35 Replies to “VIDEO DE PRESENTATION DE MON DERNIER LIVRE”

  1. @joel :

    Un compte plaquettaire bas n’a jamais protégé de complications ischémiques …

    De toute façon, lisez !

    Ça pourrait vous sauver la vie !

  2. @de Lorgeril Michel :

    Merci beaucoup pour cette réponse détaillée et rapide !
    Mais j’ai peut-être fait une erreur et parlé un peu vite d’AIT.
    En consultant les documents, je me rends compte que si ce terme avait été d’abord utilisé ( par qui ?), le diagnostic final fait état d’un "ictus amnésique" et je me rappelle que le chef de service de neuro qui a pris le temps de venir m’expliquer tout ça m’avait dit voir cela 2 à 3 fois par an dans le service et que ce n’était pas à confondre avec un ictus ischémique ( donc pas un AIT ? Je m’y perds un peu )
    Et comme ma numération de plaquettes est en général faible ( autour de 120000/mm3 ) je pense que le risque de caillot est faible ?
    Je vais tout de même voir pour les examens que vous indiquez
    Encore merci

  3. @joel :

    Je vous remercie de votre témoignage, tout-à-fait excellent, les médecins devraient toujours écouter minutieusement leurs patients qui très souvent leur donnent toutes les solutions …
    Vous avez trois question, j’y réponds de façon très générale, ce n’est pas une consultation, encore moins privative …

    1) avez-vous fait un AIT ?
    Les neurologues que vous avez consultés (de gré ou de force) sont les mieux placés pour répondre mais c’est bien dommage qu’ils n’aient pas une preuve "matérielle" de cet accident cérébral ischémique transitoire (AIT) mais ça n’est pas rare, et faute de très forte probabilité, mais en respectant le principe de précaution (version médicale), ils ont prescrit de l’aspirine … C’est rien d’autre que conventionnelle …
    Vous avez stoppé l’aspirine et il ne s’est rien passé jusqu’à présent : soit parce que le diagnostic était erroné, soit par chance … La médecine est un métier à risque …
    Si vous aviez continué l’aspirine vous auriez eu (peut-être) pleins de complications de l’aspirine ; et pour rien puisque vous n’avez rien eu côté cérébral …
    Si j’étais votre médecin traitant, je referais aujourd’hui un bilan complet (coeur, carotides et cerveau, coagulation et plaquettes, diabète, thyroïde, …) pour examiner si les choses ont évolué ou si vous avez un facteur de risque d’AVC ischémique…

    2) faut-il reprendre de l’aspirine (kardegic) ?
    Si vous m’avez bien lu, vous savez que je n’aime pas l’aspirine. Il y a des alternatives ! Ça dépend évidemment du bilan ci-dessus … Je préfèrerais le clopidogrel (ex-Plavix) avec ou sans des oméga-3 (type mixalpha*).  Si le bilan est totalement négatif, je me contenterais ds oméga-3 …

    3) la cortisone ? De façon générale, les anti-inflammatoires (y compris la cortisone) augmente le risque d’accident ischémique … C’est une mauvaise idée de prendre ça au long cours, il faudrait vous sevrer … Je ne sais pas si vous l’aviez déjà à l’époque de votre possible AIT, mais un surdosage intempestif à la cortisone aurait pu provoquer les symptômes que vous décrivez, foi de vieux docteur !

    De façon générale, la prévention de l’AVC (et de l’infarctus) doit reposer AVANT TOUT sur un mode de vie protecteur !
    Si vous le faites comme je le dis dans le livre, le risque est sinon nul, au moins très faible, et … Vous pourriez certainement diminuer votre asthme et vous sevrer de votre cortisone …

    Facile la médecine !

    Bon vent, matelot et toutes voiles dehors, sacrebleu !

