La chute inéluctable des théories du "cholestérol qui bouche les artères"…

 
J’y reviendrai plusieurs fois dans les semaines qui viennent car les données scientifiques publiées s’accumulent pour montrer que ces théories sont fragiles (et doivent être rejetées) ; et que les défenseurs rémunérées de ces théories sont au mieux d’inexcusables naïfs qui pourtant… ne baisseront pas pavillon aussi facilement que des Amiraux dont les navires ont été envahis par de fiers corsaires de sa Majesté “La science Libre”…
Il est temps néanmoins de se réjouir ; et pour cela rien ne vaut la divine Cécilia !!
C’est là : https://www.youtube.com/watch?v=Idk5semjcco
 
 
 
 

66 Replies to “La chute inéluctable des théories du "cholestérol qui bouche les artères"…”

  1. Bonjour
    Un avis peut être?
    Les taux de Lp(a), quelle valeur pronostique au cours des maladies cardiovasculaires symptomatiques ?
    Parmi les perturbations du profil lipidique, l’élévation significative des concentrations plasmatiques de lipoprotéine (a) [Lp(a)] est encore l’objet de nombreuses questions. Certes, il semble bien qu’elle augmente le risque de maladie artérielle, à la lueur des études génétiques et épidémiologiques les moins discutables. Sa valeur pronostique chez les patients déjà atteints d’une maladie cardiovasculaire établie (MCV), est en revanche loin d’être claire faute de données concluantes ou concordantes.

    FRENA est un registre constitué de manière prospective dans lequel sont inclus des patients ambulatoires atteints de diverses localisations de la MCV comprenant notamment la maladie coronaire, l’atteinte cérébrovasculaire ou encore la maladie artérielle périphérique (MAP). L’évolution à long terme a été évaluée en fonction des valeurs basales des concentrations de Lp(a), en prenant notamment en compte la survenue d’évènements cardiaques ou vasculaires majeurs : infarctus du myocarde (IDM), accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique ou encore amputation des membres inférieurs.
    Risque élevé d’événement cardiovasculaire au-delà de 50 mg/dl
    Au 16 décembre 2016, 1 503 patients entrant dans les catégories précédemment définies, tous dans un état clinique stable, ont été recrutés. Chez 814 d’entre eux (54 %), les taux de Lp(a) étaient < 30 mg/dl. Ces derniers étaient compris entre 30 et 50 mg/dl chez 319 participants (21 %) et ≥ 50 mg/dl chez 370 autres (25 %). Au cours d’un suivi d’une durée moyenne de 36 mois, ont été dénombrés 122 IDM, 114 AVC ischémiques et 114 amputations des membres inférieurs, le nombre de décès s’élevant, pour sa part, à 85. Une analyse multivariée a révélé que les taux de Lp(a) compris entre 30 et 50 mg/dl étaient associés à une augmentation du risque cardiovasculaire variable selon l’évènement pris en compte et comparativement aux valeurs 30 mg/dl multiplient par 5 le risque d’IDM, d’AVC ou d’amputation. Le facteur multiplicatif dépasserait largement 10 en cas de valeurs > 50 mg/dl, mais dans ce cas, l’intervalle de confiance à 95 % est large, ce qui diminue la précision des résultats. Quoiqu’il en soit, cette étude témoigne de la valeur pronostique de la Lp(a) en cas de MCV symptomatique.

    Dr Philippe Tellier

    RÉFÉRENCE
    Sanchez Muñoz-Torrero JF et coll. : Lipoprotein (a) levels and outcomes in stable outpatients with symptomatic artery disease. Atherosclerosis. 2018 ; 276: 10-14.
    Copyright © http://www.jim.fr

    1. Une Lp(a) élevée (>40) est presque toujours observée chez les patients jeunes (<50 ans) qui font un infarctus.
      Mais une fois corrigés le facteurs de risque "conventionnels" [tabac, nutrition, exercice physique, pour faire simple) et sous antiplaquettaire (type aspirine), le sur-risque semble s'atténuer voire disparaitre ; ça dépend des études...
      Conclusion aisée : si vous avez un mode de vie adéquat...

