L’impénétrable affaire du BCG obligatoire… ou pas !

Au moment où les obligations vaccinales se multiplient, avec des prétextes administratifs, éthiques et scientifiques plus que douteux, voilà un vaccin qui depuis le mois de mars 2019 n’est plus obligatoire pour les professionnels de santé.
Attention, selon le Journal Officiel, l’obligation n’est que “suspendue”.

Aucun ministre et aucun média formaté (pourtant si prompts à relayer les discours ministériels) n’est venu nous expliquer le pourquoi du comment.
Certes, le très officieux MesVaccins.net a publié un communiqué.
C’est là (mais n’apporte pas grand chose et c’est dommage) :

https://www.mesvaccins.net/web/news/13541-un-decret-suspend-l-obligation-professionnelle-de-vaccination-contre-la-tuberculose-par-le-vaccin-bcg

Le BCG n’était plus obligatoire depuis 2007 pour les bébés.
J’ai raconté (en résumé) la troublante affaire du BCG dans mon Livre 2 sur la “Toxicité des vaccins“.
Je renvoie les visiteurs de ce Blog à cette chatoyante lecture et à ma conclusion : “la vaccination n’était pas une bonne stratégie pour lutter contre la tuberculose…

Aurais-je eu raison avant le Ministère ?
Voilà un impudent commentaire, jeune homme ! Pour qui vous prenez-vous ?” dirait le professeur Haddock au capitaine Tournesol…

Le Ministère, un de ses joyeux employés, m’aurait-il entendu ?
Voilà un impudent commentaire, jeune homme ! Pour qui vous prenez-vous ?” dirait le Dr Rastapopoulos au Dr Castafiore…

Merci de lire tout mon petit chapitre sur le BCG ; car il se pourrait que l’histoire ne soit pas finie.
Et il n’est pas sûr que les maigres explications fournies par quelque expert : “C’était attendu depuis plusieurs années, explique le Pr Daniel Floret. C’était très discutable de faire une obligation pour un vaccin à l’efficacité limitée chez l’adulte.

Ah bon ! Il serait discutable, selon le gentil professeur, de faire une obligation pour un vaccin à l’efficacité limitée chez l’adulte ?

Mais peut-être, cher professeur, cette règle de grande logique devrait s’appliquer à d’autres vaccins ?
Je laisse le point d’interrogation pour ne pas froisser les militants vaccinalistes qui, à propos de toutes les maladies infectieuses, contagieuses ou pas, exigent une médecine vaccinale coercitive, en l’absence d’évidences scientifiques que pourtant le Code de Santé Publique exige.

N’insistons pas, nous allons nous enliser dans les marécages nauséabonds du complotisme antivaccinaliste…

Autre point : si les industriels les plus convenus ont abandonné le BCG traditionnel, c’est pour une bonne raison qui n’a rien à voir avec la santé publique : le BCG ne rapporte rien et ils ont décidé d’arrêter de le produire, comme ils arrêtent de produire TOUS les vaccins non rentables. Seuls les Ministres ne comprennent pas cette évidence de la société industrielle concurrentielle !

Pourquoi l’histoire n’est pas finie ?

Parce que la tuberculose frappe encore et frappe fort. La tuberculose est un problème de santé publique avec plus de 500 décès par an en France, 500 fois plus que la rougeole !

Parce que c’est une maladie infectieuse et contagieuse. La tuberculose devrait être une priorité de santé publique et, selon les théories médiatiques prévalentes appliquées à la coqueluche ou à la rougeole, il faudrait vacciner obligatoirement ! Et tout le monde, pas que des innocents bébés.

Nous n’avons pas démonstration que c’est efficace ?
Mais Dr Haddock, avons-nous démonstration que tous les vaccins obligatoires sont efficaces ?” rétorquerait vaillamment le bon capitaine Tournesol, en attendant son whisky matinal.

Je conclus : si un industriel découvre un nouveau BCG (ou apparenté) – et certains s’y évertuent, voyez mon chapitre sur le BCG dans mon Livre 2 – tout serait fait pour le rendre rentable et satisfaire le besoin de croissance économique qui fait survivre la société industrielle…

Je vous donne rendez-vous…

44 réponses sur “L’impénétrable affaire du BCG obligatoire… ou pas !”

  1. Bonjour Docteur. Je n’ai pas encore terminé votre dernier livre. Trop de choses à faire, mais j’ai lu le chapitre sur le BCG.
    Mais c’est une véritable mascarade, pire que le carnaval de Venise…
    Un vaccin inefficace qu’on veut booster ! Si on voulait booster un vaccin efficace, je comprendrai, mais là ? C’est comme si on voulait doper une vielle carne pour gagner le tiercé…A la fin elle meurt.

  2. C’est amusant que vous nous causiez de tuberculose, 500 morts annuels bon certes mais puisqu’on vous dit qu’on s’en fout en haut lieu vu que c’est plus la mode?

