se trouve tu ne picoles pas assez, viens en cure chez moi, on passera prendre Rehby, on va t’empêcher de cailloter, nous, t’inquiète!

    1. @ Friquelut : Je ne connais pas mes taux d ‘ O3 ; je consomme chaque jour un mélange l colza + olive , sans compter les noix , noisettes et amandes , de fin septembre à mai . pour l’éthanol , c’est sans doute vrai , je suis sous-bourré !……mais je ne compte pas augmenter les doses – mon plaisir reste l’indicateur principal . Je suis un Ours maigre et pas question de venir en cure au pôle Nord !
      @ Ricostar : Rigole bien , faux-frère , de mes déboires : entre Michel et moi , c’est pas encore le Pacs ….mais Michel est un être bon : il a fait semblant de pas voir que mon post “Un chercheur qui ne doute pas ……” était aussi pour lui , merci Michel .
      Au sujet d ‘ Emilio , comme tu sais , je l’ai croisé cet été au Nigéria , il portait un T-shirt ” sans vaccin prenons les virus à pleins poumons ” , depuis plus de nouvelles …..c’est vrai qu’avec son OS Linux , quand tu as téléchargé Crouton ( si , si ! , ça prend 4 jours mini ) , tu arrives sur un descriptif qui ressemble à la Louisiane du XIX ème , et un moteur de recherche Nord Coréen te donneras le temps qu’il faisait à Puyongyang le 15 aout 2002 .
      @ PHIL : J’ai stoppé les statines à l’automne 2007 et n’en ai plus jamais repris ( même à l’hosto en Mars , au moment de l’infarctus , j’ai refusé ) ; je ne crois pas que la baisse du cho soit utile dans nos maladies ; je connais tous les effets second induits par les statines ( que ne n’ai pas eus , sauf avec INEGY pris qq mois , des douleurs aux tendons du genoux droit ) …….mais …….mais quand je lis sous la plume du DR MOORE que dans les bases de l’ AM il ressort une nette diminution de la mortalité chez les ” infarctus ” sous statines , je suis troublé , et oui ! et quand , sur ce blog , on balaie ces dires avec une once de condescendance , je m’étonne un brin .
      Je cours à la messe , j’ai loupé le début , mais comme pour la vie , seule la fin sera à suspense .

  7. Cher Nicholas,
    Et bien Relooké/Freluquet existe ! Je te le jure Nico, ce n’est pas Even rhabillé par une quelconque agence de com’. Il est beaucoup plus jeune et beaucoup plus beau, et en plus nous avons des images où ils sont ensemble. Bon, c’est vrai, y’a pas de preuve par l’image, parce que là aussi on bidouille, on s’arrange avec le réel, pas pour faire croire à quelque complot que ce soit, mais par habitude, pour simplifier, pour rendre visible des choses qui ne le sont pas, pour expliquer à tous ces gens qui n’ont pas besoin de grands discours et à qui suffit de simples raccourcis. Tu vois chacun s’arrange avec la réalité, celle-ci est tellement vaste et complexe que pour faire simple on déforme sans crainte et en toute bonne conscience.
    Il a raison Bricolet, on a envie de t’aimer, sans bien te connaître, parce que tu as l’air sympathique et sincère. Je vais te faire un aveu Nico… tout le monde se plante et ce n’est pas agréable quand cela arrive et, comme dirait Psycho-Phil, on en prend un coup dans l’égo et ce n’est pas ce que l’on préfère.
    T’as pas l’air d’un Nicodème, pas plus que nous ne pensons que la terre soit plate… Tu vois l’époque n’est pas à la critique, alors encore une fois, histoire de s’arranger tranquillement avec la pensée, on accuse, on jette des anathèmes, on réduit toute opposition à la bêtise et à la croyance aveugle… et à la très fameuse théorie du complot. Pense donc, la théorie préférée des nazis comme vocation ultime de toute critique ! Pas mal comme raccourci et simplification !
    T’es pas un Nicobar tombé de la dernière pluie. Tu sais bien qu’en science des points de vue et des théories s’opposent et s’affrontent. Et que le but de la démarche scientifique est d’en faire triompher par la raison et l’expérience reproductible, mais non par l’émotion. T’es un sensible Nico et c’est pour cela que tu nous écris, sinon pour quoi perdrais-tu ton temps à le faire ?
    Vois-tu, nous avons pris le parti de la tendresse et notre point de vue critique, s’il s’appuie sur la science, se fait et s’écrit avec le cœur. Quand tu nous traites avec mépris et condescendance, tu fais ton Nicodémite, cachant maladroitement cette croyance contemporaine en les miracles d’un traitement dont les effets indésirables remplissent les échanges de ce blog. Et tu voudrais nous faire croyants en quelque chose qui nous fait du mal ? Nicolaïte va !
    Laisse parler ton cœur Nico, fais pas ta Nyctalope où tous les chats sont gris. Tu connais le dicton « science sans conscience… »
    Pour moi ça sera un St Julien,
    Santé Nico… méditerranéenne, tu t’en doutais

  8. Cher Pr Moore,
    Je vais essayer d’être bienveillant, pas seulement sur l’injonction de Michel de Lorgeril mais aussi parce que c’est ma démarche personnelle. Votre morgue traduit à l’évidence un sentiment de malaise. Je tourne donc mon esprit vers la compassion à votre égard.
    Je voudrais toutefois attirer votre attention sur certaines incohérences dans vos messages. Vous affirmez qu’il y a beaucoup plus de 550 000 décès par an en France, donc que les données de l’INSEE /INSERM sont fausses. 550 000 décès pour 66 millions d’habitants cela fait environ 8.4 décès pour 100 000 hab.
    Au Royaume Uni l’Office of National Statistics annonce en 2015 530 000 décès pour 61 millions d’habitant (Angleterre + Pays de Galles) soit un taux d’environ 8.6 décès pour 100 000.
    Aux USA le CDC pour 2013 : 2 600 000 décès pour 300 millions d’habitants soit un taux de 8.6.
    J’ai un peu arrondi les nombres et fait les calculs de tête. Il y a peut-être à affiner mais je constate que les données de l’INSEE sont proches de celles de l’ONS et du CDC. Or il paraît très vraisemblable que les taux de décès / 100 000 soient proches dans les pays “occidentaux”. J’imagine mal que la France soit affectée d’une mortalité double de celles des pays anglophones.
    Comme par ailleurs, le principe du rasoir d’Occam me dissuade de penser à un complot mondial des chinois illuminati francs-maçons de la CIA, je pense plutôt que vous avez une vue totalement erronée des données démographiques de notre pays. Dès lors, cela jette un sérieux doute sur la qualité méthodologique de votre publication.
    Je serais heureux de lire vos arguments aussi factuels que possible (j’ai beaucoup de sympathie pour le peuple ouighour mais je crois que c’est un peu hors sujet).
    Que tout vous soit propice.

  9. @ Nicholas MOORE
    je ne suis pas médecin, mais disons que je suis très cartésien, et m’intéresse à ma santé, et donc je suis les publications du docteur Michel DE LORGERIL, et d’autres grands scientifiques ouverts et non soumis à l’OMERTA des lobbies pharmaceutiques, mais aussi les médecines douces, les ondes électro magnétiques (dont on a aujourd’hui les preuves de leurs effets néfastes et pathogènes, la physique quantique (voir Greg BRADEN de la NASA), et bien d’autres choses encore.
    Pour revenir à nos moutons, certains points de votre texte m’interpellent.
    1/ ” Mr Even, que j’ai suivi à Neker il y de si nombreuses années, et dont les travaux (!) sont tant pleins de certitudes approximatives.”
    Je trouve ceci affligeant que quelqu’un comme vous, puisse à ce point manquer de tact et soit aussi irrespectueux des travaux reconnus du professeur EVEN qui mérite beaucoup plus d’égards.
    2/ ” que je vais finir par me convaincre que les statines (surement indépendemment du cholesterol, ou pas mais cela m’indiffère) ont une effet bénéfique chez les gens qui ont fait un infarctus, ou dans une mondre mesure chez ceux qui sont à haut risque (diabète, bronchite chronique). ”
    C’est bizarre! si je suis bien votre raisonnement, mis à part la baisse du cholestérol que les industriels revendiquent à corps et à cris, il y aurait d’après vous d’autres effets positifs “cachés” des statines?
    Faites en vite part aux industriels qu’ils se sont trompés dans leur marketing!!
    C’est vrai que eux mêmes sont en train de “lâcher” les statines devenues moins rémunératrices du fait qu’elle sont génériquées, pour se concentrer sur le PCSK9 ( très prometteur financièrement), et c’est aussi la raison pour laquelle on abaisse continuellement les normes du taux de cholestérol dit “normal”, et ainsi bientôt c’est 100% de la population qui devra prendre du PCSK9 pour baisser le cholestérol et soi disant protéger sa santé.
    ( pourtant on sait que le cholestérol est un faux problème inventé de toutes pièces par les industriels ).
    A ma dernière visite chez mon cardiologue, tenez vous bien, il veut que mon cholestérol soit < 1g/l !!! Une folie ! une obsession sur le cholestérol, car bien sûr il projette de me mettre au PCSK9. (Ce que je refuse absolument!)
    Voilà un marché bien juteux qui se dessine pour les lobbies pharmaceutiques, car nul doute que cela va provoquer encore des effets indésirables, certainement encore plus importants (j'ai vu que les américains commençaient à parler d'effets très graves), et donc d'autres médicaments encore à vendre.
    Cela me fait penser à un élève ingénieur POLYTECHNICIEN 3ème année (dont ses parents étaient médecins), qui m'assurait, il y a déjà 20 ans déjà, " je vous dit qu'une seule chose, il faut savoir qu'aujourd'hui, lorsque l'on fabrique un médicament on y ajoute VOLONTAIREMENT (et il a fortement appuyé sur le volontairement), d'autres molécules pour que vous ayez des effets secondaires pour vous vendre encore d'autres médicaments! et je ne vous en dit pas plus car si je vous dit tout ce que je sais, vous n'irez plus jamais chez le médecin, et pourtant mon père est médecin, et ma mère est aussi médecin ! "
    A l'époque je pensais que le jeune exagérait, mais aujourd'hui force est de constater après divers scandales, et autres, combien il avait raison, que seul le fric les intéresse pas notre santé.
    Et ceux qui osent aller à l'encontre de cet OMERTA, ils s'attirent les foudres de leurs collègues et du soi disant ordre des médecins qui n'est qu'un état dans l'état au basques des lobbies pharmaceutiques !!
    3/ "APrès tout, on peut croire que la terre est plate, que l'homeopathie est efficace",
    On estime aujourd’hui que 40 % d’entre nous utilisent, l'homéopathie, contre 16 % seulement en 1982 (source : “Quid”).
    Pourquoi serions-nous des millions à avoir recours à cette médecine si elle ne donnait pas de résultats ? « Effet placebo ! » me rétorquerez vous et ses détracteurs. Mais alors « Comment expliquer alors ses succès sur les nourrissons ou les animaux ? » vous répondrons ses partisans. De plus pourquoi la sécu rembourserait quelque chose d'inefficace ??
    Les partisans en profiterons pour souligner deux de ses avantages sur la médecine traditionnelle : le prix peu élevé des médicaments (qui sont remboursables au même titre que les autres s’ils sont prescrits par un médecin) ; et l’absence d’effets secondaires indésirables (ce qui permet de les utiliser chez les tout-petits, les femmes enceintes ou allaitant).
    Les raisons du manque d'études cliniques sont connues, et puis nul besoin d'études cliniques
    Si cela n'était pas efficace cela se saurait, et n'aurait pas un tel succès malgré une publicité médiatique très défavorable (mais on sait que l'on ne peut pas faire confiance aux médias, qui sont bâillonnés financièrement par les puissants).
    il n'y a qu'à regarder les chiffres, 16% d'utilisateurs en 1982 contre 40% aujourd'hui, soit beaucoup plus que doublé en 34 ans !!
    J'ajouterais que les travaux sur la mémoire de l'eau, de Jacques BENVENISTE, Masaru EMOTO, et maintenant de notre prix Nobel Luc MONTAGNIER, (J'imagine que vous allez sauter au plafond!), avec les théories sur la relativité (tout est vibratoire), vont dans le sens d'une explication de l'homéopathie,
    4 / " Et si le régime méditerranéen a prouvé une efficacité (et surtout le soffrito sur le risque d'AVC) dans les essais cliniques, pourquoi rejet les essais cliniques des autres médicaments? "
    Je ne suis pas spécialiste, mais d'après ce que j'ai lu, ci et là, seuls sont rejetés les essais cliniques pas dans les normes, qui sont biaisés ou manipulés.
    .
    Avec tout le respect que je vous dois.

    1. Il a bien dit :”surtout le soffrito sur le risque d’AVC” ?
      Ah ben ça !
      Moi que je connais beaucoup sur la Méditerranée, j’avions pas chu cha, Tudieu !

      1. On ne va pas en faire tout un plat … de soffrito;
        Je ne connaissais pas ce terme mais mon épouse le fait toutes les semaines et c’est bon…

  10. “Seuls les faits” comptent dit M MOORE. FAUX c’est l’interprétation que l’on en fait!
    A partir de résultats sur les statines les partisans disent: ils sont positifs, les opposants disents ils sont négatifs.Il y a là un gros malentendu .Le Pr EVEN ne dit pas autre chose que: les statines ne sont pas efficaces. Et M MOORE répond: elles ont un effet qui est mesurable.Tous deux ont raison.
    La seule erreur commise par M MOORE c’est de les prétendre UTILES et efficaces.Leur effet sur un vie de cardiologue est de l’ordre de l’anecdote. L’angioplastie , les stents, les pace-makers: voilà les vrais progrès en cardiologie.

  11. @ Nicholas Moore
    Oh! un jeu de mot sur mon patronyme, Reliquet= Freluquet, celle-là on ne me l’avait plus fait depuis la Communale!
    De la part d’un gars qui s’appelle Mort en plus, et qui joue à faire apparaître / disparaître des décédés, il faut reconnaître que ça ne manque pas de sel…
    Mais Cher Nicholas, à partir d’ aujourd’ hui tout a changé entre nous, je t’aime, car tu m’as confondu avec Philippe Even, putain j’ai failli en lâcher mon stétho d’allégresse. Amour, d’où tutoiement, évidemment. Rien de sexuel entre nous naturellement, car j’imagine que tu es sous Statines et que tu ne te souviens plus depuis longtemps ce que le concept de libido peut recouvrir.
    Ah! Even et la Cyclosporine… et si tu oubliais? Regarde, en échange, j’oublie que tu t’es encore trompé sur qui t’écris, et encore trompé en choisissant très mal ton journal de publication, et encore trompé sur l’intérêt de ton travail…
    Oublié, place à l’avenir! Pour les Ouighoures, on verra plus tard, je suis sans lactose. Et si tu utilisais ton équipe et ton matériel informatique pour faire avancer l’intérêt commun? J’imagine que tu es à la chasse perpétuelle aux sujets intelligents, quand tu n’es pas obligé de renvoyer l’ascenseur à l’industriel qui t’a grassement sponsorisé contre rien.
    Regarde ça.
    http://www.prevention-sante.eu/actus/vaccination-ca-ne-se-discute-pas-sauf
    Il y a dans cet article des assertions qui font froid dans le dos, par exemple que seuls les enfants vaccinés développent des scolioses. C’est tiré de l’étude allemande KIGGS, la base de donnée est en vente libre pour 90 euro sur le Net et seul un Labo comme le tien est susceptible de confirmer ou non les conclusion d’Angelica Kogel.
    Alors tu peux nous mettre un étudiant sur le coup? Naturellement si tu es financé par des fabricants de vaccins, tu vas devoir regarder ailleurs, par excès de moralité…
    PS; Doc s’en Mèle n’est pas Michel de Lorgeril, je te le dis avant que tu recommences à faire marrer tout le blog avec tes déductions hâtives.

    1. Ami Relouquet,
      Entre chauves , on va pas se mentir , ton dernier post me déçois :
      1°/ Que tu tombes en amour pour Moore , soit .
      2°/ Que tu balaies d’une pichenette ses constatations : ” chez de vrais malades avec les antécédents d’infarctus, les seuls produits associés à une mortalité réellement plus faible et sur plusieurs années (j’en suis à 6 ans et demi de suivi) sont les statines et les IEC. ” ;
      là je ne suis plus d’accord – faudrait un farfouilleur pour aller voir si ces dires sont exacts , au lieu de ricaner non ?
      3°/ Dévier vers les vaccins , n’éclaire en rien le sujet de départ ; aurais-tu perdu un peu de ta perspicacité sur les plages Corses ( ou bien la pince du homard te gratouille encore le duodénum ? ) .
      Je regrette que sur ce blog , les convaincus ( dont je suis : presque 10 ans d’arrêt des statines ) soient un peu hautains .
      4°/ Comme CHARLES , je pense que les solutions ne viendront que lorsque les médecins n’auront plus peur de ruer , et des sanctions du Conseil de l’Ordre ; faut cesser les euphémismes : ne plus dire ” conflits d’intérêts ” mais ” corruption ” et cogner sur les pontes les sous-pontes et les chefs de services du Ministère ( les ministres passent , les hauts fonctionnaires font ce qu’ils veulent – voir les lois de transparence complétement édulcorés par leurs décrets d’application.
      Tout ceci pour te dire , ami Refriquet , que tu restes le meilleur.

      1. Tiens l’ours est sorti du bois, tu fais bien car à force d’être le seul à râler je vais finir par faire 1 complexe…
        Mais quand même tu aimes bien casser la baraque : alors comme ça on est “hautains” ? Tu n’as peut-être pas tort, “on” va baisser d’un ton…
        Il faudrait des stats affinées pour dire qu’en post infarctus les statines sont inutiles ?…
        Là c’est de la provocation !
        Bon enfin c’est ton truc, moi je n’ai rien à dire dans le genre
        Enfin ce n’est pas Charles qui dit qu’on est timorés, c’est moi, en ayant sorti la vidéo de Mr Goetzsche (1 copain à Nietzsche sans doute), lequel traite, outre Atlantique, les labos pharma d’organisations criminelles…
        Vu qu’ici on n’est que très moyennement démocrates (mais + qu’en Syrie quand même), on aurait peur, en disant ça, de passer en correctionnelle..