  4. Bonjour docteur
    Je viens de lire votre livre ( Prévenir l’infarctus et l’AVC ). J’ai apprécié de pouvoir accéder à un autre regard sur ces pathologies que le discours dominant et je vous ai trouvé convaincant. Un point a plus particulièrement attiré mon attention :
    Page 99 , en parlant de prévention des AVC ischémiques, vous dites que si on a déjà eu un AIT, le risque de récidive sous forme d’un AVC complet est élevé.
    J’ai eu il y a bientôt 5 ans (je n’avais alors que 53 ans) un diagnostic d’AIT ( Suite à un effort, impression d’étrangeté puis incapacité à savoir quel jour nous étions, ni même quelle année, oubli total d’événements récents, de ce que je faisais exactement professionnellement, et incapacité à mémoriser : j’oubliais immédiatement ce qu’on venait de me dire par exemple . Passage aux urgences puis en observation en service de neurologie où le diagnostic a été fait.
    Cela n’a duré que quelques heures, mais je suis resté plusieurs jours dans le service . Ni le scanner cérébral, ni l’IRM faite quelques semaines après n’ont rien donné et j’ai été quitte pour une prescription de Kardégic que j’ai arrêté de prendre, peut-être imprudemment au bout de quelques mois mais sans problème jusqu’à maintenant ).
    Tout cela est une expérience unique – On ne lit plus Oliver Sacks de la même façon – mais que je n’ai pas envie de refaire , surtout en pire …
    Alors je me demande si quand vous parlez d’AIT, cela englobe aussi ce genre de situations, et ce que vous appelez un risque élevé …
    Faut-il que je reprenne du Kardégic ?
    Par ailleurs, étant asthmatique, je prends depuis plus de 20 ans de la cortisone en inhalation (1 mg quotidien de Flixotide ) et je me demande si cela n’a pas d’effets indésirables, mon médecin dit que non et vous ne parlez pas des corticoïdes dans votre ouvrage .
    Qu’en pensez-vous ?
    Cordialement

  5. @Laurent :

    Le dernier livre "Prévenir l’infarctus" est du papier et on le trouve en librairie ; l’avant-dernier "un crime sexuel presque parfait" est électronique et peut s’acquérir sous forme de pdf ; voyez le blog !

  6. @marité :

    Oubliez le cholestérol et les statines ! Juste propagande !
    Par contre, le kardegic est utile.
    Malheureusement à long terme, il est toxique pour l’endothélium … Mieux vaut clopidogrel (c’est le générique du plavix, bonnes doses, à voir avec votre médecin) + mixalpha (suffit de le commander) mais expliquez à votre médecin passez-lui mon livre, le pauvre, il faut l’instruire !

    Bonne chance, ça va aller maintenant si vous suivez mes conseils de mode de vie ; et pas seulement les médicaments !

  7. j’ai fait un ait en novembre 2003, (fatigue et surcharge travail, j’ai subitement perdu la vue de l’œil droit au bureau au moment juste ou je me disais j’en ai marre je démissionne) ma vue est revenue progressivement, ils n’ont rien trouvé sauf une perte de sensibilité du coté gauche (potentiel sensitif) depuis j’ai du kardégic 75 tous les jours, et je lutte pour ne pas prendre de statines 1g75 cholest.
    il paraît que compte tenu de ce que j’ai eu il faut maintenant moins d’un gr de cholest …
    je risque quoi de supprimer ce kardegic ? et merci de m’expliquer la fonction endothéliale effet indésirable du kardégic
    Mon médecin peut il me prescrire le plavix et mixalpha ?
    cordialement

  8. @Daudey Bernard :

    Cher Bernard,
    Relisez bien mon livre, il y a réponse à vos questions !
    Concernant un cardiologue, vous n’en avez évidemment pas besoin !
    Un "bon" généraliste fera l’affaire !

    Hissez la grande voile et oubliez votre cholestérol !
    Doucement sur le beurre et le "rouge" !

  9. Cher Michel

    Je viens de terminer la lecture de votre 3iem livre, passionnant comme les 2 autres, et qui nous confirme l’importance du mode de vie .
    Ce mode de vie nous l’avons totalement changé moi et mon épouse depuis janvier 2008 après les problèmes que je vous avais décrits lors d’un précédent message et ceci nous a particulièrement réussi.
    Dans ce message je vous expliquais qu’un engoudissement désagréable et inquiétant s’était mis à me prendre la tête puis avait disparu en janvier 2008 aussitôt après l’arrêt d’un traitement pour cholestérol démarré 10 ans auparavant et ceci contre l’avis de mon médecin .
    Ces symptômes ne sont jamais réapparus, preuve qu’il étaient bien liés au traitement malgré une dose très faible (10mg de vasten ou simvastatine tous les deux jours), aucun des médecins ou cardiologues consultés ne veulent l’admettre !
    Tous mes frères et sœurs suivent un traitement pour cholestérol et ils respectent les recommandations de leur médecin, il n’y a jamais eu de problèmes cardiaques dans la famille , nous avons été élevés au "beurre œufs fromage " dans les années 50 dans une ferme du haut Doubs .

