L'épidémie de ROUGEOLE et la couverture vaccinale : la réalité des faits en Europe

 
Alors que la propagande vaccinaliste et obligationniste bat son plein sur tous les tréteaux de la République médiatique, voilà que la réalité des faits s’impose à tous. Vive la France !
Un des points les plus rocambolesques de cette hilarante propagande (qui rappelle la belle époque de l’Union des Républiques Socialistes et Soviétiques, son Kominterm, son Kominform, son Soviet Suprême…) concerne l’épouvantable épidémie de rougeole qui ravage notre beau pays et tue nos enfants dès le berceau ; alors que nos voisins sont miraculeusement protégés.
Question : pourquoi nous et pas eux ?
Parce que nos bons Européens du Nord (l’exemple insurpassable d’intelligence citoyenne) et nos voisins teutons, polonais, espagnols et portugais sont des bons et dociles citoyens qui sont heureux d’être vaccinés ; alors que nous, les vilains sans-culottes de toujours, regardons la seringue vaccinale avec scepticisme.
Avons-nous tort d’être sceptiques ?
Plutôt que des envolées lyriques télévisuelles, constatons humblement les chiffres publiés par l’Agence Européenne qui synthétise toutes les données nationales concernant les maladies épidémiques et les taux de couverture vaccinale.
20180210_1
Cette prestigieuse Agence, au-dessus de tout soupçon, publie les statistiques de l’année 2017 pour la rougeole (measle en anglais) pour les cas rapportés et pour la couverture vaccinale dans chaque pays. C’est plus facile sous forme de graphique coloré mais chacun peut vérifier par lui-même ; c’est toujours préférable. C’est là :
https://ecdc.europa.eu/en/publications-data/measles-notification-rate-million-population-country-1-january-2017-31-december
D’abord les cas enregistrés : plus c’est foncé, plus il y a des cas de rougeole. S’il y a quelques mauvais élèves (Italie, Belgique), la France fait bonne figure : mieux que les allemands et les autrichiens et jeu égal avec les anglais, les suédois et les finlandais (ci-dessous)… Pas de quoi, faire de la France, vue d’Amérique, un pays de rougeoleux !
20180210_2
Examinons maintenant (ci-dessous) la couverture vaccinale : plus c’est foncé et plus on est vacciné (deux doses). Il y a des champions : l’Islande (en haut à gauche), la Suède, l’Espagne et le Portugal. Nous faisons moins bien que les allemands, les anglais et les polonais.
20180210_3
Je laisse le soin à chacun de confronter les deux cartes.
Examinez l’Allemagne, l’exemple universel de sagesse et d’efficacité. Ils se vaccinent plus mais ils font plus de rougeole que nous !
Sont idiots ces allemands ?
Les espagnols et les anglais se vaccinent plus que nous mais font tout autant de rougeole !
Sont stupides ces anglais, ces espagnols ?
Leçon du jour à méditer dans les Ministères et les Parlements : il n’y a pas de parallélisme (pas de concordance) entre la couverture vaccinale et la fréquence des cas de rougeole.
Les concepts de “couverture vaccinale” et de “vaccin altruiste” doivent être ré-examinés de toute urgence par de vrais experts vraiment indépendants de l’Industrie et du Ministère !
On savait tout ça (et je l’expliquerai en détails dans mon prochain livre) mais avec des belles couleurs Européennes, qui peut contester ?
Les caniches du journal LE MONDE ?
Je vous laisse à vos méditations et libations dominicales.
Surtout n’écoutez pas ceux qui vous disent que le French paradox, ça n’existe pas : en général, ils boivent plus que la moyenne et, en plus, ce sont des pisse-froids…
Vive la flibuste !
 
 
 
 
 

176 Replies to “L'épidémie de ROUGEOLE et la couverture vaccinale : la réalité des faits en Europe”

  1. Notre corps peut nous guérir tout seul , il suffit de chercher la vérité et les véritables causes de nos problèmes , puis de supprimer les causes nous-mêmes . C’est toujours nous les causes de tout nos problèmes , nous ne devons donc jamais mettre en cause les autres ni les microbes ou les virus .

  2. Il faut être idiot et sataniste pour croire que des poisons ( médicaments ) et des vaccins empoisonnés peuvent nous guérir de nos erreurs diététiques et mauvaises croyances véhiculés par les médias et les publicités satanistes .

  3. Ces cartes de toute facon ne fournissent que des “preuves” bien approximatives.
    Est ce que tous les pays utilisent exactement le meme vaccins, le meme calendrier, le meme
    protocole?
    Est ce que les cas de rougeole sont signales uniformement partout?
    Probablement pas.

  4. honnetement je crois que ces cartes sont generees automatiquement par des programmes ordis ou des techniciens info et que personne de cette organisme ne les regarde encore moins les compare.
    je suspecte aussi que si vous leur mettiez le nez dans leur contradiction, ils hausseraient les epaules et sans honte continueraient d’imposer leurs decisions bafouant ouvertement logique et liberte.
    car la loi du plus fort…
    par association d’idees cela me rappelle un article lu recemment: une critique du nouveau livre de l’economiste Varoufakis “adults in the room” par un Mr.Mason: Varoufakis a passe des mois a essayer de negocier, avec les autorites financieres et politiques internationales, sur des bases objectives et rationnelles des mesures economiques pour empecher la Grece de tomber dans la faillite et la deroute.
    En vain.ce n’est que trop tard qu’il a compris que l’objectif inavoue de ces entites etait bien la faillite et la deroute de toute une nation …a des fins mercenaires et politiques… Nul n’est plus sourd que…
    quand on veut noyer son chien…
    on peut transposer avec les vaccins ou autres.La finalite est de faire de l’argent, peu importent les pretextes sanitaires et toute objection sensee et documentee restera lettre morte.
    Au fait Varoufakis raconte dans son livre une anecdote qui va vous interesser: il avait sollicite en desespoir de cause une entrevue avec Christine Lagarde aujourd’hui la patronne de l’IMF.
    Il avait prevu de lui demander son aide avec les graves problemes de la dette irremboursable, la corruption generalisee, le nepotisme des armateurs grecs, les retraites, les fonctionnaires etc…et sans dout aussi l’effroyable epidemie de suicides qui parcourait le pays (tout comme en italie d’ailleurs) en consequence de l’austerite (=pauvrete) imposee aux citoyens lambda.
    Tout cela fut balaye de la main comme sans interet.
    Car ce qui preoccupait Mmme Lagarde, c’etait le grand nombre de petites pharmacies familiales (= independantes) en Grece qui “refusaient de s’ouvrir a la competition des groupes pharma internationaux”, ce pourquoi elle abjurait Varoufakis de “faire quelquechose” a ce sujet!
    A bon entendeur…

    1. Actuellement, un des problèmes des gouvernements est le “patriotisme” industriel ; il faut sauver pleins de “soldats Ryan” en Europe et notamment en France : sauver Peugeot, L’Oréal et… Sanofi et… d’autres…
      Pour réussir, tous les moyens sont bons…
      Suivez le guide !
      Pour protéger les écoliers américains, il propose d’armer les enseignants…

      1. Ils sont pas très sympas avec l’industrie viticole, comme dans le temps. Il ne doit pas y avoir que du patriotisme…

  5. Hier, je suis allé chez le caviste à vélo et j’ai acheté une bouteille de RICARD.
    Spontanément, j’ai mis la bouteille dans le panier porte-bagage du vélo.
    Alors que je m’apprêtais à partir, je me suis rendu compte que si jamais je tombais, la bouteille se casserait.
    Alors, j’ai bu toute la bouteille de RICARD d’une traite et je suis rentré.
    > > > Vous n’allez pas me croire mais cette magnifique idée de boire tout mon Ricard s’est avérée providentielle car je suis tombé sept fois sur le chemin de retour !
    Imaginez un seul instant ce qui serait arrivé à la bouteille si je n’avais pas été aussi bien inspiré .
    > > > Je suis toujours épaté par la puissance de la pensée…!!!
    (PS: ça marche aussi avec le whisky)

  6. Michel a 90 ans. Il a joué au golf à tous les jours depuis sa retraite il y a 25 ans.
    > > > > Un jour, il rentre chez lui complètement découragé :
    > > > > > > > > > > C’est fini, dit-il à sa femme. J’abandonne le golf.
    > > > > > > > > > > Ma vue est devenue trop mauvaise… après que j’ai frappé la balle, je ne peux pas voir où elle va.
    > > > > Pour le rassurer sa femme lui dit :
    > > > > Pourquoi n’amènes-tu pas mon frère avec toi au golf et essaie une dernière fois.
    > > > > > > > > > > Ton frère a 103 ans ! répond Michel. Il ne peut pas m’aider.
    > > > > > > > > > > Il a peut-être 103 ans, dit sa femme, mais il a une vision parfaite !
    > > > > > > > > > > Alors, le lendemain, Michel se rend au terrain de golf avec son beau-frère.
    > > > > > > > > > > Il place sa balle sur le tee, s’élance, frappe, puis cherche la balle au loin.
    > > > > > > > > > > Il se tourne vers son beau-frère :
    > > > > > > > > > > As-tu vu où est allée ma balle ?
    > > > > > > > > > > > > > > > > > > Bien sûr que je l’ai vue. Ma vision est parfaite.
    > > > > > > > > > > > > > > > > > > Excellent ! Où est-elle ?
    > > > > > > > > > > > > > > > > > > M’en rappelle plus……
    > > > > > > > >
    “Vous n’êtes pas concerné, Docteur”

    1. Notre vue ne diminue avec notre âge , mais elle diminue à cause de nos empoisonnements quotidiens à cause de nos mauvaises croyances . Le yoga des yeux et le contrôle de nos croyances permettent de retrouver une meilleure vue .

  7. @Phil
    Si la poudre d’argile verte me rend énormément service en cas de gros problèmes digestifs occasionnels, depuis plus de trente ans, je le dois à Rika Zaraï … Comme quoi …. Les IPP iront se faire voir ! …
    Partout il y a le petit truc à dénicher ! …
    Je n’ai pas testé le bain de siège ! …

  8. Akira,
    Ne gâche pas le goût de nos retrouvailles, puisque je te dis que je m’en f…. comme de de ma première dent de lait des avis et des visions de ce monsieur!
    Va, épuise-toi à chercher de la doc en français sur Pierre Gardelle et Alexandre Salmanov, pour au final ne rien en faire car tout le monde pétoche à mort de s’immerger dans une eau térébenthinée à 40°, pendant 20 minutes, ou de réaliser un thermo-différentiel chez les AVC! Aujourd’ hui le premier médecin qui oserait coller une serviette froide pendant deux heures sur le crâne d’un AVC avec une serviette chaude sur le ventre par dessus le marché n’aurait pas fini son thermo-différentiel que son conseil de l’Ordre lui aurait déjà collé 6 mois de suspension d’exercice!
    Nous parlons culture médicale et biologie, pas ufologie. Tiens, tu me diras ce que tu penses du prochain article aimsib, dans 10j, sur les théories de Tissot-Béchamp-Vincent écrit par Brigitte Fau. Ca va te secouer les méninges et promis il n’y aura aucun petit homme vert dedans.

    1. Cher Vincent, pour ma part j’avais bien compris le sens votre post en cliquant ces médecins ou naturopathes, j’a tout de suite vérifié sur le net et j’ai fait abstraction de Michel Dogna, qui, à part ses conférences et livres, n’a pas inventé grand chose.

    2. Je suis déjà allé fouiller un peu sur les bains de terebantine. Je suis pas si obtus que ca 😉
      en tout cas, je suis ravi de te lire … Comme toujours. Et c est vraiment sincère.

  9. Curieux tous ces courageux commentateurs qui avancent à visages masqués ! !
    Les convictions bien ancrées ne vaccinent pas contre les craintes !!
    La pensée et l’esprit hautement scientifiques de la Ministre dictateure/trice de la santé sale (en binome avec son chef) :
    Les “certitudes” des gens bourrés de diplomes et d’une intelligence “supérieures, … comme les Macron Buzin !
    Agnès Buzyn, présidente du conseil d’administration de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN)
    «Fukushima a été un choc terrible, on vivait dans l’idée que cela n’arriverait jamais. Et voilà que cela arrive. Pendant quinze jours, on a vécu avec la crainte que cela empire.»
    Et cette dame trés repentante, qui avoue sa nullité, est d’une parfaite certitude pour les vaccins !!
    Mais là, c’est sur de chez sur !! … la preuve : “on vit dans l’idée que c’est efficace et ce n’est pas nocif”

  10. Akira vous dites?
    Et au mieux de sa forme apparemment., il m’a mordu au mollet!
    Mon cher Akirounet, relis bien mon post et tu t’apercevras qu’à aucun moment je ne fais l’éloge de Dogna, je te le site comme étant l’ exégète de mes deux formidables papys, des auteurs susceptibles de s’être penchés sur Salmanov, Gardelle et leurs travaux ne courent pas franchement les rayons de librairies.
    Dans toute lecture la nécessité d’une pensée critique s’impose, en science comme en médecine, à toi de trier. La preuve de ce que j’avance (relis mon post) j’en profite pour dire toute la franche défiance que la fin de son bouquin m’a généré, son histoire de PADMA Basic déboucheur d’artère. J’aimerai bien que ça existe mais hélas, je crains que cela ne soit pas, mais n’ayant pas étudié le sujet je reste obligé de laisser une larme de possibilité qu’il dise vrai…
    Par ailleurs si ton ami Staline me dit un jour qu’il fait beau alors qu’il fait vraiment beau je ne vais pas chez l’ophtalmo vérifier ma vision, même Staline peut dire quelque chose de vrai au milieu de son océan de paranoïa alcoolo-syphilitique, alors Dogna, pareil…
    Et qui te dit qu’un jour on n’ira pas faire un tour de soucoupe volante tous les trois ? T’en ferais une tête! Tu ne sais plus rêver!

    1. Je pense que je ne vais pas continuer plus loin, ce media est public et ca m’embeterait de me prendre un proces en diffamation.
      Cependant, est ce que tu as vraiment envie de recommander une publication d’une personne qui ecrit ce genre de prose :
      “Voici dix ans que je parle de l’Apocalypse de 2012 (signifiant : la révélation où tout est dévoilé) et des nouvelles fréquences de plus en plus élevées venant de notre soleil, qui s’installent dans notre ambiance générale. Voici dix ans que je répète que sous cette douche luminique, notre ADN à 2 brins reconstitue progressivement ses dix brins manquants (lobotomisation remontant à 400 000 ans), que nous allons passer de la chimie du carbone à celle de la silice, tout cela nous donnant l’opportunité d’un fantastique bond en avant de notre conscience individuelle et collective, mais aussi de nos pouvoirs (créatifs) intérieurs.”
      https://changera.blogspot.fr/2014/01/michel-dogna-se-preparer-aux.html
      Moi ca me fait pas du tout rever … ca m’inquiete serieusement.

      1. Peut-être qu’en écrivant ça, il voyait des “bêtes au plafond”…
        On ne va quand même pas refuser Kafka dans nos comités sous prétexte que…
        Vive le Liberté
        Pancho Villa

  11. • “L’urgence est de mesurer scientifiquement le risque toxique des vaccins”, pour le Pr Romain Gherardi, chef de service à l’hôpital Henri Mondor à Créteil.
    “Il existe une grande défiance de la population envers les vaccins, l’idée que leur innocuité n’est pas acquise, et que les pouvoirs publics ne sont pas sincères sur le sujet. Cette impression est fondée : nous restons en effet en attente de l’étude précise de l’ensemble des effets secondaires liés à la vaccination. Si des recherches ont bien analysé les risques du cumul de plusieurs injections rapprochées, avec des conclusions rassurantes, il reste des interrogations légitimes sur la toxicité de certains composants. L’aluminium, par exemple. Présent comme adjuvant dans de nombreux vaccins, il persiste longtemps dans l’organisme, et peut entraîner chez certaines personnes une myofasciite à macrophages (maladie neurologique) ou un syndrome de fatigue chronique. La sécurité des vaccins doit être démontrée scientifiquement et pas seulement affirmée. Elle doit être étudiée en continue, et la surveillance encore renforcée.”
    Newsletter “Notre Temps”

    1. C’est gentil mais un peu blabla parce qu’il n’a apparemment pas compris le problème de la toxicité des produits de santé.
      Nobody is perfect!

    1. Merci.
      Très intéressant et confirmation en fait de faits connus !
      Je ne suis pas sûr que nos ministres soient capables de lire et comprendre ça….
      Les idéologues, par définition et pas forcément les Ministres, ont la tête dans un sac… Rien n’y peut !

  12. Pourquoi écrire un livre sur les vaccins?
    Philippe Sansonetti: C’est un fil rouge du progrès médical au XXe siècle. J’ai voulu faire le point sur la place du vaccin dans la prise en charge des maladies infectieuses. C’est à la fois une histoire des vaccins et un regard sur la nécessité de les maintenir.
    D’où vient la défiance actuelle selon vous?
    Ph. S.: Il y a une méconnaissance de la problématique vaccinale qui commence à devenir inquiétante. J’ai connu, dans les années 1970, le pavillon des coqueluches et des rougeoles à l’hôpital Claude Bernard à Paris et je n’ai pas oublié ce qu’étaient les maladies infectieuses. Les vaccins ont été un progrès phénoménal pour la survie, la santé et le confort des enfants et de leurs parents.
    • La politique vaccinale est tout de même complexe!
    Ph. S.: Tous ces vaccins, notamment pour les enfants, il faut les faire que l’on soit d’accord ou pas, c’est un enjeu de santé publique. Cela ne peut pas être laissé uniquement à l’initiative strictement individuelle. Parce que le vaccin a aussi un rôle social. C’est une protection individuelle mais aussi une protection de la collectivité des plus faibles, des très jeunes, des immuno-déprimés – il y en a de plus en plus – et des personnes âgées de 65 ans et plus. La politique vaccinale s’est concentrée sur la vaccination des plus jeunes: nous sommes passés de 150 pour 1000 enfants mourants dans leur première année dans les années 1900 à 3 pour 1000 aujourd’hui. Nous ne pouvons pas ignorer ce progrès spectaculaire.
    • Qu’en est-il des personnes âgées?
    Ph. S.: La prévention a moins été ciblée sur les personnes âgées ce qui fait que le spectre de vaccins disponibles est assez réduit. Aujourd’hui, il faut s’attaquer à ce problème, il n’y a pas de raison qu’elles soient laissées sur le bord de la route.
    • Quel est le problème pour la vaccination des seniors?
    Ph. S.:Les seniors sont sous-vaccinés pour la prévention des maladies infectieuses. Le travail est insuffisant pour adapter la vaccination des plus âgés: une personnalisation du calendrier pour le groupe des seniors serait par exemple bienvenue. L’exemple type, c’est la grippe et le pneumocoque. Ce dernier est responsable de pneumonies qui surinfectent les grippes, ce qui cause des infections pulmonaires graves voire des décès. Il faudrait déjà assurer correctement la vaccination de cette tranche d’âge. Or, actuellement, il n’y a pas de retour pour savoir s’ils ont eu des rappels.
    • Quelles seraient les mesures à mettre en œuvre?
    Ph. S.: La vaccination anti-grippale chez les personnes âgées nécessiterait d’être réajustée, en particulier son taux de couverture et son efficacité en faisant un rappel systématique car il est probable qu’une seule injection est insuffisante pour les très âgés. La primo-vaccination chez les seniors est de l’ordre de 45% actuellement! C’est peu. Le rappel est encore moins pratiqué… Il faudrait faire le premier vaccin en octobre, puis une seconde injection un mois plus tard de façon à ce que la personne ait un taux d’anticorps le plus élevé possible au moment où apparaît la vague de grippe.
    Il faut par ailleurs créer une bulle autour des personnes âgées, ce qui se fait dans les maisons de retraite par exemple. Le personnel y est vacciné, le taux d’infection et de morbidité s’en ressent. C’est aussi l’un des aspects de la responsabilité individuelle par rapport à la collectivité. Le vaccin, c’est comme la ceinture de sécurité dans la voiture! On a vu que cela a fait baisser la mortalité sur les routes. Nous sommes une nation, l’acte de prévention individuelle est aussi un enjeu de prévention collective.
    • Un monde sans vaccins est-il possible?
    Ph. S.: Comme microbiologiste spécialiste des maladies infectieuses, je sais très bien que ces microbes continuent à circuler. Mais si nous perdons les vaccins, les plus fragiles paieront en premier. Un pilier de la santé s’effondre. On déséquilibre le système de santé et on va au-devant de catastrophes sanitaires. La seule maladie éradiquée, c’est-à-dire dont le micro-organisme a été complétement détruit par la vaccination, c’est la variole en 1979. Malheureusement, ce schéma idéal ne s’applique pas aux autres maladies. Trente ans après sa “disparition”, il y a eu des cas de diphtérie en Espagne en 2015 ce qui prouve que la bactérie circule toujours! Et en France, il y a eu 25 000 cas de rougeole entre 2008 et 2015. L’épidémie de méningite cérébro-spinale en Afrique sahélienne dans les années 2013 a eu une mortalité sans équivalent. C’est par une mobilisation internationale sans précédent que la vaccination a été mise en place dans ces pays. En l’espace d’une année, l’épidémie a été éliminée. On voit bien ici l’incidence des vaccins.
    Tiré de la Newsletter de “Notre temps”

    1. Le professeur “sansonnet” nous montre là à quel point il est loin du raisonnement scientifique.
      Nous avons un idéologue professionnel qui cherche désespérément des arguments pour conforter ses idées “a priori” : le contraire du raisonnement scientifique.
      Mais il s’adresse ici à des vieux ; donc il ne fait peut-être pas très attention, il se lâche, comme disent les jeunes ; et c’est révélateur !
      Et c’est probablement le moins épais des experts de l’aréopage ministériel qui, dernièrement, voulait revacciner toute le population adulte contre la rougeole…
      Avec de tels volatiles, l’industrie a de beaux jours devant elle.

      1. j’ai trouvé le doc originel de l’agence de santé européenne, dans le même document, on trouve la même “non corrélation” pour la rubéole que pour la rougeole au niveau de l’existence d’une prétendue “couverture vaccinale efficace”

        1. @ Dreamer :
          Vous mettriez les references de ça ici ? Moi, j’aimerai bien lire ces documents la, mais je sais pas trop comment demarrer en fait . Merci a vous et a aussi MT qui a deja donné des documents utiles .

        2. Merci beaucoup . Je n’avais pas compris que vous parliez du document auquel Dr de Lorgeril nous renvoyait dans le texte , désolée .

      2. C’est mignon tout plein.
        Je retiens qu’on ne vaccine pas assez les très vieux et qu’il faudrait doubler la dose de vaccin contre la grippe (rappel).
        Ouf! Me voilà rassurée!

    2. Waouh Phil ! France Guillain je l’avais oubliée avec ses bains dérivatifs ! L’ai vu (dans mon boulot) en conf., j’ai acheté son bouquin à l’époque “Le bain dérivatif” Cent ans après Louis Kuhne… Et en rafale vous me rappelez qu’elle disait que le BD est un grand nettoyage de l’organisme qui ne guérit de rien mais protège de tout, les fascias, les graisses brunes, les cellules souches etc… Vous m’avez donnez envie d’aller refouiller ce bouquin… Pkoi pas ?

      1. Me protéger des brunes, je n’y tiens pas beaucoup ! Et des blondes non plus…
        Je parle des bières belges ! Dès fois que certains penseraient que …

  13. -“Je veux bien des infos mais je ne sais pas si j’aurais le temps de regarder, je ne peux pas être sur tous les fronts! Mais envoie quand même…”
    TUT-TUT-TUT, chère MT,
    Alors comme ça tu voudrais que je te transmette à la va-vite la vie et l’oeuvre du grand Alexandre Salmanov, comme qui dirait par-dessus-la-jambe, à l’arrache? L’ancien médecin de Lénine, réfugié en France auteur de trois bouquins (*), LE théoricien de la micro-circulation juste après August Krogh, prix Nobel de physio-médecine 1920, j’expédie?
    Salmanov, c’est du très lourd oublié. Tout ce qui m’agace abominablement dans la vie, un jour ce qui marche parfaitement disparaît car trop ancien, remplacé évidemment par des théories neuves parfois encore moins efficientes. On ne parle ici même plus d’argent mais juste de mode, au temps d’avant la thune-reine.
    Si Salmanov a perdu de son lustre c’est que dans les années 1950 un Ministre cacochyme Soviétique a malheureusement plongé ivre-mort dans un bain de Salmanov sans prendre la précaution élémentaire de se vaseliner les génitoires afin de les soustraire à la morsure de la térébenthine et son réveil post-alcoolique s’est compliqué de vilaines lésions nécrotiques pénio-scrotales irrécupérables, la faute à qui sans blague?
    En cardiologie, les bains de Salmanov faisaient un tabac. En rhumatologie (arthrite, arthrose), pareil. Les prostatites chroniques se soignaient en quelques bains, je ne parle pour aucun tennisman à porte de garage grippée du blog en particulier. La liste des pathologies traitées à l’époque était proprement hallucinante.
    Et je ne t’ai pas encore parlé de Pierre Gardelle qui soignait les otites évidemment, mais tant d’autres choses, on nous précipiterait en Hospitalisation d’Office si on osait dire à ce jour tout Gardelle en 2018… (J’ai bien réfléchi, il doit être mort à ce jour).
    Donc, formidable MT, si un jour l’ “envoie quand même” se transforme en “mais putain je veux savoir, dépêche” alors, peut-être que, compte tenu de mes sentiments de Confraternité certains à ton égard et de notre proximité aimsibienne, je te donnerai sans espoir de retour des choses précieuses à mon coeur…
    (*) – Secrets et sagesse du corps, 1958, épuisé
    – Le miracle de la vie, 1960, épuisé
    – Des milliers de chemins à la récupération, 1965, épuisé

    1. “je ne parle pour aucun tennisman à porte de garage grippée du blog en particulier”
      Private joke inaccessible au profane, bon je me huile les choses puis plonge dans Salmanov
      Reliquet c’est une encyclopédie secrète

        1. Aaaah, Philou, comment as-tu su que je parlais de toi?
          Manifestement tu as ta matière grise en meilleur état que la pelvienne donc à toi je vais te le dire, un vieil homme têtu a beaucoup travaillé sur nos deux compères, il s’agit de Michel Dogna, il a écrit “l’hydrothérapie chez soi” aux éditions Trédaniel. Tout y est, même les produits.
          Si tu tentes le Salmanov je te rappelle qu’après le bain tu dois te coucher dans ton lit et rester emmitouflé dedans , après trois séances ton appartement empestera plus la térébenthine que toute la toundra sibérienne réunie, bonne chance pour faire accepter tes draps par le pressing d’en dessous de chez toi. Mais voilà ensuite, pour qui le plaisir de pouvoir atteindre la cuvette de tes toilettes à partir du fond de ton couloir, et d’une seule main?
          Naturellement tu déchires les pages ayant trait au tibétain Padma Basic qui fait fondre les plaques d’athérome ou alors on va se faire envoyer voir chez Dupagne en rétorsion et je préfère rester ici.
          Bonne rééducation et je te rappelle qu’à travers la fenêtre ouverte c’est interdit à Paris, tu nous diras pour tes progrès?

          1. Hello,
            Le gourou de cette science (prostaticienne) et le Dr Wise, dont j’ai traduit le bouquin, je lui ai envoyé la traduc et il a fait paraitre son bouquin en français, c’est un altruiste, mais chez les USA, l’altruisme doit aussi rapporter, question d’éthique.
            https://www.amazon.fr/Migraine-Dans-Pelvis-David-Wise/dp/0983308241
            Je vais lui toucher 1 mot de ladite méthode et attendrai son ‘retour’ comme on dit. La prostatite diminue avec le taux de testostérone, alors bon, maintenant suis guéri:)

          2. Ah ouais Dogna … une sacree reference quand meme. Ca vaut le coup de faire un petit tour sur Google.
            Il a aussi ecrit un bon article sur les soucoupes volantes a moteurs anti-gravite.
            https://micheldogna.fr/les-soucoupes-volantes-du-iii-reich/
            Il est aussi en bonne connection avec les extraterrestres :
            https://micheldogna.fr/cobra-1ere-partie/
            Et ca continue meme avec les Chemtrails …
            https://changera.blogspot.fr/2014/01/michel-dogna-se-preparer-aux.html
            Franchement … c’est plus absurde que Sansonetti et Buzyn reunis !!
            On est plus dans la bienveillance la, on est dans la credulite face aux delires les plus extremes !! Comment peut on imaginer suivre les conseils d’une personne qui soutient ce genre d’inepties ?
            Parfois dans les medecines dites alternatives, on a quand meme l’impression que plus c’est enorme et othogonal a la science, plus ca passe. Sacree demarche intellectuelle !

          3. Arakiri back! Youpiiiiiiiiiiiiiiii !
            On va s’amuser.
            Je laisse le Professeur en hydrothérapie y répondre…
            Info pour arakiri (confidentielle ; pas encore officielle ; juste pour lui) : l’AIMSIB réunit son Comité scientifique à Paris le 23 Juin ! On y causera de trucs scientifiques promis : des algorithmes décisionnels en vaccinologie pratique !
            Si toi pas venir, toi plus mon pote !

          4. Salut Amiral,
            Houla mais je suis pas dans ce comite moi …
            Mais si on m’y invite, c’est sur que je viens … avec toute ma penibilite de scientifique un peu rigoriste …
            En tout cas, je note ca sur mon agenda.

          5. Si tu as payé ta cotisation, la porte t’est ouverte.
            Si tu veux réfléchir à des algorithmes décisionnels avec nous, fais-le savoir, tu seras sur la petite liste de ceux qui vont préparer le dossier qui sera ensuite soumis pour re-discussion et approbation aux assemblées générales du Soviet Suprême…

          6. Ah ben oui, je veux bien reflechir a ca !!
            En plus ca me concerne au tout premier chef alors j’essaie deja de me faire qq chose. Autant le faire a plusieurs !

          7. Mérite un approfondissement (+ une découverte) .
            Quand on sait que la plupart des maladies demeurent un MYSTERE, on en vient à se pencher sur certains travaux iconoclastes :
            [ L’hydrothérapie chez soi.
            29 octobre 2013
            La médecine des capillaires
            La clef de la dégénérescence et de nombreuses maladies se trouve dans les 100.000 km de notre micro circulation capillaire qui nourrit et oxygène nos milliards de cellules véhiculant 80% de la masse sanguine. Le médecin russe Alexandre SALMANOV (décédé en pleine forme en 1965 à l’âge de 90 ans) est devenu célèbre par ses cures de rajeunissement et les guérisons extraordinaires qu’il obtenait grâce aux bains hyperthermiques à la térébenthine, qu’il a baptisés « capillothérapie ».
            D’autres novateurs prenant souvent leurs sources dans la médecine chinoise antique, ont développé des méthodes de soins avec simplement de l’eau chaude et de l’eau froide, tels France GUILLAIN avec ses bains dérivatifs, et Pierre GARDELLE (décédé à l’âge de 95 ans) avec son « aquathermo-différentiel », tellement efficace dans les séquelles d’AVC, les tumeurs cérébrales, les gangrènes, etc.
            Ce livre étant à but essentiellement pratique, vous pouvez en savoir plus sur l’oeuvre de Salmanov en consultant son ouvrage culte : « Les 1000 Chemins de la Guérison” … ]

          8. NB – il y a environ 40 ans, Rika Zaraï a sorti 1 livre (Ma médecine naturelle) vendu à 4 millions d’exemplaires, on appelle ça un phénomène de librairie. Consécutivement elle fut l’objet l’objet d’une cabale, idem Semmelweis en son temps.
            Aux grosses têtes de Bouvard ça a fait 1 tabac, vu qu’une de ses thérapies consistait à se plonger les fesses dans l’eau chaude, puis dans l’eau froide… du Salmanov

          9. il ya un truc contre la rage de dents, se remplir la bouche d’eau tiede et appliquer une compresse froide sur la joue en meme temps.
            ou l’inverse ?

  14. Quelles sont les dangers potentiels de la rougeole ?
    La rougeole est une maladie très contagieuse, qui peut avoir de graves conséquences. Elle peut rendre sourd, faire enfler le cerveau, provoquer une pneumonie, etc.
    La transmission se fait essentiellement par voie aérienne, soit directement auprès d’un malade, soit du fait de la persistance du virus dans l’air. L’éruption dure 5 à 6 jours, les formes les plus compliquées sont plus fréquentes chez les patients âgés de moins de 1 an et de plus de 20 ans.
    Un vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) est recommandé dès la petite enfance à 12 et 18 mois (deux doses). Il peut être rattrapé à tout âge si le doute existe ou si les deux doses n’ont pas été administrées.
    Ce vaccin fait partie des onze vaccins devenus obligatoires pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018.
    Faire enfler le cerveau ????

    1. Ils veulent parler d’encéphalite probablement.
      Au moment où la mortalité due à la rougeole disparaissait (avant la vaccination de masse), les encéphalites rougeoleuses disparaissaient aussi…
      Depuis la vaccination de masse, les encéphalites herpétiques, virales d’origine inconnue et auto-immune ont augmenté… A ce jour, nous avons plus d’encéphalites qu’avant la vaccination de masse…
      C’est très bien documenté et sera discuté dans mon prochain livre.

      1. On pourrait espérer qu’une désinformation de plus en plus effrayante pour le grand public ferait sauter le système de verrouillage… ?

      2. Merci pour ces renseignements, Docteur.
        Avouez que lancé comme cela tout de go peut inciter à se jeter sur la vaccination …
        un moyen comme un autre !

        1. Quand ils ont lancé le vaccin contre la rougeole, ils affirmaient que ce vaccin serait aussi immunisant que le virus sauvage et que les vaccinés seraient protégés à vie.
          Leurs arguments étaient assez pauvres alors. Tout le monde savait que la rougeole était une maladie bénigne. Devant mon refus de vacciner mon fils né en 77, un pédiatre s’écria “Je voudrais vous voir le jour où votre fils aura 38° de fièvre ! ”
          Pitoyable ! Combien d’enfant dépassent 38° sans qu’on sache jamais ce qui a causé cette flambée ?
          J’ai néanmoins fait vacciner le dernier, né en 1986, parce qu’en faisant mes stages d’infirmière, j’avais croisé le cas d’un jeune homme atteint d’encéphalite post rougeoleuse. Cas dramatique d’un jeune homme de 19 ans, intelligent, voué au meilleur avenir, régressant au stade d’un enfant de 4 ans à cause d’une résurgence du virus rougeoleux contracté à l’âge de 2 ans.
          J’ai voulu éviter ce sort injuste (mais exceptionnel) à mon dernier né. Je ne voulais pas, pour autant, qu’il soit vacciné contre la rubéole ni les oreillons. J’étais persuadée que l’immunité conférée par le virus sauvage était supérieure à celle du vaccin et je me disais qu’il serait toujours temps de vacciner contre les oreillons à 11 ou 12 ans.
          J’en ai été pour mes frais ! D’abord, sans mon accord, on a vacciné mon fils contre la rubéole et les oreillons. J’avais donné mon accord pour le vaccin contre la rougeole,la consultation de nourrissons n’avait que le ROR en magasin…
          6 ans après, on nous apprenait que le vaccin ROR n’était pas suffisant et qu’il fallait faire une dose de rappel. J’ai dit “non” ! Le vaccin n’était pas suffisant pour protéger les vaccinés ? Alors, il valait mieux laisser la place aux virus sauvages qui, eux, protégeaient à vie.
          Mes enfant font donc partie des éventuels pourvoyeurs de virus sauvages.
          Oserais-je dire que j’en suis fière ?

  15. rattrapage”.
    Publié le 14/02/2018 à 11:38
    Pourquoi la vaccination contre la rougeole est-elle importante ?
    La rougeole est une maladie infectieuse qu’il faut prendre au sérieux. Elle ne touche pas que les enfants.
    Une épidémie de rougeole frappe actuellement la Nouvelle-Aquitaine. Une femme de 32 ans non vaccinée est morte au CHU de Poitiers (Vienne). Elle avait été admise à l’hôpital le 1er février et placée en réanimation le lendemain.
    “Quand une couverture vaccinale de la population est insuffisante, les personnes les plus vulnérables l’attrapent”, a déclaré la ministre de la Santé Agnès Buzyn qui était l’invitée de France Inter mercredi 14 février 2018. “Dans certaines régions de France, la couverture est autour de 70%, c’est totalement insuffisant pour empêcher une épidémie d’émerger”, dit-elle
    “Pratiquement tous les cas de rougeole sont survenus soit chez des gens non vaccinés, soit n’ayant reçu qu’une seule dose dans leur vie, alors que deux doses étaient recommandées à l’époque”, a précisé la ministre.
    “C’est le reflet de l’histoire de la vaccination en France: il y a des gens de 20 à 40 ans qui ont grandi sans être vaccinés et se retrouvent aujourd’hui non-immunisés”, explique Daniel Lévy-Brühl, responsable de l’unité chargée des infections respiratoires et de la vaccination au sein de l’agence sanitaire Santé publique France.
    Le danger provient de poches de population non-vaccinée qui créent des zones où disparaît l’effet d’immunité collective.

    1. Ceux qui connaissent l’épidémiologie savent qu’on a vu des flambées de rougeole dans des communautés où 99% des personnes étaient vaccinées…
      Le problème c’est le concept de “couverture vaccinale” qu’il faut impérativement revisiter…
      Si vous admettez qu’il faut revisiter les concepts basiques, vous admettez immédiatement que vos recommandations doivent être revisitées… Mais alors ?
      Ce pourrait que Zorro…

      1. Si on voit des flambées de rougeole dans des communautés où 99% des personnes sont vaccinées, ce n’est pas seulement la couverture vaccinale qui pose problème, mais aussi l’efficacité vaccinale.

          1. Tout de même, voilà un problème intéressant. Moi j’y crois à cette idée de la couverture vaccinale. Si ça ne marche pas, l’explication c’est que l’efficacité vaccinale est surestimée: et ça c’est très possible si 1) vous éliminez le diagnostic de rougeole parce que les gens sont vaccinés et 2) vous portez à tort le diagnostic de rougeole devant une éruption chez un non-vacciné. Avec ça, vous pouvez très bien vous retrouver avec une efficacité apparente (risque relatif chez le vacciné) qui n’a rien à voir avec l’efficacité réelle. A creuser.

          2. Très intéressant ; sauf votre formule initiale : “Moi j’y crois à cette idée de la couverture vaccinale”…
            Les mots, comme vous le savez, trahissent la pensée : vous y croyez !
            C’est votre droit ; mais ça ne légitime rien.
            Comme vous l’expliquez vous-même, des facteurs autres peuvent abolir cette “couverture” ; et donc elle n’existe qu’en fonction d’autres facteurs…
            Pour un médecin, une couverture qui n’assure pas une réelle protection ne sert à rien : d’abord ne pas nuire !

          3. Pour résumer les arguments : si 1) une maladie est contagieuse seulement par des porteurs humains, si 2) la vaccination divise par 10 le risque d’être porteur, et si 3) 90% de la population est vaccinée, on a créé un obstacle suffisant à empêcher la propagation de la maladie aux non vaccinés. Si ça ne marche pas, je ne vois pas de meilleure explication que 2) est faux, mais peut-être que vous avez une meilleure idée.

          4. “Il faut éradiquer les adultes”….
            La solution finale, n’est-ce pas un peu excessif ?

          5. @ Jossie
            Un peu excessif, certes. On pourrait aussi leur faire des rappels régulièrement. Mais cela ferait apparaître des effets indésirables pour lesquels il faudrait indemniser. Et encore plus gênant, s’il n’y a plus de maladie, plus besoin de vaccin. La situation actuelle de vaccination des nourrissons est la plus intéressante, financièrement parlant.

        1. Mais pour commencer , est-ce que quelqu’un a un exemple precis d’ou on pourrait mettre en parallele et comparer la couverture vaccinal et l’existence d’une epidemie quand meme ?

          1. Je voulais dire bien sur une couverture vaccinale maximale ou de 99 % et quand meme la flambée d’epidemies . Qui aurait des exemples, d’ou, et de quand ?

        2. Tiré de:
          https://aimsib.org/2017/12/20/propagation-de-rougeole-feu-de-vaccination/
          « Plusieurs études mettent en évidence une diminution significative du taux d’anticorps avec le temps. Paradoxe entre la grande efficacité du vaccin contre la rougeole et l’apparition des épidémies soutenues au sein des populations vaccinées. Il existe une différence antigénicité significative entre certaines souches sauvages et les souches vaccinales, qui rend les premières plus résistantes aux anticorps induits par la vaccination. De telles souches seraient à l’origine de l’infection observée dans les populations vaccinées (page 130). Le passage du virus de la rougeole dans les populations vaccinées exposerait le virus à une immunosélection et à la production de variants qui seraient éventuellement moins efficacement neutralisés par l’immunité induite par le vaccin (page 76). »
          « La stimulation naturelle serait plus efficace que la revaccination qui n’induit qu’une réponse de courte durée spécialement chez les enfants qui ont été vaccinés très tôt dans l’enfance (Stetler et al., 1986). Dans l’un et l’autre cas, la réponse à la stimulation est inversement proportionnelle au taux d’anticorps préexistants (Christenson & Bottiger, 1994).
          Conclusions de l’auteure de la thèse (page 53) :« Au regard de toutes ces études,nous pouvons dire que l’immunité acquise par le vaccin contre la rougeole semble être un continuum, allant d’une protection totale et durable à une protection minimale ou nulle, en passant par une protection partielle ou temporaire. »
          Elle peut ainsi conclure : « Cette flexibilité de la réponse immunitaire est responsable de la circulation occulte du virus de la rougeole dans la population vaccinée. »

          1. Donc, on peut conclure que la vaccination ne protège pas durablement, et que des adultes vaccinés et contaminés peuvent être contagieux, d’où le caractère illusoire de la couverture vaccinale pour l’éradication de la rougeole (sauf si elle est associée à l’éradication des adultes, prochain objectif).

          2. Je n’irais peut-être pas aussi vite en besogne ; je demande à réfléchir encore un peu ; les Princesses à la maison disent que je suis un maniaque de la réflexion ; j’ai du mal à voir honte…

        3. Toujours sur le site de B.Guennebaud:
          Voici ce qui a été rapporté au Colloque qui s’était tenu à Lyon le 2 décembre 1997 « Les maladies à prévention vaccinale dans les collectivités d’enfants et d’adolescents »
          Communication de Daniel Lévy-Bruhl (InVS) (page 34 ; version papier seulement) :
          « Il y a eu une publication intéressante l’an dernier (1996) : sur une petite île isolée du Pacifique, dans laquelle il y avait eu une activité de vaccination 27 ans auparavant, aucun cas de rougeole n’avait été enregistré depuis…jusqu’à ce qu’une épidémie de rougeole survienne. C’est une situation expérimentale dans laquelle il n’y a ni rappels naturels, ni introduction du virus de la rougeole sur l’île. »
          Question : d’où venait le virus s’il n’y avait plus de rougeole manifestée sur l’île et s’il n’y a pas eu d’importation ?
          L’hypothèse la plus vraisemblable est qu’il avait circulé ”à bas bruit” dans la population et qu’il pu à nouveau provoquer des formes aigües de la maladie quand l’immunité d’une partie de la population commença à faiblir.
          Intéressant, non?

        4. Et la rubéole, où est-elle passée ? disparue miraculeusement grâce à la vaccination ou fait-elle partie des rougeoles diagnostiquées à l’arrache par des médecins incapables de faire la différence entre les deux pathologies ?

          1. La rougeole confondue avec la rubéole ? Fichtre ! Ca voudrait dire que la rougeole a perdu beaucoup de sa force ( grace aux vaccins , alors ? ) .
            Parce que , pour les générations nées dans les années 50, une rougeole était très facile à diagnostiquer .

        5. Pour répondre a votre résumer, encore faut il que le vaccin empeche le pathogène de circuler !
          ce qui n’est pas le cas pour la diphtérie et la polio (VPI)
          et il semblerait bien que ce ne sont pas le cas aussi pour la rougeole…
          dont les recemments vaccinés peuvent diffuser le virus
          et dont le virus circulerait dans les populations vaccinées…

  16. Bien voilà, cette jeune femme n’était pas en très grande forme …

  17. Yolande Riquelmé, la mère de Jessica morte à l’âge de 32 ans de la rougeole au CHU de Poitiers, affirme au micro de France Bleu Poitou que sa fille a “contracté la maladie aux urgences”. La maman explique que “Jessica ne sortait jamais. Du fait de son obésité, elle restait tout le temps confinée à la maison”.
    “Ce sont les gens qui venaient à elle, mais elle, elle n’allait jamais dehors, ni pour les courses, ni rien, ajoute la mère de la victime. C’est moi qui faisais tout. La seule sortie qu’elle ait eue, c’est celle-là, celle des urgences.”
    La “sortie” à laquelle Yolande Riquelmé fait référence est un déplacement aux urgences du CHU de Poitiers. Le SMUR de Poitiers leur avait demandé de venir remplir des papiers administratifs à l’accueil, concernant le père de Jessica qui était hospitalisé.
    “Il y avait plein de gens sans masque”
    “Quand on est arrivées aux urgences, il y avait une épidémie de rougeole, explique Yolande Riquelmé. Il y avait plein d’enfants sur les fauteuils, il y avait énormément de monde atteint de la rougeole et c’est à ce moment-là qu’elle l’a contractée. À ce moment-là il n’y avait aucune mesure de prévention mise en place : il y avait plein de gens sans masque”.
    Entre le 19 et le 22 janvier, le CHU de Poitiers a en effet dû faire face à un recrudescence de rougeole avec 10 cas signalés en seulement un week-end. Alertée par le CHU, l’Agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine a pourtant fait le nécessaire pour rappeler toutes les “personnes contacts”, c’est-à-dire les personnes qui de près ou de loin ont approché ces malades atteints de la rougeole.
    “J’ai appelé tous les gens que je pouvais prévenir”
    Pourtant, la mère de Jessica affirme n’avoir jamais été contactée par les services de santé. “Dès que j’ai su pour la rougeole, j’ai appelé les établissements scolaires, celui de mon petit-fils, j’ai appelé l’hôpital où était hospitalisé le père de Jessica, j’ai appelé tous les gens que je pouvais prévenir, dont les amis qui côtoyaient Jessica”, affirme-t-elle.
    Yolande Riquelmé explique que si sa fille n’était pas vaccinée contre la rougeole c’est parce qu’elle a suivi les directives gouvernementales de l’époque : “Entre 1980 et 1986, le ROR [vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons] n’était plus obligatoire puisque soi-disant la rougeole était complètement éradiquée”.
    France info, ce matin.

  18. Une question de fond:
    Pourquoi les nouveaux arrivants immigrés en provenance d’Afrique et du Moyen-Orient n’ont ils pas été mis en quarantaine sanitaire ?
    Actuellement en Allemagne les hôpitaux sont débordés par des maladies tropicales tout azimuts, dont des très graves, et aussi des maladies auparavant éradiquées en Europe, c’est au delà de l’imaginable…

  19. Puisque la tendance obligationniste de ce gouvernement est de plus en plus marquée (également pour le service militaire …). Voici une liste complète articles instructifs qui peuvent aider ceux qui le souhaite à réinformer leur proche. Il y en a pour tous les goûts :
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article303 (Marc Girard)
    http://docteurdu16.blogspot.fr/2017/08/comment-instrumentaliser-la.html?m=1 (Docteurdu16)
    https://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/lepidemie-de-rougeole-et-la-couverture-vaccinale-la-realite-des-faits-en-europe (Michel de Lorgeril)
    https://michel.delorgeril.info/divers/les-illusions-de-la-vaccinologie-saison-7-circonstances-et-coincidences (Michel de Lorgeril)
    https://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/comment-invente-t-on-des-epidemies (Michel de Lorgeril)
    http://www.dur-a-avaler.com/rougeole-et-meningites-deux-epouvantails-pour-des-obligations-vaccinales-demesurees/ (Jeremy Anso)

  20. La propagande est intense actuellement au sujet de la rougeole.
    Cet article que MG cite fréquemment renvoie au fait que cette maladie était considérée comme bénigne lors des années 70, puis la promotion de la vaccination anti-rougeoleuse a entraîné un bouleversement écologique.
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article303

    1. Oui nous, nous avons la chance d’anticiper ce que les merdias nous balancent !
      En attendant ce matin encore ces médecins à la botte du système qui les nourrit … et qui tancent sans état d’âme et surtout sans aucune controverse …
      http://www.europe1.fr/emissions/questions-de-sante/question-de-sante-rougeole-faut-il-se-faire-vacciner-a-lage-adulte-3573908
      Pour enfoncer le clou lui dit bien sûr que les millions de morts c’était avant la vaccination des années 60… Si c’était aussi simple de nous larguer de telles infos… ! En revanche si on ne cherche pas à en savoir plus…
      A quand espérer un retour de bâton avec nos médecins si compétents travailleurs de l’ombre pour aider la fourmilière qui va sûrement se déliter un peu plus !

  21. Du 1er novembre 2017 au 30 janvier 2018, un total de 283 cas de rougeole a été recensé pixelaway/shutterstock.com
    Ce 13 février, l’Agence régionale de Santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine a annoncé le décès d’une femme de 32 ans des suites de la rougeole au CHU de Poitiers. Le point sur cette grave maladie infectieuse contre laquelle le vaccin reste le seul moyen de protection chez l’enfant comme chez l’adulte.
    Une jeune femme de 32 ans a été prise en charge en réanimation au CHU de Poitiers le 2 février pour une rougeole. Son décès a été rapporté ce 13 février par l’Agence régionale de Santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine. Non vaccinée, cette victime est la première à perdre la vie des suites de cette maladie virale, grave et très contagieuse depuis le début de cette épidémie. En effet, un patient contaminé peut infecter 15 à 20 personnes. A haut risque de complications respiratoires et neurologiques, la rougeole a été le motif d’hospitalisation de 22 patients (dont 10 enfants et 4 membres du personnel) depuis le 19 janvier au CHU de Poitiers.
    Ce décès est en effet survenu dans cette région au sein de laquelle l’épidémie de rougeole sévit depuis le 1er novembre 2017. Entre cette date le 13 février 2018, un total de 269 cas a été confirmé, 4 ont nécessité une réanimation. La majorité (90%) des patients n’étaient pas vaccinés. Comme c’est le cas pour la France entière, « la couverture vaccinale en Nouvelle Aquitaine est insuffisante* pour faire face à cette épidémie », rappellent les membres de l’ARS de Nouvelle-Aquitaine. Et depuis le mois de décembre 2017, 6 nouveaux cas de rougeole par jour ont été enregistrés
    Le vaccin, seul moyen d’éloigner le virus
    Le vaccin reste la seule stratégie pour rester protégé(e) contre la rougeole. Cette injection est inscrite dans le calendrier de la petite enfance (de 6 à 12 mois). Mais elle peut protéger à n’importer quel moment : les adolescents et les adultes sont donc aussi concernés. Toutes les personnes en contact avec le virus et non immunisées peuvent « éviter la maladie en se faisant vacciner dans les 72 heures ». Comment procéder ?
    – Faites vérifier votre statut vaccinal : 2 doses sont nécessaires pour une immunisation parfaite ;
    – Consultez votre médecin traitant pour une mise à jour de votre vaccin si vous n’avez reçu qu’une seule dose du vaccin ROR*, si vous ne savez pas si vous avez déjà contracté le virus de la rougeole, si votre carnet de santé n’indique aucune vaccination ROR** ou si vous ne remettez pas la main sur ce document ;
    – En période d’épidémie, il est préférable de vacciner sans réaliser de sérologie, à tout âge ;
    – Consultez si vous ressentez les symptômes associés à la rougeole : « fièvre élevée (supérieure à 38,5°C), éruption cutanée, persistance d’une toux, rhinite ou d’une conjonctivite. L’éruption dure 5 à 6 jours. »
    – Informez-vous et faites passer le message : la rougeole se transmet par contact avec une personne infectée, par voie aérienne (toux, éternuement). La contamination peut aussi être indirecte, « du fait de la persistance du virus dans l’air ou sur une surface contaminée ».
    *« En Nouvelle-Aquitaine la couverture vaccinale contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) 2 doses chez les enfants de 2 ans en 2015 reste insuffisante avec une couverture vaccinale inférieure à 80 % dans la majorité des départements (quand l’OMS recommande 95%). »
    **Rougeole-Oreillons-Rubéole
    Source : Agence régionale de santé

    1. Nous observons donc un véritable matraquage émotionnel à propos de la rougeole en Nouvelle Aquitaine.
      On a vu la même chose à propos d’un décès à Marseille en 2017.
      C’est désolant ce décès évidemment. Restons objectifs. En 2017, rougeole: 1 décès ; tuberculose : 500 décès; et maladies cardiovasculaires : 100 000 décès.
      On pourrait réduire considérablement la mortalité cardiovasculaire avec des mesures simples ; fera-ce la une de TF1 ?
      Règle primordiale : ne pas réagir sans avoir en mains le dossier de cette patiente. De nombreuses questions se posent, la principale étant : était-elle non vaccinée parce qu’elle avait une contrindication à la vaccination ? Si oui, pourquoi ? Quelle maladie sous-jacente ? Quelle est la cause réelle du décès ? Quelle est l’histoire avant et après l’hospitalisation ? Prendre tous les chiffres avec précaution. Parmi les 4 hospitalisés en réa, combien de temps y sont-ils restés ? Pourquoi la réa? Etcetera

      1. Bon là on a l’impression d’entrer dans une épidémie de peste.. alerte de la DGS….( ça me rappelle la grippe H1N1 …) :
        “”” Depuis le 1er novembre 2017, 387 cas de rougeole ayant entraîné 1 décès et 83 hospitalisations, dont 6 en services de réanimation, ont été signalés en France. L’épidémie poursuit sa propagation à partir de plusieurs foyers épidémiques en Nouvelle-Aquitaine, puis plus récemment en Occitanie, Bretagne et Provence-Alpes-Côte-D’azur.
        Lorsqu’un foyer épidémique de rougeole est identifié, les investigations épidémiologiques mettent en évidence une absence de vaccination, ou une vaccination incomplète, chez la grande majorité des personnes contaminées.
        Afin de limiter le risque de propagation de l’épidémie, la Direction générale de la Santé et Santé publique France vous sollicitent pour vérifier le statut vaccinal de vos patients et proposer, le cas échéant, une mise à jour de leurs vaccinations.
        Plusieurs cas de transmission nosocomiale ayant été identifiés, nous vous invitons également, si vos antécédents de vaccination ou de rougeole sont incertains, à mettre à jour votre vaccination pour protéger vos patients les plus fragiles.
        Pour rappel, tout cas de rougeole fait l’objet d’une déclaration obligatoire auprès de votre ARS, notamment afin de mettre rapidement en œuvre les précautions complémentaires, les investigations épidémiologiques nécessaires, ainsi que les mesures de vaccination autour des cas. La commission technique des vaccinations de la Haute Autorité de Santé recommande en effet de vacciner dans les 72 heures qui suivent le contact les personnes de plus de 6 mois ayant été en contact avec un malade atteint de la rougeole.
        Plus d’informations sur le calendrier des vaccinations 2018 : http://solidarites-sante.gouv.fr/calendrier-vaccinal
        Plus d’informations sur la vaccination et la maladie : http://www.vaccination-info-service.fr/“”
        Faudra qu’on m’explique l'”efficacité d’un vaccin injecté dans les 72 h suivant le contact…..Ils veulent sous entendre et nous faire croire que c’est le vaccin qui tue le germe et pas nos anticorps ? !!
        on rentre dans une méthode de matraquage encore plus grand… d’ici à ce qu’ils rentrent obligatoire le ROR à tous les enfants sans exception voire aux adultes….

        1. “Pour rappel, tout cas de rougeole fait l’’objet d’’une déclaration obligatoire auprès de votre ARS”
          Celle là, je m’en doutais… les MG sont incités à reporter les cas de rougeole, ce qu’ils ne font pas toujours en temps habituel, d’où une augmentation du nombre de cas. (attention, je ne nie pas qu’il y ait une épidémie)
          Quand à l’efficacité du vaccin injecté dans les 72h…

        2. C’est flippant, consternant; ça me donne envie de me tailler sur une autre planète.
          Toutes ces bêtises répétées en boucle, mais comment peut-on en arriver à un tel niveau de désinformation??
          Est-ce que quelqu’un (à part nous!) se rappelle que la rougeole, à la veille de la commercialisation du vaccin, était une maladie presque toujours BENIGNE de la petite enfance????????? (cf dans le précis de médecine infantile)
          Mais bientôt on entendra que l’acné des adolescents est gravement contagieuse et mortelle et qu’il faut vacciner tout le monde, que les verrues plantaires sont elles aussi mortelles (vite, un vaccin contre les verrues!), que que que … et que quoi encore?
          Bon, ce que j’en conclue, c’est qu’ils réalisent que la vaccination généralisée contre la rougeole nous a foutu dans le pétrin puisque l’immunisation est éphémère et que l’on assiste à un déplacement de l’âge de la maladie avec des complications plus sévères.
          Donc, en douce, on va vacciner tout le monde avec des rappels tout le long de la vie.
          La vaccination contre la rougeole obligatoire pour tous?
          Ca serait vraiment le jackpot.
          Enfin, vacciner dans les 72h c’est une idée originale. C’est des artistes les mecs, ils improvisent, peur de rien!
          Comme conclue Marc Girard dans un de ses articles: “Alors on fait quoi? On rigole – comme d’hab.”
          http://www.rolandsimion.org/spip.php?article204&lang=fr
          A noter aussi qu’il est reconnu aujourd’hui que de moins en moins de médecins savent poser le diagnostic de rougeole.
          Ouarf.
          Marc Girard a raison, je m’en vais rigoler.

        3. Les pauvres crétins de professeurs d’infectiologie des années 60 /70 disaient ainsi que l’OMS qu’ils ne fallait pas généraliser la vaccination contre la rougeole car c’était une maladie bénigne dfe la petite enfance.
          Vacciner tous les enfants entraînerait un déplacement de la maladie vers les nourrissons de moins de six mois non protégés par les anticorps maternels et vers les adolescents ou les adultes jeunes même vaccinés puisque le vaccin ne laisserait pas une immunité définitive.
          ET LA PAF on n’y est pile poil !!
          Les vieux profs y faisaient pas de statistique y connaissaient pas les algorythmes et la protocolisation, y’z’avaient même pas de scanner et d’IRM c’est vous dire mais ils avaient une connaissance des maladies et un bon sens rares .
          VIVE LES MANDARINS

      2. La une des journaux télévisés n’est intéressante que dans la mesure ou elle rapporte le pactole, qu’elle abonde dans le sens de la politique exigée et qu’elle ferme définitivement ou presque la porte à la controverse !
        Voilà c’est fait pour ce soir ! La vaccination est en marche ! Les irréductibles vont être de moins en moins nombreux …
        Comme dit Pascale comment a-t-on fait, nous, pour ne pas être en danger ?
        Elle devrait l’expliquer ça Madame Agnès ? On sait bien aussi qu’elle ne le pourrait pas ! Et pourtant ne devrait-on pas être en droit d’avoir quelques explications qui manquent cruellement …
        Vous avez raison bien évidemment !

        1. Ça rappelle d’autres Ministres et d’autres temps ! D’autres épidémies !
          Ne croyez pas la fourmilière si stupide !
          Les médias le sont, les journalistes sont nuls, pas la fourmilière !
          Un peu de patience …

      3. Peut-être aussi elle a été vaccinée enfant et qu’en tant qu’adulte elle a développé une forme plus grave de la maladie … puisqu’il est dit que la vaccination contre la rougeole ne confère pas une immunisation à vie ?
        Toujours est-il qu’il est difficile de prendre pour argent comptant toutes ces infos qui ne sont, en réalité, que du bourrage de crâne! La plupart des gens avale cela sans mot dire!

      4. Vous avez bien vu!
        En France les morts ne pèsent pas le même poids
        1 mort de la rougeole pèse plus lourd que 100 morts du terrorisme qui pèsent plus lourd que 3000 morts sur la route qui pèsent plus lourd que 12000 morts de suicides qui pèsent plus lourd que 78000 morts du tabac etc…
        Nous ne partageons pas les mêmes valeurs que nos politiques!

    2. Jamais ils ne remettront en cause la manière dont ils soignent la rougeole. A force de paracétamol, comment les personnes malades peuvent-elles se défendre ?

      1. Vous savez, quand vous êtes une maman bien informée et que vous refusez le paracétamol pour votre bébé qui a de la fièvre, on vous regarde de travers, Jengi!
        Pour les gens, c’est clairement de la maltraitance!
        J’ai failli me faire dénoncer aux services sociaux pour cela (non je blague, quand même pas)
        Je respecte toujours la fièvre.
        D’ailleurs, hors sujet, j’ai utilisé la méthode de Salmanoff (hydrothérapie) pour mon enfant qui a fait une otalgie brutale et intense un soir. C’était une expérimentation.
        Il n’a jamais eu d’otite de sa vie mais là, il s’est plaint de l’oreille, douleur intenable et prolongée.
        Linge glacé autour du cou et compresse chaude sur l’oreille pendant 15-20 minutes.
        Disparition immédiate de la douleur alors qu’il hurlait de douleur juste avant.
        Ca m’a intriguée… Effet placebo?
        Quelqu’un y connait-il quelque chose sur l’hydrothérapie?

        1. Si quelqu’un connaît quelque chose à l’hydrothérapie, tu me charries?
          D’abord ce que tu as réalisé n’est pas une méthode Salmanov mais une technique “aquathermo-différentielle de Gardelle, un ancien kiné et je ne suis pas sûr qu’il soit mort.
          Cette technique circule dans le bouche-à -oreille de nombreux naturopathes et comme d’habitude la médecine rigole et s’en fout. Cette technique peut être employée dans l’otite mais est proposée dans de très nombreuses pathologies lourdes comme l’AVC ischémique…
          Salmanov c’est autre chose, l’utilisation de bains très chauds associés à de la térébenthine de Sibérie, j’en avait écrit un petit post ici il y a longtemps.
          Tu veux de la doc MT? Tu dis…

          1. Ah Dr Reliquet!…
            J’étais sûre que si tu voyais ma question, tu serais le premier à y répondre!
            Je dis Salmanoff (Salmanov?), c’est ce que j’ai trouvé par hasard sur internet, je n’y connais rien!
            Je veux bien des infos mais je ne sais pas si j’aurais le temps de regarder, je ne peux pas être sur tous les fronts!
            Mais envoie quand même…

        2. @MT Vous m’avez rappelé une anecdote avec un de mes fils qui devait avoir 4-5 ans … Quelques poussées de fièvre récurrentes sans raison apparente mais mal très mal ! A une énième poussée je ne supportais plus de le voir souffrir et devenir chiffon même si ça ne durait jamais bien longtemps lui si tonique ! Ai-je pris des risques (je pensais vraiment l’inverse) à le prendre et le serrer dans mes bras en avançant tout doucement tous les deux dans une eau plutôt fraîche jusqu’aux épaules… Après coup oui et non selon les uns et les autres … En revanche la tête de mon mari j’m’en souviens très bien.:-)) ! Examiné à plusieurs reprises par cousin médecin (poussées de croissance) ou médecin de famille qui me donnait à chaque fois des antibios. sans raison donc pour le cas où… et je ne voulais plus de ça pour lui !
          La fièvre est tombé très vite et n’est plus jamais revenue ????

  22. L’argument colorimétrique n’est pas très Evidence Based Medecine…
    1) La durée d’observation est-elle suffisante (1 an seulement en 2017) pour une maladie qui évolue par vague épidémique (la dernière date de 2011 en France) ? https://pbs.twimg.com/media/DV7P_N9WsAE1SYM.jpg:large
    https://pbs.twimg.com/media/DV7TDrpX4AAAnsf.jpg:large
    http://invs.santepubliquefrance.fr/fr../Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-prevention-vaccinale/Rougeole/Points-d-actualites/Archives/Epidemie-de-rougeole-en-France.-Actualisation-des-donnees-de-surveillance-au-20-juin-2016 …
    N’est-ce pas comme comparer la solidité de barrages anti-tsunami sur une période sans tsunami… et en conclure qu’il n’y a pas de différence ?
    2) Si vous vouliez faire une vrai étude comparative, il eut peut être fallu comparer 2 groupes clairement distincts (pour éviter les effets d’overlap)
    – le groupe 0-84%
    versus
    – le groupe 95-99%
    calculer le p-value avant de conclure à une différence significative ou non
    et les OR en analyse multivariée avec un modèle de régression multiple ?

    1. Mais c’est qu’on aurait passé son certificat de statistiques médicales ?
      Bravo, beau raisonnement !
      Il vous reste à lire Popper et comprendre la démarche scientifique dans sa grande largesse.
      Vous y comprendrez qu’il suffit d’apercevoir un cygne noir pour conclure que la théorie disant que tous les cygnes sont blancs peut être rejetée…
      Un mot quand même en toute bienveillance : ces jolies couleurs ne sont pas miennes mais sont supposées nous convaincre, selon nos prestigieux gouvernements et l’UE, que plus la couverture vaccinale est importante et moins il y a des rougeoles. Vous avez besoin de calculs statistiques pour voir que ça ne tient pas ?
      Le naïf de passage peut dire : oui, docteur, mais l’année dernière ? Certes, et pourquoi pas l’année prochaine ?
      Restons-en humblement à l’année 2017 puisque nous avons ces jolies cartes colorées.
      Cette année 2017, je vois donc très clairement un cygne noir sur le Lac ! Pas vous ? Vous ne voyez pas de cygne noir l’année prochaine ? Moi non plus !
      Nous sommes au moins d’accord sur l’année prochaine.
      Restons simples ; examinons ce que nous avons sous le nez !

      1. Etant donné que vous privilégiez l’argumentation colorimétrique au débat scientifique; selon votre raisonnement poppérien, un cygne noir serait la concordance du vert foncé avec le rouge foncé, hors ce n’est pas ce qui apparaît sur cette carte.
        Et encore, la dernière épidémie en France en 2010-2011 dépassait les 50 cas /millions d’habitants qui serait rouge ultra-foncé.

        1. PS : pour atteindre d’immunité de groupe, il faudrait dépasser 94% de couverture en admettant qu’elle soit homogène sur le territoire, pour éviter une poche de propagation dont le Ro est de près de 15 à 20

          1. Cette méthodologie colorimétrique naïve sert, en principe, à prendre au piège les gogos.
            Qu’elle se retourne contre leurs auteurs fait partie des choses amusantes de la Société du Spectacle de tonton Guy.
            De même, Monsieur le Directeur, je vous incite à vérifier les catégories utilisées (par les industriels et le Ministère) pour annoncer les effets adverses des vaccins.
            Vous allez sur un site officiel et vous tapez “effets indésirables”… Vous verrez et vous nous raconterez vos découvertes. D’accord ?
            Les gogos se laissent prendre et c’est fait pour…
            Ni ces catégorie ni les graphes colorimétrés sont de moi ; je constate les faits bruts, sans bricolage.
            Essayez, vous allez y arriver !

          2. @ turbuha
            Avez-vous saisi que les graphiques et les méthodes colorimétriques n’étaient pas de MDL?
            Pourquoi ne vous plaignez-vous pas auprès de l’ECDC?
            Et j’aimerais connaitre (en toute bienveillance bien sûr) votre théorie si vous en avez une sur les chiffres de rougeole et la couverture vaccinale?

          3. A l’évidence, à l’argumentation factuelle et structurée est privilégiée la pirouette idéologique. Le vrai scientifique se confronte aux objections factuelles et argumentées de ses pairs (LANCET, JAMA, NEJM…) plutôt que de chercher l’assentiment d’un certain public sensible à des thèses complotistes en se parant d’une aura scientifique trompeuse.
            On peut se demander ce qui pousse certains individus à se penser plus lucides, plus perspicaces ou plus intègres que la communauté scientifique dans sa majorité…

          4. Vingt Dieux !
            On va bientôt me coudre une seringue jaune sur le veston !
            Paix sur toi, mon frère !
            Fais ton chemin ; personne ne t’oblige à descendre à cette station ; mais, au-delà d’un certain guichet, ton ticket ne sera plus valable… Sacré Romain ! Il avait tout compris le Gary…
            @ Se dire que notre sympathique turbuha fait partie de la petite milice qui est en train d’organiser la censure sur les réseaux fait froid dans le dos… C’est ça la nouvelle peste brune : sous nos yeux ébahis, les puces contagieuses sont de retour !

          5. @ turbuha :
            Mais la bonne literature scientifique oubli de très grands pans de recherche , qui seraient absolument nécessaires pour etre tous convaincu du bienfondé réel (et pas seulement lié à des statistiques qui sont utiles mais explorent des correlations qui ne traduisent pas forcément les causalités ) et la vaccination , sans ambiguïté .
            Comme par exemple l’immunité permanente qui est acquise avec le virus sauvage , et que la vaccination ne permet pas .
            Les scientifiques font cette approximation que la vaccination et la maladie developpent les memes défenses exactement .
            Pour un biologiste , c’est une chose qui doit etre réellement demontrée par la comprehension des mecanismes . Et rien n’est demontré correctement sur ça .
            Savez-vous quel est l’état d’avancement du ce projet de vaccinations contre la rougeole à l’age adulte ?

          6. @ turbuha :
            Les pirouettes sont destinées à empêcher l’inélégance de discussions steriles .
            Parce que vous êtes pas bien agréable, et hautain .
            Et le public que vous invoquez avec irrespect est pas sensible a des theses complotistes ; il a souffert d’avoir été nié et bafoué dans sa souffrance des effets secondaires de médicaments pour faire baisser le cholestérol dans le dosage du sang : les statines .
            Je dis nié et bafoué . Si vous êtes medecin ou assimilé, vous connaissez cette affaire .
            Ce public là a été victime d’une thèse complotiste : que le cholesterol doit etre bas pour rester en bonne santé cardio-vasculaire . C’est un complot qui consiste a gaver de ces médicaments des millions de personnes en prevention primaire et à rendre beaucoup de gens malades , sans bénéfice réel sur la morbidité . Ce mythe-la est en train d’exploser , mais le complot est celui-la et dans ce sens-la . Il a rendu un certain public sensible aux autres scandaleux complots de santé . Mais si cela vous suffit pour conclure que ce public là réfléchit pas ou mal , c’est que vous etes totalement en dehors des realités . Ca explique mais justifie pas votre irrespect .
            Les vaccins sont pas le cholesterol , mais ce public là a toute l’ecoute de medecins courageux et qui se retranchent pas derriere des consensus scientifiques . On voit bien sa valeur nulle et le courage nul des tenants qui les soutiennent , jusqu’à ce que l’affaire éclate . C’est different pour les vaccins , mais on a bien le droit de réfléchir sur cette question la aussi . Et de trouver qu’il y a des choses qui clochent gravement aussi .
            Pour les statistiques que vous suggerez, elles sont très intéressantes aussi ; on aimerait assez voir vos resultats si vous en avez , parce que vous avez l’air de bien comprendre les choses sur aspect la . Mais on aimerait aussi que les chercheurs en medecine s’interessent pas seulement aux statistiques, mais à des processus physiologiques . Et ça, ça manque souvent .
            L’immunité par la vaccination et par la maladie sont totalement identiques ? Cela reste totalement a demontrer et si vous vous interrogez pas , vous etes sur ça aussi en dehors de la réalité .

          1. @turbuha
            “On peut se demander ce qui pousse certains individus à se penser plus lucides, plus perspicaces ou plus intègres que la communauté scientifique dans sa majorité…”
            Nos opinions sont-elles influencées par la majorité?
            https://youtu.be/pAIAGTGt0Pc

      2. @ Dr mdl, turbuha:
        Est-ce que la théorie de K.Popper est enseigné aujourd’hui encore en médecine ? Est-ce toujours la référence en matière de réfutabilité des preuves scientifiques ?
        Ou bien est-ce que l’usage des statistiques très extensive, et leur propre niveau de preuves ont supplanté ces notions de refutabilité de Popper.
        Je ne sais pas mais j’aimerais bien savoir si vous avez reponse à cette question.

        1. L’épistémologie n’a jamais été enseignée dans aucune faculté. C’est un gros mot aussi à l’INSERM, l’INRA, l’IFREMER, etc…
          Il faudrait totalement renouveler le corps universitaire…
          Comme disait certains dans les années 1980’s à propos du CNRS, on peut couper quelques branches mortes, mais pas déraciner un arbre…

        2. Jamais entendu parler de Popper pendant mes médicales etudes (à partir de 1971) ni celles de mes enfants (années 90). En France.
          Par contre en 1976 on enseignait la responsabilité de l’amiante (et du tabac bien avant) dans les cancers thoraciques.
          En 1976 un directeur de la SEITA affirmait au JiTé , je l’ai vu de mes yeux, qu’il n’y avait pas de preuve de la responsabilité du tabac dans le cancer des bronches.
          Un …. qui n’est pas allé en taule.
          L’éthique industrielle …. Tuons mais pas trop vite qu’il en reste encore pour fumer / produire etc .
          Juste entendu paler des “poppers” en toxicologie.

          1. Les cigarettiers ont été très loin. Voici un raisonnement des années 70 :
            1°) Fumer empêche les cancers bronchique d’apparaître
            2°) Le cancer bronchique est génétiquement déterminé, et ceux qui vont l’avoir, sentent intuitivement qu’il faut qu’ils fument pour éviter d’attraper ce cancer.
            3°) On connait des fumeurs de longue date qui n’ont pas de cancer bronchique,
            4°) c’est la preuve que fumer empêche d’attraper le cancer bronchique.
            No Comment. Ne trouvez-vous pas que logique rime souvent avec magique ?

    1. @Minoque : A les écouter on se demande comment nous en avons réchappé, nous personnes de + ou- 60 ans ? Nous avons frôlé la mort sans le savoir ? Nos parents étaient des parents indignes ? Il me semble pourtant me souvenir que l’ayant eu, ma vie n’était nullement en danger !!!!

  23. Pour info, il semble que le vaccin Infanrix Penta (sans la valence hépatite B) soit disponible :
    http://www.glaxosmithkline.ch/media/556915/supply_gsk-vaccines_f.pdf
    Si vous voulez des informations spécifiques sur cette vaccination hépatite B (le développement pharmaceutique et la pharmacovigilance défaillante) des vaccins Engerix B et Genhevac B, historiquement utilisés dans les années 90 (notamment sur la campagne de vaccination scolaire). Il y a 3 articles au sujet des Eunuques du vaccin hépatite B sur le site de Marc Girard…

  24. Il semblerait tout de meme qu’il y aie un problème spécifique à la roumanie.
    Des populations, maintenues dans la pauvreté et l’insalubri Cherchent une échappatoire… vont ils plus a l’Est? On peut penser que non…
    La carte semble , globalement baver’ du Sud-Est au Nord-Oest, avec comme Epi-non-centre, la pauvre Roumanie… Foyer très anti-vaccinaliste, si j’ai bien compris

    1. Avant la 1ère résurgence de rougeole en Roumanie (en 2005 si mes souvenirs sont bons), la couverture nationale (deux doses) était de 96%. Lors de la 2ème flambée (en 2011), on était encore à 91%. Depuis 2013, on a de forts doutes sur les chiffres publiés et en 2016, une nouvelle flambée.
      Rien n’est dit sur les “possibles” effets adverses du vaccin qui auraient pu dissuader les médecins et les familles de continuer à se vacciner sans bénéfice… On ne sait pas. Quand on ne sait pas, on se tait. Je me tais !
      Leçon du jour : en Roumanie aussi, la couverture n’est pas parallèle au risque !

  25. “Bo” ça doit être un diminutif de quelque chose à tous les coups mais de quoi, Bouse, Borderline ou Bon-à-rien, on saura jamais hélas, heureusement qu’on s’en fout.
    Je trouve que vous manquez tous de respect pour notre Ministre et ses phobies, il y en a c’est les araignées ou les clowns (coulrophobie, minute studieuse) mais elle si c’est le pinard et la rougeole, qu’est-ce qu’on y peut?
    Par précaution j’éviterai quand même de la laisser seule face à une Ferrari ou à une muletta des fois que ce soit la couleur qui la pousse aux comportements agressifs, façon Ferdinand le Taureau…
    Au fait de rougeole vous saviez que Bill Gates le plus vaccinophile de la planète US a interdit qu’on lui vaccine ses propres enfants? Et que c’est même une règle convenue chez les ultra-riches californiens blancs, les vaccins c’est pour ces cons de pauvres, nos enfants à nous n’en ont surtout pas besoin?
    C’est vrai qu’ils n’ont pas l’air d’avoir trop souffert de leurs carences vaccinales les descendants de Bill et Mélinda, avec l’espérance de vie et le fond de compte en banque qu’il leur reste pour affronter les dures conditions de l’existence ce serait néanmoins dommage de mourir du tétanos donc si quelqu’un pouvait les prévenir qu’en France il y a des gars qui ont une solution pour les suites fâcheuses liées aux clous rouillés…
    http://initiativecitoyenne.be/2018/02/l-ancien-medecin-du-milliardairea-revele-que-bill-gates-a-refuse-de-vacciner-ses-enfants.html

    1. à Emilio . Votre dernier lien ( de la HAS) à propos du vaccins VAXELIS est édifiant. Je passe sur l’ensemble des pages pour aller à la 9. 3 on lit : Aucune donnée de d’ immunogénicité d’est disponible chez les nourrissons immunodéprimés ou âgés de plus de 15 mois …(???)
      – En 9.4 il faut lire le : Programme d’études…;
      Le paragraphe 09. 2 sur la tolérance est pas mal aussi.
      en 14, je lis en conclusion d’intérêt pour la santé publique :
      -“VAXELIS est “susceptible” d’avoir un impact sur la santé publique, au même titre que le autres vaccins disponibles”
      Ben ce vaccin est SUSCEPTIBLE donc il ne sont pas sûrs, sinon ils l’auraient affirmé péremptoirement.
      Et en 11 .3 on peut lire : “Sur cette basse la population cible peut-être estimée à 800000 nourrissons par an”
      Ben là on comprend tout ce qui précède.
      Donc, si je comprends bien, ce vaccin, comme les autres hexavalents “pourraient” protéger la population et notamment nos chers petits anges … mais on n’a pas tout vérifié .. ; sauf ce que ça pourrait rapporter pendant des années !

      1. Toute la vaccinologie est du même tonneau : rien n’a jamais été vérifié correctement ; triomphe de la pifométrie : scandale sanitaire de niveau mondial !

  26. Effectivement il suffit de cliquer pour accèder aux chiffres. Pas compliqué !
    Personnellement ce n’est pas l’écart entre France et Allemagne qui m’interpelle, mais plutôt l’énorme dispersion des résultats pour une catégorie donnée.
    Comme si la fréquence des rougeoles était peu (pas?) corrélée avec le taux de vaccination.

    1. Ce n’est pas “comme si” ; ce que vous observez c’est une absence de (ou une très faible) corrélation…
      La théorie de la couverture vaccinale optimale vient de prendre un “méchant coup” ; telle est l’aventure scientifique : “les théories, comme les civilisations sont mortelles“, disait tonton Paulo !

  27. Ce n’est pas 11 vaccins qui ont été rendus obligatoires … c’est la totalité des vaccins inscrits au calendrier vaccinal pour une classe d’âge, primo-vaccination et rappels inclus. C’est absolument effrayant.
    Si l’époque avait amené à ce qu’on administre des vaccins nonavalents à la place des hexavalents (Infanrix Hexa / Hexyon / Vaxélis) alors il y aurait eu 14 vaccins rendus obligatoires. Ils ont été rendus obligatoires au travers d’une loi votée chaque année. Ce dernier élément est fondamental à comprendre parce que ça montre que la politique vaccinale sera évolutive durant les années futures.
    Touraine disait toujours que la DISTINCTION ENTRE VACCINS OBLIGATOIRES ET RECOMMANDÉS N’AVAIT PLUS DE SENS. L’objectif est de rendre obligatoire la TOTALITÉ DES VACCINS surtout les blockbusters : Prévenar (Synflorix ?) c’est fait, Gardasil ça reste à faire (la cour des comptes nous propose de réhabiliter les campagnes de vaccination scolaire !), la vaccination antigrippale, ce sera bientôt fait d’abord pour les personnels de santé et progressivement pour d’autres collectivités (notamment publique) écoles ? administrations ? maison de retraite ?
    Les gens qui font la promotion d’une telle politique vaccinale n’ont aucune limite …
    Votre prochain article concernera-t-il une petite mise au point sur le french paradox ? Il ne faut céder aucun terrain à cette ministre (Agnès Buzyn, ministre de la morale publique) qui veut imposer des mesures autoritaires sur absolument tous les sujets.

    1. Vive l’ANSM … indépendante ! Oyez oyez braves gens laissez-vous vacciner en toute sécurité !

    2. Effroyable!
      De la pseudoscience macabre qui voudrait nous faire croire que l’élaboration de ce schéma vaccinal repose sur des données scientifiques
      Il faut vaciner les femmes enceintes contre la grippe quitte à provoquer des avortements
      Vacciner les Obèses??
      Pourquoi les borgnes?
      Dr. J. Anthony Morris, virologiste et ancien chef du contrôle des vaccins à la FDA : « Il n’existe aucune preuve que le vaccin contre la grippe soit utile. Ses fabricants savent bien qu’il ne sert à rien, mais continuent néanmoins à le vendre. »

  28. Pourrait on avoir les valeurs exactes pour chaque pays ?
    Parce si la France dans sa tranche atteint 9.99 et que l’Allemagne dans la sienne fait 10…
    Enfin bon, l’honnêteté intellectuelle et la précision ce n’est pas ce qui étouffé l’auteur de ce blog.
    Tout est bon pour vendre des livres n’est ce pas.

    1. Mon chéri,
      Faudrait, avant de s’essayer à la littérature et à l’insolence, apprendre un peu la grammaire [personne n’est parfait certes, mais il y a un minimum] : au lieu de “l’honnêteté intellectuelle et la précision ce n’est pas ce qui étouffé l’auteur de ce blog“, il eût été préférable d’écrire : “l’honnêteté intellectuelle et la précision ne sont pas
      Quant à la question sur la précision des chiffres elle comporte, doux jésus, deux aspects : 1) même si les allemands et les français avaient des chiffres proches, l’argument resterait le même concernant l’obligation… C’est assez facile à comprendre pour ceux que la boisson laisse tranquille ; 2) si vous voulez des chiffres trèèèèèèèèèèèès précis, Mon Seigneur, servez-vous, c’est gratuit !

    2. France : 7.76 ; Germany : 11.31. La différence est plus que notable (- 31% pour la France)… et effectivement les données sont toutes facilement disponibles sur le site de l’ECDC. Il faut juste cliquer sur le lien dans le texte.
      Merci pour cette info Michel. C’est du factuel pur et dur. Il n’y même presque pas besoin de commenter.

      1. Bo est venu pour faire le “beau”, trop fainéant pour cliquer sur le site intéressé et vérifier par lui même. Il est comme tant d’autres, il attend qu’on lui donne la bouillie à la petite cuillère dans la bouche, satisfait de ça et arrogant en plus. Lamentable.

    3. @ Bo
      Bo… mon bon Ami…
      Vous sous-estimez ceux que vous considérez, à tort, comme vos ennemis
      Cette grossière erreur de jugement, génératrice de tant d’inutiles tensions
      Malsaines et toujours contre-productives… quel effroyable gâchis !
      Pourtant… mon Bo, il vous suffit de cliquer
      Pour accéder aux chiffres réclamés…?!
      Mais malgré tout… envers et contre toute raison :
      🙂 et :-* et <3 !!!

      1. Ma chère Françoise,
        Pensez-vous vraiment que notre ami Bo cherche à y comprendre quelque chose?
        A chaque fois qu’il intervient, je reste sur ma faim…
        J’ai lu par hasard une de ses interventions sur le blog d’un médecin généraliste sur la question de l’obligation vaccinale, le niveau était vertigineux!
        Mais c’est aussi grâce à des gens comme lui qu’on gagne en crédibilité!

      2. Bo fait partie des gens qui ont été traumatisés dans leurs certitudes par les “lanceurs d’alertes”, ils en ont gardé une rancune tenace et répètent à l’envi que tous ces empêcheurs de tourner en rond ne sont que des affairistes qui cherchent à se faire du fric…
        Hélas cet argument 1 peu court, je ‘ai déjà entendu cent fois de la bouche des toubibs de la pire espèce, les corrompus de chez corrompu qui travaillent pour 15 labos, ont pignon sur rue et la HAS avec eux, d’où leur inébranlable arrogance. I
        ici l’important n’est pas d’avoir raison mais de peser le rapport de forces. Comme disait le regretté Staline, prématurément enlevé à la haine de ses concitoyens : “le Vatican, combien de divisions ?”

    4. @ MT
      Oui, MT, OUI, et je n’en démordrai pour rien au monde…
      Je décide de croire (par défaut), que Bo, comme nous tou.te.s cherche au mieux qu’il lui est possible, une parcelle aussi large que possible de vérité. Il a sa manière déplaisante, sa partialité et ses certitudes ; il est plutôt insolant et insultant, comme nous sommes nombreux.ses à l’être, hélas, sur ces questions si difficiles.
      Il sous-estime l’intelligence des autres qu’il prend pour des détracteurs à combattre ; c’est cela, surtout, qui me frappe : prendre les autres pour des c…. J’ai très peur de le faire aussi de temps en temps et ça me peine.
      Je me confronte autant que je le peux à des groupes et des personnes pro- et anti-vaccins… je veux dire des gens normaux, hein, ni Agnès B. ni prof. Joyeux…. de simples quidams… et savez-vous ce qui me met souvent au bord des larmes? C’est que dans ces deux camps, j’ai droit aux mêmes méthodes de rabaisser les autres, de prendre pour débiles ses adversaires et de tenter de les disqualifier sur des ‘a-côtés’, davantage que sur le fond et sur des discussions dignes. J’ai droit aux mêmes blagues des deux côtés (genre ‘si seulement il y avait un vaccin contre la connerie, ahahah!’) et aux mêmes méthodes que je trouve très préoccupantes….
      Alors, oui, tant pis : au risque d’être naïve, je décide de ne pas faire comme Bo : je peux jouer à lui répondre, mais je ne le prendrai pas, lui, pour un c…!
      J’ajoute que cette conviction que j’ai depuis toujours a été agréablement renforcée par notre bon Dr MdeL himself, le jour où j’ai lu, interloquée et heureuse, sur ce blog même, un commentaire d’une admirable sagesse. Je ne résiste pas à recopier le passage du 24 janvier 2017 :
      “Dans toute contestation ou controverse scientifique, il y a (à mon avis) au moins trois prérequis que j’oserais qualifier de sacrés :
      1- rester bienveillant avec ses opposants, car c’est peut-être eux qui ont raison,
      2- écouter attentivement leurs arguments, car c’est peut-être eux qui ont raison,
      3- et respecter religieusement les personnes elles-mêmes indépendamment de leurs supposées qualifications expertes et/ou professionnelles.”
      <3 <3 <3

      1. @Françoise
        Vous voulez dire que Bo pourrait avoir raison????
        Fichtre!
        MDL serait un charlatan qui ne penserait qu’à nous vendre ses livres pour faire de l’argent???
        Mon Dieu!

        1. Il me semble qu’il n’y a aucune symétrie entre l’arrogance des provax et antivax.
          Un des 2 camps est en train de mettre en demeure l’autre camps de s’adapter DE FORCE à son avis.
          La bienveillance s’arrête clairement là où la violence contre les familles commencent …

        2. Comme vous le constatez avec moi, Bo fait (un peu, aussi) l’âne pour avoir du son (çon?). Pas obligés de lui donner raison sur ça?
          Pas obligés de faire comme lui et son mépris non plus?
          Et moi-même, je suis en difficulté, souvent… mais j’essaie de prendre les leçons de notre admirable bon Dr MdeL.
          Ecoutons la voie (voix?) de la Sagesse?

      2. Bonjour, l’empathie est une qualité élevée de l’Être. Pas donnée emblée, mais le signe d’une évolution par l’expérience me semble-t-il. Merci de votre témoignage qui montre la direction pour sortir de oui-non.
        Bien cordialement
        Pascal

  29. plus de 100 enfants morts de vaccination contre la rougeole et zero de la rougeole au USA en 10 ans !!!!!
    Cela fait 200 ans que l’on rabache les effets criminels de la vaccination et rien ne change
    Over 100 Measles Vaccine Deaths, Zero Measles Deaths, Since ’04
    Over the last decade in the United States, the deaths of over 100 children — at the very least — have been linked to receiving a measles vaccine, compared with zero children dying from the disease itself, according to the U.S. government’s own compiled data. Put another way, an American child would have been infinitely more likely to die after receiving a measles shot, percentage-wise, than from getting the actual measles disease in the last ten years. Thousands more have suffered from adverse reactions to the measles shot and other vaccines.
    Source: New American, 16th February 2015———————

  30. Merci Cher MdL pour ces deux cartes parlantes. En les écoutant, j’entends que plus un pays est touché par la rougeole, plus ça donne envie aux gens de se faire vacciner. Ah l’interprétation causale… souvent prématurée !
    Plus sérieusement, parmi les cas de rougeole français, que ce soit chez les étudiants (en médecine), chez les militaires, ou les enfants, on retrouve partout 30 % de vaccinés et 5 % de vaccins et rappel. (Source BEH).

  31. @ pascle. Je lis régulièrement ces stupidité sur MSN. Je n’ai même pas envie de regarder déblatérer la Buzin sur le sujet.
    Mais peut-être ne connaît elle pas cette étude ci :
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22852062
    ni celle là , dont je vous livre la traduction Google des résultats et de la conclusion : Extraits.
    PLoS One. 2017 Dec 15;12(12):e0189118. doi: 10.1371/journal.pone.0189118. eCollection 2017.
    Alcohol consumption and breast cancer-specific and all-cause mortality in women diagnosed with breast cancer at the New York site of the Breast Cancer Family Registry.
    Zeinomar N1, Thai A1, Cloud AJ1, McDonald JA1, Liao Y1, Terry MB1,2.
    Traduction :
    “Nous avons étudié 1116 femmes atteintes d’un cancer du sein au départ du registre métropolitain de New York.
    “RÉSULTATS:
    Après un suivi moyen de 9,1 ans, nous avons observé 211 décès et 58 décès par cancer du sein. Comparativement aux non-buveurs, nous avons constaté que les taux d’alcoolémie faibles et modérés à élevés n’étaient pas associés à une mortalité globale plus élevée (≤ 3 verres / semaine: HRO: 0,66, IC à 95%: 0,38-1,14); > 3 boissons / semaine: HRO: 1.16, IC 95%: 0.85-1.58), mortalité spécifique au cancer du sein (≤ 3 boissons / semaine: HRBC: 0.62, IC à 95%: 0.19-2.03;> 3 boissons / semaine: HR BC: 0,96, IC à 95%: 0,49-1,89), ou mortalité non liée au cancer du sein (≤ 3 boissons / semaine: NBC HR: 0,73, IC à 95%: 0,32-1,6;> 3 consommations / semaine: HRNBC: 1,18 , IC à 95%: 0,75-1,86).
    CONCLUSIONS:
    La consommation d’alcool signalée entre l’âge de 12 ans et l’âge de départ n’était pas associée à la mortalité globale ou spécifique au cancer du sein dans cette cohorte de femmes ayant des antécédents familiaux de cancer du sein.”
    Pour la D.M; elle n’a pas dû lire ça, c’est pour le cancer du colon:
    Format: Abstract
    Nutrution. 2017 Nov – Dec;43-44:83-88. doi: 10.1016/j.nut.2017.06.008. Epub 2017 Jul 8.
    Mediterranean diet and colorectal cancer: A systematic review.
    Farinetti A1, Zurlo V2, Manenti A3, Coppi F4, Mattioli AV3.
    On peut en trouver d’autres.
    Cette Buzin et ses copains, sont-ils vraiment scientifiques ?
    Quant aux cartes du site que vous indiquez, cher dr MdL, le les avais déjà vue.
    Merci pour votre billet.

    1. Votre question : “Cette Buzin et ses copains, sont-ils vraiment scientifiques ?
      Vous connaissez la réponse.
      La façon dont la question des vaccins est abordée par cet aréopage ministériel est lamentable.
      Tout ce qu’ils touchent est contaminé de bêtises.
      C’est effarant cette acculturation au plus haut niveau de l’état !

      1. Et malheureusement ça ne changera pas de sitôt vu les intérêts financiers en jeu ! Rendez vous compte si d’aventure l’O.M.S disait que la plupart des vaccins sont sinon inefficace à tout le moins avec des effets indésirables que personne n’a étudié sur le moyen ou long terme … Mais le SANOFI, PASTEUR et autres sangsues du pauvre monde imploseraient financièrement ce qui ne peut se concevoir dans un monde où l’objectif principal des dirigeants est la rentabilité financière au détriment de la santé.

