NUTRITION, CHOLESTEROL ET INSUFFISANCE CARDIAQUE : QUELQUES MOTS

J’avais promis de faire un bref résumé de la conférence que j’ai donnée l’année dernière sur ce sujet particulier (voir le billet du 21 janvier 2010).



Bien que le sujet soit assez spécialisé, il n’en demeure pas moins très instructif pour tout le monde à propos de la question du cholestérol et des maladies cardiovasculaires. Voilà le texte résumé:

Un aspect essentiel de la physiopathologie de l’insuffisance cardiaque (IC) est l’absence de parallélisme entre la dysfonction ventriculaire (le défaut de pompage du coeur) et les symptômes d’IC (essoufflement et fatigue) pendant l’évolution.
J’ai discuté cet aspect des choses dans mon livre sur l’innocence du cholestérol, je n’y reviens pas.

Sur le plan métabolique, il y a un vrai paradoxe car on observe une relation positive entre l’index de poids corporel et le cholestérol d’un côté, et l’espérance de vie des patients avec IC d’autre part.
Autrement dit, faire maigrir et baisser le cholestérol n’a  pas de sens dans l’IC; ce que les essais avec les statines ont clairement montré.

La priorité chez les patients en IC est d’identifier les états de dénutrition.
Ce peut être, au minimum, une déficience en un nutriment spécifique et, au pire, une cachexie cardiaque de mauvais pronostic à court terme.  En effet, le développement de l’IC entraîne une adaptation circulatoire et sélective de l’organisme qui privilégie les organes nobles (cœur, cerveau, rein) au détriment du tube digestif et des muscles. Un enchaînement maléfique se met alors en place, le tube digestif est mal perfusé, l’absorption des nutriments se fait mal, ce qui peut entraîner des déficiences nutritionnelles sévères elles-mêmes susceptibles d’évoluer vers la cachexie cardiaque.

En pratique, il conviendrait d’établir des bilans nutritionnels répétés et complets des patients IC afin d’analyser les habitudes alimentaires, réaliser un bilan biologique, et ainsi identifier les éventuelles déficiences nutritionnelles qu’il faudrait systématiquement corriger.

A titre d’exemple, les apports moyens en sel devraient être limités à 6g/jour, à condition que ce ne soit pas au détriment de l’appétit dont l’altération est une autre source de déficience nutritionnelle.

Par ailleurs, le sel est une source majeure d’iode, oligoélément essentiel à la fonction thyroïdienne. Une thyroïde anormale peut accélérer l’évolution de l’IC. Seule une restriction modérée en sel peut donc être envisagée et associée aux diurétiques pour prévenir la surcharge hydro-volumique typique de l’IC.

Pour l’alcool, contrairement aux idées reçues, même les consommations non modérées ne semblent pas accélérer l’évolution de l’IC. On sera donc libéral, mais pas laxiste, concernant la consommation d’alcool !

Quant au cholestérol, il n’y a pas aujourd’hui de base scientifique solide qui démontre l’intérêt de le réduire dans l’IC.
En effet, les recommandations officielles qui préconisent l’utilisation de statines dans l’IC  n’ont pas été établies à partir d’essais randomisés, mais à partir de méta-analyses construites avec des sous-groupes d’essais antérieurs sans tirage au sort des patients IC, ce qui est regrettable.
Les essais réalisés chez des patients en IC et réellement randomisés (CORONA, GISSI-HF, deux essais conduits sous couverts de la nouvelle règlementation des essais cliniques) montrent que diminuer le cholestérol (ou prescrire une statine) n’est pas justifié dans l’IC.

Ceci est vrai quelque soit l’étiologie de l’IC, y compris le post-infarctus, puisque la grande majorité des patients inclus dans CORONA et GISSI-HF étaient des survivant d’un infarctus.
Une forte proportion d’entre eux n’avaient pas de grave symptôme d’IC, et pouvaient être considérés comme des post-infarctus ordinaires. Eux-aussi n’étaient pas protégés, ce qui est en contradiction avec des essais plus anciens en prévention secondaire de l’infarctus (4S, LIPID), mais conduits avant la mise en place de la nouvelle règlementation des essais cliniques et donc quelque peu suspects.

Conclusion provisoire : ça ne sert à rien de diminuer son cholestérol avec une statine, même quand on a déjà fait un infarctus. 

47 Replies to “NUTRITION, CHOLESTEROL ET INSUFFISANCE CARDIAQUE : QUELQUES MOTS”

  1. @Val :

    Concernant le vin et les pesticides, vous avez raison, il faut boire du vin bio, il y en a du bon pas trop cher maintenant !

    Pourquoi ce Blog ? Pour prolonger les livres ! Et pas s’y substituer !

    Pourquoi des livres ? Parce que des centaines d’articles scientifiques dans les meilleurs revues mondiales ne sont pas entendus du public !

    Pourquoi des articles scientifiques ? parce que le CNRS me paie pour ça, c’est mon boulot !

    La faute n’est pas que du côté de l’industrie … Nous sommes des esclaves volontaires ! Personne nous force !

    Bon vent, matelot !

  2. Bonne Année à tous et meilleurs voeux de bonne santé.
    Il y a dans notre beau pays, 3 industries principales qui ont fait exploser des maladies peu répandues il y a encore 30ans: je cite l’industrie pharma, l’industrie tabagère et l’agro-alimentaire.
    Encore, que le lien entre tabac et endétholium n’a pas gêné mes 2 papis morts à 82 et 88 ans.
    Mais moi, à 40 ans moi je suis à la diète méditérannéenne, non sédentaire et fumeur en cours de sevrage à cause d’un infarctus à 40 ans.
    Je me rends compte de la complicité de l’Etat pour ne pas trop faire de recherche contre la nocivité du tabac et dans l’aide au sevrage (la vraie ! pas celle qui est servie).
    Je vous pose deux questions docteur: avec en moyenne une trentaine de pesticides utilisés dans la culture du raisin, croyez vous que le vin garde encore plus d’avantages que d’inconvénients ?
    La deuxième est: pourquoi faites vous des livres, ce site etc…? Menez vous une croisade?
    En tous cas, vous nous rendez bien service en nous ouvrant les yeux sur cette médecine qui veut soigner sans guérir. Alors Merci.
    Visiblement l’objectif de l’état est de faire de nous de gentils consommateurs devant durer environ une soixantaine d’années (surtout pas beaucoup plus), et son levier sont ces 3 industries qui au prix de nos vies s’empiffrent un max !
    Bonne année 2013

  3. @malibu49 :

    Un cholestérol aussi abaissé (0.7 g/L si je comprends bien, pas étonnant avec Tahor 80, quelle folie !), c’est la porte ouverte vers les ennuis de toutes sortes, les moins graves étant les douleurs !

    Le cholestérol est innocent de tout ce qu’on l’accuse, vous êtes malheureusement "tombé dans un nid" dédié aux intérêts de l’industrie pharmaceutique …
    Le Coversyl est très probablement pas en cause dans vos douleurs !

    Il vous reste, si vous voulez réellement vous protéger (il serait temps après 3 infarctus et des pontages …) à entreprendre les modifications du mode de vie indispensables ; telles que décrites dans mon dernier livre "Prévenir l’infarctus" !

    URGENT ! C’est vous qui voyez …

  4. Cher docteur,
    J’ai subi 4 pontages coronariens en mars dernier, après un 3° infarctus.
    Pontages réalisés avec saphène. Suivis d’une rééducation cardiaque de 4 semaines intensives.
    Traitement : Kardensiel, Duoplavin, Tahor 80, et Coversyl.
    Un de chaque tous les jours.
    Depuis douleurs dans toutes articulations, et depuis plusieurs jours genre tendinite dans un poignet (genre insoutenable lorsque poignet en torsion). Envisage laisser tomber Tahor et Coversyl, après avis médecin traitant.
    Est-ce dû à ces 2 médicaments ?
    Fais relativement attention à alimentation (fruits, légumes, produits laitiers, viande blanche, poissons, très très peu de viande rouge). Taux de cholestérol au dernier bilan 0,7.Votre avis.
    Je lis sur le net les controverses sur le cholestérol et ses effets qui ne seraient pas si néfastes que cela, sur les problèmes cardiaques, et pourtant lors de la rééducation cardiaque, on n’a pas arrêté de nous alerter sur l’importance de la maitrise de ce facteur de risque

  5. @ANDY : 

    Suffit de parcourir la page d’entrée de ce blog pour avoir toutes les infos nécessaires.

    Commencez par "Prévenir l’infarctus et l’AVC" aux Editions Thierry Souccar ; dans toutes les bonnes librairies ou via Amazone … URGENT !

  6. Je viens de lire ce blog : où acheter et titre des livres ? on vient de me poser 2 STENT MEMBRE INFERIEURS GAUCHE cholesterol 2,32 mise sous DUOPLAVIN 75 . PRAXILENE 200mg, et crestor 5 MG QUE JE N’AI PAS ENCORE PRIS avant je prenais levure de riz rouge qui avait abaisse a ce taux de 2.32 CHOLESTEROL FAMILIAL merci j’ai hâte de lire

  7. @lili :  

    Je ne peux en deux lignes répondre à vos questions !

    Il vous reste à lire mes livres si vous voulez réellement vous protéger, lire surtout "Prévenir l’infarctus et l’AVC" ! 

    Bon courage

  8. bonjour
    j’ai un taux très haut de mauvais cholestérol, j’ai 51 ans, mon docteur m’a mise sous inegy .
    j’ai eu de fortes douleurs aux jambes ,genoux ,raideurs ainsi que tendinites on m ‘a dit que ca provenait d’une hernies discales avec conflits radiculaires.
    j’ai demandé de stopper inegy chose faite depuis 1 mois donc reprise du medicament car hausse du cholesterol.
    mais depuis reprise de douleurs aux jambes ,tête, hanche.
    que dois je faire car mon dr ne veut pas me le stopper et dit que je suis obligé de le prendre.

  9. @reine : 

    Bravo, Geneviève ! Il faut résister : l’ézétrol est inutile et toxique ! 

    Ceci étant dit, il vous reste à faire ce qu’il faut pour vous protéger VRAIMENT !

    Comment faire est la bonne question !

    Je l’explique dans mes livres, surtout le dernier, vous l’avez compris !

  10. Bonjour Docteur
    j ‘ai 66 ans, en 2011 j’ai subi une hysteroctomie de l’utérus sans traitement et pose d un stent également en 2011: coronarite aigue.
    Le cardio m’a prescrit EZETROL+COVERSYL10+DUOPLAVIN 75+TENORMINE 50 ; mais j’ai refuse la prise de STATINES car tentatives de 4 différentes il y a qques années : crampes à mourir ” et refuse de prendre EZETROL (contre indications trop sevères) ?

  11. @hector Geneve :

    Cher Hector,
    Ceci n’est pas une consultation, juste des conseils généraux à discuter avec vos médecins.
    Vous avez bien fait d’arrêter la statine qui ne sert à rien et qui est toxique.
    Pour l’aspirine, c’est plus délicat car vous avez 5 stents actifs [dans ce cas on prescrit au moins deux antiplaquettaires, comme je l’explique dans mon dernier livre] mais c’est vrai qu’ils ont déjà 3ans, ces stents, et qu’il faut bien réduire le traitement un jour ou l’autre …
    Dans un cas comme le votre [quoique vous me donniez peu de détails] certains médecins attendraient plus longtemps avant d’arrêter l’aspirine, d’autres l’auraient déjà fait …
    Désolé, il n’y a pas de religion à ce propos !
    Il faudrait en discuter avec un médecin intelligent, ça existe, et comme vous avez un début de DMLA, il vaudrait mieux rester avec le Plavix* (ou le générique clopidogrel) mais en sur-dosant un peu (au moins en ne ratant jamais une dose) et en ajoutant des oméga-3 (un mix de végétal et marin, par exemple Mixalpha*, je ne sais si vous l’avez par chez vous (?)
    Je ne donne pas de noms de collègue sur un Blog !
    Bon vent, matelot

  12. cher docteur de Lorgeril
    j’ai eu en Janvier 2009 un infarctus, le coeur n’a pas souffert, on a quand même dû poser 5 stents activs, 2 au HUG Geneve, trois à Genolier(Vaud).
    D’office plavix pendant une année, statine et aspirine à vie.
    Sensible à la rumeur sur les statines et avec un cholesterol très bas, plus un debut de DMLA j’ai arrêté les statines fin 2010 soupçonnant leur implication dans la DMLA.
    Après avoir lu vos 3 derniers livres (passionnants)j’ai décidé d’arrêter l’aspirine en lisant vos conclusions sur le risque DMLA (amélioration de suite) et je suis revenu au Plavix. J’ai 67 ans, retraité, pianiste, je me porte bien je bouge beaucoup (cyclosport) jamais douleurs à la poitrine sous effort, pas de souffle, pas de diabète, pas de hypertension, pas de fatigue, 1,65 65 kg.
    Questions:
    Combien de temps dois-je prendre ce plavix?
    Puis-je m’en passer seulement avec un apport de omega-3 et diète selon vos conseils – je suis né à Palerme ?
    Enfin, étant donné que vous avez travaillé à Genève, que j’y habite, peut-être aurez-vous une adresse de cardiologue qui travaille selon vos principes à me transmettre ? Je vous en serais très reconnaissant.
    Recevez toute ma considération pour votre travail précieux et merci d’avance. Hector

  13. @gariguette :

    C’est quoi la question ?
    Si c’est à propos de la levure de riz rouge, vous êtes la centième à qui je dis que c’est une statine naturelle (mais de médiocre qualité) grâce à laquelle avec le temps vous aurez les mêmes ennuis qu’avec les autres …
    Urgent d’arrêter !
    Quand à ma supposée vénalité d’écrivain, sachez que la production d’un livre est un énorme travail fort mal rémunéré, et qu’il vaut mieux vendre des statines ! Renseignez-vous auprès d’un autre écrivain et vous verrez …
    Ceci dit, tout travail mérite salaire, et je prends ce qui m’est dû !
    Personne ne vous oblige à me lire !

  14. Monsieur,
    J’ai 71 ans et j’ai pris des statines 2 ou 3 ans puis sur les conseils d’un homéopathe (j’avais une tendinite sous le talon) de la levure rouge de riz depuis 2 ans 1/2.
    Mais je suis toujours fatiguée, je ne suis pas tonique, j’ai mal au dos et aux articulations et je suis somnolente. Pas marrant, tout ça.
    Après avoir parcouru ce blog, j’ai acheté 2 de vos livres.
    Etant fort peu crédule, j’ai une tentation à penser que si les Servier et compagnie cherchent à vendre des médicaments, vous, vous cherchez à vendre des livres !
    Ne vous fâchez pas, mais c’est tentant. Pourtant j’ai envie de vous croire car je me sens en bien mauvais état et sans ressort.
    Par ailleurs je bois 4 ou 5 verres de vin par an, je ne fume pas. Je mange beaucoup de poisson. Il n’y a que de l’huile d’olive chez moi et je vis seule donc pas de tentation à acheter ce qu’il ne faut pas. Je sais que je ne bois pas assez, je n’ai jamais soif.
    J’ai de l’ostéoporose (stade -4) traitée depuis plus d’un an au Bonviva et Uvedose. Un léger incident de fibrillation il y a deux mois et on m’a fait ajouter un Kardégic par jour à 160 mg.
    J’ai l’intention d’aller voir une nutritionniste pour approcher mieux le régime méditerranéen (la proximité ne suffit pas).
    Je ne suis pas ravie de mon généraliste mais depuis que celui que j’aimais a quitté le métier pour faire autre chose à cause des règlements administratifs de la médecine, j’en suis à 4 et je ne suis pas ravie.
    J’ai été bien longue, excusez-moi, mais comment faire court dans ce cas ?
    Merci de prendre mon cas qui est le cas de pas mal de gens, en considération.
    Merci de répondre sur ce blog ou ailleurs.

  15. @colibrix :

    Chère Michelle,
    Merci de prendre un peu de temps sur ce blog pour trouver réponse à votre question.
    La question de la levure de riz rouge revient au moins une fois par semaine, je ne vais pas répéter …
    En un mot (juste pour vous) : ça n’a aucun intérêt, pas plus que le tahor, pas plus que de diminuer le cholestérol quand on a eu un stent …
    Il ya beaucoup plus important à faire pour se protéger d’une récidive ou d’une première crise cardiaque !
    Urgent de lire mes livres !
    Amicalement

  16. Bonjour Docteur !

    Que penser de la "levure de riz rouge" dans le traitement d'une hypercholestérolémie très modérée ?(ceci en remplacement du Tahor 10 presrit après pose d'un stent actif .)

    Merci de bien vouloir "éclairer ma lanterne à ce sujet !

  17. @Machaon :

    J’espère que vous n’avez pas d’atteinte neurologique, mais nous ne connaissons pas, hélas, la fréquence réelle de cette complication et la majorité des neurologues ne connaissent pas cette pathologie puisque jusqu’à présent on a fait comme si ça n’existait pas …
    Pas facile cette affaire !
    Mon conseil : attendre un peu (deux mois me paraît une bonne idée) puis consulter un neurologue en espérant que vous "tomberez" sur le bon !
    Bon courage !
    Amicalement

  18. Bonjour,
    Tout d’abord,merci pour votre réponse.
    Si disons dans 2 mois il n’y a pas d’améliorations et comme au scanner on ne voit rien d’anormal, c’est qu’il y a à ce moment là atteinte neurologique comme vous dîtes.
    Dans ce cas que faire, sachant que j’ai fait un avc il y a 2 ans, je ne peux donc prendre d’anti-inflammatoire, y a-t-il des examens à passer pour confirmer une atteinte neurologique. Que pouvez-vous me répondre ?
    Avec mes remerciements et en vous souhaitant une bonne journée.

  19. @Machaon :

    Le recul des douleurs dues aux statines met du temps effectivement et varie beaucoup en fonction des individus, en espérant qu’il n’y ait pas d’atteinte neurologique associée … Dans les cas les plus simples, il faut quand même quelques semaines.
    Vous avez fait le plus difficile puisque vous avez compris que vous aviez été empoisonné pour aucun bénéfice  !
    Bon courage pour la suite !
    Amicalement

  20. Bonjour,
    Je souffre de douleurs musculaires très invalidantes, et je viens de comprendre que les statines sont en causes.
    J’ai arrêté le traitement voilà 8 jours, je prends du Q 10 des oméga 3 à forte dose.
    Du point de vue des douleurs, rien de nouveau pour le moment, il faut certainement son temps.
    Vous estimez une amélioration côté douleur dans combien de semaines ou mois ?
    Au plaisir de vous lire !

  21. @FARAMAZ Pierre :

    Désolé, Cher Pierre, je ne fais pas de consultation privée, 150% de mon temps est consacré à la recherche !

    Lisez mes livres, vous en saurez beaucoup ! Bon courage !

  22. Bonjour Docteur,
    J’ai 84 ans.
    J’ai eu un 1er infarctus il y a 12 ans, soigné à l’Hôpital d’Annecy par le Chef de Service Cardio mon ami le Dr Dupont.
    Puis un 2ème environ 10 jours plus tard.
    Ma cousine le Prof. Estanove de "Cardio" à Lyon m’y a fait tranporter.
    J’ai subi un triple pontage par le prof. Ninet.
    Puis un AVC ou un AIT il y a 2 ans, sans séquelles.
    Que dois-je faire pour éviter un 3ème infarctus ou une mort subite?
    Marche rapide 1/2 h/j.
    Jamais essoufflé.
    Alim. saine suivant conseils Dr Bauplé.
    Puis-je avoir un RV avec vous ?
    J’habite 74410 St-Jorioz.
    Remerciements.

  23. @jean pierre 

    Cher Jean-Pierre,
    Nous fabriquons tous du cholestérol !
    Heureusement car il est indispensable à nos cellules, surtout celles du cerveau : pas de cholestérol dans le cerveau et on est idiot ! Le crestor va dans le cerveau et diminue à la fois la synthèse du cholestérol dans votre cerveau et votre intelligence ! Désolé, c’est un fait démontré !
    Le cholestérol que l’on mesure dans le sang [qui ne va pas dans le cerveau car il y a une barrière qui l’en empêche] c’est celui qui est transporté de l’organe (le foie) qui en fabrique pour les autres organes (ovaires, testicules, surrénales, etc.) qui n’en fabriquent pas assez pour satisfaire leur propres besoins … et fabriquer les hormones dont on a besoin pour survivre …
    Rien ne dit qu’en avoir beaucoup dans sa forme transporté bouche les artères …
    Bon, j’arrête là car je suis en train de raconter ce qu’il y a dans mes livres, et dans de nombreux billets de ce blog, que vous n’avez pas l’air d’avoir lu …
    J’arrête de faire le perroquet !
    Allez courage, pour devenir instruit il faut faire des efforts, un peu plus que passer 5 minutes sur un blog !
    Amicalement

  24. bonjour,
    je fabrique du cholestérol depuis je pense longtemps.Vers les années 90 des medecins chercheurs à Paris m’ont proposé de servir de cobaye avec analyses gratuites, mais je n’avais pas le temps.l’un d’eux m’avait avoué sous le feu de mes questions, qu’il n’était pas vraiment certain que je ne fabriquais pas du cholesterol dans mon propre intérêt , mais qu’en l’état actuel de la science c’est le cachet.

    j’en prends donc depuis longtemps, le premier sur le conseil d’un "professeur " à Lyon et à vie m’avait il dit sur un ton suffisant.
    j’ai fait des essais dans ma vie, alimentation végétarienne et légère pendant des mois sans cachet, résultat hausse brutale du taux.

    je mange peu, et bien.
    1.70m 62 kg 60 ans
    actuellement sous crestor , je sais que si j’arrête c’est la montée en flèche.
    ce qui m’inquiète serait les dépôts dans les artères.
    oui ou non

    merci
    jp NIce

  25. @rico :

    Cher rico,
    Vous posez la question du mécanisme possible de la formation d’une sténose (s’il-vous-plaît, oubliez le mot "athérome" car ça ne correspond à rien en médecine) sur une artère coronaire chez quelqu’un qui a un "mode de vie "sain".
    Vous n’êtes pas le premier à faire cette "récrimination". En général, la réponse est simple après une brève enquête nutritionnelle: le patient pense bien faire mais il fait de grossières erreurs … Je  vous recommande de prendre rendez-vous chez un(e) diététicien(ne) en apportant un des mes livres où je parle de diète méditerranéenne afin que l’on vérifie si vous ne faites pas d’erreur … "nobody is perfect" … 
    Ensuite, au cas où vous seriez déjà parfait (j’en doute …), je vous recommande de faire un bilan biologique nutritionnel afin de vérifier si vous n’avez pas hérité (par hasard) d’une anomalie métabolique rare qui pourrait expliquer votre cas …

  26. Bonjour,
    Je tombe sur votre forum après une petite recherche sur google: arthrose douleur statine.
    Pour faire court, accident de ski en 1980 avec divers traumatismes dont des fractures multifragmentaires des calcaneas. Séquelles douloureuses surtout post-effort, si peu d’activités sur les pieds: vie confortable. Fin février 2011 à l’âge de 52 ans, coronographie avec comme diagnostic iva à 90% sténosée, ponté avec sternotomie le 28.02.2011. Depuis 6 semaines prise d’Aspicardio+sivastatine(40mg Simcora) et des douleurs aux chevilles même sans activités physiques, alors qu’avant j’avais ces douleurs que à la suite d’activités. A vous lire, j’ai compris que vous conseillez d’intervenir sur d’autres paramètres qu’une diminution du cholestérol.
    Mais que me répondez-vous si je vous dis que ma manière de vivre a toujours été guidée par un certain esprit de prévention. Jamais fumé, alimentation de type méditéranéenne, 1h à 2 h de sport d’endurance par jour. Taux de cholestérol normal, hypotendu, pas d’antécédents familiaux connus, pas de maladies diagnostiquées. Le seul facteur de risque dans mon cas serait le stress, chef d’entreprise et sportif de compétition avec encore d’excellents résultats en 2010. A l’inverse de nombreux camarades coronariens, j’ai peu de marge de manœuvre pour changer des paramètres. Actuellement: Statine et travail sur le stress(training autogène).
    La réalité est que j’ai eu un athérome malgré tout et que j’aimerais éviter une récidive. Alors sur quel(s) paramètre(s) puis-je intervenir? J’ai envie de dire: Heureux sont les fumeurs, malbouffeurs, sédentaires etc Ils ont la chance de pouvoir se donner bonne conscience en changeant leur mode de vie ;-).

    rico

  27. Thank you for your work. I refuse to take statins and the Doctor gets mad at me here in the USA. They try to scare you into taking them saying your at risk for a heart attack. I’ll just keep refusing to take them. Keep up the good work maybe one day people in the USA will pay attention.

  28. @pepete : Cher Claude,
    Les statines s’éliminent assez vite, mais peut-être pas leurs effets adverses …
    Bon, soyons optimiste !
    On ne fait des électro que chez les gens malades, sinon ça ne sert à rien !  Prochain livre en octobre si le Bon Dieu nous …
    Amicalement

  29. Bonjours Dr de Lorgeril
    Merci de m’avoir ouvert les yeux,suite a la lecture de votre livre j’ai arrete de prendre Elisor 20 ( 5 ans de traitement)je vous passe tout les effets secondaires que cela a provoqué chez moi!!depuis 8 mois je revis j’ai adopté la diéte méditeranéenne jai repris mon activité sportive J’ai 53 ans
    j’aurais deux questions a vous posez : combien de temps mon corps mettra-t-il à éliminer les statines?
    J’ai fais un électrocardiogramme a 50 ans qui n’a rien déceler quelle est la périodicité pour faire un électrocardiogramme?
    Merci par avance de votre réponse
    a quand votre prochain livre?

    Claude
  30. @Baiedesanges :

    Chère Yvonne,
    Si vous êtes perdue, votre médecin l’est aussi, et probablement en toute bonne foi ! 
    Urgent que tous les deux vous lisiez mes livres. Je ne vais pas en effet vous les recopier juste pour vous maintenant !
    Amicalement

  31. Bonjour,
    Je lis avec intérêt votre blog, mais n’est aucune compétence médicale, seulement mon bon sens…
    Suite à un cholestérol de LDL 2.58 et HDL 0.42, incompréhensible car j’ai un régime varié et non gras, plutôt méditerranée modéré, suis dynamique…(j’ai 64ans), mon médecin m’a prescrit des statines que je n’ai pas encore avalées!!car ayant lu vos articles, je lui en ai parlé, sans succès, puisqu’il m’a affirmé que le cholestérol provoquait des athéromes et pouvait amener à un moment donné un problème cardio-vasculaire…
    Bon, alors qu’y croire? est-ce qu’il est bien à l’origine des athéromes?
    Je suis un peu perdue.
    A l’avance merci pour votre réponse
    Yvonne

  32. @jean-claude :

    Cher jean-Claude,
    Je vais pas vous refaire toute l’histoire en trois lignes de Blog.
    Lisez mes livres et vous comprendrez et vous apprendrez aussi beaucoup pour protéger votre santé, c’est ça la priorité !

  33. J’ai un taux de cholestérol élevé bien que ne mangeant pas de graisses.
    Mon médecin s’obstine à me prescrire des médicaments que je ne prends plus, ils me rendent vraiment malade (vertiges, nausées, tremblements, troubles de la concentration, de la perception).
    Ceci pour vous dire que j’ai éprouvé un réel soulagement à la lecture de votre article sur Médicit, je ressentais une culpabilité à chercher les ennuis de santé en refusant les traitements (j’en ai essayé quatre avec les mêmes inconvénients).
    J’ai le choix entre vivre normalement avec un taux de cholestérol élevé ou vivre la moitié du temps allongée, isolée, malade avec le traitement.
    Merci d’avoir facilité mon choix.

  34. Bonjour
    Pourquoi mon médecin m’em..bête car j’ai 2,86g de cholestérol et que je refuse de prendre des statines ? Merci

  35. @YBSA :Chère Yvette,

    Votre question n’est pas très claire, mais je crois comprendre que vous vous demandez si le médicament anti-cholestérol peut interférer avec le métabolisme de la vitamine D.
    La réponse est OUI !
    Malheureusement, je ne peux pas être plus précis car nous manquons de données solides concernant ces interactions, et sur la vitamine D en général d’ailleurs car beaucoup de gens disent beaucoup de choses non fondées …
    La bonne question chez vous est : à quoi bon ce médicament anti-cholestérol, inutile et nuisible ?
    Avec mes amitiées

  36. Bonjour Docteur,

    j’ai lu votre ouvrage sur le cholestérol, très édifiant, merci pour vos vérités.
      A ce jours après 2 angioplasties, sous traitement crestor 5 et autres…  Problème de carence en vitamine D, même après UV DOSE (3 ampoules), dosage en diminution (9 au lieu de 19 avant) Y aurait-il un rapport avec les différents cholestérol ? Merci de votre réponse

  37. Bonjour Docteur,

    je profite de votre blog pour vous souhaiter une BONNE ANNEE 2010.

    Cela fait maintenant plusieurs années que Thierry SOUCCAR a dénoncé le lobbying de " Big Pharma" et la bienveillance de l’AFSSAPS envers les médicaments "suspects d’effets secondaires dangereux".
    Le scandale Mediator* s’ajoute aux autres. Et le scandale des statines est à venir.

    Je vous remercie de votre rôle de "lanceur d’alerte" et j’espère que vos adversaires vont comprendre que leur position est intenable sur du long terme.
    Mais ils savent aussi que chaque "année qui tient" correspond à des millions d’euros de bénéfice pour eux.

    Très amicalement

    Votre fidèle lecteur, Sylvain

  38. @Martin :Le plus urgent, Christiane, c’est de lire mes livres pour mieux comprendre votre affaire.
    Le cholestérol est innocent ! Si vous aviez un problème ce ne serait pas à cause de lui !
    Tant que vous n’aurez pas compris "assimilé" ça, vous allez vous faire du souci pour rien.
    Alors, Bonne lecture !
    A propos Inegy* et ezetrol*, c’est du pareil au même ! Pas bon ! Comme le Mediator* ! Poubelle !

    Amicalement

  39. Cher Docteur,

    Je vous remercie pour ce que vous publiez sur l’effet néfaste des statines. J’ai pris de l’Inegy pendant quelques années jusqu’au jour où j’ai découvert ce que vous en dites. j’ai arrêté mon traitement et en ai parlé à mon cardiologue aujourd’hui. Il n’a pas aimé, et puis après ce que j’ai pu lui dire dde vos recherches et de vos conclusions, j’ai bien vu qu’il était sommes toutes assez d’accord avec ce que vous en dites. Par contre, il a remplacé l’Inegy par de l’Ezetrol, qui lui aussi possède des effets secondaires assez importants. Je me demande si c’est judicieux pour moi vu ce que je sais maintenant de prendre ce produit. Je suis tout à fait d’accord avec la diète méditerranéenne mais celle-ci me semble difficile à suivre et très différente de mon régime "à la française". J’ai donc un peu peur de voir mon cholestérol remonter en flèche. J’aimerais savoir ce que vous me conseilleriez de faire ? Je vous remercie beaucoup pour votre réponse.

  40. @emzurcher :

    Urgent de lire notre livre "Alcool, vin et santé" publié chez Alpen, 10€, une misère pour la tonne d’informations que vous allez trouver et dont vous avez besoin, matelot !
    Bon vent !
    Et à se voir à la prochaine taverne de notre prochain port !

  41. Selon une récente étude britannique paru dans la revue médicale Lancet l’alcool serait plus dangereux que certaines drogues illégales comme l’héroïne et le crack.
    De ce que je sais, l’alcool (éthanol) est très toxique pour les cellules et que son métabolisme est particulier en fonction de sa toxicité je pense donc pas qu’une consommation non modéré n’ait aucun effet direct sur le coeur et je me demande même si une consommation modéré régulière à long terme n’est pas d’influence néfaste sur l’organisme malgré les bienfait reconnu des différentes substance tel que les polyphénols.
    A savoir si finalement l’alcool ne ferait pas plus de mal que de bien.

  42. @Alouette :Désolé, jolie alouette, mais vos théories "hygiénistes" sont un peu folkloriques. 
    Moi pas connaître !
    Vous pouvez toujours faire un jeûne prolongé pour vous amuser ou  pour vous punir de tous vos péchés, mais je n’ai pas de données scientifiques pour vous encourager dans cette voie.
    Diète méditerranéenne, ça je connais mieux, urgent de lire mes livres et de prendre du bon temps sans jeûner ni se punir !
    Amicalement

  43. @kenobi460 :Cher kenobi,
    Bravo pour votre investigation et votre curiosité.
    Mais faites attention de ne pas prendre pour argent comptant tout ce que racontent les biologistes qui bricolent leurs cellules ou leurs cultures de cellules !
    Si, comme je le fais depuis 40 ans, vous suiviez toutes les controverses et disputes entre chercheurs, biologistes et médecins à propos de tout et n’importe quoi, vous seriez devenu fou ! L’étude que vous citez est peut-être intéressante mais est très loin de la médecine pratique.
    Le Mediator est un très bon médicament quand il est appliqué à des cultures de cellules …
    Et encore très récemment un professeur lyonnais publiait des merveilles sur ce médicament …
    Vous m’avez suivi ?
    Si diminuer le cholestérol était efficace contre le cancer de la prostate, les industriels du secteur se seraient depuis longtemps chargés de le faire savoir.
    CQFD
    Amicalement

  44. Bonsoir , Je "tirais la patte"droite et viens de me faire faire un doppler et une IRM qui ont confirmé un étranglement athéromateux de 4mm derrière -un peu plus haut- que le creux poplité du genou .Je vais me faire opérer avec le système du ballon ou du stent en Février .
    D’ ici là , j’ ai pensé que laisser reposer mon corps en faisant un jeûne hydrique avec marche , nage , vélo …   sur huit ou dix jours pourrait améliorer les autres traces athéromateuses qui ont été détectées çà et là , voire les faire disparaître …. voire éviter l’ opération …  J’ ai connaissance d’ un Hygiéniste de 40 ans de pratique de l’alimentation et du jeûne et j’ ai envie de le faire ss son contrôle .
    J’ ai 62 ans, vie plutôt sédentaire (commerçant ) et plutôt "bon vivant ".
    Qu’ en pensez vous par rapport au jeûne et ces athéromes ??
    Je sais que cet état peut permettre au corps de "manger" toutes les sortes de saloperies qu’ on a accumulées …
    Mille mercis pour votre réponse et voeux de Paix et de Rage pour 2011 !
    Je vais aussi désormais acheter vos livres .

  45. Bonjour,
    Merci pour votre commentaire, ceci étant depuis mon probleme cardiaque, je n’ai vu qu’un cardiologue en consultation de contrôle … ( je lui ai dit que je ne prendrai pas de statines il m’a qd meme prescrit du crestor 5 mg en me disant que j’etais qd meme libre de le prendre ou pas !!Bref , je n’ai pas grande confiance dans ses prescriptions …. Par ailleurs j’ai lu sur le site du CNRS (votre maison) ceci :
    "De nouvelles avancées sur le rôle du cholestérol dans le développement du cancer de la prostate .

    Des chercheurs du laboratoire Génétique, reproduction et développement (GReD, UMR 6247, CNRS/Clermont Université) à Clermont-Ferrand viennent de montrer que l’activation des récepteurs nucléaires LXR (Liver X Receptor) provoque la mort de cellules de cancer de la prostate in vitro et in vivo après transplantation chez l’animal. Ces résultats, qui expliquent le rôle délétère d’un taux élevé de cholestérol circulant sur la carcinogenèse prostatique, sont publiés le 11 février 2010 dans la revue Oncogene.De nombreuses études épidémiologiques ont montré qu’il existe une association positive entre un taux élevé de cholestérol circulant (hypercholestérolémie) et le développement d’un cancer de la prostate. Mais, à ce jour, les mécanismes moléculaires sous-jacents n’ont pas encore été identifiés.Précurseur de nombreuses hormones, le cholestérol est une molécule essentielle à vie. Il est aussi l’un constituant majeur des radeaux lipidiques membranaires ou « rafts », des structures particulières de la membrane plasmique riches en molécules de signalisation et impliquées dans la sensibilité des cellules aux facteurs de croissance. La physiologie cellulaire est dépendante d’un contrôle strict de la concentration intracellulaire en cholestérol. Lorsque le niveau de cholestérol s’élève, la cellule le transforme par réactions enzymatiques en dérivés oxydés appelés oxystérols. Ces molécules lient et activent les récepteurs LXRs (pour Liver X receptor) qui appartiennent à la superfamille des récepteurs nucléaires. Les LXRs sont des acteurs clés du contrôle de la concentration intracellulaire en cholestérol car leur activation déclenche une sortie du cholestérol vers l’extérieur de la cellule via les transporteurs ABC (pour ATP Binding Cassette) du cholestérol.

    En utilisant des molécules synthétiques qui activent les LXRs, les chercheurs de l’équipe « LXRs, oxystérols et tissus stéroïdogènes » dirigée par Jean-Marc Lobaccaro ont analysé le rôle des LXR dans la survie et l’entrée en apoptose (mort cellulaire programmée) de cellules humaines de cancer de la prostate, en culture et in vivo après transplantation dans des souris receveuses. Ils ont ainsi montré que l’activation des LXR provoque la sortie du cholestérol et l’entrée en apoptose des cellules cancéreuses. L’utilisation de la microscopie à force atomique montre que le cholestérol quitte les radeaux lipidiques et bloque la sensibilité des cellules cancéreuses aux facteurs de croissance environnant. Ces effets sont inhibés par la réintroduction de cholestérol exogène dans les membranes cellulaires. excessif en cholestérol, celui-ci s’accumule dans les membranes au niveau des radeaux lipidiques, structures qui permettent l’accessibilité des facteurs de croissance à leurs récepteurs de surface. La liaison des facteurs de croissance augmente la prolifération cellulaire et inhibe la mort cellulaire par apoptose.
    Ces travaux qui démontrent que les récepteurs LXR ont un effet protecteur sur le déclenchement et/ou le développement de la carcinogenèse prostatique, et pourraient à long terme constituer de nouvelles cibles thérapeutiques, ont été en partie financés des subventions de la Fondation pour la Recherche Médicale, la Fondation BNP-Paris, l’Association pour la Recherche sur les Tumeurs de la Prostate, l’Association pour la Recherche sur le Cancer, la Ligue Auvergne contre le Cancer et la Région Auvergne"

    Il semblerait donc que le cholesterol en exces n’est pas innocent de tous maux …?!
    Vous me direz , tous les exces sont néfastes !
    Que pensez vous de ces recherches ?

  46. @kenobi460 :cher kenobi, Outre un drôle de pseudo, vous avez une façon très drôle de montrer les absurdités d’un système à l’agonie …
    Vous avez raison, ce que racontent les experts de l’INSERM ne mérite même pas un commentaire tellement c’est niais !
    Concernant votre question, je ne puis faire une consultation par blog, facile à comprendre; la statine est sans intérêt pour tout le monde ça c’est sûr, mais pour le Sectral, c’est un peu différent, il peut être utile chez certains patients … mais il a aussi des effets secondaires gênants, votre médecin traitant est le mieux placé pour décider !
    Amicalement

  47. Bonjour cher Docteur,
    Meilleurs voeux pour vous et vos proches …
    En lisant un commentaire sur le site de L’INSERM, voila ce que j’ai trouvé : “Dans la genèse de l’athérosclérose, on retrouve un ensemble de facteurs dont les plus importants sont les excès de cholestérol et de triglycérides, l’hypertension artérielle, l’obésité et le diabète, le tabac, le stress et la sédentarité. Le trouble est multifactoriel et il existe par ailleurs des prédispositions génétiques.”
    Comment se fait il qu’il n’y ait pas encore eu de rectifications quand à l’implication du cholestérol ?
    N’ont ils pas entendu parlé de vos travaux ?
    http://www.inserm.fr/thematiques/ci
    J’ai aussi lu le résultat d’une étude montrant que Le facteur de risque le plus fortement associé à la survenue de mort subite est la faible différence entre le niveau de fréquence cardiaque maximale et le niveau de fréquence cardiaque de repos. Ainsi, une différence inférieure à 89 battements par minute multiplie par 4 le risque de mort subite ( publié en 2005) … Or le SECTRAL, que je prends, reduit fortement le rythme cardiaque … Au dernier test à l’effort je suis resté à 120 battements par minute (au repos 70) … Dois-je en conclure qu’il faut que j’arrête ce médicament ?? … Après mon infarctus mon ordonnance était composée de sectral / coversyl /Tahor 80 / kardegyc et Plavix … J’ai arrêté le coversyl que je ne supportais pas, j’ai arrêté le tahor. Puis-je arrêter le sectral aussi ? … merci de vos commentaires …

Comments are closed.

Merci d'avance, pour le 47 +1 eme commentaire.