          1. Exact je me suis trompé, il est danois
            On mesure donc la différence entre la liberté de parole “nordique” et l’étau qui nous enserre encore ici, pourtant “démocratie avancée”

      2. Ours, ton retour!
        Et pour m’engueuler, en plus, tu aurais pu rester côté Espagnol, où ils n’ont pas Internet…
        Qu’est-ce que tu veux que l’on dise à mon nouvel Ami Nicho qui n’a pas déjà été dit, écrit, rabâché mille fois s’agissant de l’absence de survie supplémentaire des statinophages?
        Redire d’aller sur le Tableau 1 de ceci, éventuellement, mise à jour du boulot du Maître paru dans “Cholesterol, mensonge et propagande” AVEC LES PROPRES STATISTIQUES DES FIRMES, il est chiant mon nouvel ami, je vais le quitter si ça continue, il ne lit que ce qui l’arrange et après il veux filer des leçons de Médecine!
        http://www.prevention-sante.eu/medecine/traitements-anti-cholesterol-statines-baisser-mortalite-de-leurs-consommateurs
        Voilà, on a parlé du fond. Nicho, tu vas encore trouver à redire à cet article, je le crains. Il en rajoute sur la mafiosité du triangle marchand de statines – Archives of Cardiov…- Société Française de Cardiologie. Là, on a dit Mafia, t’es content maintenant Ours? A cause de toi je vais me mettre mal avec Nicho!
        (Je me rends compte que mon post ressemble un peu à un épisode d’Hélène et les Garçons, désolé, mais tout est de la faute d’Ours et de Nicho)

        1. Tu fais comme MdL , tu bottes en touche !
          Je voudrais savoir si l’un de vous – spécialistes des stats et d’internet – êtes allés farfouiller dans la base de données de l ‘ A. M . , OUI ou NON ?
          C’est pas en répétant 20 fois la même chose que ma loupiote va s’éclairer .
          N.B. j’ai pris de 1997 à 2007 de la pravastatine ( sans aucun effet secondaire ) puis 9 ans plus tard, malgré un mode vie protecteur à 95 % , je me retrouve, en mars 2016 , entre la vie et la mort à cause d’un caillot dans le stent . Est-il IMPOSSIBLE que les statines aient un effet anti-caillot imprévu ?
          S’il est trop douloureux d ‘envisager cette hypothèse , je t’envoie de la bonne tisane .

          1. MdeL ne botte pas “en touche” ; il connait très bien la littérature sérieuse sur les statines et il a beaucoup travaillé sur la coagulation et les plaquettes (à l’origine du thrombus).
            Il y a une multitude d’arguments indirects (en plus) confirmant que le statines ne peuvent pas empêcher les caillots dans les stents.
            Un effet anti-caillot imprévu ?
            Je vais m’énerver !
            Que tant de gens sympas (y compris à l’INSERM) puissent croire une seconde à de telles fadaises me laissent “sans voix”…
            Conclusion : seuls les imbéciles peuvent croire à de telles inepties, avec ou sans loupiote ; je veux bien être bienveillant : mais faudrait pas pousser papy dans les orties…
            La prochaine incartade “insultante” sera censurée !
            Ouais !

          2. Paf ! Paf ! Et re-Paf !
            Il était tranquille dans sa tanière et dès qu’il montre le bout de son museau, il s’en prend une. J’adore ! Mon vilain, tu nous as beaucoup manqué. Tu as à peine fini de digérer 2 ou 3 touristes qui s’étaient perdus dans tes montagnes que tu niaques déjà la main bienveillante de Relaqué et que tu sautes à la gorge de MdL. T’es fou ! Comment va Emilio ? Z’êtes partis ensemble en vacances ?
            Bon sérieux, si tu n’as pas eu d’effets secondaires avec les statines, estime-toi heureux, j’en connais un autre pour qui ce n’a pas été le cas. J’espère que depuis ton accident tout est rentré dans l’ordre et que ton retour triomphal est à la mesure de ta bonne santé.
            Au plaisir de te lire, de te relire avant que la censure ne te rattrape. Au fait, c’est comment un piège à ours ?
            Bises méditerranéennes

          3. et là une “perle” avait échappé à ma sagacité, en fait je comprends bien l’Ours car où l’ours est passé je suis passé avant lui.
            Explication : 2010 année noire, infarct bien frappé après arrêt statines 2007 (et stenting 2006)
            Tempête dans 1 crâne ! La voilà ma punition, j’ai suivi les conseils de MdL et non des “bienveillants et compétents” docteurs, j’ai voulu faire le mariole et c’est tant pis pour moi !
            Agiornamento comme aurait dit Mussolini : je reprends mes études à zéro, achète le nouveau MdL (qui persiste et signe), revois mes classiques, 2 mois de statines et à nouveau c’est décidé… Je re arrête !
            Ce ne fut pas une mince décision, mais elle le fut pas prise à la lègère.
            Ensuite (il faut rester modeste) c’est 1 peu à la grâce de Dieu, il se trouve que plus de rebouchage, sport et sans aucun doute revascularisation car plus d’ “angor” depuis…
            Ce fut donc la bonne décision, car mourir pour mourir, je préfère encore que ça se fasse en bonne santé
            Aciao

        2. Doc Vince Refriquet, doc s’en mêle… Les 2 liens sur prévention santé (vaccinations et CHO) sont parlants, percutants non dénués d’humour… Une visibilité sur l’Aimsib et ailleurs serait possible ?

      3. Content de vous entendre rugir du fond de votre caverne, je commençais à m’ inquiéter et allais vous envoyer un message perso. Il fait bon grogner avant l’hibernation mais ne vous trompez pas de cible , Reliquet à bien raison de rectifier le tir et dans votre 3 ° et 4 ) vous faites un appel du pied à “Emilio” …. Vous cherchez la petite bête des montagnes ( sans rapport : j’ai vu dans la montagne d’Aoste un blaireau magnifique et d’une vivacité extraordinaire..) Que c’est beau la montagne.

    2. Je tente d’enfoncer le clou tant que j’ai de l’essence dans le marteau .
      On connait tous les effets délétères de la baisse du cho par les statines , mais s’il est avéré , comme le dit Mister Moore , que la mortalité après infarctus est plus faible quand on prend une statine , il faudrait non plus le chambrer , mais se poser une ou deux questions .
      – Et si , malgré leurs nombreux effets indésirables , les statines avaient un effet anti-thrombotique insoupçonné ?
      – Ou si , malgré leurs nombreux effets indésirables , les statines + AAP + BB avaient un effet anti-thrombotique insoupçonné ?
      Il faut avoir été soi-même frappé plein coeur pour ne pas rejeter une probabilité , certes faible , mais …….
      ( qui aurait parier un penny sur la théorie du métabolisme de Laurent Schwartz, il y a seulement 5 ans ? )
      Je pense aussi à Olivier Ameisen qui a expérimenté presque au hasard le Baclofène , un myo-relaxant et qui s’avère aujourd’hui être la meilleure solution contre l’alcoolisme et de très loin .
      Ne pas jeter Moore avec l’eau de la Tamise.

      1. Le cholestérol et les anticholestérol n’ont pas d’effet sur le risque de thrombose…
        Urgent de lire les livres du Dr de Lorgeril, un ami de “longue date” du Dr Moore…

          1. C’est mieux !
            Mais il ne faut pas confondre le travail et le mode de penser du docteur (qui prend des décisions “à la minute”) et celui du chercheur qui a “tout son temps” et peut changer d’avis “toutes les minutes”…
            Si pas compris, acheter livres imbécile Dr de Lorgeril, petit pas vers la Librairie, un grand pas vers la clarté… Oups !

      2. “s’’il est avéré , comme le dit Mister Moore , que la mortalité après infarctus est plus faible quand on prend une statine , il faudrait non plus le chambrer , mais se poser une ou deux questions .”
        Oui:
        Il s’agit d’une etude retrospective observationnelle susceptible de “generer “- affreux anglicisme- des hypothèses et incapble d’approcher en orbite basse la causalité ?
        Ou est-ce une etude comparative avec tirage au sort en double aveugle et triple boucle piquée ? Et là on en a et MDL les a analysées et a mis à jour les arrangements et tricheries que l’éthique réprouve, mais ça les orthodoxes ne vont pas le lire.
        On est dans le cas premier et rien ne dit que les malades prenant les statines sont par ailleurs comparables à ceux n’en prenant pas. Les biais . Le Dr Hasard.

    3. Juste une rectification ! Il n’a pas dit “Freluquet” ( c’est moi en un temps où je ne vous connaissais pas et ou le tutoiement m’ insupportait ( je me suis amélioré depuis..) il a dit “Foutriquet” ce qui est hautement injurieux.
      Je pense que ce Moore, abruti de Statines sans doute, n’est plus qu’un “Demy Moore” ( demi – comme la bière – pour les intellos…)

  12. Concernant la relation cholestérol/fibrillation auriculaire je ne trouve pas les références des études japonaise et américaine que vous évoquez.Pourriez-vous me les donner?
    A titre d’information les neurologues hospitaliers ont tendance à donner systématiquement des statines aux patients ayant subi un AVC ischémique post-embolique (AC/FA)…
    Merci de votre réponse.

  13. Bonjour,
    Si je me permets de donner mon avis sur les statines c’est que je l’ai ai prisent pendant 22 ans suite à un double pontage. Aujourd’hui j’ai 66ans et j’ai arrêtés simvastatine depuis 6mois sans l’avis de mes médecins mais en le leur disant. Si j’ai arrêté le médicament c’est parce que j’avais des douleurs musculaires dans les jambes et au niveau des épaules et que je commence à avoir des problèmes cognitifs (perte de mémoire, confusions..) .Apres 6 mois d’arrêt des statines je marche nettement mieux et fais au minimum une trentaine de km par semaine à raison de 6km/h. Quand à mon cholestérol il est de 2.03 g/l avec HDL à 0.49 et LDL à 1.35g/l. Mes triglycérides sont à 0.95g/l et A1c à 5.6 sous metmorfine 850.
    Si je ne peux prouver que mes problèmes provenait des statines je peux par contre certifier qu’aujourd’hui je me sens beaucoup mieux .Il va de soi que je marche régulièrement ne bois presque plus plus d’alcool sauf mon gin tonic tous les weekends et jours de fête et qu’au niveau alimentaire j’ai diminué ma consommation de viande deplus de 60%.

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      Si vous voulez vraiment vous protéger, il faudrait faire plus ; sinon les docteurs subventionnés vont dire que votre récidive (ou votre décès) est dû à l’arrêt de la statine…
      Lisez en urgence “Prévenir l’infarctus et l’AVC” ; vite, ça pourrait vous sauver la vie…
      Bon vent, matelot

  14. une réponse de l’auteur
    Je regrette que Mr de Lorgeril dont j’ai admiré et largement cité les travaux se soit abaissé à un tel exercice. Je l’invite à lire l’article et essayer d’en comprendre les détails, plutot que de le condamner sur un délit de sale gueule supposée, ou parce ce que ses conclusions ne sont pas conformes à ses convictions profondes.
    Pour résumer (pour ceux qui sont trop paresseux pour lire l’article), nous avons identifié dans les bases de données de l’assurance maladie des utilisateurs chroniques stables de statines en 2010, 2011 et 2012 (au moins 80% de temps couvert sur un an). Ceci permet d’éviter les arrêts précoces et être certains d’etre dans la phase de bénéfice putatif tel que présenté justement par Mr de Lorgeril. Pour chacune de ces trois années, nous avons calculé le taux d’arrêt au cours des 8 mois suivant le 28 février (puisque l’effort médiatique de Mr Even, qui a la même rigueur scientifique qui toutes ses idées précédentes depuis 40 ans que je le connais) a eu lieu en fin février 2013. Les arrets de traitement étaient très stables en 2010 et 2011 et ont nettement augmenté en 2013. Cela n’a surement rien à voir. Le taux d’arrêt était supérieur (environ 20%) chez les patients à faible risque cardiovasculaire à celui chez les patients à risque avéré, ou ayant déjà fait un infarctus. Nous avons également comptabilisé les décès dans ces différentes populations, et avons trouvé des différences de mortalité en fonction du risque de base: aucune différence dans la population à faible risque, augmentation de 25% dans la population à fort risque. Certainement cette augmentation de la mortalité globale dans cette population n’a rien à voir avec l’augmentation de l’arrêt des statines (également de 25%) cette année là et est rapport avec une augmentation des accidents de la route, ou la canicule ou dieu seul sait quoi. Pour préciser: nous n’avons pas la cause du décès (toujours très incertaine). Il est juste frappant de constater que la mortalité augmente après la publication du livre de Mr Even de façon proportionelle au risque cardiovasculaire. La réalité de ces morts est indubitable, leur cause est inconnue. On ne fait que rapporter des constatations, à chacun d’en tirer les conclusions qu’il veut. C’est ce qu’on appelle une étude écologique, pareille à celles qui ont associé le régime méditerranéen par exemple à une moindre mortalité cardio-vasculaire.
    L’hypothèse qu’il faudrait plusieurs années d’arrêt pour observer un effet n’a pas actuellement de mérite, en l’absence de données. Plusieurs publications font état d’un rebond d’événements et de morts à l’arrêt des statines, dans un délai court. Il manque surement une grande étude randomisée de l’arrêt des statines. Une telle étude est en cours chez le sujet âgé, financée par le PHRC.
    La source des données est la base de donnée EGB de l’assurance maladie, échatillon représentatif premanent à 1/97 du SNIIRAM, qui inclut 98.8% de la population Française. Ces données sont publiques et j’invite Mr de Lorgeril à refaire l’étude s’il le souhaite, ou toute autre personne. Nous serions enchantés de les aider.
    Dans notre étude il y avait un excès de moralité sur les 8 mois qui ont suivi en 2013 la publication du livre de Mr Even, par rapport à la même période des deux années précédentes, représentant 90 personnes dans cet échantillon à 1%: extrapolée par le taux de représentation de l’EGB par rapport à la population Française, cela représente 9000 à 11000 personnes. Le calcul est simple. C’est une très faible part du million de morts annuels en France, et survenant chez des patients à haut risque cardiovasculaire, dont la mort ne lèverait surement pas de grosses questions, ou d’inquiétude, contrairement aux accidents de la route, Cela ne représente surement pas une très grosse bosse ou alerte, telle qu’on pourrait aisément l’identifier. Il s’agit typiquement d’événements (invisibles ) que seul l’épidémiologie sait identifier.
    Cela étant nous poursuivons ce travail sur la base nationale complète pour avoir plus de précision, pour pouvoir en effet vérifier les dates exactes par rapport aux arrêts, et inclure d’autres événements, en particulier les infarctus.
    Les descriptions de cas individiels hypothétique ou d’anecdotes imaginaire est un artifice classique de dénigrement de données scientifiques non souhaitées.
    Cette étude est financée en interne ou plutot par l’éducation nationale et le ministère de la santé qui me payent mon salaire et celui du premier auteur (AHU). D’autres étaient étudiants. Notre équipe de recherche comme toute équipe de recherche sérieuse, ne pouvant vivre exclusivement de projets publics, travaille en partenariat avec des public-privé. Nous travaillons avec l’industrie pharmaceutique à la demande des autorités de santé pour la réalisation des études post AMM nationales ou Européennes démandées par ces autorités. Il est habituel de qu’un travail soit rémunéré à sa juste valeur. Ceci nous a permis de créer une cnquantaine l’emplois et de développer une structure reconnue internationalement pour sa rigueur et la qualité de ses travaux. Dans le cas de cette étude, aucun industriel n’est concerné. C’est purement le choc de la qualité scientifique du travail de Mr Even qui m’a poussé à vérifier que l’arrêt des statines qu’il préconisait vigoureusement n’avait pas de conséquences néfastes, comme il le promettait.
    J’aimerais que Mr de Lorgeril précise ce qu’il entend par cadeaux. Peut-être qu’il a l’habitude de recevoir des cadeaux de l’industrie alimentaire, mais ce n’est pas notre mode de fonctionnement.
    Recourir aux insultes personnelles dès que des résultats ne sont pas conformes à ses convictions, n’est pas digne d’un chercheur ou d’un scientifique. La démarche scientifique veut qu’on essaie au moins de les comprendre et mieux de les reproduire. Je comprends que ces méthodes ne soient pas habituelles pour Mr De Lorgeril, mais je suis prêt à essayer de l’aider à comprendre.
    Nous sommes à la disposition de Mr de Lorgeril pour lui présenter les résultats, répondre à ses questions et recueillir ses conseils pour la suite de ces travaux, ou corriger notre méthodologie.
    Je le répète: ces données sont publiques, n’importe qui peut reproduire ce travail, s’il le souhaite.

    1. Je ne résiste pas à publier le commentaire que nous adressé le “sénior auteur” de l’étude de Bordeaux…
      Je laisse les visiteurs de ce Blog lui répondre, ça les délassera un peu …
      Sauf deux remarques adressées à lui personnellement :
      1) il n’y a pas des millions de décès en France chaque année ; en 2013, il y en eût 556,200 exactement dont 33,400 infarctus mortels ; vous avez dit que vos calculs vous donnez 11,000 en plus ?
      2) les études sur la diète méditerranéenne sont multiples et variées ; et pas seulement “écologiques” ou “observationnelles” ; il y a même des essais cliniques randomisés en aveugle … Oups !

    2. FORMIDABLE ce M MOORE:
      il voudrait nous faire croire que l’arrêt des statines est mortel!..Moi je lui conseille de nous démontrer qu’elles empêchent de mourir! Ça va être très difficile pour lui.
      MORALITE: comme pour les cigarettes il vaut mieux ne jamais commencer à prendre de statines!

    3. Bonjour Mr MOORE, je vous remercie de prendre le temps de venir débattre ce point important.
      En temps que clinicien, je voudrais vous poser une question. Votre papier suggère que l’année 2013 (ou plus exactement les huit mois qui ont suivi la fin février 2013) a vu une augmentation de la mortalité coronaire d’environ 10 000 décès (+/- 1000) en France. Or les données de l’INSEE (même si la navigation sur leur site n’est pas très commode) montre que la mortalité “par cardiopathie ischémique” est passée de 34 600 décès en 2012 à 33 400 en 2013. Où sont les 10 000 morts supplémentaires annoncés ? Il semblerait que votre étude souffre de biais irrémédiables (à votre corps défendant je n’en doute pas). Pour reprendre vos propos, ces données sont publiques. N’importe qui peut les vérifier.
      Par ailleurs, on peut affirmer que la publication du livre d’EVEN en 2013 ne s’est traduit par aucun effet ni positif ni négatif dans les 10 mois suivant, jusqu’à fin 2013. La légère baisse de mortalité coronaire entre 2012 et 2013 est la continuation d’une tendance lourde observée dans tous les pays occidentaux sans qu’on sache l’expliquer, pas plus qu’on ne connait l’origine exacte de la coronaropathie (qui n’est en tout cas surement pas due au cholestérol).
      Je serais heureux d’avoir vos éclaircissements sur le problème que je soulève.

    4. Nicholas Moore himself, le patron de l’INSERM 1219 qui nous a sauvé de l’ennui cet été, vous lisez vraiment mes lignes?
      Un premier temps de lecture rapide m’avait fait croire que vous vouliez répondre de votre travail directement sur le blog de MdL, j’y avais trouvé du panache, mais en fait, pas du tout. Votre contradicteur édite seulement votre réponse sur son blog.
      Bref, un temps je vous ai cru courageux, en fait je me rend compte que vous n’êtes que vexé.
      Votre post est long. Tout le monde comprend votre détresse. puis-je relever quelques morceaux de votre texte et les commenter?
      1- “Certainement cette augmentation de la mortalité globale dans cette population n’a rien à voir avec l’augmentation de l’arrêt des statines”. Mais alors pourquoi écrire un article pour sens-entendre le contraire, Misère de vous, si même vous vous n’êtes pas persuadé du sujet bancal de votre travail?????
      2- “La réalité de ces morts est indubitable, leur cause est inconnue”. Indubitable? “Dont on ne peut douter, qui est certain, assuré”? L’indubitabilité (beurk) de vos morts à vous sont écrits sur une liste supplémentaire à celle de l’ INSEE, une liste confidentielle sans doute? Je comprends que nous les couillons qui nous contentons des statistiques officielles ne pouvons comprendre la réalité de vos découvertes épidémiologiques, à moins que vos découvertes et que vos bases de données…
      3- “Une telle étude est en cours chez le sujet âgé, financée par le PHRC”. Oh! une étude qui évaluerait le rapport Bénéfice sur Risque de l’arrêt des Statines chez nos vieux, formidable, et qui la pilotera? Michel de Lorgeril, ou malheureusement non car il aura piscine ce jour-là? On prendra Rydker ou Collins, plutôt??
      4- “Dans notre étude il y avait un excès de moralité sur les 8 mois qui ont suivi en 2013 la publication du livre de Mr Even, par rapport à la même période”… Evidemment, pour vous pas de chance, ce lapsus ne vous aide pas mais par contre, contribue à maintenir la bonne humeur de ce blog. Merci pour nous.
      5- “Recourir aux insultes personnelles dès que des résultats ne sont pas conformes à ses convictions, n’est pas digne d’un chercheur ou d’un scientifique. La démarche scientifique veut qu’on essaie au moins de les comprendre et mieux de les reproduire”. Il n’y a pas d’insulte personnelle, il n’y a qu’une énorme moquerie collective. Pourquoi refaire vos calculs, puisque l’INSEE les a enterré il y a deux ans?
      6- “Nous sommes à la disposition de Mr de Lorgeril pour lui présenter les résultats, répondre à ses questions et recueillir ses conseils pour la suite de ces travaux, ou corriger notre méthodologie.” Voilà! Bonne idée, une correction de votre méthodologie réalisée par MdL, mais attention Nicholas, ça va piquer un peu au début…
      Mon conseil, Nicholas.
      N’éditez plus jamais rien dans “Archives of Cardio-vascular Deasises”. Vous savez pourquoi cela vous tuera. Al Capone aussi avait son journal. Certains n’y écrivaient jamais.
      Mon souhait, Nicholas.
      L’AIMSIB est ouverte à tous les Confrères dans la peine. Je suis moi-même un converti. Votre texte prouve que vous êtes blessé mais sûrement pas fondamentalement un affreux. Débarrassez-vous de vos vilains oripeaux, et venez grossir le flot des médecins soucieux de donner une toute autre image à ses propres enfants.
      Ma conclusion, Nicholas.
      Votre étude rejoindra évidemment le Panthéon de la série Z des études épidémiologiques françaises, au côté d’ EVANS, dont vous partagez l’éditeur. Vous savez dorénavant quoi faire, pour vous et vos étudiants.
      A vous lire, Confraternellement.

        1. En tant que psy de ce blog je confirme, après la fellation de Rachida Dati, si je puis dire, on a ici un des + beaux lapsus de cette décennie :
          “Dans notre étude il y avait un excès de moralité sur les 8 mois qui ont suivi en 2013”

          1. ma réponse a été postée directement sur le site de Mr deLorgeril, bien sur, et en mon nom propre.
            je ne suis pas de ceux qui ayant honte d’eux mêmes se cachent derrière un pseudonyme, n’est-ce pas Mr Foutriquet, reliquet ou je ne sais quoi!
            Vu le texte je présume qu’il s’agit de Mr Even, que j’ai suivi à Neker il y de si nombreuses années, et dont les travaux (!) sont tant pleins de certitudes approximatives. On en rit encore. L’évaluation de la recherche en France par l’insitut Necker! on croit rêver: pas un seul relecteur français dans les grandes revues anglo-saxonnes! Sauf quand il a un patronyme anglosaxon, bien sur. Veuillez tlécharger la méthode, sauf que le document proposé au téléchargement n’existe pas… L’homme qui traite le SIDA par la cyclosporine, et qui sur le produit de Bial dit qu’on ne sait rien de l’action des CB1 ou l’enzyme concernée, négligeant les 7500 publications et les 7 médicaments proposés ou arrêtés avant leur commercialisation.
            Et apprenez donc à lire. Je ne parle pas de morts cardiovascularies mais de morts toutes causes confondues, bien sur, qui sont les seules fiables. Tout le monde meurt du coeur, ou de n’importe quoi. Je constate simplement les chffres observés dans les données de l’assurance maladie auquels chacun peut avoir accès s’il s’en donne la peine, au lieu d’inventer je ne sais quel complot imaginaire. Il ne s’agit pas d’estimations de l’INSEE, mais du registre national des morts. S’ils se trompent, ce n’est pas de faute.
            S’il nb’y avait que 553000 morts par an en France, sur 66 millions d’habitants, l’espérance de vie serait de 119 ans. Quel bonheur!!! mieux que les japonais.
            Je répète, mes chiffres sont publics et vérifiables, ce ne sont pas je ne sais quelle théorie du complot de je ne sais qui. J’étais également fortement contre le marketing des statines, très habilement organisés par les producteurs de simvastatine. Mais depuis, les essais cliniques (surement bidouillés) mais surtout pour moi 4 études soit de terrain dsoit dans les bases de données en France ou ailleurs me montrent que en vie réelle, et chez de vrais malades avec les antécédents d’infarctus, les seuls produits associés à une mortalité réellement plus faible et sur plusieurs années (j’en suis à 6 ans et demi de suivi) sont les statines et les IEC. Pas réellement d’effet des betabloquants (sauf si insuffisacne cardiaque), et l’aspirine elle-même est douteuse.
            J’ai beau ne pas y croire, cela se répète tellement (hors industrie) que je vais finir par me convaincre que les statines (surement indépendemment du cholesterol, ou pas mais cela m’indiffère) ont une effet bénéfique chez les gens qui ont fait un infarctus, ou dans une mondre mesure chez ceux qui sont à haut risque (diabète, bronchite chronique). CE qui est bizzarre c’est qu’on a à peu près les mêmes effets, en inversé biensur pour ceux qui prennent des statins et ceux qui l’arrêtent (challenge, déchallenge, comme on dirait en pharmacovigilance). Libre à chacun de ne pas y croire. APrès tout, on peut croire que la terre est plate, que l’homeopathie est efficace, ou dieu seul sait quoi.
            Comme nous l’avons montré, chez les patients (sujets) sans risque cardiovasculaire (sans HTa, ni Diabète, ni BPCO, nisurpoids, ni antécédents familiaux (jeunes), l’arrêt des statines n’entraine pas de surmortalité, comme probablement leur bénéfice n’existe pas.
            Par aileurs pour votre association, je vous invite à regarder ce que je fais depuis 20 ans lavec la médecine ouighoure, et la route de la soie, publiés dans J ethnopharmacoogy.
            Les opinions me laissent de glace. Les faits seuls comptent. Et surtout ceux que je vérifie moi-même. Je vous invite au lieu d’inventer une pseudoscience basée sur de affirmations infondées, de faire des études vous-mêmes, de la qualité appropriée.
            Et si le régime méditerranéen a prouvé une efficacité (et surtout le soffrito sur le risque d’AVC) dans les essais cliniques, pourquoi rejet les essais cliniques des autres médicaments?

          2. Je vais laisser aux visiteurs de ce blog le plaisir d’apprécier le verbe de notre Nicholas Moore ; et éventuellement d’y répondre.
            On mesure ici ce qu’est “la science des statines” dans sa version “bon enfant” voire “de bonne foi” ; peut-être. Merci d’être bienveillants surtout si vous êtes membre de l’AIMSIB.
            Deux mots et informations que peut-être je suis le mieux à pouvoir donner. C’est du wellbeck, vingt dieux !
            1) le Pr Even n’a (à ma connaissance ou dans mon souvenir) jamais communiqué sur ce Blog ; toute forme de hargne à son égard est peu “bienveillante” et sent le règlement de compte un peu “ranci” ; et n’intéresse pas les visiteurs de ce blog…
            2) le professeur Moore écrit : “s’il n’y avait que 553 000 morts par an en France…bla bla”
            Doit-on comprendre que les calculs subtils ou les observations de terrain de notre imprécateur l’ont conduit à penser que des vrais décès sont cachés aux statisticiens de l’INSEE ?
            Oups !
            Et c’est moi qui suis un “conspirationniste” selon la belle formule d’un ami parisien de Nicholas ?
            Au rythme où l’on va, ce blog va devenir un lieu ou le tout-Paris va venir se distraire…

          3. étant humoriste psy, ce débat – ô combien soporifique – est au dessus de mes moyens (mais pas du conspirationniste MdL et de ses confrères Foutriquet), c’est donc à cet égard que j’interviens : non l’ignoble et lâche Reliquet n’intervient pas sous 1 pseudo, il s’appellle EFFECTIVEMENT Dr Reliquet
            Encore une erreur de l’inspecteur gadget
            Enfn MON témoignage si je puis me permettre : d’où vient donc notre ire et celle de centaines de membres actifs de ce blog ? D’un expérience vécue in vivo et non pas in vitro, apparemment la seule qui certains connaissent.
            Je fais partie des “happy few” (humour) ayant été paralysés par les statines, sans compter l’état suicidaire/dépression
            ‘Happy Few” ?
            C’est ce que disait la notice du marketing (1 cas sur 1000… )
            On parle maintenant à voix haute d’1 cas sur 10…
            Issues de la privation CRIMINELLE (par carence en cholestérol) de molécules aussi vitales que la CoQ10, les Oméga3…. et le cholestérol.
            Tout cela ne manque pas de logique, et il faut bien être enférocé comme une bête féroce pour nier l’évidence, et le psy sait pourquoi. ll ne s’agit ici ni de médecine ni d’INSEE ou quoi que ce soit mais d’ego en échec.
            Et là oui c’est grave docteur

      1. En tant que survivant des statines ( tout n’est pas réglé mais ça viendra) epuis 4 ans, en béotien que je suis ( mais ancien” enquêteur”) je me permets des répondre à Mr Moore ceci : Vos textes n’ont pas été censurés par le fondateur de ce blog, le Dr MdL alors je ne comprends pas où sont les 9000 ou 11000 PROTESTATIONS des familles ou proches de ces victimes de ” l’abandon des statines”. Elles n’auraient jamais été censurées ici et la boite mail ou du courrier papier du Pr Even aurait depuis débordés de lettres d’injures jusque dans la rue ! Sans compter les procès…
        Vous faites le chantre dune étude faisant état d’extrapolations basée sur des données mystérieuses que vous avez vous même menée; En quoi, moi qui suis un “anecdotique” victime des statines, ( ma “coronopathie” va bien merci..) devrait-je vous croire , vous qui faites partie des médecins qui m’ont empoisonné pendant des années et des “scientifiques” qui m’ont berné de la même façon, plutôt que le Dr MdL grâce auquel j’ai recouvré en très grand partie ma santé ?
        Amen.

    5. Cest vrai que vous avez l’air sincère, mais vous êtes vous demandé pourquoi tant de personnes ont arrêté les statines après la parution du livre du professeur Evan ? Pourquoi des médecins qui suivaient les recommandation de la Haute autorité refusent maintenant de les prescrire malgré les menaces et le risque d’être radié de l’ordre des médecins. Dans ce climat de terreur et je pèse mes mots, certains le disent tout bas. S’il y a eu un tel engouement , c’est parce que trop de personnes qui ne sont même pas malades souffrent des effets secondaires
      Vous parlez de 50 personnes embauchées grâce au financement de l’industrie pharmaceutique. Quand je pense que cela va permettre de promouvoir ces molécules toxiques mais tellement rentables, cela me fait froid dans le dos.
      Combien de scandales, d’accusations renouvelées en toute impunité, combien de vies brisées encore avant d’admettre qu’un médicament dirigé contre une molécule vitale et qui cause tant de dégats ne peut être bénéfique ?
      Les chiffres ne nous apportent pas grand chose, on peut leur faire dire tout et son contraire et vous le savez fort bien. Une enquête de grande ampleur qualitative et non quantitative qui déterminerait les motivations et les conséquences de l’arrêt des statines serait riche d’enseignements
      Malheureusement, aucun industriel ne financera une telle étude, beaucoup trop risquée.
      Certains illuminés ou farceurs prétendent que la terre est plate. Vous oubliez ceux qui ont été condamnés lorsqu’ils prétendaient qu’elle était ronde, tant la croyance était enracinée.
      Je vous souhaite beaucoup de lucidité et de courage. N’y voyez aucune condescendance de ma part, car je suis hélas bien placée pour comprendre le douloureux parcours pour renoncer puis accepter l’insoutenable.

      1. vous semblez confondre 2 choses : le renoncement du patient et le renoncement du médecin…
        il ne faut pas mélanger les torchons et les serviettes

        1. Je parle de renoncer à ses anciennes convictions. C’est difficile pour le patient, mais certainement plus pour le médecin qui a la responsabilité du traitement. Admettre d’avoir été dupe et d’avoir nui est insoutenable J’espère avoir été plus claire.

          1. Admettre qu’on s’est trompé et/ou qu’on a été trompé est l’objet d’un très grande souffrance…
            Ayons pitié des pharisiens…
            Mais chassons-les du temple !
            Ah !

          2. Ce sont 2 démarches totalement différentes ( j’ai l’impression que c’est moi qui n’ai pas été assez clair ) !
            – Pour le patient il s’agit de violer 1 tabou, d’aller à l’encontre la GRANDE MAJORITE médicale, de prendre le risque de se faire accuser (sinon insulter), de culpabiliser, de douter (à ce sujet le dernier message d’ “Ours” est tout à fait exemplaire), voire même de se brouiller avec des amis. Il faut être sûr de son fait pour, au prochain accident, ne pas se dire: « Ah oui, c’est bien ma faute » !
            C’est un vrai cheminement culturel et psychologique, et il ne faut pas s’étonner si seule une toute petite minorité peut le faire. Il ne faut pas oublier que LA PLUPART DES GENS REFUSENT DE LIRE…
            Comprendre ça pourrait permettre d’anticiper bien des « échecs de communication » à venir.
            – Enfin la démarche des médecins n’a strictement rien à voir :
            – Eux ne subissent pas les agressions du médicament (sinon ils commenceraient à réfléchir)
            – Eux ont des intérêts professionnels à endoctriner les gens (avec ou sans sincérité, qu’est-ce que ça change ? )
            – Eux se sentent mis en danger, attaqués, humiliés par la contestation de “leur” théorie.
            Vous voyez bien que ce que vous appelez le « renoncement », dans un cas n’a rien à voir avec ce qu’il est dans l’autre…

    6. Pardon, je voulais parler du professeur Even et non relancer la polémique.

    7. Ah c’est bien que l’on puisse voir des discussions contradictoires, ce n’est pas souvent. Soyons tous zen.
      Let’s agree to disagree, au pire.

  15. Ah ces “nouveaux anti-cholestérols”.
    Comment peuvent-ils être prescrits sans avoir jamais RIEN DEMONTRE !
    Le service médical rendu est important.Voilà ce qu met à chaque fois dans son avis la Commission chargée de l’AMM. Et elle ajoute à chaque fois que puisque l’on n’a pas montré de réduction de la morbi-mortalité le produit doit être considéré comme un traitement de seconde intention.
    Mon avis est clair pour tous mes patients: Ne jamais prendre de médicament n’ayant pas montré de réduction de la morbi-mortalité.C’est dans ce lot de médicaments que se trouvent les futurs scandales sanitaires!

