Le front (militaire) bouge… aux USA

 
Il n’est pas certain que la problématique soulevée par les nouveaux médicaments anticholestérol injectables (anti-PCSK9) suive le même parcours en France (ou en Europe) et aux USA.
Le futur immédiat va nous dire comment ça va se passer. Nous sommes tous des historiens ou des sociologues (de la médecine et de la science) et c’est donc en tant que tels que je propose à chacun d’observer ce qui va advenir.
Aux USA, la dernière tentative lamentable à laquelle nous avons assisté concerne les familles qui se sont vues diagnostiquées “Hypercholestérolémie Familiale” (ou HF).
J’en ai parlé déjà dans “L’Horrible vérité” car ces familles supposées HF sont une des cibles préférées de nos apprentis-sorciers et très mauvais médecins.
J’ai écrit “supposée HF” car en l’absence de tests génétiques, le diagnostic de HF est difficile. On a donc développé des algorithmes diagnostiques [ça fait sérieux de dire comme ça…] basés sur des mesures du cholestérol dans le sang et des histoires de famille : y a t-il d’autres membres de la famille  avec des taux “supposés”  élevés de cholestérol ? Accessoirement, mais là ils n’insistent pas trop, car ça devient très vaseux : y a t-il des antécédents de maladies cardiovasculaires dans la famille ?
J’ai écrit “supposés” élevés (pour le cholestérol mesuré dans le sang) car c’est sur ce paramètre qu’ils veulent jouer pour augmenter le nombre de patients qu’il faudra traiter avec les anti-PCSK9.
En modifiant les algorithmes, c’est-à-dire en abaissant le taux de cholestérol à partir duquel on sera décrété HF (en l’absence de test génétique), on peut considérablement augmenter le nombre de patients, voire de familles, qu’il faudra obligatoirement traiter avec des anti-PCSK9.
Je résume :
1) les HF sont la cible majeure des anti-PCSK9 car les HF sont supposées être à risque élevé de maladies cardiovasculaires ; ce qui est loin d’être évident comme je l’explique dans “L’Horrible vérité”.
2) on abaisse le niveau de cholestérol qui autorise le diagnostic d’HF
3) on rend “rentables” (ouf !) les anti-PCSK9 injectables ; ce qui est loin d’être évident aujourd’hui selon les analystes commerciaux et financiers du secteur qui, j’ai l’impression, craignent le bug du siècle (le 21ème) avec ces super médicaments-là ; et les bugs dans le business c’est pas bon !
Cela dit, on peut se demander comment nos “subtiles “Autorités sanitaires aux USA et en Europe vont réagir face à de telles manœuvres.
Côté experts rémunérés (et tout aussi “subtiles”), on connait déjà la réponse : 1) il faut “donner des statines à tout le monde” disent-ils ; ce qui n’est pas très clair mais laisse penser que le chien pourrait aussi en profiter, puisque c’est la sécu qui paie… 2) mais comme certains se plaignent que les statines les font souffrir, donnons-leur des anti-PCSK9 ; rappelant la fameuse exclamation de Marie-Antoinette à propos du pain (qui manquait) et des brioches…
 
 
 
 
 
 
 
 

58 Replies to “Le front (militaire) bouge… aux USA”

  1. D’abord MERCI pour l’accueil et les appréciations portées sur mon travail (qui fut très laborieux…) sur la vaccination antivariolique.
    Voulez-vous une autre petite bombe ? Je ne voudrais pas que ce soit compris comme une allusion de mauvais goût, je n’y avais pas pensé en l’écrivant. Vous connaissez la polémique sur sclérose en plaques et vaccination hépatite B pour affirmer aujourd’hui que les études ont montré qu’il n’y avait pas de lien.
    Mais quand on confronte les données des publications Tardieu 2007 et 2008 sur les enfants d’au plus 16 ans on constate qu’il y avait chez les enfants vaccinés contre l’hépatite B 154 cas d’atteintes démyélinisantes retenues dont 80 scléroses en plaques, soit 52% ; que chez les non vaccinés contre l’hépatite B il y avait 195 atteintes démyélinisantes dont 63 scléroses en plaques, soit 32%. A vue on se doute que l’écart entre 52% et 32% a toute chance de donner un signal fort en raison de l’importance des nombres absolus 154 et 195. C’est ce que confirme un calcul classique de probabilités : il y a moins d’une chance sur 10000 d’observer un écart au moins aussi important par le seul fait du hasard.
    Comment interpréter ce signal très fort : la vaccination hépatite B aurait favorisé, chez un certain nombre d’enfants, l’évolution en sclérose en plaques d’une première atteinte démyélinisante qui soit serait apparue même sans cette vaccination mais sans évoluer en sclérose en plaques, soit aurait été initiée par cette vaccination. Il n’est pas possible, avec ces seules données, de distinguer entre ces 2 possibilités.
    J’ai aussi trouvé depuis moins d’un an qu’il y avait un très gros problème dans les études dites cas-témoins appliquées aux vaccinations : un futur cas et ses futurs témoins étant du même âge auront toutes chances d’être vaccinés à peu près en même temps, ce qui annule mathématiquement toute possibilité d’obtenir un signal quand le critère d’exposition est un délai du type “la maladie est apparue dans l’année qui a suivi la vaccination”. J’explique cela dans un article :
    http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2015/10/31/32861683.html

  2. voici un bel article qui démontre que la lutte au cholestérol est encore très forte et que la bataille sera longue et difficile, mais on admet du bout des lèvres que les statines ont es effets secondaires.
    12-11-2015 | 11h48
    Des scientifiques ont peut-être trouvé un nouveau vaccin qui permet de réduire considérablement le taux de cholestérol. Il vise la protéine PCSK9 qui régule le cholestérol dans le sang: elle encourage le corps à affaiblir les récepteurs auxquels le cholestérol s’accroche quand il est évacué de notre système.
    Quand la protéine mute, le taux de cholestérol augmente car il n’est pas bien distribué et la personne risque de rencontrer des problèmes de santé. Le cholestérol LDL, appelé aussi mauvais cholestérol, peut bloquer les artères, provoquant ainsi des attaques cardiaques et des AVC
    Il a des effets bénéfiques cependant car il produit de la vitamine D et des hormones qui facilitent la digestion. Le vaccin vise la protéine et s’en débarrasse. Par conséquent, il n’y a plus d’excès de cholestérol dans le sang et le corps se retrouve en meilleure santé.
    Le vaccin se montrerait plus efficace que les statines, traitement que des millions de personnes prennent pour réduire leur taux de cholestérol. Pendant l’expérience, l’état de santé des souris et des macaques s’est considérablement amélioré. Les humains sont les prochains sur la liste des expérimentations. Si le test est positif, ce vaccin pourrait être utilisé comme une alternative. Le Dr Bryce Chackerian, l’un des auteurs de cette étude menée par l’université du Nouveau Mexique et publiée dans le journal Vaccine, s’est réjoui de ce résultat.
    «L’un des aspects les plus excitants dans ce vaccin, c’est qu’il semble plus efficace que les statines» a-t-il expliqué. D’un autre côté, un autre auteur, le Docteur Alan Remaley, qui travaille au National Heart, Lung and Blood Institute, à Bethesda, dans le Maryland, a ajouté que le vaccin permettait également d’éviter les effets secondaires des statines. Il pense que ce vaccin pourrait devenir un traitement plus puissant pour lutter contre le cholestérol.
    AUSSI SUR CANOE.CA:

  3. Bon, alors, je ne peux résister à donner mon avis sur les vaccins. (sur les statines nous semblons tous d’accord :=) ) Mais sur les vaccins????
    Avons-nous les preuves irréfutables, scientifiques, statistiques etc que les vaccins marchent? Je ne pense pas et en tous cas, c’est assez souvent que ça ne “marche” pas pour certains vaccins. Mais on peut penser qu’effectivement les vaccins protègent à 100% les “populations”. ALORS, POURQUOI LES IMPOSER à tous si ils sont si efficaces? Ceux qui n’y croient pas assument les risques et n’en font pas courir à ceux qui sont vaccinés. C’est cette aspect de la question qui me révolte. Une privation de liberté non justifiée. Et si on imaginait que ce sont les vaccinés qui sont dangereux pour les non vaccinés que ferions nous? Il faudrait vacciner le monde entier, faire des vaccins gratuits ou laisser mourir les non vaccinés.
    Certains justifierons la démarche par le besoin d’éradiquer les maladies. Belle “philosophie” qui ne marche pas et ne peut pas marcher, mais là j’aborde presque le spirituel! C’est t’y pas malheureux toutes les bêtises qu’on nous raconte sans nous fournir les éléments de compréhension et de (relatives) preuves scientifiques! Ha, je sais, on doit être un peu bête et ignorant.
    J’en rajoute une couche: sans solvant un vaccin ne marche pas. Et si on utilisait simplement le solvant en contact avec l’agent pathogène? On a essayé ça? Oui, les homéopathes font ça… (mais dilué et dynamisé) et le résultat n’est pas garanti à 100% mais pour les vaccins non plus.
    Les vaccins ont des effets sur les maladies comme les statines font baisser le cholestérol, mais le problème ou la solution sont-ils là? J’en doute et en tous cas je veux garder le droit de n’être pas vacciné. C’est à mon avis ce combat qui est à mener.

    1. Comme je l’explique dans mon texte la polio a disparu depuis le vaccin la diphtérie aussi. Quand au tétanos il y en a un certain nombre de cas tous les ans en France mais les gens vaccinés même depuis 20/25 ans sans rappels font une forme atténuée et n’en meurent pas.
      D’où rappels tous les 20/25 ans en Scandinavie. En France c’était tous le 5 ans et il fallait tout refaire ( plusieurs injections) si retard, maintenant c’est tous les dix ans. Et surtout à la moindre blessure sérum et vaccin systèmatique!!!

      1. La vaccination DTP pour les adultes, c’est désormais à âge fixe, à 25, 45 et 65 ans, et non plus tous les 10 ans …
        Mais l’avenir des vaccins, ça n’est pas le DTP, ou un retour de la vaccination anti-variolique (quoique ?).
        L’avenir, c’est le vaccin contre la dengue de Sanofi. D’ailleurs ceci n’a ému personne :
        http://www.europe1.fr/sante/en-cas-depidemie-de-dengue-en-france-le-vaccin-serait-disponible-2533103
        Le plan est en place : http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-transmission-vectorielle/Chikungunya/Donnees-epidemiologiques/France-metropolitaine/Chikungunya-et-dengue-Donnees-de-la-surveillance-renforcee-en-France-metropolitaine-en-2015
        Le réchauffement climatique ? Nouveau prétexte pour faire croire que bientôt la France va devenir un pays affligé par les épidémies que l’on rencontre aujourd’hui en Afrique (en plus les migrants vont tous nous envahir nous répète la télé …). Le moustique Tigre est là bien évidemment, le vaccin de Sanofi aussi, ainsi qu’une “nouvelle politique vaccinale” qui va créer un statut juridique pour toutes les vaccinations.
        Et le carnet de vaccination électronique va être relancé. Sinon, l’article 36 de la loi santé va tenter de limiter la pénurie de certains vaccins : http://jgourault.fr/2015/07/07/penurie-de-vaccins-des-mesures-annoncees-dans-le-projet-de-loi-sante/
        Quand le plan vaccin aura été mis en place, on nous fera le plan “Coeur” avec Eric Bruckert et Gabriel Steg en meneur d’ordre ?