    En Octobre j’ai posé un brillant diagnostic de grippe (toux, fièvre à 39.5°C, écoulement nasal) chez une jeune femme de 24 ans au look improbable mais bon, chacun ressemble à ce qu’il veut. Je la connaissais un peu, toujours en pleine forme, consultant régulièrement pour sa contraception.

    Sauf que le lendemain elle a lâché une hémoptysie de 120cc en pleine rue, les réanimateurs qui ont pris la suite n’ont pas franchement eu la tâche facile pour la tirer de ce mauvais pas. Eux aussi ont eu l’idée de la pathologie habituelle au début, seul le tubage les a aidé en leur montrant une quantité astronomique de BAAR.

    La jeune fille était d’origine brésilienne, immigrée en France depuis 12 ans, vivant dans une famille normale où personne ne toussait, pas même elle. Pas de fièvre non plus, pas plus que d’amaigrissement chez personne.

    Sortie sous bi-thérapie, Rifater Ethambutol, avec une récupération en flèche. Tout ça pour dire que la tuberculose, en cas de circonstance nutritionnelle et d’hygiène particulièrement favorables, il vaut mieux oublier les descriptions qu’on nous en faisait au début du XXe siècle.

    Parce que sinon pan! Dans le piège.

    1. Merci pour ce témoignage ; ça devrait donner à penser à ceux qui s’affolent au moindre bouton ; mais qui ne voient jamais de patients…
      Rougeole : en moyenne, un décès par an et une politique vaccinale coercitive
      Tuberculose : en moyenne, 500 décès par an et un “laxisme” vaccinal surprenant…

      Si vous ne comprenez pas, relisez mon article ; et souvenez-vous de ce qui mène le monde…

      1. “Si vous ne comprenez pas, relisez mon article ; et souvenez-vous de ce qui mène le monde…”

        Quel rapport avec le sexe ?

  3. Sidaction 2019
    Pour les esprits scientifiques et éveillés , rappelons que virus HIV n’a jamais été isolé en 35 ans

    En 1997 ,2 équipes échouent à isoler le virus fantome selon les standards édictés par l’institut Pasteur(où travaillait Montagnier)

    (1) Bess JW Jr, Gorelick RJ, Bosche WJ, Henderson LE, Arthur LO.
    Microvesicles are a source of contaminating cellular proteins found in
    purified HIV-1 preparations. Virology. 1997 Mar 31;230(1):134-44.

    3) Gluschankof P, Mondor I, Gelderblom HR, Sattentau QJ. Cell Membrane
    Vesicles Are a Major Contaminant of Gradient-Enriched Human
    Immunodeficiency Virus Type-1 Preparations. Virology 1997 230: 125-133

      1. oui il y a un bug. Quand on clique pour répondre à un commentaire comme celui du dessus, il devrait se décaler d’un niveau (JE SUIS connecté ce n’est pas le cas pour le précédent) mais pas pour celui-ci.
        w

      1. Je ne suis pas sûr que La Croix et Science & Avenir soient les meilleures références pour analyser ce trou noir de la biologie qu’est l’existence du HIV…
        Pour votre information, cette question est une sorte d’obsession du Président de la Ligue ; vous risquez d’avoir un “retour” un peu violent. je vous aurais prévenu !
        Moi, je ne m’en mêle pas !

        1. un simple rappel

          The HIV Hoax: 2000 Virologists cannot be wrong by Captain Obvious (2014-12-09) Paperback – 1656

          Overview
          Dr. Kary Mullis, Biochemist, 1993 Nobel Prize for Chemistry: Dr. Kary Mullis
          “If there is evidence that HIV causes AIDS, there should be scientific documents which either singly or collectively demonstrate that fact, at least with a high probability. There is no such document.” (Sunday Times (London) 28 nov. 1993)
          Dr. Heinz Ludwig Sänger, Emeritus Professor of Molecular Biology and Virology, Max-Planck-Institutes for Biochemy, München. Robert Koch Award 1978:
          “Up to today there is actually no single scientifically really convincing evidence for the existence of HIV. Not even once such a retrovirus has been isolated and purified by the methods of classical virology.” (Letter to Süddeutsche Zeitung 2000)

          Dr. Serge Lang, Professor of Mathematics, Yale University:
          “I do not regard the causal relationship between HIV and any disease as settled. I have seen considerable evidence that highly improper statistics concerning HIV and AIDS have been passed off as science, and that top members of the scientific establishment have carelessly, if not irresponsible, joined the media in spreading misinformation about the nature of AIDS.” (Yale Scientific, Fall 1994)

          Dr. Harry Rubin, Professor of Molecular and Cell Biology, University of California at Berkeley: Prof. Harry Rubin
          “It is not proven that AIDS is caused by HIV infection, nor is it proven that it plays no role whatever in the syndrome.” (Sunday Times (London) 3 April 1994)

