Statines et cancers. Qu'apportent les méta-analyses ?

Une polémique se développe à propos de l’effet cancérigène des statines. Les défenseurs des statines, confrontés à une évidente augmentation des cancers dans certains essais, argumentent en prétendant que, cette augmentation ne se retrouvant pas dans les méta-analyses, elle est probablement due à un effet du hasard. Que penser de cet argumentaire ?


La question de l’augmentation des cancers sous l’effet des traitements anti-cholestérol (régimes et médicaments) a été discuté dans un billet précédent.

Il faut une terrible mauvaise foi, ou une profonde inculture médicale et scientifique, pour défendre l’hypothèse que cet excès de cancers dans les groupes traités pourrait être dû au hasard.
Plusieurs méta-analyses ont été publiées récemment qui confirment cet effet cancérigène des statines en montrant notamment que cet effet est proportionnel à la diminution du cholestérol : plus le niveau de cholestérol atteint est bas et plus le risque de cancers augmente. Voir par exemple Journal of the American College of Cardiology 2007;5:409-18 ou Journal of the American College of Cardiology 2008;52:1141-7.
L’utilisation du taux de cholestérol atteint dans l’essai pour classer les essais dans ces méta-analyses est évidemment judicieux car aucun des essais n’ayant été conçus pour déceler un effet cancérigène possible, ils souffrent tous d’une faiblesse méthodologique primaire. En associant le niveau de risque (de cancer) à celui du cholestérol mesuré dans l’essai, on apporte une information majeure.
Nous n’aurons jamais d’essai clinique avec des résultats définitifs sur les cancers puisque la règle éthique primordiale de l’essai clinique (les patients se prêtant à une recherche clinique doivent y trouver un bénéfice direct) nous interdit de faire des essais pour vérifier de façon explicite la toxicité potentielle d’un médicament.

Pour autant, nous ne devons pas renoncer, Principe de Précaution oblige, à évaluer cet effet cancérigène au moins de façon indirecte. Et puisque la principale faiblesse de notre investigation est le manque de puissance pour mettre en évidence cet effet cancérigène (puisque les essais dont on extrait des données sur les cancers n’ont pas été dimensionnés en taille et en durée pour étudier les cancers), la mise en évidence d’un excès de cancers dans certains essais doit franchement nous alarmer tandis que l’absence d’excès de cancers dans d’autres essais doit d’abord nous pousser à rechercher si tout a été fait pour vérifier les diagnostics de cancers dans ces essais. Il est clair que l’omniprésence des sponsors dans la conduite des essais, et l’évident souhait de ce sponsor de ne pas tuer son médicament doit nous inciter à la plus grande prudence. De même, si un sponsor laisse paraître l’information qu’il y a eu plus de cancers chez les patients traités, c’est que vraiment il y en avait beaucoup !

Vivant dans une société amnésique où c’est toujours le dernier qui a parlé qui a raison, il est essentiel de réfuter systématiquement la validité de travaux qui, sous couvert de haute science, ont de façon plus ou moins explicite l’intention de mettre de la confusion chez le public et les médecins à propos de questions de santé importantes mais grevées de conflits d’intérêt non moins importants.
Dans ce contexte la récente méta-analyse de Mills (Journal of the American College of Cardiology 2008;52:1769-81), et présentée comme la plus sérieuse et la mieux conduite des méta-analyses des essais avec des statines en prévention primaire, doit attirer notre attention.
Les auteurs ont identifié 20 essais à inclure dans leur méta-analyse sur un total de 44 considérés comme relevant pour leur analyse. Un autre est exclu pour une raison inconnue mais une dizaine souffrant pourtant d’une faiblesse majeure (absence de description claire du tirage au sort allocation concealment ; on croît rêver, vraiment !) sont quand même inclus.

Les auteurs écrivent que les statines diminuent de façon significative (quoique de façon très faible statistiquement) la mortalité totale quand ils incluent 19 essais dans leur méta-analyse. Curieusement, quand ils incluent seulement les 9 essais sans aucun défaut technique, ils n’observent plus qu’un effet protecteur très mineur, à la limite de la signification statistique ! Autant dire pas grand chose.
Le même paradoxe apparaît avec la mortalité cardiovasculaire !