  2. Des nouvelles fraiches de la maffia, on fait le ménage à la Cochrane :
    [ La Collaboration Cochrane est l’organisation scientifique la plus prestigieuse au monde consacrée aux examens indépendants des interventions en matière de soins de santé. Peter Gøtzsche, directeur du Nordic Cochrane Center, a récemment été exclu du conseil d’administration de la Cochrane Collaboration. Cette décision intervient des semaines après que ses collègues et lui-même eurent critiqué une revue Cochrane du vaccin contre le virus du papillome humain (VPH), la décrivant comme incomplète et biaisée. ]
    Reçu aujourd’hui une missive de la Sécu m’invitant de façon musclée à me faire vacciner contre la grippe. Argumentaire : les “ALD” (on est pisté) de + de 65 ans ont toutes les chances d’y passer s’ils chopent la grippe. C’est leur problème qu’ils pensent ? Faux rétorque Mme Sécu : la grippe est CONTAGIEUSE, donc si vous ne vous vaccinez pas vous êtes une crapule.
    CQFD

      1. Pardonnez mon outrecuidance Don de Lorgeril, mais je pense que Phil fait parti d’une autre famille de la Connection, peut-être Phil Rothstein serait plus adapté pour sa missive à Mme Sécu, probablement un prête-nom couvrant d’inavouables activités opaques ; de plus, sachant que son aîné était surnommé « The Brain » , je vois bien là les traits de caractères de notre complice.

          1. Et oui, c’est cela ! La référence se prénommait Arnold et quoiqu’affreux était un redoutable homme d’affaire ; mais, comme vous le savez, souvent les frontières sont poreuses.

    1. ” There is stronger and stronger resistance to say anything that could bother pharmaceutical industry interests.”
      La Messe est dite.

    2. A moins que cela m’ait échappé, il semble que notre ami Peter ait omis de signaler que la Cochrane a récemment été racheté par la Fondation Bill et Melinda Gates qui fait une violente promotion de la vaccination sous toutes formes, un peu comme le faisait la Rockfeller en son temps… “Autres temps, mêmes mœurs” disait Joseph Staline en fumant un cigare cubain…
      Ça m’étonnerait que cet évènement ait échappé à Peter ; mais alors pourquoi ne le dit-il pas ?
      A moins que cela m’ait auparavant échappé, il semblerait que la consultation des articles de la Cochrane via PubMed soit désormais payante…
      Ce qui ne m’avait pas échappé depuis quelque temps, c’est la sombre médiocrité des rapports de la Cochrane, par exemple à propos des statines… “Autres temps, autres mœurs” disait Roosevelt en fumant une Craven A… from the finest imported matured Virginia Tobacco…

      1. Je suis pas convaincu que l’histoire de la fondation Gates ait été moteur, il était déjà dans le collimateur je pense : https://www.bmj.com/content/351/bmj.h5073
        En plus y a pas que la petite phrase que j’ai citée qui soit accablante. Quand je lis ça :
        The Cochrane executive leadership almost always uses the commercial terms of “brand”, “products” and “business”
        je me dis que le problème de management doit pas dater d’hier, le “don” de la fondation Gates date de fin 2016, les pertes financières de la fondation ont repris en 2015 après une année 2014 convenable.
        Y fô pas perturber le bizness…

        1. Bien possible…
          Cela dit, heureusement qu’il y a les réseaux sociaux (propagateurs de fake news selon la Ministre et les petits déconneurs du journal Le Monde) pour permettre un minimum (quoique non garanti) d’informations indépendantes…
          “Sacre Bleu !” disait Churchill en fumant son Havane…

        2. Il semblerait que ce Bill Gates à acheté un paquet d’actions dans des laboratoires spécialisés pour les vaccins.

    3. Ce document risque de ne pas survivre très longtemps sur le site, je conseille de le télécharger si vous souhaitez garder une trace de l’affaire.