    Vous nous indiquez qu’il faut éviter le beurre, sa nocivité étant due aux graisses saturées , pourtant vous reconnaissez que la responsabilité des produits laitiers sur le risque d’infarctus n’est pas du tout évidente .
    Le beurre que je consomme , qui a un goût exceptionnel , est fabriqué avec de la crème obtenue à partir du lait des vaches broutant l’herbe des pâturages du haut doubs , ce beurre serait-il à éviter ?
    Ce n’est pas ce que disent Sally Fallon et Mary G Enig dans leur article de 1999 " Butter is better " .
    Nous avons bien compris que les problèmes de santé sont dus en grande partie à la mauvaise qualité des produits alimentaires et c’est pour cette raison que nous consacrons beaucoup de temps à la recherche de petits producteurs qui travaillent sans aucun produits chimiques, ils sont rares mais ils existent .
    Vous nous recommandez de boire un bon verre de vin à chaque repas, ce que je fais d’ailleurs ,mais le vin est-il si bon à la santé ?
    François Veillerette a comparé un verre de vin et un verre d’eau du robinet et il a trouvé dans le verre de vin une quantité de résidus de pesticides 5800 fois supérieure à ce qui est autorisé dans l’eau et il précise qu’il n’a pas vu de différence entre un grand ou un petit vin !

    Nous voudrions trouver un cardiologue qui raisonne comme vous, est-il possible de vous consulter ou alors de consulter l’un de vos collègues que vous pourriez nous recommander , nous habitons vers Besançon mais nous sommes prêts à nous déplacer beaucoup loin .

    Merci pour votre réponse et bien amicalement
    Bernard

  10. Bonjour,

    J’ai commencé à lire votre livre "CHOLESTEROL MENSONGES ET PROPAGANDE".
    Il est très intéressant et prouve par les arguments développés la nocivité des médicaments anti-cholesterol.
    S’agissant des risques de développement des cancers suite à l’usage des statines et plus particulièrement Vytorin ou Inegy je me permets de vous signaler un article sur le sujet sur le site "jonbarron.org " en écrivant le mot "Vytorin"
    En bref on y apprend que non seulement une étude récente a démontré l’inefficacité d’une diminution du cholesterol dans le sang sur la fréquence et la guérison des maladies cardiovasculaires mais présente par contre un risque d’apparition de cancers.
    Ce qui ajoute à ce qui est écrit dans votre livre à ce sujet
    Mais peut- être connaissez vous déjà cet article qui est écrit en anglais.
    Salutations

  11. @Michelle44 :

    "Encrassement" n’a pas de sens en médecine scientifique …
    Votre particularité artérielle a pu jouer un (petit) rôle, qui peut le dire avec certitide ?
    Mais c’est le mode de vie le principal responsable (95%) car tous ceux qui ont des "particularités artérielles" ne font pas des complications …
    Bon vent !

  12. Bonjour Docteur

     Excusez-moi de vous "oportuner" encore un peu.
    A ma question du 15/02 je pense que vous voulez me dire qu'au vu du risque(carotide gauche bouchée à 67%)
    et malgrè la prescription de Kardégic 75 il aurait fallu et il faut toujours observer une diète medit. stricte .
    Vous pensez sans doute que la fameuse "boucle en aval" est peut-être due à une malformation ?
    Pourrait-on en déduire qu'elle serait responsable de l'encrassement de cette artère ?
    Merci .
  13. @rosy :

    Je ne peux pas répondre précisément à votre question (lisez mon livre électronique à ce sujet) faute de données scientifiques solides, et je n’ai pas l’habitude d’inventer …
    Ceci dit, j’approuve la démarche adoptée (Cialis*) car c’est une bonne façon de remettre le pied à l’étrier, pensez aussi à vous rendre drôle, attractive et "cool" comme disent les jeunes, car c’est important dans un couple … enfin, chacune a son "truc" …

    Finalement, n’oubliez pas que l’exercice physique (c’est vraiment important !) et du "bon temps" (un peu d’ébriété ne fera pas de mal …) sont de bons compléments pour une remise à niveau comme disent les garagistes ! Bonne soirée, les amis !
    Ou bonne sieste ! C’est pas mal non plus, foi de méditerranéen !

  14. Bonjour Docteur,
    je vous ai écris en juillet 2011à propos de mon mari agé de 49 et qui était sous tahor 40 mg !!!

    A ce jour il a retrouvé une assez bonne condition physique, il ne se plaint plus trop de douleurs musculaires, il est de meilleure humeur et profite bien mieux de la vie.

    En revanche niveau libido ce n’est pas encore cela, a mon initiative nous sommes allés voir un endocrinologue et sexologue et ce récemment, il lui a prescrit du cialis et fait pratiquer des prises de sang avec notamment son taux de testostérone qui est :

    • 0.83 ng/ml
    • 2.88 nmol/L

    ns devons y retourner samedi 18/02 avec ses résultats sanguins (glycémie, cholestérol, prostate, etc…)

    Ma question est la suivante :

    Je suis convaincue que la prise des statines et ce pendant au moins 3 ans a fait baisser considérablement son taux de testosterone et vu dans l’état ou il était avant cela paraît cohérent, mais depuis juillet 2011 combien de temps il va falloir a son organisme pour se reconstituer un taux correct ?

    Pour vivre avec un homme qui a pris des statines plusieurs années, je ne peux qu’adhérer a vos discours.

    Je vous remercie par avance de votre réponse.

    Rosy

  15. @Docteur,

    Merci de rappeller que c’est un mode de vie global qui protege. Je suis du Sud, de Montpellier, donc j’ai le soleil et toutes les cartes en main pour appliquer vos conseils.
    Merci

  16. @papynou34 :

    Le soleil et la vitamine D sont peut-être (pas sûr !) protecteur, mais pas à eux-seuls, il faut qu’ils soient associés à d’autres facteurs du mode de vie !
    Les habitants de Floride et de Californie (beaucoup d’UV !) ont une des plus fortes incidence d’infarctus et d’AVC du monde … Désolé !
    C’est un mode de vie globale qui protège pas des aspects anecdotiques du mode de vie !

    Le jus de fruit c’est pas mal (mieux que rien) mais vous ratez quelques autres substances de s fruits et c’est dommage.
    Les fruits ET les légumes, consommés de façon saisonnière, c’est mieux !
    Ne faites pas l’américain (qui boit beaucoup de jus !), faites le méditerranéen, MERCI pour vous !

  17. Bonjour,
    Je viens de finir votre livre sur la prévention des Infarctus et AVC. J’ai beaucoup aimé car bien articulé, se mettant à la portée d’"amateur", ainsi que par la description des composants de la diète méditerranéenne.
    J’ai une questions pas forcement relative à l’alimentation mais plutôt au mode vie.
    La vitamine D est (apparemment ?) un intervenant dans la santé cardio-vasculaire. La vitamine D endogène étant produite à partir du cholestérol et des rayons UV, les conditions météo des régions du sud n’est elle pas aussi un facteur dans la prévention cardio-vasculaire ?
    Allez, je vais abuser, mais une autre question sur les fruits.
    Si l’on boit des jus de fruits (sans sucre ajouté) peut-on dire qu’on aura les mêmes effets qu’en mangeant des fruits frais ?
    Désolé pour le langage de béotien.
    Encore merci pour votre livre.

  18. @Luc Coucke :

    Ce pourrait être utile mais :
    1) il faut savoir les interpréter
    2) un bon nutritionniste peut en savoir autant en interrogeant son patient, s’il prend le temps
    Amicalement

  19. bonjour docteur
    je termine la lecture de votre dernier livre que je trouve comme les autres des plus réconfortant.
    j’ai une sténose carotidienne qui a un peu évolué par rapport a l’année précédente 36% en nascet, j’ai réussi à échapper au statines en changeant de médecin.
    Mon cardiologue veut me prescrire aspine 75mg et un compriné de tareg pour faire baisser ma tension, moyenne de 142 et 90 en journée (holter tensionel).
    j’ai démandé à ne pas prendre de médicaments refus catégorique de ce médecin jouant sur la crainte d’un détachement d’un morceau de la plaque de la sténose.
    Je préfèrerai ne pas prendre ces médicaments.
    j’ai 62 ans et pratique la cardio 4 à 5 fois par semaine et essaie de suivre la diète meditérranenne
    merci encore pour votre travail
    cordialement
    Patrick

  20. Bonjour Mons. de Lorgeril
    d’abord mes félicitations pour votre livre "Prévenir l’infarctus".Ne serait il pas nécessaire ou utile que le médecin laisserait controler le taux de n3 et de n6 de ses patients .
    afin d’obtenir des données objectives de la santé de ses patients.
    Donc remplacer les données de cholesterol par des données d’acides gras?

    Meilleures salutations

  21. hors sujet mais cela montre ce que font les labo quand le chiffre d’affaire baisse

    Cette nouvelle pourrait convaincre les femmes de revenir au traitement hormonal substitutif à la ménopause. Elles n’étaient plus que 700 000 en France à en bénéficier ces dernières années, contre deux millions au début des années 2000.

    ici l’article : http://www.lemonde.fr/planete/artic

  22. @kiamika :

    Chère Monique,
    Votre message et vos questions sont d’une grande intelligence !
    Vous avez tout compris ! Ce serait un grand bonheur que tous les médecins québécois et français en sachent autant que vous !

    Au nom de tous les visiteurs de ce Blog, je vous remercie d’avoir aussi bien posé le problème.

    Malheureusement, il n’y a pas de solution simple ! Une fois qu’on a la FA (ou le flutter) , il faut faire avec …

    Je ne vais pas faire un cours de cardiologie mais vous avez compris qu’il y a deux problèmes :
    1) ralentir le coeur qui va trop vite à cause de la FA ;
    2) empêcher un AVC qui est le risque majeur en cas de FA.

    Pour ralentir le coeur, il n’y a pas d’autre solution qu’un médicament, il faut essayer celui que le patient supporte le mieux, j’aurais une préférence pour un bêtabloqueur malgré tous les défauts et ennuis de ce médicament, mais on peut essayer d’en trouver un autre …
    Il n’y a pas de solution parfaite, mais à 75 ans, c’est moins embêtant qu’à 50 ou 60 ans.

    Pour la prévention de l’AVC, il faut un anticoagulant, au moins à faible dose (ce qui permet de diminuer le risque hémorragique surtout à 75 ans) mais dans ce cas il faudra adopter un mode de vie anti-caillot très strict comme je le décris dans mon dernier livre "Prévenir l’infarctus et l’AVC" que vous pouvez maintenant trouver dans les librairies québécoises ou via Amazone …
    Je me méfie comme la peste des nouveaux médicaments anticoagulants dont vous parlez car je n’ai pas confiance dans les investigateurs (universitaires) rémunérés et encore moins dans les industriels …
    Surtout ne pas prendre des médicaments qui augmentent le risque de FA et aussi fragilisent les parois artérielles [et donc augmentent les risques d’hémorragie cérébrale] : ce sont les médicaments anti-cholestérol les premiers visés !
    Bon courage, matelote, et Bon vent !

  23. Cher Docteur,

    Comment traiter les FA chez les patients de 75 ans et plus qui sont asymptomatique.
    Faut-il obligatoirement un anticoagulant chimique ? Les risques d’AVC sont-ils supérieurs aux risques hémorragiques ?
    Selon les études, le risque est plus grand, peut-on s’y fier?
    Tous ces antiarythmiques,qui sont bien souvent pro-arythmique,ex  l’amiadarone donné à long terme, avec ses effets secondaire néfaste, et le coumadin, comment concevoir ne serait-ce qu’une dose minime, ce poison à rat ingurgité pendant des années …
    Et cette nouvelle molécule du nom de Pradax, sans antidote, d’où les Urgentistes Américains s’inquiètent !
    Et ces inhibiteurs calciques dont le Vérapamil à haute dose chez les patients de 80 ans et plus.
    Qu’en pensez-vous?
    De FA en Flutter auriculaire avec bloc de branche variable, et rythme sinusale avec arythmie sinusale franche qui en découlent malgré toutes ces médicaments. Que faut-il en penser ? Connaissez-vous un cardiologue de votre trempe dans la belle province ? Une infirmière québécoise qui veut savoir.   Merci

  24. @kiamika :

    Mon livre n’est évidemment pas un Précis de cardiologie pratique … On pourrait écrire un livre sur la FA …

    Une information importante toutefois : une étude américaine et une étude japonaise suggèrent que les statines (ou un cholestérol abaissé) augmentent le risque de FA … 7 millions d’utilisateurs de statines rien qu’en France, ça explique sans doute la recrudescence des FA dans nos pays !

    Mais il ne faut pas espérer que les Autorités Sanitaires, ici ou ailleurs, donnent l’alerte …
    Quand à disposer de données saines (pourtant dans les ordinateurs des industriels et de leurs complices), faut pas rêver !

    La seule solution : ne pas prendre de médicaments anti-cholestérol inutiles et toxiques !

    Si vous avez d’autres questions sur la FA, j’essaierai d’y répondre, peut-être sous forme d’un billet ! Dites !

  25. Cher docteur De Lorgeril,
    Merci pour tous ces renseignements précieux concernant les statines, on apprécie.
    Maintenant peut-on aborder un autre sujet concernant la F.A, avec ses anticoagulants, et ces bêta-bloquants, et toute cette panoplie de médicaments qui ne règle bien souvent pas le problème, mais empire dans bien des cas … ces cardioversions répétitives qui ne corrigent à peu près pas l’arythmie, et ces changements dans le temps de toutes sortes de médicaments pour réduire le rythme sans corriger la F.A ou flutter auriculaire.
    En tant qu’infirmière, j’aurais des tas de questions à vous poser …
    Merci

  26. Un film qui apporte un regard critique sur les médias :

    http://www.allocine.fr/film/fichefi

    Je l’ai vu en avant première et il explique la dévotion des médias aux pouvoirs financier et politique, de manière ludique et accessible au grand public.

  27. @Michelle44 :

    Bravo, Michelle, que des bonnes questions !
    Pour  les réponses concernant la différence entre AIT et AVC, c’est un peu plus compliqué que ce vous pensez et je vous recommande mon dernier livre "Prévenir l’infarctus et l’AVC" car j’y consacre un plein chapitre, pas envie de recopier ici.
    J’explique aussi que je n’ai pas beaucoup d’affection pour l’aspirine (au-delà du court terme) et que je préfère l’association  Plavix (ou clopidogrel)+Mixalpha … qui a beaucoup d’avantages et peu d’effets secondaires adverses, exactement le contraire de l’aspirine …
    A discuter avec votre médecin traitant.
    Bon vent, matelote ! Temps de larguer les amarres et de courir les flots …

  28. Bonjour docteur,J e voudrais savoir la différence entre AVC et AIT.
    Je pense que l AVC avéré est plus facile à identifier et donc a faire intervenir l’assistance médicale que l’AIT aux symptomes plus "subtiles" et sans doute prémonitoires de suites plus graves à plus ou moins long terme.
    Autre souci de ma part, peut-on prendre des gelules de Mixalpha par cure bien entendu lorsque l’on a un taitement d’aspégic 75 dont on ne connait pas l éfficacité sur l organisme du patient en question .
    Merci .

  29. Merci Dr pour votre commentaire détaillé
    Pour les différentes propriétés de l’arginine,je sais qu’il y a des études qui ont conclut à un effet légèrement hypotenseur et c’est plutôt dans ce cadre là que je l’utilise car pour le moment,Dieu merci, tout va bien par ailleurs,toutes proportions gardées
    Bien à vous
    N.

    PS: Je mange quelques noix quasi quotidiennement et je recommande à mon entourage d’en faire autant.Quant à savoir si celles ci viennent de Grenoble,d’Alsace ou d’ailleurs,c’est une autre histoire …

  30. @N. :

    Cher N,
    Je vous réponds en deux mots car c’est impossible autrement, il faudrait une heure de cours et un tableau noir…
    Tout d’abord félicitations, vous en savez  plus que beaucoup de médecins … mais vous avez "raté" un train comme on dit …
    L’aspirine agit avant tout sur la formation de thromboxane (pro-caillot) par les plaquettes (action irréversible et recherchée par le thérapeute) mais aussi (dommage) sur la formation de prostacycline (anti-caillot) par l’endothélium (action irréversible dont le thérapeute se passerait bien) .
    L’endothélium, contrairement aux plaquettes, est capable de synthétiser de la nouvelle cyclo-oxygénase qui, en cas de faibles doses d’aspirine, peut espérer "échapper" à l’aspirine au moins transitoirement.
    Contrairement aux affirmations de beaucoup (de toute bonne foi, pas de conflit d’intérêt là), l’aspirine finit toujours par "rattraper" l’endothélium et au-delà de quelques semaines, y compris à faibles doses, l’aspirine ne protège plus vraiment, hélas !
    Et en plus les effets secondaires sont inéluctables ! Je ne détaille pas !
    Elle protège un peu peut-être (pour certains patients seulement) mais c’est l’objet d’une controverse incessante !
    Si vous l’arrêtez, vous récupérez votre endothélium actif en quelques semaines, à moins que vous ayez d’autres problèmes, c’est expliqué dans mon livre !
    La meilleure source d’arginine c’est la noix de Grenoble, un cadeau du Bon Dieu ! Oubliez tout le reste, mangez deux noix par jour, c’est mieux que l’aspirine, à moins que vous n’ayez une problème très spécifique, et n’oubliez pas que l’arginine c’est un peu du Viagra (prévenir le conjoint !) !
    A condition que vous ayez vos taux de vitamines B adéquates, encore merci les noix ! Facile la nutrition méditerranéenne !
    Amen !

  31. Bonjour Docteur
    Je ne sais pas trop ou poster mon message donc je le fais ici
    Suite à la lecture de votre dernier livre "Prévenir l’Infarctus",j ‘aurais de nombreuses questions à vous poser
    Je me contenterai dans un premier temps de deux questions concernant votre avis à priori défavorable quant à l’utilisation de l’apsirine à faible dose et au long cours, que ce soit en prévention secondaire ou primaire
    1) Mes lectures m’ont permis de comprendre que l’aspirine à faible dose modifiait certaines fonctions endothéliales, parmi lesquelles se trouvent l’inhibition des COX 1 et 2, puis par suite, ou en cascade, du tromboxane mais malheureusement, également de la prostacycline ainsi qu’une inhibition de l’oxyde nitrique (NO) (Vous voudrez bien excuser les raccourcis ou approximations,mes connaissances médicales étant pour le moins limitées)
    Dans ce cadre précis,certaines études font état d’une inhibition du tromboxane tout en préservant la production de prostacycline, ceci soit en abaissant les doses d’aspirine à 30 mg/j ,soit par des prises sous forme à libération prolongée (75 mg /j : perfusion like 10mg/h ) voire parfois, en portant la posologie à 500mg en prise unique un jour sur trois . Dans tous les cas le but recherché étant d’exploiter les phénomènes de réversibilité de production de COX par les cellules endothéliales, puis de prostacycline,c ontrairement au tromboxane qui a besoin des plaquettes sanguines dont la destruction est définitive (si j’ai bien suivi ?)
    Que pensez vous de ces modes d’administration de l’aspirine ?
    Et dans la foulée que pensez vous d’une supplémentation en L-arginine précurseur du NO ? (en dehors des angineux instables, IDM récent , etc )
    On trouve cet acide aminé non essentiel dans certaines boissons énergisante et il y a d’ailleurs des formes pharmaceutiques très peu couteuses voire remboursées pour d’autres indications (Vignette blanche)

    2)Vous écrivez dans votre livre que l’aspirine peut endommager l’endothélium. Le cas échéant pensez-vous que ces dommages soient réversibles à l’arrêt et,si oui, au bout de quel délai ?
    Je n’ai pas trouvé d’article scientifique allant dans le sens de l’endommagement de l’endothelium. Les extraits que j’ai pu lire vantaient tous les mérites de l’aspirine à faible dose en terme de protection de l’endothélium ( des oxLDL par exemple)
    Merci d’avance Dr pour vos réponses et désolé pour ceux qui trouveraient mon message trop technique
    N.

  32. Dernière étude en provenance des USA, les statines protègeraient de la cataracte !!!
    Vu sur un site médical de FMC financé par un labo bien sûr.
    Je pense que bientôt le vase va déborder.

  33. J’ai lu le livre avec plaisir et intérêt. Je trouve que la vidéo présente bien le thème du livre centré sur l’importance primordiale des modes de vie. Elle donnera envie de le lire à ceux qui ne l’auraient pas encore fait !

Comments are closed.

Merci d'avance, pour le 35 +1 eme commentaire.