Quand à l’effet des statines sur les cancers, les auteurs retiennent 10 essais sur les 20 essais sélectionnés et concluent que les statines n’ont pas d’effet sur les risques de cancers. La question qui nous vient à l’esprit, c’est comment ces essais ont été sélectionnés.
Visiblement, ce n’est pas sur la base de la qualité technique comme pour l’analyse de la mortalité.
Se pourrait-il que seulement 10 essais donnent des renseignements sur les cancers ?
Pas de cancers dans les autres essais ?
Nous voici face à de terribles interrogations. Nous n’osons pas imaginer que ces analystes aient sélectionné les essais en fonction d’une hypothèse (l’innocence des statines) qu’ils voudraient absolument conforter.
Ceci étant dit, il faut rappeler que la première qualité d’une méta-analyse est d’être exhaustive. On peut même dire qu’en l’absence d’exhaustivité, une méta-analyse n’a pas plus de valeur qu’un essai clinique isolé. Alors pourquoi les faire ? Et dans ces cas, pourquoi les lire ?

CONCLUSION
Je suis à peu près certain que pour la majorité des lecteurs de ce billet, il est inutile d’aller plus loin.
La très haute science dont se prévalent ces statisticiens de grande valeur ne nous réconforte pas du tout. Les données scientifiques existantes tendant à disculper les statines d’un effet cancérigène potentiel sont de piètre qualité.
Il est donc préférable que nous nous contentions, pour essayer de résoudre cette terrible question des cancers sous l’effet des statines (voir mon billet précédent sur ce sujet), d’une approche plus conforme à l’analyse scientifique traditionnelle, la méthode dite du GBTDT [Groupe de Braves Types Discutant autour d’une Table].
Espérons que cette honnête proposition trouvera quelque écho !

78 Replies to “Statines et cancers. Qu'apportent les méta-analyses ?”

  1. Cher confrère,
    J’ai terminé la lecture de 3 de vos livres.
    Je propose à mes patients l’arrêt des statines et pour les conforter dans ma proposition, je leur donne l’adresse de votre blog en les priant de la transmettre à leurs cardiologues….
    Je suis impatient de voir la suite … peut être aurez-vous les oreilles qui siffleront … mais vous n’en avez cure…..
    Merci pour ce réveil salutaire et bienfaiteur pour nos patients.

  2. @spytex :

     Mon professeur de mathématiques citait en exemple d'un ensemble non fini "la connerie humaine". 
    En voici une bonne illustration !
  3. @Philippe du Bugey :

    Selon les critères scientifiques habituels, Vascunet c’est plutôt du "bidon", désolé !
    Si vous voulez aller mieux, il faut suivre les conseils que je donne dans mon dernier livre.
    URGENT dans votre cas avant que ça s’aggrave.
    Faut faire quelques efforts pour protéger sa santé !
    Faut pas se contenter d’une petite visite virtuelle sur un Blog !
    Hisse et Ho, matelot !

  4. Bonsoir,

    J’ai eu des problèmes de santé depuis 08 2009, nausées, pbs gastriques et intestinaux, grosse fatigues musculaires… J’ai subit grands nombres d’examens : colo, gastro, sisto, coronaro… graphie. Pour finir, en avril 2011, par une biopsie des reins car le néphrologue, soupçonnait la maladie de piegeay et suite aux résultats de la biopsie, finalement il m’a diagnostiqué une néphropathie vasculaire des reins… Il y a qq mois, une amie "Reiki" en qui j’ai toute confiance, m’a conseillé (suite aux problèmes de santé que j’ai subit entre 08 2011 et 04 2011) de faire une cure de Vas cu net !!!
    Connaissez vous ce produit ??
    Pour l’instant, je vais bien est-il utile que je fasse une cure afin de prévenir l’aggravation de mon pb renal…
    Merci de vos conseils..
    Bien cordialement
    Philippe

  5. @crapouillaud :

    BRAVO !
    Vous commencez à comprendre qu’il est préférable de respecter notre corps … et ses réactions !
    Ceci étant dit, du cocktail nocif que vous décrivez, vous devriez enlever l’alcool, à condition d’être consommé de façon intelligente !

    Bon vent ! Matelote !