    4. Il ne dit pas que c’est à cause de HPV.
      C’est possible :
      Il a cosigné récemment une critique d’une revue Cochrane faite par d’autres sur les vaccins HPV (oubli de consulter des données non publiées, une paille….)
      Cosigné avec notamment Jefferson, un auteur Cochrane pas commode responsable du dézinguage (mérité) de la vaccination anti-grippale et du Tamiflouze.
      Je suppose que Jefferson va se faire lourder aussi .
      https://www.youtube.com/watch?v=75SEy1qu71I
      Donc HPV comme motif peut -être mais il est bien plus toxique que ça et notamment s’en est pris violemment notamment aux abus des programmes de mammographie de dépistage non ciblé, et à la pharmacopée psychiatrique. Ca c’est du marché.
      Sur HPV il commence à peine.

  3. Bonjour
    Il y a un silence temporaire sur le cholestérol mais il y a des attaques en règle sur les oméga 3 avec la publication de plusieurs études (en partie financées par les labos) qui veulent démontrer l’inefficacité de ces acides gras tant en prévention primaire que secondaire.
    Dernière étude parue dans Medscape;
    https://francais.medscape.com/voirarticle/3604404?nlid=124742_2401&src=WNL_mdplsnews_180912_MSCPEDIT_FR&uac=262341SJ&faf=1#vp_1
    Peut être un changement de stratégie dans la communication?

  4. Chers Tous,
    Je ne comprends absolument rien à votre fixation sur le chrome alors que ćest le vert qui domine par son incongruité dans la prestation de Cecilia ! Qu’Hâche Tes Pépés prennent 1, 2 ou 3 S n’est rien en comparaison de cette horrible robe verte qui nous cache les formes délicieuses de la cantatrice. Et de cela, tout le monde s’en fout ! Comment l’habilleuse a-t-elle pu prendre un risque pareil ? Le vert sur une scène c’est comme inviter un lapin à bord de son embarcation, de parler cordes plutôt que bouts… c’est s’attirer, sans aucun doute, la colère des dieux.
    Je pleure la Bartolli et que Chrome aille en enfer !

    1. Un lapin à bord ?
      Dieu d’enfer et mille sabords !
      Où ai-je laissé mon pistolet ?” aurait dit Goebbels (ou un de ses cousins) dans cette circonstance tragique…
      Quand à la robe verte de chechilia, fasciné que je suis par les robes conjointes du vin et du chant de Mozart, je n’avions rien vu…
      Faut dire qu’adepte des peintres fauvistes, je suis bien vacciné contre les couleurs outrageantes…

      1. Cher Monsieur,
        Comme vous je partage le goût et me reconnais dans les fauves qui poussent aux cris. Est-ce une raison suffisante pour abandonner la merveilleuse Cecilia, qui sait si bien donner de la voix, entre les mains d’une costumière, probablement bavaroise, si peu scrupuleuse ? Prenons garde tout de même de ne réveiller la susceptibilité d’un Akineripadutou, avec ces choses-là, en laissant entendre que les Maréchaux Allemands seraient tous adeptes de la culture du pavot, pour laquelle il est si souvent nécessaire de fourbir les armes.
        Les cris du fauve oui ! La Bartoli en épi de maïs non !
        Santé et Opéra méditerranéens

  5. Les amis, la geek arrive à la rescousse. Depuis quelques années, on informe que tous les sites non conformes aux normes HTTPS avec certificat de sécurité, seront marqués comme « dangereux » ou non conforme… Si vous ne comprenez rien, lisez mon tutoriel ici

    1. voilà qui va accroître la liste des amoureux de Deborah. Mister Webmaster https, achetez vite un certficat de sécurité, promis on paiera la cotise de l’aimsib