  4. Pénible l’ordinateur mon très long commentaire passe à la trappe une fausse manoeuvre le petit bout restant est à effacer
    Un commentaire sur les vaccins en lisant ce que vous écrivez tous.
    Vaccins obligatoires en France il y a deux décennies: Variole, tuberculose, diphtérie tétanos polio.
    Pendant mes études fin des années 60 début des années 70, le professeur d’infectiologie nous disait ne vaccinez plus contre la variole il n’y en a plus en France et en Europe depuis très longtemps et le vaccin est plus dangereux que la maladie. Faites de faux certificats de contre-indication s’il le faut. C’était un grand médecin et un grand pédagogue qui refaisait ses cours régulièrement contrairement à d’autres qui répétaient mot à mot leurs cours pendant des années. Exit la variole.
    La tuberculose on sait depuis le milieu des années 60 que le BCG est inutile et inefficace à la suite d’une vaste étude menée en Inde, pays de grande endémie tuberculeuse, par l’OMS devant l’échec des campagnes de vaccination contrairement à la variole. Vaccinés pas vaccinés kif kif la même chose pas de différence entre les groupes sauf minuscule différence pour les méningites tuberculeuses. Combien y en avait -t-il en France??????? mystère probablement voisin de zéro.
    Mais en France silence radio. Le BCG est français Môssieur mis au point par Calmette et Guerin à l’Institut Pasteur de Lille. Alors il n’est enfin plus obligatoire mais recommandé!!!
    Diphtérie, tétanos, polio trois maladies encore présentes et possibles, donc vaccination conseillée et même plus. Nous avons vu les épidémies dans les pays de l’est après la chute du mur de Berlin et le démantèlement du système de santé soviétique.
    Rougeole, oreillons, rubéole une stupidité épidémiologique et de santé publique!
    Je m’explique ces trois maladies étaient des maladies infantiles endémiques donc quasi obligatoires en France.
    La rougeole à la rigueur pour les rarissimes complications neurologiques et les ” exceptionnellissimes” encéphalites laissant beaucoup de séquelles. Mais on a fait d’une maladie décrite comme tout à fait bénigne dans les traités anciens, une maladie gravissime véritable problème de santé publique.
    La rubéole maladie on ne peut plus bénigne ne donnant quasiment jamais de complications sauf des malformations des bébés si elle survient pendant la grossesse de la mère. En France 99% des femmes avaient fait la maladie dans l’enfance et ce n’est pas chez nous que les malformations ont été découvertes mais en Australie et aux USA où moins de trente % des femme étaient immunisées.
    Les oreillons maladie tout à fait bénigne aussi sauf les rares orchites avec stérilité chez les garçons mais très rares chez les enfants et un peu moins rares chez l’adolescent, et les plus que rares pancréatites.
    La logique en France eu été de vacciner tous les bébés contre la rougeole et les fillettes à 10/11 ans contre la rubéole et les petits garçons au même âge contre les oreillons, pour ceux et celles qui n’avaient pas fait la maladie quasi obligatoire je le rappelle.
    C’est ce que je fis pendant quelques années mais les vaccins monovalents (contre une seule maladie) ont disparu au profit du trivalent!! Et bien sûr il faut faire des rappels puisque le vaccin ne donne pas une immunité stable et définitive contrairement aux virus sauvages.
    Ensuite la coqueluche maladie le plus souvent bénigne auss,i due à un bacille sensible aux antibiotiques et qui guérit très bien sans problème et pas d’immunité stable. C’est devenu un grave problème de santé publique et il faut vacciner et re-vacciner les bébés les enfants les parents les papys les mamies les tatas les tontons les cousins les voisins le facteur bref tous ceux qui sont susceptibles d’approcher le berceau du bébé, ce sont les recommandations de sortie de maternité (les anglo-saxons appellent ça du strorytelling) en français de comptoir on nous bourre le mou. En plus le vaccin n’est pas d’une efficacité folle et pas si bien toléré que ça.
    L’hémophilus ah voilà aussi une histoire qu’elle est belle! Bacille courant donnant le plus souvent des maladies banales et sensible aux antibiotiques mais où avais-je la tête les antibiotiques c’est pas automatique non? Quelques méningites qui peuvent être graves pratiquement que chez les bébés de moins de 2/3 ans. Merveilleux argumentaire imparable d’une étude finlandaise où le vaccin a permis d’éradiquer la méningite à hémophilus il n’y en avait là bas plus de 250 par an. BON
    Et puis avec l’esprit de l’escalier voyons voir la Finlande 5,2 millions d’habitants à peu près, densité au km2 l’une des plus faible au monde donc risque de contamination limité et en plus indice de fécondité de 1,5 enfant par femme à l’époque. La France 60 millions, plus grande densité au km2 et indice de fécondité 2,1 enfant par femme et à peu près 250 méningites à hémophilus et vu l’état des statistiques de santé en France….. donc un nourrisson finlandais avait 16 à 20 fois plus de risque d’avoir une méningite à hemophilus qu’un nourrisson français. Un ange passe ..
    Mais nous avons un vaccin pentavalent D T P C H.
    Et puis tant qu’à faire ajoutons y une pincée d’hépatite B et six valences six. C’est vrai que les bébé sont une population à risque toxicomanie et nomadisme sexuel sont le quotidien de nos têtes blondes et brunes!!! On nous a là aussi raconté n’importe quoi sur la fréquence de l’hépatite B, les cancers du foie, son mode de transmission que c’est à pleurer de la médecine française. En plus de quatre décennies d’exercice j’en ai vu trois dont deux professionnelles chez une infirmière et une aide soignante non vaccinées, aucune positivité chez les femmes enceinte où la sérologie est systématique. Bien sûr chez quelques toxicomanes j’en ai vu mais avec le SIDA et la diminution des injections au profit des fumettes et du snif ça a beaucoup diminué d’autant que des campagnes de vaccinations gratuites pour le stoxicomanes a aussi amélioré la situation.
    Attendez c’est pas fini il y en a encore en magasin!!
    Le pneumocoque comme pour l’hémophilus et la coqueluche c’est sensible aux antibiotiques mais attention grave grave chez les nourrissons pneumonies méningites etc. transmission dans les crèches et de recommandé dans certains cas c’est devenu quasi indispensable . Je ne le fais qu’aux enfants en crèches et pas aux enfants à la maison ou en nourrice.
    Et c’est pas fini le vaccin contre le méningocoque un véritable scandale là aussi et cerise sur le gâteau le vaccin contre le papillomavirus et contre le cancer du col de l’utérus une honte absolue enfin pour la bonne bouche le vaccin grippal tous les ans.
    On n’ose plus parler du vaccin oral contre les rotavirus de la gastro du nourrisson vues les complications et l’inefficacité.
    Enfin dans les poubelles de la médecine le vaccin contre l’herpès et celui contre la varicelle mais ne désespérons pas de Big Pharma on nous les ressortira bientôt.
    Voili voilou j’ai été un peu long mais il fallait bien ça pour expliquer les choses.
    Bon vent matelots

  5. Vous pensez quoi de la vitamine K2 contre les calcifications artérielles promue par Jean-Marc Dupuis ?

  6. Bon, je suis l’auteur du texte sur l’éradication de la variole qui a été pointé dans cette discussion. Je l’avais rédigé en 2000. Mathématicien de formation, j’étais sur le sujet depuis 1975 au moins. Depuis l’an 2000 j’ai pu avancer dans mon analyse grâce d’une part aux documents datant de l’époque de la campagne d’éradication de la variole et mis en ligne sur le site de l’OMS il y a quelques années et d’autre part grâce aux expérimentations réalisées sur des singes en 2005 et 2008.
    Je vous propose donc le poster [1] que j’avais présenté en octobre 2013 dans un congrès de santé publique à Bordeaux. C’est un condensé d’un article beaucoup plus copieux et précis que j’avais conjointement rédigé [2]. Vous y trouverez de multiples références et renvois à d’autres articles écrits précédemment.
    J’ai réalisé aussi une série de vidéos sur le sujet. Vous trouverez les liens dans [3].
    [1] http://p0.storage.canalblog.com/02/21/310209/90757466.pdf
    [2] http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2013/10/16/28149160.html
    [3] http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2013/04/04/26834641.html

      1. Absolument passionnant et instructif même si j’ ai lu rapidement les textes et pas eu le temps de regarder les vidéos.
        Mais rappelons-nous les faits historiques et comment Jenner, médecin de campagne, a découvert le principe de la vaccination qui s’appelle vaccination à cause de la vaccine!!
        Sans rien connaitre des microbes des virus et de l’immunologie, tout cela n’existait bien sûr pas en 1796, il a théorisé le principe de transmission de la maladie et de sa protection même si 20 ans avant un agriculteur Benjamin Jesty avait eu la même intuition et avait “vacciné” sa femme et ses deux enfants.