          Dr. Richard Strohman, Emeritus Professor of Cell Biology at the University of California at Berkeley:
          “In the old days it was required that a scientist address the possibilities of proving his hypothesis wrong as well as right. Now there’s none of that in standard HIV-AIDS program with all its billions of dollars.” (Penthouse April 1994)

          Dr. Harvey Bialy, Molecular Biologist, former editor of Bio/Technology and Nature Biotechnology: Harvey Bialy
          “HIV is an ordinary retrovirus. There is nothing about this virus that is unique. Everything that is discovered about HIV has an analogue in other retroviruses that don’t cause AIDS. HIV only contains a very small piece of genetic information. There’s no way it can do all these elaborate things they say it does.” (Spin June 1992)

          Dr. Roger Cunningham, Immunologist, Microbiologist and Director of the Centre for Immunology at the State University of New York at Buffalo:
          “Unfortunately, an AIDS ‘establishment’ seems to have formed that intends to discourage challenges to the dogma on one side and often insists on following discredited ideas on the other.” (Sunday Times (London) 3 April 1994)

          Dr. Gordon Stewart, Emeritus Professor of Public Health, University of Glasgow: Prof. Gordon Stwart
          “AIDS is a behavioural disease. It is multifactorial, brought on by several simultaneous strains on the immune system – drugs, pharmaceutical and recreational, sexually transmitted diseases, multiple viral infections.” (Spin June 1992)

          Dr. Alfred Hässig, (1921-1999), former Professor of Immunology at the University of Bern, and former director Swiss Red Cross blood banks:Prof. Alfred Hassig
          “The sentence of death accompanying the medical diagnosis of AIDS should be abolished.” (Sunday Times (London) 3 April 1994)

          Dr. Charles Thomas, former Professor of Biochemistry, Harvard and John Hopkins Universities:
          “The HIV-causes-AIDS dogma represents the grandest and perhaps the most morally destructive fraud that has ever been perpetrated on young men and women of the Western world.” (Sunday Times (London) 3 April 1994)

          Dr. Joseph Sonnabend, New York Physician, founder of the American Foundation for AIDS Research (AmFAR):Joe Sonnabend
          “The marketing of HIV, through press releases and statements, as a killer virus causing AIDS without the need for any other factors, has so distorted research and treatment that it may have caused thousands of people to suffer and die.” (Sunday times (London) 17 May 1992)

          Read the book. You are about to find out how sick the CDC and Government are

          1. Ah oui c’est curieux qand même que l’on ait pu traçer dans le passé l’origine de contaminations par voir sanguine en remontant aux donneurs, c’est curieux que l’on trouve d’autres lentivirus notamment les Simian Immunodeficiency viruses (SIV qui , inoculés à des singes qui’ n’ont rien fait de mal , leur colle un … déficit immunitaire, et bizarrement ça ressemble au sida, c’est curieux ces gènes viraux qui font exactement ce qu’il faut pour foutre les lymphocytes en vrac. Probablement un montage des chercheurs. C’est curieux la façon de se propager de cette maladie dans des milieux qui avaient les memes facteurs de rirsque depuis toujours et autant qu’il me semble en fait on a pu tracer le sujet qui a inséminé certaines populations cibles , et la signature moléculaire, autrement dit la séquence de l’ARN viral mais je n’ai pas les preuves et ça me gonfle d’aller les chercher. C’est un jeu de police sympa parce que le virus mute rapidement et finit par n’être pas le même d’un individu contaminant aux contaminés.

            C’est ainsi qu’on a su la tricherie de laboratoire de Gallo, puisque la souche prétendument isolée aux USA à partir d’un malade américain avait la même séqunce quce la souche parisienne. Or cela n’existe pas dans la nature. Donc ils ont repiqué le virus envoyé naïvement par le labo Cherman-Sinoussi au labo GAllo et prétendu l’avoir trouvé. JAckpot pour l’industrie des tests.
            On a su plus tard que séquence 100 % identique d’un malade à l’autre ça n’existe pas.

            Et en plus il y a une “plausibilité” biologique là derrière.

            On attend l’expérience ultime: l’auto-inoculation de culture de VIH à des humains n’y croyant pas.
            Mais il faut des témoins avec injection placebo.

            Je ne suis pas partant !

            Je me retire à l’abri de l’artillerie.

        2. Je me demande comment ces opposants a l’hypothese infectieuse expliquent le caractere epidemique de cette maladie (foyers infecteux, diffusion spatiale et temporelle, etc …).
          @Michel : Pourquoi le trou noir de la biologie ??

          1. Moi non plus je ne comprends pas bien cette controverse et je n’ai pas le temps de m’y mettre…
            Faute d’y travailler, j’en fais un “trou noir” ; ça m’arrange…
            Ça vous chahute jeune homme ?
            Vous serez avec l’AIMSIB le 8 Juin à Vincennes ?

          2. Faites gaffe amiral.
            Maintenant on fait des photos même des trous noirs !!

  4. si je clique en allant TOUT en bas, le commentaire est rajouté en queue de la file (qui est affiché en haut) mais on inverse cet ordre d’affichage (9 avril’19) après ce commentaire. Cela évitera les maladresses… ce sera plus simple, mais il vous faudra défiler les pages tout en bas pour accéder aux derniers commentaires.

  5. Aux US aussi :

    https://www.bfmtv.com/international/new-york-va-obliger-a-la-vaccination-contre-la-rougeole-dans-certains-quartiers-1669543.html

    Avec une amende de 1 000 $…

    « … avait décidé fin mars dernier de bannir de ses lieux publics tout mineur qui n’aurait pas été vacciné contre la rougeole. »

    My God !

    « Depuis octobre, 285 cas de rougeole ont été enregistrés à New York alors que la maladie avait quasiment disparu aux Etats-Unis, avec seulement 86 malades dans l’ensemble du pays en 2016, selon les données du Centre de contrôle des maladies. »

    Mais :

    « aucun décès n’a été recensé à New York depuis le début de cette crise sanitaire. »

  6. Vu sur le JIM cet article sur une très grosse étude danoise concernant ROR et autisme ( population 650 000 danois), l’étude conclue pas d’incidence du ROR sur l’autisme…
    Que pensez-vous de cette étude :
    Measles, Mumps, Rubella Vaccination and Autism : a Nationale Cohort Study. A Hviid. Ann Inter Med., 2019 ; publication avancée en ligne le 5 Mars. doi: 10.7326/M18-2101.

    1. Nous avons été plusieurs à commenter cette étude stupide. Il faut remonter le fil des échanges d’environ 2 mois…

  7. Seuls les + de 50 ans peuvent comprendre !
    A la caisse d’un supermarché, une vieille dame choisit
    un sac en plastique pour ranger ses achats.
    La caissière lui reproche de ne pas se mettre à l’écologie et lui dit :
    “- Votre génération ne comprend tout simplement pas le mouvement écologique. Seuls les jeunes vont payer pour la vieille génération qui a gaspillé toutes les
    ressources ! ”
    La vieille femme s’excuse auprès de la caissière et explique :
    “-Je suis désolée, il n’y avait pas de mouvement écologiste de mon temps.”

    Alors qu’elle quitte la caisse, la mine déconfite, la caissière ajoute :
    – “Ce sont des gens comme vous qui ont ruiné toutes les ressources à nos dépens. C’est vrai, vous ne considériez absolument pas la protection de l’environnement dans votre temps.
    Alors, un peu énervée, la vieille dame fait observer :
    – A cette époque on retournait les bouteilles de verre. Le magasin les renvoyait à l’usine pour être lavées, stérilisées et remplies à nouveau. Les bouteilles étaient recyclées, mais on ne connaissait pas le mouvement écologique.
    Elle ajoute :
    – De mon temps, on montait l’escalier à pied : on n’avait pas d’escaliers roulants et peu d’ascenseurs. On ne prenait pas sa voiture à chaque fois qu’il fallait se déplacer de deux rues : on marchait jusqu’à l’épicerie du coin. Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.
    On ne connaissait pas les couches jetables : on lavait les couches des bébés.
    On faisait sécher les vêtements dehors sur une corde
    On avait un réveil qu’on remontait le soir.
    Dans la cuisine, on s’activait pour préparer les repas ; on ne disposait pas de tous ces gadgets électriques spécialisés pour tout préparer sans efforts et qui bouffent des watts autant qu’EDF en produit.
    Quand on emballait des éléments fragiles à envoyer par la poste, on utilisait comme rembourrage du papier journal ou de la ouate, dans des boites ayant déjà servi, pas des bulles en mousse de polystyrène ou en plastique.
    On n’avait pas de tondeuses à essence autopropulsées ou auto-portées :
    On utilisait l’huile de coude pour tondre le gazon.
    On travaillait physiquement ; on n’avait pas besoin d’aller dans un club de gym pour courir sur des tapis roulants qui fonctionnent à l’électricité.
    Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.
    On buvait de l’eau à la fontaine quand on avait soif.
    On n’utilisait pas de tasses ou de bouteilles en plastique à jeter.
    On remplissait les stylos dans une bouteille d’encre au lieu d’acheter un nouveau stylo.
    On remplaçait les lames de rasoir au lieu de jeter le rasoir entier après quelques utilisations.
    Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.
    Les gens prenaient le bus, le métro, le train et les enfants se rendaient à l’école à vélo ou à pied au lieu d’utiliser la voiture familiale et maman comme un service de taxi 24 H sur 24.
    Les enfants gardaient le même cartable durant plusieurs années, les cahiers continuaient d’une année sur l’autre, les crayons de couleurs, gommes, taille- crayon et autres accessoires duraient tant qu’ils pouvaient, pas un cartable tous les ans et des cahiers jetés fin juin, de nouveaux crayons et gommes avec un nouveau slogan !. Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique !
    On n’avait qu’une prise de courant par pièce, et pas de bande multiprises pour alimenter toute la panoplie des accessoires électriques indispensables aux jeunes d’aujourd’hui.
    ALORS VIENS PAS ME FAIRE CHIER AVEC TON MOUVEMENT ECOLOGISTE !
    Tout ce qu’on regrette, c’est de ne pas avoir eu assez tôt la pilule, pour éviter d’engendrer la génération des jeunes cons comme vous, qui s’imagine avoir tout inventé, à commencer par le travail, qui ne savent pas écrire 10 lignes sans faire 20 fautes d’orthographe , qui n’ont jamais ouvert un bouquin autre que des bandes dessinées, qui ne savent pas qui a écrit le Boléro de Ravel (pensent même que c’est un grand couturier), qui ne savent pas mieux où passe le Danube quand on leur propose Vienne ou Athènes, etc. mais qui croient tout de même pouvoir donner des leçons aux autres, du haut de leur ignorance crasse !
    MERDE à la fin !

    Encore pas très académique, celle-là!
    Pardonnez-moi Docteur!

    1. Engendrer des génération de jeunes cons ?

      Ah ! Professeur, il ne faut pas longtemps pour que les “jeunes” deviennent des “vieux” cons…

      Et je sais de quoi que je parle : j’ai été jeune, je suis vieux et, selon mes meilleurs amis académiciens, je suis resté indissolublement con !
      Et pas peu fier d’être ainsi traité par les académiciens… La fierté, c’est aussi de la connerie !

      1. Y va un peu fort la Mamy, Sommes tous à mettre dans le même sac!
        mais n’a quand même pas tort sur tous les points en dénonçant notre société de consommation!

        1. Y a quand même 1 truc qui m’échappe, c’est quoi cette critique permanente de la société de consommation, et à quoi s’oppose t-elle ?

          S’oppose t-elle à la société de disette et de malheur qui l’a précédé ? (pas de logements décents, de bonnes fringues, de bonne bouffe, de bons soins, de loisirs… )

          Cette consommation (sur laquelle tout le monde se jette sans exception), c’est elle qui rend notre vie tellement + agréable.

          Personne ne veut l’abandonner, c’est le but de tous de consommer et faudrait arrêter d’être hypocrites avec ça

          C’est pour cette raison d’ailleurs qu’on n’est pas près de “changer de paradigme” comme disait l’autre, que les océans n’ont pas fini de grimper, la terre et l’air de se pourrir et tutti frutti.

          Mais les viocs comme moi y s’en tapent, c’est la nana de la supérette qui va payer la facture…

          1. Quelle nana ?
            Quelle supérette ?
            on peut se taper la nana ou la supérette ?

          2. Ce qu’il ne comprend pas le Filou, il le nie.
            Ce qu’il ne voit pas venir, car il se sent trop vieux pour le faire, c’est que le spectacle pour se maintenir changera de paradigme et qu’il est en train de le faire par l’organisation d’un nouveau discours. « Toujours le spectacle dénonce un mensonge passé par un nouveau mensonge » . Ainsi le discours écologique est-il la réponse spectaculaire à la menace apocalyptique qu’il a lui-même initiée. Et donc que les Yellow Jackets ont raison de s’associer à tous les excités du bocal qui veulent prendre aux mots les prétentions spectaculaires à de meilleurs lendemains.
            Ce n’est donc pas « l’autre » qui croit en un changement de paradigme c’est ce qui se passe, que l’on soit ou pas dans les bras de la petite de la supérette qui depuis peu est devenue robot.
            Quant à « l’autre » qui te salue, connais-tu le film éponyme d’un certain Mulligan qui traitait du trouble dissociatif de l’identité, il n’en souffre pas ? Le monde est un, le mensonge y règne en maître absolu – où si tu préfères le paraître triomphe de l’être – avec parfois l’émergence de quelques éclairs de lucidité, portés par quelques originaux qui auront vite fait d’être soit dénoncés comme hérétiques, soit récupérés pour être intégrés au mensonge commun. Ainsi l’intelligence triomphe-t-elle par intermittence avant d’être recouverte des intérêts supérieurs de l’économie, notre nouvelle théologie. Aussi travaillons au plaisir de l’intelligence car comme aimait à le dire un pote d’Akira perché dans les étoiles : « Je n’irai pas jusqu’à comparer la joie de la découverte au plaisir sexuel, mais elle dure plus longtemps.  »

          3. Oh Phil, je ne vous reconnais pas …
            N’y aurait-il pas la bonne mesure entre “disette” et “abondance” ?
            Notre planète n’est-elle pas en danger à cause de vouloir profiter toujours plus ?
            Il y aurait beaucoup à développer! … ce n’est pas de mon ressort! Je constate seulement que la qualité de vie se détériore et que le “chacun pour soi” règne.

          4. ach zut, j’ai choqué aubépine et Riri, je promets de me pencher sur vos doléances, c’est d’ailleurs d’actualité, parait que Maquerons va le faire bientôt

  8. 768 – ÊTES-VOUS CONSPIRATIONNISTES?
    Posted by Yves Ponroy
    Les « conspirationnistes » pensent qu’il existe des groupes d’influence, plus ou moins occultes, qui agissent dans l’ombre de façon néfaste pour la société.

    C’est l’avantage de l’âge d’avoir beaucoup vécu et, ainsi, d’observer la société humaine sur le temps long, en historien, si je puis dire. Selon mon expérience, je peux affirmer qu’il existe bien des groupes d’influences qui agissent plus ou moins dans l’ombre de façon néfaste. Ceci m’oblige à conclure que je me retrouve dans le camp des conspirationnistes et c’est mal vu !

    Les débuts d’un conspirationniste

    En ce qui me concerne, j’ai commencé ma carrière de complotiste dans les années 60, lorsque j’ai écrit des documents sur la malbouffe, les fastfoods et autre Coca-cola. J’ai été convoqué au ministère de la santé pour m’entendre dire que je n’avais pas à critiquer l’alimentation des français sur laquelle il n’y avait rien à redire ! A l’époque, le grand ponte français des nutritionnistes écrivait des livres sur les bienfaits du sucre, qu’il fallait consommer sans modération…

    Peu de temps après, j’ai osé parler des effets secondaires de certains médicaments et proposer des alternatives plus naturelles, efficaces et sans danger. A l’époque, le même ministère de la santé m’a fait savoir très officiellement qu’un bon médicament devait avoir des effets secondaires et que c’était même la preuve de son efficacité. La théorie voulait que l’efficacité se mesure à l’aulne de la toxicité !

    Je vous laisse imaginer quels pouvaient être les intérêts qui se cachaient derrière toutes ces inepties. De même, lorsque j’ai divulgué les premiers travaux qui démontraient les effets extrêmement nocifs des amalgames dentaires au mercure. J’étais un arriéré incompétent et dangereux. Oui, c’était moi, le complotiste, qui était dangereux, pas le mercure !

    Le combat des complotistes

    Dans les années 70 des conspirationnistes ont suspecté les méfaits du tabac dans la genèse du cancer. Leurs combats furent longtemps discrédités et ils furent traités de tous les noms pour avoir osé s’attaquer à un des piliers du plaisir de vivre en société : fumer ! Vous connaissez la suite…

    Puis il y eu la triste et scandaleuse affaire de l’amiante. Il s’est écoulé 50 ans entre les premières études qui montraient de façon irréfutable les très graves méfaits de l’amiante et son interdiction qui n’est intervenue qu’en 1997 en France. Le combat acharné mené par les défenseurs de l’amiante, et financé par les industriels, constituait bien un véritable complot !

    Dans les années 2000 de dangereux complotistes écologistes ont commencé à accuser les pesticides de dégradation sur l’environnement et de méfaits sur la santé. Cela faisait déjà 30 ans que les poissons de nos rivières avaient disparu et que l’eau de nombreuses sources n’étaient plus potables, mais il ne fallait rien dire. Ceux qui parlaient étaient traités d’archaïques, d’ennemis du progrès et de la modernité. S’attaquer aux multinationales de la chimie ou de la pharmacie vous mettait au ban de la société, comme un paria infréquentable. Ce sont eux qui financent en sous-mains les diverses sociétés savantes qui, in fine, décident de ce qui est bien et de ce qui est mal, bref, de notre destin ! Vous avez dit conspiration ?

    Les vaccins sont-ils dangereux ?

    L’histoire étant un éternel recommencement, des doutes survinrent sur les méfaits potentiels de certains vaccins et, aussitôt, ressurgit l’accusation habituelle de conspirationnisme à l’encontre de ceux qui émettaient pareille hypothèse ! Pourtant, il existe un faisceau de preuves qui devraient au moins inciter la hiérarchie médicale à y regarder de plus près.

    Nul ne conteste les énormes bienfaits qui ont été apportés par certains vaccins. Mais tous les vaccins ne sont pas identiques. Certains vaccins modernes utilisent comme antigènes, non pas des virus « atténués » mais des fragments de la paroi virale ce qui rend le vaccin peu efficace. On ajoute alors ce que l’on nomme des « adjuvants » qui boostent le système immunitaire de façon aveugle. Ce sont ces adjuvants, souvent à base d’aluminium ou d’extraits protéiques, qui rendent les vaccins potentiellement nocifs.

    Un grand nombre de cas ont été rapportés, en particulier avec le vaccin contre l’hépatite suspecté de déclencher une maladie auto-immune, telle la sclérose en plaque, ce qui n’est pas incohérent du point de vue biologique. D’autres hypothèses suspectent certains vaccins de participer à l’augmentation vertigineuse des cas d’autisme qui constitue à l’heure actuelle une énigme médicale. Or, cette hypothèse n’est pas stupide. Pourquoi est-il interdit d’y regarder de plus près ?

    Dans ces conditions, l’obligation qui vient d’être faite en France d’imposer 10 vaccins avant l’âge d’un an constitue, selon moi, une faute médicale dans un contexte où il demeure de nombreuses inconnues…

    A titre d’exemple, il n’est pas inutile de rappeler la mésaventure qui vient d’arriver à Sanofi-Pasteur avec son vaccin contre la dengue, utilisé de façon massive et obligatoire dans de nombreux pays tropicaux dont les Philippines. Il vient d’être démontré, contre toute attente, une augmentation de la mortalité et de la gravité de la maladie chez les enfants vaccinés ! On vient de découvrir un nouveau mécanisme immunitaire inconnu jusqu’à lors. On n’est jamais assez modeste…

    La directrice du « Standford Health Communication Initiative » à l’université de Standford vient d’écrire avec sagesse : « Comment les compagnies pharmaceutiques et les régulateurs doivent-ils procéder dans un contexte de connaissance scientifique en constante évolution et avec des vaccins imparfaits ? Est-il éthique de mettre en danger une minorité dans le but de protéger une majorité, comme l’a soulevé L’Organisation Mondiale de la Santé ? ». Y aurait-il des conspirationnistes à l’OMS qui osent parler de « vaccins imparfaits » ?

    Et le Levothyrox ?

    Cette saga est toute récente. Un changement d’excipient dans la formule de cette hormone thyroïdienne synthétique a entrainé une vague d’effets secondaires tout à fait inattendus. Bien entendu le pouvoir médical, relayé par les media bien-pensants, s’est aussitôt gaussé de « prétendus effets secondaires chez des patients hystériques », qui étaient scientifiquement impossibles !

    Les patients qui ont continué à protester, ainsi que ceux qui s’en faisaient l’écho, ont été traités de conspirationnistes malintentionnés, désireux d’ébranler la confiance dans les instances médicales, autrement dit, de crime de lèse-majesté ! Une fois de plus, les autorités parlaient de « théorie du complot » dont seraient coupables tous ceux qui avaient inventé cette histoire imaginaire !

    Et puis soudain, un chercheur plus futé et plus curieux que les autres, s’est mis à fouiller le dossier. Il s’est aperçu que les experts n’avaient travaillé que sur des moyennes, en comparant les résultats des deux formules. Or, comme chacun sait, le diable se cache dans les moyennes ! Si je regarde la moyenne des revenus en France, elle est convenable, mais elle cache la misère de ceux qui sont les plus mal lotis, ainsi que les revenus inconvenants d’une frange de la population. Idem avec le Levothyrox, les effets secondaires étaient violents et ne concernaient qu’une minorité. Les patients avaient une fois de plus raisons, leurs maux étaient bien réels et il fallut attendre deux ans pour leur rendre justice.

    Cette histoire de moyenne me fait sacrément penser au problème des vaccins. Et si les effets secondaires graves, qui ne concernent qu’une minorité, étaient masqués par les moyennes ?

    J’aurais pu vous raconter bien d’autres histoires du même ordre qui prouvent que nous avons tous intérêt à être vigilants. Il faudra que l’on parle de la 5G qui commence à inquiéter les citoyens. De son coté, Julien Assange, qui fut le premier à dévoiler les exactions américaines en Irak et en Syrie, va être livré par les britanniques aux américains qui veulent sa peau, car c’est un conspirationniste !

    Sage principe de précaution : pensez par vous-même, ouvrez l’œil et ayez l’esprit critique sur toute information, d’où qu’elle vienne. Mais, ne rejetez pas tout d’un bloc et ne devenez pas paranos…

    Si vous pensez que vous n’êtes pas manipulé par les media, les politiques, les puissants, les bien-pensants, les politiquement corrects ou les lobbies, alors, vous n’êtes pas un conspirationniste et vous pouvez dormir plus tranquille.

    La réflexion d’un papy que je me permets de vous livrer, aujourd’hui. J’espère ne pas vous “fatiguer” … Aubepine.