  6. Vous parlez de la fantastique méta analyse dont vous êtes le co auteur ? (qui a mis 9 mois pour être publiée ?!?!)

    1. Un truc-article “aménagé” pour arriver à le faire passer sans provoquer le suicide des éditeurs, effectivement !
      Et aussi un gros article (dans PlosOne) sur les effets adverses des statines !
      Et enfin un article (que dis-je ? Une merveille !) sur les Hypercholestérolémies Familiales qui va sans doute provoquer le suicide de quelques experts rémunérés…

      1. “Un truc-article « aménagé » pour arriver à le faire passer sans provoquer le suicide des éditeurs, effectivement !”
        Quasiment de la taqiyya !
        C’est du propre.

  7. Toutes ces weberies me fatiguent !! c’est quoi chrome? en fit je m’en fout je me tiens à l’écart de fesses de bouc de wxitter and co et je ne mets pas de donnéers perso même si aux pubs etc je vois bien qu’on est pisté .
    A propos de cholestérol on ne verra pas la gueule enfarinée du cher ami Steg nous expliquer que les statkc9 à carburateur avec double culbuteur c’est génial et que tout le monde doit s’en faire greffer un pour pas que le cholesbidule y fasse rien qu’à nous boucher les arteres noster!
    Enfin le calme !
    Avant le tempête ou la déconfiture finale

    1. Effectivement, vous voyez juste : il est étrange qu’aucun “emplumé” ne soit encore venu nous vanter, sur la base d’une publication validée, les sublimes résultats de l’essai ODISSEY que notre sublime professeur du Nord Parisien avait tant vanté lots d’un meeting américain que seuls des médias fort “déplumés” prennent le temps de visiter…
      Serait-on dépressif ? Ou bien un administrateur au nez plus plus allongé que la moyenne sentirait-il les vents mauvais ?
      Lors de la dernière session de la Société Européenne de Cardiologie (Munich Août 2018), une seule comparution concernait les médicaments anticholestérol ; et c’était à propos de l’essai ASCOT ; ce qui n’a rien à voir avec les chevaux sinon que ça ressemblait beaucoup à un “on achève bien les chevaux” tellement c’était stupide…
      Nous voilà donc arrivant au terme d’une belle aventure dont nous zallons nous zempresser de faire l’historique une fois publiés nos 3 derniers zarticles sur ce sujet qui fut “chaud-brûlant” du temps où tant de crétins péroraient sur les estrades…
      Fait beau aujourd’hui sur la Planète cholestérol !

      1. Peut etre du point de vue de la recherche mais en clinique … on continue a prescrire des statines a gogo, meme en prevention primaire.

          1. Est-ce que vous changeriez une seule ligne aujourd’hui de votre bouquin “cholestérol, mensonges et propagande” ?

          2. Bien sûr !
            Le fond du message reste le même certes (identique à celui du 1er livre : le Cholestérol et innocent), c’est-à-dire qu’on vous a trompé (mensonges et propagande) ; mais de l’eau a coulé sous les ponts, de multiples circonstances sont apparues (notamment les affaires des anti-CETP et des anti-PCSK9 dont je raconte les prémisses dans “L’Horrible vérité sur…”)…
            Aussi, nous savons plus sur les effets adverses des statines…

          3. C’est drôle vous parliez du fait que déjà les méta analyses étaient les instruments de la propagande. Depuis que je regarde de loin le sujet vaccinal c’est tellement évident que la corruptions et les falsifications se nichent là où c’est le plus “rentable” (les “plus hauts niveaux de preuve”) : RCT et méta analyses.
            Le dossier du nouveau vaccin anti HBA approuvé par la FDA est un sketch à lui tout seul, en particulier sur la tolérance…

          4. Oups, une lettre en trop s’est glissée, je voulais dire anti HB.
            La FDA a donné une AMM au successeur d’Engerix B, le profil de tolérance du nouveau vaccin est abominable. Mais évidemment quand il y a des “severe adverse effects”, “the investigator said this is not related to the vaccine”
            de gros problèmes cardio vasculaires d’ailleurs…
            https://www.fda.gov/downloads/biologicsbloodvaccines/vaccines/approvedproducts/ucm584762.pdf
            https://www.fda.gov/downloads/AdvisoryCommittees/CommitteesMeetingMaterials/BloodVaccinesandOtherBiologics/VaccinesandRelatedBiologicalProductsAdvisoryCommittee/UCM568489.pdf

          5. Je pense que les effets ‘adverses’ est un anglicisme et que l’on dit secondaires. in french.
            En plus je crois que adverse n’est pas aussi fort que effets secondaires dans le langage courant.

          6. secondaire” est un terme médical franchouillard qui me parait obscur en l’occurrence ; adoptons d’urgence l’anglicisme qui traduit en français veut bien dire ce que l’on veut entendre : adverse comme adversaire, par exemple, donc ennemi
            Le mieux c’est toxique certes !

          7. Je vote pour “effet indésirable”.
            En tant que Gaulois (y parait) j’exècre l’anglicisme inutile, le fustige et le piétine.
            Et Crecy ? Et Azincourt ? Et Traffalgar , bordel !

          8. Vous oublier que les British sont juste des continentaux qui ont conquis les îles…
            Ils étaient chez eux chez nous… puisqu’ils venaient de chez nous : les British c’est nous !
            Mais “effets indésirables” c’est le mieux, vous avez raison ; les continentaux ont raison “once again”…

          9. Pour hervé :
            ne pas tomber dans la sémantique des pro vaccins, il n’y a pas d’effet secondaire ni primaire… il y a des effets, désirables et indésirables.
            car il n’y a rien de secondaire a faire une encephalopathie après un vaccin…

          10. Bonjour à tous, je ne passe pas souvent ici. Désolé. Je n’ ai aucune nouvelles de plusieurs posts du début de l’ année. Pourtant j’avais laissé mon adresse mail pour avoir les réponses. Bon, enfin je transmet à l’ Amiral un texte que je viens d’avoir sur Facedebouc. Texte de propagande transmis par la Fédération de cardiologie de France concernant les statines. Oui, cette Fédération passe de temps en temps dans le flot d’activité général de Facebook. Ce qui lui permet de contacter des milliers de personnes. Qui peuvent laisser des réponses. Ma réponse a été : (Vous êtes quand mème gonflé de raconter autant de conneries. Je pense que vous ne connaissez pas le Docteur Michel de Lorgeril, depuis quelques années, il y a de plus en plus d’articles de publiés qui prouve que ce Docteur a parfaitement raison.) Voici l’article de la Fédération Française de cardiologie.
            Fédération Française de Cardiologie Bonjour Jean-Bernard,

            Je vous transmets le communiqué de presse que nous avions fait en commun avec la Société Française de Cardiologie au sujet des statines.

            Cholestérol et maladies cardio-vasculaires : le point de vue scientifique de la Société Française de Cardiologie
            Préparé par le Pr Jean Ferrières, Fédération de Cardiologie, CHU de Toulouse

            Années 50 : Naissance d’une épidémie
            Après la deuxième guerre mondiale, la communauté médicale constate des taux très élevés de maladies cardiovasculaires dans tous les pays occidentaux. Des centaines d’études épidémiologiques mises en place dans ces pays, dont la France, mettent clairement en cause quatre facteurs de risque majeurs : le tabagisme, le taux élevé de cholestérol (hypercholestérolémie), l’hypertension artérielle et le diabète. Restaient encore à réaliser les études montrant que le risque cardiovasculaire comme neurovasculaire pouvait être diminué lorsqu’on traite les facteurs de risque et notamment l’excès de cholestérol.

            Années 70 : La controverse du cholestérol
            Il y a plus de 20 ans, des scientifiques1,2 ont mis en doute la relation entre cholestérol élevé et maladies cardio-neuro-vasculaires, en s’appuyant sur les résultats d’études de traitements anciens (fibrates) diminuant peu les taux sanguins du mauvais cholestérol (le LDL-cholestérol). Par la suite, cette controverse n’a pas été confirmée par les nombreuses études incluant des participants à LDL-cholestérol élevé et recevant les traitements modernes de l’hypercholestérolémie, les statines.

            Années 90 : La révolution des statines
            Les statines, aujourd’hui disponibles pour la plupart sous forme de médicaments génériques, diminuent de manière spectaculaire le LDL-cholestérol, avec des effets indésirables le plus souvent bénins (risque rare d’hépatite, crampes musculaires). Les premiers essais avec les statines ont été réalisés chez des patients ayant fait ou à risque d’infarctus du myocarde. Puis, leur utilisation a été généralisée à des sujets à risque élevé d’accident coronaire ou cérébral, notamment hypertendus, diabétiques ou insuffisants rénaux. Les résultats ont été rassemblés dans plusieurs publications3,4,5,6 et sont convergents et sans appel: les statines diminuent la mortalité totale en prévention primaire et en prévention secondaire5.

            Années 2000 : La fin de la polémique
            Il n’y a pas un seul médicament en médecine préventive qui ait un niveau de preuves d’efficacité aussi élevé que les statines. Les statines allongent l’espérance de vie des patients à risque, diminuent les événements cardio-neuro-vasculaires (infarctus et AVC notamment)7 et ont un risque d’effets indésirables limité largement compensé par l’ampleur des bénéfices. Nier le bénéfice des statines et leur impact sur l’espérance de vie, c’est à la fois malhonnête (en niant les faits scientifiques) et dangereux (pour les patients qui de bonne foi arrêteront leur traitement). Nier les progrès thérapeutiques, porter la suspicion sur les médecins, c’est aussi ignorer l’amélioration incontestable du pronostic cardiovasculaire dans notre pays, la France, avec, pour exemple, une chute spectaculaire de 68 % en 15 ans de la mortalité hospitalière après infarctus du myocarde8 et une baisse de 56% en 28 ans de la mortalité cardiovasculaire.9

            1) McMichael J. Diet and exercise in coronary heart-disease. Lancet 1974;1:1340-1 ; 2) Davey Smith G, et coll. Should there be a moratorium on the use of cholesterol lowering drugs? BMJ 1992;304:431-4 ; 3) Baigent C, et coll. Efficacy and safety of cholesterol-lowering treatment: prospective meta-analysis of data from 90,056 participants in 14 randomised trials of statins. Lancet 2005;366:1267-78 ; 4) Mihaylova B, et coll. The effects of lowering LDL cholesterol with statin therapy in people at low risk of vascular disease: meta-analysis of individual data from 27 randomised trials. Lancet 2012;380:581-90 ;5) Collins R, et coll. Interpretation of the evidence for the efficacy and safety of statin therapy.
            Lancet. 2016 Sep 8. pii: S0140-6736(16)31357-5. 6) Yusuf S, et coll. Cholesterol Lowering in Intermediate-Risk Persons without cardiovascular Disease. N Engl J Med. 2016 May 26;374(21):2021-31. 7) O’Regan C, et coll. Statin therapy in stroke prevention: a meta-analysis involving 121,000 patients. Am J Med. 2008;121:24-33.; 8) Puymirat E, et coll. Association of changes in clinical characteristics and management with improvement in survival among patients with ST- elevation myocardial infarction. JAMA 2012;308:998-1006. 9) Aouba A,et coll. Données sur la mortalité en France : principales causes de décès en 2008 et évolutions depuis 2000. BEH 7 juin 2011 / n° 22:249-57.
            J’en profite pour signaler au Capitaine que suite à mon jeûne de 14 jours de juin 2018 mon hypertension que j’ avais depuis 15 ans a été éradiqué à 100/100. et que l’épaisseur de mes plaque d’athéroscléroses on diminuées de 20/100 en un an. suite à un Doppler de septembre 2018. Je ne prend plus de médicaments pour cette hypertention depuis juin. Je suis en permanence à 11, 12, voir 13,5 maxi tous les jours. J’espère avoir de vos nouvelles et une réponse en urgence afin que je puisse la poster en réponse à la Fédération Française de Cardiologie, sur Facebook. Bien entendu si vous désirez y répondre. Bien à vous, Patrick Dupré.

          11. Je ne désire pas répondre à de telles niaiseries. Seuls quelques niais continuent sur ce ton…

            Mais vous pouvez leur fournir une référence récente : “Ravnskov U, de Lorgeril M, Diamond DM, et al. LDL-C does not cause cardiovascular disease: a comprehensive review of the current literature. Expert Rev Clin Pharmacol. 2018 Oct;11(10):959-970.

            Je crains hélas que ce soit temps perdu. Ces malheureux écrivent pour recevoir des honoraires… et ne comprennent pas le langage de la science.

        1. La prescription du medecin procède dans 95 % des cas de la moutonnerie ou du conformisme
          C’est plus confortable ,mais au détriment du patient

  8. En fait très simple de virer le “Cookie”.
    Mais ça ne change rien.
    Même en passant outre l’avertissement de chrome :
    Votre connexion n’est pas privée
    Des individus malveillants tentent peut-être de subtiliser vos informations personnelles sur le site michel.delorgeril.info (mots de passe, messages ou numéros de carte de crédit, par exemple). En savoir plus
    NET::ERR_CERT_AUTHORITY_INVALID
    Envoyer automatiquement des informations système et du contenu de page à Google afin de faciliter la détection d’applications et de sites dangereux. Règles de confidentialité
    Impossible de vérifier sur le serveur qu’il s’agit bien du domaine michel.delorgeril.info, car son certificat de sécurité n’est pas considéré comme fiable par le système d’exploitation de votre ordinateur. Cela peut être dû à une mauvaise configuration ou bien à l’interception de votre connexion par un pirate informatique.
    Continuer vers le site michel.delorgeril.info (dangereux)

      1. Pareil …
        Sur mon smartphone, je n’ai pas d’accès à votre site sur Chrome, mais ce n’est pas très grave ça fonctionne sous Mozilla.
        Il y a un problème de validité du certificat.

        1. Voilà il suffit d’enlever le “s” à https et ça marche…
          NDW: c’est lié à votre cache ! lire la page ‘Nouveauté’ (le lien est en haut dans la colonne de droite)

          1. @Jean Marc : non ce n’est pas Chrome qui est incriminé, Firefox fait pareil et c’est McAffee (l’antivirus) qui détermine ce site comme dangereux.

          2. NDW ? Neue Deutsche Welle ? Note du Webmaster ? Bon je rigole mais tjrs aussi con, je ne sais pas ce qu’est 1 cache. Alors je demande à Wiki : c’est tous les cookies de mon ordi, mais j’ai déjà essayé de nettoyer, ça m’a supprimé mes 243 mots de passe et j’ai passé 1 sale 1/4 d’heure
            Et si on se sécurisait officiellement ? Laborieux sûrement, mais pour la pérennité de l’aimsib faudra y passer

        2. Sur firefox linux en http, je n’ai aucun soucis. si on cherche un peu on voit qu’il est tagué comme non sécurisé (comprendre sans https). C’est juste une manière de vendre des certificats ssl à des prix prohibitifs, obligeant les ‘petits’ à crever pendant que les pourvoyeurs de propagandes n’ont aucun soucis de financement.
          le navigateur pose soucis -> poubelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *