Question des vaccins : halte au feu !

 
La question vaccinale prend des allures caricaturales.
Hélas !
La pensée Blockhaus est au premier plan : on s’enferme, plus rien ne rentre, plus rien ne sort et depuis l’intérieur, on mitraille tout ce qui bouge à l’extérieur !
Et ainsi (à titre d’exemple), le Pr Joyeux se voit condamner pour des délits peu compréhensibles pour un bien-portant de bonne foi…
Halte au feu !
Place à une discussion sereine et intelligente où tous les aspects du problème vaccinal seront évoqués et analysés par de vrais experts vraiment indépendants.
Il ne sert à rien de condamner des contestataires, on ne fera pas taire le peuple pour autant ; c’est une leçon de l’Histoire à rappeler d’urgence… les “martyrs” font naître toujours plus de résistants et de maquis…
Les milices ne servent à rien dans les sociétés démocratiques.
Autre leçon de l’Histoire !
Mais la discussion prendra du temps ; surtout avec des blockhaus…
Pour calmer les esprits, et se donner du temps, une sorte de moratoire est indispensable.
Que faire ?
Propositions préliminaires, et ouvertes à la discussion que j’écris en petit, même si ça devrait fâcher personne, en principe…

1- supprimer les vaccinations obligatoires ;   au moins suspendre l’obligation vaccinale ;
2- et supprimer (suspendre) les obligations indirectes (accès aux crèches, écoles, etc…) ;
3- suspendre le calendrier vaccinal et…
4- recommander de ne pas vacciner les femmes enceintes ni les enfants de moins de deux ans, même s’ils ne sont pas au sein ;
5- recommander (encore) l’allaitement au sein durant 6 mois au moins ;
6- veiller (de façon prioritaire) à l’état sanitaire des “migrants”, mais sans imposer les vaccinations ;
7- exiger d’exclure l’aluminium, le mercure, etc., des produits injectables ; en attendant qu’une discussion sereine et intelligente (pas la “pensée Blockhaus” par pitié !) soit conduite…
Halte aux caricatures et parodies !
Parlons  !