      2. On s’était dit qu’on allait en baver ! On y est ! Cette arrogance de Madame Buzyness qui fait la maîtresse sans, et on sait pourquoi, ne jamais rien exposer ni démontrer au tableau !
        Il faut la croire sur parole et accepter sans rien dire …
        Alors que votre billet est d’une admirable démonstration ! Les réponses à nos questions sont sur les tableaux ! Même plus besoin de débat ! On choisit ce que l’on veut et on retrouve notre liberté.
        Tout pourrait être remis en cause en un rien de temps si on pouvait acheter 5 mn d’antenne dans un sacro saint journal du 20h !
        L’Agence Européenne est muselée ? Pkoi ne réagit-elle pas ?
        Merci infiniment pour tout Amiral

      3. Le ministère de la Santé est une girouette qui tourne toujours dans le sens de l’argent (de l’Industrie pharmaceutique)

      4. Je m’élève contre cette interjection (C’est effarant cette acculturation au plus haut niveau de l’état !).
        Dans ces hauteurs , c’est normal.
        Là où je trouve l’affliction, c’est le spectacle de cette ministre professeur de médecine (professeure ou professeuse comme meneur/meneuse ? Mon féminisme se gausse de ces détails vocabularistiques et se hausse bien au dessus, pouët pouët ! ), que disais-je ? Ah oui je suis affligé de voir cette professeur de médecine incapable de tenter d’argumenter scientifiquement tant dans le domaine de l’alcool que ses plaidoyers pour les vaccins qui sont honorables, mais qui relèvent du frappage (frappement ? frappitude ? ) ah non de la frappe du point sur la table en disant Dieu existe il a crée la terre il y a 4003 ans viré une côte à ce pauvre Adam etc.

  32. “Surtout n’écoutez pas ceux qui vous disent que le French paradox, ça n’existe pas : en général, ils boivent plus que la moyenne et, en plus, ce sont des pisse-froids…”
    Alors je me permet de dire, cette coïncidence m’ayant fait rire, que le docteur William Lowenstein (addictologue) et Agnès Buzin sont des pisse-froids ! et oui … pas plus tard que cette semaine sur france2, suite à un téléfilm sur l’alcool “La soif de vivre” ces deux personnes ont déclaré dans le débat qui s’ensuivit (Alcool : un tabou français ?) que le french paradox était une fake-news commerciale (prouvée par des dizaines d’études au Canada) en insistant sur le fait qu’un seul verre par jour d’alcool était dangereux et augmentait chez la femme selon Buzin de 10% le risque d’avoir un cancer du sein !!!!(8000 cancers du sein chaque année à cause de ce verre d’alcool !!! comment savent-ils cela ????) le premier verre de vin augmente immédiatement le risque de cancers ORL et de la langue !
    Voici le lien, mais bon il faut se farcir la pub avant ! aller vers 48 mns.
    https://www.france.tv/actualites-et-societe/politique/400383-debat-alcool-un-tabou-francais.html
    Concernant la rougeole qui peut aller à l’encontre de ces cartes ? Les idiots sans doute !

    1. Comme vous le savez, j’ai beaucoup travaillé sur l’alcool et en toute modestie, j’étais l’auteur du 1er grand article sur le French Paradox en 1992 dans le Lancet.
      Ce fut ma 3ème heure de gloire (je vous raconterai les deux premières une autre fois) et le début de gros ennuis avec l’INSERM (dirigé par un prédécesseur du mari de Madame Buzin et du même acabit…)
      Ils ont mis 6 ans à se venger de nous (fermeture punitive de notre unité INSERM lors que la section nous avait classé 1er) mais je leur ai survécu…
      Il ont des descendants toujours aussi acculturés en épidémiologie (et pisse-froids)…
      Voilà une autre raison (en plus des vaccins) d’être ami-ami avec la Ministre ; je ne sais pas si elle consomme une statine…

      1. Alors là c’est la meilleure, savez-vous que depuis peu, l’INSERM a retourné sa veste ??!
        [ Deux études récentes de l’INSERM (2010) :
        Deux études récentes (2010) ont montré les effets protecteurs du vin sur les maladies cardiovasculaires. Il s’agit de deux équipes de chercheurs de l’INSERM : celle de Ramaroson Andriantsitohaina et celle de Norbert Latruffe. Nous avons par ailleurs eu la chance d’avoir un entretien avec ce dernier.
        L’étude de Ramaroson Andriantsitohaina dévoile que l’ensemble de ses résultats sur la pharmacologie des polyphénols fournit une base scientifique aux hypothèses issues d’études épidemiologiques sur les effets protecteurs vasculaires de la consommation modérée de vin et d’autres végétaux, probablement par leur capacité à activer le récepteur œstrogène ERα.
        Les chercheurs de l’INSERM dirigés par le professeur Norbert Latruffe à Dijon en collaboration avec des chercheurs américains, ont étudié les propriétés anti-inflammatoire et anticancéreuse du resvératrol. Ces chercheurs sont les premiers à découvrir une nouvelle voie de signalisation montrant que ce phytophénol alimentaire notamment présent dans le vin rouge module l’expression de micro ARN impliqués dans la réponse inflammatoire et dans la naissance des cancers (voir, pour plus de détails, la section Cancer).
        Le resvératrol est un polyphénol synthétisé de façon importante dans les grains de raisins et retrouvé dans le vin rouge. Sa présence dans le fruit provient d’une réaction de la vigne contre une infection commune due au champignon Botrytis cinerea. On trouve du resvératrol en quantité importante dans d’autres aliments et notamment dans certaines épices comme le curcuma. Des études épidémiologiques et expérimentales ont montré que le resvératrol agissait sur l’organisme comme un agent préventif des maladies cardio-vasculaires ainsi que de certains cancers. Toutefois les mécanismes qui expliqueraient ces propriétés particulières ne sont pas encore élucidés.
        Nous l’avons vu, plusieurs études soulignent les effets protecteurs du vin sur les maladies cardio-vasculaires. Cependant les mécanismes sont très complexes et un très grand nombre de paramètres doivent être pris en compte. C’est pourquoi il faut rester très prudent sur les conclusions des différentes études et continuer les recherches.
        N’oublions pas que le vin a d’autres effets sur la santé notamment sur les cancers. Si l’on explore un des effets du vin (sur les MCV par exemple), il ne faut donc jamais oublier ses autres conséquences (sur les cancers par exemple). L’impact global du vin sur la santé est donc encore loin d’être totalement élucidé. ]

        1. Faudrait peut-être, mais tout le monde est libre, lire un peu les publications d’un type arrogant et minutieux qui depuis 1992 explique comment l’éthanol protège des maladies cardiovasculaires et comment, en plus, les polyphénols protègent eux-aussi de toutes sortes de choses ; et tout ça dans le contexte d’un régime méditerranéen, pas comme des poivrots au bord de la Tamise ou de l’Hudson river…

        2. Oui mais à condition de boire du bio dixit Seralini ! Voir son livre le goût des pesticides. Édifiant ! Mais c’est encore difficile de trouver des bons vins bio. Cela va devenir incontournable pour les viticulteurs de passer au bio. La consommation du vin à beaucoup diminué en France d’après les dernières enquêtes. Tant mieux pour tout le monde.

          1. Le vin bio on en trouve de plus en plus et du bon…. Je viens de passer ce we chez des amis viticulteurs en bio dans le bordelais ( Saint Emilion) et nous avons ( beaucoup ) dégusté de ce nectar……. Le Moulin de Lagnet SAINT EMILION .( j’en ai ramené une caisse de 6 ) .. et un autre ami nous ramené des bouteilles de sa production en biodynamie …. Fronsac et Canon Fronsac ( Paul Barre ) …..des délices……. D’ailleurs depuis que j’ai appris avec Gilles Eric à reconnaitre les pesticides dans le vin, je ne bois quasi plus que ça ( en vin hein ) … Même en buvant un peu exagérément, je n’ai jamais de maux de tête avec le bio ( avec le conventionnel toujours )..
            Il y a aussi des viticulteurs qui font du bio ou biodynamie sans le dire ex le Chateau Auzone à Saint Emilion (mais jamais gouté , il est acheté sur pied avec vendange et hors de prix pour l’étranger ) ….

          2. Vous allez vous faire des amis à l’INSERM et à l’INCA, ces deux temples de la satiété volontaire où, parait-il, certains boivent beaucoup ; mais en cachette…

          3. De bon vins bio?? Ouaip la Romanée Conti est en biodynamie depuis longtemps, la Coulée de Seran et tant d’autres très grands vins mais malheureusement inaccessibles vu leur priux.
            Mais il y en a de très bons abordables
            En Canon Fronsac Château Moulin Pey Labrie une merveille digne d’un grand cru classé
            A Cahors Le Mas del Perié superbe Fabien JOUVE jeune viticulteur que je connais bien est génial sympa et drôle il reçoit très bien si vous êtes dans le coin.

      2. Voilà pourquoi j’ai tant d’enthousiasme et de respect envers vous, vous êtes non seulement un grand scientifique mais vous êtes doté en plus d’une patience admirable. Car il faut pouvoir supporter ces gens qui se pensent si supérieurs, être bienveillant avec ces arrogants ! c’est admirable !!!!!

        1. Merci ; c’est gentil ; c’est en fait l’attitude naturelle (professionnelle) de tout scientifique ; rien d’admirable, c’est exactement ce qui fait la différence avec les idéologues.

    2. Oui, la bêtise humaine est sans limite.
      C’est le problème des petites doses, aussi connu en radioactivité où les mêmes faces d’oeufs et pisse-vinaigres se retrouvant comme une poule qui trouve un couteau bêtement aux manettes pontifient dans un sens ou l’autre sans sourciller. Réponse linéaire versus seuil ou même hormèse, c’est selon la direction du vent. Bien sûr qu’ils n’en savent strictement rien et que leur avis ne reflète que leur connerie.

    3. @ Pascale. En effet, beaucoup de gens dans mon petit pays ont vu cette émission avec le “couple” Loewenstein et Buzin et ont fait des critiques sévères…. De moins en moins de gens prennent au sérieux le gouvernement français. On les comprends ….
      RK

      1. Tous des alcooliques !
        Ceux qui ne boivent pas, ceux qui boivent trop, ceux qui ont arrêt de boire et ceux qui nous disent qu’il faut arrêter de boire !
        Les seuls sérieux sont ceux qui boivent sans avoir besoin de dire qu’ils boivent ; ou pas !

        1. Au sujet de l’alcool et de la prescription du BACLOFENE limitée à 80mg par jour en raison de quelques décès survenus chez des patients qui en prenaient, voilà la lettre que j’avai envoyée au directeur de l’ANSM
          Objet BACLOFENE à Monsieur Dominique MARTIN
          Directeur Général de l’ANSM
          143/147 rue Anatole France
          93285 SAINT DENIS CEDEX
          Monsieur le Directeur Général,
          J’apprends avec étonnement, comme tous mes confrères, la décision de votre organisme de limiter la posologie du BACLOFENE chez les patients dépendants de l’alcool à 80 mg par jour.
          Cette décision est aussi ridicule que si l’information était la suivante :
          – L’ANSM a décidé de limiter les injections d’INSULINE à 25 unités par jour en raison des risques encourus par des doses plus élevées.
          Evidemment tous les médecins éclateraient de rire à une telle information. À mon grand regret, Monsieur le Directeur Général, limiter le BACLOFENE est tout aussi ridicule.
          Prescripteur depuis mars 2012, après des formations, j’ai eu l’occasion de suivre des dizaines de patients. Avec 80 mg maximum, moins de DIX pour cent des patients seraient abstinents.
          Dans mon expérience, la dose la plus faible pour arrêter de boire, a été de cinq cp soit 50 mg, la plus forte QUATRE CENTS mg soit 40 cp par jour. Ce patient a progressivement diminué la dose après 18 mois au moins à 40 cp, et il est toujours abstinent avec 23cp/j sans effets secondaires notables depuis plus de quatre ans.
          45 000 morts par an liés à l’alcool, plus de 120 par jour et c’est le Baclofene qui est dangereux ??
          Que l’ANSM revienne à la raison et admette qu’un nombre, finalement, limité, de praticiens formés et conscients des enjeux et des risques prennent en charge des patients MALADES de l’alcool, car il s’agit de malades que nous devons traiter comme tous les autres, avec la même attention et la même bienveillance.
          Exerçant la médecine de famille depuis plus de quarante ans, je ne peux oublier tous ces patients morts, dans des conditions souvent terribles, de leur addiction à l’alcool drogue légale s’il en est !
          Malgré les nombreuses cures, les prises en charge pluridisciplinaires et les médicaments totalement inefficaces ils mourraient de cirrhose, de démence alcoolique, sans parler des multiples lésions neurologiques, pancréatiques et j’en passe.
          Alors, Monsieur le Directeur Général, pour une fois que nous avons enfin, à notre disposition un médicament efficace, laissez travailler en paix les médecins, encore une fois peu nombreux, qui se sont mis au service de cette cause car il s’agit d’un véritable problème de société.
          J’espère que ma lettre trouvera auprès de vous un écho favorable et vous prie d’agréer monsieur le directeur Général l’expression de mes salutations distinguées.
          J’ai reçu d’un médecin une réponse de crétin me sortant des éléments de langage bateaux d’une stupidité stratosphérique et ne répondant nullement à mes arguments.
          PITOYABLE

Comments are closed.