    1. Je vais relire une fois de plus ce passionnant historique qui éclaire la mémoire collective.
      Je suis bien disposé a changer d’avis, d’autant que sur ce sujet je suis un ´monsieur tout le monde ´.
      Je me suis servit de cet historique pour éclairer un point stratégique que je devais développer dans une réunion sur un sujet analogue: je suis passé pour un Kador. Ca fait plaisir…
      Je suis aussi passé devant un chapelier…. Si un jour je dois manger mon chapeau
      il n’en demeure pas moins que le combat contre l’hystérie cholestérique est plus dans mes preoccupations que le combat anti vaccin. Je crains l’almalgame et le discrédit. Il y a devant nous un combat a mener, il me semble difficile a gagner, mais gagnable, en particulier au pays de MdL (sommité mondiale). Difficile mais jouable … A condition, je pense, de bien rester concentré sur notre cible

      1. Comme disait Napoléon, “il ne faut pas mener plusieurs batailles à la fois” ; je vous suis 100% sur ce terrain ; c’est pourquoi je me fais discret ; “je fourbis”, comme disait Napoléon…

        1. Pour m’être intéressée à divers thèmes médicaux, lu des blogs (comme le vôtre et d’autres, Marc Girard, Docteur du 16 pour ne citer que ceux-ci), enrichi ces lectures par des ouvrages tels “big pharma, une industrie toute puissante qui joue avec notre santé”, les livres de Michel Georget sur la vaccination et bien d’autres ouvrages, aucun doute ne subsiste pour moi que l’industrie pharmaceutique ne cherche plus, et depuis fort longtemps, à soigner mais à faire de l’argent. En cela, elle est aidée et confortée par toutes les institutions, agences, gouvernements… qui ne voient que l’intérêt économique (voire personnel) du business lié à la production de médicaments aussi inutiles que toxiques. Et peu leur importe les dégâts, les drames engendrés par leur industrie mortifère dès lors qu’il y a de l’argent à se faire. Pour ce qui concerne la santé, on créera des médicaments qui seront sensés guérir les maux engendrés par des médicaments…!
          Le combat que vous menez au sujet du cholestérol, qui touche principalement les personnes “d’un certain âge” est aussi important, à mon sens, que ceux qui luttent contre le “tout vaccin” qui concerne principalement, comme vous le faîtes remarquer, des bébés dont le système immunitaire est immature.
          A mon sens et par rapport à tout ce que j’ai pu lire (des heures de lecture !), le dogme du cholestérol et identique au dogme du vaccin, ce dernier d’autant plus conforté en France que porté par notre incontournable Pasteur dont il y a tout de même beaucoup à redire (dès lors qu’on veut bien chercher).
          Votre combat est difficile. Mais je pense que c’est comme un film qui n’aura pas eu de publicité particulière : c’est le bouche à oreille qui fera mouche. Tous ceux qui vous suivent font de la publicité. Pour ma part, je n’ai jamais pris de statine (ni mesuré mon taux de cholestérol), mais j’ai acheté votre dernier livre, l’ai lu et prêté à mes proches qui en prennent. Je suis persuadée que c’est auprès des “patients” qu’il faut agir car il ne faut rien attendre des “institutionnels” si ce n’est des “retours de bâton” car vous, lanceurs d’alerte, êtes des dangers pour le business.
          Continuez en sachant que vous avez des appuis “anonymes”.

  7. J.ai trouve le doucument sur la variole et la ref sur la polio enrichissante! Merci…
    Mon interrogation est la suivante: dans le volet vaccin , il y a a definir une politique efficace, avec un vrai débat bénéfice/ risque et stratégie face a une maladie bien réelle
    Variole ,polio, sont des maladies…
    Le cholesterol (banal) n’est ni une maladie, ni meme un facteur de risque causal.
    Notre stratégie de démystification/ destatination doit elle pour autant s’inspirer des stratégies suivies par les anti vaccins ?
    MdL appele a une re évaluation… A refaire le ´proces ´ ( au sens noble) de la théorie lipidique. Qui dit ´proces ´ dit tribunal , si possible indépendant.
    Est-ce un ´tribunal ´ de scientifiques ou un tribunal de medecins.
    En d’autres termes nous souhaitons que le gouvernement convoque… Mais convoque qui? La HAS, l’académie de médecine, l’académie des sciences ?
    Debat contradictoire (comme aux US) ou enquetr a charge et a decharge ?
    Les medecins pourraient critiquer et dire que les scientifiques ne savent pas ´ lire le corps ´ et les scientifiques dire que les medecins ne savent pas compter
    Si l’on n’y prend garde, la reouverture du procés sera ficellée, dés le choix des juges ou jurés… Y a t on réfléchi ?

    1. Très bonnes questions.
      Je suppose que tout un chacun y a réfléchit de son côté.
      Personne n’a de réponse. L’Histoire du plus grande scandale sanitaire s’écrit sous nos yeux… A nous de décider d’être spectateur ou acteur !
      Pour tout vous dire, je ne crois pas qu’il y ait pour le moment la moindre possibilité de réouverture du moindre procès. Ils se sont barricadés dans une forteresse autiste et n’ont pas l’intention de discuter.
      Ça fait 12 ans que ça dure, de mon point de vue très personnel ; et notre décision très rapidement a été d’informer le public ; car les “corps constitués”, connivence ou complicité, sont incapables de raisonner, du mot “raison”, vous voyez ce que je veux dire…
      Les médias jouent un rôle très équivoque, parfois attirant l’attention, parfois noyant le poisson faute d’un esprit critique minimal et d’une culture scientifique suffisante, parfois enfin (et de plus en plus) poussant à une réflexion plus sereine.
      Bref, nous sommes dans un cul de sac et nul ne peut prédire ce qui peut se passer à tout moment, y compris un enlisement torpide…

      1. Je vais revoir ce film formidable qu’est “la controverse de Valladolid”.
        Le tribunal , ainsi érigé, à la demande de l’Empereur ou du pape, je ne sais plus, enfin d’une autorité morale (de droit divin!) a décidé de l’avenir de toute la population amérindienne.
        Au sens propre du terme nous appelons à refaire le procès. Ici le parallèle avec les vaccins est utile. Pr Joyeux a demandé qu’on revisite l’offre de vaccin pour la rendre constante avec l’obligation. Qu’a t il obtenu de la ministre (Marisol Tourraine, pour quelques mois encore)? :
        une journée de réflexion sur l’importance qu’il y a à vacciner.
        Les lobbies ont enveloppé un problème circonstancié, simple, limpide dans une gangue d’autres considérations, plus vastes: il va en résulter un ‘Grenelle’ du vaccin, d’où certains vont vouloir retirer une obligation encore plus étendue de vacciner à tout va.
        Qui dit ‘procès’ (au sens du procès de G. Bruno, de Galilée, de Darwin, etc.), dit qu’il faille accepter le verdict. Il n’est pas donné d’avance qu’il soit en notre faveur.
        Nous pouvons construire un ‘cahier des charges’ relatif à la constitution du ‘tribunal’, de la tribune, de la méthode, etc. et, aussi, expliciter la question que le tribunal doit trancher.
        Ici, à la différence des vaccins, il ne s’agit pas de déplacer un curseur sur risque/bénéfice, mais bien de trancher par OUI/NON.
        et oui/non à quoi ? les statines ? la théorie lipidique ? la prévention primaire médicamenteuse. La rédaction de ‘ l’acte d’accusation’ n’est pas anodine.
        La partie adverse a moulte avocats, bien payés, et sufissement articulés pour noyer le pois(s)on. Cf le contenu des émissions TV récentes citées plus haut : où l’on dit tout et son contraire , et l’on conclut: même en cas d’indécision sur le fond , prenez vos statines (version moderne du pari de Pascal)
        L’enlisement est l’arme de nos ennemis: il me semble utile de cibler une question simple, tranchable, à laquelle on puisse répondre par oui ou non.
        Ce travail , liminaire, peut nous éviter une bien grosse déconvenue. (cf Pr Joyeux)

      2. Un commentaire sur les vaccins en lisant ce que vous écrivez tous.
        Vaccins obligatoires en France il y a deux décennies: Variole, tuberculose, diphtérie tétanos polio.
        Pendant mes études fin des années 60 début des années 70 Le professeur d’infectiologie nous disait ne vaccinez plus contre la variole il n’y en a plus en France et en Europe depuis très longtemps et le va

  8. Veuillez m’excuser , il manque le début de mon commentaire, suis pas sur mon ordi., tape sur un portable, mes doigts sont trop gros et pas assez agiles. Des fautes de frappe que je n’ai pas pu récupérer…
    Voilà ce que j’ai écrit : Ce matin sur TELEMATIN de l’A2, j’ai vu et entendu la chroniqueuse santé Brigitte Fanny-Cohen parler du Cholestérol et des statines en sortant les mêmes âneries habituelles et évoquant la polémique actuelle.
    Suite: Mais le summum…. etc.

    1. Inox,
      Savez-vous qu’il existe des logiciels, de type dictaphone, qui peuvent résoudre les problèmes de taille de doigts par rapport au clavier ? Malgré les moufles, pour l’essentiel, nous vous avions suivi.
      Bonne soirée.

      1. Suis pas chez moi quelques jours. Fais avec les moyens du bord. Désolé.

    2. je n”ai pas pu revoir dans de bonnes conditions le replay , mais je crois que j’ai extirpé la quintessence des arguments tenus, je ne perle même pas des illustrations. Mais bon ne parlons plus de ce qui fâche…
      Bonne nuit.

    3. moi c’est pareil, si je n’utilise pas 1 stylet je tape 3 lettres en même temps, les vieux ça peut plus suivre:(

      1. Vieux ??? Je tape avec mes dix doigts automatiquement, sur mon ordi ça marche bien, sur les touches d’un portable… c’est pas le pied ou plutôt je tape comme un pied.

  9. Bonsoir DocteurMais le summum a été ateint par un certain Pr Philippe Legrand qui disait en substances, ‘entre autres C…ries que le Cholestérol était utile, point trop n’en faut, “il circule dans les artères, est poisseux et colle aux endroits où il ne faut pas sur les parois, il faut de statines pojur les HF, éviter les corps gras et les oeufs, l’ex…
    Seuf bémol il ne faut spas systématiquement jutkiliser de Statines chez les personnes de plus de 75 ans les dernières études ayant montré que celles qui avaient le plus de C ho. vivaient plus longtemps ! Que les statines çà donnait des douleurs etc…
    Qu’on me reprenne si je me trompe, que quelqu’un visionne cette chronique en replay , j’ai pu mal comprendre.
    Je ne sais pas qui est ce Pr Philippe Legrand mais c’est consternant, et j’ai trouvé que pour une fois, Brigitte Fanny-Cohen était plus mesurée dans ses propos.! Mais bon même si elle a eu connaissance de la pétition (certains mots au départ de son laïus pouvait le laisser penser), c’est pas encore gagné avec des experts de ce calibre et d’une telle inculture scientifique. C’est bien la peine d’être Professeur!!!!!

    1. Le sus-nommé est un grand professeur rendu célèbre par ses succulents travaux sur le poulet. Je vous laisse entre vous…
      De mon humble avis, on ne devrait jamais demander son avis sur les médicaments à quelqu’un qui n’a point prêté le serment d’Hippocrate. Ce n’est pas une garantie, évidemment, mais ceux-là au moins une fois dans leur vie, ont été obligés de lire à haute voix ce à quoi ils s’engageaient… Les autres, dont le sus-nommé, ne savent pas de quoi il s’agit, la relation et les obligations aux malades. Bon, je m’énerve !

    1. Oui mis on y a une impression désagréable .
      On y lit:
      « Dès lors que les varioleux étaient isolés dans une enceinte OU ILS N’AVAIENT DE CONTACTS QU’AVEC DES PERSONNES CORRECTEMENT VACCINEES ou précédemment infectées, la chaîne de transmission était rompue . En identifiant et en isolant immédiatement les contacts qui tombaient malades, on dressait un obstacle à lapoursuite de la transmission . »
      POur tout du long dire que c’est l’isolement précoce qui a éradiqué la maladie, pas la vaccination de masse sous entendant la vaccination tout court.
      Mais apparemment cet isolement n’aurait pas marché si les personnes vaccinées y participant n’avaient pas été protégées.
      Donc difficile de dire que le vaccin ne marche pas. Il faut alors recherher ce qui dans le “vaccination de masse” ne marche pas comparé à la vaccination individuelle correcte qui participe à l’isolement.
      Après qu’il y ait des cas vacciné qui soient malades anecdotique (la photographe) les ancdote ne font pas loi ellles doivent faire reflechir c’est sur.

      1. Vous trouverez des réponses à vos interrogations légitimes dans les liens que j’ai indiqué ce jour. En bref, le vaccin antivariolique a été expérimentalement démontré efficace sur des singes quand la contamination est réalisée avec un délai suffisant après la vaccination. Ce délai dépend de la dose infectante. Avec une dose mortelle à 50% les témoins non vaccinés se comportent mieux que les vaccinés quand la vaccination a eu lieu 4 jours avant la dose épreuve.
        Le vaccin était non seulement à virus vivant mais à virus ayant conservé la capacité de se répliquer. L’essentiel de la problématique de cette vaccination, indépendamment des effets secondaires qui pouvaient être terrifiants, réside dans la rencontre entre le virus sauvage et le virus de la vaccine, rencontre qui se produisait quand on vaccinait une personne après qu’elle ait été contaminée ou quelques jours avant. Cette rencontre exacerbait les virus, ce qui est pratiquement établi en primovaccination chez les singes depuis l’expérimentation conduite en 2008 par Earl.
        Il faudrait aussi chercher à le vérifier ou l’infirmer quand le singe a été immunisé auparavant par une première vaccination. Je ne peux évidemment faire moi-même l’expérience !!! A défaut il y a les données de l’éradication qui sont très en faveur de cette hypothèse. J’en ai montré quelques unes. Comme je l’ai dit, depuis cet article de l’an 2000 où je m’interrogeais sur l’efficacité de la vaccination des contacts, j’ai pu avancer depuis grâce à la mise en ligne d’anciens documents scannés.
        Comme je l’écris dans le poster, en raison des résultats des expérimentations sur les singes, le HCSP à recommandé le 22 décembre 2012 de modifier notre plan variole en utilisant les antiviraux sur les contacts (donc à la place du vaccin). Comme je le raconte, le 18 octobre 2013, le président du CTV qui lisait mon poster m’a confirmé qu’il n’existait pour lui qu’une seule vaccination efficace après contage, celui de la rougeole (72 heures). Donc que la vaccination antivariolique ne l’est pas, contrairement à ce qui fut affirmé et appliqué pendant toute la campagne d’éradication et comme l’affirmait aussi notre plan variole … Les conséquences de cette vaccination systématique de tous les contacts furent sans doute catastrophiques, ce qui n’est pas en contradiction avec une efficacité potentielle du vaccin dans d’autres conditions.
        Les équipes qui participaient à la campagne d’éradication étaient bien entendu vaccinées ou étaient d’anciens varioleux. Le dernier cas de variole épidémique fut un cuisinier d’hôpital qui était volontaire pour participer à la lutte contre la variole. Bien que dûment vacciné contre la variole, il la contacta en transportant dans une jeep des malades d’un hôpital à un autre.

        1. Si tout ce que nous apprenons ici sur le vaccin anti-variolique s’applique un peu à d’autres vaccins, comment peut-on les rendre “obligatoires” ?
          Votre avis ?

  10. c’est vraiment chiant ce truc de vaccins, on se marrait bien avant, mon snoopy en est devenu bleu

    1. C’est vrai qu’il est beau ton Snoopy, surtout la couleur, parce que la position fait un peu “chien soumis”, sinon c’est beau, surtout la couleur… Bon les vaccins, c’est le truc d’Emilio, t’as vu c’est pas un latino, et là grosse déception. Ni salsero, ni flamenco mais tout simplement gringo ! Et un goût pour la musique à rendre sourd. Abasourdi. Je suis abasourdi. Par contre, l’invitation de MdL à la lecture de Georges, je trouve ça bien. Et puis, comme nous sommes des malades, on trouvera bien une bonne raison d’en rire. Non ?
      Allez, couché Snoopy !

        1. Mille excuses, que ce soit pour les latinos ou pour les gringos, j’avais mal noté le nom de l’auteur que je ne manquerai de lire.
          Bien à vous.

      1. malheureusement on ne voit pas la légende, c’est : on ne dit pas mon corridor, on dit mon corps se repose. s’il y en a que ça ne fait pas rire, ils ont qu’à se faire 1 vaccin

    2. Peut-être que si vous étiez dans la situation d’un parent (ou d’un médecin) qui, face à un bébé de trois mois ou moins (choupette !), doit décider de lui injecter entre 5 et 10 extraits antigéniques de sales “petites bêtes” vous trouveriez ça moins chiant de partager avec d’autres, éventuellement professionnels…
      D’autant qu’on nous dit : 1) qu’il faut ajouter un stimulant (aluminium) du système immunitaire pour s’assurer su succès de l’immunisation ; et que : 2) nous sommes face à des poussées épidémiques de maladies auto-immunes, sans explication pour le moment ; et qu’enfin : 3) nous n’ayons jamais eu autant de “réactions immunitaires imprévues” ; par exemple la prévalence de la “sensibilité immunitaire” aux protéines de blé (incluant le gluten) est passée de 1/1000 il y a 20 ans à 10/100 aujourd’hui selon des gens sérieux [autrement dit, je précise pour ceux qui ont déjà absorbé leur premier pastis, 100/1000 ; ce qui fait une augmentation de 100 fois… Hum, ça fait beaucoup !] ; bref, faut pas jouer avec le système immunitaire ; et pas non plus se prendre pour lui en injectant des anticorps monoclownesques (type anti-PCSK9) sous prétexte de diminuer le cholestérol… (voir notre livre “L’Horrible vérité” pour quelques détails supplémentaires.

    3. Oh! Phil, attends!
      Dans toute réunion y a des temps morts, tu veux te rappeler ton engagement de jeunesse, pour détendre? Demande, je suis spécialiste en chansonniers de gauche écarlate.
      Un régal, ce gars, incroyable qu’ils soit pas déjà une vedette internationale avec un talent pareil. Mais à qui ça me fait penser?
      http://youtu.be/x0yU5ZEEN78

      1. Damned, quelle culture musicale Docteur ! Mais que faisiez-vous donc à la fac, on se le demande ? C’est vrai, qu’entre les lignes, on reconnait bien le programme politique d’un ancien chef de l’Etat, connu pour son goût de la lecture des textes anciens et passionné de culture populaire.
        Mon ami et frère de blog, n’oublie pas que demain, dans la plus grande discrétion, nous sommes attendus et avons rendez-vous dans un endroit secret, que tout le blog connait, pour une raison inconnue.
        Ceci n’est pas un message privé, mais bien une information à l’adresse de tous nos lecteurs.
        Que la nuit vous tienne en joie.

  11. Ceci est un clip “One” du groupe METALLICA :
    http://m.youtube.com/watch?v=EzgGTTtR0kc
    A partir de 4’45” avec le solo à la fin, on touche au sublime …
    Paru il y a quand même de nombreuses années (esprits sensibles s’abstenir de regarder le clip).
    Mutuelle obligatoire, vaccins obligatoire, vie obligatoire, faut arrêter de rendre la médecine “obligatoire”.
    Livre “Prévenir l’infarctus…” envoyé lundi à un potentiel (très jeune) grand médecin (franc-comtois). Je pense vraiment qu’il va s’intéresser au livre et ne prescrira pas de statines. Affaire à suivre.

  12. Ci joint lien d’ une page du site Initiative Citoyenne concernant un éventuel projet de confection d’ un imprimé de Déclaration de Responsabilité des médecins pour la prescription de vaccins.
    http://initiativecitoyenne.be/2015/11/vaccinations-obligatoires-se-multipliant-aux-usa-et-ailleurs-la-meilleure-strategie-legale-de-reponse.html
    Ne pourrait t’on pas l`adapter à d’ autres types de prescription, en particuliers de Statines ?
    J’ imagine la tête du médecin ou du Grand Professeur de Faculté qui se verrait exiger par un patient la signature d’ un tel document !! Et pourquoi pas ?.Je n’ ai aucune compétence pour rédiger un tel texte mais l’ idée est à creuser. Qu’ en pensez vous ?

    1. Tel qu’il est proposé le document est tendacieux et détestable.
      Il existe une différence entre vaccins (pas tous) et statines : toutes les statines sont inutiles. L’éradication de la variole est une réalité. L’humanité se porte bien mieux sans la variole. Elle se porte tout aussi bien la où on ne prescit pas de statines.
      S’il existait un vaccin contre la statinophilie, j’en serais heureux
      La balance bénéfice / risque des vaccins va de tres bon a tres modeste. Pour les statines, il est nul.
      Il faut combattre la statinophilie sans merci et sans discernement. Pour le vaccin, c’est une autre affaire, et, les stratégies des certains groupes de pression , américain et jusqu’au boutistes, tient parfois de la chasse aux sorcieres de Salem, et le prejudice est maintenant perceptible. Merci de laisser les américains se dépétrer de leurs demons, a leur maniere, et trouvons une voie saine pour le pb qui nous fédere ici.

      1. Je suis navré de vous dire que je ne suis pas d’accord avec vous à propos des vaccinations de façon générale.
        Pour la qualité du document c’est autre chose.
        Nous avons été très naïfs (y compris moi-même) sur la question des vaccins. J’ai entrepris de revoir cette question par une approche méthodologique stricte.
        Que nous délivre la science libre et indépendante à propos des vaccins, efficacité et innocuité ?
        Le travail est long et pénible car les données immédiatement accessibles sont d’une épouvantable pauvreté.
        D’où viennent donc nos certitudes à ce propos ? Par exemple, les vôtres à propos de la variole ?
        Avez-vous vérifié quoique ce soit ?
        Avez-vous relu méthodiquement les fondements de ce qui nous est présenté comme “non discutable” ?
        Je suis en train de le faire et mon sentiment (mes “certitudes” grevées d’une “probabilité de me tromper” viendront plus tard) est l’accablement devant tant de bêtises et d’affirmations péremptoires en faveur des vaccins.
        Pour une première ébauche critique de votre vision des vaccins et de la vaccination en général, puis-je aimablement me permettre de vous suggérer la lecture d’un des livres de Michel Georget (on trouve facilement sur Amazone) ?
        Une fois cette première étape franchie, pourriez-vous nous dire votre ressenti ?

        1. Je ne doute pas que vous puissiez identifier des biais dans l’analyse risque/bénéfices de quelques vaccins. Les données, les méthologies qui ont prévalu au siècle dernier ne sont plus au gout du jour. Nos successeurs se gausseront de nos évaluations et choix
          Soit.
          Il est aussi possible que je sois, là aussi, victime de la désinformation. Y compris sur la variole… A-t-on vu le moindre cas de variole ces 30 dernières années ? Si oui qu’on dénonce le satisfecit que s’accorde l’OMS. Et si vous arrivez à le démontrer je mangerai volontiers mon chapeau.
          On ne peut pas jeter tous les bébés avec l’eau du bain de la mauvaise science. Le prof. Joyeux rencontre un vif succès avec sa dénonciation de l’usage abusif et pervers des vaccins multivalents en lieu et place des trivalents ‘classiques’, mais se défend, et même assez fortement, de mettre en cause le socle.
          On vaccine peut être trop tôt, trop de pathogènes d’un coup, etc. Tout peut être revisité et réévalué avec les nouveaux outils : il est sain de réévaluer. Il faut le faire.
          Le combat anti-vaccin, tel qu’il est mené aux USA, à un fondement idéologique: il relève du rapport du collectif et de l’individuel.
          Rien de tel pour les statines: mon voisin, qui prend des statines (pour rien..) ça me rend triste mais ne me porte pas préjudice (direct).
          Dans le combat contre les statines (et l’hystérie cholestérique) le rapport du collectif à l’individuel n’est pas le même: les outils de harcèlement, de dénigrement, de haine, tels qu’ils sont développés aux USA contre les vaccins sont-ils une inspiration transposable ? J’en doute … Notre sens du collectif n’est pas le même…
          Et même, j’ajouterai que si nous utilisons les mêmes méthodes, alors, les statineurs auront beau jeu de nous mettre dans le même sac que les anti-vaccins. Au pays du French Paradoxe et du régime méditerranéen, la déstatinisation a des chances de réussir. On peut y arriver! C’est aussi le pays de Pasteur. Et le mélange des genres peut nous être préjudiciable, retarder la déstatination

          1. Je ne suis pas prêt, personnellement, à entrer en discussion à propos des vaccins.
            Je ne m’exprime que lorsque j’ai fait plusieurs fois le tour complet d’une question.
            Je vous laisse donc à vos présomptions. Pour le moment.
            En attendant, réfléchissons ; et donc lisons ; faute d’expériences sur le terrain que personne ne semble vouloir réaliser sérieusement… ce qui lèverait tous les doutes !
            En attendant, donc, lisez Michel Georget ; et nous reparlerons des vaccins après avoir vérifié les dires de cet (apparent) honnête homme…

          2. Cette idée de la vaccination “solidaire” et “altruiste” est le concept le plus formidable que la propagande n’ait jamais créée.
            Ce concept permet notamment de maximiser les ventes de vaccins sans qu’il y ait la moindre corrélation entre la fréquence des maladies à “prévenir” et les ventes. Grâce à ce concept, on traite TOUT LE MONDE sans distinction. On vaccine 98% des bébés contre le tetanos ou la diphtérie alors qu’il y a 0,5 cas de tétanos par million d’habitant et qu’il n’y a pas eu un cas de diphtérie en France depuis 30 ans…
            Finalement, il y a plus de logique à rendre obligatoire la vaccination antigrippale que de maintenir la vaccination DTP.
            Il est interdit de se proclamer “antivaccin”. Les critiques les plus virulents refusent de dénoncer la vaccination en TOTALITE. Ils trouvent toujours au moins la vaccination DTP utiles … C’est à cause de ce genre de comportement que la vaccination perdure et c’est pour cette raison qu’il était hors de question pour moi de signer la pétition de Henri Joyeux. Une pétition POUR le retour des vaccins trivalents DTP réellement obligatoire n’a aucun sens, parce qu’au moins il était possible de refuser INFANRIX HEXA. Après cette pétition le kit IMOVAX + DTVax est revenu sur le marché… La pétition Joyeux a autant de sens qu’une pétition demandant que l’on réserve les statines à la prévention secondaire !
            Finalement, il est plus difficile de comprendre que les statines sont inutiles que de comprendre que la vaccination est inutile. Au moins, l’infarctus est une maladie fréquente… et au moins, les industriels ont essayer de réaliser des essais cliniques avec les statines !
            La vaccination c’est “solidaire, altruiste” et il faut vacciner tout le monde parce que “sinon, les maladies vont revenir”. La propagande vaccinale répète à l’infini ces 2 affirmations qui sont pourtant totalement dénuée de sens …
            Il y a une corrélation temporelle entre la disparition des maladies et la vaccination, mais il est extrêmement hasardeux d’y voir un lien de cause à effet !
            Sinon, pour compléter la lecture des livres de Michel Georget, il y a aussi le livre “provaccins” mais malgré tout extrêmement intéressant de Hervé Bazin “L’histoire des vaccinations” qui décrit notamment la véritable histoire de Pasteur qui n’a aucun rapport avec celle que l’on nous vend … Tout le monde a oublié le décès du petit Jules Rouyer, 12 ans, décédé de la rage …
            La vaccination est un sujet sale, glauque, terrifiant.
            Mieux vaut s’en tenir à l’écart pour garder sa santé mentale intacte. Je m’y suis intéressé trop en profondeur pour accepter la moindre position “modérée” sur ce sujet.
            Je réclame la liberté vaccinale, pas le retour du DTP. Le fait que des gens réclament la liberté vaccinale sera le prétexte qui servira à rendre TOUTES les vaccination obligatoires, avec un “statut juridique” pour chaque vaccination. Il n’y a aucun “signal profond” indiquant que les obligations vaccinale vont disparaître (même si cette possibilité est brièvement évoquée dans l’avis du HCSP).
            Un espoir tout de même : les polémiques concernant la révision des obligations vaccinale pourrait être tellement forte qu’il est possible que les laboratoires eux-même demande à ce qu’elles soient abandonnées. Ce n’est pas bon pour les affaires si des informations négatives sur les vaccins circulent en trop grand nombre sur la toile … Par ailleurs, ce qui intéresse les laboratoires est la VENTE du vaccin obligatoire, peu importe ensuite si l’injection est réalisée ou pas. Les médecins les plus agressifs envers leurs patient sur la question des vaccins vont rapidement perdre leur patientèle et ce sera tant pis pour eux.

          3. L’OMS offre 10 000 dollars pour un cas de variole découvert et cela depuis 45 ans je n’ai pas lu ou entendu que cela était arrivé.

      2. J’ ai dû mal m’ exprimer, Je ne fais pas un parallèle entre les vaccins et les statines. J’ ai dit que l’ on pourrait peut être confectionner un document INSPIRE de celui dont parle le lien que j’ ai mentionné. Désolé pour ce malentendu. 4 ans de Crestor cela laisse des traces, même après 3 ans d’arrêt du traitement.
        Bien à vous

  13. – Finalement, je me suis mis à penser aussi aux médecins. Il me semble que si ceux-ci ont décidé de faire des études de médecines, c’est avec l’objectif de soigner les gens atteints de vraies maladies … Quel va devenir leur rôle à l’avenir ?
    – Les ficelles employées par les laboratoires (qui sont toujours les mêmes) pour pérenniser leurs profits deviennent tellement grossières que je me demande comment il est possible qu’aussi peu de monde ne réalise que l’on se moque d’eux ?
    – Les actionnaires de ces laboratoires, qui probablement ne consulte pas le petit médecin de campagne, prennent-ils leurs statines religieusement ? Ou alors, est-ce qu’à force de lire des articles financiers leur vantant le “portefeuille de produit en développement” ainsi que les “marchés potentiels”, ils réalisent que tout celà n’est que du pipeau et que leur argent n’est pas en sécurité … Par ailleurs, est-ce que les “grands médecins” consultés leur glisse discrètement à l’oreille : “vous savez en fait, le cholestérol qui bouche les artères, c’est juste pour faire du business”.

    1. Ah mais non ils y croit dur comme fer j’ai vu un très grand spécialiste du cholestérol le bon le mauvais et tout le toutim qui prenait religieusement son CRESTOR car c’est le plus efficace pour baisser le vilain cholestérol berck berck berck !!

  14. Je viens de visionner en replay sur Arte , l’émission Xenius sur le cholesterol
    il y a tellement d’arguments et un mélange si savant qu’on ne sait plus ou on en est… Ils y disent tout et son contraire
    La reouverture du dossier CHO, souhaitée par nos pétitionnaires, va peut -etre permettre d’innocenter le CHO. Mais ce n’est pas joué
    En premiere lecture, si l’on suit Xenius, le CHO n’est pour pas grand chose, mais prenons des médocs quand meme !
    Le regime mediteranneen , cité avec honneurs, changement du mode de vie mis en avant… Et… Il faut quand meme prendre des statines

  15. Comme prédit…. dans votre dernier paragraphe:
    http://www.medscape.fr/voirarticle/3601827
    Ca parle de la prise en charge des douleurs sous statines , soeur Anne, tu vois venir ?
    Et le professeur s’y connait (il a co-écrit un livre ( http://www.amazon.fr/Le-R%C3%A9gime-anti-cholest%C3%A9rol-Elisa-Vergne/dp/2012365787 ) où on dit ” Chaque recette est accompagnée de sa teneur en cholestérol” ce qui montre le niveau , hé bien c’est surement vrai . ET pas rémunéré.
    On vit dans un monde merveilleux .

    1. Le truc du jus de pamplemousse, c’est pas mignon, ça ?
      Arrêt de la pensée, disais-je…
      J’invite tous les amis du délicieux Pr Bruckert à aller voir une autre version de l’affaire “statines-muscles” dans l’Horrible Vérité, le livre du non moins délicieux Dr de Lorgeril… On comprendra que tout dialogue est impossible voire inutile et qu’il est urgent de réunir un comité indépendant.

Comments are closed.