      1. Pas seulement, par curiosité.
        Il faut lire tout 4S et attentivement ! Et pas seulement ce que le sponsor met en exergue…
        Vous y trouverez une information importante : la personne en charge de “valider” (ou bricoler) la base de données et de faire des statistiques “complaisantes” dans 4S est un employé du sponsor : voilà, le grand secret de 4S dont les résultats n’ont jamais été confirmés…
        Aujourd’hui, l’essai 4S ne serait simplement pas autorisé ; il le fût à une époque où nous étions bien naïfs, hélas ; et moi aussi !
        Plutôt que de se focaliser sur une (ou deux) études particulières, il faut regarder le tableau d’ensemble ; les visiteurs de ce blog savent où trouver cette information cruciale…

  16. C’est la première fois que je viens sur ce blog.
    Pourtant je suis le problème “cholestérol”, depuis des années, et plus particulièrement lecteur du docteur Michel DE LORGERIL et d’autres sur les statines.
    Je suis cadre retraité, et donc pas médecin, mais je m’intéresse depuis quelques années aux diverses médecines alternatives.
    En cela les lobbies des laboratoires, avec leur stratégie très marchande où ils s’occupent plus de leur santé financière que de notre propre santé, m’y ont très largement poussé.
    Autant je suis très respectueux et admiratif des professions médicales, autant je suis écœuré et très défiant envers ces lobbies pharmaceutiques.
    Je suis quelqu’un de spécial car je crois que je fais parti du petit pourcentage qui ont une hypercholestérolémie familiale.
    Mon cholestérol total sans traitement avoisine les 4,70 g/l.
    Avec les statines j’étais à environ, 3,3 g/l (statines que j’ai abandonnées depuis 5 ans environ), j’en ai pris pendant 24 ou 25 ans avec des douleurs musculaires de plus en plus importantes les dernières années.
    je n’ai rien pris pendant 4,5 ans.
    J’ai fait une cure de vitamine C liposomale + argent colloïdal de février 2016 à début Juin 2016.
    Le 11 juin j’ai fait une très grosse randonnée en montagne sans aucun entrainement depuis 5 ans alors qu’avant je faisais beaucoup de sport (je sais c’est une très grosse bêtise que j’ai payé cash).
    Le 13 Juin sur le chemin de retour j’ai senti mes lèvres gonflées et quand je parlais on aurait dit que je parlais le bouche pleine avec des difficultés d’élocution. (cela a durer 2 à 4 mn).
    Le lendemain ça a recommencé pendant 1 à 2 mn et j’ai été aux urgences où l’on m’a fait un IRM et l’on m’a gardé en soins intensifs.
    Cet IRM a montré que cet AVC n’était pas important (j’ai d’ailleurs récupéré entièrement).
    Mais à mes yeux ce qui est important c’est qu’ils ont trouvé que j’avais fait un AVC beaucoup plus important il y a des années avec des dégâts au cervelet bien plus importants (donc en plein quand j’étais sous statines!), alors qu’actuellement je ne prends pas de statines mon AVC a été bien moindre.
    Je fais des fibrillations et ils ont mis cet AVC sur le compte des fibrillations.
    Et personnellement, j’ajoute que je pense que ces fibrillations à l’origine de l’AVC ont été provoquées par ce gros effort physique sans entrainement.
    Mais bien sûr quand ils ont vu mon cholestérol total à 3.9 g/l , ils m’ont attaqué sur les statines que je refuse de prendre
    (3.9 g/l après ma cure de vitamine C liposomale + argent colloïdal, au lieu de 4,7 g/l habituellement).
    je suis depuis longtemps des habitudes alimentaires très proches du régime méditerranéen,
    C’est vrai que tous les symptômes d’une hypercholestérolémie familiale sont là.
    Ils veulent maintenant me prescrire un nouveau médicament qui va arriver sous peu en pharmacie : le PCSK9.
    Ils veulent me faire baisser le cholestérol à moins de 1g/l!!!
    Le cholestérol les obsède vraiment, même s’il me semble évident que j’en ai trop, mais de là à aller à moins de 1g/ l je crois que c’est très exagéré!
    D’autant plus que les dopplers montrent peu de dépôt (plaques d’athérome).
    J’avoue que j’hésite à accepter le PCSLK9.
    Qu’en pensez vous ?
    Ce que je prends actuellement:
    – Coenzyme Q10 ( UBIQ10)
    – Cordarone et Cardensiel (médicaments prescrits par mon cardiologue).
    – Eliquis (médicament prescrit par mon cardiologue pour fluidifier le sang).
    – Thalamag (magnésium)
    – Oméga3
    – Synerboost + alphaone
    – Vitamine D3
    – PROARGY-9+ (arginine) (voir vidal américain, ou anglais ou allemand ==> mais pas le Français!).
    – Vitamine C liposomale que je me fabrique
    – Argent colloïdal que je me fabrique aussi.
    Beaucoup de légumes et fruits, fruits secs, huile d’olive…
    D’avance merci pour vos remarques.
    Antoine

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      Vous comprendrez, j’espère, qu’étant donné la complexité (apparente) de votre cas, je m’abstiendrais de tout commentaire superflu…
      Je vous donne toutefois quelques informations qui peuvent éclairer votre cas avec l’aide de votre médecin traitant !
      Ne pas le faire pourrait m’être reproché…
      Il est dommage que vous n’ayez pas consulté ce blog plus tôt ; mais il semble que ça ne soit pas “trop tard” non plus…
      Vous rentrez sans doute dans la catégorie des HF (Hyper-lipoprotéinémie Familiale) mais, vu votre âge et l’histoire que vous racontez, ce n’est apparemment pas là votre problème principal…
      Je comprends que vous avez une fibrillation auriculaire et qu’elle est selon vos médecins responsable d’un ou plusieurs AVC.
      Ce n’est pas très étonnant car les HF sont parfois associées à des troubles de la coagulation (transmission héréditaire de gènes favorisant la coagulation) sans aucun rapport avec les niveaux de cholestérol mais qui font partie du “paquet cadeau” : anomalies génétiques de l’HF ET de la coagulation…
      Désolé !
      Donc, le problème “potentiel” c’est l’association possible de la fibrillation auriculaire et d’anomalies de la coagulation.
      Pouvant être responsable des AVC ; indépendamment du cholestérol et des lipoprotéines !
      Des données récentes laissent penser que les traitements anticholestérol (notamment par statine) favorisent les fibrillations auriculaires d’une part et aussi la survenue de micro-hémorragies cérébrales ; voir mon livre “L’horrible vérité sur les médicaments anticholestérol” pour une bibliographie solide !
      Fort de ces éléments de raisonnement, il vous reste à discuter avec votre médecin traitant des meilleures tactiques à adopter dans votre cas particulier.
      J’ajouterais que nous ignorons tout des anti-PCSK9…
      Bon vent, matelot

      1. Vous avez eu la gentillesse de me répondre, et ceci bien au delà de mes espérances.
        Maintenant, j’aimerais aller plus loin en vous rencontrant lors d’un RDV CONSULTATION.
        J’ai lu pas mal de vos écrits (notamment ” PREVENIR L’INFARTUS et l’accident vasculaire cérébral ” , ainsi que des commentaires sur vous et vos positions un peu partout sur le net, ou même à la télé (même s’ils font tout pour vous bâillonner…
        je suis convaincu que vous avez des valeurs très élevées qui vous honorent, des compétences indéniables très importantes, en tous cas, bien au dessus de vos détracteurs (et je le dis avec toute ma sincérité).
        Il est inéluctable que votre combat pour faire éclater la vérité, n’a qu’une seule issue possible: La reconnaissance par vos pairs de vos études et vos idées faisant de vous un scientifique précurseur et intègre.
        C’est pourquoi je vous fait entièrement confiance, et je suis persuadé que vous êtes le médecin le plus à même de s’occuper efficacement de mon cas, et donc en même temps, par ricoché de ma famille qui souffre des mêmes maux.
        C’est pourquoi je vous demande d’avoir la gentillesse de m’accorder un RDV pour UNE CONSULTATION en bonne et due forme.
        D’avance merci.
        Merveilleuse journée.
        Bien cordialement

        1. Merci de vos compliments.
          Merci de ne pas signer de votre nom.
          Je ne donne pas de consultation privative actuellement.
          Je vous contacte via votre e-mail

  17. @Ricomart
    Je viens de rentrer de quelques jours à la montagne, respirer le grand-air, qui nous fait tant de bien et je lis votre chagrin auquel je compatis très sincèrement. Seul le temps permet de trouver un peu de plénitude. Sincères condoléances.

  18. Euhhh Phil. Depuis quand dites vous qu’un “homme d’argent” est un escroc ? A vous lire parfois, j’avais l’impression que le monde de la finance avait votre sympathie et qu’il n’était pas déshonorant de faire de l’argent …

    1. Non je ne sucre pas encore les fraises (chaque chose en son temps)
      Il n’est pas déshonorant de gagner des sous, il est déshonorant de le faire malhonnêtement…
      Il est curieux que j’ai besoin de le rappeler ici
      En l’occurrence Rath à sa “petite entreprise” et compte bien vendre ses vitamines pour prévenir les crises cardiaques. En se basant, si ma mémoire est bonne, sur les travaux en fin de vie de Linus Pauling, prix Nobel de chimie, ce qu ne veut rien dire pour le reste…
      [ Matthias Rath, né en 1955 à Stuttgart, en Allemagne, est un médecin allemand aux pratiques controversées et un chef d’entreprise qui produit des suppléments vitaminiques à vocation curative. Wikipédia ]

        1. oui nous sommes d’accord, si ma mémoire est bonne Pauling attribuait les maladies CV a une carence en vitamine C, Rath s’est engouffré dans la brèche, la démonstration scientifique de cette “cause majeure” n’a eu aucune suite dans le petit Landernau médical

          1. Petit extrait de l’article sur l’étude Q-SYMBIO:
            “Le Q10 est une des découvertes les plus importantes de ces dernières décennies en matière de nutrition. Le Q10 redonne au cœur sa vitalité naturelle. J’en prends chaque jour”.
            Prof. Dr Linus Pauling, chercheur dans le domaine des vitamines, récompensé par deux Prix Nobel.
            C’était peut-être devenu un vieux c… en vieillissant, mais au moins lui n’avait pas peur de dire qu’il prenait de la coQ10, contrairement au Pr Danchin qui, dans le reportage de “cash investigation”, avait dit qu’il recommandait à tout le monde de prendre des statines, que lui n’en prenait pas mais qu’il songeait à en prendre…Je passe sur les autres inepties et hypocrisies qu’il a proféré.
            Maintenant, je ne sais pas de quoi et mort Linus Pauling, sans doute d’un arrêt du cœur… comme tout le monde à plus ou moins brève échéance.
            Salutations.

          2. Inox arrêtez de tout mélanger SVP, en survolant les choses superficiellement
            Il faut scinder les pbs,, ainsi ce sera peut-être + clair :
            1) Pour la CoQ10 Pauling n’est pas 1 expert, le nom des experts incontestés je vous les ai donné, même s’ils ne vous agréent pas…
            2) Nous sommes d’accord sur l’intérêt de la CoQ10, ça fait des années que j’en parle et sur mon site l’essentiel est dit sur le sujet. Aussi en prends-je 200 mg / jour…
            3) Enfin troisio Pauling a induit des gens sur la fausse piste avec son diagnostic des maladies CV, Il faut rendre à César ce qui est à César, le prix Nobel de chimie à Pauling, mais la cardiologie aux cardiologues…
            zut alors pour peu je me serais énervé, dur avec ces chaleurs

          3. @ Phil :Je reviens de quinze jours de vacances ( en plus grande partie à la montagne) je viens seulement de lire votre commentaire à mon sujet. Je vais mettre les pendules à l’heure, je suis en pleine forme :
            D’abord, je ne mélange pas tout et ne survole jamais les sujets qui m’intéressent !
            1/ Les experts incontestés ( que vous citez abondamment ) je les connais, je ne vous ai pas attendu pour m’y intéresser et ce n’est pas votre site qui m’a aiguillé mais La Nutrition. fr, et d’autres du même genre…et je suis d’accord avec vous sur ce sujet et ils m’agréent ( mais je vérifie toujours les études sur NCBI. Plos ONE, et autres sites scientifiques.
            2/ Je prends 300 mg de coQ10 par jour avec du sélénium pour une meilleure absorption ( voir études récentes ) et je “pousse » à la presse à jambes à 300 kgs en répétitions régulièrement, ne désespérant pas d’arriver à 400 kgs dans quelques mois… Comme dirait la Pub sur l’eau pétillante Salvetat : En faites vous autant ?
            3/ Si tous les scientifiques se contentaient de se cantonner dans leur spécialité et ne pas envisager en quelque sorte une globalité, ce site n’existerait sans doute pas …
            Pour finir, j’ai connu MDL grâce à votre site et je vous suis reconnaissant d’autres sujets que vous y évoqués ( “prostamachin” ) m’ont fait un peu rire et surtout dégoûté. Mais bon, même un suppositoire me fait horreur, on ne se refait pas.
            Salutations amicales…

  19. hors sujet
    j’ai terminé de lire le vire du Dr Mattias Rath concernant les infarctus chez les animaux, très intéressant. Il partage de nombreux point de vues avec vous, que pensez vous de sa théories des vitamines pour prévenir les infarctus ?

    1. J’avoue ne pas connaitre “en profondeur” les théories de notre collègue allemand qui, par ailleurs, est un judicieux businessman… oups !
      Je ne peux évidemment pas partager se vues sur le rôle des vitamines dans l’infarctus du myocarde.
      URGENT de lire attentivement “Prévenir l’infarctus et l’AVC” d’auteurs francophones bien connus et qui ne sont pas (quels imbéciles !) de judicieux businessmen… oups !

      1. dans son livre le Dr Rath explique que les animaux contrairement à l’humain ne font pas d’infarctus car ils peuvent fabriquer leur propre vitamine C contrairement à l’homme, et cette carence en vitamine C provoquerait la fragilisation des vaisseaux sanguins. Qu’en pensez-vous?

        1. Argument très faible…
          On a testé la vitamine C (et d’autres vitamines antioxydantes) chez l’homme pour la prévention de l’infarctus dans des essais cliniques. l’échec est patent. Il faut rejeter cette théorie sans scrupule…

    2. je connais Mattias, c’est un escroc (un homme d’argent) mais je l’adore, c’est lui qui a employé l’expression MAFFIA DU CHOLESTEROL, rien que pour ça on peut l’aimer
      A quand un livre sorti en France avec ce titre ?
      Chiche ?
      Ben non, avec tous ces terroristes c’est risqué…

  20. Sincères condoléances à tous ceux qui ont perdu un être qui leur était cher….La mémoire va rester alors que la vie continue.
    Surtout continuons notre combat avec MdL et autres !
    RK

    1. Merci à vous tous, pour vos témoignages de sympathie, et de tout cœur avec ceux dont je partage la peine.
      Santé et amitiés méditerranéennes

  21. @ Ricomart. Mes plus sincères condoléances.
    Je comprends votre désarroi et votre tristesse. D’autant mieux que je suis passé par là en quelque sorte… sauf que je faisais de l’exercice avec une volonté farouche durant mes 10 ans de prise de statines. malgré tout je m’ affaiblissais, je ne comprenais pas pourquoi et ce n’est qu’à la lecture des livres de MdL que ma lanterne s’est éclairée. Durant ces dix ans je ne faisais pas de DM mais une surveillance alimentaire proche en me basant sur quelques lectures. Insuffisant, mais salvateur.
    Si je pense que le fait de prendre ces médicaments toxiques ont accentué certains effets secondaires, le fait d’avoir ces atroces douleurs tendineuses et musculaires ont été pour moi une alerte permanente me rappelant que quelque chose n’était pas normal…. et il ne fallait surtout pas compter sur la gens médicale pour me conseiller correctement.
    Ces ainsi que je pense que les douleurs musculaires sont le premier et grand système d’alerte que l’on prenne des statines ou non, le fait d’être inactif endort sans doute la vigilance du corps.
    Ensuite, lorsqu’on a un certain âge on a du mal entendre les conseils de quelqu’un de plus jeune, fusse t – il son propre fils … à moins qu’il ne soit lui même médecin et lui même “éclairé” par la science…
    Alors, ne culpabilisez pas de ne pas avoir trop su quoi faire, nous ne somme pas des robots et puisque vous parlez d’athéisme, dans la religion catholique ont dit que chacun a son libre arbitre. Il faut donc savoir choisir la bonne voie … à condition d’avoir tous les éléments en main.

  22. Chers bloggers, chers lecteurs,
    Il y a quelques mois, je vous écrivais sur ce blog pour vous raconter comment, à la lecture de
    « L’Horrible vérité » de notre bienveillant MdL, j’avais compris et découvert que mon père prenait des statines. Aujourd’hui, après avoir vainement tenté de le convaincre de cesser de s’empoisonner, ce à quoi il ne s’est jamais résolu, préférant suivre les conseils éclairés de sa cohorte de médecins, passant du Crestor au Tahor, à cause du coeur bien sûr, mon père est mort.
    Une mort annoncée, sans aucun doute ! S’il a su, grâce aux statines, conjuguer la quasi totalité des effets secondaires, il a également su se protéger de l’AVC et de la crise cardiaque… par épuisement du coeur. Un profit bénéfice/risque de taille, l’essoufflement cardiaque plutôt que la crise ! Je n’ai même pas de colère… juste du dégoût.
    Mon père n’avait de méditerranéen qu’un plaisir lointain pour l’apprentissage du latin et de l’italien de sa jeunesse, ainsi que son mariage avec mon hispanique mère. Pour le reste, malgré un goût marqué pour les olives noires, les viandes et plats en sauce, abondamment arrosés de vins de toutes les couleurs et renforcés par toutes les distillations de fruits possibles, faisaient partie de son mode de vie délétère. Le pourquoi d’un diabète de type 2 apparu à la cinquantaine, que l’incontournable Crestor viendra renforcer une décennie plus tard. Pour le coeur évidemment !
    Mon père était de cette génération d’après-guerre qui voyait en la science et la technique le nirvana d’un paradis terrestre. C’est cette croyance qui fonde notre société spectaculaire-marchande. Cette foi aveugle en la représentation du monde plutôt qu’en la compréhension de sa réalité. Comme Tonton Guy nous le rappelle, en exergue de son plus fameux texte, citant Feuerbach : « Et sans doute notre temps… préfère l’image à la chose, la copie à l’original, la représentation à la réalité, l’apparence à l’être… Ce qui est sacré pour lui, ce n’est que l’illusion, mais ce qui est profane, c’est la vérité. Mieux, le sacré grandit à ses yeux à mesure que décroît la vérité et que l’illusion croît, si bien que le comble de l’illusion est aussi pour lui le comble du sacré » . Mon athée de père est mort de sa profonde croyance en l’illusion spectaculaire et marchande !
    Les grands prêtres de la religion nouvelle ne manqueront pas d’affirmer que mon père est mort de son diabète et que, bien évidemment, sa batterie de traitements n’y est pour rien, absolument pour rien ! A mon humble avis, son mode de vie délétère associé à un cocktail médicamenteux en sont la raison.
    S’agissant du Crestor, que mon père a pris consciencieusement pendant 12 années, jusqu’à son dernier souffle, notons les quelques effets secondaires déclarés dont il a souffert :
    – Maux de tête
    – Douleurs de l’estomac, inflammation du pancréas
    – Sentiment général de faiblesse
    – Augmentation du diabète
    – Eruption cutanée et démangeaisons sévère de la peau avec cloques (qui sera traitée à la cortisone, donc avec une augmentation du diabète, et pour laquelle l’arrêt du traitement est préconisé, ce qui ne sera jamais envisagé)
    – Traces de sang dans les urines
    – Diarrhées
    – Oedème
    – Dépression
    – Problèmes respiratoires avec toux constante
    Il a échappé aux problèmes musculaires et tendineux habituels, mais il ne pouvait pratiquement plus se déplacer et vivait assis ou allongé.
    Il n’aura pas échappé non plus aux effets indésirables non répertoriés par le fabricant et dont MdL nous parle dans « L’Horrible vérité » , à savoir :
    – Dysfonction rénale (3 mois avant son décès, il avait été mis en dialyse, ce qu’il appelait son échafaud et qui aura probablement eu raison de sa résistance cardiaque)
    – Cancer ( le jour de son décès, je discutais avec le médecin qui voulait pratiquer une biopsie des poumons et de la prostate, que l’on soupçonnait porteurs de tumeurs, et à qui je soufflais une méthode moins invasive).
    J’allais oublier de vous préciser que mon père n’a jamais eu trop de cholestérol, même avec les mesures les plus draconiennes et bien sûr avant sa mise sous traitement aux statines. En aurait-il manqué ?
    C’est le coeur donc, pourtant protégé par l’extraordinaire Crestor, qui cessa de battre un matin de juin 2016. Quelques heures avant son décès, mon père fût réveillé par un cauchemar, dans lequel il se voyait mourir par étouffement… le Crestor n’aura pas eu raison de son cerveau !
    J’ai eu le temps de lui parler de vous et de l’Aimsib, il m’avait encouragé à poursuivre, même si l’arrêt des statines l’angoissait, mais intimement il savait que nous avions raison de nous battre avec la plus belle arme qui soit… la pensée !
    Il est en paix, la lucha sigue !

    1. Désolé pour votre papa !
      Et pour vous aussi, car perdre son plus proche parent nous rapproche de notre propre fin…
      Cela dit, votre texte en hommage à votre papa est magnifique !
      Puisse t-il servir à nos lecteurs et aux “autres”…
      Bon vent, matelot

      1. Salut Grand,
        Tu m’as mis la larmiche avec ton post, comme à beaucoup de monde. Tu as bien expulsé, tu as surpris tout le monde avec ton texte magnifique, tu as mis le temps, tu es un Homme Gentil, on le savait tous déjà.
        Tu vas serrer ceux qui te restent et surtout celui qui est Petit, qui tant t’amuse et qui vous prolongera tous les deux, ton père et toi.
        On t’embrasse tous, mais je te préviens demain je redeviendrai moi-même, bretteur-soudard, on ne se refait que quelques minutes…

      2. Une autre variante pour la perte d’un proche parent c’est de le vivre très jeune …
        Quand à notre tour nous atteignons et dépassons le même âge fatidique nous avons la désagréable impression d’être en sursis !
        Mais vous me répondrez que nous sommes tous en sursis et vous aurez raison bien sûr !
        Bien à vous
        Minoque

    2. Cher Ricomart,
      Vraiment désolée pour ce qu’il vous a fallu vivre !
      Votre billet plein de noblesse en dit long sur votre désarroi et votre colère ô combien justifiés !
      Une sensation d’impuissance nous habite, mais, croyez-moi, nous finirons par “les” repousser jusqu’au bord de l’abîme … chacun de nous s’y emploie.
      Courage à vous.

    3. Décidément le passage à l’horaire d’été aura été difficile, cet aveu entraîne le mien car c’est aussi à cette date que ma mère a été rejoindre le créateur. Enfin je l’espère. Si cela peut te consoler, dis-toi que tous ces symptômes se produisent également sans statine. Depuis 10 ans je les avais strictement interdits à ma mère, et pourtant… Alors ne culpabilise pas, il y a aussi notre destiné…

      1. Cher Phil,
        C’est dur aussi de perdre sa maman, mais, de façon subtile, elle continuera à vivre pour vous et par vous, vous êtes son prolongement.
        Cordialement.

    4. Cher Rico, votre message est bouleversant !
      Et si explicite que je vais l’imprimer !
      Je m’associe d’autant mieux à votre peine et à celle de Phil que je viens de lire parce que j’ai aussi perdu ma mère il n’y a pas 4 mois ! Et je suis émue voilà !
      A l’époque Je l’avais admirée d’avoir stoppé au bout de 15 jours son lipanthyl après une prise de sang à l’âge fatidique des hormones féminines qui se font la malle ! Elle n’avait pas lu MdL pourtant ! Et moi je l’ai lu trop tard !
      Elle a atteint un grand âge ! Elle aurait pu faire mieux si une infection pulmonaire avait pu passer son chemin sans l’atteindre !
      Vous avez tenté d’eveiller votre père avec bienveillance il en restera toujours une consolation pour vous.
      Bien chaleureusement à vous.
      Minoque

      1. voilà une destination bien imprévue de ce blog, et ces quelques mots bienveillants font chaud au coeur

        1. Oui Phil ! Un peu de baume au cœur n’est jamais superflu quand on traverse les quelques turbulences de la vie qui nous égratignent….
          Bien chaleureusement à vous

      2. Chère Minoque,
        Quelle série noire ! on reste vulnérable longtemps après le départ des parents. Il nous incombe de les faire “vivre” ensuite, par un travail de mémoire.
        A sentir les sentiments qui vous animent, votre Maman était sûrement comme la mienne :
        généreuse et bonne.
        Nous prenons conscience après qu’elles nous ont transmis la clef du bonheur ! …
        Je me permets de vous embrasser.

        1. Chère Aubépine,
          Vous avez tout compris !
          Merci de votre bienveillant message digne d’une Aimsibienne !
          Je me permets de vous embrasser aussi.

    5. Sincères condoléances Ricomart pour cette épreuve difficile que j’ai vécu moi-meme il y a quelques mois.

    6. À Ricomart,
      Oui, parfois la vie ressemble à l’une de ces sombres journées d’hiver,
      Des jours où la grisaille ambiante nous enveloppe,
      Lorsque l’on ne peut chanter que pour meubler le silence,
      Lorsque la vie nous laisse seuls face à nous-mêmes…
      La perte d’un être cher est toujours une épreuve difficile. L’ayant vécue tant de fois, votre message me touche.
      À la mémoire de votre papa, il faut poursuivre ce chemin étroit, ce chemin de montagne sinueux, rocailleux, difficile, exténuant parfois : “Il n’y a pas de raccourci vers les endroits qui en valent la peine.” (Beverly Sills)
      “La vie est une comédie pour ceux qui pensent, une tragédie pour ceux qui sentent.” (Horace Walpole)
      Avec ma sympathie dans votre épreuve,
      Nicole
      “Ce n’est pas quand on reçoit des coups qu’il faut du courage, c’est pour remonter la longue pente qui nous redonnera le bon sens, la confiance et la sécurité.” (Anne Morrow Lindbergh)

    7. Très sincères condoléances.
      Por supuesto que la lucha sigue. Mas que nunca.

  23. Ce que je trouve intéressant c’est la prise de risque inconsidérée que représente cet article pour les pro-statines. Il suffit en effet de regarder les données de mortalité de l’INSEE pour constater que la mortalité cardiovasculaire a continué de baisser en 2013 et 2014 comme elle le fait depuis plus de 30 ans. Dans 2 ans on pourra donner une suite à leur article qui conclura : “le livre du Pr Even a provoqué l’arrêt des statines en 2013 chez X patients ce qui n’a eu aucune conséquence sur la mortalité CV en France dans les 5 ans qui ont suivi”. Autrement dit ils sont en train de fournir eux-mêmes la preuve que l’arrêt des statines n’a pas d’effet …
    On dirait un boxeur dans les cordes qui a tellement perdu en lucidité qu’il a lâché sa garde pour essayer désespérément de porter un coup à l’adversaire.

      1. Je n’ai pas cette prétention, c’est juste une formulation différente.
        En tout cas, en face c’est panique générale mais attention ils mordent encore. Ne pas oublier que c’est lors de la débâcle en 1944 que la Wehrmacht a commis ses pires exactions (bon la comparaison est un peu rude mais ça me fait du bien de dire du mal de ces gens). L’offensive sur les enfants (votre article d’aujourd’hui) le montre de façon évidente.

    1. J’ai arrêté la rosuvastatine en Avril 2012. A ce jour je ne suis toujours pas mort d’un infarctus foudroyant ni d’un AVC sournois. J’attend pénardement. Il y a de ma part, je le reconnais, un acharnement indécent à ne pas vouloir faire partie des 9000 candidats à l’au delà pronostiqués avec force tambours et trompettes médiatiques par les bonnes consciences autoproclamées de la Faculté. Il faudra bien un jour qu’ils se rendent à l’évidence. Après avoir palpé pour leurs erreurs il faudra qu’ils payent.

      1. Les dernières statistiques de l’INSERM sont très claires ; nos “heureux” investigateurs prévoyaient 9,000 décès supplémentaires en 2013 par rapport à 2012 ou 2011 ou 2010 (il y a des fluctuations, voyons large !).
        Quels sont les chiffres officiels de mortalité coronarienne (hommes et femmes confondus) en 2013 ?
        2013 : 33,400 décès (j’arrondis)
        2012 : 34,600
        2011 : 34,400
        2010 : 35,300
        Autrement dit, si on croit les chiffres de ces “heureux” concernant une augmentation d’environ 30% des arrêts de statines en 2013, on observe un sauvetage d’environ 1000 vies !
        Au lieu de calculs “foireux” prédisant 9,000 décès supplémentaires, les chiffres de l’INSEE et de l’INSERM (la réalité de la vraie vie, donc) nous donnent 1000 vies épargnées en 2013 !
        Comme nous sommes des scientifiques sérieux, contrairement à nos “heureux” amis, nous éviterons deux écueils : 1) nous attendrons les chiffres de 2014 pour avoir confirmation de la tendance ; 2) nous ne conclurons pas trop vite qu’il y a une relation de “cause à effet” entre les arrêts de statine et des vies sauvées… Mais cette hypothèse doit être envisagée très sérieusement : moins de statines pourrait vouloir dire moins de décès coronariens ; ce n’est pas moi qui le dit, ce sont les faits…
        Dernier point et non des moindres : la base de données sur laquelle s’appuient nos “heureux” collègues pour calculer leurs 9,000 décès supplémentaires est biaisée (euphémisme…) ; ce qui ne peut étonner que des imbéciles “heureux” puisqu’elle provient des essais cliniques produits par l’industrie des statines…
        Nous devons tous réfléchir en urgence à toutes ces petites choses de la vie quotidienne…

        1. C’est embarrassant sur le plan du vocabulaire, pour qualifier les investigateurs Bordelais, j’hésite entre “gros blaireaux” et “abominables ahuris”…
          Que je ne sache pas moi que de telles statistiques INSERM existent, aussi précises, ça peut s’entendre, mais eux? et qu’ils ne s’en saisissent pas pour contrôler la justesse de leur raisonnement est proprement atterrant.
          Ou alors, c’est Doc S’en Mèle qui a raison, ces 10.000 coronariens se sont tous donnés le mot pour aller mourir ensemble à l’étranger de manière à ne pas faire faseiller les statistiques, on peut être mourant et rester taquin…

        2. En fait nos détracteurs parlent de 9000 morts virtuels!..De même que le mur qui nous sépare d’eux est virtuel et s’appelle “la théorie du cholestérol qui bouche les artères”.Eux seuls peuvent l’abattre mais il faudrait encore qu’ils acceptent de sortir de ce très mauvais jeu vidéo que les Labos leur ont payé.

        3. Voilà en effet un condensé choc et non contestable de la ‘situation CV’ dans laquelle nous sommes.
          Que les statines sauvent des vies (même seulement 3 pour 1000 personnes traitées en valeur absolue, ce qui satisfait d’ailleurs grandement le Pr D. comme il le clame dans les congrès de cardiologie), je n’y ai jamais crû. Mais justement, les statinophiles s’appuient sur les chiffres que vous venez de publier pour démontrer l’utilité de “leur” traitement…
          Il faut le prévoir.
          Or en effet “scientifiquement” le calcul est loin d’être aussi simple, dans un sens comme dans l’autre.
          Car de nombreux facteurs interviennent dans la baisse des dècès, sans compter les facteurs “non répertoriés” (il y en a tjrs), il y a bien sûr l’amélioration permanente de la prise en charge des urgences.
          S’il est donc encore imprudent de dire que l’arrêt des statines sauve des vies (mon opinion pourtant est que c’est forcément le cas), il est par contre INDENIABLE qu’elle ne tue pas.
          C’est quand même important de savoir qu’on ne va pas se faire raccourcir pour crime contre l’humanité, il y a des jours comme ça où on apprend des bonnes nouvelles

        4. Ah, quelle imagination!!!!
          magnifique et brutale:
          Sauf que la base de données utilisée est celle de l’assurance maladie, qui recueilles les données de 98.8% de Français, et en l’occurance d’un échantillon représentatif à 1/97: il n’y a là aucune donnée des industriels. Dommage. Mais bien essayé! Il s’agit bien de vraies personnes qui sont mortes.
          Autre chose?
          Par ailleurs la mortalité annuelle post-infarctus est de 2.5% environ, ou moins. Il y a donc tous les ans statines ou pas 97.5 % des gens qui survivent. Pas surprenant qu’il y ait des gens qui arrêtent leurs statine et qui survivent, heureusement.
          Et les recueils INSEE de mortalité coronaire ne couvrent pas toutes les causes de mortalité (en particulier les morts subites). Mais bon vous n’êtes pas forcés de me croire, non plus…
          Si les anecdotes sont intéressantes, il a déjà été dit en 1995 par Stiller: the plural of ancdotes is not data. On essaye de sortir de l’anecdote (j’ai donné ce produit à mes partients, ils s’en sont bien trouvés) pour aller vers du factuel pertinent (et pas que des essais cliniques)

          1. Le problème, cher Nicholas, n’est pas dans vos chiffres “réels” ; je ne crois pas avoir remis en question qu’il y ait eu 50% d’augmentation des arrêts de statines en 2013 dans votre échantillon “possiblement représentatif” ; ni même qu’il y ait eu dans cet échantillon environ 80 décès de plus en 2013 par rapport à 2012 ou 2011.
            Pourquoi pas ?
            Je suis prêt à croire ces chiffres et ne demande pas à les vérifier.
            Le problème, cher Nicholas, c’est ce que vous en faites : extrapolations et “calculations“… jusqu’à annoncer 10 000 à 11 000 décès supplémentaires (une catastrophe sanitaire) en 2013 à cause des controverses sur les statines… et donc à cause des lanceurs d’alerte qui sont ainsi, selon vous, des virtuels criminels… J’en fais parti !
            Prudence et humilité sont les deux mamelles de la “bonne science”…

  24. Voilà!
    Tout ça pour vouloir rendre service à Phil et à Aubépine, j’ai abordé les deux états du Q10, et maintenant j’ai une question à la con qui m’empêche de vivre détendu: Ce cycle d’oxydo-réduction dans une cellule normale, quelle fréquence? 1/ heure, par minute, plusieurs milliers par seconde, combien??? et une cellule pathologique, elle “freine”? elle l’arrête son cycle?
    Phil, tu décoinceras ta porte de garage demain, tout est de ta faute, réponds-moi ou téléphone à Langstroem, je n’arrive pas à me concentrer sur autre chose!

  25. @ Belle-Aubépine et Phil le 15/4;
    J’ai mes petites notes sur le Q10. L’ Ubiquinol est sa forme réduite, de couleurs blanche, vendu beaucoup plus cher que sa forme oxydée, Ubiquinone, jaunâtre, celle que l’on achète en général.
    S’acheter une forme réduite n’apporterai pas d’avantage à son consommateur puisque la cellule va utiliser la molécule dans l’état où vous l’ingérez et la fera “tourner” dans sa forme réduite, puis oxydée, puis réduite…

    1. Nous avions donc raison tous les deux : Phil et moi.
      Il y a bien deux types de co …Q10, mais en fin de compte , c’est du kif-kif !
      Justement certains laboratoires vantent les bienfaits de l’ubiquinol, c’est aussi une affaire commerciale !
      Merci Docteur pour cet éclaircissement.

  26. La prise de statine diminuerait le risque d’inflammation de l’intestin :
    http://www.nature.com/ajg/journal/vaop/ncurrent/abs/ajg2016233a.html
    …alors pourquoi arrêter ?
    Bon, elle ne rend pas encore intelligent…mais elle aide à la repousse des cheveux !
    http://www.belle-belle-belle.com/cholesterol-perte-cheveux.html
    Quand on cherche une 2ème ou une 3ème vie pour un médicament, c’est que cela sent la fin de vie. Et puis, quoi faire avec tout ce stock qui reste à vendre ? Ils cherchent vraiment à s’en débarrasser par tous les moyens !

    1. Prendre une statine réduit aussi le risque d’accident de la circulation (automobile)…
      C’est intéressant comme observation car cela montre que seuls des essais cliniques randomisés en aveugle permettent d’examiner l’efficacité d’un médicament…
      On le sait depuis 50 ans ; c’est exigé de toutes les autorités sanitaires pour l’autorisation de mise sur le marché (AMM) mais… Il faut remplir les pages des médias…

      1. J’ai regardé le deuxième lien fourni par Joss : Ces “c….ries” là je les ai lues il y a des décennies sur S&V je crois. Cette société au diagnostic et remède miracle sans doute en est encore au Cholestérol ! Alors que des études récentes ( je n’ai plus les liens mais je peux chercher) donnent une autre raison plutôt génétique à la perte de cheveux.…
        Autre ex. Les chauves ont plus d’enfants fille et sont plus sujets au cancer de la prostate….
        C’est quand même lamentable que certains assoient leur pseudo science sur des élucubrations de ce genre. Le plus marrant, à la fin de leur “article”, ils mettent en garde contre les statines et autres

  27. Bonjour à tous,
    J’ai fait plusieurs commentaires sur “MEDSCAPE” à propos des statines. Depuis 2 jours Jai un “ACCESS DENIED” (accès refusé) sur le site. Cela voudrais dire qu’ils refusent l’accès au gens anti-statines et qu’ils sont liés à “BIG PHARMA” avec leurs docs bien-aimés comme Danchin, Steg etc…
    L’empire contre-attaque et encore je pèse mes mots.
    Les commentaires sont évidemment les bien-venus !
    RK

      1. Vous avez raison. J’ai fait mes commentaires pour les effrayer un peu…..finalement ça ne sert à rien ! RK

  28. Très pertinent et à la fois informatif comme article. Je crois que des études ont montré que les statines diminuent le taux de cholestérol LDL de 18 à 55% et augmentent le taux de cholestérol HDL (le “bon cholestérol”) de 5 à 15%. Beaucoup de médecins constatent que les dosages élevés de statine pourraient aider certains patients à éviter leur première attaque cardiaque.

    1. Il serait temps, cher ami, de ne plus “croire que…” mais de vérifier par soi-même la réalité des faits ! Les faits.
      Je vous renvoie à mes articles scientifiques ou à mes livres en français…

      1. Les statines font baisser le cholestérol tout le monde est d’accord là dessus et nul ne le nie.
        MAIS A QUOI QUE ÇA PEUT BIEN SERVIR DE FAIRE BAISSER LE CHOLESTEROL PUISQU’IL EST INNOCENT ET N’A RIEN A VOIR AVEC LES MALADIES CARDIO VASCULAIRES.
        Sauf que c’est dangereux de faire baisser le cholestérol mais les livres du bon Maître MDL vous l’expliqueront mieux que moi surtout le dernier “L’HORRIBLE VERITE SUR LES MEDICAMENTS ANTICHOLESTEROL Comment les statines empoisonnent en silence.
        Editions Thierry SOUCCAR 16,90€ Il devrait être remboursé par la SECU!!!

    2. Mais je rêve ou quoi ? J’espère que vous n’êtes pas sérieux……….
      RK

      1. c’est un mutant, une rencontre du 3ème type (au faii où sont passés les 2 autres ? )

    3. Bonjour, vous parlez du texte de “Doc s’en mêle” et vous aboutissez à une conclusion pareille?
      Personne ne nie la baisse du CHO sous statine, pour le reste, misère!
      “Beaucoup de médecins constatent que les dosages élevés de statine pourraient aider certains patients à éviter leur première attaque cardiaque”. Dans votre dernière phrase, tout se résume; une croyance généralisée, mise au conditionnel. Il n’y a plus de conditionnel. La science est passée.
      Bon courage pour votre mise à jour, c’est un parcours long et douloureux, je le sais…

  29. Alors ce soir et les jours à venir on décide de choisir l’optimisme qui obéit à notre volonté et on laissera de côté le pessimisme qui est beaucoup trop d’humeur ! “Alain”
    Vos posts le mérite amplement !
    On les aura un jour….
    Bien à vous toutes et tous
    Minoque

  30. Je pense que le coeur du problème c’est le conflit d’intérêt.
    Tous les étudiants en médecine sont éduqués dans cette ambiance .Ils trouvent donc cela normal sans se poser la question de savoir si cela va influer sur leur libre-arbitre..
    Joule et Beauvois, chercheurs en psychologie sociale on écrit un “Traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens” qui éclaire le problème du conflit d’intérêt de façon remarquable.
    Les étudiants en médecine sont soumis à une auto-manipulation de la part des labos.La technique de base commençant 1) par la mise en avant des avantages du produit et 2)par des bénéfices annoncés en pourcentage relatif.
    Si l’étudiant ne conteste pas ce début de discours son cerveau est alors formaté pour recevoir le message du labo et pour au final penser qu’il CHOISIT le produit en question.
    Est-ce que le Pr STEG apprend à ses élèves la façon de se protéger des manipulations et des mensonges des labos? Je serai curieux de savoir le nombre d’heures (peut-être que minutes serait plus adapté) qu’il consacre à l’année dans son enseignement…

    1. Le lien d’intérêt, conflictuel ou pas, utile ou pas (si, un lien avec un industriel est souvent utile à la médecine) est une question difficile que même les juristes professionnels ont du mal à comprendre.
      Il faut chercher chez notre ami Marc Girard la plus intelligente (à ma connaissance) discussion sur ce sujet. Si quelqu’un pouvait fournir la référence exact sur le blog du susnommé, ça serait sympa.
      On peut aussi (là ça devient amusant) visiter le site web du Sénat (français) où j’ai été auditionné ce printemps justement à propos des conflits d’intérêt. Facile à Trouver !
      On peut toujours ajouter un peu de piment en discutant aussi la question sous l’angle sociologique en se référant par exemple à l’ouvrage fondateur de cette discipline scientifique (la sociologie) : De Marcel Mauss, Essai sur le don. Forme et raison de l’échange dans les sociétés archaïques…
      Là c’est du grand art, c’est sûr, où il est expliqué que le don (première phase de création du lien social) exige deux choses : 1) qu’il soit accepté par le receveur, sinon c’est une déclaration manifeste d’hostilité ; 2) que le receveur comprenne immédiatement qu’en recevant le don il devient “redevable”, c’est-à-dire lié
      Je laisse chacun à ses réflexions et extrapolations vers la question du lien d’intérêt en médecine…
      Attention : un lien d’intérêt n’est pas honteux !

      1. J’ai fréquenté plusieurs décennies un Kiné génial hélas retraité, lequel exliquait qu’il avait sytématiquement refusé les invitations à déjeuner des médecins, justement pour ne pas se sentir “redevable”. En effet ces invitations ne sont pas désintéressées, l’inviteur attend en échange un “retour”, tout cela est glauque, en homme d’honneur mon kiné à toujours refusé ce système.
        Le conflit d’intérêt concerne au départ le service public : les décideurs ne doivent pas avoir de liens avec les entreprises pour l’atttribution des marchés, ne pas posséder d’actions, etc… Bien entendu ces règles sont enfreintes du matin au soir, quoi de + tentant pour un maire que de x ses revenus par 10 en acceptant des bakchichs indétectables ?
        Mais pour la médecine on la joue + finement, c’est que – attention – ici on emploie des mots comme déontologie, faut donc faire gaffe.
        Alors comment se “payer” un expert ? (prestigieux ou influent, sinon ça ne sert à rien)
        Oui je sais c’est vulgaire de le dire comme ça, mais avant de se payer notre tête, c’est bien ces Messieurs que l’on paie pour faire des rapports favorables.
        Alors pourquoi personne n’attaque une Paul Ridker (par lâcheté – nul n’est parfait – je ne cite pas de noms français), thuriféraire richissime des molécules mortifères qui rapportent gros ?
        On se le demande…
        Je vous le demande.
        Celui répondra aura droit à toute mon estime

        1. C’est parfois encore plus compliqué…
          Imaginez un “ponte”, comme on dit dans ces milieux obscurs, qui pendant 15 ou 20 ans a édicté comme un dogme absolu [“ponte” et “pontifical” ont la même racine ce me semble] qu’il fallait que … et qui se verrait contesté d’abord par un chercheur indépendant, puis des experts, des médecins, des infirmières, des internes, des stagiaires et enfin des patients et leurs familles…
          Ce ne sont plus des “revenus additionnels” qu’il doit défendre, mais c’est sa réputation, son autorité (au sein même du “saint des saints”, son propre service de cardiologie…) et même son honneur !
          Ça peut rendre fous (de rage) certains et les pousser (une fois l’honneur perdu…) à organiser des représailles contre
          C’est ce que je suis en train de vivre avec une relative décontraction ; mais ce n’est pas moi (ni Philippe Even) qui sommes visés ; ce sont ceux qui s’aviseraient de suivre le même chemin “à haute voix” ; l’heure du tumulte approche…

          1. Mais comment peut-on prétendre à conserver son intégrité quand on sait avoir usé et abusé d’une certaine malhonnêteté susceptible, qui plus est, de nuire à l’humanité !
            Ils peuvent bien devenir amnésiques ou fous… Le seul mérite qui leur restera c’est d’affronter la vindicte populaire autrement dit l’impossibilité de continuer d’exercer apres avoir nié leur vocation première à savoir d’abord “ne pas nuire”
            Le monde des Bisounours ce n’est pas pour demain mais la corruption dans le domaine du médical est intolérable. C’est le haut de la pyramide qu’il faudrait atteindre, un Ridker comme dit Phil, et l’écroulement deviendrait inévitable avec ceussssent qui se repentiront en prétendant suivre les recommandations sans chercher à en savoir plus, ceux plus sceptiques mais qui par négligence, manque de temps… Auront préféré faire confiance aux experts ! Comment les blâmer !
            Vivement l’heure !

          2. Cicéron disait (mais ils ignorent que c’était un Romain) :
            “Mieux vaut être victime d’une injustice que d’être soi-même coupable ou complice d’une injustice à autrui”
            Telle doit être notre devise ; et fiers comme des Romains… oups !

          1. Je lis… Je lis…
            Fascinant!
            Combien de temps ecrire un tel article prend-il?
            Mieux vaut etre motivé !

          1. Maintenant, vous pouvez lire l’article de MG de juillet 2015 sur la Depakine…

      2. Il ya lien d’intérêt et conflits d’intérêt. J’ai participé à quelques études en phase 3 (c’est à dire avant commercialisation du médicament ou pour obtenir une extension d’AMM= autorisation de mise sur le marché) par exemple la révolution de l’utilisation des béta bloquants dans l’insuffisance cardiaque alors qu’ils étaient contre-indiqués. Je dois avouer que j’ai été invité par le labo au congrès de cardiologie à Nice je ne voulais pas y aller mais le directeur régional du labo qui était un bon copain (on avait joué au foot ensemble) a beaucoup insisté.
        A part ça je n’ai pas gagné un centime et je n’ai pas raconté de menteries ni triché sur les résultats des examens ( j’ai fait beaucoup d’épreuves d’effort avant-après). et je n’ai influencé personne à tort.
        Incontestable lien d’intérêt mais ça a fait avancer le schmilblick et c’est devenu le standard du traitement. Je n’étais qu’une petite main dans ce gros travail et les organisateurs ont peut-être touché un pactole?????

      3. Attention! Plus on développe de liens plus on devient “confit” d’intérêts..Avec l’aligot cependant le confit il n’y a pas mieux!

        1. Oh! Aminevite!
          De l’aligot avec un confit, vous êtes sérieux? Avec en boisson naturellement un petit sirop d’érable pur, et en digestif une Mandarine Impériale avec quelques pâtes de fruits, aussi, pendant qu’on y est?
          Vous êtes dans l’obligation de vous aliter à côté d’un jerrican d’eau claire et d’un urinal pour éléphants, fatal, après un bon repas pareil, car la nature sait comment taquiner toute la nuit un délinquant de votre calibre…

          1. Pourquoi voulez-vous me donner des cauchemars?
            Sirop d’érable,mandarine impériale, pâtes de fruits! Quelle horreur!
            Pour vous ce sera 50 “je vous salue MdL” et 100 Notre Mémé Bras”…

  31. Oh! Maître!
    On a un nouvel ami! Qui cite l’AIMSIB dans son nouvel article, et qui parle de vous en très bien, formidable!
    Enfin, formidable presque, je le trouve un peu trop prévenant limite frôleur avec vous, le mec, qu’est-ce qu’il veut dire par brillant chercheur?
    J’ai bien envie de demander à Inox de le faire convoquer discrètement dans les sous-sols du Commissariat de Marseille, qu’il puisse se mettre à table autour d’une salade de mandale arrosée au jus de phallanges, à l’ancienne pour qu’on voit ce qu’il a dans le ventre, si ça se trouve il est homosessuel ou comuniss’, le mec, ou les deux? (mais là je ne sais pas si c’est techniquement possible)
    Elle est là, la belle Minoque avec son coup de moins-bien, la peur de gagner qui l’étreint à l’aube de la victoire finale, probablement?
    On va les avoir, Mi-Mi! Coups de canifs par-ci, estafilades par là, on va bien réussir à leur refiler le Tétanos!
    http://www.prevention-sante.eu/medecine/traitements-anti-cholesterol-statines-baisser-mortalite-de-leurs-consommateurs

    1. Merci Docteur , pour ce lien très intéressant ! je l’ai pas mal dispatché !
      En fouinant “plus loin” l’article sur le coenzyme Q10 m’a confortée dans le choix que j’ai fait d’en prendre depuis déjà plusieurs années, mon cardiologue ne m’y ayant pourtant pas encouragée, bien au contraire !
      “vous pouvez toujours prendre, cela ne vous apportera rien ! … “si vous mangez un peu de poisson, pas besoin de prendre des oméga 3” !… sauf que, malgré beaucoup de problèmes, j’ai pu supprimer les 3/4 de mes médicaments et me sens beaucoup mieux ! …
      Il y a bien erreur quelque part ! … On fabrique les malades, sans aucun doute !
      Cordialement.

      1. Chère Aubépine. J’ai donné sur ce site plusieurs fois les liens scientifiques sur la co Q10 dont je me complémente depuis plusieurs années. Résultat : Avec la D.M préconisée par MDL et l’ exercice physique, ce petit coup de pouce complémentaire a fait mentir mon ancien cardiologue qui me prédisait une insuffisance cardiaque à plus ou moins longue échéance, une dégradation de mon état de santé suite aux FA que m’ont gracieusement refilé les statines au bout de 9 ans, je passe sur les détails.
        Comme vous dîtes, y bien une erreur quelque part ! Apparemment plus de F.A depuis ma dernier ECG ( ça reste à confirmer ) , pas d’insuffisance cardiaque malgré l’âge qui s’avance, une forme physique ( musculaire , osseuse ) outrancière que m’envient de bien plus jeunes que moi.
        Que dire de plus ? Ah oui, merci au Maître céans pour m’avoir ouvert les yeux à temps…
        Alors, continuez et comme disent les médecins : poursuivez le traitement…

          1. Tout cela est bien intéressant ! merci !
            Mais que choisir : ubiquinol ou ubiquinone ? il semblerait que l’un est plus actif que l’autre … finalement je ne sais pas lequel je prends !
            je prends “coenzyme Q10 ” !!
            Vous seriez aimable de me rassurer, ce dont je vous serais reconnaissante.
            Toute ma sympathie.

        1. Merci Docteur ! ….. c’est gentil !
          J’ai toujours ma F.A. , mais bien plus tolérable, on m’avait pourtant prédit une détérioration constante, voyez que tout n’est pas parole d’évangile ! évidemment préviscan toujours ! J’ai un peu d’insuffisance cardiaque, mais je tourne souvent à 100 pulsations !! et là que faire ?
          Et vous prenez-vous encore l’anticoagulant par précaution ?
          Sympathiquement …

          1. je ne comprends pas votre question, la CoQ10 s’appelle Ubiquinone…
            Maintenant pour approfondir le sujet (je rappelle que MdL considère qu’il n’y a pas d’études sérieuses sur le sujet), on pourrait résumer en disant que cette molécule aurait démontré son effet sur les insuffisances cardiaques (définition 1 peu vague il faut le dire), l’hypertension et les FA. Que l’organisme le fabrique “normalement” en quantité suffisante, sauf en cas de prises de statines (qui nous coupe, la saleté, et les Om3 et la CoQ10.)
            Il n’y aurait pas d’autres bénéfices à en attendre, y compris pour les muscles dits “squelettiques”, bref c’est pas trop clair tout ça, mais c’est aussi un business lucratif, à gros effet psy (j’en prends, va savoir pourquoi, 200 mg/jour), ils ont réussi à me conditionner !
            Comme vous le savez, sur de nombreux sites internet, la levure de riz rouge est vendu systématiquement AVEC un complément de CoQ10. Coup double. Piège à gogo ? va savoir…
            Passeportsante est 1 site que j’aime bien, ils se sont penchés sur la question (sans être bien convaincus, faut dire):
            http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=coenzyme_q10_ps

          2. J’ai évolué sur le coenzyme Q10 ; j’ai parcouru un essai clinique récent (je n’ai pas la référence sous la main) et j’avions eu une bonne impression…
            Je me rapproche de votre opinion mais je serais content d’avoir une confirmation !

          3. @ MdL, cette évolution est une très bonne nlle, il y a différents types de chercheurs, les pas sérieux, les influençables (restons polis) et les sérieux. Les Langsjoen c’est du très sérieux et ils ont depuis lgtps leur bonnne place dans THINCS, Ravsnkov trie sur le volet! ! Tant pis si ça prend de la place, voilà une biblio sur CoQ10 qui vaut le détour :
            [ PUBLICATIONS:
            1. Langsjoen, PH et Langsjoen, AM ubiquinol supplémentaire chez les patients à un stade avancé d’insuffisance cardiaque congestive.
            Biofactors 2008; 32: 119-128.
            2. Langsjoen, Échec PH Apaisant cardiaque congestive avec Coenzyme Q10. Magazine Life Extension 2008 (février); 14 (2): 48-55.
            3. Littarru GP, Langsjoen P. Coenzyme Q10 et statines: implications biochimiques et cliniques.
            Mitochondrie. 2007 Juin; 7 Suppl: S168-74.
            4. Langsjoen PH, Langsjoen JO, Langsjoen AM, Lucas LA Traitement des effets indésirables des statines avec supplément Coenzyme Q10 et statine l’arrêt du médicament. Biofactors. 2005; 25 (1-4): 147-52.
            5. Langsjoen, PH, Littarru. GP, Argent, MA Rôle de la coenzyme Q10 concomitante avec des statines pour les patients atteints d’hyperlipidémie, Sujets d’actualité en recherche Nutriceutical 2005; 3 (3): 149-158.
            6. Argent, MA, Langsjoen, PH, Szabo, S., Patil, H., Zelinger, A. Effet de l’atorvastatine sur ventriculaire gauche fonction diastolique et la capacité de la coenzyme Q10 pour inverser cette dysfonction. American Journal of Cardiology 2004; 94: 1306-1310.
            7. Langsjoen PH, Langsjoen, AM L’utilisation clinique des inhibiteurs de CoA-réductase HMG et l’épuisement associé de la coenzyme Q10. Un examen des animaux et des publications humaines. Biofactors 2003; 18: 101-111.
            8. Langsjoen PH Commentaire. J Am Coll Cardiol 2000 1 mars; 35 (3): 816-7.
            9. Langsjoen PH, Langsjoen AM Vue d’ensemble de l’utilisation de CoQ10 dans les maladies cardiovasculaires. Biofactors 1999; 9: 273-284.
            10. Langsjoen PH, Langsjoen AM Examen de coenzyme Q10 dans la maladie cardiovasculaire avec l’accent sur l’insuffisance cardiaque et ischémie reperfusion. Asia Pacific Heart J. 1998; 7 (3): 160-168.
            11. Langsjoen PH, Langsjoen A., Willis A, Folkers, K. Le coeur de vieillissement: Reprise de la dysfonction diastolique Grâce à l’utilisation de CoQ10 orale chez les personnes âgées. Anti-Aging Therapeutics médicaux, 1997, RMKlatz et eds R. Goldman., Health Quest Publications, pp.113-120.
            12. Langsjoen PH, Langsjoen A., Willis R., Folkers K. Traitement de la cardiomyopathie hypertrophique avec Coenzyme Q10. Aspects Mol Med 1997; 18 Suppl.:s145-s151.
            13. Langsjoen PH, Langsjoen PH, Willis R., Folkers K. Traitement de l’hypertension essentielle avec coenzyme Q10. Mol. Aspects de Med. 1994; 15 Suppl. S265-S272.
            14. Langsjoen HA, Langsjoen PH, Langsjoen PH, Willis R., Folkers K. (1994) Utilité de la coenzyme Q10 en cardiologie clinique, une étude à long terme. Mol. Aspects de Med. 15 Suppl. S165-S175.
            15. Langsjoen PH, Langsjoen PH, Folkers K. dysfonction diastolique isolée du myocarde et de sa réponse au traitement CoQ10. Folkers, K., Mortensen SA, Littarru GP, Yamagami T. et Lenaz G. (eds) L’investigateur clinique, 1993; 71: S140-S144.
            16. Folkers K., Langsjoen PH, PH thérapie Langsjoen avec coenzyme Q10 des patients en insuffisance cardiaque qui sont admissibles ou non admissibles à une greffe. Biochem Biophys Res Commun 1992 15 jan 182 (1): 247-53.
            17. Folkers K; Hanioka T; Xia LJ; McRee JT Jr; Langsjoen P. Coenzyme Q10 augmente les ratios de lymphocytes chez les sujets ordinaires et de la pertinence T4 / T8 aux patients ayant le complexe lié au SIDA. Biochem Biophys Res Commun, 176: 2, 1991 Apr 30, 786-91.
            18. Langsjoen PH, Langsjoen PH, Folkers K., Richardson P. (1991) Le traitement des patients atteints d’une infection par le virus de l’immunodéficience humaine avec coenzyme Q10. Folkers K., Littarru GP et Yamagami, T., (eds) biomédicale et les aspects cliniques de la coenzyme Q, 6: 409-415.
            19. Langsjoen PH, Langsjoen PH, Folkers K. Une étude clinique de la thérapie de la cardiomyopathie avec Coenzyme Q10 six ans. Int. J. Tiss. Réac. 1990; XII, vol. 3 pp. 169-171.
            20. Langsjoen PH, Langsjoen, PH, Folkers, K. efficacité à long terme et de la sécurité de la thérapie de coenzyme Q10 pour une cardiomyopathie dilatée idiopathique. The American Journal of Cardiology, 1990; 65: 521-523.
            21. Folkers K; Langsjoen P; Willis R; Richardson P; Xia LJ; Ye CQ; Tamagawa H. lovastatine diminue les taux de coenzyme Q chez l’homme. Proc Natl Acad Sci USA, 87: 22 1990 nov 8931-4.
            22. Langsjoen PH, Folkersn K, Lyson K, Muratsu K, Lyson T, augmentation Langsjoen P. prononcé de la survie des patients atteints de cardiomyopathie lorsqu’ils sont traités avec le coenzyme Q10 et la thérapie conventionnelle. Int. J. Tissue React. 1990; 12 (3): 163-8.
            23. Langsjoen PH, Folkers K., Lyson K., Muratsu K., Lyson T., Langsjoen Peter H. (1988) Thérapie efficace et sûr avec coenzyme Q10 pour la cardiomyopathie. Klin. Wochenschr. 66: 583-593.
            24. Folkers K., Langsjoen PH, Langsjoen PH, Nara Y., Muratsu K., J. Komorowski, Richardson P., Smith TH (1988) Biochemical Carences de coenzyme Q10 dans Infection à VIH et traitement exploratoire. Biochemical and Biophysical Research Communications, 153 (2): 888-896.
            25. Langsjoen PH, Langsjoen PH, Morishita M., Muratzu K., Lyson K., Folkers K. La valeur à long terme de la coenzyme Q10 chez les patients atteints de cardiomyopathie. Aspects biomédicaux et cliniques de coenzyme Q, Folkers K., Yamamura Y, (eds), Elsevier, Amsterdam, 1986; 5:. 303-308.
            Articles connexes sur spacedoc.com Statines et CoQ10 Deficiency
            Dr Sinatra – CoQ10 et Carnitine CoQ10 et CHF Mortalité
            Avantages CoQ10 dans Myopathie Vieillissement et CoQ10
            A Cardiologue Looks à CoQ10 spacedoc Forum
            Protected by Copyscape Duplicate Content Software ]

          4. Houlà Aubepine ! Je ne suis pas Docteur, juste un survivant et utilisateur . On ne peut pas , sur ce site et c’est normal, trop s’étaler sur son état de santé. Je peux vous dire cependant que mon nouveau cardiologue, qui m’avait dit il y trois ans alors que j’avais prétendu que j’arriverai à faire disparaître mes F.A, ne sait plus trop quoi me dire, il s’est même trompé en marquant “rythme sinusal” sur sa la lettre à mon M.T, mot qu’il a barré en hésitant pour mentionner ” F.A connues, lentes et anciennes”. Il ne peut pas se déjuger pas vrai !
            Quant à prendre du “previscan’ ou un autre anti-coagulant, j’ai pris le risque de ne pas en prendre et de me “complémenter” aux Oméga 3 ( huiles.., gélules ” et à au moins une gousse d’ail cru par jour, condiment alimentaire qui est connu pour avoir le même effet qu’un clopidogrel.
            Mais encore une fois, je suis un cas particulier :Je fais beaucoup d’exercice physique, je me suis filmé deux fois dans mes exercices de musculation ( que je ne peux pas mettre en ligne…) ; Ca ferait dresser les cheveux sur la tête du Dr MdL et des autres sympathiques et courageux médecins qui commentent sur ce blog.
            Donc, je ne peux être une vraie source d’inspiration, je dis juste que c’est possible, tout dépend des antécédents cardiaques initiaux sans doute et des améliorations après l’abandon des statines.
            Avec toute ma sympathie de coronarien.
            Petite précisons, tout ce que j’ai fait jusqu’à présent ne m’a pas débouché ma coronaire mais développé les colatérales et renforcé le coeur…

    2. Ce ” Doc s’en mêle”. Quelle classe , quel style ! Inimitable … On voit qu’il s’agit d’un fan du cholestérol.
      Pas besoin de sous-sol de Commissariat ( s’il en existe encore…) pour extirper sa sincérité et sa bienveillance.
      Quant à le convoquer, autant que ce soit chez moi pour un bon “Pastaga” accompagné de quelques anti pasti italiennes ou croque en bouche Provençaux . Abracadabra !!!

      1. Ici quelques liens récents sur la coQ10 :
        Statin therapy and plasma coenzyme Q10 …
        http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26192349
        Statin therapy and plasma coenzyme Q10 concentrations–A systematic review and meta-analysis of placebo-controlled trials … of statin therapy on plasma CoQ10 …
        Plus intéressante ces deux là sur les effets des statines sur la coQ10 :
        Elucidation of the mechanism of atorvastatin …
        http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27345130
        Elucidation of the mechanism of atorvastatin-induced myopathy … myopathy in rats. In addition, the mechanism … model for atorvastatin-induced myopathy
        et
        Effect of Coenzyme Q10 Supplementation in …
        http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26797109
        1. Biomol Ther (Seoul). 2016 Mar 1;24(2):171-7. doi: 10.4062/biomolther.2015.089. Effect of Coenzyme Q10 Supplementation in Statin-Treated Obese Rats.
        Celui-ci me paraît être le plus intéressant et utile :
        Mitochondrial dysfunction in obesity: …
        http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24932457
        1. J Diabetes Metab Disord. 2014 May 23;13:60. doi: 10.1186/2251-6581-13-60. eCollection 2014. Mitochondrial dysfunction in obesity: potential benefit and …
        l’a

        1. Suite ; L’article peut être consulté en entier, il est libre d’accès,partie interessante pour nous celle sur les bénéfices en cardiologie.
          Pour Phil enfin , y pas que Langstroem et c’est quand même publicitaire mais intéressant.
          Etude Kisel-10 – Q10
          http://www.q10.fr/etude-kisel-10
          Des scientifiques suédois lèvent le voile sur une découverte révolutionnaire : Un nouveau traitement renforce le cœur et diminue le taux de mortalité
          Ouf, fini pour ce soir. Amitiés.

          1. Cette étude KISEL 10 me parait pour le moins légère… Faites attention aux sites qui veulent vous vendre des compléments nutritionnels…
            Un bon article de synthèse pour les paresseux pourrait être celui-ci (à moins que vous ne l’ayez déjà cité) :
            DiNicolantonio JJ, Bhutani J, McCarty MF, et al.
            Coenzyme Q10 for the treatment of heart failure: a review of the literature.
            Open Heart 2015;2:e000326.
            Ils décrivent assez bien le Q-SYMBIO trial (qui m’a fait un peu changé d’avis) et surtout leur commentaire me parait “équilibré : “Larger randomised studies will be needed to confirm the results of the Q-SYMBIO trial in patients with HF”…

          2. Priorité absolue des générations futures, ne pas avoir besoin de l’ordinateur de Papy pour comprendre l’anglais ; et encore moins le Chinois puisque selon mes copains chinois, il y a désormais au moins 10 fois plus de revues scientgifiques et médicales en Chinois qu’en anglais ; normal : ils sont un milliard et demi…
            D’après les mêmes copains, au moins pour des vieux comme moi, il n’y a urgence pour le chinois, ils disent les mêmes conneries que les anglophones…

          3. sauf si je le stimule :
            [ La coenzyme Q10… En outre, son activité d’oxydo-réduction lui permet d’agir comme un anti-oxydant de la membrane. Chez les patients atteints d’insuffisance cardiaque congestive, le contenu CoQ10 myocardique tend à diminuer à mesure que le degré d’insuffisance cardiaque se détériore.
            Un certain nombre d’essais pilotes contrôlés avec CoQ10 supplémentaire dans l’insuffisance cardiaque a constaté des améliorations des paramètres fonctionnels tels que la fraction d’éjection, le volume systolique et le débit cardiaque, sans effets secondaires.
            Méta-analyses ultérieures ont confirmé ces résultats, bien que l’ampleur de la prestation tend à être moins notable chez les patients atteints d’insuffisance cardiaque sévère…
            L’essai multicentrique randomisé contrôlé par placebo Q-SYMBIO a évalué l’impact de CoQ10 supplémentaire sur les postes difficiles dans l’insuffisance cardiaque. Un total de 420 patients ont reçu soit CoQ10 (100 mg trois fois par jour) ou un placebo et ont été suivis pendant 2 ans.
            … La CoQ10 a réduit significativement le point d’extrémité d’un long terme primaire majeur indésirable cardiovasculaire a été observée chez 15% des participants traités par rapport à 26% de ceux recevant le placebo. Particulièrement à la lumière de l’excellente tolérance et l’abordabilité de ce composé physiologique naturel, complémentaire CoQ10 a émergé comme une option attrayante dans la gestion de l’insuffisance cardiaque, et l’évaluation mérite de grandes études supplémentaires. ]

          4. Bonjour Docteur. A propos de l’étude Q SYMBIO trial, je crois que c’est moi qui vous a posté les références au mois d’avril, je l’ai dans ma base et mon archive me donne ceci ( j’ai oublié de mettre la date donc je ne retrouve plus..;). Le voici :
            AIMSIB
            1. Que pensez vous de cette nouvelle étude :
            L’effet de la coenzyme Q10 sur la morbidité et la mortalité dans l’insuffisance cardiaque chronique : résulte de Q-SYMBIO : une étude randomisée en double-aveugle.
            Voir l’abstratct sur ce lien :
            The effect of coenzyme Q10 on morbidity … Je ne sais plus sur lequel des sites je l’ai indiqué. Mais effectivement il était très intéressant.

          5. Encore merci !
            Continuez de m’informer ; vous voyez que ça ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd…
            Cela dit (et sans minimiser l’importance de vos infos), je corresponds régulièrement avec le DiNicolantonio (il est très “questionneux”, l’animal) qui est un brave garçon et, sans doute, lui plus vous, ça faisait beaucoup pour un renard des montagnes qui est donc sorti de son terrier pour humer l’air du large…

  32. La strategie de Philippe Even a parfois été critiquée, y compris ici.
    Soit…
    Il n’empeche que dans une course aux armements, Even a fait monter la pression dun coup
    Qui de Even ou de MdL a obtenu le plus d’arret de statine ?
    Pourquoi MdL ne serait pas aussi un peu titulaire des 9000 morts
    Le proces en diffamation que nous promettait le Pr. Gabriel Steg , dans un article du Monde, n’aura pas lieu :il n’a meme pas porté plainte, et pour cause…
    D’abord il n’y avait pas diffamation, ensuite parce qu’un proces ne pourrait éluder le fond, et, va Big Pharma n’en veut pas
    Il y a la une lecon a retenir.
    Meme si Even a pousse le bouchon un peu loin, il a fait la demonstration que c’est sans risque, et que c’est au dela , plus loin encore, qu’il faut lancer.
    L’autre lecon a retenir est que ce n’est pas a nous a souhaiter le proces
    Il suffit d’obliger la partie adverse a s’y resoudre… Et a le perdre

    1. Un procès ? Vous plaisantez
      Mdl en a été menacé dès son 1er livre, à votre avis pour quelle raison n’a-t-il pas eu lieu ?
      Et pensez-vous que Even & Cie (Debré en France, Graveline, Lundell aux USA, pays procédurier, Ravnskov dans le monde entier, Hartenbach en Allemagne, bien d’autres en GB, Antony Colpo en Australie… ) n’ont pas vu l’ombre d’un procès ?
      Tout simplement parce qu’aucun de ces auteurs, connaissant parfaitement l’ennemi et sa virulence, n’a publié de livre sans les étayer de solides preuves.
      Et ça big pharma (le cordon de la bourse) le sait.
      Vous n’avez donc rien à craindre du côté juridique, les menaceurs par contre si.
      Là n’est pas notre pb, notre pb est la “rémanence” inexpugnable des idées fausses, rendant notre action presque lilliputienne, ce qui explique la désespérance de Minoque un peu + haut.
      Face à une propagande à la Goebbels (ressassée 1000 fois / jour sur tous les tons et partout), notre force de frappe est faible, et les patients sont les premiers à nous attaquer…
      Oui c’est très inquiétant, nous ne devons pas sous-estimer l’ennemi, il est armé comme un porte avion et nous avons juste quelques missiles…

        1. Bravo Phil. Je ne connaissais pas ces deux médecins lanceurs d’alerte. Du bon travail vos synthèse sur leurs travaux. J’ai regardé les commentaires : Rien depuis cette époque ( 2010 – 2013) malgré les engagements des commentateurs et leurs “relations”…
          Quant au Pr STEG cité par Aminevite, comment pourrait il se renier et reconnaître s’être fourvoyé, son père se retournerait dans tombe! (Conf; Wikipédia) Sans compter ses nombreux conflits d’intérêts.
          Aucune chance d’avoir une quelconque modification de son “enseignement” sur ce sujet.
          On est seul, même si le mur en face s’ effrite un peu. Mais la muraille de Chine aussi s’effrite mais elle est toujours là !

          1. Mais le mur de Berlin est tombé !
            Et il a été abattu par ceux qui l’avaient élevé, semble-t-il ?
            Peut-être mal adapté, mais, en l’occurrence, qui l’a élevé “notre mur” ?
            Statinophiles ou statinophobes ?
            Tout dépend comment on se place !!
            Espérant qu’il finira par tomber, bon gré, mal gré !

          2. Pardon pour mon commentaire un peu pessimiste. Dans ma jeunesse j’ai travaillé dans la maçonnerie: Pas besoin parfois de pelleteuse ou d’autres engins oléopneumatiques pour abattre un vieux mur même solide. Il suffisait parfois de quelques bons coups de masse bien placés (et un peu d’imprudence…) pour faire s’effondrer la vieille bâtisse puis reconstruire un nouveau bâtiment…
            Le plus dur était d’enlever et de se débarrasser des déblais.
            Là, cela sera pareil. Quand ils tomberont de leur piédestal, et ils tomberont, il faudra se débarrasser de leur superbe.

  33. Le poisson ne voit pas l’hameçon, il ne voit que l’appât,
    L’homme ne voit pas le péril, il ne voit que le profit.

  34. Toutes les fleurs de l’avenir
    Sont dans les semences d’aujourd’hui.
    Proverbe chinois

    1. Quand la semence est pourrie
      Il n’y a plus d’avenir
      Seul le jardinier extraordinaire
      Amoureux de la sagesse
      A protégé les graines
      Et récoltera les fruits.
      Proverbe ariègeois ! lol

  35. Le commun des mortels surtout concerné par le CHO n’analyse pas toutes ces statistiques, ces chiffres, … Il ne retient qu’une chose dans ces analyses c’est que le cholestérol bouche bien les artères et que les statines les débouchent point barre.
    Il a en prime la confirmation que les professeurs Even et Debré les plus médiatisés ne sont que des charlatans et qu’ils ont bien mérité d’être punis ! Il est rassuré par quelques doutes qui commençaient à le hanter.
    Pr Joyeux autre combat, même punition !
    On est mal ! On est très mal :-))) !
    Je rigole mais pas tant que ça évidemment ! Je suis affligée et fatiguée de cette guerre sournoise et perverse qui finit par anéantir toute forme de rébellion. Tant que ça reste plus ou moins confidentiel on s’énerve, on répond aussi hélas trop confidentiellement mais si les vrais initiés pervertis par les lobbies s’emparent d’une propagande sans limite, là il faudra trouver les moyens de se battre à armes égales et la guerre sera vraiment déclarée mais je n’y crois plus ils ont peur ils savent que nous avons raison, ils distillent seulement pour récolter une guerre des nerfs.
    8998
    Bon WE

    1. Détrompez-vous !
      Ça n’est pas fini, certes, mais le vent est en notre faveur…
      Il y a 15 ans, j’étais absolument SEUL !
      Aujourd’hui, ils vivent dans la panique et disent n’importe quoi…
      Pourquoi cette panique ?
      Parce que s’il s’avérait qu’ils aient tort (et la courbe de probabilité qu’ils soient dans l’erreur est sans cesse croissante), cela mettrait en jeu non pas tant leurs intérêts financiers mais bien pire : réputation, honneur et même autorité au “coeur” même de leurs unités hospitalières…
      Déjà les réticents sont nombreux dans les personnels soignants et dans les cabinets et cliniques privés… La peur des représailles ne contraindra pas longtemps les nouvelles générations…
      Soyez optimistes et voyez chaque jour nouveau comme une nouvelle opportunité de voir l’histoire s’écrire sous vos yeux…

      1. Oui, je conçois qu’il peut exister des raisons d’espérer il n’empêche qu’à l’heure actuelle je me sens dans ma région comme Robinson sur son île, avec beaucoup de “créatures hostiles” qui la peuplent!..

      2. Toujours le spectacle dénonce un mensonge passé par un nouveau mensonge, comme dirait tonton Guy. Aussi, certainement, l’honneur des crapules sera-t-il sauf, le jour où les menteurs statiniens dénonceront le manque d’attention des statinés, qui n’auront porté attention à l’énoncé des effets secondaires annoncés sur chacune des boites de poison proposé. Notre seul espoir, par notre tenace opinion, est qu’un jour l’empoisonnement statinal ne soit plus une position tenable, par les tenants d’une industrie qui aura vite fait de trouver un nouveau segment d’intoxication, quitte à sacrifier au passage quelques crétins qui l’auront trop bien défendue ! Aussi, aiguisons nos griffes et nos canines pour ne jamais desserrer notre emprise sur ces jarrets bien nourris !
        Santé et appétit méditerranéens

          1. Ricooooo, Frelot!
            Je m’ inquiétais pas à cause du canal accessoire qui bouge encore, de temps en temps, mais c’est bon de te lire en plein!
            Enfin le retour des posts que l’on dois lire trois fois sans pouvoir s’assurer toutefois d’en avoir compris le sens exact, comme en Latin en 5e au moment de la version (ou du thème, car j’ai oublié).
            Et alors Elle va bien, Sa Béquillante Sérénité?

    2. Les temps historiques ont toujours été très mouvementés. Le premier paragraphe de votre billet me fait penser à l’époque des grands astronomes. En particulier à la célèbre exclamation de Galilée :
      “Et pourtant elle tourne” après qu’il eut été contraint de se rétracter publiquement par le Tribunal de l’Inquisition, considéré comme un Hérétique !!
      Notre Docteur n’aura pas à subir cet outrage et sera , un jour, adulé.
      Soyez rassurée ,” ça branle dans le manche” dans le camp des crapules !!
      Bon WE à vous.

    3. La technique de dénigrement classique consiste à dire EVEN il est , était pneumologue et DEBRE urologue donc ils n’y connaissent rien. Circulez y’a rien à voir.

  36. Vu le lien cité par Michel L.
    Et si on faisait nous aussi ( plutôt vous, en math je suis nul) des extrapolations du même genre, mais en ciblant les gens qui ont abandonné les statines qui ne sont pas morts et dont les effets secondaires dus au médicament ont disparus ?
    Je m’explique. Par ex ; Selon l’article cité par sur 650000 patients (étudiés???) en 2013, 11,9% soit 40% d’augmentation par rapport à 2011/2012, représentent 13 % de hausse de la mortalité « estimée » ( avec beaucoup peu d’estime pour les patients…), soit 10000 décès ! ( Qui les a constaté en fait ? Quelle commission d’enquête a été crée pour cela ? ) On «(on, qui est « on ») dit que 1600000 patients se « soignent » avec des statines en France, la population étudiée représente donc moins de la moitié des patient étudiés… Que font les autres ?
    Sachant qu’ « on » dit que 25 % de patients abandonnent les statines au bout de 2 mois en raison des terribles effets secondaires ( dont les plus brutales et rapides sont les douleurs musculaires et tendineuses) et 50 % de supplémentaires dans les 6 mois, combien ce la représente t-il de patients «  estimés » sauvés de ces effets mortifères. Quel est le pourcentage de morts par infarctus ou AVC « estimés »dans cette population ?
    A combien « estime » t-on le pourcentage de morts dans les les 650000 – 11,9  % sur 1 an, décédés par infarctus ou AVC ayant poursuivis leur traitement?
    Donc, à combien pourrait-on « estimer » le pourcentage des gens sauvés d’ un mort certaine par Infarctus ou AVC dans les 11,9 % de patients ayant abandonné les statines de cette population « étudiée » ?
    Ah ben mes questions et hypothèses sont biaisées… 13 % de 11,9 %, c’est sur 650000 patients « étudiés » .13 %, ce n’est pas sur tous les patients étudiés mais seulement une estimation sur la population intermédiaire. Combien sont-ils ? Quel pourcentage ?
    « De là, ils extrapolent à toute la population française ( 6500000 de personnes je crois ) pour extrapoler à une mortalité supplémentaires de 10000 morts « !
    Comment peut-on faire ce genre de calcul ? C’est vraiment du »f….ge » de gueule !!! je crois qu’on peut « s…..ser les mouches en plein vol pendant longtemps. Et on pourrait faire pareil non ?
    Signé : un arrêtant non extrapolé de 2012 faisant partie des 8 %…

    1. Bel article certes, mais encore une fois, pas de statistiques officielles, toujours des estimations (comme d’ailleurs les sommes alloués pour les dommages causés par l’erreur médicale… pour le calcul du préjudice “professionnel” l’article dit qu’il est calculé sur le SMIC!). On n’en sort pas. Ci-après un extrait de l’article : ” Y a-t-il beaucoup d’erreurs médicales en France?
      Il n’y a pas de statistiques officielles. Mais on estime à 450.000 le nombre d’erreurs médicales chaque année dans l’Hexagone. Cela peut paraître énorme mais cela représente au final 1% des actes médicaux estimés, eux à 450 millions par an. ”
      On parle plus loin des infections nosocomiales sont responsables, elles, de 5 à 6.000 décès. (Sic.) Encore des estimations…
      Sur ce dernier sujet, je crois même que les “estimations” sont minorées : Chaque que fois que je croise et parles avec quelqu’un que je connais et qui me confie ses malheurs ( on les échange d’ailleurs) après une opération du genoux par ex. j’apprends qu’il est atteint d’une infection nosocomiale et qu’il ne s’en sort pas. La suite est difficile à savoir…

      1. Et oui, comme dans le cas des réactions suite aux livres de EVEN et MDL, les chiffres ne servent que ceux qui ont envie d’y croire sans chercher à comprendre…..

  37. Ah ce Pr De Coster: “on sait depuis très longtemps” que les statines diminuent la mortalité.Voilà un argument qu’il est scientifique!
    Et ce sont des Pr comme ça qui sont consultés pour informer la population.
    Le niveau scientifique actuel est au ras des pâquerettes.

  38. bonjour,effet miroir en Belgique par le biais du journal télévisé de la RTBF -voyez là vers 18’15″” ww.rtbf.be/auvio/detail_jt-13h?id=2131515..
    comment peut-on à l’instar de ce qui est fait en F,trouver l'”accopinage d’un médecin avec l’industrie pharmaceutique
    Merci
    Bob

    1. Pas de raison que les professeurs belges soient meilleurs que les français…
      Touchant ce professeur de cardiologie compulsant fébrilement le Figaro pour générer sa profonde pensée scientifique !
      Ah ! Si il avait eu la chance de connaitre ce blog, il aurait, le bougre, évité de se ridiculiser… Ça tient à rien parfois de sauver (ou pas) sa réputation…
      Urgent, Bob, de le dire partout en Belgique…
      Bob, descendez de votre piédestal condescendant, et allez sauver ces malheureux !
      Si vous ne diffusez pas la bonne information (que vous, vous connaissez), nous pourrions vous poursuivre pour non-assistance à personne en péril..
      Attention, nous vous avons à l’oeil !
      Nous attendons vos actes ; et pas seulement des paroles : courez sur les boulevards bruxellois et anversois pour dire la bonne nouvelle…

        1. Bonjour Maître,
          Pas trop de crampes après toute cette débauche d’activité en hypoxie chronique? à propos de crampes, pardonnez-moi cette vanne moyenne mais c’est l’été, donc détente. Lisez-moi ceci;
          “L’accroissement de la fonction érectile avec des statines était d’environ d’un tiers à la moitié de ce qui est obtenu avec le Viagra, le Cialis ou le Levitra”, les traitements de choix contre les problèmes d’érection, précise le Dr John Kostis, directeur de l’Institut cardiovasculaire à l’Université Rutgers dans le New Jersey, principal auteur de cette recherche.
          Moi aussi quand j’étais petit j’étais capable de mentir à ma mère pour accéder plus vite à mon quatre heures mais moi je me faisais systématiquement gauler avant de l’avoir terminé, donc un jour j’ai arrêté de mentir. (J’en conclus que ce mec, petit, devait manger plus vite que moi puisque lui il continue encore aujourd’hui)
          http://www.rtbf.be/info/societe/detail_les-statines-des-anticholesterols-efficaces-contre-l-impuissance-sexuelle?id=8234327

          1. L’idée que les statines puissent avoir un effet “positif” sur l’érection masculine prend sa source dans une théorie ancienne (oups !) stipulant que les troubles de l’érection sont (très) souvent dus à une obstruction plus ou moins serrée des artères (toutes les “honteuses”…) irrigant les corps caverneux (en simple, la quéquette)…
            Et comme les statines “débouchent” les artères plus vite que la soude caustique qui débouche les éviers et autres lavabos…
            Toutes les études (connues) ont montré que c’était rarissime cette obstruction quasi totale de la vascularisation du pénis (en simple, la quéquette) …
            Les statines via leurs effets biologiques (décrits dans le livre “L’horrible vérité sur…“) ne peuvent avoir que des effets négatifs sur l’érection ; ce dont les patients se plaignent souvent ; et ce qui a été confirmé par des études de pharmacovigilance, notamment en France (voir le livre suscité)…
            Bon ! Ne nous énervons pas !

      1. on n’en sort pas et c’est tragique, le “paradigme” est ainsi ancré même parmi les meilleures bonnes volontés, ainsi on peut analyser les dires de cet honnête Dr Coster :
        “C’est très difficile à évaluer dans les chiffres. Donner un chiffre par rapport au nombre de décès, c’est relativement dangereux de faire ce genre d’extrapolation. Mais c’est plausible dans son résultat puis qu’on sait depuis très longtemps que les statines diminuent la mortalité dans les cas de maladies cardio-vasculaires. Chez quelqu’un d’hypertendu qui a des facteurs de risques très importants familiaux ou éventuellement diabétiques, si on arrête les statines, on sait qu’on va retrouver les anciens chiffres et rehausser la mortalité cardio-vasculaire parce que les statines sont efficaces dans le traitement.”
        Plus loin il explique qu’il faut commencer par un régime, puis la levure de riz rouge…
        Sur ce blog on est alors proche de l’apoplexie.
        N’ont tjrs pas compris l’essentiel : le cholestérol n’est pas dangereux…
        c’est pourtant pas compliqué.
        La technique du bourrage de crâne (ou comment empêcher les gens de penser) avait déjà été très bien analysée durant la seconde guerre mondiale par un certain Dr Goebbles, pionnier de la propagande, et ça marche
        Ici une culture psychanalytique est indispensable pour pouvoir avancer, n’en déplaise à certains : pour programmer un cerveau (ou le déprogrammer, c’est pareil), il suffit de répéter 1000 fois (voire 10.000 fois) la même chose.
        Et le cerveau, alors, cesse de penser et réagit en “reptilien”…
        Tout notre travail est donc de changer nos docteurs reptiliens en humains
        herculéen

  39. Les morts fictifs servent de père fouettard et pas seulement pour les statines : voici l’exemple de la Dompéridone qui ne tue certainement pas 231 français par an. (http://www.atoute.org/n/article321.html). Ecoutons sur ce site la chauve-souris enragée de Bigard, on rit bien (jaune). Dom. Dupagne explique bien les biais et les ajustements.

    1. Ouais ! Dangereuses les chauve-souris bordelaises ! Un peu “connes” aussi parait-il (c’est d’autres qui le disent, moi je n’en connais pas) ; mais ça n’a rien à voir avec le climat, bien sûr !

  40. Content de voir que mon persiflage, dans commentaires du precedent billet, n’etait pas entierement hors de propos
    Y a pas, la lecture des (bons) ouvrages eveille l’esprit critique
    On a l’esprit en allerte et les maguouilles ont les voit venir a 3 km
    Fastoche, donc, pour MdL
    Mais que cela doit donc etre frustrant, a la longue
    Je pense qu’il faut trouver un instant de confrontation, de debat, de proces (au sens non judiciaire). Pour l’instant chaque camp gesticule a l’envie dans son coin, devant ses supporteur
    Pour vaincre l’ennemi, il faut l’engager. Quitte a commencer a affronter les femi pointures, les autres esquiveront
    La notoriete de MdL (regime meditteranneen, denonciation de Jupiter, effets deleteres des statines) ne suffit pas a obliger l’ennemi a nous engager (le fameux ´bring them on ´ de G. Bush). Les escarmouches d’arriere garde n’attirent pas l’attention du public: il nous faut une vrai confrontation, et, il nous faut la provoquer
    Il faut obliger l’ennemi a nous repondre
    La toute derniere tentative, celle d’Even, s’est perdue dans la controverse, mais la volonté d’en découdre y était
    Soit dit en passant, les firmes de margarines ont fondu sur le cholesterol comme le verole sur le bas clergé. Pourquoi le regime mediterannén n’est pas devenu un gimmick marketing de grandes firmes comme Sodexo ou william Saurin ?

    1. Le moment approche !
      Adhérez à l’AIMSIB !
      Nous aurons besoin de tous et surtout de moyens (matériels) car aucune bataille moderne ne peut se gagner sans canons et les canons il faut les acheter ou les emprunter…

      1. Bonjour docteur. Il y aurait donc 9000 morts de plus … Ben avec moi, il n’y en a plus que 8999 !
        Si tous les survivants voulaient bien se signaler sur AIMSIB on aurait un compte réel et non de morts hypothétiques. Je dis ça comme çà.

    2. Les américains deviennent de plus en plus convaincus de l’intérêt de la mediterranean diet.
      http://www.medscape.com/viewarticle/866254
      Que ceux qui ont accès à Medscape lisent les commentaires : Madame le Dr. Melissa Walton-Shirley (modératrice du site depuis des années) n’a plus de voix à force de répéter dix fois par jour les bénéfices du régime méditerranéen et elle n’est pas la seule.
      Quant au nouveau dogme, “Healthy Diets Can Include a Lot of Fat” cela fait longtemps qu’on le sait mais les cardiologues français ne vont pas faire volte-face de sitôt.

  41. Il sera aisé pour ces “experts” en statine de démontrer, avec le même “sérieux” scientifique qu’ils ont utilisé pour prouver l’efficacité des statines, la dangerosité de l’arrêt! Leur public de crédules sera le même.
    Je les ai appelé pour la circonstance les Docteurs Kigobtout…
    Je vous signale un site très intéressant : transparence.sante.gouv.fr.
    Vous tapez le nom du médecin qui vous intéresse et vous avez le nombre d’avantages perçus de l’Industrie pharmaceutique. Je vous assure que, pour l’avoir testé, plus ce nombre d’avantages est important plus le médecin conteste avec virulence le discours des anti-statines .C’est vraisemblablement “statistiquement significatif”…
    Les avantages sont tels chez certains cardiologues qu’on se demande s’ils n’ont pas trouvé un 2e métier!

    1. Certains son même de gros mangeurs ! De grand voyageurs ! De grands assidus aux congrès et formations appointées ! De très grands experts en tout genre ! De très grands chercheurs ubiquitaires !
      Un autre site intéressant est celui de l’ordre national des médecins … mais ce n’est jamais actuel et aucune obligation de déclarations !

    2. Merci pour l’info ! je viens de faire le tour des médecins du coin que j’ai envoyé “paître leurs statines” ils en ont tous croqué (style transport à 654 euros- 149 euros de repas : miam-miam, du bio j’espère à ce prix !) chez Sanofi, Pfizer, Mundipharma, MSD. Des congrès en veux-tu en voilà !
      C’est affligeant de voir que même des médecins que l’on dit “de campagne” comme le bon pain, mangent en fait à tous les râteliers.
      Heureusement, il en reste quelques-uns, mais ils sont en voie d’extinction !

  42. C’est amusant, je m’apprêtais justement à mettre sur votre blog le lien sur cette étude pour préciser qu’ils ne manquaient pas de culot de faire une telle analyse, et de m’étonner de ne pas avoir les stats sur la mortalité réelle de leur échantillon.

    1. Ouais, Phil,
      L’étude EVANS, publié dans la même revue cardiotrashologique que celle qui nous occupe, je déteste me délester sur le travail du voisin mais là, on doit bien reconnaître que sur l’historique de Archivs of Cardiovascular Deseases, tout a déjà été écrit par Jérémy Anso, le pitbull calédonien du web, regardez ce qu’il écrivait déjà en 2003;
      “Selon un site anglo-saxon qui classe les journaux scientifiques internationaux, Archives of Cardiovascular Diseases, n’est qu’à la 86ème place dans le domaine de la cardiologie. –
      L’éditeur-en-chef de cette revue, M. Cohen, est malheureusement lié à l’industrie pharmaceutique qui commercialise des statines. M. Cohen a travaillé en 2013 avec les plus grandes sociétés de la statine, comme Pfizer, Novartis et BMS.
      Ensuite, l’un des deux éditeurs adjoints, Yves Juillière, est également extrêmement lié à l’industrie pharmaceutique. M. Juillière exerce depuis au moins 2011 (selon le site de la Société française de cardiologie) des activités de conseil et de consultant auprès de toutes les grandes sociétés pharmaceutiques qui commercialisent des statines.
      M. Juillière exerce également des actions de communications pour les sociétés AstraZeneca, Sanofi Aventis, BMS, Servier ou encore pour Merck. Nous apprenons finalement que l’éditeur adjoint du journal qui publie notre étude française a reçu des avantages en nature de la part de ces sociétés, et qu’il est également sous contrat de recherche avec ces mêmes sociétés.
      Dans le conseil éditorial de la revue Archives of Cardiovascular Diseases, 2 personnes sur 9 (messieurs Ferrière, déjà interviewé plus haut, et Garot) notoirement liés à l’industrie pharmaceutique.
      Pour terminer cette incroyable liste de conflits d’intérêt au sein même d’un journal scientifique médical, le comité scientifique de ce journal est lui aussi gavé de médecins dans les petits papiers de l’industrie.
      Nous noterons par exemple l’incroyable présence de M. Danchin, l’un des auteurs de l’étude française qui remet en cause la polémique sur les statines, qui est je vous le rappelle étroitement lié à l’industrie pharmaceutique.
      Après une analyse rapide des personnalités françaises présentes dans ce comité scientifique, 11 sur 24 (français) sont liés à l’industrie pharmaceutique avec des grands noms des conflits d’intérêt, tels que M. Bruckert et M. Steg.
      Pour conclure, il convient de connaître qui détient le journal Archives of Cardiovascular Diseases (qui a l’air d’être plus que jamais lié à l’industrie des statines). J’apprends que c’est la société française de cardiologie (SFC) qui est à l’origine de la création de ce journal en 2008.
      Bien entendu et au risque de ne pas vous surprendre et de vous dégoûter encore plus, l’ensemble du bureau (avec au moins le président, la présidente sortante, le vice-président et quelques secrétaires) est lié à l’industrie pharmaceutique qui commercialise des statines.
      Bien entendu, nous retrouvons encore et toujours les mêmes noms. Ne soyez pas surpris d’apprendre que le président de la SFC fait également partie du comité scientifique du journal Archives of Cardiovascular Diseases, tout comme Mme Derumeaux.
      Ne soyez également pas surpris d’apprendre que le vice-président de cette société liée à l’industrie pharmaceutique est l’éditeur adjoint de notre journal de cardiologie français classé 86ème mondial.
      A la lumière de ces conflits d’intérêts et de ces révélations, vous comprenez maintenant pourquoi les auteurs de notre étude française ont naturellement choisi ce journal, et pas un autre !”
      Au passage on notera que l’évaluation de l’étendue du massacre selon Danchin ou selon Moore varie juste d’un facteur 10, on est pas à 9.000 morts près…
      La vie passe, et sempiternellement les mêmes conneries aussi, ces messieurs-dames nous tendent une chance unique de tous les tuer de ridicule d’un coup. Donc on va s’installer bien confortablement et prendre notre temps pour bien les viser entre les deux yeux. Pan!
      http://www.dur-a-avaler.com/statines-cholesterols-pharmaceutique-even-lorgeril-artere-danchin/#sthash.uTmEQJoK.dpuf

      1. Cher confrère
        Avec quelle grâce et quelle élégance vous nous expliquez tout cela. J’avais,dans un autre post et avec beaucoup moins de finesse façon pittbull, qualifié cette revue de torchon inféodé à BIG PHARMA et la SFC d’organisation pourrie de conflits d’intérêt.
        Merci pour ces explications.
        Je remercie MDL par ailleurs pour ses lumineuses explications sur l’article quelle malheur de perdre son temps à analyser et démonter des âneries alors qu’il y a tellement mieux à faire !!
        Amitié et bon vent.

Comments are closed.