  6. Merci pour vos conseils judicieux et très clairs.
    j’ai constaté sur moi ce que vous prônez.
    et je suis bien mieux qu’il y a 1 an après 3 infarctus en 2 ans, soit disant dû au cholestérol.
    je voie bien que c’est plutôt le cocktail (alcool, bouffe, cigarette) qui flingue.
    je sais maintenant que l’augmentation du cholestérol est lié à ce qu’il est là pour réparer les dégâts de nos excès et autres maladies.
    merci

  7. @hubert :

    Visiblement, pour le moment, vous avez su protéger votre cerveau !
    Continuez !
    Résistez !
    Mais attention, ne pas prendre la statine ne vous protège pas pour autant des conséquences d’un mode de vie délétère … c’est là aussi qu’il faut utiliser son cerveau !
    J’ai écrit des livres pour vous aider …
    Bon vent !

  8. Dr Lorgeril
    Je suis suivi depuis 10 ans dans un service de cardiologie.
    Il y a un an 1/2 on m’a prescrit des statines mon cholestérol dépassant un peu les "valeurs normales" .
    Je n’ai jamais pris un comprimé.
    Mes valeurs sont redevenues "normales"
    La semaine dernière valeurs normales mais cholestérol total un peu "au dessus".
    Le cardiologue double ma dose de statines (que je ne prend pas)
    J’ai lu récemment que le cholestérol était indispensable au fonctionnement du cerveau.
    J’ai 60 ans, dois je prendre des statines pour accélérer la destruction de mon cerveau ?
    Pouvez vous nous informer sur ce point ?
    Merci

  9. @Eustache :
    Cher Eustache,
    Concernant la fibrillation auriculaire, il y a beaucoup de cas de figures, et je ne saurais dire quoique ce soit sans avoir votre dossier entre les mains.
    Sachez qu’il n’y a pas dans cette pathologie (comme on le voit à propos du cholestérol) de controverses et de conflits d’intérêt.
    Si votre médecin a décidé de vous donner des médicaments anticoagulants, il y a 99% de chances que ce soit à juste raison, et en toute bonne foi, et dans votre intérêt !
    Amicalement

  10. Cher docteur,

    Recevez mes encouragements pour votre lutte contre la "pensée unique" : Statines.

    Mon "cas" est le suivant : en visite chez mon cardio le jour de mes 73 ans, constatation d’une fibrillation auriculaire (silencieuse). Bien sûr médicaments !
    Ma question : les expériences cliniques démontrent-elles la possibilité d’un retour à un bon rythme cardiaque par DM et vie saine (je suis du genre actif (et nerveux) mais non réellement sportif?

    Mille merci.

  11. @mauvanger : Cher mauvanger,

    Je suis désolé de ne pas pouvoir vous donner de bonnes nouvelles concernant les possibilités de traitement (ou de ralentissement de progression) des cancers de la prostate. Si vous aviez lu mes livres, vous ne me poseriez pas la question car vous auriez compris avant même que je vous le dise. Les études que vous citez n’ont aucune valeur scientifique, il y en a eu plein avant celles-ci (et qui ne vous intéressaient pas à l’époque, mais que moi j’ai enregistrées) et qui toutes (pour toutes sortes de cancers) n’ont jamais été “confirmées”. Cela n’empêche pas les investigateurs rémunérés (d’une façon ou l’autre) par l’industrie pharmaceutique de revenir à la charge pour essayer de “faire croire” à ces idioties et retarder le moment où on comprendra qu’au contraire les statines augmentent les cancers. Nous savons depuis longtemps que pour valider un traitement (quel qu’il soit), il faut être très strict en termes de méthodologie et respecter les règles basiques de l’essai clinique avec surtout le tirage au sort et le double aveugle. Aucune des études que vous citez ne respecte ces critères. Si c’était le cas, les vendeurs de statines se seraient précipités dans les Ministères de tous les pays occidentaux pour obtenir un “élargissement” des prescriptions des statines … Ils ne l’ont pas fait car même le plus niais des fonctionnaires d’un quelconque ministère ne perdrait son temps à les écouter. Oubliez donc cette pseudo-science marketing, et constatez avec moi que les investigateurs de SEARCH ne sont pas des gens sérieux, faites un tour sur le web et vous verrez … Amicalement

    Michel de Lorgeril

  12. Bonjour docteur,
    Je suis membre d’ANAMACAP suite à un cancer de la prostate.
    Voici un article qu’ils ont publié:

    Une récente étude (juillet 2010) menée par le Shared Equal Access Regional Cancer Hospital (SEARCH) sous la direction de RJ HAMILTON et publiée dans la revue Cancer, 2010 July 15 ; 116 (14) :3389-98 fait le point sur la question.

    Bien que le sujet reste controversé, l’évidence suggère que la prise de statines doit réduire le risque de cancer de la prostate avancé. De même, une étude récente a montré que la prise de statines était associée à des réductions de taux de PSA parmi des hommes qui ne sont pas atteints par le cancer de la prostate. Enfin les chercheurs du SEARCH ont examiné le rapport entre la prise de statines et la récidive après prostatectomie.

    La méthode a consisté à analyser les cas de 1319 patients prostatectomisés. Le délai de récidive par augmentation du PSA fut mesuré entre ceux qui utilisaient des statines (anticholestérol) et ceux qui n’en prenaient pas.

    Les résultats ont montré, qu’après ajustement de multiples facteurs cliniques et pathologiques, l’usage de statines était associé à une diminution du risque de récidive de 30 %.

    Conclusion : dans cette cohorte d’hommes ayant subi une prostatectomie, la prise de statines était associée à une réduction (dose dépendante) du risque de récidive biologique. Si cette étude est confirmée, ce résultat suggère que la prise de statines doit ralentir la progression du cancer après prostatectomie.

    Traduit par Roland MUNTZ

    Le 15 septembre 2010

    Quel est votre avis à ce sujet?

    mauvanger

  13. cher mage,

    Oubliez votre cholestérol, s’il-vous-plaît, et concentrez vous sur les véritables causes de l’AVC. Il y a certainement en région PACA pleins de bons docteurs qui ne croient pas aux effets des statines … Toutefois, le mieux est sans doute de rester avec votre médecin actuel en lui disant que vous ne voulez pas des statines et qu’il est inutile de mesurer votre cholestérol ; mais que c’est OK pour le reste (au moins je l’espère !) Si vraiment il n’a rien d’autre à proposer, changez de médecin, un homéopathe intelligent fera l’affaire et vous orientera vers un médecin “conventionnel” ouvert, ça existe ! Bonne chance !

  14. mon mari et moi respectons une hygiène de vie très proche de celle que vs prônez(alimentation bio , bcp de fruits et légumes,activité physique et sportive soutenue) hormis le midi et lors de voyages professionnels pour mon mari,un peu stressé professionnellement et de nature..il vient d’avoir un AVC (un an et demi après sa retraite) aucun facteur de risque ; je passe sur les efforts que ns produisons pour résister aux statines (effets secondaires au bout de10jrs) ou autres… rendus indispensables en prévention secondaire….!! par ,je ne sais quel respect du cardio… nous essayons de faire baisser à ts prix le taux de cholestérol avec de LRR (levure de riz rouge), mais mon mari arrêtera demain puisque ce sont aussi des mauvaise statines … merci de compléter toutes les infos lues dans vos bouquins que nous conseillons autour de nous… tant de monde est sous statines … 1OOOmercis pour votre honnête engagement qui ne peut faire que des émules… au fait ; en connaissez-vs un en PACA? Encore merci de vs battre pour nous aider à ouvrir les yeux!

  15. Chère Maïté, On ne saurait répondre avec certitude à votre question, d’autant que je n’ai pas votre dossier clinique et biologique, ni vos radios sous les yeux.

    Ceci dit, oui les statines peuvent favoriser, voire provoquer, ce qui me semble plutôt être un arrachement ligamentaire … Il est par contre étonnant que cela survienne après seulement 3 mois de traitement, et surtout que vous ayez tant de douleurs (ailleurs qu’à la cuisse) plusieurs semaines après avoir arrêté. Il y a peut-être autre chose, et je chercherais une explication complémentaire si j’étais votre médecin. En attendant, je vous prescrirais une cure de coenzyme Q10 au cas où vous ayez développé un fort déficit en cette substance. En plus, j’irais voir un bon homéopathe pour essayer de limiter vos douleurs avec des traitements qui ne vous rendent pas encore plus malade. Amitiés

  16. j’ai pris pendant *3 mois de l’Atorfit pour un taux de cholestérol de 2,5. Trois jours après la dernière pastille j’ai fait mon footing habituel sans forcer ni sans faux mouvement et j’ai senti une douleur en haut de la cuisse droite ; pensant que c’était les adducteurs j’ai arrêté toute activité sportive ; plus tard j’ai passé une radio qui m’a fait voir une fracture de fatigue à l’os ischio-pubien à l’endroit où s’accroche les adducteurs ; depuis plus de 6 mois je ne fais plus de sport et attend une guérison mais la douleur est toujours là ; également j’ai des douleurs dans toutes les articulations et dans le dos ; après avoir lu votre livre est-ce que je pourrais penser que ce sont les statines qui ont emmené cet accident ?? Je vous avez déjà écris bien sûr je voudrais juste un simple avis et comment pourrais-je me faire soigner car les différents médecins me disent d’attendre ; cela fait un an que je me suis blessée ; merci pour votre livre super intéressant à vous lire peut-être MAITE

  17. Bonjour M. Lorgeril,

    Je suis juste impressionné par la quantité et la qualité des informations que vous mettez à notre disposition.
    De plus, vous prenez le temps de lire les messages des gens et d’y répondre toujours avec courtoisie, gentillesse et respect.
    Vous méritez un énorme MERCI !
    Merci pour ceux que vous essayer de guider car perdu dans une brume épaisse, et merci pour ceux à qui vous donnez de l’espoir…

    Très cordialement
    Taieb

  18. Cher Christian,

    Merci de votre témoignage. Je ne peux rien ajouter, ou alors beaucoup trop ! Si vous souhaitez un cardiologue bruxellois “ouvert” et “cultivé”, allez voir de ma part le Dr Willy Kostucki. Vous serez bien accueilli. Je vous souhaite plein de bonnes nouvelles années, je ne me fais pas de souci pour vous malgré vos ennuis récents. Vous avez presque tout compris !

  19. Bonjour docteur,je ne suis pas un fana des forums,mais je crois pouvoir y ajouter une petite participation;
    Triple pontage il y a 5 ans.A la suite d’un angiome la décision a été prise rapidement.Opération au tonkin,sans problèmes sinon que mes artères mammaires étaient trop courtes.Réeducation 3 semaines au centre I.R.I.S .
    marche ensuite 40 min tous les jours j’avais a l’époque 67 ans .
    Prescription 2 coversyls4mg par jour
    1 sotalex
    40 mg pravastatine par jour
    75 mg acétylsalicylique
    tension 11/7 pouls entre76 et 84
    j’avais des vertiges en me levant du fauteil pour aller remplir ma tasse de café.
    Raz le bol,j’ai arrêté coversyl et sotalex
    J’ai bu 2 x plus d’eau que d’habitude
    Ma tension est montée a 13,5 13,8 et la dya entre 8et8,5
    Mon pouls est descendu vers 68 72
    J’ai diminué les statines a 20mg par jour
    Je dois ajouter que mes tests de cholestérol depuis l’année 88 sont toujours restés en dessous de 2.4 sauf deux années 2.67 et 2.97 avec le HDL eviron 0.60 +
    Cette année mois de mai fatigue musculaire,crampes dans les jambes et les mains.
    Analyse sanguine;cpk 293.
    Je vais sur google et constate que je ne suis pas le seul .
    Je n’étais pas très heureux de ce que je lisais et suis arrivé sur votre site,qui confirmait en tout points ce que je pensais tout bas sans rien dire.
    j’ai décidé d’arrêter les statines,suivre un régime crétois et perdre 6 kgs ,mon poids actuel+- 72. 5 fruits et légumes par jours colza et olive pour l’huile de plus je prend 2 gélules oméga 3 par jours + une vit E.
    J’ai acheté vos deux livres concernant le cholestérol.
    J’ai aimé
    Je ne demande pas de consultations,c’est juste pour parler de mon cas au cas ou cela peut aider un autre.
    Je suis toujours suivi par ma cardiologue mais je dois dire que je la fait tousser

    Après deux mois,plus de crampes et mon état musculaire convenable pour mon âge.
    Mon avis est que si j’ai mis 66 ans pour réduire le flux de sang dans mes artères coronaires ,pour les si j’ai de la chance encore vivre 10 ans convenablement.Je crois que je tiendrai encore ces 10 ans sans trop de problèmes,surtout que le doppler de mes artères jambes et cou est bon.
    De plus je préfère tomber raide que mourir d’un cancer.
    Vous avez mon mail ,j’aimerais avoir le nom d’un cardiologue qui s’aligne dans votre raisonnement environ Thonon et sud de Bruxelles.
    D’avance merci pour tout et vous souhaite a vous et votre famille une très heureuse année 2010

  20. Cher Guy,

    Comme je le répète souvent sur ce blog, je ne fais pas de consultation via un blog. Vous concernant, par exemple, je n’ai aucun moyen de savoir si ce que vous me dites est réel ou non, vous pouvez vous tromper sans le savoir, et en conséquence, je ne puis rien dire sur vous sauf des généralités. Si vous respectez réellement les consignes écrites dans mes livres, votre taux de cholestérol (qui en l’occurrence est loin de faire peur) n’est d’aucun intérêt pour évaluer votre risque. Relisez mes livres si vous n’êtes pas persuadé ! Amicalement

  21. Cher Ringot,

    Ce n’est pas une consultation mais je puis vous dire que si vous changez votre mode de vie et appliquez strictement les conseils que je donne dans mes livres (notamment concernant votre façon de vous nourrir), votre risque peut être considérablement réduit, proche de zéro. De toute façon, et quoique vous fassiez, les statines ne changent rien à votre destin sauf à vous empoisonner. Amicalement

  22. Bonjour Docteur,

    Comme vous pouvez le constater, c’est encore moi.
    Bien que j’ai lu votre livre, j’aimerai avoir votre avis sur ma situation actuelle !
    Cela fait bientôt neuf mois que je suie une diète méditéranéenne
    ( petit Déj: une pomme ou autre fruit+80gr de pain agrémenté d’un peu d’huile d’olive en guise de beurre , déjeuné : des crudités, du poisson nordique 3à4 fois/
    sem, ou bien du poulet grillé, beaucoup de légumes cuits à la vapeur,des fruits et un café, pour Diné: un potage , des crudités, des légumes et un fruit.
    Il me reste à ajouter qu’a chaque repas du midi et le soir,comme tous les légumes sont cuits sans matière grasse, je complète mon assiète d’une cuillière à soupe d’huile de colza et d’une cuillière à soupe d’huile d’olive), mon médecin généraliste
    à tenu à me faire pratiqué un Bilan sanguin , dont voici les résultats :
    Aspect sérum : Limpide
    Cholestérol : 2.34
    Cholestérol HDL : 0.42
    Cholestérol LDL : 1.69
    Rapport Cholestérol total : 5.57
    Triglycérides : 1.16

    Mes médicaments/jour :1 comp plavix 75 mg , 1comp triatec 0.25 mg , 1 gélule Omacor.
    Ma question : Y a t’il des anomalies dans la façon de me nourir, car je vous avoue que cette analyse de sang me fait un peu peur ? Vu mes antécédants familiaux (mon père décédé à 75 ans après trois
    infarctus et bien d’autres problèmes, et ma mère décédé à l’âge de 66 ans, par une crise cardiaque, je me demande encore si il a autre chose que je puisse faire ?

    Pour info, je vous ai déja contacté le 26 juillet et le 21 septembre

    Je vous remercie pour votre aide, et vous demande de m’excuser pour vous avoir
    umportuné à nouveau .

  23. cher docteur lorgeril j’ai lu votre livre ,j’ai arrété les statines suis allé voir mon médecin qui m"a dit mais mon pauvre monsieur vous etes suicidaire !!!! bref m"a represcrit de l"ézétrol 10mg puisque je ne veux plus prendre de statines ma derniére analyse aprés 3 mois d’arret des statines (je fais du sport et mange diététique était:ldl 1,52g/l et le 2éme chiffre 3,91mmol/lmon médecin me dit que je suis a haut risque cardiovasculaire j"ai fait quelques crises d’angines de poitrine ,cela s’est stabilisé avec de l"andocor j’ai supprimé le bétabloquant gardé le kardégic j’avais trop de douleurs avec les statines et en plus trés fatigué je n’ai pas eu de pose de stent les artéres n’étaient pas assez bouchées alors?suis je a haut risque comme le dit mon médecin?je suis un peu "pommé" pourriez vous m"éclairer un conseil sachant que ce blog n’est pas une consultation médicale je vous remercie de l"attention que vous portez atous les patients

  24. Cher Guy,

    Comme vous le savez en ayant un peu parcouru ce blog et lu mes réactions aux questions des visiteurs, je me refuse à entamer une consultation par blog interposé. Surtout pour un problème d’insomnie qui est un problème médical fréquent et multifactoriel dans sa causalité. Les statines et autres médicaments peuvent avoir joué un rôle mais d’autres facteurs sont probablement à l’oeuvre, dont vous ignorez sans doute l’importance. La médecine des troubles du sommeil est presque une spécialité à part. Si après plusieurs semaines ou mois d’abstinence en statine, l’insomnie persiste, cela veut dire que d’autres facteurs jouent un rôle également important. Si vous avez de la répugnance pour les drogues dures, je vous recommande de consulter un homéopathe, voire un phytothérapeute, certains ont des succès remarquables avec des approches douces mais efficaces dans de nombreux cas. Il faudrait essayer. Je ne suis pas sûr qu’en vous traitant tout seul vous parveniez à vaincre ce problème. Les médecins sont souvent utiles à leurs patients même si je suis souvent très critiques ! Bonne route, vous allez trouver votre solution, ne vous découragez pas !

  25. Bonsoir Dr de Lorgeril,
    Veuillez m’excuser pour vous importuner une nouvelle fois, mais j’ai besoin de votre
    avis ! Tout d’abord, je dois vous dire que j’ai lu et relu votre ouvrage " Dites à votre médecin —–", et je l’ai mis en pratique aussitôt,car ayant essayé depuis cinq ans la plupart des statines, ainsi que les fibrates, je ne savais plus que faire face à tous les problèmes que ces médicaments m’occasionnaient ,alors vous imaginez le service que vous m’avez rendu !!
    Comme vous le suggérer, je suis la diète méditeraneene , et je pratique un sport
    quotidienement (vélo d’appart. et marche rapide )
    Mon problème à ce jour : j’ai perdu le sommeil après six mois sous statines , et je
    pensais qu’en arretant ses statines, je retrouverai progressivement le sommeil, ce qui n’est pas le cas à ce jour !
    Ma question : que penser vous d’un traitement à base d’acides aminés tel que
    "JUVEL 5 sommeil " ? je suis allé voir un psi (il y a environ 2 ans ) qui m’a donné pour traitement du "NORSET" mais je tiens pas à prendre ce médicament
    continuellement ! J’aimerai avoir votre opinion à ce sujet .
    Je vous remercie pour votre aide Dr Lorgeril.

  26. Chers Patrick et Chantal, Je ne fais pas de consultation, je consacre tout mon temps à des patients et des programmes de recherche. Si vous lisez bien mes ouvrages et suivez l’évolution des choses sur mon blog, je ne suis pas certain que vous ayez besoin de venir à Grenoble. Vous devez prendre votre santé en mains pour ce qui est de la prévention à long terme, car peu de médecins savent le faire. Comme la formule de dit, on n’est jamais mieux servi que par soi-même, à condition de réellement faire l’effort de compréhension et de changement de mode de vie ! Amicalement.

  27. Bonjour Dr
    Je suis extrèment heureuse que vous nous ayez répondu,je n’osais y croire…Pour sa prothèse je n’avais pas tout dit en détail .Le Cardio n’était pas en faute c’est le dr Pavie de la Pitiée qui vu l’âge de mon mari à l,époque (51 ans) n’avait pas jugé utile de mettre la valve préconisée par le cardio car il la jugeait trop grosse…. C,est lui qui est venu me le dire sans que je demande quoi que ce soit…J’avais totalement confiance et n’aurais jamais au grand jamais mis en doute ses capacités….C’est lui le médecin….
    Sur ce donnez -vous des consultations ?????????? Mon mari ayant été mis à la retraite d’office il ne nous ais absolument pas impossible de nous déplacer même à grenoble avec tout son dossier afin de faire une évaluation……….
    Avec espoir acceptez nos respctueuses salutations

Comments are closed.