    1. Merci !
      Moi-aussi je suis un abominable “complotiste” ; je vois le mal partout…
      D’ailleurs, le “dieselgate” n’a rien à voir avec une quelconque conspiration…

      J’émettrais un seul bémol concernant votre analyse. Vous écrivez : “Nul ne conteste les énormes bienfaits qui ont été apportés par certains vaccins.”
      Aurais-je l’outrecuidance de vous suggérer de lire les quelques analyses sur les vaccins que je viens de confier à un sympathique éditeur ?
      Les deux premiers sont en librairie. le livre 3 le sera en Mai et le Livre 4 en Juin. Ça pourrait vous occuper tout l’été…
      Non, je n’oserais ! Je risquerais de vous plonger dans la plus terrible des désillusions !

      1. Merci Aubépine ! Yves Ponroy il a bien créé son labo de compléments alimentaires pour palier à tous les complots qui nous assasinent à petit feu depuis les années 60 année de sa prise de conscience ! Quel mérite !
        Dans ce résumé le sang contaminé a été occulté et je me souviens bien pourtant de la stupeur et des tremblements d’Edmond Hervé …
        Quand je vis depuis beaucoup moins longtemps ce statut considéré de complotiste j’en frémis d’avance d’attendre et attendre encore un monde de bisounours qui n’arrivera jamais.

        Heureusement que nous avons quelques magnifiques flambeaux pour nous guider.

        conscience

        1. Bonjour Minoque,
          Contente de vous lire.
          Oui Mr Y.P. a bien fondé les Laboratoires du même nom,
          son fils a pris la relève. Le côté commercial n’y a jamais été au détriment de l’Humain!
          Cordialement.

    2. Merci Aubepine. Je viens à peine de lire votre commentaire rentrant d’un voyage d’une semaine – sans internet – et à vous lire, je me dis que je n’ai plus à me croire seul “conspirationniste”, ça me console un peu de toute cette propagande dictatoriale qui ne laisse aucune possibilité de s’exprimer dans les médias totalement à la botte de “Politiques” sous influence des majors des industries qu’elles soient pharmaceutiques ou autres, et des financiers, car vous l’avez remarqué, quel que soit le problème en France ( ou ailleurs) on ramène tout au pognon ! S’il n’y a pas de pognon à faire, c’est pas bon.

      1. En Amérique et depuis longtemps, Trumpette n’a rien inventé, ça s’appelle : “Business first”

  9. Apparemment on s’ aperçoit maintenant que c’est cancérigène et on l’utilise dans les médicaments . Pourquoi pas dans le vaccins ?
    Présumé cancérigène, l’additif E171 bientôt interdit
    INFO EUROPE 1 Le gouvernement va interdire l’additif E171, soupçonné d’être cancérigène On le trouve dans certains bonbons et chewing-gums sous forme de dragées mais aussi dans les dentifrices et dans certains plats préparés Le “dioxyde de titane” ou E171 est un colorant qui est soupçonné d’avoir des effets cancérigènes Une étude de l’INRA a montré que les rats développaient des anomalies pré-cancéreuses au bout de 3 mois Les associations s’inquiètent aussi car l’E171 est très utilisé dans les médicaments Informations recueillies par Eve Roger pour Europe

  10. Bonjour Docteur; Je fais un parallèle entre la controverse vaccinale et celle des perturbateurs endocriniens. Cet article paru ce jour sur MSN le montre bien, aucune vraie étude exploitable en l’état.
    http://www.msn.com/fr-fr/actualite/environnement/long-g%c3%a9n%c3%a9rations-futures-d%c3%a9nonce-la-pr%c3%a9sence-de-perturbateurs-endocriniens-suspect%c3%a9s-dans-nos-lacs-et-rivi%c3%a8res/ar-BBVYEa0?li=BBoJvSH
    Et l’eau du robinet, soit disant pure et sans ces perturbateurs, ne vient-elle pas des rivières ou des retenues d’eau ?

    1. Ça dépend ; là où j’habite, l’eau vient directement des lacs de montagne ; pas de perturbateurs autres que la radioactivité déposée par les nuages en passant au-dessus du lac…
      Fromage ou dessert ?

  11. Cher Docteur Michel de Lorgeril.
    Mon fils de 27 ans a eu des douleurs à la poitrine plus précisément au niveau du sternum en mars dernier.

    Je suis désespérée Docteur, que dois faire ?

    Encore merci pour votre dévouement sincère et acharné pour les êtres humains que nous sommes tous. Je vous admire !!!!!


    CE commentaire N’a PAS lieu d’être posé dans ce fil – lié aux vaccins – !

    Nous l’avons déplacé (ici dans une PAGE spéciale pour déjà le commenter).
    W

  12. J’aimerai aussi qu’il prenne un autre avis dois-je lui conseiller d’aller dans une clinique privée ? Est-ce qu’un cardiologue libéral n’a pas de conflits d’intérêt ?


    commentaire précédent en cours de RE-publication pour être BIEN POSITIONNE dans le MEME fil… ces 2 commentaires DOIVENT APPARAITRENT DANS UN FIL QUI est IDENTE avec la question puis la réponse.
    W

Merci d'avance, pour le 44 +1 eme commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *