Nouveaux médicaments antidiabétiques : profonde confusion et inéluctables controverses

 

Les « petits mondes » de la diabétologie et de la cardiologie sont très agités ces jours-ci.

Et ça n’est pas pour rien, à mon humble avis. Gros business en jeu !

Et ça pourrait durer ; on ne va pas s’ennuyer, à considérer le « début des débats » ; et le niveau des débatteurs… Oups !

Pourquoi ?

Parce qu’après des décennies de médiocre stagnation du traitement du diabète, plusieurs nouvelles classes de médicaments antidiabétiques viennent de bruyamment faire leur entrée sur la scène des « petits mondes » sus-cités.

Mais de façon très paradoxale. C’est assez complexe.

Je résume et simplifie.

Sur la base de la théorie actuelle, il a été longtemps postulé que le diabète est dangereux pour notre santé (et avant un état diabétique avéré et installé, les états dits pré-diabétiques, syndromes métaboliques, résistance à l’insuline, et autres syndromes proches) via ses effets sur le glucose sanguin et l’insuline.

De même et je simplifie encore : plus un traitement (un médicament, surtout) diminue le glucose et l’insuline et mieux ce sera pour notre santé avec notamment des effets bénéfiques supposés sur le risque cardiovasculaire et l’espérance de vie. Bon ! C’est une théorie qu’on peut qualifier de « résistante » à ce jour. Ce n’est pas vraiment mon avis mais cette question mériterait une très longue discussion, donc ce n’est pas pour maintenant…

Depuis quelques années (je simplifie), nous avons vu apparaître plusieurs nouvelles classes de médicaments antidiabétiques. Je simplifie encore.

Les thiazolidinediones (ou glitazones ou activateurs des PPAR gamma), les dipeptidyl peptidase-4 (DPP-4) inhibitors, les GLP-1 receptor agonists, les SGLT-2 inhibitors  et même des α-Glucosidase inhibitors ont été testés dans différents essais cliniques avec des résultats ambivalents sur différents paramètres biologiques et (pour certains) sur le risque de complications cardiovasculaires.

Impossible à résumer ici tant les circonstances de ces essais et les méthodes utilisées dans ces essais sont équivoques ou critiquables pour un scientifique et un médecin acharné (oui, ça existe) à faire émerger des données utiles aux patients et, de façon générale, à la santé publique.

On attendra donc pour s’enthousiasmer !

Car c’est un festival de biais et erreurs méthodologiques. L’étonnant est que beaucoup le disent déjà (donc ambiance très différente de celle qui vit naître les statines) et que ça discute et se dispute ferme notamment sur les réseaux américains ; un festival d’idioties et de controverses naïves certes ; mais enfin, ne nous plaignons pas, cette fois-ci, ça conteste ; pas besoin de s’en mêler pour le moment… Laissons retomber la poussière !

L’idéal serait, on ne saurait trop le répéter, que nous ayons enfin accès aux données brutes de chaque essai important, même ceux qui rapportent des résultats négatifs…

Le plaisant, voire l’amusant, est ailleurs : les bénéfices cliniques supposés ne sont pas parallèles aux effets biologiques de ces nouveaux médicaments miraculeux.

Autrement dit, et en simplifiant toujours, ce ne sont pas ceux qui sont les plus efficaces sur le glucose sanguin et l’insuline qui sont les plus bénéfiques sur le plan cardiovasculaire.

Ce qui remet en cause, on l’a compris, la belle théorie énoncée au début de cet article…

Pas si résistante que ça la théorie officielle, semble t-il !

D’où la « grosse » controverse entre les tenants de cette belle théorie et ceux qui veulent la renverser, histoire de renouveler les hiérarchies !

Normal, la Terre tourne, les organigrammes aussi !

Beau spectacle à dire vrai, mais peu rationnel puisque les résultats des essais cliniques (en termes cardiovasculaires) sont contestables ; et contestés.

Les « contestataires » sont évidemment ceux qui (progressistes pour une fois) remettent en question ces médiocres essais cliniques ; ce qu’ils font non point à cause de cette évidente médiocrité (qu’ils ne voient pas en général) ; mais pour sauver leur théorie favorite !

Pour avoir une idée de l’ambiance (désolé c’est en anglais ; il faudra du temps pour avoir un équivalent en français car c’est assez compliqué tout ça…), je vous propose ce site :

http://www.medpagetoday.com/Endocrinology/Diabetes/59182?xid=nl_mpt_DHE_2016-07-20&eun=g362928d0r&pos=0

On reste calmes et patients et, en attendant du nouveau, on ne change rien, c’est préférable.

Autrement dit, on lit attentivement « Prévenir l’infarctus et l’AVC »… pour se protéger des complications cardiovasculaires !

 

 

 

 

 

 

33 réflexions au sujet de « Nouveaux médicaments antidiabétiques : profonde confusion et inéluctables controverses »

  1. Romain Kugener

    Docteur,

    Heureusement qu’on a vos livres très critiques à tout point de vue (je simplifie…)

    RK

      1. souris7
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Bonjour Docteur,

        Ma mère diabétique, (elle a arrêté l’Inégy depuis 6 mois) prend du Diamicron. Si les études ne montrent pas de bénéfices clairs sur les maladies cardiovasculaires, il semblerait tout de même qu’un excès de sucre dans le sang augmente les risques de problèmes visuels.Qu’en pensez-vous? Elle prend également du Déroxat depuis 20 ans.Merci de nous simplifier la vie .

        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : souris7

          Je ne peux donner donner de consultation via un blog…
          Tout dépend du contexte : l’âge, le type de diabète, et le reste du mode de vie…
          A long terme, le diabète (une vraie maladie) provoque de multiples pathologies : les yeux, les reins, des cancers, etc…
          Mais les traitements parfois aggravent la situation…
          Bref, tout est dans le contexte ; mais je n’aime pas trop le Diamicron…
          Parlez-en à votre médecin !

      2. Inoxydable
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Bonsoir Docteur. Dans l’article que vous citez il y a aussi cette phrase :  » Les auteurs n’examinent des traitements de thérapie triple, et l’analyse n’a pas été ajustés pour tenir compte de la fonction rénale de base » Donc encore une fois tous les effets des médicaments cités dans ces études passent sous silence un effet secondaire important pour ceux qui prennent des médicaments anti diabétique y compris la Metformine, les reins, on s’en fiche…

        1. Charles
          En réponse à : Inoxydable

          Je suis perdu sur le sujet, et je crains l’embrouille genre statines

          Il y a t-il un MdL de la résistance à l’insuline et du diabete de type 2 ?

          A la difference de l’hystérie CHO, le diabete est un vrai probleme… Mais je suis perdu dans les solutions.

          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Charles

            Effectivement le diabète est une vraie maladie et les syndromes métaboliques sont de vrais problèmes…

            Question : prendre un médicament qui diminue le glucose est-il utile ?

            Voilà une vraie question dont la réponse n’est pas évidente sur une base scientifique solide …

            Au boulot, les amis, j’ai déjà donné beaucoup d’informations dans mes livres et sur ce blog ; creusons !

  2. Nicole

    Fâcheuse tendance actuelle à confondre maladie et facteur de risque…

    « La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au-delà du but. »
    (Alain né Émile-Auguste Chartier)

  3. papynou34

    Je vais peut etre faire un hors sujet mais je viens de tomber sur un article dans Medscape sur les nouvelles recommendations européennes sur le cholesterol avec un interview du Professeur Catapano, president de l’EAS.

    http://francais.medscape.com/voirarticle/3602551?nlid=108561_2541

    Vous vous en doutez, il y a quelques vérités et des vérités propres aux défenseurs des statines.
    Mais vraiment, la cerise sur le gateau est la page 3 où les conflits d’interet de ce cher professeur sont précisés…. Un poème ou une tragédie ?
    Je vous les copies ici :

    Le Pr Alberico L. Catapano, est ou a été directeur, partenaire, employé, conseillé, consultant ou mandataire pour : Merck, Sanofi, Aegerion, Amgen, Genzyme, Merck, Regeneron, Pfizer, AstraZeneca, Sigma Tau, Recordati, Isis Pharmaceutical, Kowa. Il a reçu des bourses de Pfizer, Sanofi, Regeneron, Merck, Mediolanum. Il a été expert judicaire pour Bayer. »

    Oui ben, on est bien dans la tragédie!!!!

    1. Romain Kugener
      En réponse à : papynou34

      En effet. J’ai fait un commentaire sur MEDSCAPE à ce sujet. Choquant tout cela (je simplifie encore !)

      RK

    2. Ricomart
      En réponse à : papynou34

      Mon cher Papy,
      Pardonnez-moi cette correction, mais dans la tragédie il y a mort du héros – réelle ou symbolique – Là, le héros triomphe, donc nous sommes dans la comédie ou plutôt : La Farce !

  4. Charles

    Vilains Toubibs!

    Le figaro de ce jour vous dénonce: vilains et Even, vous etes responsables de …9000 morts!

    C’est ecrit, c’est dans le Figaro, donc, c’est vrai, incontestable, SCIENTIFIQUE

    C’est 45 fois le terrorisme (sous Flambi)!

    DAECH , c’est petit bras quand on a MdL et Even.

    Vite, vite, une traduction de vos vilains livres, et parachutage au dessus de ces malheureux

    Les anti-Statines… 8 ieme plaie d’Egypte… Allez Ouste !!!

  5. Charles

    Toujours dans le meme article:

    Les gens qui vont mourrir arretent les statines! Pas si betes , les gens…

    Ah…non?! Ah… Non… C’est l’inverse… Les gens qui arretent les statines vont mourrir… Ben , non, ca doit etre l’inverse… Bref… On ne s’y retrouve plus…

    Et le pauvre Pr Even et ses 9000 morts sur la conscience… Presqu’autant que la canicule ! Sauf que Even, il va etre réédité chaque année

    Marisol, a l’aide!!

  6. Dumesnil Paul

    http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/07/28/25248-cholesterol-dangereuses-consequences-polemiques-antistatines

    L’obscurantisme a toujours été le mode d’éclairage du pouvoir

    jeudi 12 février 2015, par Raoul Vaneigem

    Il y a des choses avec lesquelles on ne rit pas.
    Pas assez !
    Scutenaire

    La bêtise est une bombe à fragmentation. Elle ne frappe pas seulement l’intelligence, sa cible de prédilection, elle se propage en trouant les consciences qui se mettent à pisser de partout. Celles — essentiellement gestionnaires — du monde étatique et politique ont célébré leur incontinence par des actions de grâce, qui leur étaient doublement profitables…

    1. Jean-Marc REHBY
      En réponse à : Dumesnil Paul

      Bin forcément puis que les statines sauvent des milliers (des millions??) de vies les arrêter provoquera des milliers de morts logique!
      C’est merveilleux les statistiques puisqu’il s’agit d’extrapolation statistique à partir d’une hypothèse.
      Mais si l’hypothèse est fausse tout s’effondre.
      `Mark TWAIN disait qu’il ya « trois catégories de mensonge: le mensonge volontaire le mensonge par omission et les statistiques » à quoi Winston CHURCHILL ajoutait  » je ne crois que les statistiques que j’ai moi même trafiquées »
      En plus le journal en question (Archives of Cardiovascular Diseases).est un torchon sans aucune valeur scientifique qui n’est que le porte voix de BIG PHARMA et la Société Française de Cardiologie financée à 80, 90% ou plus par les labos est d’une crédibilité voisine de zéro voir du zéro absolu .
      Le renard des sables pourra confirmer mes propos.
      Bonne soirée et bon vent

    2. Charles
      En réponse à : Dumesnil Paul

      La, on n’est plus dupes…

      L’etude epidemiologique, a grande echelle, sur base données CPAM aura lieu ( meme si L Figaro connait déjà la réponse…)

      Le Figaro, et les instigateurs de l’étude ont déjà leur réponse: 9000 morts!!!

      Nous aussi, avons notre réponse : ZERO.

      MdL veut d’un vrai débat , avec de vrais scientifiques… Et bien la CPAM aussi, parce qu’à la fin ca lui coute.

      Occasion revée : chute de la consommation , augmentation de la mortalité ?

      Manifique opportunité de recherche. Vite qu’on mette le CNRS sur le coup!

      Des opportunités comme celle-ci, on en aura pas souvent.

      Autant ne pas laisser l’exclusive à nos ennemis seuls.

      1. Inoxydable
        En réponse à : Charles

        La défi ne pourra être relevé qu’en respectant les règles suivantes : les preneurs de statines de tout crins et seulement ceux-ci et les NON preneurs mais qui respecteront les « consignes » de MdL à savoir l’ observation stricte du régime ou diète méditerranéen .
        Même si les études ont déjà montré la supériorité de la Diète méditerranéenne sur tous les autres traitements, il faut un public médiatique et impartial, un vrai et pas seulement un « Figaro » qui se contenterait de coiffer dans le sens du poil ses chers grands experts bien rémunérés par Bigpharma.
        Mais c’est là qu’il se trancherait ses doigts caressants et crochus. Donc ça n’arrivera pas.

  7. Carine Barco

    Bonjour,

    Je découvre vos livres et m’empresse de les commander pour les lire. Je fais actuellement une formation en ligne de eCornell avec le Dr. T. Colin Campbell, auteur du livre « The China Project ». Que pensez-vous de son travail et de son discours pro-vegan? Il parle de l’inexistence de maladies cardiovasculaires chez des sujets ayant un cholesterol en dessous de 150 (mesure américaine), ce qui est le cas pour de nombreux chinois ayant participé à l’étude. Comment expliquez-vous les faibles taux chinois? Je serai curieuse d’avoir votre éclairage. Je vous remercie par avance et espère pouvoir vous lire prochainement.

    Bien à vous, Carine

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Carine Barco

      Je ne suis pas un grand admirateur des Cambpell and Co, désolé !
      Ils font du cholestérol un ennemi de l’Humanité et je ne partage pas, évidemment, ce point de vue…

    2. Al. Pedrinha
      En réponse à : Carine Barco

      D’aucuns oublient que le taux de cholestérol peut être à autre chose (mortalité augmentée ou diminuée) sans en être la cause ni la conséquence.
      C’est un témoin.
      Le cholestérol baisse quand on fait du sport régulièrement ou qu’on s’agite la couenne en général. Est-ce que l’activité physique DOIT passer par ue baisse du chol. pour améliorer notre sort ?
      Les primaires préformatés et bornés regardent le doigt du sage et pas la lune.

      1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
        En réponse à : Al. Pedrinha

        Chez certains, l’activité physique (comme la consommation modérée d’alcool) augmente le cholestérol; surtout sa fraction supposée « bonne » et dite HDL ; et qui, nous le savons désormais, n’est pas plus bonne ou mauvaise que les autres fractions.
        Donc, le cholestérol total augmente souvent (pas toujours, ça dépend des gens) avec l’exercice physique et la consommation modérée d’alcool qui sont deux façons bien connues de diminuer son risque cardiovasculaire ! Oups !

  8. Jean-Marc REHBY

    Nouvelle merveille des statinophiles : un de mes patients sort de cardiologie avec un traitement habituel et TAHOR 40 ……
    Son cholestérol total est à 1,05 son HDL à 0,35 et son LDL à 0,45 !!!
    Mais c’est vrai que maintenant il ne faut plus avoir de cholestérol du tout puisque c’est un SERIAL KILLER on vous dit.
    Et be on n’est pas rendu
    Aller sur http://www.spacedoc.net le blog du Dr Duane GRAVELINE dont MdL parle dans son dernier livre c’est en anglais mais très intéressant et très amusant avec google translate!!

    1. Inoxydable
      En réponse à : Jean-Marc REHBY

      Cher Jean marc REHBY. Vous avez dit « très intéressant » Oui. Mais « très amusant » ? C’est juste la traduction qui est amusante je suppose ( faut rectifier les sens des phrases ) mais c’est l’horreur dans les effets secondaires qu’il a décrit pour lui. J’ai 10 ans de statines derrière moi avec encore de bonnes séquelles qui ne partiront sans doute jamais ( dont les neuropathies des pieds..;) Mais là, je l’ai échappé belle et bien récupéré dans pas mal de domaines malgré mon âge.
      En lisant son calvaire, certains  » grands spécialistes  » pourront toujours prétendre que son terrain était favorable…Mais bon sang, mais sans les statines, RIEN de tout cela ne serait jamais arrivé, j’en mets ma main au feu!!! Et si le problème avait été pris à temps les dégâts auraient été limités.
      Quel gâchis.

      1. Jean-Marc REHBY
        En réponse à : Inoxydable

        Très amusant avec google translate que j’ai dit parce qu’on a l’impression que c’est traduit du coréen.
        Sinon bien sûr c’est épouvantable ce qui lui est arrivé c’est peut être le genre d’effet seco,nbdaire qui n’arrive qu’une fois sur 100 000 mais pour lui c’est 100% comme disait un de mes vieux maîtres de médecine, Professeur de thérapeutique mais ça n’existe plus et la thérapeutique la vraie n’est plus enseignée et ce sont les visiteurs et surtout les joolies visiteuses médicales fort décolletées qui prennent en main les étudiants en médecine au biberon!!

        1. Inoxydable
          En réponse à : Jean-Marc REHBY

          C’est bien ce que j’ai cru comprendre. Habituellement les articles se traduisent mieux et avec le peu d’ anglais que je connais, j’arrive à rectifier. Là c’était dur…
          J’imagine la détresse qu’a cet homme au vécu magnifique…

    2. souris7
      En réponse à : Jean-Marc REHBY

      Ce n’est absolument pas étonnant. Ils ne regardent même plus les taux de cholestérol. Lorsque vous sortez d’un service de cardiologie, c’est automatique, puisqu’on vous le dit: ça sauve des vies!
      Que peut faire le médecin généraliste qui reçoit régulièrement des messages rassurants sur les nombreux bienfaits de ce médicaments ou effrayants avec cette nouvelle étude qui montre une surmortalité? Je n’ai d’ailleurs rien compris . Comment peut on faire un lien entre l’ arrêt d’un médicament et une surmortalité, compte tenu d’un nombre incalculable de paramètres. On ne sait d’ailleurs pas de quoi ils sont morts. Pourquoi ne pas faire un lien entre la prse des statines et l’augmentation des cas de démences chez les séniors? Je ne me le permets pas, mais c’est bien tentant surtout avec ce qui se passe au Canada.

      1. Al. Pedrinha
        En réponse à : souris7

        Entendu d’un cardiologue « Guideline-observant » , à un malade (je suis témoin) « il faut faire basser le cholestérol, ça bouche vos artères !
        PAs un mot sur alimentation activité. Nada, wallou, queudalle !

        1. Jean-Marc REHBY
          En réponse à : Al. Pedrinha

          Le Professeur SHUMWAY chirurgien cardiaque de renommée mondiale ( c’est lui qui a mis au point les pontages aorto-coronaires et la greffe cardiaque même s’il s’est fait couper l’herbe sous le pied par BARNARD un de ses élèves, sud africain, qui a fait la première greffe et est devenu une rock star) a dit dans un congrès de cardiologues au début des années 90 après 4S et le cholestérol pire qu’HITLER, « j’ai ouvert des dizaines de milliers de coronaires et je n’ai jamais vu une goutte de cholestérol »
          Mais il n’était pas sponsorisé par BIG PHARMA puisqu’il ne prescrivait rien!!!

  9. mmaz

    Bonjour,MdL
    La question du jour dans prescrire sur gemfibrozil propose une réponse positive à l’affirmation: »seul fibrate
    ayant un bénéfice sur le risque CV,ref »Lipid regulating drugs », »archive of deleted monographs ».In MartindaleThe complete drug referenceThe Pharmatical press,London consulté le 22/02/2016.
    Bizarre,mais désolé pour la note mensuel je reponds en riant jaune:oui,sans commentaire
    Cordialement


Les commentaires sont fermés.